bilan0809 version definitive diderot carvin

Document Sample
bilan0809 version definitive diderot carvin Powered By Docstoc
					 Académie du Nord-Pas de Calais

 Lycée Diderot
 Esplanade Alfred Peugnet
 BP 80059
 62211 CARVIN
 Tel: 03 21 08 83 40
 Fax: 03 21 74 50 77
 Mel: Ce.062007Op@ac-lille.fr

 Personnes rédactrices: Christine Caux, Caroline Lebelle, Myriam Lobry, Cécile
 Triclin

 Classe concernées : 2ndes

 Disciplines concernées : français, mathématiques, anglais principalement

 Date de l’écrit : juin 2009

 Axe national : réussite en 2nde


Résumé de l’action :
La faible autonomie des élèves face au travail scolaire, la mémorisation des leçons
difficiles pour la plupart ont conduit l’équipe du lycée à proposer une étude du soir
réorganisée avec plusieurs enseignants et des assistants pédagogiques.
La CPE, l’infirmière participent au projet dans un suivi des élèves personnalisé qui
permet de détecter les difficultés et de travailler sur les conditions favorables à la
réussite scolaire (absentéisme, alimentation, sommeil, mémorisation…)




 Mots- clés : études dirigées, mémorisation, carte mentale, assistants
 pédagogiques.




                                          1
Au terme de 3 années,

Freins constatés :
   - Elèves en décrochage scolaire, indifférents à la réussite scolaire.
   - Nombre d’élèves dans la classe
   - Formation de la classe (choix des élèves, variétés des EDD)




Leviers existants :
   - équipe éducative élargie volontaire et soudée




Résultats positifs constatés :
   - moins de décrochage scolaire
   - respect des élèves vis-à-vis de l’école




Incidences sur les pratiques pédagogiques :
   - équipe d’enseignants qui travaillent de la même façon et utilise les mêmes
      outils (carte mentale)




                                        2
Etudes dirigées en
classe de seconde

    Lycée DIDEROT
        CARVIN




          3
                                  SOMMAIRE

A- LE PROJET

I la constitution des classes
II Présentation du projet d’étude du soir
    1. constats
    2. Evolution de l’horaire et du travail avec les assistants pédagogiques
    3. Evolution de la durée du projet
III Autres axes de travail
    1. travail avec l’infirmière
    2. travail avec la CPE
    3. travail avec la COP
    4. contact avec les parents
    5. le soutien
    6. changements pour le voyage de classe



B- TRAVAUX MENES PENDANT LES ETUDES DIRIGEES

I La mémoire
   1. Apprendre sur la mémoire :
   2. Appliquer ses connaissances sur la mémoire :
   3. Les cartes mentales :
II Préparer les devoirs
   1. préparer des devoirs maison :
   2. corriger les devoirs :
   3. préparer les contrôles et les épreuves communes :
III Exemples de travaux

C- BILAN DE L’ANNEE 2008-2009

I points positifs
II points négatifs
III analyse des épreuves communes
IV analyse des cohortes

D- PISTES ET PERSPECTIVES

I le travail avec les assistants pédagogiques
II le travail avec l’équipe pédagogique
                                          4
III la communication avec les élèves
IV constitution des classes

A- LE PROJET
I la constitution des classes
- 1ère année : il y avait 7 classes de seconde au lycée dont deux d’un bon niveau,
les 5 autres étant d’un niveau équivalent ; les élèves de la classe projet suivaient
différentes options : MPI, SES, IGC,…
- 2ème année : 6 classes de seconde au lycée dont deux bonnes, les 4 autres
n’étant plus de niveau équivalent; les deux classes projet étaient
particulièrement faibles, en 2F notamment tous les élèves suivaient l’option IGC.
- 3ème année : 6 classes de seconde au lycée dont 2 bonnes et une classe option
MPI, les deux classes projet sont faibles
Bien que le lycée soit confronté à une baisse globale d’effectif, le nombre de
divisions constituées de bons élèves est maintenu ; le niveau des autres classes
en pâtit et ce phénomène est renforcé par ailleurs par l’augmentation du taux de
passage de la troisième à la seconde.


II Présentation du projet d’étude du soir
1. constats
        Le projet d’étude du soir en seconde est né de constats partagés sur
l’autonomie des élèves de seconde et sur l’efficacité de l’aide individualisée.
        En effet, en conseil de classe revenaient sans cesse des plaintes sur le
manque de travail personnel des élèves. Les professeurs déplorent souvent que
les élèves ne savent pas travailler de manière autonome, qu’ils ne font pas leurs
devoirs chez eux, qu’ils n’apprennent pas correctement leurs leçons. De
nombreuses critiques concernaient aussi la régularité du travail fourni. Il
apparaît que les élèves qui arrivent de troisième ne sont pas habitués à fournir
un travail personnel et qu’ils se trouvent démunis devant les attentes du lycée, où
il n’est plus possible de tout faire en cours, ce qui nécessite de la part des élèves
un approfondissement personnel.
        Quant à l’aide individualisée en mathématiques et en français, son
efficacité nous paraissait très relative. En effet, l’aide individualisée est censée
fonctionner avec des élèves volontaires, mais les élèves volontaires sont en
général les bons élèves qui n’en ont pas vraiment besoin. La plupart du temps, les
élèves étaient donc désignés pour venir en aide. Cela était ressenti comme une
punition ou une injustice. Beaucoup d’élèves en difficulté étaient exclus puisqu’on
ne peut accueillir en aide individualisée que huit élèves. Enfin, le faible volume
horaire de l’aide individualisée ne permet d’apporter que des remédiations
ponctuelles alors que des remises à niveau beaucoup plus profondes seraient
nécessaires.

                                          5
       Ce constat d’échec une fois dressé, nous avons voulu essayer autre chose,
avec les moyens dont nous disposions. Nous avons proposé d’utiliser les heures
d’aide individualisée de manière différente pour tenter de prendre en compte les
problèmes posés par le travail personnel demandé aux élèves.

