Un nouvel essor pour l'agriculture biologique aux Etats-Unis

Document Sample
Un nouvel essor pour l'agriculture biologique aux Etats-Unis Powered By Docstoc
					    Un nouvel essor pour l’agriculture biologique aux Etats-Unis

L'agriculture biologique a été l'un des segments à plus forte croissance de
l'agriculture américaine depuis plus d'une décennie. Les Etats-Unis avaient moins de
500.000 hectares de terres agricoles biologiques certifiées lorsque le Congrès a
adopté la Loi Organic Foods Production Act en 1990. En 2002, lors de l’entrée en
vigueur de l’ensemble des normes biologiques nationales, cette surface avait déjà
doublé. Elle a été de nouveau multipliée par deux entre 2002 et 2005.

En 2005, pour la première fois, l’ensemble des 50 États des Etats-Unis pouvaient se
prévaloir de disposer de terres agricoles certifiées Bio, pour un total national de 1,5
millions d'hectares.

Malgré sa croissance rapide, ce type d’agriculture reste marginal : en 2005,
seulement 5% des terres agricoles des États-Unis ont été certifiées en agriculture
biologique. Les productions animales suivent la même tendance : 1% des vaches
laitières produisaient du lait certifié biologique, 0,6% des poules pondeuses et 0,1%
des porcs seraient labellisés Bio.

Les principaux obstacles à la conversion des agriculteurs sont les coûts
d’investissement et les risques liés au changement des pratiques agricoles.
Cependant, un bon nombre de producteurs américains adoptent l'agriculture
biologique afin de réduire le coût des intrants, de conserver les ressources non
renouvelables, d’accéder à des marchés à haute valeur ajoutée et d’augmenter leurs
revenus agricoles.

Les efforts du gouvernement pour stimuler la production biologique ont porté
principalement sur l'élaboration des normes de certification pour assurer la
cohérence de la qualité auprès des consommateurs.

Mais l’Organic Trade Association avait prévenu que cette croissance de l’agriculture
biologique ne pourrait se poursuivre sans un soutien financier aux agriculteurs
souhaitant se convertir. C’est dorénavant chose faite avec le programme EQIP
(Environmental Quality Incentives Program Organic Initiative), doté de 50 millions de
dollars à reverser aux agriculteurs souhaitant réaliser de nouveaux investissements
pour initier ou poursuivre leur conversion en agriculture biologique.

EQIP Organic Initiative est financé par le Natural Resources Conservation Service
du ministère de l’agriculture. Ce programme est principalement axé sur l’aide à
l’investissement pour les pratiques suivantes :
 rotation des cultures
   la
 déchaumage
   le
 gestion de la fertilisation
   la
 gestion des ravageurs
   la
 gestion des ressources fourragères
   la

La Californie est l’Etat possédant le plus de terres cultivées en agriculture biologique,
avec plus de 220.000 hectares, principalement pour la production de fruits et
légumes.
Seul un petit pourcentage des principales grandes cultures américaines est conduit
en agriculture biologique : 0,2% du maïs, 0,2% du soja et 0,5% du blé


                                                  Flash Agri Zone ALEN 22 / 05 / 2009

				
DOCUMENT INFO