Le_livre_comme_passeur_culturel

Document Sample
Le_livre_comme_passeur_culturel Powered By Docstoc
					                                    Le livre comme passeur culturel
Département :
Votre correspondante au CDDP :
Son téléphone :
Son mail :

                                                    Présentation
Les programmes soulignent fortement le rôle de la littérature dans la constitution d'une culture commune. L'enjeu est dès
lors d'accompagner les élèves dans cet accès à la culture, aux références culturelles et aux oeuvres consacrées.
Ce dossier, élaboré à la demande de documentalistes ayant parlé du livre comme d'un « passeur culturel », resitue
l'expression « passeur culturel » dans son contexte d'emploi habituel et ouvre des perspectives à ceux qui, sensibles à
leur rôle de médiateurs, voudraient, à travers des oeuvres de littérature de jeunesse (romans, albums...) et des situations
pédagogiques moins habituelles, amener les élèves à la lecture et à la littérature pour en faire, à leur tour, des « passeurs
de lecture ».

                                                     Ressources
Le comportement de lecteur de l’adolescent

Les jeunes et la lecture : sondage Louis Harris - FNAC, octobre 2002.
Ce sondage a pour objectif de « connaître le rapport des 15-18 ans à la littérature et à la lecture ». Il fait apparaître que
la lecture chez les adolescents reste un loisir avant tout lié à la notion de plaisir. Même s’ils lisent des romans de
littérature classique en classe, qui ne favorisent pas la lecture de romans contemporains et étrangers, les adolescents
préfèrent « les plaisirs de lecture moins canoniques » et choisissent leurs livres en fonction de conseils de leurs amis.
Ce sondage a été publié dans le Journal du Dimanche, le 6 octobre 2002.
http://www.louis-harris.fr/version_f/autres_s/Acrobat/LHF-FNAC%20Oct%2002.pdf

« La lecture : une pratique culturelle réelle des jeunes de 15 à 24 ans » / Frédérique Patureau,
Argos n° 16, janvier 1996.
Cet article présente les résultats de l’enquête nationale sur « Les pratiques culturelles des Français » réalisée à trois
reprises (1973, 1981, 1988-1989). Il analyse le comportement des jeunes de 15-24 ans concernant leurs activités
culturelles (lecture, musique, sorties…) et pointe les différences avec la population plus âgée. Les jeunes de 15-24 ans
ont « de nouveaux rapports à l’écrit, plus ponctuels, plus sélectifs », lisent moins qu’avant mais plus que la population
plus âgée. Ils fréquentent davantage les bibliothèques et « lisent ailleurs que dans les livres » (magazines scientifiques,
culturels…). Parmi eux, la pratique de la lecture est plus développée chez les filles que chez les garçons.

Voir aussi :
A titre indicatif, nous vous rappelons les grandes données chiffrées de l’enquête du Ministère de la Culture sur les
pratiques culturelles des français. : http://www.culture.gouv.fr/culture/dep/mini_chiff_00/fr/pratiq.htm (dans cette page,
les résultats sont livrés sous forme de tableaux, dont un est consacré à la lecture).

« Les adolescents et la lecture : actes de l’Université d’été d’Evian, octobre 1994 » / Serge
Goffart ; Annick Lorant-Jolly. - Créteil : CRDP, 1995. - (Argos références).
Qui sont au juste les adolescents ? Quelle est la place relative de la lecture dans leurs pratiques culturelles ? De quelle
nature sont les offres de lecture proposées par l’école et hors école ? Quelles actions et médiations spécifiques peut-on
mettre en place ? Lors des travaux d’Evian, des réponses ont été apportées par des enseignants, des formateurs, des
chercheurs, des bibliothécaires…
Cet ouvrage est disponible en prêt auprès des CDDP de l’Aude, du Gard et de l’Hérault.
Il peut aussi être acheté (référence : 941B7000 ; prix : 15 €).