Ainsi, dans des classes faibles, les heures d’aide individualisée de français et de
mathématiques ont été annualisées. Au lieu des heures d’aide individualisée, dans
les emplois du temps des élèves figure en fin de journée une heure d’étude
dirigée pour tous pendant le premier semestre. Cette heure est encadrée par
deux adultes : le professeur de français ou de mathématiques et un assistant
pédagogique.
Le dispositif s’est modifié et enrichi au fil des années.



2. Evolution de l’horaire et du travail avec les assistants
pédagogiques
       En 2006-2007, une classe de seconde a été concernée. La 2de G avait les
lundi, mardi, jeudi et vendredi soir en dernière heure de l’après-midi une heure
d’étude du soir, encadrée à chaque fois par un professeur et un assistant
pédagogique, en croisant les matières (un professeur de mathématiques avec un
assistant pédagogique de français)

        En 2007-2008, le projet s’est appliqué pour deux classes de seconde, les
2des E et les 2des F. L’étude avait lieu seulement trois soirs par semaine. Deux
fois, l’étude était encadrée par un professeur et un assistant. La troisième, elle
était encadrée par le professeur de français et le professeur de mathématiques.
Ce changement nous a paru intéressant dans la mesure où il permettait de
travailler davantage en concertation. Par exemple, les deux professeurs
pouvaient échanger les groupes par demi-heure.

       En 2008-2009, le dispositif a donc été reconduit comme en 2007-2008
pour deux classes. En français et en anglais, les deux classes ont bénéficié
d’enseignements dédoublés supplémentaires en français et en anglais (1 heure de
module hebdomadaire par élève en français, deux heures en anglais). Ce
dédoublement a produit des effets très positifs, et nous regrettons qu’il n’ait pu
en être de même en mathématiques pour des problèmes de postes.
       En outre, en 2de F, quelques nouvelles expérimentations ont été tentées.
Les binômes professeur/assistant pédagogiques ont été changés : le professeur
travaille désormais avec l’assistant pédagogique de sa matière. Ce soir-là, les
disciplines scientifiques ou littéraires sont alors privilégiées, la collaboration
avec l’assistant pédagogique s’en trouve simplifiée. Cela permet aussi de
travailler de manière différente avec deux personnes qui peuvent par exemple
circuler et aider les élèves qui travaillent sur un même exercice.

                                         6
3. Evolution de la durée du projet
La durée de l’étude du soir a varié selon les années. Prévue pour durer un
semestre à l’origine, elle a été prolongée au-delà : en 2006-2007, les quatre
heures hebdomadaires ont duré jusqu’aux vacances de février, puis jusqu’à la fin
de l’année, il n’y avait plus que deux heures par semaine.
En 2007-2008, grâce à des HSE, l’étude du soir a continué trois heures par
semaine jusqu’aux vacances de Pâques. Ensuite, un renforcement a été proposé
aux élèves qui se destinaient aux séries générales.
Les prolongations n’ayant pas paru satisfaisantes, en 2008-2009, nous avons
décidé de faire coïncider l’arrêt de l’étude du soir avec la semaine d’épreuves
communes, qui représente un temps fort dans l’étude du soir avec les révisions
dans les différentes matières.




III Autres axes de travail

1. travail avec l’infirmière
 L’infirmière, Madame Lion, a mené un projet d’éducation à la santé et à la
prévention des conduites à risques beaucoup plus suivi, en collaboration avec la
conseillère d’orientation Madame Desprez, l’assistante sociale, Madame Mériaux
et le professeur d’ECJS, Madame Gambier (cf annexe1).


2. travail avec la CPE
 La CPE, Mme Telle a réalisé un suivi rapproché des élèves des classes projet.(cf
annexe2)


3. travail avec la COP
Dans l’une des classes, une séance de recherche d’informations pour tous a été
organisée avec le professeur principal et par ailleurs cinq élèves ayant été
repérés tôt comme pouvant poser des problèmes d’orientation ont eu un
entretien individuel.


4. contact avec les parents
Le jour de la rentrée, les parents étaient invités : les professeurs se sont
présentés et ont expliqué les exigences du travail au lycée. Le projet d’études
dirigées a naturellement été présenté aux parents présents, un courrier
(annexe) a été ensuite envoyé pour que tous aient l’information. Une lettre
d’information a aussi été distribuée quand les études ont pris fin.


                                        7
5. le soutien
Un soutien plus individualisé a été restauré : au mois d’octobre, l’équipe
pédagogique a repéré les élèves qui étaient en difficulté ou découragés. Un
contrat de soutien pédagogique (cf annexe 6) leur a été proposé avec les
assistants pédagogiques. Selon les disponibilités dans leur emploi du temps, les
élèves en très petits groupes ont bénéficié d’une heure hebdomadaire avec les
assistants en mathématiques, français ou anglais.


6. le voyage de classe
Pour motiver les élèves et faire en sorte qu’ils ne se sentent pas de malheureux
cobayes sur qui pèseraient des contraintes horaires plus lourdes que dans les
autres classes, chaque année un voyage a été organisé à Paris. La participation
financière demandée aux familles a été symbolique. Les deux premières années,
le voyage a eu lieu au mois de mai. Cette année, il a été avancé au mois de
décembre afin de mieux profiter des retombées positives qui étaient
escomptées pour l’ambiance de classe.




B- TRAVAUX MENES PENDANT LES ETUDES
DIRIGEES

  Les études permettent aux élèves, comme en AI classique, de bénéficier d’une
aide pédagogique ponctuelle, de se mettre à jour après une absence. Une partie
du temps est consacrée à planifier le travail personnel : apprendre régulièrement
le vocabulaire en LV, étaler les révisions, les recherches,…Toutefois les deux
grands thèmes abordés sont le travail sur la mémoire et la préparation des
devoirs.


I La mémoire
1. Apprendre sur la mémoire :

        o   Connaître les différents types de mémoires
             auditive-visuelle, kinésique, …
             évaluer ses points forts et améliorer ses points faibles

        o   Distinguer mémoires à court terme, moyen terme, long terme
            Comprendre la nécessité d’avoir des méthodes et des outils pour
            réactiver la mémoire


2. Appliquer ses connaissances sur la mémoire :

                                        8
          a. Apprendre par cœur
              du vocabulaire, des formules, des définitions, …
              en variant les méthodes : répéter, recopier, accroche-mots, …

          b. Apprendre des notions complexes
              Dégager l’essentiel - Créer des liens - Synthétiser
              grâce aux cartes mentales (cf ci-dessous)



          c. Apprendre plusieurs fois pour savoir
              on apprend, on oublie, on ré-apprend plus vite, ….


