AFADH_MM Divers by niusheng11

VIEWS: 658 PAGES: 560

									#L1 AFADAH, Matières Medicales diverses
#R Anacardium orientale
&Anac
#L9 Texte
&HUGUES Cyclopédia of drug pathogenesis.
&2- Dr HERING, 53 ans, bonne santé mentale, prit le 27 et
&le 28 avril. 4 doses de la 1ère trituration. Le 29, se trouvant plutôt mieux
que d' habitude il prit 3 doses, le 30 3 doses.
&Le 1er mai plus de rêves nocturnes que d' habitude; un peu de céphalée
frontale. Ce matin prit 3 doses.
&Le 2; pas enclin à lire ce matin, insouciant; quelques douleurs névralgiques
intermittentes au niveau de l' éminence du fléchisseur du pouce droit. Pas de
remède.
&Le 3 sommeil plein de rêves. Douleur du pouce comme hier. Pas de remède.
&Le 4; 3 doses
&Le 5; activité du cerveau pendant le sommeil; léger mal de tête; pas disposé au
travail mental; également comme une gène au coeur, pouls normal. Prit 3 doses. A
4 p. m. douleur du scalp; Névralgie du pouce persiste surtout par la pression.
&Le 6; rêves ennuyeux (troubled), la nuit dernière; le matin lourdeur et peu
disposé au lever; encore plus de décharges névralgiques dans le pouce et une
fois dans le petit doigt; inconfort dans la région du coeur; à 11 h 30 a. m.
névralgie tempe D et à 7 p. m. la même chose dans le mollet G. Oppression
cardiaque continuait tout le jour; le coeur semblait fatigué comme s' il
travaillait trop lentement pouls: 64; irritation vésicale. 3 doses.
&Le 7; " C' est la nuit la pire que j' ai jamais eue, à cause des rêves pénibles
(disturbing) qui étaient de nature sombre et décourageante (desponding). Je
devrais les appeler cauchemars car il n' y avait pas de notion de danger
personnel mais il y avait une notion oppressante que tout ce que l' on pouvait
faire finirait en futilité(vanity) et contrariété (vexation) et que rien ne
pourrait m' éviter d' être poussé à la pauvreté. Vers 11,30 a. m. l' oppression
mentale avait presque disparu mais il restait encore un sentiment d'
irrésolution, de maladresse et d' état plaintif. très somnolent, ne pouvais pas
lire."
&Plus pris de remède. Les symptômes sont maintenant dissipés; mais jusqu'au 11
les décharges électriques dans les extrémités continuent à la faire souffrir et
son cerveau continuait son activité morbide pendant le sommeil jusqu'à la nuit
du 9. (Monthly Hom. Review july 1, 1885)
&5- A. B. 28 ans, en extrayant le jus du fruit en laissa tomber un peu sur une
crevasse qu' il avait sur le poignet le 10 déc au bout de 12 h. la plaie
démangeait et le grattage accentuait l' irritation. Au cours de l' après-midi du
lendemain des vésicules apparurent autour de la plaie et plus haut sur le bras
au niveau du coude La peau devint rouge foncé chaude et enflée prés du coude. Au
début pas plus de prurit mais le 2e j. le prurit était considérable et tellement
pire la nuit qu' il empêchait le sommeil. Le soir du 12, le scrotum s'
enflammait sans vésicules, ainsi que la face, les paupières et la pommette D
présentaient une allure d' érysipèle avec sensation de chaleur, raideur et
brûlure. Il y avait aussi une tache rouge au pli du bras et sur la main D. Le Dr
Yeldham le vit le matin du 13. Il avait l' air malade épuisé, apathique,
(probablement par manque de sommeil); il disait qu' il se sentait déprimé et
irritable, peu enclin à bouger et impatient par le jeu des enfants ce qui
ordinairement lui procurait du plaisir. Il se plaignait aussi de confusion de la
tête et de la mémoire.S' il posait quelque chose il oubliait où il le plaçait,
au réveil après 1/2 h; de sommeil ce matin tous les objets lui paraissaient
loin. Cela dura 1 h et ne se reproduisit plus. Perte d' appétit et un peu
soif;....
&Au cours des 2 jours suivants une amélioration rapide se produisit
&et le 17 on ne trouvait pratiquement rien plus. (YELDHAM M. H. R. XX,95)
#R Alumina
&Alum
#L9 Texte
#L10 GALLAVARDIN
&Humeur triste et prière fervente. Pleurs involontaires.
&Manque de tranquillité et découragement comme s' il avait des douleurs.
&Désire d' être seul très marqué.
&Comme menacé par un malheur le soir
&Angoisse avec crainte d' une crise d' épilepsie et apoplexie, ou de perdre la
raison.
&Angoisse comme s' il avait commis un crime.
&Découragement au sujet de sa maladie. Croit qu' il ne récupérera pas la santé.
&Désespéré au sujet de sa guérison.
&Humeur très changeante: tantôt courageux, tantôt craintif, tantôt en colère,
tantôt timide.
&Prédisposition à se mettre en colère très facilement. Se vexe de tout.
&Il se moque dédaigneusement de toute chose.
&Grande distraction - Irrésolution - Instabilité d' idées; impossible de suivre
une idée -
&Incapacité de méditer - Se trompe quand il parle.
&Intelligence engourdie, inaptitude au travail intellectuel.
&Faiblesse de la vue et de l' ouïe.
&Il perd souvent connaissance.
&Grande vivacité de l' intellect alternant avec insensibilité de vue et de l'
ouïe.
&Faiblesse de la mémoire.
&Rêves fréquents, angoissants
&de chevaux.
&de vexations, querelles.
&de morts.
&de voleurs.
&Rêve et au réveil craint la mort
&Tressaille quand il entend quelque chose tomber
&ne veut pas faire ce que les autres désirent.
&Rit de façon méprisante.
#R Baryta muriatica
&Bar-m
#L9 Texte
&BARYTA MURIATICA ORRAZZETTA 86
&HAHNEMANN - CHRONIC DISEASES
&Symptômes du prover NEWMANN
&2 Abattu et asocial.
&I8 Pusillanimité. et anxiété.
&21 Enfant non disposé à jouer.
&31 Inattention en étudiant chez un enfant.
&ALLEN - MATERIA MEDICA
&Symptômes du prover NEWMANN dans la pathoqénésie de BARYTA CARB. vol II p.49
&3 L' enfant ne veut pas jouer.
&8 Abattement et peur des hommes.
&10 Découragé et anxieux.
&18 Les enfants sont inattentifs en étudiant. -
&Dans la. pathogénésie BARYTA MUR. vol II p. 65
&1 ANXIETE, Hahnemann; Schaeffer; Schwelgae.
&2 Grande anxiété interne qui fait se plier en deux.
&Henke's Zeitschrift
&3 grande anxiété avec haut-le-coeur. Hahnemann
&HERING - GUIDING SYMPTOMS
&1 Les 1ieux autour de lui semblent transformés
&2 Les enfants sont inattentifs en étudiant, s' assoient dans un coin et donnent
des réponses confuses.
&3 Idiotie
&4 Dans toute forme de manie, dès que le désir sexuel est au monté.
&5 Les enfants n' ont pas envie de jouer.
&6 Abattement et peur des hommes.
&7 Sensation d' anxiété oppressante accompagnée par l' impression illusoire qu'
il marchait sur ses genoux, sans jambes.
&8 Grande anxiété, avec pression dans l' estomac, nausée et haut le coeur; doit
se plier en deux.
&9 Attaques d' anxiété et manque de souffle si bien qu' il roule sur le sol.
&IO Apparaît comme un épileptique, avec pleine conscience.
&Induration du pancréas. -
&11 Au cours d' une poussée de peur, elle dit dans une voix faible et enrouée,
qu' elle doit mourir;
&I2 Découragé et anxieux.
&VOISIN H. MAT. MED. du PRAT. HOMEO. p. 176
&Très proche de BAR. CARB. mais la sclérose est surtout accentuée sur les
artères, sur le muscle cardiaque, l' utérus et le pancréas.
&Le sujet est TRÈS FRILEUX et dans les syndromes demandant une moyenne dilution,
il peut présenter des spasmes musculaires et de l' excitation sexuelle alors que
dans ceux qui répondent aux hautes dilutions il y a une tendance parétique et
paralytique.
#R Adamas
&Adam
#L9 Texte
&Traduction Irena O' NEIL pour l' AFADH, mai 1999
&Substance
&Expérimentation par
&Date
&Dynamisations
&Modalités d' administration
&Preuves
&Psychisme Sensations / Généralités.
#L10 nuage
&2.Je me suis senti comme si un lourd nuage gris, taché de rouge, était descendu
sur ma poitrine, entrant en moi. 7, 6C, 02:00:XX
&1.Je sens que le nuage remonte; maintenant il est gris, avec des flocons verts.
7, 6C, 10:08:00
&1.Sensation comme si le nuage se levait, le monde redevient plus clair et je ne
me sens plus si irritable et maussade. 7, 6C 48:00:XX
&1.Le nuage se lève au-dessus du cou et des épaules mais il reste toujours
devant les yeux et le front. Je me sens comme si j' étais en train de me
réveiller. 7, 6C, 10:11:00
&1. Je me sens plus présent, avec un petit nuage qui reste derrière ma tête; je
sens mes yeux et mon front libres. 7, 6C, 10:17:30
&1. J' ai ressenti un véritable amour pour les enfants. Quand je regardais ma
fille c' était comme si une barrière se levait ou comme si un nuage remontait de
moi. J' ai senti que je pouvais la voir réellement, qu' elle était mienne; elle
était à moi mais séparée. 8, 6C, 02:XX:XX
&1. J' ai eu la sensation d' un nuage qui remontait. 8, 6C, 05:XX:XX
&1. J' ai suivi les émotions passées qui flottaient au loin, dans un ordre
opposé. 16, 12C,00:00:20
#L10 CLARTÉ
&3. Je me suis senti l' esprit beaucoup plus clair. Meilleure concentration. 33
SA, 6MMb, XX:XX:XX
&1. Clair et revigoré. Fortement stimulé mentalement. 32SA, 200C, XX:XX:XX
&1. J' ai senti une énorme vivacité d' esprit pendant quelques premiers jours
après la prise du remède. 32SA, 200C, XX:XX:XX
&1. Plus vif et moins cotonneux. 18, 30C, 01:XX:XX
&1. Je me sens l' esprit clair, il n' y a plus de confusion. Pensées claires. J'
ai remarqué que mes enfants faisaient des choix nets. 2, 12C, 00:07:00
&1. Prise de décisions nette. 2, 12C, 00:13:00
&1. Plus concentrée dans la recherche des rubriques, dans les pensées. 2, 12C,
01:28:00
&1. Clarté d' esprit notablement améliorée. Je me sens concentrée. Prise de
décisions meilleure et plus rapide. 2, 12C, 02:XX:XX
&1. J' éprouve une sensation de clarté et je fais des bonnes ordonnances. 2,
12C, 04:XX:XX
&1. Netteté dans la prescription de choses. 16, 12C, 68:XX:XX
&1. Sensation de quiétude. Je n' ai pas voulu voir mes patients mais cela s' est
passé étonnamment bien. J' ai fait des prescriptions brèves, claires et nettes.
16, 12C, 44:XX:XX
&1. Je me sens clairvoyante, créative et pleine d' énergie. 2, 12C, 05:XX:XX
&1. Je suis très contente de ma permanente clarté d' esprit, mon orientation, ma
prise de position et mon analyse. 2, 12C, 26:XX:XX
&1. J' ai assuré le bureau de presse d' une campagne politique locale d' un
intérêt national. J' ai donné tous les jours les interviews à la presse et à la
T. V. Je sens d' une manière très claire quels sont nos buts et comment je dois
m' imposer. 2,12C, 57:XX:XX
&1. Prise de décisions claire et rapide. Je me sens brillante, incisive,
perceptive, étincelante, attrayante, cohérente. 2, 12C, 60:XX:XX
&1. Je me sens déborder d' énergie mentale. 2, 12C, 100:XX:XX
&1. Le nuage s' est levé. Je me sens brillant. 7, 6C, 10:18:00
&1. Clarté. Il est temps de définir mes limites. 10, 6C, 08:XX:XX
&1. Clarté. Je reconnais immédiatement un manque d' équité dans les rapports
humains. 10, 6C, 28:XX:XX
&1. Je me sens alerte, excitée et heureuse de mon sens de clarté. 12, 30C,
00:12:80
&1. "Parfait et "idéal" quelqu'un m' a fait remarquer que je me servais souvent
de ces mots. 8, 6C, 20:XX:XX
&1. La volonté encore forte. Compréhension brouillée, je ne peux pas voir l'
intention, la raison etc. 16, 12C, 18:XX:XX
#L10 ÉTINCELLEMENT
&31 L' expérience de preuve a été très claire. Il y avait une grande netteté
aussi bien dans ma façon de sentir que dans ce que je voyais. Le plus souvent
cela a été agréable: une brillante lumière de soleil vue à travers les gouttes
d' eau dans la douche, la lumière de bougies reflétée par des verres de vin, un
menu détail d' un chrome d' une voiture. 18, 30C, XX:XX:XX
&32. Je me sens étincelant j' ai définitivement cessé d' être paresseux. 18,
30C, 16:XX. XX
&32. Sorti dîner au restaurant, j' ai fus frappé par l' étincellement de tous
les objets. Un vrai éblouissement. J' ai demandé à mon amie si c' était
particulièrement frappant mais elle a juste répondu que c' était à cause de tous
les liquides sur la table (eau et vin en bouteille et dans les verres). 18, 30C,
29:XX:XX
&32. Après avoir repris le remède, j' ai encore été très frappé par l'
étincellement cette fois-ci il s' agissait de soleil dans la douche. Avant la
prise de remède je croyais que l' endroit baignait dans l' obscurité et la
saleté. 18, 30C, XX:XX:XX
&32. Hallucination: je suis un prince indien, avec un turban et un bijou sur son
Troisième Oeil. 16, 12C, 31:XX:XX
&32. Ce matin est blanc de givre. Enfin un peu de pureté dans ce monde. Chaque
cristal de glace brillait comme un bijou. 16, 12C, 27:XX:XX
&32. La beauté de la neige me procure une grande joie, particulièrement la nuit,
quand elle reflète la lumière. Étincellement, comme celui des bijoux, pureté.
Après la neige, la joie de revoir la verdure qui paraît plus claire et brillante
qu' avant la chute de neige. 16, 12C, 67:XX:XX
&32. Douleurs étincelantes (ang. sparkling pains) qui changent et bougent sans
arrêt, comme un hameçon aigu, en travers tout le corps avec leur points acérés.
Selon l' endroit d' où vous regardez, les douleurs se déplacent en scintillant
d' une place à l' autre. Fourmillement. 22, 200C, 01:XX:XX
&32. J' ai conduit (sans carte) 120 miles pour voir une exposition d'
orfèvrerie. J' ai acheté un magnifique livre sur les minéraux. J' ai passé une
éternité à regarder les gemmes, mais elles paraissaient toutes trop ternes, sauf
la pierre de léopard. 2, 12C, 100:XX:XX
&32. Écrasée par la beauté du tigre de Sumatra, vu à la T. V., par ses yeux
surtout. 16, 12C, 01:XX:XX
&32. Envie de voir une pyrite. 2, 12C, 100:XX:XX
&32. Je me sers de beaucoup de mots que l' on pourrait associer aux cristaux, p.
ex.: clair, froid, brillant, cristallin, étincelant, gemme, bijou, coupe,
facette, incisive, pénétrant, aigu. 2, 12C, 80:XX:XX
&32. Sentiment d' être seule, grande et capable, comme un phare qui envoie les
rayons de lumière à tous, sans exception. 2, 12C, XX:XX:XX
&32. Attirée par les sombres cieux nocturnes. Les étoiles paraissent plus
visibles. 16, 12C, 23:XX:XX
&32. Sensation comme si j' étais un bouillonnement sous une surface. 7, 6C,
59:00:XX
#L10 AIR
&34. J' ai besoin d' être dehors, en plein air, entouré d' arbres, même quand il
pleut, j' ai besoin d' air, d' espace et de beauté tout autour de moi. 20, 1M,
04:XX:XX
&32. J' ai besoin d' air frais, froid, pur. Je me sens comme confiné à l'
intérieur de moi. Cette sensation est liée au sentiment que la nourriture est
sale. 20,1M, 06:XX:XX
&32. Mon irritabilité fut atténuée par une promenade en plein air. 11, 30C,
12:XX:XX
#L10 ORDRE
&34. Un grand désir de mettre l' ordre dans mes affaires en donnant des coups de
téléphone, sans les repousser à plus tard. Esprit plus ordonné. Le travail à la
maison mieux fait, etc. J' ai fait une liste d' à peu près 10 coups de fil que
je remettais toujours à plus tard et je les ai tous effectués. J' ai payé toutes
mes factures en suspens, mis à jour mes carnets, rendu deux questionnaires, mis
en priorité le travail en attente pour l' école en deux mots, j' ai nettoyé mon
bureau et tout cela en une seule journée. 18.30C, 09:XX:XX
&32. Une mise en ordre de vieux classeurs et papiers. Un grand besoin d'
organiser mieux ma vie. 2, 12C, 00:02:45
&32. J' ai eu envie de nettoyer les fenêtres et laver les vêtements; ce travail
m' a fait plaisir. Très inhabituel. 12, 30C, 01:XX:XX
&32. Je me sens mal organisée, non adaptée à mon travail. 10, 6C, 21:XX:XX
&32. Je me sens au centre. Claire au-dessus et en dessous. 16, 12C, 01:05:00
&32. On fait bloc, on se réunit, s' assemble. Une liaison à l' intérieur du
corps; j' ai des points communicants dans le corps. Je me sens de nouveau
entière, unie. 16, 12C, 03:07:45
&32. Sensation d' être bien solide, stable. 16, 12C, 06:XX:XX
&32. Tout semble compléter toute autre chose; équilibre, harmonie, ordre et
forme dans l' univers. 16, 12C, 26:XX:XX
&32. J' utilise mon énergie d' une manière créative, je retrouve un ordre. 16,
12C, 36:XX:XX
&32. J' observe une variété infinie créée à partir d' un simple pâté de maisons.
Seulement l' énergie crée subtilement une différence. 16, 12C, 28:XX:XX
&32. J' ai observé avec stupéfaction pure des travaux d' esprit abordant les
informations une beauté. 16, 12C, 21:08:00
&32. Après le réveil, les motifs sur les murs sont devenus fluides et ont bougé
dans l' air. Le mur a perdu sa solidité, j' aurais pu y passer facilement à
travers. 16, 12C, 26:XX:XX
&32. Les objets matériels paraissent perdre leur substance. Je vois les
molécules. 16, 12C, 34:XX:XX
&32. Je me suis posé la question si une fois dématérialisé, je pourrais regagner
ma forme initiale. 16, 12C, 26:XX:XX
#L10 DEUX/ QUATRE
&63 J' ai pensé à deux jumelles accouchant de deux jumeaux. 16, 12C, 00:00:20
&64 Au Tai Chi j' ai demandé une partie simple, mais nous avons formé une partie
de double ce qui fut très agréable. Nous avons ri. Tous, nous avons voulu être
ensemble. Je ne pouvais pas être à deux, j' ai eu besoin que nous soyons quatre
très inhabituel. 16, 12C, 07:14:00
&65 Je me sens comme si je faisais un pas en avant et deux pas en arrière. 16,
12C, 37:XX:XX
&66 Illusion que je pourrais voir les quatre côtés, comme quatre surfaces. 16,
12C, 38:03:14
&66 Illusion de voir les galaxies en spirales. Une, puis deux, puis quatre. 16,
12C, 39:XX:XX
&66 Illusion d' avoir deux paires de mains.16, 12C, 45:XX:XX
&66 Illusion: j' ai deux paires de bras. 16, 12C, 49:XX:XX
&66 Illusion: quatre visages. 16, 12C, 57:XX:XX
&66 Je suis extrêmement irritable et je me sens comme si j' avais énormément de
travail à faire du travail pour deux. 16, 12C, 35:XX:XX
&66 Sensation de travailler pour deux. 16, 12C, 66:XX:XX
&66 J' ai envie de faire, tout le temps, deux choses à la fois. 16, 12C,
67:XX:XX
&66 Deux choses se passent en même temps: attraction répulsion, positive
négative, force faiblesse. je suis réceptive. Des pôles incroyables, plus
éloignés que ceux que j' ai pu étirer autrefois. 16,12C, 26:XX:XX
&66 Je me sens comme un carré sans angles. 16, 12C, 67:XX:XX
#L10 PRESSÉ / IMPATIENT
&68 Je me sens débordée, il y a tant à faire. Ensevelie. 8, 6C, 04:XX:XX
&66 Hyperactive depuis le début de preuves. 10, 6C, 00:04:59
&66 Pressée. Ma famille me dit d' arrêter de courir. Toujours en vitesse, mais
en mon for intérieur je ne me sens pas pressée. 10, 6C, 05:XX:XX
&66 Furieusement pressée. Mon mari dit que j' ai l' air d' une sauvage, d' un
enfant de jungle qui bouge rapidement, faisant des mouvements saccadés en tous
sens. C' est très excitable, comme s' il s' agissait de perdre son contrôle. 10,
6C, 19:XX:XX
&66 J' étais pressé. Ma soeur m' observait. 7, 6C, 08:00:XX
&66 Je me sens impatient avec mes patients. Je me sers plus de mon intuition,
comme ça je l' impression de ne pas gaspiller mon temps. 7, 6C, 17:18:00
&66 Je trouve que c' est difficile à traiter, je trouve que je suis trop pris
avec mes patients. Sensation comme s' il n' y avait pas de temps d' attendre qu'
ils finissent raconter leurs histoires. 7, 6C, 18:00:XX
&66 Je m' impatiente au sujet de projets qui tardent à se réaliser, mais ne peux
pas accélérer le processus. 2, 12C, 60:XX:XX
&66 Pressée dans l' esprit et dans l' action. Pensées tourbillonnantes. 2, 12C,
72:XX:XX
&66 Impatience accrue au sujet de projets qui tardent à se réaliser; acheter une
maison, une grande maison, et utiliser cette énergie pour la transformer. 2,
12C, 120:XX:XX
&66 Je me sens comme si les cycles de la vie accéléraient, sans aucune
possibilité de les arrêter. 16, 12C, 51:XX:XX
#L10 LENT / PATIENT
&68 Je me sens détendue, ne cours plus partout en mettant de l' ordre, comme d'
habitude. Je pense "Je pourrais rester assise ici en faisant cela". 8, 6C,
00:04:00
&66 Incroyablement calme et non pressée. 8, 6C, 01:XX:XX
&66 Sensation de temps qui passe lentement. J' ai pensé qu' il était plus tôt
qu' il n' en fut réellement. 8,6C, 07:XX:XX
&66 Il est facile de gérer le temps, les choses arrivent tout simplement. 10,
6C, 01:05:05
&66 J' ai attendu patiemment dans un froid glacial, puis resté assise dans un
embouteillage pendant quelques heures, toujours patiente; habituellement j'
aurais été impatiente et irritée. 12, 30C, 00:09:00
&66 Je me suis réveillée tard, à 10 h., mais ce matin cela ne m' a pas inquiété.
Je me sens calme. 1, 12C, 00:23:XX
&66 Je note un retard entre pensée et action. Ca m' arrive depuis des semaines.
J' ai commencé à hésiter. 16, 12C, 61:XX:XX
#L10 LENT / RAPIDE
&68 En essayant de marcher vite, je sens comme si je n' avançais pas, bien que
je sois arrivée à temps. 16, 12C, 01:12:30
&66 Une grande différence entre l' idée combien de temps il me faudra et la
réalité. En imagination le temps parait plus long. 16, 12C, 22:XX. XX
&66 Tout le temps je me sens comme si je marchais rapidement, sans arriver plus
vite à destination. 16, 12C, 51:XX:XX
&66 Pour l' instant, ma conscience ne marche pas à la même vitesse que ma tête
mais plus vite. 16, 12C, 29:XX:XX
#L10 SENSIBILITÉ
&68 Tous mes sens sont très aigus, en particulier le toucher, l' odorat et l'
ouïe. 7, 6C, 04:19:00
&66 Je suis moins sensible au bruit (Curatif).) Par exemple je suis de 80% plus
tolérante au bruit fait par mes enfants. 8, 6C, 66:XX:XX
&66 Très sensible à la musique que j' aime connais bien c' est très nostalgique.
20, 1M, 11:XX:XX
&66 Musique et impressions restent plus longtemps en mémoire. 16, 12C, 15:XX:XX
#L10 COULEUR
&69 J' achète les oranges sans avoir envie d' en manger. 2, 12C, XX:XX:XX
&66 Je décidai de porter aujourd'hui les habits bariolés, oranges et pourpres,
ainsi je me sens très colorée. 12, 30C, 01:XX:XX
&66 Je fais des rêves éveillés concernant la verdure et je vois le vert avec les
yeux de mon imagination. 7, 6C, 04:00:XX
&66 Je suis allé m' acheter un pull-over rouge, mais je n' en ai pas trouvé d'
une couleur suffisamment forte. Je n' ai jamais porté du rouge. 7, 6C, 12:10:00
&66 Les choses me paraissent très noires ou très blanches. 7, 6C, 04:19:00
&66 Je porte les vêtements clairs à la place de foncés. Je veux du clair près de
ma peau. Un désir pour les dessous en soie jaune. 16, 12C, 26:XX:XX
#L10 SENSATIONS DIVERSES
&66 Je me sens comme si je m' enfouissais dans l' herbe et dans la terre. J'
adore toucher la terre et en recouvrir mes mains. Je veux être entouré de terre,
caché dans la terre. 20, 1M, 08:XX:XX
&66 Je désire porter quelque chose drapé autour de mon épaule gauche. 16, 12C,
51:XX:XX
&66 Sensation intense de vouloir être transpercé. Je la sens autour de mon
plexus solaire. Je me sens exactement comme si je voulais exploser. 6, 30C,
10:XX:XX
&66 Sensation d' attendre que les choses explosent, plus chez les autres qu' en
moi-même. 7,6C, 59:00:XX
&66 Lors d' une promenade j' ai pensé que je ressemblais à une éponge qui
absorbe durant la journée et se laisse essorer la nuit, par intermédiaire de mes
rêves. 11, 30C, 06:XX:XX
&66 Pendant la promenade j' ai entrelacé mes mains mais je ne savais pas
laquelle de deux tenait l' autre; quels doigts étaient proches les uns des
autres. Je ne savais pas où tout cela se trouvait. Je suis resté couché pendant
longues secondes, en me posant la question où se trouvaient mes mains et que
faisaient elles. J' arrive difficilement à m' assembler. 5, 30C, 00:12:50
&66 J' ai eu près de 10 cas d' Opium durant ces preuves. 2, 12C, 26:XX:XX
&Psychisme
&Émotions
#L10 aversion pour la compagnie / se sent mieux tout seul
&66 Aversion pour la compagnie. J' ai voulu rester toute seule, ceci a duré
pendant toute la période de preuves. 1, 12C, 00:00:50
&66 Je voulais être seul. Je me sentais mieux étant seul. Je voulais rester au
lit, dans le noir. 15, 12C, 01:03:00
&66 J' ai voulu qu' on me laisse seule. Je n' ai pas voulu parler. 8, 6C,
02:XX:XX
&66 J' ai voulu être seule. Je n' en pouvais plus de rester à m' ennuyer avec
mon mari. 8, 6C, 03:XX:XX
&66 Je me sens enfermée en moi-même; il ne m' est pas facile de m' étendre vers
l' extérieur. 8, 6C, 04:XX:XX
&66 J' ai voulu être seul. Irritabilité plus marquée que d' habitude. 5, 30C,
19:XX:XX
&66 Envie d' être seul, avec ses propres pensées. On culpabilise pour les
événements du passé: lésion du dos que ma fille a subi 22 ans plus tôt car je l'
avais amenée prendre une leçon du cheval. 5, 30C, 20:XX:XX
&66 Je n' ai aucune envie de sortir, j' ai juste besoin de rester toute seule.
C' est inhabituel pour moi et je me sens vidée. 12, 30C, 22:XX:XX
&66 Je veux rester seul. Je ne veux parler à personne ni voir qui que ce soit.
7, 6C, 04:08:00
&66 Je veux rester seul avec les choses qui ont été faites pour moi. Par
exemple, je ne veux pas conduire alors j' ai reçu un mini-cab. 7, 6C, 06:10:00
&66 Je veux juste rester au chaud, chez moi, par moi. 7, 6C, 30:00:XX
&66 Je me sens comme si j' avais envie d' hiberner, de ne pas être vu et rester
au chaud. J' ai envie de me mettre en boule quelque part et oublier le monde
entier. Je pourrais facilement rester au lit. 7, 6C, 06:08:00
&66 Je ne veux pas sortir de mon appartement. 7, 6C, 08,:00:XX
&66 J' ai vraiment besoin de m' échapper, je me suis inscrit pour un voyage en
France. 7,6C, 14:00:XX
&66 Irritabilité causée par l' intrusion dans mon espace d' invité de la maison.
Je me suis senti encerclé. 11, 30C, 07:XX:XX
&66 J' ai été furieux contre un invité de la maison et j' ai voulu qu' on me
laisse tranquille, au petit déjeuner. 11, 30C, 12:XX:XX
&66 J' ai perdu mon sens de l' humour. Je me sens comme défié par les blagues et
les plaisanteries. 7, 6C, 05:17:00
&66 Entendre dire que j' étais grognon m' a véritablement irrité. Pourquoi ne
puis-je rester seul et eux, qu' ils s' en aillent? 7, 6C, 05:17:00
&66 Je trouve les gens irritants. 7, 6C, 06:08:00
&66 Je me comporte différemment avec les étrangers, me retenant, les laissant
faire le premier pas. 7, 6C, 07:21:30
&66 Je suis moins grognon pendant la journée. On dit que je suis distant,
diffèrent, moins ouvert. 7, 6C, 07:21:30
#L10 aversion pour la parole
&68 Tous les deux, l' expérimentateur et le superviseur s' étaient sentis
irrités d' avoir à discuter la totalité de preuves. 6, 30C, 01:XX:XX
&66 Je ne veux parler à personne. 8, 6C, 03:XX:XX
&66 Je veux qu' on me laisse tranquille. 8, 6C, 02:XX:XX
&66 Je n' ai pu envisager la compagnie et n' ai pas désiré parler à mon
superviseur, mais je me suis sentie mieux après lui avoir parlé. 12, 30C,
01:XX:XX
&66 Je n' aime pas parler. Puisqu'il n' y a rien à dire, tout est évident,
pourquoi donc en parler? 2, 12C,111:XX:XX
&66 Je peux à peine parler, je suis si paresseux. Observation: paroles mal
articulées. 5, 30C, 00:12:50
&66 Paroles mal articulées, comme par une personne ivre. 10, 6C, 00:01:25
&66 Bien que je veuille rester tranquille et couchée, je me retrouve en train de
parler et d' agir. 12, 30C, 07:XX:XX
&66 Je ne veux pas qu' on me touche ou qu' on me parle. 7, 6C, 04:08:00
&66 Écrire mon journal m' embête. 3, 12C, 00:08:17
&66 Cela m' embête d' écrire quoi que ça soit, je suis très abattue. 16, 12C,
00:01:00
#L10 bavard
&68 Loquace le soir.10, 6C, 03:XX:XX Je me sens comme si je gloussais et je
glousse plus facilement que d' habitude. 8, 6C, 00:09:30
&66 Je papote plus que d' habitude au téléphone, même quand j' ai mal. 12. 30C,
03:XX:XX
#L10 séparation
&68 Aujourd'hui je me suis senti séparé de mes amis, ce qui fut inhabituel. Je
me sentais éloigné d' eux (ang. outside them). J' étais calme. Complètement
inhabituel. 5, 30C, 00:06:50
&66 Sensation de "nuage" m' a quitté avec un sentiment de détachement et d'
éloignement. 7, 6C, 04:08:00
&66 Je sens un éloignement entre moi et le monde, pas seulement entre mon esprit
et mon corps, mais de moi tout entier; je ne peux pas toucher le monde. 7, 6C,
04:08:00
&66 Je me sens très irrité. J' ai besoin de rester dans cet éloignement afin de
garder mon côté grincheux pour moi-même. 7, 6C, 04:08:00
&66 Je me montre très égoïste envers besoins et soucis des autres complètement
aveugle dans ce domaine. Je ne veux pas entendre parler de problèmes de ma mère
ou de mas amis. 20, 1M, 11:XX:XX
&66 Je me sens détaché de ce qui se passe dans ma famille. Difficile de
comprendre pourquoi elle n' adopte pas entièrement mon point de vue. Elle semble
affectée. J' ai rompu et me suis séparé d' elle. 7, 6C, 14:00:XX
&66 Pour commencer le week-end j' ai claqué la porte de la maison pour me
retrouver dehors avec les garçons et un de chiens, alors que l' autre chien et
les clés sont restés à l' intérieur. je fus très contrarié et, à partir de là,
le week-end allait de moins en moins bien. Je me suis disputé avec tout le
monde. J' ai cru avoir attrapé la grippe. J' ai cru être entouré par la saleté.
J' ai eu juste envie de me mettre au lit en prenant les garçons et le chien avec
moi. Je ne pourrai ou je voudrai pas aller travailler lundi. 18, 30C, 31:XX:XX
&66 Je m' autorise moi-même à être détache et je ne lutte pas contre ça. 7, 6C,
04:19 Je suis détaché et pas engagé sexuellement. Je pourrais mordre ma
partenaire pour lui faire savoir que je l' aime mais sans être amoureux ou
affamé. Elle a dit: "Il me regarde comme si j' étais un morceau de steak, il
veut me manger. Il a l' air d' un homme de cavernes. Il veut me grignoter." 7,
6C, 03:22:30
&66 Je me sens détaché pendant l' acte sexuel. 7, 6C, 13:23:00
&66 Je n' aime pas que l' on me touche et les relations sexuelles ne m'
intéressent pas. Mon boyfriend commence à me dégoûter. 20, 1M, XX:XX:XX
&66 Je me sens distante. 8, 6C, 00:00:00
&66 Je me sens lointaine. 8, 6C, 01:XX:XX
&66 Sensation d' une distance, comme si je ne me trouvais pas tout à fait ici,
avec envie de cligner de l' oeil gauche, comme pour le nettoyer. 8, 6C, 20:00:00
&66 Sensation de ne pas être tout à fait ici. 3, 12C, 00:02:45
&66 Je me sens comme si je regardais le monde les yeux mi-fermés, pareils à des
fentes. 7, 6C, 09:00:XX
#L10 détaché de soi-même
&68 Je me sens confus et pas moi-même. 7, 6C, 02:00:XX
&66 Je suis inquiet du fait que je ne suis pas moi-même. 7, 6C, 46:00:XX
&66 Je me sens comme si je n' étais pas moi-même, je crois de ne plus avoir
envie de continuer à prendre le remède. Il est terriblement relaxant, comme une
drogue. J' en profite, mais je ne me sens pas euphorique. Je n' ai pas cette
sensation claire, heureuse, agréable que je peux avoir par moi-même. Je ne pas
envie de penser ou de faire quoi que ce soit, je veux juste dormir. J' accepte
cet état en mon for intérieur. Je m' inquiète seulement en me demandant que se
passera-t-il ensuite. J' ai essayé de me forcer à écrire mais mes mains étaient
comme en coton et je n' arrivais pas à assembler mes pensées. 5, 30C, 00:13:30
&66 Je me rends compte que pour moi ce remède concernait la structure. Avec le
nuage levé, j' ai retrouvé mon sens perdu de la structure. Ce matin je sais qui
je suis et ce que je vais faire. 7, 6C, 11:08:00
&66 Description faite par mon mari: "Tu es comme Alice au Pays des Merveilles,
dans un monde irréel." 10, 6C, XX:XX:XX
#L10 concerné par les autres / netteté
&66 Je me sens plus concerné. 7, 6C, 07:21:30
&66 Je me sens détendue avec les autres, sans contrainte et sans me soucier que
dire. (Curatif.) 8, 6C, 09:XX:XX
&66 Je me sens très attachée aux gens. 8, 6C, 14:XX:XX
&66 Quand je rencontre les associés de mon mari je me sens à l' aise et
détendue. 12, 30C, 00:12:XX
&66 Je suis entré dans une pièce pleine de monde et, intuitivement, j' ai senti
l' occupation de chacun. 7, 6C, 12:22:00
&66 Le temps que je consacre à une visite s' est raccourci. J' ai été très
direct avec mes patients. Je peux reconnaître facilement leur mode de vie. Je me
sens comme si je leur distribuais verbalement des remèdes. Le remède de preuve
m' a permis de le faire. Mes patients ont changé complètement leur mode de vie
et un m' a envoyé sa partenaire. 7, 6C, 14:00:XX
&66 Je me vois comme quelqu'un trop importun avec les autres. 7, 6C, 14:00:14
&66 Feed-back "Personne ne m' a jamais parlé comme ça mais je suis contant que
vous l' ayez fait." Ceci ne signifiait rien pour moi. 7, 6C, 04:19:00
&66 En général, d' une disposition assez sévère, très franche et disant ce qui
doit être dit. Assez stricte et dure, mais pas mesquine ou sans tact. 20, 1M,
XX:XX:XX
#L10 observateur
&68 Je me suis aperçu que je regardais beaucoup et avais l' impression d' être
observé. Le côté observateur c' est l' aspect féminin et le côté masculin c' est
la voix critique. 7, 6C, 06:06:00
&66 Je me sens détaché et distant de tout. C' est comme garder quelque chose en
réserve, en l' observant plutôt. 7, 6C, 06:22:30
&66 Je n' ai pas pu m' intégrer à la conversation lors d' un souper en famille.
Je ne ressentais aucun besoin de le faire. J' ai passé la plus grande partie de
la soirée à être là comme un observateur. Cela a été une étrange expérience mais
je me suis senti très calme et présent. 7, 6C, 12:22:30
&66 Je n' éprouvais aucun sens de compétition. Tous mes sens semblaient avoir
disparu et je n' éprouvais aucun besoin de m' intégrer, de sorte que j' ai passé
la soirée à observer et à sentir. 7, 6C, 12:22:00
&66 Sensation de détachement envers les choses, observant encore, sans toucher
au monde. 7, 6C, 44:00:XX
#L10 Confiance / mécontent de soi-même / opinion des autres
&68 Pendant le cours j' ai ressenti un besoin de me lever et de dire quelque
chose pour faire une percée dans le groupe. Ce fut comme un besoin de se faire
remarquer. 6, 30C, 09:XX:XX
&66 Émotions manque de confiance. 28SA, 30C, 01:XX:XX
&66 Manque de confiance. Je me sens nulle. Je n' ai pas de vie. Tout ce que j'
ai tourne autour de mon ami. S' il lui arrivait quoi que ce soit je serais
désorientée. Pas de direction. 22, 200C, 01:XX:XX
&66 Amour-propre très faible. Je me suis sentie pas assez respectable, ou jolie,
ou intéressante pour les autres. 20, 1M, XX:XX:XX
&66 Je suis très mécontente de mon corps. Je voudrais m' en échapper, sortir de
moi-même. Je voudrais m' éloigner de moi. 20, 1M, 08:XX:XX
&66 Je me sens comme si je vomissais ton mon intérieur. Je veux me débarrasser
de tout ce qui est à l' intérieur de moi. Je sens, physiquement, comme si je
vomissais mon estomac et même mon souffle. Je veux que tout ceci sorte de mon
corps. 20, 1M, 07:XX:XX
&66 Je me sens obèse!!! 25SA, 5MMb, 09:XX:XX
&66 J' ai cru faire rater l' expérience car je me suis tordue la cheville. Je me
le suis reprochée. 8, 6C, 02:XX:XX
&66 Je me suis sentie laide, misérable et en général j' avais assez de moi-même
pendant mes règles sensation plus forte que d' habitude cette fois-ci. 8, 6C,
17:XX:XX
&66 Je développe une méchante paranoïa comme quoi les autres me haïssent, que n'
importe quel passant dans la rue me déteste. Je crois qu' ils veulent me
frapper. 20, 1M, 07:XX:XX
&66 Très nerveuse, avec très peu d' amour-propre. Je crois que les gens se
moquent de moi et qu' ils me détestent. 20, 1M, 07:XX:XX
&66 Susceptibilité / honte que les autres font de moi une idiote, qu' ils se
moquent de moi. 2, 12C, XX:XX:XX
&66 J' ai voulu être que l' on me remercie et que l' on me montre de la
reconnaissance pour quelque chose que j' avais fait et je n' en ai rien reçu. Je
ne suis pas devenu rancunier, mais je suis devenu hésitant et je ne veux plus
faire cette chose. 7, 6C, 12:00:XX
#L10 être lésé
&68 J' ai aussi une expérience du bas-fond; on m' a fait mal et je me suis senti
mortellement blessé plus souvent que je puisse l' accepter, dans des
circonstances où, normalement, j' aurais juste haussé les épaules. Tandis que là
je me suis senti mal, me suis senti pitoyable. 18, 30C, XX:XX:XX
&66 Je me suis senti comme si on me traitait mal, un mélange d' insulte et d'
humiliation. 15, 12C, 01:09:45
&66 Sensation d' être lésé, trahi, ce qui a affecté mes relations sociales. 15,
12C, 08:XX:XX
&66 Au réveil, préoccupé par le passé concernant une trahison de confiance parmi
mes relations. 15, 12C, 07:XX:XX
&66 Insulté. La pire insulte c' est entendre dire que je commence à ressembler à
mon père. 7, 6C, 05:17:00
&66 Je me sens écrasé par le mauvais traitement et j' ai besoin qu' on m' écoute
et qu' on m' aide. 7, 6C, 13:00:XX
#L10 critique
&68 Je deviens furieuse si on me critique, mais je critique facilement les
autres. 20, 1M, 06:XX:XX
&66 Critique envers son mari. 8, 6C, 03:XX:XX
&66 Je me sens très porté à la critique, je lance un coup d' oeil critique. 7,
6C, 03:00:XX
&66 J' ai eu envie d' engueuler la réceptionniste au moins 15 fois en une heure
à cause de sa stupidité. 7, 6C, 03:00:XX
&66 Je me sens frustré et impatient avec les autres. 7, 6C, 03:12:00
&66 Je me suis plaint à un autre thérapeute qui s' en irrita. J' ai pensé "Je
deviens maboul". J' ai été irrité par le fait qu' il soit irrité. Ce n' était
rien. Je n' ai pas pu comprendre pourquoi il ne pouvait pas me voir en adoptant
mon point de vue. 7, 6C, 03:00:XX
&66 J' ai été très impatient avec mes patients. J' ai proféré beaucoup de
jugements. 7, 6C, 03:00:XX
&66 Tranchante et brusque avec les autres. 8, 6C, 04:XX:XX
#L10 colère
&68 Colère froide et furieuse quand on m' a volé de l' argent. 2, 12C, 73:XX:XX
&66 Je suis très agitée et furieuse, très jalouse envers les autres. Je me sens
froide et vide et terriblement furieuse presque cruelle. 20, 1M, 02:XX:XX
&66 Je me sens très furieuse et extrêmement intolérante, dure et froide et je me
déteste moi-même d' éprouver es sentiments déplaisants et méchants. 20, 1M,
02:XX:XX
&66 Je me sens plus dure, plus rebelle. Je vais faire ce que je veux. Je suis
sans égards et antipathique. Inassouvissement dans les relations sociales et la
sexualité. 22, 200C, 01:XX:XX
&66 Impatiente et intolérante avec les autres. 20, 1M, 00:XX:XX
&66 Colère rouge avec des battements irréguliers du coeur. 2, 12C, 73:XX:XX
&66 J' ai reconnu cette désagréable et familière sensation d' être en colère. 1,
12C, 00:00:45
&66 Très irrité tôt le matin et sans raison. 18, 30C, 15:XX:XX
&66 J' ai été furieux au réveil, les gens de l' étage au-dessus sont bruyants
comme les éléphants. J' ai envie de les tuer. J' ai voulu aller me plaindre. 7,
6C, 03:06:00
&66 Colère, avec une attitude agressive, de mauvaise humeur et intolérant. J' ai
lancé une remarque cinglante quand mon partenaire avait empiété sur mon espace.
Je savais à ce moment-là que cela a été disproportionné. 7, 6C, 30:00:XX
&66 Je tousse de colère. 07, 6C, XX:XX:XX
&66 Irritabilité causée par un rêve qui a dérangé mon sommeil nocturne. 11, 30C,
06:XX:XX
&66 Furieuse contre ma fille qui affecte d' ignorer que j' ai besoin de temps
pour m' occuper de mes affaires. 10, 6C, 17:XX:XX
&66 Je me mets facilement en colère. J' ai eu besoin de m' affirmer et j' ai
choisi quelqu'un que je n' aime ni respecte. Ma colère a été très violente. 20,
1M, 10:XX:XX
&66 Rancunière avec les autres. 20, 1M, 10:XX:XX
&66 Je suis très furieuse envers les autres et je haïs les gens. Je veux rester
seule, loin de gens qui m' irritent. Je déteste la sensation d' être furieuse et
rancunière, ces sentiments sont, en grande partie, dirigés contre moi-même. 20,
1M, XX:XX:XX
&66 Je me mets en colère pour des broutilles. 7, 6C, 03:12:00
&66 Obsession pour des raisons insignifiantes. 7, 6C, 05:07:00
&66 Je dépense beaucoup d' énergie à ne pas me mettre en colère. N' importe quel
petit truc m' irrite; je me sens constamment essoufflé. 7, 6C, 05:07:00
&66 J' ai envie de jurer. 7, 6C, 03:09:00
&66 Je jure et je maudis. J' ai beaucoup à faire; il m' est difficile d'
attribuer les priorités aussi bien dans mon travail que pour les besoins de ma
famille. 10, 6C, 19:XX:XX
&66 J' ai senti que je devais me contrôler. 7, 6C, 03:00:XX
&66 Très facilement en colère peu de sang froid, mais aussi très facile à
contenter et à calmer. 20, 1M, 06:XX:XX
&66 Grande colère une forme bizarre d' énergie. Je sens comme si les choses
étaient en train de changer tout autour de moi, comme si la vie passait très
vite. 20, 1M, 09:XX:XX
&66 Après une colère j' ai rapidement les remords. 8, 6C, 04:XX:XX
&66 Je voudrais avoir un peu de soutien. Je ne peux tolérer qu' on me pose des
exigences émotionnelles. Je demande de l' aide ou de médicaments. 2, 12C,
72:XX:XX
&66 Colère provoquée par le manque de soutien physique ou émotionnel. 2, 12C,
73:XX:XX
&66 Je me sens furieux et veux être soulagé. 7, 6C, 03:07:30
&66 Je me sens très pitoyable et blessée avec les gens qui se mettent en colère
contre moi. 20, 1M, 10:XX:XX
&66 En colère contre les gens qui mettent la lumière malgré les rideaux ouverts.
16, 12C, 18:XX:XX
&66 Furieuse d' être attirée par P. C' est un marcheur et je voudrais me
promener avec lui. Je n' ai pas voulu être attirée mais je l' ai été, comme
enchantée. 16, 12C, 18:XX:XX
&66 Colère à cause d' occupation de Tibet. 16, 12C, 18:XX:XX
&66 J' ai pleuré de désespoir. Rien de ce que je fais n' est correct. Je tourne
sur moi-même en sanglotant. J' ai envie de donner un coup de couteau ou de
ciseaux. Sensation d' être très différente des autres. Une longue et tardive
conversation téléphonique améliore mon état. 16, 12C, 43:XX:XX
&66 Intolérant, irritable. 28SA, 30C, 04:XX:XX
&66 Hypersensible et prêt à pleurer. Fond en larmes à cause d' une remarque
faite par ma fille. 10, 6C, 00:01:25
&66 Je me sens grincheux et maussade. Je ne peux être content. 7, 6C, 02:00:XX
&66 Humeur très irritable le soir, agité et impatient. 26SA, 12C, 00:XX:XX
&66 Tout m' irritait; mots et mouvements. 15, 12C, 01:06:00
&66 Irritable à cause de vent. 2, 12C, 09:XX:XX
&66 Je me sens stressé. 2, 12C, 72:XX:XX
&66 Je suis contrarié et conscient de mon front. 7, 6C, 06:08:00
&66 Je me sens moins furieux mais plus irrité, avec une tension musculaire, en
particulier dans les muscles des jambes et des cuisses. 7, 6C, 05:15:00
#L10 En colère contre le conjoint
&68 J' ai une dispute, plus forte que jamais, avec mon mari. Je me suis sentie
tabassée, broyée, piétinée, tandis que, habituellement, je me serais révoltée.
J' ai juste ressenti l' envie de m' en aller. Je suis restée hors de la maison
pendant 24 h. ce qui n' est jamais arrivé avant. Quand je suis revenue, nous
avons encore continué à nous disputer. Après la dispute je me suis senti calme
et pacifique, j' ai été sûre de moi à 100 %. Plus tard je me suis rendu compte
que je suis obsédée par des détails et que je consacre mon attention aux choses
qui ne le méritent pas. 1, 12C, 05:21:XX
&66 J' ai été agacée par mon mari. Je n' ai pas voulu rester près de lui. Je
suis aussi irritable au travail, avec mes clients. 1, 12C, 02:XX:XX
&66 Je n' en pouvais plus de rester à m' ennuyer avec mon mari. 8, 6C, 03:XX:XX
&66 Je suis irritable avec mon mari. 8, 6C, 03/04:XX:XX
&66 J' ai envie de hurler. J' ai été sévère avec les enfants mais j' ai crié
après mon mari. 8, 6C, 04:06:00
&66 Irritabilité incontrôlable avec le mari. Je lui ai dit "Ta façon de manger
me dégoûte". Le lendemain j' en ai eu tellement honte que je ne pouvais pas le
regarder en face. 8, 6C, 10:XX:XX
&66 Rancunière, consciente de se faire exploiter par le mari et la famille; je
dois m' occuper à satisfaire leurs exigences plutôt qu' avoir une vie à moi. 8,
6C, 17:XX:XX
&66 Aversion, mari. "J' ai envie de faire mes bagages et partir." 8, 6C,
19:XX:XX
&66 Irritable, irritée par le mari. 10, 6C, 00:02:44
&66 Une colère extrême contre le mari qui avait oublié que nous avons pris des
dispositions pour sortir. 10, 6C, 47:XX:XX
&66 Très irritable. Mon mari a laissé le chien mâchonner une pièce de mon
ouvrage, puis il a dit que ce n' était pas sa faute, bien que c' est lui qui l'
ait mis par terre. Je suis furieuse contre lui. 2, 12C, 07:XX:XX
&66 J' ai été emporté par une vague de colère. Ce fut dirigé contre ma femme.
15, 12C, 01:02:05
&66 Extrêmement furieuse et contrariée avec mon boyfriend. 22, 200C, 01:XX:XX
#L10 pris au piège
&66 A l' origine de beaucoup d' appels à la "Main tendue" se trouvent les
relations humaines difficiles que l' on voudrait abandonner sans pouvoir le
faire. 2, 12C, 00:00:10
&66 J' ai ressenti de la culpabilité à l' idée de laisser tomber mon mari. Mais
je l' ai fait. J' ai été déterminée à faire face et d' obtenir ce que je
voulais. 1, 12C, 00:00:45
&66 Je me sens piégée. Sortir de la maison améliore mon état. 1, 12C, 01:XX:XX
&66 Je me sens piégée à mon travail. 1, 12C, 02:XX:XX
&66 J' ai la conscience d' être coincée dans un rôle, tout le temps laissée à m'
occuper du bébé. 10, 6C, 07:XX:XX
&66 Je ne supporte pas les gens qui m' étouffent, je fais déjà ce superbe
travail de m' étouffer moi-même, en prenant sur moi toutes les fonctions à la
maison. 10, 6C, 07:XX:XX
&66 Envie de m' enfuir en ballon au-dessus et loin de tout cela. 2, 12C,
73:XX:XX
&66 J' ai quitté la famille, en emmenant un enfant, pour passer trois semaines à
la montagne, haute et enneigée. 2, 30, 74:XX:XX
&66 Envie exceptionnellement forte de quitter mon ménage et mes enfants pour
vivre toute seule une vie claire et sans embrouilles. 2, 12C, 74:XX:XX 160:XX:XX
&66 J' ai cru que je créerai des dommages irréparables en disant comment je me
sentais. Je pense avoir eu envie de dire des choses si horribles que les enfants
ne s' en remettraient jamais. J' ai fait des efforts suprêmes afin de me taire.
Je ne voulais pas rester ici. Les enfants se chamaillaient. Je me suis sentie
vieille et fatiguée. J' ai eu envie de me trouver loin de ces bagarres. 16, 12C,
17:XX:XX
#L10 indépendance
&68 J' ai parlé sans me soucier de ce que les autres en pensent. 8, 6C, 04:XX:XX
&66 Quelqu'un a fait une remarque que je paraissais plus concentrée et
péremptoire. 8, 6C, 20:XX:XX
&66 Sensation d' indépendance; voilà, je peux gagner assez pour moi et mes
enfants, loin de mon mari. 2, 12C, 60:XX:XX
&66 Je me rends compte de me sentir moins dépendant des opinions des autres
avant de formuler mon propre jugement. Sensation d' être plus entier. 6, 30C,
XX:XX:XX
&66 Mon mari a dit que je parlais plus et le caressais moins, je me suis alors
rendu compte de ne plus me sentir si dépendante de lui. J' ai une sensation plus
forte d' être un individu à part. 12, 30C, 07:XX:XX
&66 Je veux qu' on me câline et s' occupe de moi comme je le désire. 7, 6C,
04:19:00
&66 Sentiment de rébellion. 7, 6C, 20:23:00
&66 J' ai remarqué un manque de culpabilité lorsque je fais les choses d' une
manière différente de celle que les autres attendaient de moi. 10, 6C, 00:05:25
&66 J' apprends à dire non. 10, 6C, 06:XX:XX
&66 Conscience des barrières. J' ai abandonné mes restrictions et "J' ai à faire
cela". 10, 6C, 08:XX:XX
&66 Indépendance. Je réorganise les choses plus clairement, en donnant la
priorité à mes besoins. 10, 6C, 12:XX:XX
&66 Je ne ravale plus ma colère et dis ce que je sens. 10, 6C, 21:XX:XX
&66 Clarté. Je reconnais immédiatement l' inégalité dans les relations humaines.
10, 6C, 28:XX:XX
&66 C' est clair comme un cristal de roche! Je clarifie le rôle de la femme.
Clarification de la distribution. Perception la colère et la dépression dans le
passé étaient liées au conditionnement et au fait de ne pas avoir dit ce que je
voulais et de ne pas avoir satisfait mes besoins. 10, 6C, 47:XX:XX
&66 Avant avoir pris le remède, j' ai dit "oui" à mon mari à propos de quelque
chose que je n' avais pas voulu faire. Après avoir pris le remède, j' ai été
furieuse en y repensant, puis j' ai compris que je n' avais pas à faire ça et
mon humeur a changé. 1, 12C, 00:00:45
&66 J' ai exprimé ma propre opinion lors d' une réunion. Je me suis sentie
libérée. 8, 6C, XX:XX:XX
#L10 maison / MÈRE / enfants
&66 En aspirant le remède, j' ai eu immédiatement une vision et une sensation d'
un lieu où je me sens le plus confortablement et à l' aise (un cottage dans les
bois). Sensation d' être à la maison. 1, 12C, 00:00:01
&66 Je pense beaucoup à un cottage dans le Hampshire que je n' ai pas voulu
acheter et je me sens triste de ne pas l' avoir fait. Je crois que j' aurais été
bienheureuse de vivre toute seule là-bas, en créant mon jardin. Aucun bruit,
sauf le chant d' oiseaux, pouvoir se détendre et être seule. 1, 12C, 01:XX:XX
&66 Je n' ai pas voulu partir ailleurs pour enseigner. J' ai voulu rester à la
maison. Je me sens heureuse chez moi, avec les enfants. 2, 12C, 05:XX:XX
&66 Une magnifique sensation, lorsque j' étais à la maison, de me trouver là où
je voudrais me trouver. Une très forte sensation de bonheur. 8, 6C, 01:XX:XX
&66 Je désire désespérément d' être à la maison. 8, 6C, 01:10:00
&66 Je ressens un amour, vraiment très fort, pour les enfants. Quand je
regardais ma fille c' était comme si une barrière se levait ou comme si un nuage
remontait de moi. J' ai senti que je pouvais réellement la voir, qu' elle était
mienne; elle était à moi mais séparée. 8, 6C, 02:XX:XX
&66 J' ai commencé à coudre les rideaux, ce que je n' ai pas fait depuis l'
aménagement dans cette maison, cinq ans en arrière. 8, 6C, 06:XX:XX
&66 Je suis plus protectrice et aimante avec les enfants avec un moindre besoin
de les contrôler. Je sens plus qu' avant que je les accepte tels qu' ils sont.
8, 6C, 17:XX:XX
&66 Je me sens attachée à mes enfants, de sorte que la barrière que j' ai
dressée, par la peur de les perdre, a disparu. 8, 6C, 20:XX:XX
&66 Je me sens, beaucoup plus que d' habitude, liée à mes enfants, comme si j'
étais amoureuse d' eux. 8, 6C, 21:XX:XX
&66 Je me sens très attachée à mon mari et aux enfants. Tout me paraît beau. 8,
6C, 61:XX:XX
&66 Je suis déterminée à aider les enfants à s' identifier et à se libérer tout
seuls du modèle familial et à être eux-mêmes. 10, 6C, 34:XX:XX
&66 Toujours, un énorme besoin de nourrir et alimenter les gens. Le mois dernier
j' ai nourri soixante personnes par semaine, durant la campagne politique. pas
de référence
&66 Je me suis faite beaucoup d' amis. 2, 12C, 57:XX:XX
&66 Une conversation concernant la mort avec mes enfants. Je crois qu' ils ont
besoin d' une assurance; je pense que je vais faire un testament, prendre des
dispositions afin de clarifier la situation. 2, 12C, 05: XX:XX
&66 Vision: pendant la méditation, l' image de ma mère décédée. J' ai pleuré en
pensant à notre amitié et notre amour perdus. Plus tard je me suis sentie bien
quelque chose s' était levé. 5, 30C, 15:06:20
&66 Je me sens orpheline suite à un téléphone plein de colère, venant de mes
parents. Je me sens sans parents. Eh bien, quel enfer! 2, 12C, 26:XX:XX
&66 Ma fille m' a dit que je faisais mal mon boulot de mère. 16, 12C, 37:XX:XX
&66 Je pourrais manger mais je ne pas envie de m' embêter à préparer un repas.
7, 6C, 04:00:XX
#L10 puissance / positif
&311 Je me sens très grande et forte. Je suis une géante. 12 h. 30 sensation de
pouvoir. 20, 1M, 09:XX:XX
&312 Sensation d' un pouvoir absolu, invincible. 16, 12C, 14:14:00
&313 Je me sens puissante. C' est bien d' être une femme. La nuit, je suis
heureuse. Je me sens sous contrôle mais sans inhibitions. Je me sens libre. 16,
12C, 28:XX:XX
&58 Excitée par la puissance de la nuit. 16, 12C, 26:XX:XX
&315 Je suis heureuse de la vigueur puissante de la nuit. Je peux flotter dans
le noir. 16, 12C, 35:XX:XX
&60 Je mets mes projets en action. Je me sens énergique. 2, 12C, 08:XX:XX
&60 J' ai beaucoup d' idées et de projets, certains sont au-delà de mes
compétences, mais les autres paraissent corrects. 2, 12C, 10:XX:XX
&60 Je sens que mes possibilités sont en expansion; mon esprit paraît s' élargir
et effectuer plus de travail. 2, 12C, 30:XX:XX
&60 Je me sens calme; j' ai abdiqué de toutes responsabilités. 8, 6C, 02:XX:XX
&60 Sentiment que j' ai le droit d' être ici, que je fais partie de tout cela.
8, 6C, 09:XX:XX
&60 Mentalement je me sens plus calme et positive. Je fais les choses qui m'
auraient repoussé autrefois, et je continue à les faire. 8, 6C, 12:XX:XX
&60 Une capacité de faire une liste et accomplir méthodiquement toutes les
tâches. 18, 30C, XX:XX:XX
&60 Humeur je ne suis pas déprimé, comme je l' étais souvent; actuellement mon
état d' esprit est bon / heureux depuis peu. 25SA, 5MMb, 03:XX:XX
&60 Esprit positif. Je ne m' en fais plus aussi fort que d' habitude. 32SA,
200C, XX:XX:XX
&60 Prise de décisions claire. 2,12C, 00:13:00
&60 D' un bout à l' autre du proving, j' ai pris beaucoup de décisions
irréfléchies, sans recours, envers les tactiques mensongères de mon mari. 2,
12C, 60:XX:XX
&60 Agréable sensation d' être concentrée, positive et capable de prendre des
décisions. 12, 30C, 01:XX:XX
&60 Je prends les décisions facilement et rapidement; aucun besoin de réfléchir.
10, 6C, 01:05:05
&60 Je sens que je prends mieux soin de moi-même. 2, 12C, 02:XX:XX
&60 J' ai été très occupée tout le mois de février et de mars, par la politique
ainsi que par ma pratique et l' enseignement. 2,12C, 57:XX:XX
&60 J' avais froid, il n' y avait plus de fuel. Normalement il y a une
discussion concernant les provisions, ente mon mari et moi. Là, j' ai tout
simplement commandé et payé une tonne de charbon. 2, 12C, 60:XX:XX
&60 J' ai besoin de me consacrer à quelque chose; il faut employer cette énergie
croissante d' une manière productive. 2, 12C, 60:XX:XX
&60 Je n' ai pas été irritée dans un magasin bondé, j' ai été capable de me
concentrer et être positive. Normalement, je serais parti au bout de quelques
minutes. Je suis placide et patiente malgré la fatigue et la douleur. 12, 30C,
00:07:30
&60 Ma fille n' est pas rentrée à la maison et normalement j' aurais été
anxieuse, mais cette fois-ci je suis allée tranquillement me coucher. 12, 30C,
01:24:XX
&60 Je me sens brillante et attrayante, aimante et attentionnée, je me sens en
pleine santé. Quelle chance d' être vivante, vraiment. 12, 30C, 03:XX:XX
&60 Je me sens bien et suis optimiste. Je suis positive et j' ai une direction à
suivre. 10, 6C, 01:01:20
&60 Je ne m' inquiète plus de faire quelque chose ou de ne pas le faire. 10, 6C,
01:05:05
&60 Rien ne paraît être un problème. Les problèmes sont là juste pour être
résolus. 10, 6C, 01:05:05
&60 Relations humaines positives; je me sens forte, libérée, je sens les sources
illimitées d' amour, des possibilités, sans tracas. Tout paraît possible. 16,
12C, 28:XX:XX
&60 Décision il est temps d' établir les priorités. 10, 16C, 12:XX:XX
&60 Émotions je suis étonnamment tolérant. 28SA, 30C, 20:XX:XX
&60 Je vois l' énergie qui s' écoule de mes mains, jusqu'à ce que mes poignets
soient libres de sensation à l' extérieur (ang. since my wrists feel freer from
sensation on outside). 16, 12C, 26:XX:XX
#L10 argent / abondance
&343 Cette semaine j' ai doublé mes gains avec les patients. 2, 12C, 04:XX:XX
&344 Les choses dont j' ai besoin arrivent vers moi informations, argent,
fleurs, idées. 2, 12C, 10:XX:XX
&89 J' ai une très grande envie d' alimenter ma famille avec d' énormes
quantités des plats nourrissants; de dépenser l' argent pour combler leurs
rêves. 2, 12C, 26:XX:XX
&89 J' achète les oranges sans avoir envie d' en manger. 2, 12C, XX:XX:XX
&89 Je sens la signification d' opulence de la prospérité d' un univers
bienfaisant. 32SA, 200C, XX:XX:XX
&89 Je me soucie moins d' argent et de comment survivre. 32SA, 200C, XX:XX:XX
&89 Une source apparemment illimitée d' énergie amour. 16, 12C, 67:XX:XX
&89 La foi totale en Univers, que tous les désirs seront accomplis. 16, 12C,
29:XX:XX
#L10 le futur
&351 Je pense beaucoup à ma future carrière et à la voie que je devrais
emprunter. Je ne suis pas sûre de la direction que je devrais prendre, mais je
ne désespère pas. je crois que j' attends une occasion correcte et alors les
choses deviendront claires. 1, 12C, 02:XX:XX
&352 Je me suis inquiété de mon futur. 7, 6C, 02:XX:XX
&353 Je suis obsédé par le futur et par ce qu' il va m' arriver. Une sensation,
pas bien spécifiée, de vulnérabilité. 7, 6C, 05:07:00
&354 Anxiété à propos du futur. D' habitude, je me sens indépendante. 16, 12C,
37:XX:XX
#L10 désespoir / tristesse / morosité / pleurs
&99 Je me suis senti grognon et morose toute la journée. 7, 6C, 02:00:XX
&99 Je me suis sentie abattue pendant ces derniers jours. 16, 12C, 37:XX:XX
&99 Sans joie le soir. 16, 12C, 16:XX:XX
&99 Je me sens déprimé et très irritable. 7, 6C, 04:08:00
&99 Je me sens désespéré, j' ai pensé "Il faut en faire quelque chose". 7, 6C,
04:08:00
&99 Je me sens comme un cadavre réchauffé. 7, 6C, 19:07:00
&99 Je sens avoir perdu ma joie de vivre. 7, 6C, 31:00:XX
&99 Je suis sans joie, je désire la mort. Je regardais une paire de ciseaux et
songeais au suicide. 16, 12C, 17:XX:XX
&99 Je me sens poussé au désespoir. 7, 6C, 38:11:00
&99 J' ai pleuré de désespoir. Rien de ce que je fais n' est correct. Je tourne
sur moi-même en sanglotant. J' ai envie de donner un coup de couteau ou de
ciseaux. Sensation d' être très différente des autres. Une longue et tardive
conversation téléphonique améliore mon état. 16, 12C, 43:XX:XX
&99 Déprimé, avec le corps lourd et faible. J' ai un peu mal à la tête et ne
peux rassembler mes pensées. 5, 30C, 22:14:20
&99 J' ai perdu mon enthousiasme, ce n' est pas tellement la tristesse mais une
profonde dépression. Je préfère être chez moi. Tout est un effort, je me sens
comme si je traînais un très lourd poids. 12, 30C, 04:XX:XX
&99 Au bord des larmes et vulnérable. Situation dont, normalement, je me serais
tirée avec les menaces pareilles. 8, 6C, 01:20:00
&99 Au bord des larmes mais incapable de pleurer. 8, 6C, 01:10:00
&99 Incapable de pleurer. 8, 6C, 02:XX:XX
&99 Je pleure avec douleur. 7, 6C, 19:19:00
&99 Émotions au bord des larmes, je pleure facilement et je n' arrête alors de
pleurer.28SA, 30C, 06:XX:XX
&99 Je me suis senti au bord des larmes en relatant les symptômes. 7, 6C,
19:07:00
&99 Je pleure de désespoir. 7, 6C, 38:00:XX
&99 J' ai pleuré en relatant les symptômes. 7, 6C, 38:00:XX
&99 Je suis devenu terriblement triste. Une sensation aiguë et acérée d' un
chagrin (au-delà des controverses du passé) avec beaucoup de mots. 18, 30C,
05:XX:XX
&99 Levé qu' à 1 h. 30. 18, 30C, 35:XX:XX
&99 Je me sens brusquement au bord des larmes et sensibilisée émotionnellement,
puis, après avoir pleuré un petit moment, je me suis sentie vidée et exténuée.
12, 30C, 01:59:30
&99 Je suis sensible aux problèmes des autres et je suis très triste quand les
gens auxquels je tiens me disent qu' il leur est arrivé quelque chose de mal. De
même, pour les inconnus, je compatis à leur tristesse. 20, 1M, XX:XX:XX
&99 Triste, parce que voir du thé au lait ou en penser me rend malade. Triste d'
avoir un si petit choix de boissons. 2, 12C, 100:XX:XX
&99 Je me chagrine dis proportionnellement à la situation. Nous avons vendu
notre villa en Espagne, le seul endroit où, de toute ma vie, j' étais capable de
me sentir chez moi. 12, 30C, 10:XX:XX
&99 Je pense aux jours d' antan en m' appesantissant sur le passé, spécialement
sur le temps où mon ami décédé était encore en vie. Je ne peux pas faire
semblant de le laisser partir, je ne vais jamais accepter qu' il ne soit plus
là, bien que je sache qu' il faut le faire car cela libérera son esprit, mais je
l' aime trop pour accepter sa mort et permettre à son âme de s' en aller. 20,
1M, 06:XX:XX
&99 La dépression habituelle est nettement meilleure. 15, 12C, 05:XX:XX
#L10 humeurs
&383 J' ai toujours les sauts d' humeur. Un jour extrêmement heureux et plein d'
énergie et le lendemain mal luné, facilement en colère et fatigué, avec peu d'
énergie pour quoi que ça soit. 26SA, 12C, XX:XX:XX
&128 Sauts d' humeur. 28SA, 30C, 16:XX:XX
#L10 LÉTHARGIE / indolence
&128 Découragée. 8, 6C, 03:XX:XX
&128 "De quoi s' agit-il dans tout cela?" retravailler comme homéopathe. 8, 6C,
04:XX:XX
&128 Ressentiment concernant le travail. Suis-je vraiment intéressée? 8, 6C,
04:XX:XX
&128 Léthargique organisée mais rêveuse et paresseuse. 20, 1M, XX:XX:XX
&128 Je me sens très faible et fatigué. Je pourrais dormir tout le temps. 26SA,
12C, 14:XX:XX
&128 Je n' ai pas envie de faire quoi que ça soit. 25SA, 5MMb, 04:XX:XX
&128 Je me sens fatigué, la tête lourde, grosse et vaseuse comme si un mal de
tête allait se déclarer. 27SA, 30C, 07:XX:XX
&128 Crises de baisse extrême d' énergie. Je ne fais que traîner pendant toute
la semaine. 32SA, 200C, XX:XX:XX
&128 Sentiment que tout m' embête 7, 6C, 03:00:XX
&128 Tout est un effort, même bouger. 7, 6C, 04:08:00
&128 Je pourrais hiberner. 7, 6C, 04:19:00
&128 Je me sens désordonné (ang. rough), fatigué, complètement épuisé et j' ai
passé les deux derniers jours en me couchant au lit aussi souvent que possible.
7, 6C, 29:00:XX
&128 J' ai encore cette sensation de faiblesse et j' ai besoin de rester
tranquille. Je n' ai vraiment besoin de rien. 12, 30C, 21:XX:XX
&128 Ça m' embête de me mettre aux travaux d' écoles et exercices. 20, 1M,
XX:XX:XX
&128 Je me sens fatiguée et malade mais, en général, heureuse, même si j' ai
envie de me laisser aller et de pleurer. J' ai constamment une boule dans la
gorge, sans raison, juste un besoin de me libérer. 20, 1M, XX:XX:XX
&128 Envie d' un congé. 2, 12C, 01:29:00
&128 Je crois ne pas accomplir grand-chose le deuxième jour des règles. Le
dossier - travail s' épaissit. 2, 12C, 07:XX:XX
&128 Une sensation forte et aiguë de remettre au lendemain. Je reste en traîne
avec le travail. 2, 12C, 09:XX:XX
&128 Épuisement moral et physique, mais toujours un peu d' énergie venant de la
Source. 2, 12C, 57:XX:XX
&128 Je ne veux pas m' embêter à tout ranger. Je me suis rendu compte que ce n'
est pas important et que j' ai mieux à faire de mon temps. 1, 12C, 00:23:XX
&128 Frustration. Je suis malade de vivre dans ce trou d' appartement! (L'
appartement avait subi des travaux et il était très en désordre, mais j' étais
plus tolérante avant d' avoir commencé à prendre le remède.) 1, 12C, 01:02:XX
#L10 ANXIÉTÉ / SANTÉ
&128 Anxiété quand je vois que l' on joue de manière irresponsable avec ma
santé. "Ceci peut m' affecter pour le restant de ma vie." 8, 6C, 01:XX:XX
&128 Peur de cancer du sein à cause d' une douleur au sein et au bras. Je suis
sure que c' est un cancer du sein. 2, 12C, 08:XX:XX
&128 J' ai appris que mon père était atteint de cancer du muscle cardiaque. Je
suis sûre d' avoir le cancer de glandes lymphatiques à l' intérieur d' aisselle.
Je ne ressens aucune émotion à cause de mon père, mais je pleure de colère. 2,
12C, 26:XX:XX
&128 Je pleure avec désolation et désespoir à cause de ma toux. 7, 6C, 27:00:XX
&128 Je suis inquiet pour ma santé. Je crois avoir la T. B. ou la pneumonie. Je
suis sûr que je vais mourir. 7, 6C, 28:00:XX
&128 Faiblesse extrême, toux douloureuse, poitrine affaiblie. Je me sens comme
si j' avais la T. B. ou une autre maladie dévastatrice. 22, 200C, 01:XX:XX
&128 L' esprit est prompt, mais la chair est faible. 7, 6C, 23:10:00
&128 Je me désespère à cause de ma santé. 7, 6C, 31:22:00
&128 Je sens que cette expérience est une déconvenue majeure pour ma santé à
long terme. 7, 6C, 43:00:XX
&128 Anxiété durant les attaques de la toux. 7, 6C, 46:00:XX
&128 Désespoir à cause de ma santé. Je sens qu' il me faut beaucoup de temps
pour récupérer et je tousse toujours. 7, 6C, 75:00:XX
&128 Je crains que quelque chose n' arrive si je prends un bain. Je veux rester
sec. 7, 6C, 20:09:00
&128 Je me sens vieux.. 7, 6C, 03:00:XX
&128 Je me sens vieux et plein de craquements. 7, 6C, 08:00:XX
&128 Ce remède me vieillit prématurément. Je sens que l' entrain de la jeunesse
m' a quitté. 7, 6C, 21:00:XX
&128 Je me sens vieux, mon entrain et ma jeunesse sont partis. 7, 6C, 59:00:XX
#L10 ANXIÉTÉ / voyage
&422 Avant un voyage, j' ai peur de ne pas être capable de rentrer à la maison.
8, 6C, 01:09:00
&423 Je me sens détendue à l' idée de voyager loin de la maison. (Curatif) 8,
6C, 07:XX:XX
&168 Prise d' une forte panique à l' idée de conduire une voiture, obsédée par
la casse, l' accident et la mort. 20, 1M, XX:XX:XX
&168 Jugement un peu altéré dans la dense circulation urbaine, comme dans un
état prémenstruel. 2, 12C, 00:07:30
&168 J' ai presque embouti, en reculant, une autre voiture qui était garée en
double file, malgré la conduite très attentive. Je me sens comme si j' allais
avoir un accident. Je ne me sens pas en sécurité. 6, 30, 01:16:XX
&168 J' ai trébuché et suis tombé dans la rue, sans raison apparente. Exactement
la même chose est arrivée le lendemain. 6, 30; 66:XX:XX
&168 "Ca sera intéressant de voir ce qui arrivera aujourd'hui, quand je ne suis
pas sous contrôle" voilà, ce que je me suis dit une heure avant l' accident. 8,
6C, 01:XX:XX
&168 Je conduisais attentivement ayant les enfants dans la voiture, pendant une
conversation sur la mort. Nous avons passé à côté de deux accidents mortels. 2,
12C, 05:XX:XX
&168 Conduisant dans la dense circulation urbaine. 2, 12C, 00:07:30
#L10 ANXIÉTÉ / RÉVEIL
&168 Je me suis réveillé après un rêve avec une sensation d' anxiété au ventre
et une douleur au front. Je me sens comme si mon cerveau avait travaillé toute
la nuit. 6, 30C, 21:XX:XX
&168 Anxiété concernant la fatigue due au manque de sommeil. Très occupé par le
travail le jour avant. 5, 30C, 23:21:20
&168 Soulagé au réveil, car je n' ai pas pu me souvenir de mon rêve. 11, 30C,
06:XX:XX
&Psychisme
&Intellect
#L10 erreurs
&168 Il y avait une autre expérience qui contredit totalement l' acuité, et la
seule façon propre à la décrire c' est agir comme si on se servait d' oeil d'
une caméra. Vous pouvez faire un zoom sur un petit détail, ou bien vous pouvez
faire un panoramique sur un angle plus large, manquant le petit détail qui se
trouve au centre d' image mais en voyant toujours l' image en entier. Par
exemple, on regarde dans un placard, sous un évier, on voie ce qui y est rangé,
mais on n' est pas capable d' identifier le liquide à vaisselle qui se trouve au
milieu. Ou, d' une autre manière, dresser habilement une table pour un dîner, et
ne pas voir que moi, je l' avais fait tout à fait incorrectement. 18, 30C,
XX:XX:XX
&168 J' ai acheté des pommes tandis que j' avais envie de bananes, faisant ainsi
quelque chose de contraire à ce que j' ai voulu. 7, 6C, 03:07:30
&168 Je mélange les mots. 8, 6C, 00:00:00
&168 Je fais des fautes d' orthographe l' écriture est très désordonnée. J' ai
écrit "ull" au lieu de "dull", "speach" au lieu de "speech". 10, 6C, 00:00:40
&168 Erreurs. Je place les mots en ordre incorrect. 10, 6C, 25:XX:XX
&168 En écrivant, j' omets la première lettre, en transposant la première et la
deuxième lettre des mots. 2, 12C, XX:XX:XX
&168 Je dis encore des mots erronés. Je suis déprimé. 25SA, 5MMb; 14:XX:XX
&168 Erreurs en parlant, les mots me manquent. Incapacité totale de trouver un
mot approprié (ou un mot en général). 2, 12C, 72:XX:XX 100:XX:XX
&168 Je suis irritée contre moi-même à cause d' erreurs que je fais. 10, 6C,
00:01:21
&168 J' ai mis le couvercle sur la bouilloire, puis j' ai essayé d' y verser de
l' eau. 3, 12C, 00:04:05
&168 Je ne peux faire la distinction entre la gauche et la droite (Curatif). 8,
6C, 09:XX:XX
#L10 MÉMOIRE
&170 J' ai oublié ce que j' avais à dire. 3, 12C, 03:03:XX
&168 Oublieux. 25SA, 5MMb, 09:XX:XX
&168 J' oublie des mots ou je les emploie de travers, mais en effet je pense au
mot exact / correct, juste après avoir dit quelque chose de faux. Étrange!!!
25SA, 5MMb, 07:XX:XX
&168 J' ai remarqué que ma mémoire est brouillée. Il me semble que je n' arrive
pas à venir au fait. J' oublie le nom des certaines choses. C' est très
frustrant. 27SA, 30C, 04:XX:XX
&168 J' ai chaud et je me sens fatigué, j' oublie le nom des gens et, lorsque je
dois les appeler, je me pose la question si j' emploie le nom correct. 27SA,
30C, 04:XX:XX
&168 Ma mémoire est faible et je suis extrêmement oublieux, spécialement quand
je parle aux gens. J' ai une tendance d' oublier ce que j' ai voulu leur dire.
C' est assez frustrant. 27SA, 30C, 07:XX:XX
&168 Rien d' autre, seulement je ne peux me rappeler de noms, je suis toujours
très oublieux. 27SA, 30C, 10:XX:XX
&168 Mémoire faible en ce qui concerne ce que j' ai dit à un patient. J' ai, en
plus, oublié de téléphoner le superviseur. 10, 6C, 03:03:00
&168 Oublieuse, je continue à oublier d' écrire en lignes alternées. 10, 6C,
00:01:15
&168 J' ai oublié les honoraires de tous mes patients je les ai laissés dans un
tiroir à ma clinique. 2, 12C, 03:48:00
#L10 concentration
&170 Mauvaise concentration. 28SA, 30C, 25:XX:XX
&168 Je me suis senti dispersé, il m' a été dur de me concentrer. Je me sentais
en dehors de tout ça. 7, 6C, 02:00:XX
&168 Esprit tout à fait absent et vague, oublieuse en plus moi, d' habitude très
nette et ordonnée. 20,1M, 06:XX:XX
&168 Très négligente, désordonnée et mal organisée. Complètement absente par
esprit et désintéressée par le travail. 20, 1M, 09:XX:XX
&168 Esprit lent; meilleure concentration. 8, 6C, 04:XX:XX
&168 De nouveau un changement d' humeur, avec une sensation de confusion et l'
incapacité de se concentrer sur quoi que ce soit. 12, 30C, 04:XX:XX
#L10 direction
&170 Comme si je conduisais, en remontant, une route que je sais complètement
plate. 2, 12C, 04:XX:XX
&168 J' ai perdu le sens d' orientation dans un magasin. 10, 6C, 02:02:00
&168 Ridiculement hésitante, changeant de vêtements et ne sachant plus dans quel
sens se diriger. 20, 1M, 00:XX:XX
&168 Je me suis perdue en sortant d' une station du métro. 10, 6C, 05:XX:X
&168 Je sens ne pas avoir besoin d' une carte pour aller où que ce soit, comme
si je savais intérieurement tous les chemins. 2, 12C, XX:XX:XX
&168 J' ai conduit sans carte 120 miles pour voir une exposition d' orfèvrerie.
2, 12C, 100:XX:XX
#L10 lecture
&170 Envie de lire jusqu'à 1 h. du matin. 2, 12C, 02:30:00
&168 J' ai besoin de lire beaucoup, les histoires pour enfants à cause de leur
pureté. Théorie Quantique. Temps et Espace, les romans pour adultes, les
supplémentaires sur l' homéopathie. 2, 12C, 60:XX:XX
&Psychisme
&Expérimentateur 16
#L10 commencement ACHÈVEMENT
&168 D' habitude, je me souciais par où commencer, maintenant je commence et c'
est tout. 16, 12C, 24:XX:XX
&168 Je prends plaisir à terminer. Depuis toujours il m' a été difficile d'
achever mes actions, je pouvais rester à tourner en rond. 16, 12C, 24:XX:XX
&168 La joie de terminer les choses. Les tâches peuvent paraître trop énormes au
commencement, une fois commencées elles deviennent très faciles. 16, 12C,
61:XX:XX
#L10 deux / Quatre
&170 J' ai pensé à deux jumelles accouchant de deux jumeaux. 16, 12C, 00:00:20
&168 Au Tai Chi j' ai demandé une partie simple, mais nous avons formé une
partie de double ce qui fut très agréable. Nous avons ri. Tous, nous avons voulu
être ensemble. Je ne pouvais pas être à deux, j' ai eu besoin que nous soyons
quatre très inhabituel. 16, 12C, 07:14:00
&168 Je me sens comme si je faisais un pas en avant et deux pas en arrière. 16,
12C, 37:XX:XX
&168 Envie de reprendre du remède, ce qui est inhabituel. (Reprendre du remède.)
16, 12C, 00:07:26
&168 Illusion que je pourrais voir les quatre côtés, comme quatre surfaces. 16,
12C, 38:03:14
&168 Illusion de voir les galaxies en mouvement de spirale. Une, puis deux, puis
quatre. 16, 12C, 39:XX:XX
&168 Illusion d' avoir deux paires de mains. 16, 12C, 45:XX:XX
&168 Illusion: j' ai deux paires de bras. 16, 12C, 49:XX:XX
&168 Illusion: quatre visages. 16, 12C, 57:XX:XX
&168 Je suis extrêmement irritable et je me sens comme si j' avais énormément de
travail à faire du travail pour deux. 16, 12C, 35:XX:XX
&168 Sensation de travailler pour deux. 16, 12C, 66:XX:XX
&168 J' ai envie de faire, tout le temps, deux choses à la fois. 16, 12C,
67:XX:XX
&168 Deux choses se passent en même temps: attraction répulsion, positive
négative, force faiblesse. Je suis réceptive. Pôles incroyables, plus éloignés
que ceux que j' ai pu étirer autrefois. 16,12C, 26:XX:XX
&168 Je me sens comme un carré sans angles. 16, 12C, 67:XX:XX
#L10 structure
&170 Sensation de tournoyer dans un cercle de lumière, face aux sorties. 16,
12C, 05:XX:XX
&168 Au réveil, la sensation des vents solaires qui sortent en spirale du
soleil. En ouvrant les yeux, j' ai été surprise de voir à quel point tout était
calme dehors. 16, 12C, 28:XX:XX
&168 Je me sens au centre. Claire au-dessus et en dessous. 16, 12C, 01:05:00
&168 On fait bloc, on se réunit, s' assemble. Une liaison à l' intérieur du
corps; j' ai des points communicants dans le corps. Je me sens de nouveau
entière, unie. 16,12C, 03:07:45
&168 Sensation d' être bien solide, stable. 16, 12C, 06:XX:XX
&168 Tout semble compléter toute autre chose; équilibre, harmonie, ordre et
forme dans l' univers. 16, 12C, 26:XX:XX
&168 J' utilise mon énergie d' une manière créative, je retrouve un ordre. 16,
12C, 36:XX:XX
&168 J' observe une variété infinie créée à partir d' un simple pâté de maisons.
Seulement l' énergie crée subtilement une différence. 16, 12C, 28:XX:XX
&168 J' ai observé avec stupéfaction pure des travaux d' esprit abordant les
informations une beauté. 16, 12C, 21:08:00
&168 Les objets matériels paraissent perdre leur substance. Je vois les
molécules. 16, 12C, 34:XX:XX
#L10 TRANQUILLITÉ
&168 Un calme intérieur. L' anxiété est partie, une paix profonde. 16, 12C,
00:01:00
&168 Tranquillité. 16, 12C, 00:08:30
#L10 harmonie
&170 En me promenant j' ai été pleine de gratitude envers le Carbon paradis sur
Terre (ang. heaven sent). Émerveillée par la splendeur de Carbon. 16, 12C,
55:22:40
&168 Harmonie au-dessus et en dessous. Dans l' univers extérieur et intérieur.
Dans les océans et aux cieux. 16, 12C, 27:XX:XX
&168 Amour tout puissant et gratitude absolue. 16, 12C, 00:02:00
&168 Je me sens absolument à l' aise dans le monde, il y a tant de plaisirs
partout. 16, 12C, 08:XX:XX
&168 Au réveil, une sensation d' être vraiment présente. Flottement des ondes d'
amour. Jouissance des choses et actions simples. Jouissance de monde.
Satisfaction nette. Je me sens en accord avec moi-même. 16, 12C, 24:XX:XX
&168 Je ressens un flot illimité d' amour. 16, 12C, 29:XX:XX
&168 Je ressens toujours un enchantement. 16, 12C, 26:XX:XX
&168 La foi totale en Univers, que tous les désirs seront accomplis. 16, 12C,
29:XX:XX
#L10 CRÉATION / destruction
&170 Sensation d' une destruction. 16,12C, 00:03:58
&168 Images des champignons atomiques. 16, 12C, 00:04:25
&168 Pensées sur la créativité et la destruction. L' une n' existe pas sans l'
autre. 16, 12C, 30:XX:XX
#L10 transmutation
&170 Après le réveil, les motifs sur les murs sont devenus fluides et ont bougé
dans l' air. Le mur a perdu sa solidité, j' aurais pu y passer facilement à
travers. 16, 12C, 26:XX:XX
&168 Je me suis demandé si, une fois dématérialisée, je pourrais regagner la
même forme. 16, 12C, 26:XX:XX
&168 Illusion que les animaux changent leur forme, par exemple, je vois un chat
et, lorsqu'il vient plus près, c' est, en effet, un chien. 16, 12C, 28:XX:XX
&168 Je vois de loin des personnes qui s' avèrent ne pas être celles que j' ai
crues. 16, 12C, 29:XX:XX
&168 Illusion de voir un homme au visage vert. J' ai regardé pour voir si ses
oreilles étaient pointues, mais elles étaient normales. J' ai pensé que ce
pouvait être Vulcain. 16, 12C, 51:XX:XX
#L10 côté droit agrandi
&170 Côté droit du corps et de la tête parait plus long que le gauche. 16, 12C,
00:06:27
&168 Je marche de guingois avec une sensation comme si le côté droit s' était
rallongé. 16, 12C, 00:13:20
&168 Sensation que le côté droit est plus grand que le gauche. 16, 12C, 05:03:55
#L10 vitesse
&170 En essayant de marcher vite, je sens comme si je n' avançais pas, bien que
je sois arrivée à temps. 16, 12C, 01:12:30
&168 Une grande différence entre l' idée combien de temps il me faudra et la
réalité. En imagination le temps paraît plus long. 16, 12C, 22:XX. XX
&168 Tout le temps je me sens comme si je marchais rapidement, sans arriver plus
vite à destination. 16, 12C, 51:XX:XX
&168 Pour l' instant, ma conscience ne marche pas à la même vitesse que ma tête
mais plus vite. 16, 12C, 29:XX:XX
&168 Je me sens comme si le cycle de la vie accélérait sans possibilité de s'
arrêter. 16, 12C, 51:XX:XX
&168 Je note un retard entre pensée et action. Ca m' arrive depuis des semaines.
J' ai commencé à hésiter. 16, 12C, 61:XX:XX
&168 Sensation de monter en ascenseur, je ne peux pas voir l' extérieur. 16,
12C, 00:07:03
#L10 puissance
&170 Je gardais les yeux fermés après la méditation, lorsqu'une immense divinité
tibétaine est apparue à ma droite. Elle paraissait savoir qui j' étais. J' ai
senti qu' il aurait été grossier de lui demander son nom. Elle dit: "Veux-tu
savoir combien je suis puissante?" Elle n' était pas amicale mais puissante. En
regardant plus loin vers le bas, j' ai vu l' Océan Pacifique, brillant comme l'
aigue-marine, et la région désertique d' Australie, avec Sydney. La côte était
cernée de feu. La divinité a dit: "Je pourrais voler là-bas et, avec une bouchée
de la Pacifique, je pourrais éteindre ce feu." Je regardais droit devant moi et
j' ai pu voir ses ailes. Elle ne se servait pas de ses ailes pour planer en l'
air. Elle les gardait repliées comme les ailes d' une gigantesque chauve-souris.
Elle était vraiment très grande et s' harmonisait bien avec sa dimension. Elle
se trouvait à ma droite et mon côté droit s' était rallongé pour atteindre sa
taille. 16, 12C, 00:07:30
&168 Je me sens puissante. C' est bien d' être une femme. La nuit, je suis
heureuse. Je me sens sous contrôle mais sans inhibitions. Je me sens libre. 16,
12C, 28:XX:XX
&168 Excitée par la puissance de la nuit. 16, 12C, 26:XX:XX
&168 Je suis heureuse de la vigueur puissante de la nuit. Je peux flotter dans
le noir. 16, 12C, 35:XX:XX
&168 Sensation d' un pouvoir absolu, invincible. 16, 12C, 14:14:00
&168 Volonté toujours forte. 16, 12C, 18:XX:XX
&168 Je vois l' énergie qui s' écoule de mes mains, jusqu'à ce que mes poignets
soient libres de sensation à l' extérieur (ang. since my wrists feel freer from
sensation on outside). 16, 12C, 26:XX:XX
&168 Relations humaines positives; je me sens forte, libérée, je ressens les
sources illimitées d' amour, des possibilités, sans me tracasser. Tout paraît
possible. 16, 12C, 28:XX:XX
&168 La vie paraît facile lorsqu'on considère chaque situation de front. 16,
12C, 57:XX:XX
&168 Une source apparemment illimitée d' énergie amour. 16, 12C, 67:XX:XX
&168 Je me sens, de nouveau, auto-satisfaite. 16, 12C, 45:XX:XX
#L10 domination
&170 En colère contre les gens qui mettent la lumière malgré les rideaux
ouverts. 16, 12C, 18:XX:XX
&168 Ma fille m' a dit que je faisais mal mon boulot de mère. 16, 12C, 37:XX:XX
&168 J' ai cru que je créerai des dommages irréparables en disant comment je me
sentais. Je pense avoir eu envie de dire des choses si horribles que les enfants
ne s' en remettraient jamais. J' ai fait des efforts suprêmes afin de me taire.
Je ne voulais pas rester ici. Les enfants se chamaillaient. Je me suis sentie
vieille et fatiguée. J' ai eu envie de me trouver loin de ces bagarres. 16, 12C,
17:XX:XX
&168 Furieuse d' être attirée par P. C' est un marcheur et je voudrais me
promener avec lui. Je ne voulais pas être attirée mais je l' étais, comme
enchantée. 16, 12C, 18:XX:XX
&168 Images des chats et des gens utilisés comme transporteurs des drogues. 16,
12C, 00:03:54
&168 Colère à cause de l' occupation de Tibet. 16, 12C, 18:XX:XX
&168 Image des peaux de dinosaure. Je me suis approchée et j' ai ôté sa tête. A
l' intérieur, un être humain se trouvait sous la peau du dinosaure. Il baissait
sa tête de honte. 16, 12C, 00:07:30
#L10 FÉMININE
&168 Je me sens féminine et belle. 16, 12C, 26:XX:XX
&168 Je me sens brillante, libre et belle, plus féminine, plus fertile et
voluptueuse. 16, 12C, 24:XX:XX
&168 Les hommes me trouvent attrayante. Je trouve les autres plus attrayants.
16, 12C, 31:XX:XX
&168 Ce que je ressens est plus vrai, plus digne de foi, que ce que je vois. 16,
12C, 29:XX:XX
#L10 BEAUTÉ
&170 Je porte les vêtements clairs à la place de foncés. Je veux du clair près
de ma peau. Un désir pour les dessous en soie jaune. 16, 12C, 26:XX:XX
&168 Écrasée par la beauté du tigre de Sumatra, vu à la T. V., par ses yeux
surtout. 16, 12C, 01:XX:XX
&168 Je désire porter quelque chose drapé autour de mon épaule gauche. 16, 12C,
51:XX:XX
&168 Hallucination: je suis un prince indien, avec un turban et un bijou sur son
Troisième Oeil. 16, 12C, 31:XX:XX
&168 Ce matin est blanc de givre. Enfin un peu de pureté dans ce monde. Chaque
cristal de glace brillait comme un bijou. 16, 12C, 27:XX:XX
&168 La beauté de la neige me procure une grande joie, particulièrement la nuit,
quand elle reflète la lumière. Étincellement, comme celui des bijoux, pureté.
Après la neige, la joie de revoir la verdure qui paraît plus claire et brillante
qu' avant la chute de neige. 16, 12C, 67:XX:XX
&168 Attirée par les sombres cieux nocturnes. Les étoiles paraissent plus
visibles. 16, 12C, 23:XX:XX
#L10 lune
&170 Je manque de sens de l' humour à la pleine lune. Normalement il est bon à
la pleine lune. 16, 12C, 16:XX:XX
&168 Je ne tombe pas en pièces malgré la baisse de pression, au temps de la
pleine lune, avec un vent sauvage. 16, 12C, 16:XX:XX
&168 Grande irritabilité; en accélération pendant quelques jours avant la pleine
lune. 16, 12C, 17:XX:XX
#L10 joie
&168 Je ris beaucoup aujourd'hui. 16, 12C, 32:XX:XX
&168 Sens de l' humour est totalement de retour. J' ai envie de plaire. 16, 12C,
47:XX:XX
&168 Heureuse, légère, brillante et nette au réveil et pendant toute la journée.
16, 12C, 48:XX:XX
&168 L' amitié allait bien. Les règles ont commencé, ça allait bien, mon ami ne
me manque plus. 16, 12C, 50:XX:XX
&168 Je me sens mûre, contente, bienheureuse. 16, 12C, 46:XX:XX
#L10 manque de joie, DÉSESPOIR
&170 Sans joie le soir. 16, 12C, 16:XX:XX
&168 Je suis sans joie, je désire la mort. Je regardais une paire de ciseaux et
songeais au suicide. 16, 12C, 17:XX:XX
&168 J' ai pleuré de désespoir. Rien de ce que je fais n' est correct. Je tourne
sur moi-même en sanglotant. J' ai envie de donner un coup de couteau ou de
ciseaux. Sensation d' être très différente des autres. Une longue et tardive
conversation téléphonique améliore mon état. 16, 12C, 43:XX:XX
&168 Abattue. Envie de Hydrogène. Rien que d' y penser je me sens remontée. 16,
12C, 20:XX:XX
&168 Je me suis sentie abattue pendant ces derniers jours. 16, 12C, 37:XX:XX
&168 Anxiété à propos du futur. D' habitude, je me sens indépendante. 16, 12C,
37:XX:XX
&168 Tout paraît difficile, comme si on portait beaucoup de choses en même
temps. Tout de même, en réalité c' était très facile. 16, 12C, 61:XX:XX
&168 Je trouve difficile de prendre des décisions. 16, 12C, 37:XX:XX
&168 Je me sens éprouvée, je cherche les zones d' ombre dans mon âme. 16, 12C,
45:XX:XX
&168 Ma fille avait son syndrome prémenstruel et j' ai jeté un buffet au bas d'
escalier! 16, 12C, 59:XX:XX
&168 Sensation de quiétude. Je n' ai pas voulu voir mes patients mais cela s'
est passé étonnamment bien. J' ai fait des prescriptions brèves, claires et
nettes. 16, 12C, 44:XX:XX
#L10 divers
&170 Soleil, méditation, musique, compagnie et occupations en amélioration. 16,
12C, 18:XX:XX
&168 Musique et impressions restent plus longtemps en mémoire. 16, 12C, 15:XX:XX
&168 Envie surpuissante d' être à la / dans la mer. 16, 12C, 15:XX:XX
&168 Je retrouve tous les objets perdus. 16, 12C, 00:08:30
&168 J' ai suivi les émotions passées qui flottaient au loin, dans un ordre
opposé. 16, 12C,00:00:20
&168 Cela m' embête d' écrire quoi que ça soit, je suis très abattue. 16, 12C,
00:01:00
#L10 RÊVES
#L10 THÈMES
&578 Rêves concernant les choses qui devaient arriver dans le futur.27SA, 30C,
01:XX:XX
&67 J' ai remarqué que je rêvais beaucoup, mais les rêves paraissent plus
réalistes. J' essaie de me les rappeler clairement.27SA, 30C, 04:XX:XX
&67 J' ai eu beaucoup de rêves. J' ai même rêvé que j' étais en train de rêver.
Dans ce rêve, j' ai rêvé que j' avais eu 10 rêves cette nuit-là. 31SA, 30C,
06:XX:XX
&67 Rêves religieux, de me trouver dans un lieu de prière.28SA, 30C, 06:XX:XX
&67 Rêve plein de couleur vives.18, 30C, 35:XX:XX
&67 J' ai eu des rêves le plus clairs et le plus vivants et je me souviens qu'
ils étaient en couleur. Mes deux bons amis s' y trouvaient. L' un avait la tête
rasée et, sur toute sa surface, des crocus se sont mis à fleurir. J' ai pensé
que c' était très beau, mon ami fut terrifié car les racines lui blessaient le
cerveau. L' autre ami prit une pince et commença à les enlever un par un. Cela
n' a pas fait mal on pouvait les arracher facilement bulbes, racines et le
reste. J' ai décidé de les planter dans mon jardin.18, 30C, 35:XX:XX
#L10 BÉBÉS, protection
&69 Rêve deux bébés sans membres auxquels on donnait des soins. J' ai voulu m'
occuper d' eux, mais leur soignant m' a dit que ce n' était pas nécessaire. Pas
de réaction émotionnelle ni de sentiment de rejet.5, 30C, 04:XX:XX
&67 J' avais un bébé aux membres flasques, âgé de cinq semaines et j' ai été en
train de le baigner. Ma mère (qui est décédée) a fourni une serviette de bain et
les vêtements pour le bébé. J' ai pensé: "Je ne sais pas d' où vient tout cela.
Moi-même, je n' ai aucun vêtement pour lui. "C' était ma mère qui prenait toute
la responsabilité de ce bébé. Je continuais à le baigner en pensant: "Je n' ai
pas de layette." 11, 30C, 05:XX:XX
&67 J' ai rêvé que quelqu'un m' avait apporté deux poussins aux becs cassés.15,
12C, 09:XX:XX
&67 Aidée par quelques hommes, je protégeais un bébé contre "le péril vaudou".
