Docstoc

Les lipides

Document Sample
Les lipides Powered By Docstoc
					                                       Les lipides

Groupe de molecules heterogenes avec des propriétés phisico chimiques communes
Ce sont des composés organiques d’origine biologique solubles dans les solvants organiques
(=insoluble dans l’eau)
Comportent peu d atomes electronegatifs
Un caractere hydrophobe
Pk heterogene ?:
     Graisses et huiles
     Cholesterol, vitamines et hormones
Fonctions variées :
     Reserve d energie dans la cellule (synthese d’atp)
     Structure des membranes biologiques (mb plasmiques et organites)
     Transport des lipides dans le sang
     Roles biologiques

On distingue les lipides complexes des lipides simples

I/ les acides gras

Très rare a l’etat libre
Dans certains lipides complexes il y a des liaisons esters

1/ structure


             chaine hydrocarbonnée
Nombre pair d atomes de C (sauf pour les bacteries)
Les AG peuvent etres saturés ou insaturés les insaturations sont des doubles liaisons C=C

Nomenclature :
Cn :x
n = nombre de carbones
x = nombre d insaturations



         partiel : C16 : 0   acide palmitique

a/ AG saturés

CH3-(CH2)n-2-COOH            12≤n≤22
P14 fascicule


      partiel :
C12 :0 acide laurique
C16 :0 acide palmitique
C18 :0 acide stéarique
Les plus courants sont entre 16 et 18 C
Les acides gras on une longue chaine hydrocarbonée représentée en forme de zigzag et l angle
formé entre 2 carbone est de 111°  c’est la conformation pour avoir la molécule la plus
etirée possible.

b/ les AG insaturés

on a de 1 a 6 C=C
leur position est très varié pour les positionner on numerote les atomes de C a partir du COOH

►les AG monoinsaturés

1 seule double liaison très souvent en position 9
Ex : C16 : 1 Δ9 acide palmitique
CH3-(CH2)5-CH=CH-(CH2)7-COOH


       partiel :
C18:1 Δ9 acide oleique
CH3-(CH2)7-CH=CH-(CH2)7-COOH

Les doubles liaisons ont une configuration en Z(cis), exemple C18:1 Δ9




►les AG polyinsaturés

Ils ont plusieurs doubles liaisons
Le premier est souvent en C9

3 acides gras dit : « essentiels »
Essentiels car impossibles d’etre synthétisés par le corps


        partiel :
C18 :2 Δ9,12 acide linoléique
L’ecart entre 2 insaturations est souvent de 3C
C18 :3 Δ9,12,15 acide linolénique
C20 :4 Δ5,8,11,14 acide arachidonique

► les doubles liaisons

    Configuration en Z non conjuguées (cis)
    Tout les 3 atomes de C
C20 :4 Δ5,8,11,14 acide arachidonique

Des vegetaux sont necessaires dans la ration alimentaire les ω3 et les ω6
C18 :3 Δ9,12,15 acide linolénique
En soustrayant la position de la derniere double liaison au nombre de C on obtien le numero
de l omega
Ex : 18-15=3  ω3
De la meme facon :
C20 :4 Δ5,8,11,14 acide arachidonique
C18 :2 Δ9,12 acide linoléique
20-14=18-12=6  ω6

►l acide arachidonique C20 :4 Δ5,8,11,14

      Precurseur des Eicosanoides : prostaglandine, leucotrienes
      Contraction des muscles lisses
      Pression sanguine
      Apparition de la douleur




                                            PGE2 : prostaglandine
2/ propriétés physico chimiques

a/ etat physique

les lipides sont liquides ou solides a temperature ambiante cela depend de la longueur de la
chaine n et du nombre de doubles liaisons x

                   temps de
    AG
                     fusion
  C12 :0              44,2
   C14:0              53,9
   C16:0              63,1

