Les taches à assumer pour se préparer à l′entretien

Document Sample
Les taches à assumer pour se préparer à l′entretien Powered By Docstoc
					    Journée des Infirmiers
        psychiatriques

Historique de l’Infirmier psychiatrique
      au Luxembourg et perspectives
                  d’avenir




       Aloyse SCHUMACHER 03.02.2009
       Enseignant LTPS, secrétaire ALIPS
Création de l’Hospice central à
   Ettelbruck le 10.04.1855
Création de l’hospice central à Ettelbruck
  Arrêté royal grand-ducal du 1er décembre 1880,
concernant le règlement général et organique sur le
                 régime des aliénés.
I. Evolution des attributions
Arrêté royal grand-ducal du 1er décembre 1880, concernant le

règlement général et organique sur le régime des aliénés       .
§ 2. — Du directeur.
Art. 15. Le directeur est tenu de remplir les obligations qui lui sont
imposées par la loi et par les règlements. En cas d'absence, de
maladie ou d'empêchement du directeur, il est remplacé par le
gardien- chef.

§ 5. — Des gardiens et surveillants.
Art. 22. Le nombre des gardiens est déterminé par le directeur
général du service afférent.
La surveillance des femmes est toujours confiée à des personnes de
leur sexe.
Art. 23. Les gardiens ou surveillants portent un signe distinctif.
Ils sont placés sons l'autorité du médecin, pour tout ce qui concerne
le service médical ou hygiénique, et sous celle du directeur, pour
toutes les autres parties du service.
Art. 24. Une veille de nuit continue est organisée dans chaque
             I. Evolution des attributions

      Arrêté royal grand-ducal du 1er décembre 1880


 Art. 41. Les directeurs et gardiens des établissements sont
  responsables de l'évasion des aliénés prévenus, accusés ou condamnés
  et des détenus pour dettes, conformément aux arts. 332 et suivants du
  Code pénal.
 Art. 42. En cas d'évasion de tout aliéné, le directeur fait les diligences
  nécessaires pour sa réintégration dans l'établissement. Il donne
  immédiatement avis de l'évasion et, s'il y a lieu, de la réintégration à la
  personne qui a demandé l'admission, au procureur d'État, à l'autorité
  locale et au bourgmestre de la résidence habituelle de l'aliéné.
                   Loi du 8 juin 1901,
 concernant l'organisation du personnel de la Maison de
      santé d'Ettelbruck et de l'Hospice du Rham.

 Art. 1er. Le personnel de la Maison de santé d'Ettelbruck et de
  l'Hospice du Rham comprend :
  a) celui de la Maison de santé d'Ettelbruck :
  un médecin-directeur admis à la pratique de l'art médical dans le Grand-
  Duché,
  un commis aux écritures,
  un infirmier-chef et huit infirmiers,
  dont deux de 1re classe, trois de 2e classe et trois de 3e classe.
 Art. 3. Le service intérieur des deux établissements ainsi que la
  surveillance des quartiers des femmes peuvent être confiés, en tout ou en
  partie, à des sœurs de charité, à des conditions à déterminer par le
  Gouvernement.
                     Loi du 8 juin 1901,
   concernant l'organisation du personnel de la Maison de
        santé d'Ettelbruck et de l'Hospice du Rham.


Art. 5. Les traitements sont fixés comme suit :
   Médecin-directeur de la Maison de santé d'Ettelbruck. fr. 6,000—6,500
   Directeur de l'Hospice du Rham                             3,000—3,300
  Commis aux écritures...                                     1,800—2,000
  Infirmier-chef...                                           1,800—2,000
  Infirmier de 1re classe...                                   1,800—1,000
  Infirmier de 2e classe...                                   1,400—1,500
  Infirmier de 3e classe...                                   1,200—1,400
                         Loi du 8 juin 1901,
    concernant l'organisation du personnel de la Maison de santé
              d'Ettelbruck et de l'Hospice du Rham.

