Docstoc

Le mot du maire

Document Sample
Le mot du maire Powered By Docstoc
					        Le Boissisien
Février 2010 - n°75             Bulletin municipal d’information de Boissise la Bertrand




Le mot du maire
L’an passé s’est achevé sous la neige et le froid nous rappelant, que l’hiver commence le 21 décembre et
que le réchauffement climatique annoncé ne transformera pas notre climat tempéré en climat tropical en
quelques années.
 Des questions fusent sur l’efficacité du déneigement et sur la rapidité à rendre la chaussée praticable. Nous
agissons toujours dans les meilleurs délais et je tiens particulièrement à rendre hommage et remercier les
services de la mairie pour leur disponibilité et leur réactivité. Avec des moyens relativement modestes ils
sont très efficaces pour sécuriser la plus grande partie de la chaussée communale très tôt le matin pour nous
rendre plus faciles nos déplacements.
Les cartophiles contemplant leurs images peuvent mesurer le chemin parcouru. Comment associer en effet le
charme, la quiétude et la tranquillité du village, tout en bénéficiant des évolutions et des progrès des tech-
nologies nouvelles, de l’amélioration constante du confort quotidien (pour la grande majorité d’entre nous)
sans bousculer le cadre de vie. A Boissise, en moins d’un demi siècle, par le fait d’une urbanisation progres-
sive, morcellement de propriétés réhabilitation de maisons déshabitées, nouveaux lotissements, nous sommes
passés de 350 habitants à 1000 habitants, soit un triplement de notre population. Ceci reste très modeste si
l’on veut bien considérer le bouleversement démographique de l’ensemble du département de Seine et Marne
et de certaines localités mitoyennes de notre village. C’est néanmoins assez significatif pour entrainer des
changements dans notre environnement.
En ce qui concerne l’année à venir, les travaux des ateliers municipaux et l’agrandissement de la Recellerie
sont en cours. Du retard a été pris à la suite à d’un appel d’offre infructueux et aux études de sols qui im-
posent des travaux de fondations complémentaires.
Tout village à sa maison commune, la mairie. Il n’est pas besoin d’insister sur la lourdeur et la complexité
des tâches administratives qui nous incombent aujourd’hui. La gestion des services et des activités, l’ac-
cessibilité pour tous nécessitent des locaux fonctionnels. Depuis plusieurs mandats notre équipe a étudié
différentes opportunités pour mettre aux normes notre mairie. Le château de l’ancienne maison de retraite
où nous avions même envisagé la possibilité d’y faire l’école et la mairie, puis la maison Leclerc, cette
propriété dont la commune a fait l’acquisition en 2000. Les contraintes techniques imposées aux établisse-
ments recevant du public entraînaient des financements excessifs puisqu’il fallait en fait démolir la maison
et reconstruire un bâtiment neuf. L’équipe municipale a sagement pris la décision de réhabiliter la Mairie
existante toujours dans un souci de maîtrise des finances. Nous travaillons donc avec un cabinet d’architec-
ture sur ce dossier dans le but d’ouvrir la mairie sur le village en la rendant accessible à tous dans le cadre
des normes en vigueur de plus en plus contraignantes.
 Enfin en 2011 nous affinerons le dossier des voiries de la commune qui ont beaucoup souffert des travaux
et aussi des intempéries.
Vivre dans un village ce n’est pas uniquement y résider, c’est aussi s’y faire des relations, des amis, s’y créer
des racines. La vie scolaire y participe grandement; avoir partagé les mêmes bancs d’école crée des liens,
(voire facebook ou les copainsdavant,) mais pour ceux qui ont dépassé l’enfance, la diversité de nos origi-
nes, de nos âges, les soucis matériels ou simplement la routine quotidienne, l’individualisme et le repliement
sur le cercle familial provoquent un isolement qui appauvrit la convivialité villageoise et la vie associative.
Ce n’est pas en le déplorant que nous y remédierons, et toutes les initiatives tendant à tisser ce lien sont les
bienvenues. Je pense au repas ou apéritifs de quartier, aux manifestations culturelles, à l’animation sportive
pérenne ou épisodique, bref à tous les moyens de se retrouver et de se reconnaître. Le petit journal communal
annonce et relate les manifestations du village. Soyez nombreux à y participer.


