Docstoc

Etude prêt-à-porter

Document Sample
Etude prêt-à-porter Powered By Docstoc
					  « Le secteur du prêt-à-porter en Israël »

I Qu’est-ce que le prêt-à-porter ?


Par opposition à la haute couture, le prêt-à-porter est constitué de pièces vendues en tant que produit
fini et non pas réalisées sur-mesure. Il désigne le passage de la couture artisanale et du vêtement sur
mesure à la standardisation des tailles qui permet la production en série.

En 2008, la plupart des créateurs et grandes maisons ne font plus que du prêt-à-porter, la haute couture
n'étant plus qu'une vitrine du savoir-faire de la maison.

Le prêt-à-porter englobe les vêtements fabriqués selon des mesures normalisées, que n'importe quel
client peut acheter pour ses besoins personnels. Le prêt-à-porter est le contraire de la haute couture
(même s'il existe des défilés de prêts-à-porter), ou le sur mesure qui conçoit des vêtements uniques. Le
prêt-à- porter suit une mode et des tendances qui peuvent changer chaque année.

Le prêt-à-porter s'achète en priorité dans les boutiques qui proposent du prêt-à-porter féminin ou
masculin, de grandes marques ou pas. Le prêt-à-porter pour femme dépend des différentes modes: le
choix des couleurs, des formes, des matières est primordial pour que la vente se fasse dans les
meilleures conditions. De nombreux magazines spécialisés dans la mode résument les tendances des
différentes marques et collections. À Paris, capitale de la mode, il existe même un salon international
du prêt-à-porter qui se déroule une fois par an pour accueillir tous les professionnels de l'univers de la
mode.

Le prêt-à-porter ce n'est pas que les grandes marques : certaines enseignes proposent des vêtements à
des prix abordables qui sont à la pointe de la mode. La vente par correspondance tient aussi une grande
place dans la vente de prêt-à-porter. En France par exemple, la redoute et les 3 suisses sont leaders sur
le marché.

Le monde de prêt-à-porter c'est aussi les accessoires: les sacs, les chaussures, les chapeaux, les
foulards et ceintures qui doivent tous s'accorder harmonieusement avec le reste de la toilette. Les
modes se suivent et ne se ressemblent pas nécessairement: c'est le grand défi des artisans du prêt-à-
porter.

II Le secteur du prêt-à-porter dans le monde en 2002

Le commerce mondial des produits textile/habillement correspond à un montant de 353 milliards de
dollars, équivalent à 6% des échanges globaux mondiaux (données de 2002 de l’OMC). Il s’agit
particulièrement d’un secteur clé pour les pays en voie de développement qui détiennent 50% des
exportations mondiales des produits textiles et 70% de l’export global de l’habillement.
Ces flux s’organisent principalement au sein de trois vastes ensembles régionaux : la zone des
Amériques avec 40 milliards de dollars, la zone Paneuromed (Europe des 25, Turquie, Roumanie,
Bulgarie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Tunisie) avec plus de 217 milliards de dollars
(760 millions de consommateurs), et enfin, la zone asiatique, dominée par l’Inde et la Chine, avec 61
milliards de dollars.
Le commerce régional de textile et d’habillement constitue ainsi le niveau d’étude le plus pertinent car
ces marchés régionaux jouent un rôle prépondérant et très dynamique, la zone Paneuromed
représentant le pôle le plus important, avec près de 35 % du total.
Un grand nombre de pays en voie de développement est donc largement dépendant de ces
exportations. Les pays dont le secteur du textile et habillement représentent la plus grande partie des
exportations de biens industriels sont le Bangladesh (95%), le Laos (93%), Macao (89%), le
Cambodge (83%), le Pakistan (73%), le Sri Lanka (71%), le Népal (61%), la Tunisie (46%), le Maroc
(43%), la Turquie (38%), l’Inde (30%), la Roumanie (27%), en 2002.
L’entrée de la Chine dans l’OMC a permis au premier producteur mondial de faire passer ses
exportations de 12% en 2002 à 20.6% de l’export mondial de l’habillement. Ses exportations textiles
atteignaient en 2003 de 13.5%.


