Devoir Maison La Chine_ un pays émergent Un développement rapide

Document Sample
Devoir Maison La Chine_ un pays émergent Un développement rapide Powered By Docstoc
					        Devoir Maison :
   La Chine, un pays émergent
Un développement rapide et original.
1/ Montrer à l'aide des documents que le développement
économique de la Chine est rapide et important.
2/ A partir des documents 5 à 8, par quels moyens le
Chine se développe-t-elle (que produit-elle? Par quels
moyens? Pour quels marchés?)? La réponse doit être
développée, détaillée et illustrée d'exemples.

Des conséquences sociales importantes.
3/ Montrer que le développement économique de la
Chine a des retombées positives du point de vue social.
4/ Quelles inégalités, à toutes les échelles, le
développement économique accroît-il?

Un Etat paradoxal entre effacement et
présence.
5/ Dans quelle mesure peut-on dire que le
développement économique s'accompagne d'un retrait
de l'Etat chinois et d'un changement idéologie?
(documents 9 à 11)
6/ Montrer que l'Etat garde cependant un rôle essentiel
dans le développement économique (document 12).

7/ Rédiger une synthèse sur la Chine, pays
émergent.
                                                          Mao par Shepard Fairey (créateur du portrait d'Obama en blanc, bleu et rouge)
PS: Aidez-vous des questions pour le plan et la
rédaction de la synthèse
         Doc. 1




Doc. 2
Doc. 3




         Doc. 4. Part du secteur de l'Etat dans l'industrie
       Doc. 5. Principaux ports en 2006
        Port               Trafic en millions de
                                  tonnes
                                                     Annexe : Photographie aérienne du port de Shanghai
  Shanghai (Chine)                 537
      Singapour                    448
Rotterdam (Pays-Bas)               382
   Ningbo (Chine)                  302
   Canton (Chine)                  302
   Tiantlin (Chine)                258
 Hong Kong (Chine)                 238
   Qingdao (Chine)                 224
 Pusan (Corée du Sud)              219
   Nagoya (Japon)                  208
 Doc. 6. Principaux ports de conteneurs en 2006
       (bon indicateur de l'intégration à la
                 mondialisation)
          Port               Trafic en millions de
                                 conteneurs
       Singapour                     24,8
   Hong Kong (Chine)                 23,5
    Shanghai (Chine)                 21,7
    Shenzen (Chine)                  18,5
  Pusan (Corée du Sud)                12
Kaohsiung (Corée du Sud)              9,8
  Rotterdam (Pays-Bas)                9,7
     Dubaï (EAU)                      8,9
       Hambourg                       8,9
      Los Angeles                     8,5
  Doc. 7.
  Origine des IDE*         Part dans les IDE*                                                                       Doc. 8. En quelques chiffres :
                            investis en Chine                                                          La Chine dispose d'entreprises performantes grâce aux
                           entre 1979 et 1999                                                          transferts de technologie induits par les investissements
                                                                                                       étrangers (IDE). Le pays produit 70% des jouets, 55%
  Hong Kong (1)**                 40,7%                                                                des appareils photos, 29% des téléviseurs et 24% des
                                                                                                       machines à laver vendus dans le monde.
    Iles Vierges**                 8,9%                                                                F. Lemoine, « La Chine championne de la croissance »,
                                                                                                       Alternatives économiques n°222, février 2004.
      Etats-Unis                   8,6%
                                                                                                       Les IDE sont concentrés : depuis 1992, les 4/5 sont
     Singapour**                   7,5%
                                                                                                       allés aux provinces côtières. Avec 37% de la
                                                                                                       population, ces provinces assurent 55% du PIB.
        Japon                       7,5                                                                Vincent Thébault, Géopolitique de l'Asie, 2006.