                                                                              Le Maire M.C. Pignoux
Les Échos de Boissise la Bertrand

 Infos mairie
halte garderie
La commune a signé le 31 mars 2006 une convention avec l’association « la jardinerie », 20 square de la
grive à CESSON. Cette association gère une halte garderie.
La halte garderie a pour objet d’accueillir dans la journée pour une durée limitée et de façon occasionnelle
les enfants de 3 mois à 6 ans inclus.
La halte garderie fonctionne pendant les vacances scolaires à l’exception des vacances de Noël et du mois
d’août.

Les heures d’ouvertures, hors vacances scolaires sont :
    12h00 à 17h45 les lundis
    11h45 à 17h45 les mardis
    08h45 à 17h45 les jeudis
    12h00 à 17h45 les vendredis

Tous renseignements auprès de l’Association à l’adresse indiquée ci-dessus.




Rappel de la C.A.F. de Seine et Marne
Les enfants de 3 à 18 ans des familles dont le quotient familial est égal ou infé-
rieur à 740 € et qui ont reçu des prestations familiales du mois de juin 2010 sont
éligibles au bon loisir jeunes, valable du 1er septembre 2010 au 31 mai 2011.




chasse aux trésors dans l’Île Saint-Étienne
L’Office de Tourisme de Melun propose une chasse aux trésors dans l’Île Saint-Étienne pendant les vacances
scolaires. Enfants et parents pourront ainsi découvrir, ou redécouvrir, le patrimoine de la ville tout en s’amu-
sant ! Que la meilleure équipe remporte le plus gros butin !!

  Départ le 23 février 2011 à 10h à l’Office de Tourisme de Melun, 18 rue Paul Doumer, 77000 Melun.



                                                                  Inscription gratuite mais obligatoire auprès
                                                                  de l’accueil de l’Office de Tourisme de Me-
                                                                  lun,
                                                                  par téléphone : 01 64 52 64 52
                                                                  par mail : office.tourisme@ville-melun.fr

                                                                  Places limitées (30 enfants).
                                                                  Autorisation parentale ou accompagnement
                                                                  par un majeur obligatoire pour les enfants .
 Infos mairie (suite)

Les branchements plomb
La directive Européenne en vigueur précise que le taux de plomb au point de livraison doit être inférieur à 10
microgramme par m3 au 25/12/2013.

En 2010 nous avons remplacé 38 branchements plomb. En 2011 nous poursuivons notre effort et 33 branche-
ments plomb seront remplacés, soit :

   - Rue des Bergères : 14
   - Rue fontaine Berger : 9
   - Rue Fontaine au roi : 8
   - Rue des Perreux : 1
   - Chemin des pavillons : 1
Ces travaux seront réalisés pour moitié en mai,
l’autre moitié en septembre ; les personnes
concernées seront contactées le moment venu.
Enfin il faut noter qu’à l’issue de ce programme
nous aurons complètement rénové le réseau de
distribution d’eau à Boissise.
                                                                                            Michel Ménard.

Assainissement
Les habitants de la commune référencés en « Assai-
nissement Non Collectif » soit A.N.C. seront contac-
tés par courrier et téléphoniquement par VEOLIA
EAU afin d’établir une date de visite pour réaliser un
diagnostic de conformité de leurs installations d’as-
sainissement.

VEOLIA EAU : Agence de Melun 198, rue Foch BP 59 77005 Melun Cedex
             Tel : 0811 900 403
             www.veoliaeau.fr



Portes ouvertes au S.M.I.T.O.M.
Comme chaque année lors de la Semaine du Développement Durable, le SMITOM-LOMBRIC et son
délégataire VEOLIA Propreté organisent une « Journée Portes Ouvertes », gratuite et sans réservation des
                      installations de CIVIS77 de Vaux-le-Pénil.

