Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out

Développement

VIEWS: 11 PAGES: 5

									                                                   A     travers    les    divers    secteurs     du
Nouveau dictionnaire critique                      développement, on retrouve les mêmes points
d’action sociale, édition mise à jour              de repère :
sous la direction de J-Y Barreyre et B.             - des problèmes complexes à résoudre
Bouquet, Bayard, 2006                                 intégrant une forte dimension humaine,
                                                    - une distance critique par rapport aux modes
                                                      de résolution classiques de ces problèmes
                                                      jugés destructurant pour les individus et les
Développement social local                            groupes humains concernés,
                                                    - un recours constant et méthodique à des
                                                      processus de négociation et d’élaboration
Le concept de développement est aujourd’hui           de solution par les personnes elles-mêmes
très utilisé dans le champ du développement           s’articulant autour des notions de diagnostic
social local (DSL) qui constitue un nouveau           partagé, de contrat, de mise en œuvre
paradigme de l’intervention sociale. Le DSL           participative et d’évaluation (la méthode de
intègre trois dynamiques de développement; le         projet)
développement personnel qui caractérise la          -     la    nécessité     d’une     intervention
relation d’aide avec les usagers, le                  professionnelle facilitant le processus de
développement social qui caractérise le travail       développement.
sur les solidarités et le tissu social d’un
territoire, le développement organisationnel       Le développement personnel
qui caractérise le processus d’évolution           Le développement personnel désigne un
participative des organisations et une nouvelle    ensemble       de    pratiques     sociales  et
gestion des politiques publiques.                  « thérapeutiques » qui ont pour objectif de
                                                   faciliter la résolution de problèmes psycho-
Le concept de développement cependant, est         affectifs, l’accroissement du potentiel des
plus vaste et plus ancien que la notion de DSL,    individus et leur adaptation à l’environnement.
il a son origine en dehors du champ de l’action
sociale, mais celle-ci a recours aujourd’hui aux   Ces pratiques viennent modifier les
différentes approches du développement pour        cloisonnements entre les courants théoriques
fonder son adaptation aux enjeux actuels. Sorti    de la psychologie clinique et de la psychiatrie
du langage commun (développer une étoffe,          et modifient les rôles des intervenants et des
développer un projet en architecture…), le mot     patients.
« développement » est devenu un concept pour
les disciplines praxéologiques qui situent leur    Si la psychanalyse propose dans le cadre de la
action au carrefour de la recherche, de la         relation analytique un travail sur l’histoire
prospective, de la programmation, de               personnelle et la psychiatrie un traitement des
l’accompagnement du changement, de la              symptômes par un recours à la chimie, le
résolution de problèmes psycho-sociaux ou          développement personnel tente de débloquer
économiques (psychologie, travail social,          des situations en permettant à chacun de
sciences politiques, gestion, aménagement du       trouver la voie de son épanouissement par
territoire).                                       l’utilisation de diverses techniques de
                                                   communication et de travail sur soi. L’usage
Les professions qui se reconnaissent à travers     du mot « développement » et « personnel »
le mot « développement » participent à la          indique l’exigence d’un travail qui ne se réduit
« production de la société » (A. Touraine) en      ni à la compréhension d’une théorie explicative
faisant se croiser une logique d’innovation ou     des attitudes et comportements humains, ni à
de résolution de problèmes et une dynamique        une éducation à des comportements
sociale redonnant une place centrale aux           normalisés.
acteurs, au « sujet ». Une même philosophie
humaniste et une même éthique les animent.         Parmi les pratiques, on peut citer : la bio-
Cette philosophie a plusieurs sources :            énergie, la gestalt, l’analyse transactionnelle,
l’anarcho-syndicalisme et les utopistes du         les thérapies systémiques et familiales, la
XIXe, le christianisme social (M. Sangnier, E.     méthode Gordon, la thérapie cognitive… Tous
Mounier, J. Lebret) et l’humanisme protestant      ces courants ont des fondements théoriques et
nord-américain qui a tant influencé la             idéologiques variés.
psychologie et la psychosociologie.