III Le secteur du prêt-à-porter en Israël

Surmontant les handicaps d'un marché intérieur limité, de l'éloignement des marchés d'exportation et
de coûts élevés, Israël est parvenu à constituer une prospère industrie du textile et de l'habillement. Le
mérite en revient pour une bonne part à l'industrie elle-même qui a adopté des méthodes de fabrication
ultra-modernes afin d'obtenir des produits compétitifs de bonne qualité, a procédé à des acquisitions
stratégiques dans des sociétés étrangères et s'est consacrée aux marchés-créneaux où les petites et
moyennes entreprises peuvent devenir des partenaires de première importance. Le mérite en revient
aussi au processus entamé au Moyen-Orient qui permet aux sociétés de déplacer la production dans
des pays de la région où les coûts sont inférieurs, et aux accords de libre-échange qu'Israël a conclus
avec deux des plus gros marchés mondiaux de l'habillement, les Etats-Unis et l'Union européenne.

Les sociétés israéliennes ont procédé à des investissements massifs dans les meilleures machines
conçues par la technologie et ont créé d'actives unités de recherche et développement (R&D) afin
d'être à la pointe du progrès et de l'innovation ; en outre, alors qu'elles se consacraient autrefois
exclusivement à la fabrication, elles ont aujourd'hui diversifié leurs activités pour proposer à leurs
clients toutes sortes de matériaux, de modèles et des collections complètes.

En 2006, Israël a réussi à exporter des articles de mode et d’habillement pour 1,1 milliard de dollars.
Cette performance est d’autant plus remarquable que la concurrence étrangère se fait de plus en plus
menaçante. Et encore ces statistiques ne comprennent pas les produits fabriqués et vendus à l’étranger
par des entreprises israéliennes.

Le secteur de l’habillement en Israël comprend deux branches principales : la fabrication et la
distribution. La majorité des articles d’habillement vendus en Israël provient aujourd’hui des pays
d’Asie (Inde et Chine) et du Proche-orient (Jordanie, Egypte et Turquie). Mais deux grandes
entreprises israéliennes de confection, Delta et Tefron, réussissent à affronter la concurrence et même
à vendre leurs articles sur les marchés étrangers.

Le géant israélien du textile reste Delta Galil Industries Ltd. fondé en 1975 par l’industriel Dov
Lautman. Ses premières chaînes de production furent créées à Carmiel et à Nazareth. Aujourd’hui, ses
articles se vendent en Israël dans l’une des 80 boutiques à l’enseigne “Delta Plus”. Très vite, Delta
s’est mis à la recherche de débouchés extérieurs. Le succès ne s’est pas fait attendre puisque ses
produits se vendent sur les marchés des quatre continents. Parmi ses principaux clients, on trouve les
grands noms de la mode comme Ralph Lauren, Calvin Klein, Hugo Boss, Nike et Puma, qui sous-
traitent chez Delta.

De même, les principales enseignes de distribution dans le monde commercialisent les vêtements
provenant des usines de Delta, comme Carrefour et Auchan en France, Marks & Spencer en
Angleterre, Wal-Mart, J.C.Penney, Target et Victoria’s Secret aux Etats-Unis, ou encore Hema en
Hollande.

Progressivement, Delta a délocalisé une partie de sa production : d’abord en Egypte (1995), ensuite en
Jordanie (1996) et, depuis 1999, en Europe centrale. En 2006, les activités de Delta Galil Industries
ont totalisé un chiffre d’affaires de 700 millions de dollars.
La société Tefron, fondée en 1977, s’est spécialisée dans les articles de confection sans couture. Elle
utilise des technologies sophistiquées (robotisées et informatisées), pour développer de nouvelles
lignes de vêtements. Située à Misgav, son usine vend ses produits en Europe (à Dim et Cacharel) et
aux Etats-Unis (à Victoria’s Secret et Gap). Au début des années 1990, elle a délocalisé une partie de
sa production en Jordanie pour réduire ses coûts de main d’œuvre. En 2006, Tefron a réalisé un chiffre
d’affaires de 188 millions de dollars.

Aujourd’hui, modistes et stylistes israéliens créent leurs propres lignes de vêtements. Les chaînes de
mode se multiplient dans les centres commerciaux sous des noms parfois exotiques comme Golf, Fox,
Castro, Jump, Bagir et Verdinon, ml, Hagara, TNT, Onigman, Renuar ou Segal. Certaines marques se
sont spécialisées dans des articles qui ont fait leur réputation, comme Gottex pour les maillots de bain,
Crazy Line pour les femmes ou Sironit pour les enfants.

