Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out

Sweetness follows

VIEWS: 10 PAGES: 13

									                                      2e Edition




Sweetness follows
 Esquisse d’un secteur du cacao durable
                                                                                                                  1. Introduction
Contenu                                  Abréviations
1.  Introduction                         4C         Code commun de la Communauté du Café
2.  La filière cacao                     ADM        Archer Daniels Midland                                        Le cacao joue un rôle crucial de gagne-pain pour des millions            La transformation de l’industrie du cacao en un secteur éco-
3.  Les piliers de la durabilité         AEC        Association européenne du cacao                               de ménages ruraux à travers le monde en développement, et                nomique durable représente un défi extraordinaire pour tou-
4.  Initiatives de durabilité            AIC        Accord international sur le cacao                             cette matière première tropicale a le potentiel permettant de            tes les parties prenantes impliquées. La coopération entre les
5.  Comparaison avec d’autres matières   BACP       Biodiversity and Agricultural Commodities Program             sortir beaucoup d’entre eux de la pauvreté. La réduction de la           producteurs, les ONG, les gouvernements, les commerçants,
    premières                            BMP        Meilleures pratiques de gestion (Better Management            pauvreté rurale est étroitement liée aux notions de commerce             les broyeurs et les fabricants est nécessaire pour développer
6. Dynamique du marché                              Practices)                                                    équitable, de justice et de durabilité dans le secteur du cacao.         tout le potentiel de ces initiatives et améliorer ainsi les condi-
7. Conclusion                            CAOBISCO Association des industries de la Chocolaterie, la Biscuiterie   Ce défi demande d’examiner de plus près la chaîne de valeur              tions de vie et de travail au début de la chaîne du cacao.
8. Recommandations                                   et la Confiserie de l’UE                                     du cacao et les parties prenantes impliquées.
   Sources                               CATIE      Centre de Recherche et d’Enseignement Supérieur en                                                                                     Ce rapport présente une vue d’ensemble de la filière cacao
                                                    Agronomie Tropicale                                           La chaîne d’approvisionnement du cacao est longue : elle                 dans le monde et des principales parties prenantes. Il détaille
                                         CIF        Conseil d’intendance de la forêt                              traverse un réseau marchand complexe comportant un grand                 tout d’abord les défis de durabilité auxquels doit faire face le
                                         CIFOR      Centre de recherche forestière internationale                 nombre d’intermédiaires tels que les collecteurs, commer-                secteur du cacao, puis fournit une vue d’ensemble des initia-
                                         CMAA       Cocoa Merchant Association of America                         çants, exportateurs, broyeurs et fabricants avant d’arriver              tives visant à contrôler la durabilité dans la chaîne du cacao.
                                         COPAL      Alliance des producteurs de cacao                             jusqu’au consommateur, qui exige de plus en plus l’assurance             Il présente également les leçons apprises d’autres chaînes de
                                         CRES       Compensation et récompense pour les services                  d’une production sociale et environnementale responsable de              matières premières, comme le café et le bois de construction.
                                                    environnementaux                                              leurs marques de chocolat.                                               Les développements récents et les tendances montrent des
                                         FCC        Fédération du commerce du cacao                                                                                                        leviers permettant d’améliorer la durabilité de la production
                                         FDA        Food and Drug Administration                                  Étant donné le grand nombre de défis de durabilité à relever             et du commerce du cacao. Divers thèmes critiques sont abor-
                                         FIDT       Forum international des droits des travailleurs               dans ce secteur, il n’est pas étonnant qu’une gamme d’initia-            dés dans la conclusion et les recommandations, sans chercher
                                         ICA        International Confectionary Association                       tives, de programmes et de systèmes aient été développés                 à favoriser une initiative plutôt qu’une autre.
                                         ICCO       Organisation internationale du cacao                          pour traiter les points spécifiques du puzzle de la durabilité.
                                         ICI        Initiative internationale de Cacao
                                         ICRAF      Centre international pour la recherche en agroforesterie
                                         ICVB       Conseil international de vérification du cacao
                                         IISD       Institut international du développement durable
                                         LIFFE      Marché international de Londres des contrats à terme
                                         NCA        Association nationale des confiseurs, aux USA
                                         NY CSCE    (Bourse de New York) Coffee, Sugar and Cocoa Exchange         2. La filière cacao
                                         OIT        Organisation internationale du travail
                                         OMC        Organisation mondiale du commerce
                                         ONG        Organisation non gouvernementale
                                         RSCE        Table ronde sur une économie cacaoyère durable               Le cacaoyer s’est développé dans les forêts pluviales tropica-           tero, qui produit du cacao ordinaire. Les cacaoyers Criollo
                                         RSE        Responsabilité sociale des entreprises                        les du bassin de l’Amazone. La première indication de l’utili-           poussent le plus souvent en Amérique latine. Toutefois, leur
                                         RSPO       Table ronde sur l’huile de palme durable                      sation des fèves de cacao remonte à 1000 av. J.-C., à l’époque           part de la production mondiale est très faible. Les cacaoyers
                                         SFI        Société Financière Internationale                             où les formes sauvages du cacaoyer étaient cultivées par les             Forastero poussent principalement en Afrique et en Asie.
                                         TCC        Tropical Commodity Coalition                                  Indiens méso-américains dans de petits jardins diversifiés, où           Les principaux pays producteurs de cacao sont l’Indonésie,
                                         UE         Union européenne                                              se trouvent aujourd’hui le Belize, le Guatemala, le Honduras             le Nigeria, le Cameroun, le Brésil, l’Équateur, le Ghana et la
                                         UNCTAD     Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le            et le Yucatán. De nos jours, le cacao est une matière première           Côte d’Ivoire, ces deux derniers représentant près de 60 % de
                                                    Développement                                                 commercialisée au plan international et l’ingrédient principal           la production mondiale. En 2006, la production mondiale de
                                         VISC       Voluntary Initiatives for Sustainable Commodities             du chocolat.                                                             fèves de cacao était de 3,6 millions de tonnes.
                                         WCF        Fondation mondiale du cacao
                                         WWF         Fonds mondial pour la nature                                 Il y a deux variétés principales de cacaoyers : la variété Criollo       La chaîne du cacao est une chaîne à forte intensité de main
                                                                                                                  — qui donne un cacao au goût raffiné — et la variété Foras-              d’oeuvre. L’Organisation internationale du cacao (ICCO)

                                                                                                                                                                                       3
                                                         Figure 1 La chaîne du cacao                                                                    Traditionnellement, la plupart des fèves de cacao sont trans-       La consommation mondiale du chocolat et des autres pro-
                                                                                                                                                        formées aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Allemagne et en            duits à base de cacao est dominée par l’Europe (49 %) et
                                                                                                                                                        Côte d’Ivoire : chaque pays traite plus de 350.000 tonnes par       l’Amérique du Nord (22 %). En 2006, la consommation
                                                                                                                                                        an. Comme c’est le cas pour nombre d’autres matières pre-           moyenne de la confiserie de chocolat était de 3,2 kilos par
                                                                                                                                                        mières, une des caractéristiques principales de la chaîne du        personne.¹ On s’attend à ce que la demande totale en ca-
                                                                                                                                                        cacao est la dominance croissante des multinationales dans          cao augmente, en particulier en Russie, au Japon, au Brésil
                                                                     Coopératives                                                                       des activités de commerce, de traitement et de fabrication.         et en Chine. Le secteur du détail est le principal canal de
                                                                                                                                                        Bien qu’il y ait beaucoup d’enterprises impliquées, un nombre       distribution des produits de chocolat. Le consommateur
                                                                    Fèves de cacao                                                                      restreint de multinationales bien connues domine le marché,         peut choisir des produits de chocolat à travers une quantité
                                                                                                                                                        parmi lesquelles : Archer Daniels Midland(ADM), Barry Cal-          ahurissante de marques différentes et de labels propres des
                                                                      Marchands                                                                         lebaut, Blommer, Cargill et PETRA Foods, qui représentent           supermarchés.
                                                                                                                                                        ensemble plus de la moitié du commerce total et des activités
                                                                                                                                                        de broyage. Hershey, Ferrero, Kraft, Mars et Nestlé sont les
                                                                   Broyeurs de cacao
                                                                                                                                                        principaux producteurs de la confiserie de chocolat.
            Coques de cacao             Pâte de cacao                                           Beurre de cacao             Poudre de cacao


Industrie d’aliments pour animaux   Industrie de confiserie                                   Produits cosmétiques       Industrie alimentaire


         Aliments pour volaille      Chocolat, confiserie                                        Crème, savon        Boissons, glaces, biscuits, etc.