                                                                                                  1
Sont également à situer dans ce champ le              vise surtout au développement économique et à
travail psycho-éducatif et de service social          l’aménagement du territoire ; le courant
individuel ou de groupe, ainsi que les                « solidariste » qui cherche essentiellement à
approches de réseaux, les groupes d’entraide et       développer des liens sociaux et à résoudre des
les groupes de conscientisation.                      questions sociales. Les deux courants se
                                                      recoupent et se dynamisent réciproquement.
Dans toutes ces pratiques de développement le
patient est davantage l’acteur de son évolution,
il partage avec le groupe et les intervenants :       1 - Le courant économique et social
diagnostic, recherche de solution et
expérimentations relationnelles soit orales, soit     Alors que la croissance économique durant les
plus corporelles ou plus idéologiques (cf. le         trente glorieuses, a apporté l’accès à une
théâtre de conscientisation). Les membres du          consommation accrue de biens et de services,
groupe sont acteurs de leur développement et          certaines zones restaient défavorisées. Les
co-acteurs du développement des autres                « poches de pauvreté », les « zones de sous-
membres du groupe. Les intervenants ont ici           développement »,        les    « territoires   à
un rôle de formateur, d’animateur, d’écoute, de       désenclaver » sont devenus les objectifs de
soutien individuel. Le travail se fait sur des        travail de la Délégation à l’aménagement du
durées limitées et sur la base de contrats.           territoire   (DATAR)        en    France,    des
                                                      gouvernements fédéraux aux Etats-Unis et au
L’action sociale et le travail social se saisissent   Canada, de l’ONU, de la Banque mondiale et
progressivement de ces approches qui                  des Eglises dans le tiers monde.
permettent de prendre en charge dans une
dynamique contractuelle les effets personnels         Durant la même période de nombreuses
de l’inadaptation et de l’exclusion sociale en        initiatives locales ont vu le jour : création de
travaillant le rapport culturel, idéologique et       coopératives agricoles, actions de formation,
affectif de l’individu à son environnement.           naissance d’activités économiques nouvelles.
L’objectif est de permettre à l’individu de           Ces réalisations s’appuient sur les potentiels et
dépasser sa souffrance personnelle et de              les traditions locales remobilisées. L’économie
restructurer des liens avec son environnement.        sociale et solidaire est aujourd’hui l’héritière
La dichotomie traitement individuel/action sur        de cette dynamique.
le milieu social s’estompe. L’opposition des
disciplines psychologie/sociologie devient            Par ailleurs, la restructuration des espaces
inutile. L’interaction de l’individu et du milieu     urbains, les plans d’aménagement du territoire
social redevient l’objet de l’intervention            en région parisienne notamment (les villes
sociale. C’est le champ de ce que l’on désigne        nouvelles), ont été l’occasion du lancement
par l’ISIC (intervention sociale d’intérêt            d’actions de développement localisé. La Caisse
collectif) ou encore les actions collectives. Les     des dépôts et la DATAR ont joué un rôle
intervenants sociaux doivent pouvoir favoriser        important dans ces actions. Les initiateurs de
le passage de l’intervention centrée sur la           ces actions étaient selon les opérations menées,
personne (en souffrance) à l’intervention             des spécialistes de l’aménagement ou des
favorisant la mobilisation des ressources             leaders locaux soucieux de résoudre les
sociales et culturelles collectives.                  problèmes économiques de leur région. Ces
                                                      politiques ne peuvent se mettre en œuvre que si
Le développement local                                localement des réseaux, des communautés,
                                                      s’engagent avec leurs leaders dans ce type de
Le développement local est un processus               développement basé d’abord sur la dynamique
collectif qui permet d’inventer certaines             locale. Décision de politique publiques de
solutions aux problèmes économiques et                développement et création de projets de
sociaux et de les mettre en œuvre avec ceux           développement locaux sont les deux voies
qui en sont les acteurs et les bénéficiaires.         d’entrée en développement. L’absence de l’une
                                                      des deux dynamiques produit l’épuisement des
La notion de développement local recouvre des         acteurs et l’avortement des espérances. Deux
réalités diverses. Si des objectifs et des            dynamiques sont donc indispensables au
principes sont communs aux multiples                  développement social : une dynamique locale,
expériences, on peut cependant distinguer deux        dite ascendante ou endogène, et une
courants : le courant économique et social qui        dynamique        « gouvernementale »,       dite


