1er jour France - Marrakech

Document Sample
1er jour France - Marrakech Powered By Docstoc
					Notre voyage au Maroc du 1er Juin au 15 Juin 2011

Après 5 jours à Barcelone en Mai 2011, puis à Rosas (Espagne) où nous nous sommes
réunis à avec 362 Maarifiens (Le Maarif est le quartier à Casablanca, où j’ai vécu pendant
mon enfance), et bien, nous partons avec 3 couples au Maroc.
Qui ? Jeannot Guarino et sa compagne Michèle Gernigon, André et Ghislaine Belviso et
nous, Martine et Pierrot Lacroix.
Le Maroc avec Casablanca, est le pays où nous sommes nés (Jeannot, André, Ghislaine et
Pierrot)

En 2 mots, la famille Lacroix :
Mon Père, Georges, (décédé) est parti de Nancy (France) militaire au Maroc en 1930,
Ma mère est partie de Bordeaux à Casablanca en 1936.
Ils se sont connus à Bouskoura (Maroc) en 1937 et se sont mariés à Casablanca.
Mon Père après son engagement militaire, est devenu chef d’équipe à la Miroiterie Matra,
place des Alliés à Casablanca. Et, il a fini professeur de technologie, à la compagnie
aérienne de Royal Air Maroc.
Ma mère était puéricultrice au Derb Galleh.
Nous étions, Jean-Claude (1939-1941), Michel (1940-1987, Jean (1942) Georges (1943) et
moi, Pierrot (1948)

Nous avons habité, à Casablanca, rue de Camiran, près de la Gare Centrale, puis à Ben
Sick et enfin dans le quartier des Villas Françaises, au Derb Galleh.
Le quartier des Villas Françaises dépendaient de la paroisse Saint Antoine de Padoue au
Maarif.
Au Maarif, nous avons beaucoup de souvenirs (patronage, kermesse, Cœurs Vaillants, Ados
Copains et Copines, etc…)
A Casablanca, nous étions en osmose avec les 3 religions : le Christianisme, l’Islam et le
Judaïsme. Pour nous enfants à l’époque, nous participions à toutes les fêtes !!!

Avec mes parents, nous avons quittés définitivement, le Maroc en Juillet 1965, pour
Bordeaux.

Grâce à ce voyage de 2011 au Maroc, je vais revoir le Maarif, que je n’ai pas vu depuis 46
ans !
Avec Jeannot, Michèle, André, Ghislaine et Martine, nous avons prévu ce voyage depuis
Juillet 2010 et ensuite en Décembre 2010, André, notre organisateur, nous a dévoilé le
déroulement de ce voyage « Souvenirs ».

Voici donc, ce périple : 1 semaine en 4x4 dans le Grand Sud Marocain et 1 semaine en
location voiture, afin de retrouver nos souvenirs.

Nota : 1 DH = 0,91 Eur ou 1 Eur = 11,10 DH

La semaine 4x4 est organisée par Marmara : très bonne semaine : Pas de fausse note.
Le guide est disponible aux questions et explications.
Le chauffeur compétent et à notre écoute.
Nous étions 24 personnes dans 5 Land Cruiser : mais dans le désert (erg), les 2 places du
fond du 4x4, n’étaient pas très confortables, n’est-ce pas Michèle et Martine !
Pour notre part, nous étions 7 dans la Land Cruiser avec le chauffeur : nous voulions rester
ensemble, les 6 !
1- Mercredi 1er Juin : Rendez-vous à Marseille Marignane, au Parking « chèques » : Très
bonne formule de parking et pas chère.
Royale Air Maroc : Marseille – Marrakech : 2 heures 30mn
La chaleur nous attend 34 degrés !
Hôtel « El Marrakech » : hôtel « usine » de Marmara, mais très bien situé au centre ville !
1ère visite libre de Marrakech : Place Jemaa El Fna.
1er verre de jus d’orange : Hum !!! Tout frais …

Pensées particulières aux 16 personnes qui ont perdu la vie dans l’attentat du Jeudi 28 Avril
2011, sur la terrasse de l’Argana, sur la place Jemaa El Fna.