                                                                                                                                                        Courants d’échange des fèves et du beurre de cacao
                                                            Supermarchés et autres magasins


                                                                   Consommateurs




          estime que 90 % de la production mondiale de cacao est                   au goût raffiné. Ce dernier a une saveur préférée ou d’autres
          produite par quelque 3 millions de petits planteurs. L’emploi            caractéristiques et bénéficie souvent d’une prime sur le prix
          mondial total dans la production primaire du cacao est estimé            moyen mondial.
          à 14 millions d’ouvriers. On estime qu’il y a 1,2 à 1,5 million de
          coopératives de cacaoculteurs en Afrique de l’Ouest, d’une               Le processus de production de la pâte, du beurre de cacao et
          taille moyenne de 3 à 5 hectares, qui emploient 10,5 millions            de la poudre de cacao s’appelle la mouture. Une partie de la
          de personnes. Dans ces coopératives, la fève de cacao est                pâte de cacao est vendue aux fabricants de chocolat ; le
          cultivée et transformée en utilisant des méthodes à forte                reste est pressé pour extraire la poudre de cacao et le beurre
          intensité de main d’oeuvre et sa vente est souvent la princi-            de cacao. Pour produire le chocolat, la pâte de cacao est
          pale source de revenus de la famille. Les plantations de cacao           mélangée au beurre de cacao, avec du sucre, du lait et des
          à grande échelle existent principalement au Brésil et en Indo-           agents émulsionnants. Le beurre de cacao est également
          nésie.                                                                   employé dans des produits cosmétiques tels que les crèmes
                                                                                   hydratantes et les savons. La poudre de cacao est employée
          Le cacao est en général exporté sous forme de fèves. La pro-             à grande échelle par d’autres industries alimentaires pour la
          duction des cacaoculteurs est achetée par des revendeurs et              production de boissons, desserts, crèmes glacées, tartinades,
          exportée par les exportateurs autorisés ou par les offices de            sauces, gâteaux et biscuits. Les sous-produits des fèves de
          commercialisation gouvernementaux. Les ventes sont effec-                cacao — les cosses et les coquilles — sont employés pour le
                                                                                                                                                                                                             Courants d’échange
          tuées par contrats négociés sur le marché physique et le mar-            terreautage, comme conditionneur de sol et dans l’alimenta-
          ché à terme, principalement à Londres (LIFFE) et à New York              tion des volailles.
          (NY CSCE). Le marché distingue le cacao ordinaire et le cacao

                                                                               4                                                                                                                                        5
Figure 2 Les parties prenantes du Cacao                                                                                               Figure 3 Principaux pays producteurs et broyeurs de cacao et principales entreprises de broyage et de
                                                                                                                                               fabrication



 Pays             Organisation internatio-      Une organisation intergouvernementale instaurée en 1973 pour mettre en œuvre          Filière cacao       Cacao : courant principal
 producteurs et   nale de cacao (ICCO)          l’accord international sur le cacao. Actuellement, 42 pays, représentant 80% de       Cacaoculture        Pays                        Volume                        %
 consommateurs                                  la production mondiale et 70% de la consommation mondiale, sont signataires de                                                        x 1.000 tonnes en 2006/07 2   Part en 2006/07          Total : 3.370.000 t
                                                cet accord. La première mention d’une économie cacaoyère durable figure dans                              Côte d’Ivoire               1,229                         36
                                                l’Accord International sur le Cacao de 2001.                                                              Ghana                       615                           18
 Pays             L’Alliance des producteurs    Une organisation intergouvernementale qui unit les pays producteurs de cacao.                             Indonésie                   520                           15
 producteurs      de cacao (COPAL)              Ses membres sont : Le Ghana, le Nigeria, le Brésil, la Côte d’Ivoire, le Cameroun,                        Nigeria                     190                           6
                                                la République dominicaine, le Gabon, la Malaisie, São Tomé et Principe et le Togo.                        Cameroun                    168                           5
                                                COPAL se concentre sur des approvisionnements suffisants à un prix correct,                               Brésil                      126                           4
                                                l’information technique, l’amélioration des relations socio-économiques mutuelles     Broyage             Pays                        Volume                        %
                                                et la promotion de la consommation du cacao.                                                                                          x 1.000 tonnes en 2006/07 3   Part en 2006/07          Total : 3.637.000 t
 Marchands        1. London International       Bourses de cotation des matières premières. Les contrats de cacao sont censés                             Pays-Bas                    480                           13
                     Financial Futures          éliminer le risque sur les prix (hedgers) et sont achetés et vendus aux fins de                           USA                         418                           11
                     Exchange (LIFFE)           spéculation (spéculateurs). Le prix négocié du cacao est affecté par l’offre et la                        Côte d’Ivoire               360                           10
                  2. Options Exchange New       demande et par les taux de change (LIFFE en livres sterling, CSCE en dollars US).                         Allemagne                   357                           10
                     York (cotation Café, Su-   On dit que 1,5 à 2 % seulement du nombre total de contrats achetés et vendus par                          Malaisie                    302                           8
                     cre et Cacao (NY CSCE)     le biais de LIFFE résulte en une livraison physique de cacao.
                                                                                                                                                          Brésil                      224                           6
                  1. Fédération de Com-         La FCC fournit le service de contrat et d’arbitrage international pour la chaîne                          Société                     Volume                        %
                     merce du Cacao (FCC)       d’approvisionnement en cacao. Ses membres incluent les sources de cacao, le                                                           x 1.000 tonnes en 2006/07 4   Part en 2006/07          Tota : 3.600.000 t
                  2. Cocoa Merchants As-        commerce, les broyeurs, les fabricants de chocolat ainsi que les fournisseurs de                          Cargill                     520                           14
                     sociation of America       logistique, les banques et les compagnies d’assurance. Aux États-Unis, la CMAA                            ADM                         500                           14
                     (CMAA)                     est l’agence à contacter pour le commerce international.                                                  Barry Callebaut             440                           12
 Broyeurs et      Association européenne        Une organisation commerciale relativement nouvelle représentant le secteur                                Petra Foods                 250                           7
 fabricants       du cacao (AEC)                européen du cacao. Ses membres sont impliqués dans le commerce des fèves de                               Blommer                     190                           5
                                                cacao, le stockage et la distribution des fèves de cacao et leur transformation en    Confiserie          Société                                                   %
                                                pâte, poudre et beurre de cacao, ainsi que dans la production du chocolat.                                                                                          Part dans le marché du
                                                                                                                                                                                                                    chocolat 20065
                  National Confectioners        La NCA est l’association commerciale nationale représentant l’industrie du choco-
                                                                                                                                                          Mars Inc                                                  15
                  Association (NCA)             lat et de la confiserie aux États-Unis.
                                                                                                                                                          Nestlé SA                                                 13
                  International                 Un forum mondial dans lequel près de 3.000 entreprises sont représentées par                              Hershey Foods                                             8
                  Confectionary                 leurs associations, dans plus de 30 pays. Les membres incluent la CMA (Fabricants                         Kraft Foods                                               8
                  Association (ICA)             de Confiseries d’Australie), l’ABICAB (Association brésilienne des fabricants de                          Cadbury Schweppes                                         7
                                                confiseries de cacao et de chocolat), la CAOBISCO et la NCA.
                                                                                                                                                          Ferrero SpA                                               7
                  Association des Indus-        La CAOBISCO représente les fabricants européens de chocolat, de biscuits et de        Consommation        Pays                        Volume                        %
                  tries de la Chocolaterie,     la confiserie et ses membres utilisent 50 % de toutes les fèves de cacao qui sont                                                     x 1.000 tonnes en 2006/07 6   Share in 2006/07         Total : 3.550.000 t
                  Biscuiterie et Confiserie     produites.                                                                                                États-Unis                  795                           22
                  de l’UE (CAOBISCO)                                                                                                                      Allemagne                   315                           9
 Chaîne de        Fondation mondiale du         En l’an 2000, la WCF a été instaurée pour soutenir les cacaoculteurs dans la cultu-                       France                      260                           7
 valeur           cacao (WCF)                   re du cacao. La WCF est une association de près de 70 membres représentant les                            Royaume-Uni                 220                           6
                                                marques, les broyeurs, les commerçants, les détaillants et les autorités portuaires                       Fédération russe            195                           6
                                                d’Europe, d’Amérique et d’Asie.                                                                           Japon                       167                           5


