Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out

Plan_d_affaires_SADC_du_Suroit-Sud

VIEWS: 7 PAGES: 48

									Le plan d’affaires est un outil qui s’avère très efficace quant à la planification et à la
présentation de son entreprise. Ce document permettra au promoteur de prendre conscience
de tous les aspects du démarrage d’une entreprise. Il faut donc le remplir attentivement afin
de bien définir votre projet.

Prenez note qu’en le parcourant, vous trouverez des informations
destinées à vous guider dans l’élaboration de votre plan d’affaires.


Vous pouvez également trouver un modèle de plan d’affaires interactif ainsi que plusieurs
autres informations utiles sur le site web du Centre de services aux entreprises du Canada au
www.rcsec.org


Si vous avez des questions ou de la difficulté à compléter ce document, n’hésitez pas à nous
contacter.



50 rue Jacques-Cartier, suite 203                               8, rue King
Salaberry-de-Valleyfield, Qc, J6T 4R3                           Huntingdon, Qc, J0S 1H0
450 370-3332                                                    450 264-7060


www.sadc-suroitsud.org
info@sadc-suroitsud.org

La Société d’aide au développement des collectivités du Suroît-Sud est un organisme à but non lucratif qui a pour
mission de stimuler la prise en charge de l'avenir de la collectivité dans une perspective de développement local. La
SADC appuie donc l'entreprise et la création d'emplois par ses services techniques et financiers. De plus, la SADC
prône des activités qui soutiennent la concertation et le partenariat.




    La SADC du Suroît-Sud tient à remercier le CLD du Haut-Saint-Laurent pour son modèle de plan d’affaires.



                                                     -1-
                                                   Avant de commencer…

Budget de caisse Outil de gestion qui assure une planification des rentrées et sorties
d’argent de l’entreprise. Ce faisant, il permet de déterminer le niveau d’encaisse requis
pour assurer le bon fonctionnement des opérations. Il sert à déterminer les besoins de
fonds de roulement pour les premiers mois du démarrage. N’oubliez pas de tenir compte
du fait que vos ventes seront peut-être encaissables 30 ou 60 jours après la vente.

État des résultat État financier où figurent les produits et les gains ainsi que les
charges et les pertes d’une période donnée (l’exercice).

Coûts des marchandises vendues Dans une entreprise commerciale, chiffre égal au
stock initial de marchandises, augmenté des achats de l’exercice et diminué du stock final
de marchandises.

Bénéfices d’exploitation : Bénéfices découlant de l’exploitation de l’entreprise et
représentant l’excédent des produits d’exploitation d’un exercice donné.

Bénéfice net : Excédent du total des produits et des gains d’un exercice sur le total des
charges et des pertes de cet exercice.

Bilan : Document de synthèse exposant la situation financière et le patrimoine d’une
entreprise à une date donnée, dans lequel figure les éléments de l’actif et du passif ainsi
que la différence correspondant à l’avoir du propriétaire.

Encaisse : Sommes incluses dans la caisse et les comptes bancaires d’une entreprise.

Immobilisations : Ensemble des biens corporels d’une durée relativement longue ou
permanente que l’entreprise utilise aux fins de son exploitation.

Amortissement : Perte de valeur que subit un bien par suite de son utilisation. Somme
découlant de la répartition systématique du coût d’acquisition d’un bien moins sa valeur
résiduelle sur la durée prévue de son utilisation.

Avoir du propriétaire : Participation du propriétaire d’une entreprise à son actif.

État de l’avoir du propriétaire : État financier résumant les changements survenus
dans chacun des éléments de l’avoir du propriétaire au cours d’un exercice.

Salaire net : Somme d’argent reçue par un salarié après que son employeur ait déduit les
retenus salariales de son salaire brut.


Fonds de roulement : Pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise, il convient de
                                           -2-
déterminer les sommes d’argent qui seront nécessaires pour que l’entreprise rencontre ses
obligations à court terme (les déboursés) dans le cadre de ses opérations quotidiennes.
Sauf exception, une entreprise en démarrage rencontre rarement ses obligations durant
les premiers mois avec les seules entrées de fonds générées par ses ventes. Par exemple,
avant de vendre un produit, l’entreprise commerciale doit d’abord se doter d’un inventaire
de marchandises, ce qui entraîne des sorties de fonds importantes. Les entrées de fonds
ne viendront que par la suite. Ces décalages entre les entrées et les sorties de fonds,
conjugués à la situation de démarrage conduisent à des déficits temporaires. C’est cet
écart entre les liquidités et les obligations à très court terme (un mois) que l’on identifie ici
comme étant le fonds de roulement. Ainsi, lorsque les liquidités de l’entreprise sont
supérieures aux obligations, on dit que le fonds de roulement est positif. Inversement,
lorsque les liquidités sont inférieures aux obligations, on dit que le fonds de roulement est
négatif. Pour obtenir le fonds de roulement, additionnez « l’encaisse au début du
mois » à « l’excédent (déficit) mensuel ».

Étant donné que le fonds de roulement de votre entreprise sera probablement négatif
dans les premiers mois, il importe donc de le financer par un emprunt afin de le rendre
égal à zéro. Votre besoin total en fonds de roulement au moment du démarrage sera
déterminé par le déficit cumulatif le plus élevé des premier mois (un an) de votre
budget de caisse.




                                              -3-
                                                                                  Lieu, date

Madame X, Monsieur X,

Il est préférable de faire une lettre de présentation qui sera attachée à votre plan
d’affaires. Elle doit « accrocher » le lecteur en exposant clairement ce que l’on cherche à
obtenir (argent, crédit, association, etc.). Elle s’adresse à une personne ou à un groupe
de personnes en particulier. Cette lettre sera adaptée à chaque fois que vous présentez
votre projet à différentes personnes et/ou avec différents motifs.