 Art. 8. I l sera, en dehors des traitements et indemnités fixés ci-dessus,
  alloué au médecin directeur de la Maison de santé d'Ettelbruck une
  indemnité pour frais de bureau, et aux infirmiers-chefs, aux infirmiers
  nommés définitivement et aux infirmiers auxiliaires une indemnité
  d'habillement, dont le taux sera fixé par le Gouvernement.
 Art. 9. Les infirmiers de 3e classe sont pris parmi les infirmiers
  auxiliaires ayant au moins deux années de service en cette qualité. Les
  infirmiers de 1re et respectivement de 2e classe sont pris parmi les
  infirmiers de 2e et respectivement de 3e classe ayant au moins deux
  années de service en cette qualité.
                         Loi du 16 août 1923,
       portant réorganisation du personnel de la maison de santé
                             d'Ettelbruck
 Art. 1er. Le personnel de la maison de santé d'Ettelbruck
    comprend :
1° un médecin-directeur;
2° deux médecins chefs de service;
3° un secrétaire;
4° un infirmier en chef;
5° un chef-mécanicien;
6° des infirmiers, dont le nombre, à fixer par le Gouvernement,
   suivant les besoins du service, ne pourra être supérieur à 15. …
   L'infirmier en chef pourra être choisi parmi les infirmiers.
    Les infirmiers seront nommés parmi le personnel des infirmiers
   auxiliaires ayant au moins quatre années de service en cette
   qualité.
 Art. 2. Le service de la section des femmes pourra être confié à des
   infirmières religieuses et à des infirmières laïques, dont le nombre sera
   fixé par le Gouvernement, suivant les besoins du service.
                        Loi du 16 août 1923,
      portant réorganisation du personnel de la maison de santé
                            d'Ettelbruck

 Art.3. Pourront en outre être attachés à l'établissement :
  1° un commis-expéditionnaire;
  2° une infirmière en chef;
  3° des infirmiers auxiliaires dont le nombre et les conditions
  d'admissibilité seront fixés par le Gouvernement, selon les besoins
  du service;
 Art. 5. …Les employés nommés en vertu de l'art. 3 pourront être
  congédiés par le Gouvernement après un préavis de trois mois; en cas
  d'insubordination, de faute ou de négligence graves, le renvoi peut être
  immédiat.
 Art. 7. Nul ne sera admis au service de la maison de santé s'il n'est de
  nationalité luxembourgeoise, âgé de vingt ans accomplis, et s'il n'a fait
  preuve, dans un examen, des connaissances requises.
                 Arrêté grand-ducal du 16 juillet 1935,
    portant Institution du diplôme d'infirmière de l'Etat luxembourgeois.
 Art. 1er. Il est institué un diplôme de capacité professionnelle qui autorise à
  porter le titre d'infirmière de l'Etat luxembourgeois.
 Outre le titre d'infirmière hospitalière ou d'infirmière visiteuse le
  membre du Gouvernement ayant dans ses attributions le Service
  sanitaire peut conférer un titre de spécialisation aux candidates qui
  justifient d'études supplémentaires et de connaissances suffisantes dans
  la spécialisation, constatée par la commission d'examen prévue à l'art.
  4.
 Art. 8. Les infirmières doivent, dans l'exercice comme en dehors de
  l'exercice de leur profession et dans la vie privée, éviter tout ce qui est
  contraire à la dignité professionnelle.
 Art. 9. Le Collège médical, en se constituant en conseil de discipline,
  exerce le pouvoir disciplinaire sur les infirmières ayant enfreint les
  prescriptions de l'art. 8 ou qui sont coupables de manquements graves à
  leurs devoirs professionnels ou qui ont posé des faits dénotant le défaut des
  qualités nécessaires à l'exercice de leur profession ou qui ont contrevenu
  aux prescriptions du Gouvernement ou de ses organes.
                       Loi du 22 juin 1963
  fixant le régime des traitements des fonctionnaires de l’Etat.



 Art 185. Le n° 6 de l’alinéa 1er de l’article 1er de la loi du 16 août
   1923 portant réorganisation du personnel de la maison de santé
   d’Ettelbruck, sera conçu comme suit :
   « Des infirmiers dont le nombre, à fixer par le gouvernement suivant
   les besoins du service, ne pourra être supérieur à cinquante-neuf,
   y compris une infirmière-visiteuse,
   vingt-quatre infirmiers principaux,
   six infirmiers-chefs de pavillon et
   un infirmier dirigeant.»
           Loi du 18 novembre 1967
portant réglementation de certaines professions
                paramédicales.