2- Jeudi 2 juin : Visite guidée de Marrakech :
Ancienne ville impériale, la majestueuse silhouette de la Koutoubia, les tombeaux Saâdiens ;
visite du palais de la Bahia, siège du grand Vizir Ba Ahmed et du musée Dar Si-Said,
ancienne maison du frère du Vizir, transformée en musée des Beaux-Arts.
Place Jemaa el Fna, cœur vivant de la ville, le souk des teinturiers, du cuir en passant par
celui des épices.
Remarque : il faut bien sûr marchander, mais les meilleurs prix sont à la Médina de Rabat-
Salé
Nota : La conduite au Maroc est très particulière : La base est le Klaxon : Pas de klaxon, pas
de conduite ! Les feux tricolores sont un peu respectés, sauf si un agent de police est
présent.
La façon de conduire sur la route est typiquement marocaine !!!
Aux abords des villes, souvent des contrôles de la gendarmerie : il faut attendre que le
policier fasse signe pour passer : cela peut prendre un certain temps…

3- Vendredi 3 juin : Marrakech - Ouarzazate - Zagora (370 km)
Nous découvrons les cinq 4x4 qui vont nous « bercer » pendant 7 jours.
Les routes sont en bon état : meilleur que dans l’Aude !!!
Départ matinal en Land Cruiser pour Ouarzazate, la porte du Grand Sud, en traversant la
chaîne montagneuse du Haut Atlas par le col de Tizin-Tichka : route très impressionnante
Continuation jusqu’à la kasbah d’Aït Ben Haddou et visite.
Passage par Ouarzazate.
Continuation vers Zagora par la route et la piste de Tansikht, en suivant la rive gauche du
Drâa.




4- Samedi 4 juin : Zagora - Tazzarine - Alnif - Merzouga (280 km)
Tôt le matin, départ par la piste de Ait-Menad, Tifrit, Tizin Tafilalet et arrivée à Tazzarine, en
traversant de très beaux villages adossés au Jbel Tizouguirene.
La piste est magnifique et les chauffeurs se sont donnés à cœur joie, de foncer à travers ces
déserts de cailloux : Pauvres pneus !!
Puis route en direction d’Alnif à travers une vaste plaine caillouteuse.
L’après-midi, traversée de Mecissi et Rissani.
De nouveau la piste du désert : Nous sommes dans l’Erg Chebbi : aucune route
Continuation sur Merzouga : le désert entier : Nous ne voyons que des hommes bleus
(Touaregs) : Nous étions à 40 Km de l’Algérie.
Bien sûr, balade en dromadaire dans le sable infini.
Je ne sais pas si vous aviez dormi en bivouac dans le désert, mais notre tente n’est faite que
de 4 couvertures en laine et la porte n’est qu’une couverture qui s’est agitée toute la nuit, car
nous avions un vent violent : bruits et senteurs particuliers !!!
Toutes nos affaires étaient remplies de sable !!!
Mais nous sommes pleins de sagesse dans cette immensité.