CRDP du Languedoc-Roussillon - CDDP - Mise à jour le 25/04/06.                                                             1
Adolescence, famille, loisirs : intervention de Madame Chantal de Linares, réunion d’installation
du groupe « Adolescence, familles et loisirs », 12 novembre 2003.
Dans le cadre de la préparation à la prochaine Conférence de la famille, consacrée à l’adolescence, un forum de
discussion a été ouvert par le Gouvernement. Chacun est invité à s’y exprimer, en particulier sur le thème
« Adolescence, familles et loisirs ». Les échanges sont régulièrement synthétisés. La conférence de Madame de Linares
(INJEP) précise le contexte de l’adolescence aujourd’hui et constate une « fracture générationnelle » liée au changement
de la société. Concernant les loisirs, les adolescents tendent vers une recherche d’autonomie, vers une « émancipation »
vis-à-vis de l’environnement familial et scolaire. Leur univers culturel semble éloigné des adultes. La sociabilité des
jeunes doit être envisagée comme un « support de construction identitaire ».
Accès aux forums gouvernementaux :
http://www.forum.gouv.fr/
Accès direct au texte de l’intervention de Madame de Linares :
http://www.forum.gouv.fr/IMG/doc/Intervention_de_Mme_Chantal_de_LINARES.doc

Adolescence, familles et loisirs : rapport préparatoire à la Conférence de la famille 2004. / Louis
de Broissia ; Hervé Mécheri. - Paris : Ministère de la santé, de la famille et des personnes
handicapées, 2004.
Vous trouverez sur le site de La documentation française le rapport ainsi qu’une synthèse :
Un groupe de travail présidé par Louis de Broissia a été chargé « d'étudier l'utilisation de leur "temps libre" par les
adolescents, à savoir les loisirs, la pratique sportive, l'accès à la culture, les capacités de mobilité, la maîtrise des médias
ainsi que la découverte d'autres modes de vie (France et Europe) ». Quatorze propositions ont été formulées.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/brp/notices/044000125.shtml

Pourquoi voulez-vous qu’ils lisent ? : débat organisé par l’association Café’in.
Dans le cadre du 2ème Festival de littérature de jeunesse de Midi-Pyrénées, l’association Café’in avait invité,
le 1er février 2004, des spécialistes de la littérature de jeunesse. De nombreuses questions ont été posées concernant le
rapport des adolescents à la lecture et différents constats ont été effectués. Aujourd’hui, l’adolescent n'accorde pas au
livre la même valeur symbolique que les adultes. Les pratiques culturelles ont évolué. Les choix des lecteurs sont
différents en fonction de leur âge et de leur maturité. Pour cela, il apparaît nécessaire de « prendre en compte tous les
types de lecteurs et tous les types de supports même en dehors du livre », notamment le multimédia. Ce n’est pas la
quantité de livres qui compte, mais plutôt la qualité. Les adolescents ont besoin de médiateurs pour leur (re)donner le
goût de lire : documentalistes, libraires, bibliothécaires, enseignants, parents d’élèves, associations de quartiers…
http://www.cafesainto.com/archives/2004/01-04/01-04.html

« Réception de la littérature de jeunesse par les jeunes » / Christian Poslaniec (dir.) - Paris :
INRP, 2002. - (Documents et travaux de recherche en éducation n° 48).
Ce rapport de recherche s’interroge sur « comment les jeunes appréhendent-ils les livres qui leur sont destinés ? ». Un
projet a permis à des universitaires de choisir 14 titres de littérature jeunesse (albums et romans) et de suivre le
comportement de 96 enfants du CE1 à la 5 ème. Plusieurs thèmes ont été abordés (les profils de lecteurs, le
« comportement adaptatif », les compétences préalables à la réception, les médiations du côté de l’école et des
parents…). Chaque chapitre de l’ouvrage est composé d’un relevé de conclusions qui permet de faire des constats et
d’élaborer des hypothèses. Les entretiens avec les enfants sont transcrits intégralement et analysés. Ils ont permis de
souligner le rôle de médiateur des enseignants et des parents. Des outils d’exploitation sont également livrés, notamment
pour les compétences préalables à la réception (connaissance de l’univers du livre, modalités de choix des livres…) et
pour les données de la réception littéraire (implication de l’enfant, pratique de l’intertextualité, perception de la structure
littéraire…).