 Art. 1er. Il est créé un diplôme d´Etat pour chacune des
  professions suivantes:
  - infirmier,
  Le ministre de la santé publique pourra accorder aux
  titulaires de ces diplômes des titres de spécialisation.
  La liste des diplômes de base auxquels ces titres se
  rattachent et les modalités des études spéciales seront
  fixées par un règlement d´administration publique.
             Règlement grand-ducal du 22 août 1969
     des études en vue de l´obtention du titre de spécialisation
   d´infirmier psychiatrique et détermination des attributions et
      techniques professionnelles de l´infirmier psychiatrique.



 Art. 10.    l´infirmier psychiatrique a pour mission de surveiller les
  malades dangereux, d´observer les malades qui lui sont confiés et de
  faire un rapport sur leur comportement, d´assister le médecin dans
  ses examens et traitements, d´exécuter lui-même sur prescription
  médicale les traitements prévus à l´article 11.
              Règlement grand-ducal du 22 août 1969
des études en vue de l´obtention du titre de spécialisation d´infirmier
    psychiatrique et détermination des attributions et techniques
            professionnelles de l´infirmier psychiatrique.

Art. 11. l´infirmier psychiatrique exécute les techniques
professionnelles suivantes:
1) observation de l´état psychique des malades mentaux avec rapport,
2) application des mesures de sécurité rendues nécessaires par l´état des
malades,
3) assistance au médecin-spécialiste en neuropsychiatrie dans l´exécution
des explorations et traitements,
4) sur prescription du médecin, mais en dehors de la présence de celui-ci:
-médication neurologique et psychiatrique,
-gavages,
- thérapie occupationnelle,
- ergothérapie.
                Règlement grand-ducal du 16 août 1974
      portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et
    détermination des attributions et techniques professionnelles de
                       l´infirmier psychiatrique.

 Art. 12. L´infirmier psychiatrique a pour attribution d´observer
    l´état psychique du malade mental et de faire un rapport sur son
    comportement, d´assister le médecin dans ses examens et ses
    traitements et d´exécuter lui-même sur prescription médicale les
    techniques professionnelles ci-après:
   1) exécution des techniques de surveillance,
   2) assistance dans les techniques psychiatriques spéciales,
   3) participation directe aux techniques thérapeutiques des relations
    sociales,
   4) contribution active à l´organisation des techniques de rééducation,
   5) application des techniques administratives,
   6) prise de la tension artérielle,
   7) pansements simples et complexes,
                Règlement grand-ducal du 16 août 1974
      portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et
    détermination des attributions et techniques professionnelles de
                       l´infirmier psychiatrique.

   8) pose de ventouses, sinapismes et enveloppements,
   9) bains simples ou médicamenteux, douches médicales,
10) pulvérisations de substances médicamenteuses par appareils
   pulvérisateurs à vapeur,
11) injections sous-cutanées, intradermiques, intramusculaires de
   substances médicamenteuses, injections et perfusions intraveineuses de
   substances médicamenteuses au niveau des membres seulement et à
   l´exclusion des perfusions de produits de contraste, de sang, de plasma
   sanguin et de tout produit d´origine humaine, prise de sang veineux au
   niveau des membres seulement,
12) administration de substances médicamenteuses par toutes les voies qui
   ne sont pas citées sub 11,
          Règlement grand-ducal du 16 août 1974
 portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et
détermination des attributions et techniques professionnelles
                de l´infirmier psychiatrique.


13) tubage gastrique,
14) sondage urétral,
15) sondage vésical et lavage vésical,
16) injections vaginales simples,
17) lavements simples ou médicamenteux,
18) oxygénothérapie sous tente ou avec masque,
19) aérosols.
          Règlement grand-ducal du 16 août 1974
portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et
        détermination des attributions et techniques
       professionnelles de l´infirmier psychiatrique.