Sensation qu' il fallait se presser et agir systématiquement, alors tout le
monde sera sauvé. Je me sentais calme et organisée. Le bébé n' avait pas sa main
droite.10, 6C, 07:XX:XX
&67 Les adultes qui s' occupent de bébés dans un cinéma. Nous étions en danger,
avec une équipe spéciale d' hommes pour nous protéger. Sentiment que je
contrôlais toute la situation, savais ce qu' il fallait faire et le faisais vite
et tranquillement, d' une façon systématique. 10, 6C, 17:XX:XX
&67 Un nouveau-né protégé par une moustiquaire, porté au jardin par son papa,
mon beau-fils. Envie de protéger le bébé de tout mal possible. J' ai vérifié
auprès de ma fille si elle avait nourri le bébé ce qui l' a mise en colère, avec
raison. Sensation d' un besoin de satisfaire tous les besoins que mon petit-
enfant puisse avoir.10, 6C, 19:XX:XX
&67 Un bébé était baigné par son père.10, 6C. 40:XX:XX
&67 Rêve sur la protection. Dans une institution, une pièce avec des miroirs à
double face. On veut m' enlever mon bébé. Je me suis sentie calme, car j' ai été
parfaitement tranquille, comme un animal, et invisible. 16, 12C, 30:XX:XX
&67 Rêves sur mensonges et déceptions. On éloigne un enfant la mère le gave
(ang. Child being taken away, - mother stuff). Froid, pas de chaleur.16, 12C,
32:XX:XX
&67 Rêve terrifiant: nous nous occupions d' un bébé qui n' était pas à nous, ma
mère, moi et mon frère. Nous avons perdu le bébé, moi je l' aimais tellement,
mais nous n' arrivions pas à le retrouver. Maman s' est montrée vraiment peu
concernée et ne s' en est pas soucié. J' ai regardé partout pour retrouver ce
bébé quand ma mère a dit: "oh! regarde, il est là", et je l' ai vu couché sur l'
escalier du devant, couvert de terre humide. Nous avons pu le voir de la
cuisine, ses bras et ses jambes étaient tendus vers le haut. C' était très
troublant. Je suis allée le prendre et il était froid et rigide car il y a passé
un long moment. Je l' ai enveloppé dans un vêtement et je le tenais dans mes
bras, mais il était si froid et si dur et couvert de terre.20, 1M, 08:XX:XX
&67 Je suis allée, avec ma fille, chez un dentiste. Elle fut placée sur une
haute chaise, avec un machin ressemblant à un étau en fer, au-dessus de sa tête
(cela ressemblait à une chaise électrique). Elle fut attachée à la chaise et on
lui appliqua de gaz, elle a eu des convulsions et fut éjectée de sa chaise. Je
restais assise calmement en regardant et j' ai demandé à cinq hommes en blouse
blanche, qui sont entrés, si c' était une procédure normale que de gazer
quelqu'un sans leur permission.12, 30C, 06:XX:XX
&67 J' ai rêvé de voir mon fils quand il avait sept ans, tout nu dans une
chambre. Son ombilic était retourné et pointait de son abdomen comme un immense
doigt. Au bout d' ombilic se trouvait une parcelle d' une pomme fraîche, verte
et épluchée, d' à peu près deux cm carrés. Un morceau de la peau d' ombilic
poussait par-dessus, de sorte qu' il n' a pas été possible de l' enlever. J' ai
trouvé cela très troublant. Ensuite, nous nous sommes trouvés dans une pièce
avec plusieurs tables d' examen médical, en cuir marron, avec quelques autres
enfants. Mon fils allait être opéré pour enlever ce morceau de pomme et devait
subir une anesthésie complète. J' ai été pleine d' appréhension, troublée et
inquiète mais je suis restée sur place et j' ai laissé faire. Le chirurgien,
avec son masque vert, travaillait sur mon fils sur une table, en me tournant le
dos. Puis, tout est redevenu normal. Je me suis réveillée trouvant ce rêve bien
horrible, dégoûtant et équivoque. J' ai été très touchée par le fait que j'
avais permis que cette opération eût lieu.11, 30C, 05:XX:XX
&67 Un homme a menacé de prendre un bébé et de tuer la mère. La mère du bébé m'
a demandé de ramener le bébé de la crèche. En y allant j' ai rencontré en chemin
une dame qui m' a dit qu' elle était la grand-mère du bébé et qu' elle s'
attendait à voir son fils et son petit-enfant. J' ai été préoccupée par la
sécurité du bébé.10, 6C, 50:XX:XX
&67 Un rêve au sujet d' école. En allant à l' école pour enseigner j' ai pris
avec moi le bébé. Je ne me suis pas sentie coupable en disant au directeur d'
école que je ne pouvais pas travailler aujourd'hui, car je n' avais personne pou
s' occuper de mon bébé. Le conseil d' école comptait parmi ses membres un âne et
un chameau vivants.10, 6C, 00:XX:XX
&67 Trois rames de trois lots de bébés.16, 12C, 15:XX:XX
&67 Rêve que j' ai été étreinte et touchée par un nouveau père. Sa main
englobait mon sein droit. J' ai pensé que je n' avais plus besoin d' un père. Au
réveil tous les deux seins étaient durcis.16, 12C, 41:XX:XX
&67 Rêves concernant les mères.16, 12C, 66:XX:XX
&67 J' ai rêve que j' accompagnais Jeremy Sherr pendant qu' il choisissait un
oeuf pour sa mère. Il choisit un oeuf d' une blancheur la plus délicate,
richement décoré (comme un oeuf de Fabergé) et m' a demandé de l' apporter à sa
mère. J' ai cherché sa mère mais j' ai trouvé celle d' All Universal.16, 12C,
00:22:00
&67 Irlande et ? (ang. water babies).16, 12C, 02:XX:XX
&67 J' ai rêvé de problème du dos de ma fille de ce jour, et des enfants qui
toussaient et avaient pris froid.5, 30C, 19:XX:XX
&67 J' ai rêvé que ma fille avait eu un fils qui a vécu seulement quelques
minutes. Je n' ai pas été là, elle me l' a raconté un mois plus tard. Je me suis
réveillée bouleversée.16, 12C, 19:XX:XX
&67 Ex-petite amie de mon fils a téléphoné et dit que notre fils était sur le
point de devenir père. Sensation que je n' arriverai pas à me débrouiller avec
un autre mariage. J' ai besoin d' établir mes limites.10, 12C, 19:XX:XX
&67 Rêve: j' étais avec un ami et j' ai payé les billets pour un film que je n'
arrivais pas à comprendre. J' ai fait apporter deux vases, décorés d' éléphants,
par un homme qui en avait aussi un, d' un bleu translucide, beaucoup plus
alléchant. L' homme portait un costume très élaboré et un masque vert. Je me
suis assise sur ses genoux croisés, regardant en avant, baignée d' un amour
universel. J' ai été comme un bébé arrondi, mais quand il a mis ses mains autour
de mon ventre, j' ai été consciente d' être obèse. Il a souri et dit des choses
exactement comme le jeune Bouddha.16, 12C, 34:23:XX
#L10 organisation
&607 J' ai visité, avec mon mari, une école pendant la visite de la reine. (Nous
étions désignés à nous occuper d' elle.) A la fin du rêve, on m' a laissé
organiser le chaos crée par les autres enfants, circulation etc. Je me suis
réveillée en pensant que j' aurais pu organiser tout cela mieux !10, 6C,
02:XX:XX
&608 Je lavais et séchais la literie. Notre maison était pleine de gens et tous
avaient besoin d' un lit. J' ai organisé la situation, assurant la distribution
correcte des lits et donnant les autres adresses pour un hébergement alternatif.
J' ai senti que je contrôlais la situation.10, 6C, 21:XX:XX
&97 Rêves sur organisation, recherche d' ordre, mise en place.16, 12C, 09:XX:XX
&610 Rêve j' ai vu un grand puzzle dans une petite boîte, et on m' a demandé de
le prendre.16, 12C, 30:XX:XX
&99 J' ai rêvé que j' étais dans une grande maison, aux nombreux ailes,
probablement un hôtel, faisant face, par plusieurs côtés, à la mer. Je me
trouvais, avec un ami, dans la chambre d' un domestique, située face au sud.
Nous avons regardé et vidé une boîte posée sur une caisse marron à tiroirs. C'
était plein de bobines de coton, grandes et bien rangées, blanches
principalement. Nous avons pensé que tout cela lui venait de son enfance, mais
cela ne paraissait pas convenir à un petit garçon. Ensuite, nous l' avons
entendu arriver et nous avons, en hâte, mis ordre dans la boîte, pour qu' il ne
sache pas que nous l' avions fouillée. Nous avons dit que nous voulions juste
traverser sa chambre, pour nous rendre dans une autre partie de la maison, et
nous sommes sortis. A ce moment-là il est devenu évident qu' il y avait une
autre partie ou côté de la maison, dont je n' ai pas été consciente avant. Il y
avait une rampe en béton qui conduisait à l' étage supérieur, vers une piscine.
Au niveau inférieur, il y avait une autre piscine. Le ciel était bleu; il y
avait beaucoup de gens et beaucoup d' enfants qui s' amusaient dans la piscine.
Je me suis senti trompé du fait de ne pas avoir su tout cela plus tôt, car j'
aurais certainement voulu me joindre à l' allégresse générale.11, 30C, 05:00:00
&99 Beaucoup de rêves ayant pour thème "l' unité".12, 30C, 15:XX:XX
&99 Chaos.28SA, 30C, 25:XX:XX
#L10 nombres
&101 Une assiette avec trois compartiments pour la nourriture. A gauche il y
avait un tas de pickles Branston et, à droite, une macédoine en rémoulade.3,
12C, 00:20:30
&99 J' ai rêvé d' avoir utilisé un vieux Renault 4, sous une pluie torrentielle,
en tant qu' une machine à laver le linge.16, 12C, 14:XX:XX
&99 Rêve: en colère dans un nouveau supermarché car on ne peut pas regarder
avant d' acheter. Vous restez dans une de quatre zones computerisées et vous
vous laissez entraîner.16, 12C, 12:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' avoir eu quatre éruptions, au lieu d' une seule, sur la
lèvre.16, 12C, 13:XX:XX
&99 Rêve: j' avais deux lotissements et j' ai fait cadeau d' un de deux.16, 12C,
04:00:00
&99 J' ai rêvé d' être allée à la banque et aux achats, puis j' ai tout
distribué. 16, 12C, 04:00:00
#L10 confiance
&101 Rêve: j' étais confiante et affirmative en prenant parole devant les
autres. J' ai fait un rapprochement entre l' amour et le chauffage de la maison.
J' ai été surprise d' avoir été si douée. 8, 6C, 03:XX:XX
&99 Nous étions dans une école, collectant l' argent pour un but charitable. J'
ai compris que tout soit possible si vous y mettez de l' esprit. 10. 6C,
13:XX:XX
&99 J' ai eu un rêve que j' avais réalisé quelque chose qui m' a valu figurer
dans les journaux, j' ai reçu des centaines des lettres des amis qui me
félicitaient, mais ma mère a ouvert toutes les lettres et elle les a lues. 20,
1M, 03:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' un examen, mais pour le passer il fallait planter les arbres
et les autres plantes. J' ai été stressé, car je ne me suis pas préparé
correctement. 31SA, 30C, 00:XX:XX
&99 J' ai voulu parler à tout le monde de mes symptômes des épreuves, excitée
par la possibilité d' en parler, mais Jeremy est venu dans la chambre et je me
suis sentie embarrassée. 12, 30C, 09:XX:XX
#L10 puissant
&101 J' ai rêvé de me trouver dans une pièce pleine de gens qui portaient des
combinaisons (ang. dry-suits) de deux pièces en caoutchouc orange. Leurs bas en
caoutchouc étaient enfoncés dans leurs culottes qui étaient attachées au
soufflet en caoutchouc gardé sous un bras. En bougeant le bras du haut en bas,
ils insufflaient de l' air sous leurs combinaisons. Cela avait l' air obscène et
j' ai été plutôt choquée car j' ai cru qu' ils étaient en train de se masturber.
En ce moment-là quelqu'un m' a expliqué qu' ils insufflaient l' air dans leurs
costumes pour les sécher de l' intérieur. J' ai accepté cette explication et me
suis sentie soulagée. Je continuais à descendre le corridor sans pouvoir trouver
la sortie. Il me semblait de me trouver là contre mon gré. Un rêve concernant l'
incendie dans une salle bain. Il n' y avait pas d' impression d' un danger ou d'
une grande chaleur. Il y avait une bombe incendiaire. La chauffe-eau à gaz fut
enlevée du mur. Il y avait plusieurs investigateurs ou scientifiques. Les
fenêtres étaient grandes ouvertes et ils ont dit: "Elle laisse entrer l' air".
16, 12C, 10:XX:XX
&99 Après une leçon de Tai Chi, nous sommes tous allés faire une promenade à la
campagne. Nous sommes passés par ma maison. Je suis allée voir mes voisins d' en
face. Ils cherchaient une grosse pierre pour la poser sur une autre. Ils ont
voulu que ce soit moi qui la soulève. Je me suis sentie reliée à la terre (ang.
earthed) et stable. Terriblement puissante. J' ai résisté à un bombardement. Je
suis restée solide et en faisant face à tout défi. 16, 12C, 10:XX:XX
&99 Rêve des immenses champignons plats s' alignaient sur la terre, et j'
essayais de ne pas leur marcher dessus. 5, 30C, 01:12:50
#L10 monter
&101 J' ai été sur un terrain de chasse, cherchant un vrai dinosaure qui
apparaissait et disparaissait. J' ai pris la main d' un homme, ma main était si
froide. Anxiété à l' idée de monter (standing on) sur un dinosaure; j' ai senti
qu' il était au-dessus de nous et il disparût dans la trappe. 16, 12C, 00:22:00
&99 Rêve de la Haute Église. J' ai voulu faire partie du service, mais j' ai
trouvé un endroit tranquille pour méditer. Quelques acteurs sont venus vers moi
et ils me dirent que j' avais été la seule à jouer ce rôle. Ils se sont
cramponnés à moi lorsque je montais l' escalier cherchant toujours un lieu pour
méditer. 16, 12C, 50:XX:XX
&99 J' ai rêvé de marcher le long d' un tunnel avec quelqu'un, en suivant un
train nucléaire. Quelqu'un a dit que nous étions le 59ème Jour. Un reporter m' a
rejoint. Nous sommes entrés dans une partie supérieure d' un bâtiment, par un
escalier en spirale. J' ai voulu monter, je n' ai pas pu descendre avec les
autres. Puis, je me suis trouvée en bas et j' ai eu besoin d' un soutien. Les
autres avaient des cannes, on m' a donné un morceau de corde à la place. J' ai
été contente, car cela signifiait que je pouvais remonter de nouveau. 16, 12C,
34:23:19
&99 Je faisais du ski nautique dans les conditions hasardeuses. J' ai été censée
d' escalader une très haute montagne et un grand bâtiment, ce qui était très
dangereux avec mes skis. Au haut du bâtiment j' ai fait l' amour avec le
moniteur de ski et cela à été difficile, vu que j' ai gardé toujours mes skis.
12, 30C, 01:XX:XX
&99 J' ai rêvé de monter en voiture vers le haut, puis de rouler en arrière. Je
me suis sentie inquiète et agacée. 8, 6C, XX:XX:XX
&99 Je fus réveillée par un rêve terrifiant: j' ai été emprisonnée en on m' a
enlevé mes enfants. Je me suis rendormie et la prison changea en fusée de
lancement. On m' a dit: "Vous avez été sélectionnée pour quitter cette planète
mourante". Depuis le nouveau monde qui était magnifique et vert, avec multitude
de papillons, pareil à l' Eden, j' ai regardé avec tristesse en arrière, vers le
vieux monde. J' ai pensé: "On m' a envoyé ici trop tôt; il y a encore des e
choses à faire." 8, 6C, 07:XX:XX
&99 J' ai rêvé de monter et descendre huit étages pour trouver une douche. Je n'
ai pas pris l' ascenseur. J' ai eu peur de tomber. A mi-chemin vers le haut, un
psychologue d' enfants se trouvait dans une chambre très accueillante qui
contenait tout ce qu' on pouvait désirer. Je ne me suis pas arrêtée. Au sommet
du septième étage, j' ai remarqué, à travers une porte, un escalier de secours,
une cage d' escalier en spirale. Je suis entrée dans une pièce avec trois
gardiens endormis. Le miroir se brisa au moment où je passais et il tomba sur
une pile de vêtements. Les gardiens se sont réveillés mais ils ne m' ont pas
arrêtée et j' ai pu passer par la, vers le paradis. J' ai eu le même rêve il y a
près de 36 ans, mais alors les gardiens m' ont arrêtée. 16, 12C, 14:XX:XX
#L10 animaux et transmutation
&101 Rêve sur les conflits avec les voisins et les chats. 16, 12C, 36:XX:XX
&99 J' ai rêvé qu' on m' avait donné quatre tranches de pain pour notre chat. Je
suis sortie faire les achats et j' ai nourri avec ça les quelques autres chats
et un chien. J' ai fini par casser les pattes et la nuque de six coolies pour
nourrir les autres animaux affamés. J' ai jeté un chien entier à un autre chien.
Je me suis réveillé irritée, les yeux fermés. Je voyais des minces et rapides
éclats de lumière, bien dessinés et disposés. 16, 12C, 19:XX:XX
&99 Rêves.
&1. De vouloir suralimenter le chat pour le punir d' avoir fait quelque chose d'
incorrect.
&2. D' une inceste dans la famille. 16, 12C, 03:XX:XX
&99 J' ai rêvé de l' épidémie d' une maladie des oreilles et des chats qui
pouvaient mener à la destruction des millions des vies. 16, 12C, 00:22:00
&99 J' ai rêvé qu' on m' a montré un gros ours et quatre oursons. Les oursons se
trouvaient dans une tanière. Je les piétinais. Malgré cela ils se portaient bien
car je ne pesais presque rien. J' ai fini par perdre la trace des oursons, ils
se sont mutés en chatons et l' un d' eux s' est transformé en bébé humain. L'
ours changea en patient asiatique qui suçait leurs museaux et leur nez afin de
les nourrir. 16, 12C, 10:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' un furet qui se transforma en chien. 16, 12C, 10:XX:XX
&99 Un chameau fut censé de venir chez nous, à la maison, mais c' est un koala
qui vint à sa place. 10, 6C, 40:XX:XX
&99 J' ai rêvé de sorciers, mi-hommes, mi-animaux. Je n' ai pas résolu vers quel
côté ils étaient orientés. 16, 12C, 28:XX:XX
&99 J' ai rêvé du meilleur ami de mon petit-ami, un pianiste de jazz, qui m' a
fait participer à une discussion particulièrement intense, puis de l' arrivée de
mon petit ami qui avait invité une autre fille chez lui. Plus tard je l' ai
identifié plutôt comme étant mon mari. Le pianiste aussi changea d' apparence
et, à la fin, on ne savait plus qui était qui. 24SA, 10MMb, 00:XX:XX
#L10 poursuite
&101 J' ai un terrible rêve que j' escaladais un rocher dans le désert. J' ai
grimpé tout en haut et j' ai vu un gros serpent qui s' éloignait de moi. Le
serpent rampa autour du rocher, puis vint vers moi par derrière. Croyant qu' il
était mortellement venimeux, j' ai été terrifié. 31SA, 30C, 09:XX:XX
&99 Rêves on me poursuit. 28SA, 30C, 25:XX:XX
&99 J' ai rêvé qu' on m' avait donné de la fausse monnaie à l' aéroport de
Gatwick, après que j' ai eu acheté des chips. J' ai couru longtemps partout,
essayant de trouver l' escroc qui m' a donné cette chose. Gatwick avait une
porte arrière en face d' un château. Même après m' être réveillé, j' ai toujours
eu envie d' attraper ces types. J' en avais la mâchoire crispée. 1, 12C,
01:XX:XX
&99 Il m' est arrivé aussi d' être une "Spiderwoman" et je devais attraper ce
méchant homme. Je me souviens d' avoir filé de la soie, comme une araignée,
mais, en vérité, je ne savais pas très bien quoi faire. J' ai vu que je pouvais
faire un fil et j' ai piégé le méchant, mais il s' est enfui dans les airs, en
cheval. C' était très dans le style de dessins animés. 20, 1M, XX:XX:XX
&99 J' ai eu un autre rêve sur moi et mon frère où nous étions dans ce carrosse
qui se trouvait au milieu de ce champ couvert de neige. Je me souviens d' avoir
regardé vers le bas et avoir vu une pièce de viande avec plein de sang autour.
Je me suis retourné et j' ai couru, mais la neige me ralentissait et je n' ai
pas pu courir assez vite. Je suis arrivé vers Joe qui portait les bottes de
neige (ang. platform boots) et il courrait dans la neige. Je suis resté sur
place et je le regardais. 20, 1M, 11:XX:XX
#L10 violence / effroi
&101 J' ai rêvé d' avoir été en colère d' une façon hystérique. J' ai voulu tuer
le décorateur qui avait abîmé ma maison avec une peinture blanche et noire. 8,
6C, 08:XX:XX
&99 Très violent, j' ai essayé de tuer des gens, mais ils ne sont pas morts.
28SA, 30C, 03:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' un meurtre. J' ai assisté comme observateur à une quantité de
meurtres de toutes sortes et je me suis senti effrayé et dégoûté. Je me souviens
qu' on a poignardé une femme, mais son corps fut retrouvé plusieurs jours plus
tard, avec des taches rouges sur tout son visage et ses cheveux étaient coupés.
1, 12C, 03:XX:XX
&99 De nouveau, beaucoup de rêves très réalistes et violents. Je ne peux me
rappeler de leurs détails, mais ils étaient répétitifs et morbides. 24SA, 10MMb,
01:XX:XX
&99 J' ai rêvé de trois hommes qui sont venus pour nous attaquer (moi, ma mère
et ma tante) mais ils sont juste restés debout à la porte et cela a été
terrifiant. Je me suis réveillée en sueur et j' ai été réellement effrayée. 20,
1M, 07:XX:XX
&99 Rêve d' un sentiment d' avoir été terrifiée et piégée. Avec ma famille, j'
ai reculé dans le temps jusqu'à un rituel funéraire dans Rome l' ancienne. C'
était sous terre, dans une cave massive, comme au cimetière. Il y avait un sens
d' inévitable. "Nous sommes les suivants." 8, 6C, 61:XX:XX
&99 Dans mon rêve je me suis trouvé en prison, je ne me rappelle pas pour quelle
raison. Il y avait moi, mon frère, une autre personne et Berkley qui était notre
garde-chiourme. Nous avons tué quelqu'un, je crois, cela était très vague, mais,
de toute façon, nous nous sommes échappés très facilement et il y avait des
champs cultivés partout, ce qui contrastait fort avec la prison qui était comme
une ferme crottée. Puis, il y avait une scène avec quelque chose comme une
tombola dans une pièce pleine de chaussures noires. Très étrange. 20, 1M,
XX:XX:XX
&99 Rêves très étranges plusieurs rêves effrayants que mon boyfriend m' avait
abandonnée et j' ai été vraiment bouleversée. 20, 1M, 07:XX:XX
&99 J' ai eu un rêve horrible que J. (mon frère) était affreux avec moi. Il me
frappait, m' insultait et crachait sur moi; notre mère s' y trouvait aussi et
personne parmi nous ne savait pourquoi il était si épouvantable il était
vraiment grand et méchant. Je me suis réveillée en pleurant parce que beaucoup
de choses ont été basées là dessus. Il y avait beaucoup de tension et de choses
bizarres récemment. Alors, J. est arrivé et il a été réellement très gentil. 20,
1M, XX:XX:XX
&99 Rêve sur un convoi familial allant se procurer de la drogue. Il y avait un
type fou avec un fusil. Deux autres étaient sur un avion. Ils étaient menaçants.
Ils se sont assis en arrière et se sont mis en marche. Ils allaient mettre le
feu à l' eau mélangée aux produits chimiques, faire exploser l' avion. Il
commença à atterrir. J' ai sorti le tuyau d' oxygène, expliquant à A. comment
respirer avec le tuyau. (Elle avait des troubles respiratoires.) 16, 12C,
10:21:35
&99 Une jeune japonaise est venue s' asseoir d' un côté de la table, puis une
vieille femme, presque chauve s' est assis avec elle (c' était sa grand-mère) et
j' ai su qu' elle était mauvaise. Elle avait un esprit malfaisant. J' ai su qu'
elle était quelqu'un de mauvais et qu' elle a commis des mauvaises actions. 20,
1M, 11:XX:XX
&99 Deux hommes disaient à un autre homme que pour avoir pris de la drogue il
allait être puni par amputation des doigts. 10, 6C, 30,:XX:XX
#L10 trahison / conspiration
&101 Rêves trahison de la part des amis proches. 28SA, 30C, 04:XX:XX
&99 Rêves sur mensonges et déception. Un enfant a été éloigné sa mère le gavait.
Frissons, pas de chaleur. 16, 12C, 32:XX:XX
&99 Un rêve sur la police, clignotement, détournement, comme dans une
conspiration. 16, 12C, 00:22:00
&99 J' ai rêvé d' une réception où se trouvaient quelques personnes qui n'
étaient pas particulièrement bons amis. Il y avait un homme qui était très
agréable, mais nous avons découvert que c' était un policier. 20, 1M, 11:XX:XX
&99 J' ai rêvé que j' étais chez quelqu'un, mais la raison de m' y trouver
paraissait ambiguë. En parlant à quelqu'un au téléphone, mon hôtesse parla de
moi en m' appelant "Monsieur et Madame qui restent chez moi". J' ai été choqué
car elle n' aurait pas dû mentionner mon nom ni parler de moi comme étant son
ami. En effet, elle a fait de moi deux personnes et pris ses distances en le
faisant. Je suis monté et descendu, à la recherche des toilettes. 11, 30C,
04:XX:XX
&99 J' ai rêvé que, dans un magasin, j' ai déballé une barre de Mars et je l' ai
mangé. Lorsque j' ai voulu payer, on ne m' a pas crû. Ils ont voulu que je paye
pour tous les emballages vides que j' avais dans mes poches. J' ai été
époustouflée par le fait qu' on a refusé de me croire. 16, 12C, 28:XX:XX
#L10 rêves sexuels
&101 Rêves prédominants, qui continuent pendant la plus longue partie de la
nuit. Sexuels; titillants. 5, 30C, 11:XX:XX
&99 Je faisais le ski nautique dans les conditions hasardeuses. J' ai été censée
d' escalader une très haute montagne et un grand bâtiment, ce qui était très
dangereux avec mes skis. Au haut du bâtiment j' ai fait l' amour avec le
moniteur de ski et cela à été difficile, vu que j' ai gardé toujours mes skis.
12, 30C, 01:XX:XX
&99 Le troisième rêve fut très sexuel. Je me trouvais parmi plusieurs personnes
de ma connaissance et nous nous promenions dans un grand bâtiment, genre musée.
Six d' entre nous, nous sommes entrés dans une pièce remplie de viande, de
carcasses, à l' odeur vraiment horrible. Nous y sommes entrés pour avoir des
relations sexuelles, mais cela sentait si mauvais. Moi et un gars, nous sommes
allés dans une autre pièce pour y faire l' amour et, dans cette pièce il y avait
plein de magazines sur le sexe. Un des hommes était vraiment agréable et il m' a
beaucoup plu, mais je ne sais pas qui c' était. 20, 1M, 07:XX:XX
&99 J' ai rêvé qu' un joueur de football, que j' aimais vraiment, embrassa mes
jambes, puis nous avons marché le long d' une rue et je lui disais ce que je
ressentais à cause de la perte de World Cup. Nous avons marché devant quelques
restaurants, vraiment très élégants et nous avons vu les annonces qui y étaient
épinglées et qui parlaient de garçons à vendre. Ces garçons avaient tous une
difformité de quelque sorte et ils étaient réellement mal traités. 20, 1M,
11:XX:XX
&99 Rêve: j' avais un amant, ma peau était lisse et mes yeux bleus. Envie de s'
habiller en bleu et en gris argenté. Je nageais avec les phoques et me sentais
vraiment en rapport avec eux. L' amour sexuel me semblait vraiment trop grossier
et superflu. Au réveil, je me suis sentie belle et réceptive, comme la lune. 16,
12C, 34:XX:XX
#L10 volant dans les airs
&101 Les amis volant lors d' une réception. 28SA, 30C, 06:XX:XX
&99 Volant. 28SA, 30C, 08:XX:XX
&99 Convoquée à New York pour une mission, avec juste 20 minutes pour m' y
rendre. On m' a accordé un sac ultra léger dans un petit Concorde. Pas de
toilettes à bord. J' en ai demandé la raison, et on m' a répondu: "Nous devons
garder l' appareil aussi léger que possible pour pouvoir décoller et arriver
rapidement". 12, 30C, 11:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' avoir essayé d' organiser un vol d' Edinburgh à Londres. Tous
les autres allaient prendre un ascenseur. J' ai pensé que j' allais le faire de
mon propre chef. Heureuse d' être moi-même et indépendante. J' ai volé sans
avion. 16, 12C, 29:XX:XX
&99 J' ai rêvé que j' évitais de passer au-dessus de points électriques de la
Terre. 16, 12C, 13:XX:XX
&99 Rêve que le corps se comportait comme un ballon bondissant dans un espace
extérieur. 16, 12C, 13:XX:XX
#L10 voyage
&101 J' ai rêvé d' avoir eu le choix de voyager en un de deux trains. Dans l' un
se trouvaient tous mes amis et dans l' autre cette vieille femme qui était ma
maîtresse d' école. J' ai tellement voulu être avec elle, que finalement j' ai
réussi de la trouver dans le train et je me suis sentie très heureuse. Le train
qui allait vers cette ville était habituellement rempli surtout par les hommes.
Je me souviens d' avoir été dans ce canal et mon père (mais il ne ressemblait
pas à mon père) se trouvait là, dans l' eau. 20, 1M, XX:XX:XX
&99 Rêves sur les voyages nocturnes. 16, 12C, 31:XX:XX
&99 Rêve sur un voyage en train. En entendant, plutôt qu' en voyant j' ai pu
dire où j' allais. Mon ouïe semblait intensifié pour les choses venant de l'
espace. 16, 12C, 24:XX:XX
&99 Rêve de voyager par le train. 16, 12C, 14:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' un bus qui se renversait. Mon mari et moi, nous frottions ses
parois intérieures pour enlever, avec des brosses, une couche fongueuse qui y
poussait, afin que le bus puisse se remettre en marche. 24SA, 10MMb, 00:XX:XX
&99 De voyages dans la nature, arbres, lacs, amis toujours présents. Besoin de
traverser l' eau, mais ce n' est pas sans danger. Un ami est malmené par un ours
quand il nage dans une rivière. 23SA, 10MMb, 00-04:XX:XX
&99 Rêve que je me trouve sur un carrefour. Je rattrapais une poussette d'
enfant et faillis être renversée par un bus. 16, 12C, 49:XX:XX
&99 Je suis allé rendre visite à ma mère à Sandton Sun, mais on l' a déjà laissé
rentrer à la maison. J' avais la voiture de mon beau-frère et je me faisais du
souci pour aller à la maison, car j' étais consciente d' être en retard de trois
heures au moins. Le rêve était troublant, car il me semblait que je vivais
toujours à la maison avec mes parents, bien que je sois consciente d' avoir
quelque part un mari qui se faisait du souci pour mon retour. J' ai roulé à la
maison en toute vitesse et je me souviens d' être passé par quelques mauvais
endroits. J' ai du m' arrêter à un autre hôtel pour prendre ma soeur et puis
nous n' arrivions pas, toutes les deux, à trouver la voiture. Nous étions très
inquiètes et nous courrions partout en cherchant. Ma soeur est presque tombée
dans une crevasse. 21SA, 3MMB, XX:XX:XX
#L10 ÊTRE perdu
&101 J' ai rêvé que j' avais un faon qui se comportait comme un animal
domestique. Je suis parti en balade avec lui. Brusquement, il alla quelque part
et disparut. Je me suis senti perdu. 15, 12C, 14:XX:XX
&99 Rêves être perdu, essayer d' aller quelque part et ne pas y arriver. 28SA,
30C,:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' avoir marché à la campagne avec un groupe d' amis que je ne
connaissais pas dans ma vie réelle. Nous cherchions un sentier praticable. Les
sentiers ne menaient nulle part, serpentant dans l' herbe verte et traversant
une ligne désaffectée de chemin de fer. Nous montions une colline près des
champs inondés, ce qui les faisait ressembler à des cascades. Nous nous sommes
trouvés dans quelques salons de thé situés aux plusieurs différents niveaux et
qui étaient presque complètement occupés par les hôtes assis à des tables marron
foncé, bien astiquées. Nous avons cherché les outres de notre groupe dont nous
sommes devenus séparés. 11, 30C, 03:XX:XX
&99 Une journée à la plage à garder les petits-enfants, tandis que presque tous
les hommes sont allés à la pêche. A la fin de la journée, j' y suis retournée
pour vérifier si nous n' avons rien laissé, pendant que les autres sont partis
vers les voitures. J' étais en colère lorsque j' ai trouvé les affaires de mon
mari et inquiète de ne pas retrouver le chemin pour rentrer. A leur retour, j'
ai été très irritée contre les hommes. 10, 6C, 49:XX:XX
#L10 invisible
&101 J' ai rêvé que j' étais invisible. 16, 12C, 00:22:00
&99 Rêve sur la protection. Dans une institution, une pièce avec des miroirs à
double face. On veut m' enlever mon bébé. Je me suis sentie calme, car j' ai été
parfaitement tranquille, comme un animal, et invisible. 16, 12C, 30:XX:XX
&99 J' ai rêvé de vieux amis et connaissances. Dans ce rêve je me trouvais dans
une voiture avec quelques vieux amis et j' étais maquillée. J' ai vu mon ami,
décédé plus tôt cette année, qui marchait dans un sens opposé. Pourtant, lui il
ne m' a pas vu, mais il allait voir son frère. 20, 1M, 02:XX:XX
#L10 eau
&101 J' ai rêvé d' avoir eu une grosse carpe dans le bassin de mon jardin qui
était relié à un autre bassin, chez les voisins. J' ai endommagé sa chair et j'
ai pu en voir, dans le bassin, des énormes morceaux roses. J' ai été
désespérément triste à cause de cela et j' ai essayé de l' attraper et de la
bercer dans mes bras. Elle était aussi grande qu' un saumon, avec la chair de la
même couleur. Comme elle était blessée au point de ne pas pouvoir être secourue,
et très malheureuse entre mes mains, je l' ai remis à l' eau et elle est partie
en nageant. Au réveil, je me suis senti assez triste. 11, 30C, 21:XX:XX
&99 Dans un assez grand bateau, sur un lac qui, avec le temps, devint une mer.
Le bateau était en majeure partie bleu, avec un peu de vert et de jaune. Un
homme de certain âge, qui se trouvait au bord et moi-même, nous devions faire
passer les gens d' un côté à une autre douleur (ang. to another pain). Chaque
fois nous emmenions la douleur des gens à un autre endroit. 30SA, 6C, XX:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' avoir été au bord de la mer des kilomètres de plage, portant
une robe noire. Je ressemblais à une couleur noire de minuit. 16, 12C, 28:XX:XX
&99 J' ai rêvé de dessins et de couleurs qui étaient comme huile sur eau. 16,
12C, 00:22:00
&99 J' ai rêvé d' avoir navigué, avec une amie, autour d' une jolie, petite
baie. Je pouvais entendre les clapotis de l' eau et je me sentais content. 11,
30C, 02:XX:XX
&99 J' avais travaillé "quelque part" dans un conseil pour enfants et deux de
mes amis de mes amis qui venaient de se marier ou fiancer allaient se rencontrer
dans quelque endroit de vacances à Vaal Dam. Je les ai suivis après leur départ.
J' ai voyagé par le train. Tout le temps, il y avait des enfants autour de moi.
Je me suis assise dans le train avec les adultes et j' ai mangé de la viande (un
ragoût), la chose que je n' aurais pas mangé normalement. Finalement, nous
sommes arrivés à notre destination. Il y avait une vue magnifique le ciel
semblait infini, de même que la mer, cela ressemblait à la mer. Les arbres
étaient de tous les tons du vert que l' on puisse imaginer, et je me suis
demandé comment le Vaal Dam est devenu si splendide et pourquoi je n' y suis
jamais venue plus tôt. Puis j' ai atterri dans une chambre, avec ces amis et un
enfant. La villa était une belle construction blanche, dominant la mer dans
toute sa splendeur. Les vagues arrivaient avec un fracas, l' eau n' était pas
pacifique. Le petit garçon sauta sur la corniche et semblait marcher sur le mur
de la véranda. J' ai bondi à sa poursuite et pu le sauver, juste à temps!! 22SA,
30C, XX:XX:XX
&99 J' ai rêve d' avoir nagé en remontant une rivière, j' avais les cheveux
longs, comme une ondine. Tous les autres arrivaient par un autre chemin ou
marchaient sur un chemin de pierres, placé à droite. Plus loin je nageais, plus
la rivière devenait progressivement envahie par les herbes aquatiques. 16, 12C,
49:XX:XX
&99 Une grande benne en matière plastique, remplie de gens trempés. 3, 12C,
00:17:00
&99 Alors, j' ai dû quitter la ville pour rentrer à la maison et j' ai dû
revenir à la station, mais tout était couvert par les eaux du canal et mon ex-
ami, qui se trouvait par là, m' a dit que chaque jour il y avait un débordement
et l' eau recouvrait la ville. Personne ne sait quand cela allait arriver de
nouveau, mais l' eau était très sale. 20, 1M, XX:XX:XX
&99 J' ai été dans un magasin d' un club de golf et j' ai aperçu mon neveu qui
m' a paru plus grand que dans la vie. Il me montra un truc à porter par le temps
humide, mais c' était mou et pendouillait sur lui. 12, 30C, 06:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' un lac aux eaux claires et froides comme la glace, puis d' un
chaleureux printemps qui remontait par les fissures de la terre. 32SA, 200C,
XX:XX:XX
&99 Je longe une route sombre et trempée. Brusquement, il y a un tournant serré
avec un escarpement, une vue très sombre, puis j' ai été debout sur la route en
regardant ma voiture. L' aile avant gauche était au-dessus du bord qui
surplombait une magnifique chute d' eau qui sortait en cascades du dessous de ma
voiture; les rochers très longs et très pâles. 30SA, 6M, XX:XX:XX
&99 Tout est très humide, malgré une journée très claire. 30SA, 6M, XX:XX:XX
#L10 cylindres
&101 J' ai rêvé d' un cylindre qui pointait de mon front comme la corne d' une
licorne. 5, 30C, 01:12:50
&99 J' ai rêvé que mes sourcils étaient vraiment tout près de mes yeux et que j'
essayais de le repousser plus haut, mais ils ne voulaient pas bouger et cela me
rendait réellement laide. 20, 1M, 11:XX:XX
&99 J' ai rêvé de cylindres aux bouts fermés. 5, 30C, 04:XX:XX
&99 Rêve d' être enterrée vivante dans un cylindre, où j' étais suspendue, tête
en bas, pendant des semaines et des mois, presque pour toujours. 16, 12C,
48:XX:XX
#L10 VÊTEMENTS
&101 J' ai rêvé de m' être sentie soulagée après que tous mes vêtements aient
été volés avec ma garde-robe. J' avais la chance de tout recommencer avec une
nouvelle image, même si j' ai été préoccupée par la pagaille et les toiles d'
araignée laissées sur place. Ceci montrait où se trouvait ma garde-robe et
voulais dire que j' allais être obligée d' en acheter une autre, exactement de
la même taille pour remplacer l' ancienne. 8, 6C, 11:XX:XX
&99 Rêve d' une magnifique veste que je n' arrêtais pas de regarder, mais il y
avait toujours quelque chose qui m' empêchait de l' essayer. Je me suis sentie
frustrée et confuse.8, 6C, 60:XX:XX
&99 Je bavardais avec les étrangers dans un pub. J' avais vu les enfants
insupportables à l' école et j' étais très contente d' avoir changé de métier.
J' ai accepté, de la part d' une femme rencontrée dans le pub, qu' elle me
reconduise dans une étrange bétonnière qui pour finir, a dû être transportée par
un camion, comme une benne. Je me suis sentie replacée et j' ai été contente de
porter les vêtements lavables.10, 6C, 30:XX:XX
&99 Ma soeur me donna quelques habits de notre mère, en me disant qu' elle était
ma prochaine responsabilité.10, 6C, 36:XX:XX
&99 Je parlais à mon amie qui portait une robe en coton d' un vert-tilleul. Elle
avait l' air joli mais lorsqu'elle est venue plus près de moi, j' ai remarqué
des taches de graisse sur la robe. J' ai été surpris et assez choqué, tellement
c' était inhabituel pour elle. 11, 30C, 12:XX:XX
&99 En faisant les courses j' ai vu une veste de soirée d' un vert vibrant,
lumineux. Elle était très flamboyante.11, 30C, 12:XX:XX
#L10 nourriture
&101 J' ai rêvé de nourriture.16, 12C, 00:22:00
&99 J' ai rêvé que j' avais faim et j' ai vu des crevettes. Elles étaient
toujours en vie et elles me souriaient entre deux goulées d' air. J' avais envie
d' une soupe aux légumes. Les serveuses étaient des étrangères et elles n'
arrivaient pas à me comprendre. Elles ont continué à la garder hors de ma portée
et l' ont portée dans une autre direction. Finalement, je suis allée à la
cuisine et, encore une fois on m' a repoussée en me disant d' aller ailleurs.
16, 12C, 55:XX:XX
&99 Rêve. Un homme, l' air d' un vagabond, persistait à traverser la haie pour
essayer de fracasser les vitres aux fenêtres. Je faisais cuire ensemble du
chocolat et des légumes en sachet. 16, 12C, 57:XX:XX
&99 Rêve d' être une Hongroise toujours affamée. Choquant. (Jeu de mots
intraduisible: Hongroise - Hungarian, affamée - hungry)16, 12C, 61:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' un collègue qui m' a offert à manger, était très gentil et m'
a assuré que j' arriverais à me débrouiller.12, 30C, 05:XX:XX
#L10 divers
&99 David Munde avait une cheville plâtrée, je lui ai demandé s' il faisait l'
épreuve et il m' a lancé un regard.12, 30C, 13:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' avoir eu une très grande envie de déménager dans une maison
plus grande, avec un jardin clos.8, 6C, 30:XX:XX
&99 Un long rêvé embrouillé sur le retour à mon ancienne occupation, qui m' a
laissé triste et troublée. Cela concernait un de mes anciens amis et de la peur
que mes parents puissent nous trouver ensemble.8, 6C, 01:XX:XX
&99 J' ai rêvé de ne pas avoir reconnu mes anciens amis.16, 12C, 14:XX:XX
&99 J' ai rêvé de prendre un remède et d' expérimenter les symptômes qu' il
provoque.5, 30C, 00:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' un ami qui déclara qu' il est devenu séropositif à la suite d'
un rapport avec sa petite amie. Je me suis senti terriblement choqué, aussi bien
dans le rêve qu' après m' être réveillé.11, 30C, 20:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' avoir vomi et excrété en même temps. Très troublant.20, 1M,
04:XX:XX
&99 J' ai rêvé que quelque chose ou quelqu'un s' était attaché à mon dos. Je n'
ai pas pu me tourner assez loin vers arrière pour le voir ou enlever. Je me
sentais saine et sauve, en sécurité, rassurée comme si ma maison y était
attachée. (ang. like a home was attached)16, 12C, 21:XX:XX
&99 Rêve sur la recherche de fournitures correctes. Laquelle aura la structure
convenable? J' en ai trouvé une qui ressemblait à un Yeti mort.16, 12C, 61:XX:XX
&99 J' ai rêvé d' être sortie au milieu de la journée, mais il faisait sombre.
J' ai regardé le ciel et j' ai vu les étoiles, claires et brillantes et plus
semblables aux bijoux que d' habitude. Puis, elles ont, toutes, commencé à
glisser vers l' est où elles ont perdu leur éclat lumineux.16, 12C, 28:XX:XX
&99 Rêve. Je joue aux dominos, attirée par les faces blanches.16, 12C, 12:XX:XX
&99 J' ai rêvé que je descendais mon chemin. J' ai vu la maison avec un cercle
de contrôle anti-feu tout autour. La barrière brûlait sans être détruite et sans
faire mal à personne. C' était une tradition pour marquer le décès de l'
occupant de la maison. J' ai été curieux, car pour moi c' était étrange. J' ai
été invité pour les funérailles d' une personne inconnue, dont le cercueil se
trouvait dans un corbillard tiré par les chevaux. Plus tard, il y avait une
réception qui faisait penser plutôt à un mariage qu' à un enterrement. J' ai vu
des intimes, avec qui je n' ai pas échangé un mot. Les places vides étaient là
pour les amis absents du décédé qui était trop malades pour venir. J' étais
toujours curieux de découvrir l' identité de mon feu voisin. On m' a dit qu' il
s' agissait de Jeremy Bradle (un personnage de la T. V. qui mettait en scène,
aux gens qu' il était en train de filmer, des supercheries très élaborées). J'
ai ri au réveil, à cause de l' identité du mort.11, 30C, 02:XX:XX
&99 J' ai rêvé qu' en faisant mes bagages pour aller en Écosse, j' ai découvert
sur mon front les boutons de la varicelle. (Je l' ai eu à neuf mois.)16, 12C,
41:XX:XX
&99 Rêve. J' ai trouvé au marché un moulage (ang. cast) en acier, une bulle d'
air dans un moule. Je suis revenue pour trouver le moule. (pas de référence)
#L10 GÉNÉRALITÉS
#L10 temps
&735 Au réveil: tête, yeux, nez, bouche, toux, extrémités. (Compilé) pas de
référence
#L10 air
&224 Aggravation par le froid: nez, visage, dents, respiration, toux. (Compilé)
pas de référence
#L10 malaise
&226 Depuis les épreuves je suis mieux à l' air frais, j' ai des coups de
chaleur brûlante, et suis plus maladroite (prédisposée aux accidents).10, 6C,
50:XX:XX
&224 Je marche comme un robot, butant contre les objets. 10, 6C, 00:04:59
&224 Malaisée / maladroite, je me suis cognée le coude en passant par une
porte.10, 6C, 01:07:44
&224 Malaisée / maladroite, suis tombée de plusieurs marches.10, 6C, 06:04:00
#L10 corps
&226 A droite: tête, yeux, oreille, nez, dos, organes féminins, poitrine,
extrémités, peau.
&A gauche: tête, yeux, nez, visage, poitrine, extrémités, peau.
&A gauche puis à droite: tête, yeux, extrémités. (pas de référence)
&224 Symptômes empirent du côté droit.2, 12C, 03:XX:XX
&224 Côté gauche du corps semble situé plus bas que le côté droit.10, 6C,
00:00:02
&224 Symptômes alternent, s' en vont et reviennent.10, 6C, 00:05:05
&224 Quand je nageais, la partie supérieure du corps paraissait légère, la
partie inférieure semblait lourde. Plus tard, j' ai remarqué que le côté droit
du corps était plus bas que le côté gauche.10, 6C, 00:08:45
&224 Le centre de pesanteur du corps bouge d' arrière en avant, juste en dessous
de la taille (de fesses à abdomen).10, 6C, 01:23:00
&224 La forme du corps a changé, ainsi je semble plus étroite du derrière, avec
le diaphragme plus plat.2, 12C, 03:49:45
&224 Une prise de poids régulière.2, 12C, 72:XX:XX
&224 Une lente prise de poids, deux jours avant la pleine lune j' avais gagné 10
- 12 kg et je me suis sentie entièrement enflée. Cela arrivait, que je mange peu
ou beaucoup. Deux jours après la pleine lune j' ai commencé doucement à perdre
du poids. Mon poids est resté normal pendant une dizaine de jours, puis j' ai
commencé à grossir de nouveau. C' était ainsi pendant les six dernières années.
Cela s' est complètement arrêté depuis la prise du remède. (Clinique) pas de
référence
&Cas de Jonathan SHORE
&Femme de 45 ans ? visage large, un peu carré, coiffure commune. Tassée. Pas de
maquillage. Il n' y a aucun effet de nous attirer l' attention. Ce n' est pas
quelqu'un qu' on va prendre dans les bras. Très immobile, méfiante. Le corps ne
bouge pas, seuls les yeux bougent,
&Allergie
&Affections ORL fréquentes
&Souci pour le futur: se retrouver allergique toute sa vie.
&Allergie au lait depuis l' enfance.
&L' idée de Calc surgit, mais ce serait de la chance.
&Désir ++ de chocolat.
&Elle est très gentille mais ne donne pas d' information sur elle-même. Elle met
un écran.
&" sur le questionnaire je ne suis pas sûre d' avoir répondu exactement juste. "
&Elle relit le questionnaire, la forme.
&Donc: méticulosité.
&Elle dirige un institut d' arts martiaux. Ah on comprend pourquoi cette
attitude immobile, forte. Self-contrôle. Elle est entraînée à rester centrée
sans bouger.
&" Je fais de l' exercice mais j' aimerais bien en faire davantage, parce que je
commence à prendre du poids "
&C' est quelqu'un qui fait des plans.
&" J' étais perfectionniste, je veux les choses impeccables. "
&JS C' est quoi être perfectionniste ?
&Patiente: C' est quelqu'un qui essaye d' être parfait.
&Je suis bien toute seule. J' aime mon travail. 10 h par jour.
&Maintenant, je commence à aimer être chez moi. "
&Elle est industrieuse
&Pas aguicheuse. Pas attirée par le sexe.
&P: " La seule chose que je recherche, être sûre que l' argent rentre. C' est
mon souci majeur: payer mes dettes, couvrir mes coûts. J' ai un mari qui gagne
suffisamment, je ne travaille pas pour gagner ma vie. "
&Donc, elle aime son indépendance, ce n' est pas la peur de la pauvreté, l'
illusion qu' elle va mourir de faim;
&" Je n' ai pas fait ça pour faire de l' argent. C' est mon truc à moi, je ne
veux pas que mon mari me sponsorise, donc, stress de payer le loyer".
&Elle veut faire les choses bien.
&Qu' est-ce qui est la chose inhabituelle ici, que vous avez encore jamais vu
dans votre cabinet ?
&Une femme qui dirige une école d' arts martiaux !
&" J' ai toujours eu à l' esprit que j' enseignerai un jour les arts martiaux "
&Qu' est-ce que ça avait de si intéressant ?
&Je ne sais pas; combiner le mental et le physique.
&On voit qu' elle ne voit pas très profond en elle, ce n' est pas une personne
introspective.
&" Plus j' ai vu que je pratiquais ça, plus j' ai vu ce que ça donnait en moi et
mes enfants.
&J' étais vraiment attirée vers ça.
&Elle fait un karaté japonais très précis et très énergique
&" il faut être très précis, très codifié ".
&Elle a un diplôme d' architecture d' intérieur. Dans l' art, elle a choisi l'
architecture d' intérieur.
&J S: " Qu' est-ce qui est si intéressant dans l' architecture d' intérieur ?
&Malade: " l' espace, l' organisation des choses dans l' espace. C' est pas
tellement différent des arts martiaux, on s' organise dans l' espace. Je n' ai
jamais été intéressée par l' aspect de self-défense. Ça a quelque chose de
spirituel. Je ne sais pas. "
&Elle n' est pas métaphysique, elle est plantée au sol, mais il y a une
recherche de faire un peu mieux que la vie quotidienne.
&JS: " Devoir faire les choses justes, c' est ça votre problème ? "
&Patiente: " C' est vrai que c' est ça qui m' attire dans les arts martiaux, qui
est intéressant. J' essaye de faire vraiment bien ce que je fais quoi que je
fasse ".
&Elle reste dans sa tête, pas dans les émotions.
&JS: " Si vous n' avez pas d' argent, qu' est-ce qui arrive ?
&P: ce n' est pas la fin du monde.
&JS: Il n' y a pas d' argent.
&P: Il faudrait que je ferme l' école.
&JS: Vous vous sentirez comment ?
&P: Très mal
&JS: Très mal, ça fait comment ?
&P: Peut-être pas tellement mal pour moi-même mais ma responsabilité pour les
étudiants "
&Elle pleure
&P: " ça, c' est bizarre, ça m' est arrivé une fois en pensant que je devais
lâcher mes étudiants,
&Si je ne peux assurer, je perds les élèves;
&JS: Il y a quoi de si grave à perdre les élèves ?
&P: ça, ça serait dur "
&Elle pleure
&P: " C' est parce que je les laisserais tomber.
&JS: Qu' est-ce que ça fait de laisser tomber les gens ?
&P: tristesse, déception. On les met en situation d' échec. On se met soi-même
en échec "
&Elle a besoin d' un remède minéral, terre à terre, carrée, pas d' énergie
sexuelle, pas de séduction.
&Le plus inusuel, c' est ce qui a à faire avec les arts martiaux: dure, forte,
pas cruelle, organisée dans des formes et des plans.
&Souci principal: responsabilité.
&Elle n' a pas un ego énorme; Son objectif: atteindre une certain niveau.
&Sa quête spirituelle: faire les choses de manière correcte.
&Adamas
&guérison.
&La caractéristique de la substance est la dureté. Le diamant est fait de
charbon compressé à l' extrême et la structure est très pressée..
&Notes de Marie Luc Fayeton
#R Aethusa cynapium
#L10 VERMEULEN
&Caractéristiques.- Les symptômes caractéristiques sont surtout en relation avec
le cerveau et le système nerveux, et les troubles gastro-intestinaux. Angoisse,
pleurs, et expression de malaise et de mécontentement, conduit à ce remède plus
fréquemment dans les maladies des enfants, pendant la dentition, les maladies
estivales, quand, avec la diarrhée, il y a incapacité marquée à digérer le lait,
et une pauvre circulation. Les symptômes surviennent avec violence. La violence
est un des key-notes de son action. Violent: le vomissement, les convulsions,
les douleurs, le délire. D' un autre côté il y a une profonde prostration et de
la stupeur, et un manque de réaction, même un mutisme. L' esprit et le corps
deviennent faibles. Lorsque la maladie progresse le patient devient de plus en
plus « retiré » dans son état, et plus incliné à pleurer. Dans les spasmes
épileptiformes, les pouces sont serrés, la face devient rouge, les yeux sont
tournés vers le bas, les pupilles dilatées et le regard fixe, de l' écume à la
bouche. Le patient ne peut pas se tenir debout, s' asseoir droit ou tenir sa
tête droite. Faible, nerveux, prostré par du surmenage. Gâteux. Douleurs
fulgurantes. Les parties semblent vissées ensemble. Bébés qui sont nourris de
manière incorrecte. Les enfants à qui manque le pouvoir de tenir leur tête
droite, sans trouble particulier, parfois ils ne peuvent même pas se tenir ou
porter aucun poids sur leurs membres. Prostration et somnolence. Les enfants qui
tombent malades par temps très chaud et présentent un trouble du cerveau, l'
estomac refuse d' agir, tout ce qui rentre dans l' estomac passe au travers du
tube digestif ou bien remonte. Douleurs fulgurantes. Comme si la tête, la face
et les mains étaient gonflées, < après s' être lavé, > en entrant dans la
chambre. Comme une bande autour de la tête et du thorax.
&Mental.- Agitation, anxiété, pleurs. Inconscient, délirant. Incapacité à
penser, à fixer son attention; par surmenage d' étude. Fatigue cérébrale.
Idiotie pouvant alterner avec fureur et irritabilité. Pleureur; < quand la
maladie progresse. Veut sauter du lit ou par la fenêtre. Peur bleue devant un
examen par simple sentiment d' incapacité. Peur avant de dormir, de fermer les
yeux par crainte de ne plus jamais s' éveiller. Délire, > par la transpiration.
Illusions; s' imagine qu' elle est elle-même perdue au réveil; d' animaux; les
personnes sont des rats, des souris, des insectes, etc.; voit des chats; voit
des chiens; voit des rats; irritabilité, pendant la céphalée. Stupéfaction
pendant le vertige. Se sent différent des autres gens; vit dans son propre monde
sentimental. Aime les animaux, parle aux animaux, les recherche avec une passion
qui n' est pas naturelle. Réservé. ne se sent pas relié aux autres gens. Les
émotions sont fortes mais il les garde à l' intérieur, sans qu' il y ait une
cause claire ou une expérience traumatique. Amour pour les animaux plus fort que
pour les humains, à cause de l' idée que la communication interpersonnelle
risque d' échouer. Personnes réservées avec émotions fortes à l' intérieur;
solitaires. Peur de la narcose. Grande tristesse quand il est seul. Irritabilité
spécialement dans l' après-midi et à l' air libre. Morosité, et sensation de
lourdeur dans le front, et chaleur dans la tête. Incapable de lire après un
surmenage des facultés mentales. Après avoir parlé en société tous les symptômes
disparaissent.
&Trad: Dr. B. Mascret.
#R Arsenicum bromatum
&Ars-br
#L9 Texte
&ARSENICUM BROMATUM VERMEULEN
&ƒ Caractéristiques: S' est avéré être un grand remède anti-psorique et anti-
syphilitique.
&Eruptions herpétiques, excroissances syphilitiques, tumeurs glandulaires et
indurations, carcinomes, ataxie locomotrice, et affections intermittentes
rebelles, et diabètes sont tous influencés de façon importante par cette
préparation.
&ƒ Face: ƒ Acné rosacé , et papules violettes sur le nez (violent) ?; agg au
printemps. ƒ Acné chez les jeunes.
#R Arsenicum iodatum
&Ars-i
&Introduction
&Iodure d' arsenic. As I3. Trituration.
&Clinique
&--ƒAcné rosacée. Anévrisme. Angine de poitrine . Tumeur du sein. Bronchite.
ƒCancer. Catarrhe. Consomption. Débilité. Hydropisie. Épithélioma. Gastrite.
Rhume des foins. ƒ Affections du coeur. Hydrothorax. Laryngite. Leucémie.
Lichen. Affections du foie. Affections des poumons. Rougeole. Otorrhée.ƒ
Pneumonie. Rhumatisme. Ophtalmie scrofuleuse.ƒ Syphilis.
&Caractéristiques
&--Ce remède fut à l' origine utilisé par H. Nankivell, sur une base analogique,
dans des cas de phtisie. Il y avait eu une courte expérimentation autonome, et
les symptômes observés chez les patients ont accru la pathogénésie. Les
modalités semblent plus proche de celles d' Arsen. que de celles de ƒIod .: agg
par le vent froid; amél par la chaleur. Grand affaissement de la force vitale.
agg par n' importe quel effort.
&C' est un remède de large rayon d' action et de grand pouvoir. Etats
inflammatoires chroniques des poumons et des bronches, avec abondante
expectoration, jaune-verdâtre, semblable à du pu et respiration courte qui sont
particulièrement soulagés par elles. Kent observa dans une expérimentation faite
par lui-même qu' un écoulement jaune épais ressemblant à du miel est
caractéristique, et il soigna avec un cas de maladie des os du nez, avec
faiblesse intellectuelle, chez une jeune fille, en étant guidé par le symptôme:
" Ecoulement excoriant, épais, et jaune. ". Il y eut aussi une grande
amélioration de l' état mental. Pour Hale les key-notes du remède sont: Le
caractère corrosif particulier et persistant de tous les écoulements. Il est
indiqué dans le rhume des foins, dans l' otorrhée, et dans la leucorrhée, avec
écoulement fétide et corrosif, et dans la diarrhée où les évacuation " échaudent
". Il a été utilisé avec succès sur des tumeurs, y compris des épithéliomas. L.
B. Wells guérit un cas de tumeur axillaire gauche chez une dame de 49 ans. Une
glande de la taille d' un oeuf de poule, exsudant un liquide qui forma une
croûte dure et brune. La tumeur était douloureuse et très sensible. Le sein
gauche hypertrophié, induré et très sensible à la pression. Il y avait aussi une
leucorrhée jaune, sanguinolente, irritante, avec tuméfaction des lèvres (Hale).
Dans de nombreux cas de coeur affaibli j' ai trouvé qu' Ars. iod. donnait un
succès éclatant, plus particulièrement quand cela était associé avec des états
pulmonaires chroniques. Beaucoup d' affections de la peau ont été guéries par
lui; particulièrement les éruptions sèches, squameuses, brûlantes et
démangeantes, comme le psoriasis, tinea, l' impétigo, le pityriasis. La diathèse
consomptive est en elle-même une forte indication pour le remède.
&Durant l' épidémie de grippe dans ce pays Ars.iod. fut spécifique pour les "
yeux rouges ", la forme qu' elle prit parmi les chevaux, mais il ne fut pas
trouvé d' une utilité aussi générale parmi les patients humains.
&Ars. iod. a une action prononcée sur l' estomac, et quand il est donné en
basses dilution il doit l' être après les aliments, si des symptômes
désagréables sont à éviter. Chez un patient il y avait de la nausée
immédiatement après chaque dose. Chez un autre il y eu une aggravation de la
douleur qu' il avait à l' épigastre, et vomissement une heure après manger. Un
observateur rapporta dans le Lancet ce qui suit: " En premier l' appétit est
augmenté, mais après l' avoir pris pendant dix ou douze jours une douleur est
ressentie à l' épigastre, avec soif, état de sécheresse de la gorge, légère
fièvre, et parfois diarrhée et ténesme; la peau devient également sèche, et la
quantité d' urine est augmentée considérablement. Si cela est poursuivi le
système nerveux devient extrêmement irritable, et de l' insomnie survient. ".
Chez différentes personnes ayant pris de basses dilution j' ai observé des maux
de têtes confirmant ceux de l' expérimentation. Avec la 3ème centésimale une
femme éprouva ceci: " Mal de tête violent, sourd, lourd, au dessus de la racine
du nez, comme si elle allait en devenir stupide ". Elle n' avait jamais rien eu
de tel auparavant. Avec la 1ère centésimale un homme eut " un lourd mal de tête,
à travers le front, comme s' il avait envie d' aller dormir; si faible qu' il ne
pouvait que difficilement bouger.". Tout cessa quand il eut interrompu le
médicament. Des douleurs rhumatismales vagabondes furent ressenties par un
expérimentateur. Grand affaiblissement de la vitalité. Paralysie.
&Relations
&--Comparer: Bacil.; dans les écoulements âcres, Nit. ac?, Ailanth., Arum,
Arsen. metal. et ses sels. ƒUtile après : Sulph. dans la phtisie pulmonaire, et
après Conium dans les grosseurs sensibles des seins. ƒAntidote : Bry. soulage
les douleurs et le pyrosis. ƒComplémentaire : Pho.
&Suite de l' étude (mal de tête).
&Psychisme
&--Irritabilité.--Incapable d' étudier...ƒ(La suite est identique à ALLEN et
HERING...)
#R Baptisia tinctoria
&Bapt
#L9 Texte
&BAPTISIA TINCTORIA et INDIGO TINCTORIA
#L9 Texte
&Comparaisons botaniques Dr FLOUR Agnès
#L10 BAPTISIA TINCTORIA
&Famille: Fabacées (= Légumineuses); sous-famille: Faboidées (Papilionacées)
&Plante pérenne qui pousse en Amérique du nord (moitié est).
&Il existe plus de 15 espèces de Baptisia aux USA; heureusement, leurs aspects
présentent souvent quelques différences assez nettes (couleur des fleurs...) qui
aident à leur identification. (toutefois, elles restent si proches qu' elles
peuvent s' hybrider entre elles. C' est avec les Baptisia que les botanistes ont
pour la première fois démontré que des hybrides difficilement identifiables
pouvaient être distingués par l' étude chimique du contenu de leurs feuilles).
&Il faut également éviter les confusions avec les espèces du genre Sophora,
Faboidées qui existent aussi aux USA (centre-ouest). D' après les spécialistes,
le seul Sophora utilisé en teinturerie est Sophora japonica (arbre).
&B. tinctoria pousse dans les champs, clairières et terrains secs ++ (il aime
aussi les champs brûlés)
&Plante haute de 90 cm, à feuilles composées tri-foliolées et dépourvues de
stipules.
&Elle fleurit de Mai à Septembre: fleurs jaunes de 1 cm groupées en racèmes
terminaux; fleur de type Papilionacées: un étendard, 2 ailes et une carène /
fleur cyclique zygomorphe, monocarpellée, ayant 5 sépales et 5 pétales,
bisexuée, et 10 étamines libres (séparées les unes des autres).
&Fruit: courte gousse arrondie, terminée en pointe recourbée.
&Plusieurs espèces du genre Baptisia contiennent un colorant bleu qui devient
notable en automne lors du dessèchement de la plante. Elles ont été utilisées
jadis comme succédané de basse qualité du véritable indigo (Indigofera
tinctoria), d' où leur autre nom de 'false indigo'. Quant à Baptisia tinctoria
il est aussi appelé 'wild indigo'.
&En fait, son utilisation en teinturerie a été abandonnée car ses propriétés
tinctoriales sont très inférieures à ses propriétés médicinales traditionnelles
(mais attention: plante toxique à hautes doses).
#R Indigo tinctoria
&Famille: Fabacées (= Légumineuses); sous-famille: Faboidées (Papilionacées)
&Il existe des centaines d' espèces d' Indigofera (Asie, Afrique, Guatemala...)
toutes tropicales. Mais seulement 5 ou 6 espèces sont cultivées et utilisées
pour leur colorant bleu: l' indigo.
&Le plus recherché est Indigofera tinctoria, surtout en provenance de Java, du
Bengale...
&I. tinctoria pousse spontanément au bord des rivières ou des routes à condition
qu' il ne s' agisse pas de zones inondables ou subissant de trop fortes pluies.
Il supporte la moyenne montagne (jusqu'à 800 m).
&Plante haute de 60 cm à 1 m qui est recouverte de poils soyeux sauf sur les
fruits et la face supérieure des feuilles.
&Les feuilles sont en position alterne et pourvues de stipules. Elles sont
composées mais ne ressemblent pas à celles de Baptisia: elles ont 7 à 13
folioles en position opposée (feuille dite imparipennée).
&Ses fleurs sont petites (5 mm), rose-violacé. (C' est Indigofera coerulea, une
des autres espèces exploitées pour l' indigo, qui a les fleurs jaunes). Les
fleurs sont groupées en racèmes en position axillaire (à l' aisselle des
feuilles). Elles ont 10 étamines soudées au niveau de leur filet. Le reste est
identique à toutes les fleurs de type Papilionacées.
&Fruit: gousse cylindrique presque droite, de plus de 2 cm de long et contenant
8 à 12 graines.
&A l' inverse de Baptisia, il semble que les propriétés tinctoriales d' I.
tinctoria soient très supérieures à ses propriétés médicinales (en phytothérapie
traditionnelle).
&L' indigo est un colorant bleu extrait des feuilles et tiges des indigotiers
(on peut aussi l' extraire d' autres plantes: le pastel [Isatis tinctoria], la
renouée des teinturiers
&Polygonum tinctorium...)
&L' indican
&indoxyle-_- D-glucoside est le précurseur contenu dans la plante: par
hydrolyse, il se décompose en sucre et indoxyle incolore. Le groupement de deux
molécules d' indoxyle en présence de l' oxygène de l' air, aboutit à l'
indigotine, colorant remarquablement stable à la lumière.
&Depuis un siècle, il s' agit surtout d' indigotine de synthèse.
#R Brassica napus oleifera
&HUILE DE COLZA
&Substance
&Le nom de Brassica vient du mot latin "Rupum", qui signifie navet. Il est
apparenté à la moutarde, au chou, et ? (cale). L' huile de colza a des origines
indéterminées, mais qui sont mentionnées comme étant le plus probablement
eurasiennes (Scarisbrick and Daniels, 1986). Quelques indices nous permettent de
suggérer qu' on l' utilisait pour les lampes à huile déjà en 2000 avant J. C. en
Inde, en Chine, et au Japon. Il semble que sa culture en Europe ait commencé au
XIIIe siècle. L' huile de colza était la plus importante des huiles pour lampes
en Europe du Nord au Moyen-Âge. A partir du XIXe siècle et par la suite, son
usage a diminué du fait de l' importation coloniale d' autres graines oléifères,
et de l' emploi de combustibles fossiles (huile minérale) à sa place pour l'
éclairage et la lubrification. La baisse a continué jusque dans les années 40,
date depuis laquelle l' intensification de sa culture a été prolifique. En 1986
c' était la troisième des productions arables les plus répandues (après le blé
et l' orge) en Angleterre. Elle a reçu de fortes subventions de la CEE pour
arriver à ce stade. Le coût de production est relativement faible, le rendement
élevé, et ça pousse dans de multiples conditions différentes.
&D' autres caractéristiques spécifiques de la plante sont le haut taux d' acide
erucic, qui la rend très hydrofuge, et le taux élevé de glucosinolates de la
farine pour le bétail. Ces deux traits ont conduit les gens à s' interroger sur
son usage comme aliment. Il y a environ vingt ans, le haut niveau d' acide
erucic était jugé cancérigène, et on l' a interdit comme denrée alimentaire pour
les hommes aux USA et en Europe jusqu'à ce que de nouvelles espèces furent
produites avec un faible taux d' acide erucic. Il a été dit que l' important
taux de glucosinolates avait un effet négatif sur les animaux monogastriques,
aussi est-il principalement donné en nourriture aux bovins. C' est alors peut-
être ironique qu' approximativement 80% de la récolte de cette graine
oléagineuse soit utilisée pour produire de l' huile de cuisine et de la
margarine.
&Ses fleurs d' un jaune vif éclosent en mai-juin, puis elles se dessèchent et
brunissent. Quand on le broie, il exhale des fumées très fortement toxiques de
composantes sulfuriques. (Raffineries John Seaton, Hull). Brassica (?=mapus) est
dérivé des (?=campestries) et en est très proche sur le plan botanique.
&La relation de Brassica avec le rhume des foins et l' asthme a suscité un grand
intérêt ces dernières années, et il est effectivement utilisé isopathiquement de
cette façon à l' heure actuelle. L' objectif du proving cette fois-ci est de
commencer à établir les propriétés les plus caractéristiques et spécifiques de
la substance ou, comme dirait Hahnemann, ses propriétés internes hautement
distinctives (Par. 199a).
&Sources
&Oil seed rape, Scarisbrick and Daniels, 1986
&Oil seed crops, Weiss, 1983
&"Natural History Programme", Radio 4, Juin 1991
&John L. Seaton Refiners, Hull, 1991
&Dictionary of Practical Materia Medica, J. H. Clarke
&Organon of Medecine Hahnemann, 1842 (Kunzli et. al. translation).
&Toxicologie
&L' huile de colza (Brassica napus) est considérée comme un produit rentable
avec de nombreuses utilisations potentielles. Ces dernières comprennent les
lubrifiants industriels, les encres d' imprimerie, un produit de remplacement du
diesel pour les tracteurs, l' industrie cosmétique, et comme un milieu de
culture pour l' industrie pharmaceutique. Son usage le plus courant est dans la
production d' huiles comestibles pour la cuisine et de margarine.
&Le Dictionary of Materia Medica Pura de Clarke contient un résumé des effets
toxiques "... tiré de l' expérience de la famine en Irlande, durant laquelle
elle fut librement consommée."
&Les effets toxiques de cette plante et de ses dérivés ont été expérimentés avec
force en mai 1981, lors de l' apparition en Espagne d' une maladie épidémique
jusque-là inconnue.
&Cela se caractérisait d' une manière prédominante par des oedèmes pulmonaires
non-cardiaques, de l' urticaire, des myalgies, de l' éosinophilie, des
contractures articulaires, de la sclérodermie, un syndrome sec, de la
polynévrite, et de l' hypertension pulmonaire.
&En l' espace de quelques mois, 19.748 personnes ont développé la maladie, et
457 en sont mortes. Le commencement de la maladie était lié à l' absorption d'
huile de cuisine vendue en gros. Une fois l' huile toxique retirée du marché, il
y a eu une diminution significative de la manifestation de la maladie. Les
troubles ont ensuite été identifiés comme le Syndrome d' Huile Toxique.
&De nombreuses recherches ont été effectuées sur les divers aspects de la
plante, incluant ses propriétés physiologiques et biochimiques. Cependant le
plus pertinent dans ce rapport est le pléthore de recherches qui entoure le
syndrome d' huile toxique.
&Les références les plus complètes de la recherche littéraire que nous avons
faite furent les suivantes: "Toxic Oil Syndrome: A Long-Term Follow-up" par
Alonso-Ruiz, et al., dans le Journal of Medecine (USA) et "WHO Meeting Report on
Toxic Oil Syndrome" par R. Philen cité dans Seminars in Arthriiis and Rheumatism
(USA).
&Symptômes particuliers
&Mental: Irritabilité, anxiété, dépression, affliction, troubles de la mémoire.
&Tête: alopécie.
&Vision: xérophtalmie.
&Gorge: dysphagie.
&Visage: oedème, sclérodermie.
&Yeux: syndrome sec ("larmoiement réduit ou nul avec sécheresse conséquente et
inflammation de la conjonctive. Le syndrome sec est l' apparition de ce symptôme
en l' absence de polyarthrite rhumatoïde." O. E. D.)
&Respiration: dyspnée, à l' effort, défaillante.
&Thorax: oedème, restriction des parois thoraciques, douleur, pneumonie,
hypertension pulmonaire.
&Toux: improductive.
&Dos: marqué d' oedème.
&Abdomen: hypertrophie du foie, hypertrophie de la rate, maladie hépatique.
&Organes génitaux féminins: aménorrhée passagère.
&Peau: rash, éruption maculopapulaire, sclérodermie, hyperesthésie,
hypoesthésie, sensibilité, prurit, atrophie, hyperpigmentation, oedème grêlé.
&Extrémités: myalgie, douleur chronique, contractures des articulations, main
resserrée (?), mains, pieds, génu-flexum, pieds équins, maladie de Raynaud,
crampes musculaires, maladie qui ronge les muscles, arthrite, arthralgie, perte
des réflexes, faiblesse, engourdissement, Syndrome du canal carpien,
sensibilité.
&Sommeil: troubles, insomnie.
&Généralités: épuisement, perte des forces, maladie qui ronge, perte de poids
extrême, jaunisse.
#L10 PHARMACIE
&La teinture utilisée a été faite à partir de la tige, des feuilles, et des
fleurs de la plante considérée comme Brassica Campestris. Brassica Campestris
est l' espèce primaire de l' huile de colza. La plante a été cueillie en fleurs.
On en a fait une teinture mère d' une force de 1 sur 10. Les dilutions
subséquentes, jusqu'à 200c, ont été préparées à l' éthanol à 90% par la méthode
traditionnelle Hahnemannienne de la fiole unique.
&Psychisme
#L10 PROVING
&1) Sentiment général d' attitude distante.
&08, 6C,04:12:30
&2) Sentiment d' attitude distante toujours présent, sentiment d' être séparé
des autres moins perceptible en compagnie des enfants.
&08, 6C, 05:00:00
&3) Je me sens pris de vertige; ne me sens pas en contact avec le sol; j' ai
trébuché plusieurs fois.
&08, 6C, 01:23:30
&4) Se sent toujours sous l' influence de la drogue (planant ?), mais centré,
plus perceptible en restant assis sans bouger.
&08, 6C, 03:03:00
&5) J' étais sorti derrière où une échelle se trouvait posée contre le mur, et
j' y suis monté. Je ne grimpe jamais aux échelles habituellement, j' ai gravi
trois barreaux en tremblant, mais je voulais monter pour voir ce que je pouvais
voir (les environs).
&02, 30C, 00:00:00
&6) Je me suis retrouvé utilisant l' expression "incohérent" en conversation et
en pensée.
&02, 30C, 08:00:00
&7) Deux fois cette semaine j' ai eu la vue bouchée par quelqu'un qui s' est
assis en face de moi, chaque fois j' ai dû me déplacer deux fois.
&06, 30C, 04:00:00
&8) Sentiment d' une catastrophe imminente, et toujours incapable de se
concentrer.
&03, 6C, 00:08:00
&9) Je me sens très calme et détendu.
&08, 6C, 01:11:30
&10) Un manque de pensées très agréable; trouve que c' est plus difficile de s'
appliquer au travail qu' il fait. Très difficile de décrire la sensation,
incapable de trouver les mots justes, peine à expliquer les choses.
&08, 6C, 02:03:00
&11) Je commence à me sentir un peu dépressif; je ne suis décidément pas d'
humeur sociable, désire rester tranquille, en écoutant peut-être de la musique
classique, Bach, Chopin, quelque chose de bien calme, et pas Beethoven.
&08, 6C, 05:08:30
&12) J' ai appelé une amie qui était occupée à préparer des funérailles. Me suis
senti rejeté qu' elle n' ait pas le temps de parler avec moi; je me disais dans
ma tête "ne sois pas stupide", mais mes yeux se remplissaient de larmes, et mon
tout petit coeur s' est senti très peu aimé.
&03, 6C, 00:06:30
&13) Ma femme était très émue quand elle me dit qu' elle serait plus heureuse si
je la laissais, néanmoins ma réaction était très inopportune. Je ne fus pas
émotionnellement touché. Au travail, aussi, un ami me demanda si tout allait
bien pour moi parce qu' il pensait que je n' avais pas été tout à fait bien dans
mon assiette récemment. Le proving a été généralement pour moi plaisant, et ça
me démoralisait de me retrouver seul avec moi-même, un peu comme quand on s' en
va en vacances et qu' on. rentre dans une maison en désordre, et qu' on a plein
de choses à faire. La femme de l' expérimentateur a dit qu' il avait été
insupportable toute cette semaine, "lointain et pas du tout avec nous." C' était
sa tendance de toute façon, mais ça a été amplifié.
&08, 6C, 10:00:00
&14) Très irritable sans cause, hargneux avec les enfants sans raison; apathie,
ne peut pas se donner la peine de faire quoique ce soit; agité, avec des tics,
ne peut pas se décider pour quoi que ce soit.
&03, 6C, 00:04:00
&15) Sensation de "laissez moi seul" si John ou les enfants arrivaient.
&03, 66C, 00:06:30
&16) Préfère être silencieux, ne pas parler. J' aurais bien des choses à dire,
mais qui veut vraiment écouter ?°. 08, 6C, 05:00:0
#L10 SOMMEIL
&151) La première heure du sommeil fut pleine de réveils.
&Tout me réveillait. Normalement je dors malgré tout.
&09, 30C, 00:16:00
&152) S' éveilla au milieu d' un rêve anxieux troublant.
&09, 30C, 055:00:00 17) Mes rêves sont moins confus et plus facilement
remémorés.
&06, 30C, XX:XX:XX
#L10 RÊVES
&18) Rêve rapide et anxieux - changeant et variant constamment; différentes
personnes et différents endroits.
&09, 30C, 07:00:00
&19) Rêve au sujet de neige, et au réveil trouva qu' il avait neigé et était
excité de cela.
&09, 30, 19:00:00
&20) Rêve que mon fils a été chez le dentiste et avait six plombages et j' étais
très bouleversée et je tempêtais parce qu' il n' avait pas eu de plombages
blancs. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi il s' était laissé mettre ces
plombages en mercure.
&06, 30C, 05:00:00
&21) Je rentrais chez moi et trouvais que ma fille et une femme (non reconnue)
vivant ici avaient rasé toute la chevelure de mon fils. Il avait cinq ans (en
réalité il en a vingt). Je devins bouleversée tellement elles étaient
désinvoltes de ce qu' elles avaient fait. Je m' en allais seule et m' assis sur
les escaliers et pleurai et pleurai. Ma fille voulait emprunter de l' argent et
elle tint à me le demander, mais je n' ai pas voulu lui en donner.
&06, 30C, 12:00:00
&22) Rêve d' avoir laissé un bébé dans une voiture à l' entrée d' une gare pour
prendre une carte d' abonnement. Je me trouvais en train de descendre plusieurs
niveaux avec des escalators inhabituels et fis ce que je voulais. Puis je sentis
un besoin de retourner vers le bébé. C' était difficile de remonter et quand j'
arrivais au sommet, j' étais à une mauvaise place et la sortie était bouchée. Je
descendis et remontais à plusieurs reprises et ne trouvai pas encore la sortie.
Je me sentis folle d' inquiétude au sujet du bébé et me souvins de l' avoir
laissé parce que j' étais irritée avec lui. Je me sentis épuisée dans le rêve,
mais pas au réveil.
&06, 30C, 20:00:00
&23) Rêve d' une campagne à ondulations de faible altitude. Je voulais être sur
la colline assez haute pour regarder à l' entour. J' avais fait un rêve
similaire quelque jours auparavant mais je m' en souvenais juste maintenant. Sur
une nappe de pique-nique avec quelques amis, nous glissions en douceur vers le
sommet de la colline. Plutôt escarpée mais dès que j' ai atteint le sommet je
pus voir les environs. C' était fantastique.
&02, 30C, 18:00:00
&24) Je m' éveillais de nouveau à 1 h 20 et rêvais au sujet de morceaux de
troncs d' arbre et de branches qui volaient alentour.
&06, 30C, 03:17:00
&25) Rêve au sujet d' un homme inconnu; nous nous frappions violemment l' un l'
autre avec des chaises. Il y avait agression, mais pas d' anxiété ni de peur.
&02, 30C, 17:00:00
&26) Rêve sexuel.
&09, 30C, 15:00:00
#L10 GÉNÉRALITÉS
&27) Désir très intense d' air frais.
&09, 30C, 12:00:00
&28) Plus sensible au froid aujourd'hui. Plus agité que d' habitude.
&09, 30C, 04:00:00
&29) Plus sensible au froid en général..
&09, 30C, 07:00:00
&30) Se sentait généralement chaud bien que le temps soit très froid et qu'
habituellement je sois affecté par le froid.
&08, 6C, 03:09:30
&31) Très chaud et en sueur sous les vêtements spécialement entre les fesses et
l' aine et dans le bas du dos.
&09, 30C, 18:00:00
&32) Lorsque je deviens trop affamé, en retard d' une heure pour manger, cela me
rend d' habitude malade, mais aujourd'hui cela ne le fit pas.
&09, 3C, 02:00:00
&33) Se sent fatigué, épuisé, avec fort désir de s' allonger. Mais dès que je
commençais à mettre de l' ordre dans mon travail j' avais plein d' énergie pour
le faire.
&08, 6C, 03:11:00
#L10 VERTIGE
&34) Un léger vertige ou sensation d' étourdissement dans la partie supérieure
gauche de la tête dans les 3à secondes qui ont suivi la prise du remède, puis
une sensation de pression dans l' aire frontale et derrière les yeux, plus du
côté gauche que du côté droit.
&01, 6C, 00:00:30
&35) Commença à se sentir pris de vertige; sensation autour du sommet de la
tête, sensation de mouvement dans l' espace autour de la tête.
&08, 66C, 01:11:30
&36) Sensation d' être pris de vertige; je ne sentais pas de contact avec le
sol. J' ai trébuché à plusieurs reprises.
&08, 6C, 01:23:30
&37) Toujours la sensation d' être sous l' influence d' une drogue (spaced out)
mais centré, plus net quand je suis assis tranquille.
&08, 6C, 03:03:00
&38) Après le coryza légère désorientation de la balance de l' équilibre dans la
tête, pire en se baissant, pire dans les yeux, pire à l' oeil gauche.
Étourdissement. Sent comme si les alentours bougeaient.
&09, 30C,25:00:00
#L10 TÊTE
&39) Le sommet de ma tête est chaud allant vers le très chaud.
&08, 6C, 01:11:30
&40) Je sentis ma tête réellement froide par l' air provenant de la fenêtre au
point que je la fermais.
&09, 30C, 00:16:00
&41) Tête plus sensible au froid aujourd'hui.
&09, 30C, 04:00:00
&42) Sensation de flou (fuzzy) congestionne occasionnellement derrière mes yeux
et le front. (Vieux symptôme chronique qui s' intensifie).
&09, 30C, 01:00:00
&43) Pression floue ("fuzzy pressure"), avec congestion comme une assiette ou
une étoffe, ou une bande à travers ma tête d' un côté à l' autre rejoignant les
deux aires susmentionnées. Je peux la sentir, au vertex, dans la région
temporale, derrière mes yeux, > par le grattage, > par la pression..
&09, 30C, 03:22:00
&44) flou ("Fuzziness") derrière les yeux > par la pression des yeux.
&09, 30c, 04:00:00
&45) flou dans l' occiput et derrière l' oeil gauche, > en fermant l' oeil
gauche.
&09, 30C, 19:00:00
&46) Douleur sourde à la base de l' arrière de la tête soulagée en la bougeant.
&08, 6C, 02:21:30
&47) S' éveilla le matin avec une douleur battante légère et une douleur sourde
dans la tempe gauche.
&06, 30C, 00:23:40
&48) A eu une douleur sourde dans la tempe gauche depuis 6 h jusqu'à maintenant,
mieux en milieu de matinée.
&06, 30C, 14:22:40
&49) Douleur montant de mon nez, la narine droite, jusqu'au dessus du sommet de
ma tête, redescendant dans mon cou, s' étendant à mon épaule droite. Céphalée
sourde et congestive.
&02, 30C, 04:03:30
&50) Douleur sourde, creusante dans la tempe gauche.
&06, 30C, 02:01:40
&51) Douleur creusante dans la tempe droite.
&06, 30C, 14:12:40
&52) Douleur creusante, brève, soudaine, au sommet du côté droit de la tête avec
tension douloureuse dans le côté gauche du cou, mieux au milieu de la matinée.
&06, 30C, 15:01:10
&53) Une douleur pressive à l' arrière de la tête et plus du côté droit, se
développe graduellement aux environs de 22 h..
&08, 6C, 04:02:00
&54) Une sensation de pression vers l' intérieur dans les deux régions
temporales à travers tout le jour, comme une tige de 2 pouces tendue dans le
sens de la longueur (?), pire du côté droit.
&09, 30C, 01:00:00
&55) Une douleur aiguë allant et venant sur le côté droit de la tête, sur la
moitié de l' os pariétal.
&09, 30C, 00:08:00
&56) Douleur aiguë à la tempe gauche.
&09, 30C, 13:00:00
&57) Sentit une douleur aiguë au-dessus du sourcil gauche et une douleur sourde
dans les globes oculaires au même moment qu' un gaz abdominal avec la sensation
d' une selle relâchée.
&06, 30c, 07:18:00
&58) Tension à l' arrière de la tête s' étendant au cou.
&08, 6C, 04:12:30
#L10 YEUX
&59) Je m' éveillais le matin avec un écoulement jaune dans le canthus interne
de mes yeux et mes cils étaient collés ensemble, brièvement.
&06, 30C, 10:00:00
&60) Flou ("Fuzziness") dans l' occiput et derrière l' oeil gauche, fermer l'
oeil gauche améliore.
&09, 30C, 05:00:00
&61) Yeux larmoyants.
&01, 6C, 01:00:00
&62) Sensation de pression derrière les yeux, pire à gauche.
&01, 6C, 00: 00: 01
&63) Globe oculaire droit douloureux.
&02, 30C, 04:07:30
&64) Sensation douloureuse dans et sous l' oeil gauche.
&01, 6C, 00:00:14
&65) Je sentis une douleur sourde dans les globes oculaires avec une douleur
aiguë brève au-dessus du sourcil gauche.
&06, 30C, 07:18:00
&66) Je m' éveillais la nuit avec un endolorissement sec à l' intérieur des
paupières supérieures. Je sentis que j' avais besoin de redresser les paupières
pour arrêter une sensation de piqûre. C' était inconfortable et meurtrissant.
&06, 30C, 10:00:00
&67) Après avoir frotté l' oeil gauche, il piqua fortement pendant 5 à 10
minutes.
&01, 6C, 00:12:00
&68) Une douleur piquante à l' intérieur de mon oeil droit avec un vaisseau
éclaté. (Retour d' un vieux symptôme).
&06, 30C, 12:14:00
&69) Nombreuses saccades dans l' oeil droit, de temps à autres chaque jour. Pire
par la traction de la paupière. (Retour de vieux symptôme, pire).
&06, 30C, 06:00:00
#L10 OREILLES
&70) Sent comme si une douleur d' oreille était entrain de se former, peu
spécifique, pendant deux jours.
&02, 30C, 04:00:00
#L10 NEZ
&71) Ecoulement aqueux léger le matin.
&01, 6C, 00:124:00
&72) Nez bouché, aggravé en se mouchant, mais pas d' écoulement. Ca continue le
jour suivant.
&09, 30C, 00:11:30
&73) Obstruction nasale, se moucher n' > pas et l' air frais n' améliore pas
comme il le fait d' habitude.
&09, 30C, 03:00:00
&74) Nez bouché, un peu de sang dans mon catarrhe. Je suis conscient de l'
âpreté à vif à l' intérieur de mon nez.
&09, 30C, 15:00:00
&75) Eternuements et catarrhe tout le jour. A pris froid, ce n' est pas
habituel, articulations douloureuses. Coryza. Cela continua jusqu'au jour 24.
&09, 30C, 19:00:00
&76) L' odorat est faible tout le jour, diminué. Je reniflais les enfants, et
alors que je me détournais il y eut une odeur affreuse, comme de la crotte de
chien. Cela continua toute la semaine.
&09, 30C, 06:00:00
#L10 FACE
&77) Sensation légèrement brûlante de la moitié inférieure de la face.
&02, 30C, 06:00:00
&78) Face nettement très chaude dans le lit la nuit dernière.
&02, 30C, 07:00:00
&79) La face sentie comme si j' avais été au soleil; cela commença précisément
aux joues tout autour du menton.
&02, 30C, 08:00:00
&80) Face brûlante toute la nuit.
&02, 30C, 19:00:00
&81) Léger flash sur la face.
&08, 6C, 01:11:30
&82) Bien que ne s' étant pas encore lavé ce matin froid la face était un peu
rouge.
&09, 6C, 02:21:30
&83) Face nettement toute rouge.
&08, 6C, 05:00:00
#L10 BOUCHE
&84) Quand un granule de la seconde dose fut sous ma langue, j' eus une
sensation d' agrandissement dans la bouche comme s' il y avait une surface de
grande dilatation sous ma langue. Comme en soufflant dans une trompette. J' ai
eu cette sensation en ostéopathie crânienne deux semaines auparavant. Alors que
je me concentrais sur la sensation elle disparut.
&09, 30C, 00:07:00
&85) La bouche et les lèvres se gonflent plus pendant le chant.
&09, 30C, 03:08:30
&86) Les papilles sont augmentées, gonflées blanches, réellement sensibles. Une
douleur aiguë en coup de poignard sur le côté droit à 1 pouce en arrière du bout
au bord, pire au toucher. Ca recommence le jour suivant, mais les papilles sont
plus blanches et plus intense (la sensibilité?). Douleurs aiguës occasionnelles
sur la langue et au scrotum, pas en même temps.
&09, 30C, 12:00:00
&87) Sensation de moiteur dans la bouche et salive visqueuse.
&09, 30C, 03:00:00
&88) Moiteur sèche (?) de la bouche tout le jour. Langue chargée, pâle avec
marque des dents.
&09, 30C, 05:00:00
&89) Douleur indéfinie dans les molaires arrières du haut et du bas du côté
droit, et dans le maxillaire précisément devant l' oreille.
&02, 30C, 09:00:00
&90) Sens du goût peu développé.
&09, 30C, 06:00:00
#L10 GORGE
&91) Sensation de quelque chose qui chatouille dans ma gorge autour de l'
épiglotte, mieux en avalant, en se nettoyant ou par les petites gorgées. Pas un
morceau mais peut-être du mucus ou un liquide.
&09, 30C, 03:12:00
&92) Une sensation acide à l' arrière de la gorge avec les renvois.
&09, 30C, 15:00:00
&93) Sensation de "à-vif" à l' arrière de la gorge - arrière-gorge.
&09, 30C, 20:00:00
&94) Douleur de meurtrissure.
&09, 30C, 20:00:00
#L10 ESTOMAC
&95) Mange plus, un peu et souvent.
&09, 30C, 07:00:00
&96) Doit manger toutes les deux ou trois heures pour arrêter la sensation d'
une concentration qui baisse et qui se relâche.
&09, 30C, 10:00:00
&97) Désire manger.
&09, 30C, 15:00:00
&98) Je n' ai aucun désir pour la nourriture très chaude et épicée que j' ai d'
habitude.
&08, 6C, 07:00:00
&99) Désir de bière froide.
&09, 30C, 17:00:00
&100) Désir de boissons froides.
&09, 30C, 18:00:00
&101) Assoiffé de boissons très chaudes.
&09, 30C, 19:00:00
&102) Manger un petit peu me gonfle et réduit mon souffle.
&09, 30C, 15:00:00
&103) Eructations.
&09, 30C, 15:00:00
&104) Sensation très légère de nausée, transitoire.
&01, 6C, 00:00:03
&105) A minuit j' eus une douleur comme une aiguille sous les côtes gauches dans
la région de l' estomac.
&06, 30c, 00:15:440
&106) Soif augmentée.
&09, 30C, 03:00:00
#L10 RECTUM
&107) Habituellement je fais une selle le matin, mais ces deux derniers jours ça
a été plus tard dans la journée, après 17 h.
&08, 6C, 05:02:30
&108) Pas de selle de toute la journée.
&08, 6C, 05:02:30
&109) Les intestins sont très ralentis, vraiment paresseux. Était dans un train
tout le jour.
&09, 30C, 05:09:50
&110) Selle lourde difficile. Lente à passer. Sensation d' évacuation incomplète
et de nouveau au jour 9.
&09, 30C, 06:09:50
&111) Gaz immondes et nauséabonds dans la soirée.
&06, 30C, 12:00:00
&112) Sensation de meurtrissure piquante et cuisante dans l' anus après la
selle.
&08, 6C, 02/21/30
&113) Anus très douloureux après la selle. Douleur piquante - enfonçante pendant
sept minutes après la selle.
&08, 6C, 04:11:30
#L10 SELLES
&114) Selle changeante.
&09, 30C, 09:00:00
&115) Selle molle brun léger pendant trois jours entre 13 h et 15 h.
Partiellement digéré seulement le premier jour. Cela continua pendant trois
jours.
&06, 30C, 02:00:00
&116) Selle poisseuse (était dans un train tout le jour). Ceci continua pendant
neuf jours.
&09, 30C, 05:09:50
&Organes génitaux mâles
&117) Douleur piquante - enfonçante soudaine, aiguë dans le scrotum en arrière,
vers l' anus. Éruption rouge, légère, prurigineuse.
&09, 30C, 12:00:00
&118) Douleurs aiguës occasionnelles à la langue et au scrotum, bien que pas en
même temps.
&09, 30C, 13:00:00
&119) Appétit sexuel augmenté.
&09, 30C, 14:00:00
&120) Le sexe est plutôt à l' honneur ces deux ou trois jours derniers sur mon
agenda. Cela ne me ressemble pas de m' occuper à me retourner pour regarder les
femmes.
&09, 30C, 18:00:00
&Organes génitaux féminins
&121) Leucorrhée jaune, persistante, pâle qui semble humide et est pire le soir.
&06, 3C, 06:00:00
&122) Règles en avance d' une semaine; claires pendant deux jours; un jour rien;
claires encore deux jours.
&03, 6C, 13:00:00
&123) Au lit, vers 1 h du matin, j' ai eu une douleur aiguë soudaine sur le côté
gauche du vagin.
&06, 30C, 12:16:40
&124) Le matin, douleur aiguë dans le pubis pendant qu' elle est assise.
&06, 30C, 36:00:00
&LARYNX ET TRACHÉE
&125) J' avais un chat dans ma gorge et j' ai du clarifier beaucoup ma gorge.
Voix enrouée pendant une demi heure ou plus, mieux par des petites gorgées.
&09, 30C, 03:10:3
#L10 RESPIRATION
&126) Léger manque de souffle anxieux en pensant aux choses qui doivent être
faites. Vieux symptôme chronique. Concomitant avec une respiration
superficielle.
&09, 30C, 00:04:55
&127) Anxiété dans la respiration, oppression pire par la respiration profonde.
&09, 30C, 00:07:00
&128) J' ai noté que ma respiration a été plus superficielle et plus rapide.
&08, 6C, 03:14:00
&129) Respiration rapide, superficielle, provenant d' une plénitude dans l'
estomac.
&09, 30C, 15:00:00
&130) Sensation de manquer d' air à partir de 8 h 30 dorénavant, avec
découragement et manque d' espoir.
&09, 30C, 03:08:30
&131) Veux juste remplir d' air mon thorax. Ceci continua pendant quelques
jours.
&09, 30C, 13:00:00
&132) Soufflait de longues expirations (soupirs) souvent, pendant plusieurs
jours. Cela s' en alla puis revint au jour 12.
&09, 30C, 03:08:30
&133) Soupirs avec respiration réduite, difficile.
&09, 30C, 15:00:00
#L10 THORAX
&134) Sensation de pression dans la partie thoracique inférieure droite, de la
taille d' une balle de tennis.
&06, 30C, 01:18:40
&135) Dans l' après-midi, tout en marchant, j' eus une sensation de poids à la
base du sternum comme si mon coeur était trop lourd, avec un désir de respirer
profondément.
&06, 30C, 33:00:00
&136) Je veux juste remplir mon thorax d' air.
&06, 30C, 13:00:00
&COU ET DOS
&137) Une douleur de contusion à environ 1" derrière le lobe occipital.
&02, 30C, 02:00:00
&138) Endroit douloureux légèrement surélevé, comme un petit ganglion gonflé de
3/4" de diamètre.
&02, 30C, 03:00:00
&138) La douleur diminue
&022, 30C, 07:00:00
&139) A 14 h, je me sentis raide dans le côté du cou, incapable de l' incliner à
droite parce que je sentais comme s' il allait se casser ou se bloquer. Tension
dans le cou spécialement du côté gauche. (Retour de vieux symptôme.)
&06, 30C, 24:00:00
#L10 EXTRÉMITÉS
&140) Pieds froids et moites tout le jour, spécialement entre les orteils. Ils
ne sentent pas. S' asseoir les rend plus froids et plus moites.
&09, 30C, 00:09:00
&141) Crampes dans les orteils du pied gauche en allant au lit. (Retour de vieux
symptôme.)
&06, 30C, 12:00:00
&142) Prurit des avant-bras et du dos des mains avec une sensation d'
engourdissement. Désire se gratter l' avant-bras droit et la main et l'
auriculaire. Couleur rosâtre de la peau du dos de la main droite et des doigts.
&09, 30C, 03:03:00
&143) Douleur. Douleur dans les articulations par le froid.
&09, 30C, 10:00:00
&144) Index droit endolori sur le côté de l' ongle comme un ongle incarné d' un
orteil.
&09, 30C, 04:00:00
&145) Je m' éveillais avec une douleur profonde dans la hanche droite s'
étendant à l' aine droite, durant un jour et demi, < en étant assis.
&06, 30C, 30:00:00
&146) Directions des douleurs des bras
&1. Du petit doigt vers le haut, à l' extérieur du bras jusqu'à l' épaule.
&2. Du médius le long du dos de la main jusqu'au coude.
&3. Du médius le long de la paume de la main jusqu'au creux du coude.
&02, 30C, 14:00:00
&147) La nuit au lit, directions des douleurs dans les jambes
&1. A partir du gros orteil, extension à la cheville interne et vers le haut, à
la face interne de la jambe jusqu'au genou.
&2. A partir du petit orteil le long de la face externe du pied et vers le haut
la face postérieure de la jambe jusqu'au genou.
&02, 30C, 14:00:00
&148) Douleur de crampe dans le mollet droit en montant les escaliers, pendant
une minute.
&09, 30C, 03:00:00
&149) Douleur aiguë dans le gros orteil en marchant < par le mouvement vers l'
avant.
&06, 30C, 19:00:00
&150) Une sorte de tremblement interne dans mes mains comme s' il y avait
quelque énergie à l' intérieur d' eux (avec une respiration superficielle).
&09, 30C, 01:18:00
#L10 TRANSPIRATION
&153) Sueur froide pendant le sommeil.
&09, 30C, 01:17:00
&154) Pas de transpiration (inhabituel) sauf des pieds.
&09, 30C, 03:00:00
#L10 PEAU
&155) Se sent plus sec que d' habitude. Je remarquai que mes doigts n' étaient
pas du tout collants entre eux comme ils le sont d' habitude..
&08, 6C, 06:13:30
&156) Irritation - prurit partout désir de se gratter pire au soleil. Se tenait
à l' intérieur.
&03, 6C, 00:04:00
&157) Polype sur le côté droit de la gorge à l' extérieur qui devint très
prurigineux, tourna au noir et tomba.
&09, 30C, 09:00:00
&Trad: B. Mascret
#R Chocolate
&Choc
#L9 Texte
#L10 CHOCOLAT
&Jeremy Sherr Paris Septembre 2000
&Proving au chocolat dans la salle
&Toujours les même symptômes et les mêmes thèmes.
&Excitation puis somnolence.
&Certains restent un peu planants
&Video sur la dépendance du chocolat
&Sentiment de bonheur
&" Après m' être bien gavé, c' est comme un orgasme ".
&Le premier symptôme, c' est le rire, mais il est particulier. D' abord l'
excitation puis la somnolence
&Le remède chocolat
&Le chocolat contient de la caféine et de la théobromine dont on peut devenir
dépendant. C' est un stimulant.
&Le chocolat contient un peu de cafard à l' intérieur.
&Les gens disent que ça les remplit, comme s' ils avaient une sensation de vide
que le chocolat soulageait.
&C' est nourrissant d' aliment mais aussi d' amour.
&Dans les désirs alimentaires, le chocolat, c' est 80%, et la plupart du temps
ce sont des femmes, quand le mari ou l' amant est parti, ou quand il revient,
avant ou pendant les règles.
&Certains disent que c' est le magnésium dont on a besoin avant les règles.
Aussi la phénylamine qui est produit quand les gens tombent amoureux.
&Chocolat est en connexion avec l' amour et avec l' allaitement. Il concerne le
coeur. C' est un remède très hormonal
&Toutes les publicités du chocolat sont à base romantique.
