Houda-Pepin consacre sa déclaration de députée au Pont Champlain by fatimahpepin

VIEWS: 13 PAGES: 2

									  Fatima Houda-Pepin consacre sa déclaration de députée au pont Champlain
                                        Scoop Point Sud - 23 Mars 2011


Un texte du bureau de la députée de La Pinière, Fatima Houda-Pepin

La Première vice-présidente de l’Assemblée nationale et députée de La Pinière, Mme Fatima Houda-Pepin,
a consacré, aujourd’hui, sa déclaration de députée en Chambre, à la situation critique du pont Champlain
suite aux études concluant à la possibilité de son effondrement.

Après avoir interpellé le gouvernement fédéral, le 17 mars dernier, par voie de communiqué, pour réclamer
qu’une décision claire soit prise par le fédéral pour la construction d’un nouveau pont, elle a senti le besoin
de revenir à la charge pour rassurer les citoyens de son comté et de la Rive-Sud qui ne cessent de lui
exprimer leurs inquiétudes face aux hésitations du ministre Chuck Strahl.

Dans la déclaration qu’elle a fait à l’Assemblée nationale, aujourd’hui, et qui a été chaudement applaudie
par ses collègues, tout parti politique confondu, la députée Fatima Houda-Pepin a rappelé que «le 17 mars
dernier, La Presse a titré «Risque d'effondrement partiel» du pont Champlain. Le même jour, j'ai demandé
au fédéral, par voie de communiqué, de donner suite aux études sur la construction d'un nouveau pont afin
de permettre au gouvernement du Québec d'aller de l'avant avec le projet de SLR, tel qu'annoncé par le
premier ministre du Québec, le 14 mars dernier, à Longueuil. L'état préoccupant du pont Champlain est dû
à la dégradation de sa structure et à l'usure prématurée de son tablier. Déjà, en 2009, le fédéral avait
annoncé 212 millions de dollars uniquement pour son entretien. Encore la semaine dernière, il a ajouté 158
millions, plus les 100 millions engloutis en 1992, pour le changement du tablier. Ces investissements
majeurs, bien que nécessaires, ne feront rien pour allonger la durée de vie du pont à long terme. Le statu
quo n'est plus une option, il en va de la sécurité des citoyens, notamment ceux du comté de La Pinière, qui
l'empruntent à chaque jour. Il en va du développement économique de Montréal et de la Montérégie et de
l'intérêt public ».
Madame Houda-Pepin salue la mise sur pied d’une Coalition pour la construction d’un nouveau pont et
l’assure de son appui. Cette mobilisation des forces de la Rive-Sud, de la Montérégie et de Montréal pour
une nouvelle infrastructure doit également promouvoir une solution de transport en commun qui soit
moderne, efficace, écologique et économiquement rentable, de type SLR, car il ne suffit pas d’avoir un
nouveau pont, il faut profiter de cette occasion pour décongestionner la Rive-Sud.

								
To top