Docstoc

intergeneration-enquete

Document Sample
intergeneration-enquete Powered By Docstoc
					Technologies de l’information
  et de la communication
         et relations
   intergénérationnelles




       Délégation aux Usages de l’Internet
                                                                                             1




    Technologies de l’information et de la communication
             et relations intergénérationnelles

                                        Introduction


Toutes les observations confirment aujourd’hui le rôle moteur des technologies de
l’information et de la communication (TIC) dans l’évolution des sociétés. Sur ces
technologies se fondent des attentes fortes, quels que soient les publics considérés, qu’il
s’agisse des professionnels, des jeunes en formation, des inactifs, des retraités, des
familles.

Cependant, le mouvement d’engouement pour les nouvelles technologies ne se rapporte
pas uniformément à toutes les catégories de la population. Force est de constater que
l’accès généralisé aux TIC n’est pas encore totalement réalisé, et que des résistances
subsistent, souvent liées à l’environnement culturel ou familial des individus. Un examen
des processus d’appropriation de ces technologies montre que la médiation a un effet
décisif. L’initiation technologique dans des espaces collectifs dédiés , les espaces publics
numériques gérés par les collectivités ou les espaces numériques associatifs apporte
d’excellents résultats. Pour ouvrir plus largement l’offre de formation grand public, la DUI
propose des solutions alternatives adaptées à toute situation, notamment des dispositifs
d’aide à domicile.


Des attitudes différenciées à l’égard des technologies

Dans l’ensemble de la population vivant en France, 53 % des adultes possèdent un
ordinateur à leur domicile et 40 % ont un accès à Internet. Si l’on intègre dans ce chiffre les
                                                                                                 2


connexions à Internet hors du domicile (EPN, Bibliothèques, cybercafés etc.), on compte à
ce jour 52 % d’internautes en France (Credoc 2005).
Mais ce chiffre doit être nuancé car la pratique est plus concentrée dans certaines
catégories. Ainsi peut-on constater que du côté des adolescents, 89 % d’entre eux utilisent
Internet, tandis qu’ils ne sont que 18 % chez les sexagénaires et plus que 5 % chez les plus
de 70 ans.
Au-delà de l’âge, il faut aussi prendre en considération les facteurs socio-économiques car
les différences de revenu et de niveau de formation impliquent également des variations
notables en matière d’accès aux TIC. Ce sont les moins diplômés et les moins favorisés
économiquement qui en sont les plus éloignés.
L’une des conditions importantes qui facilitent l’accès des personnes à Internet est le
phénomène de médiation. Cette médiation consiste à aider, guider, accompagner, initier les
personnes qui souhaitent maîtriser l’outil informatique en respectant leur rythme et leurs
besoins. C’est bien souvent par la médiation des enfants ou des petits enfants que les
personnes accèdent à l’usage de l’outil informatique.

Généraliser l’appropriation des TIC

Aujourd’hui la formation aux technologies de l’information et de la communication est
assurée quasiment partout. Tout d’abord à l’école, avec l’instauration d’un enseignement
obligatoire débouchant sur l’obtention du Brevet informatique et Internet (B2I), ensuite à
l’université avec le Certificat informatique et internet (C2I). Dans le monde du travail, les
usages liés à l’outil informatique se généralisent également. Ainsi, les générations qui n’ont
pu bénéficier de ces formations, soit à l’école, soit dans le cadre de leur activité
professionnelle, sont aujourd’hui très exposées à la « fracture numérique » et avec le temps,
il est à craindre que le fossé ne se creuse toujours davantage.

Les besoins d’accompagnement
Environ 75 % des personnes dont le niveau de dépendance est important ou très important
vivent encore à domicile et 50 % de ces personnes sont exclusivement aidées par la famille.
Les générations dites « générations sandwich », ayant à subvenir aux besoins de leurs
enfants confrontés parfois au chômage et de leurs propres parents frappés par la maladie et
par diverses incapacités, doivent recourir, en cas d’éloignement, aux solutions les plus
accessibles afin de maintenir le lien familial et prévenir les risques liés à la solitude, à
l’isolement social et à l’inactivité. En effet, ces facteurs peuvent accélérer le vieillissement
ou favoriser la maladie. La messagerie par Internet sollicite l’activité intellectuelle et offre la
possibilité d’une présence dans la distance.
Les besoins d’accompagnement sont ici ressentis dans la deuxième génération familiale qui
se trouve confrontée au problème de la prise en charge des parents âgés.
                                                                                              3


Un accompagnement personnalisé

Les seniors interrogés à propos de leur relation à Internet mentionnent souvent la
complexité de l’objet et la crainte de ne pouvoir s’en servir correctement. De tels motifs
s’accompagnent parfois du désir d’être initié individuellement, peut-être même à domicile
sur leur matériel personnel. C’est ainsi que se pratiquent depuis quelques années des
échanges entre jeunes et seniors, autour de l’ordinateur. De nombreux témoignages
attestent de cette relation particulière du jeune qui dépanne ou explique à ses parents, voire
à ses grands parents, le fonctionnement de leur ordinateur. Cette posture revêt un intérêt
certain, du point de vue de la valorisation du plus jeune dans la relation intergénérationnelle.
C’est sur la base de ce constat qu’a été initié le programme de formation de « jeunes
médiateurs de l’Internet » (JMI), lors de la conférence de la famille consacrée à l’adolescent
et présidée par le Premier ministre le 29 juin 2004. L’un des principes de ce projet,
coordonné au plan national par le ministère de l’éducation nationale, la délégation aux
usages de l’Internet (DUI), la délégation interministérielle à la famille (DIF) et l’union
nationale des associations familiales (UNAF), est la possibilité de rétribuer les interventions
par le chèque emploi service universel (CESU) qui assure en même temps la couverture
légale de l’intervenant.
Pour donner de bonnes bases au dispositif, il a été convenu que seraient visés, au premier
chef, les lycéens titulaires du B2I et qu’une formation pédagogique leur serait dispensée afin
qu’ils soient à leur tour à même d’apporter une assistance aux usages informatiques à
domicile pour des particuliers. La délégation aux usages de l’Internet a produit un
programme de formation spécifique à destination des candidats « JMI » et l’a mis à la
disposition des Unions départementales des associations familiales (UDAF) qui le diffusent.
Les JMI ont vocation à intervenir dans leur sphère familiale, chez des proches ou chez des
personnes manquant de mobilité, des personnes âgées, des retraités, etc. pour apporter
une aide de proximité, un accompagnement à ceux qui souhaiteraient se familiariser ou se
perfectionner dans l’utilisation de leur ordinateur.

Ce projet peut être mis en oeuvre depuis la promulgation du décret du 29 décembre 2005
qui reconnaît l’assistance informatique et internet comme une activité de service à la
personne. Un premier groupe de volontaires vient d’achever sa formation dans la région
Poitou Charentes.

Un apprentissage en toute convivialité

L’apprentissage à domicile en cours particulier n’est pas incompatible avec d’autres formes
d’échanges de savoir. Les seniors, à la recherche de nouvelles sociabilités et de
convivialité, fréquentent de plus en plus les espaces publics numériques, au nombre de
3500 environ, répartis sur l’ensemble du territoire. Ce sont des lieux publics ouverts à tous,
                                                                                               4


sans distinction d’âge ou de condition sociale. Ces lieux sont tenus             par de jeunes
animateurs capables de répondre à des demandes diverses, telles que             la formation, le
perfectionnement sur des usages spécifiques, ou encore l’aide aux               télé-procédures
administratives. En outre, ces animateurs organisent périodiquement             avec l’aide de
partenaires extérieurs, écoles, associations… des ateliers d’activités           variées, parmi
lesquelles des activités intergénérationnelles.

L’objectif des ateliers intergénérationnels est de favoriser le rapprochement entre les
générations afin de développer l’esprit de solidarité, qui, dans le contexte de nos sociétés
vieillissantes constitue un impératif majeur. Il s’agit de modifier les représentations
attachées aux personnes âgées, de contrecarrer les éventuels conflits de générations
relevant de questions socio-politiques (prise en charge des retraites par les travailleurs).


Une action intergénérationnelle autour des TIC peut prendre des formes diverses. Cela peut
consister en la mise en place de liens virtuels entre des personnes âgées et leur entourage
familial. Mais la fréquentation d’un lieu ouvert par des personnes d’âges différents est
propice aux échanges. Ainsi de nouvelles solidarités se créent, notamment par la
transmission des savoirs. En ce sens les espaces publics numériques, dès lors qu’ils
accueillent tous les publics sont, de fait, des lieux de relations intergénérationnelles. Un
grand nombre de ces espaces numériques souhaitent aller plus loin et organisent des
ateliers thématiques intergénérationnels afin de stimuler la coopération et susciter des
rapprochements durables. Les actions dans ce domaine sont nombreuses et variées mais
peu connues et insuffisamment valorisées. La Délégation aux usages de l’Internet a
demandé à l’association Accordages de réaliser durant le dernier trimestre 2005 une
enquête de terrain afin de recenser les actions les plus innovantes.


Le recueil des actions présentées dans les pages qui suivent doit permettre de mieux faire
connaître le rôle des espaces publics numériques et des associations oeuvrant au
rapprochement des générations à travers les usages de l’informatique et de l’Internet. La
variété des thèmes s’unifie sur le principe de l’utilisation des technologies de l’information et
de la communication. Ces initiatives sont très encourageantes.


                                                                                 Claude Reynié
                                                                                               5




                                     FICHES-ACTIONS




Depuis sa création, la Délégation aux usages de l’Internet contribue à la diffusion et à la
démocratisation des TIC. Elle a établi des liens de partenariat entre l’Etat et les collectivités
territoriales, notamment à travers les espaces publics numériques, pour œuvrer plus
efficacement à la politique d’accès public à l’Internet.

Dans les territoires, de nombreux acteurs se mobilisent en sensibilisant prioritairement les
Français les moins équipés et les plus éloignés des usages des TIC : associations, centres
sociaux, centres culturels, bibliothèques/médiathèques, services de l’emploi, missions
locales, foyers de jeunes travailleurs, MJC, associations de retraités, universités inter’âges,
foyers-logements, maisons de retraite… Ces initiatives étant insuffisamment connues, la
Délégation aux Usages de l’Internet a demandé à l’association Accordages de faire un état
des lieux des réalisations. Un questionnaire a donc été envoyé en novembre 2005 à toutes
les structures impliquées dans des activités intergénérationnelles liées aux TIC.

Ce recueil s’appuie sur les réponses qui ont été renvoyées, et ne donne donc qu’une vue
partielle de la réalité du terrain. Cependant, les descriptions sont assez représentatives de
la variété des thèmes abordés et des idées mises en œuvre.
                                                                                              6


                                        FICHE N°1
                                   Foyer du Romarin
                            CLAPIERS – Languedoc Roussillon


Le Foyer du Romarin est un établissement sans but lucratif fondé en 1974 « qui défend les
valeurs et une autre image de la vieillesse ». Il accueille 95 résidents valides à l’entrée puis
pris en charge par l’équipe de soins si la dépendance devient sévère. 25 résidents environs
sont accueillis dans une zone privilégiée selon leur état de dépendance physique ou
psychique.

Des activités ouvertes sur l’extérieur et intergénérationnelles (parrainage avec une école
primaire, rencontres régulières avec les écoles du village) sont organisées afin de montrer
et démontrer au grand public et aux aînés eux-mêmes que la vieillesse n’est pas une
maladie mais peut encore révéler des potentiels cachés.

ORGANISME PORTEUR

Foyer du Romarin
246 rue du Romarin
34830 Clapiers
Tél. 04 67 02 34 50 Fax. 04 67 59 46 50
E-mail : foyer.romarin@wanadoo.fr
Site Internet : foyerduromarin@wanadoo.fr

Contact : M. Michel AIMONETTI, directeur


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :
              Cyber salon de thé

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
    Espace polyvalent et convivial qui accueille de multiples activités inter-âges.
                                                                                            7


Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Famille
      Retraités
      Personnes âgées résidant en institutions
      Personnes âgées du village et des alentours


CONTEXTE DE L’ACTION

Ce projet est né de la demande de quelques résidents qui souhaitaient comprendre
comment fonctionnait Internet. Plus précisément, le désir chez les personnes âgées de
découvrir l’informatique et le monde de l’Internet a pour origine l’arrivée en 2003 d’un
nouveau résident, ancien professeur de mathématiques et féru d’Internet. Il avait installé
dans sa chambre son ordinateur pour surfer sur le net. Devant la curiosité de ses
compagnons désinhibés en le voyant faire ("si lui le fait, pourquoi pas nous !" se disaient-
ils), il a commencé à les initier.

La direction a pris le relais de ce mouvement spontané début 2004 en montant ce projet de
cyber-salon de thé avec initiation à l’informatique et l’Internet.

Objectifs généraux :

    Initiation des seniors et personnes âgées aux TIC
    Rencontres entre jeunes et résidents âgés de la maison de retraite et du village
    Ouverture de la maison de retraite et lien social avec le village
    Lutte contre l’isolement relationnel et culturel des résidents et personnes âgées du
     village
    Convivialité avec le salon de thé

Objectifs opérationnels :

    Initier les personnes âgées à l’Internet et au multimédia et préparation du PIM
     (Passeport Internet Multimédia)
    Développement du lien familial et sur le monde par le biais du net (messagerie)
    Action de prévention avec un travail du sens grâce à l’ordinateur : coordination
     cerveau-main avec la manipulation de la souris (ergothérapie), mémorisation des
     actions
                                                                                               8




Démarche intergénérationnelle :

Initiation assurée par une association constituée de jeunes âgés de 15-25 ans férus
d’informatique en direction de personnes âgées résidents et du village.

Mais aussi à travers la participation des enfants (seniors actifs ou retraités) des résidents en
foyer qui accompagnent ces derniers ou participent eux même à ces stages. Les TIC
interviennent dans le jeu de relation d’aide entre ces deux générations.


Le volet initiation – formation et la mise en œuvre d’outils techniques et pédagogiques
adaptés au public âgé et non initié est assuré par L’association Internet Jeunes.

Cette association est fondée en 1998 et composée d’une vingtaine de jeunes âgés entre 15
et 25 ans, a pour objet de favoriser la découverte, l’initiation à Internet et à l’informatique
aux jeunes et aux familles, ainsi que toutes les actions nécessaires à la réalisation de son
objectif. Elle anime des ateliers Internet et informatiques ouverts à tout public, gratuits pour
les jeunes et payants pour les adultes, et réalise des actions d’aide et d’assistance par ses
membres ou par des intervenants extérieurs. Elle est un accueil public Internet labellisé par
la Délégation à l’usage d’Internet.
     puis, les habitants de + de 50 ans du village et de l’agglomération de Montpellier

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Au cyber salon de thé, tous les lundis et jeudis de 14h à 17 h.

1) Stage de formation et préparation du PIM :

Une 1ère promotion - 15 apprentis de 55 à 99 ans venant de la résidence et du village - a
suivi de novembre 2004 à juin 05 la formation dispensée par le président de l’association,
aidé par 4/6 jeunes bénévoles pour la partie pratique. Les cours sont gratuits et ont lieu tous
les lundis. Le foyer envisage d’ajouter un nouveau créneau horaire plus accessible aux
jeunes avec les plus anciens en petit groupe afin que chacun puisse être bien entouré.

La session de formation se termine en juin, avec un test pour l’obtention du passeport
Internet et Multimédia (PIM). Ce certificat Internet est pour certains résidents leur premier
                                                                                             9


diplôme, et la remise des diplômes, qui a eu lieu le 18 juin, est l’occasion d’une fête afin de
convaincre par l’exemple d’autres résidents à suivre les cours (propos entendus : "ce n’est
plus de mon âge !", "pourquoi faire ?", "je n’y arriverai pas !", "je ne comprends rien à tout
ça !", "je ne vois plus grand chose alors"...). 3 personnes âgées ont obtenu le PIM volet 1 et
ils poursuivent leur formation en informatique.

Devant l’assiduité et l’intérêt des premiers apprentis, surpris eux-mêmes de progresser si
vite, une nouvelle promotion de 40 personnes âgées, majoritairement des femmes âgées de
60 à 80 ans, toutes novices, a été formée à la rentrée 05.

La formation a ouvert ses portes début octobre. L’afflux a été massif et il n’a pas été
possible d’accepter tout le monde. Les nouveaux inscrits viennent du village et de
l’agglomération de Montpellier.

2) Accès libre aux équipements

Dès l’obtention par les résidents d’un niveau d’autonomie suffisant, (avril 2005) la salle
informatique a été ouverte le jeudi après-midi en utilisation libre pour que ces "apprentis"
puissent mettre en pratique cette fois seuls ce qu’ils ont appris.

L’ambition finale est que le cyber-salon soit accessible en permanence.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

    4 à 6 jeunes bénévoles de l’association Jeunes Internet (EPN).
    Les enfants de résidents ont été sollicités pour assurer la permanence du lieu et
     accompagner les résidents dans l’utilisation quotidienne des ordinateurs.

Au départ, ils sont venus par curiosité et finalement, cela a été pour certains un véritable
apprentissage. De jeunes retraités, des bénévoles et le personnel du foyer sont mobilisés
pour faire vivre ce lieu source de liens sociaux de proximité.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Malgré les freins inhérents liés au manque de confiance des aînés pour l’utilisation des TIC,
les participants à la formation ont été dans l’ensemble réguliers et persévérants. Ils ont
même travaillé sur des photocopies de claviers pendant la semaine. Ils ont ainsi fait preuve
d’un intérêt certain et d’une grande concentration dans l’apprentissage. Les premiers
                                                                                           10


apprentis ont été enthousiastes et semblent avoir retrouvé une meilleure estime d’eux-
mêmes.

Les familles ont accompagné de près cette aventure. Elles se sont intéressées à la
progression de leurs parents et en ont régulièrement discuté avec eux, des emails ont
commencé à être échangés et certaines ont été présentes lors des formations au cyber-
salon.

Meilleures relations entre le foyer du romarin et la population du village

Perspectives envisagées :

En direction des premiers formés seront organisés des cours pour l’obtention du diplôme de
niveau supérieur, le volet 2 du PIM.

Il sera mis progressivement en place des projets concrets d’utilisation de l’Internet : forum,
livres de vie, généalogie, utilisation domestique pour achat, utilisation administrative,
exercices cognitifs et travail de mémoire.
                                                                                           11


                                        FICHE N°2
                            Dispositif Relais Collège Kerbonne
                                    BREST - Bretagne

Depuis janvier 2002, le Collège Kerbonne, établissement privé sous contrat, accueille un
Dispositif Relais créé par un partenariat entre le Conseil Général du Finistère, la Direction
Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, l’Inspection d’Académie de
Bretagne et la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique. Un dispositif relais reçoit
des élèves de moins de 16 ans en rupture scolaire. La moyenne des élèves accueillis sur un
Dispositif Relais est d’une vingtaine de jeunes sur une année scolaire. L’équipe du Dispositif
Relais est composée d’un professeur des écoles spécialisé à temps plein, d’une éducatrice
spécialisée du conseil général à mi-temps et d’une assistante en contrat d’accompagnement
à l’emploi. L’accueil se fait en temps partagé entre le collège d’inscription de l’élève et le
Dispositif Relais (ouvert aux élèves sept demi-journées par semaine, avec un accueil le
matin de 8h45 à 11h45 et l’après-midi de 13h30 à 16h30).


ORGANISME PORTEUR

Dispositif Relais Collège Kerbonne
25 rue Paul Bert –CS 63816 29238 Brest Cedex
Tél. 02 98 45 19 95
E-mail : dr.kerbonne@groupeamj.org
Site Internet : http://www.intergenerations.infini

Contact : Mme Monique ARGOUALC’H, enseignante spécialisée et coordinatrice du DR
(Dispositif Relais)
E-mail : margoual@infini.fr


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Intergener@tion.Brest

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Soutien éducatif et scolaire des enfants et adolescents
                                                                                           12


    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité
     collective

Publics ciblés :

    Enfants et adolescents scolarisés
    Retraités
    Personnes âgées résidant en institutions

Date de démarrage et de fin (prévue) de l’action : 2003-2006 (Action toujours en cours)

CONTEXTE DE L’ACTION

L’initiative Intergener@tion Brest s’est inscrite dans le cadre d’un appel à projets lancé par
la ville de Brest en 2003 qui souhaitait favoriser l’accès à Internet des personnes éloignées
de ce nouveau média. Monique Argoualc’h, enseignante au dispositif relais implanté dans le
collège de Kerbonne, a proposé un projet pour sortir ses élèves de l’échec scolaire, leur
redonner confiance en eux et leurs faire rencontrer les personnes âgées qu’ils ne
connaissent pas.

L’idée de départ était de mobiliser des adolescents en difficulté scolaire autour d’un projet
dont ils seraient les principaux acteurs : former des personnes âgées de la résidence Louise
Le Roux aux rudiments de l’informatique et d’Internet. Les jeunes collégiens du Dispositif
Relais du Collège Kerbonne profitent ainsi de l’outil informatique pour se revaloriser, en
aidant les anciens à découvrir l’univers de la “toile”.

Objectifs généraux :

Pour les deux publics :
    Donner l’occasion à ces deux publics de se rencontrer, créer du lien entre
       générations
    Faire changer les représentations (adolescents, personnes âgées)
    Maîtriser l’outil Internet pour les deux publics

Pour les élèves :
    Favoriser l’estime de soi chez des jeunes en difficulté en les mettant en posture de
       formateur
    Développer des habiletés de travail en équipe, d’entraide, de responsabilisation
    Sensibiliser les élèves à la Mémoire de la Ville via les personnes âgées
    Participer à la diffusion de l’histoire de la Ville
                                                                                                   13



Objectifs opérationnels :

    Développer des habiletés d’expression chez les jeunes (écouter, parler, écrire et
     lire)
    Transférer des savoirs lors des animations du Point d’accès public à Internet (PAPI)
    Maîtriser un système de publication
    Mettre en ligne les réalisations photographiques et vidéo des portraits
    Améliorer, finaliser et alimenter le site intergener@tions (élèves et personnes âgées)

Démarche intergénérationnelle :

Les jeunes forment les personnes âgées aux nouvelles technologies ; les personnes âgées
apportent un accueil chaleureux et valorisant pour les jeunes.

PUBLICS CIBLES

Les bénéficiaires :

    8-10 élèves d’un Dispositif Relais : jeunes de moins de 16 ans, majoritairement des
     garçons entre 13 et 15 ans, en rupture scolaire, en voie de marginalisation.
    5-6 résidents de la maison de retraite Louise Le Roux : expériences déjà réalisées
     montrant le souhait d’une ouverture sur l’extérieur
    5 à 6 autres sont des retraités qui vivent dans le quartier et qui participent à d’autre
     activités dans la Résidence (notamment les échecs).

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Le projet comporte trois volets : le point d’accès à Internet et les formations ; le site et les
portraits.

    Année scolaire 2003/2004

Objectifs : mise en place des rencontres intergénération autour d’Internet, réalisation d’un
reportage vidéo de 30 minutes.

A partir de janvier, en partenariat avec l’association Infini, 5/6 élèves du Dispositif ont été
formés au rudiment d’Internet pour devenir des formateurs. A partir de mars/avril et jusqu’à
                                                                                                     14


juin 2004, ils se sont rendus à raison de 2 séances de 1h30 par semaine à la Résidence
Louise Le Roux pour faire découvrir à 5/8 personnes âgées volontaires "l’ordinateur" et
Internet. Le point d’accès Internent a été mis en place en juin 2005. Deux personnes âgées,
ayant bénéficié des formations, se sont proposées pour l’animer. Les élèves viennent en
soutien et en parallèle, ils proposent des formations à thèmes.

    Année 2004/2005

Objectif : Pérennisation du point d’accès Internet et Réalisation d’un site Internet
http://www.intergenerations.infini.fr

Une salle de la maison de retraite a été équipée en ordinateurs - mise à disposition par la
Ville de Brest – avec une connection Internet (ADSL et WIFI via Infini). Cette salle est
animée par 2 personnes âgées qui ont été formées lors de la 1ère année du projet ; elles ont
donc pris la responsabilité du lieu qui est réservé (libre accès) aux résidents, à leur famille
et aux retraités pratiquant des activités au sein de la Résidence. La création du site web
Intergénér@tions 3, permet la concrétisation de l’utilisation d’Internet. Ce site sera
alimenté par les élèves et les résidents avec notamment la mise en ligne des contenus de
formation écrites par les élèves, ainsi que les portraits. On y trouvera aussi les archives et
des écrits faits conjointement avec les deux publics.