3. Les cartes mentales :
  Connaître une notion complexe nécessite une démarche intellectuelle élaborée
  et les cartes mentales sont un outil adapté à cette démarche .

     Les principes :
     o    Avoir un outil pour réfléchir sur le cours :
          analyser, classer les notions, dégager les idées essentielles
          puis synthétiser enfin, établir des liens entre les différentes notions
          à partir d’un cours linéaire
          (en devoir, les élèves ont souvent des difficultés à croiser leurs
          connaissances)
          Evidemment, à ce stade, les élèves apprennent déjà !

     o      Avoir une trace concrète de ce travail d’analyse et de synthèse



     o      Avoir une vision globale du cours (non linéaire)
            (exemple : savoir de quelles méthodes on dispose pour faire une
            démonstration)

     o      Avoir un support visuel pour apprendre par cœur

     o      Avoir un outil pour tester sa mémoire
            (après un mois par exemple) et pour la réactiver

     La construction :
     (Cf annexe n° 9 )
     o    La notion étudiée est placée au centre de la CM (carte mentale)

     o       On place les idées importantes dans des satellites près du centre, les
         idées secondaires à la périphérie ce qui donne d’emblée une vision globale

                                         9
      o      On utilise des caractères de tailles différentes pour hiérarchiser,
          des couleurs, des dessins,…pour faciliter la mémorisation

      o      On établit des liens entre les idées




   II Préparer les devoirs

   1. préparer des devoirs maison :
   Planifier le travail, exploiter les ressources disponibles, travailler avec des
   modèles, identifier les problèmes rencontrés et obtenir de l’aide auprès du
   professeur ou de l’assistant pédagogique.


   2. corriger les devoirs :
   Faire une correction personnelle de sa copie à l’aide du compte-rendu donné
   par le professeur à la classe.
   (il s’avère que ce travail est très rarement effectué par les élèves)


   3. préparer les contrôles et les épreuves communes :
   planifier les révisions et commencer suffisamment tôt
   exploiter les cartes mentales
   ré-apprendre ce que l’on a oublié
   imaginer le sujet
   refaire par écrit des exercices
   évaluer ses points forts, ses faiblesses pour repérer dans le sujet ce qu’il
              faudra traiter en priorité
   relire les devoirs maison et les conseils donnés par le professeur



     III Exemples de travaux
   1) annexe7a :préparation d’un devoir maison de français

    2) annexe7b : réalisation régulière de cartes mentales de mathématiques en
       2F
                  carte mentale de svt réalisée dans le cadre des révisions pour
les épreuves communes




                                         10
 3) annexe7c : il était demandé aux élèves de choisir des exercices types et
    de les refaire ; on constate clairement que l’un des élèves balaie bien le
    programme et dégage des modèles intéressants, l’autre échoue.
    Tous les lycéens n’ont pas de compétences dans ce domaine, contrairement
    à ce qu’on pourrait supposer et certains ont besoin d’être aidés aussi dans
    ce type de travail.

 4) annexe7d :    révision d’un devoir surveillé d’histoire




C- BILAN DE L’ANNEE 2008-2009.

 I Les points positifs :
 Dans l’organisation :
 - Nous avons trouvé satisfaisant de conduire le projet jusqu’à la semaine des
 épreuves communes qui précédait les vacances de février (du 16 au 20
 février). Cela nous a donné un but de travail, nous avons consacré la dernière
 période (entre les vacances de Noël et les épreuves communes) à effectuer
 des révisions avec les élèves dans différentes matières. Les élèves ont
 apprécié de leur côté ce travail dont ils percevaient bien l’utilité et cela les a
 motivés à travailler.

 - Nous avons apprécié, en ce qui concerne les collègues de français, d’avoir un
 doublement de notre horaire hebdomadaire de module, soit 1h élève par
 semaine, au lieu d’une demi-heure. Cela nous a permis de multiplier les travaux
 et exercices dirigés en demi-groupes, ce qui est particulièrement utile dans
 ce type de classe.

 Du point de vue des élèves :
 - D’après un sondage (cf annexe3) sur 58 élèves interrogés, 43 élèves font un
 bilan positif de leur expérience et 9 un bilan négatif. Les principales raisons
 invoquées par les élèves sont d’abord qu’ils pouvaient être aidés et s’avancer
 dans leurs devoirs lors de ces heures d’étude, d’autre part qu’ils pouvaient
 approfondir le cours, et mieux le comprendre, enfin, préparer les devoirs-
 maison et réviser les devoirs surveillés. 15 élèves auraient aimé que l’étude
 continue et tous pensent qu’il faut continuer l’étude l’année prochaine pour les
 nouvelles secondes.
 Les méthodes qu’ils disent avoir apprises : planifier leur travail et construire
 des cartes mentales.
                                       11
- L’étude permet aussi d’améliorer l’ambiance de classe, en particulier de
renforcer la coopération entre les élèves ; les élèves de 2nde F soulignent ainsi
avoir particulièrement apprécié le travail en groupes.

De notre point de vue :
- Madame Caux et Madame Lobry (professeurs en 2nde F) constatent que
l’étude dirigée a permis d’éviter ou au moins de limiter les décrochages dans
leur matière. Grâce à l’étude dirigée, tous les élèves rendaient leurs devoirs à
la maison faits convenablement. Mme Caux souligne que lors des devoirs
surveillés, tous les élèves s’efforcent de faire le travail ; aucun ne renonce
dès la lecture d’énoncé : Les élèves sont mieux armés et plus motivés grâce au
travail de révision. En 2nde E en revanche, le constat est plus contrasté : si
l’étude a probablement permis à certains élèves faibles de se maintenir à
niveau, il reste quelques cas avérés de décrochage dans la classe, qui
s’expliquent par plusieurs phénomènes concomitants : la difficulté à motiver
les élèves (cf . les points négatifs), la constitution de la classe…

- L’étude dirigée, parce qu’elle nous invite à travailler avec les élèves dans
d’autres matières que la nôtre, nous permet d’avoir une vision plus globale de
la classe de seconde : nous avons une idée des programmes, des
apprentissages et des exigences dans les autres matières.

