Docstoc

Historique des groupes 2006

Document Sample
Historique des groupes 2006 Powered By Docstoc
					                 Historique des groupes 2006

Blues on Fire: Une passion brûlante pour le Blues-Rock, une belle
énergie au service d'une musique vraie et vivante, Un acte d'amour   total avec
le public

 Gora :Après avoir consciencieusement butiné la variété-rock, le rock-blues,
 différents rocks expérimentaux ou rythm'm rock, la pulsion originelle du rock
 pur et dur réapparaît. Un irrésistible besoin de le partager entre anciens
 compagnons d'armes accompagnera ce sauvage appel.
 Good Old Rock'n Roll Attitude vous offre sur un plateau quelques heures de ce
 plaisir brut avec un répertoire composé des grands classiques du rock/hard
 rock. Il ne se contente pas d'explorer un artiste unique en reproduisant note à
 note sa mélodie, mais vous propose de dévorer à pleines dents l'âme rebelle des
 principaux héros de cette fantasmagorique saga :le « classic ROCK ».
 Vous retrouverez, le temps d'un concert avec GORA, cette énergie libératrice
et génératrice d'émotions fortes qui est restée aux tréfonds de votre
subconscient.

NERO SCHWARZ & THE BLACK NOIR, Elvis & Moi, Fribourg, 23 septembre 2005

TCP... Ceux qui connaissent un peu X Nico X savent que ce bonhomme quand il
fait quelque chose il le fait à fond et qu'il : TAKE CARE OF BUSINESS comme il
l'affiche par le tattoo du logo de la Memphis mafia d'Elvis porté dans son cou
!

Artiste tatoueur de renom ("One Love Tattoo" Studio, 17 Rue de Chene-Bougeries,
Genève 022 349 37 90), il est aussi et surtout un rock'n'roller avec une
culture musicale gigantesque, et dans cette nouvelle formation genevoise qui a
fait pas mal cogiter sur nos bits, on peut le vivre plus qu'à l'aise... " On
est pas un groupe de rockabilly " commence t'il son premier gig sous le nom de
NERO SCHWARZ & THE BLACK NOIR, (après un gig à Aubonne le 11 juin dernier en
tant que Nico & The Roll), "on est un groupe de scouts !", et ils embrayent
puissamment le "Thalahasee Lassie" de Freddy Cannon...

A la Gibson ES-175 et à la bouteille de Wild Turkey, Le " Gallupin Pat " groove
et illumine un répertoire très black'n'roll mêlant des classiques que personne
n'ose plus faire (mais que tout le monde adore en secret ) ; de " Great Balls
Of Fire " du King Killer, "Roll Over Beethoven" de Mister Berry, au " Bony
Moronie" de Larry Williams, en passant par des compos de Nico, un " Oochie
Coochie " (Young Jessie avec Mickey Baker) inspiré par Big Sandy, un excellent
" Linda Lu " de Ray Sharpe, un " It's my Life " qui pourrait/devrait être celui
de Bobby "Blue" Bland (?) et des titres du répertoire sixties comme cet
étonnant " One After 909 " des Beatles !

Avec à la contrebasse Ralph, comme Pat, venant également de The Dixie Bop, on
aurait pu craindre que "Nero Schwarz" soit un " Dixie Bop " avec Nico au chant
!!! Non, de fait il n'en est rien : des efforts de distanciation sont évidents
et l'introduction d'un batteur différent de l'old school of Geneva's
Rock'n'Rollers (Nourished By R'n'R), on est dans des arrangements et titres
très différents (il y a juste le " Rocky Road Blues " à la Gene Vincent qui se
retrouvent dans les setlists des deux formations) !
Musicalement plus qu'au point, il y a aussi de la présence, évidente notamment
sur le " Casting my Spell " (e.a. Johnny Otis), avec une distribution large
dans le public de petit skulls-maracas qui a fait vibrer le Elvis & Moi plus
que chaud, au rythme d'un Bo Diddley Beat sans fin…
"See See Rider" avec une intro à la Elvis seventies Shows qui n'a pas fait
crocher le public de suite, fait exulter Nico, ayant lâché sa Grestsch (avec 1
bridge pick up… peut-être un Streamline des sixties ???) : " P'tain, vous avez
jamais vu le King !!! "...
Ce dernier bien sûr ne pouvait manquer, Nico partageant avec Valentine un
sentiment quasi fanatique pour Elvis, bien rendu avec un très incarné (comme
tout le reste d'ailleurs !) "Devil in Disguise" dédiée à la patronne des lieux
!