5- Dimanche 5 juin : Merzouga - Tinerhir - Ouarzazate (320 km)
Départ de nouveau via la piste désertique : aucune rencontre d’hommes ni d’animaux …
Erfoud : Mon père nous disait qu’Erfoud était la fin du Maroc !!
Jorf - Tinerhir, célèbre pour sa luxuriante palmeraie
Les gorges du Todra, site naturel aux hautes falaises rocheuses. C’est ici qu’eurent lieu de
nombreuses productions cinématographiques.
C’est très impressionnant.
Nous étions en train de boire un thé, lorsque plusieurs klaxons se mettent à hurler : le guide
nous demande de traverser la rivière le plus vite possible, car la veille, il avait fortement plu,
et le niveau de la rivière en quelques minutes a triplé : Danger imminent : Evacuation
immédiate de toutes les personnes en visite !!!! : Mais tout s’est bien passé.
Continuation vers Ouarzazate par la route qui longe la vallée du Dadès sur près de 150 km,
entre les monts du Haut Atlas et de l’Anti-Atlas. Villages fortifiés en terre battue.
Arrivée à Ouarzazate par la piste de Skoura.
6- Lundi 6 juin : Ouarzazate
Oasis de Fint, par une piste qui vous mène en haut d’un piton rocheux : magnifique
panorama sur l’oasis et les deux vallées qui l’entourent.
Nota : Intelligence du Marocain : Nous avons visité l’oasis de Fint : Très jolie, via le vieux
village : jamais, nous n’avions vu du « modernisme » : Ensuite, via des chemins très
sombres à l’intérieur du village, nous sommes accueillis par une famille marocaine :
Apprentissage de la préparation du thé, la dégustation, les dattes, etc.. : Le chef de famille
très spirituel nous parle du 4x4 berbère = 1 âne qui n’a pas besoin de carte de grise, pas
besoin de gazoil, pas besoin de climatisation, etc… ;
Ensuite, ce chef nous dit tous les défauts de la vie moderne, tout est vite, internet, etc ….
Tout est bien enrobé pour la belle vie ancienne de l’oasis !
A la fin, il nous invite à déposer quelques pièces pour ce thé : Le groupe continue la visite et
je demande à ce chef, son adresse afin que je lui envoie une carte postale : surprise !!!
Ce Marocain me prend seul et nous nous dirigeons vers un endroit bien caché et là, je
découvre que ce chef est en fait, un chef d’entreprise, patron d’un Riad qui peut accueillir 55
personnes dans cet oasis complètement isolé, relié via Internet !!
Ce chef était maçon à Marrakech, puis à Noasseur : il a bien investi !!
Le reste du groupe n’a rien vu du Riad, super luxueux …
Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences !!
www.terrassedesdeliceshotelouarzazate.com

Visite de la citadelle Ait Bendraddou
Visite d’Ouarzazate et la kasbah de Tiffoultout.

7- Mardi 7 juin : Ouarzazate - Marrakech (210 km)
Retour vers Marrakech par le col de Tizin-Tichka, le plus haut du pays, qui reste enneigé une
grande partie de l’année.
Visite à la fin des jardins de la Ménara.
Nous avons essayé d’aller boire un café à la Mamounia : blocage : il y avait 100
personnalités pour le festival du rire de Marrakech (Jamel Debbouze)

Nota : Prix de ces 7 jours en 4x4, tout compris : 500 Eur.
Nous avons fait 1'200 Km en 4X4.

Nota : A propos de l’histoire récente du Maroc, il faut se souvenir que le Maroc a
pratiquement doublé sa superficie en 1975, lorsque Hassan II, le père du roi actuel, a envahi
« pacifiquement » l’ancien Sahara espagnol, en envoyant des milliers de marocains à pied,
pour franchir la frontière marocaine au sud d’Agadir, de Tiznit et Bouizakarne, en apportant
du thé marocain et du pain aux habitants de l’ancien Sahara espagnol et ainsi d’envahir
jusqu’au sud de Dakhla et Dir Gandour, au milieu de la Mauritanie !!!
C’était la « Marche verte » : Quel est le chef d’état qui a fait comme Hassan II ???
Hassan II est décédé en 1999 : C’est son fils ainé, Mohamed VI, roi actuel, qui est en train
de réformer progressivement le pays. Actuellement son projet de nouvelle constitution fait
grincer des dents, les musulmans : il demande que l’Islam ne soit plus la seule religion de la
constitution !!! Et aussi, il veut que le 1er ministre soit responsable de sa politique.

8- Mercredi 8 juin : Marrakech – Casablanca
André, via son agence de voyage à Roquebrunne sur Argens, avait loué 2 voitures Peugeot
206 avec climatisation : Très bonne idée !!!
Nota : Prix de location de la 206 : 7 jours pours pour 357 Eur.
L’essence sans plomb est à 1 DH.
Nota : vu la conduite des Marocains, nous avons payé en plus, l’assurance à 100 % contre
les accidents (23 Eur par personne en sus).
Nous sommes donc partis vers Casablanca, via l’autoroute
Traversée de la plaine de Ben Guerir !!!! 45 degrés
Arrivés à Casablanca, nous avons traversé le bord du Maarif, sans s’en rendre compte !!
Nous avons trouvé à Anfa, près de l’ancienne piscine Kon TiKi l’hôtel “Bellerive” 38 Bd de la
Corniche – Casa – Tél 22 79 75 04 – 510 DH
La corniche est presque pareille qu’avant.
Casablanca a triplé sa population : 3’600'000 habitants !
Il y a des constructions partout !
Il faut le culot des conducteurs casablancais pour se déplacer, en ville !!!