- La prise de conscience de ce qui se passe dans les autres matières nous
amène aussi à nous remettre en question, à éventuellement modifier notre
façon de travailler en classe. Nous comprenons mieux quelles sont les
difficultés des élèves (par exemple pour apprendre une leçon, pour se repérer
dans un cours, pour dégager l’essentiel) ; cela nous amène à réagir en amont :
penser aussi le cours comme un outil facile à réutiliser et à accompagner le
travail personnel de synthèse.

- Le travail en classe est aussi facilité : on peut facilement réactiver la
mémoire grâce au travail mené à l’étude (cartes mentales par exemple)

- Le contact avec les autres enseignants est évidemment positif ; entre nous,
nous échangeons aussi des méthodes. Ainsi Mme Caux nous a-t-elle initiées
(et converties ?) aux cartes mentales, méthode de synthétisation et de
mémorisation.

- Enfin, l’étude dirigée peut aussi permettre un contact différent avec les
élèves, particulièrement quand nous travaillons en petits groupes, contact plus
individualisé, plus confiant, même si l’attitude du professeur lors de ces
heures d’étude dirigée doit être un subtil dosage entre souplesse et fermeté.



                                     12
II Les points négatifs :
Dans la composition des classes :
- Nous constatons de nouveau que nos effectifs sont lourds (32 élèves en 2nde
E ; 33 en 2nde F), tandis que les effectifs dans les classes de bon niveau, 2nde
A, B et C, sont équivalents. Nous aimerions que nos deux classes bénéficient
d’un effectif plus léger.

- Nous constatons également que ces deux classes sont très chargées en
doublants et en élèves ayant un retard d’au moins un an dans leur scolarité.
Nous aimerions que les doublants soient équitablement répartis sur les
classes de seconde, car certains de ces élèves posent des problèmes de
discipline plus importants.

- Enfin, nous constatons de nouveau que les élèves ayant l’option IGC sont
concentrés en 2nde E et F. Nous aimerions que les options IGC et MPI soient
plus équitablement réparties sur les secondes C, D , E et F.



Dans l’organisation :
- Nous aurions besoin d’être prévenues lorsqu’un assistant d’éducation est
absent afin de ne pas nous retrouver au pied levé seule avec la classe
complète, ce qui se révèle très difficile à gérer et surtout, qui ne permet pas
de travailler efficacement. Un simple affichage au panneau des professeurs
absents suffirait à nous avertir.

Dans l’efficacité du projet :
Les deux gros points d’achoppement sont

- d’une part, la difficulté à motiver les élèves. La plupart ne comprennent pas
(ou mettent du temps à comprendre) l’intérêt de venir en étude dirigée ; ils
sont persuadés de savoir travailler, ne veulent pas changer de méthode et
sont mécontents car ils ont l’impression de finir plus tard que les autres. Le
voyage de motivation, tel que nous l’avons effectué cette année, n’a pas suffi
à motiver les deux classes. Certains élèves ne parviennent jamais à réellement
tirer profit de ces heures d’étude et développent des techniques d’évitement
du travail. Il faut sans cesse être derrière eux et les relancer, ce qui est
épuisant. En ce qui concerne la seconde E, l’étude dirigée n’a pas permis
d’éviter les décrochages, y compris en français et en mathématiques ; ces
décrochages se sont même accentués au deuxième trimestre. Cela est peut-
être dû au profil assez particulier de cette classe dans laquelle de nombreux
élèves cumulant de grosses lacunes semblaient totalement indifférents à la
                                     13
 réussite scolaire et totalement démotivés par les études. Le soutien ne nous a
 pas permis de les remotiver.

 - d’autre part, l’apprentissage des leçons. Cette difficulté résulte en réalité
 d’autres problèmes (difficultés de compréhension, de prise de notes…) ; mais
 il apparaît que les élèves, dans une assez importante proportion, rencontrent
 de réelles difficultés lorsqu’on leur demande de mémoriser un cours. Malgré
 les différentes méthodes proposées pour les aider dans ce domaine,
 l’apprentissage des leçons reste un exercice difficile pour certains.


 III Analyse des épreuves communes :

    Annexe4a : Le niveau moyen-faible des classes et leur constitution
    homogène se confirment.
    En 2E, la proportion de résultats très faibles reste importante, en 2F
    cette proportion est comparable à celle observée sur l’ensemble des
    classes.
    Annexe4b : en 2F , on trouve la confirmation que les décrochages en
    français et en mathématiques sont moindres ; les résultats sont peu
    éloignés de la médiane, c’est un résultat positif.
    Annexe4c : en 2E , on retrouve en mathématiques, comme sur l’ensemble
    des épreuves des résultats faibles pour certains ; en français , par
    contre, les résultats sont plus centrés sur la moyenne.
    En conclusion, les élèves moyens-faibles semblent profiter de l’étude et
    l’aide apportée les motive un peu et évite les décrochages ; ces résultats
    contribuent aussi à créer une ambiance de travail correcte dans ces
    classes qui s’avèrent difficile à gérer sans projet. Par contre les résultats
    des élèves les plus faibles, n’ont guère progressé ; on notera toutefois que
    le retard de ces élèves est parfois tel que les progrès qu’ils peuvent faire
    ne se traduisent pas toujours par une évolution des notes.



      IV Analyse des cohortes :
    Cf documents de Monsieur le Proviseur annexe 8



D- PISTES ET PERSPECTIVES :

 I le travail avec les assistants pédagogiques


                                      14
 Travailler conjointement avec les assistants pédagogiques paraît être une
solution efficace au problème de l’effectif des classes. De plus, les élèves ont un
contact différent avec l’assistant et travaillent autrement avec lui.
 D’autre part, il nous semble plus positif d’associer l’assistant pédagogique et le
professeur de la même matière afin de travailler avec plus de souplesse sur un
même sujet.
 Parallèlement à l’étude, nous souhaitons développer comme en 2F un contrat
pour les élèves en difficulté leur imposant de consulter les assistants
pédagogiques une fois par semaine.
 Enfin, si l’assistant pédagogique est absent, le travail de l’étude s’en trouve
complètement désorganisé et nous avons besoin d’être prévenues au plus tô .
Aussi, proposons-nous que les absences des assistants pédagogiques soient
affichées comme celles des professeurs sur le tableau de la salle 09.