                                                                                                     2
descendante ou exogène. Cette double               Tout en maintenant l’aide aux familles et aux
dynamique et cette altérité des acteurs            personnes, certaines institutions d’action
concerne l’Etat par rapport à une                  sociale se donnent comme objectif de restituer
agglomération, un quartier par rapport à une       aux groupes sociaux leur capacité à résoudre
ville.                                             leurs problèmes à travers les actions de
Les politiques initiées sous l’appellation de      développement et d’insertion sociale. Les
Politiques de la Ville illustrent la dynamique     interventions d’intérêt collectif et les actions
du courant économique et social mais               d’insertion lorsqu’elles sont mises en œuvre
contrairement à ce qui est souvent dit ou écrit,   avec les bénéficiaires dans des procédures
ce courant est largement antérieur et plus vaste   négociées de projet collectif doivent être
que ces politiques.                                classés du côté du développement social
Dans le champ du développement économique          solidariste.
et social l’absence de dynamique endogène
transforme les politiques de développement en      Ces opérations n’ont lieu que grâce à la
action technocratique, comme l’ont connu           collaboration active des professionnels du
l’Afrique et le Canada et comme le connaissent     secteur social, des usagers des services qui se
les politiques de la ville et certains             mobilisent sur des projets qui les concernent et
programmes d’organismes de Sécurité Sociale.       des décideurs locaux et nationaux qui appuient
                                                   et structurent ces initiatives dans le cadre de
2 - Le courant solidariste                         politiques ou de programmes. Ici encore deux
                                                   dynamiques favorisent ces actions : une
La tradition solidariste remonte au XIXème         dynamique locale ascendante (endogène) et
siècle et au début du XXème à travers les          une     dynamique      nationale    descendante
expériences menées aussi bien par les              (exogène).
philanthropes, les anarchistes (Proudhon) que
par le christianisme social (le Sillon).           3 - Des objectifs communs

La question ouvrière, l’accroissement de la        Les deux courants tentent de répondre, chacun
pauvreté font apparaître très vite en Angleterre   dans son secteur spécifique, à des questions
et en France la nécessité d’apporter des           communes : peut-on laisser s’accentuer la
solutions aux problèmes sociaux : création de      marginalisation de certains territoires et la
maisons      de     quartier,     de    services   perte d’identité des « communautés » qui y
communautaires gérés avec les habitants et         vivent ? Comment réduire les effets négatifs du
animés par les premiers travailleurs sociaux       rapport bureaucratique existant entre les
(entraide financière, garderies d’enfants,         services publics et les acteurs locaux ?
conseil, formation, services de placement…).
                                                   L’une des conséquences de la centralisation
Après la Seconde Guerre Mondiale, on assiste       des décisions en France et de la concentration
à l’affaiblissement de ces pratiques de            de la vie économique dans quelques grandes
solidarité, avec l’instauration des grandes        zones est l’appauvrissement de certains
bureaucraties sociales (Sécurité sociale et        territoires et la disparition de leur capacité à
services sociaux/DASS) qui organisent la prise     décider de leur évolution, c'est-à-dire de la
en charge individuelle et familiale des            perte de leur identité collective. Le premier
personnes en difficulté et qui donnent une         objectif du développement est donc celui de la
place centrale aux médecins et aux                 revalorisation du territoire local et de la
psychologues.                                      remobilisation de la communauté locale.

Les transformations socio-économiques des          Le deuxième objectif du développement local
années quatre-vingt bousculent totalement ce       est l’évolution des services publics. Les
dispositif de l’après-guerre. La prise en charge   travaux sur la réforme de l’administration (le
individuelle n’est plus suffisante. La crise       management public participatif) et sur le
socio-économique bouleverse les liens sociaux      développement utilisent les mêmes arguments
et provoque des effets négatifs importants qui     et participent de la même philosophie. Les
amèneront la création des opérations               agents de développement s’inscrivent dans le
d’insertion et de développement social local.      débat sur la nouvelle gestion publique, sur le
                                                   management des missions de service public et
                                                   en même temps sur la problématique de la