Entrer, entrée(s) dans la culture écrite ? : journée académique sur la maîtrise des langues,
5 juin 2002. [Académie de Créteil].
Jean-Marie Privat est intervenu pour présenter l’entrée de l’élève dans la culture écrite. Pour aider les enseignants, il
décrit trois types de pratiques de lecture : a pratique culturelle (le rôle de médiateur culturel de l’enseignant « recouvre
les fonctions de prescripteur, d'initiateur, de pourvoyeur, de relais, de facilitateur et de pair »), pratique textuelle
(l'enseignant est un médiateur textuel dans la mesure où il permet aux élèves l'appropriation des textes), pratique
critique (l’enseignant doit laisser l’élève comprendre et interpréter ce qu’il lit, sans insister sur l’analyse technique qui
« désémantise » et « déculture » les textes). L’enseignant doit « présenter de multiples tactiques de lecture : arrêter et
reprendre une lecture, lire à plusieurs (une classe est un collectif de lecture), lire plusieurs livres en même temps… ».
http://www.cndp.fr/secondaire/francais/dossiers/creteil20020605/lecture.htm

CRDP du Languedoc-Roussillon - CDDP - Mise à jour le 25/04/06.                                                                2
« Lecture instructive, lecture littéraire : en débat » / Francis Marcoin. - in « Bibliothèque, école :
quelles coopérations ? ». - Créteil : CRDP, 1995. - (Collection Argos).
Suite à son livre « A l’école de la littérature » et une table ronde qui s’est tenue à la BPI, Francis Marcoin a été invité à
intervenir dans le cadre de l’Université d’été de la Grande-Motte, il y a quelques années, en 1993. Le contenu de son
intervention a suscité un débat repris dans le chapitre 5 des actes de cette université d’été, « Médiateurs et médiations :
des pistes de recherche ». Francis Marcoin fait la distinction entre lecture documentaire et lecture littéraire ainsi qu’entre
lecture intensive (littéraire, à l’école) et lecture extensive (plus large, dans une bibliothèque). Il situe plutôt la médiation
du côté de la seconde.
Les actes de l’Université d’été « Bibliothèque, école : quelle coopération ? » sont disponibles à la vente à la librairie du
CRDP (référence : 941B6000 ; prix : 16,77 €).

Pour poursuivre votre réflexion, nous vous signalons une bibliographie générale sur la culture littéraire des adolescents,
à consulter sur le site du CRDP de Créteil :
http://www.crdp.ac-creteil.fr/CRDP/anim_peda/artsculture/pnr/PNR-litterature/bibliographies%20adolescents.doc

Autour du colloque « Quelles lectures, quels lecteurs pendant les années collèges ? »
Rappel : Le mardi 27 avril 2004, à l’Hôtel du Département de l’Hérault, un colloque intitulé « Quelles lectures, quels
lecteurs pendant les années collèges ? » était organisé par le CDDP de l’Hérault et la Bibliothèque Départementale de
Prêt de l’Hérault. Jean Hébrard et Michèle Petit sont intervenus lors de cette journée consacrée à la lecture.

« Michèle Petit, anthropologue : Lire permet de donner un sens à la vie », Midi libre, 28 avril 2004.
Lors de sa venue à Montpellier, Michèle Petit, anthropologue au CNRS et auteur de l’ouvrage « Eloge de la lecture », a
accordé un entretien au journal Midi Libre. Elle refuse tout d’abord « les discours catastrophiques » sur le fait que les
adolescents ne lisent plus. Elle constate cependant « une baisse de l’intensité de lecture au moment du collège, au
lycée ». Il faut « un accompagnement subtil » de l’adolescent, en mettant en place des passerelles pour le faire passer
d’un livre à un autre. L’envie de lire se transmet : c’est le rôle du médiateur (la mère, le père, un ami, l’enseignant, le
bibliothécaire…). Pour les adolescents, « lire permet de donner du sens à leur vie, se construire ou se reconstruire dans
une situation de crise ».

Une bio-bibliographie de Michèle Petit est disponible sur Ricochet, le site du Centre International d’Etudes en
Littérature de Jeunesse (CIELJ).
http://www.ricochet-jeunes.org/chercheur.asp?id=81

Michèle Petit a donné de nombreuses autres conférences et publié des articles :

 « Lecture des adolescents : le livre a encore de beaux jours à vivre ».
http://www.univ-lille3.fr/jeunet/jpro/colloque/col8/petit.htm

 « Pourquoi inciter des adolescents à lire de la littérature ? ».
http://bbf.enssib.fr/bbf/html/2003_48_3/2003-3-p29-petit.xml.asp