   II le travail avec l’équipe pédagogique

  Il est important que l’équipe pédagogique s’associe à notre démarche pour que
nous puissions travailler les différentes matières à l’étude. Dans cette optique, il
est nécessaire que l’équipe soit volontaire.
  Nous avons trouvé pertinent que certains collègues participent à quelques
séances d’études (cf annexe5) et nous souhaitons développer ces interventions,
pour réviser le premier devoir surveillé par exemple.
  De notre côté, nous envisageons de réaliser un bilan mensuel des thèmes
étudiés en étude afin que les collègues puissent les intégrer dans leurs cours
(par exemple, faire une petite interrogation après des séances sur la mémoire).



   III la communication avec les élèves

  Nous sentons la nécessité de mieux expliquer encore le projet aux élèves, de
leur montrer qu’ils ne sont pas désavantagés en terme d’emploi du temps
notamment et les bénéfices à en tirer en matière de résultats et orientation
future.
  Nous souhaitons faire évoluer le voyage de motivation afin qu’il soit mieux
perçu par les élèves.



   IV constitution des classes

 Si l’on souhaite que ce projet soit plus efficace, il faudra revoir la constitution
des classes. Les options IGC et MPI devront se faire sur 4 divisions au moins ;

                                        15
les élèves seront choisis à la fois en fonction de leurs difficultés, mais aussi de
leur motivation. C’est pourquoi nous souhaitons rencontrer les professeurs
principaux de 3ème afin de repérer avec eux les élèves qui correspondent à ce
profil : des élèves en difficulté ayant besoin d’apprendre des techniques de
travail et motivés.
  A ce jour, nous avons envoyé un courrier aux collèges ; nous souhaitons
rencontrer en mai des collègues , repérer avec eux des élèves qui auraient
particulièrement besoin des aides apportées dans ce projet et demander à leurs
familles si elles souhaitent que leur enfant participe aux études dirigées .




                                        16
Annexes




   17
Annexe1 :
   BILAN DES ACTIONS DE SANTE PROPOSEES EN 2F
             POUR L’ANNEE 2008/2009




J’ai intégré le projet, qui existait déjà avant mon arrivée au lycée, en Juin 2008.
Au cours d’une réunion, les professeurs des classes de secondes E et F m’ont
sollicitée pour aborder la question des rythmes de vie avec les élèves. En effet,
ils ont remarqué une difficulté d’adaptation des élèves aux nouveaux rythmes
scolaires qu’imposent la classe de seconde.



Grâce à un aménagement d’emploi du temps, une heure était disponible en ½
groupe pour prévoir des interventions en 2F. Nous avons donc réfléchi en équipe
à la manière d’aborder le sujet des rythmes de vie notamment, en évoquant les
facteurs favorisant la mémoire avec la collaboration avec Mme DEPREZ,
conseillère d’orientation. Une sensibilisation des élèves aux effets de l’alcool sur
l’organisme avec l’association « le sagittaire », point écoute jeune sur Carvin a
été réalisée dans le but de faire connaître l’association et de les responsabiliser
face à leur éventuelle consommation. Enfin, en collaboration avec Mme Meriaux,
ma collègue assistante sociale, deux temps d’échange ont permis aux élèves
d’exprimer leurs ressentis par rapport à l’ambiance de classe sous la forme d’un
photo langage pour la première séance et d’ un jeu pédagogique sur le thème de
la discrimination pour la deuxième séance.



Le premier bilan des actions menées est assez encourageant puisque les élèves
sont venus à chaque rencontre et ont participé à toutes les activités proposées.
Ces rencontres leur ont permis de faire la connaissance des différentes
personnes ressources au sein et en dehors de l’établissement. Le dernier temps
d’échange a permis l’expression d’une certaine tension ressentie par quelques
élèves de la classe qui va pouvoir être retravaillée avec l’équipe éducative.


                                         18
Enfin, une formation aux premiers secours sera proposée aux élèves en fin
d’année et un Projet Territorial de Santé vient d’être déposé sur le thème de
l’alimentation et l’activité physique (toutes les classes de seconde bénéficiant
déjà d’une action sur l’alimentation autour d’ateliers pratiques avec la
collaboration des professeurs de SVT et de la Maison du Département Solidarité
de Carvin)




Annexe2 :
                        PROJET SECONDE E / SECONDE F

Présentation des classes.

            EFFECTIF        FILLES            GARCONS          DOUBLANTS     POURCENTAGE
2A          32                                                 1              3%
2B          33                                                 0             0%
2C          30                                                 1             3%
2D          33                                                 7             21%
2E          32              21                11               10            31%
2F          33              18                15               10            30%


                                 Années de naissance des élèves

             1989           1990          1991            1992        1993      1994
2A                                                        2           29        1
2B                                                                    30        3
2C                                                        4           25        2
2D           1                                            11          21
2E                                        4               14          14
2F                                        2               15          14

                                       Options proposées

                 MPI             SES                IGC           Latin        Ang Euro
2A               X                                                X            X
2B                               X                                X            X
2C               X
2D                               X
2E                               X                  X
2F                               X                  X




                                                   19
                    Taux d’absentéisme Classes de seconde 2008-09




Suivi cellule Vie Scolaire

2A         0
2B         1
2C         0




                                         20
2D         2
2E         4
2F         2




Conseils de Classes :
               Félicitations   Encouragements Aver Travail   Aver Conduite Aver TC   Aver Abs
2A             Non             Renseigné      Non            Renseigné    Non        Renseigné

2B             7               11             2
2C             1               6
2D             2               6              2              1
2E             0               3              4              2            1          1
2F             2               4              3

              Participation des parents aux rencontres parents/professeurs
(Chiffres donnés par M. le Proviseur Adjoint)

2A                                  27 familles présentes           81,8%
2B                                  25                              71 ?4%
2C                                  24                              77,4%
2D                                  23                              69,7%
2E                                  12                              37,5%
2F                                  20                              60,6%

