Glossaire TECHNIQUE

Document Sample
Glossaire TECHNIQUE Powered By Docstoc
					Glossaire TECHNIQUE
BATCH: /bat(ch)/ adj. Traduction : « Fournée », « Paquet ». Le terme vient du temps où l’on
programmait les ordinateurs avec des cartes perforées données par paquets à l’ordinateur :
traitement par lots. Un BATCH est un fichier contenant un ensemble de commandes qui
seront traitées automatiquement comme si elles étaient entrées au clavier par l'utilisateur, les
unes après les autres. Contraire exact du TRANSACTIONNEL.

BINDPACKAGE:

BINDPLAN:

BNP Méditerranée IT : Filière Marocaine de la BNP Parisbas.

BNP Parisbas : BNP Paribas est le 1er groupe bancaire français. Le PNB de BNP Paribas par
activité se répartit entre :

   Banque de financement et d'investissement (30,2%) : conseil et marché de capitaux
    (59,8% du PNB du pôle) et services de financement (40,2%) ;

   Services financiers et banque de détail à l'international (26,9%) : banque de détail aux
    Etats-Unis (Banc West), crédit à la consommation (Cetelem ; 32 MdsEUR d'encours gérés
    à fin 2004), crédit-bail d'équipement (BPLG), crédit immobilier (UCB) et location et
    gestion de parcs automobiles (Arval PHH, Artegy) et informatiques (Arius).

   Banque de détail en France (26,1%) : 6,2 millions de clients particuliers et professionnels
    et un réseau de 2 200 agences ;

   Gestion institutionnelle et privée, assurance et services titres (16%) : banque
    privée/gestion d'actifs/ services immobiliers (51,5% du PNB du pôle ; 292,1 MdsEUR
    d'actifs sous gestion à fin 2004), assurance (28,3%) et services titres (20,2% ; n° 1
    européen de la conservation de titres) ;

   Autres (0,7%).

   Géographiquement, le PNB de BNP Paribas se ventile entre :
    - France (55,1%),
    - Europe (22,7%),
    - Amériques/Asie (19,9%),
    - autres (2,3%).


B+tree Method : B-TREE : Signifie « Balanced Tree », soit un arbre équilibré qui est
composé d'un nombre identique de niveaux dans chaque branche. Ce type de représentation,
mis au point par Bayer, est utilisé pour conserver des index.

CICS: (Customer Information Control System) Un moniteur d'IBM qui a été à l'origine
développé pour faciliter les traitements de transaction avec les mainframes d’IBM. Il contrôle


                                                                                                  1
l’interactivité entre les applications et l’utilisateur et permet aux développeurs de créer des
écrans sans devoir disposer de connaissances détaillées des terminaux. Il gère aussi
l’acheminement, les mots de passes, l'enregistrement de transaction pour le rétablissement
après erreur, et des journaux d'activité pour l'analyse des performances.

CList: (Acronyme de Command List) langage de programmation. Un fichier Clist est un
fichier qui contient une série de commandes qui sont exécutées dans l’ordre décrit dans celui
ci.

COBOL: (Acronyme de Common Business-Oriented Language). Il désigne un langage de
programmation évolué spécialement adapté pour écrire des programmes financiers ou de
gestion. Ce langage a été conçu aux États-Unis, entre 1959 et 1961, par la CODASYL
(COnference on DAta SYstems Languages). Aujourd'hui, il est devenu vétuste. Ainsi, dans
les projets de passage à l'an 2000, plusieurs des programmes qui ont dû être convertis étaient
rédigés en COBOL, qui n'offre pas de structure particulière pour stocker une date, dans lequel
aucune fonction n'a été prévue pour effectuer des calculs sur les dates, pour en formater
l'affichage et pour vérifier qu'une année est bissextile.

DB2 :DB2 est un système de gestion de base de données utilisant le langage SQL tout comme
(par exemple) Oracle ou bien encore Mysql. Cette base de donnée est un système propriétaire
appartenant à IBM déployé sur les Mainframe, systèmes UNIX, Windows et Linux. Il existe
une version allégée pour les ordinateurs type PALM. De nombreux outils rendent ce système
de base de données évolutif. La version 9.1 nommée Viper est la dernière mouture sortie à ce
jour. En Java, DB2 peut être utilisé de façon transparente avec le standard JDO.

ENDEVOR: Déf + Products are available for environments such as MVS, Unix, NT, IDMS
and DB2.

FICHIER ESDS: (Entry Sequence DataSet) A VSAM structure that stores records one after
the other without regard to content. Records are retrieved by address. Contrast with KSDS.