                                                                                                 3
mobilisation sociale. Notons que les premiers        un autre. Il vise à mobiliser les ressources
travaux sur le développement social en France        humaines par une gestion participative, par in
sont parus dans les instituts d’études politiques    management des hommes qui reposent sur la
avant d’être réappropriés par les travailleurs       reconnaissance des compétences et la capacité
sociaux.                                             des acteurs à négocier des objectifs et à trouver
                                                     des solutions aux problèmes posés.
Au niveau national les ministères et les
instances qui impulsaient le développement ont       Le développement des organisations repose sur
été durant de nombreuses années divisés selon        une vison humaniste de l’homme, fondée sur
ces deux courants. Aujourd’hui le clivage            les théories de Mc Grégor, Herzberg ; Argyris,
s’estompe. Comment localement permettre un           Maslower et Lawrence et Lorsch. Même si la
développement économique si on laisse se             complexité actuelle des organisations nécessite
dégrader le potentiel humain et le tissu social ?    certainement une distance critique et un
Comment          localement      faciliter     le    approfondissement de la réflexion, cette vision
développement social si l’économie du                humaniste s’est trouvée nourrie par l’apport
territoire se détériore ? Les programmes de          des sciences humaines.
développement des quartiers à risques et des
banlieues illustrent cette convergence.              - Les analyses sociologiques de M. Crozier, de
                                                       A. Touraine, de R. Sainsaulieu ont produit de
Le développement devient donc aujourd’hui              nombreuses formes d’intervention valorisant
social     et    économique.     Le     courant        les capacités d’innovation et d’adaptation des
d’aménagement du territoire croise le courant          acteurs.
« solidariste ». Les similitudes de méthodes
d’intervention rassemblent ces acteurs qui           - La psychologie avec Lewin, Bennis, Morin a
partagent la même culture, celle des                   permis de dégager des procédures de
procédures de résolution de problèmes, la              changement comme le training group et la
gestion de dispositifs de recherche-action, de         direction participative par objectifs.
diagnostic partagé, la négociation de solutions
et la       gestion participative     d’actions      - La démarche socio-technique du Tavitstock
partenariales.                                         Institute de Londres a permis de comprendre
                                                       l’investissement de l’homme dans son travail
                                                       et de proposer des démarches participatives
Le développement organisationnel                       de modification des postes de travail.

Les gestionnaires et les sociologues constatent      - Les sciences de gestion peu sensibles d’abord
que les méthodes d’organisation classiques du          au changement ont provoqué depuis quelques
travail produisent souvent une démobilisation,         années des interventions autour de la qualité
une perte de productivité, l’apparition de             et du projet d’entreprise.
comportements bureaucratiques, de burn out
(épuisement professionnel).
                                                      - Les sciences politiques ont travaillé depuis
Ce constat a engendré la critique de deux             plusieurs années sur le thème de la
modèles dominants dans l’organisation du              démocratie participative, de la participation
travail ; l’organisation scientifique du travail      des usagers et des professionnels dans la
qui a amplifié le rôle des bureaux des                définition des politiques publiques.
méthodes et produits dans le secteur industriel
(taylorisation) et qui a multiplié dans le secteur
administratif, les procédures réglementaires ; la    Les raisons de l’intervention de développement
gestion du travail par les relations humaines        organisationnel sont diverses : introduction de
qui en privilégiant la dimension personnelle de      technologies nouvelles ou de nouvelles
l’homme au travail a retardé la réflexion sur les    méthodes de travail, modification de
conditions de travail.                               structures, élaboration des plans de formation,
                                                     recherche      de    projets    nouveaux     ou
Le développement organisationnel regroupe            d’innovations, gestion prévisionnelle de
toutes les pratiques des formateurs ou des           l’emploi.
consultants qui interviennent pour faciliter le
passage d’un type d’organisation du travail à