Il apparaît que les 2E et 2F soient des classes dont les effectifs sont les mêmes
que dans les autres classes ; le nombre de doublants y est supérieur, ce qui induit
une moyenne d’âge plus élevée et donc certains problèmes de comportement plus
spécifiques où une attitude différente vis-à-vis de la « chose » scolaire.
L’absentéisme est plus élevé que dans les autres classes, alors même qu’a été mis
un place un suivi plus resserré (nombre de courriers envoyés, appels
téléphoniques, entrevues avec les élèves et les familles…) A noter que la majorité
des familles se déplacent pour les rendez-vous, mais se disent souvent
« dépassées » par les adolescents. Rares sont les familles qui refusent le
dialogue ou contestent systématiquement.
Une cellule de veille a été mise en place pour l’ensemble des élèves de
l’établissement ; elle concerne quelques élèves de 2 E et de 2F pour des cas plus
épineux que dans d’autres classes.
Pour autant, ce sont des classes qui, en dépit de leurs problèmes, restent dans la
moyenne de l’ensemble des classes de seconde. (récompense, sanctions…)
En ce qui concerne l’absentéisme, les taux de 2E et 2F sont supérieurs à ceux
des autres classes. Ces chiffres méritent néanmoins d’être affinés : 5 élèves de
2E et 4 élèves de 2F ont plus de 50 demi-journées d’absence chacun. L’un d’entre

                                                  21
eux a démissionné pour faire un contrat d’apprentissage, un autre est en cours
de démission, les autres sont suivis par le cellule de veille, et pour 2 d’entre eux
par l’AS de leur domicile.
Il est permis de penser que ces « bons » résultats sont dus à l’action menée de
concert par les différents personnels. Les élèves et leurs familles se sentent
encadrés et soutenus, ce qui favorise le dialogue et la concertation, et
désamorce sans doute certaines situations qui pourraient être plus difficiles.


Annexe3 :

Classe de 2F (32 présents)
   1. jugez-vous le bilan de l’ étude
   positif : 25 négatif :7 ( pas de liberté, préfère travail autonome, contrainte
   horaire)
   2. qu’avez-vous apprécié?
          o    préparer les DM : 11
          o    faire des cartes mentales : 5
          o    réviser les DS : 10
          o    s’avancer : 9
          o    être obligé de travailler : 3
          o    être aidé : 10
          o    apprendre le vocabulaire en LV : 5
   3. avez-vous appris des méthodes ? si oui, lesquelles ?
          o    non : 2
          o    ne pas tout faire à la dernière minute : 6
          o    faire de cartes mentales : 10
          o    travailler en groupe : 2
   4. auriez-vous aimé que l’étude continue ?
      oui : 10            non : 20
   5. pensez-vous qu’il faut continuer l’étude l’année prochaine pour les nouvelles
      secondes ?
      oui : 32
   6. en 3ème, auriez-vous été volontaire pour intégrer ce projet ?
      oui : 11 non : 14




                                           22
Annexe4a :
                 m oyennes générales aux épreuves communes


      25

      20

      15                                                                tous
  %




      10                                                                2E2F

      5

      0
           1    2   3   4   5   6   7   8   9 10 11 12 13 14 15 16 17
                                        notes


               moyennes générales aux épreuves com munes


      25

      20

      15                                                                2E
  %




      10                                                                tous

      5

      0
           1    2   3   4   5   6   7   8   9 10 11 12 13 14 15 16 17
                                        notes




                                                        23
                 moyennes générales aux épreuves communes


       30

       25

       20
                                                                                           2F
   %




       15
                                                                                           tous
       10

       5

       0
             1   2    3     4       5       6    7   8     9 10 11 12 13 14 15 16 17
                                                         notes




                 tous                       2E                   2F
moy géné                            8,5                    6,4               7,4
médiane                             8,2                    6,4               7,6
écart type                          3,0                    1,7               1,8




Annexe4b : résultats en 2F

                        moyennes générales aux épreuves comm unes


       30

       25

       20
                                                                                                  2F
   %




       15
                                                                                                  tous
       10

       5

       0
             1    2     3       4       5       6    7     8     9     10 11 12 13 14 15 16 17
                                                               notes




                                                                            24
                  moyennes de m athématiques aux épreuves comm unes


        30

        25

        20
                                                                                                     tous
  %




        15
                                                                                                     2F
        10

        5

        0
             0 1 2        3 4   5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
                                                     notes




                      m oyennes de français aux épreuves com m unes


        35

        30
        25
        20                                                                                           tous
  %




        15                                                                                           2F

        10
        5

        0
             1 2 3        4 5 6 7       8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21
                                                     notes




Annexe4c : résultats en 2E

             moyennes générales aux épreuves com munes
   30


   25


   20


   15

                                                                                              2E
   10                                                                                         tous


    5


    0
         1    2   3   4    5    6   7   8     9      10   11   12   13    14   15   16   17
                                            not es




                                                                         25
               moyennes de mathém atiques aux épreuves communes




30


 25

                                                                                                    tous
20
                                                                                                    2E

 15


 10


  5


 0
      0        1   2   3   4   5   6   7   8   9n o10 s11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
                                                    te




                       m oyennes de français aux épreuves com m unes

          30


          25


          20

                                                                                                     tous
          15
                                                                                                     2E

          10


           5


           0
                   1   2   3   4   5   6   7   8   9 10   11 12 13 14   15 16   17 18 19   2   21
                                                      not es




Annexe5 :
                                                   BILAN DU PROJET SECONDE F .


Mme Gambier Françoise
Professeur d' histoire - géographie .



 Enseignante depuis 1992 au Lycée Diderot , professeur principal , notamment
en classe de seconde depuis plus de quinze ans , j'ai maintes fois expérimenté et
apprécié le travail en équipe avec les collègues , les conseillers principaux d '
éducation et les conseillers d' orientation afin de mieux appréhender les élèves
dont j' avais la charge.