FICHIER KSDS: (Keyed Sequence DataSet) A VSAM structure that uses an index to store
records in available free space. Retrieval is by key field or by address. Contrast with ESDS

FICHIER VSAM: (Virtual Storage Access Method) An IBM access method for storing data,
widely used in IBM mainframes. It uses the B+tree method for organizing data.

File-AID : File-AID est un atelier de gestion des données d'entreprise, permettant rapidement
et facilement de trouver, créer, extraire, transférer, convertir, charger, éditer, dater et assurer
la maintenance des données. Avec File-AID, vous pouvez vous concentrer sur la charge de
travail réelle, en développant et en assurant la maintenance des applications nécessaires aux
besoins métier.

GOAL :

HARRYPILOT : HARRYPILOT est un utilitaire permettant la consultation de bases de
données.

IMS: (Information Management System) An early IBM hierarchical DBMS for IBM
mainframes. IMS was widely implemented throughout the 1970s under MVS and continues to


                                                                                                  2
be used under z/OS. IMS/DB (IMS/DataBase) is the back end database part, and either
IMS/TM (IMS/Transaction Manager) or CICS provides the front end online interaction.
IMS/TM, formerly IMS/DC (IMS/Data Communications), runs each transaction in its own
address space and allows for more precise tuning than CICS, which runs all transactions in a
region. IMS/TM is also used to access DB2 databases, and Java applications can access IMS
databases. See CICS.

ISPF : (Interactive System Productivity Facility) A full-screen editor from IBM for writing
application programs. It is also used to develop dialogs for interactive terminal sessions.
Program Development Facility (PDF) provides enhancements to ISPF, including interfaces to
languages such as REXX or CList.

JCL: (Acronyme de Job Control Language) est un langage pour les petits systèmes ou les
mainframe qui lance les applications. Il défini les priorités, la taille du programme et les
spécifications de la base de données à laquelle est relié le programme.

JES 2: (Acronyme de Job Entry Subsystem) est un sous-système de OS/390 et du mainframe
MVS qui ordonnance les jobs que le système doit exécuter. Chaque job est décrit par le
système d’exploitation ou à l’aide d’un JCL. Le système d’exploitation envoie ensuite les jobs
à JES. JES reçoit les jobs, donne les priorités et purge les jobs du système. – Il existe deux
version de JES : JES2 et JES3. JES3 permet un meilleur contrôle des jobs qu’ils soient en
attente, en cours d’exécution, ou terminés.

MVS: Multiple Virtual Storage) est le système d'exploitation des gros ordinateurs
(« mainframes ») IBM.

MVS a été lancé en 1974 par IBM. Le but était de fournir un système très fiable pour
supporter de gros environnements de production. Il est destiné aux grosses machines du
constructeur IBM (machines à technologie CMOS de nos jours appelé zSeries).

Comme son nom veut le faire comprendre (« Multiple Virtual Storage »), il applique le
principe de la mémoire virtuelle pour traiter différents travaux simultanément sur une
machine comprenant un ou plusieurs processeurs (jusqu'à 54, sans doute davantage dans les
années qui viennent).

MVS se veut universel, et gère des sous-systèmes aptes à répondre à des requêtes en mode
interactif (appelé aussi « dialogué »), qu'il s'agisse aussi bien de « temps partagé » ( TSO :
l'ordinateur sert plusieurs utilisateurs – informaticiens le plus souvent – en même temps) que
de « transactionnel », où l'utilisateur final, non forcément informaticien, dialogue avec des
applications en rapport avec sa fonction dans l'entreprise (moniteurs transactionnels CICS,
IMS). MVS reste cependant remarquablement adapté au traitement par lots (batch), pris en
charge par le langage JCL.

Les caractéristiques du système MVS sont les suivantes :

   Multiprogrammation : plusieurs utilisateurs ou travaux peuvent être servis simultanément
    par la machine. « Simultanément » signifie que, bien qu'à un instant donné un seul travail
    puisse être traité par un processeur, dans les conditions habituelles tous les utilisateurs
    sont servis à tour de rôle si rapidement qu'à l'échelle humaine ils paraissent utiliser tous en
    même temps la machine.


                                                                                                  3
   MVS réalise aussi une fonction de multi-tâches, plus fine que celle de
    multiprogrammation : un travail peut être constitué de différentes tâches fonctionnant les
    unes après les autres ou simultanément : dans ce dernier cas elles entrent ainsi en
    compétition pour l'usage du processeur.

   La multiprogrammation et les multi-tâches offrent une « simultanéité » et une multiplicité
    d'accès au processeur satisfaisantes pour tous les utilisateurs. Ils optimisent aussi l'emploi
    du processeur en réduisant au maximum ses « temps morts » : quand le travail en cours
    attend un événement quelconque (notamment la fin d'une entrée-sortie, opération
    « longue »), le processeur peut l'abandonner pour un autre processus prêt à être activé.