    Année 2005/2006

Réalisation de portraits de personnes âgées par les élèves (vidéo, photos, écrits ...), qui
seront ensuite mis en ligne sur le site Intergener@tions.
L’idée de ce projet est née de l’étonnement d’un élève découvrant lors d’une initiation
Internet à la Résidence le passé de la personnes âgée avec qui il travaillait. Chaque
élève accueilli au dispositif relais travaillera sur un portrait. L’écriture, les arts plastiques,
la photographie et la vidéo seront les outils proposés. Des intervenants extérieurs
accompagneront les élèves sur le plan technique. Les portraits des personnes âgées
seront privilégiés, les élèves mettront en ligne ces portraits sur le site web, pour cela une
formation spécifique leur sera proposée.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Le Dispositif Relais s’occupe des élèves, le directeur et l’infirmière de la résidence des
personnes âgées.
                                                                                 15


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Le projet fonctionne, les rencontres se font, possibilité d’aller plus loin.
Pérennisation du point d’accès à Internet dans la Résidence grâce à l’engagement de
personnes âgées formées par les élèves

Difficultés rencontrées :

    Les publics changent (les élèves restent une année maximum sur le DR, nouveaux
     résidents), les formations sont à reprendre chaque année.
    Trouver des financements

Perspectives envisagées :

Perfectionner le site et les formations et animations
                                                                                            16



                                        FICHE n°3
                                   Avenir Saint Louisien
                                   LE PONTET – PACA



Dispositif Espace Régional Internet Citoyen

Association qui a pour objectif de permettre un accès pour tous à l’éducation, à la formation
et aux loisirs, Avenir Saint Louisien articule ses diverses activités autour de 5 pôles :

- Pôle Scolaire (primaire et collège) : Accompagnement à la scolarité collectif et individuel ;
Ateliers éducatifs ; Centre de ressource (en projet) ;
- Pôle Multimédia (primaire, collège et adultes en formation) : Accès à l’outil informatique ;
Initiation informatique (Word, Excel, Internet)
- Pôle Loisirs et Elan sportif (8/11 ans, 12/16 ans) : Vacances à thème (12/16 ans) ;
Organisation de séjours ; Manifestations ponctuelles ; Réalisation de projets avec les pré -
ados
- Pôle pacification du Territoire (jeunes de moins de 25 ans et adultes) : Médiation ; Centre
d’information (rédaction de CV, E - administration, recherche d’emploi…) ; Suivi individualisé
     - Pôle Alphabétisation/Lettrisme (adultes) : Atelier lecture/écriture; Action Accès au
         patrimoine et à la culture

Espace numérique

ORGANISME PORTEUR

Avenir Saint Louisien
37, rue du Rigaudon
84 130 Le Pontet
PACA
Tél. : 04 90 32 39 10 Fax : 04.90.32.94.66
Email : avenirstl@numericable.fr
Site                                                                                 Internet :
http://perso.numericable.fr/~avenirstl/avenir.stlouisien/texte/page_generale.htm
Contact : Mlle Julie FONTAINE, responsable de formation, Pôle alphabétisation
Email : julie.fontaine26@laposte.net
                                                                                             17


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Initiation informatique et Internet à usage domestique

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
         Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
         Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
         Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
         Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

Habitants du Pontet et des communes limitrophes

    Jeunes adultes de moins de 25 ans
    Adultes
    Retraités

CONTEXTE DE L’ACTION

En premier lieu, nous avons établi un diagnostic socio-urbain qui nous a permis d’évaluer
les besoins en terme d’alphabétisation au Pontet. Lors de la programmation de l’action de
formation en alphabétisation/lettrisme au mois d’octobre dernier, il nous a semblé que
permettre l’initiation à l’informatique et à Internet en direction de ce public était un défi à
relever.

En effet, un des objectifs globaux de l’action de formation en alphabétisation est de
répondre aux besoins des formés en terme d’autonomisation. Mais l’appréhension de
l’extérieur générée par l’analphabétisme est un frein à toute ouverture culturelle et sociale.
Ce projet d’initiation suppose la nécessité de développer des compétences en terme de
compréhension, de lecture et d’écriture du français. On a pu remarquer depuis le début de
l’action que l’outil informatique est un véritable facteur de motivation dans l’apprentissage.
                                                                                          18


Objectifs généraux :

L’ambition de ce projet est de favoriser l’accès à un lien vers l’extérieur depuis leur
domicile, via l’informatique et Internet.

    Initier à l’informatique et Internet à usage domestique
    Acquérir une certaine autonomie dans les démarches de la vie quotidienne
    Développer l’intégration au sein d’un groupe

Objectifs opérationnels :

    Maîtriser les premières bases de la technologie informatique
    Adopter une attitude citoyenne face aux informations véhiculées par les outils
     informatiques
    Produire, créer, modifier et exploiter un document à l’aide d’un logiciel de traitement
     de texte
    Chercher, se documenter au moyen d’un produit multimédia (cédérom, site Internet,
     base de données de la BCD ou du CDI)
    Communiquer au moyen d’une messagerie électronique

Démarche intergénérationnelle :

Cette action est menée auprès d’un public de trois générations confondues, à savoir : des
jeunes de moins de 25 ans, des adultes à la recherche d’emploi et des retraités. Ils ont tous
exprimé le besoin d’être initiés à l’informatique pour des usages domestiques.

Cette action permet également des échanges intergénérationnels dans l’apprentissage. Les
plus jeunes manipulent plus aisément l’outil informatique et échangent leurs connaissances
avec les personnes plus âgées du groupe. Ces échanges sont aussi l’occasion de
communiquer en français.

PUBLICS CIBLES

Les participants :

Cette action concerne le public en formation d’alphabétisation résidant au Pontet et dans
les communes limitrophes. Il s’agit plus spécifiquement de personnes d’origines
étrangères : étudiants, femmes au foyer, personnes à la recherche d’une formation ou d’un
emploi et retraités.
                                                                                          19


Nous avons ciblé ce public pour l’action car il existait un véritable besoin, perçu lors des
cours d’alphabétisation et dans le cadre du PADE (Point d’accès Droit aux Etrangers).

Les bénévoles :

Ceux de l’association

Rencontres entre les publics :

L’information concernant l’action informatique a été diffusée au sein de la formation en
alphabétisation, auprès de tous nos adhérents et de nos partenaires.

Les adultes et retraités se présentent à l’association pour l’accompagnement à la rédaction
de dossiers administratifs et demandent souvent une aide pour accéder à l’administration
en ligne. Nous avons donc décidé de mettre en place cette action dans le cadre du Pôle
alphabétisation, puisque l’utilisation de l’outil informatique nécessite au préalable et en
parallèle des compétences écrites et orales du français.

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

L’atelier d’Initiation informatique et Internet à usage domestique, se déroule une fois par
semaine (le vendredi de 14h à 17h), dans les locaux d’Avenir 84. Il y a deux types
d’activités :

    Un vendredi sur deux, Julie Fontaine travaille avec des logiciels spécialisés
     d’apprentissage de la lecture et d’écriture pour adultes, permettant de favoriser le
     travail en autonomie des stagiaires. C’est un mode ludique d’apprentissage,
     complémentaire à l’utilisation du papier.

    La semaine d’après, l’initiation se fait en collaboration avec le formateur d’Avenir 84,
     par le biais d’exercices conçus pour l’apprentissage de l’utilisation de l’ordinateur et
     de ses périphériques.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Julie Fontaine, responsable du Pôle alphabétisation / lettrisme gère la préparation et la
planification nécessaire au bon déroulement de l’action, ainsi que les face à face
                                                                                                20


pédagogiques. Elle est titulaire d’une Licence professionnelle en Gestion des ressources
humaines, option Formateur d’adultes.

Mohamed Chemintou, formateur d’Avenir 84, intervient une semaine sur deux dans le
cadre de l’action d’Initiation à l’Informatique.

Des bénévoles interviennent dans le cadre des sorties (encadrement, déplacements…).

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

    Développement de l’autonomie des habitants dans leurs démarches et leur mobilité
     quotidienne
    Augmentation de l’effectif en alphabétisation
    Ouverture culturelle et évolution des représentations vis-à-vis de leur environnement
     proche
    Reconnaissance et fidélité de nos partenaires financiers et opérationnels dans le
     montage et le pilotage des actions.

Nous sommes de plus en plus sollicités au niveau national (City Raid, Un par Un, Egalité
des chances…)



Perspectives envisagées :

    Mettre en place cette action dans nos locaux, car la proximité nous permettrait
     d’élargir la participation à l’Initiation informatique et Internet à usage domestique, à
     tout public adulte résidant sur Le Pontet.
                                                                                       21


   
                                 FICHE N° 4
                               Association ECP
                   TOUET-SUR-VAR – Provence-Alpes-Côte-d’Azur




Association d’intérêt général fondée en 1998, l’ECP a pour but de « Favoriser la
communication sous toutes ses formes entre les écoliers à travers la ligne des Chemins de
fer de Provence ». A chaque rentrée de septembre, un concours est proposé aux écoles
des deux départements traversés par ligne : les Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-
Provence.

Les gagnants sont récompensés par du matériel pédagogique et des voyages, où nous leur
proposons de découvrir les villages du Haut-pays grâce à nos « livrets découverte du
patrimoine ». A partir des meilleurs travaux nous éditons le Journal de l'ECP (JECP). Tout
au long de l'année nous présentons les travaux des écoliers à l'occasion de divers
manifestations que nous résumons en images dans un Bulletin annuel.

Notre site vous propose de visiter les villages du Pays Vallées d'Azur Mercantour
(Communauté de Communes des Vallées d'Azur (CCVA) et de la Communauté de
Communes Cians Var (CCCV).

ORGANISME PORTEUR

Association ECP « Les Enfants et les Chemins de fer en Provence »
 Place Jean-Declomesnil
06710 Touët-sur-Var
Tél. Fax. 06 08 60 30 38
E-mail : ecp.assoc@wanadoo.fr
Site Internet : http://www.ecpva.fr

Responsable du projet : M. André BENEDETTI, président
E-mail : benedetti.andre@wanadoo.fr


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :
                                                                                          22



       Sensibilisation du public jeune au patrimoine local grâce aux TIC

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective

Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Adultes
      Retraités
      Personnes âgées résidant en institutions




CONTEXTE DE L’ACTION

En 2003, l'ECP a lancé un vaste projet soutenu par le GAL, Groupe d'Action Locale "Les
Vallées du Mercantour", dont l'objectif est de promouvoir le développement du territoire
(programme européen de développement rural Leader+). Ce projet vise la sensibilisation
du public au patrimoine culturel local grâce à l'appropriation des NTIC par l'intermédiaire
des bibliothèques fonctionnant dans plusieurs villages de la Communauté des Communes
des Vallées d'Azur. Il s'adresse bien sûr aux enfants, mais aussi aux lecteurs des
bibliothèques et par la suite à toute la population.

Ce projet pédagogique est aussi un moyen d'éveil à l'éducation civique et à la citoyenneté ;
il vise en outre à favoriser le rapprochement des générations. Il permettra de faire
découvrir ou redécouvrir les richesses artistiques des villages, mais également de faire
prendre conscience aux enfants, aux collégiens, et à la jeunesse en général, de leur
appartenance à une nouvelle collectivité, la " Communauté des Communes des Vallées
d'Azur ". Il doit enfin permettre de favoriser le rapprochement des générations en
intéressant tous les publics, lectrices, lecteurs enfants et adultes en faisant découvrir et
utiliser les outils informatiques et Internet au plus grand nombre.
                                                                                             23


Le succès remporté par la première expérience a amené d’autres communes du Mercantour
à développer un projet similaire pour leurs bibliothèques. A Touët-sur-Var, a été installée la
cantine scolaire dans les locaux de la résidence retraite « Le Grand Sud » qui se situe
exactement en face de l’école élémentaire. Les enfants ne déjeunent pas avec les résidents
mais traversent le salon où ces derniers se reposent. Nous avons ainsi mesuré l’importance
pour les personnes âgées et leur famille d’offrir des moments de rencontre entre les
personnes âgées et les très jeunes.

Objectifs généraux :

Mettre en valeur le Patrimoine architectural et naturel : articulation entre la démarche
professionnelle initiée par la Commission de Développement de la Communauté de
Communes des Vallées d’Azur et celle proposée aux jeunes et aux bénévoles.

Eveil à l’éducation civique pour faire prendre conscience aux enfants, aux collégiens, et à la
jeunesse en général, de leur appartenance à une nouvelle collectivité dont ils sont invités à
souligner les intérêts communs.

Intéressant tous les publics, lectrices, lecteurs enfants et adultes, ce travail sera l’occasion
de favoriser le rapprochement des générations.

Objectifs opérationnels :

    Favoriser l'appropriation des NTIC par les enfants, les lecteurs des bibliothèques et
     à la population en général
    Réaliser des dessins dans le cadre du concours annuel et diffuser les meilleurs sur
     le site internet, le bulletin et expositions


PUBLICS CIBLES

Les participants :

A chaque rentrée de septembre, un concours est proposé aux écoles des deux
départements traversés par ligne : les Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence.

Les lecteurs adultes et retraités qui fréquentent les bibliothèques.

Les bénévoles :
                                                                                          24


5 bénévoles de l’association ECP

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Les animateurs de l’association sensibilisent lectrices et lecteurs, adultes et enfants à
l’opération : “Le patrimoine de nos communes” en les informant qu’ils vont participer à
l’extension de notre site Internet. Les lecteurs participant au projet recherchent des
photographies, des textes, écrivent des anecdotes, et proposent des dessins qu’ils
souhaitent voir enrichir le site.
L’animateur informatique organise des réunions dans chaque site pour présenter les
recherches, sélectionner les documents à conserver, et avec les plus anciens, valoriser les
anecdotes du village. Il organise ensuite des réunions virtuelles entre les différents sites,
par l’intermédiaire de discussions en ligne sur le thème du patrimoine (soirées interactives)
et crée des pages Internet sur chaque commune grâce aux éléments recueillis au cours des
réunions locales qu’il a organisées.

Il présente enfin ces pages web à l’aide d’un vidéo projecteur, dans chaque site équipé
agrémenté de modules simples de visioconférence, occasion d’animer des moments dans
les différentes communes. L’animateur organise également des réunions de sensibilisation
où petits et grands peuvent retrouver le contenu de leurs recherches en manipulant
concrètement les outils informatiques modernes (NTIC). Les participants, mais également
la population sont invités à assister à la présentation du site, et à son évolution.


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

    Un Concours chaque année depuis le lancement de l’opération.
    L’animation du site internet de valorisation du patrimoine local
    Equipements des bibliothèques d’ordinateurs, scanners, imprimantes offerts dans le
     cadre du projet
    Initiation des jeunes et des salariés des bibliothèques aux TIC

Sous le titre « Sensibilisation d’un public jeune aux technologies nouvelles » notre dossier
cachait en vérité quelques trésors secrets. Il a été valorisant mais, en même temps, il s’est
parfaitement intégré à l’ensemble de nos actions.
                                                                                       25



Il s’agissait dans un premier temps, d’équiper les bibliothèques municipales de matériel
informatique dans le but de rapprocher les générations, les jeunes venant porter leur
maîtrise des outils modernes, les anciens la richesse de leur expérience.

Perspectives envisagées

Madame Béatrice Barbier et Monsieur Serge Da Silva, enseignants dans les Alpes-de-
Haute-Provence profiteront de cette expérience pour la reproduire dans la Communauté de
Communes autour d’Allos, et Madame Brigitte Chatton fera de même dans la Communauté
de Communes de Levens.

Nous réunirons encore tous les acteurs de l’opération pour les « Soirée lecture». Les
enfants vont lire à haute voix , ce sera encore une fois l’occasion de montrer le lien que
nous avons voulu assurer entre notre concours des écoles et le projet L+, de prouver que
cette richesse humaine mobilisée autour du projet nous permet d’ aider au développement
rural.
                                                                                         26


                                        FICHE N° 5
                                 Espace Multimédia Athégien
                                 ATHIS-MONS – Ile-de-France


Cette association fondée en mars 2004 se situe dans la tradition et l’esprit de l’éducation
populaire qui veut mettre à disposition de tous, les moyens d’accès au savoir et au progrès.
Elle a pour but d’offrir des espaces publics d’accueil, de rencontres, d’éducation, de
formation, de développement individuel et collectif des personnes, à partir des multimédias
et des Nouvelles technologies d’informations de communication et de la connaissance,
auprès d’ un public intergénérationnel.

Elle anime une cyberbase : accueil des publics, accès aux équipements, initiation aux
usages, soutien scolaire, accompagnement des demandeurs d’emploi, projets collectifs…

ORGANISME PORTEUR

Association Espace Multimédia Athégien
13 rue de l’Orme Robinet
91200 Athis-Mons
Tél. 06 71 93 47 87
E-mail :ema-asso@wanadoo.fr

Responsable du projet : M. Jacques PRIOU, président

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

                Animation d’une cyberbase : lieu de rencontres des acteurs et des
publics

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
         Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
         Soutien éducatif et scolaire des enfants et adolescents
         Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
                                                                                             27


      Création artistique, musicale et culturelle
      Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
      Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
      Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
      Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Jeunes adultes de moins de 25 ans
      Adultes
      Retraités
      Personnes âgées résidant en institutions
      Personnes handicapées


CONTEXTE DE L’ACTION

La « fracture numérique » est une réalité constatée au niveau national. Elle existe
particulièrement dans les quartiers d’habitat social dont les habitants ont un faible revenu et
un fort taux de chômage, ce qui est le cas au quartier Noyer Renard. Aucun espace public
numérique n’existe dans la plupart des quartiers, d’où ce projet.

Objectifs généraux :

    Réduire la fracture numérique dans le cadre d’un projet de développement social
     dont les habitants sont les acteurs principaux, des enfants jusqu’aux plus anciens
    Proposer des démarches de création collectives d’activités

Objectifs opérationnels :

    Créer un collectif d’associations qui atteigne les différents types de populations et
     leur proposer un développement de leurs activités via les multimédias
    Créer un nouvel espace de socialisation : le cyberbase multiactivité

Démarche intergénérationnelle :

Le multimédia est un moyen « d’intérêt général », il permet de monter des projets dans le
cadre d’un échange des savoirs et savoir faire. Par exemple, nous avons réalisé des vidéos
                                                                                            28


avec le concours d’adolescents et de personnes en retraite par cet échange de savoirs, et
nous sommes en mesure de le refaire.


PUBLICS CIBLES

Les participants :

L’ensemble de population du quartier du Noyer Renard ( 6000 habitants) et de ville d’Athis -
Mons
L’espace public numérique vient d’ouvrir (mi-octobre) les habitants ont été informés par
affichage sur le local qui est un ancien magasin situé dans le centre commercial du
quartier.

Rencontres entre les publics :

La démarche collective a permis cette mise en place. La difficulté est de maintenir tout ce
monde « en forme »


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Un lieu ressources animé par ses membres :

     Activités gérées par l’Association Une Chance pour Réussir :
Cette association a poursuivi principalement les quatre premiers objectifs d’EMA : accueillir,
informer, initier à la bureautique et à Internet, développer des connaissances. Elle intervient
notamment auprès des enfants
    
     Activités gérées par le PLIE :
LE PLIE accompagne des adultes demandeurs d’emploi de longue durée ou des
bénéficiaires du RMI dans leur recherche d’emploi. Le rythme d’accueil est hebdomadaire :
Jeudi toute la journée, vendredi matin. Un professionnel les accueille et les accompagne
dans leurs démarches d’insertion professionnelle avec un accès libre aux équipements.

     Activités gérées par l’association Athis-Alpha
L’objectif poursuivi est de développer des connaissances relatives à la pratique de la langue
française. Les bénévoles qualifiées d’Athis-Alpha, à partir de logiciels spécifiques et des
                                                                                           29


ressources auxquelles on a accès par Internet, accueillent les personnes qui ont besoin
d’alphabétisation et les font progresser dans l’acquisition de la langue.

     Activités gérées par l’association Imathis en commun avec EM@
Les objectifs poursuivis ici sont de développer des connaissances propres à la maîtrise des
outils liés à l’utilisation de la photo numérique et à la vidéo et de mettre en situation de
créativité. EM@ a installé un labo photo-vidéo avec trois postes performants et des logiciels
(Photoshop – Adobe première éléments…et pro) permettant de partir d’un niveau de
connaissance modeste pour atteindre si possible un niveau « amateur qualifié ».

Ce labo sera à la disposition de tout groupe, enfants, jeunes, adultes qui ont un projet de
création de CD et DVD à partir de photos et/ou de films vidéo. Imathis et EM@ mettront
leurs compétences au service de leurs réalisations.

     Activités gérées par l’association AMAC
L’objectif poursuivi par AMAC est de prendre en charge des questions relatives à la vie
sociale et culturelle et de participer à l’initiation et à la formation pour la bureautique et
Internet de personnes appartenant à son environnement. Ainsi, un débat sur la
discrimination a été organisé par le Centre social et AMAC. Il a été filmé par Imathis et
monté et gravé sur DVD par EM@, dans le labo photo vidéo.

      Activités gérées par le Centre social
 A partir d’un projet de séjours familiaux, des familles (6/ parents et enfants) ont utilisé
l’Internet pour chercher et visualiser les lieux de leurs futures vacances. Une initiation au
fonctionnement d’Internet a donc été nécessaire pour atteindre cet objectif. 14 personnes
ont pu ainsi avoir une première approche du fonctionnement d’un ordinateur et de la
manière d’accéder au Web, les enfants aidant les parents et réciproquement dans la
navigation. Ce travail s’est réalisé en partenariat avec le CCAS, la CAF et l’association
Médiane.

Dans le cadre de la manifestation Immeubles en Fête 2005, deux animatrices du Centre
Social ont utilisé l’outil informatique pour scanner et dupliquer des courriers en langues
étrangères. L’objectif était d’informer et de mobiliser la population (multiculturelle et
multilinguistique) d’un quartier ,le Noyer-Renard, sur les animations à cette occasion. Enfin
dans le cadre des activités de la ludothèque, en Août, 5 enfants de 6 à 10 ans ,
accompagnés par deux adultes, ont travaillé sur la création d’un portrait, façon Arcimboldo,
en utilisant l’outil informatique.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :
                                                                                      30


Chaque structure anime ses actions avec un animateur professionnel de la Cyberbase.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION
Résultats/objectifs visés :

Un fonctionnement pérenne…
                                                                                              31


                                          FICHE N° 6
                                    Centre social A. Lanoux
                                  RIVE DE GIER – Rhône-Alpes




Espace numérique

Centre social, association loi 1901, favoriser la participation des habitants à la vie dans la
cité par le biais d’activités de loisirs et d’activités culturelles, à partir de 4 ans, centre de
loisirs enfants-adolescents, activités adultes (sportives, loisirs : sorties familiales, atelier
vacances…).

ORGANISME PORTEUR

Centre social Armand Lanoux
4 place du Forez
42800 Rive de Gier
Tél. 04 77 75 12 85 Fax.04 77 75 11 66
E-mail :accueil@centresocial-armandlanoux.com

Contacts : M. Frank BARAILLER, responsable secteur adultes, et Mme Myriam
BENZEGHIBA, adulte relais


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          « Cyber espace »

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
         Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
         Soutien éducatif et scolaire des enfants et adolescents
         Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
         Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
         Echange et sociabilité à distance
                                                                                          32



Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Jeunes adultes de moins de 25 ans
      Adultes
      Retraités


CONTEXTE DE L’ACTION

Le quartier sur lequel est implantée la structure compte essentiellement la présence de
familles à faibles revenus. Dans le cadre des relations familiales (courriel…), les personnes
utilisent beaucoup internet ainsi que lors de la recherche d’emploi pour les jeunes adultes.
Lors de la semaine bleue, nous avons également perçu de l’intérêt chez les séniors (3 ont
adhéré au cyber espace) mais pour des recherches différentes (généalogie…).