De plus, vous pouvez inclure des annexes à votre plan d’affaires afin d’appuyer vos
arguments. Voici quelques exemples d’annexes utiles :

      Curriculum vitae ;
      Lettre(s) d’intention ;
      Lettre(s) d’entente (avec un fournisseur, un distributeur, des clients, la municipalité,
       etc.) ;
      Diplôme(s) ;
      Soumission(s) ;
      Croquis ou photo(s) (bâtiment, local, espace d’entreposage, aménagement d’un
       local, produits, etc.).



Note : le nombre de lignes dans ce document n’est qu’à titre d’exemple. Sentez-vous libre
d’utiliser l’espace nécessaire afin de bien présenter votre projet.




Signature,




                                             -4-
Nom de l’entreprise




         -5-
-6-
Vous devez donner un aperçu du projet et fournir les renseignements de première ligne de
votre dossier. Décrivez brièvement votre projet et indiquez quelles en sont les principales
activités.

Résumé du projet (qui ? quoi ? comment ? où ?) :




Raison sociale de l’entreprise (le nom de votre entreprise) :




Adresse prévue du lieu d’affaires :




Coordonnées ; téléphone, télécopieur, cellulaire, courriel, etc. (veuillez nous donner un
numéro où nous pourrons vous rejoindre avant le démarrage de votre entreprise) :




                                               -7-
Nom des promoteurs, partenaires ou associés au projet (Inscrire les noms de chacun ainsi
que leur pourcentage des parts dans l’entreprise) :

Noms :                                                            Pourcentage des parts %




Secteur d’activité de l’entreprise :

( ) Fabrication (ex : transformation ou confection)

( ) Service (ex : comptable ou location d’équipement)

( ) Commercial (ex : distribution ou magasin au détail)


Principales activités de l’entreprise (Qu’est-ce que l’entreprise fait ou offre principalement) :




Les objectifs de l’entreprise (à court terme → 1 an, à moyen terme → 3 ans et à long terme →
5 ans et plus) :




                                                -8-
Énoncez la forme juridique choisie et expliquez les raisons qui ont motivé ce choix. Voici
un résumé des différentes formes juridiques présenté sur le site Internet suivant :
Entreprise Canada – Services aux entrepreneurs
www.entreprisescanada.ca/servlet/ContentServer?cid=1111405368020&lang=fr&pagenam
e=CBSC_FE%2Fdisplay&c=GuideInfoGuide

« Le choix de la forme qui convient le mieux à votre entreprise dépend de plusieurs
facteurs, notamment le type d'entreprise, le nombre de personnes associées à l'entreprise,
votre désir de diriger seul l'entreprise ou de partager cette responsabilité avec d'autres,
vos besoins en capitaux, les lois et règlements fiscaux et la responsabilité des dettes de
l'entreprise.

À moins que la structure de votre entreprise ne soit très simple, consultez un avocat pour
ce qui est des questions juridiques et un comptable pour les implications financières de
votre projet.

Entreprise individuelle : Entreprise à propriétaire unique, qui en assume la gestion et
l'exploitation. Il s'agit de la forme d'entreprise la plus simple, la plus économique et la plus
facile à établir, ce qui en fait un type d'organisation particulièrement intéressant pour les
petites entreprises. Faites enregistrer le nom de votre entreprise pour obtenir une licence
d'exploitation et l'autorisation des responsables du zonage municipal. Toutefois, le statut
d'entreprise à propriétaire unique présente certains désavantages, tels que:

       Du point de vue juridique, l'entreprise et vous ne faites qu'un. L'entreprise est donc dissoute au
        moment de votre décès.
       Vous êtes responsable de TOUT ce qui a trait à l'entreprise, qu'il s'agisse de la gestion et de
        l'exploitation quotidienne et du financement.
       En tant que propriétaire, vous devez déclarer vos revenus d'entreprise et déduire vos dépenses
        d'affaires dans votre déclaration de revenus des particuliers. Il se peut aussi que vous soyez
        assujetti à des taux d'imposition plus élevés que ceux des corporations, selon le niveau de votre
        revenu.
       Vous êtes personnellement responsable de toutes les dettes de l'entreprise. Par exemple, si des
        factures demeurent impayées, vos biens personnels tels que votre maison ou votre automobile,
        peuvent être saisis si vos créditeurs intentent des poursuites.

Société en nom collectif : Entente entre deux ou plusieurs personnes qui mettent leurs
compétences et leurs ressources en commun afin d'exploiter une entreprise en tant que
copropriétaires. Bien qu'elle soit plus simple et plus économique à constituer que la
corporation, la société en nom collectif peut se révéler assez complexe. Consultez alors un
avocat pour vous aider à rédiger l'entente qui décrit les droits et les responsabilités de
chacun des associés. En règle générale, chaque associé est responsable de TOUT ce qui
concerne l'entreprise et doit assumer les conséquences non seulement de ses actes, mais
aussi de ceux de ses associés. Il est donc personnellement et conjointement responsable :

       du montant total de toutes les dettes et engagements contractés au nom de la société par un
        coassocié, que les autres associés aient ou non autorisé ces engagements;



                                                  -9-
       de tout acte ou de toute omission illicite d'un des associés dans le cours normal des affaires de la
        société.

Tout comme dans le cas des entreprises individuelles, le nom d'une société en nom
collectif doit être enregistré. Une société en nom collectif doit être dissoute et reformée
chaque fois que l'un des associés s'en va, prend sa retraite, meurt, ou lorsque les associés
n'arrivent pas à s'entendre sur une question litigieuse.