                        Au programme, une journée conviviale et pédagogique qui se tiendra le :

                                              Samedi 2 avril 2011 de 10h00 à 17h00

                        Le public pourra visiter librement le Centre de tri et l’Unité de Valorisation Ener-
                        gétique et aller à la découverte des stands des acteurs des différentes filières de
                        recyclage et de valorisation des déchets.
Les Échos de Boissise la Bertrand

Ouverture au public du bois des vives eaux.

Dans le cadre de la ZAC des Vives Eaux, Bouygues Immobilier a aménagé les allées du bois des Vives Eaux
comme il avait été convenu dans le projet de ZAC.

                                                Le bois du parc de l’ancienne maison de retraite n’a pas été en-
                                                tretenu depuis de nombreuses années, et en particulier depuis
                                                la tempête de 1999 aucun nettoyage, aucun entretien n’y a été
                                                réalisé.
                                                C’est la raison pour laquelle, avant son ouverture au public,
                                                nous devons mettre en œuvre un plan de gestion de cet espace
                                                boisé.




Nous avons fait appel à un expert forestier qui a identifié les travaux
à entreprendre :
- éliminer les arbres en mauvais état (trous de pic vert, casse, cham-
pignons, carpophores…).
- Mettre en valeur les sujets remarquables (platane, chêne…).
- Aérer les sujets jeunes pour leur permettre un développement har-
monieux.
- Nettoyer le sous-bois pour éliminer les détritus, les ronces, les fer-
railles.


Dans cet esprit, nous allons avoir recours à une équipe de bucherons
et de débardeurs pour abattre en sécurité les arbres dangereux et
faire le tri dans les coupes de bois.
- Les grumes, si tant est qu’il y en ait, seront vendues à un exploitant
en scierie.
- Le bois de chauffage sera abattu et prédécoupé sur place : la vente
en sera proposée aux Boissisiens à un prix attractif.
- Le nettoyage du sous-bois sera pris en charge par les Boissisiens
dans le cadre d’une journée de nettoyage.
Ouverture au public du bois des vives eaux.
C’est la raison pour laquelle nous vous invitons à venir nous rejoindre
le samedi 26 mars 2011 dans le bois des Vives Eaux.

Nous pourrons ainsi vous expliquer notre démarche.
Nous procéderons à un nettoyage du sous-bois
cette journée marquera l’ouverture au public du bois des Vives Eaux
à cette occasion, nous organiserons un buffet champêtre qui, je l’espère, rassemblera
nombre de Boissisiens.

D’ores et déjà réservez votre journée du 26 mars 2011 pour l’ouverture au public
du bois des Vives Eaux.

                                                                    M. Ménard, C Bertrand, J.C. Brumeau




Comité des fêtes



                                               Le comité des fêtes de Boissise-la-Bertrand vous informe de
                                               la tenue de son assemblée générale

                                                                  le Samedi 05 mars 2011
                                                                         à 18h00

                                               Il s’agira d’élire les nouveaux membres du bureau et de faire
                                               le bilan sur les perspectives 2011.

                                               les interessés et les idées sont les bienvenus !
Les Échos de Boissise la Bertrand

