PROJET DE CREATION D'UN CABINET D'ETUDES ET DE CONSEILS

Document Sample
PROJET DE CREATION D'UN CABINET D'ETUDES ET DE CONSEILS Powered By Docstoc
					   PROJET DE CREATION D’UN
    CABINET D’ETUDES ET DE
 CONSEILS DANS LA COMMUNE DE
           COCODY



PROMOTEURS : LIONEL CHRISTIAN GNANZOU
             KESSE JEAN PATRICK TEHOUA
             BRESSUE JEAN-AIME




DESTINATAIRE : FOND NATIONAL DE
              SOLIDARITE ( FNS)
SOMMAIRE
AVANT PROPOS


I)    BREVE DESCRIPTION DU PROJET
        1)LE RESUME DU PROJET
        2)LE CONTEXTE ET LES MOTIVATIONS DU
         PROJET
        3)LES OBJECTIFS ET LES RESULTATS ATTENDUS


II)   IDENTIFICATION DES PROMOTEURS ET
      MANAGEMENT
        1)LES PROMOTEURS
        2)LA DIRECTION ET LE MANAGEMENT DU
         PROJET


III) PRODUITS ET MARCHE
       1)LES PRODUITS OU SERVICES
       2)LE MARCHE ET LA POLITIQUE MARKETING ET
        COMMERCIALE
       3)LA CLIENTELE ET LA CONCURRENCE


IV) FAISABILITE TECHNIQUE
       1)LES MOYENS HUMAINS
       2)LES EQUIPEMENTS OU MOYENS MATERIELS
         DEMANDES
       3)LA ZONE D’IMPLANTATION
       4)LE PLANNING DE REALISATION DU PROJET


V)    ETUDES FINANCIERES
        1)LE COÛT ESTIMATIF DU PROJET ET PLAN DE
          FINANCEMENT
        2)LE PLAN DE FINANCEMENT ENVISAGE
        3)LES CHARGES D’EXPLOITATION
        4)COMPTES D’EXPLOITATIONS PREVISIONNELS
CONCLUSION

ANNEXES
AVANT PROPOS
Le problème de l’emploi et de l’insertion des jeunes dans le tissu socio-
économique est et demeure une préoccupation majeure pour l’Etat.
Cette jeunesse qui représente 70% de la population active se trouve
généralement confrontée à de sérieux problèmes d’insertion en entreprise.

Aussi, l’environnement socio-économique en Côte d’Ivoire exacerbé par la crise
politico-militaire du 19 septembre 2002 est devenu des plus complexe.

Cette nouvelle donne dans l’histoire de notre pays fragilise davantage la
population et en particulier la jeunesse.

C’est pourquoi, les promoteurs se permettent de rédiger ce projet de création
d’un cabinet d’études et de conseils au travers duquel ils entendent agrandir leur
propre entreprise et partant, permettre à d’autres jeunes d’avoir accès à l’emploi.

Ainsi, dans le souci de rédiger un projet viable et qui tient compte des réalités du
terrain aux fins d’intégrer véritablement les besoins des populations, ils ont dû
réaliser une étude d’opinion dans la ville d’Abidjan et principalement dans la
commune de Cocody d’ou son lieu d’implantation .Cette étude avait pour
objectifs de :
   1) Identifier les services et besoins à proposer à la population,
   2) Disposer d’un certains nombre d’informations nécessaires à la réalisation
   du projet,
   3) Localiser le site d’accueil concernant l’accessibilité, l’achalandage et le
   taux de fréquentation ou de présence en ce lieu,
   4) Etudier l’environnement communale et concurrentiel pour ce convaincre
   de l’opportunité du projet.

Ce document, résultat de ces investigations, constitue leur projet et s’articule
comme suit :
   - Brève description du projet,
   - Identification des promoteurs et management,
   - Produits et marché ,
   - Faisabilité technique,
   - Etudes financières,
   - Conclusion,
   - Annexes.