Il existe également une autre forme de société en nom collectif, la société à
responsabilité limitée. Dans cette forme d'entreprise, un associé est seulement
un investisseur et sa responsabilité à l'égard des dettes est limitée au montant
de son investissement. Toutefois, un associé commanditaire ne peut participer
à la gestion de l'entreprise et ne peut retirer son investissement pendant la
durée de l'entente.

Corporation : Forme d'organisation commerciale répandue dans le monde des affaires,
en particulier lorsqu'il s'agit de grandes entreprises. C'est également une forme
d'organisation qui rivalise avec la société en nom collectif dans le cas des petites
entreprises. Elle exige un investissement financier plus important au départ et son mode
de fonctionnement est plus complexe que celui des autres formes d'entreprise. Toutefois,
elle présente certains avantages :

       Une corporation a une existence distincte de celle de ses actionnaires. Ainsi, les actionnaires ne
        sont responsables des dettes et engagements de l'entreprise que dans la limite de leur
        investissement. Ils pourraient alors courir des risques moins grands sur le plan financier.
       Un tel type d'organisation s'accompagne souvent de certains avantages fiscaux.
       Dans une corporation, les actionnaires élisent des administrateurs qui, à leur tour, élisent des
        dirigeants, lesquels sont responsables de veiller à la gestion de l'entreprise. Dans le cas d'une
        petite corporation, il peut n'y avoir qu'un actionnaire et un directeur. Une corporation constituée
        d'une seule personne est donc chose possible.

Vous pouvez constituer votre entreprise en corporation soit au niveau fédéral soit au
niveau provincial. Vous devriez, au préalable, réserver le nom commercial de votre
entreprise. D'abord et avant tout, consultez un avocat et assurez-vous de bien
comprendre les lois et les exigences qui s'appliquent à une telle forme d'organisation.

Coopérative : la coopérative est un type particulier de corporation : elle est organisée et
gérée par des personnes qui en sont propriétaires et qui se sont regroupées pour
poursuivre un objectif commun. Six principes directeurs distinguent la coopérative des
autres formes d'entreprise commerciale : adhésion volontaire et ouverte à tous; chaque
membre n'a droit qu'à un seul vote peu importe le nombre de parts sociales qu'il détient;
le taux de rendement des parts est limité par la loi; les bénéfices réalisés sont distribués
aux membres; les coopératives jouent un rôle éducatif auprès de leurs membres, et elles
collaborent avec les autres coopératives. »




                                                   - 10 -
Forme juridique choisie : __________________________________________



Raisons qui ont motivé ce choix :




N’oubliez pas que, peu importe la forme juridique choisi, vous devrez « enregistrer » votre
entreprise, soit au niveau provincial ou fédéral.




                                               - 11 -
Vous devez également connaître les lois et règlements auxquels votre entreprise est
soumise tant au niveau fédéral, provincial que municipal. Voici quelques domaines où les
lois vous toucheront :

      Taxes à la consommation ;                         Heures d’ouverture ;
      Retenues à la source ;                            Responsabilité civile ;
      Impôt sur le revenu ;                             Environnement ;
      Régime des rentes du Québec ;                     Règlement d’affichage ;
      Santé et sécurité au travail ;                    Règlement de zonage ;
      Norme de conventions collectives ;                Permis d’exploitation et taxes ;
      Normes du travail ;                               Etc.


Selon les activités de votre entreprise, il est possible que différents permis soient aussi
nécessaires, en voici quelques exemples :

          Secteur d’activité                          Organismes responsables

Auberge, gîte, hôtel, etc.               Tourisme Québec - Ministère de l’Agriculture, des
                                         Pêcheries et Alimentation du Québec - Régie des
                                         alcools, des courses et des jeux, etc.
Commerce d’automobile                    Société de l’assurance automobile du Québec

Entreprise de vente et location de       Régie du cinéma
films (VHS, DVD, BlueRay, etc.)
Peintre                                  Régie des bâtiments du Québec

Studio de santé                          Office de la protection du consommateur




Votre entreprise (quelles sont les démarches à entreprendre au niveau des lois, règlements et
permis et quels sont les coûts associés à celles-ci) :

Au niveau fédéral :




                                             - 12 -
Au niveau provincial :




Au niveau municipal :




Au niveau des assurances, il ne s’agit pas seulement d’assurances feu, vol ou
responsabilité civile. Si vous avez des partenaires, vous devriez vous informer auprès de
votre assureur au sujet des avantages d’une assurance entre associés. Si l’un des
associés devient malade ou décède, il faut être protégé contre la perte de ses services et
connaître les démarches à entreprendre pour racheter sa part de l’entreprise à ses
héritiers. Un notaire ou un avocat s’avère alors utile afin de vous renseigner sur les
actions que vous pouvez entreprendre en vue d’éviter des situations critiques. De plus, il
est important de s’informer si les immobilisations (bâtiment, machinerie) sont assurables.

Assurances nécessaires relativement aux activités de l’entreprise et coût annuel
(joindre une soumission en annexe si possible) :




                                           - 13 -
Énumérez les principales étapes de votre projet en tenant compte des délais pour
l’obtention de certains permis, de l’autorisation de marge de crédit, etc. (vous pouvez
modifier l’ordre et les actions proposées) :

                   Démarches à entreprendre                                   Date

Plan d’affaires

Financement

Incorporation ou enregistrement

Choix de l’emplacement, location des espaces

Achat d’équipement, machinerie, etc.

Aménagement du local

Ouverture de l’entreprise

Exploitation et production




                                            - 14 -
Toute votre stratégie d’entreprise sera basée sur cette analyse de marché. C’est parce
que vous pensez qu’il y a un marché ou un besoin non comblé que vous désirez vous
lancer en affaires. Vous devez donc savoir quels besoins vous cherchez à satisfaire, les
besoins de qui, comment vous allez y arriver, à quel prix et qui sont vos concurrents
potentiels.