       Taïwan                      6,4%

      Allemagne                    1,6%

        France                     1,6%

    Iles Caïman**                  0,7%

       Canada                      0,7%

                                                      Exportation de produits manufacturés 1995-2002
(1) : Hong Kong est devenu une colonie
britannique en 1842. Ce n'est qu'en 1997 qu'elle
a été rétrocédée à la Chine. Elle dispose
cependant d'une très large autonomie (c'est une
Région administrative spéciale) et ce jusqu'en
2047.
*IDE :l'Investissement Direct à l'Etranger
désigne tout investissement international dont
le résultat est soit d'acquérir (ou de contrôler)
une société existante, soit de créer de nouvelles
capacités de production par la création d'une
filiale. L'investissement est durable et se traduit
par une augmentation de la capacité de
production contrôlée par la firme qui effectue
l'IDE. Les IDE matérialisent la tendance à
l'essor des firmes multinationales, acteurs
majeurs de la mondialisation.
** pays considéré comme un paradis fiscal
             Doc. 9 De l'ouverture aux déséquilibres territoriaux

              En rompant avec le modèle maoïste, les réformes, introduites par
Deng Xiaoping à partir de 1978, ont dopé l'économie nationale : le PIB a
augmenté de 72%, la production agricole de 47% et le niveau de vie,
initialement très bas, a été multiplié par 2,5 depuis 1978. Dans l'industrie, la
profonde crise d'un secteur d'État hypertrophié s'accompagne du dynamisme
d'un puissant secteur coopératif et de l'émergence d'un secteur privé : à eux
deux, ils réalisent désormais 70% de la production. Enfin, l'ouverture accélère
les exportations (multipliées par vingt), faisant du pays la neuvième puissance
commerciale mondiale. Dans le même temps, 250 milliards de dollars
d'investissements directs étrangers (IDE) s'y investissent entre 1992 et 1998, en
provenance de la diaspora chinoise, des "Dragons" asiatiques et des grandes
firmes des pays de l'OCDE. Les firmes étrangères emploient, en 2000,
20 millions de salariés, participent à un quart de la production industrielle et
réalisent                 45%                   des                  exportations.
              Cependant, les fossés entre gagnants, perdants et exclus des
réformes se creusent, au prix de graves tensions internes (grèves, émeutes
rurales, délinquance et insécurité) : on estime ainsi que 10% des ménages
possèdent 50% du stock de l'épargne nationale. Enfin, privatisations et
libéralisation    économique       aggravent     les    déséquilibres     internes.
              De vieilles lignes de fracture réapparaissent. Fractures
géopolitiques entre la majorité han et les 55 minorités périphériques qui
représentent 9% de la population mais occupent 64% du territoire. Fractures
géo-économiques entre villes et campagnes, où les ruraux (68% de la
population) ne disposent que de 49% du revenu national annuel ; entre                 Doc. 10.
campagnes surpeuplées qui peinent à sortir de leur archaïsme et campagnes en          Note : Hu Jintao est le président de la République Populaire de Chine (RPC) et le
voie de modernisation où l'activité se diversifie ; enfin, fractures entre villes     secrétaire général du PCC
elles-mêmes et entre populations urbaines : les 20% de ménages urbains les plus       Source : caricature de Chappate
riches détiennent ainsi 48% du stock de richesses, contre 4% pour les 20% les         Publiée dans l'International Herald Tribune le 17/10/07
plus défavorisés.
              Les disparités régionales explosent : 7 provinces sur 32 réalisent        Doc. 11.
50% du PIB national et 8 provinces sont à l'origine de plus de la moitié de la
production industrielle ou agricole. 80% des investissements étrangers et 75%                        La Chine reste un pays communiste dirigé par le parti communiste
du commerce extérieur sont polarisés sur 8 provinces. Trois Chines se                  chinois (PCC) et arborant les symboles communistes (couleur rouge, faucille et
dessinent : la prospérité des zones côtières contraste avec les blocages socio-        marteau, étoile jaune à cinq branches), mais la réalité de la politique
économiques et démographiques des régions intérieures (les plus peuplées),             économique s'est écartée des principes du marxisme.
ainsi qu'avec la marginalisation de l'Ouest, qui garde cependant un intérêt                          Un effort formidable avait été entrepris à partir de 1950 pour faire
stratégique majeur pour le pouvoir central.                                            passer l'individu derrière le collectif. Pendant la « révolution culturelle » (1966-
Face à ces contradictions, le pouvoir central cherche à maintenir un minimum de        1976), on refusait aux travailleurs que leur travail puisse contribuer à leur
cohérences sociales et territoriales : mise en place d'un système généralisé de        enrichissement personnel. Le mouvement inverse a été lancé dès 1979 par
sécurité sociale, réformes fiscale et administrative limitant les pouvoirs             Deng Xiaoping avec le célèbre slogan : « enrichissez-vous ». Il était
provinciaux, stratégie de jumelage entre régions riches et pauvres, programme          accompagné d'un autre slogan qui détruisait toute référence à l'idéologie :
d'investissement dans les infrastructures afin d'unifier le marché intérieur et de     « Qu'importe qu'un chat soit noir ou gris du moment qu'il attrape les souris ».
soutenir le développement.                                                             Vincent Thébault, Géopolitique de l'Asie, 2006.
           Laurent Carroué (professeur à Paris VIII - UFR Territoires, Économie,
                                      Doc. 12. Toujours plus bas ! Les effets de la mondialisation sur les conditions de travail en Chine