 « Lecture et relations ».
http://www.adbdp.asso.fr/association/je2003/petit.htm

 « Le droit à la métaphore ».
http://enfants-du-net.org/takalir/projo/index.php3?contenu=petit

 « De la bibliothèque au droit de cité : parcours de jeunes usagers des quartiers sensibles ».
http://www.enssib.fr/bbf/bbf-97-1/04-petit.pdf

 « De la bibliothèque au droit de cité : une recherche sur les jeunes usagers des bibliothèques dans des « quartiers
sensibles » des villes françaises ».
http://www.ifla.org/IV/ifla64/078-155f.htm

 « Construire son droit de cité avec la bibliothèque ».
http://www.lecture.org/Actes/AL58/AL58P27.html
Michèle Petit fait référence aux travaux de François de Singly, de Serge Boimare et de Christian Baudelot. Pour
découvrir rapidement l’essentiel de la pensée de ces auteurs, voir :
CRDP du Languedoc-Roussillon - CDDP - Mise à jour le 25/04/06.                                                                3
 Une fiche de lecture de l’ouvrage « Identité, lecture, écriture » (dirigé par Martine Chaudron et François de Singly).
http://enssibhp.enssib.fr:8080/Enssib/resdoc/FICHELEC/CHIGE.HTM
 Une intervention de Serge Boimare sur le thème « L’enfant et la peur d’apprendre ».
http://www.crdp.ac-versailles.fr/cddp92/conferences.pdf/ConfBoimare.pdf
 Une analyse de l’ouvrage « Et pourtant ils lisent… » (Christian Baudelot, Marie Cartier, Christine Detrez).
http://www.lecture.org/Actes/AL66/AL66p9.html
Cet ouvrage est disponible en prêt au CDDP de l’Aude et au CLDP de Béziers.


La notion de passeur culturel

Discours de presse et représentations sociales de l’illettrisme.
Cette réflexion de Cathy Frier, Maître de conférence à l’Université de Grenoble III, est centrée sur l’illettrisme et « la
manière dont est traitée cette question dans les discours de la presse » dans les années 1980. L’auteur refuse les idées
reçues et les « prétendues évidences » sur l’illettrisme, en essayant de dégager des perspectives de positionnement pour
les professionnels (enseignant, documentaliste, orthophoniste, enseignant-chercheur). Elle refuse le fatalisme qui conduit
à exclure ces élèves « en dérive » et à penser qu’il n’y a plus rien à faire pour eux. Le passeur culturel est un médiateur
qui invite l’élève dans l’écrit et l’accompagne. Il est « celui qui est capable de trouver des liens, de percevoir un langage
commun, ce langage propre à l’humain, et qui ne se résume pas à savoir lire et écrire ». Son rôle principal réside dans la
qualité de cet accompagnement. Le livre devient alors un facteur d’intégration et non plus d’exclusion, dans une
« relation de reconnaissance mutuelle ».
Cet article a été réactualisé en 2003 pour le site « Bien(!)lire », à partir d’un article paru dans Lire au lycée professionnel
n° 32, mars 2000. [CRDP de Grenoble]
http://www.bienlire.education.fr/04-media/a-discours-Imp.htm

Des lectures communes pour des lecteurs en panne.
Ce document du Centre Ressources Illettrisme (CRI) de la Région PACA propose des éléments de réflexion au sujet de
la proposition de littérature à un public non-lecteur. Le chapitre 1 est constitué de notes prises lors d’une rencontre entre
formateurs et bibliothécaires, le 27 mai 2002. Plusieurs thèmes ont été abordés (les faibles lecteurs, les textes à
proposer…). L’on se reportera plus particulièrement au chapitre 2, intitulé « De l’acte de lire et des passeurs de
lecture », qui présente sous forme de notes l’intervention de Jeanne Benameur lors de la journée d’étude sur la lecture,
l’écriture et la littérature le 23 janvier 2003. Elle tente de définir ce que doit être et faire un passeur de lecture : sortir
l’élève du cadre scolaire tout en le sécurisant, « remettre de la liberté » en proposant un choix de lecture varié et de
qualité, instaurer une relation de confiance avec l’élève, conseiller des livres sans craindre que le lecteur les « lâche »
s’ils ne lui conviennent pas, ne pas imposer ses propres choix de lecture ni se substituer « au désir du lecteur ».
http://www.illettrisme.org/viforum/getfile.php?bn=cripaca_telechargement&key=1066051893

