Docstoc

Le marché des changes

Document Sample
Le marché des changes Powered By Docstoc
					             2010
Le marché des changes




              Sandrine Depraetere – Stefano Conte –
                          Sahiti Sevdie
             HEG
             08/10/2010
Table des matières



 1. Présentation du marché des changes............................................................3
 Généralités ..............................................................................................................3
 Évolution du système monétaire .............................................................................3
 Particularité du marché ...........................................................................................3
 2. Les taux de change ..........................................................................................4

 Influences ................................................................................................................4
 Devises choisies ......................................................................................................4
 3. Tendance générale des taux de change .........................................................5

 Évolution et analyse des taux de change ............................................................ 5-7


 Sources ..................................................................................................................8




                                                                                                                           2
1. Le marché de changes

Le marché des changes

Chaque pays dispose d’une monnaie nationale différente à l’exception de la zone euro. Ce qui
implique des échanges monétaires afin de pouvoir acheter des biens commerciaux, des actifs
financiers ou autre dans un pays étranger. Ces échanges de monnaie s’effectuent sur le marché des
changes et les opérations réalisées sur ce marché détermineront le taux de chaque monnaie.
Nous pouvons citer deux types d’opération de change : L’opération au comptant (SPOT), la plus
courante, c’est-à-dire un échange immédiat de la monnaie ou une opération à terme (FORWARD),
qui signifie que l’échange de la monnaie se fera à une date ultérieure.
Par conséquent, le taux de change à une importance primordiale car cela va impacter les prix des
biens fabriqués d’un pays, donc sa compétitivité ou encore le chiffre d’affaire d’une partie des ventes
faites à l’étranger. Les conséquences pourront être soit une amélioration des exportations du pays
en cas de dépréciation de la monnaie ou au contraire porter préjudice à son économie en cas d’une
importante appréciation de la devise.
Pour conclure, les monnaies ne sont pas échangées de manière centralisée mais sur le Forex (Foreign
Exchange), c’est-à-dire de gré à gré. Des opérateurs vont entrer en contact les uns avec les autres de
façon individuelle.

L’évolution du système monétaire

Entre 1873 et 1914, le taux de change est évalué par le système de l’étalon d’or, ce qui signifie que
chaque pays adhérent à ce système.
Ensuite en 1945, à la fin de la deuxième guerre, les alliés se réunirent à Bretton Woods et créèrent un
nouveau régime de taux à change fixe, c’est-à-dire que la valeur de la monnaie est ancrée sur celle
d’une autre monnaie. Ce système va perdurer jusqu’en 1971.
Actuellement, le système est appelé régime de flottement impur, c’est-à-dire marché libre. Cela veut
dire que les taux de change évoluent chaque jour en fonction de l’offre et de la demande.
Cependant, les banques centrales des pays essayent de les influencer en achetant en masse des
devises étrangères ou au contraire en vendant leur propre monnaie.

Les particularités du marché

Le marché des changes (FOREX) est le deuxième marché financier en termes de volume après les
« Taux intérêt ». Néanmoins, il est le premier en termes de liquidité des produits les plus traités.
Concernant le volume de 2007, celui-ci se monte à 3210 MDS USD.
Les principaux lieux d’échanges sont Londres avec 30% des volumes, New York 20%, Tokyo 12% et
Zurich, Frankfort, Singapour et Hong Kong 7% chacune.
Les principaux intervenants sont les banques centrales, les institutions financières bancaires, les
institutions financières non bancaires, les entreprises industrielles et commerciales et enfin les
particuliers.
Le marché est actif 24/24 et 5/7 du dimanche soir au vendredi soir.
Il existe trois types de paires : les paires principales, les paires exotiques, les paires croisées.
Les paires principales, nommées « Major crosses » comprennent au minimum les quatre paires les
plus négociées à savoir EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY et USD/CHF. Ensuite, nous avons les paires
exotiques « Exotic crosses ». Il s’agit des paires de devises dont le cours de l’une est contrôlé par la
banque centrale, par exemple le yuan chinois. En dernier lieu, nous trouvons les paires croisées qui
sont constituées du reste des devises.