Vous pouvez consulter différentes sources d’information:

      Publications statistiques du Bureau de la Statistique du Québec et de Statistique
       Canada (www.statcan.ca) ;
      Info-entrepreneurs ;
      Les revues d’affaires ou revues spécialisées ;
      Hôtel de ville de votre municipalité ;
      Organismes de développement économique (SADC, CLD)
      Personnes oeuvrant déjà dans le marché comme les associations de détaillants,
       grossistes, représentants, etc.
      Fournisseurs ;
      Clients potentiels.




Précisez le secteur et le type de marché dans lesquels est située votre entreprise. On ne
rejoint pas le marché industriel de la même manière que celui des consommateurs. Votre
marché cible comprend l’ensemble de tous les acheteurs réels et potentiels de votre
produit. Il faut bien connaître les caractéristiques du marché précis qui est visé ; ses
tendances, son évolution, ses forces et ses faiblesses.

Dans ce grand marché, déterminez et expliquez le segment ou la spécialité que vous
voulez exploiter. Décrivez les produits/services que vous offrirez, leur utilité et indiquez en
quoi ils sont différents ou à quels besoins de votre clientèle répondent-ils.

Vous devez centrer vos activités sur groupe de clients cibles. Une nouvelle entreprise ne
peut satisfaire tous les besoins de l’ensemble de la clientèle constituant son marché. Une
entreprise qui débute n’a pas les ressources nécessaires (humaines, financières, etc.) pour
répondre à tous les besoins de son marché. C’est pourquoi vous devez sélectionner un
segment de marché à qui vous vous adressez. Ensuite, il faut vous assurer que cette
clientèle ciblée représente un potentiel de ventes suffisant pour la survie de votre
entreprise.

Grand secteur d’activité (alimentation, vêtement, automobile, etc.) :




                                              - 15 -
Type de marché que votre entreprise cible :

( ) Marché de consommateurs (ventes directes comme le porte à porte)

( ) Marché de commerce de détail (le client vient à vous)

( ) Marché industriel

( ) Marché de revendeurs (distributeurs, grossistes)

( ) Marché gouvernemental (organismes à but non lucratif)


Tendance et évolution de ce marché (comment se comporte le marché, tend-il à évoluer ou est-
il en déclin) :




Les forces et les faiblesses de ce marché (marché au noir, innovation …) :




Description de la spécialité choisie, motivation de ce choix et potentiel de développement
à court et à long terme :




                                            - 16 -
Besoins à satisfaire des consommateurs (quels besoins voulez-vous combler chez le
consommateur et qu’est-ce qui vous motive à combler ces besoins) :




Description du produit ou service (précisément, un croquis ou une photo sont toujours
appréciés) :




Les avantages du produit (pourquoi le client irait-il chez vous, pourquoi y reviendrait-il) :




Vous devez savoir à qui s’adresse votre produit ou service. Si votre marché cible en est
un de consommateurs, vous devez identifier le groupe d’âge (les 18 – 35 ans par
exemple), le sexe, les revenus, les habitudes d’achat. Par exemple, vous devrez savoir s’il
est important que votre entreprise soit à proximité du domicile, le type de magasin
fréquenté pour l’achat de ce genre de produit ou service, etc. Si vous vous adressez à un
marché industriel, vous devez connaître les activités principales de cette clientèle, leur
situation géographique, leur chiffre d’affaires, leur nombre d’employés, leurs besoins
particuliers, les méthodes de vente, etc. Vous devez également connaître quels sont les

                                              - 17 -
critères d’achat et l’importance qu’on accorde au produit ou service, la fréquence d’achat
et le prix que cette clientèle est prête à payer.

Description de la clientèle cible (âge, sexe, revenu, religion, etc.) :




Situation géographique de la clientèle cible (quartier résidentiel, ville, MRC, province) :




Clientèle cible totale du secteur géographique des ventes (consultez les sources suggérées) :




Pourcentage de cette clientèle cible susceptible de faire partie de votre clientèle :




                                                 - 18 -
Évaluation des ventes totales pour la première année d’opération (nombre de fois que le
client s’approvisionne de ce produit ou service par jour, par semaine, par mois ou par année) :




Évaluation de la fréquence d’achat par le même client (nombre de fois que le client s’approvisionne de
produit ou service par jour, par semaine, par mois ou par année) :




Évaluation du revenu potentiel (le nombre de clients potentiels sur le territoire visé, multiplié
par la dépense moyenne par client, par année) :


Nombre de clients potentiels sur le territoire visé :       _____________

                                                            X

Dépense moyenne par client, par année :                     _____________$

                                                            =

Revenu annuel potentiel :                                   _____________$


Sources d’informations utilisées ou personnes consultées pour faire ces recherches :




                                                 - 19 -
Vous devez connaître vos concurrents et leurs stratégies. Ne minimisez pas leurs
capacités ! Analysez leurs forces et leurs faiblesses au niveau des produits, de la
distribution, de leurs fournisseurs, leur situation financière, leur clientèle, leur publicité,
leur politique de prix, les services offerts et la qualité de leur produit ou service.

Les concurrents directs sont ceux qui offrent le même produit ou service que vous, tandis
qu’un concurrent indirect est celui qui offre un produit ou service similaire.