« Passeur de passion, médiateur de lecture ? » / Francine Baudou, Le Français dans tous ses
états n° 44, 2000.
Cet article d’une documentaliste de lycée est inspiré par le désir de jouer le rôle de « passeur », c’est à dire de « celui qui
donne à lire ». La référence est Georges Perros, cité par Daniel Pennac, qui se définissait comme celui qui « ouvrait les
yeux et allumait les lanternes et engageait son monde sur la route des livres, pèlerinage sans fin et sans certitude,
cheminement de l'homme vers l'homme ». Face à l’« érosion des pratiques de lecture » au lycée et à la médiatisation
commerciale du livre par les libraires, le documentaliste privilégie le contenu du livre en faisant de la médiation
documentaire.
L’analyse d’un atelier de lecture auprès d’une classe de Bac Pro bureautique est effectué. L’objectif était de « faire lire
et échanger autour des lectures » et de garder une trace écrite (fiche de lecture). Une « interaction entre chaque lecteur-
rédacteur et la documentaliste » a permis de sensibiliser les élèves à certains thèmes (l’indexation des fictions était
rarement pratiquée) en les incitant à lire. Le lecteur devient ainsi « médiateur d’une communication » tout en conservant
sa place de lecteur. Il se sent valorisé en laissant une trace écrite au CDI, même s’il n’est pas « entré en littérature selon
la culture lettrée ». En faisant partager son goût de lire, il devient alors un « passeur de lecture ».
Le n° 44 du Français dans tous ses états est disponible à la vente au CRDP (référence : 340RS044 ; prix : 9,15 €), mais
également consultable en ligne sur le site du CRDP du Languedoc-Roussillon :
http://www.crdp-montpellier.fr/ressources/frdtse/F044086A.html

« Littérature de jeunesse : les rencontres PAGE » / Céline Viel, PAGE Education, avril 2004.
Lors du « Forum des images » organisé par PAGE le 2 février 2004 autour du livre de jeunesse, plus de 250 libraires,
enseignants, bibliothécaires, auteurs, illustrateurs et éditeurs se sont réunis pour commenter plus de 200 livres
sélectionnés par leurs soins.
CRDP du Languedoc-Roussillon - CDDP - Mise à jour le 25/04/06.                                                               4
L’intérêt d’une telle manifestation est de créer un réseau entre les professionnels du livre pour confronter leur point de
vue et susciter des échanges et des réflexions. Le but est que « l’enfant devienne prescripteur en matière de livres ». Il ne
se contente plus de lire mais en parle avec les autres, enfants et adultes.
L’on se reportera au témoignage d’une documentaliste en collège, qui insiste sur la notion de plaisir développé par le
club des lecteurs. Les élèves sont tous volontaires et « ont appris à transmettre leur goût de la lecture ». Ainsi, les élèves
de 3ème prennent en charge les élèves de 6ème. Il s’agit de mettre en place au CDI une « approche moins scolaire, plus
concrète et donc plus attrayante pour eux ».


D’après nos recherches :
La notion de passeur culturel est très développée dans la littérature pédagogique canadienne et intégrée dans les
programmes scolaires. L’enseignement doit être « un éveilleur culturel », mais aussi « un guide accompagnateur
enthousiaste ».
http://www.cssamares.qc.ca/CultureEducation/role_culturel.htm
http://www.cssmi.qc.ca/carrefour_educatif/ressources_pedagogiques/robertt/Documents/primaire%202e%20cycle.pdf
http://www.erudit.org/revue/rse/2002/v28/n1/007156ar.pdf
En France, cette notion a été dégagée et formalisée par Jean-Michel Zakhartchouk, professeur de français et rédacteur en
chef de la revue « Les Cahiers pédagogiques », dans un ouvrage intitulé « L’enseignant, un passeur culturel » (Paris :
ESF, 1999). Nous avons sélectionné quelques analyses de cet ouvrage :
http://www.cahiers-pedagogiques.com/livres/fiches/liv50.html
http://lambesc.educaix.com/cirade/grea/travaux/ficheslect/zakhartchouk.htm
http://www.viepedagogique.gouv.qc.ca/numeros/114/vp114_56-57.pdf
L’expression « passeur culturel » est également employée dans le contexte de l’immigration et de l’intégration.
http://www.limag.refer.org/Textes/Bonn/littejeunesse.htm
Le terme « passeur culturel » apparaît aussi dans le contexte des apprentissages interculturels.
http://www.paysdelaloire.iufm.fr/IMG/pdf/didactique_espagnol2.pdf