 La grande histoire rejoint celle de Boissise-la-Bertrand
17 octobre 1870 : L’incendie de la ferme des Joye (joies)      Mis au courant des événements ils s’emportent furieuse-
à Boissise la Bertrand                                         ment et décident d’aller chercher du renfort, ce qui est
                                                               très inquiétant. Le lendemain cent cavaliers et dix fan-
Pendant la guerre de 1870, la défaite et capitulation de       tassins viennent venger l’enlèvement des batteurs de blé.
Napoléon III à Sedan le 2 septembre entraîne à Paris la        La ferme est cernée, les habitants regroupés et parqués
formation d’un gouvernement de Défense Nationale.              sous surveillance, pendant que les fantassins enflamment
Après la défaite écrasante de Bazaine à Metz le 29 octo-       les meules et les bâtiments remplis de fourrage. Le feu
bre, l’empereur est déchu et la Troisième république pro-      se propage partout sous les regards impuissants des fer-
clamée. C’est entre ces deux désastres militaires que se       miers et des ouvriers de la ferme tenus en joue par les
situent les événements dramatiques de Boissise-la-Ber-         cavaliers. Les toits s’effondrent, seuls les murs et pignons
trand.                                                         noircis restent debout. Le logement du fermier, M. Mar-
                                                               quis échappe au sinistre. Responsable de l’exploitation il
Des francs tireurs sont cachés dans la forêt de Fontai-        est jugé responsable de l’enlèvement, mais reste introu-
nebleau et ils sont tenus au courant des faits et gestes       vable.
des Prussiens qui as-
siègent Paris. Il y a à                                                                               Les incendiaires
Corbeil un grand cen-                                                                                 partent à sa recher-
tre de ravitaillement.                                                                                che dans le villa-
Les francs tireurs sont                                                                               ge. Ils cernent ce-
avertis qu’au château                                                                                 lui-ci, le fouillent,
réquisitionné de la                                                                                   menacent les habi-
Grange-la-Prévôté, à                                                                                  tants, considèrent
Savigny-le-Temple,                                                                                    que le village est
un des détachements                                                                                   responsable des
a envoyé 4 soldats                                                                                    faits et s’empa-
prussiens à la ferme                                                                                  rent du maire, M
des Joies pour battre                                                                                 François Rolin et
le grain de la dernière                                                                               de son adjoint, M.
récolte.                                                                                              Quetier, les décla-
                                                                                                      rant prisonniers et
La ferme des joies, à                                                                                 otages. Monsieur
Boissise-la-Bertrand,                                                                                 Rolin s’insurge et
est isolée, à moins                                                                                   clame l’innocence
d’un kilomètre de                                                                                     du village. Les
l’église, sur la route de                                                                             soldats continuent
Cesson, sur une petite plaine aride, défrichée sur les bois    leur recherche et pillent quelques maisons. Le cheval du
avoisinants. Ces terres sont de qualité médiocre, cultivées    Général comte Rodolphe de la Tour Maubourg, est déro-
par sir Stanley, gentleman anglais, locataire du pavillon      bé. Monsieur le Curé, le Père Adnot, tente une médiation
de Ste Assise. Il a placé à la tête de l’exploitation, mon-    qui s’avère impossible et finalement les prussiens emmè-
sieur Marquis, cultivateur.                                    nent les prisonniers garrotés à la Grange-la-Prévôté à Sa-
                                                               vigny-le Temple.
En ce 17 octobre, encore chaud et ensoleillé les soldats
s’affairent à battre au fléau les gerbes de blé. A Paris les   La nouvelle connue à Melun, M. Voisin, Procureur de la
forts tirent sur les troupes prussiennes qui l’assiègent.      République, va à la ferme incendiée avec M. Froidefont
Les francs tireurs ont été avertis de ce qui se passe à la     des Farges, le substitut. Ce ne sont que ruines et restes
ferme des joies. Or les troupes prussiennes, 1530 Uhlans,      calcinés qui brûlent encore. Les magistrats recueillent les
chasseurs bavarois et infanterie prussienne du 87ème           témoignages et s’empressent d’aller à la Grange-la-Pré-
régiment Nassan ont été évacués de la région depuis            vôté pour obtenir la libération de Mrs Rolin et Quetier.
l’avant-veille.                                                Ils exposent les faits, font valoir la violation du droit des
                                                               gens et des usages de la guerre. Les prisonniers ayant
Un peloton de francs tireurs part de Melun à travers bois,     déjà été emmenés au Quartier Général des troupes prus-
en évitant les patrouilles de la Grange-la-Prévôté. Arri-      siennes, c’est là, que le dévoué magistrat pu obtenir la
vés à la ferme des joies, ils l’investissent et s’emparent     libération des édiles municipaux.
par surprise des quatre soldats ennemis qu’ils emmènent        Sources : Le républicain 1901 Mrs G. Leroy et Girod de
dans leur campement en forêt de Fontainebleau.                 l’Ain