                                                                                                    4
Dans les services publics ou parapublics,           sur un diagnostic de quartier, de coordonner les
l’adaptation des organisations à de nouvelles       initiatives et les acteurs du territoires. Ces
politiques publiques ou à de nouvelles              organisations territoriales que les Nord-
demandes sociales nécessite des démarches de        américains appelles « les organisations
développement. La méthode se fonde toujours         communautaires » sont aussi les relais citoyens
sur la concertation, la contractualisation, la      nécessaires des politiques exogènes. La France
résolution de problèmes.                            très critique par rapport à « l’action
                                                    communautaire » doit accepter un débat sur ce
Les organisations de l’action sociale sont          point. Il n’y a de « faire société » que si les
soumises à l’affrontement de deux cultures,         communautés territoriales peuvent s’organiser
une culture professionnelle et une culture          dans des modes d’organisations qui ne se
administrative classique. L’introduction du         confondent pas avec les structures des
développement organisationnel permet de             collectivités locales ( Municipalités ou comités
fonder les pratiques des dirigeants et celles des   consultatifs de quartiers) mais qu’elles en sont
professionnels sur une même culture et une          les partenaires actifs qui permettent la
même éthique : le développement.                    conscientisation et la mobilisation citoyenne.
                                                    En ce sens le DSL constitue un nouveau
Le développement social local (D.S.L.)              paradigme de l’intervention sociale.

Le DSL est dans cette perspective un processus
coordonné qui intègre les trois axes de                                             Jean-Marie Gourvil
développement présentés sur un même
territoire. Le DSL est produit par la mise en
œuvre du développement des personnes, le            BAUER M., Le Management. Une philosophie
développement      des     solidarités  et le       pour les entreprises sanitaires et sociales, TSA
développement participatif des organisations        Editions, 1992.
du territoire. Le DSL est aussi après plusieurs     CONSEIL SUPERIEUR EN TRAVAIL SOCIAL,
                                                    L’intervention      sociale     d’intérêt    collectif,
années de travail l’effet cumulé de ces
                                                    Documentation Française, 1988.
dynamiques. Certains cantons ruraux ont vu          COULMIN P., Le développement local, Syros,
leur image et leur réalité se transformer au fil    1986.
des années, certains quartiers urbains sont         DATAR, Guide du développement local, Syros,
devenus des lieux que les familles ne veulent       1986.
plus quitter parce qu’elles y ont acquis une        DE GAULEJAC V, BONNETI M, FRAISSE J,
nouvelle dignité.                                   L’ingénierie sociale, Syros, 1995
                                                    DONZELOT Jacques, Faire société, la politique de
L’accompagnement           d’opérations      de     la ville au Etats Unies et en France, Seuil, 2003
développement social local montre que le DSL        DUMOULIN, P. et al. Travailler en réseau, Dunod,
                                                    2003
peut commencer par les initiatives exogènes
                                                    FREYNET, M-F, La médiation en travail social,
des politiques publiques mais que leur              Chronique sociale, 2004
efficacité réelle nécessite le temps de la          GAUQUIL, Guy, Conduire, évaluer les politiques
participation, de la mobilisation lente et          sociales territorialisées, Dunod, 2004
patiente des personnes et des familles dans des     GOURVIL J.-M., Le secteur social et son rapport
formes d’actions collectives. Le DSL peut           contradictoire avec la souffrance, Soins
aussi à l’inverse s’appuyer sur des actions         psychiatriques, 1999, septembre-octobre, p.4-10.
collectives endogènes qui prennent une              GOURVIL J.-M, Ecouter la souffrance, mobiliser
dimension nouvelle lorsqu’elles sont fédérées       les ressources, Economie et Humanisme, N° 365,
dans des projets de quartiers et s’appuient sur     juin-juillet 2003.
                                                    HENDERSON et THOMAS, Savoir-faire en
les ressources des politiques publiques.
                                                    développement social local, Bayart, 1992.
                                                    MASSA, Hélène, Le travail social avec les
Le signe et le passage obligée vers le DSL est      groupes, Dunod, 2001
la structuration d’une organisation sociale         MONDOLFO Ph., Travail social et développement,
locale de quartier ou de canton. Les groupes        Dunod, Paris, 2001
d’actions collective et les projets divers que      LAMOUREUX H, MAYER ? R., PANET-
l’on monte sur un quartier ne s’engagent dans       RAYMOND J, LAVOIE J., La pratique de l’action
le DSL que si à un moment de leur maturité, ils     communautaire, Québec, PUQ, 2002
se fédèrent au sein d’une organisation de           SANCHEZ, J-L, La décentralisation, de l’action
développement local qui permette de travailler      sociale au développement, L’Harmattan, 2001



                                                                                                         5

								
To top