9- Jeudi 9 juin : Casablanca - Rabat – Salé – Casablanca
Nous partons par l’autoroute, à Rabat.
Fédala (Mohamédia) est devenue un complexe chimique : Que des usines, avec des rejets
via des énormes cheminées !!!
La ville de Salé est toujours aussi magnifique, avec son port, sa médina, sa Kasbah.
Nos repas sont pleins de nostalgie : pour les 3 copains : brochettes et merguez !!
Nous revenons par la route côtière. Il n’y a que des villas tout le long de la côte de Rabat à
Casablanca !! Où est le sable désertique de nos plages ???
Nous trouvons la plage « David ».
André et Ghislaine retrouve leur ancienne villa de location et des amis qui habitent à David
toute l’année. Ces personnes ne pouvant pas vivre en France avec leur retraite trop faible,
vivent comme des rois à David.

10- Vendredi 10 juin : Casablanca : Maarif – Derg Galleh - Ville
Aie, Aie !! Le Maarif, notre quartier d’enfance, a changé.
André et Ghislaine ont retrouvé leurs maisons.
Jeannot a vu le nouvel immeuble à la place de son ancienne maison, mais il a retrouvé 2
personnes qui ne connaissaient bien : Ail Aie, les souvenirs.
La rue du Jura est bien changé : l’Eglise est devenue un centre culturel : Nous sommes
rentrés à l’intérieur : Il y a des fauteuils, comme au cinéma, Des centaines de femmes
étaient présentes, car il y avait une conférence sur la femme d’aujourd’hui.
Nous avons été invités à manger des dattes et boire de l’eau : très bon accueil.
Il y a aussi des toilettes publiques à l’intérieur de l’ancienne église !!
L’école Dominique Savio est devenue un centre culturel.
Le local des « Copains et des Copines » en bas du Familia et le Familia ont été remplacés
par un grand immeuble.
Le marché du Maarif est toujours aussi animé.
Pour ma part, je pensais que ma villa avait été détruite, derrière le Derg Galleh ! Et non, Rue
Watteau, derrière la nouvelle CTM, notre quartier existe toujours : le quartier des familles
françaises, avec ses 20 villas. Notre villa, la « Ker Liliane » existe toujours, mais entourée
d’immeubles de 4 étages !! Le Derg Galleh a triplé en volume : on ne reconnaît plus les rues,
mais j’ai retrouvé la villa de Jean-Pierre Leroy dans l’impasse, des Roulets, des Namiechs,
des Pariente, des Noto, des Pacheu. La villa des Combasson (Zazi Gagnepain) a été
détruite et remplacée par un grand immeuble.
Le propriétaire de notre ancienne villa est juste arrivé à notre venue : Il nous a fait entrer
dans la villa « Ker Liliane » : Tout est resté comme avant, sauf la terrasse transformé en
chambre. La cheminée est toujours en fonction, la cuisine et le salon aménagés par notre
Père sont toujours identiques !! Que d’émotions : Je ne l’avais pas revu la « Ker Liliane »
depuis 46 ans !!!
Le terrain vague derrière chez nous (ancien lit de la rivière Mazagan) est devenu un
boulevard géant !!!
Nous voulons visiter le Sacré Cœur : fermé : c’était l’ancienne cathédrale de Casablanca qui
est devenue une bibliothèque ! Le Sacré Cœur reste toujours majestueux.
Nous partons revoir mon lycée : Le « Petit Lycée » devenu « Ibn Toumert » : Toujours là,
angle Rue d’Alger et Boulevard de Paris. Que de souvenirs : 6ème, 5ème, 4ème, et 3ème.
Nous allons aux Municipaux, puis photo de la statue du Marechal Lyautey à l’ambassade de
France, puis le parc Lyautey (Parc de la Ligue Arabe).
Nous entrons dans l’ancienne Médina, qui était un coupe gorge en 1950 ! Aucune
inquiétude. Nous y allons jusqu’au boulevard 4ème Zouave : que de souvenirs !!
Nous visitons le centre ville, l’ancienne place de France, la tour de l’horloge (Cette tour
edifiat par les français en 1930, avait été détruite, puis rebâtie lors de la nouvelle place
Nations unies, Sidi Belyout, le quartier de la Liberté, le glacier Oliveri, l’Eglise de Notre
Dame, etc…

Merci Mon Dieu de nous avoir fait revivre toutes ces émotions.