    Plus la chaine est longue plus les AG sont solides

    AG       temp de fusion
   C18:0         69,6
   C18:1         13,4
   C18:2           -5
   C18:3          -11

    Plus il y a de double liaison plus les AG sont fragiles

Les AG saturés sont solides et les AG insaturés sont liquides a temperature ambiante
Les AG ayant moins de 12C sont volatils

b/ formation des savons

c’est la formation de sels de sodium ou de potassium



       Pole hydrophobe                               pole hydrophile

C’est une molecule amphiphile ou amphipahique
On appel ces lipides des « lipides saponifiables »

c/formation de micelles

on parle de concentration micellaire critique
d/ formation de liaisons carbo-esters




RCOOH + R’OH ↔ RCOOR’ + H20

e/ reaction au niveau des doubles liaisons

►halogénation

Cl, Br, I…t
Le dosage des doubles liaisons permet la mesure du degré d’insaturation

    Indice d’iode :
C’est la masse d’iode en gramme fixé par 100g de matiere grasse

Sur un TAG :




► hydrogénation
Il s’agit d’une saturation totale ou partielle
H2 gazeux, Ni, …

Sur un TAG :




La matiere grasse hydrogénée perd de sa teneur en AG essentiels mais la resistance a la
chaleur augmente car la temperature de fusion augmente

► oxydation

C’est le point de fragilité des lipides car l’O2 est dans l’air

Fixation de O2 sur les doubles liaisons
                 ↓
     Formations de radicaux libres
                 ↓
    Formation de composés volatils
         RANCISSEMENT
La degradation suit une evolution exponentielle
Pour parrer le probleme on utilise des anti-oxydants : Vit E et Vit C (E300)

II/ les TAG

Servent de reserves energetiques
Représentent 90% des lipides
Les animaux et les vegetaux contiennent des goutelettes lipidiques

1/ structure

Sous forme d’ester de glycerol et d’ AG




Les TAG simples = homogenes
R1=R2=R3 très rare et chez les vegetaux

Dans les huiles et les graisses on a un melange de TAG mixtes = heterogenes
R1≠R2≠R3

AG les + souvent : palmitique, stéarique, oléique, linoléique

Nomenclature :
   TAG simple : tripalmitine, tristéarine
   TAG mixtes :

R1 C18 :0
R2 C18 :0
R3 C16 :0
1,2 distéaropalmitine

2/ propriétés physico chimique

a/ etat physique

selon la nature des AG :
huiles vegetales (insaturés)
graisses animales (saturés)

b/ caractere neutre
les TAG sont non polaires et non chargés, les extremités polaires sont neutralisées lipides
neutres et chimiquement non reactifs
les DAG et les MAG sont legerement polaires et non chargés de par leur OH libres

c/ degradation enzymatique et chimique

créé la rupture des liaison ester  lipolyse
elle precede l’oxydation

►lipases
Observés dans les organismes in-vivo elles sont contenus dans les sucs pancréatiques
Utilisés dans les hydrolyse des mat grasses alimentaires
TAG + 2H2O ↔ 2 MAG + 2 RCOOH
Utile pour la mobilisation des mat grasse mises en reserves (mucqueuses intestinales)

► saponification
C’est une hydrolyse basique qui se fait par chauffage jusqua ebullition dans KOH ou NaOH


        partiel :




        partiel :
Indice de saponification : masse de potasse en mg fixée par 1 g de mat grasse
Cet indice donne la longueur de la chaine moyenne des AG
Chaine courte : MTAG petite, nTAG par g elevé, nKOH elevé
Chaine longue : MTAG grande, nTAG par g faible, nKOH faible

III/ les cerides

Comme les TAG ce sont des lipides simples, des cires, ils ont un comportement particulier a
la chaleur
Ce sont des esters d AG et d’alcools a longue chaine aliphatique
= appelés les alcools gras

Roles :
    Protection thermique, impermeabilité des plumes d’oiseaux et cutine des vegetaux qui
        evite l evaporation