Objectifs généraux :

    Démocratiser l’outil Internet

Objectifs opérationnels :

    Accès libre aux équipements
    Initiation à l’informatique

Démarche intergénérationnelle :

    Mettre en commun sa connaissance de l’outil
    Proposer un lieu favorisant la cohabitation et les échanges intergénérationnels



PUBLICS CIBLES

Les participants :

    Enfants et adolescents
    Jeunes adultes de moins de 25 ans
                                                                                        33


    Adultes
    Retraités

Tout public avec une orientation auprès des adhérents et habitants du quartier ;
particulièrement les personnes à faible pouvoir économique, les personnes en recherche
d’emploi, les enfants et adolescents, les séniors.

Rencontres entre les publics :

    Information : presse, plaquette de rentrée, relais par les animateurs
    Rencontre informelles, rencontres individuelles lors de la Semaine bleue

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Accès libre aux équipements et initiation à l’informatique

Horaires : lundi 9h-12h, mardi : 17h-19h, mercredi : 14h30-16h30, vendredi : 14h-16h

Pas de réalisation collective

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Le Cyber espace est animé par des salariés du centre social (animateurs, adulte relais) et
des bénévoles
                                                                                               34


                                         FICHE N° 7
                                       Aussevielle@info
                                    AUSSEVIELLE - Aquitaine



Une association Loi 1901, agréée jeunesse et éducation populaire, et organisme de
formation, son but est de favoriser l’accès pour tous aux nouvelles technologies de
l’information et de la communication en organisant des actions de formation pratique. Un
espace public numérique avec un accès internet pour tous par l’intermédiaire d’une borne
d’accès WIFI. L’Association est ouverte à tous sans conditions et vise à réunir des
personnes autour d’un ou plusieurs sujets d’intérêt relatifs à l’informatique et aux NTIC.

ORGANISME PORTEUR

AUSSEVIELLE @ INFO
Mairie 64230 Aussevielle
Tél. Fax : 0559688185
E mail : aio1@voila.fr
Site Internet : http://Aussevielle.site.voila.fr

Contact : M. Ghislain CARLIER, Président
E mail : g.carlier@9online.fr

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Informatique pour tous

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
         Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
         Soutien éducatif et scolaire des enfants et adolescents
         Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
         Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
                                                                                            35


    Aide aux entreprises (TPE-PME-PMI, artisans, commerçants, jeunes créateurs
     d’entreprises)
    Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Jeunes adultes de moins de 25 ans
      Adultes
      Retraités
      Personnes handicapées



CONTEXTE DE L’ACTION

AUSSEVIELLE village de 700 habitants. Il n’existe pas d’espaces numériques dans les
alentours si ce n’est la Cyberbase itinérante de la communauté de communes du Miey de
Béarn. Un sondage réalisé auprès des habitants a été réalisé : les jeunes souhaitent jouer
en réseau, tchater et communiquer via MSN messenger avec webcam. Les adultes et
retraités souhaitent connaître les dernières technologies et surtout pouvoir devenir
autonome face à l’outil informatique, Internet et le matériel qu’ils possèdent chez eux.

La moyenne d’âge des personnes concernées par l’action Assevielle@info est d’environ 50
ans, en majorité des personnes en retraite qui ont investi dans l’informatique et souhaitent
approfondir leurs connaissances. Il souhaitent une information visuelle avec des supports
de cours basés sur des exercices qu’ils peuvent pratiquer à leur rythme chez eux après
avoir effectué ceux-ci en groupe au local informatique.

Objectifs généraux :

Faciliter et permettre à tous l’accès aux NTIC. Le but est de faciliter la relation homme
machine (informatique) pour tous par le biais de la formation pratique interactive en fonction
des besoins de chacun.

Objectifs opérationnels :

Permettre à tous l’utilisation de l’outil informatique et ses dérivés, notamment Internet. Via
le WIFI (nous avons commencé en organisant des séances gratuites d’accès à Internet
                                                                                            36


pour tous au local où nous exerçons nos activités et en borne d’accès WIFI à proximité du
local)

Nos séances sont ouvertes à tous sans conditions et les personnes sont de toutes
catégories sociales (jeunes, moins jeunes, chômeurs….)

PUBLICS CIBLES

Les participants :

Toutes les personnes situées dans un rayon de 45km environ (WIMAX) sinon les
personnes situées à 20 mètres de notre local où est située la borne d’accès WIFI.

Les bénévoles :

6 bénévoles membres de l’association tous

Rencontres entre les publics :

Par la présentation du projet et la phase d’analyse.

Par la presse, l’information locale et territoriale et des journaux d’information mis dans les
boites aux lettres des personnes de chaque village de la communauté de commune et des
alentours proches..

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

Les articles de presse sont passés au moment où nous le souhaitions. Nous n’avons pas
rencontré de difficultés durant cette étape.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Accès à l’Internet :
                                                                                            37


Permettre à tous l’accès à internet gratuitement via le WIFI (projet WIMAX) pour toutes les
personnes situées dans un rayon de 45km environ de notre local d’activité qui deviendra
FAI.

Stages d’initiation

Nous proposons un planning à nos adhérents en sachant que le premier trimestre est
consacré à la bureautique, le second trimestre à la PAO, PréAO, images, scanner et photo.
Le troisième trimestre qui est basé sur des soirées à thèmes proposées et choisies par nos
adhérents au cours du deuxième trimestre de l’année scolaire en cours.

Les séances se déroulent trois fois par semaines de 20h à 22h dans notre local situé à
proximité de l'école maternelle à AUSSEVIELLE avec deux niveaux de formation :
débutants sans connaissances de base, débutants avertis ayant des connaissances. Les
thèmes sont basés sur les nouvelles technologies et les sujets que nos adhérents
souhaitent pratiquer (faire leur carte de visite, communiquer via MSN messenger et
webcam, convertir des pistes audio en mp3, graver un cédérom….)

Des stages à la demande d’entreprises

Des formations à la demande d’entreprises : ex. correspondants de presse locaux basée
sur « Prise d’une photo, traitement de la photo, rédaction de l’article et envoi de l’ensemble
par email au siège du journal ».

Restauration et prêt de matériels :

Restauration des ordinateurs des adhérents lors de foires aux questions ou même des
personnes qui souhaitent participer simplement à ces FAQ car il n’est pas nécessaire d’être
adhérent pour participer aux foires aux questions !

Le volet prêt d’ordinateur est prévu car nous possédons de nombreuses machines peu
performantes (que nous avons restaurées) mais qui peuvent être utiles pour d’autres
associations, des étudiants ou des personnes qui n’en possèdent pas et qui souhaitent se
perfectionner et pratiquer.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

L’animation est assurée par six bénévoles membres de l’association : tous les membres du
conseil d’administration et d’autres bénévoles.
                                                                               38



BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Nous existons depuis bientôt cinq ans. Nous avons formé plus de 200 personnes. En
moyenne nous avons 45 adhérents par an (sans compter les membres d’honneur et les
membres bienfaiteurs).

Perspectives envisagées :

Elargir les activités et à terme pouvoir fournir un ou plusieurs emplois
                                                                                         39


                                           FICHE n°8
                                  Club informatique Andernos
                                    ANDERNOS - Aquitaine

Fondé en avril 1995, le Club Informatique d'Andernos propose des activités pour tous :
- informatique familiale et de loisirs
- formations à objectif professionnel

Il est également un centre de ressources pour les adhérents, les écoles primaires.


ORGANISME PORTEUR

Club informatique Andernos
33 Avenue du Général de Gaulle
33510 Andernos
Tél. 05 56 82 02 93
Email : clubinfo.andernos@wanadoo.fr
Site Internet : http://membres.lycos.fr/andernosclubinfo/ -
http://clubinfoandernos.canalblog.com/

Contact : M. Jean Robert BOS, président

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Initiation à l’informatique et aux TIC pour tous

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
         Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
         Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
         Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
         Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
         Echange et sociabilité à distance
                                                                                           40


    Autre : Initiation à la photo numérique

Publics ciblés :

    Adultes
    Retraités


CONTEXTE DE L’ACTION

De nombreuses personnes retraitées s’équipent, surtout pour échanger des emails avec
leurs enfants éloignés. L’offre des prestataires commerciaux dans ce domaine ne
correspond pas car elle n’est pas adaptée aux difficultés rencontrées par ce public (durée
trop limitée ou coût trop élevé). De plus, notre structure offre une approche plus conviviale
et une relation animateur/adhérents très différente d’une relation commerçant/clients.

Les personnes qui viennent chez nous n’ont pas reçu de proposition de formation financée
(ANPE ou autres). Nos petits prix leur permettent d’acquérir des connaissances
indispensables pour un éventuel retour à l’emploi. Nous jouons également un rôle de
conseil auprès de nos adhérents lorsqu’ils veulent s’équiper.

Objectifs généraux :

    Initier à l’informatique des publics qui ont des difficultés à accéder à cet outil

Objectifs opérationnels :

    Mise à disposition de PC et connections Internet
    Formation des retraités et demandeurs d’emploi
    Conseil achat équipement…

Démarche intergénérationnelle :

Ce n’est pas nous qui avons choisi les publics mais ce sont les publics qui nous ont
contacté spontanément. Nous avons adapté et amélioré notre offre en conséquence au fil
des années

PUBLICS CIBLES

Les participants :
                                                                                       41



    Retraités
    Demandeurs d’emploi

Résidant :

    dans la commune : 50 %,
    communauté de communes : 25 %

Les bénévoles :

5 bénévoles de l’association

Rencontres entre les publics :

Ceux qui viennent au club informatique


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Séances d’1h30 une fois par semaine pour les cours d’initiation en petits groupes de 6
personnes maximum. Puis ateliers de perfectionnement : bureautique, Internet, multimédia,
photo

Formations de 2 à 7 h hebdo pour les demandeurs d’emploi

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

    Animateurs professionnels (2 mi-temps)
    2 bénévoles réguliers + 3 occasionnels
    Supports pédagogiques maison




BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION
                                                                                          42



Résultats/objectifs visés :

150 adhérents par an, ce qui permet de pérenniser les emplois

Des personnes issues de milieux sociaux très différents (retraités aisés/ à faibles revenus,
niveau culturel élevé/médiocre) arrivent à travailler ensemble, à communiquer et souvent à
prendre plaisir à se retrouver chaque semaine.

Les animatrices ont acquis un savoir-faire très spécifique et beaucoup d’autonomie et de
polyvalence

Perspectives envisagées :

Autofinancement de l’association pour pérenniser l’action
                                                                                     43


                                       FICHE N° 9
                                       DEFITECK
                                   MASSY - Ile-de-France


Fondée en septembre 2000, DEFITECK est une association qui propose un centre de
ressources en nouvelles technologies à destination du grand public. En s’appuyant sur un
réseau de partenaires institutionnels, associatifs et issus du monde de l’entreprise,
DEFITECK s’attache à réaliser les objectifs suivants :
    Faciliter l'accès aux nouvelles technologies pour un public résidant sur le bassin
      essonnien et en particulier le bassin Massy-Palaiseau.
    Expérimenter de nouvelles méthodes d'accompagnement, au niveau des ressources
      numériques tout en privilégiant le maillage et les échanges de compétences.
    Permettre l'éclosion de projets d'ordres culturels et économiques en fonctionnant
      comme une pépinière d'initiatives.

ORGANISME PORTEUR

DEFITECK
Rue Eugène Crétel
91300 Massy
Tél. 01 69 81 95 74
E-mail : contact@defiteck.com
Site Internet : www.defiteck.com

Contact : M. Thierry JAMET, formateur
E-mail : tjamet@defiteck.com

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Atelier seniors et Réseau d’entraide informatique

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Création artistique, musicale et culturelle
                                                                                        44


    Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
    Autre : Initiation bureautique et traitement de l’image. Formation et suivi de
     bénévoles pour des interventions à domiciles auprès de personnes non mobiles.

Publics ciblés :

    Retraités
    Personnes âgées résidant en institutions
    Personnes handicapées

Date de démarrage : Octobre 2005

CONTEXTE DE L’ACTION

Notre action répond à l’attente des seniors en matière de formation aux TIC et à l’outil
informatique perçus par ce public comme inaccessibles et source de discrimination. De plus
le retrait de la vie professionnelle peut dans certain cas être mal vécu.

Dès lors le projet d’impliquer des jeunes seniors dans une démarche d’apprentissage et de
transmission d’un savoir est une manière de les maintenir dans une perspective active. Une
autre demande était celle de personnes non mobiles (handicapés moteurs) désireuses de
manipuler l’outil informatique comme loisir ou moyen de communication.

Objectifs généraux :

    Maintenir des jeunes seniors dans une logique active.
    Favoriser l’entraide entre les seniors et les personnes handicapées et personnes
     âgées dépendantes vivant à domicile, en institution..
    Favoriser le lien social (de proximité et à distance) en faveur des personnes
     handicapées isolées et personnes âgées dépendantes vivant à domicile, en
     institution..

Objectifs opérationnels :

    Initier ou perfectionner des seniors et des personnes handicapées à l’informatique et
     aux TIC.
    Former et accompagner des jeunes seniors pour des interventions autour de l’outil
     l’informatique chez des personnes non mobiles de tout âge.

Démarche intergénérationnelle :
                                                                                             45



Impliquer des jeunes seniors en faveur d’autres seniors et publics handicapés-moteur de
tout âges.

PUBLICS CIBLES

Les participants :

Il s’agit de jeunes seniors et seniors. Ils sont situés géographiquement à Massy et dans les
villes de l’Essonne voisines. Les publics ont été choisis, si l’on peut dire car toute personne
de bonne volonté est la bienvenue, d’une part car ils étaient demandeurs d’acquérir des
connaissances en informatique et d’autre part de se mobiliser pour retransmettre se savoir.

Pour ce qui est des personnes non mobiles ou encore handicapés il n’y à pas de choix
nous répondons actuellement à tous types de demandes.

Les bénévoles :

Il s’agit de jeunes seniors et seniors bénéficiant des stages qui souhaitent intervenir auprès
d’autres personnes dépendantes handicapées ou âgées vivant à domicile.

DEFITECK a de son côté recensé bon nombre des seniors désireux de s’initier à
l’informatique lors de leurs venues dans son l’Espace Public Numérique. De son coté la
Harpe à envoyé un mailing pour informer de la mise en place de l’opération auprès de ces
adhérents. Les deux structures ont aussi informé par le biais de leurs participations aux
fêtes des associations, forums mais aussi à travers des bulletins d’informations
communales et sur leur site internet.

Rencontres entre les publics :

La rencontre des seniors s’est effectuée par la mise en place d’un rendez vous dans les
locaux de DEFITECK en présence de tous les acteurs du projet durant toute une matinée.
La rencontre entre les personnes non mobiles et les seniors s’est effectuée à leur domicile
ou leur foyer résidentiel en présence du formateur chargé du projet et de son suivi.




DESCRIPTION DE L’ACTION
                                                                                             46



Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

    Initiations informatique :

Chaque lundi matin matin, deux groupes de seniors viennent s’initier à l’informatique dans
les locaux de DEFITECK. Pour les débutants : découverte du matériel, maîtrise de la souris
et du clavier, puis le traitement de texte. Le courriel et l’internet arrivent dans un second
temps. Il arrive que des seniors du groupe initié viennent apporter leur aide.

Les initiés (majorités de jeunes seniors) : le programme est établi selon leurs attentes,
après une remise à niveau. Le choix de ces derniers c’est porté sur la PAO et la retouche
photo. Dans tous les cas de figures cela débouche sur la réalisation d’un projet (réalisation
de calendrier expo photo). Une demie heure avant et après les cours, les gens peuvent
venir pour trouver une assistance, des renseignements ou des conseils. Ce temps est aussi
celui des échanges humains.

    Interventions à domicile :

En alternance une semaine sur deux, le vendredi matin, les seniors qui interviennent
auprès des personnes non mobiles peuvent venir pour faire un point. Il s’agit là d’évaluer
les besoins de la personne chez qui ils interviennent et de leur apporter un soutien pratique
et « psychologique » dans leur démarche. Ils préparent aussi sous la direction du formateur
leurs prochaines interventions.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Un formateur prend en charge la totalité du projet. Un point sur l’action est effectué tous les
deux mois auprès des deux structures porteuses du projet.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

    19 jeunes seniors et seniors ont été formés.
    4 personnes dépendantes reçoivent une aide à domicile
    8 jeunes seniors bénévoles
                                                                                           47


Le fait de maintenir les jeunes seniors et seniors dans une logique d’apprentissage est une
réussite et les cours sont devenus pour eux un rendez-vous incontournable. Le lien social
et les échanges humains sont au rendez vous. Les jeunes seniors n’hésitent pas à aider
les seniors qui pour certains se trouvent quelque peu en difficulté sur l’outil informatique.

Certains se sont même investis dans un programme d’accompagnement scolaire (avec des
logiciels pédagogiques) et d’initiation à l’informatique qu’a mis en place DEFITECK pour
des enfants de classe primaire.

Les seniors qui interviennent à domicile prennent très à cœur leur rôle.

Perspectives envisagées :

Etendre l’action à plus de personnes non mobiles.
                                                                                          48



                                          FICHE N°10
                                      Association E-seniors
                                      PARIS – Ile-de-France


Fondée le 13 octobre 2005, L’association E-seniors a pour objet de proposer aux seniors,
y compris ceux à mobilité réduite, un accompagnement personnalisé à la pratique des
nouvelles technologies de l’information et de la communication, avec l’objectif multiple de :
    réduire la fracture numérique entre générations
    désenclaver les seniors de leur situation d’isolement
    faciliter l’accès à la formation et à l’information, tout en ouvrant de nouvelles
       perspectives pour mieux profiter du « temps libre »

ORGANISME PORTEUR

Association E-seniors
19 cité Phalsbourg 75011 Paris
Tél. 06 24 39 64 34 Fax. 01 40 0926 95
E-mail : epstein@free.fr
Site Internet : www.e-seniors.asso.fr

Contact : Mme Monique EPSTEIN, présidente de l’association
E-mail : epstein@free.fr

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Accès et Initiation pour les seniors aux TIC

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
         Formation à distance
         Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
         Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
                                                                                            49


    Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
    Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

      Retraités
      Personnes âgées résidant en institutions
      Personnes handicapées
      Jeunes fréquentant la Maison des Jeunes et de la Culture du 11ème à Paris

Date de démarrage et de fin (prévue) de l’action : le 3 janvier 2006


CONTEXTE DE L’ACTION

Il existe déjà – à Paris - une offre de formation sur les notions de base de l’informatique et
de l’Internet, que ce soit dans les EPN (qui ciblent prioritairement les jeunes et les
chômeurs) ou dans les club Emeraude. Leur nombre est restreint alors que la demande ne
cesse de croître de la part des seniors.

Mais surtout, le mode d’apprentissage n’est pas adapté aux seniors, ni en terme de
pédagogie, ni en terme de contenu de l’offre, et moins encore en terme de convivialité
menant à une stimulation, ou même émulation, réciproque des personnes présentes. En
pratique, pour diverses raisons, seule une partie restreinte des seniors utilisent les
opportunités proposées.

Objectifs généraux :

    réduire la fracture numérique entre générations
    rompre l’isolement des personnes âgées
    mieux profiter du « temps libre »

Objectifs opérationnels :

    initiation à l’utilisation d’un PC, logiciels d’application (word..) et Internet
    formation et accompagnement de personnes dépendantes à domicile
    rencontres conviviales, prévention de l’isolement

Démarche intergénérationnelle :
                                                                                            50


Un cyber salon de thé pour les aînés est mise en place dans une 1ère étape à la Maison des
Jeunes et de la Culture du 11ème à Paris, soit un cadre complètement intergénérationnel

PUBLICS CIBLES

Les bénéficiaires :

    Personnes de plus de 50 ans qui veulent s’y initier
    Personnes de plus de 50 ans qui veulent se perfectionner


Les bénévoles :

Les membres de l’association


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

L’action sera menée au sein des locaux de la Maison des Jeunes et de la Culture
(Association d’Education Populaire crée en 1962) dans la salle informatique aménagée
pour les Point Cyb et Information Jeunesse, pendant les créneaux horaires spécifiquement
réservés au projet.

Les tranches horaires réservées à la formation :
-      mardi de 9h à 13h
-      vendredi de 10h à 13h

Les différents ateliers :

    Simples présentations « ludiques » d’Internet : une initiation à Internet en
     présentation de groupe sur grand écran sous forme de « jeu » : recherche sur
     Google de réponses à des questions de culture générale - ceci peut être fait dans
     des Clubs, dans des maisons de retraite,…
    Ateliers « Découverte de l’ordinateur » : initier aux concepts de base nécessaires à
     l'utilisation d'un ordinateur personnel
    Ateliers « Découverte de l’Internet » : découvrir la navigation et la recherche sur
     Internet - Le courrier électronique et faciliter l'utilisation d'Internet en exposant des
     techniques complémentaires
                                                                                         51


    Ateliers « MS-Word » : initier à l'utilisation du programme de traitement de texte ;
     approfondir l'utilisation du programme de traitement de texte
    Formations de perfectionnement : acquérir le « réflexe » de recherche sur Internet

Quant aux rencontres intergénérationnelles de type « café des âges », elles auront lieu une
fois par trimestre à la MJC


Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

2 formateurs : un junior et un senior

Pour l’organisation de rencontres ponctuelles : le responsable des animations de la MJC et
des bénévoles



BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Difficultés rencontrées :

Contacter les seniors et, en particulier, ceux qui sont en maintien à domicile.

Perspectives envisagées :

Pouvoir multiplier les mises en place pratiques des éléments de ce projet dans les
différents quartiers et arrondissements de Paris
                                                                                          52


                                       FICHE N° 11
                                Association La Souris Verte
                                 LAMPERTHEIM - Alsace



La Souris Verte : association créé en 1992, habilitée jeunesse et sports et agréée jeunesse
et éducation populaire, elle gère un centre de loisirs sans hébergement accueillant les
enfants de 3 à 12 ans, de Lampertheim et des communes alentours, elle assure l’accueil et
l’animation périscolaires, les petites et grandes vacances scolaires.

ORGANISME PORTEUR

Association La Souris Verte
5 rue derrière les cours
67450 Lampertheim
Tél / Fax. 03 88 19 01 90
E-mail : souris.verte@evc.net
Site Internet : www.lasourisverte.new.fr

Contact : M. Christophe GARROY, animateur global

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION
Titre :

          Les gens ordinaires ont des vies exceptionnelles

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective

Publics ciblés :

    Enfants et adolescents
    Jeunes adultes de moins de 25 ans
    Adultes
                                                                                                53


    Retraités

Date de démarrage et de fin : octobre 2003 à 2006

CONTEXTE DE L’ACTION

Dans un village de 3000 habitants, la plupart se connaissent. Ils ont été à l’école ensemble,
ont fréquenté les mêmes lieux, … Mais le développement croissant des villes et le terrain
qu’elles gagnent sur les campagnes font de certaines communes des cités dortoirs
provoquant ainsi des mutations urbanistiques, économiques, démographiques … qui
bouleversent les représentations qu’ont les habitants de leur lieu de vie. On se voit sans se
voir, on se dit bonjour mais on ne se connaît pas bien… Le tissu social n’est plus qu’une
peau de chagrin. Aux solidarités passées, s’opposent les individualismes et la
méconnaissance d’aujourd’hui.

Objectifs généraux :

    Favoriser les rencontres et l’ouverture réciproque : cela suppose de créer une
     relation de confiance entre ces personnes pour vivre ensemble un projet dans le but
     d’une reconnaissance mutuelle. La rencontre entre des gens d’ici et d’ailleurs pourra
     améliorer la qualité de vie dans le quartier

    Enraciner les projets dans le quotidien : un projet mal enraciné ne pourra que
     difficilement remplir ses objectifs. Il est donc important de tisser des liens au
     quotidien avec les acteurs de ce projet, de les faire germer, de les laisser mûrir,
     d’inciter les habitants à s’investir dès les phases de préparation, d’organisation, de
     production.

    Développer un travail de qualité : au service des habitants, un droit à la qualité,
     aux choses bien faites. Ce projet doit permettre de valoriser les personnes et les
     groupes, de les inciter à avancer, à progresser.

Nous avons donc choisi pour cela d’utiliser plusieurs outils : la photographie, les
témoignages écrits, et la mise en valeur de ce travail par un site internet qui leur sera
consacré. C’est un projet qui organise une relation forte et cohérente entre art, technologie
et société; entre création, innovation et usage social.