Actions lecture de l’académie de Montpellier
Nous vous rappelons la mission-lecture confiée à Odette Michel, chargée de mission au CRDP du Languedoc-
Roussillon, avec pour objectif le développement de la lecture chez les enfants et les adolescents. Pour cela, 4 axes
d’actions ont été définis.

L’utilisation de la littérature de jeunesse dans la prévention à la santé.
L’action « Lire la santé » a été lancée en 1993-1994, expérimentée en Lozère, puis généralisée. Des infirmières et des
assistantes sociales de collèges et lycées de l’académie de Montpellier sont formées à l’utilisation de la littérature de
jeunesse. L’action menée à Béziers en 1999-2000 est décrite sur le site de la Fondation du Crédit Mutuel pour la
Lecture, région Méditerranée, à la rubrique « Vaincre l’illettrisme » :
http://www.cmutuel.com/fondation/html/fondation_region_par_region_mediterraneen.htm
Depuis 2002, une action est menée au lycée professionnel de Saint-Pons, dans l’Hérault, auprès d’élèves de sections
technologiques avec entre autre 4 séquences de formation à l’utilisation des albums avec la petite enfance pour les
classes de la filière Sciences médico-sociales.

L’utilisation de la littérature de jeunesse avec des élèves en difficulté (SEGPA, CIPPA…).
L’action « Chercher, inventer, participer par les albums » est en cours depuis septembre 2003 avec des élèves de CIPPA
(Cycle d’Insertion Professionnelle Par Alternance) du lycée professionnel Jean Moulin à Béziers. Elle vise l’intégration,
par les métiers du livre, de ces élèves en grande difficulté.
L’action de formation lecture « La ferme aux albums ou comment l’envie de livres vient aux enfants » est en cours
depuis septembre 2003 à Bédarieux, dans un centre de loisirs. Elle s’inscrit dans le cadre de la prévention de
l’illettrisme. Vous trouverez une présentation détaillée de cette action sur le site Bien(!)lire :
http://www.bienlire.education.fr/02-atelier/fiche.asp?theme=2100&id=1295

Remarque :
Les actions menées à Saint-Pons (« Lire la santé » en lycée professionnel) et à Béziers (classe CIPPA au lycée
professionnel Jean Moulin), ainsi que la fiche-action autour des « Histoires pressées » et de la venue de Bernard Friot
(école et bibliothèque de Soubès), devraient progressivement être mises en ligne sous forme de fiches détaillées sur le
site Bien(!)lire :
http://www.bienlire.education.fr/02-atelier

CRDP du Languedoc-Roussillon - CDDP - Mise à jour le 25/04/06.                                                              5
L’utilisation de la littérature de jeunesse pour l’apprentissage des langues étrangères.
L’académie de Montpellier est pilote pour cette action, qui se poursuit actuellement avec des professeurs d’allemand et
d’espagnol.
Concernant l’allemand, vous trouverez le descriptif de l’action « Lectures croisées » sur le site du Rectorat de
l’académie de Montpellier :
http://pedagogie.ac-montpellier.fr/Disciplines/allemand

Adolivres « Lire, choisir, prescrire ».
Cette opération académique a été lancée en 1993 en partenariat avec des librairies et des bibliothèques, en direction d’un
public de collégiens et de lycéens. Les premiers livres ont été achetés par les Conseils Généraux des départements de la
région Languedoc-Roussillon. Des livres sont ensuite choisis en librairie et en bibliothèque par les jeunes, puis lus pour
proposer une sélection. L’objectif est de « susciter le désir de lire » en laissant la prescription de livres aux adolescents
et non plus aux adultes.
Un article intitulé « Adolivres, des adolescents prescripteurs de lecture », rédigé par Odette Michel, Chargée de mission
Lecture, et Jean-Pierre Véran, à l’époque Directeur adjoint du CRDP de Montpellier et aujourd’hui Inspecteur
Pédagogique Régional Vie Scolaire, est paru dans la revue Argos, n° 17, juin 1996.