Ils tiennent ici, à exprimer toute leur gratitude aux dirigeants du Fonds National
de Solidarité ( F.NS), pour l’opportunité qu’ils offrent à la jeunesse ivoirienne
en générale et à la modeste personne des promoteurs en particulier, de pouvoir
se prendre en charge .
Enfin, ils voudraient d’avance remercier le comité de gestion de cette structure
pour sa bienveillante attention à sa demande et surtout pour son appui à la
réussite de cette opération.
BREVE DESCRIPTION DU PROJET
I)    LE RESUME DU PROJET



TITRE DU PROJET OU                       PROMOTEURS MANAGERS
DENOMINATION                              LIONEL CHRISTIAN
                                            GNANZOU
Cabinet "CHRIST STUDY AND                   Ivoirien, 24ans
       CONSULTING"                          Célibataire sans enfant
                                            Titulaire d’une licence en gestion
                                            Cel :
                                          KESSE JEAN PATRICK
                                            TEHOUA
                                            Ivoirien, 23 ans
                                            Célibataire sans enfant
                                            Titulaire d’une licence en gestion
                                            Cel : 06 03 84 39
                                          BRESSUE JEAN-AIME
                                            Ivoirien, 29 ans
                                            Célibataire, 01 enfant
                                            Ingénieur en finance audit
                                            Cel : 08 16 52 86/ 07 40 24 21
NATURE DU PROJET                         FORME JURIIDIQUE
Création d’un cabinet d’études et de     Entreprise collective
conseils
OBJECTIFS                                 ACTIVITES
- Couvrir et satisfaire les besoins de la - Etude de projets
   clientèle,                             - Conseils
- Créer et développer leur propre
   entreprise,
- Créer des emplois,
- Réduire le taux de chômage chez les
   jeunes,
- Lutter contre la pauvreté chez les
   jeunes,
- Rembourser l’emprunt.
COUT DU PROJET ET
CARACTERISTIQUES DU PRET
Coût du projet : 10 000 000 FCFA
Apport personne : 0 FCFA
Montant sollicité : 10 000 000 FCFA
Durée du prêt : 5 ans , 6 mois différé
Taux d’intérêt : 12,6% linéaire
Modalité de remboursement : mensualité
Garantie apporté :nantissement du fond
de commerce
NOMBRE D’EMPLOI CREES
12 personnes :
- 08 permanents
- 04 non permanents



Rubriques/Années Année 1          Année 2         Année 3
Chiffre d’affaire 18 000 000 FCFA 18 360 000 FCFA 18 727 200 FCFA
Charges           15 600 000 FCFA 15 348 000 FCFA 15 096 000 FCFA
Bénéfice net       1 176 000 FCFA 1 788 000 FCFA 2 407 200 FCFA


II)   CONTEXTE ET MOTIVATION DU PROJET



      1) La genèse

Depuis la fin de leur études secondaires, ils ont toujours rêvé de travailler pour
leur propre compte et de devenir hommes d’affaires. Ainsi, lorsqu’ils ont obtenu
leurs diplômes supérieurs de gestion et de comptabilité, ils ont jugé inopportun
d’intégrer une entreprise mais plutôt mettre à profit l’expérience acquise à leur
service. Faute de moyens financiers, ils n’ont pu mettre à exécution ce rêve.

La création du Fond National de Solidarité est donc une occasion pour eux, de
voir enfin se réaliser leur rêve. Ainsi, il saisissent cette opportunité pour
solliciter le financement de leur projet de « Création d’un cabinet d’étude et de
conseil » dans la commune de Cocody. Toute fois, qu’est ce qui motive l’idée de
création d’un cabinet d’étude et de conseils dans la commune de Cocody ?

       2) Les motivations

Le cabinet est de toutes les révolutions scientifiques, la science fondamental de
cabinet d’étude à l’essor des autres sciences. Elle a changé nos modes de vie et
s’est imposé à tous comme l’instrument privilégié, une technologie
incontournable pour tous les professionnels quelque soit le secteur d’activité.

En effet, le mot cabinet, qui pendant longtemps, désignait un terme réservé aux
seuls experts s’est aujourd’hui ajouté au domaine de préoccupations de la
presque totalité des personnes ( opérateurs économiques, promoteurs
industriels, étudiants, élèves et autres ) depuis l’avènement de l’internet.

L’Internet ou mieux les nouvelles technologies de l’informatique et de la
communication ( NTIC) sont pour le troisième millénaire le support par
excellence de la globalisation et un outil de recherche, de culture, d’instruction
et de formation dans le milieu de la création de cabinet d’étude.

En outre , l’exploitation d’un cabinet est une activité à cycle court donc
immédiatement opérationnel et rentable. D’autre part, il n’existe pas, au moment
de leur étude assez de création de cabinet d’étude dans la commune de Cocody
possédant des tarifs susceptibles d’attirer les bourses les moins pourvues. Ces
deux éléments sont autant d’arguments qui motivent et expliquent leur choix .

Ce serait une injure voire une insulte faite à la population de Cocody de ne pas
bénéficier de la « création d’un cabinet d’étude et de conseils ».