                                                                                 26
 Ainsi , lorsque Mme Lobry m' a proposé de participer au projet seconde F , j' ai
répondu favorablement et avec enthousiasme. Il me paraît en effet essentiel de
comprendre et d' adhérer aux objectifs et conditions d' un tel projet.
Dès la rentrée de septembre 2008 j 'ai pu exposer aux élèves , aux parents et à
Mme Lobry les méthodes de travail , le programme et les évaluations
spécifiques à l' histoire - géographie ( exigences et fréquences ).
A ce propos Mme Lobry et moi - même avons pu envisager des actions
communes lors de la préparation des devoirs surveillés et des épreuves
communes. Par ailleurs , un dialogue constant concernant le comportement des
élèves me semble indispensable.



Les dynamiques liées au projet sont multiples et enrichissantes pour les
enseignants et les élèves. Le travail interdisciplinaire a été favorisé notamment
en lettres / histoire - géographie , ce qui a établi des "passerelles " entre les deux
matières permettant une meilleure compréhension voire à certains moments un
approfondissement.
En outre , l' action menée par l' infirmière sur la mémorisation a été intégrée
dans les apprentissages : la grande majorité des élèves montrant des aptitudes à
mémoriser grâce à l ' image , j' ai davantage utilisé la vidéo , avec ensuite des
tableaux et schémas construits par les élèves .
Enfin , Mme Lobry et Mme Caux m 'ont "initiée " aux cartes mentales et j'ai
intégré cet outil dans la prise de notes des élèves mais aussi dans l’évaluation .


Cependant , le force d' inertie se montre parfois tenace : le travail à la maison (
exercices , leçons ) reste globalement insuffisant , le matériel manque parfois en
classe , la participation orale reste souvent concentrée au sein d' un groupe d 'une
dizaine d' élèves , l' absentéisme de quelques uns persiste . L ' énergie et la
cohésion de l' équipe se révèlent alors primordiales : partager entre collègues et
même pouvoir faire récupérer
un devoir grâce à un membre de l' équipe m' a été d' une grande aide.
Cela a été aussi un révélateur de cohérence de l' équipe pour les élèves :
l ' élève a devant lui des professeurs unis pour le mettre au travail et soucieux de
sa réussite . Cela me semble fondamental face aux adolescents en quête de
repères et cherchant parfois à tester certaines limites.


Finalement , le projet a permis de contruire certaines bases chez les élèves , ainsi
les méthodes de travail sont comprises même si elles ne sont pas forcément
toujours mises en oeuvre. J' ai aussi pu me rendre compte que dans l
'apprentissage de la dissertation , les élèves sont désormais capables de
construire une argumentation grâce à une problématique . Néanmoins , les
connaissances ne sont pas assez maîtrisées pour étayer le propos. Cela dit , un

                                          27
tiers des élèves sont en progrès et l' ont démontré lors des épreuves communes
où ils obtiennent la moyenne voire plus.



La pertinence du projet est indéniable mais l ' effectif chargé ( 33 élèves ) a
souvent été un frein.Par ailleurs , il me paraît souhaitable d 'envisager des
moments de concertation en équipe qui ne correspondraient pas nécessairement
à l' échéance du conseil de classe .




MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE                                    Académie de Lille

                                 LYCEE DIDEROT
                 Esplanade Alfred Peugnet - BP 80059 – 62211 Carvin

Annexe6


                CONTRAT DE SOUTIEN PEDAGOGIQUE


Elève __________________________________



                                        28
        J’ai pris connaissance du fait que mon professeur de _______________________ avait

repéré que j’avais des difficultés dans cette discipline et que l’on me propose une heure de

soutien hebdomadaire le _____________________________________.



        Je m’engage volontairement à assister à ce soutien de manière régulière.




Fait à _______________________, le ___________________________




                                                                               Signature de l’élève




Annexe 7a

                     Séance d’aide aux devoirs
Préparation du DM n°2 : Dom Juan, IV, 3 : initiation au commentaire composé.

Objectifs :    - Comprendre le travail demandé
               - Organiser, planifier son travail
               - Mettre en route le travail

Séance effectuée en demi-groupe (16 élèves), en 1 heure. L’autre demi-groupe travaille avec
l’assistant pédagogique de mathématiques pendant ce temps.


Déroulement de la séance :

    1. Lecture du sujet avec les élèves
    2. Que devez-vous faire ?
                                                    29
        - Petit test préalable : les élèves sont invités à lire attentivement la consigne du DM ; puis, ils
        retournent le sujet et doivent répondre aux questions suivantes par oui ou par non :
                 -vous devez rédiger tout le commentaire composé du texte
                 -vous devez rédiger l’introduction et la conclusion du commentaire
                 -vous devez rédiger une grande partie au choix
                 -vous devez trouver la problématique tout seul
                 -les sous-parties du travail à rédiger vous sont indiquées
        A partir de ce petit test, explicitation et clarification de la consigne.
        - Vérifier que les élèves ont bien repéré le passage à étudier (certains ont confondu acte et
        scène et ont commencé à lire l’Acte III, Scène 4.)
    3. A quelle date devez-vous rendre ce DM ?
        - Repérer la date à laquelle le devoir doit être rendu, la noter dans l’agenda, et prendre
        conscience du temps dont dispose l’élève pour effectuer son travail.
    4. De combien de temps pensez-vous avoir besoin pour effectuer ce travail ?
        - Faire prendre conscience aux élèves des différentes étapes du travail (lecture et
        compréhension du texte, travail préparatoire au brouillon, rédaction de l’introduction,
        rédaction des trois paragraphes demandés)
        - Evaluation du temps nécessaire pour chaque étape.
    5. Comment pensez-vous organiser votre travail ?
        - Faire prendre conscience aux élèves de la nécessité de décomposer son travail en plusieurs
        séances pour éviter la lassitude, pour permettre aussi la réflexion et l’approfondissement des
        idées.
        - Prendre l’agenda et observer le nombre de week-end disponibles avant de devoir rendre le
        travail, le nombre de mercredis, les plages de permanence où les élèves peuvent travailler
        ensemble ou avec un assistant pédagogique.
        - Prendre aussi conscience des heures de cours de français où les élèves peuvent venir poser
        des questions sur le DM en cas de problème (avoir déjà entamé son travail, ne pas être à la
        veille du jour où il faut le rendre)
        - Chaque élève est ainsi invité à se fixer son propre planning en fonction de ses dispositions et
        contraintes personnelles, de son rythme de travail…
    6. Le reste de la séance est consacré au début du travail sur le DM :
        - Lecture du texte
        - Mise à disposition de dictionnaires pour le vocabulaire
        - Echange individualisé avec les élèves sur les premiers problèmes rencontrés (compréhension
        du texte, du contexte…)

Pour la séance suivante : les élèves sont invités à venir avec leurs brouillons, leur tableau d’analyse
commencé ; la progression du travail est ainsi suivie en aide aux devoirs.