&Il font dans la bouche à la température du corps.
&Les gens ont raconté que lorsqu'ils avaient des enfants en bas âge au sein,
elles avaient envie de manger du chocolat.
&Une enfant accro au chocolat protégeait sans cesse les seins de sa mère.
&Cette sensation de bonheur comme si on était un enfant uni au sein, et on s'
endort; comme Opium.
&Le chocolat vous rend aussi très somnolent.
&Chez les personnes qui adorent le chocolat, il y a le désir de le cacher, comme
un petit animal cache la nourriture dans son terrier. " ça, c' est mon chocolat
à moi, je ne veux pas que les autres l' aient. "
&Alors que l' accro à l' héroïne cache sa drogue comme un criminel
&Le chocolat est originaire d' Amérique du sud. Les feuilles de chocolat était
utilisées comme monnaie d' échange. Quand les espagnols sont arrivés, ils on
découvert l' or, le chocolat, et la syphilis.
&Le chocolat a une action sur le coeur et sur les seins. C' est un symbole d'
amour. Le chocolat produit des crises cardiaques chez les chiens.
&Enfants hyper actifs comme des animaux en cage. Ils ont l' impression de
grimper au mur.
&Dans ce remède il y a une énergie extrêmement forte qui se dégage.
&J' ai une expérimentatrice magique qui fait des provings très riches pour
toutes les substances qu' on lui donne. Elle s'est sentie devenir un hérisson.
Elle tombait amoureuse des tapis. Elle avait le sentiment que la chose
primordiale était de rechercher la nourriture. Elle furetait dans la poubelle,
dans les buissons. Elle ne voulait que de la nourriture naturelle, baies surtout
rouges, sauterelles et limaces. Elle a envie de les sentir vivante dans sa
bouche alors qu' elle est végétarienne.
&Elle s' est senti comme un petit animal, avec l' envie d' être libre de toutes
les anxiétés humaines, juste dormir et manger; c' était assez extraordinaire de
la voir; elle pouvait sentir n' importe quelle odeur à 50 mètres; elle a
ressenti durant le proving une répulsion pour ses enfants: " ils peuvent partir,
mon mari peut s' en occuper ". Pourtant habituellement, elle s' occupe beaucoup
des enfants. Elle est partie 3 jours de la maison; toutefois elle se sentait l'
obligation de nourrir le bébé au sein.
&C' est fréquent dans chocolat: grand amour pour le bébé nourri au sein, mais
les autres peuvent partir.
&Je n' ai pas compris pendant très longtemps cette histoire de hérisson. J' ai
fait une recherche sur le nourrisson. Le hérisson a une gentille petite figure.
Beaucoup d' enfants ont des peluches hérisson.
&Le hérisson nourrit ses petits pendant 3 semaines. Au bout de trois semaines,
la mère se roule en boule, et s' ils essayent de rentrer, ils se font piquer
méchamment, alors ils partent. Le hérisson n' a pas d' ennemis naturels, à cause
de leurs piquants. Le seul ennemi, les voitures, c' est à dire l' homme. Les
petits vont dans la forêt, et ce n' est pas un problème; s' ils voient la mère,
c' est comme s' ils ne la connaissaient pas.
&Ce que la mère veut dans chocolat, c' est d' être heureuse et sans problème.
Ces femmes qui consomment du chocolat sont coincées à la maison avec les
enfants.
&Il y a deux côté chez la mère; le côté doux et gentil, et le côté piquant qui
commence à la racine des cheveux. L' endroit où le cerveau des mammifères se
développe.
&Un chocolat canadien s' appelle hérisson.
&Plusieurs pubs de chocolat montrent des hérissons.
&Le principal remède confondu avec chocolat est Sepia. Sepia a également ce
grand désir de chocolat, avec carc, phos,
&Sepia a le même symptôme d' aversion pour ses enfants mais cela provient d' une
sensation de vide intérieur. Ce thème du vide est le thème principal de Sepia.
C' est de l' indifférence;
&Chocolat aime les enfants mais ne veut pas s' en occuper, et c' est la même
chose pour le mari.
&Les animaux n' ont aucun besoin de maintenir leurs enfants au nid. La seule
espèce qui garde les enfants à la maison sont les humains.
&Avant, on laissait les enfants libres vers 5 ou 6 ans. Maintenant, on les garde
très longtemps, aussi c' est une remède du 20 ème siècle
&Le remède qui a tendance a garder les enfants à la campagne dans la sécurité,
peur de la ville,des accidents, des voitures.
&Les enfants carc ont tendance à rester à la maison jusqu'à 45 ans.
&La pathologie du cancer se caractérise par le manque de différenciation, Carc
est comme un être humain qui a perdu toute sa personnalité, qui adopte la
personnalité de l' entourage.Il faut être politiquement correct; c' est une
maladie cancéreuse, ce désir de vouloir que tout le monde soit pareil;
monoculture. Comme le riz en chine, le maïs aux Etats-Unis.
&Les carc ont perdu leur instinct et leur intuition animale. On a tous besoin d'
avoir un animal en nous, un tigre, en chien, mais en s' humanisant, nous perdons
la capacité de vivre nos rêves, pour faire un good boy: tout marche bien à l'
école, tout est bien rangé dans leur chambre, tout roule parfaitement, une
longue domination parentale, douce et subtile, tout est bien gentil,
politiquement correcte. C' est pour ça qu' on trouve dans ce remède une grande
sympathie pour les animaux, ce sont des gens trop civilisés qui ont perdu leur
animalité.
&On a deux aspects dans chocolat: L' hypercivilisé; le dégustateur de chocolat
dans la vidéo disait: " c' est comme d' aller de Parcifal au fantôme de l' opéra
". C' est hautement cérébral. Mais l' autre versant de chocolat, c' est l'
animal sauvage. Ils ont le désir de couper leurs cheveux très courts et en
brosse, comme un hérisson. Une femme disait " quand je veux pas d' homme, que j'
ai fini avec un copain, je me coupe les cheveux en brosse "
&Une personne a ressenti que son cortex cérébral était en train d' être épluché
comme un oignon.
&Opposition entre le désir de Carc pour le chocolat et Tarentula, l' animal
sauvage.
&Quelqu'un a dit: si je pouvais être un animal et un humain en même temps
&Magnésium aussi c' est la relation mère enfant ou l' enfant qui a perdu ses
parents
&Phosphorus a aussi une aversion forte pour les enfants
&Chocolat, c' est la mère qui allaite trop, ou qui ne veut pas allaiter, mais le
moment où l' allaitement cesse, c' est le point ou le hérisson se met en boule,
c' est le point crucial pour chocolat.. Le bébé qui ne va vraiment pas bien
depuis que l' allaitement est arrêté, ou la mère qui rejette ses enfants.
&Cas clinique
&Migraines terribles, affections pulmonaires
&Déteste vivre en ville, veut vivre à la campagne, seule avec ma famille,
personne d' autre; les enfants sont la chose la plus importante; je suis
inflexible là-dessus, c' est la chose que je ne veux pas perdre. Je suis la plus
heureuse des femmes quand je suis toute seule avec ma famille. Enfant j' étais
très solitaire, j' ai été élevée par une nurse, c' est terrible ces enfants des
rues. Ma fille a été nourrie au sein très longtemps, elle ne voulait pas le
lâcher, elle voulait tout le temps voir mon sein.
&Ma céphalée est aggravée par le stress.
&Mon mari, j' ai l' impression que je suis sa mère, et qu' il va lui arriver
quelque chose si je ne m' en occupe pas.
&On voit donc les deux côtés: la mère tout le temps en train de nourrir, et d'
autre côté les enfants isolés dans la ville
&Chocolat.
&Elle a été malade 4 jours, elle avait très froid et se sentait humide. D'
anciens souvenirs ont resurgi.
&Puis elle a été très bien et son discours a changé
&" J' ai décidé que je ne voulais pas vivre dans une vieille maison de campagne,
solitaire et isolée, je veux vivre dans une maison moderne. Maintenant j' ai
choisi une belle maison en ville et je suis très contente d' y être, je suis
plus stressée. Je suis beaucoup plus facile à vivre. J' ai beaucoup plus d'
intérêt pour mon mari. J' aime toujours ma famille, mais je comprends qu' il
faut que je leur laisse de l' espace et que je les lâche.
&A partir de notes de ML Fayeton
&Commentaires
&Jeremy Sherr voit bien chocolat comme nous: la tension entre l' animal sauvage
et l' homme civilisé. Masi a vu l' envie de l' infaillibilité de l' instinct de
l' animal. J Sherr ajoute un aspect que nous n' avions pas vu où cette
problématique se projette: la maternité.
&l'animal a terminé sa mission au sevrage, la mère humaine élève l' enfant en
éduquant son esprit durant de longues années. Avec un aspect particulier, celui
du hérisson (le hérisson des pubs de chocolat !) qui sèvre brutalement les
petits en se mettant en boule, tous piquants dehors et ne les reconnaît plus.
&ML Fayeton
#R Clematis erecta
&Clem
#L9 Texte
&Expérimentation de Clematis, Randall Neustaedter, C. A. (in Reference Works E)
&Kent, dans ses Conférences sur la Matière Médicale, commence la discussion sur
Clematis avec cette déclaration, "Clematis a été seulement expérimenté
partiellement, et en conséquence il s' applique seulement à un petit nombre de
conditions..." De même, Richard Hughes affirme, "Nous n' avons pas encore
approfondi les vertus de Clematis, ni classé ce remède dans sa sphère d' action
définie " C' est pour cela que nous avons choisi Clematis parmi les remèdes qui
avaient besoin de ré-expérimentation.
&----
&Les expérimentations précédentes indiquent que Clematis affecte premièrement la
tête, l' urètre et les organes génitaux mâles, les canaux lymphatiques et les
domaines mentaux/émotionnels. De façon assez intéressante, l' expérimentation
décrit dans ce compte rendu a vérifié et étendu les symptômes émotionnels,
mentaux et généraux du remède, mais n' inclut pas de symptôme urogénital
communément associé à Clematis. C' est surprenant car Clematis est
habituellement considéré dans un cas seulement quand certains symptômes
physiques sont présents, comme les gonflements inguinaux ou les éruptions
cutanées vésiculaires et herpétiques. Les auteurs de Materia medica dans le
passé ont mentionné des symptômes émotionnels de Clematis, mais ceux-ci n' ont
jamais été spécialement importants dans la prescription du remède.
&Kent exprime seulement ce qui suit pour dire ses symptômes de l' émotionnel
&"Il a peur d' être seul, cependant il redoute la compagnie. Il redoute la
nécessité d' avoir de la compagnie, et il semble que l' atmosphère est plein de
choses effrayantes et affligeantes qui le tracassent. Cela le déprime."
&Les expérimentations ont cependant des états mentaux/émotionnels signifiants
qui ne sont pas notés habituellement. L' extrait suivant est tiré de l'
expérimentation dramatique du Dr. Gruenberg qui a pris deux doses of Clematis.
Il a développé ce tableau symptomatique quatre jours après sa deuxième dose.
&"Grande irascibilité, de mauvaise humeur, aversion pour tout le monde; il évite
toute société, mais redoute d' être seul; aversion à parler, abattement, las de
la vie, pensées constantes de mort, peur, et cependant impatient du repos de la
mort. Puis anxiété, humeur larmoyante, nostalgie de la maison et de sa famille,
enfin pleurs abondants et violent tremblement du corps pendant une heure, suivi
par une prostration complète."
&Les expérimentations expriment l' irritabilité, l' épuisement, insomnie et
dépression. Plusieurs expérimentateurs ont expérimenté une gaieté initiale et
une humeur enjouée suivie de confusion, dépression, lourdeur et intoxication.
Ces symptômes étaient de nouveau manifestés dans cette expérimentation. Les
états émotionnels de ces expérimentateurs étaient en accords et importants. Il
est intéressant de noter le nombre des différents thèmes éparpillés à travers
les symptômes émotionnels et intellectuels, représentant les différents
expérimentateurs.
&La méthode suivie pour conduire cette expérimentation était décrite dans l'
article précédent. Un protocole en double-aveugle était suivi par vingt-huit
expérimentateurs qui participaient. Clematis Erecta était donné soit en
dynamisation: 30c ou 200c. Plusieurs expérimentateurs ont développé des
symptômes marqués et mirent fin à leur médication plus tôt. Leurs symptômes sont
inclus dessous. Le schéma se conforme au format de la MATERIA medica développée
par T. F. Allen dans son Encyclopédie. Le schéma entier est laissé intact dans
cet article pour montrer les parties anatomiques dans lesquelles aucun symptôme
n' est apparu. Encore une fois il est intéressant de remarquer qu' aucun
symptôme n' a été développé dans les organes sexuels que ce soit les
expérimentateurs femmes ou les hommes, en dépit du fait que certains
expérimentateurs étaient hautement sensibles au remède.
&Si le lecteur compare les symptômes de l' expérimentation classés ici, à ceux
qui sont cités chez Allen, plusieurs similarités seront notées. Le tumulte
émotionnel est assez prédominant avec frustration, insécurité, irritabilité et
désespoir. La pensée confuse et brumeuse avec étourdissement et défaut de
mémoire sont aussi parallèles. Les symptômes de la tête sont marqués dans les
deux lots d' expérimentations, avec une douleur frontale et orbitale pressive et
aiguë qui prédomine. Les symptômes de la tête sont améliorés au grand air comme
les symptômes généraux. La nausée et la douleur épigastrique sont plus
prévalentes dans cette expérimentation que dans les autres. Les symptômes
caractéristiques de gonflement inguinaux et de douleur sont absents, à l'
exception d' un seul cas de douleur chez un expérimentateur. Quoique plus de
femmes que d' hommes étaient sensibles au remède, aucune d' elles n' a développé
de symptômes des organes reproductifs. Et finalement, ces expérimentations
confirment la nature chaude de ce remède, avec amélioration par le grand air
frais. Chaque expérimentation considérée seule donne seulement une image
partielle du remède, mais prises ensembles dans le corps de symptômes décrits
ailleurs cette nouvelle série de symptômes élargit notre compréhension d' un
remède fascinant.
&Je vais clore cette discussion avec la note finale dans le journal de l' un des
expérimentateurs et mentionner au passage le très dur travail mis en oeuvre par
les vingt-huit étudiants en médecine bien occupés et la diligence des
coordinateurs d' expérimentation qui ont fait l' édition et aidé à organiser les
notes suivantes.
&"J' étais tellement déçu (frustrated) quand j' étais sous l' effet de ce
remède. J' étais tellement heureux d' en sortir et me sentais tellement mieux de
ne pas continuer mon journal."
#L10 EXPÉRIMENTATEURS
&1. C. B. homme de 27ans, 30C;
&2. C. G. homme de 28 ans, 30C;
&3. J. B. homme de 29 ans, 30C;
&4. M. S. femme de 26ans, 30C;
&5. K. K. femme de 32 ans, 30C;
&6. D. S. femme de 25 ans, 200C;
&7. M. C. femme de 30 ans, 30C;
&8. R. H. femme de 27 ans, 30C;
&9. V. F. femme de 25 ans, 30C.
&Notes de l' expérimentation
&I. Mental
&A. Émotionnel.
&Les émotions semblent arrêtées et je me sens très inquiet, chagrin (trouble)
relatif à mon entourage (surroundings). Sentiment d' insécurité plusieurs fois
par moments et suis devenu alors tout à fait réfléchi; retiré (2e jour)1.
&Pris d' une très mauvaise humeur cet après-midi entre 15-19 h, je me sentis
brouillé avec les choses (I felt at odds with things) et un peu querelleur (4e
jour)1.
&Facilement émotionné et excitable (jour 6)3. Irritable, déprimé, anxieux, et
légèrement désespéré, pire en ruminant dessus (jour 4)3.
&Irritable, ne veux pas être ennuyé, ne veux pas que les gens soient trop près.
(jour 6)3.
&Irritable par une fatigabilité et un épuisement continuels (jour 16)7.
&Maussade et de mauvaise humeur. Je me sens saturée (fed up: j' en ai marre)
avec ça tout le jour (jour 11)4.
&Impatiente et intolérante. Je deviens déçue (frustrated) avec tout le monde. Je
me sens impulsive et réactive (reactive), disant des choses sans les penser. J'
écoute ce que je viens de dire et ça ne me ressemble pas.(I listen to what I
have said et it doesn't sound like me); ça sonne arrogant (et même combatif à ce
qu' on m' a dit) (even militant, I was told). Sensation d' être bousculée
(rushed feeling). J' ai tellement à faire, je ne peux pas tout faire. Je me
sentais tout près de pleurer. Tellement de tension que je ne n' arrive pas à
faire quelque chose. Irritable et facilement emportée. Je ne me sens pas d'
humeur à relever les obstacles, j' avance simplement au milieu laborieusement.
J' aimerais juste oublier toute chose (jour 6)4.
&Beaucoup d' impatience et de colère quand on me bouscule; j' étais sortie de la
maison et j' avais oublié quelque chose et je revins en colère. (jour 1)9.
&Explosif, hyper réactif, confus et furieux quand mon entourage était
sarcastique à mon sujet (when my behavior was pointed out to me) (jour 20)3.
&Une incroyable vague de colère montait contre ma compagne de chambre à propos
du désordre; angoisse irrésistible de ne pas retenir une colère refoulée. (jour
7)6.
&En colère de ce que les symptômes de l' expérimentation ne s' en iront pas. Je
ne suis pas heureux, je n' ai pas d' énergie, je suis paresseux et ne veux pas
étudier. Je me sens misérable.
&Je sens que je dors trop, je me sens confus, et j' ai subi cela pendant presque
trois semaines, (jour 26)3.
&Sensation paranoïaque, rien ne l' améliorait et rien que l' attention la
rendait pire (jour 5)1.
&Je pensais que j' étais persécuté et sans raison. Je me sentais abandonné (jour
4)3.
&Peur que ça n' aille pas bien dans mon travail, je ne me sens pas à la hauteur.
Ma famille me manque et je me sens prêt à pleurer (jour 10)3.
&Déprimé, pleure, nostalgie de la maison, sensation d' oppression; débordé par
une émotion d' amour, d' empathie, de frustration, je ne peux pas dire ce que je
ressens. Je ne me sens pas concentré (flou) (unfocused) et je parle de choses
qui n' ont pas d' importance ou sans rapport. (jour 10)3.
&Je sens comme s' il n' y a pas d' espoir, et comme si les choses ne vont pas
joliment du tout. C' est affligeant (distressing) de se sentir désespérément
sans espoir sans raison (jour 11)3.
&Je riais in petto (chuckled) de penser que ça serait drôle de commettre un
suicide sous l' effet du remède; cette pensée m' effrayait bien un peu; elle s'
en alla et une note douce la remplaça (jour 7)6.
&Je me sens plutôt maniaco-dépressive; une minute je suis aux petits soins pour
quelque chose de totalement insignifiant et la minute suivante je reçois la
perspicacité et la reconnaissance., (jour 7)6.
&J' ai commencé à me sentir très triste et seule, et principalement je m'
apitoie sur moi-même et me sens impuissante (jour 10)4.
&Très déçue (frustrated) pendant le cours, et par conséquent j' ai quitté le
cours et j' ai pleuré. (jour 8)4.
&Je me sens anxieuse et les larmes aux yeux; la plus petite chose semble me
déprimer (jour 12)8.
&Sur le point de pleurer en décrivant la plus petite déception mettant en
question sa loyauté -3.
&Anxiété, énergie nerveuse. Soucieuse, je me sens vulnérable et peur. (jour
12)8.
&Je suis anxieux et ennuyé. Je deviens confus par les émotions et puis dans une
certaine insécurité paranoïde, et je me sens inadapté. Mes sensations sont assez
troublantes. (jour 14)3.
&Mes plus légers sentiments me hantent et rendent ma pensée confuse. (jour 25)3.
&Je suis toujours misérable, prêt à pleurer et très déçu. (jour 26)3.
&Inquiet, quelqu'un m' avait invité, et je pensais qu' ils ne me voulaient pas
vraiment là.(jour 16)3.
&B. Intellect.
&Parle rapidement et continue d' avancer avec une énergie nerveuse légère
exultation (jour 1, 12-16)3.
&L' esprit est en mouvement rapidement, se sent comme de l' énergie contenue
(jour 1)4.
&Mon esprit s' emballe en dehors de mon contrôle; des voix parlaient (jour 5)6.
&Les mots sortent légèrement aphasiques (jour 2)3.
&Ayant un léger trouble d' élocution, occasionnellement les mots ne me viennent
pas comme il faut (jour 10)5. Sensation d' être dans un brouillard, les voix
semblent éloignées.(jour 7)5.
&Je ne peux me concentrer parce que je reste si irritable, dispersé et en
veilleuse (low energy); le mieux que je peux faire c' est d' organiser mon
travail de sorte que lorsque je me sens studieux alors le travail mécanique
peut-être fait (jour 10)3.
&Confus, difficulté pour articuler et rester sur son sujet, perd le fil de sa
pensée et ne peut penser clairement (jour 12)3. Confusion et vertige,
étourdissement comme en hyper ventilant (jour 5)6.
&La pensée est floue (fuzzy) et "comme dans la lune" (spacy) (jour 14)8.
&Il oublie la question qu' on lui pose. Il oublie ce qu' on lui a dit. -3.
&Sensation d' être très perdu, je ne peux penser comme il faut, je ne peux me
fier à mon esprit (jour 12)3.
&J' étais supposé rencontrer un ami et je ne me suis pas rendu dans la bonne
ville (jour 15)3.
&Confus, difficulté à comprendre les gens qui parlent. Difficulté à suivre les
pensées, je ne peux pas fixer mon attention. Je me sens perdu, désorienté, ne
peux me sortir de mes impressions, manque de contrôle. Je ne peux communiquer
parce que je ne sais pas ce qui se passe au-dedans de moi (jour 12)3.
&Un sentiment général de lourdeur d' esprit et je trouve dur de me concentrer
sur ce qui a été dit; je veux faire une sieste (jour 21)5.
&Je suis dépassé par tout le travail que j' ai à faire; les émotions m'
embrouillent. Je ne sais pas ce que je veux (jour 14)3.
&Tête
&A. Vertige.
&Presque étourdie, je dois bouger lentement, étourdissement pire en me relevant
rapidement du lit. (jour 17)8.
&L' équilibre semble perdu, déréglé et près du malaise, pire en tournant ou en
bougeant la tête (jour 13)3.
&Bref épisodes à trois reprises où je me suis sentie légèrement étourdie (jour
8)5.
&Plusieurs épisodes de léger étourdissement. J' ai senti un petit
tourbillonnement dans ma tête (jour 11)5.
&B. Sensations (en général).
&Douleur battante dans le côté gauche de la tête, qui court des yeux et la tempe
dans les oreilles, la partie supérieure de la mâchoire et autour du côté de la
tête vers le cou; soulagée par massage et relaxation (jour 10)1.
&Battement au-dessus du sourcil gauche se déplaçait au côté droit de la tête en
une heure (jour 18)8.
&Céphalée la plupart de l' après-midi, comme une pression modérée mais ferme
mise sur la tête, spécialement par-dessus les tempes, le front et les yeux (jour
8)4.
&La tête semble lourde, pression d' un niveau modéré mais constante; il est
presque difficile de la tenir redressée. Je me sens mieux quand je m' allonge ou
repose la tête sur quelque chose (jour 11)4.
&Légère pression persistant pendant deux jours (jour 6)6.
&Sensation comme si un film ou un rideau est autour de la tête qui amortit l'
audition, l' après-midi. (jour 1)5.
&Un engourdissement et un picotement s' écoulent sur la face et la tête à partir
du cou (jour 1)7.
&La céphalée commence une demi-heure après le lever, pire après manger au lunch
(jour 14)4.
&Céphalée soulagée par le grand air (jour 14)4.
&Sensation de bouffée de chaleur dans la tête avec une sensation de
bourdonnement et un peu d' étourdissement par intervalles (jour 1)7.
&C. Sensations (locales).
&Orbites et Front.
&Je me suis éveillée avant le réveil avec une intense céphalée frontale (jour
11)8.
&Pression ferme derrière le front, l' esprit semble nerveux, mieux à l'
extérieur, pire après manger (jour 6)3.
&Lourdeur ou sensation de densité dans le front avec dépression (jour 11)3.
&Sensation sourde et oppressive dans le front (jour 4)6.
&Douleur dans la partie supérieure du front comme une ventouse qui tire le
cerveau, amélioré après manger un repas substantiel (jour 3)6.
&Douleur devant au-dessus de l' oeil gauche en étant assis; après avoir frotté
un point je sentais comme si je voulais étirer le cou du fait d' une sensation
d' oppression, le matin (jour 2)6.
&Douleur sourde de la racine du nez à la racine des cheveux, mieux avec le
repos, mieux à l' extérieur (jour 10 et 11)7. Tension au milieu du front, entre
les sourcils, mieux par la pression (jour 13)8.
&Douleur aiguë au-dessus de l' oeil gauche (jour 1)7.
&Douleur dans le front avec sensibilité dans les yeux, mieux en fermant les yeux
(jour 3)6.
&Douleur pressive derrière les yeux tout le jour, pire en regardant une lumière
éblouissante artificielle ou de l' extérieur (jour 9)4.
&Douleur aiguë autour des orbites avec étourdissement, mieux en mettant les
lunettes; les yeux sensibles aux lumières fluorescentes, le matin (jour 1)6.
&Pression derrière les yeux, ils vont mieux quand ils sont fermés (jour 11)4.
&Pression derrière les yeux qui persiste jour et nuit, pire par la lumière
éblouissante de l' extérieur (jour 13)4.
&Douleur sourde et aiguë, à l' arrière des yeux s' étendant à la zone du lobe
frontal, douloureux au massage autour des yeux, mais qui va mieux après (jour 2,
3)7.
&Douleur sourde derrière les yeux améliorée par le repos, le massage, à l'
extérieur (jour 11)7.
&Tempes. Douleur dans la tempe droite, améliorée par la pression (jour 6)6.
&Douleur sourde irradiant des tempes vers l' arrière des yeux, un peu de
soulagement par le sommeil (jour 21)7.
&Tension dans le front s' étend en dehors aux tempes (jour 13)8.
&Pariétaux. Douleur localisée, sourde, aiguë sur le côté gauche, sensible sous
la pression, mais la pression améliore (jour 2)6.
&Occiput. Douleur dans la région temporale s' est répandu à la région occipitale
(jour 13)4.
&Douleur sourde deux pouces au-dessous de la protubérance occipital externe se
déplace en haut vers le sommet de la tête, pire par le mouvement, mieux en
restant immobile (jour 6)7.
&Douleur sourde à l' arrière du crâne s' étendant vers le sommet de la tête
(jour 16)7.
&Yeux
&A. Yeux en général.
&L' oeil gauche "crisse" (squeaks), quand il bouge (jours 1, 4)1.
&Les yeux très lourds et fatigués, améliorés en les frottant (jour 10)7.
&B. Yeux Localement
&1. Orbite.
&Sensation de pression à la cime des orbites 9:00 AM (jour 6)3.
&La douleur aiguë revint en mettant les lunettes (jour 4)6.
&2. Paupières
&3. Glandes lacrymales
&4. Conjonctive
&5. Globe
&6. Pupille
&7. Vision.
&Vision comme en regardant un miroir avec des vagues qui font une distorsion de
l' image, couleurs instables (jour 1)3.
&Plages floues dans le champ de vision (jour 17)3.
&Sensation d' un feuillet de quelque chose translucide derrière le cristallin
qui embrume la compréhension cérébrale, ce n' est pas une réelle sensation
physique (jour 8)4.
&Oreille
&A. Oreille externe
&B. Audition.
&Audition assourdie due à la sensation d' un film ou d' un rideau autour de la
tête (jour 1)5.
&Nez
&A. Tissu
&B. Fonction.
&Écoulement mince, clair, voies respiratoires obstruées (jour 11-13)2.
&Face
&A. Face en général. (apparence, etc.).
&Elle est très pâle avec des cercles sombres sous les yeux; les gens pensent qu'
elle a l' air anémique (jour 9)4.
&B. Face localement
&1. Joues et maxillaire supérieures
&2. Lèvres
&3. Menton et maxillaire inférieure.
&Bouche
&A. Dents
&B. Gencives
&Dents et gencives sur le côté gauche de la bouche sensibles quand on brosse les
dents (jour 14)4.
&C. Langue
&D. Bouche en général.
&Prurit de la muqueuse buccale droite avec sensation de chaleur (jour 4)6.
&E. Salive
&F. Goût
&G. Parole
&Gorge
&A. Interne
&Chatouillement, sensation râpeuse (jour 10)2.
&Sensation de râpe humide, mieux après avoir bu de l' eau (jour 6)7.
&Je pouvais difficilement avaler au réveil à cause de la douleur suivie par de
l' engourdissement (jour 11)2.
&Brûlure dans la gorge, sensation d' un vent chaud qui y souffle (jour 6 et 8)7.
&B. Externe
&Estomac
&A. Appétit.
&Désir de douceurs et de bonbons (jour 4)5.
&B. Soif
&C. Éructations, Hoquet
&D. Nausée, Vomissement.
&Nauséeux comme si j' allais vomir, avec sensation nouée à la base de l' estomac
à 9:00 AM (jour 6)3.
&Nausée tard la nuit, qui s' améliorait quand je m' allongeais et fermais les
yeux (jour 11)4.
&Nausée la plus grande partie de la matinée (jour 13)4.
&Nausée au réveil, améliorée en bougeant (jour 14 et 15)4. Je m' éveillais à
5:00 AM nauséeux et rotant la bile; après m' être allongé au lit, je me sentais
malade pendant un moment, vomissais à trois reprises; la tête tournoyante (jour
17)8.
&Très nauséeux et étourdi et je pensais que j' allais m' évanouir, je n' étais
pas sure si je voulais vomir ou déféquer (jour 13)9.
&Abdomen
&A. Epigastrium (Épigastre).
&Sensation acide dans l' oesophage 15 minutes après avoir pris la dose (jour
1)2.
&Sensation acide dans l' oesophage (jour 4, 6, 8)2.
&Sensation de noeud, améliorée au grand air (jour 4)3.
&Après manger, une sensation de lourdeur comme si la nourriture s' était juste
logée lourdement dans mon estomac (jour 6)3.
&Sensation de crampe, de noeud sur une zone de deux pouces de rayon juste au-
dessus de l' ombilic, aggravée en se penchant de côté ou en avant, pire au
mouvement (jour 8)3.
&Sensation de trop serré après manger s' étendant à l' oesophage (jour 12)3.
&B. Hypochondrium
&C. Abdomen général.
&Quinze minutes après la dose, je me sentais gonflée et j' avais des douleurs de
gaz et des crampes dans l' abdomen; la plus grande partie de l' abdomen était
endolorie; puis les crampes se sont déplacées à la partie inférieure et
ressemblent à des crampes menstruelles (jour 6)9.
&D. Hypogastrium et région Iliaque.
&Distension avec gaz, visiblement apparents avec crampes persistantes (jour 9)3.
&Crampes brûlantes dans la partie inférieure de l' abdomen persistant tout le
soir dans la nuit (mieux deux heures après manger au dîner) (jour 14)4.
&Sensations douloureuses dans la partie inférieure de l' abdomen, pire à la
palpation, pire du côté droit (jour 12)9. Distension du côté droit après manger
(jour 12)3.
&Sensation de déchirure au-dessus du pubis (jour 13)3.
&Douleur dans la région iliaque gauche comme si quelqu'un m' avait donné un coup
de poing (jour 9)4.
&XI. Rectum et Anus
&Flatulence infecte, 9:30 AM (jour 5)3.
&Flatulence infecte après le réveil, le matin (jour 4)3.
&Flatulence d' odeur infecte pendant plusieurs heures (jour 9)3.
&Selles
&A. Diarrhée
&B. Constipation
&Organes Urinaires
&A. Vessie et Reins
&B. Urètre.
&Légère brûlure à la fin de la miction (jour 3)1.
&C. Miction.
&Difficulté pour commencer d' uriner (jour 13)3.
&D. Urine.
&Organes Sexuels
&A. Homme
&1. Pénis
&2. Scrotum et Testicules
&3. Désir Sexuel
&B. Femme
&1. Utérus et Ovaires
&2. Vagin
&3. Menstruation
&4. Désir Sexuel
&Appareil Respiratoire
&A. Larynx, Trachée et Bronches
&B. Voix
&C. Toux et Expectoration
&D. Respiration
&Thorax
&A. en général.
&Ressent comme un brouillard brûlant, chaud dans la partie supérieure du thorax,
qui rend la respiration difficile (jour 1 et 5)7.
&B. Localement
&Coeur
&et Pouls
&A. Precordium
&B. Action du coeur
&C. Pouls
&Cou et Dos
&A. En Général
&B. Localement
&1. Cervical
&2. Thoracique.
&Douleur pointue élançante dans la partie inférieure du thorax le matin (jour
9).
&Douleur pointue élançante dans la partie postérieure gauche de la cage
thoracique juste au-dessous de l' omoplate, pire en respirant (jour 13)4.
&Douleur pointue élançante juste au-dessous de la cage thoracique du côté gauche
(jour 14)4.
&Douleur tendue dans l' omoplate gauche en s' asseyant au bureau (jour 4)6.
&3. Lombaire.
&Douleur pointue, profonde des deux cotés latéralement jusqu'à l' épine dorsale
juste au-dessus des hanches, restant environ dix minutes au milieu de l' après-
midi (jour 13)4.
&4. Sacrum.
&Extrémités
#L10 Extrémités Supérieures
&A. En général
&B. Local
&1. Épaule
&2. Bras
&3. Avant-bras
&4. Main.
&Mains alternativement chaudes et froides (jour 4)6.
#L10 Extrémités Inférieures
&A. En général
&B. Local
&1. Hanche.
&Douleur pointue, profonde au-dessus de la hanche gauche (postérieurement),
mieux en frottant (jour 11)4.
&Crampe dans l' articulation de la hanche gauche (face médiane) l' après-midi
(jour 13)4.
&2. Cuisse
&3. Genou
&4. Jambe
&5. Pied
&Peau
&A. Général
&B. Éruptions.
&Quelques petits "boutons" blancs, repérés sur les deux mains, douloureux quand
on les gratte et émettant une petite quantité de fluide clair (jour 5)7.
&Quelques petits "boutons" rouges sur les deux mains, qui font mal quand on les
gratte sans écoulement (jour 21)7.
&C. Sensations
&Sommeil et Rêves
&A. Somnolence.
&C' est plus difficile pour sortir du lit le matin; je ne me sens pas assez
reposée, je veux rester au lit au chaud (jour 7)4.
&Forte attaque de fatigue au milieu de l' après-midi avec désir de faire une
sieste bien que j' ai dormi tard (jour 11)4.
&B. Insomnie.
&Endormissement pénible; je reste éveillée, les yeux grand ouverts, dans l'
obscurité avec un sentiment de solitude (jour 4)4.
&Éveillé à 5 h AM et dormais par à coups jusqu'à sept heures AM, ne savais
comment me mettre pour être à l' aise (jour 3)1.
&Éveillée à 5 h AM et redormis pendant vingt minutes (jour 7)1.
&Réveils fréquents durant la nuit (jour 7)5.
&Réveils durant la nuit, pensant qu' il était l' heure de se lever (jour 8)5.
&Sommeil agité et le jour suivant très fatiguée.
&1. Spasmes, etc.
&2. Paralysie
&B. Subjectif
&1. Température Réactions.
&Sensation de bouffée de chaleur comme une bouffée de Niacin au front, abdomen,
épaules en moins de quelques minutes après la dose (jour 1)3.
&Être à l' air frais soulage-3.
&L' air de la nuit me fait me sentir plus claire, moins fatiguée, et soulage les
céphalées (jour 14)4.
&Fiévreux et chaud (jour 17 et 18)8.
&Je me sens très obstrué, fiévreux et bouffées de chaleur, fièvre au front et
aux oreilles (jour 6)3.
&Le corps paraît plus chaud que d' habitude aujourd'hui (jour 1)4.
&Ma température corporelle est restée plus chaude tout au long de l'
expérimentation (jour 12)4.
&2. Énergie, Nerfs, Sensations.
&Fatigué et l' esprit brouillé (jour 1)3.
&Très fatigué et les sens émoussés à deux heures PM (jour 2)3. Se sent comme
"dans la lune" ? (spacy), étourdie et chancelante (jour 14)8.
&Se sent fatiguée, un peu soulagée en fermant les yeux et par le repos (jour
1)7.
&Généralement très fatiguée, à 4 h 30 PM, mieux en se reposant et en mangeant
(jour 13)7.
&Fatigue à travers tout le corps, à 4 h PM, mieux par le repos (jour 14)7.
&Sensation d' apathie tout le jour (jour 11)2.
&Fatiguée, épuisée tout le jour, je fis une sieste, mais me sentais encore
fatiguée, mieux à l' air frais, mieux en buvant des boissons (soit chaudes ou
froides) (jour 15)7.
&Je me sens épuisée et fatiguée quand je prends le remède (jour 10)4.
&Faiblesse le matin et fatigué pendant le jour accompagnant les symptômes
respiratoires supérieurs (jour 13)2.
&Physiquement épuisée avec faiblesse, dur de se lever le matin (jour 8)4.
&Je n' ai pas pu me réveiller à temps ce matin, j' étais dans un sommeil très
profond et je me sentis reposée quand je me suis levée mais après une heure je
me sentais épuisée de nouveau (jour 9)4.
#R Azadirachta indica
&Aza
#L9 Texte
&(Boericke)
&(margosa bark)
&Lilas des indes
&Ce remède provoque de la fièvre l´après-midi et des douleurs rhumatismales
disséminées. Douleur dans le sternum et les côtes, le dos, les épaules et les
extrémités ; chaleur, picotement et endolorissement des mains, surtout des
paumes, des doigts et des orteils.
&Tête
&Distrait ; léger étourdissement au lever ; mal de tête, cuir chevelu sensible ;
yeux brûlants, douleur du globe oculaire droit.
&Fièvre
&Léger frisson, fièvre l´après-midi, érubescence du visage, des mains et des
pieds ; sueur abondante de la partie supérieure du corps.
&Relations
&Comparer : Cedron; Natr. mur. ; Arsenic.
#R Crotalus cascavella
&Crot-c
#L9 Texte
#L10 SANKARAN
&Je conduisis un proving de Crotalus Cascavella en Avril 95. 12 expérimentateurs
y ont participé, aucun d' eux ne savaient ce qui était expérimenté. Ils avaient
entre 22 et 30 ans. Ils reçurent chacune une dose de 30C, et on leur a demandé
de noter leurs symptômes. Tous prirent la dose sauf le prover L. Les
expérimentateurs me rencontrèrent individuellement une fois par semaine, et
après 3 semaines, ils se rencontrèrent en groupe. Durant cette réunion, le
proving fut discuté, et le nom de la substance révélée.
&Quelque symptômes ultérieurs notés après la discussion furent rapportés au
directeur du proving et ont été incorporés au proving.
&La drogue a été obtenue par la pharmacie « Roy and company », Bombay.
&Emotions
&Solitude
&1) J' ai l' impression que mes amis partagent ma joie, mais je ne suis pas sûr
qu' ils partageraient mes chagrins. J' avais l' impression que personne ne m'
écoutait, comme si mes mots n' avaient pas de valeur, même si je prends grand
soin de mes amis. J' avais l' impression que Dieu m' aiderait en sorte qu' un
jour ils réaliseraient mon importance. J' avais un sentiment d' isolement (G)
&2) Une peur constante et une anxiété que je pourrais faire une erreur, ou faire
quelque chose de mauvais dans le futur, en sorte que mes amis ne voudraient plus
jamais de moi. Peur d' être laissée seul. (H)
&3) J' étais inhabituellement compatissant envers un jeune cousin dont les
parents étaient absents.. Je sentais qu' il était tout seul. (A)
&4) Je sentais comme si j' étais seul durant la douleur abdominale. J' avais
envie de rentrer à la maison où j' étais en sûreté. (B)
&Amis
&5) Insécurité; je n' aime pas que mes amis parlent aux autres. Il me semble qu'
il ne devraient parler qu' à moi, et n' être qu' avec moi. (G)
&6) Je devins très possessive envers mes meilleurs amis. J' étais très sensible
aux gens qui se moquent d' eux, à ceux qui s' éloignent de moi.(H)
&7) J' avais très souvent envie de parler avec mes amis (K)
&8) Méfiant envers des amis; je ne sais pas si les choses qu' ils me disent sont
vraies ou fausses.(G)
&Peurs
&9) Je me réveillais dans la nuit avec la sensation que j' avais entendu un
grand bruit, comme le meuglement d' une vache. Ensuite je sentais que ce pouvait
être un fantôme. J' avais peur de retourner dans le sommeil, d' éteindre la
lumière, de fermer la fenêtre. Je sentais qu' il pouvait être n' importe où et
qu' il pourrait venir quand je n' étais pas sur mes gardes et me faire quelque
chose d' horrible. Ensuite je me sentais stupide d' avoir été effrayé (B)
&10) Je ne voulais pas être embêtée (hassled) une fois de plus par des
mendiants. Je décidais d' être dure avec eux, d' agir directement (straight
away). Mais j' avais peur qu' ils puissent former un gang, m' attaquer et me
blesser quand je suis seule dans le noir, où qu' ils ne m' aident pas le jour où
je serai attaquée par quelqu'un d' autre. (B)
&11) J' avais la sensation quand j' étais seule, comme si j' étais suivi. Je
regardais autour de moi plusieurs fois. (B)
&12) je me réveille entre 2 h 30 et 3 h du matin pour vérifier qu' il n' y avait
pas de voleurs(F)
&13) je vérifie constamment pour voir si j' ai mon billet de train, de peur d'
être arrêtée et des suites que ça entraînerait.(J)
&14) Je sursaute au moindre bruit (L)
&15) Je ressentis dans le train un sentiment d' injustice envers les hommes
entrant dans les compartiments des femmes. Je m' en plaignit au policier, mais
j' avais peur qu' ils me suivent.(J)
&Anxiété
&16) L' anxiété habituelle au sujet du futur était améliorée. Je me sentais
calme, libre de tensions, avec le sentiment que je devais faire face au futur
comme il viendrait. (A)
&17) Insécurisé, nerveux au sujet du futur avec palpitations (G)
&18) Tension, comme quand descend une roue géante (H)
&19) je montre que je suis heureux, bien que tendu et insécurisé.(G)
&20) Très anxieux pour une soeur (qui était déprimée), paniqué. Très concerné
par elle. J' essayais de garder l' ambiance légère en lui racontant des
plaisanteries, j' essayais de divertir son attention en la menant au cinéma et
faire de longues promenades. Je me sentais responsable d' elle. (F)
&Irritabilité/ Colère
&21) J' étais irritée contre un collègue parce qu' il questionnait à répétition
un patient. Je me sentais en colère et irritée par le manque de réponse du
patient. Je me levai et me retira en colère. (D)
&22) Irritée, sur les nerfs. Je voulais demander à un collègue de se taire et de
laisser tomber (GET LOST) Je ne pouvais pas rester en sa présence, je voulais me
lever et partir. (C)
&23) Colère, j' éclatais contre ma mère parce qu' elle demandait si ce que je
pensais être une QUESTION stupide (C)
&24) Irritable pour des riens (C)
&25) J' étais sauvage avec ma mère parce qu' elle ne m' avait pas écoutée. Je ne
voulais pas entendre raison, j' étais impassible aux excuses (D)
&26) Humeur très irritable (G)
&27) Irritable pour des vétilles, quand les choses vont contre moi; quand je
sentais que j' étais forcé à faire quelque chose. (H)
&28) Colère par contradiction, quand on ne m' écoute pas (H)
&29) colère augmente quand j' ai faim (B)
&30) Irritée, je ne voulais pas parler à un médecin que je sentais allait partir
dans une direction totalement opposée quand on discuterait d' un cas. Je voulais
sortir de là. (c)
&31) Colère pour des vétilles, sans savoir pourquoi (G)
&32) Je démarrais une discussion au sujet des hommes qui pelotent les femmes
dans la foule. Je ressentais de la colère contre de tels hommes (A)
&Violence
&33) J' étais en colère contre un collègue parce qu' il était arrogant, parce
qu' il ne me laissait pas parler. J' avais envie de le battre, le jeter dehors.
(c)
&34) Je prenais plaisir à écraser de gros cafards (cockroaches). Violence
joyeuse, il en dérivait un plaisir sadique (B)
&35) Très violente colère quand les chose ne vont pas dans les sens que j'
attends. Il en résulte que les gens me traitent avec grande attention et
respect. Je veux les achever (FINISH THEM OFF) (B)
&36) Je désire attaquer violemment, déchirer (SLIT UP) les autres avec un canif
très aiguisé, quand je me sens attaqué (B)
&37) Seulement des pensées de tuer (G)
&38) Je sentais une sorte de folie quand je voulais tuer qui que ce soit qui me
dérange. Mais craignant la punition de Dieu, je pensais que je devrais seulement
leur faire la leçon (G)
&39) Envie de gifler les gens s' ils essayent quelque chose de drôle avec moi.
Je me sentais très en colère contre les hommes qui suivent les jeunes filles; je
sentais que c' était des « bâtards », et devraient être fusillés à bout-portant
(C)
&40) J' étais en colère contre un homme qui délibérément se frottait contre moi.
Je criais contre lui, l' attrapais, et le frappais, et ressentais que tous les
gens de cette sorte devait être frappés. Colère suivie d' un rire lourd, sans
cause. (L)
&41) Je ressentais que les voyeurs (EYE-TEASERS) devaient être poignardés, les
fusiller seraient trop facile pour eux. Je voulais leur faire un mal physique,
les tuer. Mais j' étais prudent sur une place publique, car j' avais peur qu'
ils puissent revenir et se venger; j' avais l' impression que dans une telle
éventualité, personne ne viendrait à mon secours; je devrais me battre pour moi-
même, je serai sans aide.(L)
&42) En colère contre les voyeurs; je voulais les frapper, leur faire mal, leur
faire réaliser ce qu' on ressent, par quelque chose de similaire arrivant à
quelqu'un de leur famille. (K)
&Deux volontés
&43) Le sentiment d' être épouvantablement exploité par mes propriétaires; je
ressentais qu' ils prenaient le maximum d' avantage sans rien me donner en
retour. J' étais en colère; je me sentais violent, près de l' explosion. Je
voulais détruire, écraser le bâtiment, y mettre le feu. Je ne pouvais pas le
supporter davantage. D' un autre côté, je savais que je ne pouvais faire ça
parce que c' est illégal, et que j' aurai des ennuis avec la police. Aussi je
devais me réprimer, sinon des malheurs pourraient m' arriver. Ensuite je
contemplais la fraude que j' avais faite en donnant à ma propriétaire son remède
en CM, en sorte que ça lui cause une sévère aggravation. Je sentais que dans ce
cas personne ne pourrait prouver mon implication. Mais il y avait une fente dans
mon esprit, parce que je sentais que j' utilisais mal ma connaissance médicale.
(B)
&44) Je déchirais la carte de voeux d' un ami, parce que je sentais qu' il était
différent dans mon dos. Ensuite je me demandais si ce que j' avais fait était
bien ou mal (G)
&45) Je me sens compatissant envers les mendiants mal habillés et sans aide. En
même temps je me sentais contaminé et je réagissais violemment s' ils essayaient
de me toucher. (B)
&46) J' étais terriblement effrayé que quelque étrange animal, à côté de moi,
apparaisse (SURFACE) quand je me sentais attiré vers un BAR DANCER. Je voulais
Me donner du plaisir mais j' avais peur que cela souille l' image que j' avais
de moi-même. J' avais peur de perdre mon self-control et me laisse aller au sexe
(B)
&47) J' étais inhabituellement négligent envers mes études. Alors je me suis
énervé contre moi, et parce que j' avais perdu du temps avec des amis.(B)
&48) je ne suis pas sûr si ce que je suis en train de faire était bien ou
mauvais, acceptable ou pas. Sentiment nerveux que les autres vont penser que je
ne suis pas une bonne personne.
&Combat/ querelles
&49) Je me sentais épouvantablement attaqué par les mendiants, et bientôt
démarra une combat de rue avec eux. Je n' étais pas sûr de ma force; j' en fis
une rapide évaluation, comme avant un exercice militaire. (B)
&50) Sentiment d' être constamment attaqué, si bien que je sentais que je
pouvais emporter un fusil et tirer sans prévenir (B)
&51) Une humeur à me battre, je me réjouissais de ma supériorité (B)
&J' étais très, très en colère contre ce que je pensais avoir été une violation
de contrat. En même temps, j' étais heureux d' avoir une bonne raison de
démarrer avec un argument. Ne voulais en finir avec les offenseurs avec des mots
et je me réjouissais de ma supériorité (B)
&52) J' avais envie de prendre ma revanche à chaque opportunité, ou importunité
(INTERFERENCE).(c)
&53) Compétition avec les autres (G)
&54) parler de guerre (B)
&55) Querelleur en famille (I)
&56) Je sentais que si je restais dans cet état d' esprit encore un peu plus
longtemps, je pourrais apprendre un art martial ou SKILLS de combat pour survire
dans les combats de rue, ou prendre (TAKE) le premier coup. (B)
&Insulté, Regardé de haut
&57) Je me sentais insulté, expédié (PATTED OF) comme un employer, quand les
amis que j' avais reçu à l' aéroport me demandèrent (OUT) pour dîner (B)
&58) J' avais le sentiment que les gens m' évitaient parce que j' étais trop
maigre; je ressentais que je ne correspondais pas à leurs attentes, que mon
comportement n' était pas acceptable. Je me sentais inférieur en comparaison des
autre. Je ressentais que les autres se moquaient de moi; Je priais de pour
prendre du poids (H)
&59) Je me sentais insultée, regardée de haut, traitée comme si je n' étais
rien, sans importance. J' étais très en colère, mais je ne l' exprimais pas. J'
étais irrespectueuse (J)
&Agitation/Impatience
&60) Agité, Je voulais bouger sans arrêt, être tout le temps occupé. (c)
&61) Agitation dans la maison, Je ne pouvais pas rester. Je voulais sortir. (D)
&62) Agité, impatient, je veux les choses tout de suite (D)
&63) Je veux en finir avec (finish off) les choses, supprimer les autres (CUT-
OFF OTHERS) (c)
&64) Agité, incapable de rester assis quelque part. (G)
&65) Impatient, ne peut attendre (H)
&66) Impatience (B)
&Plaisir/ Relaxation
&67) Je voulais sortir et me réjouir (c)
&68) Tout semble de la routine, stupide et ennuyeux. J' étais facilement irritée
à cause de ça. Je voulais me réjouir en compagnie d' amis: parler, rire, manger
ensemble. J' étais souriante, et avais un peu plus d' entrain (LIVELY)
&69) Je voulais rentre à la maison, me détendre et dormir (D)
&70) Abrutie, parce que pas de divertissement. La musique améliore (F)
&71) Envie de me promener (roam), de me réjouir (H)
&72) J' ai envie de me réjouir, je ne suis pas concerné par mes études (I)
&74) Je ressentais que ce n' était pas le moment de me réjouir, je n' étais pas
intéressée à faire des cérémonies (ATTENDING ANY CEREMONIES) (G)
&Divers
&75) Parle du futur (K)
&76) Je sens que je suis dupé, escroqué. Je sens que je prendrais ma revanche,
que je ferais aux autres ce qu' ils m' ont fait (G)
&77) Vengeur (H)
&78) Jaloux (H)
&79) MADE IT A POINT TO pour amener un ami à remarquer sa faute (E)
&80) Réprobateur. Je ressens que les autres ont tord alors que j' ai raison. Je
ressens que les autres devraient m' écouter (G)
&81) Je ne mâche pas mes mots; sarcastique (D)
&82) Possessif quant à mes biens, refus de partager. Je deviens sarcastique
quand on me demande de partager (G)
&83) Possessive, je ne partage pas (H)
&84) Je me sens plus grande qu' avant.
&85) J' ai sympathisé avec un mauvais garçon de haut niveau dans un cinéma. Il
avait attendu pour monter au sommet (TOP), et ensuite a pris son tour (TURN). J'
avais l' impression que je savais ce que c' est que l' envie (FELT LIKE) d' être
un gangster ou un mafieux de haut niveau (B)
&86)Je n' ai pas envie de me mélanger avec les autres (H)
&87)Je fais des choses que je sais être mauvaises, bien que je réalise qu' elles
sont néfastes pour moi (E)
&88) J' ai envie de pleurer en me réveillant le matin (A)
&89) Tristesse, en voyant une personne crier après une autre (E)
&90) Tristesse à cause des problème de ma soeur (dépression); Je m' étonne que
ça arrive seulement à moi et ma famille. Je ressens comme si elle était
lentement en train d' envahir toute la maison. (F)
&91) Repentir (G)
&92) Plus incliné à la religion. Totalement dépendant de Dieu avec le sentiment
qu' il va faire tout pou m' aider. (G)
&93) Je pouvais prendre une décision sans consulter les autres (inhabituel chez
moi) (A)
&94 Plus soigné dans le travail (I)
&Intellect
&95 Lenteur d' esprit, elle était incapable de penser (D)
&96 Distrait. Il ne pouvait se rappeler de ce qui était arrivé récemment (F)
&97 Incapacité à se concentrer sur l' étude (G)
&Rêves
&Poursuivi/Derrière
&98) J' étais poursuivi par la mafia pour n' avoir pas payé le taxi qui avait
essayé de m' escroquer. La mafia avait déjà éradiqué deux de mes relations, et
j' étais très malheureux de ne pas avoir été capable de les avertir, et des gens
innocents avaient dû payer pour mes erreurs. Ils en avaient maintenant après ma
famille et moi-même, avec l' intention de nous faire beaucoup de mal, de nous
tuer. Je n' étais pas inquiet pour moi mais je voulais protéger ma famille. La
mafia était une énorme force écrasante, contre laquelle je ne pouvais offrir
aucune résistance. Il n' y avait aucune chance de retour en arrière, aucune
aide. Ils avaient déjà fait irruption dans la maison d' une famille amie où j'
avais cherché refuge. J' avais dû fuir immédiatement avec ma mère et mon petit
frère, parce qu' ils pouvaient arriver à n' importe quel moment et envahir. Leur
échapper était impossible. C' était une situation complètement désespérée.
&J' aurais voulu rompre avec toutes les anciennes relations, abandonner mon nom,
et recommencer à 0. Pour cela il me fallait l' aide d' une institution
puissante, comme l' état, mais ce n' était pas possible, la mafia étant trop
forte. En plus, je sentais que l' état ne m' aiderait pas à cause de mon erreur
ou crime. Le seul petit espoir était que les quelques personnes de ma famille
qui étaient loin puisse échapper
&Je me sentais écrasé par cette force irrésistible. Je m' apercevais qu' une si
petite faute pouvait conduire à une si complète catastrophe. C' était effrayant
et abominable. Je m' éveillais frissonnant et gelé (B)
&99) J' avais peur d' être arrêté pour l' achat de mon nouveau revolver 375. Je
ne savais pas si l' arme était réelle ou un jouet, à cause de sa petite taille.
Mais je craignais de l' essayer de peur de faire du mal aux autres. Puis je
réalisais que des gangsters étaient entré dans ma maison et qu' ils voulaient me
tuer. Je ressentais comme un avantage d' avoir cette arme, mais je m' enfuyais
au lieu de leur faire face directement. Ils me poursuivirent, et je me cachai
dans un grand et sombre jardin hors de la maison en m' allongeant sur l' herbe.
(B).
&100) J' étais poursuivie par un homme parce que j' avais commis un crime. Je
demandais refuge à une femme. Je courrais d' abord dans son salon, mais quand il
m' a suivi jusque là, je me cachai dans une salle de bain puis dans une autre,
où il continuait de me poursuivre; je ressentais une grande peur d' être prise,
avec des palpitations, quand il était sur le point de m' attraper.(J)
&101) Un homme armé d' un couteau entrait dans ma maison pour faire du mal aux
membres de ma famille dont je ne pouvais reconnaître aucun. Je devais les
protéger. Il attaquait quelqu'un par derrière. Je m' arrangeais pour attraper le
couteau et le plier, mais la lame fit quelques coupures sur ma main et mes
jambes, qui n' étaient pas douloureuses. (K)
&Lieux élevés/tomber
&102) J' étais seul sur une énorme montagne, allant de plus en plus haut, quand
quelque chose vola juste au-dessus de ma tête. J' essayais de passer derrière
pour l' attraper, mais cela disparût. Puis une main arriva de derrière moi et me
poussa. J' étais effrayé.
&103) J' étais un enfant escaladant une échelle qui était très haut dans l' air.
La partie inférieure de l' échelle était cassée et pouvait craquer à tout
moment. J' avais peur de ne pas pouvoir survivre. Il y avait une corde tout près
que j' essaye d' attacher (HOLD ON) par sécurité ou support, bien que je sache
que ça ne sera d' aucune aide pour moi, si l' échelle casse. Ma situation est
sans espoir. J' ai très peur de tomber et sens que je ne pourrais pas tenir plus
longtemps, et je n' ai pas de force dans les pieds. Mais finalement je m'
arrange pour descendre sans me faire mal.
&104) Je suis allée dans un restaurant qui frappait au-dessus à chaque niveau §
I HAD GONE TO A RESTAURANT WHICH TAPERED UPWARD WITH EACH LEVEL. Je cherchais
une place pour m' asseoir. Finalement ce qui pourrait être convenable seulement
au niveau le plus élevé. Je dois grimper sur une échelle qui n' a pas d' appui
pour être dressée. SUPPORT WITH WHICH TO GET UP. Mes amis y vont d' abord, et j'
étais le dernier à monter. J' atteins la marche supérieure, et alors je glisse
et tombe. Je réalise que j' ai juste atteint là où je voulais aller, et qu'
alors je suis tombé.
&105) J' étais seule dans un énorme bâtiment qui avait plusieurs galeries.
Dehors, il y avait un énorme monceau de pierre aussi haut que le second étage.
Je m' arrangeais pour trouver la porte du deuxième étage après avoir rencontré
beaucoup de portes closes, et je sautais sur le monceau. J' étais debout sur le
tas et je regardais la mer autour de moi, quand quelqu'un me poussa par
derrière.
&106) Ma grand mère était sur un très haut pont. Elle tomba hors du pont quand
elle s' est appuyée pour voir par dessus (LOOK OVER).
&107) J' étais debout sur le sommet d' un grand escalier de fer qui pendait dans
l' air, sans aucun pilier. J' avais peur de faire même un seul pas pour
descendre, je pourrais perdre l' équilibre et tomber en bas. J' étais paralysée
de peur, et je me tenais à la rampe. J' avais peur aussi que mon père et ma
soeur, qui était debout sur une rampe parallèle à la même hauteur, ne tombe. Je
les avertissais d' être prudents.
&108) J' étais au Birmanie, où je montais vers une Pagode qui était à une grande
hauteur. Soudainement, nous redescendons.
&109) j' étais dans une partie reculée des montagnes où j' avais été forcé de
rester contre mon gré, mais je m' arrangeais pour m' échapper
&110) Une femme enceinte était soudainement jetée du 4ème étage. Elle mourrai et
j' avais été incapable de l' aider. je voulais poignarder les personnes
responsables autant qu' elles étaient méchantes.
&L'/f/*,*/0
&Peurs
&111) Mon défunt grand-père réapparût. J' étais heureux de le voir. Puis il
mourrait de nouveau. Ma mère et moi le mirent dans un énorme sac de
polyéthylène, et nous l' emportâmes en un lieu éloigné où personne ne nous
verrait. Quand nous ouvrîmes le sac, tous mes parents étaient présents. Son
visage avait gonflé et ses yeux étaient très gros. Puis soudainement il devînt
très petit et était pliable. J' étais vraiment épouvanté que ceci puisse être
son fantôme.
&112) Un ami m' apprends à monter en motocyclette. Je vais à une très grande
vitesse quand soudainement les freins lâchent et la vitesse de la bicyclette
continue à s' accentuer. Je suis effrayé. Soudainement, un homme avec un visage
cruel, un visage effrayant apparaît sur le chemin. J' ai peur qu' il me frappe,
et je suis incapable de l' éviter, quoi que j' essaye de le faire. Il tombe,
mais quand je regarde en arrière, je suis étonné qu' il ait disparu.
&113) Rêves effrayants
&Seul, rejeté, négligé
&113) Mes amis, ma mère et ma soeur jouaient ensemble pendant que nous étions en
vacances. Elles m' avaient laissée de côté. Elles marchaient vite, on me
laissait derrière, étant plus lente. Elle ne m' avaient pas prise sur une seule
photo, et je déchirais toutes les photos. J' étais même plus irritée
lorsqu'elles étaient sincères. Je me sentais délaissée (HELPLESS).
&114) J' étais très en colère contre ma soeur et ma belle-soeur parce qu' elles
s' étaient habillées pour aller à un mariage sans me compter parmi elles. Je
sentais qu' elles étaient déjà mariées et puisque c' était maintenant mon tour
de me marier, je devais être la première à me faire belle. Je criais, rageais,
pleurais, j' étais hystérique, mais elles n' ont pas réagi. Je tremblais de
colère, je voulais leur faire mal, mais je ne pouvais pas. Je me sentais
délaissée (HELPLESS) et frustrée. Je les ressentais égoïstes et inattentionnées.
&115) J' étais folle contre mes amis parce qu' ils m' avaient laissée seule
pendant les fêtes. Je refusais de les rejoindre quand plus tard ils me le
demandèrent.
&116) j' étais absolument à sec et choqué durant un examen, parce que je ne
pouvais me rappeler aucune réponse. Je regardais vers les autres alentour pour
avoir de l' aide, pour un coup de pouce (PUSH-START). Je rendais finalement une
feuille blanche. J' ai attrapé un zéro sur cette feuille là mais j' ai eu 95 sur
cent pour les autres devoirs. Les autres me dévisageaient tous, se moquant de
moi, et semblaient dans leur propre monde. Je me sentais inférieure, et sentais
qu' il n' y avait personne pour faire attention à moi ou me comprendre
&117) Mes parents commençaient à rire parce que je souffrais d' une maladie
mortelle. Je me sentais seule.
&L' /f/*,*/0
&118) Un professeur demanda à tous les autres étudiants de sortir et commença à
m' interroger seul. J' étais très tendu; Il me posait des questions étranges.
Après la leçon j' allais rencontrer un ami avec qui j' étais supposé sortir. Il
avait oublié notre rendez-vous et avait invité d' autres amis. Je me sentais
heurté et insulté. J' étais en colère, mais je le réprimais, et je sentais qu'
on me négligeait et qu' on ne s' occupait pas de moi.
&119) Mon professeur rejetait un article que j' avais écrit pour un magazine,
disant qu' il n' était pas acceptable. J' avais le sentiment que j' étais
rejeté, non accepté.
&120) Je réalise que le train dans lequel je roule s' en va dans la direction
opposée à ma destination. Je sort et prend un autre train qui va aussi dans la
direction opposée. Le train est très rapide et ne s' arrête pas à toutes les
stations. J' ai peur d' être emportée très loin de chez moi, et d' être en
retard pour arriver à la maison. J' ai peur aussi que étant toute seule, je ne
sois pas capable de retrouver mon chemin vers chez moi. Un co-passager me
console et me prête de l' argent. Plus tard je vois mon père à la gare où le
train s' arrête, avec un sentiment de soulagement.
&121) Je me sens toute seule et non désirée par mes parents qui m' ignorent
quand j' exprime un désir de me joindre à eux pour une excursion.
&L' /f/*,*/0
&122) Mes amis ne me parlaient pas en dépit de mes requêtes. Je me sentais
trahie, j' avais l' impression qu' ils ne m' acceptais pas.
&Aider
&123) Je décidais de combattre pour la justice au nom de patients qui
souffraient dans un hôpital de manque de facilités sanitaires PROPER FACILITIES.
Là, un docteur ne me le permettait pas. Je lui disais de démissionner parce qu'
il était immoral et inapte à être docteur. Je demandais aux patients de me
soutenir, mais étrangement, ils ne réagissaient pas.
&L' /f/*,*/0
&124) mon voisin alcoolique qui avait préalablement un gros ventre a réduit de
taille. Il me raconte que son ventre a éclaté, et se plaint que sa famille ne l'
a pas emmené au docteur. Je pensais qu' il devait avoir une ascite et j' étais
très triste pour lui. Je m' apprête à l' emmener tout de suite au docteur.
&125) Ma mère et moi, anxieusement, sortons chercher mon père qui était très en
retard pour revenir à la maison. Nous le rencontrons sur le chemin et il
explique qu' il a aidé un ouvrier très pauvre à vendre sa terre.
&A/F/1,1/i
&126 Des gens se tuaient les uns les autres avec des épées dans une émeute qui
avait éclaté. Une petite fille avait été enlevée et sa soeur plaidait (WAS
PLEADING). Je voulais l' aider, mais j' en étais incapable
&L' /f/*,*/0
&Insensible
&127) J' étais seul au collège et j' étais en train de lire les résultats d'
examen qui étaient affichés là. J' avais échoué dans tous les sujets. C' était
incroyable ! je me mis les mains sur le ventre et commença à rire.
&128) J' informais mon ami que sa soeur avait une tumeur du cerveau et seulement
un mois à vivre. Je n' étais pas très affectée. Mon ami commença à pleurer, mais
après un moment résumait le travail sans être trop affecté elle-même.
&129) je devais être opérée d' un problème de coeur. Le docteur me demanda d'
informer ma famille que j' aurais besoin d' un pacemaker. Ma famille rit et
plaisanta là-dessus quand je leur racontais ça.
&130) Je voyais de nombreux lézards dans ma maison sans me sentir très effrayée.
&Danger
&131) Nous étions loin dans des eaux parfaitement calmes dans un minuscule et
inconfortable embarcation en plastique. Une énorme vague, immense, à l' horizon
arrive sur nous. Je sens une terrible frayeur. Personne ne l' avait prédit. Nous
serons sûrement chavirés et noyés. Il n' y avait aucune chance de retour. Mais
bizarrement, nous arrivons à manoeuvrer et nous en sortir (steer away) et
survivre. Ensuite, je prenais le contrôle comme un navigateur expérimenté. Puis
il eût un fort courant, mais il y avait un bateau
&assez grand pour prendre la tempête qui pouvait nous abriter. Il y avait un
énorme danger de dériver loin si nous nous laissions éloigner du bateau. Je
devais faire des noeuds, mais il y avait le danger qu' à chaque moment le moteur
en-dessous s' arrête (would BE SWITCHED ON), et je pourrais être englouti et
mourir. Je devais faire vite.
&132) j' étais dans un bateau qui était garé dans un port sur une île. Tout d'
un coup, il y eût un très fort courant qui balaya tous les bateaux hors du port
en pleine mer. Même avec la préparation la plus attentive la meilleure
connaissance, nous n' aurions rien pu savoir au sujet de ce courant. Nous étions
abandonné sans nourriture et sans eau du tout. Il n' y avait aucune aide
possible. J' étais sans espoir, comme si nous allions mourir. Nous essayons
désespérément de revenir au port.
&133) j' étais furieux contre mes parents quand ils m' ont accusé d' être
gourmand pour avoir mangé le dernier morceau d' un gâteau en présence des
invités. Je pensais que c' était infantile d e leur part d' avoir compté les
morceaux en la présence des invités. Je pensais que c' était eux qui étaient
gourmands, et que leur colère était injustifiée.
&Plus tard, en tirant la sonnette de la porte je réalisais que mes parents
avaient installé sur la porte un système de sécurité. J' ouvris la porte sans
beaucoup de précaution et vit un énorme chien berger allemand dans l' obscurité
extérieure. Effrayé, je lui claquais la porte à la gueule. Je l' ouvrais de
nouveau, pensant que quelqu'un d' autre pouvait être dehors dans l' obscurité.
Un homme entra, et comme je fermais la porte, je réalisais que mes parents
avaient fermé la seconde porte pour assurer leur sécurité. J' étais prise au
piège seul avec cet homme dans l' espace entre les deux portes, qui étaient en
solide acajou sombre. J' avais peur qu' il puisse me faire du mal.
&134) Je devais aller seule dans un endroit particulier mais je pris 3 personnes
avec moi.Nous fûmes attaqués par un serpent pendant que nous étions là-bas. Mon
ami ne nous a pas aidés, disant que je devais y aller seule
&L' /f/*,*/0
&135) Je tuais une personne qui je pensais m' avait tué
&136) J' étais en tain de plaisanter avec mes amis quand nous fûmes rejoints par
un de nos professeurs.
&Il me demanda de faire quelque chose qui n' était pas correct, ou qui était
injuste. D' abord, je fus incapable de décider de suivre sa pensée ou la mienne.
Ensuite, je décidais de ne pas le suivre, mais j' avais peur qui il me fasse du
tord ou me fasse du chantage émotionnel si j' allais contre lui.
&Sexualité
&137) Rencontre sexuelle avec une fille de 14 ans. Je me sentais coupable parce
qu' elle était innocente et vierge. Mais elle me faisait des avances, était très
active et sauvage, et trouvait du plaisir. A la fin, c' était très agréable,
drôlement chouette (was great fun).
&138) Relation homosexuelle avec un ami proche. J' étais dégoûté quand il m' a
demandé d' avoir une relation avec lui, mais je l' ai fait parce que c' est un
ami intime. (B)
&139) Etant seul à m' ennuyer à la maison, j' appelais un voisin FAILY inconnu
pour flirter avec lui et y prendre du plaisir. (c)
&140) Je marchais dans la rue quand je vis quelques couples s' embrasser de
manière indécente. J' étais gênée et choquée (c)
&141) Mon camarade de classe faisait des suggestions sexuels à un professeur qui
portait une burka. Ils ont eu une relations sexuelle devant nous. (L)
&142) Etudiants et professeurs jouant HOLI 2 et prenant du plaisir (E)
&Menaces
&143) J' ai ri tout le temps avec le reste de la classe quand le professeur me
félicita pour avoir obtenu les notes les plus faibles. Plus tard j' ai eu peur
qu' il soit prévenu contre moi à cause de mes résultats et me fasse échouer à l'
autre examen. J' envoyais mes amis lui demander qu' il ne fasse pas ça, mais il
ne l' écouta pas. Aussi j' allais moi-même le lui demander, mais de nouveau il
n' écouta pas. Je suis en colère parce qu' il fait cela intentionnellement. Je
le menace, crie après lui, je le défie de me recaler.
&144) J' ai menacé, crié après, injurié, un professeur qui a soudainement coupé
les cheveux de mon ami pendant qu' ils étaient en train d' écrire leur examen.
Je courais vers un autre professeur, et m' en plaignais, mais il n' en était pas
affecté. Je retrouvais le premier professeur, et il me menaça de me couper les
cheveux parce que je l' avais injurié. Je le repoussais et le menaçait de me le
« payer ».
&L' /f/*,*/0
&Divers
&145) Un homme montait une bicyclette parfaitement semblable à celle qu' on m'
avait volée. Mais je ne pouvais pas le questionner, ni entreprendre la moindre
action par manque de que preuve solide. J' étais surpris qu' il la monte
ouvertement sans se cacher.
&146) J' étais dans un pays étranger comme le Nepal où j' étais incapable de me
fier aux produits manufacturés dans l' ouest. je rentre chez moi en Allemagne où
tout était fiable mais j' ai laissé toutes mes affaires au Nepal. Aussi je
retourne au Nepal, et doit payer une énorme somme pour le trajet en avion. Je
pensais que mon organisation n' était pas bonne.
&146) j' avais cherché dans de nombreuses boutiques un T-shirt marron spécial. I
have searched many shops for a specific maroon T-shirt. When I finally find it
and am about to pay for it, I realize that the sleeves are too long. I feel that
just when I have got what I have been looking for, I lose it.
&147) j' allais de boutique en boutique jusqu'au soir, et je réalisais que j'
étais en retard à mon rendez-vous.
&148) Il y avait une leçon de gastro-entérologie devant être donnée par un
docteur très éminent, très important, et de hautes connaissances. Chacun ici
semblait éminent, important, et solide, même les médecins généralistes. Je
voulais me joindre à eux, pour ressentir l' atmosphère d' une conférence si
importante. Mais je sentais qu' ils ne me le permettront pas parce que je n'
aurais qu' un étudiant en médecine sans importance, un parmi tant d' autres.
&149) Un homme me demande s' il peut se joindre à moi pour une excursion en
bateau comme membre d' équipage. Plus tard il prend en charge tout le bateau. Il
me traite comme un idiot.Je sens qu' il est en train de me contrôler et s'
imposer sur moi. Je sens que tout l' amusement est parti.
&150) Je devais prouver ma noblesse par mes manières à table pour montrer que j'
étais digne d' une relation avec une fille riche qui habitait dans une maison
imaginaire.
&151) j' étais allé dans la maison d' un vieux camarade d' école. Il n' étais
pas là et la femme de chambre était très méfiante envers moi. C' était une femme
d' un certain âge, noble, presque impériale. Je pensais qu' elle était lyable et
fiable et j' avais espéré qu' elle me croit quand je lui ai dit que j' étais un
ami de son maître. Je m' étais attendu à un accueil chaleureux, et voulait PME
retirer immédiatement. Mais je pensais que ça la rendrait encore plus méfiante.
Ensuite un homme au regard méfiant entra dans la maison et je voulais la
protéger de lui. Un autre homme qui était une connaissance commune entre et elle
dit que si il me reconnaissait, elle me croirait. Mais il prétendit ne pas me
connaître.
&152) J' étais à un mariage où la seule personne que je connaissais était une
vieille dame qui était morte récemment. Elle avait été noble, bienfaisante, au
doux parler, dans le temps de sa vie. Je lui demandais si je pouvais rester avec
elle (GET HER) un peu plus quand quelqu'un m' appellerait. C' était un vieux
camarade d' école qui aimait faire l' important (SHOW OFF) et voulait toujours
entrer en compétition avec moi. Je disais que si nous nous nous étions
rencontrés plus tôt nous aurions pu passer plus de temps ensemble.
&153) Je marchais dehors, très offensé quand mes parents évoquèrent une ancienne
petite amie qu' ils avaient considéré avoir une mauvaise influence, en présence
d' une femme séduisante.
&§ Was overjoyed to meet an old school friend, but she was hardly happy and
reluctant to talk. She informed me that she was to be married the following week
but was unable to invite me.
&154) Un bus rapide est lancé en l' air très haut, et se renverse. Ma jeune amie
dit que c' est très beau. Etant plus âgé, je lui dis de ne pas dire de telles
choses; quelqu'un que nous connaissons pourrait être dedans. Nous réalisons que
les passagers sont saufs et que mon père est parmi eux.
&154) Je répugnais à rester dans un village avec mon grand-père malade, qui est
seul, et suivre le collège là. Je sentais que j' allais m' ennuyer.
&155) Mon père me donna l' ordre de l' attendre dans la voiture avec ma soeur.
Je pris l' occasion pour conduire. J' allais en zigzag et évitait les gens sur
la route, mais je sentais que c' était facile. Je pensais que j' aurais dû m'
arrêter, me souvenant des instructions de mon père, mais les freins avait
lâchés; Ma soeur et moi, nous nous arrangeons pour serrer les freins et arrêter
la voiture.
&158) Très excité en voyant pour la première fois la neige tomber hors de ma
maison. Je courais dehors, fis une boule de neige, et commença à la manger,
pensant que ça contenait quelques minéraux bons pour la santé.
&159) j' étais dans une maison pleine de parents; Je trouvais une chambre pour
me changer. Mon oncle qui avait été alcoolique ouvrit la porte et entra. J'
étais gênée et lui criais après, Mais il ne semblait pas y prendre garde.
Ensuite ma soeur aussi entrait, et les gens venaient et partaient sans prêter
attention à mes paroles. Je dû me couvrir et chercher une autre chambre. C'
était la bousculade (Hustle-bustle) dans la maison et point de place pour se
changer.
&160) j' avais peur d' avoir faux en répondant à une question dont personne ne
connaissait le réponse. Le professeur élimina (disregarded) ma réponse d' un
geste de la main et écouta quelqu'un d' autre à la place. J' étais gênée et me
sentais rejetée. Je ne levais plus les yeux après ça
&161 Mon amie récemment mariée a donné naissance à des jumelles. Je sens qu'
elle n' a pas à s' embêter au sujet d' autres grossesses.
&162) J' enlevais une quantité surprenant de saleté en nettoyant l' intérieur de
ma montre. Je commençais à travailler bien, bien mieux qu' avant. Je me sentis
surprise, je ne pouvais pas l' expliquer.
&163) J' étais dans une longue queue à la porte de la boulangerie. Une femme
essaya d' enjamber la ligne. Je ne lui permettait pas et m' arrangeait pour
défendre pour mes droits. Quand j' atteignis le comptoir, je demandais un gâteau
que le vendeur cassa en morceaux avec une fourchette avant de me le donner. J'
étais perplexe mais je ne protestais pas.
&164) J' étais dehors pour acheter un livre sur les serpents.Je vis un livre
avec sur sa couverture l' image d' un serpent enroulé.
&165) Je retournais à l' hôpital où je travaillais après un break de 4 heures
pour le déjeuner, seulement pour trouver que tout les autres avaient terminé
leur travail et partaient. Je me sentais coupable de ne pas avoir fait mon
devoir et j' espérais que personne ne remarquerait ma longue absence. Je
décidais de travailler la nuit pour rattraper les heures manquées. Mais j' avais
besoin d' une carte d' entrée séparée pour passer la sécurité. Je donnai la
carte de ma mère et m' arrangeait pour entrer à l' intérieur, mais j' avais peur
que la fraude soit remarquée, que je sois traité comme un mendiant et arrêté.
Une fois à l' intérieur de l' hôpital, il me semblait ne pas reconnaître mon
chemin et je me suis perdu.
&166) j' étais aux USA, très haut dans un gratte-ciel. Le panorama au-dessous
était magnifique; il y avait un lac avec quelque bateau qui naviguaient. Mais j'
avais peur de regarder en bas et me demandait ce qui arriverait si je sautais.
Je pensais que je devrais apprendre à sauter en parachute, mais j' étais
effrayée à cette pensée et me disais que le vol en aéroplane était une option
plus prudente. Ensuite j' étais invité à une excursion en bateau dans des eaux
mouvementées (ROUGH). J' acceptais en pensant que ça serait amusant. Mais je me
sentais mal équipée parce que je n' avais pas d' autre paire de pantalons avec
moi. Plus tard, j' avais une envie urgent d' uriner et ne pouvais trouver une
place tranquille. Je pensais que les gens se diraient qu' il était incorrect d'
uriner dehors (in the open). Puis j' étais incapable de retrouver mon chemin
vers le bateau.
&167) Je convainquais mes parents de m' acheter un pull-over très cher et une
jupe. Soudainement la jupe devint très minuscule.
&168) je brossais mes dents si fort que deux tombèrent. Elles ressemblaient à
des morceaux de verre.
&169) je mangeais une substance collante si bien que mes mâchoires étaient
collées ensemble
&170) I was trying to have terrible tasting tea which my mother had made. I
couldn't tell her it was bad because she would be hurt.
&Finally, I got up and told her it was bad and that I would make some myself.
&171) Recurrent, of being asked by professional dancers to join them in a
performance, and later being appreciated by them.
&172) je criais après mon frère pour lui redonner espoir au sujet de sa fille de
4 ans qui avait une tumeur maligne du cerveau
&173) Je souffrais d' hyperthyroïdie; j' étais très effrayée. Je me réveillais
et vérifiais que mon cou n' avait pas grossi.
&174) durant un check-up régulier, on m' avait diagnostiqué comme souffrant de
quelque maladie
&175) d' événements du jour précédent
&176) Paix (avant le proving, il rêvait de guerre)
&177) Une femme et son mari voyagent entrain.La femme dit que le train s'
arrêtera à la nouvelle gare tandis que le mari dit qu' il s' arrêtera à l'
ancienne gare. La femme accepte bien qu' elle sache que c' est faux.
&Coïncidences pendant le proving
&178 Je vis deux fois des jumeaux après avoir rêvé au sujet de jumeaux.
&Symptômes Physiques
&Généralités
&179 soif augmentée pour l' eau froide.
&180 Désir de nourriture piquante.
&181 Aversion pour les sucreries
&182 Douleur picotante-côté droit. Apparaît et disparaît soudainement
&183 Courant d' air aggrave.
&184 Douleur picotante côté gauche.
&185 Douleur du corps par l' effort.
&186 Faiblesse, comme s' il allait se trouver mal.
&187 Pouls augmenté.
&Symptômes particulier
&Vertiges
&188 Vertige quand il conduit: aggravé en regardant des objets mouvants; aggravé
en regardant l' eau courante; accompagné de nausée.
&Tête
&189 Lourdeur dans le vertex et le front; Aggravation le matin au réveil;
amélioré après la sieste l' après-midi.
&190 Lourdeur
&191 Chute de cheveux en plages.
&192 Douleur hémilatérale, entre 4.30 p. m. et minuit
&193 Céphalée constante, améliorée en serrant les dents.
&194 Lourdeur dans le vertex et le front
&195 Lourdeur l' après-midi
&L' /f/*,*/0
&196 Douleur le soir
&L' /f/*,*/0
&197 Douleur le soir
&Yeux
&198 Sensation de chaleur
&190 Regard vide soudain
&191 Les paupières tombent
&Vision
&192 vision brouillée.
&L' /f/*,*/0
&Oreilles
&193 Douleur sourde dans l' oreille droite, vient et part soudainement
&194 Douleur sourde sous l' oreille gauche.
&Nez
&195 Sensation de chaleur
&196 Nez bouché
&197 2coulement post-nasal verdâtre, épais.
&198 Froideur glaciale du bout du nez, par exposition à l' air
&199 Coryza, amélioré en plein air.
&200 Sensation chatouillante avec éternuement.
&Face
&201 Secousses du côté droit de la lèvre inférieure, le matin.
&202Rash.
&Bouche
&203 Goût amer
&204 Sensation de chaleur.
&205 langue revêtue de blanc.
&206 Salivation augmentée.
&207 Sécheresse
&Gorge
&208 Douleur du côté droit la nuit
&209 Douleur du côté gauche améliorée par du lait chaud
&210 Sévère douleur de gorge, pire par le courant d' air froid, en avalant.
&Gorge Externe
&Transpiration.
&Prurit
&Estomac
&Soif augmentée
&appétit augmenté
&Appétit augmenté mais vite rassasié
&Soif augmentée
&L' /f/*,*/0
&Nausée, au réveil le matin
&Nausée, avec vertige.
&Douleur dans l' estomac, et nausée avec fièvre
&Nausée.
&Nausée.
&L' /f/*,*/0
&Rectum
&Sensation de reptation dans l' anus
&Constipation.
&Selles foncées,noirâtres. Constipation. Pire en mangeant du pain et du fromage.
&Diarrhée. Brûlure durant la selle.
&Urine
&Miction fréquente, urine nuageuse
&Miction fréquente
&Polyurie.
&L' /f/*,*/0
&Mâle
&Erection sans excitation
&Femelle
&Leucorrhée profuse, le sang tachée de sang
&Respiration
&Désire de prendre une respiration profonde
&Suffocation dans une pièce fermée
&Toux
&Toux continuelle [
&Toux aggravée en parlant
&Expectoration
&Sombre, noirâtre le matin [
&Thorax
&Palpitations avec sensation nerveuse
&Palpitations, Il peut avoir l' impression de n' avoir rien dans le corps sauf
le coeur
&Palpitations.
&L' /f/*,*/0
&Dos
&Transpiration.
&Douleur dans la région scapulaire et le long de l' épine dorsale. Aggravation
la nuit. amél par bain chaud. Aggravation par l' effort.
&Douleur avec incapacité à se mouvoir.
&Extrémités
&Douleur, raideur et une sensation de gonflement dans les articulations des
doigts, surtout de la main droite, au réveil le matin.
&Engourdissement dans la cheville droite, pas de pouvoir.
&Douleur dans le bras droit, pire en s' allongeant sur le côté gauche
&Froid des bouts des doigts par exposition à l' air froid
&Crampe dans le pied droit
&La peau du pied droit et de la main pèle en taches.
&Douleur dans l' épaule gauche, comme un couteau fiché dedans. Pire en respirant
profondément. Pire par le mouvement de l' épaule et des bras.
&Raideur et douleur dans les deux genoux et le coude droit; Douleur de
meurtrissure dans les cuisses et les coudes en marchant.
&Sommeil
&Insomnie entre 4.30 a. m. et 5.30 a. m., mais trop paresseux pour sortir du
lit.
&Intense compulsion à dormir le soir
&Réveil entre 2.30 a. m and 3.00 a. m. pour vérifier qu' il n' y a pas de
voleur.
&Insomnie
&Somnolence tout le long du jour.
&Somnolence le soir
&Frissons
&frilosité, gelé après des rêves effrayants.
&Frissonnant, le soir, avant le sommeil.
&Fièvre
&Chaleur dans l' après-midi, entre 3.00 p. m. et 4.00 p. m.
&Transpiration
&en se réveillant.
&Hommes: B, G, K
&Femmes: A, C, D,E, F,H,I, J,L
&L n' a pas reçu le remède mais a vécu le temps d' expérimentation avec l'
équipe.
#R Euphorbium officinarum
&Euph
#L9 Texte
#L10 VERMEULEN
#L10 CARACTERISTIQUES
&1.- Un irritant pour la peau et les membranes muqueuses.
&2.- Douleur brûlante dans les os; 4 dans les parties internes.
&3.- Douleurs dans les membres inférieurs et faiblesse paralysante dans les
articulations
&4 le plus souvent en commençant à bouger.
&4.- Symptômes respiratoires et cutanés importants.
&5.- Douleurs brûlantes terribles.
&6.- Douleurs du cancer.
&7.- Tout a l' air plus grand que ce qu' il est en réalité.
&8.- Douleurs rhumatismales de type déchirant, pressif et piquant-cuisant, mais
seulement pendant le repos.
&9.- DOULEUR BRULANTE TERRIBLE, COMME SI UN CHARBON ARDENT ETAIT SUR OU DANS LA
PARTIE, DU CANCER, DU FURONCLE OU DE L' ÉRYSIPELE.
&10.- 11Convulsions avec perte de conscience et congestion sanguine à la tête;
peau chaude; pouls lent, plein.
&11.- Crises périodiques de crampes.
&12.- Etats inflammatoires chroniques des membranes muqueuses.
&13.- Brûlure dans les os.
&Psychisme
&14.- Manie aiguë; 7 avec symptômes de congestion cérébrale violente, et pouls
irrégulier, pressé.
&15.- Mélancolie; anxiété; appréhension.
&16.- 8 Illusion qu' il voit marcher derrière lui le même homme qui marche
devant lui.
&17.- Sursaut la nuit en étant couché réveillé dans le lit; comme si électrique.
&18.- 11 Humeur sérieuse, calme, réfléchie; il cherche le calme, cependant avec
inclination au travail.
&19.- Humeur anxieuse, appréhensive, préoccupée.
&20.- Crises temporaires de folie, insiste pour dire ses prières à la queue de
son cheval; connaît ses lubies et demande d' être laissé seul en silence.
&21.- Tout semble plus grand que ce ne l' est en réalité; même en marchant il
lève ses jambes plus que nécessaire, parce qu' il imagine qu' il doit enjamber
des choses hautes.
#L10 VERTIGE
&22.- 7 Violent, en se tenant ou en marchant à l' air libre.
#L10 TÊTE
&23.- SENSATIONS. Comme si tout le cerveau étaient vissés, avec mal de dents.
&24.- Comme si la tête allait être écartelée.
&25.- Endolorie, comme si battue, dans l' occiput; < le matin, couché, par la
chaleur, assis, au repos; > au mouvement, en refroidissant la tête.
&26.- DOULEURS. Céphalée pressive violente
&11frontale stupéfiante.
&27.- 11 Pression de tension dans la tête, spécialement dans le front et les
muscles cervicaux.
&28.- Meurtrissure, dans la tête, spécialement dans l' occiput et le front, < le
matin, >par des applications froides.
&29.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. Érysipèle de la tête et de la face, avec douleurs
creusantes, forantes et rongeantes, suivi, quand il est amélioré, de rampement
et de démangeaison des parties; gonflement considérable des parties affectées,
avec de petites vésicules évacuant un liquide jaunâtre.
#L10 YEUX
&30.- DOULEURS. Mordante dans les yeux, avec larmoiement.
&31.- 11 De grande sécheresse dans les yeux avec évacuation profuse.
&32.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. Yeux enflammés et agglutinés le matin.
&33.- 5 Enflammés, avec démangeaison des bords des paupières.
&34.- 7 Intolérance à la lumière.
&35.- 11 Ophtalmie chronique; douleur des paupières et démange sévèrement, sont
mouillés et agglutinés.
&36.- Evacuation purulente.
&37.- Inflammation rouge pâle des paupières avec agglutination nocturne.
&38.- Gonflement des paupières avec déchirement au dessus des sourcils en
ouvrant les yeux.
&39.- Lourdeur des paupières supérieures; elles se ferment de manière
irrésistible, avec vacillement dans la tête.
#L10 VISION
&40.- 2 Diplopie.
&41.- 5 Trouble ou faible.
&42.- 11 Cristallin blanc laiteux; ne peut voir (assez) pour marcher seul,
cependant voit mieux lors d' un jour sombre; cataracte.
#L10 OREILLES
&43.- SENSATIONS. 7 Sonnerie dans les oreilles, également en éternuant.
&44.- 11 Grondement la nuit.
&45.- Bourdonnement dans l' oreille droite, ne peut dormir la nuit.
#L10 NEZ
&46.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. Prurit nasal avec sécrétions de mucosités venant du
nasopharynx.
&47.- Coryza violent, coulant, avec brûlure et toux; 5 avec évacuation aqueuse
des yeux et du nez.
&48.- 2 Beaucoup d' éternuements manqués.
&49.- Coryza, avec gonflement.
&50.- Ozène âcre.
#L10 FACE
&51.- DOULEURS. Brûlure dans les joues; < à gauche.
&52.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. Érysipèle; vésicules jaunes; 11 précédé par des
frissons
&chaleur; céphalée constrictive, spécialement dans l' occiput; et démangeaison
brûlante, piquante-cuisante des parties.
&53.- Gonflement rouge des joues; 11 avec chaleur brûlante.
&54.- 11 Gonflement blanc, oedémateux des joues.
#L10 BOUCHE
&55.- SENSATIONS. 2 La bouche est sentie couverte de graisse rance.
&56.- 11 Goût fade dans la bouche, après le petit-déjeuner; alors que la langue
est couverte.
&57.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. 11 Sécheresse de la bouche sans soif.
&58.- Beaucoup de mucus tenace dans la bouche, après la sieste de midi.
&59.- Salivation précédée de tressaillement ou avec envie de vomir; frémissement
et sensations de crampes dans l' estomac; la salive a un goût salé.
#L10 DENTS
&60.- SENSATIONS. 2 Comme si les dents étaient vissées ensemble.
&61.- DOULEURS. 11 Douleur, piquante-cuisante ou forante, avec gonflement
érysipélateux des joues.
&62.- Mal de dents < au toucher ou en mâchant.
&63.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. 2 Dents friables, qui s' émiettent,; caries des
dents.
#L10 GORGE
&64.- SENSATIONS. 7 Brûlure
&11 comme par un charbon chaud dans la gorge, s' étendant à l' estomac; 11 avec
douleur et anxiété.
&65.- 11 Raclement et écorchure dans la gorge.
&66.- Brûlure dans la gorge et l' estomac comme si une flamme en sortait.
&NOURRITURE ET BOISSON
&67.- Grande faim; 11 avec sensation comme si l' estomac pendait vers le bas
détendu et l' abdomen senti creux.
&68.- Grande soif de boissons froides.
&69.- 11 Froid en commençant à manger.
&70.- Somnolent après le dîner. Goût fade dans la bouche, après le petit-
déjeuner.
#L10 ESTOMAC
&71.- SENSATIONS. 11 Comme si l' estomac pendait flottant.
&72.- DOULEURS. 2 Brûlure comme du feu dans l' estomac et l' abdomen.
&73.- 7 Contraction spasmodique et étreinte dans l' estomac.
&74.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. Renvois.
&75.- 7 Eructations; hoquet fréquent.
&76.- 11 Nausée avec frisson.
&77.- Vomissement avec diarrhée.
&78.- INFLAMMATION DE L' ESTOMAC; GASTRITE ÉRYSIPELATEUSE.
&79.- Eructations vides profuses.
#L10 ABDOMEN
&80.- SENSATIONS. 11 Sensation de vide comme après un émétique, le matin.
&81.- Endolorissement anxieux faisant mal dans la partie inférieure de l'
abdomen.
&82.- DOULEURS. Colique flatulente spasmodique; 11 le matin dans le lit, avec
une douleur comme si l' abdomen était écartelé, > en penchant la tête sur les
coudes et les genoux.
&83.- 11 Colique très forte (excessive) et tympanites.
&84.- Colique à travers tout l' intestin, suivi d' une selle peu épaisse, avec
prurit brûlant dans le rectum.
&85.- Pincement, à la partie postérieure de l' ilium.
&86.- Pression, dans la région inguinale.
&87.- Douleur violente paralysante et comme celle d' une entorse dans le côté
gauche du pubis., s' étendant à la cuisse, en étendant le membre après s' être
assis.
&88.- Déchirement, à l' aine gauche, comme par une entorse, en se tenant debout.
&89.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. (abdomen) creux.
&90.- 7 Beaucoup de gargouillements, suivis d' émission de gaz.
&91.- 11 Affections de l' anneau abdominal gauche.
#L10 RECTUM
&92.- DOULEURS. 11 Brûlure, endolorissement, autour de l' anus.
&93.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. Selles fermentées, profuses, comme de la terre
glaise.
&94.- 7 Diarrhée profuse et vomissement.
&95.- 11 Diarrhée avec ténesme, brûlure à l' anus et endolorissement dans l'
abdomen.
&96.- Selles comme de la colle, douloureuses et flatulentes, précédées d' une
démangeaison du rectum.
&97.- Selle d' abord peu épaisse, ensuite noueuse.
&98.- Constipation due à l' inactivité des intestins; selle dure, difficile à
évacuer.
&99.- Démangeaison violente du rectum pendant le besoin d' aller à selles, et
après évacuation.
#L10 APPAREIL URINAIRE
&100.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. 11 Varices de la vessie.
&101.- Besoin fréquent d' uriner avec urine peu abondante.
&102.- Strangurie.
&103.- Une démangeaison pique dans les parties externes de l' urètre entre les
mictions;
&104.- Sédiment blanc.
#L10 ORGANES SEXUELS MASCULINS
&105.-SYMPTÔMES OBJECTIFS. 11 Gonorrhée chronique lorsque l' écoulement est mêlé
de sang.
&106.- Erection sans désir sexuel.
&107.- Démangeaison voluptueuse du prépuce.
&108.- Ecoulement de liquide prostatique du à la flaccidité du pénis.
#L10 ORGANES GÉNITAUX FEMININS
&109.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. 11 Ovarite.
&110.- Démangeaison du mont de Vénus.
#L10 LARYNX
&111.- Croup; toux sèche, caverneuse.
#L10 RESPIRATION
&112.- Oppressée, comme si le thorax n' était pas assez large.
#L10 TOUX
&113.- Spasmodique, sèche, jour et nuit, avec asthme; 11 crachats copieux
seulement le matin;
&114.- Constante, avec des points de côté commençant au creux de l' estomac s'
étendant aux côtés
&7 au côté gauche du thorax.
&115.- Due à un chatouillement brûlant dans la partie supérieure de la trachée.
&116.- Sèche, caverneuse, due à un chatouillement dans le thorax et la gorge.
&117.- Avec larmoiement.
&Expectoration
&118.- 11 Copieux seulement le matin.
#L10 THORAX
&119.- SENSATIONS. Sensation chaude dans
&11 le milieu du thorax, comme si de la nourriture très chaude avait été avalée.
&120.- 11 Comme si le lobe gauche des poumons était collé.
&121.- Lourdeur dans les muscles pectoraux, spécialement en tournant le corps
vers la droite.
&122.- DOULEURS. 11 Brûlante et piquante dans le côté gauche du thorax, pendant
le repos, > au mouvement.
&123.- Pression comme une piqûre sur le sternum en étant assis et debout.
#L10 DOS
&124.- SENSATIONS. 11 Sensation de pression dans les muscles du dos.
&125.- Sensation dans la région lombaire ou dans les articulations, comme s' il
y avait une paralysie.
&126.- DOULEURS. 2 Dans le coccyx < en se levant de la position assise [11 et en
commençant à bouger], < après une selle
&11 diarrhéique; 11 coccyx sensible au toucher.
#L10 MEMBRES
&127.- DOULEURS. Paralytiques.
#L10 MEMBRES SUPERIEURS
&128.- SENSATIONS. 11 Constriction paralytique dans l' articulation des épaules,
le matin, en bougeant le bras.
&129.- DOULEURS. 11 Pressive, dans le bras, du côté extérieur au-dessus du
coude.
&130.- Crampe dans les muscles de la main droite en écrivant.
&131.- Douleur paralytique du poignet en le bougeant.
&132.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. 11 Stries rouges écarlates sur l' avant-bras gauche,
démangeant au toucher; disparaît lorsque le doigt passe au-dessus d' elles.
#L10 MEMBRES INFERIEURS
&133.- SENSATIONS. 11 Comme si la cuisse gauche avait une entorse, < en
marchant, > en restant debout.
&134.- Douleur comme celle d' une entorse dans l' articulation de la hanche..
&135.- Engourdissement des pieds en étant assis.
&136.- DOULEURS. Dans l' articulation de la hanche et au coccyx; 11 < au
mouvement.
&137.- 7 Brûlure, la nuit des les os de la hanche et de la cuisse; 11 réveillé
fréquemment par cela.
&138.- 11 Sciatique: déchirement, douleur piquante-cuisante, pression, > au
mouvement, < au repos; sensation paralytique avec difficulté de se lever de son
siège.
&139.- Endolorissement, dans le talon droit en marchant au plein air.
&140.- SYMPTÔMES OBJECTIFS. 11 Grande faiblesse des jambes.
&141.- Transpiration froide sur les jambes le matin.
#L10 SOMMEIL
&142.- 11 Somnolence pendant le jour.
&143.- Insomnie avec une agitation tremblante avant minuit, grondement dans les
oreilles, incapable de fermer les yeux.
&144.- Sursaut soudain comme par un choc électrique la nuit, en étant couché au
lit réveillé.
#L10 RÊVES
&145.- 11 Anxieux, animés, le faisant crier, sur quoi il se réveille.
#L10 FROID
&146.- 7 Froid et frissonnement sur tout le corps; 11 le matin; en marchant au
plein air.
&147.- 11 Frissonnement dans le dos avec joues en feu et mains froides.
#L10 CHALEUR
&148.- 11 Forte chaleur; tout les vêtements semblent écrasants, son corps entier
lui semble même trop lourd, comme s' il devait porter une lourde charge.
&149.- Avec aversion à être habillé, les vêtements semblent trop lourds.
&150.- Seulement à la tête.
#L10 TRANSPIRATION
&151.- Froide.
&152.- Le matin, s' étendant des pieds sur tout le corps.
&153.- Le matin, sue le cou, les cuisses et les jambes.
&154.- Seulement sur les cuisses.
&155.- Froide sur les jambes.
&156.- Le matin dans le lit.
#L10 PEAU
&157.- Peau très chaude, sèche.
&158.- Inflammation érysipélateuse, spécialement des joues.
&159.- Sensation de piqûre et de morsure, rougeur, gonflement.
&160.- Vieux ulcères torpides, pustules; gangrène
&Echi. Sec.
&161.- Épithélioma et carcinomes ulcérant de la peau.
&162.- Sensation d' une fine cordelette sous la peau.
&163.- Gangrène ou furoncles des personnes âgées.
&164.- Prurit brûlant, provoquant le grattage.
&165.- Eruptions sur les parties couvertes ou pileuses.
&166.- ÉRYSIPELE BULLEUX.
&167.- Furoncles; verrues.
&168.- Ulcères: vieux, torpides; qui deviennent noirs; indolores; < le matin, en
se réchauffant près du feu, en étant allongé, en changeant de position, au début
du mouvement, en étant assis, en les touchant; > par le mouvement et en
marchant.
#L10 MODALITES
&169.- Aggravation: En étant assis. Par le repos. Au début du mouvement. Par le
mercure. Par le toucher.
&170.- Amélioration: Par l' application d' huile. Les applications froides. Le
mouvement.
#L10 RELATIONS
&Comparer: Ant-T; Colch.; Elat.; Verat.;également les autres plantes
Euphorbiacées - Acal., Crot-t., Jatr., Manc., Ric., Yuc., et les autres
Euphorbes. Nit-ac ?; Sulph.; Ars.; Camph.; Apis; Canth.; Graph.; Iris.; Kreos.;
Lach.; Nat-s.; Petr.; Phos.; Rhus-t.; Sec.; Sep.; Psoral.