Aussi voudraient-ils être des artisants de la vulgarisation de cabinet au profit de
cette population en créant un cabinet d’étude et de conseils.

III)   LES OBJECTIFS ET LES RESULTATS ATTENDUS



        1) Les objectifs

Les objectifs du projet sont multiples, ce sont :


               1.1 Pour l’Etat de Côte d’Ivoire

               - Mettre en œuvre la politique de création de mini entreprises et
                 de PME/PMI,
               - Contribuer à la politique de création d’emplois,
               - Renforcer le pouvoir d’achat des jeunes.

               1.2 Pour les promoteurs

               -   Créer, gérer et développer leur propre entreprise,
               -   Créer des emplois pour d’autres jeunes,
               -   Rembourser l’emprunt,
               -   Couvrir et satisfaire les besoins de la clientèle.
        2) Les résultats attendus

A l’issu de ce projet, les résultats attendus sont :

               2.1 Pour l’Etat de Côte d’Ivoire

               -   Installer de jeunes entrepreneurs,
               -   Réduire le nombre de jeunes chômeurs,
               -   Lutter contre la pauvreté chez les jeunes,
               -   Avoir un effet d’entraînement économique,
               -   Recouvrer le prêt.

               2.2 Pour les promoteurs et bénéficiaires du projet

               - Etre propriétaire d’une entreprise donc avoir un emploi et
                 exercer une activité,
               - Acquérir leur autonomie financière c’est à dire se prendre en
                 charges,
               - Employer d’autres jeunes demandeurs d’emploi,
               - Rembourser l’emprunt.
IDENTFICATION DES
   PROMOTEURS
I)    LES PROMOTEURS

Kesse Jean – Patrick Tehoua
06BP 2088 ABIDJAN 06
Tel : 22425968
Cel : 06038439
23ans
e-mail : kessejean2006@yahoo.fr
ivoirien

FORMATION

2004-2005 Licence de gestion : université de Bouaké
2001-2002 DEUG 2 de sciences économiques : université de Bouaké
2000-2001 DEUG 1 de sciences économiques : université de Bouaké
1999-2000 Baccalauréat série D : lycée garçon de Bingerville

EPERIENCE PROFESSIONNELLE

Juillet 2004-janvier 2005 : Stage à PHENIX-VOYAGES, agent administratif et
comptable.

LANGUES ET LANGAGES INFORMATIQUES

Anglais : lu et écrit
Allemand : niveau BAC
Informatique : traitement de texte (World), tableur (Excel) , Windows média
players.

VIE ASSOCIATIVE

Secrétaire général de l’UJEC ( Union des Jeunes de Cascades)

LOISIRS ET CENTRE D’INTERETS

Lecture, cinéma, sport
Soutien scolaire à des jeunes en classe de terminale
Bressue Jean Aimé
Situation matrimoniale : célibataire avec un enfant en charge
Nationalité : ivoirienne
29 ans
Cel : 08165286/07402421
Tel : 23459559/23524735


CURSUS SCOLAIRE

2005-2006 étudiant en 3eme année d’ingénierie finance audit et contrôle de
gestion : IFPG-ISFPT
1999-2002 BTS finance comptabilité : Institut supérieur technique La Colombe.
1998-1999 BAC D : lycée de la Paix de Gagnoa

CONNAISSANCES PROFESSIONNELLES

Comptabilit2 Générale
Comptabilité de Société
Contrôle de Gestion
Gestion financière
Fiscalité
Mathématique financière et Générale
Economie générale et Economie des entreprises

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

Octobre 2004-Mars 2005 : Gestionnaire de stocks et de la production des ventes
à la nouvelle section palette (NSP)
       Tâches effectués : gestion de stocks des palettes, réception des colis, sortie
des colis à la production, suivie à la production des palettes.
Mars 2003-Setembre 2003 : Stage pratique de 6 mois à la direction générale du
trésor et de la comptabilité publique(Trésorerie départemental d’Abidjan)
       Tâches effectuées : recouvrements, pensions, comptabilité Etat,
comptabilité communale , compte de gestion.
Décembre 2002-Fevrier 2003 : Stage de 3 mois à la BIAO(siège)
        Tâches effectués : Bilan et contrôle, fiscalité bancaire, Etat de
rapprochement Nostro , agios bancaire.
Octobre2002-Décembre 2002 : Stage de 3 mois à la APEC-CI ( Africaine de
Prestations d’Etudes et de Conseils de Côte d’Ivoire).
        Tâches effectués : Suivi Budgétaire, élaboration des états financiers,
déclaration des impôts sur salaire, imputation comptable saisie informatique.
Août 2001-Octobre 2001 : Stage de 3 mois à la BICICI (siège)
      Tâches effectués : Remises de chèques, traitement de chèques impayés ,
règlement des effets, virements, portefeuilles.