DEVOIR A LA MAISON n° 2. DOM JUAN. A rendre pour le 16 Décembre.

Lisez attentivement la scène 3 de l’acte IV (scène de Monsieur Dimanche)

Vous allez rédiger l’introduction (5 points) et la première grande partie (15 points) du
commentaire composé de ce texte en vous appuyant sur les indications suivantes :

        -problématique : à quoi tient la réussite de cette scène ?
        - I. Une grande scène comique : (partie à rédiger)
                 a. La politesse outrée de Dom Juan à l’égard de Monsieur Dimanche.
                 b. Dom Juan, habile maître de la conversation et de la situation.
                 c. Le redoublement de la scène avec Sganarelle.
           II. Le portrait vivant de Monsieur Dimanche. (cette partie n’est pas à rédiger).



                                                    30
Vous veillerez à bien respecter la méthode du commentaire, à justifier tous vos propos par
des citations et une analyse précise des procédés d’écriture du texte. Vous serez bien
attentif également à la qualité d’expression de votre copie.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le devoir pas à pas. Conseils de méthode :

Il ne s’agit ici que de conseils et de pistes de
recherche, destinés à nourrir votre DM. Ces
questions ne sont pas à rendre. C’est un travail à
faire au brouillon pour préparer votre DM.
         -Commencez par rechercher qui est Monsieur Dimanche et la raison de sa visite à Dom Juan ;
repérez dans la scène les allusions à ce motif. Comprenez bien les enjeux de la scène et expliquez-les
dans votre introduction pour présenter le texte.
         -Au brouillon, cherchez à répondre aux questions suivantes (qui correspondent aux trois
paragraphes)
                 a) Quelles sont les marques de la politesse de Dom Juan ? A quoi voit-on que cette
politesse est exagérée (gestes + paroles) ? Quelle est la réaction de Monsieur Dimanche ?…
                 b) A quoi voit-on que Dom Juan mène le jeu et la conversation ? Analysez le dialogue
(qui parle le plus ? qui parle le moins ? pourquoi ?) et les verbes utilisés par Dom Juan (sens, mode,
temps…) Comment la conversation prend-elle fin ?
                 c) Quelles ressemblances et quelles différences entre le dialogue Sganarelle/Dimanche
et le dialogue Dom Juan/Dimanche ? Quel est le type de comique ici ?…

        -Répondez à ces questions sous forme d’un tableau en trois colonnes :
Citation du texte et ligne        Analyse du procédé d’écriture      Commentaire de l’effet produit


       -Cherchez à faire le plus de remarques possibles sur le texte ; il faut au moins trois ou quatre
remarques pour bâtir un paragraphe.


Annex7b1




                                                       31
Annexe7b2
            32
33
Annexe7b3




            34
Annexe7b4




            35
Annexe7b5




            36
Annexe7c1




            37
Annexe7c2




Annexe7d
            38
                REVISION D’UN DS D’HISTOIRE EN ETUDE DU SOIR
                           (Réalisée le 22/01/09 en 2de F)

Travail en demi-groupe.

Programme de révision pour le DS : la Renaissance et l’humanisme

1) A partir du tableau « L’Ecole d’Athènes », que les élèves ne connaissent pas, ils répondent
à la question « qu’est-ce qui est typique de l’humanisme et de la Renaissance dans ce
tableau ? »
        - A chaque fois que les élèves prononcent une des notions-clé de la leçon
(communiquée par le professeur d’histoire, Mme Gambier), le mot est redéfini.
        - chaque mot est inscrit au tableau, sans ordre

2) Une fois l’analyse terminée, les élèves créent un schéma qui intègre tous les mots inscrits
au tableau (beaucoup adoptent la forme de la carte mentale)

3) Analyse de deux sujets (fournis par Mme Gambier), lien avec les notions-clé

4) programmation du travail qui reste à faire pour réviser le DS :
- faire une fiche de vocabulaire ordonnée, apprendre les notions-clés et leur définition
- relire intégralement le cours
- si possible lire les résumés du manuel.




                                               39
Annexe 8

                   COHORTE CLASSE 2G(06-07)


       CLASSE      2007      CLASSE    2008     CLASSE   2009
          1S         6          TS       5
         1ES         5         TES       4
          1L         2          TL       2
        1STG         6        TSTG       6
     AUTRE 1ERE      2     AUTRE TER     2
       REDOU         6       REDOU       1
     LYCEE PRO             LYCEE PRO     2
      APPRENT       1       APPRENT
        PRIVE                 PRIVE     1
      ABANDON               ABANDON     3
                              1ERE      2
           28       1                   5


                  COHORTE CLASSE 2E 2F(07-08)

       CLASSE      2008      CLASSE    2009     CLASSE   2010
          1S         3          TS
         1ES         8         TES
          1L         8          TL
        1STG        22        TSTG
     AUTRE 1ERE      2     AUTRE TER
       REDOU        14       REDOU
     LYCEE PRO       6     LYCEE PRO
      APPRENT        1      APPRENT
        PRIVE                 PRIVE
      ABANDON               ABANDON
                              1ERE
           64       7




                             40
Hiérarchiser           créer des liens                        grâce à la CM              méthodes       ré-apprendre       mentalement

                                                                                          par ♥
                                                                                                           ?
               TRIER                                                     APPRENDRE                      TESTER             REACTIVER

                       ANALYSER
                         la notion

                                                                                                      MEMORISER




                                                  CARTE MENTALE



                                                        SYNTHETISER




                                            PRINCIPE                                          TECHNIQUE                mots clés
                                                                                                                       accroche-mots S
                                                                                                                       images
                                     Idées principales au centre              caractères de tailles     couleurs       rimes
                                                                                   différente

                                                                   41
42

				
DOCUMENT INFO