&Une plante de Colombie; douleur de cancer, ulcères; leucorrhée fétide; prurit;
tumeurs utérines.
&Suit bien: Graph. [érysipèle]; Lach.; Puls.; Sep.; Arum-t.
&rhume des foins.
&Antidoté par: Camph.; Op.; de grandes quantités de jus de citron.
&Antidote: Ars.; Nux-v.
#R Eupionum
&Eupi
#L9 Texte
&Ongles Des ongles s' enfonçant dans l' abdomen
&Poussai(en)t Des ongles poussai(en)t dans l' abdomen
&Ulcéré Ulcéré dans l' abdomen
&branlante(s) Les dents étaient branlante(s)
&Brûlé(e)(s) La bouche était brûlé(e)(s) par de la graisse
&Dîner Le matin il sentait dans la bouche qu' il n' avait pas dîner
&Ébouillanté(e)(s) La bouche était ébouillanté(e)(s)
&Ébouillanté(e)(s) La bouche était ébouillanté(e)(s) par de la graisse
&Enchâssées Les dents étaient enchâssées dans une matière molle
&Enflé(e)(s) Les gencives étaient enflé(e)(s)
&Fixées Les dents étaient fixées dans une matière molle
&Tomber Les dents allaient tomber une à une
&Tomber Les incisives allaient tomber
&Ulcère(s) Ulcère(s) au-dessous des dents
&Meurtri Meurtri dans l' estomac
&Respiration La respiration était retenue dans l' estomac
&Retenu Le souffle était retenu dans l' estomac
&Souffle Le souffle était retenu dans l' estomac
&exi Aiguille(s) On marchait sur des aiguille(s)
&Arraché(e)(s Les muscles étaient arraché(e)(s) des os à l' arrière de la cuisse
&Grandis Les pieds avaient grandi démesurément pendant les règles
&Battu(e)(s) Les muscles étaient détachés des os à force d' avoir été battus
(e)(s)
&Déboîté(e)(s)Les poignets étaient déboîté(e)(s)
&Désarticulé(el)(s)Les poignets étaient désarticulé(e)(s)
&Endormi(e)(s) Les mains étaient endormi(e)(s)
&Engourdissement Engourdissement dans l' annulaire et l' auriculaire.
&Gros(se)(s) Les articulations des doigts étaient trop gros(se)(s)
&Féminin Acre: L' urine était âcre sur les parties génitales
&Enfoncé(s) Quelque chose de douloureux était enfoncé(s) dans les seins, avec
oppression.
&Excoriation Excoriation des parties génitales après la toilette
&Pressait Quelque chose pressait vers l' extérieur
&Arraché(e)(s) Les muscles étaient arraché(e)(s) des os
&Court (s) Les muscles étaient trop court (s)
&Flottement Flottement dans la partie supérieure du corps
&Oscillation Oscillation dans la partie supérieure du corps
&Tremblotement Tremblotement comme s' il était de la gelée dans les oreilles
&Vent Le vent soufflait avec force, appuyant sur les oreilles et autour
&Petite La peau était trop petite
&Coincé(e) Quelque chose était coincé(e) au-dessous du larynx
&Graisse Il avait mangé de la graisse rance, ce qui provoquait la toux
&Mangé Il avait mangé de la graisse rance, ce qui provoquait la toux
&Rance Il avait mangé de la graisse rance, ce qui l' avait fait tousser
&Tête Furoncle(s) Des petits furoncl(e)(s) allaient se former
&Kyste Un kyste allait se former sur le front
&Plein(e) La tête était trop plein(e)
&Serré(e)(s) Le front était serré(e)(s)
&Tiré(e)(s) Les cheveux avaient été tiré(e)(s)
&Ulcéré(e)(s) La tête était ulcéré(e)(s)
&Brume Tout était enveloppé dans une brume
&Crié Il avait beaucoup crié
&Descendu(e) Quelque chose de descendu(e) à la manière d' un rideau devant les
yeux
&Larmes Des larmes dans les yeux
&Pendu(e)(s) Quelque chose de pendu(e)(s) sur les yeux
&Petit(e)(s) L' oeil droit était petit(e)(s)
&Pleuré Elle avait beaucoup pleuré
&Pression Les yeux allaient être expulsés par pression
&Pâles Les objets étaient pâles
&Pâles Les objets étaient pâles
&Voile Voile devant les yeux
&Voile Un voile mince devant les yeux
&Voile Un voile fin devant les yeux
#R Germanium metallicum
&Germ
&Psychisme
#L10 Texte
&GERMANIUM: LE PROVING
&DELUSIONS & SENSATIONS
&1. Je me sens d' humeur plutôt poétique. J' ai l' impression que je peux
presque saisir la nature de ce que je ressens. C' est une éructation ! Comme si
une bille se trouvait quelque part dans la poitrine, l' estomac, le cerveau... à
partir de là, aspirait tout dans un rayon de trois à quatre centimètres, et l'
entassait de plus en plus. Cela devient dur et fragile... puis, soudainement,
cela grossit, avec une sensation de bourdonnement, progressivement moins dense
et, brusquement, cela éclate et répand un nuage de soulagement. Je pense que le
remède est Champagne. (16, 30C, 03.14.00)
&2. Sensation d' être très peu consciente d' avoir un cerveau. Une sorte de
sensation confuse autour de la périphérie, d' où j' ai imaginé que se trouvait
mon cerveau dans ma tête, par exemple juste au dessous de la surface. (02, 6C,
01. XX. XX)
&3. Quand il y avait un bruit soudain, la tête sautait à l' intérieur. (07, 30C,
00.09.30)
&4. Deux fois en conduisant, j' ai eu une hallucination: une partie d' une
voiture de papeterie, sur la droite, passait dans mon champ de vision. (02, 6C,
01. XX. XX)
&5. Les objets apparaissent différents. Un bout de coton sur le sol, à mes
pieds, me semble être une épingle à chapeau. (08, 12C, 02.00.10)
&6. J' ai entendu la voix de ma belle-mère dire "coucou" deux fois (ils vivent à
quelque distance l' un de l' autre). (11, 12C, 00.22.50)
&7. La nuit, en fermant les yeux, j' ai eu la vision d' une paire d' yeux qui me
regardent. Et, soudain, j' ai vu très clairement le visage. Celui-ci avait une
expression interrogatrice. (16, 30C, 07.04.00)
&8. J' ai l' impression de ne pas avoir assez de place dans mon lit. C' est un
grand lit. Je me suis sentie dans les vaps', floue, bizarre, légèrement absente.
Peut-être dans un rêve. (05, 6C, 06.00.00)
&9. Alors que j' étais debout, j' ai senti mon esprit reculer. La cuisine
semblait plus petite et plus basse. (04, 6C, 00.10.00)
&10. Sensation d' être poussé vers l' arrière, flottant en arrière dans l'
espace, comme en état d' apesanteur.
&(10, 9C,)
&11. Sensation d' être tiré, par le cou, vers l' arrière et vers le haut. (10,
9C,)
&12. Soudainement conscience que mes pieds sont debout sur le sol, et sentiment
d' être très connectée au sol à travers mes pieds. Enracinée en un point. Je
voulais rester comme cela. Bonnes sensations. Les pieds se sentent faire un avec
le sol. (04, 6C, 00.13.30)
&13. En marchant, je me suis senti voûté comme un culturiste, pire après m' être
levé. (15, 30C, 04.00. 00)
&MENTAL: ÉMOTIONS
#L10 Anxiété
&14. Légèrement anxieuse, parce que je sens que des choses se passent et je ne
suis pas sûre de savoir les décrire (05, 6C, 02.03.00)
&15. Anxieuse parce que le téléphone a sonné la nuit. Habituellement, je serais
perplexe. Ma fille est rentrée tard à la maison ce qui m' a rendu anxieuse. (05,
6C, 17.00.00)
&17. Panique et souci, associés à des vomissements. (07, 30C, 00.01.05)
&18. Me suis réveillé avec un sentiment d' anxiété, qui augmente. Mes jambes
tremblent et s' agitent. Je dois sortir du lit. Je panique en pensant qu' une
crise cardiaque est imminente et ne pourra être empêchée. C' est trop tard pour
faire quoi que ce soit. Je marche de pièce en pièce, assoiffé, frileux, et en
ébullition. C' est accompagné d' un désir de selle et de flatulence. (08, 12C,
80.00.00)
&19. Sensation d' anxiété et de nervosité dans l' estomac, toute la matinée.
(11, 12C, 11.00.50)
&20. Nerveuse et agitée. Je le ressens dans le plexus solaire, quand je pense à
mon travail. (18, 30C, 02.10.00)
#L10 Irritabilité
&21. Profondément irritée d' être réveillée par mon mari pour faire l' amour.
Absence totale de la culpabilité habituelle. (04, 6C, 01.18.00)
&22. Très irritable (10, 9C, 03.06.00)
&23. Irritable les deux premiers jours des règles. D' habitude, cela arrive
avant les règles. (11, 12C, 68. 00.00)
&24. Pendant toute l' expérimentation, irritabilité et aversion à répondre aux
questions. (11, 12C, 45. 00.00)
&25. Vitesse, dents serrées, irritable avec les enfants. (131, 30C, 04. XX. XX)
&26. Sensation de pression, impatiente, et ras-le-bol. (21, 12C, 17. XX. XX)
&27. Irritabilité. Souci à propos de mon mari et de nos relations. Je sens qu'
on profite de moi. (21, 12C, 24. XX. XX)
&28. Lourd soupir dans la matinée. Je suis critique et irritable avec mon fils.
Je sens que je n' arrive pas à m' en occuper. (21, 12C, 40. XX. XX)
#L10 Colère
&29. Colère explosive, vite oubliée. (04, 6C, 13.00.00)
&30. J' explosais d' une brusque colère, qui passait aussi vite qu' elle était
venue. (04, 6C, 11.00.00)
&31. Des querelles récurrentes, déclenchées par mon détachement. J' ai senti du
désespoir, et la plus grande confusion à distinguer ce qui était lié à l'
expérimentation de ce qui était la réalité. (04, 6C, 14.00. 00)
&32. J' ai réagi très fortement envers une amie très proche. Quelque chose d'
insignifiant avait déclenché l' étincelle, et j' ai raccroché le téléphone. J'
ai juste senti que j' en avais eu assez. C' est un problème/sentiment qui s' est
accumulé pendant des mois, mais, ce soir, j' étais intérieurement en rogne. C'
est seulement notre troisième dispute en 18 ans. Je me sens toujours indignée et
en colère une heure plus tard, même après être allée travailler dans le jardin.
Je ne vais pas répondre à ses coups de fil. (13, 30C, 06.08.30)
&33. J' ai réagi avec colère aux exigences de mon mari. (14, 30C, 06.08.30)
#L10 Sentiments réprimés, colère avec culpabilité
&34. Je me suis sentie renfermée. Tous mes mouvements et mes pensées sont
contrôlés. Je ne savais pas où aller chercher de l' aide. Je me sentais comme
une lâche. J' avais peur de la violence. Je ne sais pas qui je suis. (04, 6C,
XX. XX. XX)
&35. Désespérément en colère. C' est si intense que je peux à peine le
contrôler. J' ai fait des bruits comme un animal, j' ai levé et baissé mes bras,
au lieu de battre mes enfants... ce qui aidait. Je veux juste quitter la maison
et les enfants. Je me suis sentie complètement folle, j' avais peur de ce que
les voisins entendaient et pensaient. Très mauvaise conscience après, mais pas
de soulagement. Je ne suis pas arrivée à évacuer ma colère. Il y a beaucoup de
sentiments intériorisés qui ne sortent pas. (18, 30C, 02.09.00)
&36. Les autres gens font des choses plaisantes. Toute mon énergie, je l'
utilise pour garder ma rage intense à distance, afin de ne blesser ni moi-même
ni les enfants. (18, 30C, 20. XX. XX)
&37. J' ai du mal à accepter mes propres sentiments, je m' accuse de les laisser
sortir, spécialement la colère. J' ai senti une rage, j' ai dû user de tout mon
pouvoir pour la contrôler. J' ai perdu patience suite à quelque chose qu' avait
fait mon fils. Je me suis mise en colère après lui, mais en même temps je me
méprisais de manquer de patience envers lui. Je ne voulais pas vous raconter ça,
parce que je me sens dévoilée: maintenant, tout le monde peut voir quelle
personne horrible je suis. Je deviens complètement folle à cause de mes pensées;
je ne peux plus le supporter. À l' intérieur de moi, tout est chaos. Je ne sens
aucun pouvoir.(18, 30C, 18. XX. XX)
&38. Je pleure. Je me sens très fâchée envers mon père: il avait désapprouvé que
je me sois acheté quelque chose de cher. J' ai ressenti de la colère à cause de
ma réaction, mais aussi de la curiosité à trouver le pourquoi de ma réaction. Je
ressens de l' anxiété concernant toutes mes responsabilités. Tout me semble être
au-dessus de mes forces. (21, 12C, 26. XX. XX)
&39. J' ai exécuté ma menace de plier les devoirs de mon fils, ce qui les a
froissés, mais je ne me suis pas sentie coupable. (04, 6C, 09. XX. XX)
&40. Je me suis sentie détachée, quand j' ai été impliquée dans une querelle
avec mon mari. Pas de culpabilité de ne pas lui faire plaisir. (04, 6C, 09. XX.
XX)
#L10 Culpabilité
&41. J' étais mal à l' aise, si une personne était près de moi. Je me suis
sentie inconfortable et paranoïde en classe. C' est comme si j' avais fait
quelque chose de mal. (10, 9C, 06.06.00)
&42. J' ai peur de la police, de me faire pincer et d' être dévoilée. (18, 30C,
02.10.00)
&43. J' ai un sentiment de culpabilité si je reçois trop d' attention. J' ai
peur d' ennuyer les autres. (18, 30C, 13. XX. XX)
&44. Je me sens comme une prisonnière. (18, 30C, 46. XX. XX)
&45. Je suis probablement incurable, et c' est ma faute. Ces pensées se répètent
d' elles-mêmes, encore et encore, dans ma tête. (18, 30C, 46. XX. XX)
#L10 échec, haine de soi
&46. Je me suis réveillé tôt à 3 h. 30. J' ai eu un fort sentiment comme une
visualisation. Je me suis vue étendue sur le sol en position foetale, et ayant
reçu une balle dans la tête, comme un cheval ou un chien. Je l' accueillais
presque bien. Puis, j' ai pensé que mes enfants ont encore besoin de moi. Un
très fort sentiment d' échec est arrivé en même temps. J' ai senti que je ne
méritais pas de vivre... J' ai été mieux en pleurant le lendemain, quand j' ai
parlé avec mon mari. Ce sentiment de dépression a continué plusieurs nuits. Dès
que je m' éveille tôt le matin, mon esprit est actif, et un sentiment d'
inadaptation vient de manière forte. (05, 6C, 28. XX. XX)
&47. Sentiment d' un échec total, je préférerais mourir. Très démotivée. (05,
6C, 360. XX. XX)
&48. Je me demande sans arrêt si, oui ou non, je dois prendre d' autres
comprimés. Quoi que je fasse, je sens que quelqu'un me critiquera, que je fais
quelque chose de travers. J' ai du mal à prendre une décision. J' ai peur que d'
autres personnes rient de moi, ou disent "n' as-tu rien compris ?" Je pleure. Je
ne veux pas me lever. Je ne veux pas ennuyer le superviseur si tôt le matin. Je
suis une ratée. (18, 30C, 01.06.30)
&49. Je me reproche d' avoir pris trop de doses. J' avais peur de ne pas faire
ressortir les symptômes de manière assez forte. Je gâche peut-être toute l'
expérimentation. Je suis encore en train de m' accuser. J' ai senti que cela ne
fait rien de savoir combien je souffre: ce qui est important, c' est ce que les
autres pensent de moi. Je pense que je devrais beaucoup souffrir. (18, 30C,
01.08.15)
&50. Tout est de ma faute. J' ai demandé "une volée de coups" (correction), et
je l' ai eue. Les enfants ont peur de moi, et je ne me sens pas en sécurité
quant à ce que je suis capable de faire. J' ai appelé ma soeur, la seule
personne à qui je puisse parler, mais elle n' étais pas chez elle. Au prix d' un
énorme effort, avec des palpitations, une douleur à l' estomac, des tremblements
et une aggravation du mal de tête, j' ai téléphoné à un autre expérimentateur,
mais je ne l' ai pas eu. C' était occupé. (18, 30 C, XX. XX. XX)
&51. Je n' aime pas être moi. Je veux être différente. Je me sens distante de
moi, et pourtant, j' ai une grande envie de contacts physiques, d' un petit ami.
Je ne suis pas capable de faire quoi que ce soit à ce sujet. (18, 30C, 02.10.00)
&52. C' est difficile de décrire les symptômes. Je veux me corriger tout le
temps. Je pense trop. Je deviens folle, à force de penser. (18, 30C, 05. XX. XX)
&53. Je ne comprends rien au sens de la vie. Je sens aussi une force quelque
part en moi. Je souhaite qu' un changement puisse survenir. Je devrais
rassembler mes esprits, et changer. C' est stupide de ma part de continuer comme
ça. Je me méprise. Je suis dure envers moi-même, mais je ne mérite rien d'
autre. Je pense que les autres personnes sont également stupides. (18, 30C, 06.
XX. XX)
&54. Je ne vois pas pourquoi je suis ici. Je ne peux pas le supporter. Je
deviens folle. Je me hais. J' ai envie de me battre, et je le fais. J' arrache
mes cheveux. J' arrête quand ça fait trop mal. C' est comme l' enfer !!! (18,
30C, 20. XX. XX)
&55. J' ai trouvé en moi énormément de haine et de dégoût, et cela me fait une
impression profonde. Il faut que je me réconcilie avec ces parties de moi. Je
pense que le pouvoir peut être utilisé d' une manière différente, pas autant
destructrice. Je ne suis pas une personne. Quand je rencontre quelqu'un, je
pense que je n' ai aucun pouvoir. Parfois, je sens que je disparais... Je ne
suis pas dans mon corps. Mes mains sont foutues. Mes pieds sont froids, je ne
les aime pas. Et pourtant, je sens que j' ai un grand pouvoir à l' intérieur,
spécialement quand je me mets en colère ou quand je chante. (18, 30C, 46. XX.
XX)
&56. Des sentiments persistants remontent. Je me sens envieuse d' une collègue,
qui, à mon avis, s' en sort si bien. Quand je me compare à elle, je ne vaux rien
et je suis nulle. J' ai envie d' en dire du mal à mes amis, et je le fais même
si elle n' est pas présente. Cela prend beaucoup de mon attention et de mon
énergie. (21, 12C, 67. XX. XX)
#L10 Opinion des autres
&57. Inquiet que, peut-être, les gens ne m' aiment pas. (16, 30C, 04. XX. XX)
&58. Je veux juste pleurer. Je me sens confuse. Je ne crois pas en mes propres
sentiments et décisions. J' ai tellement peur de ce que les autres pensent de
moi. (18, 30C, 04.00.00)
&59. Si j' étais vraiment moi, personne ne m' aimerait... alors, j' essaie d'
être ce que je pense que les autres attendent que je sois. Je ne crois pas que
je puisse être aimée avec toutes ces parties de moi, qui sont horribles et
mauvaises. Je me sens seule. Je désire ardemment l' amour et la compréhension.
Je sens que je suis si inamicale envers moi-même. (18, 30C, 02.00.00)
&60. Quelquefois, j' en dis trop sur moi aux autres. Je ne peux me protéger.
Trop de choses ressortent. (18, 30C, 02.00.00)
&61. Facilement influencée par l' opinion des autres, et agacée. Sensible aux
tentatives des autres de me restreindre. Je me sens comme une adolescente, mais
je n' ose pas protester. Je le sens juste à l' intérieur. (18, 30C, 04.00.00)
&62. Je sens que je suis dans une situation impossible. Personne à qui parler,
et qui me comprenne. Je ne peux pas dire les choses comme elles sont parce que
je dois tenir compte de l' opinion des autres. J' ai besoin de réconfort et d'
encouragement, mais personne ne peut me les donner. Je pleure. (18, 30C, 36. XX.
XX)
&63. La moindre critique, et j' en ai le coeur brisé. J' ai presque commencé à
pleurer au milieu de tous les gens, j' étais très incertaine à propos des
relations. Ça tue ma confiance. Profond soupir. (21, 12C, 41. XX. XX)
#L10 Pouvoir
&64. Agité au réveil. Sentiment d' être complètement vidé, pas capable de réagir
émotionnellement. (10, 9C, 11.00.00)
&65. Sentiment d' en avoir marre de tout. (18, 30C, 09. XX. XX)
&66. Quelquefois, je ne veux pas montrer ma force. Je la garde en retrait. J' ai
peur que les autres se sentent inférieurs, et je ne veux pas que ça leur arrive,
parce que je me sens tellement inférieur moi-même. (18, 30C, 26. XX. XX)
&67. Je pense que le pouvoir peut être utilisé d' une manière différente, pas
autant destructrice. Je ne suis pas une personne. Quand je rencontre quelqu'un,
je pense que je n' ai aucun pouvoir. Parfois, je sens que je disparais... Je ne
suis pas dans mon corps. Mes mains sont foutues. Mes pieds sont froids, je ne
les aime pas. Et pourtant, je sens que j' ai un grand pouvoir à l' intérieur,
spécialement quand je me mets en colère ou quand je chante. (18, 30C, 46. XX.
XX)
&68. Je ne peux sentir ni le plaisir, ni la tristesse. Tout est chaos. Je ne
peux pas rétablir mon énergie. C' est totalement dénué de sens. Je me sens comme
une batterie à plat. Je ne peux pas m' occuper des enfants comme je le devrais.
(18, 30C, 183. XX. XX)
&69. Je suis désespérée. Je veux mourir. Je sens le pouvoir de tuer. Je me sens
comme un animal sauvage enfermé. C' est fort, si intense. J' ai une haine
tellement forte, je sens un terrible dégoût, et j' ai peur de ce que je suis
capable de faire. C' est complètement impossible d' être dedans, et impossible
d' en sortir. (18, 30C, 190. XX. XX)
#L10 Éloigné, Devenu un étranger
&70. Une amie commenta qu' elle sentait que j' étais renfermée, et que je ne
faisais pas attention à elle. C' est totalement différent de mon habitude. (05,
6C, 06. XX. XX)
&71. Douloureusement conscient du sentiment d' être un paria. (08, 12C,
02.00.00)
&72. Je me distrais avec des réflexions méchantes, et je réalise qu' elles sont
plus les pensées d' un étranger. (08, 12C, 02.14.10)
&73. J' observe que le monde est minable. Je me sens détaché des personnes et
des lieux. Je sens une envie intense de féminin. (08, 12C, 08.04.50)
&74. Je me sens seul comme un monstre venu d' ailleurs. (08, 12C, 22.00.00)
&75. Je me sens en colère, hostile, et pleure facilement. Quelqu'un dit que je
me suis conduit comme si j' étais d' une autre planète. (08, 12C, 30.00.00)
&76. En me promenant en ville, sentiment de révulsion pour beaucoup de gens, et
spécialement pour les jeunes parents avec des enfants. Je sens que les gens sont
englués dans leur vie. Quel gâchis ! (10, 9C, 00.05.00)
&77. Les symptômes émotionnels empirent le matin. L' après-midi et le soir, je
n' ai aucun symptôme. Je suis très pensif. Je sens que je n' ai pas de vrai
contact avec les gens, je n' ai absolument aucune émotion, à part une sensation
d' isolement, et l' inquiétude que les gens ne m' aiment peut-être pas. J'
espère que quelqu'un m' enlacera tendrement. À 10 h., j' ai une aversion marquée
pour les gens, notamment ceux du genre têtu et autoritaire. Je deviens
profondément plongé dans mes pensées. Je peux être très irritable et même en
colère, quand des gens interrompent mes pensées, mais je ne montre aucun signe
de colère ou d' irritation. Le sort des autres me laisse froid, mais je sais que
ce n' est pas juste. Mon esprit est vide, et je sens que je pourrais juste m'
asseoir et regarder dans le vide. Je n' ai aucun sentiment, aucune émotion ! Je
pense beaucoup à mon état d' esprit, et j' essaie de le comprendre; il me laisse
perplexe. Que manque-t-il ? Manger m' enlève cette envie de penser. L' après-
midi et le soir, je deviens petit à petit plus impliqué dans ce que je suis en
train de faire, mais je me sens toujours isolé même en compagnie d' autres. Ça
m' est égal d' écouter autrui, mais je contribue peu à la conversation. Cet état
a duré trois jours. (16, 30C, 04. XX. XX)
&78. J' ai un immense sentiment d' éloignement et d' isolement, avec un désir de
recommencer ma vie. (08, 12C, 11.06.50)
&79. Je suis facilement offensé de m' entendre dire que je parais bizarre. (08,
12C, 18.06.10)
&80. Je me sens seule. Je ne me sens chez moi nulle part. J' ai un fort désir de
trouver un endroit pour y rester, me faire une maison pour moi et mes enfants.
Je me sens presque tout le temps un cas d' espèce, en marge ou en dehors (on the
side/outside) des autres; soit meilleure, soit inférieure aux autres. (18, 30C)
&81. J' ai pensé que personne ne m' a comprise et ne se souciait de ce que je
ressens. J' ai trouvé cela injuste. On m' a présentée comme impliquée dans
quelque chose commis par d' autres. J' ai senti que je me trouvais entre deux
parties qui se battaient. Je me suis trouvée maladroite à ce sujet, embarrassée.
Il est difficile de discuter à propos d' explosions si fortes. Toute la soirée
et toute la nuit, les pensées concernant cette discussion ont tourné en rond
dans ma tête. (21, 12C, 32. XX. XX)
#L10 Familiarité, lien
&82. Je me sens plus consciente et connectée, quand je regarde le soleil, les
arbres, et les couleurs du ciel. (04, 6C, 01.00.00)
&83. Quand j' étais dehors et que je regardais les gens, je pensais que je les
connaissais. Les gens étaient plus amicaux envers moi. Je pensais que je
pourrais commencer une conversation avec des étrangers. (07, 30C, 00.06.00)
&84. Je vois un inconnu qui me semble si familier. (08, 12C, 11.04.20)
&85. Dans les rues de Londres, les gens me semblent plus amicaux. Je sentais que
j' aurais pu avoir quelques contacts. Les personnes me souriaient, et étaient
bavardes. (13, 30C, 02. XX. XX)
&86. Contemplative, j' aime les belles choses, je vois la beauté dans les
pierres et la nature. Je suis bonne dans la compréhension instinctive,
compatissante.
&87. Ces derniers jours, j' ai eu des moments où j' ai ressenti que j' étais
unie au monde et aux gens, à l' humanité. J' ai éprouvé plus d' amour et de
réconciliation, envers moi-même et les autres personnes. J' ai commencé à être
plus consciente de l' environnement et de ce que je peux faire pour notre
avantage mutuel. Quelque chose se passe en moi. J' espère entrer plus en contact
avec mes sentiments. (18, 30C, 64. XX. XX)
#L10 Compagnie
&88. Évite la compagnie. (16, 30C, 00.07.15)
&89. Aversion pour la compagnie. Abrupt quand je suis obligé de parler. J' ai eu
une consultation à 10 heures et je l' ai vraiment gâchée. J' espère que tout le
monde va simplement s' en aller et me laisser seul. Pas de contact. (16, 30C,
07.04.00)
&90. Je veux m' asseoir seule devant le feu, en écoutant de la musique pour moi.
J' en ai ras-le-bol des gens qui m' irritent partout où je vais. Je veux qu' on
s' occupe de moi. (09, 9C, 01.11.00)
&91. J' ai ressenti que ma vie manquait de romanesque. J' ai eu envie d' un
amour romantique et d' être aimée. (05, 6C, 41. XX. XX)
&92. Constant besoin de câlins, sans désir sexuel. (16, 30C, 07.04.00)
&93. Très forte envie d' excitation et d' une aventure amoureuse. J' ai projeté
de sortir, mais j' ai pensé que je serais probablement déçue, alors je suis
restée à la maison et j' étais déprimée. J' ai envie de boire, pour m' éloigner
de moi et de tout. (18, 30C, 04.00.00)
&94. Je veux seulement pleurer. Je ne sais pas quoi faire. Je me sens nulle et
isolée. Je n' arrive pas à décrire comment je me sens. Je veux de l' attention,
mais je n' ose pas la demander. Bientôt, il ne me restera plus d' énergie. (18,
30C, 182. XX. XX)
#L10 Ennui
&95. La pathogénésie m' ennuie. J' ai la flemme d' écrire quoi que ce soit. (04,
6C, 03.00.00)
&96. Ennui le matin, mais créativité l' après-midi: je faisais des choses que j'
avais remises à plus tard depuis un an. Je n' allais pas m' enquiquiner à écrire
ce qui concernait l' expérimentation. (04, 6C, 06. XX. XX)
#L10 Dépression
&97. Tristesse, à cause des douleurs. Pas irritable, juste triste. (05, 6C,
25.00.00)
&98. Il y a une accumulation douloureuse de sentiments dans le larynx et des
torrents de larmes. (08, 12C, 08.06.00)
&99. Déprimée et surchargée de travail, accablée. C' est pire au froid, et par
temps brumeux. (09, 9C, 10.00.00)
&100. Sans espoir, impuissante, sombre et condamnée. Je pleure et m' apitoie sur
mon sort. (14, 30C, 23.00.00)
&101. Sentiment de tristesse, d' indifférence et d' impuissance. Je veux
pleurer, mais cela ne sort pas. (18, 30C, 00.14.00)
&102. Sans espoir. Il n' y a aucun espoir pour moi. Mon destin est de ne pas
aller bien. (18, 30C, 36. XX. XX)
&103. Difficile d' éprouver de la joie et du plaisir. C' est plus sûr d' être
triste, malheureux, et de souffrir. Parce que la joie ne dure pas. (18, 30C, 85.
XX. XX)
&104. Je me suis réveillée, et je ne pouvais pas me détendre. Je réfléchissais à
la façon de résoudre mes problèmes, et à la fin, j' ai trouvé un plan. (21, 12C,
34. XX. XX)
&105. Indignation. Je pense que tout me tombe dessus. (21, 12C, 36. XX. XX)
&106. Déprimée, je me demande comment y arriver financièrement. (21,12C, 39. XX.
XX)
#L10 Tranquillité
&107. Je me sens calme et claire. J' ai fait s' évaporer une querelle
potentielle en étant calme et claire, pas entraînée par mes vieilles habitudes.
Je ne suis pas en colère d' avoir été réveillée tôt pour faire l' amour. (04,
6C, 00.21.30)
&108. J' ai senti qu' émotionnellement, ma vie avançait sans roulis ni tangage.
(05, 6C, 13.00.00)
&109. Je me suis sentie très paisible et calme. Presque détaché. Plus patiente
et moins irritable. (11, 12C, 00.04.05)
&110. Calme, heureuse, gloussant bêtement, le premier jour des règles. (11, 12C,
20.06.00)
&111. Je me suis sentie plus calme et plus lente. (13, 30C, 02. XX. XX)
&112. Très occupée, beaucoup de travail, mais je reste calme. Les disputes
précédentes avec mes amis se sont merveilleusement arrangées, sans analyse. Je
n' ai pas eu besoin d' en parler, ça allait bien à l' intérieur. (13, 30C, 07.
XX. XX)
&113. Plus doux avec les étudiants. Plus constant au travail. (15, 30C, XX. XX.
XX)
&114. Léger sentiment d' euphorie. (16, 30C, 03.15.00)
&115. Je me suis réveillée en me sentant bien. J' ai eu un bon jour de détente.
Pas de stress. Je me sens positive. (21, 12C, 25. XX. XX)
&116. Je me suis sentie calme à une réunion du soir, alors qu' auparavant, j'
aurais été, selon toute vraisemblance, plus nerveuse. (21, 12C, 29. XX. XX)
#L10 Joyeux
&117. J' ai été turbulente envers mes élèves au collège: j' en ai massé un
vigoureusement, et j' en ai chatouillé un autre. Ma puérilité ressort, c' est un
moindre niveau d' inhibition. (05, 6C, 04. XX. XX)
&118. J' étais supposée parler sérieusement... mais, à la place, j' ai commencé
à rire. Je ne pouvais pas m' arrêter, le rire bouillonnait en moi, et il fallait
qu' il sorte. Un rire nerveux, tout à fait proche des larmes. J' ai ressenti que
je retenais quelque chose, j' ai essayé d' éviter un bruit laid; cette situation
m' a touchée profondément, quelque chose se dévoile. (18, 30C, 07. XX. XX)
#L10 Émotions diverses
&119. Je désire utiliser du vert et du marron dans un tableau. (11, 12C, 00. XX.
XX)
&120. Je désire avoir les cheveux coupés tout de suite. (08, 12C, 02.00.10)
&121. Plaisir inaccoutumé et satisfaction en urinant. (08, 12C, 02.02.00)
&122. Sensation "que les mouvements intestinaux sont finement réglés". (15, 30C,
XX. XX. XX)
&123. Plongé avec une forte intensité dans mon travail et ma musique. (08, 12C,
14.12.00)
&MENTAL-INTELLECT
#L10 Erreurs
&124. J' ai dit "eh bien, ce n' est pas trop tôt, hein," au lieu de dire "eh
bien, ce n' est pas long, alors". On m' a donné le la au piano, pour que je
chante: j' ai chanté juste, mais un octave plus haut ou plus bas. Je réalise mon
erreur, mais je trouve difficile de chanter dans le bon octave. (02, 6C, 03. XX.
XX)
&125. À l' écrit, mes erreurs ordinaires (de toutes sortes) sont devenues de
plus en plus fréquentes. (02, 6C, 03. XX. XX)
&126. J' ai écrit "red", au lieu de "right". J' ai dit un mot, et j' en ai
compris un autre. Mon mari a dit "physician" deux fois, et deux fois j' ai
compris "physicist". J' ai parlé d' un patient qui a besoin de lumière, et j' ai
pensé photophobie. J' ai écrit "dylexist", au lieu de "dyslexic". J' ai dit
"amelioration occupates", au lieu de "occupation ameliorates"; "quicked", au
lieu de "quite". J' ai dit "nerve underneath sciatica", au lieu de "underneath
thigh". (05, 6C, 02. XX. XX)
&127. J' ai dit " vessie", alors que je voulais dire "intestins". (05, 6C,
11.00.00)
&128. Mémoire absente. J' ai essayé d' épeler "Wimbledon", je suis arrivé à
"Wim" et ma mémoire a flanché. (06, 6C, 03.14.30)
&129. J' ai pensé qu' à 19 heures, il était 20 heures. (06, 6C, 06.07.00)
&130. Erreurs en parlant: prononciation incorrecte. (06, 6C, 07.00.00)
&131. Erreurs en écrivant des mots importants. (08, 12C, 14.11.40)
&132. Confusion de dates. J' ai écrit le mauvais mois. (09, 9C, 14.00.00)
&133. Je n' arrive pas à me rappeler ce qu' il faut dire et faire. J' ai dit des
mots à l' envers, "healing of feet" au lieu de "feeling of heat". (09, 9C,
07.04.00)
&134. Je n' arrivais pas à écrire correctement, les lettres ne voulaient pas se
former, elles avaient une taille différente et comme un brouillon. (10, 9C,
07.04.00)
&135. Les derniers jours, c' était très difficile de me mettre à des tâches
mentales. J' ai écrit le mauvais mois tout le reste de l' expérimentation. (11,
12C, 12.00.00)
&136. Erreurs en écrivant. J' oublie les dernières lettres des mots, ou mets des
lettres différentes à la fin, par exemple "barnes" écrit "barned". (11, 12C,
45.00.00)
&137. J' ai écrit page "4" au lieu de "13". (07, 30C, 00.07.30)
&138. J' ai écrit "99", pensé "39". Beaucoup d' erreurs en entendant. "Fresh
food", au lieu de "fish food". (13, 30C, 12. XX. XX)
&139. J' ai dû compter, deux fois dans ma main, le nombre de cartes à jouer,
pour voir s' il y en avait cinq. C' est difficile à expliquer, mais je me sens
comme si je souffrais d' une dyslexie générale, à tous les niveaux, comme si mon
pilotage automatique ne fonctionnait pas très bien. Pour des petites choses,
comme ouvrir un pot, je suis obligé d' hésiter. Je peux toujours les faire, mais
je dois hésiter. Je les fais encore, mais pas automatiquement. J' inverse les
lettres "chani" = "chain", "natrue" = "nature". (13, 30C, 14. XX. XX)
&140. J' ai écrit "feeling", au lieu de "filling". (13, 30C, XX. XX. XX)
&141. Erreurs en épelant. Cela m' inquiète. Je dis aussi très souvent des mots
faux. Je suis si fatiguée, quand je pense à ce que je n' ai pas fait. Calme dans
la soirée. (21, 12C, 35. XX. XX)
#L10 Clichés
&142. Je répète des adverbes très proches les uns des autres. "Lovely music by
this lovely musician. I think it' s lovely". Beaucoup d' annotations, je les
remarque quand je me relis. (13, 30C, XX. XX. XX)
&143. Je suis arrivée à un rendez-vous une heure en avance. Des amis ont dit que
je parle par clichés et fais des erreurs de prononciation: "currant" pour "
current", et "irritability" pour "irritability", "aso" pour "also". Je répète
des expressions. "19922" au lieu de "1992". Je parle par clichés. "À quelque
chose malheur est bon". (13, 30C, 10.08.40)
#L10 Oublis; confusion; erreurs
&144. J' ai oublié mon écharpe et mon sac à main à la maison. Je n' oublie
jamais mon écharpe. (05, 6C, 03.01.00)
&145. Je ne savais pas quel chemin prendre sur une route que je connais bien.
(05, 6C, 08. XX. XX)
&146. J' ai essayé de chercher les relations médicamenteuses de Lycopodium. À la
place, j' ai cherché à Lachesis et Phosphorus. J' ai réalisé que je jetais un
coup d' oeil à des remèdes erronés. (07, 30C, 00.01.05)
&147. J' ai oublié d' aller chercher mon fils. Je n' arrive pas à m' organiser.
J' ai l' esprit embrouillé. (09, 9C, 01.08.00)
&148. Je n' arrive pas à me décider quoi acheter. Je ne sais pas où mettre les
choses. J' ai la tête dans les nuages. (09, 9C, 01.09.00)
&149. En notant des symptômes, je ne sais plus où est la droite et la gauche.
(09, 9C, 07.00.00)
&150. Perturbée, je cherche des choses sans résultat, je manque de confiance et
du sens de l' orientation. (09, 9C, 70.00.00)
&151. J' ai mis de la lessive au lieu du produit pour lave-vaisselle. (13, 30C,
12. XX. XX)
&152. J' ai boutonné trois cardigans de travers. (13, 30C, XX. XX. XX)
&153. Confusion, ma mémoire est médiocre. (16, 30C, 01.04.00)
&154. J' oublie où je mets mes affaires. J' oublie de les prendre avec moi. Je
ne me rappelle pas si j' ai fermé la voiture, ou non. (18, 30C, 17. XX. XX)
#L10 Maladresse
&155. J' ai des difficultés à fixer mon attention pendant que je conduis, avec
une sensation de flotter doucement. (02, 6C, 01. XX. XX)
&156. Perte de concentration. J' ai perdu mes esprits, pendant que je
conduisais, causant presque deux accidents. (05, 6C, 08. XX. XX)
&157. Courte perte de conscience en conduisant. Ma voiture est au milieu de la
route. Le klaxon m' a fait retrouver mes esprits. (11, 12C, 04.03.50)
&158. Mon habituelle maladresse avec les couteaux a cessé. (11, 12C, 68.00.00)
&159. Je n' arrive pas à faire des choses simples. Je conduis par à-coups, et je
ne m' en soucie pas, bien que je ne me sente pas en sécurité, c' est pire le
soir. Je me suis sentie menacée, quand un conducteur à qui j' avais coupé la
route a voulu me suivre. Je m' en fiche. (09, 9C, 02.11.00)
&160. Enclin aux accidents au travail, parce que je ne fais pas attention à ce
que je fais. J' ai failli causer un accident en conduisant un chariot élévateur.
(16, 30C, 00.04.00)
#L10 Concentration
&161. J' ai du mal à essayer de fixer mon esprit sur ce que je fais. Par
exemple: tenter de rassembler mes pensées, pendant que je me prépare pour mon
cours du soir; essayer de penser à tout ce qu' il faut mettre dans mon cartable.
Je verrais un pieu venant vers moi, et je devrais me concentrer beaucoup pour me
rappeler ce que je dois faire pour l' éviter. Quand j' enseignais, pendant l'
explication, c' était très difficile de me concentrer sur les étapes logiques.
(02, 6C, 01. XX. XX)
&162. Sentiment de flou au réveil, mais à l' heure du déjeuner, cela a disparu.
(02, 6C, 02. XX. XX)
&163. J' ai encore senti aujourd'hui que je manquais de concentration. C' était
de plus en plus marqué, au fur et à mesure de la journée, empirant
progressivement à partir de 13 h. Cela a continué plusieurs jours. Je me sens
mieux après avoir dormi l' après-midi. (02, 6C, 03. XX. XX)
&164. J' ai des difficultés à me concentrer pendant très longtemps sur une
chose. Je suis plus distraite que d' habitude. (02, 6C, 01. XX. XX)
&165. J' ai quelque difficulté à me concentrer l' après-midi. (02, 6C, 02. XX.
XX)
&166. Pendant les cours, j' ai perdu le fil. Je n' arrivais pas à comprendre un
mot et j' ai dû faire un réel effort pour me replonger dans le vif du sujet.
(05, 6C, 02.00.00)
&167. Je ne peux pas me concentrer. Je pense lentement et pas clairement, comme
ahuri. Je n' arrive pas à penser en mots. (09, 9C, 00.00.10)
&168. Ma concentration est difficile. Je dois relire des paragraphes. (11, 12C,
05.00.00)
&169. Médiocre concentration au travail, je suis facilement distrait. (16, 30C,
00.03.45)
&170. Me concentrer est difficile. J' ai perdu mon stylo. Je fais attention, j'
ai peur de faire ou de dire quelque chose de bête. (16, 30C, 00.06.00)
&171. J' ai du mal à me concentrer, je regarde fixement à la fenêtre. Je dois
trouver quelque chose à manger. Je ne suis pas efficace. J' ai l' impression d'
être très loin. (18, 30C, 04.00.00)
&172. Me concentrer est difficile. Pendant que je vois mes patients, mes pensées
vagabondent. (21, 12C, 30. XX. XX)
&173. Je suis distraite toute la journée. Concentration médiocre. À une réunion,
je me suis sentie très bête, dans la mesure où j' ai été interrompue à chaque
fois que j' ouvrais la bouche. (21, 12C, 41. XX. XX)
&174. Pendant que je me concentre, mon habituel éternuement a été absent (cela
survient seulement quand je prends l' observation des patients). (04, 6C,
01.04.30)
#L10 Lenteur Intellectuelle
&175. J' ai été lent pendant une conférence. (05, 6C, 06. XX. XX)
&176. J' ai un sentiment confus dans la tête, et je baille. (11, 12C, 03.03.50)
&177. J' ai une aversion pour le travail mental. Bâillements, fatigue, je veux
dormir, mais je suis trop occupé à m' amuser avec de petites choses. (11, 12C,
28.00.00)
&178. Mon esprit se sent abruti et gonflé. Je suis taciturne. (16, 30C,
00.07.00)
&179. Je suis lent pour bouger et penser. (16, 30C, 00.08.00)
&180. Je suis lent à penser, lent à parler. Manque général d' intérêt, aversion
pour analyser le dernier dossier pris. Aversion pour le travail mental. (16,
30C, 01.08.00)
&181. Lenteur d' esprit dans la matinée, comme si j' étais à moitié endormie.
(21, 12C, 02. XX. XX)
#L10 Rêveur; irréel
&182. Je me suis sentie dans les vaps', floue, bizarre, légère, pas là. Comme
dans un rêve. (05, 6C, 06. 00.00)
&183. Dix minutes m' ont semblé être une heure. Le temps semblait passer
doucement. (06, 6C, 06.09. 00)
&184. Sentiment de rêverie agréable. (10, 9C, 00.09.00)
&185. En allant au lit, je suis merveilleusement plein de rêves et fatigué. (10,
9C, 06.09.00)
&186. En général, un sens d' irréalité. Une sorte de sensation confuse autour de
la périphérie, d' où j' ai imaginé que se trouvait mon cerveau dans ma tête, par
exemple juste au dessous de la surface. (02, 6C, 01. XX. XX)
#L10 Clarté
&187. Je me sens mentalement plus claire, et j' accomplis des choses que j'
avais pensé faire. J' ai le courage de faire de nouvelles choses. (04, 6C, 08.
XX. XX)
&188. J' ai débarrassé mon garde-manger: cela faisait un moment que je voulais
le faire. (05, 6C, 07. XX. XX)
&189. Clarté mentale et légèreté de la tête, de 13 à 14 h. (comme si je
jeûnais). (15, 30C, XX. XX. XX)
&190. Clarté augmentée pour se souvenir des noms, durant tout le reste de la
pathogénésie. (15, 30C, 02.00.00)
&191. J' ai plus de patience avec mes étudiants, je suis plus indulgent.
Meilleure clarté dans mon expression orale, ma communication, et ma clarté
mentale en général. (15, 12C, XX. XX. XX)
&SOMMEIL ET RÊVES
#L10 SOMMEIL
&632. J' ai dormi bien et profondément.
&633. Sommeil plus profond. Je ne me réveillais pas, comme d' habitude.
&634. Je me réveille reposée, je ne me rappelle pas mes rêves. C' est
inhabituel.
&635. Somnolente, je dois m' allonger et dormir. Ensuite, je me sens mieux.
&636. Fatigué, somnolent à 17 h.
&637. Je me suis sentie somnolente. Je me suis allongée, mais je n' ai pas
dormi, mieux à 17 h.
#L10 Réveil
&638. Je dormais mal, me réveillais, et ne pouvais pas retourner au lit.
&639. Réveil à 3 h.30. Désir de boire de l' eau.
&640. Réveil à 4 h. Je ne pouvais dormir.
&641. Réveils à 4 h., toutes les nuits, pendant cinq nuits.
&642. Réveil à 5 h. Je ne pouvais pas dormir.
&643. Réveil entre 5 h.30 et 6 h. Je ne retournais pas dormir. Moins de sommeil
en général.
#L10 Sommeil interrompu par la douleur
&644. Sommeil interrompu par une sensation de froid dans l' estomac.
&645. Je reste éveillé malgré l' envie de dormir, à cause d' une douleur dans la
tête et les yeux (après minuit).
&646. Sommeil interrompu par un bruit d' éclaboussure dans la tête.
&647. Impossible de dormir du côté droit, à cause de la douleur rénale.
#L10 Bâillements
&648. Bâillements constants avec somnolence.
&649. Bâillements paroxystiques, peut-être vingt de suite.
&650. Bâillements, qui provoquent des craquements dans les oreilles.
&651. Bâillements toute la journée.
#L10 RÊVES
#L10 Guerre
&192. Rêves du Troisième Reich. (02, 6C, 02.00.00)
&193. Rêve de Londres sous les attaques aériennes. Je me suis sentie détachée.
(09, 9C, 00.00.17)
&194. Rêve: des sons comme des coups de feu. (08, 2C, 02.21.50)
&195. Rêve vivant de guerre avec des plans rapprochés, détaillés, de fusils. Je
vois la description des victimes de violence. (08, 12C, 04.00.00)
&196. Un soldat fouette le haut de ma tête avec un long fouet noir. Son uniforme
est vert clair. Je pleurais. J' avais fait quelque chose de mal. (06, 6C,
10.00.00)
#L10 Verre cassé
&197. J' ai rêvé que je cassais un grand miroir par accident, et qu' ensuite j'
essayais de le reconstruire petit à petit. (06, 30C, 00. XX. XX)
&198. J' ai rêvé de fenêtres cassées; de personnes qui tombaient et se cassaient
les os; d' une collision d' autos, les voitures se frottant les unes contre les
autres et déchirant la tôle. (16, 30C, 17.04. XX)
#L10 Pas en sécurité, voleurs, attaqué
&199. Rêve: je suis dans une ville étrangère, et suivie par un vieux chinois qui
essaye de m' attraper. Je me cache, parce que je me sens menacée. (09, 9C,
01.00.00)
&200. J' ai rêvé que mon ex-petit ami était violent. Il essayait de détruire mes
meubles. Nos enfants et nos amis étaient là. Nous l' avons mis dehors. Je me
suis sentie satisfaite, comme si quelque chose avait été résolu. (13, 30C,
02.00.00)
&201. Rêve de voleurs. Deux hommes bruns étaient entrés dans ma chambre. Ils se
sont assis sur mon lit, et ont choisi les choses qu' ils voulaient voler. Avec
un ami, nous sommes entrés dans la pièce et nous les avons chassés hors de l'
appartement. Quelques minutes plus tard, j' ai de nouveau entendu des bruits. Un
garçon avec des cheveux légèrement colorés était assis sur les marches, à l'
extérieur de l' appartement, et il essayait de forcer la serrure de la porte. Je
l' ai chassé. J' avais peur. Mais je ne pouvais pas fermer la porte en bas. La
serrure était cassée. (18, 12C, 08. XX. XX)
&202. Un rêve désagréable. Mon mari était bloqué dehors, et il appuyait sur la
sonnette. Il a refusé de dire son nom, alors j' ai appelé la police. L'
électricité ne marchait pas. La police est arrivée. (05, 6C, 14.00. 00)
&203. Rêve d' un cambriolage. J' étais dans la cuisine de mon appartement. J' ai
entendu un déclic et je suis sortie dans le hall. Un homme, grand et brun, avec
un manteau noir, une cicatrice noire et des cheveux bruns (c' était peut-être un
noir) était dans ma chambre. Il était juste rentré tout droit chez moi, sans
honte. Il a pris une lampée de ma tasse de thé, qui se trouvait sur la table. Il
n' avait encore rien choisi de voler. Je me suis dirigée tout droit sur lui,
pour lui dire de sortir. Je l' ai poussé dehors. Il est descendu, et il est
entré dans l' appartement du premier étage. Je suis entrée après lui, et j' ai
crié: "il y a un voleur ici". (18, 12C, 61. XX. XX)
&204. Rêve d' un cambriolage. J' étais dans une maison. Deux hommes bruns (des
étrangers) étaient entrés par effraction dans la maison. Ils s' étaient allongés
dans un lit, sous les couvertures, dans la chambre à coucher. J' avais peur et
je voulais les chasser. J' ai enlevé les couvertures. (18, 12C, 61. XX. XX)
&205. Cauchemar: un homme était entré dans la maison. J' étais toute seule. Il
avait l' air menaçant. Je suis descendue pour appeler la police, mais le
téléphone était coupé. (05, 6C, 47.00.00)
&206. Rêve désagréable: quelqu'un qui est poursuivi. (05, 6C, 48.00.00)
&207. Rêve: au travail, je suis attaqué par le père d' un patient, puis je vais
dehors, me promener dans un parc, et je fais du vacarme. Des singes sont
apparus, alors je suis rentré à la maison par un chemin de derrière, après un
grand détour et beaucoup d' escalade (effrayé, peur des hauteurs). J' ai fini
dans une salle d' attente reculée, entourée par l' eau. (10, 9C, 05.20.00)
&208. Rêve: je suis dans un ascenseur avec une autre femme. L' ascenseur avait
le fond ouvert. Nous devions rester sur les côtés, et tenir bon. (04, 6C,
12.00.00)
#L10 Avoir mal fait
&209. Je conduisais une voiture. J' étais arrêtée par la police. "Oh, non"
pensais-je. Je ne me souviens pas de la suite. (18, 12C, XX. XX. XX)
&210. Je rêvais que la police était à ma recherche. J' avais volé un peu d'
argent. Ils m' arrêtaient, et je ne résistais pas. Ils me mirent des menottes
sur le pouce gauche, mais celui-ci était blessé et bandé. Aussi, je demandais à
avoir les menottes du côté droit. J' admettais tout, et voulais aller en prison.
Ils pensaient que j' en prendrais pour un mois et demi de prison. "C' est
suffisant pour dormir et me reposer", pensais-je. (18, 12C, 176)
#L10 Sexe, viol
&211. Rêve amoureux. (05, 6C, 05.00.00)
&212. Rêves érotiques. (04, 6C, 05.00.00)
&213. Rêve qu' un homme essayait d' avoir des rapports sexuels avec moi. Il ne
réussissait pas, mais il avait fait un trou entre le vagin et l' anus (périnée).
(18, 12C, 13. XX. XX)
&214. Rêve: sur le point d' être violée. Au lit avec une amie de ma fille, à
gauche. Un homme, vêtu d' une chemise, est debout sur le lit. Un homme est
allongé à côté d' elle, avec une très grosse érection. Elle attrapait le pénis,
et le remuait, car elle pensait qu' il ferait mal. Je me réveillais en hurlant
que mon mari vienne à mon secours. (04, 6C, 13. XX. XX)
&215. De nouveau en danger d' être violée. Très confus. Beaucoup d' hommes nus
autour. (04, 6C, 14. 00.00)
#L10 Écoeurement
&216. Rêves de tortues collées à mon pull. (08, 12C, 14.00.00)
#L10 Famille
&217. Rêve que je chante avec mon frère. (09, 9C, 05.00.00)
&218. Rêve que je peux parler à ma soeur et la voir, elle qui vit très loin. J'
étais stupéfaite. (9, 9C, 06. 00.00)
&219. Rêve que mes parents se séparent. Ça me contrariait beaucoup. (10, 9C,
08.20.00)
&220. Rêve: je joue de la guitare, et chante joliment (anniversaire de mon fils
le lendemain... et nous avions projeté de lui offrir une guitare). (21, 12C, 31.
XX. XX)
#L10 Feu
&221. Un petit feu, de la forme d' un tipi. (06, 5C, 05.00.00)
&222. Un chien en feu. Une petite flamme bleue autour de l' estomac. Deux
pompiers retiraient deux cadavres du sous-sol. Les corps, couverts d' une peau
noire, étaient hissés. L' expérimentatrice était indifférente, mais curieuse.
(06, 6C, 07.00.00)
#L10 Eau
&223. Rêve de raz-de-marée. (04, 6C, 45.00.00)
&224. J' étais supposée prendre une douche. Je cherchais la salle de bain. J'
étais dans une grande maison. Je trouvais une pièce, avec de nombreuses douches
à l' intérieur, mais c' était une grande salle de séjour meublée. (18, 12C, 01.
XX. XX)
&225. J' étais à une réunion. Les gens que je connaissais étaient là. C' était
dans la cuisine, à la maison, mais je n' habitais pas là. Mon ex-compagnon
vivait là. Nous parlions pour ne rien dire, et de l' eau tombait de la table.
(18, 12C, 02. XX. XX)
&226. Je remplissais une cafetière dans un grand sac. (18, 12C, XX. XX. XX)
#L10 Voyage
&227. Je quittais un endroit. J' avais partagé une chambre avec d' autres
filles. Je faisais ma valise, je m' assurais que je n' oubliais aucune de mes
affaires. (18, 12C, XX. XX. XX)
&228. J' étais en retard pour prendre l' avion, je ratais le car. Je laissais
mes habits. Je ne retrouvais pas mon compagnon de voyage, mais je finissais par
faire mon vol. Je me réveillais épuisée par ces efforts, mais satisfaite d'
avoir fait ce voyage.
&229. Je rêvais que j' étais assise autour d' une table avec quelques personnes.
Je regardais dans mon portefeuille, et il était plein d' argent, mais c' était
de l' argent suédois. Mes voisins étaient étonnés, mais il y avait que 100 Kr.
en argent norvégien (expérimentatrice norvégienne). (18, 12C, 07. XX. XX)
#L10 Qualité des rêves
&230. Rêves plus clairs que d' habitude. (15, 12C, XX. XX. XX)
&231. Rêves embrouillés pendant deux nuits. (04, 6C, 09.00.00)
&Symptômes généraux
#L10 Temps (dans la journée)
&232. Les symptômes émotionnels empirent le matin. L' après-midi et le soir,
aucun symptôme.
&233. Aggravation à 16 h.
&234. Amélioration à 16 h.
&235. Fatiguée, épuisée, amélioration le soir.
&236. Aggravation de la fatigue à 18 h.
#L10 Périodicité
&237. 176 jours (exactement six mois) après avoir pris la première dose, ce fut
comme si j' avais pris une nouvelle dose. Je ressentais des aggravations de
nombreux symptômes de la première pathogénésie. (durée, environ 15 jours).
#L10 Aliments
&238. Aversion pour les aliments froids.
&239. Aversion pour les aliments gras.
&240. Désir de citron vert et de vitamine C.
&241. Désir de grandes quantités de jus d' orange avec de l' eau gazeuse.
&242. Désir de fruits juteux, d' oranges, de clémentines, à 16 h.: chaque jour à
16 h., pendant plusieurs jours.
&243. Désir de farineux ou de viande, ni fruits ni légumes.
&244. Fort désir de pommes de terres bouillies chaudes avec leur peau. La
sensation de froid dans l' estomac était améliorée après les pommes de terre
chaudes.
&245. Désir de sel.
&246. Désir de sel, d' épices.
&247. Désir de nourriture simple, alors qu' habituellement j' aime les plats
épicés. Estomac un petit peu nauséeux.
&248. Grand désir de n' importe quoi de sucré.
&249. Désir de chocolat pendant trois jours (intense, inhabituel). Désir de
glaces, qui aide la digestion.
#L10 Divers
&250. Léthargie extrême et fatigue, pendant environ un mois. Je me sentais si
fatiguée et si faible. J' ai du mal à faire quoi que ce soit, je ne peux pas me
concentrer, il m' est impossible de travailler sur des cas. Sensation irréelle,
déconcentrée, avec fatigue.
&251. Je me sens très fatiguée, lasse, je veux aller au lit. Cela fait partie de
mon détachement.
&252. Grande lassitude après avoir monté les escaliers. Douleurs sourdes dans
tout le corps, surtout le front.
&253. Subitement très fatiguée.
&254. Douleurs dans tout le corps, comme si un rouleau compresseur me passait
dessus, verticalement. Les douleurs changent rapidement d' endroit. Raideur du
corps.
&255. Lourdeur et fatigue, en relation avec des sentiments d' échec.
&256. Grande fatigue pendant mes troisièmes règles. Je me traîne. Des douleurs
aiguës vont et viennent. Fatigue aggravée à 18 h.
&257. Léthargie avec sentiment de ne pas être à la hauteur, à l' apparition des
règles.
&258. Aggravation des symptômes pendant les règles.
&259. Énergie faible au réveil.
&260. Je mettais un temps fou à faire mon travail du matin.
&261. Sensation d' être crevé, lessivé, baillant tout le temps.
&262. Faiblesse après des exercices légers. Fatiguée, épuisée. Améliorée le
soir. Je voulais m' allonger et dormir. Ce sentiment de grande fatigue a
continué pendant toute l' expérimentation, jusqu'à aujourd'hui.
&263. Tension. Raideur musculaire. Sensation de corps lourd et maladroit.
&264. Lourdeur et fatigue pendant toute l' expérimentation, le matin et tôt le
soir. Pas de puissance en moi.
&265. Lassitude.
&266. Fatigué, lent.
&267. Malaise, de 11 à 13 h.
&268. Énergie augmentée.
&269. Dans l' ensemble, énergie très améliorée pendant toute l' expérimentation;
ça continue encore.
&270. L' énergie ne diminue pas; toute la nuit, j' ai une résistance accrue.
&271. Après 35 jours, je me suis sentie bien, calme, et en contact avec moi. J'
ai pris du poids pendant l' expérimentation.
&272. Plus frileuse que d' habitude.
&273. Froid amélioré par des boissons froides, mais pas par la nourriture
chaude.
&274. Empotée, maladroite, je renversais le thé.
&275. Agitée en étant assise.
&276. Amélioration du syndrome prémenstruel habituel.
&277. Pouls fort.
&278. Sensation d' avoir la grippe. Je me sens chaude, étourdie, et j' ai mal
partout.
#L10 GÉNÉRALITÉS
#L10 COMPILATION
&279. Aggravation au réveil: yeux, nez, gorge, estomac, thorax, dos, toux.
&280. Amélioration au réveil: psychisme, yeux, estomac, toux.
&281. Sensation de froid: yeux, estomac, extrémités.
&282. Amélioration par le froid: visage, yeux, estomac, signes généraux.
&283. Amélioration par la chaleur: visage, gorge, appareil génital féminin,
extrémités, toux.
&284. Douleur aiguë: tête,
&oreille, bouche, dents, gorge, estomac, abdomen, rectum, appareil génital
masculin, toux, thorax,
&Extrémités
&285. Douleurs constrictives: tête, estomac, abdomen, thorax.
&286. Douleurs brûlantes: yeux, visage, estomac, rectum, peau.
&287. Douleurs de pression: tête, rectum, appareil génital.
&288. Lourdeur: yeux, tête, estomac, appareil génital féminin.
&289. Couleur rouge: visage, yeux, urine, extrémités.
&290. Couleur rose: yeux, appareil génital féminin, peau.
&291. Aggravation par le mouvement: thorax, dos, extrémités.
&292. Amélioration par l' air: tête, yeux, extrémités.
#L10 VERTIGE
&293. Je me réveillais à 4 h. étourdie. Sensation de vertige après un massage.
&294. Léger étourdissement dans la tête avec douleurs pulsatiles dans les
tempes.
&295. Étourdissement en tournant la tête, pour vérifier une douleur du cou.
&296. Un peu étourdie en écrivant et en étudiant. Sensation de manque d'
équilibre.
&297. Étourdi en allant au lit, dès que la tête touche l' oreiller.
&298. Étourdissement, pire en fermant les yeux et en les rouvrant
&299. Tête légère, améliorée en mangeant.
&300. Noir devant les yeux, le soir, en se levant après s' être allongée.
&301. En marchant en rond, le soir, sensation d' étourdissement et d' irréel.
#L10 TÊTE
&302. Sensation de tête pleine d' air.
&303. La sensation de boursouflure, ressentie plus tôt dans l' estomac, semble
avoir migré au cerveau.
&304. Congestion, sensation d' avoir le front légèrement bouché, toute la
journée. Sensation, autour de la tête, d' une couronne, et d' une bande au-
dessus des oreilles... provoquant une pression des deux côtés.
&305. Autour de la tête, sensation d' une bande, mais sans constriction, de 5 cm
de large.
&306. Sensation de reptation, du côté droit de la tête.
&307. Craquement dans les oreilles, du cou à travers le crâne, en remuant la
tête.
&308. Lourdeur au milieu du front, le soir.
&309. Lourdeur. Sensation de plus de pression sur la tête, avec une sensation de
fatigue, de tristesse.
&310. Lourdeur dans l' occiput.
&311. Douleur du côté droit du front, le soir, avant les règles (habituellement
du côté gauche pendant les règles).
&312. Douleur aggravée au mouvement. La tête me semble flottante, à l'
intérieur. La partie supérieure du cou est raide.
&313. Douleur frontale, du côté gauche vers la tempe, avec picotement et
bourdonnement.
&314. Douleur au-dessus de l' oeil gauche au réveil, Amélioration par un bain
froid. Douleur au réveil, qui augmentait, sensible au toucher, Amélioration par
la pression forte. Désire fermer les yeux. Amélioré par le sommeil, pire en se
levant, Amélioration à 16 h.
&315. Douleur, meilleure concentration.
&316. Douleur frontale, et sensation de fatigue dans les yeux.
&317. Douleur sourde entre les tempes (en même temps, les yeux semblent froids).
Ensuite, la douleur se dirige vers la partie supérieure du front, les sourcils,
puis derrière les oreilles.
&318. Douleur de pression du front et au-dessus de l' oeil gauche. Douleur
profonde. Amélioration par l' exercice, Aggravation en s' allongeant.
Habituellement, c' est une sensation prémenstruelle, mais les règles ne sont pas
apparues.
&319. Douleur de pression, légère, sur les côtés de la tête.
&320. Douleur de pression, dans les tempes et de chaque côté du front.
Impression de mal-être général, avec désir de m' allonger et qu' on me laisse
tranquille.
&321. Sensation de pression comme par un chapeau. Je peux ressentir une bande de
5 à 8 cm de large, au-dessus des oreilles et de l' occiput.
&322. Douleur de pression, pire du côté droit.
&323. Pression frontale droite, près de la racine des cheveux puis au-dessus des
sourcils. Douleur de tension. Amélioration par la pression. Sensation agaçante,
s' étendant au vertex.
&324. Douleur de pression dans le front, vers l' extérieur. Pire du côté gauche.
Amélioration par le mouvement, pire par les secousses, Amélioration par les
applications chaudes. Douleurs derrière chaque oreille.
&325. Douleur aiguë avec légère pulsation dans les deux tempes, disparaissant
rapidement.
&326. Douleur fulgurante du côté droit de la tête, irradiant à partir des dents.
&327. Douleur déchirante au dessus de l' oeil gauche, pendant les règles. Pire
en toussant, en se levant. Amélioration par l' air frais, après avoir dormi,
après 20 h.
&328. Douleur piquante en un point au-dessus du sourcil gauche, comme si elle
venait du cou.
&329. Douleur aiguë et brève, de la tempe gauche au sinus maxillaire gauche,
avec sensation de pression sur la tempe.
&330. Douleur aiguë, à travers le vertex, pire en deux points de chaque côté.
&331. Douleur aiguë dans l' occiput, particulièrement en deux points.
&332. Douleurs aiguës au centre de la tête, et autour de la tête. Aggravation
par les mouvements brusques et par le bruit, Amélioration par l' air frais.
&333. Douleur en coup de poignard, dans la tempe gauche: survient et disparaît
en quelques secondes, revient une heure plus tard.
&334. Tension, de la partie droite du front près du cuir chevelu, puis au-dessus
du sourcil. Douleur de tension, Aggravation par la pression. Sensation agaçante,
s' étendant au vertex.
&335. Douleur pulsatile dans les tempes, avec sensation vertigineuse.
&336. Douleur pulsatile, dans le centre de la tête et autour de la couronne,
avec palpitations.
&337. Pellicules et prurit du scalp, disparaissant pendant l' expérimentation
(symptôme guéri).
#L10 YEUX
&338. Sensation de froid dans les yeux.
&339. Yeux froids et larmoyants, comme s' ils étaient exposés à un courant d'
air.
&340. Disparition des yeux secs, avec impression de corps étranger (symptôme
guéri).
&341. Retour des yeux secs avec impression de corps étranger (même
expérimentatrice).
&342. Sensation d' une tache de peinture ou d' un corps étranger: sous les
paupières, et dans l' angle interne des yeux.
&343. Larmoiement clair des deux yeux en faisant du vélo.
&344. Yeux rouges (avec sensation de sable sur les paupières). Prurit des coins
des yeux, et pulsation dans l' oeil gauche.
&345. Prurit sous les paupières supérieures.
&346. Quand je suis fatiguée, les paupières supérieures appuient sur les yeux.
Le dessus des yeux me semble lourd et ratatiné. Quand je regarde droit devant,
c' est comme si les paupières étaient suspendues au dessus des yeux.
&347. Yeux douloureux, et légèrement injectés, Amélioration à l' air frais.
&348. Yeux brûlants avec larmoiement et rhinorrhée.
&349. Douleur brûlante et endolorissement des yeux, en lisant la musique.
&350. Brûlure et prurit de l' oeil droit: rouge et larmoyant. Plus tard, c' est
l' oeil gauche qui est atteint.
&351. Douleurs brûlantes dans les yeux, Amélioration en fermant les yeux.
&352. Endolorissement de l' oeil gauche. Je dois le fermer, parce qu' il me
pique.
&353. Raideur et oedème des paupières supérieures, et sous les sourcils. Je ne
peux pas ouvrir les yeux correctement.
#L10 OREILLES
&354. Craquements dans les oreilles, en baillant.
&355. Craquements dans les oreilles, venant du cou à travers le crâne, en
bougeant la tête.
&356. Tension du tympan, qui semble sec, avec une gorge irritée.
&357. Bruit dans l' oreille: le son est faible, sifflant, interrompu par un
bruit étouffé d' éclaboussure. Il survient quatre ou cinq fois en une succession
répétée et rapide, sur une période de deux secondes. Ça me rappelle un moteur à
hélices, qui démarre ou qui a des ratés à l' allumage. Je dormais pendant une
heure, mais le sommeil était interrompu plusieurs fois par le bruit d'
éclaboussure. Ce son n' est pas dans les oreilles, mais plus profond dans la
tête. Un peu comme des bulles arrivant à la surface.
&358. Douleurs derrière les oreilles.
&359. La douleur se dirige dans les oreilles, avec une pression dans les deux
tympans, comme lors d' un décollage d' avion; Amélioration en mangeant.
&360. Douleur sourde dans l' oreille droite, parfois avec sensation de
perforation à l' intérieur, ce n' est pas profond.
&361. Douleur aiguë dans l' oreille droite (il y a plusieurs années, c' était
habituellement dans l' oreille gauche, par vent froid).
&362. Tintement dans l' oreille gauche.
&363. Pulsations derrière les deux oreilles.
#L10 AUDITION
&364. Bourdonnement comme une vibration dans la tête.
&365. Sensible au bruit en ville (autos, et gens en train de se disputer).
&366. Sursaut dans la tête, causé par un bruit soudain.
&367. Conscience aiguë du chant des oiseaux.
&368. Sensibilité aux bruits soudains, pendant toute l' expérimentation.
&369. Je peux m' entendre avaler.
#L10 NEZ
&370. Rhinorrhée claire et non irritante.
&371. Rhinorrhée, suivant une toux provenant des poumons. D' habitude, c' est l'
inverse.
&372. Écoulement nasal salé.
&373. Éternuements abondants, pendant le coryza.
&374. Éternuements, avec coryza aqueux.
&375. Éternuements avec mucosités, au réveil.
&376. Absence de l' éternuement habituel, en prenant un cas clinique et en me
concentrant.
&377. Prurit du nez, externe et interne, Amélioration en frottant.
#L10 VISAGE
&378. Je parais plus vieux.
&379. Expression étonnée du visage.
&380. Visage hébété, quand je ne fais rien.
&381. Petit bouton sous la peau autour du nez, de la bouche, et au menton.
&382. Bouton au milieu du front.
&383. Éruption purulente, sous la commissure droite des lèvres.
&384. Douleur du malaire et au-dessus des gencives, comme une sinusite. Pire du
côté gauche.
&385. Brûlure du visage, parfois avec rash rosé, permanent pendant un mois.
Aggravé en étant exposée à la lumière du soleil.
&386. Éruption du visage: elle a commencé à 14-15 h., après avoir marché sous un
chaud soleil. Vers 20 h., c' est devenu un exanthème, sous la mâchoire gauche.
Vers 22 h., toute la moitié gauche du visage était enflée, boursouflée et
couverte d' un rash.
&387. Les yeux sont enflés et quasiment fermés au réveil. Maintenant, rash et
gonflement s' étendent au côté droit du visage, avec des taches rouges et une
brûlure terrible. Aggravation par l' eau, par le grattage et le frottement. Le
rash s' étend ensuite derrière les oreilles. Tout le visage est devenu enflé.
&388. Picotement au milieu de la lèvre inférieure.
&389. Prurit du côté droit du menton, comme par un cheveu.
&390. Tremblement de la lèvre supérieure. Amélioration par la pression du doigt.
&391. Visage plus gras que d' habitude.
&392. Les glandes sous-maxillaires sont enflées et sensibles au toucher
(habituellement, les ganglions cervicaux sont enflés).
#L10 BOUCHE
&393. La langue et l' intérieur de la lèvre supérieure sont couverts d' un
enduit blanc-vert.
&394. Bouche sèche.
&395. Sécheresse importante des lèvres et de la partie antérieure de la bouche.
&396. Toute la journée, sécheresse de la bouche, avec soif augmentée d' eau
froide par gorgées.
&397. En buvant du thé, sécheresse de la bouche, avec un goût amer.
&398. Ulcère de la face interne de la joue gauche.
&399. Ulcère de la partie supérieure de la bouche, entre la joue et la gencive.
&400. Douleur de la mâchoire comme si je mâchais quelque chose.
&401. Secousse douloureuse dans la partie supérieure du palais et les gencives,
puis baladeuse dans toute la bouche.
&402. Douleurs coupantes aiguës dans toutes les gencives.
&403. Endolorissement du côté droit de la langue, comme quand on a une ampoule.
&404. Douleurs piquantes dans les gencives, Aggravation au toucher, Aggravation
par le sel et par les épices.
&405. Salivation excessive.
&406. Salivation augmentée.
&407. Goût métallique.
&408. Goût métallique, Amélioration par un verre d' eau.
#L10 DENTS
&409. Douleur dans les dents en se lavant les dents à l' eau froide.,
&410. Douleur aiguë, comme une dent sensible, Aggravation en mangeant, en
buvant, par le vent froid.
&411. Douleur des dents inférieures droites, par le lait froid.
&412. Douleurs soudaines, névralgiques, dans les dents et les gencives, pires
dans la gencive supérieure droite, suivies par une douleur pulsatile.
Aggravation par les boissons froides, amélioration par les boissons chaudes.
#L10 GORGE
&413. Les aliments collent dans la gorge.
&414. Ampoule indolore du côté droit de la luette.
&415. Douleur de gorge, qui commence au sommet du pharynx, aggravée en mangeant
des oranges.
&416. Sensation d' une râpe et de raclement dans la gorge, pire en toussant,
mieux par les boissons chaudes. Pire du côté gauche, irradiant aux oreilles,
quelques heures plus tard.
&417. Sensation d' une râpe et de raclement dans la trachée, en toussant et en
éternuant. Amélioration par une expectoration claire.
&418. Douleur aiguë coupante, en arrière et à gauche de la gorge, comme s' il y
avait une râpe, du sommet au fond de la gorge.
&419. Au réveil, gorge légèrement douloureuse, sèche comme du parchemin.
&420. Douleur et picotement de la gorge au réveil. Amélioration vers 13 h.
#L10 GORGE EXTERNE
&421. Sensation de frisson autour de la gorge. Je portais une écharpe, même au
soleil. Ceci a persisté pendant toute l' expérimentation.
#L10 ESTOMAC
&422. L' appétit a diminué. Je n' avais pas tellement faim, bien que j' aie
manqué un repas.
&423. Appétit réduit, encore faible au déjeuner.
&424. Appétit diminué, pendant plusieurs jours.
&425. Pas de sensation de faim au réveil.
&426. Appétit augmenté, toute la journée.
&427. Appétit augmenté.
&428. J' ai encore faim, mais pas autant qu' hier. Je mange environ toutes les
trois heures.
&429. Sensation d' estomac froid, puis sensation de striction, amélioration par
une boisson chaude.
&430. Sensation de froid améliorée par une boisson chaude, mais pas par un
aliment chaud. Sensation d' estomac plein, sans qu' il ne soit gonflé.
&431. Éructations. Amélioration par les boissons froides.
&432. Éructations en mangeant. L' estomac semble distendu mais pas plein.
&433. Sensation d' estomac plein, améliorée par des éructations.
&434. Rots comme un fou. La lourdeur d' estomac s' améliore après avoir mangé
des noix.
&435. Éructations. Beaucoup de vents et de gargouillis, qui montent et qui
descendent.
&436. Éructations quand mes jambes sont massées.
&437. Éructations avec un goût légèrement amer.
&438. Éructations très amères et aigres.
&439. Éructations ayant un goût de bière blonde allemande.
&440. Éructations devenant aigres, et brûlures oesophagiennes de courte durée.
&441. Désir de vin.
&442. Désir de vin, le soir.
&443. Soif inextinguible, toute la journée.
&444. Soif d' eau, inextinguible, pire la nuit.
&445. Désir d' eau froide.
&446. Soif d' eau froide.
&447. Soif diminuée.
&448. Absence de soif, aversion pour les liquides.
&449. Lourdeur au plexus solaire. L' estomac semble enflé et plein d' air,
pendant et après manger.
&450. Lourdeur et douleur bouillonnante à l' estomac, après manger. Elles
provoquent une distension de l' abdomen avec douleur aiguë et endolorissement à
la pression, sous la cage thoracique gauche, près de l' oesophage. Amélioration
par les éructations, aggravée par des boissons tièdes.
&451. Sensation d' un creux dans la région de l' estomac. Ce n' est pas une
douleur, mais une prise de conscience jamais ressentie avant. Sensation d' eau
dans l' estomac. Amélioration par des éructations.
&452. Hoquet, 2 h. après le déjeuner.
&453. Nausées en se levant.
&454. Nausées, sensation de vaciller, aggravée après manger.
&455. Nausée après avoir bu de la bière blonde allemande, persistant jusqu'au
coucher.
&456. Nausée immédiatement après avoir mangé une pomme.
&457. Sensation de nausée, améliorée après le repas du midi, et l' après midi.
&458. Nausées améliorées en s' allongeant. Pouls fort, suivi par la sensation
que quelque chose tourne dans le haut de l' estomac, suivi par un gargouillis
bruyant de liquides qui améliore la nausée.
&459. Nausée améliorée en s' allongeant. Gargouillis bruyant de liquide dans l'
abdomen, qui améliore la nausée.
&460. Vomit brusquement, avec sialorrhée. Sensation comme si l' arrière-gorge
descendait.
&461. Vomissement le matin. Après une consommation modérée d' alcool, j' ai
ressenti brusquement le besoin de vomir. Je vomissais de l' eau claire, puis je
me sentais nauséeux.
&462. Douleur brûlante pendant cinq minutes, immédiatement après un sandwich au
poulet. J' ai été aggravée par la nourriture épicée, pendant les quelques jours
suivants.
&463. Douleurs tiraillantes dans la région épigastrique haute, à gauche,
améliorées par une respiration profonde et lente.
&464. Douleurs, crampes d' estomac.
&465. Douleurs aiguës, erratiques pendant six heures.
&466. Endolorissement, comme par une pression.
&467. Serrement d' estomac, comme si quelque chose était posé là, poussant en
dedans et en bas. Les éructations améliorent.
&468. Ce serrement d' estomac s' est transformé en constriction. Cela commence
dans l' estomac, se dirige vers le haut et s' installe 6 cm sous le mamelon
gauche. Sensation de palpitations, qui alternent entre le thorax et l' estomac.
Ce processus s' est répété plusieurs fois. Amélioration par la pression, par les
éructations, par les repas.
#L10 RECTUM
&469. Une légère congestion dans le rectum soulageait les mouvements intestinaux
après les repas.
&470. Constipation, difficulté d' exonération. Suivi d' une selle molle.
&471. Constipation pendant 48 heures. Selles un jour sur deux, jusqu'au 21è
jour.
&472. Selles alternativement dures et molles.
&473. Diarrhée et flatulence, toute la nuit.
&474. Diarrhée avec absence de soif.
&475. Diarrhée, suivie d' une énergie accrue.
&476. Selles molles, le matin, toutes les heures pendant quatre heures.
&477. Selles fréquentes, légèrement plus molles.
&478. Selles fréquentes. Mouvements intestinaux deux à trois fois par jour.
&479. Flatulence "explosive".
&480. Gaz nauséabonds et augmentés.
&481. Prurit anal.
&482. Douleur anale très importante, due à l' excitation sexuelle.
&483. Dans la région anale et vaginale, douleur déchirante et de "bearing down"
(deux jours avant les règles).
&484. Pression déchirante dans le rectum, irradiant aux ovaires, pire lors de la
selle.
#L10 SELLES
&485. Beaucoup de selles molles, de couleur ocre. Avec frisson, et sensation de
faiblesse descendant le long des cuisses. Ensuite, légère brûlure rectale.
&486. Selle jaune, molle et nauséabonde, alternant avec des selles dures.
&487. Selle peu abondante, sèche et brun foncé, avec un peu de mucus.
#L10 APPAREIL URINAIRE
&488. En attendant de travailler, j' ai uriné six à huit fois après avoir bu une
tasse de thé.
&489. Fréquents besoins urgents, mais de petites quantités d' urine.
&490. Urines abondantes.
&491. Odeur aromatique. Jet puissant. Urines abondantes.
&492. Urine concentrée, acide.
&493. Urine très foncée, avec teinte rougeâtre et odeur très forte.
&494. Élancements dans le nombril en urinant. Aggravation par la pression forte.
&495. Sensation de chaleur en urinant.
&496. Douleur en coup de poignard, dans le rein droit, en étant assise.
&Mâle
&497. Froideur de tout le pénis, avec fourmillements dans le prépuce. Dans la
moitié droite de la vessie, douleurs coupantes et pressantes. Cette froideur
était douloureuse. Il me semblait qu' une érection réchaufferait le pénis, mais
je n' arrivais pas à en obtenir une, que ce soit par masturbation ou fantasme.
&498. Envie de sexe, avec fortes érections qui persistaient longtemps après
éjaculation, permettant un nouveau rapport. Malgré cela, le plaisir était
diminué, et les rapports effectués sans inspiration, d' une manière presque
routinière.
&499. Désir absent. Pas d' intérêt pour le sexe.
&500. Désir absent. Aucune envie, même en voyant ma femme nue.
&501. Douleur fulgurante dans le testicule droit.
&502. Douleur aiguë intense au bout du prépuce, de très courte durée, une demi-
seconde. La douleur m' a fait sauter.
&503. Mon sperme a une odeur de poisson.
&504. Éjaculations abondantes.
&Femelle
#L10 Leucorrhée
&505. En étant assise, j' ai senti une leucorrhée coulant du vagin.
&506. Le premier jour des règles, écoulement augmenté, de couleur brunâtre.
&507. Leucorrhée marron, six jours après la fin des règles.
&508. Leucorrhée plus épaisse et plus jaune que d' habitude.
&509. Leucorrhée le 9è jour du cycle, légèrement blanc-jaunâtre.
&510. Leucorrhée pas aussi nauséabonde que d' habitude (curatif).
&511. Prurit interne, avec leucorrhée légèrement jaune devenant légèrement
rosée.
&512. Prurit vulvaire. Je dois me gratter.
&513. Prurit vulvaire irrésistible, toute la journée.
&514. Prurit du mont de Vénus et du clitoris, avec écoulement clair venant du
mont de Vénus.
&515. Émission de gaz par le vagin, entre midi et 14 h. D' habitude, c' est
seulement après les rapports.
#L10 Règles
&516. Règles indolores, en avance de cinq à sept jours.
&517. Cycle raccourci à 24 jours. Habituellement, il dure 28 jours. Les règles
ont commencé par un écoulement brun-noir, suivi par du sang rouge, sans
caillots. Pas trop abondantes, elles ont duré sept jours (c' est plus long que
d' ordinaire). C' est l' une des meilleures menstruations que j' ai eues, depuis
longtemps.
&518. Le cycle est raccourci de deux jours, avec des règles au 26è jour.
&519. Les règles sont arrivées aujourd'hui, une semaine en avance. Un peu
brunâtres pendant quatre à cinq jours, ensuite du sang rouge, et le flux est
arrivé normalement (comme au début de l' expérimentation, les deux dernières
menstrues sont redevenues normales comme avant l' expérimentation).
&520. Les règles n' ont duré qu' un jour et demi (très inhabituel).
&521. Flux abondant et prolongé, au delà de cinq jours.
&522. Les règles ont duré seize jours. Écoulement légèrement brun durant quatre
jours supplémentaires.
&523. Arrêt des règles pendant la nuit.
&524. Flux de caillots foncés.
&525. Caillots abondants rouge vif, au lever.
#L10 Symptômes en relation avec le cycle
&526. Fatigue pendant l' ovulation.
&527. Absence de mes signes pré-menstruels, cris, douleurs du palais, et
fatigue. Je me sentais calme, pleine d' énergie. Durant toute la durée des
règles, j' étais heureuse, je gloussais.
&528. Fatigue pendant et après les règles. D' habitude, c' est avant les règles.
#L10 Douleurs
&529. Douleurs intenses, déchirantes et de bearing-down, dans le vagin et la
région anale, deux jours avant les règles.
&530. Douleurs aiguës, comme par des aiguilles chaudes, dans le bas-ventre et
les ovaires: irradiation sous forme de mauvaises crampes, à la face antérieure
des cuisses et des genoux; et irradiation aussi des hanches vers les lombes,
comme des douleurs de travail. Les douleurs sont très intenses avant le début
des règles. Elles s' accompagnent d' une agitation, que j' attribue aux douleurs
de cuisse. Bien mieux par un bain chaud.
&531. Les règles doivent arriver demain, et je ressens des douleurs menstruelles
sévères, comme par des aiguilles à tricoter chaudes, allant de haut en bas,
juste au-dessus du pubis, irradiant ensuite dans le dos.
&532. La nuit dernière, la douleur m' a réveillée, et j' étais agitée. Chaque
fois que je me réveillais, j' étais endormie en travers du lit avec la couette
sens dessus dessous. À 8 h.30, la douleur me sortait du lit, car elle était pire
si j' étais allongée immobile. Ensuite, je voulais commencer à faire quelque
chose: puis je m' asseyais, puis je me mettais à marcher et à tourner en rond,
oubliant ce que j' étais en train de faire.
&533. Douleur très améliorée par les règles. Saignement minime, mais coagulé. C'
est inhabituel pour un premier jour de règles.
&534. Pas de douleur. Le saignement s' est complètement arrêté. Il n' est revenu
qu' après un jour et demi.
&535. Douleur subite, en coup de poignard, dans l' ovaire droit.
&536. Élancement dans l' ovaire gauche.
&537. Douleur de l' orifice du vagin, aggravée au toucher.
#L10 Sexe
&538. Désir sexuel augmenté.
&539. Je prenais plaisir au sexe. Plus détachée de mon mari.
&540. Sensations sexuelles plus intenses, et plus excitantes. Ensuite, j' ai eu
besoin de caresses, et de parler.
&Respiration
&541. Respiration lente, profonde.
&542. Respiration facilitée. Il semble que l' air passe mieux par le nez et la
gorge. L' air inspiré semble frais.
&543. Facilement essoufflée, avec toux. Complètement essoufflée en montant un
étage.
&545. Soupirs.
#L10 TOUX
&546. Toux le soir, améliorée le lendemain au réveil.
&547. Toux améliorée par des boissons chaudes.
&548. Toux sèche, avec picotements de la gorge, en étant allongé au lit.
Aggravation par l' eau froide. Habituellement améliorée par l' eau froide.
&549. Toux sèche, soudaine, par deux coups.
&550. Toux sèche deux fois de suite, avec irritation de la gorge. Cela se
transforma en mal de gorge.
&551. Toux sèche et pénible, mieux en s' allongeant, sans expectoration.
Améliorée en s' endormant.
&552. Toux sèche irritative, aggravée en respirant par la bouche. Améliorée en
respirant par le nez.
&553. Toux sèche, dure, qui réveille la nuit.
&554. Toux caverneuse, aboyante, au lit.
&556. Toux aiguë, chatouillante, aboyante, aggravée le soir et par des boissons
froides. Amélioration par des boissons chaudes.
&557. Spasmes traversant la partie inférieure de l' abdomen, avec toux.
#L10 THORAX
&558. Constriction dans le plexus solaire, apparaissant et disparaissant
brusquement.
&559. Resserrement d' un petit point, comme si un trou était en train d' aspirer
le tissu autour.
&560. Contraction dans la poitrine, en toussant, avec expectoration claire.
&561. Endolorissement, avec léger wheezing.
&562. Douleur du côté gauche en toussant.
&563. Élancement des deux seins, sur les côtés.
&564. Douleur intense de la face latérale du sein gauche.
&565. Douleur intense du sein droit.
&566. Douleur à l' inspiration, aggravée en se penchant, en s' avançant, en
levant le bras.
&567. Crampe de la face latérale du sein droit.
&568. Douleur aiguë du mamelon droit, comme si elle sortait par le mamelon.
&569. Douleur aiguë dans le sein droit, tirant de dedans vers dehors.
&570. Douleur piquante dans la partie inférieure du sein gauche, en marchant au
grand air.
&571. Sensation d' avoir des poumons plus petits, avec toux.
&572. Une sensation bizarre, en respirant: après que l' air soit passé à travers
la gorge, je ressentais une pulsation dans la poitrine et les bronches.
&573. Sensation dans le sein droit, comme si quelque chose essaye de sortir par
le canal galactophore.
&574. Sensation d' une masse dans le thorax au réveil.
&575. Je sens une masse dans le plexus solaire. Ne peux pas respirer
profondément, l' air ne peut pas passer correctement. C' est pire en étant
debout, mieux en étant assis.
&576. Sensation d' une masse dans le plexus solaire.
&577. Seins sensibles.
&578. Impression de serrement dans la partie gauche du thorax, en un petit point
de 5cm de diamètre. La douleur alterne avec un point dans le dos,
transversalement à la même hauteur. C' est comme si quelque chose traversait le
thorax, mais je sens seulement l' endroit où cela rentre et l' endroit où cela
sort.
&579. Des palpitations pourraient démarrer à tout moment, comme quand on ressent
de l' anxiété dans le thorax.
&580. Picotement derrière le sternum.
#L10 DOS
&581. Boutons avec pus, sur la cuisse droite et la fesse.
&582. Douleur de la nuque irradiant au côté droit de l' occiput, sensible au
toucher, améliorée par le massage.
&583. Au réveil, et jusqu'à 18 h., douleur intense entre la dernière vertèbre
cervicale et la première dorsale. Ramassée sur une petite surface. Pire en
tournant la tête de côté, ou en la penchant en avant.
&584. Élancements, du côté gauche de la colonne lombo-sacrée, et du côté droit
de l' occiput.
&585. Muscles douloureux à la pression. Douleur de la fesse gauche, comme une
sciatique, irradiant du bas du dos vers l' épaule.
&586. Au réveil, douleur aiguë, comme un point dans l' épaule, pire en tournant
la tête vers la droite. Elle irradie du trapèze au cou, à partir de midi. J' ai
aussi une douleur aiguë, qui va du bord interne de l' omoplate droite au cou.
&587. Douleur aiguë de l' omoplate droite, aggravée en tournant le bras,
améliorée en se tenant le bras comme quand on le porte en écharpe.
&588. Douleurs aiguës, soudaines, qui apparaissent et disparaissent brusquement.
Au bord interne de l' omoplate droite, puis au côté droit du cou, puis aux
vertèbres lombaires au-dessus du sacrum, puis au milieu de la fesse. Pire en
sortant du lit.
&589. Douleur soudaine, en coup de poignard, dans le rein droit, en étant
assise.
&590. Douleur aiguë de la fesse gauche, irradiant à la cuisse gauche. Pire en
étant assise ou couchée sur le côté gauche.
&591. Spasme de la région lombaire gauche, irradiant à la jambe. Amélioration en
s' allongeant, et en s' étirant.
&592. Un spasme "m' a arrêtée net". Douleur profonde du côté droit, pire au
mouvement et en levant le genou. Douleur de la partie inférieure du sacrum, du
côté gauche, améliorée en s' étirant et par la pression profonde.
&593. Après un cauchemar, tension dans le cou, comme si un nerf était coincé.
#L10 EXTRÉMITÉS
&594. Mains froides.
&595. Pieds froids, humides.
&596. Importante transpiration des pieds, sans odeur.
&597. Sensation de chaleur du bras droit. Pourtant, au toucher, il est à mourir
de froid.
&598. Sensation de chaleur du bras gauche, moins sévère que précédemment au
niveau du bras droit.
&599. Sensation comme si les jambes allaient flotter au plafond; sensation d'
être effervescent.
&600. Incoordination.
&601. Mains très sèches, rugueuses, avec les paumes rouges.
&602. Ampoule de sang sur un tendon du majeur gauche; elle est douloureuse au
toucher.
&603. Éruption des tibias: pruriante, améliorée dans l' eau chaude.
&604. Rash légèrement surélevé et un peu pruriant, sur la face latérale du bras.
&605. Rash légèrement pruriant et un peu surélevé, irradiant le long des bras.
&606. Éruptions prurigineuses, de la taille d' une pièce de monnaie, sur le
tibia droit, après une douche ou un bain.
&607. Boutons sur la fesse droite, et la cuisse.
&608. Douleur de l' épaule droite, comme si l' os était sensible.
&609. Douleur profonde dans la partie externe du biceps droit, comme quand on l'
a surmené. Pire en levant le bras.
&610. Douleur, sensibilité des membres, du poignet au coude, avec sensation de
chaleur interne. Des deux côtés, pire à gauche.
&611. Douleur intense de la main gauche, près de l' os.
&612. Sciatique droite en étant debout. Pire en étirant la jambe, mieux assise,
jambe allongée sur une chaise.
&613. Douleurs dans les muscles de la cuisse, au lit. Amélioration en levant les
jambes en l' air.
&614. Douleur rongeante dans la hanche similaire à la douleur de la cuisse. Elle
commençait le matin, et disparaissait dans l' après-midi.
&615. Douleur du genou, en marchant.
&616. Élancement du genou droit, d' apparence interne.
&617. Douleur dans le genou gauche, pire en descendant.
&618. Douleur tiraillante dans le genou, mieux en étant assise dans la position
du lotus.
&619. Tension dans les genoux. Plus forte que d' habitude. Très aggravée en
frottant.
&620. Tension dans les genoux, presque douloureuse, en étant assise. Sensation
de secousse ou d' un saut à l' intérieur des genoux et juste au-dessus. C' est
interne et fort.
&621. La douleur habituelle des deux genoux, après avoir marché, est absente:
elle semble guérie.
&622. Douleur de la partie externe du mollet gauche, en marchant.
&623. Douleur dans le tendon, s' étendant du genou au mollet, du côté interne.
Pire en s' étirant, et en marchant.
&624. Douleur de crampe dans le gros orteil droit. Comme la douleur augmente, la
constriction dans le thorax diminue, et finit par disparaître complètement.
&625. Douleur tiraillante, d' un tendon, dans le bras droit.
&626. Douleur tiraillante, dans les doigts de la main droite.
&627. Sciatique gauche, de la fesse au mollet. Tiraillements constants, qui me
réveillent. Amélioration en se levant.
&628. Douleur aiguë dans la face antérieure de la cuisse, elle me réveille la
nuit.
&629. Douleur fulgurante dans le pied droit.
&630. Douleur brûlante comme par un fer rouge au sommet de l' épaule gauche,
irradiant le long du deltoïde et au niveau de la partie supérieure de l' avant-
bras. Pire au mouvement, mieux au repos.
&631. Sensation de fourmillement dans les bras et les mains, je dois les secouer
et les pincer.
#L10 TRANSPIRATION
&652. Transpiration absente la nuit. Habituellement, je transpire sur le thorax
et dans le dos. (guéri)
&653. Transpiration en mangeant.
&654. Transpiration avec bouffées de chaleur.
&655. Quand je sens de la soupe, je transpire.
#L10 PEAU
&656. Petite verrue sur le sein droit, avec écoulement comme du fromage.
&657. Le rash sur le thorax est presque parti. Je l' avais depuis pratiquement
10 ans (curatif).
&658. Rash très fin prurigineux, derrière les oreilles, pire à gauche. Il s'
étend sous les mâchoires, des deux côtés, et sur la joue gauche. Très pruriant
et piquant, aggravation par une crème pour le visage.
&659. Boutons enflammés sur la peau du dos.
&660. Éruption, habituellement molluscum contagiosum. Elle dure plus longtemps,
et ne sèche pas.
&661. Pendant 24 h., éruption, de la taille d' une petite pièce, rouge,
sensible, molle.
&662. Sensation cutanée qu' une fourmi rampe rapidement sur quelques cm, puis
mord. Sensation suivie de picotement. J' ai d' abord eu cette sensation au côté
droit du front, puis à la tempe droite, puis au côté droit du cou, puis au côté
droit du thorax. Ceci s' est installé en une demi-heure. À ce moment, je suis
allé dans la salle de bains, pour enlever ma chemise et rechercher un insecte:
je n' ai rien trouvé, et pas non plus de marque sur la peau. Cette sensation de
reptation et la morsure ont continué sur le thorax, puis sur la face interne de
la cuisse gauche, puis sur la face interne de la jambe gauche. Ensuite, ces
sensations ont commencé à se balader, de manière aléatoire, entre toutes les
localisations citées plus haut. Elles ont fini par s' installer au bout du
prépuce. Le picotement sur le prépuce a duré plusieurs heures, avec une
intensité variable.
&623. Prurit du côté droit du menton, comme si un cheveu pendait là.
&624. Morsure, picotement et prurit après une douche ou un bain. Durée, deux
jours.
&625. Les yeux sont enflés et quasiment fermés au réveil. Maintenant, rash et
gonflement s' étendent au côté droit du visage, avec des taches rouges et une
brûlure terrible. Aggravation par l' eau, par le grattage et le frottement. Le
rash s' étend ensuite derrière les oreilles. Tout le visage est devenu enflé.
&626. Visage plus gras que d' habitude.
&627. Peau très huileuse, sur tout le corps.
&628. Peau grasse et collante, amélioration en se lavant.
#L10 LA PATHOGÉNÉSIE
&Récapitulatif en fin de livre.
&Expérimentateurs (N°, sexe, dilution reçue)
&02 F 6 CH
&04 F 6 CH
&05 F 6 CH
&06 F 6 CH
&07 F 30 CH
&08 M 12 CH
&09 F 9 CH
&10 M 9 CH
&11 F 12 CH (erreur de sexe dans le récapitulatif, comparé aux symptômes)
&13 F 30 CH
&14 F 30 CH
&15 M 30 CH
&16 M 30 CH
&18 F 30 CH (erreur de dilution dans le récapitulatif, comparé aux symptômes)
&21 F 12 CH
&Codes employés par Jeremy Sherr
&16, 30C, 03.14.00 = expérimentateur 16, 30 CH, 4 jours et 14 heures après la
prise de la dose
&le premier jour est noté 00
&la chronologie n' est pas basée sur l' heure d' apparition des symptômes, mais
sur le nombre
&d'heures écoulées depuis l' absorption de la dose !
&02, 6C, 01. XX. XX = expérimentateur 2, 6 CH, deuxième jour après la prise,
moment non spécifié.
&Jérémy Sherr Paris Septembre 2000
&C' est un remède que beaucoup de personnes ont utilisées avec succès depuis le
proving
&C' est l' élément n°32
&Dans la kabbale, le chiffre 32 signifie coeur
&Dans le tableau périodique, il se situe entre sil et stann
&Carbone
&Sil
&Germ
&Stann
&Plb
&Il y a eu un médecin japonais, qui travaillait sur la réduction de l' organo-
germanium, il a découvert que c' était un composant important de plantes
médicinales; grande consoude, hypericum, gallec, et plantes chinoises.
&Germanium est utilisé dans l' industrie pour fabriquer des miroirs et
applications technologiques;
&Il est semi-conducteur, et utilisé comme le silicea dans les transistors, car
ils sont à moitié métal et à moitié non métal.
&L' électricité peut être transmise dans une sens
&Ce médecin japonais était atteint d' arthrite, il a pris ce produit et fût
complètement guéri.
&Il a donc voulu utiliser le germanium en thérapeutique, ils ont eu des
résultats fantastique dans le cancer, la SEP, problèmes rénaux, hépatiques,
mentaux; des recherches scientifiques très sérieuses. Des cures étonnantes.
&On a découvert que le germanium avait pour effet d' augmenter l' apport d'
oxygène du sang augmentait la productions de cellules T, de capter les métaux
lourds et les évacuer du corps.
&Résultats extraordinaires dans des pathologies très lourdes. Alors ils en ont
donné plus. 10mg; 20, puis 40, 80, et quand on n' a plus eu de résultat, 160, et
on a eu beaucoup de morts, effets toxicologiques sur le rein, le foie, les
nerfs, on a eu des cancers, des pathologies mentales, et des morts; alors la FDA
a décidé d' interdire le produit.
&J' ai décidé d' entamer le proving en 91 en raison de cette histoire très
intéressante.
&Quand on dispose de données toxicologiques extrêmement poussées, on sait quels
tissus sont attaqués et l' on dispose de documents très élaborés là-dessus.
&Dans plut on a recueillis tous les signes toxicologiques de radioactivité.
&Le proving
&Beaucoup d' agitation avec l' anxiété
&Panique et vomissements.
&Irritabilité.
&Très irritable avec les gens, avec son mari, très critique et très irritable
avec son fils.
&On va essayer de percevoir ce qu' il faut en sortir.
&Cette irritabilité peut se transformer en colère extrême,
&« je réagissais avec une très grande colère aux exigences de mon mari.
&J' ai détruit le travail scolaire de mon enfant, et je ne me suis pas sentie du
tout coupable
&Donc une absence de culpabilité.
&Une colère si intense qu' elle ne pouvait à peine se contrôler. Elle faisait
des bruits comme une animal, elle se sentait complètement dingue en ayant peur
de ce que pouvait penser les voisins.
&Colère terrible, mauvaise conscience, pleurs, elle pleurait mais n' arrivait
pas à faire sortir ses sentiments. Elle ressentait une rage terrible. Elle a eu
besoin de toute sa volonté pour se contenir.
&Je suis dégueulasse.