AUTRES

Formation de 2 semaines et séminaires de 3 semaines relatif au logiciel CIEL
comptable au CBCG de Cocody.
Conférence suivie au groupe Pigier sur la déclaration de la taxe sur la valeur
ajoutée(TVA)
Participation à la formation sur la DE CET et le NPCG (Nouveau Plan
Comptable Bancaire) avec Monsieur Armand Segui chef comptable du
département central de gestion à la BIAO.


CONNAISSANCES INFORMATIQUES

Microsoft world, Excel, Access, SARRI 100, Rappo- win, Orion Logiciel des
comptes .



II)   LA DIRECTION ET LE MANAGEMENT DU PROJET



L’organisation administrative et managériale du projet est subdivisée en trois
modes de gestion, à savoir :
- La gestion générale commerciale,
- La gestion comptable,
- La gestion technique.

        1) La gestion générale commerciale

La gestion générale et commerciale est assurée par les promoteurs eux-mêmes
en tant que gérants avec pour missions de :
- Définir la politique générale de croissance et les objectifs à atteindre,
- Mettre en place le tableau de bord des activités et élaborer les outils de
   gestion,
- Elaborer et piloter les plans marketing et commerciaux,
- Assurer la promotion de l’image et le développement de la notoriété du projet
   en termes de qualité de service et des relations extérieures,
- Planifier, organiser, commander, coordonner et contrôler les activités des
  collaborateurs,
- Gérer le personnel,
- Tisser les partenariats avec les mouvements associatifs, les entreprises et les
  groupes d’intérêts,
- Analyser les rapports d’activités des collaborateurs et proposer les actions à
  mener.

        2) La gestion comptable

Elle est assurée par deux caissiers(ères) comptable ayant pour missions de :
- Effectuer les encaissements et suivre le paiement des actes,
- Gérer la trésorerie,
- Effectuer les versements à la banque,
- Organiser et gérer les activités de comptabilité ( passer les écritures
   comptables, faire le reporting ),
- Effectuer la paie du personnel,
- Gérer les relations externes avec les administrations fiscales, sociales et
   bancaires,
- Gérer les factures fournisseurs ,
- Elaborer le budget de fonctionnement en collaboration avec les gérants,
- Faire des rapports d’activités périodiques aux gérants.

        3) La gestion technique

Elle est assurée par le reste du personnel, chargé du suivi et de l’exécution
technique des activités.

Ce sont :
 L’assistant à la direction des études, des projets et de conseils chargé de :
       - administrer et gérer le système d’exploitation,
       - veiller au bon fonctionnement et développement des études de projet et
de conseils,
       - assurer l’entretien préventif des logiciels des ordinateurs,
       - conseiller les gérants dans les choix et achats des ordinateurs eu un mot
des équipements,
       - gérer les activités de la main d’œuvre occasionnelle constituée de
techniciens supérieurs,
 Les techniciens : chargés de conceptualiser les projets des clients.
 Les garçons de bureau : chargés du nettoyage des bureaux du local.
 Le gardien : chargé de surveiller le local du cabinet.
PRODUITS ET MARCHE
I)    PRODUITS ET SERVICES



Pour une meilleure rentabilité du projet, ils ont des services complémentaires et
additionnels. Ainsi, au début de l’activité ils couvriront les services suivant :
- L’étude de projet,
- Conseils,

En outre, dès qu’ils auront fini de rembourser le prêt, au bout de cinq(5) ans, ils
envisageront la mise en œuvre d’autres services comme :
- La formation des élèves et étudiants dans les domaines de gestion ,
   comptabilité, fiscalité, finances et des études de projet, études de faisabilité…
- L’audit des entreprises,
- La gestion et le développement de l’environnement.




II) LE MARCHE ET LA POLITIQUE MARKETING ET
    COMMERCIALE



        1) Le marché

Il est constitué par l’ensemble de la population de Cocody et ses environs, en
particulier Cocody centre, les travailleurs et les opérateurs économiques. La
demande est très forte et évolue d’année en année du fait de la croissance de la
population. Ils convient de prendre en compte le flux migratoire important en
raison du statut des communes, des cadres et surtout vu le fait que la commune
de Cocody est réputé pour son développement. La demande est particulièrement
importante à l’approche de la fin d’année. Par ailleurs, il faudrait noter que
l’offre est presque inexistante pour des services tels que les études de projet et
pour le peu qui existe, les tarifs relatifs sont au delà de la portée des bourses
moyennes. Quant aux autres services à couvrir, à peine les concurrents arrivent à
satisfaire les besoins de la clientèle.