11- Samedi 11 juin : Casablanca – El Jadida - Safi
Nous quittons Casablanca par la côte.
Nous ne voyons que des immeubles et des villas, tout le long de la route, habitations
presque finies depuis longtemps, mais pas habitées !!!
Nous visitons la plage du Tamaris : En 1960, nous allons en colo à Immouzer et aussi à
Tamaris. Nous y allons en vélo : 25 Km de Casa.
C’était une plage désertique : A présent, que des villas à perte de vue : où est la plage ??
Nous continuons notre route, Azemmour puis Mazagan (El Jadida)
Nous visitons la citadelle portugaise de Mazagan. Très belle citadelle.
Nous entrons dans la citerne de la ville. Ce réservoir géant d’eau a été fabriqué par les
portugais en 1514, puis oublié.
C’est en 1920, que cette citerne fût à nouveau rouverte.
Nous mangeons des merguez pour 5 DH !!
Nous couchons à Safi : Hôtel « Assif » Av de la liberté – Tél 05 24 62 29 40 – 372 DH :
Attention, il n’y a que 3 hôtel à Safi !!

12- Dimanche 12 juin : Safi – Magador (Essaouira)
Le vent nous accueille dans cette cité balnéaire de Mogador, bon pour la voile.
Hôtel « Dar Naciria » au bord de mer, à la sortie de la ville au sud : 408 DH : Pas très bien
entretenu, mais faute de grive….

13- Lundi 13 juin : Magador (Essaouira)
Nous connaissons presque par cœur la Médina : Bonnes affaires.
Le thé marocain : excellent, même le soir.
Très bon repas au restaurant « Beldy » 6 Rue Ibn Toumert tél : 05 24 47 67 12

Nota : Tout au long de notre voyage, nous avons été vraiment étonnés que le gouvernement
marocain laisse construire des milliers et des milliers d’habitations qui sont « vides » : c’est
neuf, peint, mais vide : cela est vraiment impressionnant.

14- Mardi 14 juin : Magador – Marrakech ;
Nous rencontrons des forets de Thuyas et d’Arganier. Le thuya sert à la fabrication de
meuble en marqueterie.
Le bois de l’arganier est un excellent charbon, les feuilles servent de pâturage aux chèvres
suspendues à l’arbre et le fruit de l’arganier pour l’huile d’argan.
La route Essaouira - Marrakech est une 4 voies : très bon goudronnage !
Arrivés à Marrakech, via l’agence d’André, nous avons réservé l’hôtel « Caspien » qui se
trouve juste derrière la place du 16 Novembre (dans le prolongement de l’avenue Mohamed
V). Sur la place, nous avons dégusté un très bon apéro au café de Flore, tenu par des
Français.

Nota :
Nous avons fait 1'200 Km en 206 Peugeot.
Nous avons mangé pour 60 DH par menu, en moyenne.
Le sandwich aux merguez : 10 DH
Parking : 10 DH par jour

15- Mercredi 15 juin : Marrakech – Marseille
Décollage à 8h55 : donc levés à 5h !!
Nota : Pour remettre les voitures de location, il faut les garer au parking « location » de
l’aéroport, mais, nous n’avons pas trouvé d’employé à l’agence Avis de l’aéroport ; donc,
nous avons « jeté » les papiers Avis dans le bureau fermé à clé !!

Et voilà, le voyage « Souvenirs » est terminé. : Très bon voyage.

Merci à André, notre organisateur.

Nota : Les photos sont dans le site : www.le-lien-maarif.com, dans la rubrique « Vos photos -
Souvenirs familiaux »