&Donc, une colère incroyable à l' intérieur, et impossibilité de la faire
sortir, un grand besoin de la contrôler, et en même temps les gens vont voir qui
je suis, une personne détestable, épouvantable. Sensation de se sentir
épouvantable, en même temps qu' un grand désespoir.
&J' ai l' impression d' être complètement enfermée.
&Sensation de désespoir, impuissance, tristesse, accablement.
&C' est une caractère scandinave de ne pas être très heureux; ils disent: ne
soyez pas heureux, parce que ça ne va pas durer, il vaut mieux être malheureux !
&Sensation d' échec
&46. Je me suis réveillé tôt à 3 h. 30. J' ai eu un fort sentiment comme une
visualisation. Je me suis vue étendue sur le sol en position foetale, et ayant
reçu une balle dans la tête, comme un cheval ou un chien.
&Sensation d' être un déchet total, c' est caractéristique de Germanium
&« je me sens sans valeur, envieux, j' ai beaucoup de haine et de dégoût à l'
intérieur de moi. Tout est de ma faute. J' ai demandé des verges pour me faire
battre, et je les aies eues. J' ai appelé ma soeur, mais elle n' était pas à la
maison; j' ai appelé mon superviseur, mais la ligne était occupée.
&Si j' étais vraiment moi-même personne ne m' aimerait comme je suis. Je sui
laide et mauvaise, je n' arrête pas de me tirer et m' arracher les cheveux, j'
utilise toute mon énergie pour maintenir à distance une rage intense, ne pas me
blesser moi-même ou les enfants.
&Une extrême anxiété qui concerne ce que les autres vont penser d' elle.
&Des gens qui ont l' impression qu' on peut lire à travers eux et voir: je suis
une merde; alors je veux me planquer et masquer tout ça.
&Impression d' être quelqu'un qui vit dans un pays étranger, qui ne parle pas la
langue, tout le monde le regarde, il est incapable de communiquer, impression d'
être un prisonnier, incapable de communiquer
&Ils ont l' impression que tout le monde les critique et les regarde.
&Sensation que j' ai tout raté, je suis vraiment nulle, inutile, et bon à rien.
&Les gens autour du moi, les voisins, le village, vont me condamner.
&J' ai raté, et je suis condamné par la communauté, tout le monde peut le voir.
&Le 2ème aspect, c' est celui du semi-conducteur.
&Le principe, c' est qu' il peut conduire dans un sens et pas dans l' autre
&Germanium sent que tout le mode peut voir à l' intérieur de lui, mais il ne
peut pas s' exprimer, aucune émotion ne peut sortir
&Idée qu' on a un pouvoir à l' intérieur mais qu' on est incapable de le faire
sortir
&Germanium présente une extrême faiblesse comme une batterie à plat. Faiblesse
extrême et paralysie.
&Cas d' une femme qui faisait beaucoup de rêves, elle était pourchassée par un
taureau, il entre par une porte, elle est obligée de s' échapper par une autre
porte, elle franchit plusieurs portes successives, elle entre dans sa maison, et
s' enferme. Le taureau ne peut plus entrer, mais elle ne peut plus sortir, elle
est en prison, tout le monde peut entrer, mais personne ne peut sortir.
&Tous ces remèdes qui pensent qu' on peut en les regardant voir à l' intérieur
ont une extrême anxiété sur l' opinion qu' on peut avoir d' eux: on les voit
stupide et on se moque d' eux (Calc, Baryta carb, Adamas)
&L' élément commun est le carbone, parce que le carbone est au milieu de la
période, tout le monde peut voir ce qu' ils sont en train de faire; Dans
CALCAREA carbonica, carbone est beaucoup plus important que calc. De même BARYTA
carb. C' est l' élément que personne ne voit, parce qu' ils ont peur d' être vu.
De même Graphite, il ne s' appelle pas carbone, et c' est du carbone.
&Silicea est en dessous de CARBO, et aussi STANNUM. Ils ont aussi la sensation
d' être trop regardés, trop vus.
&On le voit encore plus quand on étudie Adamas. C' est le contraire. Tout le
monde aime le regarder; les femmes le portent parce comme ça on peut bien les
voir.
&Germanium a l ' anxiété de ce que pensent les autres de lui dans le village
&Une dyslexie extrêmement importante, beaucoup plus qu' hydrogène; Germanium c'
est comme une personne qui sait mais ça ne sort pas.
&Beaucoup de dyslexiques sont très intelligents, mais ça ne sort pas, le
professeur leur dit qu' ils sont stupides, et tous les autres se moquent d' eux,
il s sont mis à l' écart, comme des prisonniers; et un horrible sensation de
culpabilité et d' échec.
&Confusions entre les nombres, les lettres.
&Rêves d' avions qui attaquent Londres, *Rêves du 3ème reich
&Rêves de bombes et camps de concentration
&Rêves de soldats allemands.
&Or le nom du remède, c' est germanium, parce que découvert par un allemand
&Gallium a été découvert par un français
&Aversion pour l' homéopathie
&J' ai enseigné Germanium à Berlin, et beaucoup ont dit: on comprend ce remède
pour l' Allemagne, parce que on a la sensation que tout le monde nous regarde,
et les voisins regardent à l' intérieur de mon jardin pour voir ce que je fais.
C' est difficile d' être un étranger en Allemagne
&C' est une remède très utile pour les survivants de camps de concentration à
cause d' une sensation affreuse de culpabilité et d' échec, parce que dans la
complète impuissance, il n' y a personne sur qui faire porter le blâme sinon
soi-même
&Germanium dans la classification est juste à côté du gallium, et juste à côté,
un remède qui concerne la suisse, l' arsenic, très propre, tout est parfait,
propre, beaucoup de fric.
&Germanium est utilisé pour fabriquer des diodes et nécessite un degré poussé de
purification.
&A partir de notes de ML Fayeton
&----€€€€€-----
#L10 GERMANIUM
&Jérémy Sherr Paris Septembre 2000
&C' est un remède que beaucoup de personnes ont utilisées avec succès depuis le
proving
&C' est l' élément n°32
&Dans la kabbale, le chiffre 32 signifie coeur
&Dans le tableau périodique, il se situe entre sil et stann
&Carbone
&Sil
&Germ
&Stann
&Plb
&Il y a eu un médecin japonais, qui travaillait sur la réduction de l' organo-
germanium, il a découvert que c' était un composant important de plantes
médicinales; grande consoude, hypericum, gallec, et plantes chinoises.
&Germanium est utilisé dans l' industrie pour fabriquer des miroirs et
applications technologiques;
&Il est semi-conducteur, et utilisé comme le silicea dans les transistors, car
ils sont à moitié métal et à moitié non métal.
&L' électricité peut être transmise dans une sens
&Ce médecin japonais était atteint d' arthrite, il a pris ce produit et fût
complètement guéri.
&Il a donc voulu utiliser le germanium en thérapeutique, ils ont eu des
résultats fantastique dans le cancer, la SEP, problèmes rénaux, hépatiques,
mentaux; des recherches scientifiques très sérieuses. Des cures étonnantes.
&On a découvert que le germanium avait pour effet d' augmenter l' apport d'
oxygène du sang augmentait la productions de cellules T, de capter les métaux
lourds et les évacuer du corps.
&Résultats extraordinaires dans des pathologies très lourdes. Alors ils en ont
donné plus. 10mg; 20, puis 40, 80, et quand on n' a plus eu de résultat, 160, et
on a eu beaucoup de morts, effets toxicologiques sur le rein, le foie, les
nerfs, on a eu des cancers, des pathologies mentales, et des morts; alors la FDA
a décidé d' interdire le produit.
&J' ai décidé d' entamer le proving en 91 en raison de cette histoire très
intéressante.
&Quand on dispose de données toxicologiques extrêmement poussées, on sait quels
tissus sont attaqués et l' on dispose de documents très élaborés là-dessus.
&Dans plut on a recueillis tous les signes toxicologiques de radioactivité.
&Le proving
&Beaucoup d' agitation avec l' anxiété
&Panique et vomissements.
&Irritabilité.
&Très irritable avec les gens, avec son mari, très critique et très irritable
avec son fils.
&On va essayer de percevoir ce qu' il faut en sortir.
&Cette irritabilité peut se transformer en colère extrême,
&« je réagissais avec une très grande colère aux exigences de mon mari.
&J' ai détruit le travail scolaire de mon enfant, et je ne me suis pas sentie du
tout coupable
&Donc une absence de culpabilité.
&Une colère si intense qu' elle ne pouvait à peine se contrôler. Elle faisait
des bruits comme une animal, elle se sentait complètement dingue en ayant peur
de ce que pouvait penser les voisins.
&Colère terrible, mauvaise conscience, pleurs, elle pleurait mais n' arrivait
pas à faire sortir ses sentiments. Elle ressentait une rage terrible. Elle a eu
besoin de toute sa volonté pour se contenir.
&Je suis dégueulasse.
&Donc, une colère incroyable à l' intérieur, et impossibilité de la faire
sortir, un grand besoin de la contrôler, et en même temps les gens vont voir qui
je suis, une personne détestable, épouvantable. Sensation de se sentir
épouvantable, en même temps qu' un grand désespoir.
&J' ai l' impression d' être complètement enfermée.
&Sensation de désespoir, impuissance, tristesse, accablement.
&C' est une caractère scandinave de ne pas être très heureux; ils disent: ne
soyez pas heureux, parce que ça ne va pas durer, il vaut mieux être malheureux !
&Sensation d' échec
&46. Je me suis réveillé tôt à 3 h. 30. J' ai eu un fort sentiment comme une
visualisation. Je me suis vue étendue sur le sol en position foetale, et ayant
reçu une balle dans la tête, comme un cheval ou un chien.
&Sensation d' être un déchet total, c' est caractéristique de Germanium
&« je me sens sans valeur, envieux, j' ai beaucoup de haine et de dégoût à l'
intérieur de moi. Tout est de ma faute. J' ai demandé des verges pour me faire
battre, et je les aies eues. J' ai appelé ma soeur, mais elle n' était pas à la
maison; j' ai appelé mon superviseur, mais la ligne était occupée.
&Si j' étais vraiment moi-même personne ne m' aimerait comme je suis. Je sui
laide et mauvaise, je n' arrête pas de me tirer et m' arracher les cheveux, j'
utilise toute mon énergie pour maintenir à distance une rage intense, ne pas me
blesser moi-même ou les enfants.
&Une extrême anxiété qui concerne ce que les autres vont penser d' elle.
&Des gens qui ont l' impression qu' on peut lire à travers eux et voir: je suis
une merde; alors je veux me planquer et masquer tout ça.
&Impression d' être quelqu'un qui vit dans un pays étranger, qui ne parle pas la
langue, tout le monde le regarde, il est incapable de communiquer, impression d'
être un prisonnier, incapable de communiquer
&Ils ont l' impression que tout le monde les critique et les regarde.
&Sensation que j' ai tout raté, je suis vraiment nulle, inutile, et bon à rien.
&Les gens autour du moi, les voisins, le village, vont me condamner.
&J' ai raté, et je suis condamné par la communauté, tout le monde peut le voir.
&Le 2ème aspect, c' est celui du semi-conducteur.
&Le principe, c' est qu' il peut conduire dans un sens et pas dans l' autre
&Germanium sent que tout le mode peut voir à l' intérieur de lui, mais il ne
peut pas s' exprimer, aucune émotion ne peut sortir
&Idée qu' on a un pouvoir à l' intérieur mais qu' on est incapable de le faire
sortir
&Germanium présente une extrême faiblesse comme une batterie à plat. Faiblesse
extrême et paralysie.
&Cas d' une femme qui faisait beaucoup de rêves, elle était pourchassée par un
taureau, il entre par une porte, elle est obligée de s' échapper par une autre
porte, elle franchit plusieurs portes successives, elle entre dans sa maison, et
s' enferme. Le taureau ne peut plus entrer, mais elle ne peut plus sortir, elle
est en prison, tout le monde peut entrer, mais personne ne peut sortir.
&Tous ces remèdes qui pensent qu' on peut en les regardant voir à l' intérieur
ont une extrême anxiété sur l' opinion qu' on peut avoir d' eux: on les voit
stupide et on se moque d' eux (Calc, Baryta carb, Adamas)
&L' élément commun est le carbone, parce que le carbone est au milieu de la
période, tout le monde peut voir ce qu' ils sont en train de faire; Dans
CALCAREA carbonica, carbone est beaucoup plus important que calc. De même BARYTA
carb. C' est l' élément que personne ne voit, parce qu' ils ont peur d' être vu.
De même Graphite, il ne s' appelle pas carbone, et c' est du carbone.
&Silicea est en dessous de CARBO, et aussi STANNUM. Ils ont aussi la sensation
d' être trop regardés, trop vus.
&On le voit encore plus quand on étudie Adamas. C' est le contraire. Tout le
monde aime le regarder; les femmes le portent parce comme ça on peut bien les
voir.
&Germanium a l ' anxiété de ce que pensent les autres de lui dans le village
&Une dyslexie extrêmement importante, beaucoup plus qu' hydrogène; Germanium c'
est comme une personne qui sait mais ça ne sort pas.
&Beaucoup de dyslexiques sont très intelligents, mais ça ne sort pas, le
professeur leur dit qu' ils sont stupides, et tous les autres se moquent d' eux,
il s sont mis à l' écart, comme des prisonniers; et un horrible sensation de
culpabilité et d' échec.
&Confusions entre les nombres, les lettres.
&Rêves d' avions qui attaquent Londres, *Rêves du 3ème reich
&Rêves de bombes et camps de concentration
&Rêves de soldats allemands.
&Or le nom du remède, c' est germanium, parce que découvert par un allemand
&Gallium a été découvert par un français
&Aversion pour l' homéopathie
&J' ai enseigné Germanium à Berlin, et beaucoup ont dit: on comprend ce remède
pour l' Allemagne, parce que on a la sensation que tout le monde nous regarde,
et les voisins regardent à l' intérieur de mon jardin pour voir ce que je fais.
C' est difficile d' être un étranger en Allemagne
&C' est une remède très utile pour les survivants de camps de concentration à
cause d' une sensation affreuse de culpabilité et d' échec, parce que dans la
complète impuissance, il n' y a personne sur qui faire porter le blâme sinon
soi-même
&Germanium dans la classification est juste à côté du gallium, et juste à côté,
un remède qui concerne la suisse, l' arsenic, très propre, tout est parfait,
propre, beaucoup de fric.
&Germanium est utilisé pour fabriquer des diodes et nécessite un degré poussé de
purification.
&A partir de notes de ML Fayeton
&----€€€€€-----
#L10 GERMANIUM
&Jérémy Sherr Paris Septembre 2000
&C' est un remède que beaucoup de personnes ont utilisées avec succès depuis le
proving
&C' est l' élément n°32
&Dans la kabbale, le chiffre 32 signifie coeur
&Dans le tableau périodique, il se situe entre sil et stann
&Carbone
&Sil
&Germ
&Stann
&Plb
&Il y a eu un médecin japonais, qui travaillait sur la réduction de l' organo-
germanium, il a découvert que c' était un composant important de plantes
médicinales; grande consoude, hypericum, gallec, et plantes chinoises.
&Germanium est utilisé dans l' industrie pour fabriquer des miroirs et
applications technologiques;
&Il est semi-conducteur, et utilisé comme le silicea dans les transistors, car
ils sont à moitié métal et à moitié non métal.
&L' électricité peut être transmise dans une sens
&Ce médecin japonais était atteint d' arthrite, il a pris ce produit et fût
complètement guéri.
&Il a donc voulu utiliser le germanium en thérapeutique, ils ont eu des
résultats fantastique dans le cancer, la SEP, problèmes rénaux, hépatiques,
mentaux; des recherches scientifiques très sérieuses. Des cures étonnantes.
&On a découvert que le germanium avait pour effet d' augmenter l' apport d'
oxygène du sang augmentait la productions de cellules T, de capter les métaux
lourds et les évacuer du corps.
&Résultats extraordinaires dans des pathologies très lourdes. Alors ils en ont
donné plus. 10mg; 20, puis 40, 80, et quand on n' a plus eu de résultat, 160, et
on a eu beaucoup de morts, effets toxicologiques sur le rein, le foie, les
nerfs, on a eu des cancers, des pathologies mentales, et des morts; alors la FDA
a décidé d' interdire le produit.
&J' ai décidé d' entamer le proving en 91 en raison de cette histoire très
intéressante.
&Quand on dispose de données toxicologiques extrêmement poussées, on sait quels
tissus sont attaqués et l' on dispose de documents très élaborés là-dessus.
&Dans plut on a recueillis tous les signes toxicologiques de radioactivité.
&Le proving
&Beaucoup d' agitation avec l' anxiété
&Panique et vomissements.
&Irritabilité.
&Très irritable avec les gens, avec son mari, très critique et très irritable
avec son fils.
&On va essayer de percevoir ce qu' il faut en sortir.
&Cette irritabilité peut se transformer en colère extrême,
&« je réagissais avec une très grande colère aux exigences de mon mari.
&J' ai détruit le travail scolaire de mon enfant, et je ne me suis pas sentie du
tout coupable
&Donc une absence de culpabilité.
&Une colère si intense qu' elle ne pouvait à peine se contrôler. Elle faisait
des bruits comme une animal, elle se sentait complètement dingue en ayant peur
de ce que pouvait penser les voisins.
&Colère terrible, mauvaise conscience, pleurs, elle pleurait mais n' arrivait
pas à faire sortir ses sentiments. Elle ressentait une rage terrible. Elle a eu
besoin de toute sa volonté pour se contenir.
&Je suis dégueulasse.
&Donc, une colère incroyable à l' intérieur, et impossibilité de la faire
sortir, un grand besoin de la contrôler, et en même temps les gens vont voir qui
je suis, une personne détestable, épouvantable. Sensation de se sentir
épouvantable, en même temps qu' un grand désespoir.
&J' ai l' impression d' être complètement enfermée.
&Sensation de désespoir, impuissance, tristesse, accablement.
&C' est une caractère scandinave de ne pas être très heureux; ils disent: ne
soyez pas heureux, parce que ça ne va pas durer, il vaut mieux être malheureux !
&Sensation d' échec
&46. Je me suis réveillé tôt à 3 h. 30. J' ai eu un fort sentiment comme une
visualisation. Je me suis vue étendue sur le sol en position foetale, et ayant
reçu une balle dans la tête, comme un cheval ou un chien.
&Sensation d' être un déchet total, c' est caractéristique de Germanium
&« je me sens sans valeur, envieux, j' ai beaucoup de haine et de dégoût à l'
intérieur de moi. Tout est de ma faute. J' ai demandé des verges pour me faire
battre, et je les aies eues. J' ai appelé ma soeur, mais elle n' était pas à la
maison; j' ai appelé mon superviseur, mais la ligne était occupée.
&Si j' étais vraiment moi-même personne ne m' aimerait comme je suis. Je sui
laide et mauvaise, je n' arrête pas de me tirer et m' arracher les cheveux, j'
utilise toute mon énergie pour maintenir à distance une rage intense, ne pas me
blesser moi-même ou les enfants.
&Une extrême anxiété qui concerne ce que les autres vont penser d' elle.
&Des gens qui ont l' impression qu' on peut lire à travers eux et voir: je suis
une merde; alors je veux me planquer et masquer tout ça.
&Impression d' être quelqu'un qui vit dans un pays étranger, qui ne parle pas la
langue, tout le monde le regarde, il est incapable de communiquer, impression d'
être un prisonnier, incapable de communiquer
&Ils ont l' impression que tout le monde les critique et les regarde.
&Sensation que j' ai tout raté, je suis vraiment nulle, inutile, et bon à rien.
&Les gens autour du moi, les voisins, le village, vont me condamner.
&J' ai raté, et je suis condamné par la communauté, tout le monde peut le voir.
&Le 2ème aspect, c' est celui du semi-conducteur.
&Le principe, c' est qu' il peut conduire dans un sens et pas dans l' autre
&Germanium sent que tout le mode peut voir à l' intérieur de lui, mais il ne
peut pas s' exprimer, aucune émotion ne peut sortir
&Idée qu' on a un pouvoir à l' intérieur mais qu' on est incapable de le faire
sortir
&Germanium présente une extrême faiblesse comme une batterie à plat. Faiblesse
extrême et paralysie.
&Cas d' une femme qui faisait beaucoup de rêves, elle était pourchassée par un
taureau, il entre par une porte, elle est obligée de s' échapper par une autre
porte, elle franchit plusieurs portes successives, elle entre dans sa maison, et
s' enferme. Le taureau ne peut plus entrer, mais elle ne peut plus sortir, elle
est en prison, tout le monde peut entrer, mais personne ne peut sortir.
&Tous ces remèdes qui pensent qu' on peut en les regardant voir à l' intérieur
ont une extrême anxiété sur l' opinion qu' on peut avoir d' eux: on les voit
stupide et on se moque d' eux (Calc, Baryta carb, Adamas)
&L' élément commun est le carbone, parce que le carbone est au milieu de la
période, tout le monde peut voir ce qu' ils sont en train de faire; Dans
CALCAREA carbonica, carbone est beaucoup plus important que calc. De même BARYTA
carb. C' est l' élément que personne ne voit, parce qu' ils ont peur d' être vu.
De même Graphite, il ne s' appelle pas carbone, et c' est du carbone.
&Silicea est en dessous de CARBO, et aussi STANNUM. Ils ont aussi la sensation
d' être trop regardés, trop vus.
&On le voit encore plus quand on étudie Adamas. C' est le contraire. Tout le
monde aime le regarder; les femmes le portent parce comme ça on peut bien les
voir.
&Germanium a l ' anxiété de ce que pensent les autres de lui dans le village
&Une dyslexie extrêmement importante, beaucoup plus qu' hydrogène; Germanium c'
est comme une personne qui sait mais ça ne sort pas.
&Beaucoup de dyslexiques sont très intelligents, mais ça ne sort pas, le
professeur leur dit qu' ils sont stupides, et tous les autres se moquent d' eux,
il s sont mis à l' écart, comme des prisonniers; et un horrible sensation de
culpabilité et d' échec.
&Confusions entre les nombres, les lettres.
&Rêves d' avions qui attaquent Londres, *Rêves du 3ème reich
&Rêves de bombes et camps de concentration
&Rêves de soldats allemands.
&Or le nom du remède, c' est germanium, parce que découvert par un allemand
&Gallium a été découvert par un français
&Aversion pour l' homéopathie
&J' ai enseigné Germanium à Berlin, et beaucoup ont dit: on comprend ce remède
pour l' Allemagne, parce que on a la sensation que tout le monde nous regarde,
et les voisins regardent à l' intérieur de mon jardin pour voir ce que je fais.
C' est difficile d' être un étranger en Allemagne
&C' est une remède très utile pour les survivants de camps de concentration à
cause d' une sensation affreuse de culpabilité et d' échec, parce que dans la
complète impuissance, il n' y a personne sur qui faire porter le blâme sinon
soi-même
&Germanium dans la classification est juste à côté du gallium, et juste à côté,
un remède qui concerne la suisse, l' arsenic, très propre, tout est parfait,
propre, beaucoup de fric.
&Germanium est utilisé pour fabriquer des diodes et nécessite un degré poussé de
purification.
&A partir de notes de ML Fayeton
#L10 GERMANIUM
&Jérémy Sherr Paris Septembre 2000
&C' est un remède que beaucoup de personnes ont utilisées avec succès depuis le
proving
&C' est l' élément n°32
&Dans la kabbale, le chiffre 32 signifie coeur
&Dans le tableau périodique, il se situe entre sil et stann
&Carbone
&Sil
&Germ
&Stann
&Plb
&Il y a eu un médecin japonais, qui travaillait sur la réduction de l' organo-
germanium, il a découvert que c' était un composant important de plantes
médicinales; grande consoude, hypericum, gallec, et plantes chinoises.
&Germanium est utilisé dans l' industrie pour fabriquer des miroirs et
applications technologiques;
&Il est semi-conducteur, et utilisé comme le silicea dans les transistors, car
ils sont à moitié métal et à moitié non métal.
&L' électricité peut être transmise dans une sens
&Ce médecin japonais était atteint d' arthrite, il a pris ce produit et fût
complètement guéri.
&Il a donc voulu utiliser le germanium en thérapeutique, ils ont eu des
résultats fantastique dans le cancer, la SEP, problèmes rénaux, hépatiques,
mentaux; des recherches scientifiques très sérieuses. Des cures étonnantes.
&On a découvert que le germanium avait pour effet d' augmenter l' apport d'
oxygène du sang augmentait la productions de cellules T, de capter les métaux
lourds et les évacuer du corps.
&Résultats extraordinaires dans des pathologies très lourdes. Alors ils en ont
donné plus. 10mg; 20, puis 40, 80, et quand on n' a plus eu de résultat, 160, et
on a eu beaucoup de morts, effets toxicologiques sur le rein, le foie, les
nerfs, on a eu des cancers, des pathologies mentales, et des morts; alors la FDA
a décidé d' interdire le produit.
&J' ai décidé d' entamer le proving en 91 en raison de cette histoire très
intéressante.
&Quand on dispose de données toxicologiques extrêmement poussées, on sait quels
tissus sont attaqués et l' on dispose de documents très élaborés là-dessus.
&Dans plut on a recueillis tous les signes toxicologiques de radioactivité.
&Le proving
&Beaucoup d' agitation avec l' anxiété
&Panique et vomissements.
&Irritabilité.
&Très irritable avec les gens, avec son mari, très critique et très irritable
avec son fils.
&On va essayer de percevoir ce qu' il faut en sortir.
&Cette irritabilité peut se transformer en colère extrême,
&« je réagissais avec une très grande colère aux exigences de mon mari.
&J' ai détruit le travail scolaire de mon enfant, et je ne me suis pas sentie du
tout coupable
&Donc une absence de culpabilité.
&Une colère si intense qu' elle ne pouvait à peine se contrôler. Elle faisait
des bruits comme une animal, elle se sentait complètement dingue en ayant peur
de ce que pouvait penser les voisins.
&Colère terrible, mauvaise conscience, pleurs, elle pleurait mais n' arrivait
pas à faire sortir ses sentiments. Elle ressentait une rage terrible. Elle a eu
besoin de toute sa volonté pour se contenir.
&Je suis dégueulasse.
&Donc, une colère incroyable à l' intérieur, et impossibilité de la faire
sortir, un grand besoin de la contrôler, et en même temps les gens vont voir qui
je suis, une personne détestable, épouvantable. Sensation de se sentir
épouvantable, en même temps qu' un grand désespoir.
&J' ai l' impression d' être complètement enfermée.
&Sensation de désespoir, impuissance, tristesse, accablement.
&C' est une caractère scandinave de ne pas être très heureux; ils disent: ne
soyez pas heureux, parce que ça ne va pas durer, il vaut mieux être malheureux !
&Sensation d' échec
&46. Je me suis réveillé tôt à 3 h. 30. J' ai eu un fort sentiment comme une
visualisation. Je me suis vue étendue sur le sol en position foetale, et ayant
reçu une balle dans la tête, comme un cheval ou un chien.
&Sensation d' être un déchet total, c' est caractéristique de Germanium
&« je me sens sans valeur, envieux, j' ai beaucoup de haine et de dégoût à l'
intérieur de moi. Tout est de ma faute. J' ai demandé des verges pour me faire
battre, et je les aies eues. J' ai appelé ma soeur, mais elle n' était pas à la
maison; j' ai appelé mon superviseur, mais la ligne était occupée.
&Si j' étais vraiment moi-même personne ne m' aimerait comme je suis. Je sui
laide et mauvaise, je n' arrête pas de me tirer et m' arracher les cheveux, j'
utilise toute mon énergie pour maintenir à distance une rage intense, ne pas me
blesser moi-même ou les enfants.
&Une extrême anxiété qui concerne ce que les autres vont penser d' elle.
&Des gens qui ont l' impression qu' on peut lire à travers eux et voir: je suis
une merde; alors je veux me planquer et masquer tout ça.
&Impression d' être quelqu'un qui vit dans un pays étranger, qui ne parle pas la
langue, tout le monde le regarde, il est incapable de communiquer, impression d'
être un prisonnier, incapable de communiquer
&Ils ont l' impression que tout le monde les critique et les regarde.
&Sensation que j' ai tout raté, je suis vraiment nulle, inutile, et bon à rien.
&Les gens autour du moi, les voisins, le village, vont me condamner.
&J' ai raté, et je suis condamné par la communauté, tout le monde peut le voir.
&Le 2ème aspect, c' est celui du semi-conducteur.
&Le principe, c' est qu' il peut conduire dans un sens et pas dans l' autre
&Germanium sent que tout le mode peut voir à l' intérieur de lui, mais il ne
peut pas s' exprimer, aucune émotion ne peut sortir
&Idée qu' on a un pouvoir à l' intérieur mais qu' on est incapable de le faire
sortir
&Germanium présente une extrême faiblesse comme une batterie à plat. Faiblesse
extrême et paralysie.
&Cas d' une femme qui faisait beaucoup de rêves, elle était pourchassée par un
taureau, il entre par une porte, elle est obligée de s' échapper par une autre
porte, elle franchit plusieurs portes successives, elle entre dans sa maison, et
s' enferme. Le taureau ne peut plus entrer, mais elle ne peut plus sortir, elle
est en prison, tout le monde peut entrer, mais personne ne peut sortir.
&Tous ces remèdes qui pensent qu' on peut en les regardant voir à l' intérieur
ont une extrême anxiété sur l' opinion qu' on peut avoir d' eux: on les voit
stupide et on se moque d' eux (Calc, Baryta carb, Adamas)
&L' élément commun est le carbone, parce que le carbone est au milieu de la
période, tout le monde peut voir ce qu' ils sont en train de faire; Dans
CALCAREA carbonica, carbone est beaucoup plus important que calc. De même BARYTA
carb. C' est l' élément que personne ne voit, parce qu' ils ont peur d' être vu.
De même Graphite, il ne s' appelle pas carbone, et c' est du carbone.
&Silicea est en dessous de CARBO, et aussi STANNUM. Ils ont aussi la sensation
d' être trop regardés, trop vus.
&On le voit encore plus quand on étudie Adamas. C' est le contraire. Tout le
monde aime le regarder; les femmes le portent parce comme ça on peut bien les
voir.
&Germanium a l ' anxiété de ce que pensent les autres de lui dans le village
&Une dyslexie extrêmement importante, beaucoup plus qu' hydrogène; Germanium c'
est comme une personne qui sait mais ça ne sort pas.
&Beaucoup de dyslexiques sont très intelligents, mais ça ne sort pas, le
professeur leur dit qu' ils sont stupides, et tous les autres se moquent d' eux,
il s sont mis à l' écart, comme des prisonniers; et un horrible sensation de
culpabilité et d' échec.
&Confusions entre les nombres, les lettres.
&Rêves d' avions qui attaquent Londres, *Rêves du 3ème reich
&Rêves de bombes et camps de concentration
&Rêves de soldats allemands.
&Or le nom du remède, c' est germanium, parce que découvert par un allemand
&Gallium a été découvert par un français
&Aversion pour l' homéopathie
&J' ai enseigné Germanium à Berlin, et beaucoup ont dit: on comprend ce remède
pour l' Allemagne, parce que on a la sensation que tout le monde nous regarde,
et les voisins regardent à l' intérieur de mon jardin pour voir ce que je fais.
C' est difficile d' être un étranger en Allemagne
&C' est une remède très utile pour les survivants de camps de concentration à
cause d' une sensation affreuse de culpabilité et d' échec, parce que dans la
complète impuissance, il n' y a personne sur qui faire porter le blâme sinon
soi-même
&Germanium dans la classification est juste à côté du gallium, et juste à côté,
un remède qui concerne la suisse, l' arsenic, très propre, tout est parfait,
propre, beaucoup de fric.
&Germanium est utilisé pour fabriquer des diodes et nécessite un degré poussé de
purification.
&A partir de notes de ML Fayeton
#R Ginko biloba
&Gink
#L10 TEXTE
&EXPERIMENTATION PROTOCOLE et NOTES DES AUTEURS
&L' expérimentation de Ginkgo Biloba a été conduite à Vienne d' octobre à
décembre 1987 (25 testeurs groupe I) et 1989 (25 testeurs groupe II)
&Les deux expérimentations ont été menées sous la direction des Dr. Franz
Swoboda et Peter König.
&Les procédures de placebo et double aveugle ont été utilisées
&Au total 18 protocoles ont été validés (10 dans le groupe I et 8 dans le groupe
II)
&A partir des expérimentateurs qui ont bien réagi à Ginkgo Biloba (D30 1x jour 5
granules) s' est développée une image intéressante et profonde. Gingko, qui a
suscité récemment l' intérêt des cliniciens et pharmacologues, n' a pas fait l'
objet de recherches homéopathiques à l' exception d' une seule (Maury 1933/34).
&Les symptômes d' examen des personnes tests viennoises ont confirmé la priorité
donnée empiriquement: réduction de performance cérébrale (oublis, indifférence,
troubles de concentration, tendance au retrait social...). Avec beaucoup d'
autres symptômes relativement dramatiques, ces proving nous révèlent un
"nouveau" remède - quoique très ancien - qui pourrait être un véritable
Polychreste.
&Le choix du remède Ginkgo biloba (Ginkg-b.) a été fait par le directeur d'
essai P. K. Le deuxième directeur d' essai F. S. ne savait pas de quel remède il
s' agissait, il était aussi "aveugle" que les personnes-tests. Il était
seulement informé qu' il s' agissait d' un remède en D30.
&L' entreprise Dr. Peithner KG, Vienne, a préparé le remède de manière fiable et
l' a mis à disposition. Le D30 a été fabriqué avec des feuilles fraîches de la
plante. Comme protocoles, on a utilisé de nouveaux cahiers élaborés par un
groupe de Celle et Vienne selon Stuebler et Bayr.
&Pour le premier examen (1987), 25 personnes-tests ont été trouvées,
principalement des médecins homéopathes. 21 Protocoles ont été retournés, dont
10 ont été évalués après examen. Lorsqu'il fut clair qu' avec Ginkgo Biloba un
remède très intéressant était né, nous n' avons pas voulu nous fier au projet
incomplet d' un premier examen, et nous avons entrepris une deuxième
expérimentation (Vienne en 1989). Parmi les auditeurs de la conférence d'
homéopathie de l' université de Vienne (lecteur Dr Peter König), 29 personnes
tests ont été trouvées. 25 Protocoles ont été retournés, dont 8 ont pu être
évalués. Le reste a été éliminé par manque de réaction ou défaut de conduite du
protocole ou parce qu' il s' agissait de placebo.
&Lors du premier examen, les personnes tests ont reçu 3 flacons, dont chacun
pouvait contenir le placebo ou le Verum, lors du deuxième examen un flacon
seulement a été donné qui pouvait contenir le placebo ou le Verum. Les personnes
tests ont également reçu ces informations. Au total, le directeur d' essai F. S.
a disposé ainsi de 18 protocoles (10 du premier, 8 du deuxième examen)
concernant la production d' une liste de symptômes.
&Dans le premier examen, alors que le directeur d' essai F. S. ne savait pas de
quel remède il s' agissait, il a eu à juger lequel des trois flacons donnés aux
personnes-tests contenait le placebo/Verum; en plus, il devait découvrir l'
empreinte du remède. De même, les personnes tests ont été priées de donner leurs
"avis", et deviner dans lesquels des flacons se trouvait le Verum ou le placebo.
&22 des 29 personnes-test ont découvert s' ils avaient maintenant pris le Verum
ou le placebo, le directeur d' essai a eu raison dans 19 sur 29 cas.
&Puis suivait la recherche du remède, toujours avant la découverte de la prise
de Verum ou placebo. Cette recherche ne dura pas longtemps et arriva à un
résultat apparemment clair. La Répertorisation d' un grand nombre de symptômes
faisait penser clairement à Sulfur. Il était évident que Sulfur lui-même ne
pouvait pas avoir fait l' objet de l' examen, car examiner l' un des remèdes les
plus connus de nos Matières Médicales n' aurait pas valu la peine. Cependant,
après l' examen des symptômes, aucun autre remède n' était ressorti plus
clairement. La recherche du remède était restée ainsi infructueuse. Mais était-
elle aussi insensée ? La proximité avec le polychreste Sulfur ne donne-t-elle
pas une indication importante sur l' importance possible de Ginkgo Biloba comme
remède homéopathique ?
&Comme mentionné, 29 personnes-tests ont participé à l' examen II. Chacun a eu
un flacon devant contenir le Verum en D30 ou le placebo. Cet examen a duré
environ 9 semaines après une première semaine obligatoirement sans prise de
remède, dans laquelle des symptômes éventuels devaient être notés. En principe,
le remède devait être pris une fois tous les jours, une interruption devait être
faite aussitôt après l' apparition de symptômes clairs. Une grande valeur a été
donnée à la période après la prise du remède. L' anamnèse a été menée par le
directeur d' essai F. S. en collaboration avec les personnes-tests. 25
protocoles ont été produits, dont 5 pour du placebo, et 12 inutilisables à cause
de la réaction insuffisante ou d' une description insuffisante. Il restait ainsi
8 protocoles de qualité. Cette fois le directeur d' essai F. S. s' il
connaissait le nom du remède, n' a pas eu connaissance de la répartition
Verum/placebo. Les personnes-tests étaient cette fois-ci un peu moins sûres de
leur estimation (s' ils avaient reçu des Verum ou le placebo) que le directeur,
13 sont parvenues à une conclusion correcte, le directeur d' essai a eu raison
dans 16 des 22 cas. L' accord était particulièrement beau pour les "bons"
protocoles qui pouvaient alors ainsi être évalués. Maintenant, le travail avec
les personnes-tests était achevé. La sélection et le
&regroupement des symptômes pouvaient commencer.
&N° des expérimentateurs
&Réellement pris
&Estimation
&par les expérimentateurs,
&par le directeur
&Age, sexe des provers
&etc.
&. = incertain ou sans avis
&Nous voudrions évoquer dans ce chapitre certains détails, à propos desquels
nous avons dévié des indications des directeurs d' examen expérimentés ou pour
lesquels nous voulons faire part expressément de notre expérience.
&Puisque nous savons combien un directeur d' examen est enclin à interpréter un
remède, nous avons choisi ce modèle. Loin de nous l' idée d' entreprendre une
évaluation statistique des symptômes ! Nous avons plutôt trouvé captivante la
tentative de ne pas seulement laisser les expérimentateurs dans l' ignorance
(prenaient-ils le Verum ou le placebo ?), mais aussi le directeur d' examen.
Lors de l' évaluation de ce modèle, nous avons trouvé pas du tout inintéressant
que dans la majorité des cas les attributions de placebo ou de Verum soient
faites par le directeur d' examen aussi bien que par les personnes-tests. L'
espoir qu' un examen de médicament conduit en double aveugle soit mieux reconnu
par les institutions d' enseignement de la médecine que dans une mise en oeuvre
traditionnelle, n' est pas assuré de réussite. Mais à notre avis il s' agit
principalement de l' introduction d' un remède et de l' expérience personnelle
de chaque particulier. Les critères d' une "reconnaissance" ne devraient pas
probablement être liés à un examen de médicament, d' autant plus qu' on court le
risque de diminuer la valeur d' un travail si subtil.
&Nous ne nous sommes pas tout-à-fait occupé aussi intensivement de nos
expérimentateurs qu' il est souvent exigé. Il se peut qu' ainsi de nombreuses
finesses du remède aient échappé. Nous espérons avoir compensé cela par la
précision dans d' autres secteurs et une persévérance. La "dynamique" du remède
s' indique parfois seulement après la période d' observation ou même avec la
post-anamnèse qui a eu lieu dans notre cas des semaines ou des mois après la
conclusion de l' examen. Dans aucun de nos examens précédents il n' y a eu
autant de délai entre le commencement de l' emploi du remède et la publication.
Peut-être est-ce justement grâce à cette distance, ce recul, que nous pouvons
présenter une image des symptômes qui nous laisse espérer que nous pourrons
trouver confirmation et élargissement dans l' application aux patients.
&La plus belle expérimentation n' apporte rien si elle n' est pas lue et si le
remède n' est pas donné aux patients qui le nécessitent. N' est lu que ce qui a
été rendu lisible. Nous avons choisi deux formes de représentation: Dans l' une,
la version allemande, les symptômes sont représenté de telle sorte que le
lecteur connaisse un peu de l' atteinte du cobaye, de la souffrance de temps en
temps considérable qu' il a enduré. Nous avons renoncé d' indiquer la fréquence
du symptôme "contrariété" ou "Tristesse" parce que nous pensons que ce n' est
pas particulièrement valable. Nous avons traduit dans la deuxième version, en
anglais, les symptômes dans la langue des répertoires. Nous suivons le
répertoire synthétique de Barthel et Klunker et la version anglaise des
répertoires généraux de Kent selon Kuenzli. Nous souhaitons que par des lectures
transversales un type de caractère dimensionnel naisse à la comparaison des
listes allemandes et anglaises, pour une vue dans la profondeur du remède Ginkgo
biloba. Mais auparavant un aperçu sur ce qui est déjà connu de Ginkgo.
&BOTANIQUE. (photos tirées de « l' arbre qui a vaincu le temps »: P-F MICHEL,
éditions du Félin)
&HISTOIRE ET BOTANIQUE
&Encore appelé arbre aux quarante écus ou BAI GUO (en chinois)
&6 août 1945: Hiroshima. Toute flore fut anéantie au même titre que toute chair.
Rien ne repoussa du sol calciné, sauf un Ginkgo Biloba naguère imposant et qui
flamba aussi comme un fétu de paille. Or, au printemps suivant, de la souche
martyrisée, une timide repousse avait jailli.
&Il n' a pas seulement résisté à la bombe d' Hiroshima. En temps que groupe
botanique, il parait défier le temps.
&Il serait le plus vieil arbre existant sur terre. On situe son apparition il y
a 190Millions d' années. C' est un fossile vivant. Bien des crises ont secoué la
planète, d' où il s' est toujours sorti vivant
&On s' est rendu compte que le ginkgo était une des meilleures essences
utilisables le long des avenues et des boulevards de nos cités, étant donné sa
robustesse exceptionnelle face aux pollutions urbaines et industrielles. Il
présente également une grande immunité à l' égard des parasites habituels. Les
insectes ne lui causent que des dégâts occasionnels très minimes.
&Le Ginkgo résistent également de façon remarquable aux multiples espèces de
champignons qui parasitent les plantes, de même qu' aux bactéries et virus.
&Il appartient à la famille des Ginkgoacées. Il s' agit bien d' un arbre, un des
premiers semble t' il qui est une silhouette d' arbre au sens vulgaire du terme
avec ses racines, son troncs, ses branches et ses feuilles. Sa silhouette est
singulière. Chez les sujets jeunes, le port rappelle un peu celui des conifères;
Il possède de longues branches peu ramifiées aux pousses très courtes. Avec l'
âge, les branches se divisent plus librement comme chez nos feuillus. De
nouvelles poussent se forment souvent sur de vieilles branches ou même sur le
tronc; l' écorce grise, d' abord lisse devient vite craquelée. Les branches
secondaires portent des rameaux longs et des rameaux courts, les feuilles sont
alternes sur les rameaux longs et groupées en bouquet sur les rameaux courts.
&Les plus anciens spécimens vivraient en Chine. On parle d' arbres dépassant 40m
de haut et dont l' âge pourrait approcher les 4000ans
&Le Ginkgo est un arbre dioïque, c' est à dire qu' il y a des arbres mâles et
des arbres femelles. Il est très difficile de différencier les sexes chez les
jeunes arbres. Les mâles bourgeonnent 2 à 3 semaines avant les femelles et
perdent aussi leurs feuilles plut tôt. Les arbres femelles passent pour des
spécimens plus ronds que les mâles qui seraient plus élancés. Les bourgeons sont
eux aussi un peu différents, ceux des femelles sont petits et coniques, terminés
en pointe, alors que chez l' arbre mâle, ils sont plus gros avec une extrémité
émoussée.
&Les feuilles sont très originales, assez épaisses, d' abord vert clair puis
vert gris, leur texture est à la fois ferme et souple. En forme d' éventail chez
les sujets adultes, elles sont plus ou moins profondément divisées en 2 lobes
chez les arbres jeunes.
&Le pétiole est long et ne possède pas de nervure médiane mais deux nervures
latérales, ce qui constitue encore une particularité très originale.
&Le ginkgo ne dissémine ni spore, ni graine mais quelque chose d' intermédiaire
qu' on nomme ovule, ce qui est aussi une originalité.
&Le ginkgo est un arbre rustique. Il résiste à moins 20 et peut prospérer
jusqu'en zone semi tropicale, si le climat n' est pas trop sec. Il aime les
saisons bien contrastées avec des étés chauds et secs et des vrais hivers
#L10 PRINCIPAUX EFFETS
#L10 stimule et tonifie la circulation
#L10 antiasthmatique
#L10 antispasmodique
#L10 antiallergique
#L10 anti-inflammatoire
#L10 USAGE MEDICINAL
#L10 en pharmacopée chinoise
&Les graines de ginkgo traitent les difficultés respiratoires et diminuent le
mucus. Elles agissent aussi sur les leucorrhées, l' atonie de la vessie et l'
incontinence urinaire.
&Les feuilles sont utilisées dans le traitement de l' asthme
#L10 en pharmacopée occidentale
&Les occidentaux se sont intéressés aux propriétés des feuilles. Le ginkgo
stimule la circulation sanguine, notamment cérébrale. Ses effets antiallergiques
et anti-inflammatoires font de la plante un antiasthmatique naturel
&Le ginkgo est le remède médicinal le plus consommé en France par des millions
de personnes âgées, afin de conserver la mémoire et de réduire les risques d'
apoplexie
&SYMPTÔMES DES 2 EXPERIMENTATIONS.
&Psychisme
&Première expérimentation: I
&Deuxième expérimentation: II
&1: difficulté à trouver ses mots: le mot était parti Il écrit des lettres qui
n' appartiennent pas au mot (10) I/2
&2: dépressif sans raison, abattu (14) I/2
&3: j' ai changé 3 fois de décision en une heure; oublieux, perdu. (10) I/2
&En conduisant, j' oublie le clignotant, j' oublie que la voiture qui va tout
droit est prioritaire par rapport à celle qui tourne à gauche. I/2
&4: Préoccupé par des idées sans importance. I/2
&5: Faiblesse de concentration; j' ai écrit le mot black out n' importe comment.
I/2
&6: Lorsqu'elle entre dans la pièce obscure, elle veut tirer les rideaux pour
laisser entrer la lumière, mais elle a simplement oublié d' enlever ses lunettes
de soleil (11) I/2
&7: Inversion des mots: au lieu de dire heures elle dit jours et ce genre de
chose. (17) I/2
&8: En colère: les malades ne racontent que des bêtises. (elle est médecin) (42)
I/2
&9: Elle coupe ses cheveux courts (ce qui pour elle a une signification liée au
veuvage: je me fais mal à moi-même): I/3
&10: Le désir de travail diminue de façon significative. I/3
&11:A partir de là, elle se tient en retrait. Déséquilibre de l' humeur; son
fils exige qu' elle interrompe la pathogénésie. I/3
&12: Dépressive, dépression silencieuse, en même temps que libido conservée.
&Elle se ressaisit sur le plan psychique en deux semaines environ, elle va mieux
lorsque vers le quarantième jour de l' expérimentation, une pneumonie s'
annonce. I/3
&13: Lorsque celle-ci commence elle est à nouveau prise dans cette ambiance
révoltée contre les problèmes de ce monde. (53) I/3
&14: Humeur affreuse, la gueule de bois, la veille elle a bu de l' alcool,
(inhabituel pour elle) pas envie d' aller au travail, qui lui semble pesant.
Elle est dépressive, la famille conseille à nouveau d' arrêter. I/3
&15:« Comme si j' avais une chape de plomb sur moi » I/3
&16: je suis liée et je n' ai pas de voie de sortie. C' est presque
insupportable, mais la libido et l' orgasme sont conservés. I/3
&17: J' ai des larmes dans les yeux (62) I/3
&18:Termine « dans une mer de larmes. » I/3
&19: Mal de tête à cause d' une contrariété pour des bagatelles I/4
&20: abrutie pendant le mal de tête. I/4
&21: Enervée au sujet des malades et par la voix suppliante d' un interprète.
(22). I/5
&22: l' après-midi, grande dépression avec le sentiment d' avoir engagé mon
destin vers d' inutiles difficultés en raison de décisions tardives ! (26). I/5
&23: Dans la matinée, l' humeur est bonne, dépressive l' après -midi, améliorée
le soir (29). I/5
&24:. L' humeur est bonne le matin en général, l' après-midi, elle est triste et
nonchalante. (32, 42). I/5
&25: Le soir, je suis déprimée de façon passagère (44). I/5
&26: Mauvaise humeur qui ne peut être améliorée que par l' activité continue.
(49) I/5
&27: mauvaise humeur et agressivité croissante (54). I/5
&28: Pendant des jours, je suis soupe au lait et agressive pour des broutilles,
déprimée le soir. (55, 56). I/5
&29: irritable, irascible, pleurnicheuse, abattue, fatiguée par les règles qui
viennent 5 jours plus tôt que d' habitude. (14). I/6
&30:Maladroite, je renverse les objets ou je les laisse tomber, avec maux de
tête et tension des
&muscles du cou. (25). I/6
&31:Parfois à côté de mes pompes, je roule en voiture en pensant: pourquoi y a
t-il une voiture qui arrive ? La concentration est difficile, fatigue. I/6
&32: Triste,flagada,fatiguée,j'en ai assez de tout (13). I/7
&33: nerveuse, agitée, tremblante, anxieuse facile à déstabiliser,je n' arrive
pas à me détendre (26). I/7
&34: Très déconcentrée, absente pendant le travail, je sens comme un voile avec
maux de tête,
&nausées sentiment que le cycle de la vie est précaire. (47). I/7
&35:Très agitée après avoir bu de la chicorée, excitée, palpitations le soir
(55)
&36: très agitée, je voudrais faire mille choses. Je me sens capable de fournir
beaucoup d' efforts, l' élan est très augmenté, active (sans café 56). I/7
&37:Hypersensibilité par la fumée de tabac, plus que d' habitude. Nausées et
maux de tête à cause de l' odeur de tabac sur les vêtements. (5, 13). I/8
&38:Enervée surtout l' après -midi (9), à cause de bagatelles. Perturbation dans
la recherche des mots et la concentration. Fautes d' orthographe, le mot avait
disparu. Elle écrit des lettres qui n' appartiennent pas au mot. (10). I/8
&39: Dépressive sans raison, abattue (14)
&40: énervée, abattue sans raison, peu capable de travailler, de vaquer. (15).
Elle n' est pas pleurnicheuse, elle n' arrive à rien faire I/8
&41: Je suis surprise de mon état d' humeur qui malgré ma situation, reste
relativement bonne (L' expérimentatrice souffre d' un accès de prurit jour et
nuit. Stable sur le plan psychique). I/9
&42: Pleure facilement, sentiment d' être surchargée de travail. Pleure en
racontant cette sensation. (4). II/2
&43: Sentiment d' être enceinte II/2
&44: Fatiguée, sans entrain, brisée, dépressive. (14), II/2
&N B: je me sens actuellement plus jeune, plus gaie, plus agile que pendant la
prise du remède Je me suis alors sentie vieille et fatiguée. L' alcool et la
nicotine ont à nouveau du goût. Les douleurs dans les dents, l' estomac et les
bronches se sont atténuées. J' ai travaillé sur l' état de libération par
rapport aux douleurs, et çà a réussi.
&(a pensé dès le 1er jour qu' elle prenait le verum)
&45: Anxiété au réveil à cause d' un rêve (21, 26) II/8
&46: j' en ai assez, je n' y arrive pas, (21), je suis totalement épuisée II/8
&47: Fortes variations de l' humeur (23) II/8
&48: je n' arrive pas à me supporter moi-même (23) II/8
&49: Se tient en retrait, la concentration est difficile. (24). De ce fait, elle
évite les gens et les discussions. Je n' arrive pas à penser clairement, c' est
pire le matin. II/8
&50: Je me lève à 7 h, je m' assieds et j' attends que le temps passe... Je suis
fatiguée, sans entrain, abattue, je ne fais rien, je laisse le temps s' écouler.
(26), II/8
&51: Abattue sans énergie ni envie de rien. II/8
&52: Je veux avoir ma tranquillité II/8
&53: peur que quelqu'un puisse entrer dans la chambre II/8
&54:elle barre la porte de sa chambre pour que quelqu'un qui voudrait entrer,
remarque tout de suite qu' il n' est pas le bienvenu. II/8
&55: Endormie, j' oublie mes rendez-vous, je ne suis capable d' aucun travail je
m' en veux à moi-même (44) II/8
&56:J'oublie tout, par ex les R V d' un jour sur l' autre.
&57: Quand elle revient 2 jours plus tard, çà lui est égal d' avoir oublié le R
V ce qui est très inhabituel chez elle
&58:Apathie, tout est programmé dans un futur lointain, « je pourrais faire ceci
ou cela n' importe quand » II/8
&59: Tout lui est égal, par ex de ne plus arriver à suivre le rythme du travail
ou d' avoir manqué un R V. II/8
&60: Les liens entre les choses se perdent. II/8
&Commentaires écrits après la pathogénésie
&61: Elle jette beaucoup de choses, alors que d' habitude elle se sépare
difficilement de ses affaires. II/8
&62: Elle inverse lettres syllabes et mots en écrivant II/8
&63: elle oublie des lettres ou les écrit en double. Elle est obligée de
recopier par la suite un carnet d' adresses car rempli de fautes. II/8
&64: Elle ne trouve pas les mots en parlant. II/8
&65: Elle écrit: « ruelle des noisetiers » au lieu de rue. Ceci retient l'
attention car elle habite cette rue. La différence entre écriture majuscule et
minuscule lui paraît difficile II/8
&66: « Je commence un mot et le reste du mot ne me vient pas » II/8
&67: Langage réduit. Pauvre en mots, phrases réduites au minimum. II/8
&68: cherche dans le wagon de métro un guichet pour acheter des billets; après
quelques tentatives, il lui apparaît évident qu' elle se trouve bien dans un
wagon de métro dans lequel il n' y a absolument aucun guichet. II/8
&69: Peur à cause d' une douleur au coeur II/8
&70: peur de ne pas avoir d' argent, de s' appauvrir (son ami commence à
contrôler tous les mois son argent) II/8
&71: Tout est trop cher pour elle, elle s' en plaint II/8
&72: elle est avare II/8
&73: elle est muette, rien ne l' intéresse, manger lui est égal, elle ne peut
jouir de rien. II/8
&74: Elle ne fait plus la cuisine, (ce qu' elle fait volontiers d' habitude)
Quand elle la fait, c' est avec un mauvais résultat. II/8
&75: Moins désireuse de contacts que d' habitude. Problèmes de concentration,
également en relation avec les maux de tête au niveau des tempes. II/9
&76: Sensible à l' alcool avec répercussion sur le plan intellectuel, et
améliorée à l' air frais. II/9
&77: Enervée, de mauvaise humeur, fatiguée le matin. II/14
&78: Elle est avare de mots, envie de parler à personne, je souhaite être
ermite. (ab 16). II/15
&79: La trop grande proximité physique de mon ami me rend claustrophobe. J' ai
le sentiment de ne pas avoir assez d' air. Elle a quitté la chambre conjugale
II/15
&80: Je ne peux rien apprendre, je suis assise là, je ne fais rien, je regarde
en l' air et je rêve en partie du passé. (20). II/15
&81: La concentration est difficile, les pensées m' échappent. (23). II/15
&82: Je n' ai pas envie de m' en aller tellement je suis paresseuse. (23). II/15
&83: Forte chute de tension (95-65), améliorée par le café. II/15
&84: Sentiment de ne rien avoir à dire II/15
&85: comme si j' avais oublié comment on parle aux gens. II/15
&86: Je remercie exagérément. (25). II/15
&87: Elle n' est pas sûre de son contact, même avec des personnes connues. II/1
&88: Elle se sent fausse et malhonnête II/15
&89: elle évite les gens; sans entrain, en retrait. II/15
&90: Elle n' est pas aussi méchante que d' habitude avant les règles. (29).
II/15
&91: Les visiteurs sont reçus comme des chiens dans un jeu de quilles (36). Elle
commence à fermer à clef la porte d' entrée quand elle est à la maison. II/15
&92: pas envie d' entendre les nouvelles (à la radio, remarque de l' auteur)
II/15
&93: Elle n' arrive pas à prononcer intégralement un mot; elle bégaie,
perturbation de la recherche des mots (le lait devient « mait ») II/15
&94: Amélioration par l' air frais, mais trop paresseuse pour aller dehors II/15
&95: Elle ne peut pas regarder les autres dans les yeux. II/15
&96: difficulté de concentration (30): à partir de 17 h,je n' arrive absolument
pas à me concentrer pour apprendre ou pour discuter; je dois vraiment faire des
efforts pour écouter un interlocuteur. II /30
&97: Déprimée,triste sans raison,irritable. Elle cherche querelle, inamicale, je
m' énerve de ma propre mauvaise humeur (40).
&98: Tout ce que je vois et j' entends me paraît triste, particulièrement le
soir. (49) II /30
&99: Je ne veux pas qu' on me parle. (52), Colère contre soi-même et contre les
autres. (ab 55.) Désagréable aussi envers les personnes qui lui montrent de la
sympathie. II /30
&100: Grande fatigue avec problèmes de concentration,amél à l' air frais, agg en
s' asseyant. elle a pu s' endormir aussitôt(ab 54).
&101: elle n' a pas envie de sortir, comme pour s' isoler du monde extérieur. II
/30
&Etourdissement.
&102: répété à partir du 3 ° jour: vertige et voile noir devant les yeux en se
levant de la position assise, « comme sur les nuages » le sentiment de se
tourner, ces signes disparaissent après l' expérimentation I/8
&103: en fin d' après-midi et le soir, quand je fixe des choses immobiles, j' ai
l' impression qu' elles bougent. Par ex. que le plancher sous mes pieds bouge,
que le banc gigote devant le mur " (40). II/30
&Tête
&104: après le déjeuner, douleur piquante au front à droite sur l' oeil (16).
douleur piquante au front à gauche le matin (50). I/I
&105: "tête prise avec somnolence le jour" (52). I/I
&106: mal de tête sourd après trop peu sommeil (2),un mal de tête plus léger
avec une fatigue, avec des oublis et la faiblesse de concentration. (11), mal de
tête sourd après travail mental, mieux par le café, envie de café. (13). I/2
&107: Mal de tête avec nausée lors de la fatigue. (43) I/2
&108: Pas de mal de tête avant et pendant les règles. (20). I/3 (symptômes guéri
??)
&109: entre 14 et 15 heures maux de tête lourds et violents aux deux tempes,
augmentant lentement, et disparaissant rapidement; auparavant inhabituellement
contrarié dans le trafic automobile à cause d' un détail (5). Douleurs
temporales. (16). I/4
&110 Mal de tête sourd, oppressant, vers 6 heures amélioré en se penchant en
arrière, aggravé vers l' avant, qui apparaît lentement et disparaît rapidement
(49). I/4
&111: le soir mal de tête lors d' une écoute intensive (21). I/5
&112: mal de tête à la racine du nez le matin, qui s' étend jusqu'au cou (25).
I/6
&113: Mal de tête derrière le front et à la racine du nez avec mal de gorge,
gorge rouge, sécrétion nasale avec du sang (50). I/6
&114: se réveille avec migraines des cervicales jusqu'au front, « embrumé,
épuisé » désir d' air frais, amélioré le matin, aggravé l' après-midi,
réitération de la pression sur le front, au cours de l' expérimentation nombreux
et violents maux de tête (23). I/7
&115: maux de tête sur l' oeil droit, pire au repos, amélioré par la
distraction, tiraillant, s' étendant dans l' oeil droit I/8
&116: Douleur piquante dans la zone de la petite fontanelle, en roulant dans la
voiture, « comme une aiguille à tricoter qui pénètre » (1). I/8
&117: Légers maux de tête tiraillant jusque sur l' oeil droit, s' étalant, pire
en mangeant et juste après le repas, mieux dehors et par le sommeil (2). I/8
&118: Maux de têtes sourds, fugaces, qui disparaissent soudainement I/8
&119: douleurs frontales répétées I/10
&120: maux de têtes sourds, toute la journée, pire l' après-midi, pressurants,
répétés, comme anesthésiant. (ab 6). maux de têtes diffus, avec pression,
répétés
&121:Toujours envie répétée de se couvrir la tête II/8
&122: maux de tête sourds aux tempes, avec difficultés de concentration, pire le
matin (40, 62). II/9
&123: douleurs dans le front après légère prise d' alcool, améliorées allongé
(18). II/14
&124: douleurs sourdes dans les tempes (40). II/15
&125: envie répétée de se couvrir la tête (41). II/15
&126 « sensation étrange dans la tête » (à partir de 8. pendant toute l'
expérimentation)
&Pression des oreilles au centre de la tête ou partant du milieu II/28
&127: Sensation de transpirer de la tête et du front, mais la peau reste sèche
(la personne n' a habituellement que rarement mal à la tête) II/28
&128: Douleur « comme si le crâne est trop petit », « quand je touche le front
ou les tempes, j' ai la sensation que ma tête est particulièrement dure, quoique
ce soit absurde » (9, répété), pire le matin, mieux l' après-midi dehors, mieux
en compagnie, pire le soir. Douleurs en haut dans la tête « d' une oreille à l'
autre », cela part du milieu » (13). II/28.
&129: douleur sourde avec pression sur les tempes (16, 23. ff). II/30
&130: comme si la tête était prise dans un étau, toute la journée" - répété.
II/30
&131: Mieux entre 13 et 15 heures. II/30
&132 Chaleur dans la tête avec rougeurs après du vin (30). II/30
&133: Démangeaisons « sentiment comme si j' avais un béret » amélioré par la
pression, activité intellectuelle aggravée (33). II/30
&134 Plénitude dans la tête, améliorée à l' air et par la pression 61, répété).
II/30
&Yeux
&135 larmes dans l' oeil gauche, gonflement de la paupière inférieure (19,
répété). I/3
&136 le soir devant la télé fortes brûlures et larmes aux yeux, amélioré en
frottant, cela dure 5 minutes « comme en épluchant des oignons » I/4
&137 vers midi, pression dans les yeux, comme dans une grande fatigue (24). I/6
&138 douleurs dans le front, comme une crampe aux yeux, amélioré par l' air
frais, les yeux ne sont pas rouges « comme si je n' avais pas les bonnes
lunettes » (la personne est myope, 10 Dioptries, porte des lentilles, ne connaît
pas ce problème). I/6
&139 La lumière du jour éblouit. I/6
&140 Voit les objets flous (28). I/6
&141 Yeux secs, rouges (49). II/8
&Larmes, avec symptômes nasaux comme pour le rhume des foins (NB). II/8.
&142paupières rougies (répété). II/14
&Oreilles
&143 se réveille entre 5 et 6 heures avec des douleurs dans l' oreille droite,
soudaines, courtes, qui reviennent (11). I/4
&144: sonnerie dans les oreilles vers 21 heures (47) avec vertige et nausée, son
aigu dans les 2 oreilles pendant environ 5 minutes (49, 52). I/5
&145: Sifflement d' oreilles l' après-midi vers 23 heures à différentes heures
du jour (à partir de 51), I/5
&146: Ouïe exacerbée (14). I/8
&147: oreille droite comme battue(6), douleur d' oreilles, améliorée par la
pression comme les oreillons à l' âge de 4 ans, tout au long de l'
expérimentation petit point douloureux sous l' oreille droite (17) à peu près à
l' angle de la mâchoire comme avec une aiguille. II/8
&148:Douleur avec pression, intervient soudainement et disparaît après quelque
temps, plusieurs fois par jour (22). II/8.
&149: Le soir, douleur sourde très profonde « dans l' oreille moyenne droite » «
les dernières douleurs d' oreille, c' était quand j' étais enfant » améliorée en
posant la main et par la chaleur
&Comme si quelque chose s' écoulait " (NB) II/8
&150: douleur dans l' oreille gauche lors de maux de gorge à gauche (18). II/15.
&151: rougeur des oreilles après avoir bu du vin (30), avec visage rouge et
chaleur de la tête. II/30
&Nez
&152: écoulement nasal jaune vert le matin pendant 2 heures (28). se réveille à
5 h 30 avec le nez plein de mucus (et besoin d' uriner), doit moucher beaucoup
de mucus, doit se dégager le nez en reniflant souvent I/1
&153: Rougeur douloureuse de l' aile du nez gauche. (52). le matin beaucoup de
mucus jaune dans le nez, dure encore 2 semaines après l' expérimentation I/1
&154: herpès à l' entrée du nez au début des règles (65). I/2.
&155: soudain écoulement nasal avec conjonctivite à (10) droite I/3
&156: croûtes brunes le matin dans le nez (29-31). I/5.
&157: muqueuses nasales très sèches, croûtes saignantes. Sensation de blessure
prolongée, puis maux de gorge et douleur du front I/6
&158: muqueuses nasales extrêmement sèche, douleur piquante de la muqueuse côté
droit. (12).
&Mouche des croûtes sanglantes. (20, répété).
&159: Sécrétion verte le matin. (23). I/7
&160: nez bouché, coule alternativement, éternuements fréquent (NB) avec larmes
douces (une allergie aux herbes est connue, jusqu'à maintenant sans symptômes)
II/8
&161: odorat réduit (à partir de 11). II/14
&162: nez froid (50). II/15
&Visage
&163: lèvres sèches et crevassées (à partir de 22), Herpès au milieu de la lèvre
supérieure (36), crevasse à l' angle droit de la bouche (à partir de 44). I/2.
&164: premier Herpès de la vie: à la lèvre supérieure droite, plus tard à la
lèvre supérieure gauche (à partir 14). I/3.
&165: Tremblement de la lèvre supérieure gauche (36). I/3.
&166: crevasse à l' angle de la bouche (à partir 7). II/2.
&167: tension de la lèvre inférieure droite, puis aussi à gauche, comme à l'
apparition d' un bouton de fièvre (22). II/8.
&168: Douleurs dans le front et à côté du nez (« sinus » à partir 31), aggravé
le soir, qui se diffuse vers le haut et vers l' arrière, le froid est
insupportable, « comme s' il y avait un glaçon sur le front » pose une
bouillotte très chaude sur le visage, porte un bandana pour avoir chaud même à
la maison (47), très sensible aux courants d' air, se réveille à cause de la
douleur vers 2 h 30, envie de camomille II/8 (remarque de l' auteur: ces
symptômes initiés lors de l' expérimentation que des mois plus tard avec Silicea
D12, 2° par jour, amélioré après la prescription sans succès de plusieurs
remèdes en haute et basse dilution)
&169: envie de chaleur et d' être enveloppé, spécialement à la racine du nez et
au niveau du front II/5
&Bouche
&170: Aphte à droite sous la langue (à partir 51). I/1.
&171: gonflement et rougeur des gencives, début de fistule dentaire à la
mâchoire inférieure gauche, odeur désagréable de la bouche (à partir 8). I/2.
&172: Petites vésicules douloureuses sur les gencives entourées d' un halo rouge
(ulcère du baiser) abcès malpropre, les ganglions sous-maxillaires sont gonflés
et sensibles à la pression, odeur désagréable de la bouche
&Les gencives commencent à se rétracter, un mois plus tard apparaissent 3
caries. I/2.
&173: Aphte au bord gauche de la langue (35). I/3.
&174: goût amer de la bouche (répété) (à partir 1.), petit défaut de la muqueuse
à droite de la canine en bas (à partir 11). I/7
&175: moins de saignement de dents que d' habitude (constant à partir 3° jour).
I/8
&176: brûlure de la bouche jusqu'à l' estomac (à partir 2). II/2.
&177: se mord continuellement le côté de la langue (NB) II/2
&178: Aphtes sur la langue (30). II/9.
&179: goût de tabac dans la bouche, « comme si j' avais fumé, alors que je ne
suis plus fumeuse depuis 3 ans » (à partir 8, répété), avec de la salive
liquide. II/14
&180: Brûlure de la pointe de la langue, langue sèche (11). II/14
&181: Sens du goût diminué (répété). II/14
&182: brûlure de la langue, « comme un fer brûlant en travers de la langue »
(44), aggravé en buvant de l' eau, dure environ 5 minutes II/30
&Dents
&183: la gencive commence à se rétracter, un mois après l' expérimentation
apparition de 3 caries du collet I/2
&184: douleur cognante, perforante dans une dent qui est soi-disant morte depuis
5 ans (VI droite inférieure), améliorée en mordant fort II/2
&185: Toute la mâchoire inférieure fait mal, s' étend aux oreilles, manger
améliore. II/2
&186: Le 10° jour se forme une fistule dure qui soulage la douleur - le dentiste
ne trouve pas de cause à cette douleur, même après radio et percement de 2
dents; lorsque les fistules sont plus petites la douleur revient plus fort, puis
la fistule s' agrandit et la douleur disparaît à nouveau (um 24). II/2
&187: douleur insupportable dans une dent creuse (NB), l' amalgame est retiré,
et même après la radio on ne trouve pas de raison à cette douleur II/8
&Gorge
&188: depuis le matin, douleur brûlante de la gorge doit plusieurs fois avaler
et se racler la gorge, aggravé par boisson froide. (28). Douleur piquante de la
gorge, aggravée en avalant, le matin au lever à gauche plus qu' à droite. (51).
Brûlure de la gorge et toux sèche, mucus nasal jaunâtre. (55). I/1
&189: Enrouement toute la journée avec brûlure de la gorge, spécialement en
avalant (ab 56), en plus: le mucus a un goût désagréablement sucré, brûlure de
la gorge, amélioré par du thé chaud I/1
&190: douleur de gorge côté droit le soir, se réveille la nuit avec très forte
douleur de la gorge et difficulté à avaler, à droite plus qu' à gauche. (57). Le
jour suivant Angine nécrotique à droite, 38,5 ° C Fièvre, avec nausée et
vomissement, amélioration par vomissement de bile; le soir aussi à l' amygdale
gauche I/1
&191: La douleur s' améliore en mangeant et buvant, douleur en avalant la salive
(remarque de l' auteur: la personne souffre de cela pour la première fois de sa
vie, pour la deuxième fois en 14 jours elle fait une température de plus de 38 °
C, extrêmement rare pour elle). I/2
&192: maux de gorge à gauche (34). I/3
&193: maux de gorge à gauche en avalant, gorge rouge et gonflée, pire le matin,
pendant 2 heures (49) avec maux de tête derrière le front et à la racine du nez)
I/6
&194: maux de gorge à gauche en avalant, ce qui le réveille la nuit, n' a
presque pas de voix, ça brûle comme du feu de la poitrine aux oreilles, le S. O.
S. médecin appelé ne constate que la gorge rouge et ne trouve pas d' explication
pour cette forte douleur, maux de gorge jusqu'à l' oreille (NB). II/8
&195: Expectoration (pendant toute l' expérimentation) II/8
&196: Gorge rouge le matin, douleur en avalant, plus à gauche qu' à droite, avec
douleur dans l' oreille droite. (16). II/15
&197: piqûres dans le cou à gauche (15). II/28
&198: douleurs brûlantes dans la gorge, sensation d' étroitesse (23). II/30
&199: A 1 h 30 réveillé par maux de gorge à droite « comme si j' avais une boule
dans la gorge » avec mal de tête battant. (24). II/30
&200: Maux de gorge répétés piquants brûlants grattants, avaler est douloureux,
mieux après boire et manger (31), avec catarrhe postérieur II/30
&Estomac
&Les symptômes d' appétit ne sont pas dans ce chapitre mais dans le chapitre
Symptômes généraux
&201: nausée légère le matin, pas envie de manger mais légère faim I/2
&202: Renvois en fin d' après-midi (3), répétés. Légère nausée avec fatigue
(14). I/2
&203: Nausée avec maux de tête lors de fatigue (43). I/2
&204: grande faim à minuit de choses salées (4). I/3
&205: Soif la nuit (6). I/3
&206: Envie de café (habituellement jamais !) et d' alcool, qu' elle supporte
mieux que d' habitude(7). I/3
&207: nausée et vertige pendant et après le dîner (47). I/5
&208: La bière froide reste sur l' estomac (33). I/5
&209: sans appétit le soir avec sensation de satiété et nausée (27). I/7
&210: Sentiment d' être étranglé, « comme si l' oesophage était rétréci »
sensation de pression dans la gorge, « comme si l' estomac était barré » (46,
répété), assoiffé! I/7
&211: courtes douleurs d' estomac après de petits repas (4). I/8
&212: A partir du 5° jour moins d' appétit que d' habitude. I/8
&213: nausée le matin, mieux après un thé sans sucre (3), le soir légères
nausées « comme si j' avais trop mangé » - ce qui n' est pas le cas (6). I/10
&214: Nausée, amélioré après un peu de Schnaps (25). I/10
&215: Vers 22 h 30 le sentiment « comme si quelque chose de lourd est dans l'
estomac » avec légère nausée, une fois après une saucisse, une fois après du
lard au dîner (39, 40). I/10
&216: brûlures d' estomac, sensation de satiété, crampes d' estomac - depuis le
début, répété II/2
&217: comme si l' estomac était léger », « chatouillé comme remplis de fourmis »
(41). II/30
&Abdomen
&218: crampes du ventre (42). I/2
&219: inhabituelle pour elle: flatulence beaucoup de pets, « comme un ballon » «
odeur de soufre » - pendant toute l' expérimentation (à partir du 3° jour);
amélioration seulement pendant une période d' amélioration générale; selles
presque toujours diarrhéiques, le 9° jour: constipation spasmodique-
habituellement selles plutôt molles I/3
&220: saignement rouge clair dans des selles habituellement normales
démangeaison de l' anus (30, 31. pas encore apparu avant) I/4
&221: démangeaison de l' anus. (24, répété). I/5
&222: Selles molles (à partir 25). I/5
&223: Brûlures de l' anus avec selles molles (34, 35). I/5
&224: Selles malodorantes, avec démangeaison de l' anus, selles molles et
jaunâtres avec pets malodorants (à partir 37ème jour. jusqu'à quelque temps
après la fin de l' expérimentation). I/5
&225: Selles jaunes, acides, malodorantes, après 2 jours de constipation, à
nouveau avec pets malodorants après chaque repas (54). I/5
&226: Vers 23 heures soudaine douleur crampoïde à l' estomac après position
assise penché en avant; amélioration en se levant, en ouvrant les vêtements et
en s' allongeant. Lors du renouvellement de la douleur le jour suivant
amélioration par la chaleur du lit et allongé sur le côté, aggravé en se
recroquevillant. Selles plutôt molles spécialement malodorantes. (5). I/7
&227: douleur de crampe au ventre le matin. (43). I/7
&228: traces de sang dans les selles du matin, assoiffé et sans appétit avec
nausées. (55). I/7
&229: évacuation difficile de selles molles, après quoi subsiste l' envie;
fortes flatulences, pets (à partir du 1° jour) I/8
&230: Vers minuit, réveil avec envie de selle, selle molle, pendant les règles
I/8
&231: Diarrhée soudaine vers 16 heures I/8
&232: Diarrhée soudaine vers 18 heures (50, 52) I/8
&233: « le matin et en fin d' après-midi, douleurs dans le bas du ventre
tirantes, montant et descendant en vagues d' abord à gauche puis des 2 cotés,
sentiment comme si j' avais une bande dans le bas-ventre que je tend en bougeant
». Aggravé en se levant, en montant-descendant, et par la pression. Amélioré par
le calme et la chaleur; en même temps constipation: l' envie de selle sans
succès aggrave les douleurs, « comme si le bout de l' intestin était bouché (à
partir de 37 répété) II/30
&234: Fortes flatulences accompagnent les douleurs et de constipation, «
sentiment comme si le ventre était un tambour, je ne peux faire sortir ni pet ni
selle » (39). II/30
&235: Piqûres et contractions de l' anus (43 et 47). II/30
&236: Liquide suinte de l' anus qui démange et brûle, améliorer par le froid
(49). II/30
&237: Selle dure, fatigante (61, répété), qui rentre. II/30
&Organes urinaires.
&238: Douleurs piquantes en position assise dans la zone du rein droit,
spécialement en voiture, avec forte envie d' uriner, amélioré l' après-midi.
(46). I/1
&239: Réveillé à 5 h 30 avec envie d' uriner (et le nez plein de mucus), doit se
lever et uriner (et beaucoup de mucus nasal jaune) 52) I/1
&240: augmentation de l' urine (12). I/2
&241: beaucoup d' urine la nuit. (31).
&242: La nuit 3 fois beaucoup d' urine (NB 4). I/3
&243: Douleurs piquantes dans la zone axillaire droite au-dessus du diaphragme.
I/3
&244: Le jour suivant, les douleurs augmentent, des hématies fraîches sont
prouvées, il s' agit de la première colique néphrétique de sa vie, elle
disparaît sans complication en buvant beaucoup. I/3
&245: A partir du 7° jour, l' urine est foncée, moins que d' habitude,
concentrée. II/2
&246: fuite d' urine en toussant (NB). II/8
&Organes génitaux
&247: saignement foncé épais le 12° jour du cycle (9). I/2
&248: Les saignements de règles commencent le 38ème jour, au lieu du 28ème ou
29ème habituellement. Règles fortes et indolores comme d' habitude, mais durent
2,5 jours au lieu de 5 à 6 I/2
&249: Saignements intempestifs à partir du 6ème jour, renouvelés le 10ème I/2
&250: Les 3 cycles suivants sont plus courts de 3 jours, une fois intervient un
saignement intermédiaire I/2
&251: Le matin, forte démangeaison, pulsante des parties externes, avec forte
envie sexuelle (41), leucorrhée collante, blanche, non malodorante I/2
&252: légère leucorrhée (8). I/3
&253: Règles sans douleur (inhabituel) mais plus de saignement que d' habitude,
plutôt plus clair (16). I/3
&254:Douleurs tirantes dans la zone de l' ovaire droit et faibles saignements
(20). I/3
&255: Les règles commencent avec des saignements rouge clair en torrent. (44), «
l' utérus est ressenti comme un ballon rempli de sang qui éclate enfin »
douleurs de dos, le saignement est brutal et très court I/3
&256: les règles arrivent 5 jours plus tôt que d' habitude. Les règles
commencent fort et sont plus courtes que d' habitude I/6
&257: Les règles arrivent 2 jours plus tôt que d' habitude, le saignement est
plus court, s' arrête une journée, puis revient très fort pendant une journée.
(14). I/6
&258: les règles sont moins fortes que d' habitude, interviennent 3 jours plus
tôt (7). Règles plus fortes la nuit, avec des crampes du ventre qui réveillent -
la personne n' a encore jamais eu de crampes pendant les règles, et les règles
sont habituellement plus fortes le jour que la nuit I/8
&259:les règles commencent une semaine trop tôt (20), les règles suivantes 2
jours trop tôt I/9
&260: tiraillements dans le bas-ventre « comme avant les règles » avec humeur à
pleurer, et sensibilité comme pendant la grossesse à partir du 4° jour II/2
&261: Deux fois les règles avec 2 jours d' avance, début fort, clair, liquide,
indolore, mais court, c' est à dire globalement moins fortes II/2
&262: les saignements commencent 2-3 jours trop tôt (répété), après l'
expérimentation 2-4 jours plus tard que d' habitude. Règles plus faibles, plus
claires, durent plus longtemps, suivies de saignements épais, démangeaisons des
parties honteuses (22). II/8
&263: Aucun désir ou besoin sexuel II/8
&264: besoin sexuel diminué (à partir 16), absent (à partir 19) plus longtemps
sans besoin II/15
&265: tiraillements dans le bas-ventre le premier jour des règles, amélioré par
le mouvement, massage, chaleur et position allongée (49.). Saignement plus court
et plus faible que d' habitude (54.). aucun désir sexuel pendant toute l'
expérimentation, même après des caresses (NB). II/30
&Voies respiratoires, poitrine, Coeur/circulation.
&266: toux sèche le jour (52, 55), avec brûlure de la gorge (56, 57), augmentant
le jour suivant pire le soir et la nuit, crache petits morceaux jaunes durs,
sucrés, jusque longtemps après la fin de l' expérimentation I/1
&267: se réveille vers 6 heures avec une toux irritante (7). I/2
&268: « légères douleurs rétro-sternales en position assise, en compagnie,
disparaissent d' elles mêmes » (9), répétition des douleurs plusieurs fois
jusqu'à la fin de l' expérimentation I/3
&269: Le 38° jour, « suis vraiment malade », « douleurs côté droit poumon en bas
», quelques jours plus tard: « mucus des poumons avec douleur de tête pressante
côté droit, fièvre la nuit » - une pneumonie droite est décelée par la radio -
paquets de mucus sortent des poumons, toux sèche I/3
&270: Douleurs piquantes dans le côté droit de la poitrine, amélioré par
Causticum I/3
&271: Au début de l' amélioration, nouvelle apparition d' une dépression comme
décrit dans (r) esprit et humeur. I/3
&272: Puis la personne tombe malade à nouveau avec les mêmes symptômes, avec
fièvre et transpiration, douleurs dans le poumon droit en inspirant, beaucoup de
mucus et peu de toux I/3
&273: A partir du 23° jour, collapsus, faible, chaud/froid avec maux de tête,
faiblesse des jambes, aussi faiblesse de l' estomac, étourdissements I/7
&274: Les promenades à l' air frais améliorent un peu, aggravé dans la pièce et
debout, aussi avec transpiration I/7
&275: en permanence: faible, doit s' allonger, endormie et ramollie sentiment
qu' elle pourrait basculer, aggravation significative dans pièce chaude. I/7
&276: Battement de coeur par le café (55), avec agitation et nervosité. Aussi
sans café agitation et Battement de coeur, pieds chauds, voudrait toujours
retirer ses chaussures I/7
&277: Transpiration, spécialement aisselles et parties génitales, Chaleur et
désir de boisson fraîche.
&278: Le soir, Battement de coeur qui empêche de s' endormir (61). I/7
&279: le soir « piquements de coeur et un certain sentiment d' oppression » (5).
I/10
&280:« ressent une certaine accélération cardiaque, c' est inquiétant, amélioré
quand je bouge les pieds ici et là (18.). à nouveau ce sentiment désagréable que
je vais ressentir l' accélération cardiaque, amélioré en marchant » (26) I/10
&281: douleurs à gauche dans la poitrine, « sentiment comme si j' avais des
palpitations cardiaques »,
&« voudrais me balancer d' un côté et de l' autre », « suis agité » (56). I/10
&282: « douleur dans les bronches » et sur la langue et le palais, répété depuis
le 1° jour durant toute l' expérimentation, sans infection, « comme si j' avais
trop fumé », « comme dans une bronchite » amélioré par la chaleur. II/2
&283: Tension dans les seins « comme si j' étais enceinte ». moins d' appétit,
désir réduit d' alcool et de nicotine, répété II/2
&284: Toux avec désir d' expectorer, besoin d' expectorer (3). II/8
&285: Douleur dans le sein droit (6). II/8
&286: La nuit, fortes douleurs piquantes sous le sein droit, aggravé en
respirant, « comme si le poumon était coincé » (19.), est réveillé par cela II/8
&287: Aggravé par le toucher et le mouvement II/8
&288: La pointe du sein droit est douloureuse, brûlure constante (44). II/8
&289:„douleurs cardiaques" (NB), battements, piqûres avec angoisse le matin au
réveil ou en se réveillant
&la nuit, pose la main sur le coeur, s' assoit, n' ose plus s' endormir, a peur
de s' endormir. II/8
&290: battements de coeur en s' allongeant, fortement, ressenti dans tout le
coeur, pire allongé sur le côté gauche, pire dans la région du ventre, mieux en
se levant (à partir 22, répété). Plus rapidement essoufflé que d' habitude par
effort physique (41). II/23
&291: douleur soudaine, piquante, pulsante, au dessus du coeur diffusant dans l'
épaule gauche, aggravée
&en respirant, en se penchant en avant, et en se redressant, disparaît
brusquement (36). II/30
&Dos et extrémités.
&292: se réveille le matin avec douleurs dorsales dans l' omoplate droite,
aggravé en tournant la tête, douleurs piquantes qui s' améliorent le soir (2,
répété). L' après-midi, agitation et chatouillis dans le bas de la cuisse droite
(plus qu' à gauche), amélioré par le mouvement, répété, brûlant douloureusement,
amélioré 5 jours après fatigue musculaire en faisant du vélo I/1
&293: Douleur piquante fugace dans les genoux, plus à gauche qu' à droite,
amélioré par la chaleur
&(58). I/1
&294: A partir de 10 heures le matin, douleur lombaire piquante-tirante des 2
côtés, puis arrêt de l' expérimentation, les douleurs étaient si pénibles qu' il
ne pouvait plus venir - Nux Vomica a aidé rapidement I/1
&295: Mains et pieds froids le matin (61). I/1
&296: tension dans la région des trapèzes (3). I/2
&297: „début de sciatique à droite" (7). I/3
&298: Pied droit plus frais que le gauche (22). I/3
&299: Douleurs dans l' articulation de la main droite et du genou droit (63.).
I/3
&300: Gonflement de l' articulation de la base de l' index gauche, douleurs
fugaces dans le coude gauche (64). I/3
&301: Soudaines douleurs dans l' articulation centrale de l' index gauche,
gonflement (65), douleurs dans le talon droit en marchant I/3
&302: en fin d' après-midi, début d' une tension dans la zone cervicale gauche,
se diffuse comme la de tête à gauche vers l' arrière de la tête (54). I/5
&303: douleurs dans la région lombaire, pire en se levant, par le mouvement, et
amélioré allongé sur le dos (9). I/7
&304: Ensuite, douleur aussi par la fatigue I/7
&305: Sensation de lourdeur qui tire dans les jambes en étant assis « je ne sais
pas comme je dois m' asseoir » (22). I/7
&306: A partir du 24° jour, tension dans la zone cervicale avec courbature dans
les 2 jambes et l' aine sans raison. Pieds brûlants voudrait toujours retirer
ses chaussures (59). I/7
&307: Soudain le matin douleur piquante sous l' omoplate droite, pire par le
mouvement, amélioré le soir (18). I/9
&308: démangeaison à la surface de la main ((à partir du 1° jour, répété) II/2
&309: Douleurs zone lombaire empêchant la position ventrale habituelle pour
dormir (24). II/8
&310:Elle est assise recroquevillée et ne se laisse pas redresser, position
recroquevillée non seulement à cause des douleurs dorsales mais aussi cardiaques
Les ongles deviennent cassants, se délitent et se déchirent (NB). Un doigt
coincé longtemps auparavant commence à faire mal, une sensibilité et un
gonflement s' installent (NB), doigts et poignets sont douloureux (NB). II/8
&311: Douleur des articulations, pire par temps de pluie, par l' humidité et
temps froid, douleurs piquantes lancinantes pires le matin et le soir, mieux l'
après-midi. II/8
&312: Ces douleurs se déplacent et s' étendent, les poignets sont le plus
souvent touchés (NB). II/8
&313: Raide, ne peut s' asseoir par terre II/8
&Douleurs dans l' articulation du gros orteil droit après peu de sollicitation
(après le 26°, constant plusieurs semaines) II/15
&314: froid des pieds le soir au lit II/30
&315: Douleurs râpantes dans les articulations des coudes, plus tard à l'
extérieur du genou gauche, pire au toucher, amélioré par la pression II/30
&Sommeil
&316:plein d' entrain le soir, ne va pas se coucher avant minuit
(41).(habituellement elle va au lit vers 22 h) I/2
&317: elle se réveille 3 fois; elle reste éveillée entre _ h et 1 h (5). Elle
rêve qu' elle éclaire une maison avec des lampes à huile; la maison prend feu;
elle éteint l' incendie. Elle est choquée par ce rêve et reste éveillée entre 4
h et 6 h. (10). I/3
&318:Rêve d' un immeuble élevé, d' un escalier haut. (12). I/3
&319: Rêve de descendre en ascenseur dans les profondeurs (62). I/3
&320: Sommeil de chat; elle se réveille fréquemment. (ab 17). I/3
&321: Encore un sommeil agité, des réveils fréquents, des rêves colorés et
vivants, de fleurs, de paysages, du passé. I/3
&322: Perturbations fréquentes pendant l' endormissement et au cours du sommeil.
I/3
&323: rêves déprimants de lumières qui s éteignent; je coule dans les abysses.
(25).
&324: Vers 5 h, je suis réveillée par des rêves oppressants, avec mauvaise
humeur I/5
&325: rêves déprimants et désespoir (55). I/5
&326: Rêve d' un cercueil qui contient un cadavre qui lui est inconnu (31). I/8
&327: elle est souvent insomniaque à cause d' un prurit, souvent à partir de 3 à
5 h du matin. Pourtant, elle est étonnamment peu fatiguée. I/9
&328: difficulté pour s' endormir (8) I/9
&329: se réveille vers 2 h et ne peut se rendormir avant longtemps (18). I/10
&330: rêves répétés d' eau et de navires II/2
&331:l'expérimentatrice est habituée à dormir sur le ventre: elle dort sur le
dos pendant l' expérimentation puis elle revient à la position habituelle. II/8
&332: elle a besoin de plus de sommeil que d' habitude (environ 9 à 10 h) bien
que fatiguée le matin. II/8
&333:Elle veille souvent la nuit à cause d' une douleur forte et piquante sous
le sein droit, mais aussi à cause d' une douleur dans la région du visage (à 2 h
30), qui s' étend dans la région des sinus. II/8
&334:A nouveau rêve d' eau II/8
&335: rêve de deux pantalons noirs et de deux bottes rouges qui sont plongées
dans l' eau et qui se décolorent très fortement, toute l' eau se colore en rouge
(19). II/8
&336: Rêve d' un lac, de baignade, d' une maison en bois dans laquelle se trouve
l' expérimentatrice, et qui est inondée. (19). II/8
&337: Réveil vers 4 h avec grande anxiété à cause de rêve de voleurs et de
combats (21). II/8
&338: Réveils fréquents à cause de rêves effrayants, II/8
&339: mais aussi réveils fréquents sans anxiété après minuit. II/8
&340: Rêve: je me vois dans le miroir, et je suis totalement décontenancée:j'ai
des cheveux très très courts, une permanente, et la plus grande partie de mes
cheveux est devenue grise. (25). II/8
&341 Je descends à ski le long d' une trace de remontée mécanique et je tombe;
j' ai la tête brisée en 3 morceaux et je me réveille terrorisée.(note de l'
auteur:il y a 20 ans, elle a eu une fracture du crâne) II/8
&342:Rêve de bombe qui explose (36), Rêve de fuite, d' évasion Rêve de morceaux
de rochers en train de tomber II/8
&343:Rêve de morts dans la famille II/8
&344:Rêve de cimetière; elle marche souvent le long des murs du cimetière. II/8
&345:Elle se souvient clairement de ses rêves II/8
&346:Elle rêve de façon suivie de malheurs avec beaucoup d' anxiété. II/8
&347:Rêve de millions de fourmis (41). II/8
&348: Les rêves sont menaçants, ils font peur II/8
&349:Rêve de cadavres en partie connus, en partie inconnus II/8
&350:Rêve d' être disséquée, elle ne peut pas se défendre, Rêve de guerre, Rêve
de personnes épuisées
&Durant l' expérimentation, les personnes ont eu l' impression de maigrir (de
façon constante) II/8
&351: son corps est ouvert, mais il ne ressent rien. Il désigne les muscles
comme pour une étude anatomique. Il rêve qu' il se coupe les bras (désagréable
mais pas douloureux). (41) II/9
&352: Rêves d' appauvrissement (39), de combats, de guerres, de chevaux, de
grossesse.
&II/14
&353: Rêve qui donne le sentiment de détresse et d' abandon (à partir du 33°
jour) II/30
&354:Réveil anxieux à cause d' un rêve dans lequel elle était abandonnée par sa
mère (42). II/30
&355:Fatiguée le matin et le soir malgré un sommeil suffisant, avec des
problèmes de concentration.
&356:« Je dois m' efforcer de ne pas m' endormir quand je suis tranquillement
assise » II/30
&357:Rêve d' être recouverte de parasites et de vers II/30
&358:Rêve d' être mangé par un grand chat noir (59). II/30
&Froid, fièvre, transpiration.
&„Infection"
&359:le soir 38,3 ° C (44.) - la personne n' a pas eu de fièvre depuis 15 ans, a
toujours vécu ses maladies sans fièvres - grippe, douleurs musculaires, se
tourner dans le lit est douloureux I/2
&360:Douleur à droite dans le bas-ventre, comme si un muscle était déchiré",
disparaît après quelques minutes. Avec transpiration, amélioré le jour suivant.
I/2
&361: 57° jour: 38,5 ° C angine suppurante qui commence à droite, avec nausée et
vomissements, amélioré en vomissant de la bile. (remarque: la personne a eu en
14 jours 2 fois plus de 38 ° C ce qui ne lui était pas arrivé depuis 15ans); l'
expérimentation est alors abandonnée I/2
&362:la personne se réveille la nuit avec maux de gorge en avalant, n' a presque
pas de voix, « ça brûle comme du feu de la poitrine aux oreilles », le S. O. S.
médecin appelé ne constate que la gorge rouge et ne trouve pas d' explication
pour cette forte douleur II/8
&363:La langue st recouverte d' un enduit blanc, épais, « je sens chaque cheveu
», avec maux de tête et beaucoup de sueurs nocturnes, suées froides, douleurs
des membres et articulations, tiraillements dans les reins, toux douloureuse,
expectoration quasi impossible. Besoin de beaucoup de chaleur et d' applications
chaudes II/8
&364:Transpiration au moindre effort (NB), fraîcheur, surtout du front et haut
du corps II/8
&365: se réveille à 1 h 30 avec forte douleur de gorge côté droit, comme si j'
avais une boule dans la gorge", avec battements de coeur rapides pouls 95/mn,
maux de têtes cognants, pulsants II/30
&366: Avec maux de tête améliorés en buvant de l' eau, avec maux de tête
améliorés par pression sur les tempes II/30
&Peau
&367: sensibilité douloureuse de la peau à la main droite, à la pression de la
main, index et majeur (3). Le jour suivant, toucher et laver la main est
douloureux I/1
&368: acné côté gauche du front, à la racine des cheveux (4). I/2
&369: Deux pustules sur la cuisse droite, entourées d' auréoles rouges (9). I/2
&370: cheveux gras, d' abord un peu, puis plus vite, tombent plus, ce problème
disparaît après l' expérimentation. Exanthème brûlant démangeant le matin côté
gauche du cou, disparaît le jour suivant (12). I/3
&371: Le jour suivant, Exanthème démangeant le bras gauche I/3
&372: Le jour suivant Exanthème disparu sur la poitrine, au cou et au bras;
quelques semaines plus tard, Exanthème démangeant sur la face interne de la
cuisse droite. Le jour suivant, début du premier Herpès des lèvres de sa vie.
I/3
&373: Boutons démangeant côté droit du cou (22). I/3
&374: Eczéma démangeant s' étendant des deux côtés des jambes (50). I/3
&375: Petits furoncles à droite près de l' oreille (51). I/3
&376: Furoncles à droite derrière la tête (62). I/3
&377: perte des cheveux: surtout des cheveux blancs- chez un homme de 35 ans, le
symptôme persiste encore quelques temps après l' expérimentation (à partir de
20) I/4
&378: L' eczéma séborrhéique s' aggrave, démangeaisons, pellicules, chute de
cheveux (à partir 51) ça persiste bien un mois I/4
&379: boutons à l' articulation droite de la mâchoire et de la lèvre supérieure
droite à partir du 8° jour, plus tard dans la région des fesses à droite, dans
le dos, au visage, sur tout le corps I/5
&380: Plus tard aussi zones rouges sans démangeaison I/5
&381: Sueurs malodorantes des aisselles à partir du 56° jour jusqu'à 2 mois
après l' expérimentation I/5
&382: Tendance évidente à la transpiration lors d' entretien avec des étrangers
(patients, vendeurs) à partir du 57° jour I/5
&383: blessures entre les orteils « comme causé par la sueur » (ab 16). I/6
&384: habituellement peu de boutons, maintenant peau plus sèche, aussi après les
règles (10). I/7
&385: Les cheveux poussent plus vite, l' amorce des cheveux est plus basse sur
le front (54) - il s' agit ici d' une observation fiable, faite par sa coiffeuse
I/7
&386: Les ongles deviennent cassants (à partir 25). I/7
&387: A partir du 4° jour, apparition d' un exanthème démangeant qui accompagne
la personne tout au long de l' expérimentation, amélioré temporairement pendant
la période intermédiaire de placebo, pour reprendre à nouveau avec la prise du
verum. Apparaissent des papules serrées les unes aux autres, rougeur de la peau,
démangeaison fortes d' abord sur les cuisses s' étendant vers les fesses puis
jusqu'au décolleté I/9
&388: La peau est rugueuse, la démangeaison empêche le repos nocturne, la
personne est insomniaque à
&2 heures du matin et se gratte jusqu'au sang I/9
&389: L' exanthème s' étend sur le bras, l' application d' une crème grasse
adoucit la démangeaison un peu I/9
&390: L' humeur de la personne reste bonne malgré tout, la peau devient sèche
sur le visage et aux mains I/9
&391: Un bain thermal (soufre) aggrave largement l' ensemble I/9
&392: gros boutons à chaque épaule (36), sécheresse et pellicules du cuir
chevelu augmentent (45). I/10
&393: démangeaisons de la surface de la main, répété (à partir 1. II/2
&394: démangeaisons temporaires sur tout le corps (22). II/8
&395: Une ancienne cicatrice commence à faire souffrir (NB). II/8
&396: démangeaisons sur tout le corps le soir (24.), spécialement au visage (51,
53). II/14
&397: ongles cassants, peau sèche (46). II/15
&398: la peau est sèche et démange (16). II/28
&Symptômes généraux.
&399: fatigué toute la journée, tête « prise » (52). I/1
&400: soif augmentée (12). I/2
&401: Envie de café (13). I/2
&402: Fatigue avec légère nausée, (14), et maux de tête (43). I/2
&403: Sensible au froid depuis l' expérimentation. I/2
&404: Plus envie de café depuis l' expérimentation I/2
&405: Très éprouvé par l' expérimentation ((r) Fièvre (r) Gorge). I/2
&406: faim dévorant de salé à minuit (4). I/3
&407: Assoiffé la nuit (6) I/3
&408: Envie de café (très inhabituel!), d' alcool (7). I/3
&409: latéralité droite des symptômes (21). I/3
&410: A pris 2 kg, sentiment d' avoir stocké de l' eau"(27), 6 jours plus tard
retrouvé son poids naturel. I/3
&411: « complètement exténué » (38, Pneumonie (r) poitrine), en même temps
amélioration psychique! I/3
&412: Dans une nouvelle phase dépressive pris 1,5 kg « je me sens gras et sans
appétit » (60). I/3
&413: à partir du 25° jour, jusqu'à 10 semaines après l' expérimentation désir
très diminué de cigarettes, il ne fume que quelques cigarettes par jour, contre
30 habituellement I/4
&414: envie de thon (22). I/5
&415: Envie de boissons froides (25). I/5
&416: Le soir envie de bière froide, reste sur l' estomac (33), d' habitude ne
boit pas de bière froide I/5
&417: Envie de boissons froides (43, répété), très inhabituel pour lui en hiver.
I/5
&418: fatiguée avant les règles (14), très fatiguée même après le repos I/6
&419: extrême fatigue l' après-midi, sensation générale de froid (7). I/7
&420: Dès le 1° jour: goût amer dans la bouche avec envie de beaucoup de
liquide, envie de sucré. Répété: épuisé, et triste I/7
&421: Le matin sans appétit, l' appétit vient vers 10 - 11 heures, soif toute la
journée (17). I/7
&422: Ne s' habille que de vêtements légers et amples (27). I/7
&423: Enorme fatigue l' après-midi, amélioré l' après-midi par l' air frais, le
mouvement et le thé. Aggravé par la chaleur (21). I/7
&424: Envie de viande l' après-midi (24, assoiffé!). I/7
&425: Ne supporte pas la chaleur ni les vêtements serrés (fin novembre!). I/7
&426: Pieds très chauds, voudrait toujours enlever ses chaussures, se sent bien
en vêtements légers I/7
&427: Envie d' alcool, qui est mieux supporté que d' habitude I/7
&428: envie de salé (7). I/8
&429: malgré fortes démangeaisons peu de fatigue, souvent seulement 2 heures de
sommeil. D' habitude remarque exactement qu' elle n' a pas assez dormi. I/9
&430: Peu sensible au refroidissement. I/9
&431: Il lui est plus facile de garder son poids pendant l' expérimentation.