                                                                 6                                                                                                                              7
                                                                                                                                                 rapport indépendant sur l’état d’avancement du Protocole Har-              — Érosion du sol : l’érosion du sol des parcelles d’agroforeste-
3. Piliers de durabilité                                                                                                                         kin-Engel remet en cause ouvertement les bases du « concept de               rie de cacao a tendance à être supérieure à celle des forêts
                                                                                                                                                 certification » avancé par l’industrie du cacao. 8 Le forum interna-         naturelles parce que les feuilles ne se décomposent pas
                                                                                                                                                 tional des droits des travailleurs (ILRF), une ONG basée aux USA,            rapidement et qu’elles suppriment d’autres formes de vé-
                                                                                                                                                 a surveillé de près le Protocole du cacao au cours des années et,            gétation. La production intensive de cacao diminue la fer-
L’importance des secteurs des matières premières comme                    Dans ce royaume, le concept de développement durable in-               dans une lettre adressée au sénateur Harkin, en juin 2008, elle              tilité des sols, ce qui explique que les plantations de cacao
véhicules pour le développement durable et la réduction de                clut des aspects tels que la « viabilité économique pour les           dit clairement ceci : « le concept de certification mis en avant par         se déplacent vers des terres fertiles et sont remplacées par
la pauvreté est évidente : ces secteurs ont non seulement                 cacaoculteurs», la « sauvegarde de l’environnement                     l’industrie du cacao dans le cadre de la production de cacao n’est,          l’agriculture conventionnelle.
un impact économique positif certain, mais aussi un impact                » et la « responsabilité sociale ». La traduction de ces vastes        ni une certification de processus, ni une certification de matières
social et un impact environnemental, qui sont étroitement                 concepts dans la pratique quotidienne est fortement liée au            premières, et elle n’offre aucune assurance aux consommateurs              — Perte de biodiversité et introduction des engrais
liés au développement global des communautés. Le cacao                    système de croyances d’une partie prenante. La durabilité est          que les sociétés qui profitent des ventes de chocolat aux USA ont            chimiques : la culture du cacao devrait être pratiquée entre
est une matière première importante en termes de valeur                   interprétée de différentes manières aux différents niveaux             pris des mesures pour éradiquer le travail des enfants dans leurs            les rangs d’autres cultures arboricoles pour maximiser la
commercialisée au plan mondial et il joue un rôle crucial de              de la chaîne du cacao : pour un cacaoculteur, ce qui est im-           chaînes d’approvisionnements. Le programme de certification                  conservation de la biodiversité. La variété de cacao au ren-
gagne-pain pour des millions de ménages ruraux à travers le               portant, c’est un revenu garanti ; pour un pays, ce sont les           proposé par l’industrie du cacao semble être une tentative d’élar-           dement élevé, la CCN-51, est cultivée en monoculture, avec
monde en développement. En plus des 3 millions de petits                  volumes et les revenus d’exportation qui sont significatifs,           gir la définition généralement admise d’un système d’homologa-               une densité de 1600 arbres par hectare, et elle nécessite
planteurs dont le cacao est la principale source de revenus,              tandis que de plus en plus de consommateurs s’attachent à              tion, un fait que l’industrie reconnaît elle-même, qui cherche à             un taux élevé d’engrais chimiques.
les exportations de cacao contribuent de manière significative            un processus de fabrication responsable. Dans le secteur du            développer un concept entièrement nouveau de certification sans
en apports de devises étrangères et de revenus aux gouver-                cacao, le débat porte sur des sujets spécifiques autour du pi-         l’aide d’un réel processus de groupe de parties prenantes, avec            Si la cacaoculture est réalisée correctement, elle a le potentiel
nements.                                                                  lier social, du pilier environnemental et du pilier économique,        des règles claires de prise de décision qui assureront un résultat         pour apporter une contribution positive à l’environnement. Le
                                                                          qui sont décrits aux paragraphes suivants.                             acceptable pour toutes les parties prenantes ». 9                          fait est qu’une productivité faible et un support minime aux ca-
                                                                                                                                                                                                                            caoculteurs peuvent aboutir à l’effet inverse. La compensation et
                                                                                                                                                                                                                            les récompenses pour les services d’écosystème (CRES) forment
                                                                                                                                                                                                                            une approche relativement nouvelle pour réaliser la conservation
                                                                                                                                                                                                                            et la restauration des ressources. Le BioCarbon Fund, administré
                                                                                                                                                                                                                            par la Banque mondiale, est l’un des plus grands programmes de
Le pilier social :                                                        Les paramètres renégociés ont eu comme conséquence un                                                                                             biodiversité de CRES. Ce programme vise à séquestrer le carbone
focalisation sur le travail des enfants et le travail                     nouvel engagement, en y incluant les aspects suivants :                Le pilier environnemental :                                                tout en favorisant les cobénéfices de conservation de la biodi-
forcé                                                                     — un processus de certification de l’ensemble du secteur,              focalisation sur le déboisement et la dégradation                          versité et de diminution de la misère. Dans le secteur du cacao,
                                                                            vérifié de manière indépendante au travers du secteur de             du sol                                                                     il existe quelques exemples qui essayent d’intégrer les concepts
En l’an 2000,l’attention mondiale des médias s’est portée sur               cacaoculture de chaque pays pour la fin de 2010.                                                                                                de CRES. Conservation International et CIFOR explorent dans
le trafic d’enfants, forcés de travailler dans les coopératives           — les gouvernements du Ghana et de la Côte d’Ivoire ciblent            Les petits planteurs cultivent les cacaoyers dans des environ-             quelle mesure la production durable de cacao pourrait soutenir
de cacaoculteurs d’Afrique de l’Ouest. En raison de l’outrage               et coordonnent leurs efforts de réhabilitation, basés sur les        nements chauds et pluvieux, la plupart du temps dans des                   les objectifs de gestion des couloirs de biodiversité en Afrique de
public, les politiciens, les fonctionnaires des gouvernements,              résultats des rapports de données de certification.                  zones situées aux abords de l’Équateur. Étant donné que la                 l’ouest (par exemple dans le Parc National Kakum, au Ghana). Le
les activistes sociaux et les représentants de l’industrie du             — ICI augmente ses activités à d’autres communautés au                 récolte du cacao est sensible et délicate, les plantations de              bureau de programme macro-économique du WWF a développé
cacao ont signé le Protocole Harkin-Engel, également connu                  Ghana et en Côte d’Ivoire ; par ailleurs, elle renforce la capaci-   cacao sont souvent abritées par d’autres arbres, bananiers,                des approches d’agroforesterie/carbone en Afrique avec l’ICRAF
sous le nom de Protocole du Cacao. Le Protocole proposait                   té du gouvernement au niveau national et informe les princi-         plantations de plantain, cocotiers ou feuillus. Plusieurs pro-             et d’autres associés. Par ailleurs, le CATIE (Costa Rica) a des pro-
des directives pour produire le cacao en se conformant à la                 pales parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement du          blèmes écologiques sont liés à la production du cacao, à sa-               jets actuels sur la conservation de biodiversité et la séquestration
Convention 182 de l’OIT. Le Protocole comprenait un plan                    cacao sur la sécurité et les pratiques de travail responsables.      voir : le déboisement, la perte de biodiversité, l’érosion du sol          de carbone dans de petites coopératives indigènes au Costa Rica
d’action en six étapes à accomplir par les fabricants de cacao                                                                                   et l’utilisation d’engrais chimiques.                                      et au Panama. En mai 2008, la Société Financière Internationale
d’ici juillet 2005. Une de ces étapes était d’établir l’Initia-           Le développement d’un système de certification publique est une                                                                                   (SFI), membre du Groupe de la Banque mondiale, a lancé un pro-
tive internationale sur le cacao (ICI), une « base commune                partie fondamentale du Protocole Harkin-Engel. Par la date bu-         — Déboisement et conversion de l’habitat forestier local : les             gramme, appelé Biodiversité et Produits de base agricoles (BACP).
pour surveiller et soutenir les efforts d’éradication des plus            toir du 1er juillet, Harkin et Engel confirment le progrès accompli      évaluations indiquent que la production de cacao est pro-                BACP soutiendra les initiatives émanant du secteur privé du sec-
mauvaises formes de travail des enfants dans la culture et le             ces dernières années par ICI et les gouvernements du Ghana et de         bablement responsable de la perte de 8 millions d’hectares               teur cacaoyer principal pour l’adoption de meilleures pratiques
conditionnement des fèves de cacao et de leurs produits dé-               la Côte d’Ivoire. En même temps, ils soulignent le fait qu’il reste      de forêt tropicale. Beaucoup de culture de cacao se fait sur             de gestion (BMP) sur les quatre marchés cibles de matières pre-
rivés ». La date butoir initiale, juillet 2005, n’a pas été respec-       encore beaucoup à faire pour accomplir le progrès réel d’éradi-          des terres déjà débusquées dans d’autres buts ou en vue                  mières : l’huile de palme, le soya, la canne à sucre et le cacao. 10
tée et a été reportée, assez discrètement, à juillet 2008.                cation des plus mauvaises formes de travail des enfants et du            de l’abattage lui-même.
                                                                          travail forcé des adultes dans l’industrie du cacao.7 Un premier