 Les techniques professionnelles énumérées ci-après
  peuvent être exécutées par un infirmier psychiatrique
  sous la responsabilité et la surveillance d´un médecin:

 Il est défendu à l´infirmier psychiatrique de pratiquer
  notamment les actes suivants:
                    Règlement grand-ducal du 23 mars 1979
          portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et
       détermination des attributions et techniques professionnelles de
                            l´infirmier psychiatrique.
Art. 17. Les attributions de l´infirmier psychiatrique comportent:
a) d´une part, l´observation, la constatation et la rédaction d´un rapport sur les
symptômes physiques et psychiques du patient afin de rencontrer ses
différents besoins et de collaborer à l´établissement du diagnostic par le
médecin ou à l´application du traitement médical et psychiatrique, d´autre
part, la prise en charge d´une personne saine ou malade, pour l´aider, par une
assistance continue, à l´accomplissement des actes contribuant au maintien, à
l´amélioration ou au rétablissement de la santé, ou pour l´assister dans son
agonie; ces activités sont accomplies de manière à assurer une dispensation
globale des soins infirmiers.
b) l´accomplissement de prestations techniques de soins infirmiers liées à
l´établissement du diagnostic par le médecin ou à l´application du traitement
prescrit par le médecin ou à des mesures relevant de la médecine et de la
psychiatrie préventives.
Une liste des techniques professionnelles rentrant dans les attributions
del´infirmier psychiatrique est annexée au présent règlement dont elle fait
partie intégrante.
                Règlement grand-ducal du 23 mars 1979
      portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et
détermination des attributions et techniques professionnelles de l´infirmier
                               psychiatrique.
Règlement grand-ducal du 23 mars 1979 portant réglementation des
études d´infirmier psychiatrique et détermination des attributions et
     techniques professionnelles de l´infirmier psychiatrique.
Règlement grand-ducal du 23 mars 1979 portant réglementation des
 études d´infirmier psychiatrique et détermination des attributions et
      techniques professionnelles de l´infirmier psychiatrique.
                    Historique des travaux pour
        la réforme de la formation de l'infirmier psychiatrique

 Dans le cadre de la revalorisation des diplômes de certaines
  professions de santé, suite à l'évolution des secteurs
  professionnels et, comme conséquence de la loi du 4
  septembre 1990 réformant l'enseignement secondaire
  technique (qui transpose la formation de certaines
  professions de santé à partir de l'année scolaire 1993-1994
  dans la responsabilité du MENFP), le MENFP a mis en
  œuvre la réforme de la formation de l'infirmier
  psychiatrique.
 Le groupe de travail technique, mis en place le 24 octobre
  1998 s’est réuni en 81 séances de travail à un rythme de
  quinze jours les samedis matins, jusqu’à la mi mars 2003.
  Sous le tutorat du SCRIPT du MEN, le groupe a travaillé
  selon la méthodologie PROF.
                      Historique des travaux pour
       la réforme de la formation de l'infirmier psychiatrique (2)
.Il a élaboré un profil professionnel de l’infirmier psychiatrique qui a été
     soumis au mois d’avril 2000, sous forme de questionnaire, aux
     professionnels du terrain, afin de le valider.
 Après quatre réunions du groupe de pilotage les travaux ont été arrêtés,
     en attendant les nouvelles attributions pour l’infirmier psychiatrique de
     la part du Ministère de la Santé.
 Après cette date, le comité de l’ALIPS a continué à élaborer une
     proposition de texte pour les attributions nouvelles de l’infirmier
     psychiatrique, proposition qui est soumise au Ministre de la Santé
     le 10 février 2005.
 Après de longues années d’attentes et maints rappels à Monsieur le
     Ministre de la Santé, l’ALIPS a reçu pour avis des nouvelles
     attributions pour l’infirmier psychiatrique, en date du 29 octobre
     2008.
 L’ALIPS a remis son avis le 10 janvier2009.
 Affaire à suivre….
        II. Evolution des études