        2) La politique marketing et commerciale

Le cabinet d’études et de projet est un lieu ou se retrouve tout le monde
(habitants de Cocody, travailleurs et opérateurs privés). Ainsi, la politique
commerciale va porter sur les éléments suivants :
- La politique de produit,
-   La politique de prix,
-   La politique de services et de distribution,
-   La politique de communication.

               2.1 La politique de produit

Comme indiqué dans les pages précédentes, la politique de produit sera fonction
des besoins recensés. Ils répartissent ces produits ou services en trois (3)
catégories :
- Catégorie A : le produit leader qui fait 50% du chiffre d’affaire, est l’étude de
   projets,
- Catégorie B : le produit courant qui réalise 35% du chiffre d’affaire, est le
   conseil général,
- Catégorie C : le produit complémentaire qui réalise 15% du chiffre d’affaire,
   est la recherche et la conception de projets.

En vue de fixer la clientèle, ils seront mis à leur disposition, une gamme
complète de produits avec un accent particulier sur les produits leaders.

               2.2 La politique de prix

Ses prix seront fonction de plusieurs paramètres à savoir :
- Les charges de gestion,
- Les charges annexes,
- Le pouvoir d’achat des consommateurs.

Dans tous les cas, ils s’agira pour eux de pratiquer des coûts abordables afin
d’être compétitif et attirer non seulement des clients mais et surtout d’autres
opérateurs privés de la ville et de la commune comme sous traitants.

               2.3 La politique de service et de distribution

La force de la structure reposera sur des éléments suivants :
- Un bureau avec des locaux adaptés, propres et spacieux avec de l’air
   conditionné,
- Des ordinateurs de pointes,
- Un personnel qualifié et disponible (accueillant, attentionné, bonne
   présentation physique),
- La fiabilité et la célérité dans le service (respect des délais fixés aux clients,
   travaux bien exécutés),
- Des prix compétitifs,
- Des études de projets toujours disponibles(stocks).
               2.4 La politique de communication

Ils mettront un accent particulier sur la communication. A cet effet, ils comptent
entreprendre les démarches suivantes :

-   L’organisation de campagnes d’information et de sensibilisation dans les
    radios locales,
-   La confection et l’installation d’une enseigne d’indication sur le site, des
    panneaux publicitaires dans la commune de Cocody et des banderoles
    d’annonces,
-   L’organisation d’une cérémonie officielle d’ouverture du projet de création
    d’un cabinet d’étude en présence des autorités administratives et politique de
    la commune,
-   L’édition et la distribution de dépliants (prospectus) de présentation des
    activités de la création d’un cabinet d’études et de conseils,
-   Le sponsoring et le parrainage d’activités des jeunes à travers des actions de
    relations publiques,
-   La signature de partenariats avec les grandes entreprises et organismes de la
    place (et pourquoi pas internationaux).

         3) La clientèle et la concurrence

              3.1 La clientèle, les objectifs de vente et la part de marché

La concurrence est composée d’une part de petits cabinets d’étude installés dans
la commune et d’autres part par des experts spécialistes en nombre réduit.

Cependant, pour satisfaire aux besoins de qualité exigés par les clients, eu égard
à la rude concurrence que se livrent les cabinets d’études, il s’avère donc
impératif de se posséder un outil de conception fiable et un personnel bien
formé. Ces éléments dont tiendront compte les promoteurs leur permettront
d’acquérir une part de marché sans difficulté.

Comme indiqué plus haut, la clientèle est en majorité composé des travailleurs,
des opérateurs économiques, des étudiants, des entreprises en particulier et la
population de Cocody. Ils comptent également ratisser large au niveau de la
commune de Cocody et autres communes environnantes ; ce qui leurs permet
d’estimer leur clientèle à environ cent (100) prospects potentiels.

L’enquête réalisé a permis de découvrir que les habitants ,les travailleurs sont
fortement intéressés par les études de projets car c’est pour eux un moyen de se
prendre en charge et pour les étudiants un outil de recherche, d’instruction, de
formation. D’autre services comme l’audit des entreprises sont également
demandés.