                                                                      8                                                                                                                                                 9
Le pilier économique :                                                  Cependant, pour les cacaoculteurs qui ont moins de terre à              4. Initiatives de durabilité                                              pour proposer non seulement un niveau plus cohérent de
déséquilibre entre revenu et puissance                                  cultiver, des rendements inférieurs, ou qui se trouvent dans                                                                                      normes pour traiter les fournisseurs de cacao, mais égale-
                                                                        une situation où les prix de cacao sont (temporairement) bas                                                                                      ment pour indiquer la chaîne d’approvisionnement équita-
À l’origine, les matières premières étaient des choses de va-           et/ou les impôts sont plus élevés, leur revenu tombe au-des-                                                                                      ble aux consommateurs. Il serait extrêmement regrettable
leur et de qualité uniforme, qui étaient produites en grandes           sous du seuil de pauvreté. 11                                           « En tant qu’industrie, nous envisageons cet effort comme                 que le consommateur occidental adopte une attitude
quantités par beaucoup de producteurs différents. Une ca-                                                                                       un engagement à long terme, un engagement qui reflète                     blasée et cynique au regard de l’offre sociétale de cacao.
ractéristique des matières premières est que leurs prix sont            Comme d’autres matières premières, le cacao a le potentiel pour         une responsabilité partagée des cacaoculteurs et de leurs                 Si un jour personne ne croit plus dans la manière dont les
déterminés en fonction de leur marché dans son ensemble.                extraire de nombreux paysans de la pauvreté. La réalisation             familles au début de notre chaîne d’approvisionnement.                    sociétés traitent leurs fournisseurs, il n’y aura pas que les
En conséquence, un cacaoculteur ne contrôle pas le prix qu’il           de marge supplémentaire par la valeur ajoutée, la redistribu-           Ce n’est pas un engagement qui expire à une date ou une                   cacaoculteurs qui y perdront. » Charlotte Eyre, rédacteur de
reçoit. En général, les cacaoculteurs vendent leurs fèves de            tion des marges à travers la chaîne d’approvisionnement ou la           autre, mais plutôt une manière essentielle et continue de                 Confectionerynews.com et de Bakeryandsnacks.com. 14
cacao aux commerçants locaux, qui les vendent aux exporta-              création de nouvelles formes de propriété sont des moyens pour          gérer nos affaires. Tandis que nous nous concentrons sur
teurs. Jusque récemment, des réseaux de commercialisation               améliorer le revenu d’un cacaoculteur. Il est difficile de dire si le   les étapes importantes à court terme, celles-ci s’inscrivent              Les codes de conduite et la certification du cacao ont proli-
centralisés existaient dans presque tous les principaux pays            cacaoculteur a un revenu viable, car il est différent pour chaque       dans le cadre d’un effort soutenu, qui reflète notre enga-                féré ces dernières années en réponse au souci grandissant du
producteurs de cacao en Afrique centrale et en Afrique occi-            chaîne d’approvisionnement et dans chaque pays d’origine. Un            gement civique dans ce secteur et dans d’autres secteurs.                 consommateur concernant les méthodes de production alimen-
dentale. Dans les années 1990, sous pression de libéralisation          exemple de nouvelles approches de marché qui créent plus de             » David Zimmer, secrétaire général de CAOBISCO. 13                        taire et l’impact de ces méthodes sur les pauvres et l’environ-
de leurs marchés, des pays tels que le Nigeria, le Cameroun             propriété pour les cacaoculteurs impliqués est la formule Divine                                                                                  nement. La certification est le procédé par lequel un organisme
et la Côte d’Ivoire ont entièrement privatisé leurs structu-            Chocolate. Le plus grand actionnaire de Divine Chocolate Ltd            La transformation de l’industrie du cacao en un secteur éco-              de certification donne l’assurance écrite que la qualité du cacao
res de vente interne et externe. Le Cocobod (Ghana Cocoa                est Kuapa Kokoo (littéralement « les bons cacaoculteurs»), la           nomique durable représente un défi extraordinaire pour tou-               et le processus de fabrication ont été évalués et que tous les
Board) fixe toujours le prix du cacao payé aux cacaoculteurs            coopérative de cacaoculteurs ghanéens à qui il achète tout son          tes les parties prenantes impliquées. Les parties prenantes du            deux répondent à des exigences définies. Les codes de condui-
et contrôle 70 % du commerce du cacao. Dans la plupart des              cacao. Kuapa Kokoo détient 45 % des actions ordinaires de Di-           cacao ont développé une gamme d’initiatives, de programmes                te exigent des fournisseurs qu’ils respectent les normes de la
autres pays producteurs de cacao, un système de marché                  vine Chocolate. Son chiffre d’affaires est de 17,7 millions US $ et     et de systèmes pour traiter les points spécifiques du puzzle              sécurité alimentaire, les conditions de travail et la production
libre a toujours prévalu. Le prix à la ferme des cacaoculteurs          45.000 personnes dans 1.200 villages reçoivent une part sur les         de la durabilité (voir la figure 4). La coopération entre les pro-        favorable à l’environnement. Cette approche, basée sur le mar-
est dicté par le marché des changes, bien que 1,5 à 2 %                 bénéfices et prennent une décision collective sur leur dépense. M.      ducteurs, les ONG, les gouvernements, les commerçants, les                ché du développement durable du secteur du cacao, a accru
seulement du total des contrats achetés et vendus dans les              Ohemeng Tinyase, Directeur général de Kuapa Kokoo a déclaré,            broyeurs et les fabricants est nécessaire pour développer tout            le nombre de créneaux pour les producteurs, par exemple
bourses de marchandises résulte en une livraison physique de            « Pour nous, Divine Chocolate a toujours un caractère spécial du        le potentiel de ces initiatives et améliorer ainsi les conditions         formation, l’accès à de nouveaux marchés et a augmenté l’ef-
cacao. Une estimation grossière du revenu net par ferme se-             fait de la propriété du cacaoculteur. Pour la première fois, nos        de vie et de travail au début de la chaîne du cacao.                      ficacité et les revenus. L’adoption et l’application de ces codes
rait de 2.000 à 3.000 US $ par an. Pour une famille de six ou           membres touchent des bénéfices en tant que propriétaires d’une                                                                                    pourraient immédiatement améliorer et protéger les conditions
sept personnes, cela signifie un revenu de 300 à 500 US $ par           marque de chocolat divin, et pas seulement comme fournisseurs           Les initiatives internationales de groupes à intérêts multiples           économique, sociale et environnementale d’un cacaoculteur.
personne. En cultivant sa propre nourriture et avec un revenu           d’un excellent cacao comme produit du commerce équitable. » En          — telles que l’Initiative internationale de Cacao (ICI), la Fon-          Cependant, le plein accès par ceux qui sont le plus dans le be-
d’autres sources, la famille peut gagner un revenu qui atteint          juin 2008, Divine a reçu le prix « Ethical Business» du quotidien       dation mondiale du Cacao (WCF) et la Table ronde pour une                 soin est limité par divers obstacles, entre autres une demande
ou dépasse le seuil de pauvreté de 2 US $ par personne par              britannique The Observer pour son modèle commercial respon-             économie cacaoyère durable — relèvent des défis significatifs             limitée, les coûts d’investissement et les coûts d’audit.
jour, établi dans les Objectifs du Millénaire des Nations Unies.        sable12                                                                 en matière de développement durable au niveau de la pro-
                                                                                                                                                duction, à l’extrémité de la chaîne d’approvisionnement. Les              Pour le secteur du cacao, il y a quatre initiatives globales, à
                                                                                                                                                forums de discussion et la coopération entre décideurs poli-              savoir : Fairtrade, Organic, Rainforest Alliance et Utz Certi-
                                                                                                                                                tiques, acteurs du secteur privé et d’autres parties prenantes            fied. Leurs caractéristiques sont présentées brièvement dans
                                                                                                                                                permettent de concevoir et de mettre en application un sys-               la figure 6. La qualité et la traçabilité des matières premières
                                                                                                                                                tème de commerce de cacao équitable et participatoire. En                 ont éveillé l’intérêt des grandes sociétés. Les exemples de
                                                                                                                                                soutenant les initiatives des ONG et des cacaoculteurs, il est            note incluent l’annonce de la marque hollandaise de chocolat
                                                                                                                                                possible de transformer leur engagement à la durabilité en                Verkade (United Biscuits) de passer à 100 % leur approvision-
                                                                                                                                                action. La figure 5 donne une vue d’ensemble de la focalisa-              nement en cacao et en sucre de Fairtrade (Certifié Max Have-
                                                                                                                                                tion et de l’engagement des différentes parties prenantes.                laar) à partir de janvier 2009 (1.500 tonnes de cacao Fairtrade
                                                                                                                                                into action. Figure 5 gives an overview of the focus and com-             par an). 15 Ahold, Cargill, Heinz Benelux, Mars, Nestlé et
                                                                                                                                                mitment of the various stakeholders.                                      Ecom participent au développement d’une norme de cacao
                                                                                                                                                                                                                          certifiée par Utz.16 Kraft Foods a commencé une association
                                                                                                                                                Le Cacao Certifié « En bref, plutôt que de compliquer                     avec Rainforest Alliance. On note également la nouvelle nor-
                                                                                                                                                les choses à l’avenir, les acteurs d’industrie devront donc               me de cacao de la société Starbucks, une norme globale de
                                                                                                                                                travailler les uns avec les autres, comme les cacaoculteurs,              durabilité à fort composant de normes de travail. 17

                                                                   10                                                                                                                                                11
Figure 4 Initiatives multipartites internationales




                 Initiative                           Mission                                      Parties prenantes et financement          Déclaration de durabilité

                 Initiative                           Établie en 2002 ‘pour surveiller et sou-     Gouvernements, industrie, producteurs     « Aujourd’hui, il faut que chacun de nous se sou-
                 International du Cacao (ICI) www.    tenir les efforts d’élimination des plus     de cacao, organismes de travail, les      vienne que les enfants partout dans le monde
                 cocoainitiative.org                  mauvaises formes de travail des en-          ONG                                       méritent une enfance, une éducation et une pos-
                                                      fants et le travail forcé des adultes dans   Financée par les membres de l’industrie   sibilité d’échapper au cycle de la pauvreté.» Peter
                                                      la cacaoculture et pour le traitement                                                  McAllister, directeur exécutif d’ICI
                                                      des fèves de cacao et de leurs produits
                                                      dérivés’