Les concurrents directs ; localisation géographique (où est situé le concurrent), nombre
d’années d’opération (depuis combien de temps est-il en affaires), points forts (ses
avantages), points faibles (ses désavantages) et part de marché (sa clientèle par rapport au
marché cible) :


Raison sociale (nom) du concurrent :

   Localisation :                 Années d’opération :        Part de marché (%) :


Points forts :



Points faibles :




Raison sociale (nom) du concurrent :

   Localisation :                 Années d’opération :        Part de marché (%) :


Points forts :



Points faibles :




                                             - 20 -
Raison sociale (nom) du concurrent :

  Localisation :               Années d’opération :   Part de marché (%) :


Points forts :



Points faibles :




Raison sociale (nom) du concurrent :

  Localisation :               Années d’opération :   Part de marché (%) :


Points forts :



Points faibles :




Raison sociale (nom) du concurrent :

  Localisation :               Années d’opération :   Part de marché (%) :


Points forts :



Points faibles :




                                         - 21 -
Les concurrents indirects ; si vous démarrez une pâtisserie-boulangerie et que vendez
des gâteaux, des tartes et du pain, votre concurrent direct est la pâtisserie-boulangerie de
votre secteur. Par contre, vos concurrents indirects sont les chaînes d’alimentation et les
dépanneurs qui eux aussi vendent les mêmes produits. De plus, une entreprise proposant
un produit ou service différent mais répondant au même besoin que celui à laquelle votre
entreprise répond est également un concurrent indirect, puisqu’il offre un produit
substitut.

Concurrents indirects et leur influence :




Concurrents potentiels ; l’arrivée d’un nouveau concurrent ou d’une nouvelle
technologie sur le marché pourrait-elle modifier vos avantages concurrentiels ? Quelles
actions pourraient entreprendre vos compétiteurs afin de concurrencer davantage avec
votre produit ou service ?




                                            - 22 -
Suite à votre analyse, démontrez et justifiez la place de votre produit ou service sur le
marché cible (présence et réponse à un besoin) et sa position face à la concurrence
(avantages par rapport aux concurrents) :




                                             - 23 -
Le but premier d’une stratégie de marketing est d’établir comment toucher un groupe de
personnes susceptibles d’acheter votre produit ou service. Le plan de marketing vous
aidera à établir vos priorités et à déterminer quels moyens vous allez prendre pour
rejoindre vos futurs clients.




Vous devez définir le conditionnement du produit (sa forme, son emballage), son nom et la
marque de commerce (marque sous laquelle le produit sera vendu), le service après vente et
la garantie.

Description en détail du produit ou service au point de vue de la mise en marché, selon
ses qualités et ses caractéristiques et selon les besoins du segment de marché visé (quels
sont vos arguments pour convaincre votre marché cible qu’il doit acheter votre produit ou service
pour répondre à un besoin particulier) :




Présentation du produit (forme, emballage, couleurs) :




                                              - 24 -
Service après vente et garantie (quel genre de service après vente offrirez-vous, quelle sera la
durée de la garantie et de quoi sera-t-elle composée) :




Avantages concurrentiels du produit ou service ; caractéristiques du produit par rapport à
ceux des concurrents (votre prix est-il inférieur aux concurrents, votre produit a-t-il un style
plus attirant, a-t-il plus d’utilité que ceux des concurrents, est-il plus facile à entretenir, etc.) :




Pour rejoindre votre clientèle, vous avez plusieurs possibilités. Il s’agit pour vous d’étudier
la méthode la plus appropriée à votre produit ou service, à votre budget et à la clientèle
que vous voulez rejoindre.          Voici quelques exemples d’outils promotionnels et
publicitaires :

      Télémarketing ;                                         Publicité par les média ;
      Vente personnelle ;                                     Internet ;
      Brochure, échantillon ;                                 Publipostage ;
      Pages jaunes ;                                          Panneaux publicitaires.




                                                  - 25 -
Étudiez votre milieu ; Si la majorité de votre clientèle travaille et voyage en automobile,
elle doit écouter la radio tôt le matin et le soir à l’heure du retour à la maison (entre 17 h
et 18 h). Si votre marché est principalement constitué d’industriels, informez-vous des
journaux et des revues les plus lus (journal Les Affaires, revue PME, La Presse, etc.). Il
est important de bien cibler la forme de publicité adéquate à votre marché afin de
rejoindre le plus grand pourcentage de votre clientèle, tout en respectant votre budget.

Moyens utilisés pour rejoindre la clientèle :




Fréquence et période de diffusion ou de publication (nombre de publications et périodes de
l’année ; l’été ou l’hiver, etc.) :




                                                - 26 -
Coûts pour chacun des outils promotionnels et des médias choisis (vous pouvez joindre une
soumission en annexe) :




Budget publicitaire pour les trois premières années d’opération :


Première année :     ___________$

Deuxième année : ___________$

Troisième année : ___________$




Objectifs de vente (quels sont vos objectifs de vente selon votre segment de marché, vous pouvez
vous référer à la section 2.2) :




Habitudes de rémunération pour ce type d’entreprise (comment les autres entreprises du
même secteur rémunèrent-ils leurs employés ; par commission ou par salaire) :




                                              - 27 -
Mode de rémunération de votre entreprise :




Maintenant vous devez établir vos prix en tenant compte de deux facteurs : marketing et
rentabilité. Votre politique de prix devra vous permettre de percer le marché tout en vous
permettant de générer des profits. Cette analyse est aussi très importante et vous devez
prendre le temps de faire le tour de la question, car il s’agit d’une question de survie pour
votre entreprise. Une analyse des coûts est essentielle pour fixer le prix d’un produit de
façon à atteindre un niveau de rentabilité.

L’analyse des coûts est également importante pour déterminer votre politique d’escompte
et de crédit. Si vous accordez 60 ou 90 jours de crédit, assurez-vous d’avoir les fonds
nécessaires pour supporter vos comptes recevables durant cette période. Si vous pouvez
vous permettre une politique d’escompte, celle-ci peut faire partie de votre stratégie de
promotion.