IV/ les phospholipides et glycolipides
Ce sont des lipides complexes
Ce sont les principaux composants des mb biologiques
Il y a 2 structures de base possible
      Le glycerol (phospholipides)
      La sphingosine (glycolipides)

1/ phosphoglycerides =glycéphospholipides

P18 fascicule glycerol-3-phosphate (L)

►formation de la liaison ester phosphorique




►acides phosphatidiques
Il n’y a pas d’alcool
Ce sont des monoesters phosphoriques
Ce sont des intermediaires de biosynthese

►amino-alcools (OH---NH2)
Choline p19→phosphatidylcholine p19
Serine p19 → phosphatidylserine p19
Ethanolamine p19 → phosphatidylethanolamine p19

► sucre-alcool (plus de liaison)




Inositol
Phosphatidylinositol p19

►les cardiolipides :
Ce sont des diphosphatidylglycerols
Utiles dans les mb internes des mito des chloroplastes
Utiles dans le transport d’ions phosphate

►les plasmalogenes
Utiles dans le cerveau et les muscles
Dans les archeobacteries qui leur confere une structure + resistante p19

b/ propriétés physico chimiques

►caractere amphiphile
Presence d un pole hydrophobe et d un pole hydrophile dans des zones bien distinctes
Creation d’une interface entre le milieu hydrophyle et le milieu hydrophobe qui a permis la
creation de la mb biologique
double feuillet de preference aux micelles
Bicouche plane :




► polaires et eventuellement chargés
      charge a pH7         H2PO4    alcool   globale

   phosphatidylcholine        -1       1       0

    phosphatidylserine        -1       0       -1

phosphatidylethanolamine      -1       1       0

   phosphatidylinositol       -1       0       -1
       cardiolipides          0        0       0

La mb est polarisée avec une charge negative sur la face interne du feuillet


►la degradation
Chimique :saponification
Possible mais peu d’interet
Enzymatique : par les phopholipases (=esterases)


        partiel :




Utile dans le metabolisme des lipides (remodelage)
Leur activité peut degrader les membranes :
     Toxines et venins
     Digestion des proies

►transduction de signaux externes
    Phospholipase C (PLC)
Substrat : dérivé du phosphatidylinositol




2/ les sphingolipides

a/ structure

ce sont des derivés de la sphingosine (alcool aminé) p20
►sphingomyeline
P20

►glycosphingolipides
P20
Glucides de surface cellulaire
Feuillet externe
Sucres eccessibles a l exterieur

2 familles selon la nature des sucres :
D glucose




N-acetyl glucosamine




Le OH du C2 est remplacé par NH-CO-CH3

D galactose :
N-acetyl galactosamine:




    Les cerebrosides :
C’est un ceramide lié a un enchainement de 1 a 4 hexoses
Les hexoses sont liés par des liaisons 1→4
Les AG sont en C22 à C24
Ex : galactosylceramide present dans le cerveau et les tissus nerveux
 composant de la myeline
Ex : glucosylceramide dans les autres tissus

      Les gangliosides
Ce sont des derives du glucosylceramide
Presents dans la mb plasmique des neurones
Ils ont un structure ramifiée en C18

Ceramide-1Glc 4→1βGal 4→ 1 βGal N acetyl
                 3
                 ↓
                 2α Neu acetyl

On en denombre + de 60 actuellement

b/ fonctions des sphingolipides

sphingo vient de sphinx lipides enigmatiques

►structure des mb
Caractere amphiphile
Les sphingomyelines et les glycosphingolipides dans le double feuillet
P20 glycosphingolipides ce sont des lipides de surface

►transduction de signaux externes
La sphingomyelinase libere la phosphorylcholine et un ceramide qui a une action
intracellulaire

► les marqueurs cellulaires de surface
La partie glucidique des glycosphingolipides sert d antigenes de surface = les groupes
sanguins
Servirant de reconnaissance pour les autres cellules (les virus s en servent)
Pour se proteger il y a le pH et les enzymes de degradation