             Règlement grand-ducal du 22 août 1969
  portant réglementation des études en vue de l´obtention du titre
  de spécialisation d´infirmier psychiatrique et détermination des
      attributions et techniques professionnelles de l´infirmier
                              psychiatrique.
 Art. 1er. Le titre de spécialisation d´infirmier psychiatrique sera
  accordé aux titulaires du diplôme d´Etat d´infirmier qui, après
  l´obtention de ce diplôme, ont suivi des études spéciales en nursing
  neuropsychiatrique, sanctionnées par un examen, conformément
  aux dispositions du présent règlement.
 Art. 2. La durée des études spéciales théoriques et pratiques est de
  douze mois. ……
                   Règlement grand-ducal du 22 août 1969
 Art. 3. Le programme des études spéciales comprendra au
   moins 300 heures d´enseignement théorique et
    – 1500 heures de stage neuropsychiatrique.
  L´enseignement théorique portera sur les matières suivantes:
  1) Anatomie et physiologie du système nerveux;
  2) Psychologie;
  3) Neurologie et psychiatrie;
  4) Thérapeutiques psychiatriques;
  5) Législation concernant les malades mentaux, les questions d´assistance
  psychiatrique et d´organisation hospitalière.
 Les stages pratiques sont faits dans des services neuropsychiatriques dont
  au moins:      6 mois dans un service psychiatrique fermé,
                 3 mois dans un service neuropsychiatrique ouvert,
                  2 mois dans un service neuropsychiatrique hospitalier ou
                          extra- hospitalier, curatif ou préventif.
                 Règlement grand-ducal du 16 août 1974
      portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et
      détermination des attributions et techniques professionnelles de
                        l´infirmier psychiatrique.
 Art. 2. Le candidat peut opter entre deux voies de formation pour
    lesquelles il doit remplir les conditions suivantes:
   Formation A
    …. faire des études spéciales en nursing neuropsychiatrique d´une
    durée d´une année au moins.
   Formation B
      faire des études spécifiques en nursing neuro-psychiatrique d´une
    durée de trois années au moins.
   Art. 3. Le programme des études de spécialisation de la formation A
    comprendra au moins : 300 heures d´enseignement théorique et
                            •    1500 heures de stage pratique.
   Art. 4. Le programme des études de la formation B comprendra au
    moins : 900 heures d´enseignement théorique et technique et
             4000 heures d´enseignement pratique.
« Ecole de l’Etat des infirmiers psychiatriques »
à l’HNP Hôpital neuropsychiatrique de l’Etat à
                   Ettelbruck
            01.09.1977 – 15.09.1992
Ecole de l’Etat pour infirmiers psychiatriques
             Règlement grand-ducal du 23 mars 1979
portant réglementation des études d´infirmier psychiatrique et détermination des attributions
                et techniques professionnelles de l´infirmier psychiatrique.


 Art. 4. (1) Le programme des études de spécialisation de la formation
   A comprend au moins
   420 heures d´enseignement théorique et
   1280 heures de stages pratiques.

 Art. 5. (1) Le programme des études de la formation B comprend au
   moins
   1.500 heures d´enseignement théorique et
   3.600 heures de stages pratiques.
             Règlement grand-ducal du 28 octobre 1981
   modifiant le règlement grand-ducal du 23 mars 1979 portant réglementation des études d´infirmier
psychiatrique et détermination des attributions et techniques professionnelles de l´infirmier psychiatrique.



 Art. 4.
  Le programme des études de spécialisation de la formation A
  comprend au moins
  500 heures d´enseignement théorique et technique et
  1100 heures d´enseignement clinique.
 Art. 5.
  (1) Le programme des études de la formation B comprend au moins
  1600 heures d´enseignement théorique et technique et
  3000 heures d´enseignement clinique.
                  Règlement ministériel du 12 février 1982
     réglementant le détail concernant le déroulement des examens pour le diplôme d´Etat d´infirmier
                                       ou d´infirmier psychiatrique.


 Art. 7. Epreuves pratiques.
 Le commissaire du gouvernement charge les examinateurs appelés à
    apprécier les épreuves pratiques de se concerter sur l´organisation des
    épreuves et sur les critères d´appréciation.
   Les épreuves pratiques ont lieu dans des services hospitaliers en
    présence d´au moins deux membres infirmiers effectifs ou suppléants
    de la commission d´examen.
   Il est souhaitable que le moniteur de l´école du candidat et/ou le
    responsable du service de l´hôpital où se déroulent les épreuves
    assistent à l´examen…..
   Le travail personnel est à mettre à la disposition de la commission
    d´examen à une date fixée par elle.
    Il est corrigé par un membre infirmier de la commission d´examen et
    présenté ensuite oralement par le candidat devant au moins deux
    membres infirmiers de la commission.
       Règlement ministériel du 29 mars 1984 modifiant le règlement
                      ministériel du 12 février 1982
     réglementant le détail concernant le déroulement des examens pour le diplôme d´Etat d´infirmier ou
                                           d´infirmier psychiatrique.