Méthode d’établissement des prix :

   1. Prix de revient : c’est le prix que votre produit vous coûte plus un certain
      pourcentage qui est à votre discrétion (ex:prix coûtant + 20 %)

   2. Comparaison avec la concurrence : fixez le prix à peu près au même niveau que la
      concurrence.


Prix de votre produit ou service : prix coûtant ________$ + ________% = ___________$


                                                      Prix de la concurrence : ___________ $

Politique de crédit (combien de temps accorderez-vous aux clients pour payer) :




                                             - 28 -
Politique d’escompte (quel rabais accorderez-vous aux clients réguliers ou aux clients qui
achètent en grande quantité) :




Politique de crédit et d’escompte des concurrents (combien de jours vos compétiteurs
accordent-ils à leurs clients pour payer, accordent-ils des rabais au volume) :




Vous devez savoir dans quel endroit vous installer. Vos devez tenir compte de la proximité
de votre clientèle, de l’accessibilité, de la superficie recherchée, des lois et règlements
municipaux et des coûts reliés à cet emplacement (prix, taxes, transport, etc.).

Voici quelques extraits tirés de la brochure « Vos affaires » de la Banque Royale :
    Assurez-vous que l’emplacement choisi est conforme aux règlements de zonage.
       Vérifiez auprès des autorités municipales que vous êtes autorisés à mener des
       activités commerciales à cette adresse ;

      Assurez-vous que l’emplacement choisi correspond à vos besoins matériels. Il faut
       que vous ayez suffisamment d’espace pour mener convenablement vos affaires et
       pour prendre de l’expansion. Il n’est pas recommandé de déménager durant la
       première année ;

      Assurez-vous que le loyer est raisonnable et conforme à votre budget
       d’exploitation. Bien que votre image soit importante, n’y consacrez pas trop
       d’argent ;

      Voyez dans quelle mesure votre propriétaire se montre coopératif.            Il est
       avantageux qu’il vous accorde une certaine latitude pour résilier votre bail le cas
       échéant ;

      Si votre entreprise peut tirer profit des visites spontanées des consommateurs,
       installez-vous auprès d’entreprises complémentaires ou comparables. Remarquez
       comme les chaînes de restauration rapide et les concessionnaires automobiles ont
       tendance à se regrouper dans le même quartier ;

      Assurez-vous que l’emplacement est facile d’accès et qu’il y a suffisamment
       d’espace de stationnement.

                                              - 29 -
Vos critères de choix d’un local (quelle grandeur avez-vous besoin, quel prix êtes-vous prêt à
payer, quel achalandage recherchez-vous, les taxes sont-elles abordables, etc.) :




Emplacement du local :




Règlements municipaux du local choisi (règlements de zonage ; pouvez-vous opérer votre
entreprise dans ce quartier) :




Identifiez par quels moyens vos produits seront acheminés (vente directe, distributeur,
grossiste, etc.) :




Délai de livraison (combien de jours vos clients attendront-ils avant de recevoir vos produits) :




                                               - 30 -
Certaines questions de cette partie du plan d’affaires ne s’appliquent qu’aux entreprises de
fabrication. Par contre, celles qui touchent les équipements et l’aménagement des locaux
sont pertinentes à tous les types d’entreprises.




Technologies utilisées, procédés de fabrication, brevets, accords industriels, transfert de
technologie, production sous licence, etc. :




Maintenant, envisagez deux possibilités concernant vos équipements : l’achat ou la
location.

Faites la liste des équipements dont vous aurez besoin pour exploiter votre entreprise, en
spécifiant ceux que vous possédez déjà et ceux que vous devrez acquérir :

 Description des équipements             Équipement      À acquérir    Valeur   Coût de    Durée de vie
 (soumissions ou factures en annexe si   en main (√ )       (√ )      (achat)   location
 possible)




                                                        - 31 -
 Description des équipements             Équipement      À acquérir    Valeur   Coût de    Durée de vie
 (soumissions ou factures en annexe si   en main (√ )       (√ )      (achat)   location
 possible)




Expliquez les améliorations qui devront être apportées au local afin de procéder, par
exemple, à l’installation des équipements de production s’il s’agit d’une entreprise
manufacturière ou à l’installation de comptoirs dans le cas d’un commerce de détail.


Espace total nécessaire pour l’aménagement des équipements (pour cette question, un
croquis en annexe est souvent utile) :




Évaluation des coûts reliés à l’aménagement et aux améliorations locatives que vous devez
effectuer (combien coûteront les rénovations de votre local, inclure une soumission en annexe) :




                                                        - 32 -
Si vous êtes une entreprise manufacturière, décrivez le processus et les étapes de
fabrication, les matières premières requises. Vous devez également être en mesure
d’évaluer la capacité de production de votre entreprise et d’établir un mode de contrôle de
la qualité.

Songez à la sous-traitance, c’est parfois plus économique en temps et en argent, surtout
au début lorsque la main-d’œuvre est réduite au minimum.

Quant à l’identification des fournisseurs, ce point s’applique à toute les entreprises car il
est bon de savoir de qui se procurer la marchandise, les délais de livraison et les
conditions de vente.

