plaques femorales definitif

Document Sample
plaques femorales definitif Powered By Docstoc
					M.CAZAUBON, C. DANIEL, F.CHLEIR,
         P.CARNI et FA. ALLAERT


      63 èmes JIFA   Paris 2011
                      Introduction
 L’étude des plaques fémorales connaît un intérêt certain, que ce
  soit comme marqueur du risque cardiovasculaire global, ou plus
  spécifiquement dédié à celui de l’artériopathie des membres
  inférieurs.
 Cependant la caractérisation échographique de la plaque a été
  peu étudiée*.
 La composition de la plaque intervient peu dans la décision de la
  conduite à tenir, les symptômes et le degré de la sténose étant les
  éléments privilégiés lors de la discussion.

                                                G. T.
                                             * document de référence (ANAES 2002
Objectifs du Groupe de Travail
 Evaluer la prévalence respective des différents types de
  plaque fémorale en accord avec la classification
  échographique adoptée dans les études de plaque fémorale.
 Rechercher si certains facteurs de risque de l’AOMI
  s’accompagnent d’un type spécifique de plaque fémorale.
 Enfin, préciser si certaines caractéristiques échographiques
  des plaques fémorales peuvent modifier la prise en charge
  des patients (contrôles échographiques, gestion des facteurs
  de risque dans le cadre de la prévention primaire).
                            Etude Préliminaire
Matériel et Méthode
  Enquête préliminaire prospective menée sur 15 jours dans trois
  cabinets et par deux médecins angéiologues (MC, CD).

 Critères d’inclusion :
    Tous les patients, sans limite d’âge, adressés pour une exploration par ED
     des artères des membres inférieurs sur une période de 15 jours.
    Bilan d’artériopathie des membres inférieurs déjà connue ou non ou
    Bilan cardiovasculaire dans le cadre de la prévention cardiovasculaire.
 Critères d’exclusion :
    Les patients ayant subi un geste chirurgical ou endoluminal sur les artères
     des membres inférieurs, et en particulier sur les axes ilio-fémoro-poplités.
Classification morphologique
échographique artérielle
 Classe I : paroi normale

 Classe II : épaississement de la paroi ≤1,5 mm

 Classe III : plaque sans incidence hémodynamique :
  épaississement localisé de la paroi ≥1,5 mm

 Classe IV : plaque sténosante avec incidence hémodynamique en faveur
  d’une sténose > 50%.


    D’après Belcaro et al.(1996) et Touboul ( Conf Mannheim 2007)
Valeurs normales de l’ EIM F
Valeur            AXA *                     Lausanne **
l’EIM F
hommes            0,5 ±0,11 mm              0,562±0,074mm

Femmes            0,43 ±0,06 mm 0,543±0,063 mm


   • *GARIEPY Arterioscl Thromb Vasc Biol 1998
   • ** DEPAIRON Arch Mal Cœur vaiss 2000
  Structure échographiques des
  plaques fémorales
 Plaques peu échogènes ou
 écholuscentes de densité
 identique au sang circulant

 Plaques isoéchogènes, dense,
 de densité identique au liseré
 intimal ou au muscle adjacent

 Plaques hyperéchogènes,
 remaniées, elles peuvent être
 ou non calcifiées, leur densité
 est comparable à l’os
  Structure échographiques des
  plaques fémorales
 Plaques homogènes, avec une
  répartition uniforme des
  échos=plaque riche en tissu
  fibreux
 Plaques hétérogènes, avec
  zones de densité différentes
  = composante lipidique
  majeure

            Reilly Am Surg 1983
Analyse de la surface de la plaque
 Lisse, régulière sans
  solution de continuité
 En saillie
 Irrégulière avec
  anfractuosités de 0,4 à
  maximum 2 mm.
 Ulcération de la plaque
                   Résultats (1)
 38 patients (76 membres inférieurs).
 Age moyen : 73,2 ans (45,0-87,0) avec 12 patients de plus
  de 80 ans et seulement trois de moins de 55 ans.
 22 hommes et 16 femmes.
 15 patients tabagiques (fumeurs actuels ou anciens) et 12,
  diabétiques, tous de type II.
 12 avaient plus de deux facteurs de risque, 12 en avaient 2,
  12 autres seulement un, et 2 n’en avaient aucun.
                Résultats (2)
 Classification des Echographies Fémorales
 Classe           Nombre            Similitude D/G


