Le diabète une maladie psychosomatique by zhangyun

VIEWS: 6 PAGES: 16

									    le diabète:
   une maladie
psychosomatique?



        docteur mahmoud boudarène
                 psychiatre
      docteur en sciences biomédicales
                  tizi ouzou
maladie psychosomatique: de quoi s’agit-il ?


            affection organique/somatique dont


     - une lésion macroscopique de l’organe est évidente

     - une relation avec la vie psychique est soupçonnée

     - un lien de causalité avec l’événement est évoqué

     - mais sans preuve clairement établie


     A DIFFERENCIER DU TROUBLE FONCTIONNEL
trouble fonctionnel ?

    - anomalie de la fonction

    - absence de lésion macroscopique/ microscopique?


    - relation avec la vie psychique subodorée


       c’est psychique = maladie imaginaire



      doute sur la réalité de la maladie
troubles conversif ?
  - concerne les organes qui contribue à la relation à autrui

  - symptôme visible pour les autres

  - accident car réactionnel à l’événement/conflit

  - témoigne de la relation étroite vie psychique/corps



hypocondrie ?
  - parfois délirante

  - crainte/peur obsédante de la maladie

  - absence de lésions – présence qques fois de désordres fonctionnels
stress et connaissances actuelles

   mise en avant dans l’émergence de la maladie

             1
      - rôle de l’environnement social et physique (vie quotidienne)
      - rôle de l’événement de vie – du traumatisme psychique ?

         EMERGENCE DE LA SOUFFRANCE/MALADIE


             2
      - passerelles vie psychique – corps
      - éclairage sur les mécanismes dialogue vie psychique-corps
concernant le diabète: exemples

  - Anaïs: 7 ans - diabète insulinodépendant
       accident de la circulation - relation non établie par les parents

  - Kaci: 46 ans - diabète non insulinodépendant
       blessure par balle du fils (20 ans) - lien établi par le sujet

  - Sadia: 62 ans - diabète non insulinodépendant
       décès du mari par accident de la circulation - lien établi

  - Ali: 57 ans - diabète non insulinodépendant
        divorce de la sœur- lien établi par les enfants
1 - noter la gravité des événements
2 - survenue du diabète dans les mois suivants
3 - association de troubles psychiques
    anxieux, dépressifs
    objets de consultation pour certains d’entre eux
4 - antécédents familiaux de diabète = 1 pers




EVENEMENT A LUI SEUL NE SUFFIT PAS
= « goutte qui fait déborder le vase ? »
facteurs de vulnérabilité/ prédiction

1 – liés à l’événement
             - nature et intensité, durée/récurrence
             - prévisibilité/contrôlabilité….
             - résonance dans la vie du sujet
2 – liés à l’histoire personnelle
             - événements anciens +++
             - tracas quotidiens +++
3 – antécédents familiaux
             - hérédité
4 – état de santé actuelle
             - maladies psychiques/somatiques
             - obésité/habitudes alimentaires/sédentarité
5 – Personnalité/tempérament
             - anxieux
             - personnalité C / psychosomatique
caractère/personnalité psychosomatique
 1 - illettré émotionnel (Friedman et Sweet)
              - difficulté à mettre des mots sur les émotions
 2 - pensée opératoire (Marty et M’uzan)
              - dénégation des conflits
              - tendance à les ressentir dans le corps
              - pauvreté de l’imaginaire


 3 - alexithymie (Sifnéos)
              - incapacité à identifier et exprimer les émotions
              - vie imaginaire pauvre
              - recourir à l’agir pour éviter les conflits
              - description détaillée des symptômes physiques
stress et pathologie 1
                              synchronique

 hérédité
                                               vie

                                             diachronique

  histoire
                         Maladie/diabète

   maladie   accident de parcours? tomber malade?
             devenir
stress et pathologie 2

     événement                          vie psychique


                                      réponse émotionnelle




                                 réponse émotionnelle exagérée
        2

    désordre psychique                              1
                                            désordre
        3                            fonctionnel/somatique

   balancement psychosomatique
pourquoi le corps ?
1 - quand les possibilités d’expression émotionnelle ou psychique
     * non acceptées ou interdites par l’environnement social
                         (adultes surtout les femmes)
     * difficulté à intellectualiser – vécu cognitif de l’événement impossible
                         (alexithymie - personnalité répressive, C..)

2 - quand l’expression psychique disqualifie le sujet (déstatufié?)

3 - chez les enfants
     * fonctions cognitives non encore en place
     * élevés dans l’interdit de l’expression émotionnelle
     * pathomimie+++ même si vie imaginaire riche
                              Evénements stressants


réception et trt

                                    Cortex frontal

                                    syst limbique
                                    hippocampe


HYPOTHALAMUS                                                 LOCUS CERUL EUS
                                                             TRONC CEREBRAL
                   Hypophyse.
   CRF              Postérieure

                            AVP                                        DA/NE
   HYPOPHYSE                 (OT)
      ANTERIEUR
ACTH
                                                          MEDULLO-SURRENALE
CORTICO-SURRENALE




                            CORTISOL                 ADRENAL INE
                              DHEA(S)                NORADRENALINE




           MOBILISATION ENERGETIQUE ET PREPARATION A L'ACTION
           INHIBIT ION DES FONCTIONS SANS RAPPORT AVEC L'ACTION
           INHIBIT ION DU SYSTEME IMMUNITAIRE
stress - hormones et diabète


                  inhibition de la synthèse glycogène

                  stimulation   glycogène se              glucose
Adrénaline
                  stimulation triglycérides               acides gras


                  inhibition sécrétion insuline

                  dégradation des protéines (ac aminés)

Cortisol          néoglucogenèse (ac aminés / glycogène)

                  inhibition entrée glucose dans les tissus



Hormone de croissance           glucagon
  stress et immunité
- diabète = maladie auto-immune
    déséquilibre de l’organisation immunitaire/guerre des cellules

       - natural killers en diminution/ diminution des cytokines (IL4)

       - attaque spécifique des îlots de Langherans par les
            lymphocytes T auto réactifs


- stress psychosocial
   diminution de l’immunité – des cellules NK et de la fonction cytotoxique (IL)

        - hypercortisolémie et rôle de baisse de l’immunité du cortisol

        - lien avec la prévisibilité et la contrôlabilité/ stress détresse
conclusion
L’émergence du diabète ne peut être comprise que si il est tenu
compte
    - de l’histoire lointaine du sujet,
    - des « pérégrinations » dans son existence
    - et de ses capacités à vivre en harmonie avec son
    environnement, social notamment.

L’intégration de cette donnée dans l’accompagnement
psychologique est indispensable
     - pour aider à la stabilisation de la glycémie
     - pour aider le sujet à bien vivre sa maladie
     - et prévenir la possible survenue de troubles psychiques


            Il est nécessaire de traiter le diabète
                             mais
            c’est mieux de soigner le diabétique

								
To top