Processus, étapes de fabrication et temps de production pour chaque produit :




Variations saisonnières et mode d’adaptation (selon les saisons ou les événements, les ventes
peuvent varier et il en est de même pour les coûts d’opérations) :




Matières premières requises (quelles sont les composantes dont vous aurez besoin pour
fabriquer votre produit) :




                                             - 33 -
Liste des fournisseurs (offrent-ils un escompte sur achat si payé comptant, ex : 2/10-N/30,
inclure les soumissions en annexe) :

      Nom du fournisseur                Délais de livraison           Conditions de vente




Travaux donnés en sous-traitance (inclure les ententes en annexe) :




Mode de contrôle de la qualité (comment allez-vous assurer la qualité de votre produit, ex :
ISO, HACCEP, etc.) :




                                              - 34 -
Cette section permettra de faire connaître les promoteurs tout en identifiant leur apport
personnel au projet (mise de fond, expériences, formations, etc.) ainsi que leur rôle au
sein de l’entreprise.




Nom (premier promoteur) :

Adresse :

Téléphone :

Courriel :


Formation (études ou perfectionnement en commençant par le plus récent) :

    Diplôme, spécialisation    Nom de l’établissement    Localisation        Année




Expérience de travail :

Lieu de travail (nom) :          Poste occupé :                         Durée :



Adresse :


Lieu de travail (nom) :          Poste occupé :                         Durée :




                                          - 35 -
Adresse:

Lieu de travail (nom) :             Poste occupé :   Durée :



Adresse :


Lieu de travail (nom) :             Poste occupé :   Durée :



Adresse:



Lieu de travail (nom) :             Poste occupé :   Durée :



Adresse :


Lieu de travail (nom) :             Poste occupé :   Durée :



Adresse:



Autres informations pertinentes :




                                            - 36 -
Nom (deuxième promoteur) :

Adresse :

Téléphone :

Courriel :


Formation (études ou perfectionnement en commençant par le plus récent) :

    Diplôme, spécialisation   Nom de l’établissement   Localisation         Année




Expérience de travail :

Lieu de travail (nom) :         Poste occupé :                        Durée :



Adresse :


Lieu de travail (nom) :         Poste occupé :                        Durée :



Adresse:

Lieu de travail (nom) :         Poste occupé :                        Durée :



Adresse :


                                         - 37 -
Lieu de travail (nom) :             Poste occupé :   Durée :



Adresse:



Lieu de travail (nom) :             Poste occupé :   Durée :



Adresse :


Lieu de travail (nom) :             Poste occupé :   Durée :



Adresse:



Autres informations pertinentes :




                                            - 38 -
Forces et faiblesses des dirigeants et moyens utilisés pour pallier ces faiblesses :


         Nom                  Forces             Faiblesses            Moyens utilisés




Répartition des tâches des promoteurs et connaissances requises pour assumer celles-ci :


         Nom                  Responsabilités et connaissances requises                Salaire




                                             - 39 -
Indiquez la participation financière de chacun des promoteurs (quel montant d’argent et/ou
quel(s) actif(s) seront injectés dans l’entreprise) :


         Nom                        Argent investi                      Transfert d’actif(s)




Convention entre actionnaires (ou associés)

Dans le cas d’une association, pour la protection de chacun des actionnaires ou associés, il
est important de mettre, dans un commun accord, toutes les contributions que chacun
apporte à l’entreprise au niveau monétaire, mobilier, immobilier ainsi qu’au niveau des
tâches effectuées par chacun. Le tout doit être compilé dans un document intitulé
« convention entre actionnaires » ou « convention entre associés ».           De plus, la
convention doit spécifier la répartition des bénéfices entre les actionnaires ou associés.
Cette convention doit être rédigée selon le Code Civil du Québec. Les avocats en droit
corporatif sont spécialisés dans cette démarche.


Mission de l’entreprise (quelle est la mission, le but de votre entreprise, ex : devenir un leader
dans la fabrication de panneaux solaires) :




                                                - 40 -
Objectifs d’affaires visés par les dirigeants (quels sont les objectifs à atteindre afin
d’accomplir la mission de l’entreprise, ex : qualité du produit ou du service à la clientèle, atteinte
d’un chiffre d’affaires spécifique, etc.) :




Moyens utilisés pour atteindre ces objectifs (comment obtiendrez-vous les résultat espérés, ex :
règles à suivre, contrôle de la qualité, formation, etc.) :




Selon votre analyse de marché, vous devriez être en mesure d’établir le niveau de salaire
accordé par le marché pour ces emplois. Pour avoir une bonne équipe de travail et
surtout la garder, vous devez offrir un salaire et des avantages comparables à la
compétition. La formation de nouveaux employés engendre des frais considérables pour
une entreprise, c’est pourquoi il est important de bien planifier ses besoins en ressources
humaines et d’éviter un taux de roulement élevé.




                                                 - 41 -
Décrivez chaque poste de travail (mis à part ceux des promoteurs) et indiquez le nombre
de personnes requises pour occuper ces postes.

Description du poste :

     Nombre de                                 Nombre d’heures
 personnes requises       Taux horaire           par semaine                Coût




Description du poste :

     Nombre de                                 Nombre d’heures
 personnes requises       Taux horaire           par semaine                Coût




Description du poste :

     Nombre de                                 Nombre d’heures
 personnes requises       Taux horaire           par semaine                Coût




Besoin en main-d’œuvre

        Dès l’ouverture                  Après six mois               Après un an


    _________ employés            _________ employés             _________ employés




                                            - 42 -
Cette dernière section traduit en termes monétaires votre projet d’entreprise.                      Elle en
évaluera sa rentabilité, son coût et en suggérera le mode de financement.

Vos prévisions doivent être le plus réaliste possible. Il faut que vous soyez certain de
pouvoir traverser les périodes difficiles. Si vous pensez présenter un plan d’affaires dans
le but d’obtenir du financement, pensez que ceux qui feront l’analyse de votre projet en
ont vu beaucoup et connaissent les scénarios financiers possibles d’un démarrage
d’entreprise. Plus la partie financière est complète, plus vous serez pris au sérieux par les
gens qui devront juger votre projet d’après votre plan d’affaires (et votre présentation
selon les cas).