Favoriser l’utilisation du multimédia et des autres techniques par les créateurs, c’est, bien
sûr, faciliter l’expérimentation de nouvelles pratiques artistiques. Mais c’est surtout,
                                                                                               54


encourager une interrogation, une inflexion de ces technologies elles mêmes, de leur sens,
de leur finalité et de leur rôle social.

Objectifs opérationnels :

    Réalisation de 25 reportages (interviews et portraits photos) sur des personnes
     âgées : réalisées par des groupes d’enfants, retranscription des textes, vérification
     du contenu par les personnes interviewées et leur accord pour la diffusion avant mise
     en ligne sur le site.

    Organisation d’une exposition- projection en clôture de la réalisation de
     l’action : photos dans de vieux cadres en bois de forme et de tailles diverses, des
     ordinateurs en libre accès pour le public pour lire les différents textes, projection à
     partir d’un vidéo-projecteur d’une centaine de photos avec en fond sonore les voix
     des personnes interviewées.

Démarche intergénérationnelle :

Les enfants participants à l’action sont aussi issus de parents installés plus récemment dans
le village. Parce qu’ils restent au village durant la journée (temps scolaire), ils sont un levier
de rencontre entre les anciens, en général des retraités et des personnes âgées, et les
nouveaux habitants, des adultes en activité rarement présent en journée dans le village.

Les enfants maîtrisent les outils de collectage, de mise en forme et de valorisation des
mémoires dans anciens. Ces derniers connaissent mieux l’histoire du village, de ses
habitants, ses traditions, ses métiers, etc. Leur rencontre a permis d’exhiber, de préserver et
de valoriser des mémoires orales tombées dans l’oubli, et les transmettre aux nouveaux
habitants.


LES PUBLICS CIBLES

Les participants :

Ce projet s’inscrit dans une démarche engagée par notre association depuis quelques mois,
démarche qui consiste à faire en sorte que des professionnels et des habitants du village se
rencontrent, échangent leurs savoir-faire et leur savoir-être, mutualisent leurs compétences
respectives pour atteindre un but commun.
                                                                                             55


Les personnes impliquées dans l’action sont toutes des habitants de la commune, des
hommes et des femmes, adultes ou enfants, des actifs, des retraits et des étudiants, âgés
entre 7 et 70 ans. Nous souhaitons travailler avec des enfants, des jeunes, des adultes et
des personnes âgées, et développer les rencontres intergénérationnelles.

Rencontres entre les publics :

Notre structure est implantée dans la commune depuis près de 15 ans et jouit d’une
certaine notoriété. En ce qui concerne les personnes âgées, bien souvent les enfants qui
fréquentent notre structure ont des grands-parents encore dans le village et font le lien avec
le projet. Pour communiquer sur notre projet, nous avons utilisé des réunions d’information,
mail, courriers, bulletin municipal, point de relais auprès des autres personnes.
Ensuite, des petits déjeuners ont été organisés, un au début afin de présenter le projet aux
enfants, adultes et personnes âgées, et un à la fin pour remercier tous les participants.

Facteurs facilitateurs :

Dans cette action, nous avons misé sur la mémoire collective, sur un recueil d’anecdotes
qui concernent les plus jeunes mais aussi les plus anciens… Les personnes âgées sont
souvent sollicitées pour parler de leur temps passé… Ici on parle de mémoire collective et
de sentiment d’appartenir à une commune où se mêlent histoires tristes, histoires drôles,
histoires d’enfants, pour certains, souvenirs lointains d’une époque, pour d’autres.

DESCRIPTION DE L’ACTION
Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations…

    Les reportages :

La préparation (questionnaire) est réalisés avec les différents groupes d’enfants, âgés de 7
à 10 ans, aidés par les animateurs pour la cohérence et la syntaxique… Les sujets sont
variés selon les personnes, actifs, retraités, etc.

Les reportages sont réalisés par les enfants (posent des questions et l’animateur présent
recadre la discussion s’il en est besoin, relance l’échange, ré-orient en cas de temps
mords… La rencontre des personnes âgés se fait à leur domicile, elles y sont plus à l’aise,
sur les lieux de travail pour les actifs habitants dans la commune… Chaque reportage dure
une heure avec enregistrement de la voix pour la retranscription et photos en sépia pour
donner un air ancien, un air de mémoire..
                                                                                                 56



Les enfants retranscrivent les entretiens, déchargent les photos, les retouches… La mise en
forme se fait avec l’animateur multimédia. Au total, 25 reportages ont été réalisés.

Les reportages sont souvent axées sur le souvenir, sur les façons de concevoir ou de vivre
certaines choses, à une autre époque, certaines notions d’entraide, d’échanges de savoir
faire, d’expériences ont été largement évoquées. Pour certains enfants, ce fut une
découverte.

    L’exposition photo :

Montée essentiellement par les animateurs de l’association avec l’aide des enfants qui ont
participé également à sa mise en place et à l’animation lors de son inauguration. L’objectif
est de créer du lien social entre les habitants, pas seulement entre les jeunes et leurs
aînés, mais entre tous les âges. La dynamique entre les acteurs participant au projet
contribue à créer ce lien entre les habitants.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

2 animateurs de l’association.


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés

25 enfants et 1 adulte ont bénéficié de ces formations. L’objectif était d’avoir une trentaine
de récits. 25 ont été réalisés.

Bonnes relations avec les familles, valorisation du travail en équipe, bon échanges avec les
différents groupes de reportages dans leurs rapports aux autres

Difficultés rencontrées (partenariats, activités, moyens matériels et humains,
relations entre les publics…) :

Certaines personnes âgées ne souhaitaient pas se livrer car elles avaient des souvenirs
souvent douloureux

Perspectives envisagées :
                                                                                      57


Pérenniser l’action et collecter une centaine de tranches de vies en 2006 - 07.

Observations particulières :

Tous les résultats de ce travail sont en ligne sur le site www.lasourieverte.new.fr
                                                                                         58


                                   FICHE N° 12
                                    Eur@cité
                          LOMME-LILLE - Nord-Pas-de-Calais



ORGANISME PORTEUR

Réseau des Cyber-Bases de Lomme
Service T.I.C. de la Mairie de LOMME
Espace Culturel Les Tisserands
60, rue Victor Hugo 59160 Lomme
Tél. 03 20 00 61 52 Fax. 03 20 08 43 74
E-mail : mmaitrot@mairie-lomme.fr
Site Internet : www.ville-lomme.fr

Contact : Mme Blandine DELMOTTE, Chef de projet TIC
E-mail : bdelmotte@mairie-lomme.fr

Espace numérique

Eur@cité c’est un réseau de Cyber-bases sur les territoires de Lomme et Lille. Le projet
Eur@cité s’inscrit dans le cadre d’un vaste projet d’aménagement urbain : « Les rives de la
haute Deûle » qui va transformer radicalement les quartiers du Marais (Commune de
Lomme) et des Bois Blancs (Commune de Lille). Le point de départ de cette requalification
se matérialise par un ambitieux projet économique : Euratechnologies, avec l’installation,
dans l’usine Le Blan-Lafont réhabilitée et à sa périphérie immédiate, d’un ensemble de
22.000 m2 de surfaces tertiaires dédiées aux TIC. Le projet EUR@CITE vient en
accompagnement du projet Euratechnologies pour développer une culture d’appropriation et
d’usages des TIC pour l’ensemble des habitants de la commune de LOMME et du quartier
des Bois Blancs de LILLE. Toutes les activités proposées au public sont gratuites.

Le réseau est accompagné par Digiport (www.digiport.org) et participe à titre expérimental à
des actions développées par l’ ADAE (Agence pour le Développement de l'Administration
Electronique.




PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION
                                                                                               59



Titre :

          Ateliers d’artistes autour de la semaine Bleue et vacances de Noël

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
         Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
         Création artistique, musicale et culturelle
         Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective

Publics ciblés :

             Enfants et adolescents
             Adultes
             Retraités
             Personnes âgées résidant en institutions


CONTEXTE DE L’ACTION

Diagnostic :

Les seniors énoncent le besoin de se mettre au goût du jour mais éprouvent des difficultés
et appréhensions devant l’outil informatique. Ils ne viennent pas pendant les initiations ni à
fortiori pendant les consultations libres, car ils ont peur d’être dépassés. Par contre, ils
apprécient les ateliers de création qui sont à la fois plus légers au niveau technique et plus
ludiques.

La semaine nationale des retraités et personnes âgées se déroule chaque année durant la
troisième semaine du mois d'octobre. Plusieurs ateliers ont donc été mis en place dans les
différentes Cyber-Bases. Les associations locales « Scrabble, détente et Loisir » et
« Comité d’animation de la Délivrance » participent régulièrement à des projets. Ce public
adulte a entre 45 à 72 ans. Les enfants de 8 à 12 ans, sont venus avec l’association
« Couleurs du monde ». L’atelier était également ouvert aux autres usagers. Il s’agissait
d’apporter aux enfants autre chose que l’accès multimédia (chat, jeux, Internet) et aux
adultes la possibilité de mieux comprendre les enjeux des nouvelles technologies pour les
plus jeunes.
                                                                                             60


Objectifs généraux :

    Utiliser la Cyber-Base comme un lieu de rencontre entre générations et les ateliers
     comme prétexte pour se rencontrer et se raconter.
    Acquérir des connaissances en informatique et savoir se servir des appareils
     numériques : caméscope, appareil photo, scanner, ordinateur, imprimante.
    Création et diffusion des vidéos et exposition des œuvres dans les Cyber-Bases et
     autres lieux culturels (médiathèque, réseau national Cyber-Base…).

Objectifs opérationnels :

    Interview intergénérationnelle : partager un vécu autour de thèmes communs,
     l’école, la famille, les loisirs, les amours… et aboutir à une création collective
     originale.
    Montage photo « Chemin de vie » : s’initier au montage photo numérique, à la
     typographie et à la poésie visuelle à partir de chansons et de photos.
    Documentaire sur les ateliers de Point de Croix : création d’un outil de médiation des
     activités des Cyber-Bases auprès des seniors, les sensibiliser au montage vidéo.
    Livre « Ville d’hier et d’aujourd’hui »



PUBLICS CIBLES

Les participants :

Il s’agit d’enfants et adolescents, d’adultes, de retraités et de personnes âgées habitants
Lomme qui fréquentent diverses associations.

Rencontres entre les publics :

Hormis les seniors, un public particulièrement ciblé dans la projet, les autres ont été définis
en fonction des relations de travail avec une série de structures partenaires sur d’autres
opérations : associations de quartier, services municipaux « relais » comme l’Agence de
Développement Social chargée de la politique de la ville, centres de loisirs…

Les associations « Scrabble, détente et Loisir », « Comité d’animation de la Délivrance » et
« Couleurs du monde » on été choisies par rapport à leur situation géographique, sur le
même principe que le rayonnement des Cyber-Bases (par quartier) et les tranches d’âge de
                                                                                            61


leurs membres. Dans le programme de ces associations, les Cyber-Bases font partie de
leur partenaires privilégiés ce qui permet un travail de fond et de longue haleine.

Ces associations, connues de la ville de Lomme ont été informées par le programme
mensuel, commun à l’ensemble du réseau, qui est diffusé auprès des utilisateurs mais
également dans les lieux publics (mairie, médiathèque, Locaux de proximité, etc..) et peut
être aussi téléchargé depuis le portail de la ville. Des mailings ciblés et des documents de
communication ont été envoyés.

Tous les ans pendant la semaine bleue et les vacances de Noël, des ateliers ponctuels
sont mis en place. Ils durent entre 6 et 10 heures, par session de 2 heures et ont lieux dans
les Cyber-Bases.

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

    Interviews (vidéo) d’adultes par des enfants

Un travail de préparation de 2h, a été fait avec les enfants pour définir le thème de
l’interview. Ils se sont servis d’une caméra numérique pour s’adresser aux adultes. Lors
d’une deuxième session de 2h, les adultes ont répondu aux enfants avec la caméra. Les
enfants ont finalement monté la vidéo (sur le logiciel Studio 9).

Cette vidéo est disponible auprès des responsables de la Cyber-Base Délivrance. Elle a été
diffusée conjointement à l’exposition « chemin de vie » à la Cyber-Base.

    Montage photo « Chemin de vie » à la Cyber-Base Délivrance

Pendant cet atelier d’une durée de 4h, les seniors ont choisi des phrases tirées de
chansons qui leur rappelaient des souvenirs. A partir de ces phrases, ils ont pris en photo
des objets leur appartenant et cherché des images sur Internet. Cet atelier animé par
l’artiste Sébastien Pluquet a donné lieu à une exposition lors des vacances scolaires ce qui
a permis à l’équipe d’animateurs d’expliquer le travail des adultes aux enfants. A travers les
différentes compositions exposées, les enfants ont pu faire part de leur propre interprétation
des photos et textes choisis. Après les avoir écouté attentivement, les seniors ont expliqué
leurs choix et impressions et ont partagé avec un certain dynamisme la découverte d’une
nouvelle activité.

    Documentaire sur les ateliers de Point de Croix
                                                                                          62



Pendant 6h les seniors se sont filmés en expliquant comment ils ont reproduit des motifs de
points de croix sur Excel. Cinq heures de montage par l’artiste Grégory Plouy ont été
nécessaires pour réaliser la vidéo. Cette vidéo sert d’outil de médiation pour démystifier
l’informatique auprès des seniors et permettre aux autres utilisateurs (enfants, adultes…)
de découvrir des utilisations inédites de l’ordinateur.

En leur présentant cette vidéo conçue par les seniors, les adultes et jeunes peuvent être
amenés à réfléchir aux multiples utilisations des nouvelles technologies. En quelque sorte,
ce support sert à promouvoir d’autres utilisations possibles des outils informatiques. Les
acteurs de cet atelier ont continué à fréquenter la cyber-base, et ont également développé
d’autres compétences.

Elle est disponible sur simple demande à la Cyber-Base Mont-à-Camp.

    Création d’un ouvrage « Ville d’hier et d’aujourd’hui

Les personnes âgées ont la tâche de faire découvrir le passé de la ville et d’apporter leurs
savoirs aux enfants. Les enfants auront pour mission de montrer la commune et les
nouvelles technologies. Ces deux générations ont la possibilité de découvrir et de partager
leurs connaissances sur le patrimoine. Et, ainsi de comparer la ville d’hier et d’aujourd’hui
en effectuant des recherches avec l’aide des différents lieux ressources.

Les personnes âgées et les enfants pourront s’initier à différents outils techniques tels que
l’appareil photo numérique, le scanner, l’ordinateur et la découverte d’Internet. Tous ces
outils contribueront à la réalisation du projet.

Une exposition présentera l’aboutissement final du projet « création d’un ouvrage » ainsi
que l’implication et la complicité de tous autour de ce celui-ci.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Chaque atelier a été animé en collaboration entre un artiste et 2 responsables-animateurs
présents à la Cyber-Base.


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :
                                                                                            63



Ce type d’action a permis des rencontres entre publics non habitués à se rencontrer
« jeunes » et « moins jeunes ». Pour l’équipe des responsables-animateurs, ce fut
l’occasion de travailler en confrontant les publics et en montant un projet partenarial.

La naissance d’un projet n’émane pas forcément de la cyber-base, les usagers sont des
acteurs indispensables au fonctionnement de la structure et de ce fait peuvent apporter des
idées nouvelles. En éveillant leur intérêt sur des projets concrets, cela suscite d’autres
ambitions, les usagers ne se cantonnent plus à une utilisation restreinte des outils mis à leur
disposition.


On a pu remarquer que le public ayant participé à ces différents ateliers reviennent, et sont
prêts à s’investir dans d’autres projets.


Des indicateurs mensuels sur la fréquentation globale par tranche d’âge et uniquement pour
les créneaux de consultation multimédia sont disponibles.
                                                                                               64


                                      FICHE N° 13
             Documentaire « a nos enfants », 60è anniversaire de la Libération
                      VOISINS-LE-BRETONNEUX – Ile-de-France



L’Espace numérique NetPublic a été créé en 1993 par la municipalité. Il dépend
actuellement du service Jeunesse. Il a pour objectifs le développement des actions en
direction des habitants dans l’initiation et l’aide aux nouvelles technologies : ateliers pour les
3-10 ans, atelier jeux en réseau pour les 11-17 ans, atelier pour les adultes et stages pour
les seniors.


ORGANISME PORTEUR

Mairie de Voisins le Bretonneux
Espace numérique NetPublic
6, rue Claude-Debussy Maison de la Bretonnière
78960 Voisins le Bretonneux
Tél. 01 30 48 06 12 Fax. 01 30 44 17 29
E-mail : y.bigot@voisins78.fr
Site Internet : www.voisins78.fr

Contact : M. Yannick BIGOT, responsable de l’Espace numérique NetPublic de la
Bretonnière
E-mail : y.bigot@voisins78.fr

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          « A nos enfants » pour les 60 ans de la Libération de la ville (documentaire)

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Création artistique, musicale et culturelle
                                                                                                65


   Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
Publics ciblés

    Enfants et adolescents
    Adultes
    Retraités


CONTEXTE DE L’ACTION

L’idée est venue des jeunes du Conseil municipal Jeunes qui souhaitaient réaliser un
documentaire sur la libération de la ville avec des interviews auprès de seniors qui avaient
leurs âges en 1944. Les témoins de cette époque avaient le même âge des jeunes
d’aujourd’hui, ils vieillissent et meurent et leur expérience tend à être oubliée. L’idée était de
pouvoir mettre en relation des jeunes et des aînés témoins de la Libération de la ville en
1945 autour d’un atelier mémoire.

Objectifs généraux :

    Permettre à plusieurs générations de viçinois de se retrouver autour d’un projet
     commun et de faciliter la transmission de mémoires
    Permettre par ce biais d’initier les participants au projet aux différents outils des
     nouvelles technologies

Objectifs opérationnels :

    Réalisation d’interviews avec des témoins de la guerre
    Réalisation d’un documentaire

Démarche intergénérationnelle :

Les personnes âgées transmettent leurs mémoires de la libération, les jeunes assure le
collectage (interviews, archives), la mise en forme (vidéo) et la valorisation de ces
mémoires.



LES PUBLICS CIBLES

Les participants :
                                                                                           66



Un des objectifs était la rencontre entre des jeunes de 11 à 14 ans du Conseil municipal
jeunes et des seniors qui avaient le même âge à la Libération. Les personnes qui ont
participé au documentaire ont été contactées par téléphone.

    5 jeunes entre 11 et 16 ans ont participé au tournage et au montage
    4 seniors qui avaient le même âge en 1944 ont participé au tournage en tant que
     témoin de leur époque

Rencontres entre les publics :

Les seniors ont été contactés par téléphone, le projet et la démarche leur ont été expliqués.
Ensuite, des rencontres entretiens ont été organisées dans une pièce installée en studio
de tournage dans une maison de quartier pour les seniors pouvant se déplacer, les autres
ont été amenés par nos soins. Nous avions installées un lieu le plus conviviale, mais aussi
le plus calme afin de faciliter l’entretien.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Les activités :

    Définition du cadre technique et historique du documentaire par les deux animateur
     (CMJ et Espace numérique NetPublic) et les jeunes.

    Recherche documentaire : films d’archives, notamment « ils ont filmés la guerre
     en couleurs » cité au générique en remerciements. L’idée était de trouver des
     images qui pouvaient coller au mieux aux commentaires. Les jeunes ont tout
     travaillé sur le volet historique : rappel des faits, des dates, élaboration des
     questions en suivant l’évolution de la guerre de 39, la vie sous l’occupation, la
     résistance et enfin, l’arrivée des troupes alliées en 1944.

    Elaboration d‘un scénario : choix de la trame, deux réunions de travail ont eut lieu
     avec les jeunes, d’abord, leurs souhaits, puis la méthodologie propre au
     documentaire. Les deux intervenants adultes apportent leur accompagnement
     techniques en laissant les jeunes libres de donner cours à leurs idées.

    Tournage : réalisation d’entretiens avec 4 seniors à partir des éléments historiques,
     la trame choisie des événements, les jeunes ont questionné les seniors sur leurs
     propres expériences.
                                                                                             67



    Montage : avec l’aide des deux animateurs et avec la participation active des jeunes
     qui ont sacrifié plusieurs mercredis.

Réaliser les entretiens, le visionnage avec des échanges au sein du groupe et le montage
du film : feuille de découpage séquentielle, chronométrage des temps de chaque séquence,
récupération des bandes analogiques en format numérique.

Le film commence par l’interview des jeunes sur leurs motivations, puis par une série de
photos d’archives de la ville en fondu avec les vues actuelles. Le rythme du documentaire
suit la chronologie des événements, les commentaires des seniors sont entrecoupés
d’images d’archives qui servent à illustrer le propos. Enfin pour clore le sujet, nous revenons
à la fin sur les jeunes qui donnent la conclusion.

Durée du documentaire : 15 minutes

Animation :

Coordinateur du Conseil municipal jeunes et responsable de l’Espace numérique NetPublic

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

L’objectif de cette action a été atteint. Peut-être que plus de temps aurait permis de mieux
finaliser le produit. Une grande envie de poursuivre cette action autour d’un autre projet.

La mise en place d’un autre projet de documentaire aura lieu en 2006 jusqu’en 2008 et
portera sur la « mémoire d’une commune dans une ville nouvelle. » Là aussi des jeunes
iront au devant de leurs aînés afin de réaliser trois documentaires sur la ville et sa mémoire.

Il n’y a pas eu de formation préalable pour cette activité. La formation aux TIC pour les
seniors se déroule durant les vacances scolaires : outil informatique, internet, la
messagerie, la retouche d’images. La formation servira pour le prochain projet en incluant
plus les seniors dans le travail de réalisation et montage.
                                                                                               68


                                         FICHE n°14
                               Maison de quartier de Wazemmes
                                        LILLE - Nord


La Maison de Quartier de Wazemmes est une association loi 1901 née en 1993 qui
propose des services de proximité aux habitants (halte garderie, crèche, centre de loisirs…).
Outre ces services, elle intervient dans le domaine de la prévention précoce des handicaps,
la promotion individuelle et collective, la lutte contre l’exclusion et la discrimination, soutien
scolaire, cours alphabétisation, centre multimédia (cours et accès libre) atelier d’échanges
de savoir (cuisine, couture, vacances familiale, école des consommateurs, voyages
familiaux, sorties culturelles) organisation de débat, de fêtes, soutien à la vie associative
locale.

ORGANISME PORTEUR

Maison de quartier de Wazemmes
36 Rue d’Eylau 59000 Lille
Tél. 03.20.42.00.56
E-mail : maisondequartierdewazemmes@nordnet.fr
Site Internet : www.maisondequartierdewazemmes.info

Contact : M. Nicolas PRAT, animateur multimédia
E-mail :maisondequartierdewazemmes@nordnet.fr

Espace publique numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Atelier « Communication en génération »

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
         Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
         Création artistique, musicale et culturelle
         Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
                                                                                            69


Publics ciblés :

    Enfants et adolescents
    Adultes
    Retraités



CONTEXTE DE L’ACTION

Ayant constaté que les adultes ont bien des a priori sur les adolescents du quartier, les
services « Adolescents et multimédia » de la Maison de quartier ont souhaité développer un
projet qui les met en relation d’échange et de coopération autour d’un projet commun. Par
ailleurs, l’informatique reste pour les adolescents comme pour les adultes, équipés ou non,
un domaine qu’ils maîtrisent mal et qu’ils aimeraient pouvoir mieux utiliser. Dans ce
domaine, il existe une barrière de communication entre eux et les adolescents sont plus
habitués à l’usage des outils multimédia.


Objectifs généraux :

L’atelier « Communication en génération » a pour but de concilier différentes générations
en créant des binômes (ado/adulte) en vue de la création d’un journal électronique et sa
mise en ligne sur le site de la maison de quartier.

Objectifs opérationnels :

Apprentissage des logiciels libres FreeWare de création de sites (HTML, FTP, logiciels de
création, etc.…) : NVU, Open Office, FileZilla, Studio photo et réutilisation chez eux

Démarche intergénérationnelle :

L’enjeu de ce projet est de réunir autour d’un projet commun adolescents et adultes afin de
faire tomber les préjugés qu’ont les adultes sur les ados du Quartier. Les enfants ont la
possibilité d’expliquer aux adultes le fonctionnement et la mise en place du journal
électronique. Et les adultes leurs proposent leur maîtrise de la langue et d’une certaine
objectivité vis-à-vis des faits. La participation d’un enfant auprès d’eux pour les épauler et
les rassurer, permet d’avoir moins d’ à priori sur les ados du quartier.
                                                                                          70



PUBLICS CIBLES

Les participants :

Les ados et les adultes du quartier sans caractéristiques particulières.

