Docstoc

INOSODCEMIVP08.ppt - Free

Document Sample
INOSODCEMIVP08.ppt - Free Powered By Docstoc
					            LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

          Infection     acquise     à > 48 heures
      l'hôpital
                          HISTORIQUE

Existe depuis les premiers regroupements
   Début 19ème siècle
         Amputation : 4 x de Décès à l'hôpital/ Domicile

Semelweiss :
        T° puerpérale

                  Lavage des mains 11,4% à <1%
Sir J. Lister "On the antiseptic principle in the practice of surgery »



  Pasteur et Koch
                          Apparition des ATB



            Résistance

            TT agressif               Immunodépression

            Réanimation               Actes Médicaux invasifs
                MORBIDITE ET COUT



Durée d'hospitalisation


            Urinaire                1
            Plaies                  7,3
            Pneumonies              6
            Bactériémies            7,4


coût 15 000 €
                 PREVALENCE ET INCIDENCE




Prévalence


Incidence :
              N/D x 102 ou 103           D population étudiée




Densité d’incidence :
              N/S x 102 ou 103    S Somme des durées d’exposition
Hôpital

      Prévalence : 7 à 15%    Incidence : 5,7%



Réanimation

      Prévalence : 50 à 70%   Incidence : 15 à 25%



Unité de Néonatalogie

                              Incidence : 7,7 à 35%
                 PNEUMOPATHIE NOSOCOMIALE


Incidence
      0,5% Des malades hospitalisés
      7 à 20% en Réanimation          17 à 20% malades ventilés


Mortalité
      20 à 50%


      En rapport avec la gravité et le type de germe
                         Cocci gram positif 5 à 24%
                         BGN 50 à 60%
                         Pseudomonas 90%
Etiologie


            Plurimicrobienne 12 à 20%


            BGN 60% des cas
                 Klebsiella pneumoniae,
                 Pseudomonas aeruginosa (34%)
                 Acinetobacter (14%)
                 Escherichia coli
                 Serratia
Cocci gram positif 40%


                  Staphylocoque (22%)
                  Streptocoque (14%)


Particularité


                  Aspergillus fumigatus
                  Candida
         FACTEURS PREDISPOSANTS




Intubation (X4)

Utilisation d'antibiotique

Post opératoire

Age

Insuffisance respiratoire préexistante
                           PATHOGENIE


Modification de la flore Oropharyngée
                         à partir de la flore digestive


Micro inhalation répétée de liquide gastrique
            Pullulation gastrique
                   Diminution de l'acidité
                   Diminution de la vidange gastrique


Défaillance des mécanismes de défense
Diagnostic
     Signes cliniques :
                 Température > 38°3 ou < 36°5
                 Expectoration ou aspiration purulentes
                 Auscultation


     Signes paracliniques


                 Leucocytes > 12 000 ou < 4 000 /mm3
                 Diminution du PaO2/FIO2
                 Rx pulmonaire
Diagnostic bactériologique avec culture quantitative

      AT:           ≥ 105                  Post intubation

      PBP :         ≥ 103                  Sans fibroscope

      BBP : ≥ 103                    Fibroscope
                                           Hémostase
                                           Pneumothorax

      LBA :         ≥ 104                  Fibroscope
                                           Virus, Candidose
                                           Fièvre
         TRAITEMENT PREVENTIF



Décontamination des circuits



Eau stérile



Position à 45°



Pas de sonde gastrique
                     INFECTION URINAIRE



Incidence

     La plus fréquente des IN : 62%



            1 à 1,4 % Des malades hospitalisés

            20 à 40 % en Réanimation

            30 à 60 % des patients sondés

            Durée : augmentation de 5 à 10 %/ jour
Etiologie


            BGN 80% des cas
                  Escherichia coli (42%)
                  Klebsiella pneumoniae (7%)
                  Pseudomonas aeruginosa (8%)
                  Protéus (9%)


            Cocci gram positif 20%
                  Staphylocoque (4%)
                  Strep. D faecalis (15%)


            Candida (2%)
        FACTEURS PREDISPOSANTS




Sondage permanent > Sondage intermittent

Chirurgie urologique

Utilisation d'antibiotique (après 4 jours)

Age

Sexe : Femme x 2
                  PATHOGENIE



Voie ascendante

Germes digestives

           présents dans le rectum

           78% femmes et 30% chez l'homme

Adhésion des germes

Système clos++++
       TRAITEMENT PREVENTIF



Limiter les sondages

Asepsie stricte lors de la pose

Ne pas déconnecter la sonde

Sac de drainage en dessous de la vessie

Changement de sonde sous ATB
                       SITE OPERATOIRE

Définitions :

      Infection survenant dans les 30 jours

                           ou 1 an si mise du prothèse/implant

      Infection de la cicatrice opératoire entre peau et aponévrose

      Infection profonde

Incidence

      2,5 pour 100 interventions
                  FACTEURS PREDISPOSANTS

Type de chirurgie (classe d’Altermeier)

      propre : sans ouverture viscère creux ni rupture d’asepsie

      propre contaminée

      contaminée : viscère souillé ou rupture d’asepsie majeure

      Septique : chirurgie en présence de pus

ASA 1 à 5

Durée de l’intervention (>75ème percentile)

                    NNIS de 0 (1,5%) à 3 (13%)
      TRAITEMENT PREVENTIF



Préparation de l’opéré

Pansements post-opératoire

Antibioprophylaxie
                    CATHETER CENTRAL



Incidence

     La plus grave des IN

            Hémocultures : 5% des patients avec cathéter

            10% des cathéters

            3,3 infections pour 100 j cathéter
Etiologie


            Staphylocoque à coagulase négative
            Staphylocoque aureus
            Pseudomonas aeruginosa
            Entérobactéries
            Candida
        FACTEURS PREDISPOSANTS




Durée


Site


Le nombre de voies

Le nombre de manipulation
                          PATHOGENIE

Contamination du liquide perfusé : rare



3 mécanismes

         Colonisation secondaire lors de décharges bactériennes

         Infection primitive du cathéter

         Contamination externe à partir de la flore cutanée



               Adhérence "Slime"
Diagnostic


     Signes cliniques

                 Importance des signes locaux



     Diagnostic Bactériologique
Bactériologique avec retrait du cathéter

      *Culture sur bouillon

      *Culture semi quantitative (Maki):    ≥ 15 CFU/ml
                        Sensibilité de 100%
                        Spécificité de 20%



      *Culture quantitative (Cleri, Brun-Buisson) : ≥ 103 CFU/ml
                          Sensibilité et spécificité > 90%

      *Scherertz : Vortexage et sonication du KT
Bactériologique sans retrait du cathéter


81% des KT retirés ne sont pas responsables d'une infection


      Ecouvillon point d'insertion ou du raccord proximal
                                      VPP de 79%


      HC quantitative ≥103 CFU/ml
                         sensibilité de 50%        Spécificité de 99%


      HC quantitative KT/Veine périph : Ratio de 5 à 10/1 = ILK
         TRAITEMENT PREVENTIF




Limiter les KT

Type de KT


Limiter les voies et manipulations


Pansement, Changement des lignes / 72 h

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:7
posted:10/2/2011
language:French
pages:29