INTRODUCTION LES CARTES

Document Sample
INTRODUCTION LES CARTES Powered By Docstoc
					      INTRODUCTION
     Vous vous intéressez à regarder la science d’en haut ? Vous êtes curieux de voir les effets d’une seule
    personne ou d’une seule invention ? Vous avez une passion pour trouver des foyers d’innovation ? Vous
   avez désespérément besoin de meilleurs outils pour gérer le déluge d’informations ? Ou peut-être vous
   êtes simplement passionné des cartes ? Alors, visitez « Lieux et espaces : cartographier la science », une
  exposition qui vise à montrer la puissance des cartes pour explorer et gérer les lieux physiques et les espaces
  abstraites.

  Cette exposition scientifique a l’intention d’inspirer un débat pluridisciplinaire sur le meilleur moyen de
  suivre et de transmettre l’activité humaine et le progrès scientifique sur une échelle globale. Elle se compose
 de deux éléments : l’aspect physique soutient l’examen approfondi de reproductions de qualité de cartes pour
 des conférences et des centres d’éducation ; l’équivalent sur Internet à http://scimaps.org fournit des liens à
 une série choisie de cartes et de cartographes, accompagnée d’explications détaillées du fonctionnement des
cartes. Il y a aussi le programme d’expositions et des informations sur le Comité Consultatif de « Lieux et
espaces ». L’exposition prendra 10 ans à achever. Chaque année verra l’ajout de 10 nouvelles cartes, ce qui aura
pour résultat un total de 100 cartes en 2014.

LES CARTES
La Puissance des Cartes (2005). La première itération (ci-dessous) de l’exposition compare les premières cartes
de notre planète dans sa totalité avec les premières cartes de toute la science comme nous la connaissons. Les deux
genres de cartes n’étaient et ne sont pas encore parfaits. Quant aux cartes de la science, nous comprenons que nous
n’avons pas encore les données pour élaborer complètement et correctement une telle carte. Pourtant, les cartes
nous aident à orienter et parcourir les lieux physiques et les espaces thématiques abstraits.




  La Puissance des Systèmes de Référence (2006). La deuxième itération (ci-dessous) vise à inspirer une
  discussion sur un système de référence spatial commun à l’ensemble de la connaissance scientifique humaine.
  Les scientifiques d’un grand nombre de disciplines se querellaient à propos des systèmes de référence normalisés
   comme le spectre électromagnétique, le tableau de classification périodique des éléments, des cartographies
   géographiques, et les systèmes de référence célestes. Ce que ces systèmes normalisés ont apporté à l’efficacité
    de l’indexation, de la mémorisation, de l’accès, et de la gestion des données scientifiques est d’une valeur
    inestimable. Notons que chacun des six systèmes de référence possibles—du système unidimensionnel basé sur
     le temps au système géospatial au système sémantique—pourrait servir à distinguer « l’emplacement » d’un
      auteur, d’un article, d’un brevet, ou d’une subvention, ou à montrer « la dynamique » de la trajectoire ou de la
       contribution d’un auteur, ainsi que l’impact d’une œuvre en particulier. Il faut que nous apprenions n’importe
        quel système ; une fois compris, cependant, le système peut servir comme carte de base, ou comme point
         commun de repère que nous pouvons recouvrir d’informations.




                  Contactez Dr. Katy Börner (katy@indiana.edu) ou Elisha F. Hardy (efhardy@indiana.edu)
PROGRAMME                                                    LES CARTES
                                                             La Puissance des Prévisions (2007). La troisième itération (ci-dessous) explore l’idée de prévoir la
D’EXPOSITIONS                                               science. Les cartes de prévisions météorologiques sont l’inspiration pour cette série de cartes. Tout
                                                           comme nous pouvons mesurer les données météorologiques et développer des modèles pour prédire les
Le 27 au 29 mars, 2008                                    tendances d’avenir, finalement il sera possible de mesurer, de modéliser, et de faire une projection des
Atelier americo-chinois intitulé Créer                   tendances d’avenir de la science et de la technologie. Cette itération explore les outils analytiques et visuels
de la cyberinfrastructure pour faciliter                nécessaires pour une telle projection.
la collaboration américo-chinois
aux recherches sur le tabac, Beijing,
Chine