Habituellement tendance à la prise de poids. I/9
&432: à partir du 23° jour, pendant 3 semaines, aucun désir de café ni de lait
(inhabituel !) I/10
&433: Aversion pour la bière (42). I/10
&434: Aversion pour les oeufs (50). I/10
&435: Pendant 3 mois après l' expérimentation elle n' a pas envie de l' oeuf
habituel du petit déjeuner I/10
&436: fatiguée, sans élan, abattue (14). II/2
&437: Aversion pour les cigarettes et l' alcool (maintenu au delà de l'
expérimentation) II/2
&438: sensible aux courants d' air, également conservé après l' expérimentation
(à partir 6). II/8
&439: Maux de tête et état général aggravé le soir (17) II/8
&440: Le matin, lourd comme du plomb, sans élan, abattu, n' entend pas le réveil
à partir 17). II/8
&441: Totalement exténué (21). II/8
&442: « symptômes sous-estimés », elle ne remarque les symptômes qu' après-coup
et « chaque jour un peu plus » (22). II/8
&443: Toujours froid, - « je m' assois pour prendre le thé et me réchauffe en
tenant la tasse » (28). II/8
&444: Froid insupportable, la nuit aussi (31), le soir au lit empêche l'
endormissement elle prend 2 fois par jour un bain très brûlant II/8
&445: Envie de bière chaque soir, la supporte bien, d' habitude pas. (ab 42).
II/8
&Envie de camomille (50), chamomilla améliore les maux de dents (NB). II/8
&446: Désir de sucre dans le thé (NB). II/8
&447: Désir de chocolat, de sucré. II/8
&448: L' appétit diminue, mais elle prend du poids (NB). Le thé noir est mal
supporté par l' estomac, fatigué le matin - quand elle monte à son appartement
au 3° étage, elle doit faire une pause à chaque étage
&449: « comme une vieille personne » le manteau d' hiver lui semble lourd comme
du plomb II/8
&450: Trop fatigué pour rester debout dans l' autobus II/8
&451: Doit être tirée du lit le matin par son ami, avec le sentiment qu' elle
est tirée vers le bas II/8
&452: Aversion pour les odeurs (chewing-gum, pâte dentifrice). II/8
&453: Aversion de la fumée de cigarette (conservé) ne supporte pas le café -
brûlures d' estomac à la suite (40, 60). ivre après peu d' alcool (26), fatigué
(plus après l' alcool). II/9
&454: fatigué le matin, sort difficilement du lit malgré long sommeil (répété)
II/14
&455:Sensible à l' alcool (18., (r) Tête). II/14
&456: épuisé le soir, fatigué le matin II/15
&457: Aggravation générale par l' alcool II/15
&458: Amélioré par l' air frais (41). II/15
&459: Très sensible au froid, a froid (41). II/15
&460: S' endort pendant le cours (42), s' endort à la bibliothèque, pendant le
travail intellectuel, répété.
&Mange sans choisir II/15
&461: « abattu comme si quelqu'un m' avait marché dessus », aggravé après 16
heures (23). II/30
&462: Froid, ne peut s' endormir à cause du froid II/30
&463: Aggravé par le vin. Après 2 - 3 gorgées de vin, chaleur de la tête et
rougeur de visage et des oreilles, se sent fatigué et lourd (30). II/30
&Apparence, observations extérieures.
&464: prend du poids. I/1
&465: prend du poids II/8
&466:„elle a l' air d' une vieille bonne femme" - expression de la mère de la
personne qui a 27 ans (NB). II/8
&comme elle sort de la chambre commune parce que « la proximité corporelle de
son ami lui donne une angoisse de place », il est blessé, mais n' accorde que
peu d' importance à la chose car il pense que c' est lié à 467: l'
expérimentation; RR 95/65, problèmes de concentration, chute de la productivité.
II/15
&468: „je me sens comme une vieille matrone" (33). II/15
&Effets thérapeutiques.
&469: Règles moins douloureuses I/3
&470: moins fumé I/4
&471: Moins de boutons (Phase I) I/5
&472: Cheveux poussent plus vite, plus épais I/8
&473: Moins de saignement des gencives I/8
&474: prise de poids moins facilement I/9
&475: moins susceptible de prendre froid I/9
&476: Moins agaçable avant les règles II/15
&Symptômes remarquables, paradoxaux.
&477: sereine malgré intensives démangeaisons
&478: Tristesse, mieux pendant pneumonie I/3
&479: Sommeil rare et perturbé I/9
&480: prise de poids avec peu d' appétit II/8
&481: Douleurs articulaires pires par le toucher
&482: Amélioré par la pression II/30
&Traduction Philippe Fayeton
#R Heloderma suspectum
&Helo
#L9 Texte
&HELODERMA SUSPECTUM Symptômes physiques et généraux.
&Tête
&Céphalée dans la tempe droite excruciante le 2e jour
&Céphalée forte pendant une heure et pleurais de douleur, - évanouissement par
la douleur - dans les tempes avec pression vers l' extérieur la nuit et ensuite
battements.
&Headache entre les sourcils comme un cure-dent pire à 5 AM;
&Vertige
&étourdissements le matin; Vertige/désorientation.
&II Sensation persistante d' équilibre et d' harmonie.
&I Ressentais mieux l' environnement; je me ressentais mieux les pieds sur terre
&OEil
&Vision brouillée; difficulté d' accommodation; La peau autour yeux est
sensible; Yeux enflés et rouges;
&Oreille
&Tintement dans les oreilles; tintement de l' oreille droite; L' oreille droite
fait mal; les oreilles obturées;
&Nez
&Coryza profus; Coryza profus pire l' AM; URI avec les oreilles bloquées et
congestion nasale; goutte rétro-nasale; goutte rétro-nasale claire écoulement
nasal pire en mangeant.; prurit de la pointe du nez; Éternuements à 4 PM.
&Estomac Abdomen
&Aversion pour la viande; fort désir d' oeufs; désir augmenté pour les douceurs
&nausées et nausées matinales pendant 20 minutes le 2e jour
&perte d' appétit; appétit diminué; désir de viande et café; Faim augmentée;
douleur de crampe d' estomac.
&Appétit augmenté; soif augmentée;
&I Crampes abdominales chroniques et douleurs - histoire de pleurer avec la
douleur et pensée de devenir folle localisées dans l' estomac; douleurs comme
des couteaux et brûlures.
&Urinaire
&flot d' urine plus vigoureux
&Génital
&Rêves sexuels
&Poumon
&toux muqueuse; Toux, éternuements, congestionné; la toux remonte un épais mucus
blanc; URI avec toux et tension occipitale pire à gauche avec sifflement; Toux
productive pire AM; Toux brève intense avec mucus épais productif; Expectoration
avec toux dans l' A. M.
&Extrémités
&Meurtrie sur la jambe gauche
&Sommeil
&Insomnie; s' éveille avant la sonnerie du réveil; somnolent après le lunch;
difficulté s' endormir.; Insomnie - difficulté pour s' endormir; réveil à 3-4
AM; S' éveille à 4:30 AM avec transpiration.
&Peau
&Eruption sur le dos des mains/poignets qui sont rouges, indolore et légèrement
suintante; vésicules d' eau sur la face;
&Généralités
&Énergie augmentée: ressent une charge électrique à travers le corps.
&Me sentais plus jeune et moins raide pendant deux jours puis plus fatiguée.
&Aggravation d' arthrite rhumatoïde;
&Évanouissement par la douleur
&Frilosité; grelottements; frissons le matin
&Brûlures; pire le matin;
&I Plus chaud.
&S' éveille à 4:30 AM avec transpiration.
&-----
#R Heloderma horridum
&Lettres de Charles D. Belden, M. D., Phoenix, Arizona, à Messieurs Boericke &
Tafel, Mai 1890, dans Homoeopathic Recorder, Juil, 1890, Vol. V., No. 4, page
163.
#L10 PREMIÈRE LETTRE
&"C' est à peu près vers cette saison de l' année que nous entendons le plus de
chose à propos des blessures faites par les reptiles venimeux Dans ce domaine,
il y a beaucoup d' espèces de réputation considérable. Une espèce est
particulièrement citée et c' est un animal particulièrement repoussant. C' est
le Monstre Gila '
&Gila est prononcé Hee-la. Il est connu comme Heloderma Horridus et sous d'
autres noms. Le Prof. Sir John Lubbock a écrit sur ce sujet un article paru dans
le Scientific American
&"Cet animal ne mord pas souvent mais quand il le fait, il est admis que le
résultat en est une paralysie engourdissante comme dans la paralysie agitante ou
l' ataxie locomotrice. Il n' y a pas de phase tétanique comme telle, telle que
je la conçois dans l' état presque à l' opposé dans les symptômes objectifs d'
Hydrocyanic Acid ou Strychnia. Ces animaux sont faits pour sortir pendant la
saison chaude, semblable en cela au serpent à sonnettes et quelques-uns ont été
capturés récemment. On les trouve seulement dans cette zone chaude du désert
dans et près de la rivière Gila, dont ils tirent leur nom. "
&"Je vous écris pour savoir si vous pourriez me donner des indications et
suggestions pour obtenir un peu de venin, pour le conserver et pour son usage
ultérieur. Toutes les suggestions seront reçues avec joie.
&Bien à vous, Charles A. Belden, 5 Mai 1890".
#L10 DEUXIÈME LETTRE
&"Je ne suis pas sûr que je vais réussir dans mon essai pour extraire le poison
de ce reptile venimeux. Il s' avère que d' autres ont recherché une glande
venimeuse ou une poche et n' ont pas réussi à les trouver. La méthode utilisée a
été d' irriter suffisamment l' animal pour l' obliger à cracher du liquide sur
une soucoupe de verre ou de porcelaine. Je suis d' avis que vous ou vos employés
pourriez faire cette manipulation bien mieux que moi et que le résultat serait
de beaucoup plus satisfaisant que de la part des praticiens occasionnels comme
moi. J' ai une confiance implicite en vos préparations et préfère obtenir celle-
ci de la même source. Vous dites que vous seriez heureux de prendre à votre
charge toute dépense à ce sujet. Je peux obtenir un animal vivant et l' envoyer
par express ou avec les marchandises. Cela ne coûtera que quelques dollars. Mais
j' ai peur que la compagnie d' express refuse de la transporter. S' il devait
voyager comme marchandise cela prendrait un mois de voyage. Comme il peut vivre
très longtemps de presque rien, il devrait pouvoir traverser vivant, mais s' il
ne le peut pas... alors je vais essayer d' obtenir le venin moi-même et vous l'
envoyer par express.
&Je vous envoie une paire de journaux, le Tucson Citizen et le San Francisco
Chronicle, avec un court article sur le sujet qui peut vous intéresser. Il me
semble que ce poison diffère en tellement de points des venins actuellement
connus que c' est une aubaine de l' avoir. En premier lieu il est alcalin et
tous les autres venins sont acides. En second lieu, son effet n' est pas
toujours soudain, mais il persiste provoquant la maladie pendant des mois et la
mort après une année. Et encore, quoiqu'il provoque une paralysie ce n' est pas
un spasme tonique mais plutôt la mort rampante à partir des extrémités. Il ne
semble pas exciter mais déprimer. Pour tous ces quelques faits, je ne peux pas
être salué comme un découvreur comme vous le suggérez. J' attire simplement
votre attention sur ce que j' ai glané occasionnellement sur mon chemin en
compagnie des autochtones de cette région. Je vous ferai savoir quand j'
achèterai l' animal.
&Sincèrement vôtre. Charles D. Belden, 21 May 1890".
#L10 TROISIÈME LETTRE
&" Après vous avoir adressé ma dernière lettre j' avais soigneusement mis en
boîte un beau spécimen de Monstre Gila, Heloderma Horridum, ou 'suspectum', d'
abord dans une boîte d' étain bien perforée que j' avais mise dans une boîte en
bois également bien perforée. Mais malgré le soin apporté au paquetage, ni l' U.
S. Mail, la compagnie express, ni la compagnie de chemin de fer n' ont accepté
le colis. Je tenterai ma chance dès lors d' engager un voyageur à le transporter
dans sa malle si je trouve un ami à ce point dévoué.
&Hier j' ai eu une occasion de travailler sur trois de ces "monstres". Mon plan
était d' en saisir un par un noeud coulant, de l' empoigner, et d' essayer de
recueillir un peu de sa salive, dans l' espoir qu' elle serait imprégnée par le
venin. La bouche de l' animal est pratiquement sèche. Je tenais fermement un
verre de montre avec des pinces à l' intérieur et entre les mâchoires; l' animal
cassa quelques verres. Mais sur les plus épais j' ai obtenu quelques gouttes d'
un fluide pâteux jaunâtre. Il sécha rapidement sur le verre. Je saupoudrai du
sucre de lait dessus pour l' absorber et avec un fer propre je l' enlevais du
verre dans deux petites fioles, une contenant de l' alcool à 95° l' autre du
sucre de lait. Je suis certain que vous avez au moins deux gouttes de la
sécrétion de la bouche de l' animal, recueilli lorsqu'il essayait de mordre,
dans chacune des fioles. Il se pourrait que la quantité soit de trois gouttes,
mais comme je n' ai pas pu obtenir une telle quantité que je puisse compter les
gouttes je ne peux pas être précis. J' ai essayé sur trois animaux. Je pourrais
en disséquer un si je pensais que ce soit une meilleure solution. Allez vous
utiliser ce contenu ou voulez-vous que je recommence et essaye encore ?
&Sincèrement vôtre. Charles D. Belden, 29 Mai 1890".
&Ci-joints les articles des journaux cités dans mes lettres.
&" MONSTRE GILA
&Heloderma suspectum
&"À la suite de l' accident qui est arrivé, il y a quelques jours à Hon. Walter
L. Vail, par la morsure d' un Monstre Gila, nous publions ce jour un extrait d'
un article écrit par notre correspondant local, John A. Spring, et publié dans
le numéro d' Avril du Chamber's Journal
&London et Edinburgh, relatif à la nature venimeuse nature de ce mystérieux
lézard. Le manque de place nous empêche de reproduire l' article en entier.
&"La question longuement débattue au sujet de la nature venimeuse du Monstre
Gila, que les scientifiques ont nommé Heloderma horridum, fut soulevée à un
récent meeting du Collège des médecins à Philadelphie. Les Drs. Mitchell et
Reichart ont eu en main des spécimens vivants et vigoureux du lézard. Le Dr.
Mitchell n a poussé à attaquer le bord d' une soucoupe et un peu de salive fut
recueillie dans un verre de montre. Ceci fut analysé en premier. Le venin des
reptiles venimeux est acide, mais celui-ci est alcalin. Une petite quantité fut
injectée alors à un pigeon vivant qui mourut en moins de neuf minutes. D' autres
expériences furent faites qui démontrèrent le caractère dangereux du poison.
Selon ces docteurs érudits, le venin du serpent à sonnette est une pure
bagatelle en comparaison."
&Il y a quelques années le fait suivant bien authentifié est arrivé dans les
montagnes de Huachuca. Un bûcheron qui s' était allongé en parfaite santé pour
dormir, enveloppé dans son drap, ne put se relever le matin quand ses compagnons
l' appelèrent. En le découvrant, ils le trouvèrent raide mort, et près de son
corps un Monstre Gila, qui dans le remue-ménage et la confusion du moment, eut
la bonne idée de s' échapper. Comme le corps de la victime ne portait aucune
trace de morsure ou autre blessure nous pouvons supposer que la mort fut
provoquée par la simple exhalation du lézard.
&"Près de Magdalena, Sonora, un homme chassait les lapins avec un chien. Ce
dernier introduisit son museau dans un terrier, mais immédiatement se retira,
poussant d' effrayants hurlements, tandis qu' il essayait de secouer un Monstre
Gila, qui avait accroché ses dents dans le nez du chien et malgré les
grognements et crachements sans interruption, il ne put faire en sorte qu' il
lâche prise jusqu'à ce qu' il fut tué et même alors ses mâchoires durent être
forcées avec une tringle de fer pour les séparer. Le chien très vite commença à
agir étrangement et montra quelque chose qui ressemble aux symptômes des chevaux
qui souffrent du vertige aveugle (' blind staggers'), et bientôt se mit à
tourner sur lui-même en rond et en vingt minutes environ tomba mort. Les mêmes
actions avant la mort furent observées chez une mule, sauf que l' animal avait
été mordu à une patte arrière et survécut plusieurs jours.
&"Un jeune mineur, tandis qu' il prospectait, fut mordu juste au-dessus de la
chaussure. Quoiqu'il fut auparavant dans la meilleure santé, il commença de
suite à dépérir, devint mélancolique et mourut en quelques mois à la manière de
ceux qui succombent à ce que l' on appelle en Allemagne la consomption
galopante.
&"De nombreux cas similaires devraient être énumérés mais qu' il suffise de dire
que parmi les autochtones qui ont une peur abjecte de ce lézard, la croyance
universelle est que le crachat ou la salive et même le moindre souffle et l'
exhalation de l' animal en état d' excitation est un poison mortel
&"où est situé réellement ce venin mortel et par quelle procédure de la nature
il est produit demeure une question ouverte. Quand j' ai disséqué le premier
Heloderma, j' ai trouvé, à ma grande surprise que quelle que soit l' évidente
ressemblance extérieure avec les serpents à sonnettes, il n' y avait pas de
poche, ni glande venimeuse, ni réceptacle visible pour le venin; et même en
outre que, tandis que les mâchoires des serpents venimeux sont seulement
maintenues en position par un certain nombre de membranes élastiques, qui permet
à leur gorge de s' étirer à une grande amplitude et ainsi les rend capable d'
avaler des corps d' une plus grande circonférence qu' eux-mêmes, les mâchoires
d' Heloderma sont bien engrenées ou enclavées comme celles des mammifères et
contiennent deux rangées de dents très pointues de chaque côté celles du haut
étant considérablement plus longues que celles du bas.
&"La vitalité du Monstre Gila est quelque chose d' étonnant, oui, incroyable; il
ne meurt pas par noyade, ni par strangulation ni par lacération; cependant il a
un point faible, où un coup bref avec un corps dur va provoquer la mort
instantanée. Ce point se situe sur la partie arrière du crâne à sa jonction avec
les vertèbres. On doit toujours être prudent pour affirmer la mort de l' animal
avant d' essayer de le saisir car son aptitude à feindre la mort est aussi
grande que sa vitalité. "
&-------
&"John A. Spring, dans le Daily Citizen du 15 Mai 1890."
&"THE MONSTRE GILA - L' espèce de lézard qui a mordu W. L. VAIL à PANTANO
&"Est-il venimeux ? demande un jeune homme derrière le journal affiché au
Nadeau. 'Vraiment, je dois dire qu' il était venimeux. Ce n' était pas son
souffle cependant. Un homme d' Arizona disait que la langue fourchue était le
dard. "C' est faux " répondit un auditeur, "c' est son souffle qui tue les
personnes. J' ai entendu une femme dire qu' une seule décharge de son souffle
était une mort sûre."
&'C'est possible', dit un autre, mais j' ai vu un homme mourir par une morsure
et c' est son secret. Je préférerais avoir une morsure de serpent à sonnettes..'
&"' où cela se passait-il?' demande un auditeur surpris.
&" ' Là-haut en Arizona', fut la réponse. 'un de mes amis en avait un dans une
boîte juste à l' extérieur d' un saloon, et un jour arrive un type (a chap) qui
était si ivre qu' il était prêt à dévorer la terre. Il n' avait peur de rien et
quand il vit la boîte et la marque "Attention venimeux ", il jura qu' il pouvait
le saisir et avant qu' ils n' aient pu l' en empêcher, il déficela les lamelles
et se saisit prestement de l' animal. La bestiole s' entortilla et le mordit au
doigt et pour abréger une longue histoire, je le vis mourir au milieu de la rue
peu de temps après.'
&" ' Le sujet de toute cette conversation était un lézard jaune pâle et noir, à
tête émoussée, d' environ un pied de long, qui reposait sur un lit de sable dans
une petite boîte en bois. C' était le fameux Monstre Gila d' Arizona, le seul
lézard venimeux au monde et une créature aussi laide et désagréable qu' on
puisse l' imaginer.
&"La tête est longue et émoussée, les yeux noirs et comme des perles, la queue
longue comme la moitié du corps, d' implantation épaisse et en forme de gourdin.
Le corps entier semble enfermé dans une mince cuirasse comme une armure
curieusement tachée de noir et de jaune.
&" Le Monstre Gila est paresseux et lent dans son mouvement, entièrement
différent sous cet aspect de l' espèce en général. Sur son propre territoire, l'
animal montre plus d' activité, surtout dans les régions sèches et chaudes
contiguës à la rivière Gila. En détention, il a plutôt le comportement d' un
jeune alligator. L' intérêt ciblé sur l' Heloderma repose sur le venin qui est
supposé se cacher dans sa morsure, et peut-être aucun autre animal n' a donné
naissance à autant d' histoires bizarres et complètement imaginaires.
&"Les autochtones et quelques blancs ignorants supposent que son souffle est
venimeux. D' autres pensent que si l' un touche le corps c' est un mauvais
signe. L' Heloderma est simplement un lézard et le seul connu qui peut
empoisonner d' autres animaux par sa morsure; une découverte faite il y a
quelques années par quelques naturalistes qui voyageaient à travers la contrée.
L' histoire n' a pas été crue au début, mais plusieurs spécimens furent envoyés
à l' Est où les propriétés venimeuses furent bientôt démontrées. Un naturaliste
au Smithsonian fut mordu, le venin développant son effet si rapidement qu' il
eut à peine le temps pour appeler à l' aide. Des petits animaux sont morts
rapidement après avoir été mordus et l' on a montré que les êtres humains, sous
certaines conditions, pourraient mourir en conséquence des effets de la morsure.
&"Le poison de Heloderma a été soigneusement examiné par Mrs. Mitchell et
Reichert, les experts, qui annoncent que l' action physiologique du venin est
entièrement différente de celui des serpents. Le dernier détruit la vie en
paralysant les centres respiratoires tandis que le poison de l' Heloderma
immédiatement attaque et affecte le coeur, le paralysant.
&"Parmi les expérimentations intéressantes celle de l' injection du poison en
sous cutané a été essayée. Il n' y avait pas de réaction locale, le coeur étant
affecté immédiatement, se contractant lentement et la moelle épinière se
paralysant finalement.
&"Il est probable que la condition de la victime ou son état général doit avoir
beaucoup à jouer avec la question de la mort. Si un homme est dans un mauvais
état et épuisé il va probablement mourir tandis qu' un homme en bonne santé ne
sera pas inquiété sérieusement.
&"Les spécimens envoyés en Europe furent étudiés par Sir John Lubbock. Une
grenouille mordue par le lézard mourut en quelques secondes en convulsions. Un
cochon d' Indes mordu à la patte de derrière expira en trois minutes et d'
autres animaux moururent également aussi rapidement, créant dans l' esprit des
observateurs un respect incontestable. Quand les dents du spécimen furent
examinées à la Maison Nadeau, elles ont montré avoir de curieuses fissures et un
coup d' oeil supplémentaire et plus précis dans la bouche du monstre va montrer,
à la base des petites dents, des sillons d' où coule la salive venimeuse. L'
Heloderma est une créature intéressante et comme on n' est pas toujours sûr de
sa mort, il vaut mieux se tenir à distance et le manipuler avec la précaution et
le respect qui est due à sa mauvaise réputation." LOS ANGELES TRIBUNE.
&---------------------------
&Article de Charles Belden, M. D., Phoenix, Arizona, Septembre 8, 1890, dans
Homoeopathic Recorder, Novembre, 1890, Vol. V., No. 6, page 258.
&Si on demande de dire si la morsure du lézard hideux est venimeuse, je crois
que c' est honnêtement démontré par le compte rendu de l' événement suivant
&Une heureuse famille de six monstres Gila a été capturée dans une vitrine
pendant une paire de mois dans un important magasin de cette ville. Les animaux
avaient mangé vigoureusement et s' étaient déplacés selon les possibilités;
toutefois ils dormaient la plupart du temps et bougeaient paresseusement. Un
jour la caisse fut enlevée à l' extérieur et placée là où les rayons du soleil
tombaient directement dessus. En peu de temps, les animaux commencèrent à agir
bizarrement. Ils avaient l' air excités et se comportaient en d' étranges
convulsions. Leurs queues qui jusqu'ici servaient d' ornement commencèrent alors
à donner des coups et les animaux commencèrent une course rapide autour de la
cage. Comme ils se touchaient l' un l' autre, ils cherchaient à mordre, ce qui
était un comportement nouveau, car auparavant ils se rampaient les uns sur les
autres comme sur des pierres et celui qui était piétiné ne faisait aucune sorte
de remontrance. Bientôt l' un des monstres en saisit un autre et lui mordit les
jambes et les pieds. Une bataille franche s' en suivit, chacun mordant et
saisissant d' un coup de dents tout ce qui était à sa portée. En quelques
heures, à partir du moment où la cage fut placée en plein soleil, tous les
monstres étaient morts. Après une observation soigneuse, on ne trouvait pas de
blessure de quelque taille que ce soit qui aurait pu provoquer la mort. Il n' y
avait pas de plaie sévère; pas de perte de sang, ni de fluide vital non plus. Si
ces animaux n' étaient pas morts empoisonnés, il était difficile de deviner
quelle était la cause de leur mort et il n' y avait pas d' autre poison dans la
cage que ce que eux-mêmes contenaient. Il n' est pas étonnant qu' il n' y ait
pas d' abrasion cutanée, si nous nous rappelons que les dents sont petites,
courtes et finement pointues, d' environ la taille des aiguilles ordinaires de
machine à coudre à leur pointe, et que le cuir du monstre est aussi dur que
celui du crocodile, mais avec des écailles plus petites et plus minces.
&Les effets des rayons du soleil sont vus correspondre à l' influence bien
connue que ce même agent a sur les serpents à sonnettes et les autres reptiles
venimeux. Un serpent à sonnette retenu dans un endroit sombre et frais peut être
manipulé avec une sécurité relative; mais le même animal est extrêmement
dangereux quand il a été exposé au soleil un moment.
&Des expériences ont été faites sur les chiens sous cette rubrique et
invariablement quand le monstre avait mordu un chien la victime est morte en
quelques heures. Les symptômes généralement donnés sont les suivants: d' abord
le chien respire fortement et la tête pendante, sa langue sort plus qu' il n'
est naturel. Après un temps court, il est incapable de tenir sur ses jambes; sa
tête est alors en extension, probablement pour prendre son souffle plus
rapidement, du fait que la gorge enfle à l' intérieur. Un grelottement ou une
secousse des muscles, de manière irrégulière se met en place occasionnellement
et l' animal meurt sans autre spasme notable ni convulsion.
&M. Vail, de Tucson, dont le cas est rapporté dans le RECORDER, a récupéré d'
une morsure reçue trois mois plus tôt. Le seul résultat perceptible a été une
langue enflée qui semble non disposée à retrouver ses proportions initiales. Le
traitement dans son cas fut celui fortement recommandé par les auteurs
européens: une transpiration profuse par administration de jaborandi. M. Vail
dit que sa souffrance était intense, la douleur procédant de la partie blessée
vers la tête et le dos. Immédiatement après avoir reçu la blessure qui se
trouvait sur l' index, le poignet et le doigt furent bandés ensemble fermement.
Aucun secours médical ne fut procuré pendant deux heures. Alors la plaie fut
nettoyée, pansée et les bandages réajustés. On a trouvé que pendant trois jours
ces douleurs intenses allaient lancer vers la tête et la colonne donnant ainsi
quelque peu de soulagement aux bandages
&Il est généralement admis qu' une victime qui est passablement bien" marinée"
avec du mauvais rhum va probablement mourir de la morsure. Le cas de M. Vail est
l' exemple par l' inverse de cette théorie. C' était un homme sobre. Une preuve
par l' affirmative est celle d' un mineur, habitant pas très loin de là, que l'
on suppose être mort, il y a peu de temps, des effets de la morsure, après avoir
traîné dans un état de mort apparente pendant plusieurs mois. Il avait été mordu
alors qu' il était ivre.
&Il apparaît que l' homme ne meurt pas aussi vite des effets du venin que les
autres animaux mais que tous les cas bien authentifiés illustrent une maladie
longue, lente et dévastatrice.
&-------
#L10 HELODERMA HORRIDUS
&Proving par Robert Boocock, M. D., Flatbush, Brooklyn, New York, dans
Homoeopathic Recorder, Mars 1893, Vol. VIII, No. 3, page 97.
&Article continué en Avril, 1893 édition de Homoeopathic Recorder, Vol. VIII,
No. 4, page 145.
&----
&Début accidentel ou avant que je sois complètement prêt à commencer le proving
&Ayant lu dans Homoeopathic Recorder une demande de volontaire pour expérimenter
Heloderma horridus ou le monstre Gila et ayant quelque chose à envoyer au
Recorder, je répondis que j' étais prêt. À cette période, je débattais dans mon
esprit ce que je devrais expérimenter une prochaine fois et là se présentait une
opportunité. Pourquoi ne pas la saisir ?
&Ainsi je répondis d' accord, sans savoir à ce moment-là à quoi je m' étais
engagé; mais ayant donné ma parole, je n' allais pas me rétracter; cependant je
ressentis, après avoir lu ce que je pouvais trouver au sujet de ce monstre, que
j' avais fait une promesse très téméraire. Boericke & Tafel m' envoyèrent une
fiole de la 6x trituration. De celle-ci je fis dissoudre une ampoule d' une
drachme dans quatre onces d' alcool dilué et après succussion pendant une demi-
heure, j' en imprégnais quelques globules N°35 et je pris trois ou quatre
gouttes ou ce qui avait mouillé mes doigts pendant que je faisais les
succussions. Je fis cela machinalement car j' avais l' intention de commencer
avec la semaine et noter mon pouls et ma température, mais je fus saisis par une
telle sensation de froid interne qui provenait du coeur comme si j' étais en
train de me geler à mort intérieurement et je n' avais aucun moyen de me
réchauffer.
&Résistant à la tentation de prendre quelque chose parce que je présupposais que
c' était le résultat direct des gouttes d' Heloderma horridus que j' avais
léchées sur mes doigts, je résolus de le supporter autant que possible. Mais,
oh, ce froid de l' intérieur vers l' extérieur ! Mon esprit était clair et les
mouvements bons comme d' habitude; rien d' autre que ce froid interne comme si
j' étais rempli d' un froid de mort.
&J' ai écrit au Dr. T. F. Allen pour m' informer s' il connaissait quelque
antidote; il n' en connaissait aucun et je crois qu' aucun n' est connu. Après
avoir souffert pendant quelque temps, jusqu'à ce que le souper soit prêt, je
mangeais quelques pickles acides et chauds qui me réchauffèrent un peu et je
pense qu' ils ont antidoté le poison. L' acide acétique doit être un antidote de
ce poison alcalin. Du moins c' est un bon moyen mnémotechnique. Oh, que ce
nouveau poison est puissant.
&Le Dr. T. F. Allen disait que la dose était trop forte et que la 30th était
assez basse pour faire une expérimentation.
&Et maintenant, quel est ce poison et cette créature dont le poison est obtenu ?
C' est un lézard, décrit pour être le seul reptile connu dont le poison n' est
pas acide mais alcalin. Beaucoup ont été empoisonnés par lui, mais aucun rapport
clair n' a été gardé sur la façon dont ils sont morts. La mort est
remarquablement soudaine et peut-être, à cause de cette soudaineté, on dit que
c' est le résultat de la paralysie du coeur.
&Je décide d' expérimenter une 30e de ce venin. Mes notes vont être prises
tandis que je vaque à mes activités professionnelles et comme les sensations
sont notées, je n' essayerai pas de les classer, mais je les noterai comme elle
se sont imposées à mon attention.
&Je pense, toutefois, faire une expérimentation claire pour quiconque, tout ce
qui est maintenant connu au sujet de cette créature devrait être publié en
relation avec celle-ci ou d' autres expérimentations.
&Notes sur l' expérimentation de la 30 CH de Heloderma Horridus
&5 Décembre 1892,...60 ans... en bonne santé
&J' ai reçu cet après-midi par le courrier Heloderma horridus 30 de Boericke &
Tafel. Immédiatement j' ai pris une goutte sur la langue, une heure et demie
après le repas de midi. Je me sens bien. J' ai la narine gauche légèrement
ulcérée. Les narines et les oreilles sont sèches. Un léger mal de tête et un peu
d' irritabilité. Mon domestique est agaçant. Mon pouls est assez bon. Les
intestins fonctionnent chaque jour mais pas très librement. Je ne prends aucune
sorte de boisson alcoolisée ni ne fume, ni ne bois de café fort, thé ou
chocolat. Mon breuvage habituel et favori c' est de l' eau chaude avec un peu de
lait et de sucre. Si j' ai utilisé trop de sucre ou de sel mon estomac devient
très acide et du pyrosis en résulte. Si bien que j' en utilise très peu de
chacun, quoique je sois très gourmand de douceurs. Mon urine est bien en
quantité et couleur....
&Cet après-midi, j' ai eu une névralgie de la joue droite, suite de froids.
&Quand j' avais reçu le premier flacon d' Heloderma Horridus, j' avais pris une
fiole d' une drachme et je l' avais remplie avec la 6e trituration. et l' avais
dissoute dans quatre onces d' alcool dilué dont je pris quelques gouttes; je
séchais mes doigts sur ma langue, et une sensation sévère de froid interne s' en
suivit, intense au point de me provoquer la peur d' être gelé à mort. J' eus
quelques saccades au niveau du coeur, comme si le sang avait du mal à entrer ou
sortir. J' étais un peu inquiet, mais je n' avais pas de tremblement. Je me suis
assis sur le registre du fourneau et essayais de me réchauffer. C' était un jour
très froid, mais mon cabinet médical était chauffé confortablement et je n'
avais pas conscience d' avoir pris froid.
&Je n' étais pas surpris de sentir cela après avoir pris quelques gouttes parce
que je suis très sensible à tout médicament et que j' ai une mauvaise habitude
de goutter le remède mais jamais sans être conscient de ses effets, quelquefois
très désagréables de fait.
&Ce matin est un jour chaud humide et orageux quoique ce soit le 9 décembre. L'
orage a duré trois heures ou plus; des éclairs très vifs. J' avais déjà pris une
goutte de la 30e, avec un mal de tête nerveux sévère, mais j' oubliais cela
quand je pris le remède.
&J' ai imprégné 2 onces (56,7g.) de globules No. 35 avec la 30e dilution et j'
ai pris une dose de six globules avant qu' ils ne soient secs.
&Une sensation de chaleur dans la tête et le visage, un peu de mal de tête au-
dessus du sourcil droit. Sensation de froid dans les jambes; après deux heures
une sensation d' engourdissement autour et au-dessous de la cuisse gauche;
sensation d' être très somnolent, si bien que je pris une courte sieste dans mon
fauteuil. Je fus éveillé soudainement avec une secousse dans la tête. La partie
centrale de l' os frontal est si bizarre que cela m' a réveillé.
&Quand la sonnette du cabinet a sonné cela m' a mis dans un état d' alerte et de
tremblement, quelque chose de nouveau pour moi.
&À 5 h 30 je pris quatre globule de plus.
&8 h p. m. la pression au coeur et dans la tête et le cuir chevelu est très
forte. Une sensation d' une grande chaleur et de pression. Pas autant de brûlure
au visage mais une sensation sur la joue gauche comme si elle était aiguillonnée
avec des pointes de glace. Une sensation de fatigue très sévère avec froid des
jambes et des pieds. Une légère sécheresse des lèvres avec sensation de
picotement et de grande sécheresse de la gorge. Gargouillement dans la région de
la rate.
&9 h 30 p. m. La pression et la chaleur au sommet de la tête apparaissent comme
une inflammation des méninges. Cela n' affecte pas ma pensée qui reste claire et
je peux penser et lire aussi bien et aussi longtemps que d' habitude.
&Pas d' autre médicament.
&La nuit dernière, tandis que je me couchais, j' ai eu des élancements aigus
dans les intestins, plus du côté gauche de l' abdomen et un lancinement aigu
dans le testicule gauche. Pendant la nuit, j' avais quelques érections du pénis,
mais me sentais trop fatigué pour en tirer avantage. Un sentiment de grande
prostration. Dans mon rêve, cette sensation de faiblesse était au maximum; j'
étais, dans mon rêve en train de donner une conférence sur la tempérance et j'
aurais pu faire de cette faiblesse un prétexte mais je me souvins que je ne
prends aucun prétexte pour me désister en aucun cas quand je peux avancer; ainsi
je donnai ma conférence, mais j' avais cette sensation étrange comme si j' étais
endormi ou bien j' étais parfaitement inconscient de ce que j' étais en train de
dire et je redevins conscient seulement quand j' eus fini, aux applaudissements.
J' avais parlé pendant une heure d' horloge que je pouvais distinctement voir
pointée sur neuf heures trente. Cette sensation était juste comme si je m' étais
réveillé du sommeil et cependant c' était tout dans mon rêve.
&Matin. Ma tête va mieux au niveau du sommet; cette sensation de brûlure est
partie, mais j' ai un endolorissement et une raideur de l' occiput qui s' étend
au cou; grande faiblesse et étourdissement si je bouge très rapidement; par
ailleurs mental clair et brillant, mais pas enclin à parler. Les intestins
fonctionnent plus librement que d' habitude en cette fin de matinée. Avant 7 h
a. m. légère sensation d' engourdissement en bas de la jambe droite. Les pieds
sont plus sensibles au froid que d' habitude et comme c' est un matin très chaud
et clair, je ne peux rapporter cette sensation de froid aux pieds que comme une
part de l' effet du médicament. La gorge et la langue sont très sèches (j' ai l'
habitude de respirer la bouche ouverte), mais elles sont douloureusement sèches
bien plus que d' habitude. Une sensation d' endolorissement cuisant dans l'
amygdale droite. L' urine ne passait pas aussi copieusement que d' habitude.
&Pas de médicament aujourd'hui. Ma tête a été endolorie tout le jour, avec
douleur aiguë à la base du cerveau; très faible; pas de désir ni d' inclination
à l' effort d' aucune façon. Le coeur a une bonne quantité de douleur piquant,
élançant vers le côté droit à partir du gauche. Piqûres dans l' abdomen, suivies
par une selle molle, abondante, grumeleuse, de bonne couleur. Urine peu
abondante. Tremble un bon peu dans le côté gauche, les mains très tremblantes.
La sonnerie de mon bureau me fait sursauter dans un tremblement. Je suis très
faible, très nerveux. Pas de mal de tête, mais une sensation d' endolorissement.
Esprit clair. Je me sens calme. Un désir d' être tranquille. Coït long et avec
un grand plaisir. Un grand écoulement de sperme.
&Pas de médicament aujourd'hui. La tête encore endolorie; grande démangeaison
des paupières et beaucoup d' écoulement de larmes aqueuses. Bouche endolorie,
langue très sensible (tender); sensation d' engourdissement le long de mon côté
gauche et vers le bas du côté gauche de mon corps; les pieds très froids; le
froid me faisait beaucoup trembler
&Très agité. La nuit pas de rêve. Les intestins plus libres. Miction meilleure,
écoulement d' une grande quantité, souvent très claire; sans odeur. Densité
(Poids spécifique), 1.1. Douleur dans la tête et endolorissement soulagé par un
flot copieux de cérumen par les deux oreilles, mais plus de la gauche. Douleur
au-dessus du coeur; douleur au mamelon gauche changeant vers le mamelon droit.
Douleur dans les intestins, un deuxième mouvement intestinal libre et doux à 11
AM. Irritation (soreness) de la bouche et encore sensation d' endolorissement à
la parotide; raideur des mâchoires; momentanément pas de faiblesse aujourd'hui.
Plus gai.
&Pas de médicament aujourd'hui..... la dernière nuit pas aussi agitée, mais
insomnie. Je me suis éveillé quelquefois sur le matin avec une sensation comme
si quelque chose avait fait explosion dans mon poumon droit; la douleur que cela
me causait était profonde en direction de mon omoplate gauche. Cela m' a tenu
éveillé un moment me demandant ce que cela pouvait bien être, mais ça a passé.
&Céphalée sévère; endolorissement; un désir d' être tranquille; je ne veux pas
parler. Les intestins bougent facilement; bon appétit; pieds et jambes encore
très froids. C' est une chose nouvelle pour moi d' aller au lit avec les pieds
comme des blocs de glace. Bouche et gorge meilleures.
&Ce matin, assis à l' église, j' ai eu une douleur très aiguë, comme des piqûres
dans le rein droit et un grand tiraillement dans la main gauche, comme s' ils
étaient tirés, crispés tout à la fois ou avec une douleur, suivie par des
fourmillements et picotements (tingling and prickling) dans les doigts
semblables à ce que l' on ressent quand on dit qu' on a les pieds qui se sont
endormis. Anesthésie, alors cette sensation de fourmillement courait en haut de
mon bras gauche avec des sursauts et me procura un tressaillement ou un sursaut
dans la tête comme s' il était enroulé autour de mon côté gauche; c' était
seulement transitoire. La sensation au sommet de la tête est telle que celle que
j' ai ressentie quand je me suis fait brûler par la chaleur du soleil. J' ai pas
mal de picotement près du coeur.
&Il me semble assez étrange qu' une si petite dose, d' environ 30 globules No.
25 ou moins, puisse entraîner une telle suite de sensations étranges et
nouvelles pour moi; cependant je pense qu' il n' y a rien d' autre qui pourrait
les provoquer. Ma nourriture et ma boisson sont des plus simples.
&Un peu d' étourdissement plusieurs fois aujourd'hui. Pas très porté au travail.
L' endolorissement de la tête continue avec fourmillement dans les mains et
autour du coeur. Éveillé la nuit avec une douleur, très dure dans les intestins,
dans la région de l' hypochondre gauche. Très sévère tout le temps qu' elle
persiste. Céphalée très sévère;comme une bande ou une compresse serrée tout
autour. L' endolorissement au sommet de la tête n' est pas si sévère, mais la
douleur dans la tête est plus grande dans les os frontaux et occipitaux;
étourdissement considérable; douleur dans le dos, sensation d' impotence, aussi
à travers les os du pubis, s' étendant vers le testicule gauche.
&Sommeil meilleur. J' ai rêvé du monstre Gila. Fourmillement dans la paume de la
main gauche et le long des doigts. J' ai froid mais pas à ce point, mais je me
contracte par exposition au temps et je suis plus incliné à m' asseoir sur le
registre du fourneau; c' est très inhabituel pour moi.
&Mal de tête très sévère tout le jour cet après-midi. En conduisant pour ma
tournée, c' était presque insupportable et ça a été mal tout le jour et
cependant ça n' a pas affecté mon esprit. Fourmillement dans les bras et les
mains jusqu'à la pointe des doigts. Douleurs de piqûre à travers les intestins.
Urine pas aussi facile, d' aspect boueuse. Ma vue s' est améliorée; avant de
commencer le proving quand je regardais les étoles ou les lumières distantes, il
apparaissait toujours une petite boucle de lumière au-dessous, à la droite de la
principale. Maintenant cela a disparu et la nuit dernière je pouvais regarder
les étoiles et les lampes distinctement sans aucun appendice. Quelquefois il y
avait une queue à l' étoile, comme une comète, sauf que c' était sur le côté
supérieur gauche mais cela je ne le vois plus désormais. L' astigmatisme a
disparu
&Pas de médicament aujourd'hui. Quelques élancements dans la jambe et main
gauche. Douleur dans la tête; seulement du côté gauche. Plus tard dans la
journée la douleur commença dans l' oreille droite, s' étendant autour du dos
vers la gauche.
&Dans la nuit, j' ai rêvé d' uriner dans mon lit, mais ne l' ai pas fait.
Éveillé, j' ai vidé ma vessie; une grande quantité d' urine très claire et vive.
&Pas de médicament aujourd'hui..... J' ai eu un bon sommeil; j' ai de nouveau
fait le rêve d' uriner au lit qui m' a éveillé vers 3 h 30 AM. Encore j' ai
passé une grande quantité d' urine claire et pale. Les intestins plutôt
paresseux. Picotement, sensation d' engourdissement jusqu'à la pointe des
doigts; sinon bien. La tête libre de douleur ou d' étourdissement.
&24 December 1892. Je n' ai pas pris d' autre médicament, mais j' ai pu observer
ce que je crois pleinement être les effets de mes premières doses. Le
tremblement le long des nerfs, dans les membres, principalement les cuisses et
les bras, au lit, arrivaient souvent assez fort pour me sortir du sommeil.
&Quelquefois quand je lisais tranquillement un tremblement me prenait et
secouait mon corps au point d' e m' empêcher de lire et quelquefois en écrivant,
mais ce n' est que quelques secondes à la fois et seulement à de rares
intervalles. Mon esprit reste clair. Bon appétit, bon sommeil et je ne me fais
pas de souci pour moi-même.
&29 Decembre 1892. Pas de remède. Quelques tremblements mais pas si forts ni si
étendus; cela ne s' étend pas le long de tout le long du membre. Des zones
hémiplégiques du bras droit et de la cuisse gauche; pas de ressenti aigu. Mais
quelques muscles tressautent et tremblent pendant quelques secondes. Juste assez
pour arrêter mon attention et m' amuser et je me sens en train de dire: "Hello,
Heloderma hor ! N' en as-tu pas encore fini avec moi car c' est une grande
surprise pour moi ces sensations qui arrivent et me rampent dessus. Et je suis
poussé à me demander si ces sensations étranges et nouvelles pour moi sont bien
l' effet d' avoir pris ces quelques petites doses ? Et cependant, si c' est
nécessaire je peux jurer que c' est le cas. J' ai bien quelques peurs de ne
jamais être libéré de ces accès de tremblement nerveux et de ces sensations dans
la tête et dans le coeur.
&Le deuxième proving du Dr. Boocock paraîtra dans le numéro d' avril du
RECORDER. Ce fut une expérience remarquable, l' expérimentateur semblant avoir
été très près du plus grand des mystères, la mort.
&---
#L10 HELODERMA HORRIDUS
&Proving par Robert Boocock, M. D., Flatbush, Brooklyn, New York, suite de l'
article dans Homoeopathic Recorder, Mars 1893, Vol. VIII, No. 3, page 97. Publié
en Avril, 1893 édition de Homoeopathic Recorder, Vol. VIII, No. 4, page 145].
&1erJanvier 1893. Ayant fait deux expérimentations précédentes, partielles du
poison de cette créature, pendant les mois de novembre et décembre 1892, je me
propose maintenant d' en refaire une soigneusement et si possible par mes
efforts apprendre par l' expérience tout ce qui est possible. Je suis conscient
de nombreux défauts dans l' enregistrement des deux précédentes
expérimentations; c' est en pratiquant que nous apprenons. Je vois maintenant
que j' aurais dû faire plus attention à mon pouls et à ma température, quoiqu'il
est très probable, à vrai dire, que je ne suis pas encore allé jusqu'au bout des
effets. Cependant ayant oublié ma résolution de ne prendre aucune autre
médication, j' avais goutté un peu de Verat. viride, et de ce fait arrêté de
recueillir (les symptômes). Et maintenant avec la nouvelle année, je vais
essayer d' arriver à bout de cette expérimentation avant le meeting de la New
York State Society. J' espère oublier tout ce que j' ai écrit de mes impressions
au cours des efforts précédents pour saisir l' esprit de ce poison.
&3 Janvier 1893. A sept heures AM j' ai pris 8 globules des pilules No. 25,
imprégnées avec Heloderma hor., 30. C' est un matin brillant et clair et je me
sens très bien. Après une bonne nuit de repos, je n' ai pas conscience de quoi
que ce soit à rapporter à propos de moi-même. Mon pouls, une heure et demie
après le petit-déjeuner est à 72, plein et rond.
&Ceci se passe trois heures et demie après avoir pris ma première dose de 8
globules No. 25 Heloderma hor. 30. Ma température après avoir gardé le
thermomètre sous la langue pendant cinq minutes est à 98°F, montant très
lentement de 97°, il stagne un long moment à 97° 3-5, si bien que j' ai dû
attendre pour qu' il monte à 98 degrés; mais nous devons nous rappeler que cela
se situe trois heures et demie après avoir pris le médicament et tandis que je
ressens quelques-uns des effets de cette première dose.
&Ma tête semble pleine et une sensation consciente de douleur aiguë semblable à
ce que l' on ressent au commencement d' une grippe. Sensation de froid dans le
biceps au bras droit. Sensation de frilosité en des endroits variés du corps.
&11 h AM. J' ai pris une autre dose de six globules avant que les effets de la
première dose se soient entièrement développés. J' ai une sensation de grande
faiblesse et étourdissement et une difficulté à me rappeler même l' orthographe
de certains mots simples en écrivant.
&Midi. Sensation comme si un vent froid givrant me soufflait dessus à partir du
pli des genoux. Sensation dans la tête comme si le cuir chevelu était tenu serré
sur le crâne et que mes muscles faciaux étaient tirés très tendus sur les os. Un
étourdissement et une pression froide venant de l' intérieur dû crâne. Un
frisson froid du maxillaire supérieur vers le menton. Tremblement des membres.
Froid s' étendant du genou dans le mollet. Douleur et pression de l' intérieur
du crâne de la couronne à l' occiput et de l' arrière vers l' avant au-dessus de
l' oeil gauche. Une sensation d' être très somnolent. J' aurais pu m' endormir
si j' avais donné cours à cette sensation.
&4 h PM. Les sensations décrites ci-dessus sont revenues deux fois jusqu'à midi
en quatre heures. La sensation est la même dans la tête. J' ai pris une autre
dose de six globules, 30th. Tout en lisant, une très vive douleur envahit ma
tête du côté gauche au-dessus des yeux en profondeur en direction de l' occiput.
Je ressentis une douleur pointue creusante dans le côté gauche; très aiguë
tandis qu' elle persistait. La sensation de froid continue continuellement dans
les pieds, avec ces irradiations arctiques qui se déplacent dans toutes les
directions. Esprit clair.
&10 h PM. En allant me coucher, je pris une autre dose de six globules. Je fus
éveillé par une intense douleur dans les muscles lombaires, et piqûres dans mes
intestins comme s' ils étaient remplis d' épingles, le sommeil était encore très
lourd; Je fus éveillé une fois par ce qui semblait être une cloche sonnant dans
mon oreille, si réel que je pensais que c' était un appel téléphonique et je me
levais; mais non! C' était seulement un rêve.
&4 janvier 1893, 7 h 45 AM. Je pris une autre dose de six globules. Pouls, 72.
Température 97° 3-5 F.. Une bouffée de chaleur sur la face. Une sensation comme
si je marchais sur une éponge ou comme si mes pieds étaient enflés. Mal de tête
sourd. La sensation de froid arctique est plus dans mon bras droit, l'
articulation du coude, la cuisse droite et le pied gauche. Un grand tremblement
de mon bras. C' est un dur travail de stabiliser assez la main qui tient mon
livre, pour continuer à lire ou à écrire.
&La sensation d' enflure des pieds ou de marcher sur des éponges continue; une
élasticité, avec une sensation de relâchement en allongeant le pas (stepping
out), qui impose quelques précautions, comme si je n' étais pas sûr de mes pas.
Le tremblement des mains est en augmentation; sensation d' endolorissement dans
le coeur, plus sous le mamelon gauche; douleur dans le dos, la région lombaire.
Un petit peu de brûlure des urines; écoulement pas aussi libre et plein,
légèrement intermittent, comme s' il y avait des calculs dans la vessie qui
interféreraient avec la continuité du flot. Selles plus libres et abondantes
(full). Le cérumen, qui avait été très sec, s' écoule maintenant des deux
oreilles, mais est plus libre du côté gauche. Narine gauche irritée (sore);
ulcérée. Gorge irritée et sensible au toucher externe.
&4 h PM. Je prends une autre dose de six globules. Beaucoup de tremblement et de
froid
&froid arctique; zones froides en différentes parties de mon corps, et une
pression très dure derrière mon oreille gauche; pression dans l' oreille de l'
intérieur vers l' extérieur; des pellicules sèches, prurigineuses dans les
narines, pire à gauche. Mal de tête tout le temps, avec des points très
sensibles en des endroits de ma tête.
&6 h PM. L' arrière de la tête endolori. Cou très raide. Froid à la face externe
de la jambe gauche et face interne du bras droit. Une douleur creusante, pointue
sur le tibia de la jambe droite, avec tressaillements du bras et de la jambe.
Étourdissement. Très somnolent, mais n' arrive pas à dormir. Beaucoup de
tremblements et faiblesse en commençant à marcher après un repos en position
assise.
&9 h PM. Sensation de grande faiblesse, avec douleur au coeur; à la même place,
sous le mamelon gauche. La tête fait mal et les irradiations arctiques en des
endroits variés du corps.
&Je pris six globules de plus, et me retirais pour la nuit. Je dormis très
profondément jusque vers le matin où je fus éveillé par une douleur très intense
dans le dos et les muscles lombaires, et je sentais ma cheville gauche comme si
une bande serrée l' entourait qui essayait de me couper le pied; très froid,
sensation arctique dans les pieds. Ma tête était très douloureuse, comme si j'
avais une énorme couverture par-dessus, tendue très serrée. La partie supérieure
de mon cou près de l' atlas était très douloureuse. Les intestins semblent
pleins, mais pas aussi douloureux. Une sensation comme si ma ceinture était trop
serrée.
&5 janvier 1893. Matin chaud avec un peu de neige qui tombe. Pouls 72.
Température sous la langue 97° 3-5. Je pris douze globules, une double dose.
Douleur intense à l' arrière de la tête près de la localisation de l' atlas,
vers la racine des oreilles des deux cotés. J' ai une attaque très sévère d'
éternuements, et un frisson sévère me courut en bas du dos de la base du cerveau
vers les fesses, comme une fièvre récurrente (ague). Plusieurs fois j' ai eu des
cercles de froid autour du corps, commençant entre les omoplates et irradiant
autour du corps. Membres froids, que l' on ne peut réchauffer sur le registre
chaud du fourneau; mes pieds semblent des blocs de glace, et il y a une
sensation de picotement comme celle que j' ai ressentie en me remettant d'
engelures. Les douleurs de la tête produisent un étourdissement, avec
inclination à tomber en arrière, et une sensation d' engourdissement prédomine
dans toute la tête. L' esprit reste clair. Douleur dans la cuisse gauche et le
mollet - une sensation comme de récupérer après de mauvaises meurtrissures. Le
tremblement dans mes mains n' est pas aussi mauvais aujourd'hui; et quoique je
ressente la douleur dans le coeur à gauche, ça ne va pas si mal.
&9 h 30. Les intestins relâchés, libres; en bouillie; pas de douleur; une bon
peu de flatulence.
&Midi. Je pris douze globules de plus. Sensation d' engourdissement dans la
tête. Une sensation comme si j' allais tomber sur mon côté droit. Une bonne
promenade (drive) ce matin dans la tempête de neige; et je ressentis un désir de
me porter du côté droit et je ne pouvais marcher droit pour cette raison, et dus
m' arrêter de façon répétée ou faire un pas sur la gauche pour garder un trajet
droit sur la chaussée. Une bon peu de cette même sensation, mais ensommeillé et
très faible; j' étais poussé à m' allonger, mais ne dormais pas, bien que je me
sente très somnolent; reposais très calme, comme si j' étais dans une stupeur;
l' ancienne sensation en des endroits variés de mon corps, seulement plus aiguë;
une sensation en des endroits variés comme si une aiguille était enfoncée dans
ma chair.
&4 h 45 PM. Je pris treize globules. Le cou très raide c' est la sensation la
plus proéminente. Toutes les sensations précédemment enregistrées, seulement
plus intenses. J' ai une sensation douloureuse creusante dans le tiers moyen de
la cuisse gauche.
&8 h 30. Sensation de chaleur en bouffée dans la tête et la face, mais pas d'
augmentation dans la couleur; mais là je viens juste de quitter l' orage.
&9 h 30. Je pris douze globules de plus et me retirais pour me reposer; bien mal
en point; je dormis très profondément jusqu'à une heure AM, ensuite ne pus
dormir. Mon dos, dans les muscles lombaires, et ma jambe gauche faisaient
tellement mal que je ne pouvais dormir pendant des heures, et je sentais mon
cerveau comme si ébouillanté; une sensation de brûlure intense dans les
méninges, et, pour cette raison, je ne pouvais affecter mes facultés à penser.
Cette sensation brûlante commença à se répandre au bas du dos. Une intense
douleur sur le sourcil gauche, à travers mon oeil gauche vers la base du cerveau
et le bas du dos. La douleur dans l' arrière de la tête me poussait à enfoncer
la tête profondément dans mon oreiller, et me rappelait des cas que j' ai vus de
méningite cérébro-spinale. Une faiblesse intense, comme si je n' avais pas de
force pour la bouger, et pas de désir de le faire, et encore j' avais peur de ne
pouvoir assurer mon travail. Cependant, c' est étrange à dire, je n' étais pas
alarmé, mais passivement indifférent. Je ne pouvais pas ouvrir les yeux sans
grand effort; c' était un dur travail de les garder ouverts et la chose la plus
facile pour eux de se fermer, comme s' il y avait dessus un grand poids, qui les
tenait baissés. Je suppliais d' être autorisé à rester au lit jusqu'à ce que
quelqu'un ait besoin de moi professionnellement, et cependant je ne pouvais pas
ainsi laisser tomber mes sensations si bien que je me levais.
&7 hAM. Sensation d' être très faible et étourdissement. Chancelant dans ma
chambre en essayant de m' habiller. Tout ce que je pouvais faire c' était de
porter un seau de charbon vers le poêle. Les douleurs dans la tête et les
muscles lombaires à l' arrière de la tête près de l' atlas et le tiers moyen de
la cuisse gauche et le coude droit sont les plus remarquables parmi les grandes
douleurs; et le froid arctique dans les pieds, les mains et les bras; j' ai eu
une sensation transitoire de douleur dans le petit doigt et le petit orteil du
côté droit. Très fiévreux ou desséché dans la nuit, et ma respiration était dure
et donnait un son comme si j' aspirais mon souffle par des pipes de fer. Je sens
que je ne dois plus prendre du remède à présent. Quand je me rappelle combien ça
a été long pour que j' arrive au bout du symptôme précédent, je sens que je ne
devrais pas aller plus loin.
&La dose que j' avais pris, une No. 35 globules, est aussi forte que dix de
celles qu' on utilise ordinairement pour les 30e ou pour les hautes dilutions,
si bien que j' ai pris en une dose bien autant que soixante globules en haute
dilution, et plus tard aussi haute que cent vingt-quatre et quelquefois plus
souvent tous les jours.
&J' étais surpris par ces bouffées de chaleur et ces brûlures dans la tête et le
long de l' épine dorsale. Et elles me rappelaient fortement des sensations qu'
une expérimentation de Gelsemium provoquait, seulement lui a des sueurs, tandis
que celui-ci n' a pas de moiteur tout étant asséché. Salive, larmes, narines, et
cérumen; la grande faiblesse et douleur dans le corps me rappelle la méningite
cérébro-spinale. Mon pouls est à 68. 8 h 15. Température, 97° seulement (=36°1
C).
&1 h PM. Quelle douleur effrayante dans mon corps ! Sensation arctique à travers
mon corps, excepté la tête et la face, et oh ! tellement fatigué. Une sensation
comme s' il était presque impossible de garder les yeux ouverts. Tandis que je
suis à l' extérieur sur mes tournées professionnelles, une sensation m' envahit
comme s' il serait bien plus facile de m' allonger dans les rues enneigées que
d' essayer de continuer. Le tremblement est très persistant.
&9 h PM. Oh ! Cette mauvaise sensation dans ma tête, la douleur, la douleur dans
mes os, dans chaque partie de mon corps, de la tête aux pieds; pas un endroit
entièrement libre de douleur, mon corps si froid; une sensation comme s' il y
avait des trous dans mes vêtements, et des vents givrants froids soufflaient à
travers et me givraient la chair; pénis et testicules froids, pas une sensation
mais de la froideur. Un léger écoulement gluant; un écoulement fluent du nez,
avec grands éternuements.
&7 Janvier 1893. La nuit dernière, j' ai très bien dormi jusqu'à trois heures
AM, puis je fus éveillé par une sévère douleur dans la tête et le dos, et les
deux membres inférieurs; la douleur dans le sommet de ma tête était très sévère,
et quoique la sensation chaude le long de ma tête de l' avant vers l' arrière,
et autour de l' arrière de la tête d' une oreille à l' autre, n' était pas si
intense, cela ressemblait plus à une pression par plénitude, et c' était vrai
aussi de toutes les autres douleurs. Les douleurs dans les membres inférieurs me
tinrent éveillé; en les remuant, ces douleurs me rappelaient ce qu' on appelait
des "douleurs de croissance" quand j' étais jeune. Langue sèche et gorge
desséchées, mais pas endolories; paupières très lourdes et collées ensemble; la
sensation de froideur allait de pair mais pas très sévère. Les douleurs du coeur
étaient supportables. Je les ressens comme quelque chose avec quoi il ne faut
pas plaisanter. Pas autant de tremblements dans les mains ce matin.
&9 h PM. Pendant cette journée, la sensation la plus proéminente a été l'
intense douleur dans les os de mon cou. Je pouvais bouger la tête et les bras
librement, mais l' intense douleur aiguë continue; très faible et nerveux avec
quelques tremblements; les bras très faibles des épaules jusqu'aux mains, et si
je tenais quelque chose longtemps, mes mains feraient mal. Cet après-midi la
sensation d' écoulement purulent (gleety) et l' écoulement dans le pénis
revenaient, avec une douleur très aiguë dans le testicule gauche et un peu d'
enflure,
&un symptôme d' orchite. Très assoiffé. Un retour de la brûlure dans la tête;
une légère douleur dans le dos et les membres inférieurs; pas autant de
sensation de froid dans le corps, seulement les pieds sont comme des boules de
glace.
&8 janvier. Pas de remède. La douleur, dans le dos et les épaules, était très
angoissante, et sensation de plénitude et chaleur dans la tête, paupières très
lourdes, douleurs et sensation de raideur à travers tous les membres. Un peu d'
étourdissement, sommeil très lourd et pesanteur des paupières. Mon appétit est
bon, les intestins réguliers, urines rares. Pas de sueur...
&3 h AM. Les pieds très chauds; chaleur à travers mon corps qui s' en va
bientôt, suivi par le froid arctique mais pas de frissons, et ces sensations se
suivaient alternativement pendant un peu de temps.
&2 h 30 PM. Pouls, 72, plein et rond, saccadé. Température, 97° 2-5; sensation
d' être très malade, avec intense douleur dans le dos et la région lombaire
basse, et battements dans les intestins; ces battements peuvent être ressentis
partout sur le corps, mais ce battement dans les intestins est une sensation
nouvelle; très intense douleur et battement sur le sommet de la tête, vertèbres
cervicales, et dorsales et les muscles lombaires. Pas d' écoulement purulent
(gleety), mais une sensation comme s' il y avait quelque chose qui court;
sensibilité dans l' urètre; la douleur du testicule cependant n' est pas
revenue, mais des irradiations froides arctiques sont perçues dans les organes
génitaux, et ces sensations de froid reviennent à des intervalles peu fréquents,
avec bouffées ou chaleur dans la face, une sensation occasionnelle de froid
rampant en bas de ma joue droite à partir de la tempe. La douleur intense
descend le long du dos très lentement; si raide, sensation de plénitude dans la
fesse comme si je ne pouvais pas bouger, mais quand je bouge, je suis surpris de
la facilité avec laquelle je peux le faire; il y a une sensation d'
étourdissement, et une sensation comme si j' étais penché sur mon côté droit,
mais ce n' est pas réellement ainsi. Je suis très élastique (stretchy) et
écartelé (gapy).
&Cela me rappelle un cas de hysteric clavicus . Cet étirement soulage les
douleurs dans les muscles lombaires et les membres, mais les douleurs reviennent
dans les mollets, en premier après ces accès d' extension. Des douleurs dans les
doigts de la main droite, d' abord chaud puis froid, même quand j' ai une
sensation confortable dans les autres parties de mon corps. Urine, poids
spécifique 1010; petit ou aucun changement; couleur jaune verdâtre, quelquefois
boueuse, très rarement épaisse, comme du lait, après un temps court de repos.
&10 h PM. Ces quatre dernières heures, j' ai eu une douleur aiguë très sévère
dans mon rein droit; il était très dur à supporter et de résister à l' envie de
prendre quelque chose pour me soulager. Une piqûre très pointue à travers le
mamelon droit à la face interne du bras droit, puis du bras gauche dans le
coeur, ce qui m' alarme beaucoup. Ces douleurs de piqûre sont toutes de gauche à
droite. Pas de changement pour aucun des autres symptômes enregistrés.
&9 janvier, huit heures AM. Pouls à 68; ni aussi plein ou saccadé, mais il est
quelconque. Température sous la pointe de la langue, 96˚ (35°5 C); plus au fond,
97°. Ce matin je m' éveillais à trois heures AM et me levais pour uriner, mais
je ne pouvais pas tenir debout sans me tenir à quelque chose. Oh, une telle
faiblesse, sensation d' étourdissement ! je ne me suis jamais évanoui sauf une
fois, par perte de sang, et ces sensations sont similaires. Plein de vigueur
pour me tenir debout, mais incapable de me tenir moi-même en équilibre, et quand
je faisais un effort pour avancer, je titubais comme un homme qui essaie de
marcher avec une paralysie ou une ataxie locomotrice. Cette idée était la plus
prééminente dans mon esprit, mais j' ai un patient qui se remet d' une paralysie
et qui doit balancer son corps quand il marche, pour faire avancer ses pieds, et
il est très faible et chancelant sur ses genoux, et ces sensations me rappellent
très fortement ses efforts. Sa faiblesse est dans ses genoux, mais la mienne
venait de la base du crâne - cerveau - où les douleurs ont été si persistantes
près de l' atlas, s' étendant en bas.
&Quand je me levais, à sept heures AM, c' était un très dur effort pour moi de
me tenir assez en équilibre pour achever de m' habiller moi-même, et un très dur
effort de transporter ma tête. Si je penchais vers l' avant, alors cela
demandait un grand effort de me retenir de tomber sur la face ou en arrière.
Cette perte de la capacité de se tenir en équilibre était accompagnée par une
sensation de nausée, comme si j' allais vomir. Je persistais dans mes efforts
pour travailler, dans l' espoir de disperser ces sensations très alarmantes, et,
avec effort, j' accomplis ma matinée de travail. Tandis que je me rasais, une
secousse sévère de mon bras droit me fit me balafrer la face; très étrange, mais
je n' aurais pas dû essayer de le faire. J' ai maintenant un engourdissement
dans la main et le bras droit, et pas mal de tremblement. Sensation arctique
dans les pieds et en des endroits variés de mon corps. Cette sensation de perte
de capacité de me tenir en équilibre ne me quitte pas entièrement; une sensation
de plénitude et de pression dans toutes les parties de la tête. Et quand je
marche je remarque, je soulève les pieds plus haut que d' habitude ou qu' il est
nécessaire, et je pose mon talon durement, comme si je n' étais pas sûr de le
tenir sur le sol. Je remarque des tressaillements, comme si mes pieds allaient
se soulever, me faisant marcher comme si j' avais une démarche de gallinacés,
telle qu' elle est décrite. La douleur dans le rein n' est pas si sévère
maintenant, mais je sens qu' il va mal dans la nuit, la douleur s' étendant à
travers les muscles lombaires; et j' ai un endolorissement dans les gros muscles
des cuisses quand je suis assis, et sensibilité prurigineuse à travers toute la
surface de mon corps.
&Midi. J' ai reçu mes patients. Je me suis senti très faible, raide et endolori;
à peine capable de monter deux volées d' escaliers. Je suis très étourdi, mais
plutôt mieux que lorsque je me suis levé en premier. La tête est très endolorie
et contuse. La vue n' est pas si bonne. Je me suis beaucoup inquiété sur moi-
même, et suis sûr que si ce genre ou séries de douleurs m' atteint le coeur cela
va m' achever. Je suis reconnaissant de pouvoir encore noter mes sensations
jusqu'ici, et cependant je suis très certain que le poison de ce monstre n' a
pas entièrement fini sa course en moi; étant donné que dans la première
expérimentation, il a persisté au moins trois semaines. Je ne crois pas
maintenant que j' étais arrivé au bout des premières séries de symptômes avant
de commencer la deuxième, ou ce que j' appelle maintenant cette troisième
expérimentation.
&10 h PM. Je me sens très faible et déprimé; très découragé; complètement
déprimé. J' ai dormi cet après-midi et m' éveillais avec le premier frisson, et
des vagues de froid me submergeaient, vague après vague, de mes pieds froids
arctiques vers le haut. Le dos me fait très mal. La douleur du rein est mieux,
mais ma vessie est très irritable, au point d' être incapable de retenir un peu
d' urine longtemps, et j' ai eu des besoins urgents pour l' évacuer, mais
maintenant seulement de petites quantités, quoique ça doive représenter quatre
pintes; réaction acide; poids spécifique 1008. Ma tête n' a pas été autant
étourdie, mais j' ai ressenti comme si elle était pleine du cerveau jusqu'en
haut, s' étendant aux deux oreilles; et pression chaude sur le sommet; et du
dessus du sourcil gauche vers l' intérieur des battements ou frémissements
(fluttering).
&10 janvier 1893, sept heures AM, Dieu merci, je commence ce jour avec plus de
confort et plus de contrôle de moi-même; mes membres sont plus faciles à
manoeuvrer; un léger étourdissement, titubation, et une sensation de raideur
contuse et d' endolorissement dans le dos et les membres inférieurs. Mes
vertèbres cervicales sont moins endolories et j' ai une petite douleur; et au
total je me sens bien mieux. Mon pouls est à 80 cet AM; plein et autour; pas
ressaut perceptible. Température 98° sous la racine de la langue. Le mercure est
très lent à monter; je dois garder le thermomètre longtemps. J' ai une sensation
de bouffée de chaleur dans la face et la tête; pas de tremblement, je titube
moins, et je peux mobiliser mes membres bien agréablement. Je sens que je ne
dois pas me scruter au-delà car je suis très faible. Un très petit effort me
ferait sentir très malade. Je me sens comme un homme qui vient juste d' échapper
à un risque mortel; je suis très faible et prostré, avec chaque nerf prêt à
sauter. Oh ! Tellement faible ! Une sensation de m' affaisser (sinking). Un
assoiffement desséché dans la gorge et la bouche. Ma langue est propre; Les
intestins réguliers; une bonne quantité de flatulences très fétides; urine pale
jaune, verdâtre
&poids spécifique 1008, d' odeur très fétide; un petit peu comme les gaz
intestinaux; plutôt comme des fruits doux ou végétaux pourris.
&6 h PM. La tête fait mal partout; sensation de plénitude et pression avec
étourdissement; très faible, et pas de courage pour affronter l' orage;
sensation arctique dans les testicules et le pénis, au bout comme un morceau de
glace; si froid pour la main; passe une grande quantité d' eau;
&j' ai moins bu, pale, poids spécifique 1000. Lèvres sèches et collantes, et
narines sèches et pellicules prurigineuses; mes oreilles sèches et desquamantes;
piqûres pointues au coeur pendant cet après-midi et soir; ma tête était très
mal. Il était très difficile de dire dans quelle partie les douleurs étaient le
pire; l' arrière du cou, raide et douloureux; et cependant je peux bouger la
tête librement dans tous sens, sans augmenter la douleur, et ainsi il en était
des autres parties du corps. Je peux lire et penser, alors que ma tête est au
pire, et je peux bouger quand j' y suis obligé; alors que la douleur est la plus
sévère, et que la raideur et le chancellement (tottering) semblent des plus
intenses, irréguliers ou voire même s' arrêtant, même le tremblement peut être
contrôlé par moments quand ma volonté est mise en jeu.
&11 janvier. Pouls normal, 72. Température 96° 2-5; au fond sous la racine de la
langue, c' est pareil. Ma tête va très mal et très étourdie; démarche
chancelante. Ceci semble causé par la sensation douloureuse à la base du
cerveau; très faible et pas enclin à l' effort; beaucoup plus sensible au froid
de l' hiver; je me sens frissonnant d' appréhension (cowardly shrinking) par l'
exposition au climat plus que d' ordinaire; et cependant je ne peux laisser
cette sensation d' appréhension interférer avec mes taches professionnelles, et
je suis heureux de cette forme de diversion, et trouve beaucoup de plaisir en
les accomplissant.
&9:30 PM. En revenant sur ma journée, ça aura été une journée de grande
faiblesse, libre de douleur, plus que tout autre jour depuis que j' ai débuté
cette médication. Secousses (twitches) douloureuses dans l' articulation du
coude droit et douleur dans le sein droit; piqûres dans le coeur de gauche à
droite; Froid très grand dans les pieds, et des vagues froides descendent le dos
pratiquement tout le jour. Passé une grande quantité d' urine, qui, en reposant
un certain temps, devient très épaisse, d' un jaune sale, ne sent pas aussi
mauvais. Pas autant de froid dans les organes génitaux; pas d' enflure de mes
testicules; beaucoup de raideur vers les fesses et les jambes, mais pas une
telle sensation dans le mouvement. Beaucoup de tremblement dans les mains. Un
rampement froid et frissonnant descend ma joue droite. Une bonne quantité d'
acide sur l' estomac, mouvement intestinal quotidien; très flatulente,
évacuation bruyante; appétit bon; L' esprit clair.
&Je préparais un document pour une publication, écrivant deux heures de suite,
le tremblement des mains n' interfère pas et se voit seulement dans les longs
coups de crayons ou en tenant mon livre en lisant. Maintenant la tête commence à
m' affliger dans les zones Heloderma horridus (in the Heloderma horridus places)
et me pousse à me reposer.
&12 janvier 1893. Libre cette matinée des douleurs de tête et lombaires.
Sensations de froid, arctique en des endroits variés du corps. Une piqûre très
pointue va à travers l' anus, vers le testicule gauche, en bas vers le pénis.
Urine très boueuse et selle de couleur noire, molle, en bouillie, plus libre.
Cependant aujourd'hui est le jour le plus libre de douleur de tous les jours
auparavant. Pouls normal.
&13 janvier 1893. Très chancelant tandis que je m' habille; douleur dans les
membres, cuisses, et bras. Sensation que les muscles des biceps sont très froids
tout le temps.
&7 h 30. Température 97°. Pouls, 60. Très froid. Je me contracte beaucoup à l'
idée de faire face dehors au froid des tempêtes hivernales, ce qui est très
inhabituel chez moi, avant c' était l' époque la plus heureuse de l' année.
Langue propre, appétit très bon, mouvement quotidien des intestins; une couleur
verte noirâtre. Douleurs arrivent à intervalles peu fréquents au coeur, et une
douleur dans mon sein droit sous le mamelon, semblable en caractère à ceux que
je ressens dans la région gauche du coeur. Direction de gauche à droite. Douleur
piquante dans l' articulation droite du coude. La douleur du dos ne me dérange
pas beaucoup; je la sens et les douleurs de la tête sont aussi très légères. Mes
plus grandes souffrances ce sont les irradiations de froid, arctique dans mon
corps et les sensations de glace dans les extrémités.
&1 h 30 PM. J' ai fait mes tournées, mais j' en étais à peine capable, très
chancelant, tremblant, les bruits soudains me font beaucoup sursauter; très
irritable, facilement provoqué. Mes patients vont bien, pas de soucis avec eux.
Presque impossible de me réchauffer. Mal de tête, étourdissement et très grande
envie de dormir; je ne peux tenir les yeux ouverts. Je dois laisser tomber et
prendre un peu de repos. Après dîner, pouls, 68. Température, 98° 3-5. La
première sensation de me réchauffer aujourd'hui; soupe chaude, et ma nourriture
était chaude. Oh, cette douleur battante dans la tête ! Va t-elle cesser
enfin?Mes mains tremblent beaucoup, et les secousses dans et en bas de mon
membre supérieur gauche. J' en suis fatigué. J' espère pouvoir l' arrêter et
cependant je ne désire pas perdre les notes ou le but pour lesquels j' essaie de
supporter tout cela. Le froid est très persistant tout le jour, avec seulement
un court accès de chaleur par de la nourriture chaude. Frisson et éternuements
qui soulagent la tête pour un temps court. Je suis allé me coucher à 9 h 30 très
malade avec un retour de tous les symptômes enregistrés antérieurement.
&14 janvier 1893. Je ne pouvais pas sortir du lit à mon heure habituelle; très
sévère douleur dans la tête et l' arrière du cou, descendant le dos et la jambe
droite; secousses (twitches), avec titillations froides, piquantes, comme par
une aiguille de glace. Ma main droite est comme en gelée. Pouls 64; plein, rond,
mais semble avoir un mouvement pendulaire ou secousse. Température 96° 3-5. J'
ai l' esprit clair, mais très faible dans mon corps, et je ne peux me réchauffer
sur le registre chaud du fourneau ou avec des liquides chauds. Ce froid constant
arctique est très dur à supporter et me fait ce matin ressentir comme si j'
avais un pain de glace sur le dos. Mes mains sont bleues avec froid et mes pieds
semblent des blocs de glace. Mal de tête et étourdissement; je ne pouvais m'
empêcher de trembler pendant que des patients sont dans mon cabinet de
consultation, et j' avais pas mal de difficultés à stabiliser et contrôler ma
voix; quand j' étais excité, je ne pouvais pas maîtriser les mots justes que je
recherchais et j' en perdais certains en parlant, par un manque de flexibilité
ou un soubresaut (catch) dans ma langue. Douleurs en des endroits variés du
corps; mêmes localisations et caractères. J' ai vraiment une foule de travaux
aujourd'hui et je suis très mal loti pour l' assurer. Mains et pieds bleus et
douloureux avec froid, même quand j' étais assis sur le registre chaud du
fourneau qui brûlait mes bottes de cuir et cependant pas de sensation de chaleur
des mains ou des pieds. Pas mal de battements et douleur aiguë dans la partie
supérieure de mes reins, le droit est le plus endolori. Douleurs pointues dans
les intestins, près du cæcum; quelques tremblements
&endormi cela m' éveillait dans le bras droit et la jambe gauche, avec une
douleur pointue près de l' articulation de la cheville.
&15 janvier. Je me sens bien cet AM. Pouls, 72. Température, 98°. Une bonne
journée. Quelques douleurs dans les organes génitaux. Urine boueuse. Piqûres au
coeur, de gauche à droite, et du poumon droit au bras droit. Battements du coeur
ressentis par tout mon corps. Mon corps bat et je peux le sentir et l' entendre,
comme si c' était un moteur en marche. Les sensations arctiques sont là, mais
pas aussi dures à supporter. Comparé aux autres jours je me suis trouvé bien.
&16 janvier. Très faible et titubant. Battements à travers la tête et le corps.
Estomac très acide. Piqûres dans le coeur et à travers le poumon gauche, et les
os des petit doigts gauche et droit, et le tiers moyen de chaque cuisse. Mon
pouls est maintenant à 60, plein mais oscillant ou pendulaire. Température, sous
la langue, 97° 2-5. Un très bon jour. Confortable. Toutes les sensations
précédemment décrites mais toutes très légères.
&17 janvier. Sensation d' être à peu près dans mon bon état usuel; seulement un
très petit tremblement; en disant quelques mots à la hâte, un léger bégaiement.
&18 janvier. Tête étourdie, douleur dans le cou et à travers les reins, et en
bas à l' extérieur de la cuisse gauche. Froid par moments, et je n' ai pas assez
de courage pour affronter la tempête hivernale; je frissonne de partout si
souvent. Pas mal de douleur dans le coeur. Ce matin huit heures mon pouls est le
meilleur que j' aie perçu depuis un mois, 76, plein et régulier, pas d'
oscillation. Température, 98° (36°6 C). Les intestins réguliers. Urine claire et
couleur normale. Poids spécifique, 10.05. Un jour très bien. Douleurs dans le
cou et léger étourdissement c' est tout ce que j' ai ressenti depuis le lever ce
matin. Une urgence pour une fausse-couche me mit dans un tel accès de
tremblement qu' il fallut un peu de temps avant que je puisse le maîtriser pour
être capable d' accomplir ma tâche et me laissa dans un tel état de faiblesse
qu' il était difficile de rester assez tranquille pour préparer la médication
nécessaire à la patiente.
&19 janvier, 1893. Éveillé dans la nuit avec une brûlure gastrique très sévère.
Gastrite aiguë; je passais de grandes quantités d' urine trois fois dans la
nuit.
&7 h AM. Pouls 64. Température 96° 4-5. Un peu de froid dans les intestins, mais
pas de douleur. L' esprit clair.
&20 janvier. Éveillé ce matin dans un accès de frisson. Tremblement,
étourdissement et mal de tête, mais pas très sévère. Froid arctique. Pouls 68.
Température 97° 1-5. Les pieds froids à huit heures AM. Sévère douleur dans le
testicule gauche s' étendant en travers vers le dos, vers l' anus. Je saigne
beaucoup d' anciennes hémorroïdes. Une douleur aiguë à la pointe du pénis et pas
de désir sexuel. Une sensation comme si les testicules étaient enflés, et
douloureux, comme en cas d' orchite; c' est seulement une douleur transitoire,
et qui va et vient par périodes peu fréquentes ou rémittentes dans leur
caractère. Je remarque que mon urine est en train de virer au verdâtre-jaune de
nouveau, et mon bras droit est frissonnant par ces irradiations arctiques. Mes
pieds sont froids, et le froid rampe plus haut dans mes jambes. Pas mal de
sensation arctique dans et autour du coeur. Mon souffle est froid. Mal de tête,
mais esprit clair. Des frissons froids courent en des endroits variés de mon
corps. Mes mains tremblent beaucoup par moments, si bien que je ne peux pas
écrire. Douleurs dans les testicules et froid comme s' ils étaient gelés. Passe
une grande quantité d' urine.
&4 h PM. Brûlure dans la face, tandis que d' autres parties ont ce froid
arctique par points. Pouls 70. Je pensais que peut-être j' allais avoir un peu
de fièvre. Température 98° 2-5. Ceci deux heures et demie après le lunch. Urine,
Poids spécifique, 1010; claire, mais verdâtre-jaune. Mal de tête et douleur du
cou; frissonnant et ne tremblant plus aujourd'hui que les quelques derniers
jours. Un bon peu de douleurs aiguillonnantes dans le coeur, avec froid et
piqûres dans mon poumon droit. Pas de toux; sécheresse de la gorge, avec
picotement dans le gosier; langue propre; les intestins réguliers, mous, mais
requerrant de la force pour expulser, et suivi par un peu de saignement. Froid
des organes génitaux. Un peu de prurit très sévère de la peau partout le corps,
comme si des insectes rampaient sur moi. La sensation était si réaliste que je
me suis griffé pour chasser l' intrus, mais n' ai rien trouvé pas même l'
endroit mordu.
&21janvier. 8 AM. Je ne me suis pas levé plus tôt, invoquant la pression dans le
crâne, comme s' il était trop plein; hydropisie ou un peu d' enflure du cerveau;
étourdissement, et un engourdissement au bas de la jambe gauche, et une secousse
vers le haut dans les deux. Tremblements et froid autour du coeur, et dans les
poumons et vers le bas des bras. Mes pieds étaient très chauds dans la nuit
jusqu'à cinq heures AM, alors ils devinrent froids, engourdis et avec des
secousses, plus haut. Mon pouls est très lent ce matin, seulement 56 battements.
Température est lentement montée (forced up) à 98°. J' ai une sensation comme si
la joue gauche était enflée, mais il n' en est rien. Beaucoup de tremblements
dans les mains.
&2:30 PM. Je n' ai pas eu chaud encore aujourd'hui; très intense sensation
arctique dans le corps et le coeur et les poumons. Légère toux. Engourdissement
dans le bras droit. Beaucoup de tremblements, et une sensation de tremblement
interne dans toutes les parties du corps. Organes génitaux froids, gelés, et
cette frilosité s' étend vers le haut du dos. Mes pieds si froid que j' ai brûlé
mes bottes, et cependant je ne peux les réchauffer. Le froid s' étend à mes
genoux. Raideur et douleur dans la cuisse gauche. Une bande de froid arctique
autour de ma tête, avec plénitude dans le crâne. Pouls 60. Température 97° 4-5.
Bon appétit. Mentalement clair, quoique très faible; très fatigué et découragé
que ces sensations qui durent si longtemps. Elles semblent toutes recommencer de
nouveau; pire maintenant que ce qu' elles étaient il y a une semaine. Je sens
plutôt l' envie de capituler et aller me coucher malade, mais je ne peux pas me
le permettre, si bien que je me ressaisis et résiste à cette tentation d'
essayer de trouver un antidote pour cette série de sensations récurrentes.
&9 h PM. Le froid est encore la sensation la plus proéminente et persistante.
Battements de partout. Froid autour du coeur, engourdissement à travers les
membres et étourdissement. Douleur dans l' omoplate gauche et testicule droit,
élançant ou se portant à l' aine droite; pieds et jambes froids jusqu'aux
genoux. Mon pouls bat à 64. Une sensation de chaleur dans la face. Flatulence.
Urine boueuse. Une sensation de parfaite raideur, d' engourdissement dans le
bras gauche, si bien que je devais le tordre (to twist it) un long moment avant
de pouvoir l' utiliser. Une sensation paralytique. J' ai une sensation de
plénitude dans le thorax, si bien que ça me demande un effort pour respirer ou
gonfler les poumons; ils semblent raides et durs à gonfler.
&22 janvier 1893. Je ne me sens pas aussi bien ce matin, une sensation d'
oppression sur le sommet de la tête. Plus à l' os temporal droit. Sommeil brisé;
j' ai rêvé que je soignais des cas de diphtérie maligne et, c' est étrange à
dire, ces cas dans mes rêves ont été le sujet de mes rêves à trois reprises
séparées pendant ces expérimentations. Pyrogenium 6 était le remède sur lequel
j' aboutissais à l' exclusion de tout autre, et guérissais mes cas; c' était ça
mon rêve. Mon esprit semblait très tendu entre celui-là ou Tarentula, mais je
réussissais en une semaine à les guérir. Le souci quotidien est noté dans mon
rêve. Et quel rêve ! Éveillé, je m' endors pour rêver de tout ça à nouveau; je
ne me tracassais pas beaucoup de cela, seulement il me semblait dur que des
médecins de Brooklyn allaient encore venir dans mon district et ne diraient
jamais un mot sur le seul (médecin) qui essaie par un travail de pionnier d'
établir la confiance dans l' Homoeopathie. C' était pour moi un tracas dans mes
rêves. Autant que je sache, il n' y a pas de cas dans notre ville. Très faible
et très oppressé pour respirer; le moindre effort l' emporte et je dois faire un
dur travail pour obtenir que mes poumons jouent de nouveau. J' ai un peu la
sensation de froid autour du coeur et dans le poumon droit; une légère toux
hachée et grande douleur dans les os de la jambe gauche. Froid très sévère dans
les extrémités, et à l' arrière du cou. Mon pouls à 60, cet AM, plein et rond,
mais quelques-uns des battements sont comme s' ils étaient trop petits pour
arriver sous mes doigts aussi forts que les autres. Température reste en dessous
de la normale, 97° 4-5. Mon esprit continue d' être clair et l' appétit bon, Les
intestins réguliers, mais selles très foncées, molles, et difficiles à expulser;
les hémorroïdes sont gonflées, prurigineuses et saignent. Urine claire, jaune,
verdâtre à nouveau. Poids spécifique, 1005. acide; une bonne quantité de brûlure
acide dans l' estomac. Sensations de gastrite. Flatulence et grondements. Pas de
remède maintenant depuis plusieurs jours, et je souffre encore.
&9 h PM. J' abandonne cette journée. Je suis très faible, et oh si fatigué, et
besoin de repos et de chaleur. Mon coeur m' a fait beaucoup souffrir
aujourd'hui, et le froid prédomine à travers mon corps. Pouls 68. Température
97° 3-5. Sécheresse dans les narines et les oreilles; cérumen dur. Froid dans
les organes génitaux; douleur dans les bras et l' arrière de la tête; pas autant
de tremblement. La respiration est plus facile; je peux déplier mes poumons avec
moins de difficulté.
&23 janvier. Bien dormi jusqu'à cinq heures AM; puis éveillé avec des douleurs
dans la tête et brûlures dans les pieds, avec des tremblements et sensation de
raideur dans les poumons et le coeur, comme s' ils étaient attachés ou
incapables de bouger. Comme j' étais couché éveillé, je pouvais entendre mon
coeur tapant fort (pounding away), mais, oh ! Si lent. Je me sentais très faible
et voulais rester au lit, mais après dure réflexion je me levais.
&7 h AM. Très faible; je titubais en m' habillant. Douleurs à la base du
cerveau. Pouls 64 et irrégulier dans ses battements, certains échouant
complètement à se manifester sauf par leur absence de réponse. Température, sous
la langue après dix minutes, 97° 2-5. Très froid dans le dos et par-dessus les
épaules; mains et pieds bleus avec froid. Prurit partout le corps, et comme si
j' étais piqué par des puces ou comme si des punaises me rampaient dessus. Peau
des mains très rugueuse et avec des crevasses. Sensation dans les oreilles comme
si le cérumen en jaillissait. Pellicules sèches prurigineuses dans les narines;
pire à gauche.
&9 h PM. Une journée confortable. Pas beaucoup de mes vieilles sensations, et
plus gai.
&24 janvier. Dormi profondément jusqu'à trois heures AM. La douleur dans la
vessie distendue m' a éveillé. Douleur sous le pubis et le long du pénis. J' ai
vidé une grande quantité d' eau; le flot est très lent, comme si le passage
était comprimé par le spasme dur et la douleur. Pieds brûlant et tête chaude et
pleine, comme s' il n' y avait pas assez de place dans le crâne. Je devais les
rafraîchir en les sortant du lit, avant de pouvoir m' endormir de nouveau.
&6 h 30 AM. Beaucoup d' étirements, comme si j' avais des spasmes claviculaires
? (clavicus spasms). Les muscles lombaires sont très raides, meurtris et
douloureux, et le cou à la base du cerveau légèrement pareil; autrement je me
sens comparativement confortable. Pouls à 60 à 8 h 30; plein, rond, avec quelque
irrégularité. Température 97° 4-5, ce qui est un progrès. Pas de rêves. Quelle
bénédiction de se sentir libéré d' une telle froideur interne constante ! Très
peu à noter aujourd'hui.
&9 h PM. Juste de quoi me rappeler mes vieux troubles. Après être allé au lit un
tremblement très sévère survint dans mon rein droit.
&25 janvier 1893. Si pressé ce matin, que je ne pus prendre le pouls ou la
température, mais je me souviens que quand je me suis habillé je me suis senti
très lourd; dur de bouger et tête très étourdie; pas vraiment chancelant; j' ai
eu de mauvais rêves à propos de gens décédés et de cimetières; j' en souffrais
tellement car il fallait mettre trente cadavres dans une seule tombe. Pouls 68;
très plein, et je peux sentir le battement de mon coeur dans toutes les parties
de mon corps; le coeur bondit comme s' il n' avait pas assez de place dans la
poitrine et il secoue mon corps ou vibre de partout. Face chaude; en bouffée.
Température 98° 2-5. Tremblement dans les mains. Sensation de plénitude chaude,
dans la tête; les pieds brûlent comme s' ils récupéraient après avoir été gelés;
cette brûlure dans les pieds ne me laissera pas dormir. J' ai eu pas mal de
douleur dans les intestins; Douleur aiguë, comme des piqûres d' aiguilles, dans
le muscle aryténoïdien; difficile pour avaler; le vieux mal de tête et la
douleur du cou; je peux mieux écrire aujourd'hui; pas autant de tremblements, et
j' ai plus de contrôle de moi-même.
&Janvier 26. Très faible; raideur des hanches et lombes; étourdissement si je
bouge rapidement; bon sommeil; pas de rêve. Pouls 60, très irrégulier;
température 96° 4-5; froid aux pieds et aux mains, douleur et raideur à l'
arrière du cou; douleur aiguë s' étendant vers l' intérieur au cerveau; douleur
sur la tempe gauche, élançant vers l' intérieur, très pointue; paupières
engluées, passe plus d' urine d' une couleur paille pale; pas de teinte verte,
les mains ne tremblent pas autant, je peux écrire mieux et plus longtemps, sans
l' effort pour les maintenir fermes.
&1 h AM. Je me sens très mal; tête lourde et douloureuse, de l' arrière vers l'
avant du cou, et très faible; envie d' aller au lit, mais je n' ose pas, je ne
dois pas capituler; je veux écrire, mais ne peux pas. Pouls, 64. Sensation d'
être très oppressé avec froid au coeur. Difficulté pour respirer, comme si c'
était trop dur à faire. Température 98° 1-5. Froid sévère à travers les
omoplates, mains tremblent beaucoup, si bien qu' il est très dur de les
contrôler pour écrire mes notes.
&10 h PM. Ça m' a demandé un effort colossal pour tenir cette journée. Mon pouls
56, lent et irrégulière; Température 98°. Mal de tête, cependant l' esprit
clair; mal au dos. Faiblesse dans tout le corps; les membres sont si faibles en
marchant qu' il était difficile de continuer, et je sentais comme si j' allais
m' allonger ou me laisser tomber n' importe où. Qu' est ce que c' est comme
symptômes de défaillance du coeur, je ne le sais pas maintenant, mais j' ai peur
d' en être arrivé très près et néanmoins j' ai résisté à cette sensation et me
suis tenu éveillé et sur mes pieds (and kept awake and about). Je me suis senti
très mal tout le jour, et encore maintenant en allant me coucher à 11 h PM
&27 janvier, 8 h AM. Sensation d' être très bas, oppressé; tête douloureuse
(head bad); éternuements. Douleurs osseuses comme s' il me venait une grippe,
mais ce n' est pas le cas. Pieds très chaud dans la nuit; je devais les sortir
de dessous les couvertures pour pouvoir dormir. Très lourd ce matin. Température
98°. Corps douloureux et faiblesse tout le jour; obligé de m' allonger et
dormir. Tête pleine. Gorge endolorie, enflammée. Les intestins relâchés, urine
très colorée, claire, sans odeur. Pouls à 60, à dix heures PM, irrégulier.
Température 98° 1-5. Pas de sensation de frilosité; mais des irradiations
brûlantes de chaleur thermique passent à travers tout mon système. Incapable de
maintenir mon esprit sur quelque objet; agitation impatiente.
&28 janvier 1893. Très violent mal de tête sur l' os temporal droit, presque
comme si j' avais une tumeur qui se forme et presse dans le crâne, affectant
tout le côté droit de la tête, et produisant un engourdissement vers le bas dans
le côté gauche de mon corps. Grande frilosité et yeux qui pleurent. Température
à trois heures PM, 97° 2-5. Mal de gorge et sensation chaude dans la tête et à
travers le corps. La sensation d' endolorissement s' étend sur l' os temporal et
le côté droit de la tête et en bas la joue droite et affecte les dents, ou la
place où j' en avais; mais il semblait que les dents dans le palais étaient
toutes endolories et enflammées, gencives enflées, et comme si les molaires
étaient allongées et pressées hors de mes gencives car elles donnent une grande
douleur quand je mastique la nourriture.
&29 janvier. 9 AM. Juste après le petit-déjeuner, pouls: 68, Température: 99˚;
j' ai dormi très lourd, mais rêvais que j' étais en train de traiter beaucoup de
cas de diphtérie noire. Éveillé, je redormais, rêvais de nouveau le même rêve,
et de nouveau le même rêve, à trois moments séparés. Oh ! c' est très singulier
! Pendant ces expérimentations, je l' ai fait à trois moments séparés... Trois
rêves en une nuit - le même rêve, la même maladie, les mêmes familles dans mon
rêve. Cette singularité me fit rester allongé éveillé à me demander ce que cela
signifie. Je n' ai pas de patient souffrant de cette maladie, et je n' ai
connaissance d' aucun cas dans la ville, et rien de ce que j' en connais qui
puisse ramener cette maladie à mon esprit. Je m' éveillais avec la sensation d'
être très raide et endolori.
&(7 février 1893. J' ai été appelé pour voir un cas de diphtérie noire, comme
celle que j' ai vue dans ces rêves, mais la personne est morte, elle avait été
traitée par un médecin de la vieille école pour rhumatisme à New York. Jusque-là
je n' avais pas eu de cas dans cette ville qui survive de façon prolongée
jusqu'à ce que je donne le remède de mon rêve
&mais qui, je le vis, contenais une image claire de ces cas.)
&Il me vint tout en bas des muscles et vertèbres dorsaux, s' étendant vers le
haut, une sensation comme si des insectes rampaient sur la peau. Piqûres de
puces ici et là.
&J' observais un de ces points où j' avais senti comme si une punaise me
mordait, avec une loupe, et il apparaissait être provoqué par un effort de l' un
des pores de ma peau pour sucer un minuscule morceau de poussière ou de laine.
Ceci m' a conduit à me demander: Y a-il une partie des pores de notre corps qui
seraient absorbant comme les conduits echallers (?) ou excréteurs ? Il faudrait
l' étudier encore plus...
&11 PM. Cette journée il m' a été très dur de persévérer. Pouls 60. Sensation de
froid arctique dans les membres, poumons et coeur. Une toux brève, hachée qui me
fait mal à l' omoplate gauche, et j' ai une sensation de raideur et d' impotence
qui descend sur mon bras gauche; très fatigué et étourdi.
&30 janvier. De nouveau douleurs de la tête, le même vieux tableau. Sensation de
gonflement dans la face et douleur dans les nerfs des molaires. Sensation de
chaleur. Pouls, 68. Température, 99°(37°2 C). Très faible, mais mon esprit est
clair. Beaucoup de tremblement et oppression autour du coeur et de la poitrine
produisant une sensation de suffocation qui me fait peur, et je dois maintenant
chercher des moyens pour arrêter cette difficulté et me donner un peu de
soulagement. Je sais que ça fait couard de capituler, mais ma famille me pousse
à faire quelque chose pour me rendre capable de travailler. Je ne peux rien
faire d' autre; cette oppression du coeur me fait penser à une défaillance
cardiaque. Pouls 56, et température 96°(35°5C°. Très faible. J' espère que ça va
disparaître et que ce tremblement va s' améliorer. Ça a été provoqués par ce
remède, l' un des plus puissants. J' ai capitulé et suis allé au lit très
malade. J' ai obtenu ça de ma famille, mais j' avais peur que mon coeur s'
arrête de battre et j' eus une nuit très agitée. Je pris de l' acide acétique,
sous forme de vinaigre que j' avais dans des pickles, qui je le pensais avait
changé ou soulagé la première catégorie ou essai d' expérimentations et m' avait
fait arrêter et reprendre de nouveau. Je pense que cela m' a aidé.
&Le jour suivant très prostré mais je n' ai pris aucune note de mon pouls ou
température, parce que j' avais commencé d' essayer de trouver un antidote, et
ces vinaigres et jus de citrons ont beaucoup soulagé. J' ai peur quelquefois que
le tremblement dans les mains puisse ne jamais me quitter complètement
maintenant.
&12 Février 1893. De recopier mes notes m' a remis en mémoire de façon si
vivante que je peux presque sentir les vieilles irradiations arctiques à travers
mon corps, et l' étourdissement et la démarche chancelante des jours d'
Heloderma hor.. J' espère que vous pourrez avoir beaucoup d' autres
(expérimentateurs) plus courageux que je ne l' ai été, dont les expérimentations
rivaliseront ou apporteront un développement au-delà de ce pauvre effort
personnel.
&-----------
&Cas cliniques
&Le cas de paralysie que j' ai évoqué, dont la démarche chancelante qui m' était
revenue à l' esprit par mes sensations, prend maintenant Heloderma hor. c. c.,
deux fois par jour, pendant les deux dernières semaines, et s' améliore
régulièrement. Ce cas a été sous traitement pendant treize ans, la dernière
année sous mes soins. Il est mieux avec certitude.
&H. S., un jeune homme, souffrant de chorée
&danse de St. Guy, qui avait souffert de mains bleues et froides jusqu'à ce que
je le guérisse de sa paralysie qui avait suivi une diphtérie maligne. Il a pris
Heloderma hor. c. c., toutes les nuits pendant deux semaines, et dit qu' il est
mieux, il n' a jamais été aussi bien dans sa vie.
&M. G. S., 53 ans. Paralysie agitante; du côté gauche. Froid aux mains et aux
pieds; transpiration moite, froide. Il a pris Heloderma hor. c. c., quatre fois
par jour pendant une semaine et est maintenant capable d' être de nouveau sur
pied. Le tremblement n' est pas parti complètement, mais il est tellement mieux
et maintenant il vient seulement quand il est plus agité ou très fatigué.
Maintenant finalement il s' améliore. Il le prend une fois par jour.
&Je ne peux en dire plus à présent.
&---------
&Article par Robert Boocock, M. D., dans Homoeopathic Recorder, décembre 1894,
Vol. IX, No. 12, page 628.
&Dans ma dernière lettre, le passage se référant aux rois et reines qui offrent
ou qui offrent de donner de grandes sommes d' argent pour un peu de temps était
plutôt nébuleux. Ce que j' essayais de dire c' est que ce remède a le pouvoir d'
arrêter le processus de mort par paralysie des poumons ou défaillance du coeur,
et de redonner au souffrant un état de santé, même si ce peut être, une faible
vie. J' essaie d' utiliser cette médication puissante pour voir à travers ce
remède
&comme à travers un microscope une classe de nerfs pas encore complètement
connus, et je me demande à moi-même: Qu' est ce c' est une défaillance du coeur?