 I                2                 1 seul patient


 II               15                6 bilatéraux


 III              47                21 bilatéraux


 IV               12                5 bilatéraux
               Résultats (3)
 Structure Echographique des 59 plaques fémorales:

   5    ECHOLUSCENTES
   27   ISO ECHOGENES
   13   HYPER ECHOGENES
   14   HETEROGENES

 Lésions bilatérales 38 fois/59
Résultats (4) IPS et structure ED
 IPS diminué: 18/64
    Valeurs les plus basses si lésions FC/FS/FP
 IPS normal ( ≥1) et plaques III ou IV : 46 fois.
    31 plaques classe 3
    2 plaques classe 4
    11 plaques classe 2
    2 sans plaque
  IPS seul « balise de l’ AOMI »?
Résultats (5) Plaques et facteurs de
risque cardiovasculaires (FR)
 Si plus de deux facteurs de risque, l’EIM est plus
  souvent augmentée que si 1 seul FR (p : 0,0970)
 Chez les 12 patients ≥ 3 FR, prédominance des
  plaques de classe III et IV (22 artères sur 24).
 Chez les 12 diabétiques, la paroi n’était jamais normale
  ( prédominance des classes III et IV).
 Pas de données suffisantes pour apprécier le lien entre
  plaques écholuscentes et le tabagisme ou le diabète.
Discussion : Progression de l’ AOMI et
morbi- mortalité cardio vasculaire

 La plupart des études concernent la valeur de l’
  IPS et ses variations :
Une diminution de l’ IPS >0,15 est significativement
 associée à une augmentation du risque
 cardiovasculaire
       Criqui M. et al. J Am Cardiol 2008


 Peu d’études sur la classification des plaques
           Discussion : Plaques Fém et morbi- mortalité
                         cardio vasculaire
     A 6 ans :
 Aucun accident cardio
vasculaire :classe 1
5,5% : classe 2
18,4 % : classe 3
42 % : classe 4
Belcaro G. Arteriosclerosis 1996


Risque cv x3
Si plaque fémorale versus
pas de plaque à l’inclusion
Schmidt C. Atherosclerosis 2004
Plaques écholuscentes fémorales
              Valeur prédictive / existence
              de plaques carotidiennes
                 Sirico et al. JVS 2009
              Valeur prédictive de resténose
               carotidienne post
               EDT(OR=5,63)
              Echographie fémorale avant
               EDT identifie les patients à
               haut risque de resténose.
                 Dosa E. et al. JVS 2010
Incidence sur la prise en charge ?


1.  Patient avec AOMI connue ou découverte lors de
    l’examen : analyse des plaque s’inscrit dans le bilan
    global de l’athérosclérose
2. Patient asymptomatique avec IPS normal mais
    plaque :
 Épreuve de marche sur tapis roulant à la recherche de
  lésions hémodynamiques muettes au repos.
 Surveillance plus stricte des plaques « à risque « ?
 Prise en charge plus stricte des facteurs de risque ?
Conclusion (I)
 Grande fréquence des anomalies de la paroi fémorale :
  augmentation de l’ EIM et plaques avec 10% de
  plaques écholuscentes

 Intérêt de la classification des plaques fémorales en 4
  classes pour affiner le risque cv

 IPS normal n’exclut pas des lésions athéromateuses
  sévères et « à risque « ( 1 fois sur 2).
               Conclusion (II)
 Nombre de patients insuffisant pour objectiver une
  relation entre le type de plaque et les facteurs de risque
  cardiovasculaire ( nature et nombre de fr associés)

 Etude à faire sur patients diabétiques ?
 Etude prospective sur plaques fémorales
  écholuscentes ?

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:165
posted:4/5/2011
language:French
pages:20