                      En novembre 2001, le gouvernement chinois a célébré son accession à               Certains facteurs spécifiques à la Chine concourent à y maintenir
       l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Pour Pékin, l’intégration à l’économie                les salaires à un si faible niveau. Tout d’abord il existe en Chine
  internationale était grosse de promesses quant à la poursuite d’un développement sur la voie de       une réserve quasi inépuisable de main d’œuvre bon marché
  la prospérité. L’emploi est un des soucis majeurs du gouvernement chinois et l’argument force         d’origine rurale.
   de Pékin était qu’avec l’entrée dans l’OMC, les investissements étrangers se multiplieraient et                     En outre, il n’existe pas pour l’heure de mouvement
   créeraient ainsi de nouveaux emplois dans les industries. Donnant raisons aux prévisions, les        syndical autonome qui pourrait se battre pour une réévaluation
   investissements étrangers en Chine se sont accrus en 2002, aux dépens de ceux dans les pays          des salaires. Le gouvernement est d’ailleurs fermement décidé à
    voisins d’Asie du sud-est et des « tigres » asiatiques (Hong Kong, Taiwan, Corée et Japon).         tout mettre en œuvre pour empêcher l’émergence potentielle
    C’est ainsi que Hong Kong et Taiwan, qui ont alimenté les industries exportatrices chinoises        d’un tel mouvement. En Chine, les syndicats sont des
 depuis plus de dix ans, voient aujourd’hui des pans entiers de leurs industries être complètement      émanations de l’Etat-parti. Leur marge de manœuvre pour servir
    « vidées de l’intérieur » William Greider décrit ce phénomène en terme « d’aspiration » des         les intérêts des travailleurs est très étroite. Cependant, la vague
    emplois. « La mondialisation », écrit-il, « entre dans une nouvelle étape déterminante, dans        « anti-sweatshop »(mouvement contre les (ateliers où la main
 laquelle les dangers de la concurrence s’intensifient pour les pays en voie de développement où        d’œuvre est exploitée qui fédère des syndicats, des ONG, des
                                       les salaires sont faibles.».                                     groupes de défense des travailleurs et des droits de l’homme, des
               Quels sont les facteurs qui permettent à la Chine de se positionner en tête de cette     étudiants et des groupements religieux) commence à toucher les
« course vers le bas » dans la fixation des conditions de travail ?                                     côtes d’Asie et de Chine. La notion de « responsabilité sociale
On croit souvent que la ligne de démarcation dans la concurrence mondiale se joue entre les pays        des entreprises » est de plus en plus reprise.
développés et les pays dits moins développés. Il me semble qu’au contraire la concurrence, et                          Enfin, le système des permis de résidence (hukou)
plus particulièrement celle qui s’exerce entre les industries à forte intensité de main d’œuvre et à    permet la surveillance étroite des mouvements de population des
faible qualification est avant tout un phénomène concernant les pays en voie de développement.          campagnes vers les villes. La Chine passe actuellement du
On constate une grande différence entre le salaire minimum aux Etats-Unis et dans les pays en           socialisme au capitalisme et les permis de résidence temporaire
voie de développement d’Asie et d’Amérique centrale : le salaire minimum y est au moins 20              font office de vanne de contrôle pour les migrations campagnes-