                 Fondation mondiale du                Lancée en 2000 comme initiative gui-         Un partenariat d’environ 70 membres       La WCF soutient des programmes visant à faire
                 Cacao(WCF)                           dée par l’industrie pour favoriser une       de sociétés de chocolat, gouvernement,    de la cacaoculture un mode de vie durable et ap-
                 www.worldcocoafoundation.org         économie cacaoyère durable par le            agences internationales, associations     préciable pour les familles des paysans. Les pro-
                                                      développement économique et social           commerciales et ONG.                      grammes de soutien de la WCF favorisent le cacao
                                                      et la conservation environnementale          Financée par l’industrie et des fonda-    durable
                                                      dans les plantations de cacao                tions privées


                 Organisation Internationale du       L’article 1 de l’Accord international sur    Une organisation internationale, com-     Les membres d’ICCO devraient travailler ensemble
                 Cacao (ICCO)                         le cacao (AIC) de 2001 stipule que ses       posée de pays producteurs et de pays      pour favoriser une économie cacaoyère mondiale
                 www.icco.org                         membres favoriseront une économie            consommateurs de cacao. Le secteur        qui soit «économiquement viable, écologiquement
                                                      cacaoyère durable                            privé est représenté par le Conseil       saine et socialement acceptable.»
                                                                                                   consultatif sur l’économie mondiale de
                                                                                                   cacao

                 Table ronde sur une économie         Lancée en 2007 par l’organisation in-        La première Table ronde de 2007 a         « … pour se mettre d’accord sur la définition d’un
                 cacaoyère durable (RSCE)             ternationale de cacao, la mission de la      rassemblé plus de 200 parties prenan-     concept ou d’un modèle de critères, des indica-
                 www.roundtablecocoa.org              Table ronde est d’établir un processus       tes, représentant des gouvernements,      teurs et des manières de réaliser une économie
                                                      participatoire et transparent vers la        l’industrie, des coopératives de cacao-   cacaoyère mondiale durable par une approche
                                                      durabilité économique, environnemen-         culteurs, des syndicats et des ONG. Une   participatoire et complète. »
                                                      tale et sociale de l’économie mondiale       deuxième réunion est prévue en 2009.
                                                      du cacao                                     La RSCE a reçu des financements de
                                                                                                   gouvernements des pays producteurs et
                                                                                                   des pays consommateurs de cacao                                                                        Projects en practice
                                                                                                                                                                                                          ECHOES Alliance
                 Conseil International de vérifica-   Dans le Protocole Cacao Harkin-Engel         Indépendant de l’industrie et des gou-    « La vérification est une étape essentielle pour éva-        www.worldcocoafoundation.org
                 tion du Cacao                        de 2001,l’industrie du cacao et du           vernements                                luer les conditions de travail dans les plantations          SUCCESS Alliance
                 www.cocoaverification.net            chocolat a pris l’engagement d’établir                                                 de cacao d’Afrique de l’Ouest. L’ICVB est fortement          www.thesuccessalliance.org
                                                      un système pour certifier que les fèves      Financé par l’industrie                   convaincu que des données précises aideront à                Sustainable Tree Crop Programme
                                                      de cacao et leurs produits dérivés sont                                                guider la planification et la programmation straté-          www.treecrops.org
                                                      fabriqués dans des conditions de travail                                               giques pour répondre efficacement aux domaines               Upcocoa Project
                                                      équitables — en particulier sans recou-                                                de préoccupation potentiels, y compris le travail des
                                                                                                                                                                                                          www.iscom.nl/upcocoa
                                                      rir au travail des enfants ni au travail                                               enfants et le travail forcé. »
                                                                                                                                                                                                          West Africa ‘Farmer Field Schools’
                                                      forcé
                                                                                                                                                                                                          www.worldcocoafoundation.org



                                                              12                                                                                                                                     13
Figure 5 Vue d’ensemble de la focalisation et de l’engagement des diverses parties prenantes




                                                                   Parties prenantes                         Initiatives                                  Indicateurs de durabilité*
                             Cacaoculteurs   Sociétés/ Industrie   Gouvernements       ONG     Syndicats                       Social   Environnemental         Economique             Gouvernement              Aspects
                                                                                                                                                                                        d’entreprise           opérationnels


                                                                                                           Table ronde sur
                                                                                                           une économie
                                                                                                           cacaoyère dura-
                                                                                                           ble (RSCE)




                                                                                                           Fondation
                                                                                                           mondiale du
                                                                                                           cacao (WCF)




                                                                                                           Initiative inter-
                                                                                                           nationale du
                                                                                                           cacao(ICI)
1
    Exemples:
    Champ École
    Paysan d’Afrique
    de l’Ouest, pro-
    gramme durable
                                                                                                           Normes de
    arboricole, Projet
                                                                                                           production
    UPCOCOA, etc.

* Durabilité adap-
  tée du Cadre de
  référence-RSE
  pour la respon-
  sabilité sociale                                                                                         Programmes
  des entreprises,                                                                                         d’augmentation
  développé par la                                                                                         de capacité 1
  plate-forme RSE.
  www.mvo-plat-
  form.nl

          Parties prenantes impliquées                                                                                                                                                                   Indicateurs développés

          Parties prenantes non impliquées                                                                                                                                                             Indicateurs non développés



                                                            14                                                                                                15
Figure 6 Normes de production du cacao




                 Fairtrade                   Organic                    Rainforest Alliance           Utz Certified
                 www.flo.org                 www.ifoam.org              www.rainforest-alliance.      www.utzcertified.org
                                                                        org                           (en développement pour
                                                                                                                le cacao)



 Principaux      Ghana, Côte d’Ivoire,       Madagascar, Tanzanie,      Équateur, Côte d’Ivoire,      Côte d’Ivoire
 pays produc-    République dominicaine      Brésil, République domi-   Ghana
 teurs                                       nicaine, Mexique, Pérou

 Volume          10.000 t                    20.000 t                   12.000 t                      8.000 t
 produit 2008
 prévu

 Volume 2010     13.000 t                    26.000 t                   25.000 t                      36.000 t
 prévu

 Tendances       Demande croissante, ces     Gestion de la demande      Augmentation de la de-        Les sociétés de confiserie
                 dernières années plus       croissante, plus de 32%    mande du marché               engagées sont parties
                 de 40%                      pour la période 2006 —                                   prenantes : Ahold, Mars,
                                             2010. Augmentation de                                    Nestlé, Heinz
                                             la production au-delà de
                                             20%

 cacaoculteurs   Petits planteurs organi-    Utilisation de nutrients   Gestion durable de            Bonnes pratiques agrico-     5. Comparaison avec d’autres matières premières
                 sés au sein de coopéra-     non-synthétiques et de     l’exploitation, gestion       les, conditions sociales
                 tives gérées démocrati-     méthodes de protection     intégrée des nuisibles,       décentes, responsabilité
                 quement, interdiction       des plantations, conser-   bien-être des ouvriers,       environnementale, sécu-
                 d’utiliser la plupart des   vation du sol              relations durables de la      rité alimentaire, traçabi-   La durabilité d’une chaîne de matières premières a des di-             secteur plus durable. Plusieurs exemples sont présentés dans
                 pesticides toxiques,                                   communauté, conserva-         lité et gestion transpa-     mensions très diverses. L’équilibre des avantages et des im-           la figure 7.
                 gestion intégrée des                                   tion de biodiversité par le   rente du groupe              pacts négatifs est différent pour chaque chaîne de matières
                 récoltes                                               maintien de l’ombrage ou                                   premières, et chaque chaîne possède sa propre distribution             Le cacao est souvent comparé au café, du fait que ces deux
                                                                        la protection ou la res-                                   géographique et sociale. Par conséquent, les questions abor-           « boissons chaudes » partagent plusieurs caractéristiques,
                                                                        tauration des ressources
                                                                                                                                   dées par les initiatives de durabilité et la meilleure approche        en commençant par la production par de petits planteurs.
                                                                        forestières locales
                                                                                                                                   à ces questions diffèrent également entre les chaînes de               Les questions principales de durabilité sont comparables, de
 Utilisation     100% cacao Fairtrade        95% cacao biologique       Deux types de label :         Café : certifié minimum      matières premières. Diverses caractéristiques de ces chaînes           même que la structure du marché, avec quelques acteurs do-
 du label                                                               1. 100% cacao Rainforest      90 % Utz                     jouent un rôle, par exemple, la matière première, le processus         minants actifs dans les deux secteurs. Toutefois, comparé au
                                                                           Alliance                   Cacao : à déterminer         de fabrication, la chaîne de production et l’environnement             café, le cacao subit plus de transformations et il est incorporé
                                                                        2. Minimum 30%-90% ca-                                     politique et de normalisation.                                         dans une plus grande variété de produits (qui contiennent
                                                                           cao Rainforest Alliance
                                                                                                                                                                                                          également d’autres ingrédients). Néanmoins, le cacao est
                                                                           avec un label indiquant
                                                                                                                                   Une initiative réussie de durabilité pour une matière première         reconnaissable par les consommateurs finaux dans la plupart
                                                                           le pourcentage de cacao
                                                                                                                                   spécifique doit traiter les caractéristiques spécifiques des           des produits, et il est donc difficile à substituer. La combinai-
                                                                           certifié
                                                                                                                                   matières premières : il n’y a aucune solution universelle. La          son d’efforts durables avec la filière du sucre, qui est employé
 Prime de prix   Prix minimum et             Prix minimum et            Prime négociable              Prime négociable             manière dont certaines initiatives spécifiques de durabilité           dans beaucoup de produits en combinaison avec le cacao, est
                 prime fixe                  prime fixe                                                                            abordent ces caractéristiques pour d’autres matières pre-              également intéressante à considérer.
                                                                                                                                   mières peut aider à transformer l’industrie du cacao en un