                                                                                                      3
2. Les taux de change
Influences

Les fluctuations monétaires sont très importantes en ces périodes, c’est ce que l’on appelle la
volatilité. Le marché est très volatile, même au sein d’une journée et le marché n’a jamais été aussi
profitable en ce moment.
Voici les six facteurs principaux qui influencent considérablement les taux d’intérêt :

    1)   La stabilité politique
    2)   La puissance économique
    3)   Le taux de chômage
    4)   Le Produit intérieur brut (PIB)
    5)   Le potentiel économique
    6)   La croissance = le taux d’intérêt

Les 5 devises choisies

Nous avons choisi de suivre quotidiennement les 4 paires de devises principales négociées sur le
Forex, ainsi que la paire EURO/CHF car la Suisse réalise 70 % de ces échanges commerciaux avec
l’Union Européenne.
Voici le site du Forex dans lequel beaucoup d’informations sont répertoriées, notamment l’évolution
des paires de devises et leurs descriptions : http://www.trader-forex.fr/actualite-devises

USD/JPY :
La paire de devises USD/JPY est l’un des couples phares du Forex.
Son cours de change a longtemps été influencé par la politique économique et monétaire menée par
les autorités financières (La Banque du Japon et le Ministère des finances) du Japon.
EUR / USD :
C’est la paire de devise la plus négociée sur le Forex en termes de volume d’échanges (30 % des
achats et ventes annuels de devises)
Les cours EUR / USD sont influencés en tout premier lieu par :
     - les informations relatives à la santé de l’économie américaine
     - la politique monétaire de la Fed (banque centrale américaine), via la fixation de ses taux
         d’intérêt directeurs.
     -   la politique monétaire menée par la BCE (Banque Centrale Européenne).
GBP/USD :
La paire GBP/USD représente environ 14% du volume total d’achats et de ventes de devises réalisés
annuellement sur le Forex. Elle est la plus volatile des paires de devises majeures qui s’y négocient.
EURO/CHF :
Le Franc suisse est considéré par les investisseurs comme une valeur refuge
Par conséquent, c’est une devise qui a tendance à s’apprécier face aux autres grandes devises du
monde lorsque la conjoncture économique mondiale est à la peine et/ou lorsque les marchés
d’actions baissent.
La valeur extérieure du Franc suisse dépend aussi de la politique monétaire conservatrice qui a
toujours été le fait de la BNS (banque nationale suisse).
 USD / CHF :
Moins négociée en termes de volumes que la paire EUR/CHF, la paire USD/CHF tend structurellement
à baisser (et le Franc suisse de s’apprécier face au dollar américain) lorsque la conjoncture
américaine et mondiale se trouve en période de croissance et à progresser en période d’instabilité
économique.


                                                                                                    4
Évolution et analyse des taux de changes [2007 - 2010]

Depuis le début de la crise 2010, les taux de changes ont été frappés par une énorme volatilité. Ainsi,
toutes les monnaies ont subi d’énormes changements, comme vous pouvez le constater sur les
graphiques ci-dessous.
Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance : Tout d’abord, un grand nombre de pays ont
adopté des mesures de relance en injectant en masse de la monnaie dans leur système économique
afin de relancer leur économie. En d’autres termes, ils font marcher « la planche à billet », ce qui a
pour conséquence de déprécier la monnaie. Comme exemple, nous pouvons citer les États-Unis ou la
Grande-Bretagne. Cependant, d’autres pays utilisent cette technique pour dévaloriser leur monnaie,
comme la Suisse et le Japon car le Franc Suisse et le Yen sont considérés, en période de crise, comme
une valeur refuge. En effet, leur monnaie s’est fortement appréciée, battant ainsi des records.
Il faut également prendre en compte la politique de taux extrêmement bas de certains pays qui
n’avantage pas leur monnaie, l’inquiétude sur la reprise économique de certains pays et le taux de
chômage qui atteint des sommets : USA 10%, Espagne 20%
Un autre facteur important est que durant la crise, plusieurs banques centrales ont diversifié leurs
réserves de changes afin d’être moins exposés à la fluctuation d’une monnaie. Un pays qui a
beaucoup agi depuis la crise jusqu’à maintenant est la Chine avec ces 2500 milliards USD. En effet,
elle détient les plus grosses réserves de changes en comparaison de la Suisse qui ne détient que 200
milliards de francs. L’Union Européenne ainsi que les États-Unis accusent la Chine de manipuler les
cours en sous-évaluant leurs devises, ce qui défavorise leurs exportations.

Voici les graphiques qui illustrent les tendances depuis la crise :




                                                                                                     5
6
7
1. Sources

      « Monnaie, banque et marchés financiers », Frederic Mishkin, 8e édition, 2008
      http://www.boursorama.com/
      http://www.zonebourse.com/
      http://www.trader-forex.fr/actualite-devises




                                                                                      8

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:24
posted:8/23/2011
language:French
pages:8