Rencontres entre les publics :

Le secteur adultes propose, avec l’atelier informatique, des cours d’apprentissage à la
micro-informatique car les adultes veulent savoir utiliser tous les nouveaux systèmes de
communication.. Grâce à la grande participation des adhérents à ces ateliers, il n’a pas été
difficile de trouver les participants à cette démarche intergénérationnelle. L’animatrice
secteur ados a elle aussi permis la bonne mise en place de l’atelier en y inscrivant les
enfants les plus impliqués dans la démarche de création de site.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

L’approche pour les adolescents participant aux activités informatiques libres du mercredi a
été facile. Beaucoup d’entre eux veulent savoir créer un site web (mode du Blog).


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

L’atelier s’est déroulé durant les vacances de Noël 2005. La fréquence est d’un rendez-
vous un jour sur deux à partir du lundi 19 décembre, soit 6 rendez-vous au total.

L’atelier a lieu dans la salle informatique de la Maison de Quartier de Wazemmes, de 16h à
17h30.

Les premières séances de l’atelier ont été consacrées à l’apprentissage des logiciels
permettant la création de journaux électroniques (HTML, FTP, logiciels de création, etc.…).
Durant deux heures, dans la salle informatique de la Maison de Quartier de Wazemmes,
les participants ont appliqué leurs nouvelles connaissances directement sur leur ordinateur.

Les séances suivantes ont permis de choisir le ou les sujets qui seront abordés dans le
journal. Après cela, leur imagination et leur créativité ont pris le relais !
                                                                                            71


Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Les deux animateurs « Multimédia » et « Secteur enfant/Ados » de la Maison de quartier -
sont présents lors des ateliers pour la bonne coordination du projet : aider, dynamiser et
donner de nouvelles possibilités aux participants.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Les personnes participant à l’atelier « Génération Communication » ont en général saisi le
principe de création d’un site internet.

L’action avait aussi comme objectif de rassembler des générations différentes sur une
nouvelle technologie. Ce qui a été atteint. Les binômes ont parfaitement fonctionné. Les
relations ont été très bonnes, les enfants et les adultes ont parfaitement transmis leurs
propres savoirs faire à chacun. La coordination entre binômes s’est très bien déroulée
malgré quelques changements de personnes au sein de certains binômes.

Perspectives envisagées :

Il est très probable que l’action soit renouvelée durant chaque vacances scolaires. Cela
permettra de mettre à jour les pages créées par les participants directement sur le site de la
Maison de Quartier de Wazemmes.

Pour les prochaines vacances de février (date de reprise : le 13 février), l’atelier
« Communication en génération » reprendra, mais cette fois-ci, un thème sera choisi au lieu
du sujet libre proposé par les participants lors de la 1ère expérience en création de site
Internet.
                                                                                               72


                                          FICHE N°15
                     Office culturel du Pays de Malestroit Cybercommune
                                    MALESTROIT - Bretagne


Office Culturel du Pays de Malestroit Cybercommune, implanté sur le territoire de la
Communauté de Communes du Val d'Oust et de Lanvaux (15 communes) depuis janvier
2000, il a pour objectif la démocratisation des usages TIC et le renforcement du lien social.
Ainsi, il propose toute l'année des séances d'initiations et d'approfondissement informatique
tout public, sous forme d’animations multimédia, Internet, photo numérique, vidéo.

ORGANISME PORTEUR

Office Culturel du Pays de Malestroit Cybercommune
13, place du Dr Queinnec 56140 Malestroit
Tél.02 97 75 05 28 Fax. 02 97 75 02 95
E-mail : officeculturel.malestroit@wanadoo.fr
Sites Internet : www.cyberjournal.fr et www.bullesdoust.com

Contact : M. Cédric ANDRE, animateur socioculturel
E-mail : cyberco.ocpm@wanadoo.fr

Espace numérique
EPN, Net Public, Cybercommune prochainement labellisé Cyber-base…



PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Cyber Reporters

Domaines de l’action :

         Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
         Soutien éducatif et scolaire des enfants et adolescents
         Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
         Création artistique, musicale et culturelle
         Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
                                                                                            73


    Echange et sociabilité à distance
    Autre : Techniques de rédaction et de communication verbale

Publics ciblés :

    Enfants de 8 à 12 ans et adolescents
    Jeunes adultes de moins de 25 ans
    Adultes

Date de démarrage et de fin (prévue) de l’action : du 25 au 30 avril 2005


CONTEXTE DE L’ACTION

    Souhait des parents de proposer à leurs enfants d’une activité ludique et de
     découverte pendant les vacances scolaires.
    Envie des enfants de découvrir le monde du journalisme
    Besoin pour certain de se réconcilier et/ou de se réapproprier l'écrit déprécié
    Intégration difficile du B2I à l'école (donner des outils y répondant)

La Cybercommune proposait cette animation à la suite d'un premier jeu concours qui s'est
déroulé lors de la fête de l'Internet.

Objectifs généraux :

    Permettre aux enfants d'entrer dans le monde du journalisme et plus généralement
     de l'écrit
    Encourager l'utilisation des outils de publication sur Internet de type SPIP par les
     scolaires

Objectifs opérationnels :

    Appréhender les techniques de l'interview, du reportage, de la photographie et de
     l'écrit journalistique par le biais des TIC

Démarche intergénérationnelle :

Elle se trouve dans la volonté d’aller à la rencontre du monde des adultes et du monde du
travail. Les enfants découvrent des activités variées à travers les interviews et la visite de
ces personnes dans leur contexte de travail. Dès lors, la rencontre aura été
                                                                                             74


intergénérationnelle, les encadrants avaient entre 17 et 26 ans, les intervenants entre 19 et
54 ans.

PUBLICS CIBLES

Les participants :

    Enfants des écoles de la CCVOL âgés de 8-12 ans : le groupe était constitué
     d'enfants "sages" autant qu'en difficultés, l'un d'entre eux est même dyslexique

    10e adultes intervenants : journalistes (Ouest-France, Maïllasse des Infos,
     Ploermelais), personnels de l’Office du Tourisme, du Service de communication de
     la Mairie, le président de la CCVOL et des élus

Rencontres entre les publics :

L’animateur a contacté d’abord les adultes par téléphone ou en rendez-vous. Puis, les
jeunes ont ensuite eut pour mission de contacter chacun des intervenants pour préciser les
modalités de la rencontre fixée au préalable par l'animateur.

La plupart des rendez-vous se tenait sur le lieu d'activité de la personne rencontrée, hormis
pour l'intervenante du tourisme venue présenter le territoire et la rencontre du samedi matin
qui réunissait tous les intervenants de la semaine, parents et élus autour d'une interview
croisée entre les journalistes en herbe et leurs pairs.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

La préparation et la confiance développée en amont à largement facilité la prise de contact
et fluidifier le déroulement des rencontres. En effet, les adultes intervenants auront été
associés au projet en amont par le biais d'un travail régulier ou d'une mise en relation née
de ce projet, seul la situation géographique aura été discriminatoire pour limiter les frais de
déplacement.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :
Initiation des enfants aux techniques de journalisme et réalisation de reportages sous
formes d’interviews avec des habitants professionnels ou non de la ville. Les activités ont
eu lieu pendant une semaine de 9 h à 18h.
                                                                                             75


Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

1 animateur + intervenants extérieurs (journaliste, institutionnel, élu..).

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Les enfants ont participé activement à la prise de contact et ont utilisé les outils mis à leur
disposition (téléphone, courrier et visite). Ils ont en outre pris la peine de rédiger et de
formuler par écrit leurs articles. Certains ont même rédigé un compte rendu journalier de la
semaine sur leur temps de récréation au sein de l'espace d'animation. Tous ont sauté sur
une occasion, une exposition de sculpture/peinture, à proximité pour rédiger une "brève"
surprise !

Les jeunes se sont véritablement glissés dans la peau des journalistes au point de formuler
des questions parfois dérangeantes lors des entretiens.

Enfin plusieurs enfants dont l'écrit n'était pas leur fort ont pris plus de goût à ce moyen
d'expression.
                                                                                          76


                                      FICHE N° 16
                                  Association l’Age d’or
                                GRENOBLE – Rhône-Alpes



Notre association, crée en 2004, a pour objectif de lutter contre la fracture numérique et de
favoriser l’accès et l’usage des TIC par les personnes âgées et handicapées, outils de
communication qui leur semblent complètement inaccessibles et qui pourtant sont tout à fait
à leur portée. En apprenant à utiliser un ordinateur, les personnes âgées sont à nouveau au
cœur des avancées technologiques et de fait se retrouvent réintégrées dans notre société
« moderne ».

ORGANISME PORTEUR

Association l'âge d'or
Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél/Fax. 04 38 12 85 81 / 04 76 00 76 80
E-mail : info@cyberdeclic.org
Site Internet : www.cyberdeclic.org

Contact : M. Nordinne BOUKHALFA, coordinateur
E-mail : nordinnebond@yahoo.fr

Espace numérique (labellisation en cours)


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Agir pour un cyber déclic de nos anciens

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
    Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
    Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
                                                                                          77


    Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
    Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

    Retraites
    Personnes âgées
    Personnes handicapées

Date de création : mars 2005 pour une durée illimitée


CONTEXTE DE L’ACTION

L’analyse des attentes s’est faite de plusieurs manières. Contacts personnels et
professionnels, Ce travail a été étayé par l’analyse des documents (bibliographie
gérontologie, analyse des besoins réalisées par la Mission Personnes âgées dans son
rapport sur « l’innovation sociale grâce à l’innovation technologique » commandité à M.
Jean Giard par la ville de Grenoble et le Conseil Général de l’Isère, paru en Septembre
2004. Nous nous sommes appuyés sur la volonté de la ville, du conseil général d’offrir des
services adaptés aux personnes âgées en matière des TIC. Nous avons vu l’importance de
proposer des lieux et des moyens d’accès à l’informatique pour la population âgée lors des
premiers essais d’initiation réalisé en mars 04.

Les 3 principaux constats à l’origine du projet :

- Les personnes âgées souhaitent apprendre à utiliser un ordinateur et Internet mais elles se
sentent démunies devant un appareil qui leur paraît complètement inaccessible.

- Le désir exprimé par les personnes âgées de recréer du lien avec leur entourage, dont
l’entourage proche est souvent loin et parfois même à l’étranger.

- Ces personnes disposent de beaucoup de temps pour s’intéresser aux médias (Radio,
journaux, télé…) qui fournissent de plus en plus d’adresses Internet pour compléter un sujet
abordé, ce qui procure un sentiment de frustration quand on ne peut pas y accéder.

Objectifs généraux :
    Lutter contre une certaine fracture numérique entre ceux qui savent et les autres
     (dans le domaine informatique)
                                                                                             78


    Rompre l’isolement de nos anciens, de maintenir les liens entre générations au sein
     des familles et dans la vie sociale
    Créer des échanges réciproques entre les générations, les plus jeunes leurs
     connaissances et pratiques des TIC et les aînés leurs connaissances et expériences
     pour construire une société où chacun a sa place

Objectifs opérationnels :

    Initier les personnes âgées et handicapées à l’usage des TIC : bureautique, Internet,
     messagerie électronique, des chat et webcam (environnement Windows)
    Consolider ou recréer les liens familiaux en permettant aux personnes âgées de
     communiquer régulièrement avec leur famille par courrier électronique et par
     webcam
    Replonger les personnes isolées au cœur de l’actualité grâce à l’interactivité que
     permet l’informatique actuel, et également leur permettre de « voyager »
     virtuellement grâce à Internet

Démarche intergénérationnelle :

Notre hypothèse repose sur le fait que l’utilisation d’Internet (e-mail et webcam) pourrait leur
permettre de recréer un lien avec leur famille, d’une manière différente et attractive, surtout
pour les petits-enfants qui seraient ravis de pouvoir échanger avec leurs grands-parents de
cette manière.
D’autre part des jeunes expriment le désir de partager avec leurs parents, et leurs grands-
parents, leurs compétences en informatique et voudraient qu’ils puissent utiliser les mêmes
outils qu’eux, c’est à dire tout ce qui a trait à l’électronique : ordinateurs, téléphones
portables, appareils photos numériques… Les bénévoles ont l'âge des petits enfants des
personnes âgées ce qui permet de créer une complicité entre les apprenants et les
formateurs. Nous avons le projet de créer une action avec les écoles alentours mais tout
reste à faire.

PUBLICS CIBLES

Les participants :

Des retraités et personnes âgées

Les bénévoles :
                                                                                             79


Cinq bénévoles formateurs (des personnes à la recherche d'un travail)

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

Grâce à nos partenaires (ville, conseil général, CCAS, et au soutien des espaces Personnes
âgées et du Centre social qui jouent le jeu et dispense les informations auprès de leurs
publics et adhérents. Le bouche à oreille a fait le reste.

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Première initiation des personnes âgées aux rudiments de l’informatique et d’Internet : Mars
2005. Cours collectifs quotidiens dans l’Espace Personnes Agées (EPA) du centre social
Chorier-Berriat à GRENOBLE, par groupe de 8 à 10 personnes, les matins et après midi :
allumer éteindre l’ordinateur, manipuler la souris, utiliser un traitement de texte, etc…,
utilisation d’Internet (recherches, consultations et envois de mails, discussions en direct
« Chat »…)

Interventions à domicile sur demande pour des aides techniques ou des cours individuels
(pour des personnes ayant des difficultés à se déplacer) et aides et conseils pour
l’acquisition de matériels informatiques.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Une animatrice professionnelle du centre social qui assure les inscriptions et le secrétariat.

5 bénévoles formateurs dont un coordinateur et formateur


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Toutes les personnes participantes sont ravies et très motivées. Nous avons eu 62
adhérents en l’espace d’un mois. L'objectif est que toutes les personnes qui ont suivi la
formation soient autonomes avec un ordinateur pour utiliser les outils courants : courrier
électronique, Internet et bureautique
                                                                                          80


Le prolongement naturel de cette action pourrait être des rencontres entre les enfants et les
personnes âgées.
                                                                                               81


                                         FICHE N°17
                    Association Atelier Gersois d’innovation et d’insertion
                                   AUCH – Midi-Pyrénées



Fondée en septembre 1998 et agréée entreprise d’insertion, l’association AG2I a pour
objet de favoriser la ré-insertion des publics en difficulté en mettant à leur disposition des
outils d’insertion : espace public numérique, atelier de mobilisation, chantier d’insertion,
entreprise d’insertion,… Dans ces lieux, le support informatique tient une place centrale et
favorise notamment leur accès à l’emploi ou encore à la culture.

Depuis 2000, AG2I oriente ses projets vers les nouveaux outils de communication et tente
ainsi de lutter contre la création d'une société à deux vitesses : entre ceux qui auraient la
maîtrise de l'outil et ceux qui n'auraient pas les moyens d'y accéder.

ORGANISME PORTEUR

Association AG2I – Atelier Gersois d’innovation et d’insertion
36 rue des Canaris
32000 Auch
Tél. 05 62 05 33 98 Fax. 05 62 60 01 98
E-mail : ag2i2@wanadoo.fr
Site web : http://www.ag2iweb.com

Contact : M. Christophe LOIZON, directeur

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          « IMPACT » - Informatique et multimédia pour les acteurs et citoyens du territoire

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
    Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
                                                                                          82


    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
    Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
    Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)

Publics ciblés :

    Jeunes adultes de moins de 25 ans
    Adultes
    Personnes handicapées

Date de démarrage de l’action : le 1er septembre 2005

CONTEXTE DE L’ACTION

    Mise en application de la loi Européenne sur le recyclage obligatoire des produits
     électriques et électroniques,
    Mise en application du programme Internet pour tous de la DUI sur un plan local

Objectifs généraux :

    Lutter contre la fracture numérique sur le territoire Gersois

Objectifs opérationnels :

    Favoriser l’accessibilité à l’outil informatique
    Mettre en place des actions de formation et de validation d’acquis autour de
     l’informatique
    Créer des contenus électroniques locaux, simplification, regroupement et
     développement de services en ligne
    Augmenter la visibilité des lieux d’accès publics existants et créer de nouveaux lieux

Démarche intergénérationnelle :

L’action se fonde sur l’échange entre générations des connaissances et pratiques
informatiques, des pratiques culturels et de l’accès à l’emploi (tutorat)


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :
                                                                                  83



    Ouverture de Points informatiques de consultation public
    Ouverture d’un chantier d’insertion pour rénover des ordinateurs et les mettre à
     disposition des différentes cibles

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

    Animateurs multimédia
    Professionnels de l’insertion
    Responsable de l’AFNET




BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

    Diffusion de 1000 ordinateurs sur le département
    Mise en place d’un réseau département d’EPN et Labellisation NetPublic
    Mise en place d’une validation (PIM)


Perspectives envisagées :

Développement de ce programme sur les autres départements de Midi-Pyrénées, avec une
mise en route sur le département du 82
                                                                                     84


                                       FICHE N°18
                   Association de Recherche pour l'Expression Artistique
                             VILLENAVE-D'ORNON - Aquitaine



Créée en 1966, l'association a pour mission de mettre en place des lieux d'écoute, de
rencontre et de parole pour enfants, adolescents et adultes.

ORGANISME PORTEUR

Association de Recherche pour l'Expression Artistique (AREA)
8, rue Ferrère33140 Villenave-d'Ornon
Tél. 05 56 75 80 89 Fax. 05 56 75 10 25
E-mail : association.area@free.fr
Site Internet : http://assos.villenavedornon.fr/l%5Fsits/area/

Contact : Mme Micheline MONIMAUD, directrice

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Souvenirs de Villenave d'Ornon

Domaines de l’action :

           Création artistique, musicale et culturelle
           Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité
            collective
           Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

             Enfants et adolescents
             Jeunes adultes de moins de 25 ans
             Adultes
             Retraités
                                                                                               85


        Personnes âgées autonomes.



CONTEXTE DE L’ACTION

Nous avons constaté un manque de relation entre les jeunes et les personnes âgées (hors
échanges épisodiques). Il nous a semblé important de proposer aux personnes âgées de
faire revivre la mémoire de la ville et de laisser une trace.

Objectifs généraux :

    Faire revivre la mémoire de la ville
    Faire découvrir aux jeunes son histoire (sociale, culturelle, conditions de vies, etc.)

Objectifs opérationnels :

    Réaliser une comédie musicale
    Réaliser un document vidéo

Démarche intergénérationnelle :

Nous touchons tous les publics, mais plus particulièrement les enfants, les adolescents, les
adultes, et les jeunes retraités. En rassemblant ces différentes populations, il nous a
semblé intéressant de resserrer les liens entre les générations en participant à un même
projet.

PUBLICS CIBLES

Les participants :

Tous publics

Les bénévoles :

Bénévoles de l'association fréquentant les ateliers artistiques

Rencontres entre les publics :

Des relations sont pré-existantes depuis plusieurs années : pour carnaval par exemple
                                                                                           86


préparé avec des personnes âgées, les enfants participent et font des petits journaux. Une
fête annuelle a lieu avec l'association et les personnes concernées autour du jeu et de la
culture

Ils se sont rencontrés environ une fois par mois pendant la réalisation de l’action.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

    facilitateur : relations pré-existantes.
    difficultés : faire coïncider emplois du temps


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

      collecte de documents
      choix des textes et des images
      préparation de panneaux et affiches
      Ateliers chant, danse et comédie

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Animation en partenariat entre des professionnels de l'association, l'animatrice du foyer des
personnes âgées, et des bénévoles de l'association fréquentant les ateliers artistiques

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

    Production d'une comédie musicale
    Réalisation d'un film
    Partage des savoir-faire entre personnes âgées et jeunes, professionnels et
     bénévoles
    Rapprochement intergénérationnel
                                                                                         87


                                       FICHE n°19
                Action Concertation Coordination des Retraités de la Vienne
                              POITIERS – Poitou-Charentes


Fondée en 1982, l’association Action Concertation Coordination des Retraités de la Vienne
(Accor) a pour objet de promouvoir, animer toute action, activités, études et recherches en
faveur des retraités et de leur famille, et de défendre les intérêts matériels et moraux des
familles. Ses missions principales : préserver le patrimoine pour mieux se souvenir et
transmettre et échanger ou tisser des liens sociaux inter génération pour mieux vivre et
éviter l’isolement


ORGANISME PORTEUR

Accor - Action Concertation Coordination des Retraités de la Vienne
6 avenue G .Pompidou. 86000 Poitiers
86000 Poitiers
Tél. /Fax. 05 49 46 79 96
E-mail : accor.association@wanadoo.fr

Contact : M. Michel FOSTIER , président

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Ateliers du futur

Domaines de l’action :

    Initiation à l’informatique bureautique Internet
    Perfectionnement bureautique Internet
    Perfectionnement à l’utilisation de la photo numérique

Publics ciblés :

    Retraités
                                                                                          88


    Adultes de plus de 40 ans

Date de démarrage de l’action : depuis 2000

CONTEXTE DE L’ACTION

Il émanait, de la part de nos adhérents, des rencontres que nous avions sur le terrain, et
des élus du Conseil général, une demande des personnes âgées de communiquer avec
leurs enfants et leurs petits enfants en utilisant les TIC.

Objectifs généraux :

    Favoriser le maintien de liens sociaux qui permettent d’éviter l’isolement

Objectifs opérationnels :

    Fournir une formation adaptée à cette tranche d’âge qui ne se sentait pas à l’aise
     dans d’éventuels clubs informatiques

Démarche intergénérationnelle :

Si cette formation a pour but premier de former les retraités aux nouvelles technologies,
nous nous sommes aperçus de son impact envers un plus large public, permettant ainsi un
lien intergénérationnel. Par ailleurs, nous l’avons élargi au grand public. Le type de lien
élaboré favorise la rencontre et la rupture avec la solitude pour certaine personne.

PUBLICS CIBLES

Les participants :

Cette formation est organisée en faveur d’un public intergénération.

Les premières séances ont eu lieu en milieu rural, ce secteur étant favorisé en rapport avec
l’implantation de notre réseau de délégués communaux. Puis des groupes se sont formés
en milieu urbain sur Poitiers, Châtellerault, Chauvigny etc..

    Retraités et personnes âgées (de 60 à 87 ans)
    Adultes de plus de 40 ans

Les bénévoles :
                                                                                       89



Les bénévoles, délégués communaux, participent à l’action sur le terrain en organisant les
groupes pour les ateliers.

Rencontres entre les publics :

Après avoir recensé les personnes intéressées par voix de presse ou en relais avec nos
délégués et réunis en moyenne 12 pour un groupe, nous organisons une réunion pour
informer sur le programme proposé et pour établir un calendrier des cours.

Cette première rencontre permet une inscription officielle des participants.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

Difficultés : constituer les groupes

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Ces ateliers du futur réunissant environ 12 participants, comprennent 3 programmes :
    Programme connaissances de base : initiation
    Programme compléments n°1 : rappel et approfondissements bureautique et Internet
    Programme compléments n°2 – consacré à la photo numérique

Prix de la séance : 3 euros

Ces formations se déroulent dans nos locaux ou sont décentralisées, dans ce cas nous
trouvons une salle avec la commune.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Formation assurée par un professionnel employé en contrat chèque emploi association.

Un responsable bénévole de cette activité assure :
    Une séance préliminaire d’information et de planification
    La présentation du formateur à la première séance
    Un bilan final en fin de dernière séance
                                                                                           90


L’organisation des groupes, les correspondances et le suivi des ateliers sont assurés par la
secrétaire salariée de l’association qui fait appel au réseau de délégués communaux pour
organiser des groupes sur place.


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Une majorité de femmes ont assisté lors des premières formation, puis progressivement des
inscriptions par couple se sont effectuées.

A ce jour, nous avons formé ou perfectionné plus de 400 personnes sur le département
depuis 5 ans.

Un questionnaire distribué en fin de séance nous a permis d’évaluer la qualité de cette
formation : de très bonnes appréciations des participants ont été recueillies et des
demandes de révisions et de perfectionnement ont été formulées.