Établissez la liste de tous les frais que vous devez engager afin de démarrer votre projet ;
frais de notaire, frais bancaires, taxe de mutation, frais de comptable, frais d’évaluation ou
d’inspection, dépôt de garantie (ex : Bell et Hydro-Québec), etc.

À l’aide du plan d’affaires, vous retrouverez les montants requis pour la marchandise, les
équipements, l’achat d’un bâtiment, les amélioration locatives, etc. N’oubliez pas d’inclure
les actifs que vous possédez et que vous désirez investir dans votre entreprise ; ces
derniers deviendront une partie de votre mise de fonds.

                                                 Coûts et financement
                           Liste des coûts                            Sources de financement
Marchandises                                                $ Mise de fonds en argent                   $
(stocks, matières premières, etc.)

Équipements                                                 $ Transfert d’actif                         $
(bureau, machinerie, informatique, etc.)

Améliorations locatives                                     $ Emprunt bancaire                          $
(rénovation du local)

Fonds de roulement1                                         $ Subvention                                $
(liquidités nécessaires)

Honoraires professionnels                                   $ Autre :                                   $
(notaire, avocat, comptable, inspecteur, etc.)

Frais divers :                                              $ Autre :                                   $
(dépôt, permis, frais ouverture dossier, etc.)

Autre :                                                     $

Autre :

                        Total des coûts :                   $      Total du financement :               $

Note 1 : vous serez en mesure d’établir vos besoins en fonds de roulement suite à l’établissement de votre
budget de caisse prévisionnel (voir page 45).




                                                          - 43 -
                                                Première   Deuxième   Troisième
                                                 année      année       année
REVENUS NETS
Coût des marchandises vendues :
   Stock du début
   + Plus achats
   - Moins stock à la fin
   = Total
BÉNÉFICE BRUT


DÉPENSES :
   Prélèvements – promoteur
   Avantages sociaux – promoteur
   Salaires - employé(s)
   Avantages sociaux - employé(s)
   Loyer
   Électricité et chauffage
   Taxes d'affaires, permis
   Assurances
   Publicité, promotion
   Représentation
   Frais de roulant
   Téléphone
   Papeterie
   Honoraires professionnels

   Intérêts - emprunts à court terme
   Intérêts - emprunts à long terme
   Amortissements
   Autres
Total des dépenses
BÉNÉFICE NET AVANT IMPÔT



                                       - 44 -
ACTIF                           Première année       Deuxième année       Troisième année

ACTIF À COURT TERME
Encaisse                                         $                    $                     $
Compte clients
Stock


IMMOBILISATIONS
Terrain
Bâtiment
Matériel roulant
Mobilier et équipement
Améliorations locatives

Total immobilisations
Moins amortissement


AUTRES ACTIFS

TOTAL DE L'ACTIF                                 $                    $                     $

PASSIF

PASSIF À COURT TERME
Compte fournisseurs
Dette courue
Emprunt à court terme
                                2

PASSIF À LONG TERME
Emprunt à long terme
Hypothèque
Autres


AVOIR DU PROPRIÉTAIRE
Solde au début
+ Plus apport
+ Plus subvention
+ Plus B.N.R.

TOTAL DU PASSIF ET DE L'AVOIR
DES ACTIONNAIRES                                 $                    $                     $




                                           - 45 -
Première année :
                             Total   1   2   3   4      5     6   7   8   9   10   11   12
ENCAISSE AU DÉBUT
Recettes
Emprunt à court terme
Subvention
                     TOTAL
DÉBOURSÉS
Immobilisations
Achats de stocks
Prélèvements - promoteur
Salaires - employé(s)
Avantages sociaux
Loyer
Électricité et chauffage
Taxe d'affaires, permis
Assurances
Publicité, promotion
Représentation
Frais de roulant
Téléphone
Papeterie
Honoraires professionnels
Vers. emprunt court terme
        * intérêt
        * capital
Vers. emprunt long terme
        * intérêt
        * capital
                     TOTAL

ENCAISSE À LA FIN

                                                     - 46 -
Deuxième année :
                             Total   1   2   3   4      5     6   7   8   9   10   11   12
ENCAISSE AU DÉBUT
Recettes
Emprunt à court terme
Subvention
                     TOTAL
DÉBOURSÉS
Immobilisations
Achats de stocks
Prélèvements - promoteur
Salaires - employé(s)
Avantages sociaux
Loyer
Électricité et chauffage
Taxe d'affaires, permis
Assurances
Publicité, promotion
Représentation
Frais de roulant
Téléphone
Papeterie
Honoraires professionnels
Vers. emprunt court terme
        * intérêt
        * capital
Vers. emprunt long terme
        * intérêt
        * capital
                     TOTAL

ENCAISSE À LA FIN



                                                     - 47 -
Troisième année :
                             Total   1   2   3   4      5     6   7   8   9   10   11   12
ENCAISSE AU DÉBUT
Recettes
Emprunt à court terme
Subvention
                     TOTAL
DÉBOURSÉS
Immobilisations
Achats de stocks
Prélèvements - promoteur
Salaires - employé(s)
Avantages sociaux
Loyer
Électricité et chauffage
Taxe d'affaires, permis
Assurances
Publicité, promotion
Représentation
Frais de roulant
Téléphone
Papeterie
Honoraires professionnels
Vers. emprunt court terme
        * intérêt
        * capital
Vers. emprunt long terme
        * intérêt
        * capital
                     TOTAL

ENCAISSE À LA FIN



                                                     - 48 -

								
To top