Docstoc

La motivation au travail

Document Sample
La motivation au travail Powered By Docstoc
					La motivation au travail
          Historique




                       1
Frederick Winslow Taylor
(1856-1915)
   École de la gestion scientifique
   Ingénieur américain
   Pionnier de l’organisation scientifique du
    travail
   1906 Shop Management
   1911 The Principles of scientific
    Management
   Le « taylorisme »


                                                 2
     Frederick Winslow Taylor
     (1856-1915)
    Les principes de l’organisation scientifique
     du travail
    1.   L’intégration de l’homme à la machine
    2.   L’homme économique
    3.   La hiérarchie taylorienne
    4.   La planification et la standardisation des
         méthodes de travail « one best way »
    5.   La sélection et l’entrainement des travailleurs
    6.   Le contrôle exercé sur les travailleurs


                                                           3
      Henri Ford (1863-1947)
   Henry Ford est le fondateur de la Ford
    Motor Company. Il est aussi à l'origine
    de ce qui est appelé au XXIe siècle le
    fordisme, une méthode de travail
    appliquée en milieu industriel.




                                              4
         Henri Ford (1863-1947)
   Caractéristiques du fordisme
    1.   la division du travail en une division verticale (séparation
         entre conception et réalisation) et en une division horizontale
         (parcellisation des tâches), et l'apparition de la ligne de
         montage (et donc du travail à la chaîne);
    2.   la standardisation permettant de produire en grandes séries
         à l'aide de pièces interchangeables;
    3.   l'augmentation du pouvoir d'achat des ouvriers afin pour une
         part de stimuler la demande de biens de consommation(five
         dollars day contre 2 à 3$ auparavant), mais cette
         augmentation des salaires avait pour but principal de lutter
         contre le « turn-over » (démission des ouvriers) devenu de
         plus en plus élevé avec l'apparition du travail à la chaîne, qui
         rendait les conditions de vie des ouvriers encore plus difficiles
         qu'auparavant.
                                                                        5
    Franck Gilbreth (1868-1924)
 Il a approfondi les études de Taylor
  analysant les mouvements de l’ouvrier.
 Assisté par sa femme Lilian Gilbreth
  (1878-1972)
 Ouvrier maçon 120 à 350 briques à
  l’heure
 Entrepreneur important
 Totalité du travail industriel peut se
  ramener à 18 gestes élémentaires: les
  « therblig »                             6
      Max Weber (1864-1920)
   Sociologue allemand très célèbre
   Il fut le premier à étudier la bureaucratie en
    tant que modèle d’organisation.
   Pour Max Weber la bureaucratie est efficace
    parce qu’elle est logique, formelle,
    impersonnelle et rationnelle.
   La bureaucratie ne tient aucun compte des
    différences dans la personnalité des
    individus,de leurs attentes, de leurs
    attitudes,de leur divergences de vues de leurs
    émotions et de leurs sentiments.
                                                     7
         Max Weber (1864-1920)
    Caractéristiques de l’organisation
     bureaucratique
    1.   Un vaste réseau de prescriptions
    2.   Une hiérarchie d’autorité
    3.   La compétence technique
    4.   Les relations interpersonnelles
    5.   La paperasse


                                            8
Georges Elton Mayo (1880-1949)
   Il est né en Australie, il fit ses études de
    médecine en Écosse, puis il étudia la
    psychologie en Australie.
   Il obtint un poste de professeur à Harvard de
    1926 à 1947.
   Il mena la très célèbre enquête à l’usine de la
    Western Electric de Cicero (Hawthorne
    works), près de Chicago, grâce à laquelle il
    dégagea les premières théories fondatrices de
    l’École des relations humaines.
                                                      9
Georges Elton Mayo (1880-1949)
    Les expériences de Hawthorne avaient
     comme objectif de vérifier l’influence
     des conditions de travail sur la
     productivité des travailleurs
    1.   Expériences sur l’éclairage
    2.   Expériences sur différentes conditions de
         travail (relais téléphoniques)
    L’effet Hawthorne
    L’effet Pygmalion
                                                     10
Abraham Maslow (1908-1970)
 Abraham Maslow est surtout connu
  pour son explication de la motivation par
  la pyramide des besoins qui lui est
  attribuée.
 En 1970, au moment de sa mort il était il
  était le psychologue le plus populaire
  parmi ses pairs aux États Unis et il était
  président de l’Association américaine de
  psychologie.
                                          11
Abraham Maslow (1908-1970)
   La pyramide des besoins de Maslow