                                                               16                                                                                                                                    17
Figure 7 Caractéristiques des matières premières                                                                                         6. Tendances complémentaires

                                                                                                                                         La demande des consommateurs en Europe et aux États-Unis
 Matière     Questions                Caractéristiques                Obstacles                Solutions                                 montre un changement vers une demande croissante de
 première
                                                                                                                                         produits en chocolat de spécialité, avec une teneur élevée en
 Café        Avantages économi-       Beaucoup de petits plan-        Surproduction            Établir des marchés parallèles pour       cacao, avec ou sans sucre, et de pays d’origine spécifiques.
             ques et sociaux pour     teurs et de plantations;                                 Fairtrade et le café biologique;          Ces dernières années, de nouveaux produits en chocolat de la
             les petits producteurs   Prix très volatiles                                      Initiatives de certification p.e. Rain-   meilleure qualité tels que « Green» et « Blacks» (le chocolat
             et les ouvriers          5 multinationales achè-                                  forest Alliance et Utz Certified) pour    organique foncé de Cadbury), les chocolats d’Origin (Val-
                                      tent 50% de la produc-                                   le marché principal traditionnel;         hrona) et le chocolat « Divine» ont été lancés sur le marché
             Utilisation de pesti-    tion de café vert;                                       Normes de base durables des mul-          avec succès. La demande des consommateurs de chocolat est
             cides                    Les consommateurs                                        tiples parties prenantes: Code com-       directement liée au développement économique d’un pays. Il
                                      acceptent le café comme                                  mun pour la Communauté de café
                                                                                                                                         est évident que les marchés du cacao, avec leurs propres pré-
                                      produit fini                                             (4C)
                                                                                                                                         férences au consommateur, émergeront au Brésil, en Russie,
 Huile de    Droits fonciers des      Nouvelle demande d’uti-         Les consommateurs        Table ronde sur l’huile de palme          en Inde, au Japon et en Chine.
 Palme       communautés locales      lisation comme biocar-          ne reconnaissent         durable (RSPO) pour établir des
             Perte de biodiversité    burant                          pas l’huile de palme     normes de production et un système        Les réponses des pays producteurs de cacao à cette dynami-
             Impacts environne-                                       comme ingrédient         de certification                          que d’approvisionnement et la demande croissante du cacao
             mentaux                                                                                                                     sont primordiales pour les cacaoculteurs. Les gouvernements
 Bois de     Droits fonciers des      Les consommateurs               Manque d’acteurs         Le Conseil d’intendance de la forêt       de l’Indonésie et du Ghana considèrent le cacao comme une
 construc-   communautés locales      reconnaissent le bois de        dominants sur le         (CIF) est une initiative multipartite,    possibilité d’avoir des revenus importants et investissent              Dans l’Union européenne, la Directive 2000/36/CE est en
 tion        Perte de biodiversité    construction dans les           marché de bois de        qui a établi des normes de produc-        fortement dans la future production. À part l’exportation               vigueur depuis 2003 18. L’objectif de cette directive est de
             Impacts environne-       produits traités                construction             tion et un système de certification :     traditionnelle des fèves de cacao, on constate un processus             permettre l’utilisation jusqu’à 5 % d’un nombre limité d’hui-
             mentaux                                                                           marché parallèle du CIF avec prime        d’ajout de valeur pour les producteurs du cacao. Ces derniè-            les végétales exotiques dans la production du chocolat. Ces
                                                                                               de prix élevée                            res années, la capacité de broyage s’est considérablement               huiles sont l’illipé, l’huile de palme, l’huile de karité, le sal,
                                                                                                                                         développée dans les pays d’origine tels que la Côte d’Ivoire et         le noyau de mangue et la graisse de noix de Gurgi. L’impact
 Sucre       Avantages économi-       Nouvelle demande d’uti-         Lourde réglementa-       Initiative pour une meilleure canne
             ques et sociaux pour     lisation comme biocar-          tion gouvernementale     à sucre                                   l’Indonésie.                                                            de cette législation sur le marché global du cacao est encore
             les petits producteurs   burant                          Le marché n’est pas                                                                                                                        limité, car seuls 15 fabricants ont incorporé des produits de
             et les ouvriers                                          concentré et il est                                                L’offre de cacao est n’est pas sécurisée, en raison du vieillis-        substitution au beurre de cacao dans leurs recettes. Cepen-
             Perte de biodiversité                                    divisé selon des inté-                                             sement des cacaoyers, de la position dominante de la Côte               dant, étant donné que les prix du cacao montent et que les
             Impacts environne-                                       rêts nationaux                                                     d’Ivoire, et de l’effet dévastateur potentiel de nuisibles              fabricants adaptent leurs recettes, on peut prévoir l’utilisation
             mentaux                                                                                                                     comme le balai de sorcière et le puceron de la fève du cacao.           des huiles végétales à l’avenir.
                                                                                                                                         En conséquence, les broyeurs se concentrent sur la recherche
                                                                                                                                         de nouveaux sites d’approvisionnement et au développement               Bien que la substitution d’autres graisses végétales au cacao
                                                                                                                                         d’arbres résistants aux nuisibles, de nouveau insecticides et           constitue une menace pour les pays producteurs et les cacao-
                                                                                                                                         sur la lutte phytosanitaire, y compris le contrôle biologique.          culteurs, elle pourrait créer des ouvertures pour les systèmes
                                                                                                                                         En outre, les demandes croissantes de l’industrie en efficacité         mixtes d’agroforesterie et pour la diversification des revenus.
                                                                                                                                         et en traçabilité résultent en activités au-delà de la chaîne du        Aux États-Unis, la « Food and Drug Administration (FDA) a
                                                                                                                                         cacao.                                                                  fait savoir qu’il n’y aura aucune révision des normes de cho-
                                                                                                                                                                                                                 colat aux USA à moins que « … ils reçoivent des directives
                                                                                                                                         L’externalisation du commerce et du traitement du cacao et              claires de l’industrie américaine dans son ensemble sur les
                                                                                                                                         par l’industrie du chocolat et l’intégration des activités de           changements proposés » 19. Actuellement, l’industrie améri-
                                                                                                                                         traitement et de commercialisation par les broyeurs de cacao            caine du cacao et du chocolat se conforme aux normes cou-
                                                                                                                                         sont en cours.                                                          rantes.