Le 31 mars, 2008
Atelier d’experts sur la
Cyberinfrastructure dans la
médecine du comportement, San
Diego, Californie, Etats-Unis

Le 3 avril au 27 juin, 2008
Conseil national de recherches
Canada : L’Institut canadien                   Cartes scientifiques pour les décideurs économiques (2008). La quatrième itération (ci-dessous) explore l’usage de
de l’information scientifique                 cartes scientifiques par un groupe d’utilisateurs en particulier : les décideurs économiques. Ses débuts ont eu lieu à
et technique (CNRC-ICIST),                    Beijing en mai 2008.
Ottawa, Ontario, Canada

Le 7 au 8 avril, 2008
Atelier NSF sur les
Outils pour la gestion
des connaissances et la
visualisation pour soutenir
la découverte (II), Salle
de science new yorkais,
Queens, New York, Etats-
Unis

Le 15 au 19 avril, 2008
Version affiche exposée
                                      ELEMENTS SUPPLEMENTAIRES
à l’Assemblée annuelle
de l’Association de
géographes américains,
Boston, Massachusetts,
Etats-Unis

Le 12 au 13(16) mai,
2008
28e Conférence annuelle
de CNLS : Epreuves dans
la science informatique
et la technologie, Santa
Fe, Nouveau-Mexique,
Etats-Unis
                                      Le Schéma Illuminé (ci-dessus à gauche) réunit la densité incroyablement forte des données de deux grands affichages—une
Le 17 mai au 30 juin, 2008            carte du monde et une carte de la science—à la souplesse d’un programme interactif qui fait marcher un écran tactile et deux
La Bibliothèque                       projecteurs qui illuminent les cartes. Toucher un domaine scientifique sur l’écran mène à l’illumination de la carte géographique
scientifique nationale de              à chaque point d’origine d’un article sur le thème scientifique choisi. L’intensité de l’illumination sur un endroit géographique
l’Académie chinoise des                représente sa contribution aux recherches en cours dans le domaine thématique. Inversement, toucher une ville mène à
sciences, Beijing, Chine.               l’illumination de la carte thématique à chaque domaine scientifique qu’on y étudie.
Le 28 juin au 6 juillet, 2008              Les globes Worldprocessor (ci-dessus à droite) apportent de la dimensionnalité à trois points de vue différents sur l’enquête
L’Ecole d’été sur la cognition             scientifique et la diffusion globale. Les étrangers qui détiennent des brevets américains sont représentés en relation par rapport
sociale « Minds and Societies               à leur productivité ; les brevets dans le monde entier sont tracés sur une échelle globale à travers l’histoire, et à travers des
», l’Institut des sciences                   représentations géomorphiques des lieux où il y a de l’innovation et de la productivité exceptionnelles ; enfin, la science elle-
cognitives, Université de                    même est sculptée en une forme produite par la proximité des domaines scientifiques de recherche l’un à l’autre.
Québec à Montréal, Canada.

Le 17 au 20 septembre, 2008
Version affiche exposée au 10e
Conférence internationale sur
les indicateurs scientifiques et
technologiques, Vienne, Autriche.


Remerciements
Sponsors : National Science
Foundation (subventions
IIS-0238261, CHE-0524661,
IIS-0737783, et IIS-0715303)
; Thomson Scientific ; le                              Cartes scientifiques interactives pour les enfants (ci-dessus). S’il vous paraît que la science était toujours « au-dessus
Cyberinfrastructure for Network Science                » de la compréhension, voici une façon interactive de voir la science d’en haut pour les enfants et les adultes.
Center, Indiana University.                             Regardez où la science se fait et aussi ce que ces domaines scientifiques se signifient l’un pour l’autre. Mettez les
                                                         scientifiques et les inventeurs avec leurs inventions pour trouver une solution à la devinette de la science (pour
                                                          vous mettre sur la bonne piste : regardez bien les dessins !).