Ainsi, en considérant que les 100 prospects dépensent en moyenne cent mille
francs CFA (100 000 FCFA) par mois, cela donne un chiffre d’affaire de dix
millions de francs CFA (10 000 000 FCFA) par mois ; on a donc un chiffre
d’affaire annuel de cent vingt millions de francs CFA (120 000 000 FCFA).

Par ailleurs, ces concurrents estimés à cinq (05), réalisent chacun en moyenne
cinq millions de francs CFA (5 000 000 FCFA) par mois comme chiffre
d’affaire , ce qui donne vingt cinq millions de francs CFA (25 000 000 FCFA)
pour les cinq (05) concurrents existants.

Leur part de marché global est alors 25 000 000 CFA / 10 000 000 CFA= 250%
Pris individuellement, cela fait 50%.

Concernant leur projet, en raison des différents services offerts à la clientèle, ils
pourront estimer leur chiffre d’affaire mensuel moyen à dix millions de francs
CFA, ce qui fait cent vingt million de francs CFA (120 000 000 CFA) de gains
bruts annuels. Leur part de marché est donc
10 000 000 CFA / 5 000 000 CFA =200%.

Ils comptent faire progressé cette part de marché à raison de 0,83% par mois soit
10% pendant la première année, ce qui donnera 50% à la fin des cinq (05)
années d’exercice.

               3.2 La concurrence

Les concurrents sont estimés à cinq (05) mais leur poids en terme de part de
marché est faible. En effet, ils ne sont pas organisés et travaillent dans
l’informel. Ils ne disposent pas non plus de locaux adaptés et d’équipements de
pointes et couvrent à peine les besoins de la clientèle.

Concernant certains services tels que la formation des étudiants et travailleurs,
de l’audit des entreprises il n’existe pas de concurrents.

Les atouts ou avantages du projet sont multiples. En effet, ils mettront à la
disposition de leur clientèle un cadre enchanteur avec de l’air naturel
conditionné, des équipements de pointes, un personnel qualifié formé au sens du
devoir et du service, une gestion formalisée et informatisée, mais mieux encore,
la concentration en un seul point de divers services (une gamme complète de
services), ce qui fera de la « création du cabinet d’étude et de conseils » un lieu
de rencontres et de rendez-vous d’instructions et de formations.
                    PROGRAMME DE REALISATION


Périodes           1ere partie   2eme partie   3eme partie
Opérations
Frais
d’établissements
Construction,
achat et
aménagement
Dépôt et
cautionnement
Matériel et
fonctionnement
Budget et
fonctionnement
FAISABILITE TECHNIQUE
I)     LES MOYENS HUMAINS



Le personnel de gestion du « cabinet d’études conseils » sera composé de douze
(12) personnes dont huit (08) permanents et quatre (04) non permanents. Ce
sont :
- 01 Gérant
- 02 Assistants aux assistants d’études de projets et de conseils,
- 02 Caissier(es) comptables,
- 04 Concepteurs de projets
- 01 Garçon pour l’entretien
- 01 Gardien
- 01 Secrétaire




II)    LES EQUIPEMENTS OU MOYENS MATERIELS DEMANDES



Pour mieux servir la clientèle et faire face à ses besoins, le cabinet d’étude et de
conseils disposera des équipements suivants :
- Un local ( bureau)
- Les meubles
- 10 ordinateurs
- 05 imprimantes
- 01 fax
- Une ligne téléphonique




III)   LA ZONE D’IMPLANTATION



         1) La localisation géographique et la population

Cocody est une commune voisine du Plateau située au cœur de sa population ; il
faut noter aussi que la commune de Cocody n’abrite pas la plus grande
compétence d’études de projets et de conseils avec de grands cabinets.
La population qui avoisine les cent trente mille (130 000) habitants est en
majorité composé d’Ebriés avec une forte présence d’étrangers venus de part et
d’autres des pays voisins.

        2) Le cadre de vie

La commune de Cocody est pourvue en infrastructures modernes (centre
commerciales, boutiques d’articles divers, les grands restaurants etc…). Cocody
est une commune d’accès facile, car elle a une route bien établie et quasiment
bitumée.

On y compte peu de cabinet d’étude et de conseils .

        3) Les facteurs d’opportunités

A travers ce cabinet d’études et de conseils, les promoteurs voudraient réussir
une activité économique qui aurait pour effet d’entraîner la jeunesse de la
commune à une prise de conscience de création d’activités génératrice de
revenus et d’emplois.