Qu' est ce c' est une paralysie des poumons ? Et je suis ici poussé à croire qu'
elles sont provoquées par une paralysie du système des grands nerfs sympathiques
ou de nerfs moteurs variés. Mais, je ne dois pas dire plus à leur propos, car je
sais très peu à leur sujet et je crains que peu de choses soient écrites à leur
sujet. Ne serait-ce pas merveilleux si on trouvait à partir de telles
expérimentations de remèdes comme celui-ci que toutes les maladies, mentales et
physiques, sont provoquées par quelques-uns des nerfs les plus fins, trop fins
pour les plus puissants microscopes pour qu' on les voie en autopsie ! Ces nerfs
ou muscles qui font qu' un globule sanguin se dilate ou se contracte, ou qu' une
cellule du cerveau, ou les cellules des alvéoles des poumons, car je garde cela
que dans une paralysie pulmonaire ils n' interviennent pas tous en même temps
mais ça doit commencer dans quelques-unes des cellules les plus fines et puis se
répandre par perte du pouvoir contractile ou expansif, par une classe de nerfs
sur lesquels la pensée et la volonté n' ont aucun pouvoir. Toute cette sorte de
pensées a été provoquée par les effets de Heloderma horridus, mon
expérimentation et l' expérience du remède.
&Dans le cas suivant, Mrs. Ford, quatre-vingt un ans, a été ma patiente
plusieurs fois pendant les quatre dernières années. Elle souffrait d' un
érysipèle et d' oedème dans les jambes. En septembre j' étais de nouveau appelé
pour la même vieille souffrance les remèdes usuels étaient efficaces. En octobre
elle prit froid, et eut aussi une mauvaise chute; ses symptômes étaient ceux d'
une pneumonie, fièvre, délire et toux, douleur dans le thorax et dur effort pour
respirer, lèvres, langue et joues bleues, extrémités froides et elle avait un
appétit très bas et apparaissait être en train de baisser. Pouls,50;
Température, 90°, et pour tout observateur, elle était en train de mourir
rapidement; pour tout dire, et je le croyais pleinement ainsi, mais je laissais
Heloderma horridus, une poudre dans l' eau, et ordonnais qu' on humidifie sa
langue avec une plume trempée dedans toutes les demi-heures. Je n' ai pas appelé
le jour suivant jusqu'au soir. Je m' attendais à ce qu' on m' annonce sa mort,
mais rien de tel, une note arrivée m' appelait à la voir et, à ma surprise, je
trouvais tout changé. Alors j' ai donné Hel. hor. 200, toutes les quatre heures,
avec des placebos. Tous les mauvais symptômes ont disparu graduellement, la
respiration est devenue naturelle, le coeur gagnait de la vigueur, le pouls
montait à 70, la température à 98° et l' appétit devint meilleur, elle demandait
fréquemment de la nourriture. Cela continua tant qu' elle prenait ce remède.
Elle était si bien que je cessais de la voir, elle n' avait ni crises ni
douleurs, elle mangeait et dormait bien, les intestins dégagés régulièrement et
la veille de nuit était abandonnée. Tous ceux qui virent la guérison étaient
agréablement surpris tout comme moi, et je me suis souvent demandé en moi-même
si quelque chose d' autres a fait cela. Lachesis a une langue couleur ardoise et
a relevé ceux qui semblaient en train de mourir pendant un temps court, mais
allonger la vie de quelqu'un qui est comme mort depuis trente jours est un
triomphe pour Helo. hor. Est ce que d' autres vont essayer et donner des cas ?
je sais qu' un seul cas ne prouve rien du tout, mais donne à penser et à s'
étonner, et d' être tout près de la production des symptômes, quand on
expérimente, m' a bien gratifié de l' essayer.
&---------
&Article arrangé par le Dr. Lilienthal, San Francisco, California, dans the
Homoeopathic Recorder, Octobre, 1894, Vol. IX, No. 10, page 495.
&-
&Mental - Pas d' inclination à l' effort d' aucune manière.
&Difficulté à se rappeler l' orthographe de mots simples.
&Déprimé, se sent très cafardeux (blue).
&Tête - Sensation de chaleur dans la tête; chaleur sur vertex.
&Mal de tête au-dessus du sourcil droit.
&Pression dans la tête et le cuir chevelu; pression dans le crâne comme si trop
plein.
&Endolorissement et raideur dans l' occiput, s' étendant en bas du cou; des
points endoloris en des endroits variés de la tête.
&Douleur intense au-dessus du sourcil gauche, à travers les yeux vers la base du
cerveau et vers le bas du dos.
&Douleur aiguë à la base du cerveau.
&Douleurs pointues, creusantes.
&Sensation d' engourdissement tout au-dessus de la tête.
&Sensation brûlante dans le cerveau.
&Battements sur le sommet de la tête; tête endolorie et contuse.
&Sensation de bande autour de la tête.
&Bande froide autour de la tête.
&Sensation comme si le scalp était tiré serré au-dessus du crâne.
&Enfonce la tête dans l' oreiller.
&Vertige et faiblesse en bougeant rapidement.
&Étourdissement, avec inclination à tomber en arrière.
&Yeux - Prurit des paupières; larmoiement.
&Poids des paupières, il est difficile de les garder ouvertes.
&Oreilles - Pression derrière l' oreille gauche; pression dans l' oreille de l'
intérieur vers l' extérieur.
&Flot copieux de cérumen.
&Oreilles sèches et desquamantes.
&Nez - Narine gauche écorchée; ulcérée.
&Pellicules sèches, prurigineuses dans les narines.
&Crise sévère d' éternuements. Écoulement fluent.
&Face - Sensation de chaleur. Bouffées de chaleur.
&Sensation de froid rampant de la tempe en bas vers la joue droite.
&Sensation comme si piqué avec des pointes de glace.
&Sensation comme si les muscles faciaux étaient tendus serrés sur les os.
&Raideur de la mâchoire.
&Bouche- Sécheresse des lèvres.
&Ecorchures.
&Très assoiffé.
&Langue sensible et sèche.
&Gorge- Sécheresse; sensation d' être desséchée.
&Picotement.
&Endolorissement, sensibilité au toucher.
&Piqûres, sensation de plaie dans l' amygdale droite.
&Estomac - Brûlure acide dans l' estomac.
&Hypochondres- Gargouillement dans la région de la rate.
&Abdomen - Élancement pointu dans les intestins, plus sur le côté gauche.
&Douleurs en travers des os du pubis, s' étendant en bas dans le testicule
gauche.
&Douleurs piquantes dans les intestins.
&Battement dans les intestins.
&Borborygmes dans les intestins.
&Selles - Selles déliées copieuses, en morceaux, précédées par des piqûres dans
l' abdomen.
&Selles déliées, en bouillie, avec gaz considérables.
&Selle molle, sombre, difficile to expulser.
&Hémorroïdes gonflées, prurigineuses et saignantes.
&Organes urinaires - Vessie irritable, fréquent besoin de passer l' urine.
&Sensibilité dans l' urètre, avec sensation d' écoulement.
&N' urine pas aussi libre que d' habitude, boueuse.
&Flot intermittent.
&Urine, Poids spécifique: 1010; jaune verdâtre, fétide
&odeur de fruits ou végétaux pourris.
&Organes sexuels - Erections.
&Pénis et testicule froids, avec écoulement gluant.
&Douleurs et enflure du testicule gauche.
&Femme: néant.
&Organes respiratoires - Légère, toux hachée, avec douleur dans l' omoplate
gauche.
&Plénitude dans le thorax, qui implique un effort pour gonfler les poumons.
&Souffle oppressé pour respirer par le moindre effort.
&Thorax- Piqûre pointue à travers le mamelon droit vers la face interne du bras
droit.
&Sensation de froid dans le poumon droit.
&Coeur - Pression au coeur.
&Picotement autour du coeur.
&Tremblement et froid autour du coeur.
&Oppression autour du coeur.
&Douleurs piquantes, élancement de gauche à droite,
&Piqûres dans le coeur.
&Endolorissement dans le coeur, plus sous le mamelon gauche.
&Pouls, 56-72; plein et saccadé.
&Dos- Cou raide; douleur aiguë dans les os du cou.
&Endolorissement de la partie supérieure du cou.
&Froid entre les omoplates.
&Frisson dans le dos, de la base du cerveau vers le bas.
&Douleurs dans le dos; douleur dans les muscles lombaires qui l' éveillent.
&Douleur aiguë dans le rein droit; douleur piquante dans le rein droit.
&Extrémités supérieures - Engourdissement du bras droit et de la main avec
tremblement.
&Picotement dans les bras et les mains.
&Picotement dans la paume de la main gauche et le long des doigts.
&Tiraillements dans la main gauche, suivi par picotement et fourmillements.
&Douleurs dans les mains, si je tiens quelque chose pendant un moment.
&Tremblement des mains.
&Mains bleues, crevassées et rugueuses.
&Extrémités inférieures - Sensation d' engourdissement autour et en bas de la
cuisse gauche.
&Douleurs dans la cuisse gauche et le mollet comme si meurtris.
&Sensation d' engourdissement en bas de la jambe droite.
&Froid s' étend du genou au mollet.
&Froid des jambes et des pieds.
&Douleur creusante, pointue sur le tibia de la jambe droite.
&Sensation de bande serrée autour de la cheville gauche.
&Tremblement des membres. Secousses des membres.
&Picotement et brûlures des pieds comme quand on récupère après avoir été gelés.
&Brûlures dans les pieds, empêchant le sommeil, il devait les sortir du lit.
&Sensation comme s' il marchait sur des éponges et comme s' ils étaient enflés.
&Démarche chancelante.
&Tendance à dévier à droite en marchant.
&En marchant il lève les pieds plus haut que d' ordinaire et repose durement le
talon.
&Peau- Prurit de la peau comme par des insectes.
&Sommeil -Somnolence, mais incapable de dormir.
&Sommeil agité; s' éveille à trois heures A. M.
&Éveillé de son sommeil par des secousses dans la tête; tremblement de membres;
douleur dans les muscles lombaires.
&Fièvre - Froid interne.
&Un frisson sévère courait vers le bas du dos.
&Anneaux froids autour du corps.
&Vagues froides montent des pieds, où descendent de la base de cerveau.
&Nerfs - Sursaute facilement. Tremblements.
&Sensation de fatigue; très faible et nerveux.
&Intense douleur aiguë dans les os et toutes parties de corps.
&Tremblement du côté gauche; mains agitées.
&Le tremblement peut -être contrôlé par un effort de volonté.
&Généralités - S' étirer soulage les douleurs dans les muscles et les membres.
&Douleurs de piqûres qui vont de gauche à droite.
&Faiblesse, étourdissement, qui rendent difficile de se tenir debout.
&Incapable de me tenir en équilibre.
&Le mouvement n' aggrave pas la douleur.
&Battements par tout le corps.
&Douleurs osseuses.
&-----
&Article par Robert Boocock, M. D., dans Homoeopathic Recorder, décembre 1894,
Vol. IX, No. 12, page 628.
&Dans ma dernière lettre, le passage se référant aux rois et reines qui offrent
ou qui offrent de donner de grandes sommes d' argent pour un peu de temps était
plutôt nébuleux. Ce que j' essayais de dire c' est que ce remède a le pouvoir d'
arrêter le processus de mort par paralysie des poumons ou défaillance du coeur,
et de redonner au souffrant un état de santé, même si ce peut être, une faible
vie. J' essaie d' utiliser cette médication puissante pour voir à travers ce
remède
&comme à travers un microscope une classe de nerfs pas encore complètement
connus, et je me demande à moi-même: Qu' est ce c' est une défaillance du coeur?
Qu' est ce c' est une paralysie des poumons ? Et je suis ici poussé à croire qu'
elles sont provoquées par une paralysie du système des grands nerfs sympathiques
ou de nerfs moteurs variés. Mais, je ne dois pas dire plus à leur propos, car je
sais très peu à leur sujet et je crains que peu de choses soient écrites à leur
sujet. Ne serait-ce pas merveilleux si on trouvait à partir de telles
expérimentations de remèdes comme celui-ci que toutes les maladies, mentales et
physiques, sont provoquées par quelques-uns des nerfs les plus fins, trop fins
pour les plus puissants microscopes pour qu' on les voie en autopsie ! Ces nerfs
ou muscles qui font qu' un globule sanguin se dilate ou se contracte, ou qu' une
cellule du cerveau, ou les cellules des alvéoles des poumons, car je garde cela
que dans une paralysie pulmonaire ils n' interviennent pas tous en même temps
mais ça doit commencer dans quelques-unes des cellules les plus fines et puis se
répandre par perte du pouvoir contractile ou expansif, par une classe de nerfs
sur lesquels la pensée et la volonté n' ont aucun pouvoir. Toute cette sorte de
pensées a été provoquée par les effets de Heloderma horridus, mon
expérimentation et l' expérience du remède.
&Dans le cas suivant, Mrs. Ford, quatre-vingt un ans, a été ma patiente
plusieurs fois pendant les quatre dernières années. Elle souffrait d' un
érysipèle et d' oedème dans les jambes. En septembre j' étais de nouveau appelé
pour la même vieille souffrance les remèdes usuels étaient efficaces. En octobre
elle prit froid, et eut aussi une mauvaise chute; ses symptômes étaient ceux d'
une pneumonie, fièvre, délire et toux, douleur dans le thorax et dur effort pour
respirer, lèvres, langue et joues bleues, extrémités froides et elle avait un
appétit très bas et apparaissait être en train de baisser. Pouls,50;
Température, 90°, et pour tout observateur, elle était en train de mourir
rapidement; pour tout dire, et je le croyais pleinement ainsi, mais je laissais
Heloderma horridus, une poudre dans l' eau, et ordonnais qu' on humidifie sa
langue avec une plume trempée dedans toutes les demi-heures. Je n' ai pas appelé
le jour suivant jusqu'au soir. Je m' attendais à ce qu' on m' annonce sa mort,
mais rien de tel, une note arrivée m' appelait à la voir et, à ma surprise, je
trouvais tout changé. Alors j' ai donné Hel. hor. 200, toutes les quatre heures,
avec des placebos. Tous les mauvais symptômes ont disparu graduellement, la
respiration est devenue naturelle, le coeur gagnait de la vigueur, le pouls
montait à 70, la température à 98° et l' appétit devint meilleur, elle demandait
fréquemment de la nourriture. Cela continua tant qu' elle prenait ce remède.
Elle était si bien que je cessais de la voir, elle n' avait ni crises ni
douleurs, elle mangeait et dormait bien, les intestins dégagés régulièrement et
la veille de nuit était abandonnée. Tous ceux qui virent la guérison étaient
agréablement surpris tout comme moi, et je me suis souvent demandé en moi-même
si quelque chose d' autres a fait cela. Lachesis a une langue couleur ardoise et
a relevé ceux qui semblaient en train de mourir pendant un temps court, mais
allonger la vie de quelqu'un qui est comme mort depuis trente jours est un
triomphe pour Helo. hor. Est ce que d' autres vont essayer et donner des cas ?
je sais qu' un seul cas ne prouve rien du tout, mais donne à penser et à s'
étonner, et d' être tout près de la production des symptômes, quand on
expérimente, m' a bien gratifié de l' essayer.
&---------
&ROWE T., Heloderma Suspectum Expérimentation (rwt2) dans Homoepathic
Encyclopedia
&Introduction
&Dans Medical Advances aux environ de 1900, il était noté: "Heloderma devrait
être placé avec les autres polychrestes comme Naja et Lachesis - et là on a
besoin d' une expérimentation à plus haute dynamisation".
&Ce document traite d' un effort pour conduire une telle expérimentation en
Septembre 1996.
&Cette expérimentation a concerné 11 sujets qui ont pris Heloderma suspectum le
4 septembre et ont tenu le journal de leurs symptômes tout le mois... Les
participants recevaient l' indication de prendre une seule dose quotidienne
pendant un maximum de trois jours mais d' arrêter dès que des symptômes
apparaissaient. Les symptômes notés étaient passés en revue sur une cassette
vidéo à la réunion finale du groupe un mois plus tard et des journaux
individuels enregistrés séparément.
&La teinture-mère était obtenue à partir du venin séché d' un spécimen à l'
University d' Arizona.
&Le remède était dynamisé jusqu'à la 30e CH.
&L' expérimentation était conduite par le Dr. Todd Rowe MD (H), CCH, DHt, et
administrée par Lesley Hesselmann et Patrick Hesselmann.
&PAGE 3
&Histoire Naturelle
&Le Monstre Gila
&Heloderma Suspectum communément connu comme le Monstre Gila, prononcé { hee-
lah, hee-luh }, est un lézard vigoureux qui doit son nom au Bassin Gila de l'
Arizona. Heloderma Suspectum est étroitement relié à Heloderma Cinctum, ou
Lézard Perlé Mexicain, le seul autre lézard venimeux connu. Les Monstres Gila
peuvent vivre jusqu'à 30 années et ont un vieil ancêtre que l' on croit remonter
à la période du Pléistocène (ère quaternaire / âge de la pierre taillée). Le
remède est préparé par trituration du venin dans du (sucre de ?) lait.
&Habitat
&Les Monstres Gila sont vus d' habitude seulement en Arizona, au Nouveau-Mexique
et au Nord Mexique. Rarement on a pu les trouver au Nevada, Utah et Californie.
Ils préfèrent les pentes rocheuses, les arroyos, et le fond des canyons avec des
sols de gravier et de sable. Ils vivent dans les climats entourés de cactus, d'
arbustes, de "mesquite" et d' herbes. Le Monstre Gila est souvent trouvé sous
les rochers et dans les terriers des autres animaux ou dans les trous qu' il
creuse lui-même. On le classe dans les espèces dangereuses.
&PAGE 4
&Apparence
&Le Monstre Gila est un vigoureux lézard qui atteint jusqu'à 2 pieds (60 cm) de
long (typiquement 18 à 24 pouces /46 à 61 cm) il a une face noire avec des
taches colorées irrégulières, des barres et des points. Des motifs jaunes,
orange ou rose s' étendent de la tête à la queue émoussée et l' on pense qu' ils
servent essentiellement à attirer les partenaires. Leurs écailles ne se
recouvrent pas, mais sont plutôt jointives comme un rang de perles, dont le
dessin devient de plus en plus compliqué avec l' âge. Il est presque impossible
de dire le sexe externe sans dissection, mais les mâles sont d' habitude
légèrement plus gros.
&Nourriture
&Leur nourriture comprend principalement les oeufs des autres animaux,
particulièrement des tortues. Il mange aussi les lapins, les écureuils à terre
(ground squirrels) et les autres lézards. Leur queue épaisse et émoussée sert de
réserve de graisse qui les rend capables de traverser de longues périodes sans
nourriture. Ils peuvent dévorer jusqu'à 35 % du poids de leur corps à la fois;
s' ils mangent 3-4 repas au printemps Ils vont survivre jusqu'à l' année
suivante.
&Comportement
&Heloderma est principalement nocturne à cause du climat, cependant ils peuvent
être actifs lors des hivers chauds et les jours printaniers. Les lézards
émergent de l' hibernation en mars et leur activité diurne se prolonge en
novembre. Pendant sa période active, le lézard dépense 95 % de son temps à se
reposer dans les refuges. Ils peuvent manger jusqu'à 35 % de leur poids corporel
en une fois. Ils survivent jusqu'à l' année suivante sur les 3 ou 4 repas pris
au printemps. Les Monstres Gila ont un régime métabolique inhabituellement bas,
qui leur permet d' économiser nettement l' énergie pendant les périodes d'
inactivité. Ils sont plus lents que les autres lézards, mais peuvent soutenir
une locomotion plus longue plus de temps. Les lézards mâles se battent pendant
l' été et cherchent à prendre le dessus les uns des autres. Le lézard est
habituellement solitaire.
&Les lézards femelles passent l' été avec trois à cinq oeufs pondus au déclin de
l' hiver. Il n' y a pas de soins pour les petits. Ils sont laissés dans les
gîtes durant l' hiver après l' éclosion. Leurs prédateurs sont les renards, les
aigles, les faucons et les hiboux. Quand ils sont effrayés, ils essaient d'
échapper en rampant à reculons ou en se cachant dans les terriers. S' ils sont
empêchés de fuir, ils essaient d' intimider l' attaquant en sifflant et en
ouvrant une bouche menaçante.
&PAGE 5
&Morsure.
&Le venin du Monstre Gila est plutôt défensif car la proie est rarement
envenimée. Heloderma n' attaque pas comme un serpent mais il s' élance
brusquement vers sa victime. La proie est détectée par olfaction. Une fois que
le Monstre Gila enfonce ses dents dans sa proie, il la tient avec la prise d' un
bulldog Le poison n' est pas injecté, mais s' écoule dans la plaie ouverte à
mesure que le lézard mastique sa victime. La morsure sectionne pour maîtriser
les prédateurs et les proies. Des cas de morsures sur des humains nouvellement
rapportés proviennent d' animaux gardés en captivité. Bien que les morsures d'
humains soient rares, elles sont fatales à 20 % Il n' y a pas de contrepoison
cependant on dit que la solution d' Acétate d' Aluminium est utile en cas de
morsure.
&Venin.
&Le venin est produit par des glandes dans la mâchoire inférieure et est conduit
par des rainures dans les dents supérieures et inférieures. Le venin entraîne
une paralysie engourdissante comme dans le Parkinson et l' ataxie locomotrice
ou. Il n' y a pas de tétanos et le poison est reconnu comme l' opposé de la
Strychnine. Il est le seul poison animal alcalin - tous les autres poisons sont
acides. Les symptômes d' empoisonnement incluent une intense douleur, un
saignement abondant, un oedème sévère, un endolorissement des glandes
lymphatiques, un choc, anxiété, faiblesse générale, malaise ou éblouissement,
nausée ou vomissement, frissons et fièvre, légère paralysie, enflure de la
langue, dyspnée, dysphonie - langage inarticulé, rythme cardiaque augmenté,
neutrophiles diminués (globules blancs), hypotension, cyanose et transpiration
profuse.
&PAGE 7
&Lézards
&Histoire Naturelle des lézards
&Il y a 3000 espèces de lézards à travers le monde, cataloguées en vingt
familles différentes, dont neuf sont trouvées à l' état naturel aux Etats-unis.
Les lézards peuvent se trouver du Canada à la Terre de Feu, Argentine,
quoiqu'ils préfèrent les climats plus chauds.
&Les lézards sont d' un ordre très ancien. Ce sont des reptiles à sang froid,
bien similaires aux serpents. Ils sont couverts d' une peau écailleuse dépourvue
de sueur et de glandes huileuses. Ils perdent leurs écailles en mues,
généralement tous les mois. Ils ont des ouvertures externes des oreilles, des
yeux mobiles et des membres. Les pattes arrière sont bien plus développées que
les pattes antérieures. Les queues sont utilisées d' abord pour l' équilibre. Ce
ne sont pas des lézards marins. Dans beaucoup de cas, ses couleurs sont utiles
pour se protéger, pour mettre en garde les autres mâles et habituellement pas
pour attirer l' autre sexe. Quelques lézards deviennent plus clairs de couleur
aux plus hautes températures.
&PAGE 8
&Caractéristiques psychologiques attachées aux lézards
&Les lézards ont eu une profonde importance mythologique et psychologique dans
notre culture. Quand on médite sur les qualités des "Lézards", on les trouve
bien différents des serpents. Généralement les lézards sont plus amicaux et font
de meilleurs animaux de compagnie que les serpents. Ils sont plus dociles et
leur mouvement est moins repoussant. Il leur manque l' intention diabolique
rattachée aux serpents et ils ne vous attaquent pas de la même façon.
&Les dinosaures jouent un rôle important dans notre culture et ont toujours été
l' un des jouets des enfants le plus populaire. Ils représentent les
caractéristiques de la taille et de la puissance. Les dragons ont aussi toujours
joué un rôle central dans les mythes culturels. Ils partagent les
caractéristiques de puissance avec les dinosaures, mais aussi englobent la
sagesse, l' avidité (concernant les trésors), l' intelligence et la
transformation.
&Les lézards ont joué un rôle de gardien de l' inconscient. Le héros doit
accoster et s' arrange avec le dragon/lézard avant de pouvoir être vainqueur. C'
est une partie du voyage du héros. Le voyage alchimique est plein de symboles
avec le dragon. Jung appelle le dragon la psyché instinctuelle.
&Dans son livre, La Puissance du Mythe, Joseph Campbell note: "Dans la première
étape de cette espèce d' aventure, le héros quitte le domaine du familier, sur
lequel il a quelques mesures de contrôle et arrive à un seuil, disons le rivage
d' un lac ou de la mer, où un monstre de l' abîme vient à sa rencontre.... Le
héros, en rencontrant la puissance de l' obscurité peut le vaincre et le tuer
comme Siegfried et St. Georges quand Ils tuèrent le dragon. Mais comme Siegfried
l' a appris, il doit alors goutter le sang du dragon, afin de prendre pour lui-
même quelque chose de cette puissance du dragon. Quand Siegfried a tué le dragon
et goutté le sang, il entend la chanson de la nature. Il a transcendé son
humanité et s' est réassocié avec la puissance de la nature, que sont les forces
de notre vie et dont notre intellect nous éloigne".
&Le lézard ou dragon représente alors une part de nous-même avec qui nous devons
entrer en contact avant de pouvoir procéder à notre voyage spirituel.
&PAGE 9
&Caractéristiques des lézards
&Les lézards peuvent êtres différenciés des serpents en ceci que les lézards ont
une ceinture pectorale, des paupières mobiles, des pattes, une oreille
fonctionnelle, une langue plus large et des mâchoires plus mobiles. Les lézards
mastiquent leur nourriture tandis que les serpents non. Les lézards boivent en
lapant et les serpents en suçant. Les serpents muent entièrement toute leur peau
tandis que les lézards muent par sections.
&PAGE 11
&Données des expérimentations précédentes
&Les informations des expérimentations proviennent des volumes cinq à onze d'
Homoeopathic Recorder avec l' expérimentation de R. Boocock de Flatbush, Arizona
(sur lui-même) et par un employé chez Boericke et Taffel. Un spécimen vivant fut
fourni aux Boericke et Taffel.
&"Une créature laide d' aspect désagréable, La tête longue et mousse, les yeux
noirs comme des perles, la queue longue comme la moitié du corps, d'
implantation épaisse et en forme de gourdin; paresseux et lent dans le noir mais
plus actif à la lumière du soleil; très accroché à la vie et difficile à tuer -
la seule partie vulnérable est la zone de jonction de la tête au corps; mord
rarement mais cause une paralysie engourdissante. Un jeune mineur mordu à la
jambe commença à dépérir de suite, devint mélancolique et mourut en quelques
mois comme dans une rapide consomption. Réputation d' être fatal aux buveurs et
pas aussi mauvais pour ceux qui ne boivent pas; la nature lente du poison est
très différente des venins de serpent; une indienne mordue à la jambe survécut,
mais sa jambe s' est desséchée et elle même est devenu semi idiote. L' agonie
est décrite comme affreuse après la morsure - traverse le système avec la
rapidité de l' éclair provoquant une douleur indicible et une agonie
crucifiante; chaque muscle, os et nerf est profondément à vif en une douleur
intense; pas d' inconscience associée, quoiqu'on puisse rarement parler; langue
enflée. L' expérimentation sur l' animal montre que la mort provient de la
défaillance du coeur; sensible à la pression externe comme les remèdes provenant
des serpents; les symptômes arrivent la nuit, réveillant l' expérimentateur
comme Lachesis; soulage beaucoup dans l' ataxie locomotrice - de nombreux cas;
amélioration en s' étirant; pas d' inclination pour l' exercice d' aucune façon;
incapable de maintenir son esprit sur quelque objet que ce soit; difficulté à se
rappeler l' orthographe de mots simples; en dépit de la sévérité des symptômes
pas effrayé; indifférent; déprimé; sursaute facilement; très fatigué; tremblant,
faible et nerveux; évanouissement; Tremblements réveillent la nuit incapable de
se tenir en équilibre ".
&PAGE 12
&Les symptômes d' empoisonnement incluent ce qui suit: les yeux deviennent plus
proéminents et la cornée montre des opacités; exophtalmie; frilosité arctique;
le froid arrive en vague des pieds à la tête ou inversement; poitrine et langue
froides; sensation de froid dans les poumons et la poitrine; rampement de froid
autour du corps; tourne sur la droite en marchant; froid de l' intérieur vers l'
extérieur; engourdissement; douleurs dardantes; très sensible à la pression
externe; les symptômes arrivent la nuit et éveillent le patient; très déprimé;
sensation comme si tête allait tomber sur la droite; bande froide autour de la
tête; paupières lourdes. La douleur commence dans l' oreille droite et tourne
autour de la tête vers l' oreille gauche; sensation de rampement froid, comme si
les muscles faciaux étaient tendus; langue froide sensible et sèche; déglutition
difficile; très assoiffé; battement lent et laborieux du coeur; brûlure le long
de la colonne; engourdissement et tremblement; cyanose des mains; sensation de
marcher sur une éponge comme si les pieds étaient enflés; démarche chancelante;
quand on marche, on lève les pieds plus haut que d' habitude; s' étirer améliore
les douleurs dans les muscles et les membres; cercle de froid autour corps;
vagues et zones ponctuelles de froid; température subnormale. Pire après le
sommeil et la nuit et amélioré en étirant et par la chaleur.
&Voir l' Appendice1 pour la liste complète des symptômes extraits du Complete
Repertory pour ce remède.
&PAGE 13
&Remèdes voisins.
&Il y a deux autres remèdes à partir des lézards, avec une récente
expérimentation d' os de dinosaure. Amphisbaena vermicularis est le serpent
lézard. Il provient de la mâchoire qui renferme le poison, cependant le poison
ne cause pas de blessure locale. Le poison arrête le coeur en diastole. Il
affecte la moelle épinière qui ne répond plus au courant électrique. Il existe
une perte extrême et abrupte de l' énergie spinale. Il n' y a pas eu d'
expérimentation formelle.
&Les symptômes incluent: mâchoire droite enflée et douloureuse avec douleurs
lancinantes; Ennui; Dépression; tristesse dolente qui dispose à être doux et
docile; tristesse et lassitude le matin; Impatience; fragilité, douceur;
Sensation comme si les pieds étaient dans la tête; Céphalée avec douleur
lancinante pire à droite; Vésicules et boutons; petite contraction nerveuse
(Petite contraction nerveuse des paupières supérieures) des paupières
supérieures; Yeux douloureux et fatigués; Déglutition difficile, spécialement la
salive; douleur déchirante dans l' abdomen, douleur lancinante comme par un
stylet dans l' ombilic; Vertige comme si on allait tomber d' un côté; poids dans
le front; Sensation de grain de sable dans l' oeil droit; protrusion d' une
hernie ombilicale; Crampe dans la jambe gauche et larges boutons douloureux sur
le côté gauche de la lèvre supérieure.
&Lacerta agilis est le lézard vert d' Europe. Le remède est préparé à partir de
la teinture du lézard. L' expérimentation sur une seule personne décrite dans
Allen comprend les symptômes après avoir avalé tout un lézard coupé en petits
morceaux.
&Les symptômes comprennent: Large vésicules sur la langue; Constante
accumulation de salive dans la bouche; Violentes éructations; Sensation de poids
dans l' estomac; beaucoup de nausées; pression violente dans l' estomac;
douleurs dans les intestins soulagées en buvant de l' eau et du vinaigre;
éruptions sur la peau; Vésicules sur la langue, acuité mentale augmentée;
déglutition difficile; accumulation constante de salive dans la bouche; Nausées
et violente pression dans l' estomac.
&PAGE 19
&Cas cliniques d' Heloderma suspectum
&Ier cas - garçon 7 ans.
&Ce cas a été pris par le Dr. Massimo Mangialavori.
&Tommaso est un enfant de 7 ans m' est amené par les deux parents pour un
problème scolaire sérieux. Je m' entends avec la mère au téléphone que je devrai
parler avec elle toute seule avant de voir l' enfant, mais j' ai la sensation
qu' elle n' aime pas beaucoup ma demande. Les parents et l' enfant arrivent à
mon bureau, mais Tommaso et son père attendent à l' extérieur dans la salle d'
attente pendant que je commence l' entretien avec la mère. La dame semble très
agressive avec des manières rudes, elle ne m' aime pas beaucoup. Je sens qu'
elle a un manque de confiance en moi. "Nous ne savons pas que faire de plus pour
Tommaso, nous avons tout essayé... de la logopédie à la psychothérapie même avec
le reste de la famille ou par lui-même... nous l' avons emmené aussi auprès d'
un prêtre mais il n' y a pas moyen de le faire parler convenablement
(properly)...".
&Je lui demande ce qu' elle entend par le mot convenablement
&"Depuis le début, il n' a jamais bien parlé, il dit juste les mots qui l'
intéressent... Souvent il saute les verbes, Les verbes sont la chose la plus
difficile à prononcer pour lui... Au début, il sautait des phrases entières et
il attendait qu' on le comprenne... Ou il se mettait en colère.. C' est étrange
parce que ses professeurs ont toujours dit qu' il est intelligent et qu' il a
passé tous les tests jusqu'à maintenant. Mais il ne veut pas parler
convenablement".
&PAGE 20
&Je demande à la mère de me donner un exemple
&"Nous pensions qu' il y avait un problème psychologique parce qu' il a commencé
à avoir des problèmes quand il avait 3 ans lorsque sa petite soeur est née... Au
début il était très jaloux et il s' est mis à ne parler qu' à sa grande soeur et
a arrêté de nous parler. La seule qui l' a toujours compris c' est notre fille
aînée, qui a 2 ans de plus que lui. Elle comprend tout ce qu' il dit et il ne se
met jamais en colère contre elle. Il avait déjà montré un peu de réticence à s'
exprimer depuis qu' il est très petit".
&Je lui demande d' expliquer ce que cela veut dire pour elle que Tommaso se met
en colère
&"Il insiste et répète ce qu' il était en train de dire maintes et maintes fois;
même 30 fois de la même façon sans changer même une virgule. Il le répète à voix
haute et à la fin, il crie".
&Je lui demande quelle était sa réaction quand sa petite soeur est née
&"Il a dit qu' il n' a qu' une seule soeur et que la petite n' était pas sa
soeur. Il a dit qu' il ne l' avait pas voulue et qu' elle le dérange et depuis
lors il est agressif envers nous".
&Je demande à la mère ce que fait le père pour vivre
&"Nous possédons un bar et nous travaillons ensemble. Je reconnais que c' est un
problème mais nous ne pouvons faire autrement. Nous nous levons très tôt le
matin et quand Tommaso se réveille sa grand mère est là. Il nous voit la nuit
quand nous rentrons fatigués. On nous a dit des centaines de fois que nous
devrions passer plus de temps avec Tommaso mais nous devons êtres équitables
avec chacun de nos enfants... Il n' est pas seul, même s' il fait tout ce qu' il
peut pour attirer l' attention. Aussi, ma belle famille a une préférence pour
notre première fille".
&Je demande à la mère comment il réagit à cette difficulté de langage
&"Qui sait ? Quelquefois on dirait qu' il se joue de nous... parce que s' il
doit écrire quelque chose, il le fait correctement, mais il ne les dit pas
entièrement... je ne sais pas ce que ça veut dire. On nous a dit aussi qu' il a
une étrange forme de problème de langage parce que les enfants habituellement
saute les noms pas les verbes... Au début il sautait presque tout, mais
maintenant il s' obstine sur les verbes".
&Tommaso entre. C' est un garçon potelé avec un air renfrogné. Il semble très
suspicieux. Une fois qu' il est entré, il regarde tout autour avec les yeux
baissés, les tournant d' un coin à l' autre de la pièce. Il me regarde avec la
tête baissée. Je demande à Tommaso s' il veut me faire un dessin: "Couleurs,
dessin... O. K. ". Il dessine très synthétiquement et avec peu de lignes bien
définies, comme s' il était un artiste de bandes dessinées comiques. Il
travaille au milieu de la page et avec peu de traits, il représente un animal
indéfini.
&PAGE 21
&La mère intervient
&"C' est un dragon... Il en est très amateur... même quand il était plus petit,
il voulait toujours voir une petite maison où il y avait des petites choses
chinoises et une procession avec un dragon...". Tommaso fronce les sourcils,
regarde sa mère et dit: "Dragon caché... Gros oeuf".
&Je demande à Tommaso quelle est sa nourriture favorite. La mère intervient à
nouveau. "Il est fou des oeufs, il en mangerait chaque jour s' il pouvait".
&Le garçon dit: "Oeufs bons. Pas trop gros... Pâtes aussi, riz, tagliatelles...
OEufs, meilleur de tout ".
&Je remarque que Tommaso porte un lourd chandail de laine. Je lui demande si les
montagnes: "Trop froid. Mieux bord de mer... pas si froid, mieux le chaud.
Agréable chandail très chaud". La mère intervient à nouveau pour dire que c' est
caractéristique de Tommaso. " Depuis qu' il était très petit, il a eu froid et
nous avons dû l' habiller beaucoup... Il est très paresseux et il n' aime pas
bouger ni participer dans les sports... Peut-être voilà pourquoi il n' aime pas
avoir froid". Tommaso interrompt sa mère: "Froid... Froid. Tu ne sais pas, j'
appelais et tu ne sais pas, tu ne sais pas". Ayant dit cela l' enfant rougit
avec un regard en colère.
&La mère est contrariée et elle cherche à orienter la conversation vers un autre
sujet. "Il a peur du noir. Il dit toujours qu' il s' éveille la nuit et que
quelque chose l' embête dans les jambes. Il doit les frotter pour faire partir
le fourmillement et il veut venir dormir avec nous. Il a fait ça depuis des
mois. Il dit qu' il sent comme si de petits animaux marchaient sur les jambes...
une fois il était effrayé par un mille-pattes sur le mur. Depuis il dit qu' il
les sent marcher sur ses jambes".
&Tommaso l' arrête: "C' est pas vrai... C' est pas vrai... C' est pas vrai, ça
marche sur le mur et vient dans mon lit... quoi, si ça vient dans le lit? Tu es
avec papa, je suis tout seul".
&"Son sommeil est très agité, il frotte ses jambes très souvent avec sa main...
il semble qu' il veut les réchauffer. Ce n' est pas une démangeaison. Je ne l'
ai jamais vu se gratter".
&Il a été très bien avec Heloderma Suspectum 200C dose unique avec rapide
résolution des problèmes de langage.
&PAGE 22
&Cas - Une femme de 55 ans.
&Ce cas vient d' Homoeopathic Recorder 1898.
&Une femme de 55 ans se présentait avec faiblesse des jambes. En marchant elle
lève haut les pieds - "gressus gallinaceous - démarche de gallinacés". Elle a
une démarche chancelante et une sensation brûlante dans les pieds alternant avec
froid. Les pieds chauds brûlants la nuit et elle doit les découvrir. Cyanose des
mains et des pieds et vertige. Généralement elle est émaciée avec les traits
creusés et les yeux grands ouverts. En parlant elle ferme souvent les yeux. Pli
nasolabial profond. Elle est dans un état pré-leucémique avec paraprotéinémie et
dysplasie de la moelle osseuse. En général elle a froid. Elle se plaint d' une
sensation d' enflure des pieds comme si elle marche sur une éponge. Amélioration
des membres en s' étirant. Douleur d' une oreille à l' autre autour de l'
occiput.
&Rx. Heloderma (Cyanose des mains, froid, sensation de marcher sur une éponge
comme si les pieds était enflés, démarche chancelante, gressus gallinaceous,
Pieds froid comme glace ou brûle, S' étirer soulage les douleurs des muscles).
&Cas - Femme de 40 ans
&Ce cas a été pris par le Dr. Massimo Mangialavori.
&Theresa, 40 ans, ancien professeur, italienne, actuellement elle travaille sur
les pathologies du langage. Franchement en surpoids mais très soigneuse sur la
façon de s' habiller, le maquillage et la coiffure qui lui donne une apparence
originale et fait d' elle une personne agréable. Elle se présente comme une
femme paresseuse tenant peu à travailler mais elle peut être ironique sur le
sujet
&"Je serais allée vivre à Mexico... Mais cela aurait été un surmenage de faire
un si long voyage... Aller du sofa au lit me dépense déjà les deux tiers de mon
énergie quotidienne...". Elle dit spontanément: "J' ai déjà eu un traitement
avec une de vos collègues qui m' a donné Calcarea Carbonica pendant des années.
Je ne sais pas qui était le plus obstiné de nous deux. Elle qui le prescrivait
ou moi qui l' assumais... Le résultat c' est qu' après plus de deux ans je me
sens encore pareil, sauf pour mon porte-monnaie".
&PAGE 23
&Je lui demande de s' expliquer: "Voyez, Je n' aime pas prendre des remèdes, au
contraire j' en ai horreur parce que je ne sais pas ce qu' ils peuvent faire...
Mais j' accepte les remèdes homoeopathiques, seulement j' aimerais qu' ils me
fassent un certain bien sinon à quoi servent -ils ? J' ai souffert d' angines
pendant des années, mais, pour dire la vérité, je n' ai jamais suivi un
traitement pour cela et en fin de compte j' ai fini avec des douleurs dans les
articulations et un souffle cardiaque. Je veux essayer à nouveau mais c' est mon
dernier essai avec l' homoeopathie, j' en ai marre".
&Je lui demande de s' expliquer: "Votre collègue était si sure qu' elle pouvait
me guérir qu' elle m' a assuré un succès en un temps court, elle disait que j'
étais l' exemple parfait comme dans les livres... Je ne sais pas de quel livre
elle parlait... Probablement un livre de cuisine un de ces poulets qu' on doit
faire cuire à petit feu mais j' en ai un peu marre de cela. Elle m' a fait lire
aussi un livre sur Calcarea Carbonica pour me convaincre que c' était bien moi
réellement. Pour dire vrai j' ai horreur du lait et j' aime les oeufs durs. Je
suis très paresseuse et un peu peureuse. J' ai pris tellement de préparations
différentes, mais mes amygdales sont encore dégoûtantes. Mon cardiologue dit que
si je continue sur ce chemin, mon souffle va s' aggraver". Je lui demande
davantage de détails sur les symptômes des angines: "Maintenant je les connais
tous par coeur. Je suis sensible au froid et dès que le temps est un petit peu
plus frais ou que le vent souffle, j' attrape mal à la gorge. J' ai des
problèmes de déglutition et la salive me fait mal quand j' avale. Je passe une
paire de jours sans manger, parce que je ne peux pas et ne bois les liquides que
goutte-à-goutte. Sinon je deviens malade, ma température monte et j' ai encore
plus froid et arrivent les frissons".
&"Ce qui est un gros problème pour moi quand j' ai mal à la gorge ma langue
enfle et je la sens froide comme le froid qui me vient dans les os, ma gorge
aussi devient froide... Et il me semble comme si mon souffle est de l' air
froid".
&"On m' a dit que c' est un signe important que je sois une personne peureuse et
qu' à mon âge, j' aie encore peur du noir... Mais je vis seule et comme le temps
passe... on ne sait jamais ce qui pourrait arriver à une femme qui vit
seule...".
&"Je suis trop jalouse pour sortir régulièrement avec un homme. J' abandonne la
première... J' en ai eu tellement, mais maintenant ça ne m' amuse plus du tout.
Quand je les avais chacun vivait dans sa propre maison avec nos centres d'
intérêt séparés... je sais, je suis égoïste, mais qu' y puis-je... Je ne suis
pas fidèle".
&Je lui demande davantage d' explications sur sa relation avec le froid: "pas de
relation... j' en souffre et c' est tout ! C' est la pire chose au monde. Il y a
des gens qui disent que le climat froid est meilleur que le chaud parce que
quand on a froid on peut s' habiller. Mais pour moi même si je m' habille et
circule comme un Bibendum (le petit bonhomme Michelin) j' ai encore froid. Quand
j' étais enfant mes grands parents m' appelaient: "Frilosité" parce que j' avais
froid même près du poêle".
&PAGE 24
&"J' ai horreur de travailler pour gagner peu. Comme je dis, je vis seule... Je
dois préserver mon indépendance. J' ai enseigné pendant des années et j' aimais
la compagnie de mes étudiants, mais j' ai toujours été très passionnée par la
"glottologie" et ce que j' étudiais, la "logopédie", par amusement pour mieux
parler en classe sans perdre ma voix. En fin de compte j' ai ouvert un cours et
j' ai trouvé que c' était plus profitable, et que je pouvais gagner plus sans
quitter la maison au lieu d' écouter toutes ces oies idiotes aux réunions à l'
école. J' enseignais dans une école religieuse... Quel casse-pieds ! ".
&Je lui demande pourquoi elle voit un cardiologue: "Quand j' étais enfant, j' ai
eu un souffle cardiaque et maintenant que je suis plus âgée et en surpoids... Je
n' ai pas l' impression de perdre du poids et ainsi j' ai fait faire un bilan
(check-up). En tout cas mon cardiologue sait que je ne prends pas le traitement
qu' il prescrit".
&"Je suis une femme simple. Tout ce dont j' ai besoin ce sont deux oeufs et je
vais bien. Si je pouvais, j' en mangerais tous les jours parce que je les aime
et pas seulement parce qu' ils sont faciles à manger. Quand j' étais enfant, j'
avais l' habitude de les voler dans le nid des poules, et ma mère en avait ras
le bol. Maintenant celui qui est fâché c' est le cardiologue qui dit que le
cholestérol est élevé... Je déteste le lait et adore la bière... Je pourrais en
boire des litres chaque jour. Ne me posez plus de questions parce que j' en ai
marre... Je n' ai rien contre vous, mais j' ai déjà parlé de tout ça de
nombreuses fois avant... Laissez- moi vous dire déjà que je ne me rappelle pas
mes rêves et quand j' étais enfant, j' ai eu seulement une angine et des
douleurs rhumatismales dont je ne me rappelle pas, essayez de me comprendre...
Je suis un peu fatiguée et aussi au bout de quelque temps j' ai horreur de faire
un gros effort en parlant, je vous ai dit que je suis paresseuse, n' est ce pas
? ".
&Elle était traitée avec Camphora sans succès au début, mais ensuite elle a très
bien répondu à Heloderma 30C. Elle a développé une angine avec haute température
très peu de temps après Le remède. Son énergie s' est beaucoup améliorée après
le remède. Après quoi la sensation de froid disparu sans autre symptôme d'
angine. La peur dans le noir s' est résolue et son cholestérol élevé est revenu
à la normale. Le suivi est de deux ans.
&PAGE 25
&Discussion
&L' idée centrale de ce remède est exprimée dans ce qui suit: je suis très
occupé, industrieux, (industrious), centré (équilibré, balanced) et je me presse
dans mon espace, mais ne m' ennuyez pas ou je vais devenir irritable et foncer
sur vous. Cette idée était bien exprimée dans le rêve de l' expérimentateur 4
qui rêvait qu' elle était possédée par un scorpion et qu' elle devait se tenir
prête à attaquer les autres qui voulaient entrer s' emparer de son espace mais
quand on la laissait seule, elle se sentait centrée et en paix.
&L' idée d' être centré vs. Être hors de l' équilibre (exprimé au niveau
physique par le Vertige) semblait ressortir à répétition pendant l'
expérimentation. Un nombre d' expérimentateurs ont décrit un sentiment de paix
et de contentement à la fin de l' expérimentation rapporté comme une sensation
comme s' Ils arrivaient dans un plus grand équilibre.
&Trois des expérimentateurs se sentaient plus sociables à la fin de l'
expérimentation. Expérimentateur 5, en particulier a noté un changement
significatif de l' isolement et d' être solitaire vers une plus grande
sociabilité et tranquillité. Pour plusieurs expérimentateurs, cela aussi a pris
la forme de mieux se connecter avec des parents décédés. L' expérimentateur 1
décrivait une sensation comme si elle était plus proche de ses patients après le
remède et pouvait voir plus clairement. L' animal est connu pour ses habitudes
solitaires.
&Un autre thème était celui de l' énergie augmentée. Ceci a pris des formes
multiples qui vont de l' appréhension et de l' anxiété jusqu'à la manie. Les
mots clés que les expérimentateurs utilisaient pour décrire cet état incluent:
anxiété, affairé, industrieux, travaillant constamment, pressé, incapable de
couper le flot des idées, insomnie et agitation.
&PAGE 26
&Le thème de l' agression était aussi présent. La plupart des fois, cela prenait
la forme de l' irritabilité et la nécessité de protéger son propre espace.
Cependant, un certain nombre d' expérimentateurs ont eu des rêves violents et un
expérimentateur décrivait des sentiments agressifs d' envie de donner un coup de
poing dans la figure des autres. l' agression et l' irritabilité semblaient
arriver remords et sans beaucoup d' émotion. En général les expérimentatrices
notaient un manque de sens maternel avec cette expérimentation.
&Le thème des animaux était présent à travers toute l' expérimentation...
Finalement à la dernière réunion du groupe d' expérimentation, les participants
ont prédit que le remède était un animal, qu' il avait une queue, qu' il était
impliqué dans quelque type de construction (creusement) et qu' il avait la
potentialité d' être agressif. Les couleurs rouges, noir et jaune aussi
ressortent qui vont bien avec les couleurs des lézards. Le désir pour les oeufs
est aussi intéressant dans ce cas c' est la nourriture essentielle du lézard.
Les thèmes des reptiles étaient aussi présents impliquant une perte du sens
maternel, l' attaque et l' agression.
&Le centre physique du remède semble tourner autour du système respiratoire
supérieur, système nerveux et système gastro-intestinal. Beaucoup parmi les
participants ont développé des symptômes respiratoires supérieurs. Un
participant aussi a expérimenté un symptôme de guérison d' une douleur d'
estomac, en coup de poignard, chronique et sévère. Les symptômes aussi étaient
généralement pires le matin. La frilosité était notée par plusieurs participants
(Le symptôme clé de ce remède avant cette expérimentation). Un expérimentateur a
fait le rêve d' être dans la neige et s' éveillait avec des grelottements
intenses.
&Les remèdes proches de Heloderma incluent: Lacerta (lézard), Amphisbaena
(lézard), Calcarea Carbonica (frileux, désir d' oeufs) et autres serpents.
&PAGE 29
&Données brutes de l' expérimentation
&Expérimentateur #1
&Deux doses
&Mental/ émotionnel
&Se sentait dans un état qui tient de la folie (2); pensées de compétition (2);
communique mieux avec les autres, audition plus fine; Sensation d' être pressé
(rushed); affairé (2); Tendu et anxieux; impatient et irritable avec les gens et
le trafic; Sensible au bruit; préoccupations théoriques.
&Rêves
&1. Espace extra terrestre et déplacement rapide; tout est rapide; n' a pas
besoin d' air; Sensation de vitesse
&2. Train rapide dans les Alpes Suisses; fleurs pourpres et jaunes sur le papier
peint du mur; déplacement rapide.
&3. Des gens qui parlent dans les restaurants et l' on ne pouvait pas comprendre
ce qui se passait; on n' entendait pas.
&4. Un vol en Concorde de Paris à Londres; de se dépêcher dans les lieux; d'
acheter des écharpes brillamment colorées.
&5. Rêve de voler dans l' espace extra terrestre; combinaison spatiale jaune et
parler à travers un mécanisme de tubes.
&6. Rêve de parler à une autre longue distance par le téléphone avec une
mauvaise connexion.
&7. Voler dans l' espace sans direction.
&8. Nager sous l' eau.
&9. Jouer avec un ordinateur rapide.
&10. Rêve de parler à son père en combinaison spatiale jaune à travers un tube
mécanique.
&Généralités
&Énergie augmentée (2); Insomnie; distrait; s' éveille avant la sonnerie du
réveil; ressent une charge électrique à travers le corps.
&Symptômes physiques
&Aversion pour la viande; Céphalée dans la tempe droite excruciante le 2e jour;
nausées et nausées matinales pendant 20 minutes le 2e jour; étourdissements le
matin; perte d' appétit; Somnolent après le lunch.
&PAGE 30
&Expérimentateur #2
&Deux doses
&Mental / émotionnel
&Agité au réveil (2); accablé et complexé; course dans l' esprit et ne pouvait
contrôler ses pensées; Anxiété; ne pouvait arrêter son esprit; Sens instables;
Sens en déséquilibre; tout le corps est perçu déséquilibré; Agitation; Complexe
d' infériorité.
&Rêves
&1. Rêves de fille qui empoisonne les autres avec des pêches.
&2. Course à travers le parking; Course en descendant les escaliers; descend
sans effort.
&3. Rêves de feu (2).
&4. Amis pompiers qui étaient des femmes; fleuves de lave dans les rues; des
gens qui se brûlent.
&5. Portrait grandeur nature d' un moule à gelée pour Noël en rouge et vert.
&6. Rêve d' accélération avec vol; Accélérer sur la piste cendrée; Il va plus
vite quand il va sur la cendrée.
&7. Pluie dans Londres avec de nombreux parapluies; assis dans un bus dans la
partie qui n' est pas couverte et la pluie va l' atteindre.
&8. Conduisait chez lui un étudiant qui vivait dans une cabane sur un arbre (a
tree house).
&9. École brûlée et qui est reconstruite dans un paysage désolé désert.
&10. Rêve d' une soeur anglaise qui voulait m' empoisonner.
&11. Rêves d' océan et eau (2).
&12. Rêves de pluie (2).
&13. Un parc et un homme essaye de blesser une autre femme.
&Généralités
&Brûlures; pire le matin.
&PAGE 31
&Expérimentateur #3
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Impatient
&Rêves
&Rêves sexuels
&Symptômes physiques
&Difficulté s' endormir.
&Expérimentateur #4
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Irritable avec les gens; voulais que les gens s' éloignent de moi; sensation de
bien être; la pensée est ressentie aiguisée et claire; je pouvais voir des
choses bien rangées; me sentais possédée; me sentais folle; l' esprit courait à
toute vitesse; parole rapide; les gens avaient hâte de se défaire de moi dans
mon environnement; je ne pouvais trouver le centre où me recentrer; sens le
besoin d' avoir les choses faites et accomplies; cherchais à être par moi-même;
Sensation de quelque chose qui me reste sur le coeur; personne ne vient m'
ennuyer comme j' ai du travail à faire; irritabilité; Sensation d' être bien
centrée et bien moi-même; les choses se déplacent dans la tête et finalement
sensation de déséquilibre; me sens accueillante pour les autres; Sensation de
joie tranquille et connexion à tout; besoin d' agir et de ne pas être
interrompue; j' ai trouvé un point d' équilibre comme un lieu géographique dans
mon esprit - n' importe quand lorsque je deviens consciente d' ennuis ou de
sensation d' être hors d' équilibre, je peux atteindre dans mon esprit et
toucher le centre et instantanément me ressentir en équilibre/connectée comme un
gyroscope qui peut vaciller mais qui se règle lui-même et fait volte face en
douceur; sensation de bien être/plénitude.
&PAGE 32
&Rêves
&1. Cercle de gens et dedans il y avait un scorpion luminescent et tout le monde
décampe; il restait concentré et content et au milieu et il empêchait les gens
d' approcher; (me sentais possédée et prise sous le contrôle du scorpion - je ne
me sentais pas moi-même et ne pouvais pas trouver mon propre centre); cette
image resta avec elle un long temps;
&2. Un anatomopathologiste me montre un estomac momifié qui avait 3 pieds de
long et l' on s' en étonne.
&3. Au téléphone et parle à deux personne séparées sur des lignes différentes;
entend la voix de son ex-mari et ressentiment comme si je m' étais faite duper;
soudain sa main arriva à travers le téléphone et je ressentis bien être, amour
et paix.
&4. Femme attachée avec un large ruban noir.
&Symptômes physiques
&Aggravation d' arthrite rhumatoïde; Désir de viande et café; Faim augmentée;
douleur de crampe d' estomac.
&Symptômes guéris
&Sensation persistante d' équilibre et d' harmonie.
&Expérimentateur #5
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Attitude plus positive.
&PAGE 33
&Rêves
&1. Perdre une queue.
&2. Des amis me portaient neuf coups de poignard et m' attaquaient avec un
lance-flamme; finalement je terminais à la TV au show Hard Copy (Ressenti de
héros (Héros feeling)).
&3. Scorpions infestant la maison.
&4. Transports; dans un gros camion avec le meilleur pilote du monde et nous
étions poursuivis par le meilleur second; Les flics nous ont rattrapés et nous
leur avons fait des reproches et nous avons continué.
&5. Remblais.
&6. Guerre des étoiles.
&7. Esquiver une transaction (passing a Dodge dealership); un robot contrôlait
la transaction; j' avais une queue.
&8. Robots; les professeurs étaient des robots faits de métal.
&9. Rêve de construire un robot qui tuait d' autres robots.
&Généralités
&Énergie augmentée pendant tout le mois.
&Symptômes physiques
&URI avec les oreilles bloquées et congestion nasale; toux muqueuse.
&Symptômes guéris
&Plus social; plus décontracté et moins irritable; moins solitaire.
&Expérimentateur #6
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Dépression intermittente; Émotionnel en montagnes russes; Je ne pouvais m'
occuper des gens; Irritable et besoin urgent de boxer quelqu'un; je cherchais à
frapper quelqu'un à la mâchoire; Encore plus de bagarres verbales; encore plus
de pleurs.
&PAGE 34
&Rêves
&1. Rêves d' eau (2 - Pluie, cascades, étangs, neige).
&2. Rêves que j' avais une mission et un but (2).
&3. Mission de comprendre les adultes et essayer de résoudre comment ils pensent
et comment je m' y adapte.
&4. Espace extra-terrestre /Rêves d' extra-terrestres; transporter des missiles
avec un but.
&5. Des gens auxquels je n' avais jamais pensé avant apparaissaient dans mes
rêves.
&6. Des amis que je n' avais pas revus depuis longtemps apparaissaient.
&7. Je ne pouvais comprendre un sujet et cela m' effraye; ça envahit mon rêve.
&8. Rêves en couleurs.
&9. Rêve d' avoir le nombril percé - nerveuse - alors il tourne au noir.
&10. Rêve d' être dans une forêt, de grelotter et d' avoir très froid.
&11. Rêves sexuels (ceci est assez inhabituel).
&12. Avec mon meilleur ami et quelqu'un m' a donné un colis et je ne l' ai
jamais restitué.
&13. Avec un petit ami en Alaska et une météorite s' écrase du ciel - j' étais
étonnée, mais il n' a pas eu de réaction.
&14. Rêves de suffoquer/difficulté pour respirer.
&15. Je rêvais que je passais une audition pour les Misérables, j' étais si
bonne dans le rêve qu' ils m' ont donné le premier rôle et il semblait la
réponse à mon rêve le plus cher, jusqu'à ce que des pièces du show commencent à
être coupées et mon rôle ne paraissait plus du tout spécial.
&16. Rêves de me tenir debout dans l' eau (2).
&17. Je joue à la corde à sauter et je me coupe mais de l' eau s' écoule des
coupures.
&18 Je voyais mon meilleur petit ami et lui flanque une beigne et puis le bats
sur le sol; cet acte de violence me plaît immensément et satisfaisait mon besoin
de violence.
&Symptômes généraux
&Énergie augmentée.
&Symptômes physiques
&Insomnie- difficulté pour s' endormir; Appétit augmenté; Céphalée forte pendant
une heure et pleurais de douleur - évanouissement par la douleur - dans les
tempes avec pression vers l' extérieur la nuit et ensuite battements; soif
augmentée; grelottements; Vision brouillée; tintement de l' oreille droite; L'
oreille droite fait mal; Meurtrie sur la jambe gauche; Toux, éternuements,
congestionné; La toux remonte un épais mucus blanc; frissons le matin.
&Symptômes guéris
&Crampes abdominales chroniques et douleurs - histoire de pleurer avec la
douleur et pensée de devenir folle localisée dans l' estomac; douleurs comme des
couteaux et brûlures.
&PAGE 35
&Expérimentateur #7
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Plus sociable; Excité; Hyper/excité/j'ai la frousse; peur de tomber malade avec
une maladie sérieuse; Irritabilité; contrariété.
&Rêves
&1. Éveillé avec une phrase qui se noie dans une mer de larmes.
&2. Rêve de gratter du sumac vénéneux et horrifié de ce que ça allait se
propager.
&3. Avec un type dont j' étais entichée - je lui disais que je l' aimais; je
sentis la résolution de l' ancienne liaison.
&4. Petit ami blessé et la tête tranchée (actuellement c' est sa seconde tête);
je le conduisais à l' hôpital en haut d' une colline glacée; je m' effraye de
conduire sur la glace; j' avais l' autre tête enveloppée dans une couverture;
les chirurgiens remettent en équilibre; Sensation de déconnexion.
&Symptômes physiques
&Tintement dans les oreilles; Vertige/désorientation; goutte post nasale; les
oreilles obturées; URI avec toux et tension occipitale pire à gauche avec
sifflement; Fort désir d' oeufs;Toux productive pire AM; Toux brève intense avec
mucus épais productif; Difficulté d' accommodation; écoulement nasal pire en
mangeant.
&Symptômes guéris
&Plus sociable et je me sens comme si j' avais plus à dire; Plus chaud.
&PAGE 36
&Expérimentateur #8
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Appréhension.
&Rêves
&1. J' étais à une réunion avec beaucoup d' autres personnes - tous les gens
avaient des vêtements sauf moi; cela n' ennuyait personne sauf moi; j' allais
dans la maison d' un homme pour passer la nuit, mais je ne voulais pas être là.
&2. J' ai perdu ma bonne plume bleue.
&3. Au milieu d' une petite bataille - les gens se battent tout autour de moi.
&4. Je descends en marchant un chemin de terre qui était assez rocheux; je
grimpe sur les rochers; Avec un homme qui préfère marcher sur le côté rocheux de
la route.
&5. Brigands qui entrent dans la maison, mais je ne me faisais pas de souci pour
ça.
&6. Rêve d' un puma.
&7. Rêve de marcher un long chemin jusqu'à sa voiture; Aider un enfant dans un
gymnase sur le chemin.
&8. Un gros chat jaune souffrait; nous avons dû mettre fin à ses souffrances.
&Symptômes physiques
&Perte d' appétit.
&Symptômes guéris
&Plus conscient des gens et de l' environnement; Ressentais mieux l'
environnement; je me ressentais mieux les pieds sur terre (2) et dans le
présent; Plus conscient du ressenti des autres.
&Expérimentateur #9
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Calme et alerte; Perte d' ambition dans les soirées.
&PAGE 37
&Rêves
&1. Rêves de contrôle et systèmes de contrôle (2);
&2. Rêve d' une route poussiéreuse sèche; Un car entra dans un talus qui était
caché par une illusion; les gens dans le bus avaient été rétrécis et donnaient
des coups de pieds comme des bébés dans le ventre; talus vert herbeux et routes
sèches poussiéreux.
&3. Une classe qui étudie une créature comme un scorpion et fait des théories à
propos de sa queue.
&4. je fais un film sur le désert d' Arizona - je conduis en filmant un scorpion
(marron rouge sombre) qui courrait après sa femelle. J' essaye d' obtenir un
gros plan et finalement il galope tout le long sur le coté de la route; il perd
sa femelle et court en haut de ma jambe et puis de nouveau en bas et ne me pique
pas; Des étudiants transportent des buissons pour mettre en valeur l' arrière-
plan.
&5. Rêves de construction (2).
&6. Rêves d' enseignement (2); Rêve d' enseigner mon neveu avec emphase sur
Perséphone (reine des enfers fille de Zeus et Déméter).
&7. Rêve de créatures comme des lézards sur le sol dans le garage - partout sur
le sol - de couleur grise.
&8. Prendre les mesures d' un corps.
&9. Discussion: comment utiliser une échelle.
&10. Les gens viennent à la maison et posent des questions - sociable et
amicale.
&11. Quelqu'un était très rude envers une autre personne qui demandait une
faveur - durement rejetée et éclata en pleurs.
&12. Quelqu'un jetait sa partenaire dans le compartiment du moteur de la voiture
et mit le feu; Elle s' en sortait avec des balafres minimes sur la tête.
&13. De conduire sur des routes sèches poussiéreuses dans de vieilles voitures.
&14. Jouer au tennis avec mon père - il devenait plus vieux et moins capable de
résister à mon jeu.
&15. Construire un château en Irlande; beaucoup de sable mêlé (involved).
&Symptômes généraux
&Me sentais plus jeune et moins raide pendant deux jours puis plus fatiguée.
&Symptômes physiques
&Réveil à 3-4 AM; Désir augmenté pour les douceurs; flot d' urine plus
vigoureux; appétit diminué; Eruption sur le dos des mains/poignets qui sont
rouges, indolore et légèrement suintante.
&Expérimentateur #10
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Il m' a fait faire beaucoup; Actif; Industrieux.
&PAGE 38
&Rêves
&1. Constructions (buildings); j' ai construit une pièce avant sur un hôtel pour
qu' on puisse faire une conversation d' un endroit élevé en hauteur; examine
pour acheter un building.
&2. Rêve de Buckingham Palace.
&3. Rêve de ma mère décédée - inhabituel.
&4. Rêve triste où mes deux parents ont été assassinés.
&5. Je transporte notre chat en bas dans le hall et croise un chien qui était
couché sur un classeur.
&6. Une église où une dame d' un certain âge a amené des poulets et des petits
lapins et elle avait de la nourriture pour les nourrir qu' elle distribuait aux
gens (popcorn et raisins); l' église devenait un magasin.
&7. Je reste dans un vaste hôtel; Quelqu'un a perdu son portefeuille et le
trouve à nouveau; dans l' avant-cour de Buckingham Palace avec un cirque qui
fait sa mise en scène.
&8. Une voisine qui a son urètre sur le coté de sa taille et devait uriner
debout.
&Symptômes généraux
&Énergie augmentée.
&Symptômes physiques
&HA (céphalée ?) entre les sourcils comme un cure-dent pire à 5 AM; vésicules d'
eau sur la face; HA (céphalée ?) l' AM; prurit de la pointe du nez; coryza
profus; La peau autour yeux est sensible; Yeux enflés et rouges.
&Expérimentateur #11
&Trois doses
&Mental / émotionnel
&Tendu et anxieux.
&Rêves
&Projet de construction et devais engager rapidement un spécialiste,
(littéralement: a key man = la cheville ouvrière); Avion jaune brillant.
&Symptômes généraux
&Frilosité.
&Symptômes physiques
&Coryza profus pire l' AM; Expectoration avec toux dans l' AM; Éternuements à 4
PM; Goutte post nasale claire.
&S' éveille à 4:30 AM avec transpiration.
&-----
#R Hydrogenium
&Hydr
#L9 Texte
&Jeremy Sherr Paris Septembre 2000
&La première substance dans le tableau de Mendeleiev
&Au début le grand big-bang, puis après une micro-seconde la grande soupe
cosmique. Alors est apparu l' hydrogène qui constituait l' univers à 99%
Actuellement, il le constitue à 75% et l' helium à 25%
&L' Hydrogène est l' élément le plus simple, le plus léger, le plus explosif.
&Les symptômes évoquent typiquement un gaz, c' est quelque chose qui vous
emporte dans les hautes sphères de l' atmosphère
&« je me sens léger, aéré, froide »
&La personne est en train de s' élever, flotter, perdre le centre de gravité
&« sensation d' être irréelle, comme si j' avais pris des drogues; Tout est
clair vers le haut mais au-dessous de sinus, il n' y a rien de très réel.
&« Sensation d' être devenu fou, hors de mon corps, comme si mon esprit était
sorti par la fenêtre. »
&Cet état est apparu au bout de 45 mn.
&H2 ressemble à un remède psychédélique, mais dans H2, il n' y a pas tant d'
illusions et d' hallucinations, c' est beaucoup plus clair et directe
&Quand on lit des expériences de proximité de la mort, l' âme quitte le corps,
passe dans un tunnel étroit, débouche dans un espace plein de lumière et d '
amour où elle rencontre des personnages merveilleux. C' est comme une naissance.
&Dans tous les remèdes qui ont la sortie du corps, il y a l' illusion d' être
enceinte.
&Thuya a une tendance aux fausses couches au 3ème mois, stade de la
différentiation sexuelle.
&Cannabis a franchi le tunnel et a passé de l' autre côté de la barrière: il
parle avec Dieu. Il n' a plus de relation à la terre.
&Anhalonium, c' est l' idée de fusion de l' individu avec l' environnement. Les
yeux peuvent entendre, les oreilles voir, la bouche sentir, tout fusionne dans
une soupe indifférenciée.
&Dans Hydrogène, la connexion avec le monde physique est très lâche: « un peu
comme si j' étais en train de mourir, ce n' est pas désagréable ».
&On a eu des effets aussi profonds avec des dilutions basses qu' avec des
hautes.
&L' expérimentateur tombe amoureux à un niveau très profond, bien au-delà de l'
amour physique classique, c' est spirituel, amoureux de l' âme, il n' a jamais
connu ça. « je ressentais tellement d' amour ».
&Ce que H2 ne peut pas faire, c' est se concentrer, se focaliser, parce que c'
est un problème d' expansion. Il perd l' idée de ses propres limites. L' amour
peut entrer en vous, et on a l' impression d' être très exposé, très fragile.
&1 expérimentateur a écrit 3 livres. C' était très expansif. Il a fallu que j'
en sorte l' idée principale !
&H2, c' est l' âme avant l' entrée dans le corps humain. Le corps attrape l' âme
et le connecte à la terre comme le noyau capte l' électron.
&« 15) - Je me suis sentie en présence d' une énergie totalement pure, comme la
rencontre avec Dieu et la sensation d' en être totalement indigne ou comme la
rencontre avec un amant et la sensation d' en être totalement indigne - se
rendant compte des erreurs de toute une vie -. Cette énergie pure m' entourait
pendant quelque temps en me protégeant. Je sentais que cette unification
balayait des vies entières de symptômes qui m' affectaient. La rencontre avec
cette énergie était comme si celle-ci se joignait à moi sexuellement mais sans
qu' il y ait ni désir, ni plaisir, ni douleur impliqués. Cette unification avec
l' énergie mâle a duré pas mal de jours. (Je ne suis pas habituée à me
considérer comme un homme). Le lendemain de cette union avec la présence
supérieure je me suis effondrée dans un débordement d' émotions. Tous mes
chagrins et mes douleurs sont partis. J' étais dédoublée sur le plancher et
tombait dans un état profond de catharsis. Il n' est pas possible de décrire où
j' étais allée car il n' y a aucun concept applicable. J' avais la sensation d'
un amour débordant pour l' humanité et je voulais tout distribuer. Mon esprit se
tourna vers le Bouddha. C' était comme voir l' image entière plutôt que l' une
de ses parties. (Ces premiers effets ont duré 28 jours puis se sont transformés
en un état de paranoïa). 16
&16) - J' avais la sensation que je pouvais voir plus profondément dans les gens
(au delà des rôles qu' ils jouaient). 16
&Tous ces phénomènes sont arrivés à une femme. Souvent un seul prover exprime le
remède d' une façon très forte. Après le proving, elle est partie au Tibet, au
sommet du monde, et elle avait un message à donner: prenez tous H2 Après 5 ans,
quelqu'un a fait une pièce de théâtre sur la dame hydrogène.
&Sensation d' aller très profond à l' intérieur de l' âme du voisin, au-delà de
son identité.
&La sensation dominante est la perte des frontières: « sensation qu' il ne reste
pas grand chose de moi que j' ai laissé mon corps »
&Hydrogène ressemble à cette histoire de l' astronaute flottant dans l' espace
et en communication avec la terre: « comme la terre est belle, comme j' aime la
femme ». Puis soudainement, il perd le contrôle avec la terre, et dérive dans l'
espace, seul, perdu dans l' immensité.
&Pour H2, la réintégration dans le corps est un véritable choc.
&C' est l' histoire de l' âme qui dansait librement dans l' univers, très
heureuse et libre. Un jour Dieu lui dit: tu dois aller à l' école, dans ce
corps. L' âme ne veut pas entrer dans cette petite case avec 7 trous. Dieu
appelle le choeur des anges: faîtes de la musique, l' âme va vous suivre, et
quand elle sera entrée dans le corps, vous fermez. Ce que font le s anges. Et
chaque fois que l' âme entend de la musique, elle se souvient.
&L' expérimentateur 24 qui a la sensation que l' âme flotter hors du corps a
plus tard la sensation qu' elle est tirée vers le bas, « comme après une grande
frayeur »
&25) - Un engourdissement marqué en suspension (planant) avec la sensation que
l' on tirait mon esprit du haut de la tête vers le bas, comme une pression
interne qui s' exerçait vers le bas à l' intérieur de moi - comme après une
peur. Sensation incroyable. 24
&La frayeur a pour effet de contracter ou nouer la personne.
&Après les états sublimes d' union divine et d' amour universel, la descente
avec la peur, l' égoïsme, l' isolement, la paranoïa
&Les symptômes donnent une très bonne description des états maniaco-dépressifs
&A mesure que la personne entre dans les états négatifs mais nécessaires, elle
doit surcompenser; Isolement et séparation.
&Un expérimentateur a réalisé pendant le proving qu' il était homosexuel. Tout
son problème était de savoir de quel sexe il était. C' est arrivé à plusieurs
expérimentateurs.
&Il y avait une grande fille forte, poilue, et sans poitrine. Quand elle a pris
le remède en 6C, les poils ont disparu, les seins ont poussé, et elle s' est
sentie très féminine. Après 6 mois, elle est redevenue comme avant; elle a
repris le remède en 30C, et elle est devenue encore beaucoup plus masculine,
plus de poils, dure intérieurement; elle a compensé en devenant très féminine.
&Il y a beaucoup de confusion de latéralité, de temps, erreur sur le mois, l'
année.
&C' est un remède psorique, il y a beaucoup de signes cutanés.
&Cas clinique n°1
&Maniaco-dépressive sou lithium. Elle était venue m' écouter et posait des
questions très philosophiques, d' abord très intéressantes, puis ça ennuyait le
public. Elle avait des illusion très paranoïaque, le ku klux klan la
poursuivait. Elle se sentait très admirable et aussi totalement indigne. Elle s'
est sentie devenir enceinte comme l' Immaculée Conception. Elle avait pas mal de
poils sur la figure (une femme en a développé pendant le proving). Les yeux en
l' air, on voyait le blanc. H2 30 CH. Résultat excellent., répété de manière
occasionnel. Elle a arrêté le lithium et a repris le travail. La personne a l'
impression d' avoir atteint un état immense de conscience, mais que les problème
est de se raccrocher.
&Cas clinique n° 2
&Une homéopathe en dépression. Elle sentait très isolée et n' arrêtait pas de
pleurer.
&On histoire: ésotérisme, thérapies, New Age, nouvelle physique, méditation,
voyage en Inde... Elle y a été violée deux fois, volée, accusée, mise en prison.
&« Mes grande idées se sont effondrées ».
&Elle avait encore le sentiment d' un état de conscience très grand. Elle se
définissait comme « une fleur de lotus écrasée dans la boue.
&Hydrogène 30CH l' a guérie depuis 8 ans; elle en reprend à peu près une fois
par an.
&Ici, ce qui était caractéristique, c' était la discordance entre un état élevé
de conscience et la réalité quotidienne très dure
&Et le sentiment démesuré du temps: « je suis là depuis un million d' années ».
Grand chiffres, grand nombres.
&Impression d' être perdue dans l' espace.
&Cas clinique n° 3
&Femme née en 1949, elle a souffert de colères intense
&Amour débordant, très grand besoin d' être aimé
&Son mari est parti,
&Obésité
&J' aime l' ordre
&Je suis très excitée par les couleurs, les fleurs, le ciel
&Je me sens confuse au niveau sexuel, je confonds mon côté féminin et masculin,
je suis en compagnie d' hommes homosexuels tout le temps.
&Je suis clairvoyante, je peux dire des choses sur des gens à des Km d' eux.
&Je peux dire quand quelqu'un est en train de naître ou de mourir
&Un jour, sensation de voir des fées, ou de la lumière, ou des formes qui
sortent du mur qui me disent des choses sur le monde
&J' aime que les choses soient directes et équitables
&Je crois aux bonnes actions et aux réactions
&Je vois tout comme dans une grande forêt, nous ne sommes que des arbres dans la
forêt et nous sommes là pour faire le bien aux autres arbres
&Je sens qu' il n' y a pas une limite entre moi-même et le monde; C' est pour
cela que je mange autant, ça me donne une limite.
&Pendant mon accouchement, je revivais ma propre naissance
&Je me sens grande et mince alors que je suis grosse (confusion d' identité).
&J' ai l' impression d' avoir marché pendant des années lumières. Impression d'
une lumière très vive dans ma tête, encore plus de lumière à l' intérieur que
dans le soleil
&J' ai l' impression d' avoir comme une vague, un raz de marée
&Dans quel état nous nous sommes mis, nous et le monde.
&C' est comme si on était debout au point de création, tout semble si
merveilleux et étonnant, j' ai besoin de manger beaucoup pour acquérir un grand
corps pour faire face.
&Parfois je me sens si légère, comme une gymnaste qui fait des culbutes, une
totale flexibilité, apesanteur;
&Ma seule solution est de quitter ce monde
&Hydrogène 30
&C' est une cas facile d' hydrogène
&J' ai dit à cette femme: je vais vous envoyer le remède; avant de le recevoir,
elle m' a écrit un poème
&« Plus léger qu' un duvet de chardon, je voyage vers vous....
&Qui suis-je, tant d' illusions en moi qui ne font qu' ajouter à notre
confusion....
&A quoi jouez vous avec moi pour rétablie la dualité ?.....
&Je vole à travers l' univers, limitée par cette carapace physique, je m' élance
à toute allure pour me retrouver face d' un million de soleils »
&C' est une excellente description d' hydrogène.
&Exposition du Luxembourg: scène prises d' un hélicoptère, montrant la
destruction de l' écologie, c' est pénible et douloureux. Il s' agit peut-être
d' un autre gaz, mais le thème essentiel qui se dégage, c' est le conflit entre
les grandes inspirations et les réalités terrestres.
&A partir de notes de ML Fayeton
&---€€€€----
#L10 INTRODUCTION
&L' idée de la pathogénésie d' Hydrogène m' est venue en premier lieu à l'
esprit lors de l' investigation sur la table périodique des éléments et ses
relations avec les remèdes homéopathiques.
&Les éléments sont le fondement de tout ce qui nous entoure, la table périodique
étant le schéma directeur de la nature. Ces éléments et leurs composants sont l'
étai de notre matière médicale homéopathique, souvent des remèdes qui agissent
en profondeur.. Pendant cette recherche, un des points qui est apparu est que
plus un élément était primaire plus antipsorique il était et plus il agissait en
profondeur semblait-il. Ceci est apparent en parcourant les sept périodes de bas
en haut. La septième période des éléments radioactifs n' a, dans l' ensemble,
pas été expérimentée. Pour le moment je ne peux pas concevoir une façon de les
expérimenter à cause des difficultés pharmaceutiques impliquées dans le
maniement des substances radioactives et aussi à cause de la difficulté à
obtenir de telles substances. La sixième période contient quelques uns de nos
remèdes les plus syphilitiques, les métaux lourds tels que Aurum, Platina,
Mercurius, Plumbum; Thallium. En montant vers la troisième période, nous
trouvons un nombre croissant de remèdes antipsoriques qui agissent en profondeur
tels que Calcarea, Sulfur, alumina, Silicea et Phosphorus. Cependant, au delà de
ceux-ci aucun des éléments des seconde et première période n' ont fait l' objet
d' une expérimentation complète dans leur forme pure. Voici les éléments qui
forment la base de toute vie, le Carbone, l' Oxygène, l' Azote, et l' hydrogène.
Il semblait donc logique d' expérimenter un de ces éléments.
&Kent postule que si nous pouvons complètement expérimenter l' un des règnes de
la nature, nous aurions des remèdes suffisants pour guérir la plupart des maux
de l' humanité. Puisqu'il est impossible d' expérimenter la totalité des règnes
animal ou végétal, il semblait logique d' entreprendre d' abord l'
expérimentation des minéraux et leurs éléments constituants de base. J' ai donc
décidé de commencer par le commencement et le commencement c' était l'
Hydrogène, le premier élément, mère de toute substance, la plus simple
manifestation de la matière. Selon ma propre réflexion sur la table périodique,
l' Hydrogène devrait se révéler être au moins un remède antipsorique agissant en
profondeur. Cependant, jusqu'à ce qu' une expérimentation ait été conduite à son
terme, personne ne peut vraiment deviner la vraie nature de ses substances
&Nous vivons à l' époque des voyages dans l' espace, utilisant l' hydrogène pour
lancer les fusées dans un univers composé principalement d' hydrogène. Epoque
dans laquelle l' homme cherche à reproduire l' énergie du soleil sur la terre au
moyen de la fusion nucléaire, alors que notre existence est perpétuellement
menacée par la puissance terrifiante de la bombe H. Pourtant c' est une époque
où tant d' entre nous s' évertuent à retourner à nos origines, cherchant notre
source de manières si différentes. Aujourd'hui l' expérimentation d' Hydrogène
semblait opportune.
&Pendant l' expérimentation, j' ai souvent eu l' impression de m' être embarqué
dans un travail de Titan, et l' expérience de quelques expérimentateurs n' a
fait que renforcer ce sentiment. Je me suis demandé si j' avais le droit d'
entreprendre un tel projet. Cependant, ce qui est commencé doit être terminé et
j' ai le plaisir de présenter nos résultats à la profession pour qu' elle puisse
les perfectionner, les utiliser et les développer. De la conception à cette
publication, cette expérimentation, à duré presque quatre ans. Cela est dû au
travail gigantesque impliqué, que nous avons essayé de mener à bien aussi
sérieusement et consciencieusement que possible.
&Beaucoup de leçons tirées de l' expérimentation de Scorpio ont été incorporées
dans la méthodologie servant à conduire cette expérimentation. C' est donc, je
l' espère, un essai plus complet et plus précis bien qu' étant loin d' être
parfait. L' expérimentation à été conduite simultanément avec celle du Chocolat,
en double aveugle; je ne connaissais pas la substance que recevait l'
expérimentateur. Le Chocolat fut choisi arbitrairement pour contraster avec
Hydrogène. Complaisance moderne en opposition avec la première manifestation de
la création.
&Je ne décrirai pas ici la méthodologie complète que j' ai utilisée pour diriger
cette expérimentation puisque j' espère la publier bientôt dans un article à ce
sujet. 10% des expérimentateurs ont reçu un placebo. Chaque expérimentateur
devait prendre 6 doses en deux jours. Le traitement devait être suspendu dès que
les premiers symptômes apparaissaient. Bien peu d' expérimentateurs eurent
besoin de prendre les 6 doses complètement puisque la plupart d' entre eux
ressentirent des symptômes après la première ou la deuxième dose. En tout 1100
symptômes furent sélectionnés parmi lesquels 305 symptômes de «Mental». Chaque
symptôme a été scrupuleusement vérifié.
&Il fut intéressant de remarquer combien les effets furent immédiats -
quelquefois en moins d' une seconde - Observer que les symptômes physiques
détectables apparaissaient souvent avant les symptômes mentaux détectables,
repoussant ainsi l' idée que les symptômes mentaux émotionnels apparaissaient en
premier, n' a pas manqué d' intérêt. Il ne semblait pas y avoir de réaction
définie entre la force et la quantité de symptômes mentaux émotionnels produits,
chassant peut-être un autre mythe - L' action du remède semblait croître petit à
petit au cours des premières semaines. Elle dura dans quelques cas pendant
environ une semaine, mais dans d' autres cas pendant bien plus d' un an. Une
périodicité annuelle était l' un des symptômes de quelques expérimentateurs - Un
fait qui met l' accent sur le nécessité d' une supervision longue et continue -
Comme je l' ai appris à maintes reprises en dirigeant les expérimentations: une
bonne supervision est la clé d' une bonne expérimentation.
&Comme dans la plupart des expérimentations, la majorité des expérimentateurs
ont tiré profit de l' expérience bien qu' évidemment la souffrance soit l' une
des composantes de toute intoxication, et un petit nombre d' expérimentateurs se
sentirent plus mal. Un expérimentateur qui répéta l' expérimentation 2 fois à 6
mois d' intervalle sentit une grande amélioration la première fois mais alla
bien plus mal la seconde.
&De manière générale, l' effet des expérimentations a été aussi profond que l'
on pouvait espérer pour ce remède - Je n' essaierai pas de discuter ici des
résultats. Je laisse cette investigation à l' homéopathe sans parti pris. Je
suis heureux de rapporter ici que ce remède m' a été utile dans plusieurs cas au
cours de l' année passée, vérifiant ainsi quelques uns des symptômes
cliniquement. J' espère vivement que cela sera utile au monde homéopathique dans
notre mission de redonner la santé aux malades.
&Jeremy Sherr, 1992
&AVANT-PROPOS A LA NOUVELLE EXPERIMENTATION DE L' HYDROGENE
&Par Jeremy Sherr et son groupe d' expérimentateurs
&Au début était l' Hydrogène; ou au moins ses précurseurs subatomiques, selon la
cosmologie moderne, et ses partisans de la théorie du «Big Bang» de la création
de l' Univers.
&il est donc surprenant de noter que cet élément primordial qui débute la Table
Périodique de Mendeleev, est absente de la matière médicale homéopathique où que
l' on regarde. Pour cette raison, cette nouvelle expérimentation conduite par J.
S doit être accueillie sur la scène homéopathique.
&Dans le sens ou l' Hydrogène était le premier élément à être formé à partir de
la «soupe cosmique» préexistante, il a un rôle ou une signification double.
&Etant le premier c' est un lien avec «ce qui existait avant» pour citer une
phrase de Kalahari Bushman, et maintes fois citée par L van der Post.
&Et étant le premier il peut être considéré comme étant le «prototype du modèle»
au déduit de la table périodique. C' était le premier élément à être formé en
ayant lui-même un modèle, c' est à dire un proton chargé positivement comme un
noyau, et un nuage électron chargé négativement autour de lui. Ceci en termes de
physique subatomique moderne est une schématisation, mais suffira ici.
&Un autre aspect de la double signification de l' Hydrogène peut être envisagée
à partir de deux aspects de son union chimique aces d' autres éléments. D' un
côté il peut agir comme un «accepteur» en recevant un électron à partir d' un
élément comme le Sodium ou le Lithium par exemple pour former un hybride
métallique.
&D' autre part il peut agir comme un élément donneur et donner un électron pour
former un fluorure d' hydrogène avec l' élément fluor ou, de façon plus
importante pour nous, former de l' eau avec l' oxygène sans laquelle l'
existence telle que nous la connaissons dans la biosphère serait généralement
impossible.
&Cette ambivalence donne à l' Hydrogène une presque ressemblance avec Janus
puisque ce Dieu romain était représenté par un visage qui regardait deux
directions différentes.
&En résumé nous pouvons considérer l' hydrogène comme le «premier né», comme
étant à la fois positif et négatif et possédant un schéma ou une structure.
&Il est gratifiant de voir que certains de ces aspects précédents apparaissent
dans cette nouvelle expérimentation.
&Ainsi nous avons: «Je me suis senti en présence d' énergie pure...» peut-être
pourrions nous avancer que le tout premier atome d' Hydrogène à être formé était
comme cela, «se souvenant de l' énergie pure» d' où il venait, pourtant isolé et
seul, avec tous les autres éléments de la table périodique qu' il restait à
former. Il est bon de remarquer dans cette connexion que la recherche moderne a
montré que les molécules peuvent vraiment posséder une propriété de mémoire, si
bien que tout ce qui à été dit précédemment ne soit pas qu' une supposition.
&Ceci est une fois de plus avancé par «j' ai l' impression d' être passé à un
état de conscience différent et il n' y a plus de guides ou de moyens de
navigation. C' est un peu comme d' être perdu dans l' espace».
&Le poème de Walt Withman «vers la région inconnue» épouse cet aspect quand il
écrit «où il n' y a pas de sol pour les pieds, ni carte, ni guide, ni voix».
&D' un côté, l' expérimentation génère une similarité avec le processus de la
naissance, ainsi «le sentiment d' être tiré vers le bas». Tout comme l'
Hydrogène donna naissance au schéma de tous les autre éléments de la table
périodique.
&En conclusion, il peut être pertinent de considérer cette nouvelle
expérimentation à la lumière de ce qui est peut-être l' aspect le plus rare et
le moins connu de l' Hydrogène.
&C' est littéralement son aspect «3 en 1». Aucun élément mystique n' est
impliqué ici. C' est un fait pur et simple sur la relation des trois formes
différentes de l' Hydrogène (isotopes /nucléotides).
&Car l' Hydrogène n' est pas vraiment un mais trois en ce qui concerne ses
noyaux. Dans l' ordre d' abondance il y a l' Hydrogène ordinaire (H1) puis l'
Hydrogène lourd (Deutérium H2) puis il y a le Tritium ou Hydrogène lourd-lourd
(H3) qui est le premier noyau radioactif émettant une particule _ de basse
énergie.
&Il est possible que «Prométhée réincarné» soit la description la plus juste du
tritium quand on se souvient du mythe Grec de Prométhée, qui vola du feu du
paradis, et les dieux lui ont donné la souffrance éternelle pour avoir montré
trop d' orgueil.
&Le réacteur de fusion peut, si un tore stable se développe, donner une source
d' énergie non polluée ou presque. Mais, son analogue militaire la bombe h à
irréversiblement changé les concentrations de Tritium naturelle qui existaient
avant dans la biosphère.
&Avant les premières séries de tests qui eurent lieu dans le Pacifique en 1954,
les concentrations de Tritium dans l' eau étaient de l' ordre de 0-10 Tritium
Unités ou 0-10 TU comme on les connaît généralement. Ici, il est intéressant de
remarquer qu' un événement macroscopique surgisse d' un événement microscopique.
Car 1 TU est l' équivalent d' une dilution homéopathique de 18X, ou 9C, ou 10-
18, et produise 7,2 désintégrations par minute par litre d' eau.
&Faisant suite à ces tests, dans lesquels de millions de Curies de Tritium
furent injectés dans la troposphère, le Tritium contenu dans les chutes de
pluies continentales de l' Europe occidentale a atteint à peu près 6000 TU et
était environ de 2000 TU pour les climats maritimes, la différence étant due à
l' effet de dilution de l' océan lui-même. L' Hydrogène «pur» peut seulement
maintenant être obtenu à partir du vin d' avant 1954.
&L' homme a libéré l' élément brûlant de l' eau mais qui pourra être éteint par
l' eau elle-même.
&C' est pour les raisons précédentes que cette nouvelle expérimentation de l'
hydrogène est importante, car Mr Sherr et son équipe d' expérimentateurs ont
expérimenté l' Hydrogène moderne avec son contenu de Tritium augmenté tel qu' il
est aujourd'hui.
&Contrairement à tant d' autres par le passé, Mr Sherr ne s' est penché ni sur
le «passé» ni tourné «vers l' avenir» mais vraiment sur le «présent» de l'
homéopathie. Ce faisant, il se peut qu' il y ait l' occasion de soulager quelque
peu la souffrance inhérente au Prométhée réincarné.
&En se tournant vers l' avenir, s' il nous donne des expérimentations modernes
du Carbone (qui comprendra son contenu moderne Carbone 14 tout comme l'
hydrogène comprend son contenu moderne le Tritium) et bien plus d' éléments tels
que l' Oxygène et l' Azote, dont certains n' ont fait l' objet que de peu d'
expérimentations dans la matière médicale, afin que celles ci puissent être
augmentées, il se peut que nous ayons ici la base d' une matière médicale
homéopathique nouvelle et vivante - une entéléchie réincarnée avec un nouvel
espoir pour l' avenir.
&HYDROGENE. - LA SUBSTANCE.
&L' élément Hydrogène est un gaz invisible et extrêmement inflammable. Son
symbole est H et son numéro atomique est 1. Hydrogène est le premier élément
physique à avoir été créé et c' est le premier élément de la table. Il a la
structure atomique la plus simple de tous les éléments, consistant en un simple
proton et un électron..
&Le nom Hydrogène vient du grec « hydro», eau, et de « gènes», former, ce qui
fut suggéré par Lavoisier en 1781. De par ses propriétés inflammables certains
ont proposé qu' il soit appelé «pyrogen». Au 16eme siècle, Paracelse a récupéré
de l' Hydrogène sous forme de gaz inflammable mais ne l' a pas reconnu comme
élément. Le gaz fut distingué en tant qu' élément par Henri Cavendish en 1766,
et il l' appela «air inflammable».
&Hydrogène est l' élément le plus abondant dans l' univers. On estime que l'
Hydrogène forme plus de 90% de tous les atomes et _ de la masse de l' univers.
Tous les éléments les plus lourds étaient et sont toujours formés d' Hydrogène
et d' Hélium. L' hydrogène est notre source d' énergie principale à travers les
réactions proton-proton qui se produisent dans le soleil. Les températures
extrêmement élevées permettent la fusion nucléaire des atomes d' Hydrogène,
provoquant une libération colossale d' énergie. Une des formules suggérées est 4
h --_ He + 2e + énergie.
&L' Hydrogène compose environ 0,76% de la croûte terrestre et se classe 9éme
dans l' ordre d' abondance sur terre.
&Le plus important composé d' Hydrogène qui apparaît de façon naturelle est l'
eau qui est la principale source de cet élément. L' Hydrogène libre est un
composant des gaz rejetés par les volcans. Cependant le contenu d' Hydrogène de
la terre est inférieur à une partie pour un million parce que l' hydrogène se
diffuse en permanence dans l' espace. On pense que l' Hydrogène libre est un
composant majeur de la planète Jupiter et qu' à une certaine profondeur à l'
intérieur de la planète la pression est si élevée que l' Hydrogène moléculaire
est converti en Hydrogène métallique liquide. Il y a eu quelques essais
partiellement réussis pour produire de l' Hydrogène métallique en laboratoire en
lui infligeant une pression énorme.
&PROPRIETES.
&Dans des conditions normales, l' Hydrogène est un gaz incolore, inodore et
insipide. Il a une densité plus faible que n' importe quelle autre substance
chimique. A cause de sa faible masse moléculaire et des ses forces
intermoléculaires également faibles, il fond et il bout très lentement. L'
Hydrogène fond à -259°C. L' Hydrogène gazeux à le plus haut coefficient de
diffusion de tous les gaz. Il se diffuse à travers l' argile, le caoutchouc et
même certains métaux. La diffusion de l' hydrogène à travers un dé de Palladium
est la méthode couramment employée pour purifier le gaz.
&CHIMIE.
&Hydrogène est formellement placé dans le groupe 1A de la table périodique à
cause de sa configuration électronique et de ses propriétés chimiques. Mais il
peut être également considéré dans le groupe 7B puisqu'il a un électron en moins
que le gaz noble suivant: l' hélium. Autrement il appartient au groupe 4B à
cause d' une coquille externe à moitié vide qui forme des liens covalents et qui
est un non-métal. Cependant, il y a des arguments contre tous ces concepts
puisque l' Hydrogène ne ressemble étroitement à aucun autre élément. On devrait
le considérer comme étant unique et ne faisant parti d' aucun groupe périodique.
&Du fait d' avoir un seul électron dans sa coquille externe, l' Hydrogène peut
former des liens de trois façons, dont le résultat pour chacune sera une
coquille externe complète ou vide.
&1/ La perte d' un électron pour former le cation H+ ou proton
&2/ Le gain d' un électron pour former l' anion H- ou ion hydrique.
&3/ Le partage de son électron avec un autre atome pour former un lien covalent
simple.
&De loin le plus grand nombre de composés d' Hydrogène sont du type covalent,
comme dans le méthane (CH4), l' ammoniac (NH3), et l' hydroxyde de soufre (H2S).
&L' Hydrogène brûle à l' air libre et réagit de façon explosive à l' oxygène. Le
produit de réaction est l' eau: 2 h 2 + O2 _ 2 h 2O.
&ISOTOPES.
&L' isotope ordinaire de l' hydrogène est 11 h connu sous le nom de Protium. En
1932 fut produit l' isotope naturel stable, l' Hydrogène lourd ou Deutérium (21
h ou D), qui a un neutron dans son noyau. En 1935, un 3éme isotope fut
synthétisé: le Tritium ou 31 h, qui a deux neutrons. Le Tritium (T) est
radioactif est se transforme en hélium. Le rapport naturel entre le Protium et
le Deutérium est approximativement de 6000 pour 1 et le Tritium est présent en
quantités infimes. Le mélange des trois s' appelle Hydrogène ou «H» et sa
configuration électronique est 1S1. Puisque les configurations électroniques des
trois isotopes sont identiques, leurs propriétés chimiques sont les mêmes, mais
leurs masses différentes donnent des taux de réactions différents. On utilise le
Deutérium pour fabriquer de l' eau lourde qui est employée dans les réacteurs d'
Uranium.
&PREPARATION ET FABRICATION.
&L' Hydrogène est habituellement préparé en laboratoire par l' action d' acides
dilués sur des métaux. Zn + 2 hCl _ ZnCl2 + H2.
&Une autre méthode est l' électrolyse de l' eau. Dans le commerce, il est
préparé à partir de gaz naturels, CH4 ou Méthane ou comme un sous produit du
cracking des hydrocarbures.
&UTILISATION INDUSTRIELLE.
&Jusqu'au 20éme siècle, seules de petites quantités d' Hydrogène étaient
nécessaires. Le gaz était utilisé comme carburant sous forme de gaz de ville,
pour gonfler les ballons et pour les chalumeaux oxhydriques pour souder.
&Aujourd'hui, on en utilise d' énormes quantités pour les procédés suivants: la
synthèse de l' ammoniac, les engrais, l' acide nitrique, dans la fabrication des
composés organiques tels la margarine, l' huile d' arachide par hydrogénisation
des huiles; comme carburant pour fusées avec l' oxygène; pour faire de l' acide
chlorhydrique (Hcl); dans l' extraction d' oxydes dans certains métaux tels le
Tungstène; dans la fabrication de solvants, de plastiques; dans les études à
basse température et dans l' étude de la superconductivité parce que le point de
fusion est seulement de quelques degrés supérieur au zéro absolu.
&PREPARATION PHARMACEUTIQUE.
&L' Hydrogène était préparé comme suit
&On mettait des copeaux de zinc dans un grand flacon conique et on y ajoutait d'
acide chlorhydrique à 50% pour les recouvrir.
&Un tube de verre partant du bouchon de liège était plongé dans un bain d' eau
purifié et le gaz s' y introduisait et était recueilli dans un flacon spécial.
&Après récupération environ 20ml d' alcool à 50° était ajouté au flacon et on
secouait doucement pendant cinq minutes pour dissoudre l' Hydrogène et créer la
«teinture mère».
&La solubilité à 20°C est de 0,01819ml de gaz dans 1ml de soluté.
&Cette solution était utilisée comme point de départ et était versée dans un
tube à essai et dynamisée de façon habituelle. Puisque la teinture mère est
presque déjà 1C, une goutte de ceci fut ajouté à 99 gouttes d' alcool à 90° et
agité. Le tube a été étiqueté 2C. Les dilutions suivantes étaient montées à la
main avec 40 succussions à chaque étape.
&John Morgan
&EXTRAIT D' UN ARTICLE CONCERNANT LA FUSION NUCLEAIRE A FROID, REVENDICATION
SCIENTIFIQUE AYANT ETE DECOUVERTE PENDANT LA SEMAINE OU L' EXPERIMENTATION
COMMENçA, (FEVRIER 1989) ET FUT REFUTEE QUELQUES MOIS PLUS TARD.
&Le scientifique britannique, au coeur des revendications de la découverte d'
une nouvelle source de matières énergétiques potentiellement illimitée, a dit
hier qu' il était sur que ses revendications verraient le jour au cours des 12
prochaines semaines.
&Au cours d' expériences à l' université d' Utah avec le Professeur Stanley
Pons, le Professeur Martin Fleischmann prétend avoir trouvé un moyen de
déclencher une fusion nucléaire dans un petit récipient de verre contenant deux
électrodes de métal et de «l' eau lourde» contenant du Deutérium, un isotope de
l' Hydrogène. jusqu'à 20 watts d' énergie ont étés générés par le récipient,
plusieurs fois la quantité initiale. Le Professeur Fleischmann maintient que les
réactions de fusion nucléaires sont le seule explication de l' énergie
supplémentaire.
&Les essais sont conduits en secret à Harwwell... de la cire de paraffine et du
béton entourent le récipient, de la taille d' une bouteille à lait - pour
protéger les scientifiques d' une fuite de neutrons qui serait provoquées par
les réactions de fusion.
&Cependant, les collègues scientifiques ont critiqué ses revendications et la
façon dont elles furent rendues publiques. Le Professeur Fleischmann à dit «j'
ai le sentiment qu' il nous faudra fournir des réponses avant trois mois. Pour
le moment, j' ai confiance en la reproductibilité de l' expérience. Je pense qu'
il est justifié que les gens soient sceptiques parce que c' est quelque chose de
si extraordinaire, mais avec mes collègues aux E. U., nous sommes arrivés au
point où aucune autre explication ne sera satisfaisante si ce n' est qu' une
forme de fusion c' est produite».