Le groupe Golf & Co est aujourd’hui la principale enseigne israélienne de textile, mode et
habillement. Fondé en 1961, Golf est la propriété de la société israélienne d’investissement IDB. Forte
de 156 boutiques, le groupe Golf comprend aussi les enseignes d’habillement Polgat, Sprint et Intima.
Les articles sont vendus sous la marque Golf ou sous des marques étrangères dont le groupe possède
l’exclusivité de la distribution. En 2006, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 120 millions de
dollars.

Golf doit affronter la concurrence directe d’une autre enseigne de mode, Fox, particulièrement
appréciée des jeunes israéliens. C’est en 1948 qu’Abraham Fox a créé une usine de confection, mais
ce n’est qu’en 1992 que la chaîne de distribution du même nom a été fondée. Les enseignes Fox
disposent aujourd’hui de 155 points de vente destinés, selon leur nom, aux Baby, Kids et Men. A
partir de 2004, Fox a commencé à étendre ses activités à l’étranger. Une première boutique a été
ouverte à Singapour, suivie d’une centaine d’autres, en Europe (Italie, Bulgarie, Roumanie), Asie
(Chine et Thaïlande), et Amérique (Panama). En 2006, la chaîne a ouvert ses premières boutiques en
Russie.

La troisième chaîne israélienne de prêt-à-porter, par le nombre de ses boutiques, est l’enseigne Castro.
La première boutique est apparue en 1985 et la chaîne en compte aujourd’hui 87 points de vente en
Israël, dont 40 spécialisés dans la confection masculine, sous le nom de Castro-Men. A partir de 2004,
Castro a commencé à s’internationaliser et aujourd’hui l’enseigne figure, sous licence, en Allemagne,
Russie, Ukraine, Suisse et Roumanie.

A côté des grandes chaînes de distribution, d’autres enseignes ont réussi plus récemment une percée
fulgurante en Israël et n’hésitent plus à affronter les marches étrangères. Par exemple, les boutiques de
mode Jump comptent aujourd’hui 56 enseignes à leur nom et ses collections sont vendues dans 200
points de vente dans les magasins d’Israël. Jump produit 50% des ses articles dans son usine
israélienne et importe l’autre moitié d’Asie du sud-est. Son chiffre d’affaires de 2006 s’est élevé à 30
millions de dollars, soit une progression de 20% en un an. La chaîne est en train de créer un réseau de
succursales en Europe centrale: jusqu’à la fin de 2007, Jump comptera 17 boutiques en Bulgarie et en
Ukraine qui diffuseront la mode israélienne.

Aujourd’hui, les grandes enseignes israéliennes de prêt-à-porter choisissent la franchise locale pour
s’implanter à l’étranger. L’avenir du secteur de l’habillement dépendra de sa capacité à s’engouffrer
dans de nouvelles “niches” et à produire des articles à forte composante technologique.

Dans la branche des tissus, Israël fait également usage de la meilleure technologie possible.
L'entreprise Nilit, qui produit des fils de nylon utilisés dans la fabrication des bas et des sous-
vêtements, fait concurrence aux principaux marchés en Italie et aux Etats-Unis parce qu'elle pratique
une concentration verticale intégrale, produisant aussi bien du fil que des polymères. Cette compagnie
effectue d'importants investissements dans la nouvelle technologie, en acquérant des machines ou
encore en dessinant ses propres lignes de produits.
IV Les Entreprises israéliennes de prêt-à-porter :


BAGIR GROUP LTD
44 Israel Pollak Road
82025 Kiryat Gat32
Israël
Téléphone : 972 8 6873300
Fax : 972 8 6873878



CASTRO MODEL LTD
31 Ort Israel Street
59590 Bat Yam
Israël
Téléphone: 972 3 5554555
Fax: 972 3 5554553
Site : http://www.castro.co.il

CRAZY LINE LTD
1 Poleg Street
Yavne
Israël
Téléphone: 972-8-9325000
Fax: 972-8-9328890
Site: www.crazyline-fashion.com

DELTA –GALIL INDUSTRIES LTD
2 Kaufman St., Textile Bldg
Tel Aviv 68012
Israël
Tel : 972-3-519-3636
Email: aviraml@deltagalil.com
Site : www.deltagalil.com