Perspectives envisagées :

Notre objectif actuel est donc de poursuivre la formation « Initiation » et de développer plus
amplement les deux formations complémentaires afin de répondre à la demande du public.

Par ailleurs, nous souhaitons étendre cette formation vers d’autres secteurs :
    Organismes d’insertion (adultes, demandeurs d’emploi)en offrant un complément à
        des interventions de formation que nous accomplissons déjà.
    Nouer des partenariats avec des associations de retraités et de personne
        handicapées qui seraient insérées dans nos groupes
    Toucher davantage les publics isolés
                                                                                          91


                                    FICHE n°20
                             CCAS Angers Espace Welcome
                               ANGERS – Pays de Loire


Le CCAS d’Angers est un organisme municipal chargé de la mise en œuvre de la politique
sociale de la ville : « Angers solidaire » avec pour objectifs de :
    placer les populations fragilisées au cœur de la cité
    accompagner les usagers de ses services afin qu’ils soient acteurs de leur avenir
    développer des services destinés aux retraités et personnes âgées

ORGANISME PORTEUR

CAS Angers Service Animation et Vie Sociale
Espace Welcome
49100 Angers
Tél./ Fax. 02 41 23 13 38
E-mail : mohamed.atmani@ville.angers.fr
Site Internet : www.angers.fr

Contact : M. Mohamed ATMANI, animateur
E-mail : mohamed.atmani@ville.angers.fr


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Animations « Restons branchés »

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
    Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

    Adultes
    Retraités
                                                                                            92


    Personnes âgées résidant en institution

Date de démarrage de l’action : depuis 2000


CONTEXTE DE L’ACTION

Devant la montée fulgurante des nouvelles technologies, nombre de retraités jeunes et
anciens, nous interpellent régulièrement en nous posant des questions sur l’utilisation de tel
ou tel outil. On remarque le décalage qui peut rapidement s’installer entre les initiés et les
non initiés. Mais devant une telle demande, nous ne pouvions pas y apporter une réponse
individualisée.

En effet, à la fin des années 90, il n’existait pas de réponses adaptées en terme
d’information ou de formation vers les retraités et les personnes âgées. C’est ainsi que sont
nées en 2000 les animations Restez Branchés.


Objectifs généraux :

    Réduire la fracture numérique entre les différentes générations, entre actifs et
     retraités.
    Vulgariser l’accès aux nouvelles technologies, notamment Internet

Objectifs opérationnels :

    Permettre aux publics, qui n’ont pas ou peu de chance d’être informés, d’accéder à
     des temps d’informations sur le NTIC

PUBLICS CIBLES

Les participants :

Le public retraités et personnes âgées

Les bénévoles :

Un groupe de 8 bénévoles retraités et non retraités se mobilisent depuis 2002 pour proposer
des temps d’informations sur des sujets liés aux évolutions technologiques.
                                                                                               93


Rencontres entre les publics :

La fête de l’Internet est l’action phare de cette démarche des vulgarisation des NTIC
conduite par le service animation et vie sociale de la ville d’Angers. C’est également
l’événement qui incite le public retraité a s’informer sur les évolutions et à vouloir aller plus
loin dans cette recherche d’information. c’est en quelque sorte une action « débloquante »
qui permet de démystifier tous ces termes qui peuvent paraître réservés seulement aux
jeunes.

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

      atelier informatique
      atelier Internet
      animations sur les nouvelles technologies
      mise en place de la Fête Internet

Des temps de conférences sont dans un premier temps proposes pour aborder des thèmes
varies tenant compte de l’actualité technologique.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Un animateur du SAVS, est mobilisé pour coordonner l’ensemble des actions initiées par le
service.
Une assistante est chargée du suivi administratif du dossier.
8 bénévoles retraités qui aident les personnes âgées.

Moyens techniques et supports logistiques et pédagogiques :

Une quinzaine d’ordinateur est mise a disposition pour permettre aux seniors de se rendre
compte de façon concrète de l’utilisation d’Internet.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION
Perspectives envisagées :

    Développer les temps d’informations tout au long de l’année en créant un dynamique
     intergénérationnel plus forte.
    Tenter d’ouvrir ces temps à d’autres publics en marge des évolutions technologiques.
                                                                                          94


                                     FICHE n°21
                               Association Le Créneau
                          SALLES-LA-SOURCE – Midi-Pyrénées


Association fondée décembre 2000, Le Créneau a pour objectif de favoriser les initiatives et
la participation à la vie locale, et contribuer au développement socio-éducatif des personnes
et des groupes.

L’association gère un centre de Loisirs sans hébergement, anime les centres de loisirs
périscolaires des écoles et organise les camps de vacances. Elle développe des initiatives
intergénérationnelles entre les enfants des centres de loisirs et les résidents de la Maison
de retraite de Cougousse, et les membres de l’association « Les Grapillous » (fêtes de Noël,
Pâques, ateliers de couture, jeux, et à venir la réalisation puis l’entretient d’un jardin .)

Elle anime également depuis juin 01 un espace multimédia labellisé EPN, lieu d’accès et
d’initiation aux Tic et d’expression de la citoyenneté.



ORGANISME PORTEUR

Association Le Créneau
Cougousse
12330 Salles la Source
Tél. 05 65 71 75 32
E-mail : lecreneau@wanadoo.fr

Contact : Mlle Aurélie PORRACHIA, directrice

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Donner un second souffle à l’EPN

Domaines de l’action :
                                                                                           95


      Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
      Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
      Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
      Création artistique, musicale et culturelle
      Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
      Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
      Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Jeunes adultes de moins de 25 ans
      Adultes
      Retraités
      Personnes âgées résidant en institution



CONTEXTE DE L’ACTION

La création d’un espace multimédia sur la commune de Salles la Source a été imaginé au
départ pour répondre à une demande d’adultes membres d’associations de parents
d’élèves de se former au multimédia, se sentant en décalage par rapport à l’évolution de
ces nouvelles technologies et à l’utilisation qu’en faisaient leurs enfants. Pour répondre à
cette demande, l’association a donc fait l’acquisition de six ordinateurs, mis en réseau dans
une salle municipale de Salles la Source.

Il n’y a pas de bibliothèque municipale, sur la commune et donc aucun accès aux savoirs.
Pour le moment aucun lieu n’est adapté pour accueillir le public ados, et lui permettre
l’accès a un lieu d’échanges, de rencontre d’expression. C’est une chance pour une
commune rurale comme la notre d’avoir un tel espace, il apparaît donc que cet endroit doit
être exploité à son maximum.

Objectifs généraux :

Faire de cet espace un lieu d’expression de la citoyenneté de chacun en :

    Démocratisant l’accès aux Technologies de l’Information et de La Communication
    Favorisant la dynamique locale et la prise d’initiative
    Permettant à chacun de s’approprier ces technologies
                                                                                           96


    Sensibilisant, initiant et formant la population aux TIC

Objectifs opérationnels :

      Accéder à l’organisation des savoirs
      Chercher et trouver une information
      Savoir se servir de l’informatique comme outils de travail et de recherche
      utiliser Internet
      Faire émerger des projets en commun et inter-générations (par exemple avec
       l’écriture d’un journal…)

Démarche intergénérationnelle :

Ce lieu vise à permettre à toutes les générations de pouvoir accéder aux TIC et de se
rencontrer au sein de notre structure et à travers nos actions diverses. Il est avant tout un
espace d’échanges : expositions, débats, lectures en groupe. Cet atelier pourra être
itinérant dans les villages demandeurs

PUBLICS CIBLES

Les participants :

      Les adolescents « espace ados »
      Les enfants du CLSH
      Les enfants du CLAE
      Tous les particuliers

Les bénévoles :

Bénévoles de l’association

Rencontres entre les publics :

Pour les ados et les enfants le projet est décidé avec eux et dans le cadre du projet
pédagogique du CLSH et du CLAE.

Les différentes générations se rencontrent au sein de la structure sur les temps de libre
accès ou lors d’actions spécifiques inters génération (par exemple dans le cadre du CLSH)

DESCRIPTION DE L’ACTION
                                                                                         97



Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Une salle communale dans le village de Salles la Source sera mise à disposition des
enfants, des jeunes et adultes de la commune. Elle est équipée de plusieurs postes
multimédias. Des modules de formation sont proposés aux adultes 3 à 4 fois par semaine.
Ces cours devront permettre d’échanger, d’être autonome face à l’outil et de réinvestir
l’apprentissage.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Un animateur multimédia anime les ateliers, tient les permanences…
Animateurs du mouvement Francas

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Perspectives envisagées :

    création d’un journal et d’un site web : réaliser des supports à l’expression de
     chacun, par et pour les habitants de la commune et les acteurs locaux ( écoles,
     CLSH, associations des Aînés, mairie, les différentes associations locales qui …)
    ateliers de découverte au multimédia dans le cadre du CLSH
    accueil de classe aux deux écoles de la Commune, en concertation avec les
     équipes enseignantes
    ateliers d’accompagnement scolaire
    service aux associations locales
    animations ponctuelles pour découvrir l’usage du multimédia
    mise à disposition de différents supports permettant à chacun de s’auto-former
                                                                                         98


                                     FICHE n°22
                                   CyberAtlantys
                               ROYAN – Poitou-Charentes



Le CyberAtlantys est un service mis en place par la mairie de Royan qui a ouvert ses
portes en juillet 2000 pour permettre à tous d’avoir un accès aux TIC quels que soient leurs
revenus et leurs compétences informatiques. C’est un service public numérique destiné à
toutes les générations, aux mal et non voyants et aux handicapés.


ORGANISME PORTEUR

Mairie de Royan
Service Informatique - CyberAtlantys
Hôtel de Ville – 80 av. de Pontaillac
17200 Royan
Tél. 05.46.23.47.97. Fax. 05.46.39.15.87.
E-mail : cyberatlantys@mairie-royan.fr
Site Internet : www.mairie-royan.fr

Contact : M. François CHAUVEAU, responsable du Service Informatique
E-mail : f.chauveau@mairie-royan.fr

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Initiation TIC

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
    Initiation à l’outil informatique (Windows, traitement de texte, tableur, PAO)
                                                                                           99


Publics ciblés :

    Retraités
    Personnes âgées résidant en institution


CONTEXTE DE L’ACTION

Dans la continuité des projets du CyberAtlantys, en 2006, la structure propose des initiations
à l’utilisation des TIC par des modules destinés aux débutants et aux utilisateurs déjà
confirmés. Les aînés désiraient pouvoir s’initier à Internet, autant pour la consultation de
sites que pour la communication par mail. Ils souhaitaient pouvoir être autonomes lors de la
recherche d’informations, et étaient intéressés de recevoir par email des nouvelles et des
photos de leurs petits enfants, souvent éloignés géographiquement. Les aînés désiraient
être initiés aux TIC pour ensuite obtenir un ordinateur à la maison.

Ce sont nos aînés qui ont le plus besoin de découvrir les TIC afin de partager ce monde
moderne avec leurs enfants et petits enfants. L’initiation aux TIC au CyberAtlantys est le
premier pas avant de se sentir autonome afin d’acquérir un ordinateur à la maison.

Objectifs généraux :

L’autonomie des aînés sur Internet et l’outil informatique en général

Objectifs opérationnels :

Initiation à l’outil informatique (Windows, traitement de texte, tableur, PAO, Internet)


PUBLICS CIBLES

Les participants :

Population du Pays Royannais à la retraite

Les bénévoles :

Des 2 associations

Rencontres entre les publics :
                                                                                           100



Le public visé a été informé par l’université Inter-Ages de Royan, ainsi que par le
CyberAtlantys.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

La rencontre du public a été facilitée par la fréquence hebdomadaire des conférences
organisées par l’Université Inter-Ages, ainsi que par la forte fréquentation du CyberAtlantys.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Les formations sont délivrées périodiquement dans la salle Internet du CyberAltantys, les
mercredis matins, par un agent du CyberAtlantys.

En collaboration avec l’Université Inter-Ages, leurs adhérents se voient proposer différents
modules :

1 – initiation Internet et Word (10h)
2 – initiation Publisher, approfondissement Word (10h)
3 – initiation Excel (5h)
4 - initiation Windows (2h30)

La formation proposée initialement (en 2004) était essentiellement basée sur
l’apprentissage d’Internet (recherche de sites, d’informations, gestion d’une boite aux lettres
électronique).


Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

    Les réservations pour la participation aux formations sont prises par un agent de
     l’Université Inter-Ages
    Les formations sont délivrées par un agent du CyberAtlantys
                                                                                         101



BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Au terme de l’année 2005, 42 personnes ont été initiées à l’utilisation d’Internet, 9 à
l’utilisation d’un traitement de texte et à un logiciel de PAO : 18 personnes ont suivi cette
formation en 2004, et 24 en 2005.

Les bénéficiaires de cette action en sont tous enchantés. Ils sont devenus autonomes face à
l’outil informatique et à Internet, c’est pourquoi la plupart sont désormais équipés d’un
ordinateur chez eux.

A la demande du public concerné par cette action, d’autres modules de formation sont
délivrés dans le courant de l’hiver 2005-2006. Le public peut se former à l’utilisation
d’Internet, d’un traitement de texte, d’un logiciel de publication, et d’un tableur.

Perspectives envisagées :

Les acteurs de l’action ont pour perspectives sa pérennité, son déploiement et sa diversité,
que l’action se poursuive et touche davantage de personnes.
                                                                                         102


                                      FICHE n°23
                                   CCAS de Besançon
                                BESANCON – Franche-Comté



PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Livre de transmission culinaire « Recettes d’hier et d’ailleurs »

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective

Publics ciblés :

         Enfants et adolescents
         Jeunes adultes de moins de 25 ans
         Adultes
         Retraités
         Personnes âgées résidant en institution
         Personnes handicapées

ORGANISME PORTEUR

CCAS de Besançon
9 rue Picasso BP 2039
25050 Besançon
Tél. 03 81 41 21 21 Fax. 03 81 52 92 56
E-mail : ccas@besancon.fr
Site Internet : www.besancon.fr

Contact : Mme Pascale VINCENT responsable de la Mission Inter-âges
E-mail : pascale.vincent@besancon.fr

CONTEXTE DE L’ACTION
                                                                                          103


L’originalité du projet se situe dans la démultiplication d’un projet émanant d’un quartier de
la ville. Un groupe de femmes, souvent jeunes mamans ou primo-arrivants, qui, dans le
cadre des Espaces solidaires, ont décidé de créer un atelier cuisine et de proposer 2 fois
par mois des tables d’hôtes autour des recettes de leur pays d’origine. Elles ont également
voulu faire goûter leurs plats favoris à des résidentes d’un logements-foyer, âgées autour de
80 ans.

Très rapidement, les aînées ont souhaité elles aussi faire découvrir leurs spécialités. Au fur
et à mesure des échanges s’est construit un projet de livre partagé avec des femmes
habitant différents quartiers de la ville. En cherchant à répondre à cette demande, il est
apparu que dans des autres quartiers existaient également des groupes de femmes qui se
retrouvaient autour de la cuisine, soit accompagnées par le CCAS, soit par des associations
partenaires.

Objectifs généraux :

      Développer à travers un projet des liens intergénérationnels de proximité
      Développer un projet qui favorise le travail en réseau
      Permettre de valoriser les diversités culinaires et culturelles des bisontins
      Favoriser les échanges de recette et les pratiques alimentaires

Objectifs opérationnels :

    Favoriser l’apprentissage de la langue française
    Initier les participants à la bureautique et à la photographie numérique
    Transmettre les savoir-faire personnels et des valeurs symboliques de la recette
     choisie
    Se familiariser avec l’utilisation de nouveaux ingrédients, de la pesée des
     composants et des méthodes d’hygiène alimentaire

Démarche intergénérationnelle :

C’est un projet qui développe le lien social, sur un quartier dans un premier temps, puis qui
s’étend sur les autres quartiers de la ville et se prolonge par la rencontre de tous les
participants dans un même lieu (présentation de la maquette du livre, photos du groupe,
présentation finale du livre, présentation du livre lors de diverses manifestations (à
Besançon, à Paris...)
                                                                                              104


PUBLICS CIBLES

Les participants :

    Des femmes immigrées et/ou françaises en situation précaire, ayant besoin de
     reconnaissance de leur savoir faire et en demande d’apprendre les nouvelles
     technologies.
    Des femmes âgées vivant à domicile ou dans les logements-foyers

Les bénévoles :

Bénévoles des différentes associations partenaires

Rencontres entre les publics :

Les référents des différents publics ont, lors de leurs activités habituelles, proposés le
projet, en montrant que ce dernier était un aboutissement d’autres actions.

Le premier groupe de femmes ont participé à un séjour de vacances avec des résidentes
d’un logements-foyer. La continuité des contacts a permis rapidement une complémentarité
dans la réalisation par l’apport du savoir-faire des anciens et par la possibilité d’utiliser les
ressources du logements-foyer (cuisine, PAM). Cette complémentarité a été initiée à
l’ensemble des secteurs.

Deux rencontres de tous les participants, une pour présenter la maquette du livre, une
deuxième pour la remise d’un exemplaire du livre à chaque participant.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

Bien qu’il y ait eu une volonté commune d’adhérer au projet, chaque groupe de chaque
quartier avait sa propre idée du livre, il a été nécessaire de coordonner tous les groupes
pour les intégrer dans un travail commun. La réalisation de la boite à outil a été un élément
déterminent à ce stade du projet. Celle-ci reprend toute les opérations à réaliser, la
réalisation culinaire, les photographies à réaliser, et la méthode pour la saisie informatique
des recettes.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :
                                                                                              105



Les ateliers ont été réalisés dans 8 quartiers différents de la ville, en lien avec les acteurs de
ces secteurs. Le nombre de réalisations de recettes a été différent selon les secteurs, une
seule pour certains, jusqu’à 10 pour d’autres.

Validée par Jozelyne Lotz-Choquart, grand chef du restaurant Mungo Parka, la conception
des recettes a été réalisée dans les cuisines des logements-foyers. Le recueil, la
retranscription des recettes et les prises de photos ont été effectuées dans le cadre des
PAM. Présents dans chaque logement-foyer et gérés par le CCAS de Besançon, les PAM
allient la mise à disposition d’outils (ordinateurs, Webcam, accès Internet, imprimante,
scanner) et un accompagnement à leur utilisation.

    Pour chaque recette, une histoire en lien soit avec le mets lui-même, soit avec le
     pays ou la région d’origine. La forme et l’expression de chacun des participants ont
     été respectées, ce qui donne à l’ouvrage une diversité dans sa présentation et une
     réelle spontanéité.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

    Agents sociaux des Espaces solidaires
    Responsables de logements foyers
    Cuisiniers des logements foyers
    Agent de développement des points d’accès multimédia
    Chef de cuisine d’un restaurant de la ville : Jozelyne Lotz-Choquart, grand chef du
     restaurent Mungo Parka
    Responsables et bénévoles des associations partenaires

Moyens techniques et supports logistiques et pédagogiques :

    cuisines logements foyers
    ordinateurs des Points d’Accès Multimédia

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en œuvre de l’action :

Facteurs facilitateurs :
    La connaissance professionnelles des cuisiniers pour expliquer les normes
      d’hygiène, pour apprendre à peser las ingrédients...
    La connaissance professionnelles de l’agent de développement en informatique pour
      la formation des participants.
    La diversité des publics participants
                                                                                             106


    L’engagement dans le projet d’un chef de cuisine d’un restaurant de la ville

Les difficultés de cette étape ont surtout été de faire travailler ensemble des professionnels
venant de métiers très différents, en faisant oublier un peu les spécificités de chacun, et
ainsi pour se mettre à la portée de tous.

COMMUNICATION ET VALORISATION

Outils et supports de communication :

Le livre « Recettes d’hier et d’ailleurs »

Médiatisation (expositions, projection, couverture presse et médias) :

      Presse locale
      Présentation lors des Rendez-vous de l’âge
      Livre exposé et vendu en librairie
      Presse nationale (UNCCAS, ODAS)

Une centaine d’exemplaires de l’ouvrage a été vendue dans une librairie de la ville, et
environ 200 par le CCAS. 150 à 200 ont été offerts lors de différentes manifestations de la
ville.

Impact auprès des habitants, partenaires, équipes, bénévoles… :

La valorisation de la transmission sous toutes ses formes est un enjeu pour l’intégration des
personnes issues de l’immigration. A ce titre, permettre à des femmes étrangères de
montrer et d’échanger leurs recettes avec des femmes plus âgées françaises, favorise
l’insertion des mères dans les quartiers de la ville... et réaffirme le rôle éminent que peuvent,
et doivent jouer les personnes âgées dans l’enracinement du lien social.

Ce projet permet de lutter contre l’illettrisme. Pendant les rencontres du groupe, on parle
français et il faut se comprendre pour réussir la recette. Comprendre les mots, apprendre le
vocabulaire, faire des phrases, apprendre les chiffres, les mesures (dosages, pesées,
températures...) ont été des conséquences du projet.

Les équipes sont valorisées d’avoir participer à la rédaction d’un livre, préfacé par le chef de
cuisine d’un grand restaurant bisontin. Les personnes se sentent reconnues dans leur travail
par la communication importante autour du livre.
                                                                                              107


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Le livre a été édité à 800 exemplaires. La centaine mise à disposition dans une librairie de la
ville a été vendue rapidement. Une centaine a également été vendue lors des Rendez-vous
de l’âges 2005 et il a été proposé à Paris lors du marché de Noël du Village de la Fraternité
du 15 au 18 décembre 2005 où il a reçu un bon accueil.

Un exemplaire du livre a été remis par la Vice-présidente de CCAS à chaque participant, en
présence des partenaires et du Chef de cuisine. Cette démarche a permis de valoriser
l’action et leurs auteurs.

La réalisation du livre a permis de développer une méthode : celle d’un projet commun,
mené simultanément dans plusieurs lieux par des réalisateurs débutants en informatique,
guidés par un plan d’action précis et accompagnés ponctuellement par une animatrice.

Perspectives envisagées :

Si le bilan à court terme est très positif pour les participants (accueil du livre par les médias,
par le public bisontin...), une solide évaluation à moyen et long terme devra être envisagée
reprenant sous forme de bilan :
     si les participants ont gardé leurs acquis en matière de pratique culinaire, de
        modification des habitudes alimentaires, d’utilisation de l’outil informatique...
     si ils ont gardé l’envie de faire des projets ensembles
     si ils ont gardé des contacts entre les membres du groupe, avec les autres groupes...

Ces outils d’évaluation restent à ce jour à préciser, ils seront réalisés sous forme de
questionnaire aussi bien à destination des usagers, que des professionnels en lien avec la
Mission Evaluation du CCAS.

Les groupes sont en attente de poursuivre le projet, ils continuent à se rencontrer, à faire et
à déguster de la cuisine ensemble.

Il semble possible avec sans doute quelques adaptations, de développer ce projet qui
pourrait servir de base à la réalisation d’un site Internet « Cuisine du monde ». Ce site,
pourrait être animé à partir des foyers logements, en lien direct avec un autre site issu d’une
dynamique territoriale, initiée également par le CCAS, autour des mémoires de
l’immigration.
                                                                                       108


                                    FICHE n°24
                      Centre Technique d’Aide aux Associations
                          ANGOULEME – Poitou-Charentes


Le Centre Technique d’Aide aux Associations (CTAA) est une association loi 1901
fondée en 1980 exerçant des activités prestataires ou non en matière de communication
sociale et de soutien à la vie associative à destination des associations charentaises. Ses
principales activités sont liées au développement des nouvelles technologies par un service
de maintenance, de création de sites Web et d’un espace public numérique nommé « Le
KALEI ». C’est également un ensemble de services proposés aux membres associatifs
(Point d’Appui aux Associations et Centre du Bénévolat) ainsi que deux services
sonorisation et reprographie spécialisés dans la communication associative.

Le CTAA, partenaire des associations, concourt au développement associatif local par une
participation active aux événementiels organisés sur l’ensemble de l’agglomération
angoumoisine.