   Multitraitement : plusieurs processeurs peuvent être gérés par le système (jusqu'à 2 en
    MVS-SP, 16 à partir de MVS-XA). Ainsi, à un instant donné, sont traités par la machine
    autant de processus que de processeurs. Ceci améliore évidemment le rendement global du
    système.

   La mémoire virtuelle : chaque travail se voit offrir une taille de mémoire possible pouvant
    être bien supérieure à la mémoire réellement disponible. Ceci est rendu possible par le fait
    qu'à un instant donné un travail n'a pas besoin de toutes les données enregistrées en
    mémoire depuis le départ. Le système lui laissera les portions de mémoire qui lui sont
    nécessaires à cet instant, le reste pourra être transféré sur disque (on parle alors de
    mémoire auxiliaire), récupérable à tout moment à la demande du travail. Le reste de la
    mémoire est utilement occupé par les routines et données du système ou par d'autres
    travaux prêts à être traités par le ou les processeurs.



PDF:

PRINCETON :

QMF: (Query Management Facility) est un utilitaire interactive destinée à faciliter l'écriture
des requêtes vers une base de données et la mise en forme des résultats. Il peut fonctionner
dans divers environnements comme CICS ou TSO/ISPF.

RELATIONAL TOOLS : Relational Tools for DB2 from Princeton Softech, Inc. Relational
Tools for DB2 is a suite of data migration products for the MVS environment.

REXX: (REstructured EXtended eXecutor) est un langage de programmation pour
mainframe IBM qui tourne sous VM/CMS et MVS/TSO. Il peut être utilisé tel une macro
pour envoyer des commandes aux applications et au système d’exploitation. REXX est
uniquement inclus dans OS/2 Version 2.0.

SPUFI: (SQL Processing Using File Input) An SQL statement that is used natively without
being embedded in a program.

SQL : (Structured Query Language) Langage servant à effectuer des requêtes sur une base de
données pour en extraire des informations.

TI : Test d’Intégrité.


                                                                                                 4
TMA : Tiers Maintenance Applicative.

TRA : Tiers Recette Applicative.

TRANSACTIONNEL : Le système de traitement transactionnel ou STT (domaine
informatique) est un système informatique enregistrant et traitant les données relatives aux
activités d'une organisation puis produisant en bout de ligne des rapports. Ces derniers
contiennent des informations (synthèse de l'analyse et du traitement des données) pouvant
améliorer les décisions des dirigeants.

TSO: (Time Sharing Option) est un logiciel fournissant une interactivité entre l’utilisateur et
le système d’exploitation MVS de IBM. Il suit l’utilisateur ou le programmeur à l’aide d’un
terminal et travail inter activement avec lui. (The TSO counterpart in VM is called CMS.
Contrast with JES, which provides batch communications for MVS).

TU : Test Unitaire.




Glossaire GFI
AGL: Base de données où se trouve toute la documentation servant à la production.

BDDF : e-budget.

BPF : Banque Privée de France.

CA7: Dessin permettant de représenter l’enchaînement des jobs pour l’exécution d’une chaîne
de traitement dans un domaine donné.

CONSIGNE

CPL

CRA: Compte Rendu d’Activités.

DA-SSE: demande d’action SSE

DC: (Acronyme de Dessins de Chaîne) Dessin représentant les éléments en entrée et en sortie
d’un programme dans une chaîne de traitement de ceux-ci.

DEI: (Acronyme de Dossier d’Exploitation Informatique) Documentation technique mettant
en œuvre la dynamique des jobs à travers des dessins de chaîne.

DWHM




                                                                                                  5
DWMQ

FDG : Frais de Gestion Direct.

FICHE INCIDENT

GFI : GFI Informatique est une Société Anonyme de droit français à Conseil
d'Administration, régie par la loi du 24 juillet 1966, au capital de 92 679 774 euros. Le titre
est coté au premier marché d'Euronext et fait partie du compartiment B de l'Eurolist
(code ISIN : FR 0004038099).

KPCE (CGP): application

MARNE : environnement

MOA : Maîtrise d’ouvrage : donneur d’ordre.

MOE : Maître d’œuvre : formalise les besoins métier en besoins informatiques

QUALIF : environnement de qualification

SFD : Spécification Fonctionnelle Détaillée.

SFG : Spécification Fonctionnelle Générale.

SIGDBT : SPF_SICOGE/CMM Serveurs Partagés

SO : Spécifications organiques

VALREC : environnement de qualification

VIGIMAN: Logiciel de gestion des incidents.




Glossaire
Euronext

Eurolist




                                                                                                  6

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:8
posted:10/14/2011
language:French
pages:6