             Besoins de réalisation
             Besoins d’estime de soi
             Besoins d’appartenance
              Besoins de sécurité
             Besoins physiologiques
                                       12
Frederick Irving Herzberg
(1923 - 2000),
   La théorie des deux facteurs
       Pour Herzberg, la motivation varie selon des
        facteurs internes (intrinsèques), mais la
        démotivation influe selon les facteurs externes
        (extrinsèques), qu'il appelle facteurs d'hygiènes.
       Les facteurs intrinsèques (accomplissement de soi,
        travail en lui-même, responsabilités) contribuent à
        la satisfaction
       Les facteurs extrinsèques (rémunération, qualités
        du hiérarchique...) diminueraient l'insatisfaction,
        mais n'influenceraient pas ou peu la satisfaction
                                                          13
Les théories X et Y de
Mac Gregor
    Théorie X, les dirigeants croient que:
    1.   L’individu moyen éprouve une aversion innée
         pour le travail, l’effort et fait tout pour l’éviter.
    2.   A cause de l’hypothèse 1, il faut contrôler, diriger,
         contraindre, menacer et sanctionner les
         employés.
    3.   L’individu moyen préfère être dirigé, fuit les
         responsabilités, montre peu d’ambition, cherche
         la sécurité avant tout.
                                                            14
Les théories X et Y de
Mac Gregor
    Si les dirigeants croient à la Théorie X, cela
     alimente un système pervers dans lequel:
    1.   Les dirigeants adopte des règles strictes et des
         contrôles sévères des employés.
    2.   Les comportements des employés s’ajustent au
         système, le plus souvent par le minimalisme et la
         passivité.
    3.   Les employés fuient effectivement les
         responsabilités dans un système plutôt
         contraignant et répressif.
    4.   Ces constats confortent les dirigeants dans leurs15
Les théories X et Y de
Mac Gregor
    Théorie Y, les dirigeants croient que:
    1.   L’effort physique et mental est aussi naturel aux
         humains que le repos ou les loisirs.
    2.   Si l’employé est associé aux objectifs de son
         organisation, il donnera le meilleur de lui-même
         sans qu’il ait besoin de contrôle ni de sanction.
    3.   L’individu moyen placé dans des conditions
         adéquates apprend à rechercher les
         responsabilités
                                                         16
Les théories X et Y de
Mac Gregor
    Si les dirigeants croient à la Théorie Y, cela
     alimente un système vertueux dans lequel:
    1.   Les dirigeants adopte des attitudes basées sur la
         confiance, la délégation et l’autocontrôle .
    2.   Le système permet l’émergence de
         comportement individuels libres qui qui se
         traduisent par l’application et l’efficacité au travail.
    3.   Les employés prennent des initiatives et
         acceptent, voire recherchent les responsabilités.
    4.   Ces constats renforcent les dirigeants dans leurs
         croyances et alimentent le système ( cercle          17
La théorie V.I.E de Vroom (1964)
(Résultat escompté)
    Cette théorie cognitiviste, appelée aussi « la théorie
     du résultat escompté », repose sur trois concepts:
    1.   La « valence » (V) : C'est la valeur, positive
         ou négative, que l'on attribue au résultat de
         ses actions ou de sa performance.
    2.   L'« instrumentalité » (I) : Est-ce que la
         performance corrèle avec le résultat ?
    3.    L'« attente » (E) : Est-ce que l'effort
         aboutit à une performance ?

                                                          18
Le Toyotisme ou Ohnisme

   Taiichi Ōno ou Taiichi Ohno (1912 -
    1990) était un ingénieur industriel
    japonais. Il est considéré comme le père
    du système de production de Toyota
    connu également sous le nom toyotisme
    dont le principal concept est le juste-à-
    temps ou JAT.


                                            19
Le Toyotisme ou Ohnisme

    Le toyotisme est basé sur:
    1.   Participation des salariés (participation au résultat,
         aux décisions, plus de communication)
    2.    Mise en place de cercles de qualité (ouvriers et
         ingénieurs qui se réunissent pour améliorer la
         qualité et la productivité du travail)
    3.   Le principe du juste-à-temps, où l'aval de la
         production commande l'amont (c'est-à-dire que
         l'entreprise a toujours les stocks juste nécessaires
         et assure donc sa production selon les
         commandes, ce qui permet d'éviter des dépenses
         inutiles en achetant trop de stocks).
                                                            20
Le Toyotisme ou Ohnisme

    Le toyotisme est basé sur:
    4.    Le principe des cinq zéros (qualité
         totale, amélioration continue) c'est-à-
         dire:

          1.   Zéro   panne
          2.   Zéro   défaut
          3.   Zéro   papier
          4.   Zéro   délai
          5.   Zéro   stock

                                                   21

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:693
posted:5/21/2011
language:French
pages:21