ORGANISME PORTEUR

Centre Technique d’Aide aux Associations
138 route de Bordeaux
16000 Angoulême
Tél. 05.45.38.23.70 Fax. 05.45.38.59.90
E-mail : info@ctaa-charente.org
Site Internet: www.ctaa-charente.org
Site internet : http://www.imaginonsdemain.fr/Programme.aspx?idTheme=7

Contact : Mlle Chrystelle MANUS, coordinatrice
KALEI, Espace Franquin
1 ter boulevard Berthelot, 16000 ANGOULEME
Tel. : 05.45.37.07.32
E-mail : coordinatrice@memoires-vivantes.org

Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :
                                                                                          109


       Site web « Mémoires vivantes »

Domaines de l’action :

      Enfants et adolescents
      Adultes
      Retraités
      Personnes âgées résidant en institution
      Personnes handicapées

Publics ciblés :

      Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
      Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
      Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
      Autre : Valorisation du patrimoine et cohésion sociale



CONTEXTE DE L’ACTION

Opération née des constats et des volontés suivants :
   existence d’une fracture numérique sur le territoire de la Communauté
      d’Agglomération du Grand Angoulême
   favoriser la cohésion sociale et les liens intergénérationnels dans les quartiers
      notamment par une démarche participative
   collecter et de préserver la mémoire collective dans une opération de valorisation du
      patrimoine et d’appropriation des Nouvelles Technologies

Objectifs généraux :

    Opération de valorisation et de découverte du patrimoine culturel de proximité,
    Sensibilisation et appropriation de l'outil Internet par le site www.memoires-
     vivantes.org,
    Mobilisation et collaboration entre les acteurs associatifs et institutionnels,
    Développement de la cohésion sociale, et de la relation intergénérationnelle et
     communautaire inscrit dans une logique de rassemblement et d'identité locale.

Objectifs opérationnels :
                                                                                          110


    Inscription dans une logique de rassemblement et d'identité, attachée à Mémoires
     Vivantes, par sa dimension sociale et culturelle,
    Appropriation des TIC favorisée par cette démarche collective,
    Valorisation des travaux, des études et des recherches réalisées par des particuliers
     ou des institutions,
    Mise en place d'évènements et d'animations dans les quartiers et les communes
     autour du thème de la mémoire, sollicitant la participation des habitants,
    Restitution dynamique de notre histoire pour mieux appréhender notre présent et
     notre avenir.

Démarche intergénérationnelle :

Tout type de public est invité à participer aux ateliers de collecte de mémoire et à échanger
leurs souvenirs et récits de vie sur la commune ou le quartier étudié. L’objectif étant. Les
questionnaires traitent de thématiques générales comme l’industrie, l’artisanat, le
commerce, l’agriculture, l’environnement, le paysage et l’architecture, les sports, les jeux,
les fêtes, la vie quotidienne,…

PUBLICS CIBLES

Les participants :

      Habitants des quartiers et des communes
      Collectivités
      Résidents maison de retraite
      Associations et clubs d’aînés
      CSCS/MJC

Les bénévoles :

Les bénévoles des associations partenaires

Rencontres entre les publics :

Toute nouvelle étude de quartiers et de communes induit l’organisation d’une réunion
d’information sur l’opération « Mémoires vivantes » et sur le site qui sera créé au terme des
séances d’ateliers.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :
                                                                                          111


Excellente mobilisation et implication des habitants, des associations de proximité et des
collectivités très sensibles à cette thématique de mémoire collective.

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Le pivot du projet est la création de ce site Internet dédié à la mémoire locale, alimenté par
des récits, des témoignages et des travaux de recherche soit par le biais d’Internet, du
courrier ou de la participation à des ateliers mémoire. Une place importante est accordée
aux documents iconographiques.

Les publics sont invités à participer aux ateliers de collecte de documents oraux, écrits et
iconographiques organisés dans les locaux de nos partenaires associatifs et institutionnels
(mairie, comités de quartier, CSCS/MJC, Espace Franquin-Angoulême), où des
permanences libres de recueil et d’échange sont aménagées le vendredi matin de 9h00 à
12h00.

Ces séances de 1h30 ont eu lieu le soir après 18h ou l’après midi vers 14h.

Un thème est abordé à chaque séance suivant un questionnaire et les témoignages sont
recueillis à l’aide d’un enregistreur numérique, et les documents iconographiques sont
directement numérisés à l’aide d’un scanner portable.

Pour récolter des témoignages oraux, écrits ou documents iconographiques, des
questionnaires types traitent de thématiques générales comme l’industrie, l’artisanat, le
commerce, l’agriculture, l’environnement, le paysage et l’architecture, les sports, les jeux,
les fêtes, la vie quotidienne…, ont été élaborés par des scolaires.

Des ateliers d’échanges intergénérationnels entre scolaires et aînés ont été montés.


Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Un animateur « Mémoires vivantes » qui gère le bon déroulement de l’animation, le recueil
et le traitement des documents

Impact auprès des habitants, partenaires, équipes, bénévoles… :
                                                                                   112


Prise de conscience devant l’importance de conserver cette mémoire collective avant
qu’elle ne disparaisse.


BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

    Le site collectif « Mémoires vivantes »         par thématiques ou par entités
     géographiques http://www.memoires-vivantes.org a été créé
    Autre appréhension de l’histoire et de la mémoire collective
    Cohésion sociale entre aînés et scolaires appréciée
    Efficacité du travail en équipe composée de 2 personnes

Perspectives envisagées :

    Développement des outils numériques pour optimiser la participation des personnes
     à mobilité réduite notamment et personnes isolées
    Prolonger la démarche participative auprès de ces publics à l’aide de Webcams
     pour permettre le suivi des ateliers en direct
    Recherche de soutien financier pour élargir cette action sur le département de la
     Charente
                                                                                            113



                                        FICHE N° 25
                                      Cyberclub accès
                                     MARCHE - Vendée




ACCES est une association de la Communauté de commune du Pays de Palluau créée en
juin 05, ouverte à tous et a pour vocation de promouvoir la culture et le sport. La
Communauté comprend 9 communes et 8.600 habitants (recensement de 1999).
Cyberclub-acces est une activité issue de cette association dans le but : offrir un accès
facile à l’utilisation d’un PC et d’Internet (étudiants, touristes, etc.), proposer des cours
d’initiation Windows, traitement de texte et Internet à des tarifs accessibles à tous, permettre
aux personnes à la recherche d’emploi, de faire leur CV et des recherches d’emploi sur
Internet (ANPE trop loin et restriction d’accès Internet).


ORGANISME PORTEUR

CYBERCLUB-ACCES
10 rue du Calvaire
85190 Maché
Tél. 02 51 55 64 60
E-mail : cyberclubacces@wanadoo.fr
Site Internet : www.cyberclub-acces.org

Responsable du projet : M. Jean-Claude ROBERT, président exécutif
E-mail : jcr400@wanadoo.fr

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          L’informatique, mais c’est simple !
                                                                                          114


Domaines de l’action :

      Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
      Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
      Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
      Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
      Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
      Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
      Echange et sociabilité à distance
      Autre : …Cours sur site à l’Initiation et utilisation d’un PC et Internet

Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Jeunes adultes de moins de 25 ans
      Adultes
      Retraités



CONTEXTE DE L’ACTION

Demandes constantes et importantes sur l’utilisation d’un PC et comment fonctionne
Internet ? Pourquoi faire ? C’est dangereux, etc. C’est cher et je n’ai pas les moyens. Notre
public est rural et sans la volonté du Conseil Général de Vendée nous serions encore sans
Internet haut débit. Avec le haut débit arrivant dans les foyers la donne a changé, la
demande du comment ça marche et du combien ça coûte, et du, je n’ai pas les moyens
financiers, nous ont poussés à créer un lieu accessible à tous.

Objectifs généraux :

    Lutter contre la fracture numérique en mettant à disposition des habitants un lieu
     équipé et en organisant des formations.

Objectifs opérationnels :

    Accès libre ouvert tous les jours aux équipements : bureautique, accès à Internet,
     messagerie, etc..,
    Cours d’initiation : Windows, traitement de texte et Internet à des tarifs accessibles à
     tous
                                                                                        115



Démarche intergénérationnelle :

Un lieu ouvert à tous : jeunes, étudiants, adultes, personnes à la recherche d’un emploi,
touristes, retraités…


PUBLICS CIBLES

Les participants :

    Les jeunes bien sûr à partir de 12 ans.
    Des étudiants évidemment pour la rédaction de leur travaux.
    Des chercheurs d’emploi pour la consultation de site impossible à l’ANPE et rédiger
     leur CV.
    Les touristes pour prendre connaissance de leurs courriers/affaires et les étudiants
     étrangers pour prendre connaissance de leur cours et/ou inscriptions aux écoles.

Pour les cours d’initiation : des adultes et des retraités, en majorité des femmes, la plus
jeunes la quarantaine et la plus âgée 78 ans.

Les bénévoles :

8 bénévoles

Rencontres entre les publics :

Ils ont été informés par la presse locale, affichage dans les mairies et résidences mobile-
home/campings locales et chez les commerçants de nos communes.

Nous créons des cours à la demande par petits groupes de 3 à 5 personnes maximum, ce
qui crée un environnement de franche camaraderie et d’amitié où chacun pose ses
questions sans timidité. Les rencontres ont lieu dans le local du club.




DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :
                                                                                        116



Accès libre tous les jours : bureautique, Internet, etc..

Stages d’initiation : deux fois par semaine à raison de 2 heures (14h30 à 16h30 ; 18h30 à
20h30).

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Toutes les personnes sont bénévoles :

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Le libre service est fréquenté régulièrement par les étudiants et chercheurs d’emploi. Le
mercredi par des Teenagers (surveillance d’un adulte). Des hommes et des femmes
presque en parité plutôt des jeunes. 16 personnes ont suivi les cours en 6 mois, âgés entre
40 et 78 ans, dont 90% des femmes, ces personnes sont issues du monde agricole,
industriel… De nouvelles demandes des couples de retraités sont en croissance.

Ces personnes sont motivées à la fois par des utilisations personnelles (communiquer avec
leurs enfants et petits enfants) mais aussi pour des raisons professionnelles et de leur
engagement bénévole (retraités) au sein d’associations : traitement de textes pour rédiger
des comptes-rendus, excel pour la gestion.
117
                                                                                         118



                                     FICHE N° 26
                             Espace Multimédia de Val Cenis
                             LANSLEBOURG – Rhône-Alpes



L’espace multimédia de Val Cenis, créée en décembre 2003, regroupe un espace public
numérique et la bibliothèque municipale. Il est régi par la commune de Lanslebourg Mont
Cenis. Ces missions sont la lecture publique, l’accès à Internet et la formation aux TIC. Son
public regroupe la population locale et les vacanciers de la station de Val Cenis.

ORGANISME PORTEUR

Espace Multimédia de Val Cenis Lanslebourg
1, rue de la Chaîne
73480 Lanslebourg
Tél. 04 79 05 53 16 Fax. 04 79 05 82 50
E-mail : espace-multimedia-valcenis@wanadoo.fr
Site Internet : www.espace-multimedia-valcenis.com
www.lanslebourg-montcenis.fr

Contact : Mlle Marjorie ASSELINEAU, responsable de l’Espace Multimédia
E-mail : marjorie.asselineau@lanslebourg-montcenis.fr

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          L’école de Lanslebourg au temps de nos grands-parents

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
    Création artistique, musicale et culturelle
                                                                                          119


Publics ciblés :

    Enfants et adolescents
    Adultes
    Retraités

CONTEXTE DE L’ACTION

L’objectif de l’opération était de faire se rencontrer et échanger dans un même lieu culturel
deux générations : les petits enfants et leurs grands parents sur le thème fédérateur de
l’école.

Objectifs généraux :
Découverte par les enfants de la vie de leurs aînés au même âge pour impulser un
rapprochement générationnel
Objectifs opérationnels :
    Organisation de rencontres
    Création d’une exposition
    Création d’un support livre

Démarche intergénérationnelle :

En s’appuyant sur les compétences des jeunes et les souvenirs et l’expérience des aînés,
un échange est possible entre ces deux générations à partir de thèmes fédérateurs.


PUBLICS CIBLES

Les participants :

En ce qui concerne l’opération sur son ensemble à savoir, la création de l’exposition, les
acteurs concernés par le projet intergénérationnel sont :

    les enfants scolarisés dans les classes primaires et plus spécifiquement la classe de
     CM1 et CM2
    des retraités et des personnes âgées membres de l’association des aînés ruraux et
     autres grands parents motivés par le projet
                                                                                            120


L’école a été sollicitée lors d’une réunion présentant les actions de partenariat développées
annuellement entre l’espace multimédia et celle-ci. Les aînés ruraux ont été sollicités par
l’intermédiaire d’une rencontre organisée à l’Espace Multimédia sous forme d’un atelier
découverte. Des interventions pour le suivi de l’opération ont eu lieu lors de leur réunion
hebdomadaire.
Les bénévoles :

Il est à noter une forte implication de l’équipe bénévoles de l’espace multimédia en terme
de moyens humains et ceux de l’association des aînés ruraux pour la mobilisation des
retraités et des personnes âgées.

Rencontres entre les publics :

En fonction de l’état d’avancement du projet, les rencontres avec les partenaires ont eu des
fréquences variables. Dans la phase de préparation, des rencontres mensuelles ont eu lieu
d’une part avec l’école et d’autre part avec l’association des aînés ruraux.

Dans la phase de finalisation de l’exposition, les rencontres avaient lieu à une fréquence
hebdomadaire voire plus si nécessaire. Pendant le mois d’exposition, les rencontres
informelles s’organisaient lors des visites de l’exposition. Les visites étaient possibles tous
les jours du lundi au samedi de 17h00 à 20h00 durant 4 semaines.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

    Echange Aînés – Scolaires sous forme de questions- réponses pour la conception
     de panneaux d’exposition.
    Atelier d’écriture à la plume à destination des enfants encadrés par les aînés.
    Conception sur PC par les enfants des panneaux d’exposition relatant les échanges
     aînés-ruraux
    Séance de lecture commune de l’exposition et renouvellement des échanges avec
     les aînés à destination de l’ensemble des classes de primaire et maternelle.
    Rassemblement des photos de classes des différentes générations et atelier
     organisé avec les aînés ruraux pour se souvenir des noms des personnes présentes
     sur les photos (réalisation de calques présentant ces noms par les aînés)
    La réalisation complète d’une exposition appelée « L’école de Lanslebourg au
     temps de nos Grands Parents ».
                                                                                         121


Ces activités se sont déroulées dans l’Espace Multimédia, les deux écoles et dans les
locaux du club des aînés ruraux.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Intervention des professionnels : personnel de l’espace multimédia intervenant lors des
rencontres aînés – enfants, dans la conception de l’exposition, dans la communication et
les relations extérieures. Le personnel a également assuré les permanences pendant les
horaires d’ouverture de l’exposition.

Intervention des bénévoles : l’espace multimédia travaille avec une équipe de bénévoles.

Impact auprès des habitants, partenaires, équipes, bénévoles… :

L’exposition a connu un très grand succès auprès de la population locale. De nombreux
visiteurs vacanciers sont venus découvrir le travail réalisé par les aînés et les enfants.
L’exposition d’anciennes photos de classes sous la forme d’un jeu « Les reconnaissez –
vous » a été très appréciée.

Les partenaires écoles et association des aînés ruraux ont fortement appréciés les
échanges fructueux des rencontres et de nouveaux projets prenaient déjà forme lors des
dernières rencontres. Les bénévoles de l’équipe se sont fortement investis dans le projet
qui a servi à renforcer les liens dans l’équipe.

L’espace multimédia est également très satisfait de cette opération en terme de
fréquentation. De plus, des personnes ont découvert le lieu et ont choisi de s’inscrire à la
bibliothèque et sont maintenant des lecteurs réguliers.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Les objectifs de l’opération sont atteints pour l’ensemble des partenaires et pour l’Espace
Multimédia. Les rencontres organisées dans ce cadre ont été très productives en terme de
réalisation d’écrits retraçant les échanges entre les aînés et les enfants.
                                                                                             122


En terme de fréquentation, l’Espace Multimédia a attiré de nouveaux publics et en nombre
important. Il a pérennisé les relations avec ses nouveaux visiteurs par de nombreuses
inscriptions suite aux visites.

Perspectives envisagées :

Une brochure sera réalisée courant février 2006 pour garder la trace de ces opérations.
Il est envisagé de ré-exploiter l’exposition durant l’été 2006 (juillet et août) dans les locaux
de la Maison Franco Italienne du Mont Cenis à la frontière franco italienne. C’est un lieu de
passage très important de publics français et italiens. Il conviendra donc de traduire
l’ensemble des documents en italien.
Pour entretenir les liens créés, il est envisagé courant 2006 de réaliser un nouveau
partenariat intergénérationnel sur un nouveau thème qui pourrait être « Les métiers
d’autrefois dans nos villages ».
                                                                                            123


                                      FICHE N° 27
                                      Médiagraph
                                 NANTES – Pays de la Loire



L'association Médiagraph, fondée en mai 1997, est composée de personnes
engagées dans la conduite et la promotion d'actions de sensibilisation et de formation
du public à l'ordinateur et au multimédia. Démocratiser les NTIC en initiant le plus
grand nombre. L'association favorise les échanges inter-générations autour de
l'ordinateur. Les publics sont : les associations, les organismes d'intérêts publics, les
particuliers de tous âges. Le jeune public. Les activités : ateliers de sensibilisation,
stage de perfectionnement, atelier de création photo et texte…, atelier internet e-mail,
formation professionnelle, accès accompagnés EPN….


ORGANISME PORTEUR

Association Médiagraph - Pôle multimédia associatif
Maison des associations
8, rue d’Auvours
44000 Nantes
Tél. 02 40 12 19 12 Fax. 02 40 12 19 12
E-mail :asso.mediagraph@wanadoo.fr
Site Internet : www.mediagraph-asso.net

Contact : Mmes Catherine BOURMIER et Cécile THOMAS, coordination –projets –
formations
E-mail :asso.mediagraph@wanadoo.fr

Espace numérique


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Cyber thé

Domaines de l’action :
                                                                                            124



    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Soutien éducatif et scolaire des enfants et adolescents
    Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
    Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)
    Accès à autres informations (intérêt professionnel, personnel…)
    Aide aux entreprises (TPE-PME-PMI, artisans, commerçants, jeunes créateurs
     d’entreprises)
    Echange et sociabilité à distance

Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Jeunes adultes de moins de 25 ans
      Adultes
      Retraités
      Personnes âgées résidant en institutions
      Autres : porteurs de projets professionnels, associatifs




CONTEXTE DE L’ACTION

En 97, il n’existait pas ou peu de lieux sur la région nantaise qui apportent aux personnes
éloignées de l’informatique (retraités, associations, demandeurs d’emploi, jeune public)à la
fois les connaissances de base et l’utilisation pratique, créative des NTIC dans la vie
quotidienne et dans le cadre de projet professionnel. Dès la création de l’association
Médiagraph, celle-ci s’est donnée pour objectif de créer un pôle multimédia adaptés aux
attentes des publics. Les actions menées pendant 5 ans ont permis d’examiner comment,
les nouvelles technologies étaient capables de transformer les conditions de vie des
usagers :

Lien social, lien renforcés entre les générations, Formations, recherche d’emploi,
dynamique dans les initiatives personnels et professionnels, tutorat spontané, entre-aide
échanges d’informations… création de clubs « Cyberthé » lieu d’accès Internet, accès
prioritaire aux retraités « généalogie ».

Objectifs généraux :
                                                                                           125



    Comprendre l’enjeu des NTIC au niveau social, culturel, associatif
    Initier le plus grands nombres aux NTIC, Démocratiser les outils, et faciliter leur
     appropriation. Favoriser les liens inter génération (création d’un cyberthé)
    Savoir les utiliser dans la vie courante et professionnel

Objectifs opérationnels :

    Impulser une dynamique en développant l’accès aux pratiques numériques pour des
     petites et moyennes structures dépourvues de matériels
    Utilisation créative et/ou pratique dans la vie quotidienne associative/citoyenne
    Initiation de base, optimisation des compétences dans le cadre de la formation
     professionnelle, implication sociale via le bénévolat, soutien entre adhérents de
     l’association (toutes générations) par l’entraide
    Favoriser et valoriser les initiatives, l’entreprenariat, professionnelles ou
     personnelles : retour à l’emploi, création d’activité, émancipation personnelle/lien
     social renforcé, utilisation des réseaux. S’inscrire dans la dynamique locale
     citoyenne et associative

Pour le public retraité :

    Maintenir les liens avec les proches, échange et liens avec les petits-enfants,
     approche de l’outil par l’utilisation de jeux, sites pédagogiques, soutien scolaire…
    Se Faciliter la vie et satisfaire sa curiosité : démarches administratives, achats en
     ligne, sites impôts, Ville, caisse de retraite, VPC achats de jouets…, supermarché,
     réservation train- hôtels, informations et réservation de spectacles, accès bourse,
     généalogie…
    Se découvrir de nouveaux centres d’intérêts : mise en page et édition de textes,
     apprentissage de la photo numérique, création de dessins et illustrations. Création
     de pages Web, venir librement au Cyberthé (accès accompagnés aux outils) faire
     des recherches ou saisir un texte, numériser une image, envoyer un mail aux
     enfants… Se retrouver entre amis ou lier connaissances en partageant un loisir
     commun.

Démarche intergénérationnelle :

Un lieu d’accueil intergénérationnel avec un espace convivialité.


PUBLICS CIBLES
                                                                                               126



Les participants :

    Public majoritairement éloignés des NTIC sur le territoire de la Communauté urbaine
     de Nantes :
    Retraités
    Demandeurs d’emploi en création d’activité
    Jeune public
    Femme en réinsertion professionnelle
    Associations

Les bénévoles :

Intervenants bénévoles en communication, infographie, documentation et veille web
(membres du bureau)

Rencontres entre les publics :

    Par le réseau de partenaires et prescripteurs
    Par des manifestations : portes ouvertes, salon
     Par voix de presse et radios.
    Plaquettes et informations.
    Par le bouche à oreille
    Par le site Internet de la MAPI ayant labellisé et référencé la structure comme
     Espace Public Numérique.
    Portes ouvertes, clubs, réunions d’informations collectives.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

Les facteurs facilitateurs : l’explosion des NTIC et l’attrait du public toujours croissant pour
l’informatique, la baisse conséquente des tarifs des équipements et le fait que l’outil
informatique et la pratique de l’internet sont devenus des éléments de base essentiels,
dans une majorité de professions. Obligations de se former.

Les difficultés : assurer un développement économique équilibré de la structure (2 salariés)
relèvent d’un casse tête ! (La structure s’autofinance, à ce jour à 65%). Le label EPN délivré
par la MAPI favorisait un accès gratuit, accès qui n’était pas ou peu suivi d’un engagement
sur une action de formation (problèmes de financement ou de statut du demandeur
d’emploi ou de la personne utilisant le service). Le pôle fonctionne comme un pôle d’utilité
publique mais n’est pas financé en ce sens…
                                                                                           127



DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Accès accompagnés dans le cadre du Cyberhé (accès libre Internet, messagerie et outils
aux retraités).

Formation : initiation, perfectionnement, création numériques

Ces activités ont lieu la plupart du temps dans les locaux de l’association médiagrah, à la
demande des usagers des actions de formations ou ateliers ont été aussi organisés sur
sites.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs)

L’équipe de bénévoles : aide comptable, administrative et partenariales. Aide à la gestion
de projets.

Les moyens humains : deux salariées – animatrices multimédia (ateliers et formations,
chargée du développement et création des projets artistiques et culturels, de la gestion
administrative et financière.

Intervenants bénévoles en communication, infographie, documentation et veille web



BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Relations entre les publics/activités :

Médiagraph ouvert de 9h à 18h du lundi au vendredi, est devenu par la volonté des
salariés, bénévoles et usagers un lieu d’échanges, chaleureux et convivial proposant des
activités pour des publics de 4 à 90 ans. Echanges sur les pratiques, soutien entre usagers,
relations amicales entre anciens et jeunes. Relations d’entre-aide et tutorats spontanés
entre demandeurs d’emploi et retraités). Le public adhérents est souvent « l’initiateur » des
futurs ateliers proposés.