En effet, les données socio-économique relevées sur le terrain sont favorables à
la création et à l’exploitation d’un cabinet d’études et de conseils car la
commune de Cocody est une grande agglomération ivoirienne favorable au
brassage des cultures socio-économique donc à l’utilisation des études de projets
et de conseils.



IV)   LE PLANNING DE REALISATION DU PROJET



Les promoteurs comptent réaliser le projet selon le planning ci-dessous :


Etapes            1 mois           2 mois         3 mois           4 mois
Recherche du site
et travaux
d’aménagement
Equipement et
installation
Campagne des …
ETUDES FINANCIERES
I)     COÛT ESTIMATIF DU PROJET ET PLAN DE FINANCEMENT


       1) Investissements à réaliser

                 Nature                              Montant(FCFA)

Frais d’établissement :                                  500 000

     *Frais d’administration occasionné                  160 000
     *Frais d’étude et de dossier                        340 000

Dépôt et cautionnement                                   ______

Immobilisations corporelles et
incorporelles                                           9 500 000


                 Total                                  10 000 000


       2) Fonds de roulement sur les six (6) premiers mois

Frais généraux de Montant (FCFA)               Fq / S                 Total
      gestion
Electricité           90 000                     3                   270 000
Eau                   50 000                     2                   100 000
Fournitures          350 000                     6                 2 100 000
Transport            150 000                     6                   900 000
Téléphone             70 000                     6                   420 000
Autres services
extérieurs           120 000                     6                   720 000
Assurances
professionnelles      65 000                     6                   390 000
Frais de personnel
et charges sociales  500 000                     6                  3 000 000

       Total              1 395 000                                 7 950 000
      3) Récapitulation des besoins de financement

                 Eléments                              Montant (FCFA)

Investissement à réaliser                                 2100 000

Stock d’exploitation                                        ____

Frais généraux                                            7900 000

                  Total                                  10 000 000


                              Offre global du projet

Service vendu               Quantité / trimestre         Prix de vente
Etudes de projets           45 projets                   100 000 FCFA/ projet
Conseils                                                 500 000 FCFA

NB : On a quarante cinq (45) projets par trimestre, un projet à cent mille francs
CFA (100 000 FCFA) ; on a donc dans le mois: 45 / 3 = 15 projets.

Comme le cycle de conception des études de projets est de quatre(4) fois par an ;
et avec la moyenne de conception des études on a :
45 x 100 000 = 4 500 000 FCFA/trimestre . Dans l’année, on a :
 4 500 000 x 4 = 18 000 000 FCFA. Soit 45 x 4 = 180 études de projets / an.

Au delà des études de projets, nous avons des conseils que nous vendons à des
entreprises de 500 000 FCFA / trimestre d’ou 500 000 x 4 = 2 000 000 FCFA/an

Alors le chiffre d’affaire total est de :
18 000 000 + 2 000 000 = 20 000 000 FCFA/an.

Le chiffre d’affaire varie à partir de la deuxième année d’un taux de 2% , il
connaît une petite variation à la quatrième année et à la cinquième année d’un
taux de 1%.

      4) Bilan d’ouverture
II) PREVISION DES RECETTES



Années          An 1       An 2       An 3       An 4       An 5
Recettes        18 000 000 18 360 000 18 727 200 18 914 472 19 103 617
(FCFA)


II)      LES CHARGES D’EXPLOITATION



       1) Les achats

Années          An 1          An 2          An 3        An 4        An 5
Achats                 --              --          --          --          --
Total                  --              --          --          --          --

      2) Les fournitures extérieures

Années          An 1          An 2          An 3        An 4        An 5
Electricité     1 080 000     1 080 000     1 080 000   1 080 000   1 080 000
Eau               600 000       600 000       600 000     600 000     600 000
Total           1 680 000     1 680 000     1 680 000   1 680 000   1 680 000

      3) Autres services extérieures

Années          An 1          An 2          An 3        An 4        An 5
Charges
locatives       1 800 000     1 800 000     1 800 000   1 800 000   1 800 000

Téléphones        840 000       840 000      840 000     840 000     840 000

Autres      1 440 000         1 440 000     1 440 000   1 440 000   1 440 000
services
extérieures
Total       4 080 000         4 080 000     4 080 000   4 080 000   4 080 000
4) Charges et pertes diverses

Années      An 1            An 2        An 3          An 4         An 5
Assurances
profession-
nelles      780 000         780 000     780 000       780 000      780 000

Assurances
maladies        --               --          --            --           --
Total      780 000          780 000     780 000       780 000      780 000

NB : Les promoteurs ne jugent pas utile de souscrire à des assurances maladies.