FOX-WIZEL LTD
Airport Building
70100 Ben-Gurion Airport
Israël
Téléphone: 972 3 9050100
Fax: 972 3 9050200
Site : http://www.fox.co.il/

GOLF GROUP A.K. LTD
57 Pinhas Rosen Street
69512 Tel Aviv Yafo
Israël
Téléphone: 972 3 6451653
Fax: 972 3 6476104
Site: http://www.golfco.co.il/

HONIGMAN & SONS LTD
58 Salame Road
66074 Tel Aviv Yafo
Israël
Téléphone: 972 3 6811111
Fax: 972 3 5180575
Site: http://www.honigman.co.il/

NOVELL FASHION (1981) LTD
2 Shapira Street
75279 Rishon Lezion
Israël
Téléphone: 972 3 9516061
Fax: +972 3 9616020

RENWAR FASHION MANUFACTURING & MARKETING (1993) LTD
23 Hachsharat Hayishuv Street
75652 Rishon Lezion
Israël
Téléphone: 972 3 9636200
Fax: 972 3 9636205
Site : http://www.renuar.co.il



V Les avancées technologiques israéliennes


Le "made in Israel" commence à s'exporter à l'international et fait des émules en 2009

Les créateurs et créatrices israéliennes commencent à bien s’exporter. On retrouve ainsi de plus en
plus de collections de vêtements ou d’accessoires de designers israéliens à travers le monde, plus
spécifiquement aux Etats-Unis et en Europe.

Parmi ses créateurs pétris de talent, on retrouve Dana Ashkenazi, Dorin Frankfurt, Ronen Chen,
Daniella Lehavi, Michal Negrin.

Quatre créateurs qui ont pour maîtres mots la qualité, l’originalité et le style de ses produits qui n’ont
rien à envier aux créateurs européens ou américains.

En 2008, Skins révolutionne le marché de la chaussure alliant luxe, design et confort

Skins, entreprise spécialisée dans la chaussure sur mesure vient de lancer un nouveau concept
footwear qui fusionne la technologie, le luxe et le design sans oublier le confort de ses clients.

Ce concept innovant se matérialise par deux parties séparées.

La première est composée du devant de la chaussure et de la semelle (Skins) et la seconde est une
structure flexible et orthopédique ingénieuse qui s’adapte à toutes les chaussures Skins et qui va tenir
délicatement le pied (Bone).

Skins est une entreprise dont le concept a été développé par un Israélo-Américain Mark Klein.
Skins est destiné aux personnes qui voyagent beaucoup et les mordus de chaussures alliant confort et
luxe.

Aussi, Skins est localisée à New York et emploie 12 salariés. A noter que Skins a déjà levé 9 millions
de dollars.
Pour ce qui est de la fabrication de son concept, les structures flexibles (Bone) sont conçues en Chine
alors que les chaussures proviennent d’Italie.

Skins veut étendre sa gamme et se lancer sur des chaussures haut de gamme. Ses prix varient entre 50$
et 700 $.



VI Liens utiles :

http://www.export.gov.il/Eng/_Uploads/596FashionBrief.pdf


L'INSTITUT FRANCAIS DE LA MODE est le centre de formation, de recherche et d'expertise
appliquées aux secteurs mode-design-création.
http://www.ifm-paris.com



International Wool Textile Association - IWTO :
Fédération Lainière Internationale
http://www.iwto.org/



Fédération internationale des industries textiles - ITMF
http://www.itmf.org/



Industrial Fabrics Association International (IFAI)
http://www.ifai.com/



International Nonwoven Fabrics Association
http://www.inda.org/



International Textile & Apparel Association
http://www.itaaonline.org/



VII Sources :

L’Union des Industries Textiles :

http://www.textile.fr/


Israel Ministry of Foreign Affairs:
http://www.mfa.gov.il/MFAFR/MFAArchive/2000_2009/2001/7/Aspects%20de%20l-
economie%20israelienne-%20Textiles%20et%20Hab
Site Officiel de la Chambre de Commerce France-Israël :
www.israelvalley.com


L’annuaire des entreprises:
www.kompass.fr


L’agence française pour le développement international des entreprises:
www.ubifrance.fr


Etude réalisée par Sarah Fitoussi, stagiaire CCFI, le 19/06/09