Le soir, les prussiens de la grange-la-Prévôté viennent                                                       C. Bertrand
chercher le blé battu et les soldats requis pour ce travail.
 Résumé du Conseil Municipal du 3 décembre 2010
                                                         VI – Prise en charge de la consommation EDF rue
                 I – Approbation à l’unanimité du        Malka.
                 procès verbal du Conseil Munici-
                 pal du 1er octobre 2010.                Suite aux travaux réalisés Chemin de Boissettes et
                                                         rue Malka, l’alimentation électrique de l’éclairage
                                                         public a été modifié. Le raccordement électrique a
                   II – Budget supplémentaire 2010.      été réalisé sur le compteur de l’association « FUL
                                                         BEL ARABESQUE » Association des propriétaires
Monsieur MICHALLET commente et présente le               de la rue Malka. Afin de dédommager l’Association,
budget supplémentaire 2010, rappelant qu’il ne           madame le Maire, propose au Conseil Municipal,
s’agit que d’ajustements mineurs par rapport au bud-     de rembourser exceptionnellement l’association «
get primitif voté au mois de mars :                      FUL BEL ARABESQUE » du montant de la fac-
 - Total balance section fonctionnement (dépenses et     ture d’électricité du mois de novembre 2010 pour un
recettes) : 92 148.76 €                                  montant de 234.57 € TTC. Cette rue doit venir dans
 - Total balance section investissement (dépenses et     les prochains mois dans le domaine public. Avis
recettes) : 4 308.35 €                                   unanime du C.M.pour la prise en charge de la fac-
 - Total général des deux sections (dépenses et recet-   turation d’électricité. Les prochaines factures seront
tes) : 96 457.11 €                                       assumées par la Commune.
Adopté à l’unanimité.
III – Reconduction de la ligne de trésorerie.            VII – Désignation du Maître d’œuvre pour le projet
                                                         de réhabilitation de la Mairie.
Monsieur MICHALLET expose au conseil munici-
pal que par sécurité, il est nécessaire de se garan-     La commission d’appel d’offres s’est réunie le 30
tir par une ligne de trésorerie. Madame le Maire à       novembre. 12 dossiers ont été retirés avec 6 plis
cet effet propose de reconduire la ligne de trésore-     retours, tous retenus, car valides sur le plan admi-
rie auprès du Crédit Agricole Brie Picardie. Pour un     nistratif. L’analyse des offres s’effectue avec un sys-
montant :800 000 €.                                      tème de pondération : 20% Compétence, moyens
Index référence : T4M.                                   humains, références, 30% Qualité de la réponse
Marge : 0.73%.                                           technique et adéquation des moyens,50% C o û t
Base de calcul : exact/360 jours.                        financier. Les notes se sont étalées de 0.92 à 3.56. Le
Frais et commissions :400€.                              cabinet du groupement conjoint L. ALAMERCERY
Adopté à l’unanimité.                                    et R. DESCHEEMAEKERE est déclaré gagnant.
                                                         Adopté à l’unanimité.
IV – SISEM (M. Ménard rapporteur).                       VIII- Délibération de la longueur totale de la voirie.
Rapport d’activité 2009 : présentation du rapport        Dans le cadre de la Dotation Globale de Fonction-
d’activité 2009 du SISEM.                                nement,
Présentation du mécanisme de dissolution du SISEM        la longueur totale de la voirie est de : 4257 m après
(environ 40 Communes) et l’adhésion au SIESM             ajout de :
(environ 300 Communes). Présentation des modali-         rue des sources : 72 m,
tés financières et patrimoniales de la dissolution du    rue de l’Ecluse : 60 m,
SISEM.                                                   rue des Sables :75 m.
Vote sur la dissolution du SISEM et adhésion au          Adopté à l’unanimité.
SIESM : à l’unanimité.                                   IX – Suppression du poste d’adjoint Administratif
Vote sur les modalités financières et patrimoniales :    2ème classe.
à l’unanimité.
                                                         Suite à concours, un agent a bénéficié d’un avance-
V – SIESM Enfouissement des réseaux en 2011.             ment de grade. Il convient de supprimer son poste
Programme des enfouissements des réseaux 2011            initial ; Décision prise à l’unanimité, de supprimer
                                                         un poste d’Adjoint Administratif de 2ème classe, à
pour la rue des Bergères et le Chemin de Boisset-        temps non complet, d’une durée hebdomadaire de
tes : Evaluation de la part Communale : 192 184 €        32h.
( Budget global ttc : 365 165 € ). Le C.M. vote à
l’unanimité l’enveloppe et autorise le maire à faire
les demandes de subventions.
...
 Etat civil
Nous félicitons les parents et souhaitons la bienvenue à :
Nathan CHARPENTIER VERLEYEN qui est né le 15 décembre
Freija-Arwen CIZEAU TEULAT qui est née le 21 décembre
Mathilde GAMIETTE qui estnée le 24 décembre