►accumulation de sphingolipides
Enclenche les maladies graves dont des deficiences enzymatique

  maladie     enzyme deficiente   lipide accumulé
  Niemann
              sphingomyelinase    sphingomyeline
    Pick
  Gaucter       B glucosidase           Glc-Ser
 Tay-Sachs      Hexominidase             GM2

L accumulation agit dans le systeme nerveux

V/ Dérivés de l isoprene

Ce sont les terpenes et les steroides
Ce sont des lipides insaponifiables
Represente 1% des lipides

1/ terpenes
Isoprene : 2 methyl-1,3-butadiene

Le nb de d’unité est très variable

►composés vegetaux de petite taille




                                p20
C10
Volatil
Tres odorants
Ex limonene, geraniol, camphre

►squalene :
C30
Precurseur du cholesterol

►pigments :
C40
Carotene, lycopene

►caoutchouc naturel :
700 a 5000 unités

►terpenes à activités biologique :
Vitamines lyposolubles A,E,K ; quinones (transporteurs d electrons) ; coenzyme Q

a/ vitamine A

p22
β carotene → vit A
retinal : pigment visuel
retinol : coenzyme
ac. Retinoïque : facteur de croissance

b/ coenzyme Q

famille des quinones
capteur d electrons
transferts d’une molecule a une autre
on les retrouve dans les reactions d’oxydo reduction ; coenzymes
dans les chaines de transfert d electrons comme la chaine repiratoire
chez les animaux et les vegetaux (mito et chloroplastes)
ils ont une structure adaptée p22

c/ vitamine E

dans les composés vegetaux
p22
c’est une chaine laterale isoprenique qui a des propriétés antioxydantes
transformation en quinone

d/ vitamine K

« comme koagulation » moyen la faute d orthographe !!!
Phylloquinone phyllohydroquinone
On les retrouve chez les vegetaux, les bacteries intestinales
Pas de carence possible chez l’Homme
Coagulation :
     Activité de la prothrombine
     Vitamine anti hemoragique

2. les steroides

Derives de l isoprene très modifié

3 categories :
     Steroles
     Acides biliaires
     Hormones steroidiennes

a/ les steroles

ce sont des steroides alcools
OH en C3
Chaine laterale en C17
Doubles liaisons
Animaux ou vegetaux

Ex : cholesterol p21
C’est le principal sterol animal

Possibilités d’esterification

► origine ?
    Alimentaire
    Endogene (foie)
P 21

►localisation
Caractere amphiphile
Ex : cholesterol dans les mb biologiques
P20
Sterols vegetaux
Ex : stigmasterols, ergosterols
ergosterol→ vit D2

b/ acides biliaires

a partir du cholesterol dans le foie
permet la digestion des TAG alimentaires
caractere hydrophobe
excretés dans la bile
p20
ph alcalin du a presence d ions Na+ et K+ appeles les sels biliaires

role dans la digestion des lipides ?
presente une face polaire et une face apolaire formation des micelles
emprisonnement des lipides alimentaires action des lipases

c/ hormones steroides

chez les animaux
dans le foie
a partir du cholesterol
en petite quantité
deplacé par la circulation sanguine

hormone sexuelles
° male ; testosterone p21
°femelle : 17βoestradiol
REPRO

Hormone surrenale
°glucocorticoïde : cortisol
°mineralocorticoïde : aldosterone
METABOLISME

Vitamine D

Vitamine anti rachidique
Lien entre le soleil et la calcification osseuse
Dans le foie et les reins
Cholecalciferole : calciol=1,25-dihydroxycholecalciferole
METABOLISME DU CALCIUM

VI complexes lipoproteiques

     Lipoproteines membranaires : liaisons covalentes
     Lipoproteines plasmatiques : liaisons faibles
     Transports de lipides hydrophobes
p 25