      5) Frais de personnel

Années       An 1           An 2        An 3          An 4         An 5
Frais de
personnel    6 000 000      6 000 000   6 000 000     6 000 000    6 000 000

      6) Frais financiers

Années       An 1           An 2        An 3          An 4         An 5
Taxes,
impôts
annuels      1 224 000      1 224 000   1 224 000     1 224 000    1 224 000
Total        1 224 000      1 224 000   1 224 000     1 224 000    1 224 000

Années       An 1           An 2        An 3          An 4         An 5
Intérêts
crédits      1 260 000      1 008 000    756 000      504 000       252 000

Agios
bancaires         --             --          --           --            --
Total        1 260 000      1 008 000    756 000      504 000       252 000
7) Tableau d’amortissement des immobilisation

 Rubriques Valeur    Du                       Amortissements
           d’acquis- rée  An1              An 2   An 3     An 4      An 5
           ition
Frais
d’établi-
blissement   500000 5    100000          100000   100000   100000   100000

Immobi-
lisation
corporelles 9500000       5    1900000 1900000 1900000 1900000 1900000
(construction
,aména-
gement,
matériel et
équipement)

Total          10000000        2000000 2000000 2000000 2000000 2000000

        7) Tableau d’amortissement financier

Montant de l’emprunt : 10 000 000 FCFA
Taux d’intérêt : 12,6%
Durée de l’emprunt : 5 ans et 6 mois de différé

Années Capital à  Intérêt           Amort. Annuités     Capital Montant
       rembourser                     du                restant mensuel
                                    capital               dû    à verser
An 1      10000000      1260000    2000000 3260000     8000000    271667
An 2       8000000      1008000    2000000 3008000     6000000    250667
An 3       6000000       756000    2000000 2756000     4000000    229667
An 4       4000000       504000    2000000 2504000     2000000    208667
An 5       2000000       252000    2000000 2252000       -----    187666
Total                   3780000    10000000 13780000            1148334
III)   COMPTE D’EXPLOITATION PREVISIONNEL



       1) Tableau du compte d’exploitation

Rubriques          An 1         An 2     An 3          An 4       An 5
Chiffre d’affaires 18000000     18360000 18727200      18914472   19103617
Charges d’exploit.
*Achat                 ---         ---          ---        ---       ---
*Fournitures        1680000     1680000      1680000   1680000    1680000
*Transport          1800000     1800000      1800000   1800000    1800000
*Services
 extérieures        4080000     4080000      4080000   4080000    4080000
*Charges et pertes
 diverses            780000      780000       780000   780000     780000
*Frais du
 personnel          6000000     6000000      6000000   6000000    6000000
*Frais financier    1260000     1008000       756000    504000     252000




Total charges       15600000    15348000 15096000      14844000   14592000
Résultat
d’exploitation      2400000     3012000      3631200   4070472    4511617
Amortissement       2000000     2000000      2000000   2000000    2000000
Bénéfices avant
impôt               2400000     3012000      3631200   4070472    4511617
Impôt et taxes      1224000     1224000      1224000   1224000    1224000
Bénéfice net        1176000     1788000      2407200   2846472    3287617

Cash-flow           3176000     3788000      4407200   4846472    5287617
      2) Plan de trésorerie annuelle ( sur 5 ans)

Ressourc      An 0       An 1      An 2        An 3           An 4      An 5
es
 Fonds           ---
 Emprunt      10000000
 Trésoreri       ---
 e                       3176000   3788000     4407200        4846472   5287617
 Cash-
 flow
 Total        10000000 3176000     3788000     4407200        4846472   5287617
 Emplois
 Investisse
 ments        2100000       ---        ---            ---        ---       ---
 Stock
 d’exploit
 ation           ---        ---        ---            ---        ---       ---
 Frais
 généraux     7900000    7900000   7900000     7900000        7900000   7900000
 Rembour
 sement          ---     2000000   2000000     2000000        2000000   2000000

Total         10000000 9900000       9900000        9900000   9900000   9900000
Tréso-
rerie                  0 6724000   6112000          5492800   5053528   4612383
Cumul
de la
tréso-
rerie                  0 6724000   12836000 18328800 23382328 27994711

La programmation du plan de financement aura permis de réaliser :
- Le remboursement du crédit sollicité sur 5 ans,
- Et enfin de faire des excédents de trésorerie de l’ordre de 27994000 FCFA.