                                                                 18                                                                                                                                         19
7. Conclusion                                                                                                                                  et en sucre de Fairtrade (Certifié Max Havelaar) à partir de              Il reste encore beaucoup de défis à relever. Par conséquent,
                                                                                                                                               janvier 2009. Ahold, Cargill, Heinz Benelux, Mars, Nestlé et              la représentation et la coopération des parties prenantes à
                                                                                                                                               Ecom participent au développement d’une norme de cacao                    tous les niveaux entre les producteurs, les gouvernements,
                                                                                                                                               certifiée par Utz. Les normes de production et la certification           les ONG, les commerçants, les broyeurs et l’industrie de la
L’augmentation de prise de conscience de l’importance de la              des gouvernements et des ONG. Dans les gouvernements                  de cacao deviennent plus répandues, les sociétés recherchent              confiserie sont nécessaires pour développer les différentes
durabilité dans la production de cacao parmi les producteurs,            participants à la RSCE (pays producteurs et pays consomma-            des moyens pour se distinguer de la concurrence et pour ga-               initiatives à leur pleine capacité et relier les piliers social,
les gouvernements, les sociétés, les ONG et les consomma-                teurs), l’industrie et la société civile sont incluses. La composi-   rantir la durabilité et la traçabilité de leurs produits à base de        environnemental et économique du développement durable
teurs a placé le secteur du cacao à la croisée des chemins.              tion de partie prenante d’ICI intègre les ONG, les sociétés, les      cacao et de chocolat. La part de marché du cacao certifié se              dans le secteur du cacao.
Aucun groupe d’intérêts isolé ne rendra la chaîne de valeur              syndicats et les organismes institutionnels. Le WCF combine           développe et offre de nouvelles possibilités aux fabricants de
du cacao meilleure. La filière cacao comporte beaucoup d’ac-             70 % des membres des entreprises, rassemblant le secteur              chocolat pour lancer de manière crédible le cacao durable.
teurs et, si l’objectif est de réduire la pauvreté en rendant la         public et les ONG associées lors des réunions bisannuelles de
production et le commerce du cacao plus durables, beaucoup               l’association. Tous leurs programmes sur le terrain sont me-
de parties prenantes devront être impliquées. Basé sur notre             nés par des associations entre le secteur public et le secteur
vue d’ensemble des différentes initiatives, programmes et                privé. La représentation et l’influence mondiale des cacaocul-
systèmes traitant les morceaux spécifiques de la durabilité, il          teurs et des ouvriers du cacao dans les initiatives sont faibles
apparaît clairement qu’aucun de ces liens n’est profondément             ; en conséquence, leurs priorités et leurs aspirations sont ra-
ancré dans les trois piliers du développement durable. Pour              rement prises en compte dans les programmes sur le terrain.           8. Recommandations
réduire la pauvreté rurale et de la dégradation environne-
mentale, le principal point de départ devrait être l’ensemble            Bien que chaque initiative ou programme actuel offre un
du système de cacaoculture. Au lieu de cela, les discussions             certain avantage économique, social ou environnemental aux
des multiples parties prenantes se sont concentrées sur le               producteurs, il manque une approche intégrale pour un sec-            Ce guide révisé a montré la difficulté de relier les trois                Stimuler la représentation du cacaoculteur : bien
travail des enfants, la conservation environnementale ou les             teur du cacao plus durable. L’ICI se focalise sur la prévention       piliers du développement durable dans la chaîne du cacao.                 qu’environ 3 millions de petits planteurs soient en activité
pratiques en matière de production agricole. En vue de fa-               du travail des enfants au Ghana et en Côte d’Ivoire. La WCF se        Il est urgent d’aborder les problèmes sociaux, environne-                 dans la chaîne d’approvisionnement du cacao, leur repré-
voriser une plus grande durabilité de la production de cacao             concentre sur l’amélioration de la production de cacao et le          mentaux et économiques simultanément et de relever les                    sentation au niveau (inter— ) national est pratiquement
et d’augmenter les normes de cacao à travers le secteur du               lancement de pratiques sur le marché en Afrique de l’ouest,           normes pour garantir un cacao de qualité maintenant et                    inexistante. Les gouvernements des pays producteurs, ainsi
cacao dans son ensemble, les observations suivantes peuvent              en Asie du Sud-Est et en Amérique latine. La WCF travaille            à l’avenir. Les recommandations récapitulées ci-dessous                   que l’industrie et les ONG doivent créer un environnement
être utiles.                                                             également sur la lutte phytosanitaire dans des associations           peuvent être prises en compte en vue de développer des                    permettant aux associations et aux coopératives de petits
                                                                         entre le secteur public et le secteur privé avec des instituts        stratégies spécifiques pour une chaîne de cacao plus du-                  producteurs de les rejoindre et de leur fournir des données
Étant donné que les petits cacaoculteurs manquent souvent                de recherche. Afin de pouvoir stimuler des changements au             rable.                                                                    pour le débat sur le cacao durable. De même, les ouvriers, qui
d’organisation et de représentation politique dans leurs pro-            niveau du sol et de développer des solutions « holistiques                                                                                      constituent un grand groupe de la main-d’oeuvre agricole,
pres pays et à l’échelle internationale, leurs soucis ne sont pas        », il est clair qu’une action coopérative de grande envergure         Réaliser la question clé de la discussion sur la du-                      sont souvent mal organisés et négligés dans les initiatives
fréquemment reflétés dans les processus existants des multi-             entre les parties prenantes elles-mêmes et au niveau de la            rabilité : Depuis les années 1990 jusqu’à présent, les prin-              actuelles.
ples parties prenantes. De même, les ouvriers, qui constituent           politique publique sera nécessaire. La première réunion de            cipes de commerce équitable et les questions de durabilité
un grand groupe de la main-d’oeuvre agricole, sont souvent               RSCE au Ghana, en octobre 2007, a reconfirmé la nécessité             se sont déplacés du marché spécialisés au marché cacaoyer                 Développer une vision partagée d’une économie
mal organisés et négligés. Dans le secteur du cacao, les prin-           de développer une vaste plate-forme de multiples parties              principal. L’attention continue de médias sur le travail forcé            cacaoyère durable dans le RSCE : Le RSCE est une
cipales initiatives sont celles des multiples parties prenantes,         prenantes, offrant tout l’éventail des matières premières,            des enfants et sur le Protocole Harkin-Engel a fait pression              plate-forme de multiples parties prenantes dans laquelle une
                                                                         au sein de laquelle les principes d’une économie durable de           sans interruption sur l’industrie du cacao pour qu’elle prenne            vision partagée d’une économie durable de cacao peut être
                                                                         cacao pourront être formulés ensemble. L’initiative des mul-          ses responsabilités. La WCF, l’ICI, la RSCE et les normes de              formulée. Dans un effort commun de construire des appro-
                                                                         tiples parties prenantes de RSCE devra faire ses preuves en           production mondiales ont toutes développé des mécanismes                  ches et une compréhension de la durabilité dans la chaîne du
                                                                         formulant ce qui est nécessaire au minimum comme point de             pour traiter les issues spécifiques de la durabilité. L’institu-          cacao à un niveau mondial, les principales parties prenantes
                                                                         départ pour garantir un espace au niveau international pour           tionnalisation des résultats de ces processus dans la chaîne              peuvent soutenir le gouvernement et l’industrie à développer
                                                                         le cacao durable.                                                     de valeur du cacao et l’attribution des responsabilités aux dif-          une vision partagée publique/privée d’un secteur durable de
                                                                                                                                               férentes parties prenantes se fait actuellement. Une question             cacao lié aux niveaux nationaux. Au niveau national, les pla-
                                                                         La qualité et la traçabilité des matières premières ont éveillé       clé, qui est demeurée intacte au moment dans les initiatives              tes-formes de cacao des multiples parties prenantes peuvent
                                                                         l’intérêt des grandes sociétés et du secteur. La marque hol-          courantes des multiples parties prenantes est le rôle crucial             concevoir des plans d’action spécifiques pour développer et
                                                                         landaise de chocolat Verkade (United Biscuits) a annoncé              que le prix de cacao joue dans le revenu du cacaoculteur en               mettre en application des pratiques durables efficacement
                                                                         qu’elle passera à 100 % leur approvisionnement en cacao               réalisant une économie cacaoyère équitable ou durable.                    dans toute la chaîne du cacao dans leur pays. Pour que le