 « Art. 7. - Epreuves pratiques.
 Les épreuves pratiques de l´examen pour le diplôme d´Etat d´infirmier
  psychiatrique sont examinées par trois membres de la commission
  d´examen au moins, dont un médecin spécialiste en neuropsychiatrie
  et deux infirmiers hospitaliers gradués. Toutefois les épreuves de soins
  généraux en pathologie médicale et chirurgicale sont examinées par
  les seuls infirmiers hospitaliers gradués……
 L´élève-infirmier psychiatrique peut choisir un malade d´un service
  d´hospitalisation psychiatrique aiguë ou chronique, d´un service de soins à
  domicile ou d´un service d´orientation sociale…..
 Le travail personnel est corrigé soit par un, soit par tous les examinateurs
  des épreuves pratiques et présenté oralement par le candidat devant tous
  les examinateurs des épreuves pratiques le jour de l´examen pratique. »
     Changement de Ministère            ! en 1995
       Loi du 11 janvier 1995 portant
   réorganisation des écoles publiques et
   privées d'infirmiers et d'infirmières et
   réglementant la collaboration entre le
   ministère de l'Education nationale et le
           ministère de la Santé.

 La formation des professions de santé relève de l'autorité
            du ministre de l'Education nationale
  il est créé le «Lycée Technique pour Professions de
                           Santé»
               Règlement grand-ducal du 27 juillet 2003
déterminant les modalités des épreuves de l’examen de fin d’études de
  l’infirmier en pédiatrie, de l’infirmier psychiatrique, de l’assistant
     technique médical de chirurgie, de l’infirmier en anesthésie et
                   réanimation et de la sage-femme.
Grille horaire de 2004 à 2007
Changement de Ministère à partir de
        septembre 2007


 Règlement ministériel du 22 octobre 2007
 concernant l’organisation des formations
 aux professions de santé sanctionnées par
    l’obtention du Brevet de technicien
              supérieur (BTS).
               Règlement ministériel du 22 octobre 2007
     concernant l’organisation des formations aux professions de santé sanctionnées par
                    l’obtention du Brevet de technicien supérieur (BTS).

  Le Ministre de la Culture, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,
  Vu la loi modifiée du 4 septembre 1990 portant réforme de l’enseignement
  secondaire technique et de la formation professionnelle continue,
  notamment l’article 27; Arrête:
 Chapitre I: De l’organisation des études des infirmiers spécialisés
  sanctionnées par l’obtention du Brevet de technicien supérieur
 Art. 1er. Les études des infirmiers spécialisés sont organisées au Lycée
  technique pour Professions de Santé, dénommé ci-après le lycée. Il s’agit
  des formations suivantes:
  – assistant technique médical de chirurgie
  – infirmier en anesthésie et réanimation
  – infirmier en pédiatrie
  – infirmier psychiatrique
  – sage femme
  La réussite des études des infirmiers spécialisés est sanctionnée par
  l’obtention du Brevet de technicien supérieur.
         Brevet de technicien supérieur (BTS).

 Art. 4. Les études en vue de l’obtention du Brevet de technicien
  supérieur sont organisées sur une durée maximale de deux ans et
  exigent l’accomplissement d’un programme complet de 120 crédits
  ECTS (European Credit Transfer System) au moins et de 135
  crédits ECTS au plus.
 Le programme est organisé en modules affectés d’un certain nombre
  de crédits ECTS. Chaque module comporte entre 5 et 20 crédits ECTS
  et est composé d’une ou de plusieurs unités constitutives, désignées par
  le terme «cours».
 Il est affecté au moins un crédit ECTS à chaque cours. Un crédit
  correspond à une prestation d’études exigeant entre 25 et 30 heures de
  travail.
Journée des Infirmiers psychiatriques
             03.02.2009




  Merci de votre attention




    Aloyse SCHUMACHER

				
DOCUMENT INFO
Categories:
Tags:
Stats:
views:2
posted:9/16/2011
language:French
pages:45