Voir aussi :
Une fiche plus complète présentant la mission lecture du CRDP Languedoc-Roussillon est consultable en ligne sur le
site Bien(!)lire :
http://www.bienlire.education.fr/02-atelier/pagefenetre/ferme.htm
Les descriptifs d’autres actions sont consultables sur le site du CRDP du Languedoc-Roussillon, à la rubrique « Actions
lecture » :
http://www.crdp-montpellier.fr/services/actlect/actionslecture.html


Sélection de livres « bons passeurs »
Liste constituée par le CRI-Région PACA, à la rubrique « ressources », en indiquant le mot-clé « lecture facile » :
www.illettrisme.org

Sélections de la mission lecture du CRDP du Languedoc-Roussillon :
www.crdp-montpellier.fr/services/actlect/selections/actlect_selec.htm

Echanges de références bibliographiques et de conseils entre documentalistes sur la liste cdidoc-fr, (site du Comité
Réseau des Universités (CRU), indiquer comme critère de recherche le mot « illettrisme ») :
https://listes.cru.fr/wws/arc/cdidoc-fr/
(Si le lien ne fonctionne pas, merci de taper directement l’adresse dans votre navigateur).

Site de l’association « Livralire », qui se charge de promouvoir la littérature de jeunesse depuis mai 1988 et s’est
spécialisée dans la formation et l’animation autour du livre. Deux axes sont privilégiés :
     - la connaissance des livres (suivi au plus près de la production éditoriale, analyse des nouveautés…) ;
     - la pratique de la lecture (animation, conception de voyages-lecture, organisation de salons de lecture…).
http://www.livralire.org/
Véronique-Marie Lombard, Directrice et formatrice de l’association « Livralire », donne des conférences et intervient
dans la revue « Lire au collège » du CRDP de Grenoble, à travers la rubrique « Livres en spirale » dans laquelle elle
propose une sélection d’ouvrages choisis en fonction d’un thème proposé en classe (les secrets, l’amitié…).

Parmi les dernières publications :

« La lecture partagée : guide pédagogique et sélection de supports de lecture pour adolescents et
adultes » / Elisabeth Pelloquin, Yannick Keller. - Poitiers : CRDP Poitou-Charentes, 2003. -
Livre et cédérom (référence : 860B8405 ; prix : 39 €).
Présentation de l’éditeur :
« Plus de 270 fiches descriptives permettent, selon le contexte de travail (bibliothèque, CDI, œuvres à disposition dans
une association…) d’identifier ce qui vous permettra de susciter une envie, de réveiller un besoin, de satisfaire une
demande. Tous les ouvrages, la presse, les supports divers qui sont proposés ont été expérimentés, plusieurs fois, en

CRDP du Languedoc-Roussillon - CDDP - Mise à jour le 25/04/06.                                                             6
situation réelle de formation ou d’animation. Les classifications ont été testées et le mode de consultation proposé vous
permet, outre de multiples critères de sélection, de pratiquer une consultation par niveaux de difficulté. »

N.B : Ce livre est une production du réseau Scérén. Vous trouverez ses autres publications sur la littérature de jeunesse
sur le site du CNDP, dans la Cyberlibrairie :
http://www.cndp.fr/produits/

« Parcours de lecture. Lire ensemble à la maison et à l’école » / Catherine Frier. – Retz, 2006.
Extrait de la présentation de l’éditeur :
« L’ouvrage s’intéresse plus particulièrement aux deux principaux lieux de socialisation de la lecture, la famille et
l’école, et met en évidence le rôle et les manières de faire des différents « passeurs de lecture », ainsi que la nécessité
d’une action coordonnée de tous les acteurs de cette médiation. (Première partie : Des histoires de familles : paroles
autour du livre et gestes de médiation en milieu familial).
En croisant résultats de la recherche, instructions officielles et pratiques de terrain, l’ouvrage met en relief des « histoires
de passeurs » à travers une longue chaîne de gestes quotidiens qui accompagnent l’enfant dans sa conquête progressive
de la langue écrite. (Deuxième partie : Du cercle familial aux pratiques de classe : quelles directions de travail ?). »




CRDP du Languedoc-Roussillon - CDDP - Mise à jour le 25/04/06.                                                                7