Toutes nos condoléances aux familles endeuillées.
Louise HOST décédé le 27 novembre - Malka
Youda LEVY décédée le 03 décembre - Malka
Juliette SILVAIN décédée le 10 décembre - Les Bruyères
Elisa GOUACHE décédée le 11 décembre - Les Bruyères
Philippe BERNARD décédé le 15 décembre - Village
Paulette GENTY décédée le 18 décembre - Les Bruyères
Louise CHAMPENOIS décédée le 19 décembre - Les Bruyères
Henri POITRINAL décédé le 24 décembre - Les Bruyères
Lucienne GIROUX décédée le 28 décembre - Les Bruyères
Jeannine PETIT décédée le 29 décembre - Malka
Emilienne BOULAND décédée le 06 janvier - Les Bruyères
Esther HAYAT décédée le 07 janvier - Malka
Huguette BOYER décédée le 03 février - Les Bruyères
Liliane LIGAULT décédée le 04 février - Village
Claude SAUVAGE décédée le 08 février - Les Bruyères
Adrienne GARBY décédée le 09 février - Malka


In Memoriam

Philippe Bernard

Avec notre ami Philippe Bernard, c’est un témoin de l’histoire de notre village qui nous a quittés. Philippe
était le représentant d’une très ancienne famille de Boissise, son arrière grand –père Goguet s’y étant installé
au XIXème siècle. Philippe a perpétué la tradition familiale de ferronnier serrurier, très amoureux de son
métier, le pratiquant avec passion et talent, fier de ses ancêtres et totalement Boissisien par toutes ses racines.
Philippe était né à Boissise la Bertrand le 27 décembre 1924. D’un naturel affable, souriant mais réservé,
Philippe était la mémoire fidèle du village dont il évoquait volontiers le passé, les lieux et les gens lorsqu’on
le sollicitait. Sa grande fierté fut d’avoir pendant presque 50 ans entretenu avec amour le mécanisme de l’hor-
loge de l’église, veilleur attentif de son exactitude, ce qui lui avait valu le surnom de « Maître du temps ».
                                                                                                      L.Barbe

                                Directeur de la publication : Le maire, M.C. Pignoux
                                       Rédaction : C. Bertrand, B. Cossoux
                                               Maquette : S. Gervais
                              Réalisation, impression : Mairie de Boissise la Bertrand
                                             Tirage : 500 exemplaires

				
DOCUMENT INFO