fois supérieur. A l’ère de la mondialisation de la il semble évident que les industries à forte         villes. Le hukou permet de réguler les déplacements des
intensité de main d’œuvre sont vouées à disparaître aux Etats-Unis et dans la plupart des pays où       travailleurs au gré des besoins : on les fait venir lorsqu’on a
les salaires sont élevés.                                                                               besoin d’eux et on les renvoie vers les campagnes lorsqu’ils sont
               Ainsi, la concurrence entre les industries à forte intensité de main d’œuvre se joue     en surnombre ou qu’on ne peut plus les accueillir. Quand un
aujourd’hui entre les pays du tiers-monde. Les salaires minimums légaux dans les pays en                travailleur est victime d’un accident du travail ou quand il est
développement, se situent autour de 30 à 50 dollars américains par mois, ce qui équivaut à 240 à        trop «vieux» (en général vers la trentaine, étant donné le rythme
400 yuan par mois. Le salaire minimum à Shenzhen, la ville de Chine où le salaire minimum est           épuisant des cadences), le hukou permet de le renvoyer vers sa
pourtant le plus élevé, est de seulement 42 dollars. Le gouvernement chinois a fixé les salaires        campagne : en effet, un travailleur migrant n’a pas le droit de
minimums à un niveau très bas, si bien que les salaires en Chine restent aujourd’hui encore             rester en zone urbaine s’il ne peut justifier d’un emploi. Mais
compétitifs avec ceux du Cambodge et du Vietnam, deux pays où le coût de la vie est pourtant            malgré ce système et la colossale machine bureaucratique mise
inférieur. Au début des années 1990, la Chine a instauré un salaire minimum dans l’intention            en place pour surveiller son application, les flux migratoires
louable de protéger les travailleurs des industries destinées à l’export. Mais rapidement, l’essence    restent difficiles à contenir. Il est difficile, voire impossible, de
même du salaire minimum a été détournée : il ne correspond plus aujourd’hui qu’au salaire que           chiffrer avec exactitude le nombre de paysans chinois qui
les employeurs déclarent officiellement verser à leurs employés. Il est très rare que les               quittent la campagne pour partir à la recherche d’un emploi, mais
employeurs versent aux travailleurs à la chaîne des salaires supérieurs au salaire minimum légal.       on cite souvent le chiffre de 50 à 80 millions. Cette quantité
Dans la plupart des pays occidentaux, il n’y a qu’un seul salaire minimum pour tout le pays. En         massive d’hommes et de femmes à la recherche d’un emploi non
Chine, il en existe des centaines. Chaque ville, chaque district d’une ville même, peut fixer           qualifiés tire les salaires et les conditions de travail à la baisse.
« son » salaire minimum selon une base de calcul fournie par le gouvernement. La concurrence
qu’exercent entre elles les différentes régions de Chine accentue en outre le problème des bas          Anita Chan ( chercheuse au Contemporary China Centre,
salaires. L’année dernière, une fabricante de jouets australienne m’a confié avec enthousiasme          Research School of Pacific & Asian Studies, Australian
que ses produits sont désormais manufacturés dans des usines situées plus au nord et loin des           National University)
grandes villes. La qualité dit-elle, est identique, et les prix bien meilleur marché.
Carte de synthèse sur le développement de la Chine

				
DOCUMENT INFO