Ils terminent en force avec le "High Scholl Ceasar" de Reggie Perkins, survolté
et qui rappelle que Nico, dans une attitude pleine de hargne, est aussi adepte
du garage rock...

 La salle ne voulant légitimement pas en rester là, ils reviennent avec e.a.
 "Ain't That Just Like A Woman"
 de Louis Jordan (repris e.a. par Chuck Berry)... et c'était que le début d'une
 soirée mémorable dans laquelle DJ "Jack La Menace"
 nous a fait "goûter" de son éclectisme, avant une "Jam Session" nous amenant au
 bout de la nuit,
au bout de nos forces, et Valentine a du se résoudre à inviter le public
agréablement bigarré à un au revoir et à bientôt... That's fer Sure !!!

One Way :: le groupe sera le même que l'année dernière avec en plus un
nouveau musicien à l'orgue Hammond. Le groupe joue toujours du vieux
rythm'n'blues anglais
(ex Rolling Stones Beatles Kinks, Who etc) et se rapproche du mouvement
pub/rock des années 80 en Angletterre dont le fer de lance reste Dr Feelgood
et les Inmates, deux groupes que les Belges considèrent comme leurs maîtres
! Site Internet www.one-way.be. Photos et historique de groupe à dispo sur
le site.



 Formé à la fin de l'année 2001. One Way vous fera voyager à travers le rock et
 le rythm and blues des années 70.
 Le répertoire est basé sur des reprises de grands classiques, mais également
 des compostions personnelles.
 Le band de Bruxelles vous enchantera par son dynamisme. Il est difficile de
 rester insensible à une telle énergie. Pour sa deuxième présence en Suisse, la
 première à Festiverbant en 2005, le groupe vous surprendra avec un set
 unplugged en milieu de prestation !
Les amateurs de Dr Feelgood, d'Inmates ou encore d'Omar and the Howler
apprécieront ce groupe d'une valeur musicale impressionnante.

Urban Blues Section

Le groupe fête sa dixième année d'existence
et est formé de cinq musiciens avec au piano et chant Dennis Watson,
Raymond Régis à la guitare et chant, Pascal Pidoux joue de l'harmonica,
Yvan Poncin de la basse et chante et Yves Mercier de la batterie. Ainsi
Nous interprétons des standards blues, rhythm'n blues ou jazzy
Composés par des Maestros tels que Wilson Picket, BB King, Jimmy
Rodgers, Freddy King ou Eric Clapton. Soirée swinguante assurée !

Créé en 2003 le groupeVIP, composé de 7 musiciens autour de son leader Dario
Grande, propose un hommage à Johnny Hallyday. Deux heures de concert ave les
plus grands titres de l'artiste sur des orchestrations du grand Yvan Cassar
(spectacle 2003 au Parc des Princes de
Paris).
L'impact extraordinaire donné par la vedette sur 3 ou 4 générations de fans,
totalisant
plus de 40 ans de carrière, nous garantit un moment incontournable de la
chanson française. Elle sait se mettre au goût du jour, année après année, sans
jamais se démoder et sans prendre une ride.
VIP ne manquera pas, comme à l'accoutumée « d'embraser » Festiverbant,
ensorcelé par la rock-attitude, alliant charme, complicité et talent.




