Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out

Dossier 5

VIEWS: 0 PAGES: 4

									Td5
   1.   les facteurs autonomes de la liquidité bancaire


   2. caractéristiques de l’Open Market

Le terme anglais Open Market Operations designe une des trois méthodes qu'utilisent les
banques centrales pour effectuer leur politique monétaire, les deux autres étant le taux
directeur et le pourcentage de réserve du système bancaire.

Quand la banque centrale veut réduire la circulation d'argent, elle vend des bons du Trésor
aux banques ; cela se traduit par une augmentation du loyer de l'argent et une réduction
de la liquidité du système bancaire. À l'inverse pour augmenter la circulation d'argent, la
banque centrale achète des bons du Tresor appartenant aux banques, contre paiement
auprès d'elle-même, ce qui implique l'entrée en circulation d'argent que les banques
pourront prêter à leurs clients.

Ces opérations « Open Market » permettent de faire varier les taux d'intérêt au jour le jour,
alors que les autres techniques de politique monétaire sont utilisées moins fréquemment.




Opérations d’open market :
Achat ou vente ferme de titres
Prises en pension (fait de payer avec un titre avec obligation de rachat)
Prêts garantis

Types :
- opérations principales de refinancement (taux Réfi)
- opérations de refinancement à plus long terme
- opérations de réglage fin (selon un réglage conjoncturel à court terme _ apport ou retrait
ponctuel de liquidité)
- opérations structurelles (correction à plus long terme sur l’offre de monnaie centrale)

Régulières (tout est prévu) ou discrétionnaires
Régulières :
(hebdomadaire, prise en pension de semaine, mensuelle, d’un mois)
Discrétionnaires :
Pas prévu d’avance, la BC décide en fonction des conditions monétaires du pays
fonction de la situation conjoncturelle (réglage fin)
menées par appels d’offres (offre d’une certaine offre de liquidité et appel aux banques
pour s’octroyer cette liquidité)

Les opérations principales de refinancement vont mener à la définition du principal taux
directeur de la BCE, le taux Réfi. Appel d’offre hebdomadaire pour une durée de deux
semaines. Prise en pension ; Prêt garanti.

Dans le plus long terme, prise en pension, prêt garantis manière mensuelle, sur période de
trois mois
Pour le réglage fin. Prise en pension, prêt garantis
Achat et vente ferme de titres : swap de change (= échange de flux à taux d’intérêt fixes
pour flux à taux d’intérêt variable). Risque par rapport au taux de change.

Relations structurelles : prise en pension, prêt garanti mais aussi achat et vente ferme de
titres. Procédure d’appel d’offre et relation bilatérale.


Appels d’offres : adjudications

à taux fixe : banques servies au pro rata de leurs demandes (pourcentage de la demande
par rapport à la demande de toutes les banques)
Exemple : la demande des banques com. dépend du montant qu’elles désirent sachant que
le taux d’intérêt est fixe.

à taux variable : banques servies en fonction de leur offre, jusqu’à épuisement de
l’enveloppe, par ordre décroissant. Retient l’offre au taux maximal.

Taux retenu :
Unique (adjudication à la hollandaise)
Multiple (adjudication à l’américaine)

L’efficacité de la technique d’open market dépend de la profondeur (capacité d’absorber)
et de la liquidité des marchés. (Faculté de trouver une contrepartie opposée = marché
liquide). Le mouvement de déréglementation a œuvre dans une meilleure efficacité de
l’opération d’open market.

Taux directeurs de la BCE :
Taux Réfi (taux opération principale de refinancement d’open market : principal taux
directeur)
Taux de la facilité de prêt marginal (emprunts auprès de la banque centrale ; taux
directeur haut)
Taux de la facilité de dépôt (prêts à la banque centrale : taux directeur bas)

Outil souple, il permet une adaptation permanente aux conditions du marché


       3. Qu’est-ce qu’un taux directeur ?

Taux directeur
Le taux directeur est le taux d'intérêt au jour le jour décidé par la banque centrale pour
intervenir directement ou indirectement sur la portion interbancaire du marché monétaire
où les banques se refinancent ou replacent leurs excédents de liquidités.



       4. Réserves obligatoires, utilité

Le multiplicateur de crédit dépend des RO. Effet négatif entre taux de réserves obligatoires
et création monétaire.
Réserves obligatoires = facteur de la liquidité bancaire contrôlable par la banque centrale.
Fonds déposés à la banque centrale, la banque centrale peut contrôler le taux de réserves
obligatoires


       5. Lien entre politique des réserves obligatoires et politique des taux

       6. rôle du taux de base bancaire

Le taux de base bancaire (TBB) est le taux d'intérêt annuel fixé par la banque et qui sert
de base au calcul du prix des crédits qu'elle consent.

Le taux de base bancaire est en théorie fixé en fonction du taux du marché monétaire, qui
dépend lui-même des conditions du marché (loi de l'offre et de la demande).

Chaque banque fixe en principe librement son taux de base. De fait, toute décision en ce
sens est le résultat de concertations avec les autorités monétaires (notamment avec le
ministère des Finances) ; elle est liée à l'évolution des taux pratiqués sur le marché
monétaire. On constate d'ailleurs que beaucoup des banques appliquent le même taux de
base et que celui-ci résulte souvent d'une "entente" bancaire.

Le taux de base bancaire détermine, par différence avec le taux du marché monétaire (qui
est le taux auquel les banques se procurent des capitaux), l'essentiel de la marge
bénéficiaire des banques résultant de l'octroi des crédits (dans la mesure où le taux des
crédits n'est pas fondé sur le taux du marché monétaire, ce qui tend à se généraliser, surtout
pour les grandes entreprises).

Les banques ne peuvent prêter, en principe, en dessous du taux de base bancaire

       7. Politique monétaire depuis mai 2003 de la BCE, motivations

Le taux directeur est limité à 2% et est resté stable depuis 2003. Les motivations étaient les
suivantes : politique monétaire unique.

       8. bilan des 5 premières années d’activité de la BCE


        9. Comparaison des BCE et Fed
Opposition BCE-Fed
Visions différentes entre Fed et BCE, cette dernière ne poursuit que l’objectif de stabilité des
prix alors que la Fed poursuit les deux objectifs.
Mais écart entre théorie et pratique dans le cas de la BCE ?
Oui écart entre théorie et pratique, progressivement la BCE a commencé à agir selon la
conjoncture. Ralentissement économique alors soutien. Bridage de la croissance pour
ramener l’éco.

Caractéristiques de la politique de stabilisation conjoncturelle :

Période de récession :
i diminue => I augmente => Y augmente

Période d’expansion :
Augmentation du taux directeur de la banque i augmente, dans l’objectif de contrer les
pressions inflationnistes.

Mais : l’objectif de stabilité des prix prime en général sur l’objectif de soutien de l’activité !

Exemple de stagflation : stagnation de l’économie et inflation. Dilemme économique.

BCE poursuit une politique d’inspiration monétariste. Définition claire : stabilité des prix à
long terme : objectif intermédiaire, taux de croissance défini des agrégats monétaires M3.

FED : inspiration keynésienne, objectif final croissance et emploi, objectif intermédiaire :
niveau déterminé du taux d’intérêt.

								
To top