&CHRONOLOGIE DES SYMPTÔMES.
&C' est la première expérimentation dans laquelle j' ai utilisé un programme
informatique pour classer et analyser les informations. Cela m' a permis de
classer plus facilement les symboles alphabétiquement. De plus, cela a créé une
matière médicale multi dimensionnelle pour que l' on puisse plus facilement
analyser les informations selon le sujet, l' expérimentateur, la puissance du
remède, l' apparition chronologique des symptômes, etc.... nous permettant ainsi
d' extraire beaucoup d' informations utiles.
&Chaque symptôme est désigné avec l' heure d' apparition en comptant après la
première dose qui a provoque des symptômes. Le comptage du temps est inscrit en
jours/heures/minutes. Le premier jour est 00. Ex: 03.11.15 s' est passé 4 jours
11 h et 15mn après le début de l' expérimentation. Là où le temps n' était pas
important ou vague on inscrivait XX. Là où cela se passait pendant beaucoup de
semaines après le début de l' expérimentation on notait: 10. XX.. XX.
&LISTE DES EXPERIMENTATEURS.
&Tous les expérimentateurs ont pris au maximum 6 doses, 3 doses par jour,
pendant 2 jours. Le remède était arrêté dès que les symptômes apparaissaient.
&Les nombres correspondent aux codes utilisés par les expérimentateurs pendant
l' expérimentation.
&Dans la plupart des cas 2 doses suffirent.
&No.2 femme Hydrogène 6CH
&No.4 femme Hydrogène 12CH
&No.6 femme Hydrogène 15CH
&No.8 femme Hydrogène 30CH
&No.10 femme Hydrogène 200CH
&No.12 femme Hydrogène 6CH
&No.14 femme Hydrogène 15CH
&No.16 femme Hydrogène 30CH
&No.18 femme Hydrogène 200CH
&No.20 homme Placebo
&No.22 homme Hydrogène 12CH
&No.24 homme Hydrogène 30CH
&No.28 femme Hydrogène 200CH
&No.30 homme Placebo
&No.32 homme Hydrogène 9CH
&No.34 femme Hydrogène 12CH
&No.38 homme Hydrogène 200CH
&No.40 femme Placebo
&L' EXPERIMENTATION.
&SENSATIONS MENTALES.
&1) Il m' apparaissait que c' était comme si il y avait eu un déplacement dans
l' univers. 12.
&2) - Je peux honnêtement dire que je ne me sentirais plus la même encore - un
peu comme d' avoir un enfant. C' est étonnant de savoir que ma propre perception
a été changée d' un degré, ce qui rend tout différent. 8.
&3)-Tout semble plus léger et plus clair. 38.
&4) - Sensation d' espace, la tête légère. 28.
&5) - Sensation de planer. 12.
&6) - Sensation d' être en dehors de la réalité. 24.
&7) - Sensation d' engourdissement et d' être drogué. 4.
&8) - J' avais une légère sensation de bien-être, coupé de la réalité, mais très
alerte, lucide et calme. Très conscient de la couleur du ciel, la lumière, les
oiseaux chantant, les fleurs - comme un tableau bucolique Sensation d'
expansion, mentalement calme, aérien et léger. 28.
&9) - Elle commençait à se sentir droguée - euphorique, concentrée et relaxée -
avec sensation de faiblesse tremblante à l' estomac. 32
&10) - J' avais la sensation de me sentir un peu irréel - comme après avoir pris
des drogues - comme une sensation de défonce bizarre. Le haut de ma tête
semblait très clair - la vue et l' audition claires et lointaines, mais
sensation embrumée et chaude en dessous des sinus. 8
&11) - J' avais la sensation que j' allais devenir fou, possédé, le rire
hystérique, en chantant avec une sensation de non-réalité, comme dans un rêve,
hors du corps - comme si mon esprit s' échappait par la fenêtre. Euphorique un
moment et déprimé un autre. Les gens me demandaient si je n' étais pas sous l'
effet d' excitants. Après 19 h, le soir, la sensation se transformait en une
très mauvaise humeur une grande irritabilité avec une bouche sèche et empâtée,
l' oeil gauche clignait, sensation d' un gros bouchon dans la narine gauche et
un mal de tête constant perçant au centre du crâne. 24
&12) - En rentrant chez moi je me suis senti bizarre, comme si j' étais à peine
dans mon corps. Je me sentais comme piloté automatiquement comme si je n' étais
pas vraiment là. En conduisant je n' arrêtais pas d' oublier où j' étais.
Maintenant je suis vraiment plus «absent» que la normale et la sensation d'
avoir peur de perdre la raison ou d' avoir un accident. J' ai la sensation que
ce qui me reliait au monde physique était très lâche, comme si mon âme était
séparée du corps. J' ai des pensées que c' est comme mourir - ce qui n' est pas
déplaisant. 10
&13) - Tombe très profondément amoureux. 16
&14) - Je me sentais tellement amoureux que je ne savais pas comment focaliser
tout cela. C' est comme si j' étais dans un autre état de conscience. Personne
ne peut s' en approcher et cela m' effraie. 16
&15) - Je me suis sentie en présence d' une énergie totalement pure, comme la
rencontre avec Dieu et la sensation d' en être totalement indigne ou comme la
rencontre avec un amant et la sensation d' en être totalement indigne - se
rendant compte des erreurs de toute une vie -. Cette énergie pure m' entourait
pendant quelque temps en me protégeant. Je sentais que cette unification
balayait des vies entières de symptômes qui m' affectaient. La rencontre avec
cette énergie était comme si celle-ci se joignait à moi sexuellement mais sans
qu' il y ait ni désir, ni plaisir, ni douleur impliqués. Cette unification avec
l' énergie mâle a duré pas mal de jours. (Je ne suis pas habituée à me
considérer comme un homme). Le lendemain de cette union avec la présence
supérieure je me suis effondrée dans un débordement d' émotions. Tous mes
chagrins et mes douleurs sont partis. J' étais dédoublée sur le plancher et
tombait dans un état profond de catharsis. Il n' est pas possible de décrire où
j' étais allée car il n' y a aucun concept applicable. J' avais la sensation d'
un amour débordant pour l' humanité et je voulais tout distribuer. Mon esprit se
tourna vers le Bouddha. C' était comme voir l' image entière plutôt que l' une
de ses parties. (Ces premiers effets ont duré 28 jours puis se sont transformés
en un état de paranoïa). 16
&16) - J' avais la sensation que je pouvais voir plus profondément dans les gens
(au delà des rôles qu' ils jouaient). 16
&17) - Sensation de grand soulagement - catharsis - toute mon échelle de temps a
changé depuis la prise du remède. Même mon travail sur l' homéopathie s' est
ouvert - les limites avaient disparues. J' ai perdu beaucoup des limites du
temps. Toutes sortes de choses se sont mises en place depuis hier. Je me sens
merveilleusement bien. Maintenant je ne me sens pas vraiment atterri. Je n'
étais pas pressée, je faisais juste les choses à mon rythme. Normalement j'
aurais arraché tous les obstacles et je me serais précipitée dans tout. Que je
sois en retard n' a aucune importance. 8
&18) - Quelquefois je pense qu' il ne reste pas grand chose de moi-même - comme
si j' avais laissé une partie de moi-même loin en arrière dans le temps. 16
&19) - Distorsion de la réalité - que les autres endroits me semblent un million
de fois plus réels que le monde réel. Tout semblait très très loin. 16
&20) - Je sens que je suis passée à un état de conscience différent et qu' il n'
y a pas de signalisation ou de moyens de navigation - un peu comme si j' étais
perdue dans l' espace. 16
&21) - La sensation est que l' expérimentateur entrait dans une plus grande
totalité / dimension en termes d' espace et de temps, ce qui fait que toutes les
totalités antérieures ou plus petites devenaient négligeables et étrangères
(inconnues). Une difficulté de perception et d' emploi du langage courant. 16
&22) - Sensation de visiter une autre dimension et d' avoir à revenir ici et
tout est comme avant. 16
&23) - J' ai la sensation d' être allée ailleurs et le fait de revenir dans mon
corps est un choc. 16
&24) - La sensation d' être tiré vers le bas.24
&25) - Un engourdissement marqué en suspension (planant) avec la sensation que
l' on tirait mon esprit du haut de la tête vers le bas, comme une pression
interne qui s' exerçait vers le bas à l' intérieur de moi - comme après une
peur. Sensation incroyable. 24
&26) - Je me suis sentie si inspirée que le potentiel interne est si grand et
nous avons la possibilité de devenir entiers et tout cela s' écroule dans une
sorte de prise de conscience terrestre (mundane realization) - que le monde tout
autour n' atteindrait jamais le potentiel possible - comme le fait de perdre un
rêve. Cela me déprime vraiment. 16
&27) - Actuellement il y a une frontière très ténue entre la folie et l'
illumination- un clivage de l' esprit. La face sombre est horrible, mais le coté
positif de l' expérimentation en vaut la peine. Les aspects positifs sont
magnifiques. C' est une honte d' avoir à redescendre. Je crois que le prix à
payer pour aller au paradis c' est un voyage en enfer. 16
&28) - Je ressentais une incroyable clarté avant et maintenant je sens que cela
a bien pu n' être qu' une illusion. Je suis incertaine, je ne sais pas; comment
je sens. C' est comme si je faisais un pas dans l' inconnu. Je sens que je suis
dans une région inconnue sans protection. La peur est la plus grande des
limitations. 16
&29) - Je m' étais trouvée dans des conditions de grand égotisme les semaines
passées. Je me sentais frustrée par les limitations du moi. 16
&30) - L' environnement entier dans lequel je me trouvais me semblait
complètement erroné comme si ma vie ne m' allait plus. 16
&31) - Sensation comme si j' avais fait exploser l' expérimentation car je ne
peut plus revenir à la normale. 4
&32) - Déprimée - comme le fait de voir une fenêtre ouverte et d' être incapable
de passer à travers. 16
&33) - Deux mois après le début de l' expérimentation, développement d' une
grande quantité de symptômes mentaux qu' il n' avait jamais eus avant. Ils
incluaient une dépression intense avec grandes alternances d' humeur, « euphorie
et dépression», avec tendance suicidaire, désir de se jeter du haut d' un
immeuble ou de s' ouvrir les veines, confusion de l' identité (surtout le sexe
et l' homosexualité) et à devenir plus religieux. Il s' éloignait du domicile
parental (ce qu' il n' avait jamais été capable de faire avant) et s' enfermait
dans un petit appartement. Cette situation se prolongea pendant six à sept mois
et fut finalement antidotée par Phosphorus 200K. avant cela, il avait essayé de
l' antidoter par l' acupuncture, sans effet. 24
&34) - Je me plongeais complètement dans mon yoga et explorais de nouvelles
positions. A un certain moment j' arrivais à jouer avec mes orteils comme un
bébé. 8
&35) - S' épuisait toute l' après-midi à nettoyer et à faire du rangement dans
les armoires et les commodes. 10
&36) - Sensation positive au réveil. Désire réorganiser la maison. 10
&37) - J' ai abandonné mon organisation habituelle et mon planning. Je m'
employais à organiser tout le temps. (curatif). 8
&38) - Décidée à laver le sol de la cuisine et de déplacer mes affaires dans mon
nouveau bureau pour la première fois - deux choses inhabituelles. 2
&39) - Je pensais que j' aurais à faire un très long chemin. 16
&40) - Départ du domicile parental. 24
&41) - Trois mois après avoir commencé l' expérimentation, l' expérimentateur à
déménagé. 4
&42) - Désir écrasant d' être à la campagne. 28
&MENTAL INTELLECT.
&43) - Confusion - J' ai la sensation de désorganisation interne. 16
&44) - Son écriture lui semblait cafouilleuse. 18
&45) - Se sent malpropre même après une douche. 16
&46) - Maladroite et me heurtais aux choses plus que d' habitude. 10
&47) - Coupure du doigt et blessure de l' ongle en fermant le coffre de ma
voiture. 8
&48) - Enclin à l' accident de travail - Le robot m' attrapait la main et j'
oubliais de le débrancher. 24
&49) - Se plante une écharde sous l' ongle du troisième doigt de la main droite.
8
&50) - Fatiguée le matin - aversion pour étudier. 18
&51) - S' arrête en milieu de phrase, perte du fil de la pensée, concentration
difficile en étudiant - comme des espaces blancs survenant dans les pensées, en
parlant et en écrivant de telle façon que je pouvais seulement finir ce que j'
étais en train de faire. 22
&52) - Manque de concentration. 12
&53) - Difficulté à me focaliser sur ce que j' écris. Je reste bloqué sur
quelque chose et j' ai des difficultés à passer à autre chose. 32
&54) - Je n' arrivais pas à me concentrer au travail. 24
&55) - Sensation de ne plus avoir d' esprit - pas de concentration. Je ne peux
pas lire plus de cinq minutes et rien n' a de sens. 16
&56) - Faiblesse de concentration. Je sens que je voudrais être seule. Je sens
que je n' ai pas envie de parler ou de bouger beaucoup avec le mal de tête. Pas
d' enthousiasme pour quoique ce soit. 12
&57) - Mauvaise concentration en lisant la nuit. 12
&58) - Concentration difficile pendant un examen, deviens confuse. Je trouvais
que je répondais à une question en cherchant une chose mais je l' écrivais comme
si c' était quelque chose d' autre. Confusion totale.
&59) - Ma tête semble pleine de pensées confuses, incohérentes et embrouillées.
Je dois faire un gros effort pour me ressaisir. 10
&60) - Je me sens très en retrait, trop relaxée, pas de stimulation au travail,
facilement distraite. Je ne me sens pas aussi dynamique que d' habitude. 2
&61) - Confuse et oublieuse. Perte de toute confiance aussi je ne me sentais pas
capable de me rappeler de quelque chose. J' avais découvert que j' avais fait
une erreur idiote, une grosse erreur, qui vraiment me contrariait. Je voulais
pleurer. Je ne pouvais pas du tout focaliser mes pensées. Erreurs en écrivant.
10
&62) - Difficulté à prendre des décisions rapides et je suis vraiment troublée
d' avoir à faire un choix. 8
&63) - Mon Dieu, que dois-je faire? Ou est-ce que cela nous mène? Ou dois-je
aller? Sensation que je vais me lézarder. Confusion émotionnelle. J' essaye de
trouver un chemin pour être heureux, mais incertain sur ce que je suis en train
de faire. 24
&64) - Indécision sur ce qu' elle doit faire de sa vie. 14
&65) - Beaucoup plus concentrée sur ce que je fais. Je ne peux pas penser à plus
d' une chose à la fois. Le monologue intérieur est beaucoup plus paisible -
disposition à être ralentie 8
&66) - Meilleure concentration - Attitude relaxée pour le travail que j' ai à
faire (curatif). 12
&67) - Concentration améliorée. 38
&68) - Plus efficace que d' habitude. Prêt à remplir les moments creux par de
petits boulots. 38;
&69) - Je me sens alerte et mentalement actif le soir et la nuit. 38
&70) - Distraite et oublieuse. 28
&71) - Très oublieuse; oublie les choses accessoires. 8
&72) -Je ne pouvais pas me rappeler de mots de tous les jours tels que «la
table» en parlant. C' est presque comme si les pensées arrivaient trop vite pour
se transformer en mots (en parlant ou en discutant) 34
&73) - Oublie le chien dans la voiture pendant six heures. Oublie les choses d'
un moment à l' autre. Je ne peut rien retenir dans mon esprit. 10
&74) - Oublie ce qu' il va faire. 38
&75) - Tendance à perdre les choses et à me le reprocher. Je deviens frénétique
en les recherchant (fou). J' ai ouvert au maximum le sac d' un ami pour y
trouver le journal et cela ne m' aurait pas touché si je l' avais déchiré. 22
&76) - Peine à chercher le bon mot et à expliquer mon état mental. 12
&77) - Mémoire retrouvée. 38
&78) - Confond la droite et la gauche. 32
&79) - Erreur sur la droite et la gauche. 10
&80) - Erreur en voulant déplacer un mal de tête du coté droit vers une douleur
de la face du coté gauche et vice versa. 2
&81) - Les expérimentateurs et les directeurs remarquent des symptômes de
conflit de latéralité. Confusion possible entre les cotés droit et gauche. 12
&82) - Confusion entre la droite et la gauche et je ne pouvais me rappeler de
quel côté je devais conduire, et je me retrouvais sur la mauvaise file. 12
&83) - Se trompe en écrivant les nombres; 4646 au lieu de 6464; et sautait des
lettres dans des mots et en épelant. 12
&84) - Au lieu d' écrire « I don't feel need to», elle écrivait «I don't need
feel to». confond l' ordre des mots en épelant. 2
&85) - Je fais des erreurs en écrivant: «white « au lieu de « right».34
&86) -Omissions en écrivant; saute des lettres, confond des lettres etc.... 34
&87) - Mes processus mentaux sont plus lents. Difficulté à additionner, à
compter, trouver les noms des choses, appelant les animaux familiers par de
mauvais noms. 12
&88) - Fréquentes erreurs en écrivant et en épelant. J' écrivais les mauvais
mots et je laissais des lettres à la fin des mots. 22
&89) - Très confuse et pensées embrouillées. Erreurs en écrivant. Ne sait plus
orthographier. Un ami disait que j' avais l' air plus oublieux et confus. 10
&90) - Omet des lettres en épelant. 16
&91) - Erreurs en écrivant: oubliait des lettres au début des mots; écrivait le
début d' un mot et la fin du suivant. C' est comme si le cerveau allait plus
vite que ma main, et la main essayait de le rattraper en combinant les mots. 34
&92) - Cela va très vite quand ça arrive; vous prenez le remède et tout va vite,
comme si le temps défilait. 16
&93) - Je ne peux pas arriver à croire qu' il n' y a qu' une semaine que j' ai
pris le remède. Ca fait une éternité.. 16
&94) - La sensation du temps semble erronée. 12
&95) - Je regardais la pendule. Je pensais l' avoir fait à peu près pendant une
heure. Le temps est différent à ce niveau, ça bouge très vite. 16
&96) - En regardant ma vie de loin et pensant qu' il me reste probablement 30 à
40 étés à passer sur terre, et cela m' a paru très court et sans importance. Une
vie entière est un très court laps de temps. 16
&97) - Mon échelle du temps entière à changé depuis la prise du remède. J' ai
perdu beaucoup des limites temporelles. Je ne me presse pas et je fais les
choses juste à mon rythme. 8
&98) - Il me semble que tous les jours devenaient un seul. 16
&99) - Confusion sur ce qu' il s' est passé à un moment donné à un endroit
précis - sur ce qu' il s' est déroulé dans le passé. 24
&100) - J' avais des problèmes pour assimiler la notion du temps, tout ce qui
était hors du temps était indescriptible. Je ne pouvais même pas distinguer le
passé de l' avenir. J' avais la sensation d' être bloquée dans le temps. 16
&101) - Quand je cherchais la date je devais penser « c' est décembre ou Mai ?»
Confuse et très distraite, mieux le soir. 10
&102) - Confusion sur les jours de la semaine. 12
&103) - Sensation d' être un vieil infirme. 38
&104) - Pas envie de bouger du tout - Veut être calme, avoir chaud et se mettre
en boule toute la journée - comme ce que l' on doit ressentir quand on est
vieux. Je suis vraiment vieille. 16
&MENTAL EMOTIONS.
&105) - Je me sentais mieux en conduisant la voiture rapidement en compagnie et
la musique à fond. 24
&106) - J' ai la sensation d' avoir été très occupé la nuit. 38
&107) - J' ai chargé comme un taureau dans un magasin de porcelaine chinoise.
(un chien dans un jeu de quilles). 22
&108) - Je fais tout plus vite et je conduis plus vite que d' habitude. 24
&109) - Je suis devenu fou et maniaque, me précipitant sur tout. 24
&110) - Je fais tout avec précipitation l' après-midi. 16
&111) - Pendant la fièvre, l' esprit travaille avec une sorte de hâte frénétique
- un sentiment de panique. 22
&112) - Moins de procastination que d' habitude (curatif). 38
&113) - Je marche plus lentement que d' habitude. 12
&114) - J' étais irritée à l' idée d' avoir à me presser. 8
&115) - Je me sens très remontée et heureuse, bien que je sois ralenti. 8
&116) - Mes réactions générales sont lentes et je sens une lenteur, un manque de
désir pour faire les choses rapidement. En discutant au téléphone, je ne me suis
pas rendue compte que l' autre personne attendait une réponse, si bien qu' il y
avait des blancs. 8
&117) - Sensation que j' allais très lentement en travaillant. 4
&118) - J' ai travaillé régulièrement toute la journée, mais sensation comme si
j' étais très lente. 4
&119) - Déplacements plus lents que d' habitude. 8
&120) - Je me suis sentie très heureuse en conduisant la voiture d' un ami qui
est lente et lourde et qui m' avait rendu complètement folle avant l'
expérimentation. 8
&121) - Appréhension avec sensation de changement imminent. 28
&122) - Sensation d' appréhension nerveuse comme avant le visite chez le
dentiste ou l' excitation avant de partir en vacances, avec des grenouilles dans
l' estomac. 28
&123) - Pensées persistantes au sujet de la réussite aux examens. J' essayais de
les chasser, mais c' était difficile. 18
&124) - Sensation de fatigue et légèrement anxieux - conscient de la sensation
que provoquent les battements de mon coeur. 10
&125) - Très nerveux en jouant au bridge. Je sens des secousses de partout - J'
ai perdu mon sang-froid et fait de mauvaises enchères. 32
&126) - Légèrement inquiète. 16
&127) - Anxiété de ne pas étudier, avec envie de pleurer. 18
&128) -Anxiété à propos de l' argent et peur de la pauvreté. 24
&129) - Tendance marquée à paniquer pour des broutilles qui échouent ou de
petites décisions à prendre. 8
&130) - Moins nerveuse avec les étrangers (curatif). 12
&131) - Tendance bien moindre à mordre et à déchirer les pouces (curatif). 12
&132) - Meilleure humeur le soir - plus gaie et positive. 16
&133) - Je me sens tout à fait exaltée et pleine de ressort. 2
&134) - Je me sens de très bon moral et en très bonne santé au réveil. 4
&135) - Sensation en me réveillant d' être incroyablement heureuse. 2
&136) - Le mari commente que l' expérimentatrice était plus en forme que d'
habitude. 12
&137) - Grande euphorie - je chantais et plaisantais avec les enfants. Même la
colère de mon mari n' a pas altéré mon enthousiasme. 8
&138) - Sensation de gaieté et de pétillement de l' intérieur étant couchée. 2
&139) - Sensation d' euphorie. 14
&140) - J' avais très envie de pleurer avant les examens et très abattue après.
Je voudrais que l' on me laisse seule dans mon abattement, ce n' était pas mon
euphorie habituelle et mon bavardage sur la façon dont tout c' était passé. J'
ai même refusé d' aller rejoindre les autres au pub. 2
&141) - Désir d' être seule. 14
&142) - Désir d' être seul. 32
&143) - Sensation de vouloir m' isoler - je veux être seule. 12
&144) - Sensation que je pouvais très bien me débrouiller si ceux qui m'
entouraient me laissaient soit seule ou m' aidaient de façon constructive. 4
&145) - Impression d' avoir besoin de rester au lit car je n' ai pas le courage
de voir quelqu'un. Une forte envie d' être seule et de ne rien faire. Sentiment
d' aversion pour tout et tout le monde. 10
&146) - Aversion à être touché. 24
&147) - Exaltation - trop de bons sentiments dans mon coeur, je me sentais
débordante. Envie d' être avec ma famille et mes amis. 16
&148) - J' avais envie de pleurer et me sentais vulnérable. Je voulais quelqu'un
pour organiser les choses à ma place. J' en ai tellement marre d' avoir tout à
faire moi-même. 18
&149) - Je me suis mise à penser à la façon dont les gens pourraient m' aider,
plutôt que l' inverse sans arrêt. 8
&150) - Sensation d' impuissance, comme si j' avais besoin qu' on s' occupe de
moi car je ne pense que je puisse faire quelque chose. 16
&151) - Insécurité et doute de soi. 16
&152) - Confiance améliorée avant et pendant les cours (curatif). 38
&153) - L' après-midi (pendant la pleine lune) je me sentais abattue et
déprimée, pas en sécurité et vulnérable. Je ne pouvais pas faire face à la
charge de travail et je ne voulais pas être seule. 12
&154) - Je me sentais extrêmement mal à l' aise et embarrassée quand un coiffeur
homme me parlait. 12
&155) - En groupe je ne sentais pas le besoin de montrer que j' étais dans le
coup ou intégrée dans le groupe et je ne ressentais pas le besoin de m' affirmer
ou de me vanter sur ce point là (curatif). 2
&156) - Pensées de mort et de suicide. 16
&157) - Pensées de cadavres me rendant légèrement nauséeuse. 10
&158) - J' écrivais une lettre à mon fils, «à ouvrir après ma mort», je n' étais
ni morbide ni ressentais une prémonition de mort. C' est quelque chose que j' ai
toujours voulu faire - une sorte de résolution. J' ai pleuré d' émotion en l'
écrivant. 12
&159) - J' ai conscience des pensées ridicules qui me viennent à l' esprit, des
pensées bizarres et incohérentes telles que de tuer une fille de 13 ans. 12
&160) - Le remède me faisait penser au formol et aux choses mortes. 10
&161) - Pensées de mort - pensées revenues de l' époque ou je faisais des
dissections. 10
&162) - Illusion - voyait des masses noires. 24
&163) - Je pensais que je voyais l' énergie se déplacer autour dans l' air. Les
couleurs semblaient lumineuses et tout était beau. 16
&164) - Sensation d' être plus grande. 10
&165) - Pensées ou visions que j' étais plus grande ou plus forte. 28
&166) - Sensation d' être plus petite que d' habitude, en faisant du porridge.
10
&167) - Sensation qu' il y avait un grand insecte, une sentinelle, derrière ma
tête et j' y mettais la main pour vérifier. 16
&168) - Sensation que quelque chose grouille dans ma tête. J' ai cherché des
poux et je n' en ai pas trouvé. 32
&169) - Je me sens plus patiente et conciliante pendant les règles. Quand de l'
eau débordant d' une baignoire coulait à travers le plafond, je restais assise
là et je laissais inonder le plancher car je ne voulais pas déranger le chat qui
était sur mes genoux.
&170) - Sensation d' être distant et détaché. 32
&171) - Je me résignais de n' avoir pas fini mes devoirs universitaires.
(habituellement paniquée). 4
&172) - Émotionnellement froide et non-communicative avec colère ressentie dans
l' estomac. 12
&173) - Je ne sentais pas à ma place à la fête de famille. 12
&174) - Sensation d' être distante et séparée des choses et elles semblent
irréelles. 16
&175) - J' ai contrarié mon mari en lui disant la façon dont il se comportait.
je ne me sentais curieusement pas concernée. Indifférente au mari. Je me sentais
un peu morte, non concernée, sans réaction aucune- ni en bien ni en mal. Je ne
me sentais pas fâchée, affectueuse ou quoi que ce soit. C' était très étrange
comme si j' observais et que cela ne me concerne pas. Comme de regarder
quelqu'un d' autre, comme si je n' étais pas là. Je me sentais émotionnellement
engourdie et incapable de réagir comme si je n' étais pas là. comme un morte-
vivante, vivante, et incapable d' avoir les réaction adéquates. Détachement
total. 8
&176) - Je me sentais généralement brumeux et absent, avec toutefois une
hyperacousie. 32
&177) - Je m' ennuie beaucoup tout le temps, dépression, je dois me forcer pour
m' amuser. Je n' ai pas ri depuis longtemps. 24
&178) - Indifférence, désespéré et sans avenir - pas d' issue. 32
&179) -Apathique. 16
&180) - Une sensation d' ennui et de dépression à 22 h, étant en compagnie -
très abattu. Je ne parlais pas du tout, des amis ont pensé que quelque chose m'
avait beaucoup contrarié. 24
&181) - Sensation comme si je me fichais de respirer profondément ou de parler à
qui que ce soit - Sensation d' être coupée du monde. 12
&182) - Sensation de mélancolie, indifférent, apathique, détaché des choses et
s' en fiche,. soupirs profonds avec sensation de résignation. Ne prend pas la
peine de faire les choses. 24
&183) - Je me sentais de moins bon moral, morne et heureux de m' asseoir. 32
&184) - Je ne voulais pas sortir du lit le matin, mais je me sentais mieux pour
aller dehors et bouger. 32
&185) - Le matin sensation d' être à plat, déprimée et j' en ai marre avec l'
envie de rester au lit les yeux fermés. Je n' ai pas envie de lire au lit. 18
&186) - Au lever le matin, je me sent très en colère et insatisfaite de moi-
même. J' ai la sensation de ne pas pouvoir faire face. A quoi bon essayer ? J'
ai envie de renoncer. J' ai pensé un instant vouloir mourir. 10
&187) - Comme dans un rêve, absente, difficulté de rester présente en retournant
à la maison en voiture - très consciente des merles traversant l' autoroute.
Mieux vaut faire un somme et respirer l' air frais en ouvrant la fenêtre.
(concomitant d' abcès du doigt) 2
&188) - Le matin j' ai du m' allonger sur le plancher - et j' étais perdue
pendant 20 minutes. 18
&189) - La femme à observé qu' il semblait rêveur. 32
&190) - Peur extrême, pendant les palpitations - Je pensais que je faisais une
crise cardiaque. Peur bleue. 24
&191) - Peur ressentie à l' estomac. 18
&192) - Peur de perdre la raison ou même de mourir. Peur de l' expérimentation.
Peur de défoncer la voiture donc je dois faire un réel effort. 10
&193) - Appréhension, panique, avec sueurs froides des paumes. Sensation d' être
émotionnellement très vulnérable - comme un oeuf sur le point d' être cassé.
Effrayée, tout peut arriver. 16
&194) - Tendance à avoir le caractère changeant et irritable avec maux de tête
permanents. 2
&195) - La douleur me rend irritable. 16
&196) - Irritabilité grandissante. Colère à fleur de peau si quelque chose est
en travers de mon chemin ou quelque chose ne tourne pas rond. 12
&197) - Je me suis vraiment fâchée avec le chien qui ne voulait pas aller
chercher un bout de bois dans la rivière, alors je l' ai poussé dedans. 12
&198) - Sensation de colère à fleur de peau. Je ne sais pas pourquoi. Quel en
est l' intérêt ?. 32
&199) - Au moment de faire quelque chose pour quelqu'un, je me sentais
irritable. 16
&200) - Au réveil je me suis sentie en colère, j' ai eu envie de jeter le réveil
contre le mur. Je n' avais pas envie de parler à quelqu'un et je ressentais le
désir de donner des coups de pied dans les meubles - cela me semble la seule
façon d' apaiser ma colère. 10
&201) - Mon mari est rentré à la maison agressif - D' abord je me suis
réellement sentie en colère et puis déprimée. J' ai l' impression d' avoir perdu
les barrières que j' avais construites depuis des années et je ressent tout
comme si c' était nouveau. 8
&202) - Sensation d' être très irritable en allant au lit. Je n' ai pas pu
dormir pendant un très long moment sensation de colère et de frustration. 10
&203) - Sensation d' être irritable. Sensation qu' on se moque de moi, avec le
désir de rester seul et que l' on ne me parle pas. 38
&204) - Je suis irritable par la forte odeur du vinaigre. 24
&205) - Dispute orageuse et acrimonieuse avec sa petite amie. Le querelle s' est
poursuivie toute la journée. Beaucoup pleuré - en général mal à l' aise avec
perte d' appétit - Palpitation avec sensation de creux à l' abdomen bien que je
ne puisse pas manger. 4
&206) - Une humeur plutôt tatillonne et irritable m' a envahie sans explication.
4
&207) - J' ai reçu une amie et je me suis fâchée avec elle pendant le déjeuner.
10
&208) - Je criais au téléphone mais j' étais très calme avec les amis. Je
pensais «pourquoi parlent-ils,» Ils n' ont rien à dire. J' étais très
sarcastique. 24
&209) - Surprise du peu de réaction à l' égard de mon mari quand il est en
colère - je n' ai pas besoin de répondre (curatif). 2
&210) - Je me sens bien équilibrée, plus capable de penser dans le présent. Je
suis en règle générale plus centrée sur moi-même, moins irritable et confuse.
Les choses sont plus en perspective (curatif). 28
&211) - En considérant les quelques derniers jours, j' ai fait face à beaucoup
de pression vraiment calmement (curatif).2
&212) - Bien qu' étant très fatiguée, je ne me sens pas irritable ou vive comme
ce serait le cas étant fatiguée. (curatif). 2
&213) - Sensation d' être «tiraillée», mais calme. Les soucis ne me fâchent pas
tant que ça. Les tensions absorbaient les soucis quotidiens - ils ne sont pas
parvenus à un point suffisant ou je me sentais irritée et fâchée (curatif). 2
&214) - Je ris - je pense aux ballons et je vois des ballons. 24
&215) - Tout semble drôle. et me suis moqué de choses sérieuses. 24
&216) - Humeur joyeuse au déjeuner. 24
&217) - Les choses semblent ridicules et amusantes, les choses ordinaires comme
les oiseaux. Je me moque d' eux. tout semblait si absurde ou futile. 16
&218) - Rire méchant et ma voix semblait grave. 24
&219) - Je chante toute la matinée et puis je ris jusqu'à ce que je pleure. 16
&220) - Sensation que les choses que nous faisons sont à des niveaux différents.
Certains sont à des niveaux plus élevés et plus significatifs - le vrai moi - et
d' autres sont simplement un jeu futile. Je me moque de l' absurdité des
notions. Tout semble ridicule. 16
&221) - J' essayais de parler à quelqu'un qui a peur de mourir et j' avais
besoin de rire. Je pensais que je ne devrais parler à personne au cas ou je
devrais rire. 16
&222) - Humeur bête à 2 h, pas fatiguée. 24
&223) - Je me suis surprise à me parler à moi-même. 8
&224) - Loquace. 16
&225) - Je me sentais bien malgré le peu de sommeil. Envie de bavarder, ouverte
aux gens et plus détendue. 38
&226) - J' ai fait l' expérience de changements d' humeur d' un extrême à l'
autre. 8
&227) - A l' université mes collègues étaient surpris d' entendre mes points de
vue. Deux ou trois personnes ont dit «qu'est-ce qu' il t' arrive ? Cela fait 4
ans que tu ne dis rien et maintenant tu parles ouvertement». 12
&228) - Silencieuse, morose et introvertie, avec céphalées. 12
&229) - Pas tout à fait aussi bavarde que d' habitude - je restais assise et à
l' écoute. 12
&230) - Sensation que la dépression me recouvre. 8
&231) - J' ai fait une dépression avec forts larmoiements et lamentations sur
mon sort toute la matinée. J' étais incapable de transmettre un de ces
sentiments et cela à conduit à une dispute féroce avec la petite amie. 4
&232) - Je me sens un peu déprimée et frustrée par les circonstances actuelles.
Je me sens comme la victime que l' on n' apprécie pas. 4
&233) - Je rumine sur les événements désagréables du passé; 16
&234) - Angoisse. 16
&235) -Rien ne semble drôle ou joyeux. 24
&236) - Je ne me sens pas enjoué. 32
&237) - Je sens que la vie est une chose sérieuse. En mettant les enfants au lit
je me suis senti sérieux et intransigeant. Je voulais qu' ils fassent exactement
ce que j' avais dit et s' ils ne le faisaient pas je menaçait de les frapper. 32
&238) - J' ai peur de sortir parce que je pense que j' effraie les gens. 16
&239) - Je me suis sentie vulnérable aux critiques - je sentais que les gens m'
agressaient. J' ai l' impression que les gens ne remarquent pas ma pauvre petite
personne - hyperéaction - bouleversée et blessée. 2
&240) - Peur que quelqu'un essaie de savoir si j' étais à la maison pour qu' il
puisse venir me violer et m' assassiner. 16
&241) - Sensation de paranoïa et transpiration froide. 16
&242) - Sensation de ne pouvoir faire confiance à personne- paranoïa. 24
&243) - J' ai la sensation que l' on ne me faisait pas confiance, suspicion et
paranoïa. 16
&244) - J' ai la sensation que les gens s' amusent de moi. tout est
déséquilibré. 16
&245) - Etant assis au restaurant, je me suis senti progressivement coupé de mes
amis à table. J' ai commencé à me sentir détaché et paranoïaque. Je me sentais
pas aimé par les gens. Ils semblaient me regarder d' un air méchant. J' ai pris
conscience que ma conférence cet après-midi à créé un conflit, grabuge et
destruction, que mes amis dans le public ne m' aimaient plus. Je pris conscience
d' une douleur sourde au sacrum m' obligeant à me balancer d' avant en arrière.
Au même moment, les gens de la table semblaient plus éloignés et plus petits
comme si j' avais reculé d' un mètre cinquante. Je me sentais vraiment mal à l'
aise et je voulais sortir. J' ai baissé la tête et je suis sorti précipitamment
sans dire au revoir, un sentiment de soulagement en m' éloignant (tout ceci est
très inhabituel pour moi). Dehors, je ressentis un soulagement et mon esprit s'
éclaircit et rentrais seul à pied à la maison. 22
&246) - Je pense que personne ne m' aime. Je me sentais trahie et que tout part
à vau-l'eau. 16
&247) - Je pense que je suis dangereuse pour les gens et qu' ils ne peuvent pas
me faire face. 16
&248) - Une étincelle de pensée paranoïaque - peut-être que l' on est en train
de l' empoisonner. 10
&249) - Je me suis sentie «visée» le soir. 4
&250) - J' étais sur la défensive et en colère. Je pensais que mon amie ne me
comprenait pas. J' ai du m' excuser. Je me suis sentie vulnérable et
profondément blessée par elle. 16
&251) - En faisant les courses, j' avais la sensation que les gens ne m'
acceptaient pas comme faisant partie de la communauté.. J' avais la sensation d'
être isolée dans le magasin. Sensation inacceptable d' être marquée au fer
rouge, mais plus tard je me sentis mieux toute seule. 12
&252) - Très contrariée que les gens ne m' aiment pas et ne puissent me faire
face - qu' ils pense que je soit folle. Je pense que je suis peut-être folle.
Cela m' effraie. 16
&253) - Je pensais que quelqu'un disait à quelqu'un d' autre que j' étais folle
et lui demandait ce qu' il faudrait y faire. 16
&254) - Sensation de suspicion toute la journée. Anxieuse et consciente de la
vulnérabilité. (J' ai demandé au mari de quitter le foyer s' il envisageait d'
être infidèle). 12
&255) - Sensation d' être coupé des gens et suspicion. 22
&256) - Peur et désespérée d' être enceinte - règles 16 jours de retard - sentie
très mal toute la journée. Tellement catastrophique. 8
&257) - Je pouvais honnêtement dire que je serais plus jamais la même - un peu
comme le fait d' avoir un enfant. 8
&258) - j' ai presque l' impression d' être enceinte - beaucoup de sensations et
d' émotions des grossesses antérieures me revenaient. Comme le fait d' avoir une
autre personne en moi. Tous les symptômes physiques d' une grossesse. Je suis
allée faire un test. 8
&259) - Aucun désir de me presser ou de faire des manières - comme le fait d'
être enceinte. Je me sentais tout à fait molle et heureuse avec peu de tendance
à insister sur ma propre opinion. 8
&260) - Il s' est tourné vers le Christianisme auquel il ne s' était jamais
tourné auparavant. 24
&261) - Je parle à Dieu de l' état de mon coeur et je demande qu' il soit guéri.
16
&262) - Tendance nettement augmentée à faire des théories et à philosopher,
surtout en ce qui concerne les sujets ésotériques. 16
&263) - En parlant, agité, impatient et mal à l' aise, comme voulant partir. 22
&264) - Je me sentais extrêmement agitée comme si je voulais sortir de moi-même
en éclatant. 2
&265) - Sensation d' agitation intense en s' asseyant, avec impatiences dans les
pieds et nausée. 2
&266) - Très difficile de rester tranquille - impatient. 16
&267) - Mes sens semblent très aiguisés. 8
&268) - Finesse des sens - surtout pour les sons. J' ai pris conscience de mon
environnement. 32
&269) - Pensées soudaines de faire l' amour en câlinant un enfant en écoutant
une vieille chanson - très vivace. 8
&270) - Désir sexuel pour les hommes (chez un homme). 24
&271) - Je développais une aversion à l' idée du sexe - confusion à propos des
questions sexuelles et de l' identité sexuelle. Je prenais conscience d' être
bisexuel ou homosexuel (chez un homme). «Je veux découvrir qui je suis. je
devrais le savoir à 23 ans. Je le savais. Que suis-je sexuellement ?» Grande
confusion. Ceci me conduit à une dépression suicidaire. 24
&272) - Sexualité complètement bloquée quand ma petite amie m' a embrassée. J'
ai eu l' impression que c' était un péché. 24
&273) - Sentiment de vulnérabilité et d' anxiété au sujet de la masculinité, à
la fois dans les apparences et dans le comportement/rôles. J' espère que cela ne
s' aggrave pas. Pour contrecarrer cela, je mets l' accent sur le coté féminin.
J' ai dépensé beaucoup d' argent dans les vêtement de soie et j' ai passé
beaucoup de temps à me maquiller et à me friser les cheveux, etc... Les gens
disent que j' ai l' air plus doux, mais je me sens plus dure à l' intérieur. Je
sens une confusion sur mon identité sexuelle. Ceci contraste avec l'
expérimentation précédente du remède, quand les gens ont dit que ma moustache
disparaissait et que mes seins poussaient. 12
&274) - Je regarde les autres hommes sur un plan sexuel. 8
&275) - Je soupirais très profondément depuis les 10 ou 14 derniers jours. J' ai
l' impression que le soupir doit aller au fond de mes poumons de sorte que
quelquefois cela fait presque mal. 2
&276) - Beaucoup de soupirs, besoin d' air - agitation. 2
&277) - Beaucoup de soupirs. Sentiment d' inconsolabilité. Soupirs profonds. 2
&278) - Sentiment de bienveillance - envie de faire quelque chose pour quelqu'un
d' autre. Je suis sorti et j' ai dépensé beaucoup d' argent pour de la
nourriture que j' ai ensuite donnée à des personnes âgées. 16
&279) - Pendant l' expérimentation, j' ai développé une compassion réelle pour
la faiblesse des autres. 8
&280) - Je me sens plus en contact avec les gens, plus compatissant envers le
reste du monde. je me sens plus compréhensif. 8
&281) - En parlant à des amis, j' ai moins senti le poids de leurs problèmes. Je
me sens moins absorbé dans les gens, plus capable de lâcher les choses qui me
dérangent. (curatif) 28
&282) - Plus charitable et compatissante que d' habitude. 8
&283) - Généreuse dans mes sentiments à l' égard de mon mari. 2
&284) - Sensation d' être détendue, comme une méduse. Pas d' os dans mon corps.
16
&285) - La nuit, je me sens détendue et d' humeur allègre. 12
&286) - L' humeur changeait à 12 h 45 en une humeur calme - exactement un jour
et 12 h après premier accès d' humeur gaie. 24
&287) - Je me sens détendue et calme - beaucoup plus positive. 16
&288) - Après l' expérimentation, je me sens plus calme et détendue. 32
&289) - Je me suis sentie tout à fait bien, surtout en fermant les yeux - calme.
12
&290) - Sensation d' être bien. Les gens disaient qu' elle avait bonne mine. 12
&291) - Le moral remontait par le beau temps. Je me sentais forte, positive et
aventureuse. 4
&292) - Deux mois après le début de l' expérimentation, je me sentais plus
positive et plus sure de moi qu' avant. La relation est terminée, mais à l'
intérieur il y a longtemps que je ne me suis sentie aussi forte. 10
&293) - Je me suis sentie bien ce matin - sensation de bien-être. 10
&294) - Des camarades étudiants m' ont dit que je paraissait détendue, même
rayonnante. 2
&295) - Après l' expérimentation, je me suis senti moins impatient, pressé et
irritable. 22
&296) - Plus positive la semaine passée. J' ai l' impression que quelque chose à
lâché à l' intérieur - plus détendue. J' ai été capable d' abandonner la
relation. Je me sens mieux. J' ai été capable d' en faire plus. je me sens mieux
avec moi-même. Avec ma relation, Il semble qu' un conflit intérieur ait été
résolu. 10
&297) - Plus heureuse, plus capable de maîtriser des pensées négatives et le
niveau de santé et d' énergie est globalement amélioré.. 10
&298) - Débordante de calme, d' énergie et je me sens tout à fait satisfaite. 8
&299) - Je me sens extrêmement bonne humeur et en bonne santé au réveil. 4
&300) - Elle se sentait plus claire et plus déterminée sur sa vie d' écrivain.
Elle avait la sensation qu' elle restructurait sa vie. 14
#L10 VERTIGE
&301) - Léger vertige. 16
&302) - Vertigineux toute la journée. 24
&303) - Sensation de vertige à travers la tête en prenant la deuxième dose -
comme une vague seulement pendant quelques secondes. 2
&304) - Vague de vertige dans la tête en marchant dans la chambre. 6
&305) - Bref accès de vertige - comme une vague venant sur la tête et se
concentrant au milieu du front, deux inches sous la tête, se déplaçant vers l'
intérieur. 2
&306) - Léger vertige pendant le mal de tête. 18
&307) - Vertige le matin, pire en bougeant la tête. 10
&308) - Nausée et vertige. 10
&309) - Je me sentais vertigineuse en sortant du lit le matin - perdant mon
équilibre légèrement vers la gauche. 10
&310) - Vertige pire ne se levant d' un siège. Perte de mon équilibre légèrement
vers la droite. 10
#L10 TÊTE
&311) - J' ai une bande qui me serre autour du crâne, passant en arrière des
yeux - pas très douloureuse. 4
&312) - Sensation de fourmillements qui se déplace sur le cuir chevelu pendant
deux heures. Besoin de gratter. Le sensation réapparaît momentanément pendant la
journée sur la face, les oreilles et à la partie inférieure de la jambe droite.
34
&313) - Sensation comme si quelque chose rampait dans ma tête. Je cherchais des
poux, mais n' en trouvais pas. 16
&314) - Je pensais qu' il y avait un gros insecte, une sentinelle, derrière ma
tête. 16
&315) - Cuir chevelu moins sec, moins de pellicules, gratte moins (curatif). 2
&316) - Petit point - très prurigineux - au bord du cuir chevelu à la base de la
nuque. 10
&317) - Bouton douloureux derrière la tête. 12
&318) - Les démangeaisons habituelles du cuir chevelu sont absentes; (curatif) 2
&319) - Cheveux collés après le lavage. 10
&320) - Les cheveux semblent épais avec le catarrhe. 4
&321) - La tête semble brumeuse. 16
&322) - La tête semble lourde et désagréable. 16
&323) - Sensation de lourdeur dans la tête, localisée à mi-hauteur du front au
dessus du nez, avec une sensation de serrement là. 2
&324) - La tête semble trop lourde pour mon cou. 10
&325) - Léger fredonnement dans la tête. 14
&326) - Réveillé avec un mal de tête. 10
&327) - Mal de tête en me réveillant après avoir rêvé d' avoir un mal de tête.
12
&328) - Mal de tête frontal au réveil allongé au lit, localisé également sur un
point à droite au centre au dessus de la ligne médiane du sourcil droit. Le mal
de tête disparaissait en parlant et en travaillant, mais revenait à nouveau en
conduisant la voiture. C' est plus maintenant comme une douleur forante vers l'
intérieur au mouvement - intermittente toute la journée. 2
&329) - Prise de conscience du mal de tête le matin au lit en me réveillant - s'
installant maintenant au milieu du front au dessus de la racine du nez. 2
&330) - Mal de tête très aggravé par un mouvement soudain. Une douleur élançante
en arrière du front avec une légère nausée, améliorée en mangeant un biscuit. 2
&331) - Mal de tête pire en lisant, mais amélioré en écrivant. 2
&332) - Mal de tête pire en se promenant en voiture. 2
&333) - Tête douloureuse, avec étourdissement, toute la journée. 24
&334) - Douleur sourde de la tête, avec vertige, s' étendant tout autour. Pire
en se penchant en avant. Amélioré en s' appuyant sur le dos et en le tenant. 16
&335) - Douleur frontale à _ inche à l' intérieur du front. Une heure après, l'
estomac semblait très congestionné, mieux en desserrant les vêtements autour de
la taille. Le mal de tête revenait l' heure suivante, comme l' avait la
congestion. 2
&336) - Céphalée localisée au sourcil droit - sensation comme si il était
transpercé vers l' intérieur. 2
&337) - Fines bandes douloureuses courant à travers la tête sous l' oeil droit
et verticalement de haut en bas. 22
&338) - Céphalée, pire au dessus de l' oeil droit, le matin. 38
&339) - Douleur du coté gauche de la tête. 16
&340) - Céphalée du coté gauche toute la journée, avant les règles. La douleur
semble être dans le cerveau. 10
&341) - Douleur sourde de la tête et de la face, pire du coté gauche. 10
&342) - Douleur intense au centre, au milieu du cerveau, se déplaçant près des
yeux. Douleur de l' oeil gauche - et aussi la sensation que j' allais être
démoli. La céphalée était pire quand les gens me touchaient et à la lumière
vive. Le douleur m' empêchait de travailler et c' était mieux comme ça. 24
&343) - Mal de tête pendant la matinée au dessus du bord latéral du sourcil
gauche seulement en se penchant en avant. 2
&344) - Céphalée avec la sensation d' une corde traversant le haut du cerveau d'
un coté à l' autre. 18
&345) - Un mal de tête constant transperçant au centre du crâne. 24
&346) - Os du crâne douloureux. 4
&347) - Douleur à l' intérieur du front. Pire à la pression. 18
&348) - Légère douleur à travers le front. 16
&349) - Douleur des cotés du front - pas au centre - juste après s' être levé le
matin. 38
&350) - Léger mal de tête, surtout le front, le cerveau semble comme engourdi.
10
&351) - Douleur dans le front, pire du côté droit, s' étendant quelquefois vers
l' oeil droit. 38
&352) - Céphalée au dessus de l' oeil droit s' étendant à tout le front. 2
&353) - La tête semble floconneuse et douloureuse, surtout le front et le côté
gauche. 10
&354) - Douleur au dessus du sourcil gauche près du nez. 16
&355) - Douleur sourde en arrière de la tête. 16
&356) - Fragilité en haut du nez/ à la base du crâne. 18
&357) - Douleur en un point en arrière de la tête - amélioré à la pression. 18
&358) - Fragilité de l' occiput, pire à la pression. 18
&359) - Douleur de l' occiput, appuyant vers le à partir du cou. 32
&360) - Douleur sourde - au vertex et derrière les yeux. 32
&361) - Douleur lancinante du vertex, se déplaçant vers la droite. 18
&362) - Fragilité du vertex, pire à la pression. 18
&363) - Élancement douloureux, à droite, en haut du crâne. 16
&364) - Douleur, en haut du crâne du côté droit. 18
&365) - Douleur du haut du crâne juste à droite du centre. 32
&366) - Douleur lancinante du vertex vers le front. 18
&367) - Douleur du vertex, quelquefois élançante, - «juste comme si quelqu'un
appuyait ses doigts sur le haut du crâne». Pendant la journée, la douleur se
déplaçait du vertex au côté gauche, au bord du cuir chevelu puis à la base du
nez. Mieux après dîner. 18
&368) - Maux de tête en de petits endroits qui peuvent être recouverts par un
doigt. 2
&369) - douleur comme si l' intérieur du crâne était gonflé et vrombissant,
accompagnée de douleur abdominale et de nausée. 28
&370) - Brûlure, douleur élançante, du côté gauche de la tête et de la face. 10
&371) - Mal de tête pulsatile et élançant, s' étendant de la racine du nez et de
là dans les dents à droite ou à la tempe droite. 18
&372) - Mal de tête pulsatile violent s' étendant derrière le yeux. 18
&373) - Douleur tranchante, pénétrante - du haut du crâne descendant en arrière
de l' oeil droit. 32
&374) - Douleur tranchante, de la tempe gauche, pendant une seconde. 12
&375) - Douleur chaude coupante dans la tête, descendant en arrière, du côté
gauche. Très intense, comme en ayant reçu un coup. Pire en bougeant la tête.
Pendant une ou deux minutes. 10
&376) - Transpiration profuse, la nuit au lit, tachant l' oreiller. 16
&377) - Humidité du front. 24
&378) - Tension de la tête et en arrière des yeux. 32
&379) - Sensation de picotement sur la tête et la face, avec vertige. 2
#L10 YEUX
&380) - Les yeux semblent brillants. 10
&381) - Désire fermer les yeux, avec céphalée. 18
&382) - Croûtes jaune-vertes autour de l' oeil gauche au réveil. 18
&383) - Yeux injectés de sang et humides. 32
&384) - Mes yeux étaient devenus verts et grand ouverts. habituellement ils sont
marron. 16
&385) - Ecchymoses, du canthus interne du côté gauche. 18
&386) - A midi, une pustule rouge brillante au bord de la paupière supérieure
droite, avec picotements, douleurs piquantes, < au battement des paupières. 12
&387) -A midi, pustule au bord de la paupière supérieure droite, minuscule -
pendant quatre heures. Vue détériorée. 12
&388) - Sensation comme d' impuretés la nuit dans l' oeil gauche, mais rien
actuellement. 38
&389) - Les yeux semblent lourds. 2
&390) - Yeux larmoyants. 16
&391) - Yeux larmoyants pendant la toux. 18
&392) -Yeux larmoyants après avoir baillé. 32
&393) - Oeil droit larmoyant, avec sensation d' une aiguille plantée dedans. 24
&394) - Douleur sourde en haut de la tête et derrière les yeux. 32
&395) - J' étais réveillé par «une barre de confusion» derrière les yeux - comme
une douleur sourde. 22
&396) - Douleur de l' oeil droit, avec un écoulement nasal blanc, clair copieux.
18
&397) - Douleur vive au dessus de l' oeil gauche, pendant une seconde,
immédiatement après avoir pris la dose du remède. 12
&398) - Yeux piquants. 8
&399) - Photophobie à la lumière artificielle et aux phares automobiles. 24
&400) - Yeux piquants et fatiguée - clignent beaucoup. 2
&401) - Gonflement des paupières supérieures. 24
&402) - L' oeil gauche picote. 24
#L10 VISION
&403) - Des taches noires passent devant les yeux. 18
&404) - Les couleurs semblaient brillantes et magnifiques. 16
&405) - Assise dans la voiture à l' arrêt, la pluie tombant sur les vitres
faisait donnait l' impression que la route bougeait. Je ne pouvais me concentrer
sur la pluie. 10
&406) - Après avoir détourné les yeux d' une image sur le mur, j' ai retenu une
image blanche de cette vision. 16
&407) - Des lumières devant les yeux en sautant rapidement. 16
&408) - Petites taches de lumières flottantes devant les yeux. 16
#L10 OREILLES
&409) - Sensation d' oreilles bouchées. Pire en avalant et du coté gauche. 22
&410) - En me promenant en voiture les trompes d' Eustache étaient soudainement
bouchées; d' un seul coup; comme dans un avion. J' ai du me nettoyer les
oreilles. L' audition est devenue plus sourde. 8
&411) - L' oreille droite semble froide. 22
&412) - J' ai senti des zones de peau sèche et squameuse sur chaque lobe, mais
rien de visible. Cela semblait rugueux et prurigineux. 34
&413) - Sensation de rampement dans les oreilles. 34
&414) - Démangeaisons derrière les deux oreilles et dans le méat externe gauche
au réveil. Cela revenait tout au long de la journée. Le grattage n' améliorait
pas. 34
&415) - Prurit derrière l' oreille gauche, pendant une demi-heure. Qui s' est
propagée plus tard à l' oreille gauche. J' ai eu besoin de gratter et cela n' a
rien amélioré. 34
&416) -
&Bruit de sonnerie dans les deux oreilles avec douleur dans le tête. 24
&417) - Sonnerie dans les oreilles pendant quelques minutes. 16
&418) - Le matin, les oreilles qui au toucher semblaient sensibles, comme s' il
y avait un petit bouton dedans. Pire au toucher. 38
&419) - Les deux oreilles font mal le matin. 24
&420) - Douleurs derrière les oreilles, des deux cotés - pire en tournant la
tête. 10
&421) - Douleur confuse dans l' oreille droite, le matin. 38
&422) - Douleur de l' oreille droite, avec une sensation de froid comme si de l'
air soufflait dessus. 10
&423) - Douleur profonde de l' oreille droite. 12
&424) - Sensation dans l' oreille gauche comme si une otalgie allait démarrer,
mais rien n' est apparu. 2
&425) - Douleur sourde, du coté gauche du cou derrière l' oreille. A peu près le
milieu de l' oreille. 16
&426) - Deux coups de poignard aigus allant vers l' intérieur de l' oreille
gauche, suivit par un bruit de sonnerie dans l' oreille. 2
&427) - Douleur aiguë de l' oreille gauche après le réveil. 38
&428) - Otalgie gauche. assez aiguë et venant par vagues. 16
&429) - Coup de poignard soudain dans l' oreille gauche, suivit d' une brève
sonnerie dans cette oreille. 2
&430) - Battement dans les oreilles comme j' entendais le coeur battre. 18
&431) - Les oreilles semblent poivrées à la base à l' intérieur. 18
#L10 AUDITION
&432) - Conscience auditive, surtout pour les sons. 32
&433) - J' entendais ma montre marcher. Je ne l' avais entendue avant. Très
conscient des sons à l' étage inférieur et des bruits en bas et des oiseaux
chantant. 32
#L10 NEZ
&434) - Mucus dans le nez, difficile à avaler. 38
&435) - Coryza fluent, clair. 38
&436) - Nez enchifrené, avec coryza clair, fluide. 4
&437) - Tandis que le jour avançait, le froid gagnait - nez qui coule et toux.
24
&438) -Léger catarrhe et beaucoup d' éternuements le soir. 8
&439) - Le nez coule à gauche et le coté droit est dégagé. Les deux cotés
coulent tôt le soir. Ils commencent à se boucher la nuit et ce n' est pas ce qu'
il y a de mieux pour se moucher. 32
&440) - Le nez coule seulement en mangeant. 18
&441) - Nez dégagé au réveil. Le catarrhe augmente au fur et à mesure que la
journée avance. 38
&442) - Du mucus s' accumule dans le nez quelquefois, Le mucus est strié de sang
en se mouchant. 38
&443) - Après le lever, j' ai mouché un amas brun et épais. 10
&444) - Catarrhe jaune-vert floconneux avec des taches de sang dedans. Elle doit
se moucher. 14
&445) - Croûtes vert pale dans le nez. 18
&446) - Mucus vert épais. 38
&447) - Catarrhe nasal solide vert. 18
&448) - Je me suis réveillé en crachant un catarrhe orange et épais par la
bouche et particulièrement par le nez. 8
&449) - Petit écoulement nasal le matin. 12
&450) - Le nez coule blanc, clair et fluide comme un robinet avec douleur à l'
oeil droit. 18
&451) - Il goutte un mucus clair du nez. 12
&452) - Ecoulement aqueux du nez avec des flocons verts. 18
&453) - Je devais me moucher le nez davantage. Ecoulement clair, blanc, bulleux.
32
&454) - Ecoulement aqueux pendant la toux. 18
&455) - Paquets de mucus ayant la consistance du blanc d' oeuf - Seulement
soulagé si je mouche des morceaux jaunâtres. L' écoulement des mucosités
ressemblant au blanc d' oeuf ne me dégage pas. 8
&456) - Nez enchifrené et mucus jaune épais. 38
&457) - En me mouchant le nez le matin, écoulement muqueux et quelquefois clair.
38
&458) -Nez bouché, éternuements dans la journée. 10
&459) - Nez presque complètement bouché. 22
&460) - Au réveil, le nez un peu bouché mais sec, avec un coryza épais et
collant 4
&461) - Au réveil le nez est enchifrené, mais le coryza est suffisamment fluide
pour s' écouler. 4
&462) - Nez obstrué, mais sec au réveil - avec coryza épais collant et la gorge
douloureuse. 4
&463) - Obstruction du nez, en se tournant d' un coté à l' autre. 18
&464) - Narine gauche enchifrenée. Améliorée au grand air. 18
&465) - Sensation d' une grosse tuméfaction en bas du nez - comme si il y avait
un bouton irritant. 24
&466) - Sensation d' obstruction comme si quelque chose de dur avait été enfoncé
dans le nez, bien, que les passages d' air soient libres. 4
&467) -
&468) - Sensation de mouvement du coté gauche du nez comme si des vers
bougeaient. 18
&469) - Douleur dans le nez, avec larmoiement de l' oeil droit suivit d' un
écoulement blanc et clair en toussant. 18
&470) - Douleur aiguë à l' arrière de la narine droite. Aggravée par la
respiration, elle devait retenir sa respiration. Mieux en toussant et par une
expectoration fluide. 18
&471) - Douleur à la racine du nez, avec obstruction. 18
&472) - Le nez est à vif en le mouchant constamment. 38
&473) - Sensation poivrée aiguë en arrière de la narine gauche. Mieux en
avalant. 18
&474) - Pendant le mal de tête le bout et les ailes du nez palpitent. 18
&475) - Grande acuité de l' odorat. 8
&476) E. 24
&477) - Eternuements. 4
&478) - Eternuements. 32
&479) - Eternue deux fois. 18
&480) - Eternuements le matin. 12
&481) - Beaucoup d' éternuements au réveil. 4
&482) - Chatouillements du nez et éternuements à l' air froid du matin. 22
&483) - Eternuements et sensation de froid, suivie par une sensation de chaud.
18
&484) - Eternuements avec sensation de démangeaison, âcre. 38
&485) - Eternuements et léger coryza. 14
&486) - Eternuements, avec catarrhe clair. 16
&487) - Picotements dans le nez et accès d' éternuements par deux ou par trois,
avec écoulement aqueux. L' écoulement devient ensuite plus épais. 22
&Picotements dans le nez avec la sensation d' être sur le point d' éternuer. 22
&488) - Picotements dans le nez, avec sensation comme si j' allais éternuer. 22
#L10 FACE
&489) - Visage pale. 32
&490) - Accès de rougeur du visage. 4
&491) - Sensation de flot de sang au visage, avec faiblesse générale. 32
&492) - Mon visage semblait chaud et j' avais les joues rouges. Je le sentais
chaud à la fois à l' intérieur et à l' extérieur. 24
&493) - Sang au visage avec céphalée après une colère. 4
&494) - Zones de peau sèche et squameuse sous le menton. Cela semble rugueux. 34
&495) - Peau sèche autour du nez et des joues. 6
&496) - Lèvres sèches. 16
&497) - Lèvres très rugueuses et sèches, gercées. 4
&498) - Des gerçures apparaissaient au coin de la bouche du coté gauche. On
dirait un point rouge et il semble douloureux. 10
&499) - Peau écaillée au réveil. Elle pèle. 6
&500) - Petite zone de peau qui pèle au coin de la bouche et du coté gauche
douloureuse au toucher. 6
&501) - Petit bouton dur à tête jaune, au milieu du menton. 12
&502) - boutons sur le coté droit du menton qui se propage ensuite au coté
gauche de la lèvre. 18
&503) - Une vésicule transparente sur le coté droit de la mâchoire inférieure
sous la lèvre. 18
&504) - Deux taches rouges sur les joues, avec céphalée. 2
&505) - Sensation de grosseur du coté gauche de la lèvre. 24
&506) - Le visage semblait pâle et tiré, avec des cernes noires sous les yeux et
le menton qui tombe. 12
&507) - Paraissait plus vieux. 12
&508) - J' ai remarqué que la moustache semblait moins abondante et que les
cheveux étaient plus fins (chez une femme). Les observateurs ont confirmé. 12
&509) - Moustache chez une femme. (disparue). 30 (cas clinique)
&510) - Douleurs des os de la face avec un rhume.
&511) - Élancement à l' articulation temporo-maxillaire, juste en avant de l'
oreille droite. Pire au mouvement et en ouvrant la bouche. 8
&512) - Douleur faciale le matin au réveil, surtout les dents. La douleur s'
étend aux pommettes et aux yeux. 38
&513) - Raideur et douleur du coté droit de la mâchoire. 8
&514) - au réveil, douleur de la mâchoire du coté gauche, pire à la partie
supérieure gauche se propageant à l' oreille gauche. Pas d' amélioration en
mordant fortement ou en se couchant sur le coté douloureux. Mieux après le petit
déjeuner. 38
&515) - Le coté gauche du visage semble sensible et fait mal. 10
&516) - Léger engourdissement et picotement dans la lèvre supérieure. 10
&517) - Lèvres engourdies et qui picotent. Pire à gauche. 8
&518) - Sensation de picotement de toute la tête et le visage. 2
&519) - Picotement gourd persistant des lèvres, surtout du coté droit, et
picotement et froideur au dessus du coté gauche de la lèvre qui remonte de temps
en temps au sinus gauche et à la tempe gauche - comme sous l' effet de l'
anesthésie, comme de la cocaïne. 8
#L10 BOUCHE
&520) - Saignement des gencives à un endroit, plus important que d' habitude. 10
&521) - Langue blanche, surtout au centre. 32
&522) - Bouche sèche. 18
&523) - Lèvres et bouche sèches. 18
&524) - Bouche sèche le matin. 6
&525) - Bouche sèche au lever. 22
&526) - La bouche semble sèche, avec soif. 32
&527) - Bouche sèche, mieux après avoir bu trois tasses de thé. 6
&528) - bouche très sèche et langue collée à la gorge, Pire du coté droit et la
nuit et mieux le matin. 22
&529) - bouche sèche, avec plein de salive. 32
&530) - Petit ulcère derrière les dents en bas à gauche. Sensation aiguë en
frottant. 6
&531) - Ulcère du coté droit de la mâchoire inférieure sous la lèvre. 18
&532) - Petit bouton blanc sur la gauche du milieu de la langue. Semble aigu.
Pire au toucher et en mangeant. 6
&533) - Le bout de la langue semble un peu engourdi et très lisse. 8
&534) - Douleur à l' arrière du palais mou. Pire en inspirant de l' air froid.
22
&535) - Bouton du coté droit de la langue avec douleur aiguë. Pire en bougeant
la langue. Le bouton est sous la surface - invisible - sensation de coupure. 18
&536) - Salivation abondante la nuit, avec douleurs dentaires. 16
&537) - Gonflement de la bouche et des lèvres. 18
&538) - Goût amer dans la bouche - tout ce que je mange est amer ou insipide. 4
&539) - La nourriture habituelle semble sèche au goût. 18
&540) - Le pain avait le goût de sciure de bois. Fini par manger des fruits qui
avaient un goût plus prononcé. 8
&541) - Goût métallique, de rouille. 12
&542) - Goût métallique dans la bouche, surtout quand je touchais mes dents avec
la langue. L' eau à un goût légèrement métallique après m' être lavé les dents.
10
&543) - Goût poivré dans la bouche avec dans la gorge une sensation poivrée
brûlante, s' étendant dans les oreilles et le nez, avec les yeux larmoyants. 18
#L10 DENTS
&544) - Douleurs dentaires la nuit. 16
&545) - J' étais réveillée par une rage de dents, mieux après avoir bu de l' eau
froide. 16
&546) - La douleur dentaire me maintenait éveillée jusqu'à 5 h du matin. 16
&547) - Douleur dentaire intense, coté inférieur gauche, avec otalgie gauche.
Pire en mangeant. Douleurs insupportables. 16
&548) - Mal de dents coté supérieur droit, pendant seulement quelques minutes.
34
&549) - Douleur dans une dent du coté droit, s' étendant à l' oreille droite et
en haut de l' oeil droit. 32
&550) - Douleur pressive des incisives inférieures. 24
&551) - Douleurs dentaires intenses en coup de poignard à travers toute la
bouche. 28
#L10 GORGE
&552) - Sensation de catarrhe au fond de la gorge. 10
&553) - J' expectorais le contenu d' un phlegmon blanc au fond de la gorge. 32
&554) - Catarrhe coulant en arrière de la gorge au réveil. 4
&555) - Mucus épais coulant en arrière de la gorge. 22
&556) - Phlegmon de la gorge. 38
&557) - Sensation d' une pellicule sur la gorge, avec la sensation de difficulté
à respirer comme si quelque chose bloquait la gorge, comme une membrane ou une
pellicule. 38
&558) - Etouffé par de la nourriture. J' ai du haleter pour respirer. 4
&559) - Une plaque sèche au fond de la gorge provoque un petit étouffement. 4
&560) - Sensation de sécheresse dans la gorge.. 10
&561) - Sensation comme si le fond de ma gorge près de l' épiglotte est sec. 16
&562) - Gorge sèche, mais non douloureuse. 32
&563) - J' étais réveillé la nuit par une très grande sécheresse de la gorge. 38
&564) - Le fond et le haut de la gorge semblent secs et rugueux. Désir d' eau
froide qui n' améliore pas. 38
&565) - Gorge très sèche avec désir de boissons chaudes ou froides. 38
&566) - Fond de la gorge sec - Sensation comme d' un froid démarrant au fond de
la gorge, avec douleur en avalant et sensation légèrement brûlante. 2
&567) - Sensation velue dans la gorge non douloureuse, quand on abaisse la
langue - « a furry taste». 24
&568) - Sensation de poil du coté droit de la gorge, s' étendant à l' intérieur
de la tête et traversant l' oeil droit, provoquant un écoulement profus, comme
s' il traversait les os de la face. 22
&569) - Chatouillement difficile à supprimer comme du poivre bien au fond de ma
gorge qui provoque la toux. Cela peu être apaisé en buvant ou en avalant la
salive mais je dois tousser en fin de compte. 4
&570) - Sensation poivrée au fond de la gorge, les oreilles, le nez et la
bouche. 18
&571) - Sensation de chaleur sèche, comme si un aromate avait brûlé au fond de
ma gorge. Ce n' est pas douloureux et ça va et ça revient. 28
&572) - Sensation d' une masse dans la gorge. 10
&573) - Gorge légèrement douloureuse. 16
&574) - Gorge douloureuse. 12
&575) - Gorge sèche et douloureuse. 10
&576) - Gorge douloureuse et tête épaisse, survenant assez rapidement. 4
&577) - Gorge douloureuse avec nez bouché. 4
&578) - Gorge douloureuse pire en éternuant. 38
&579) - Gorge douloureuse, pire au réveil le matin. Mieux par les boissons
chaudes et pire en inspirant de l' air froid. 22
&580) - Douleur du coté gauche du cou en bougeant la tête - s' étend à l'
oreille. Les ganglions semblent légèrement gonflés, comme des pois chiches.
Douleurs coupantes ou aiguës. 10
&581) - Au réveil, douleur comme s' il y avait un gonflement (contusion) du coté
gauche de la gorge, s' étendant à l' oreille en avalant ou en baillant. Mieux en
mangeant. La douleur se prolongeait toute la journée avec la poursuite de l'
aggravation le soir. 38
&582) - Gorge douloureuse, pire du coté gauche, s' étendant à l' oreille gauche.
Douleurs vers l' arrière du palais mou. Pire en avalant à vide et mieux en
avalant des aliments et des boissons. La douleur se déplaçait de gauche à droite
pendant la nuit et devenait plus forte. 22
&583) - Coté droit de la gorge douloureux en avalant. 32
&584) - Sensation de brûlure douloureuse dans la gorge. 28
&585) - Gorge douloureuse au réveil. Sensation de brûlure du fond de la bouche
en arrière de la gorge avec catarrhe postérieur. Pire en avalant. 4
&586) - Réveillée avec la gorge douloureuse, brûlure au fond de la bouche près
de la gorge. Douloureux en avalant. 4
&587) - Sensation à vif au fond de la bouche et dans la gorge
&588) - La gorge semble un peu à vif, surtout au fond de la bouche au début de
la gorge. 4
&589) - Sensation de battement dans la gorge avec sécheresse et douleur au fond
de la gorge, s' étendant dans les oreilles comme si quelqu'un avait mis du
poivre dans mon oreille. Pire du coté droit. 18
&590) - Sensation de piqûre dans la gorge comme si quelque chose était fiché
dedans. 38
&591) - Déglutition fréquente, toutes les quelques secondes. 16
#L10 GORGE EXTERNE
&592) - Cou sensible au froid - désire une écharpe. 32
&593) - Taches rouges circulaires d' un inche de diamètre du coté gauche du cou.
10
&594) - Ganglions du coté droit du cou gonflés, douloureux et durs au toucher.
32
&595) - Ganglions gonflés des deux cotés du cou - pire à la pression. 32
&596) - La région du cou semble tuméfiée. 10
#L10 ESTOMAC
&597) - Sensation de «papillons» avec appréhension. 28
&598) - Anxieux, sensation d' estomac barbouillé. 32
&599) - Plus faim que d' habitude. 18
&600) - Absolument affamé. 6
&601) - Appétit augmenté - je mangeais _ de paquet de biscuits aux figues. 2
&602) - Faim comme si rien ne pouvait combler le vide de mon estomac - Mieux
après avoir mangé du pain. 4
&603) - Faim, mais je ne veux pas manger - sensation de vide. 10
&604) - Mon appétit à disparu. Je désire seulement une alimentation légère. 28
&605) - Appétit diminué avec perte de poids. 12
&606) - Peu d' appétit le matin. 16
&607) - Pas d' envie de manger ou de fumer. 24
&608) - Perte complète d' appétit d' avoir pleuré. 4
&609) - Je n' ai pas faim ce matin, comme après avoir pris de la cocaïne, même
si je pensais que j' avais eu très faim la nuit dernière - seulement comme si ma
gorge était fermée. 8
&610) - Moins de désir de grignoter des sandwichs la journée - je mange plus
régulièrement, de grands repas. 28
&611) - Elle n' avait pas apprécié son déjeuner habituel de pain, beurre et
banane, qui semblait sec et lourd. 18
&612) - J' ai complètement arrêté le café. 8
&613) - Aversion pour les aliments épicés. 24
&614) - Pas de désir de thé. 12
&615) - Aversion pour les aliments et les boissons chauds. 28
&616) - Raffole des aliments épicés- marqué. 8
&617) - Désir d' ananas. 16
&618) - Désir de sucreries. 24
&619) - Désir d' alcool. 8
&620) - Désir de fumer du tabac. 24
&621) - Sensation de vents dans l' estomac avec éructations. 12
&622) - Sensation de distension et de gonflement pendant une heure avant le
repas du soir. 14
&623) - Eructations, fortes, une à la fois. 2
&624) - Sensation de gargouillement dans l' estomac, «comme si quelque chose
voulait remonter». Une pression vers le haut, devenant forte et se répandant
partout. Mieux après manger. 28
&625) -Nausée avec faiblesse un court instant. 6
&626) -Nausée extrême, mais pas de désir de vomir - accompagnée de douleur dans
le tête et l' abdomen. Mieux après manger. 28
&627) - Nausée avec céphalée. 2
&628) - Sensation nauséeuse avec congestion et tremblement. 34
&629) - Nausée après souper, même après avoir mangé des portions plus petites
que d' habitude. 2
&630) - Nausée avec fatigue le soir. 38
&631) - Nausée le soir - surtout en me couchant sur le dos (le façon dont je
dors). Mieux couchée coté droit. 8
&632) - Sensation constante de Nausée - Pire en me penchant en avant et mieux en
inspirant profondément et en restant complètement immobile.. Haut le coeur après
être penché en avant. Nausée améliorée au mouvement et en marchant. 2
&633) - Nausée, mieux après manger. 32
&634) - Nauséeuse après une tasse de thé, en préparant à manger et par l' odeur
et la pensée des aliments. 2
&635) - Nausée en préparant à manger revenant un an après le début du proving. 2
&636) - Envie de grignoter quelque chose, mais la pensée des aliments me donne
la Nausée. 2
&637) - Je ne peux boire qu' une demi tasse de thé à cause de la Nausée.
Aversion pour tous les thés et les gâteaux par la suite à cause de la Nausée. 2
&638) - Nausée après manger (en général seulement pendant la grossesse). 8
&639) - L' odeur de l' ail me rend nauséeuse - comme si j' étais enceinte. 8
&640) - Une légère Nausée survient en me penchant en avant, assise et en me
tortillant. Mieux assise droite. 2
&641) - Nausée revenant de façon notable en conduisant la voiture. 2
&642) - Nausée survenant étant allongée le matin au lit au réveil. 2
&643) - Nausée au réveil. 2
&644) - Nausée à l' épigastre et l' ombilic, avec sensation comme si la Nausée
prenait sa source au fond de la gorge. 2
&645) - Grande soif de boissons froides avec chaleur centrale - je meurs de soif
pour les boissons froides. 8
&646) - Assoiffée - j' ai bu trois verres d' eau minérale pendant le repas. 18
&647) - Très assoiffée toute la journée (12 tasses de thé). 16
&648) - Je suis plus assoiffée que d' habitude. 10
&649) - Désir de froid, boissons gazeuses. 18
&650) - Soif. La bouche semble sèche. 32
&651) - Soif diminuée pendant le mal de tête. 12
&652) - J' étais moins assoiffée que les autres jours - pendant un
refroidissement. 10
&653) - Quand la toux démarrait, j' avais des haut-le-coeur et je ramenais des
mucosités aqueuses. 8
#L10 ABDOMEN
&654) - Aversion pour les vêtements serrés autour de la taille, avec Nausée. 2
&655) - La flatulence habituelle est arrêtée. (curatif). 2
&656) - Douleur dans l' abdomen après avoir fait un vent le matin. Mieux plié en
deux. 16
&657) - Douleur à la partie inférieure gauche de l' abdomen, se déplaçant à l'
intérieur du corps vers la région de l' aine. 18
&658) - Le matin, douleur dans l' abdomen à l' émission d' une selle molle
couleur d' argile. Mieux après avoir fait la selle. 16
&659) - Douleur, mieux après la selle. 6
&660) - Douleur aiguë dans l' iliaque droit le dernier matin, s' étendant à l'
iliaque gauche l' après-midi. 38
&661) - Légère douleur entre les ovaires, s' étendant juste au dessus de l' os
pubien. 16
&662) - Douleurs de l' aine droite; toujours croissantes. Je commençais vraiment
à penser que j' avais le tétanos après m' être planté une épine sous l' ongle du
doigt de la main droite. 8
&663) - Douleur aiguë, abdomen inférieur gauche - sensation comme d' un
mouvement de vent. Je le sentais à chaque fois dès que j' avais pris le remède.
12
&664) - Douleur lancinante, persistante de la partie inférieure droite de l'
abdomen/aine. 34
&665) - Sensation d' enfoncement dans l' abdomen, bien que je ne puisse manger.
4
#L10 RECTUM
&666) - Très constipée, essayant de faire la selle pendant 45 minutes - quitte à
casser la lunette des WC. Sensation d' une boule dans le rectum qui ne veut pas
bouger. Je me sens obstruée. Eventuellement je faisais un selle dure et petite
qui semblait très grosse. 10
&667) - Constipée - sensation de plénitude dans le rectum. 10
&668) - Constipée avec selles dures. 10
&669) - Constipée, avec désir d' aller à la selle, je devais pousser pendant une
éternité. 10
&670) -Exonération difficile. 38
&671) - Diarrhée habituelle après le mal de tête ou avoir mangé vite. (curatif)
4
&672) - Je m' attendais à une diarrhée par anticipation et avoir mangé un gâteau
en entier qui ne s' est pas matérialisée. (curatif) 4
&673) - Expulsion rapide d' une selle comme une diarrhée. 18
&674) - Vents à odeur d' oeufs pourris. 12
&675) - Douleur dans le rectum assis, comme si je repoussais une selle. 4
&676) - Anus douloureux pendant et après la selle. 18
&677) - Envie très urgente d' aller à la selle le matin qui ne pouvait pas être
ferment contrôlée. Elle venait de façon très énergique et rapide, comme une
explosion. 10
&678) - Envie absente toute la journée. 18
#L10 SELLES
&679) - La selle venait de façon énergique et rapide, comme une explosion. 10
&680) - Je faisais trois selles pendant la journée. 38
&681) - Selle petite, dure avec sensation qu' elle est volumineuse. 10
&682) - Selle claire et plus déliée que d' habitude. 10
&683) - Selle déliée pendant deux heures le matin. 14
&684) - Le matin, je faisais une petite selle avec des paquets de mucus. 8
&685) - Vent avec écoulement de mucus gris-blanc par l' anus qui sentait le
poisson. 18
&686) - Selle grumeleuse à odeur de poisson. 18
&687) - Le matin selle molle couleur d' argile. 16
&688) - Le matin, selle pâle molle jaunâtre. 16
&689) - Selle mince, petite et déliée. 18
&690) - Selle mince, longue molle. 18
#L10 MICTION
&691) - A la fin et après chaque miction, une douleur brûlante piquante le long
de l' urètre. 22
&692) - Vessie pleine, mais pas beaucoup d' urine s' écoule. 12
&693) - Fréquents écoulements d' urine. La vessie semble pleine, mais peu d'
écoulement. Après être assis 5 ou 10 minutes, davantage d' urines s' écoulent.
12
&694) - Après juste un tasse de thé au petit-déjeuner, miction trois fois en
vingt minutes et deux ou trois fois encore pendant la matinée puis souvent l'
après-midi. 38
&695) -Urine fréquemment à cause de la nervosité. Envie d' y aller mais pas
beaucoup de débit. 32
&696) - J' étais réveillée à minuit pour aller uriner de l' eau. 12
&697) - L' urine s' échappait pendant la toux. 12
&698) - Vessie plus remplie que d' habitude, au réveil. 12
&699) - Odeur forte de l' urine. 12
&APPAREIL GENITAL HOMME
&700) - Fissure/fente du prépuce et un rash rouge au bout du pénis. 32
&701) - Sensation de brûlure douloureuse à la base du pénis à gauche. 22
&APPAREIL GENITAL FEMME
&702) - Prurit des parties génitales externes, amélioré au grattage. 14
&703) - Leucorrhée brune. 10
&704) - Les règles reprenaient à nouveau pendant la ménopause après un arrêt de
six mois. 12
&705) - Règles plus en avance de trois jours que la normale. Début par du sang
noir, plus tard dans la journée elles devenaient plus rouges avec des caillots
sombres. Flux plus pesant que d' habitude. 10
&706) - Règles en retard, avec d' abord un petit écoulement intermittent, puis
clair, mais prolongé. 12
&707) - Retard de règles approchant les deux semaines. 8
&708) - Une des plus fortes règles que je n' ai jamais eues. 8
&709) - Ces règles se manifestaient en totalité en deux jours, déversement - et
maintenant presque rien. 8
&710) - Les règles démarraient avec un flux immédiatement abondant avec une
légère douleur crampoïde au réveil. Rouges, avec des mucosités. Elles ne
démarraient habituellement pas avant que je sois debout. 8
&711) - Deuxième jour de règles très fortes. 12
&712) - Règles moins abondantes que d' habitude. Intermittentes avec beaucoup de
caillots. 28
&713) - Légère douleur entre les ovaires, s' étendant juste au dessus de la
symphyse pubienne. 16
&714) - Tout à coup je n' ai pas eu l' envie de faire l' amour et j' ai ressenti
cela pendant tout le coït. C' est vraiment très inhabituel. 8
&715) - Haute énergie sexuelle. 12
#L10 LARYNX TRACHEE
&716) - Voix très profonde, avec rudesse et beaucoup de pituite dans la gorge.
38
&717) - La voix semble partie, profonde et rude. 22
&718) - Voix basse comme si j' avais pris froid - comme si quelque chose piquait
en bas du larynx. 32
&719) - La voix semble grave. 24
#L10 RESPIRATION
&720) - Respiration difficile en inhalant. 38
&721) - Respiration difficile, avec la sensation d' une membrane à travers la
gorge. 38
&722) - Grands soupirs, beaucoup de soupirs, besoin d' air. 2
&723) - Sifflement au réveil, avec prurit dans le dos. 38
#L10 TOUX
&724) - La toux semble pire le matin, mieux pendant la journée, et pire la nuit.
4
&725) - Toux pire le matin et la nuit et mieux pendant la journée. 4
&726) - La toux démarrait immédiatement au réveil. 4
&727) - Au milieu de la nuit, toux avec catarrhe au fond de la gorge. Amélioré
par une boisson. 4
&728) - Toux profonde aboyante, sans expectoration, provoquée par un
chatouillement dans la gorge. 4
&729) - Toux aboyante avec larmoiement et écoulement du nez clair et fluide. 18
&730) - Toux, avec sifflement et un; peu de mucus, profonde dans le thorax une
heure après le réveil. Aggrave la douleur de la gorge. Je dois me pencher en
avant. Sensation comme si une partie de mes poumons remontait. 38
&731) - Retour de diarrhée marquée par la fin de mes symptômes de toux. 4
&732) - Toux sèche par picotement en arrière du sternum, avec légère
expectoration muqueuse. 8
&733) - Une toux sèche pénible, avec un catarrhe profond dans le larynx et une
légère douleur. 4
&734) - Quand le toux démarrait, je remontais et je crachais des paquets de
mucosités aqueuses. 8
&735) - Toux persistante provenant d' un chatouillement impossible à arrêter
comme du poivre enfoui au fond de la gorge. Je pouvais être apaisée en buvant ou
en avalant la salive, mais éventuellement plus de toux. 4
&736) - Le picotement au fond de la gorge me fait beaucoup tousser. Seulement
capable de sortir de très petites quantités d' expectoration épaisse, jaune.
Rien ne l' améliore. Très aggravée en buvant et en fumant. 4
&737) - Picotement derrière la thyroïde qui provoque le besoin de tousser. Mieux
en mangeant. 38
&738) - Picotement dans la gorge forçant à tousser. 4
&739) - Etroitesse dans la gorge, poussant à tousser au réveil. 38
&740) - Toux par sensation de gonflement dans la gorge, avec sifflement à l'
inspiration profonde. 38
#L10 EXPECTORATION
&741) - Crachat, clair blanc et mousseux expectoré de la gorge là ou il s' était
collecté. 32
&742) - Je dois tousser beaucoup et sortir beaucoup de mucus blanc-d'oeuf, mais
je ne trouve une amélioration que si fais remonter en même temps des morceaux
jaunâtres. 8
&743) - Vomissement de pituite - de couleur sombre. 24
&744) - Crachat quelquefois difficile à évacuer. 38
&745) - Toux avec expectoration difficile de très petits morceaux de mucus jaune
épais. 4
&746) - Réveillé en vomissant un catarrhe épais, orange brillant par la bouche
et particulièrement par le nez. 8
&747) - Je crachais des mucosités liquides en toussant, comme du blanc d' oeuf.
Je pensais que j' allais vomir - puis encore du mucus orange. 8
#L10 THORAX
&748) - Anxiété dans le coeur à 20 h. 16
&749) - Sensation d' anxiété dans le thorax. 10
&750) - Oppression dans le thorax au réveil, avec sifflement. 38
&751) - Une sensation comme si je pouvais pas respirer - très serré dans le
thorax. 24
&752) - Légère oppression du thorax. 38
&753) - Le thorax semblait très sec (in central heating). 8
&754) - Seins hypertrophiés. 12
&755) - Conscient des battements de coeur. 32
&756) - Ecoulement de nez, toux et douleur intense dans ma poitrine - pire en
respirant. 24
&757) - Une douleur sévère dans le thorax - comme si quelqu'un l' avait pressé -
tout autour, particulièrement douloureux au sternum. 24
&758) - Douleurs aiguës brèves de la partie inférieure du sternum. Sensation
comme des douleurs osseuses. 32
&759) - Douleur en éclair du mamelon droit pendant quelques minutes. 16
&760) - Conscient de mes battements de coeur - sensation de légère anxiété. 10
&761) - Palpitations de coeur. 18
&762) - Battements frénétiques de coeur. 4
&763) - Pulsations cardiaques. 18
&764) - En montant les escaliers, trois ou quatre lourds battements de coeur,
avec faiblesse dans les jambes. 22
&765) - Un coup sourd dans le coeur, avec la sensation de peine et de langueur.
22
&766) - Palpitations étant couché sur le coté gauche, avec la sensation d' un
bourdonnement comme si les nerfs cuisaient dans le coeur. Palpitations
résonnantes. Ca m' a donné une peur bleue,- Je pensais que j' allais avoir une
attaque cardiaque. L' anxiété est pire. 24
&767) - Chatouillement entre le larynx et le sternum, avec sécheresse. 8
#L10 DOS
&768) - Froideur dans les régions lombaires et thoraciques, affectant tout le
corps. 22
&769) - Froideur dans la région lombaire. 22
&770) - Sensation comme si les tendons cervicaux étaient trop courts. 16
&771) - Sensation de chaleur sèche radiante au sacrum pendant la nuit, comme si
le lit avait un point chaud, comme si le sacrum agissait comme un radiateur. 22
&772) - Prurit du dos entre les épaules en toussant. 38
&773) - Sensation d' engourdissement du cou. 16
&774) - Élancements douloureux à travers le dos. 16
&775) - Moins de douleurs et de raideurs dans le dos que d' habitude. (curatif).
12
&776) - Dos beaucoup moins tendu à l' effort physique que d' habitude.
(curatif). 12
&777) - Douleur dans un petit cercle de la taille d' une pièce de 10 pences, au
_ inférieur du rachis. J' avais la sensation d' un muscle étiré. Pire au
mouvement, en tournant la tête et en la penchant en arrière. Le jour suivant
elle remontait légèrement vers la gauche. Sensation comme dans un courant d'
air. 6
&778) - Douleur dans le dos en éternuant. 38
&779) - Douleur dans le dos à la toux. Mieux en se penchant en avant. 38
&780) - Douleur légère s' étendant du dos vers l' avant au thorax, au réveil.
Sensation comme si elle se trouvait dans les côtes. 34
&781) - Douleur cervicale, coté droit, en avalant des liquides froids. 8
&782) - Douleur cervicale, légèrement sur la gauche. 16
&783) - Le cou semble comme s' il avait reçu un coup par l' arrière. 16
&784) - Douleur cervicale du coté gauche, s' étendant de la nuque à l' épaule
gauche, empêchant le mouvement de la tête vers la gauche, la droite et l'
arrière. Douleur améliorée couché sur la gauche, sur le coté douloureux. 38
&785) - Douleur dorsale autour de la seconde côte. 16
&786) - Douleur contuse profonde entre l' épaule gauche et la colonne vertébrale
- je la sentais en grattant ou en touchant la région. 4
&787) - Douleur en dedans de l' angle inférieur de l' épaule droite. 12
&788) - Au réveil, Douleur de l' épaule droite s' étendant en arrière vers le
cou. Pire en bougeant la tête en arrière ou en la tournant. 38
&789) - Douleur entre le bas et le milieu du dos. 16
&790) - Douleurs sur les cotés (de la région thoracique s' étendant aux lombes).
38
&791) - Douleur dans la région lombaire inférieure, améliorée par un bain chaud
et aggravée par les secousses et les mouvements brusques. 38
&792) - Douleur aiguë et faiblesse lombaire - pire du coté droit. 8
&793) - Douleur aiguë dans le sacrum l' obligeant à se balancer d' arrière en
avant. 22
&794) - Douleur poignardante lombaire droite à 16 h. 10
&795) - Douleur poignardante dans le cou - d' abord du coté droit, puis gauche
et ensuite dans le coté droit du dos. 10
&796) - Bref pincement au _ du trajet vers le bas du rachis, comme si quelque
chose avait cliqué, 1 heure après le lever. 6
&797) - J' avais une douleur élançante dans le cou, à partir de l' arrière de la
tête vers le bas. 24
&798) - Douleur névralgique élançante, traçante, brève à partir de l' épaule
gauche près du cou. 4
&799) - Raideur du cou, coté droit. 4
&800) - Tension dans les épaules, le cou et la tête. 32
&801) - Tension dans les épaules étant immobile. 6
&802) - Sensation d' étroitesse de la tête et en arrière du cou - comme par un
engrenage qui serre à bloc. 16
&803) - Tension cervicale avec mal de tête. 16
&804) - Lassitude dans le dos avec une douleur aiguë entourant le dos à mi-
hauteur, s' étendant en direction des jambes jusqu'aux genoux. 2
&805) - Faiblesse dans le dos, se déplaçant et dans les épaules. 38
#L10 EXTREMITES
&806) - Quatrième ongle de la main droite gonflé, chaud, très sensible au
toucher, avec suppuration d' eau jaune ou de pus sous la peau. Pire autour du
lit de l' ongle, avec une douleur perforante comme si «on mettait des petits
bouts de bois en dessous». 2
&807) - Je me coupais le troisième doigt de la main gauche du coté gauche et
cela commençait à suppurer et le doigt gonflait. 2
&808) - Une légère écorchure sur la dernière phalange du pouce droit commençait
à devenir légèrement septique, sensible au toucher et gonflée - elle restait
sensible pendant 4-5 jours. 2
&809) - Ecorchure du pouce droit à nouveau septique - très sensible au toucher;
douleur battante comme si il avait un pouls ici; un cercle rouge brillant autour
d' une élévation pustuleuse. Inflammation - le pouce semblait chaud et gonflé,
raide au mouvement. Cogner le pouce provoquait accidentellement un léger
écoulement jaune liquide. Le pouce était amélioré comme le pus sortait, laissant
la peau blanche autour de l' écorchure de départ. 2
&810) - Une énorme pustule devenant de plus en plus grosse du coté droit du
quatrième doigt droit. Doigt chaud et gonflé sous la phalange et très sensible
au toucher. Douleur perforante comme par un enfoncement avec un morceau de bois.
Sensation particulière comme de brûlure au toucher. Sensation comme si la peau
allait éclater par le gonflement. Pire à 16 h 30. Ensuite un grande pustule se
développait à nouveau sur le doigt de nuance vert-jaune sur le doigt. C' est une
deuxième pustule se développant autour de la première. 2
&811) - Les membres semblent cotonneux en marchant. Il me semble que je dois les
poser rapidement sur le trottoir, comme si elles avaient l' intention d' aller
là où je ne le voulais pas. 34
&812) - Maladroite et je renverse les choses beaucoup plus que d' habitude. Je
renversais une bouilloire d' eau. 10
&813) - Je me coupais le doigt et me blessais l' ongle avec le coffre auto. 8
&814) - Sensation de froid, surtout les mains et les membres inférieurs. 16
&815) - Les doigts de la main gauche semblent froid et engourdis. 10
&816) - Les mains semblent glacées au toucher, quoique sensation de chaleur
dedans. 10
&817) - Mains froides. 8
&818) - Genoux froids. 16
&819) - Pieds froids, avec bouffées de chaleur, en marchant dehors. 18
&820) - Le pied droit glacé - Je devais le bouger dans tous les sens pour
activer la circulation. 4
&821) - Pied droit très froid, pied gauche chaud avec des engelures et du
prurit. C' est l' inversion d' une situation habituelle où le pied droit se
réchauffe rapidement avec des engelures pendant que le pied droit est froid. 4
&822) - Sensation de froideur du coté du pied droit, s' étendant vers le haut de
la jambe. 12
&823) - Jambe et pied droits très froids, surtout près du genou, comme si de l'
air froid avait soufflé dessus. Ceci en dépit d' être assis près d' une sourde
de chaleur toute la journée avec le reste du corps chaud - Cela défiait tous les
effets pour me réchauffer. 4
&824) - Pieds très froids. 4
&825) - Pied d' athlète à nouveau entre le deuxième et le troisième doigt du
pied droit. Peau fissurée et rougeur entre les orteils. Il y a un écoulement
jaune sanglant qui laisse une croûte dure, jaune, entre les plis des orteils.
Orteils légèrement gonflés et sensible à la marche. 2
&826) - Le quatrième doigt gauche très prurigineux, semble rouge et gonflé comme
par une engelure. 10
&827) - Fissure sous le quatrième orteil du pied droit. 2
&828) - Fissure rouge et douloureuse sous l' orteil droit - douleur contuse à la
marche. 2
&829) - Sensation de rampement à l' intérieur de la partie inférieure de la
jambe droite. 34
&830) - Chaleur, mains écarlates au réveil. 22
&831) - Cuisses chaudes avec pieds froids. 4
&832) - Sensation de rampement remontant le long des cuisses, juste au dessus
des genoux, et elles semblent chaudes. 4
&833) - Les pieds semblent chauds. 22
&834) - Les ongles semblent plus fragiles que d' habitude - j' en ai cassé deux
aujourd'hui. 10
&835) - Sensation d' engourdissement / piqûres et d' aiguilles dans les doigts
de la main droite - pire l' après-midi. 10
&836) - Le bout du majeur droit était devenu engourdi. 10
&837) - Léger engourdissement et fourmillement des bras. 8
&838) - Sensation d' engourdissement de la main droite. 10
&839) - Le bout du pouce droit semble engourdi. 10
&840) - La jambe gauche semble engourdie et froide comme si elle était morte;
avec à la fois une sensation de picotement - comme de minuscules points d'
électricité partout, comme si elle revenait à la vie. Je sentais comme si les
chaussures étaient trop étroites. Enlever les chaussures me soulageait
légèrement, mais ne l' arrêtait pas. Etant assis le désir de gesticuler et de
bouger les pieds ne modifiait pas les choses. La sensation avançait lentement à
la partie inférieure des cuisses et restait toute la journée. Pire allongée au
lit le soir. 2
&841) - La plante des pieds semble engourdie en marchant. 10
&842) - Epaules et bras douloureux s' étendant aux doigts des deux cotés. 34
&843) - Douleurs du bras droit, toujours croissante, après s' être planté une
écharde sous l' ongle de la main droite. Je commençais réellement à penser que
j' avais attrapé le tétanos. 8
&844) - Bras gauche douloureux - pire étant pendant. 10
&845) - Douleur pinçante dans le poignet après avoir écrit. 4
&846) - Douleur de la main droite, comme si quelqu'un vous faisait mal. 16
&847) - Les muscles de la fesse droite très douloureux en se balançant sur une
chaise vers la droite et raides et douloureux au mouvement, me faisant
légèrement boiter quand je me relève au début. 4
&848) - Douleur en arrière du genou droit. 38
&849) - Je me réveillais avec de pincements à l' articulation métatarso-
phalangienne. Je boitais au départ en me levant la première fois, mais c' était
mieux à l' échauffement. 8
&850) - Douleur aiguë, transitoire, en avant de la jambe droite. 34
&851) - Douleur suraiguë en avant des tibias juste sous le genou. 10
&852) - Au réveil, étant au lit, je sentais une meurtrissure de la plante des
pieds - une sensation d' écorchure après avoir marché un peu. 2
&853) - Douleur aiguë, brûlante, de l' épaule gauche et du bras gauche. 10
&854) - Sensation de brûlure de la plante de pieds, légère pendant la journée,
mais pire en soulageant les pieds - c' est à dire assis ou surtout couché au
lit. 2
&855) - Plantes brûlantes et sensation de fourmillement de tout les pieds, qui
commence par un «froid».. 2
&856) - Pieds brûlants au lit. Non amélioré en les sortant du lit. 2
&857) - Douleur névralgique aiguë, forante, élançante de l' épaule gauche près
du cou comme une décharge électrique. 4
&858) - Douleur comme une écharde dans le coude droit, comme si un morceau de
verre était planté dans l' os. Pire au toucher. 18
&859) - Douleur élançante, aiguë, en bas de la jambe droite. 4
&860) - douleur élançante de la cheville droite - comme si j' avais marché sur
quelque chose. 8
&861) - Douleur battante du gros orteil du pied droit, au bord. 18
&862) - Transpiration froide des paumes, avec appréhension. 16
&863) - La tendance habituelle à se ronger le pouce jusqu'à ce qu' il saigne est
amoindrie. (curatif). 12
&864) - Les plantes semblent rester légèrement piquantes, comme si j' avais
marché pieds nus sur une route gravillonnée. 2
&865) - Pulsation de la main droite, le pouce et le majeur. 18
&866) - Battement dans les bras et les mains. 18
&867) - Battement dans les pieds comme s' ils étaient restés debout ou avaient
marché toute la journée. 2
&868) - Je me réveillais à minuit avec la sensation de jambes très agitées
intérieurement, la forçant à sortir du lit - elle devait se lever et descendre
les escaliers pour bouger. L' agitation était si intense que le soulagement ne
pouvait être trouvé qu' allongée en pédalant des jambes en l' air
vigoureusement. 2
&869) - Jambes agitées, avec douleur aiguë derrière les genoux comme s' ils
avaient besoin de s' étirer, avec une sensation de léger rampement des cuisses
juste au dessus des genoux. Les cuisses semblaient chaudes et les deux pieds
froids. 4
&870) - Lourdeur et agitation des deux pieds pendant la nuit. 34
&871) - Secousses des mains en essayant d' écrire. 4
&872) - Secousses des mains après une colère. 4
&873) - Au lever, je remarquais une raideur de l' aine droite, le haut et la
partie inférieure de la cuisse droite, s' étendant vers le bas au genou, me
donnant envie de m' étirer. 4
&874) - Je me réveillais avec un léger boitement. Je ne pouvais étendre les
orteils pour marcher correctement jusqu'à ce que je me sois échauffée. 8
&875) - R