Paul Mac Bonvin

1969-1988
Paul Mac Bonvin joue au sein de diverses formations avant de former le groupe de rock
qui portera définitivement son nom. A tendance résolument rock dur, PMB enregistre
deux albums et fait, avec déjà de nombreux concerts derrière lui, la première partie de
Trust, Saxon, etc. Il joue au Paléo Festival de Nyon avec Téléphone et Cure.
1989
Rencontre décisive avec Albert Lee dont il fait la première partie à Plymouth et Exiter
(GB), enregistrement des 2 titres "California" et "Vidéo" en Angleterre.
1990
Rencontre avec Jim Lauderdale à l’occasion d’une tournée suisse.

1991
PMB joue au festival de Frutigen, puis accompagne Jim Lauderdale à Gstaadt. Sortie du
CD "Country Wine". Première partie de Albert Lee & Hogan’s Heroes en Suisse.
Emission spéciale PMB sur la Télévision suisse en décembre.
1992
PMB participe aux festivals de Frutigen, de Kloten, des Diablerets et rencontre
l’accordéoniste Flaco Jimenez à Gstaadt.
1993
Enregistrement chez Mad Dog studio à Los Angeles du futur album, produit par Dusty
Wakeman. 3 morceaux supplémentaires sont enregistrés à Nyon.
1994
Sortie du CD "Rimrock". Tournée en Suisse, Belgique, France et Autriche. Apparitions
sur scène aux côtés de Jo El Sonnier, Tanya Tucker et Little Texas.
1995
Enregistrement d’un nouvel album à Los Angeles, complété par des prises faites à Fab
Studio, Charrat, toujours sous la houlette de Dusty Wakeman.
1996
Sortie de l’album "The Bridge", dont la chanson "Le Vieux Pont de Bois", co-écrite par
Patrick Nordmann, sera utilisée dans une campagne TV nationale. Rencontre et concerts
avec Floyd "Red Crow" Westerman (Danse avec les Loups).
1997
Enregistrement de 2 titres avec Jo El Sonnier et Tigar Bell. Suite de la tournée et
apparition remarquée devant plus de 20’000 personnes au Festival de Mirande.
1998
PMB tourne en Suisse et en France, se produit aux festivals de l’Albisguetli (Zürich),
Payerne, Fribourg, Marly, La Belle Vallée, Sierre, etc. Préparation du prochain album
avec une séance d’enregistrement à Nashville avec, entre autres, un duo avec Kenny
Lovelace, guitariste de Jerry Lee Lewis, pour un vibrant hommage au "Killer". Deux
apparitions à la télévision nationale, dont une en prime time aux côtés du violoniste
canadien André Proulx.
1999
Derniers enregistrements et mixage en mars à Los Angeles. Sortie du nouvel album,
"Mais Yeah !" en avril (voir feuille annexe) et tournée internationale (France, Belgique,
Suisse)

MAinsi va la vie –Paul Mac BONVIN

Un sixième album depuis 1991. L’ami Paul Mac persiste et signe six compositions sur les
onze titres proposés : souci louable de chanter en français (la hantise des puristes !!) des
textes aboutis où l’accent suisse fait merveille au Canada et chez nos cousins de
Louisiane . « A Rimrock certains soirs » en est peut-être le meilleur exemple. Dans ce
nouveau CD les trois frères Bonvin nous entraînent dans un univers musical solide et
chaleureux… on en redemande !!
Et quand l’insaisissable Albert Lee, flanqué de ses Hogan’s Heroes intervient, c’est pour
ajouter la petite touche indispensable de country-rock estampillé Dusty Wakeman and Co
! Ajoutons au panier -fidélité oblige- trois superbes reprises du Killer où Paul Mac nous
restitue en studio l’énergie qu’il sait si bien communiquer sur scène, aussi à l’aise à
l’accordéon qu’à la guitare.
Et la fève dans cette galette de roi : « Kentucky » au parfum d’Everly Brothers 1958,
chanté en duo avec Albert… Que des souvenirs ! Paul Mac Bonvin 2004 : un grand
européen sur la route du grand Ouest et…pour longtemps !
Alain Fournier --------

				
DOCUMENT INFO