L’objectif étant toujours de s’adapter aux besoins et souhaits de ceux-ci.
                                                                                          128



Savoir faire/Valorisation du travail : Formations des deux salariés (dont une cadre emploi-
jeune, l’autre fond d’assurance formation) :

Création de site web, CNAM

Management d’une association, CNAM idélis http://www.cnam-
paysdelaloire.fr/jsp/fiche_formation.jsp?STNAV=96D&RUBNAV=&CODE=CC63&LANGUE
=0&RH=DEFAULTSTRUCTUREKSUP
                                                                                              129


                                         FICHE N° 28
                                           Fap Efrei
                                   VILLEJUIF – Ile-de-France



Fap Efrei est une association créée en avril 2005 par 5 élèves ingénieurs de l’Efrei (Ecole
des nouvelles technologies de l’information et du management). Elle a pour but de rendre
accessibles les technologies de l’informations au plus grand nombre en proposant aux
retraités de Villejuif une initiation à l’informatique. Ainsi, l’association forme chaque semaine,
depuis début novembre 2005, 75 retraités de la ville dans les locaux de l’école.

ORGANISME PORTEUR


Fap Efrei
30-32 avenue de la République
94815 Villejuif
Tél. 06 78 82 25 31
E-mail : fap@efrei.fr

Contact : M. Laurent DULAS, président
E-mail : dulas@efrei.fr


PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          FAP (Formations Aux Particuliers)

Domaines de l’action :

Initiation à l’usage de l’internet et des TIC

Publics ciblés :

    Jeunes adultes de moins de 25 ans
    Retraités
                                                                                           130


Date de démarrage de l’action : 3 Novembre 2005


CONTEXTE DE L’ACTION

A la vue de la conjoncture actuelle et de la spécificité de notre formation scolaire, nous nous
sommes intéressés aux différents besoins relatifs au monde de l’informatique. D’une part on
ne peut que constater que la course effrénée aux nouvelles technologies, et en particulier
l’Internet haut débit, a démocratisé l’accès à un gigantesque réseau de communication.

D’autre part, nous connaissons actuellement la période du « papy boom » qui engendre un
vieillissement de la population, il y a de plus en plus de retraités. Ces personnes semblent
plutôt réfractaires à l’émergence de l’informatique dans leur vie quotidienne car elles
trouvent souvent ces technologies trop compliquées. Cela parce qu’elles n’ont aucune
information sur l’utilisation de celles-ci ; en effet, le marché de la formation se tourne
principalement vers les entreprises au détriment des particuliers.

Face à ce constat et dans une optique d’ouverture sur la ville, nous avons choisi d’agir
localement, en proposant des formations aux seniors de Villejuif.

Objectifs généraux :

    Rendre accessibles les nouveaux moyens de communication aux personnes
     exclues du monde de l’informatique
    Rencontres et partages de connaissances entre étudiants et retraités
    Ouverture de l’école sur la ville

Objectifs opérationnels :

    Stages d’initiation des seniors
    Développer un soutien à domicile pour les seniors
    Aide à la formation de collégiens pour l’obtention du B2I

Démarche intergénérationnelle :

À la vue de la récente démocratisation de l’accès à l’informatique, les générations
précédentes doivent s’adapter à ce nouvel outil. La où les jeunes sont autodidactes, les
seniors, qui n’ont pas tous eu l’occasion de découvrir l’informatique durant leur parcours
professionnel, ont besoin d’un accompagnement régulier et de formations adaptées.
                                                                                                131


D’où l’idée de faire se rencontrer jeunes et seniors autour de l’informatique. Au delà de
l’informatique, certains seniors sont exclus de la vie sociale. C’est pourquoi nous avons
privilégié l’échange et la convivialité lors de nos cours.


PUBLICS CIBLES

Les participants :

Les retraités de la ville. Les retraités ne sont pas enclin à faire de longs trajets et privilégient
les commerces et activités de proximités. C’est pour cela que nous avons ciblés les seniors
de Villejuif.

Les bénévoles :

Les membres de l’association.

Rencontres entre les publics :

Grâce à la DAC (Développement des Activités Culturelles de Villejuif), nous avons organisé
une réunion avant le début des cours pour rencontrer les seniors. La DAC nous a amené
plus de 80 seniors lors de la présentation, nous avons pu cerner avec eux, leurs attentes et
la manière la plus adaptée d’y répondre. Nous avons pu faire remplir un questionnaire pour
connaître leurs disponibilités et leur niveau. Nous avions avant même de commencer les
formations, 80 personnes inscrites. Au mois de septembre 2005 une rencontre avec les
retraités s’est déroulée dans un amphithéâtre de l’Efrei.

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

Le rôle de l’DAC est capital : envoie de courriers aux retraités de Villejuif pour les informer
des modalités de la réunion, information et médiation permanentes.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Les formations se déroulent les mardi, mercredi et jeudi de 18 h à 19 h, à Villejuif dans les
salles informatiques de l’Efrei. 25 seniors participent à chacune des séances, et sont
encadrées par 5 formateurs.
                                                                                            132



Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

8 étudiants bénévoles de l’Efrei : les membres du conseil d’administration et d’autres
membres actifs de l’association.

Les formateurs ponctuels sont recrutés parmi les 1200 élèves ingénieurs de l’Efrei, ils sont
considérés comme des intervenants extérieurs et sont dédommagés à hauteur de 15 euros
par cours. Ils participent également, étant en contact direct avec les seniors, à la rédaction
des supports de cours.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés

Presque tous nos objectifs ont été atteints, certains même dépassés comme le nombre de
personnes en formations (à savoir 75 personnes en formation continue chaque semaine).

Seul restent l’aide à domicile des seniors et les cours de soutien aux collégiens pour
l’obtention du B2I, qui sont toujours en cours d’élaboration.

Nous avons actuellement 14 formateurs disponibles ainsi que les membres du bureau.

Le travail de l’équipe a bien été mis en valeur : des liens se sont créés entre les seniors, les
formateurs et les membres de l’équipe, l’Efrei et la mairie entretiennent désormais de
meilleures relations; les seniors ont fait des progrès conséquents, la grande majorité savent
désormais utiliser l’interface Windows, Word et Internet.

Perspectives envisagées

Nous ouvrons prochainement de nouvelles séances pour satisfaire les 75 autres personnes
en attentes, soit 150 retraités au total. La préparation au B2I dans les collèges nous tient
également à cœur et sera mise en place, au plus tard, en septembre 2006. Le dépannage à
domicile est un projet plus lointain, de par sa complexité administrative.
                                                                                      133


                                    FICHE N° 29
                  Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard
                          MONTBELIARD - Franche-Comté




Le réseau des EPN du Pays de Montbéliard est une initiative de la Communauté
d’Agglomération du Pays de Montbéliard, collectivité territoriale pour un territoire de 29
communes, 120 000 habitants lancée en septembre 2002. L’objectif général est la
diversification économique en direction du tertiaire, et spécifiquement des technologies
multimédia. De multiples actions sont menées, en direction des entreprises, pour le
développement de la recherche et des formations universitaires, de l’art numérique. Le
réseau des EPN fait partie du volet grand public de Numerica, centre de développement
multimédia de Franche-Comté. Les objectifs des EPN sont de permettre l’accès du public
aux TIC et de leur permettre d’acquérir les compétences de base ou plus spécifiques pour
un usage personnel de ces outils.

ORGANISME PORTEUR

Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard
8, avenue des Alliés
25200 Montbéliard
Tél. 03 81 31 89 18 Fax. 03 81 31 89 89
Email : anne-sophie.berthet@agglo-montbeliard.fr
Site Internet : http://epn.agglo-montbeliard.fr
Contact : Mme Anne-Sophie BERTHET, responsable du réseau des EPN du Pays de
Montbéliard
Espace numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Déploiement du réseau des EPN du Pays de Montbéliard

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’Internet et des TIC
    Accueil/accompagnement des demandeurs d’emploi
                                                                                          134


      Soutien éducatif et scolaire des enfants et adolescents
      Accès en ligne aux savoirs, aux arts et à la culture
      Création artistique, musicale et culturelle
      Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective
      Accès à l’administration en ligne (Etat civil, Impôts, Caf, Assedic…)

Publics ciblés :

      Enfants et adolescents
      Jeunes adultes de moins de 25 ans
      Adultes
      Retraités


CONTEXTE DE L’ACTION

- 2002-2005 : Besoin d’ateliers d’initiation de qualité à destination des publics adultes,
compléments aux compétences des animateurs de centres sociaux et culturels isolés,
montage d’un réseau pour étoffer l’offre aux niveaux contenus, horaires, situations
géographiques et partager des ressources multimédia.

- 2006 : Besoin d’un espace central animé par l’équipe de coordination pour modéliser de
nouveaux usages : accès wifi, accès e-administration, télécentre, espace de démonstration
de réalisations artistiques amateurs ou professionnelles, espace multimédia libre accès au
coeur de l’’agglomération (alors que les 20 autres espaces sont répartis dans des quartiers)

Objectifs généraux :

- 2002-2005 : Démocratiser l’accès aux TIC, avoir une reconnaissance d’un service
pertinent et répondant aux besoins de la population quels que soient l’âge et les
compétences de base, aider au fonctionnement des espaces multimédia existants.

- 2006 : Développer de nouveaux usages (libre accès centralisé, wifi, e-administration,
télécentre, découverte d’artistes numériques amateurs) à destination de nouveaux publics
(touristes, nomades professionnels, adolescents et jeunes adultes, public déjà formé aux
TIC)

Objectifs opérationnels :
                                                                                            135


- 2002-2005 : 1000 personnes par an en moyenne (augmentation progressive) et 12 000h-
auditeurs/an

- 2006 : dans l’ensemble du réseau, 2500 personnes et 20 000 heures-auditeurs, et dans
l’espace central, 600 personnes, 3 postes e-administration, 2 postes télécentre, 10 soirées
de démonstration d’art numérique, 8 heures d’ateliers par semaine

Démarche intergénérationnelle :

Avant 2002, le seul public fréquentant les espaces multimédia était des jeunes, pour le libre
accès essentiellement. Afin de permettre aux animateurs des espaces de monter en
compétence, d’accueillir des publics plus exigeants et d’apporter des activités à valeur
ajoutée aux jeunes, nous avons embauché une équipe d’animateurs multimédia hautement
diplômés (de bac+2 à bac+4 en multimédia) pour réaliser des supports d’ateliers et
partager leurs compétences. Ainsi, tous les publics peuvent être accueillis, du plus débutant
au plus avancé, et le réseau peut trouver des réponses à toutes les questions posées,
techniques ou autres.


PUBLICS CIBLES

Les participants :

Le premier public visé était le public adulte et âgé, ainsi que les publics dans les quartiers
difficiles en zones « politique de la ville », publics que nous estimions les plus éloignés de
l’usage de l’ordinateur et de l’Internet, seuls les jeunes utilisaient les services des espaces
multimédia.

Après 3 ans d’expérience, 50% de notre public a plus de 45 ans, et l’objectif est atteint de
ce point de vue. Pour 2006, nous souhaitons augmenter l’accueil des publics dans les
quartiers difficiles, des publics déjà expérimentés sur des thématiques plus ardues, et des
publics jeunes adultes.

Une campagne de communication a été mise en place à l’échelle de la communauté
d’Agglomération (plaquettes, affiches) et ses supports ont été distribués dans les
administrations et lieux publics. Ensuite, chaque structure était en charge d’informer son
propre public, ou le public local non encore utilisateur de ses services. Des séances
d’information ont été faites en amont des ateliers pour rencontrer les gens sans
engagement de leur part et leur expliquer l’activité.
                                                                                              136


L’équipe d’animation et de coordination de la CAPM a participé à environ 5 manifestations
grand public par an, pour informer les gens de l’existence de ces services (fête de la
science, fête de l’Internet, fêtes des associations, salon du jeune lecteur, fêtes de quartiers,
tournois sportifs pour enfants, inaugurations d’espaces multimédia et de Numerica, pôle
multimédia de Franche-Comté).

Facteurs facilitateurs ou difficultés de mise en lien :

Les facteurs facilitateurs ont été un engouement rapide de la part du public, et un
démarrage de l’activité tel que nous l’avions prévu.

Les difficultés : gérer l’organisation de manifestations grand public en plus de l’activité
hebdomadaire. Cela induit une surcharge de travail et des heures supplémentaires à
rattraper par la suite.

DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Ateliers de 1h (enfants, public handicapé) à 3h (web-reportages, sorties pour
photographies), mais généralement de 2h pour les ateliers traditionnels. Le contenu des
ateliers est très large, initiation ordinateur, traitement de texte, tableur, diaporama, Internet,
retouche d’image, photo numérique, montage vidéo, mao, Linux, et évolue avec les
demandes.

Les lieux sont les espaces multimédia du réseau (MJC, MPT, centres culturels, écoles…)
ou des manifestations ponctuelles. Les ateliers contiennent des exercices de base pour
comprendre le fonctionnement des logiciels, puis les gens travaillent sur leurs propres
supports (textes, images, calculs).

L’équipe de la CAPM a conçu des logiciels pour compléter les ateliers et les supports de
cours papier distribués (un site web des EPN du Pays de Montbéliard, un site PIM, un site
Réseaux, Didoa : un didacticiel pour apprendre la dactylographie, Epc : encyclopédie pour
comprendre les éléments d’un pc, un site Images numériques).

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Les animateurs de la CAPM sont embauchés à Bac+2 (domaine du multimédia) sur un
contrat emploi-jeune pour les 4 premiers. Les suivants sont embauchés dans le cadre de
jobs étudiants (13h/sem).
                                                                                          137



Dans les structures EPN, les situations sont diverses. Parfois un animateur permanent est
en poste et l’équipe est en charge de lui transmettre des compétences pour qu’il reprenne
lui-même en charge certains ateliers. Dans d’autres espaces, ce sont des membres de la
structure qui se chargent de l’accueil sans intervenir dans la partie animation.

Dans les dernières, notamment les écoles ou espaces municipaux, ce sont des bénévoles
ou des conseillers municipaux qui se chargent du lien et de l’accueil du public dans des
locaux publics.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Objectifs largement atteints, 50% du public a plus de 45 ans. Nous formons 2500
personnes par an pour un total de 20 000h/auditeurs. Les enquêtes de satisfaction
montrent des gens très contents du service à tous les niveaux, mais le fait qu’ils continuent
l’activité en suivant d’autres ateliers en est la meilleure preuve.

Le réseau est passé de 10 à 16 espaces, 5 nouveaux espaces ont été ouverts où l’équipe
n’intervient pas, mais avec lesquels nous travaillons en réseau et partageons nos
ressources. Le public fait connaître l’activité de bouche à oreille, d’autres communes
souhaiteraient avec des espaces multimédia.

L’équipe est passée de 5 personnes en 2002 (4 animateurs, 1 coordinatrice), à 13
personnes en 2005 (11 animateurs dont 7 temps partiel étudiants), 1 assistante, 1
coordinatrice), et 15 prévus en 2006 (2 animateurs supplémentaires pour l’ouverture d’un
espace cœur de réseau animé par l’équipe centrale).

Les atouts de réussite de notre activité :

    Appui sur des étudiants très compétents en multimédia (présence de départements
     de formation universitaire adéquats)
    Aide au fonctionnement d’espaces existants (et non le montage d’espaces neufs
     sans lien avec la population)
    Co-financements importants pour la première tranche (2002-2005), FSE, Région,
     Département, Etat, Communauté d’Agglomération
    Appui des élus de la Communauté d’Agglomération pour la seconde tranche au vu
     des résultats probants de la première tranche
                                                                                            138


Perspectives envisagées :

Continuation de l’activité actuelle.

Ouverture d’un espace cœur de réseau animé par l’équipe, vitrine de notre activité et de
l’activité de Numerica, pôle mutimédia de Franche-Comté (initiative de la Communauté
d’Agglomération). Cet espace sera hot-spot wifi, télécentre, et point d’accès et d’initiation à
l’usage de l’e-administration pour le grand public. Des ateliers plus avancés seront montés
et testés dans ce lieu avant déploiement dans les autres espaces.

Pour en savoir plus :

      http://epn.agglo-montbeliard.fr
      Vidéo promotionnelle : Partie Goodies du menu principal du site
      Site Réseaux : http://epn.agglo-montbeliard.fr/zone/reseau/
      Site PIM : http://epn.agglo-montbeliard.fr/zone/pim/
      Epc, Didoa : bientôt dans une partie Nos supports multimédia
                                                                                         139


                                    FICHE n°30
                                 Maison du citoyen
                          FONTENAY-SOUS-BOIS – Ile-de-France


La Maison du Citoyen est un service municipal créé en septembre 1997, au sein duquel on
trouve un espace public numérique en accès gratuit sur réservation. Cet espace public
numérique accueille un public intergénérationnel et propose des initiations à la bureautique
et aux outils Internet, des ateliers de créations multimédias (créations de pages web, cartes
de vœux, retouches photos…) et des ateliers d’accompagnement à l’emploi

ORGANISME PORTEUR

Maison du Citoyen et de la Vie Associative
16 rue du révérend Père Aubry
94120 Fontenay sous Bois

01.49.74.76.94 / fax 01.49.74.76.9
Email : abayeurte@yahoo.fr
Site Internet : www.mdcva.fontenay-sous-bois.fr

Contact : Mlle Amélie BAYEURTE, animatrice multimédia
E-mail : abayeurte@yahoo.fr

Espace public numérique

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L’ACTION

Titre :

          Atelier de création de pages web à destination des associations fréquentant la
          Maison du Citoyen et de la Vie Associative

Domaines de l’action :

    Initiation à l’usage de l’internet et des TIC
    Création et animation d’un outil d’information (site web, CD Rom…) d’utilité collective

Publics ciblés :
                                                                                           140


    Jeunes adultes de moins de 25 ans
    Adultes
    Retraités


CONTEXTE DE L’ACTION

La municipalité a mis en avant sa volonté de participer à la réduction de la fracture
numérique en ouvrant 4 espaces publics numériques en accès gratuit sur la ville. La Maison
du citoyen et de la vie associative (et son animatrice multimédia depuis 5 ans) s’efforce
d’appliquer la politique municipale en matière de nouvelles technologies, à savoir permettre
à tout un chacun d’avoir accès gratuitement à une session et à une initiation informatique, le
rendre autonome dans l’utilisation de l’outil.

Un constat a été fait : les associations qui fréquentent habituellement la Maison du Citoyen,
ne fréquentent pas l’espace public numérique soit par manque de temps soit par manque
d’informations ou manque d’intérêts pour les nouvelles technologies. Il lui a donc semblé
important d’inciter ce public à utiliser l’espace public numérique autour d’un projet pouvant
les intéresser en tant qu’associations.
Objectifs généraux :

    Valoriser les activités des associations par le biais d’Internet
    Favoriser la communication et l’échange entre les associations et entre les
     associations et les animateurs de l’espace public numérique

Objectifs opérationnels :

    Mettre en place un atelier multimédia destiné aux associations
    Faire acquérir aux associations les compétences et les connaissances suffisantes
     afin de les rendre autonomes dans l’utilisation de l’outil informatique
    Créer des pages web

Démarche intergénérationnelle :

Toutes les associations qui fréquentent la Maison du Citoyen ne se côtoient pas forcément
(souvent par manque de temps). Elles ont toutes leurs spécificités et des publics différents.
L’animatrice a alors trouvé intéressant de faire en sorte qu’elles créent des liens entre leurs
publics respectifs afin de monter ensemble des projets en commun (par exemple une
association de danse avec une association de musique).
                                                                                             141


PUBLICS CIBLES

Les participants :

Les associations fréquentant la Maison du Citoyen : soit le président de l’association soit un
membre du bureau assistaient aux séances de création.

6 participants âgés entre 27 et 55 ans et représentant 9 associations sur 10 visées :

    Association Coming Soon (association de management artistique)
    Association Le Blason (association musicale)
    Association Métissage (association de danse Hip Hop)
    Association RIP (association de médiation culturelle)
    Association Dark Side (Organisation de soirées et spectacles dans le domaine du hip
     hop)
    Association NiasoEvents (association de promotion de l’art africain sous toutes ses
     formes)

Rencontres entre les publics :

    Courrier indiquant le projet adressé à chaque association qui dispose d’une boîte
     aux lettres à la Maison du Citoyen (car les associations peuvent faire établir leur
     siège social à la Maison du Citoyen)
    Affichages aux endroits stratégiques de la maison du Citoyen
    Réunion afin d’avoir une première approche avec les associations souhaitant
     participer au projet et de leur expliquer concrètement le déroulement et les objectifs

Dans un 1er temps, suite aux courriers adressés, l’animatrice est allée les rencontrer avant
le début de leurs cours dans leurs salles respectives afin de les sensibiliser, puis elle les a
toutes réunis par la suite.

Facteurs facilitateurs :

Le fait que l’animatrice travaille à la Maison du Citoyen a facilité le contact avec les
associations car elle est un visage familier pour elles ; de plus elle s’occupe également du
journal de la maison du Citoyen, journal qui annonce les différents événements des
associations.
                                                                                         142


Il est évident que cela lui a permis d’avoir un dialogue plus ouvert avec elles. Puis la
proximité de l’espace public numérique est avantageux car les associations n’ont pas à se
déplacer.


DESCRIPTION DE L’ACTION

Activités, lieux, temps de rencontre, réalisations… :

Les séances se sont déroulées à l’espace public numérique, à raison d’une soirée par
semaine de 19h30 à 21h. L’horaire ayant été déterminé avec les participants lors de la
réunion.

Animation (professionnels, bénévoles, intervenants extérieurs) :

Animatrice « Multimédia » (BATEP) : rôle de guide pour la manipulation, la compréhension
et la création des pages web des associations participantes.

BILAN ET PERSPECTIVE DE L’ACTION

Résultats/objectifs visés :

Tous les participants ont réalisé leurs pages web. Il n’y a pas eu de retard, le groupe ayant
terminé en même temps. Le but était de créer avec elles ces pages web qui seraient par la
suite un vrai outil de communication pour elles, mais l’animatrice souhaitait également
qu’elles puissent acquérir les connaissances suffisantes en informatique, leur permettant de
pouvoir gérer elles mêmes la mise à jour de leur site.

Enfin, l’objectif principal était de faire en sorte que les associations fréquentent l’espace
public numérique et qu’elles le considèrent comme un service à part entière de la maison du
citoyen, qui est à leur disposition.

Les association participantes ont acquis des connaissances techniques, mais elles ont
également appris à se connaître, à échanger et à dialoguer, ce qui paraissait être une de
leurs attentes depuis longtemps. Certains ont même mis en place des activités communes
par la suite.
                                                                                         143


Perspectives envisagées :

L’animatrice a mis en place depuis ce premier atelier en 2004 d’autres ateliers semblables à
destination des associations, mais également des usagers fréquentant l’Espace public
numérique habituellement. Le fait que ces ateliers se déroulent dans une bonne ambiance a
permis d’instaurer un dialogue entre les participants et les animateurs de l’Espace public
numérique. Et cela a véritablement redynamiser l’Espace public numérique, en ce sens que
les usagers sont porteurs de projets à présent, ils s’investissent davantage, chose qu’ils ne
faisaient pas avant.
                                                                             144


 Index des régions citées : les chiffres renvoient aux pages




Alsace…………………………………………                             52

Aquitaine……………………………………………                         34 – 39 - 84

Bretagne……………………………………………                          11 – 72

                          .
Franche Comté……………………………………                        102 – 133

Ile de France……………………………………                        26 – 43 – 48 – 64 – 129 - 139

Languedoc Roussillon…………………………                     6

Midi-Pyrénées………………………………….…                       81 - 94

Nord- Pas de Calais…………………………..                    58 - 68

Provence-Alpes-Cote d’Azur…………………                  16 - 21

Pays de Loire…………………………………..                        91 - 123

Poitou-Charentes………………………………                       87 – 98 -108

Rhône-Alpes………………………………………                          31 – 76 - 118

Vendée……………………………………………                            113
                                                                        145




                    Association Accordages
             8 rue du Fg Poissonnière F-75010 Paris
                  Directeur : Mohammed MALKI
                   Tel : +33 (0)1 47 70 79 67 –
                E mail : contact@accordages.com
                 Site web : www.accordages.com




               Délégation aux usages de l’Internet
Ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur
                        et de la recherche
                       101, rue de Grenelle
                            75007 Paris
                    Tél : +33 (0)1 55 55 99 42
                 claude.reynie@education.gouv.fr
            Site web : www.delegation.internet.gouv.fr




                                               L’intergénération, une
                                               démarche de proximité

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:19
posted:8/24/2011
language:French
pages:146