                                                                    20                                                                                                                                              21
débat sur une économie cacaoyère durable soit transparent                Utiliser la durabilité comme moteur pour l’inno-                 Liens importants et littérature
et clair, tous les groupes d’intérêts du secteur du cacao sont           vation : la possibilité de lier la cacaoculture aux nouveaux
encouragés à développer une vision partagée d’une économie               mécanismes financiers et au changement climatique est une
cacaoyère durable.                                                       occasion pour le secteur entier. Une approche intégrale de
                                                                         durabilité peut être réalisée en liant des programmes de sé-     Sources                                                                          Notes
Améliorer les normes de production et le partage                         questration de carbone et de conservation de biodiversité,
des coûts : les normes de production et la certification                 mais aussi de diminution de la misère. La plus grande partie     - Bright, C. (2004): Chocolate, in: Good Stuff? A Behind the scenes Guide
                                                                                                                                                      Sources of figures/tables                                            1 Caobisco (2006). Graphique de consommation de confiserie de chocolat de
                                                                                                                                                                                                                              Caobisco. Disponible sur http://www.caobisco.com/page.asp?p=213 Août 2008
deviennent plus répandues dans le secteur du cacao. Répon-               de la chaîne de valeur et les pays producteurs (Congo, Nige-       to the things We Buy.
                                                                                                                                                                                                                           2 ICCO, Quarterly Bulletin of Cocoa Statistics, Vol. XXXIV, No2 (Production)
                                                                                                                                          - Clay, J. (2004): World Agriculture and the Environment: a Commodity-           3 ICCO, Quarterly Bulletin of Cocoa Statistics, Vol. XXXIV, No2 (Mouture)
dre à ces nouvelles normes entraîne des coûts pour les pro-              ria) ne reçoivent qu’une attention limitée. Les projets mis en               Literature
                                                                                                                                            By-Commodity Guide To Impacts And Practices.                                   4 ICCO, Assessment of the movements of global supply and demand, 2008
ducteurs qui font des affaires. Les cacaoculteurs ne sont pas            pratique (au Ghana, en Côte d’Ivoire) devraient être étendus     - Coffee Coalition (2006): Coffee barometer 2006, certified coffee in the        5 Cadbury Schweppes (2007): ‘Cadbury Schweppes Annual Report & Accounts
intéressés par le surcoût qui leur est imposé sans gagner une            à d’autres pays producteurs de cacao pour mieux comprendre                                                                                           2007’
                                                                                                                                                      Footnotes
                                                                                                                                            Netherlands.
                                                                                                                                                                                                                           6 ICCO, Quarterly Bulletin of Cocoa Statistics, Vol. XXXIV, No2
part de la valeur. Les goulots spécifiques dans l’accès pour les         les avantages et les menaces potentiels de cette approche.       - Consumer International (2005): From bean to cup: how consumers                 7 Communiqué de presse : Déclaration commune du sénateur américain Tom
petits producteurs devraient être supprimés, par exemple en                                                                                 choice impacts upon coffee producers and the environment.
                                                                                                                                                      Colofon                                                                 Harkin, du Représentant Eliot Engel et de l’Industrie du cacao et du chocolat sur
                                                                                                                                          - CREM (2002): Sustainability analysis of cocoa and cocoa products                  la réalisation du Protocole Harkin-Engel, le 16 juin 2008
développant un système du partage des coûts entre les socié-             Intégration dans le débat sur le commerce                                                                                                         8 Payson Center Tulane University (2007): First Annual Report: Oversight of Public
                                                                                                                                            meant for the Dutch consumer.
tés, les gouvernements et les organismes internationaux de               mondial : Pour garantir la production du cacao de qualité        - CREM and Oxfam-Novib (2006): Sustainable Drivers for Change in the
                                                                                                                                                                                                                              and Private Initiatives to Eliminate the Worst Forms of Child Labor in the Cocoa
                                                                                                                                                                                                                              Sector in Cote d’Ivoire and Ghana. Available at http://childlabor-payson.org/
développement.                                                           maintenant et à l’avenir et pour sortir beaucoup de petits         Cocoa Chains.                                                                     books.html Août 2008
                                                                         planteurs de la pauvreté, le débat sur la chaîne de cacao du-    - Global Witness (2007): Hot chocolate: how cocoa fuelled the conflict in        9 Available at http://www.laborrights.org/stop-child-labor/cocoa-campaign/re-
                                                                                                                                                                                                                              sources/1467 Août 2008
Mesurer l’impact des activités (RSE) : un changement                     rable doit être intégré au débat plus large sur le commerce        Ivory Coast.
                                                                                                                                                                                                                           10 See: www.bacp.net
a peu de chance de se produire à moins que les moteurs de                mondial de l’OMC (Comité Commerce et Environnement,              - ICCO (2007): Sustainable Cocoa Economy: a comprehensive and parti-             11 ICCO (2007): Cocoa prices and incomes of cocoa farmers, MC/10/4/Rev.1 27 août
                                                                                                                                            cipatory approach.                                                                2007
la chaîne identifient et acceptent leur responsabilité pour              normes fondamentales de l’OIT), UNCTAD, IISD (VISC), UE                                                                                           12 Available at http://www.guardian.co.uk/environment/2008/jun/08/ethicalliving.
                                                                                                                                          - ILRF (2008): The cocoa protocol: success or failure?
contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail          (Plan d’action pour les matières premières) et la « Commo-       - IPIS and Oxfam Wereldwinkels (2008): Towards a sustainable cocoa
                                                                                                                                                                                                                              lifeandhealth1 Août 2008
                                                                                                                                                                                                                           13 Communiqué de presse : Déclaration commune du sénateur américain Tom
au début de la chaîne du cacao. L’industrie de la confiserie, les        dity Futures Trading Commission » américaine. (Organisme           chain: power and possibilities within the cocoa and chocolate sector.             Harkin, du Représentant Eliot Engel et de l’Industrie du cacao et du chocolat sur
commerçants et les autres sociétés devraient faire en sorte              fédéral chargé de réglementer les marchés des options et des     - Laird, S.A. (1996): An Introductory Handbook to Cocoa Certification, a            la réalisation du Protocole Harkin-Engel, le 16 juin 2008
                                                                                                                                            feasibility Study and Regional Profile of West Africa.                         14 Foodnavigator (2008): The ethical cocoa confusion. Disponible sur http://www.
que la responsabilité sociale des entreprises soit mesurable et          contrats à terme de marchandises aux États-Unis).                                                                                                    foodnavigator.com/news/ng.asp?n=83149-cadbury-utz-blommer Juin 2008
                                                                                                                                          - Lines, T. (ed.) (2006): Agricultural commodities, trade and sustainable
rapporte de manière transparente l’impact de leurs activités.                                                                                                                                                              15 Communiqué de presse : Verkade stapt over op Fairtrade chocolade, 10 juillet
                                                                                                                                            development.                                                                      2008
                                                                                                                                          - Payson Center Tulane University (2007): First Annual Report: Oversight         16 Utz Certified (2007): Annual report 2007. Disponible sur www.utzcertified.org
                                                                                                                                            of Public and Private Initiatives to Eliminate the Worst Forms of Child        17 ILRF (2008): The cocoa protocol: Success or Failure? Disponible sur
                                                                                                                                                                                                                              www.laborrights.org
                                                                                                                                            Labor in the Cocoa Sector in Cote d’Ivoire and Ghana.
                                                                                                                                                                                                                           18 LMC (2006): The impact of directive 2000/36/EC on the Economies of those
                                                                                                                                          - TCC (2008): Breaking the vicious circles in the cocoa sector by scaling           countries Producing Cocoa and Vegetable Fats other than Cocoa Butter. Disponi-
                                                                                                                                            up training for cocoa smallholders.                                               ble sur http://ec.europa.eu/agriculture/eval/reports/chocolate/fullrep_en.pdf
                                                                                                                                          - TCC (2008): Combining flavours! TCC Conference report.                         19 NCA (2007): Industry Supports Current Chocolate Standards of Identity. Disponi-
                                                                                                                                                                                                                              ble sur http://www.candyusa.org/Media/Hot/SOI/default.asp
                                                                                                                                          - UNCTAD (2004): Commodities under Neoliberalism: the Case of Cocoa,
                                                                                                                                            G-24 Discussion Paper Series.




                                                                                                                                             Sources des figures                                                           Colophon

                                                                                                                                                                                                                           TCC : Sjoerd Panhuysen, Bärbel Weiligmann
                                                                                                                                             Figure 1: Adaptée de Profundo (2006): Strategic analysis of the produc-
                                                                                                                                                                                                                           CREM : Anouk van Heeren
                                                                                                                                                       tion chains of palm oil, rice and cocoa.
                                                                                                                                                                                                                           Oxfam Novib : Gine Zwart
                                                                                                                                             Figure 2: Adaptée de Novib/CREM (2006): Sustainable Drivers for Chan-
                                                                                                                                                                                                                           Photo de couverture : Lineair Fotoarchief
                                                                                                                                                       ge in the Cocoa Chains.
                                                                                                                                                                                                                           Photos : istock, Crisja Ran GO, Tegenwind
                                                                                                                                             Figure 5: Sustainability indicators adapted from Dutch CSR Platform
                                                                                                                                                                                                                           Conception et graphiques : Crisja Ran GO, Amsterdam
                                                                                                                                                       (2007): Cadre de référence-RSE pour la Responsabilité sociale
                                                                                                                                                                                                                           Impression : Mostert en van Onderen, Leiden
                                                                                                                                                       des entreprises.
                                                                                                                                                                                                                           Seconde édition : Août 2008
                                                                                                                                             Figure 7: Adaptée du Ministère (néerlandais) du Logement, de l’Aména-
                                                                                                                                                                                                                           Nous tenons à remercier Caobisco, Cargill, FCC, ICCO, Mars, RSCE et WCF,
                                                                                                                                                       gement du Territoire et de l’Environnement (VROM) (2007):
                                                                                                                                                                                                                           pour leurs sources qui ont contribué à améliorer les figures et l’information
                                                                                                                                                       Increasing the sustainability of EU and Dutch Commodity trade
                                                                                                                                                                                                                           dans cette seconde édition ; la responsabilité finale pour le contenu et les
                                                                                                                                                       through more effective policies.
                                                                                                                                                                                                                           points de vue exprimés dans cette publication est uniquement celle des
                                                                                                                                                                                                                           auteurs.


                                                                    22                                                                                                                                                23
                                                  Raamweg 16
                                                  Boîte postale 85565
                                                  2596 HL La Haye
                                                  Pays-Bas
                                                  T +31 (0)70 - 376 55 00
                                                  www.teacoffeecocoa.org




                               Tropical Commodity Coalition

                         Tropical Commodity Coalition (TCC) comprend huit
Participants        organisations non gouvernementales : Hivos, Oxfam-No-
               vib, Solidaridad, Oikos, Somo, Fairfood, le Comité indien des
               Pays-Bas, BothEnds et deux syndicats néerlandais, FNV Bond-
               genoten et CNV Be¬drijvenbond. TCC coopère avec les ONG
               et les syndicats dans les pays producteurs de café, de thé et
               de cacao pour améliorer les conditions sociales, environne-
               mentales et économiques au départ des chaînes de valeur du
               café, du thé et du cacao.

               TCC aborde les conditions sociales, environnementales et
               économiques dans les chaînes du café, du thé et du cacao
               en organisant des débats informés, à la fois dans les pays
               du Sud et les pays du Nord. TCC assure la coordination des
               activités des membres là où cela est nécessaire, répertorie
               les leçons apprises et favorise l’échange de stratégies visant
               à partager la compréhension et les approches de durabilité
               pour ces matières premières. TCC partage ses connaissances
               et ses politiques d’influences, ainsi que les projets des socié-
               tés, des organismes de normalisation, des initiatives RSE, des
               gouvernements, des ONG et des syndicats pour développer
               et mettre en œuvre des pratiques durables efficaces dans les
               chaînes du café, du thé et du cacao. TCC crée un environne-
               ment permettant aux parties prenantes, issues de la société
               civile des pays producteurs, de prendre une part active au
               débat sur les matières premières durables.

								
To top