presse - VILLE D'ATH - Accueil by wulinqing

VIEWS: 73 PAGES: 16

									Depuis plus de cinq siècles, chaque quatrième dimanche d'août,
la petite ville d’Ath, au cœur du Pays vert, célèbre sa ducasse.
Cet événement haut en couleurs est l’occasion unique de voir
Goliath, le géant emblématique de la ville, et ses congénères. La
ducasse est l’expression d’un patrimoine immatériel authentique,
reconnu par l’UNESCO depuis 2005.
En 2008, la ville a été élue destination touristique d’excellence
dans le cadre du concours européen « Eden ». A présent,
plongez-vous dans la ducasse.



Depuis plus de cinq siècles                                     2
Un événement haut en couleurs                                   3
Un patrimoine immatériel authentique                            5
L’itinéraire et la composition du cortège                       6
Quelques traditions                                             10
La Maison des Géants                                            12
En 2009                                                         13
Médias : accréditations, visuels                                15




                                                                     1
Depuis plus de cinq siècles

D'origine médiévale (15 ème siècle) et religieuse, la procession célèbre la construction
de l'église Saint-Julien. Le défilé parcourt les rues de la ville le dimanche proche de
la fête de saint Julien de Brioude.

Des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament (Goliath ou Marie-Madeleine) ou
de la Légende dorée (saint Christophe) y sont présentées sur des esclides
(traîneaux) ou dans la rue. Un groupe provient du cycle de Charlemagne (cheval
Bayard) et un autre des héros de la chevalerie (les neuf Preux). Le cortège est
constitué de scènes prises en charge par la commune, la paroisse et les confréries.

Le premier géant, le cheval Bayard, fait son apparition en 1462-1463. Goliath est
attesté en 1481 et le combat avec David apparaît dans les comptes urbains en 1487.

Peu à peu (16ème-18ème siècle), la vocation religieux s'estompe au profit de la
recherche d’effets spectaculaires. Le Conseil de Régence donne une femme à
Goliath en 1715. Le couple tend, dès lors, à devenir la représentation emblématique
de la ville. Dès cette époque, le Philistin et sa femme sortent le samedi et
accompagnent les autorités communales aux vêpres.

Lors de la Révolution française, les Jacobins mettent le feu à ces symboles de
l'ancien régime le 28 août 1794. Il faut attendre 1804 pour que la procession
reprenne vie et 1806-1807 pour que les géants renaissent sous les doigts du
sculpteur Emmanuel FLORENT.

Dès 1819, la procession devient un cortège laïc évoluant sous l'influence des idées
du 19ème siècle (exotisme, nationalisme belge, affirmation de l'histoire locale,…)

Après la deuxième guerre mondiale, des éléments anciens réapparaissent : le cheval
Bayard (1948), saint Christophe (1976) et les chevaux Diricq (1981).

Au cours des années 60-70, la fête souffre d’une certaine désaffection : les figurants
manquent, des tracteurs remplacent les chevaux de trait dans le défilé. Un groupe
de jeunes Athois s’en inquiète et décide de revaloriser le cortège. En 1981, les
festivités du 500e anniversaire du géant Goliath connaissent un succès considérable.

En novembre 2005, l’Unesco inscrit la manifestation sur sa liste des chefs-d’œuvre
du patrimoine immatériel de l’Humanité. Ce « label » international constitue en
quelque sorte la consécration de cinq siècles d’histoire et de ferveur populaire.




                                                                                       2
Un événement haut en couleurs


Vendredi 21 août

15h Sortie du géant Tirant

16h Grand Prix du Mayeur de tir à l’arc sur l’Esplanade

19h30 « Lariguette » en concert au Palace.

22h Brûlage des maronnes de Goliath. Créé en 1986, le brûlage des maronnes s’appuie sur
une tradition locale. Les pantalons du futur époux sont brûlés la veille de son mariage. Après
avoir défilé en ville, les porteurs du géant boutent le feu aux pantalons gigantesques
rembourrés de paille sur la plaine de l’Esplanade.



Samedi 22 août

12h00 : La sonnerie de la grosse cloche (« Julienne ») est suivie d’un concert de carillon
donné par Jean Claude Molle, le carillonneur d’Ath.

15h00 : Mariage de Monsieur et Madame Goliath. Goliath et sa dame, escortés par les
groupes des Bleus, se rendent, en dansant, de l’Hôtel de Ville à l’église Saint-Julien où sont
célébrées les Vêpres Gouyasse. La chorale « Rencontre » d’Ath, sous la direction de
Madame Sabine Godon, solennisera les Vêpres. Places assises : 6 euros. Emplacement
réservé pour les personnes à mobilité réduite. Réservation des places le lundi 17 août et le
mardi 18 août de 9 à 16h auprès de Madame Marie-Rose Dumont au 068/28 11 87. Retrait
des places le jeudi 20 août et le vendredi 21 août, de 9 à 12h et de 14 à 16h, au Secrétariat
paroissial rue de Pintamont. Les places non retirées seront remises en vente le samedi le 22
août avant la cérémonie.

16h45 : les nouveaux mariés retournent vers l’Hôtel de Ville devant lequel le Berger David
affronte le géant philistin. L’enfant et le géant récitent un dialogue appelé le « Bonimée ». Ce
jeu est inspiré par un texte du poète français Guillaume Salluste du Bartas daté de la fin du
16e siècle. Si le Berger emporte le combat, Goliath et sa femme entament leur danse
traditionnelle.

17h35 : Après le combat de David et de Goliath, concert de carillon par Jean-Claude Molle,
carillonneur d’Ath.

20h : Sur un kiosque, installé en face de l’Hôtel de Ville, la Royale Fanfare Union Saint
Martin donne un concert.

21h : Evoquant la révolution belge de 1830, le groupe du canon du Mont Sarah se déplace
dans les rues de la ville avec les flambeaux. Les participants animent les rues en chantant
un air de la Muette de Portici.




                                                                                               3
Dimanche 23 août

9h45 Le cortège, avec ses 7 géants, ses 8 chars allégoriques et ses groupes, prend le
départ face à la gare et traverse la ville pour arriver vers 14h à l’Esplanade. Les géants
athois sont portés par un seul homme et dansent. Leur poids varie entre 105 et 130 kilos.
Les porteurs se relayent le long du parcours. Le cheval Bayard pèse plus de 600 kilos. Il
danse et se cabre à plusieurs endroits. Il est porté par 16 hommes. Saint Christophe de
Flobecq se déplace sur des échasses. La danse traditionnelle du couple Goliath a lieu en
deux endroits précis : le pont du Gadre (rue aux Gâdes) et le pont du Moulin (rue du Moulin).

15h : Début du cortège folklorique en sens inverse.


Lundi 24 août

Dès le matin, les géants se promènent en ville avec leurs porteurs qui reçoivent les
remerciements de la population.

15h : Promenades commentées en calèches à travers le centre historique d’Ath. Départ Rue
I. Hoton à hauteur de l’Esplanade. 2,5 euros adultes ; 1,25 euros enfants.

16h : Fanfare Sainte-Cécile et les Majorettes de Moulbaix présentent leur spectacle sur le
site de l’Esplanade.

17h : 19 montgolfières prennent leur envol sur l’Esplanade, avec la participation de la Royale
Fanfare Union Saint-Martin,


Samedi 30 août à 14h30, 20h et dimanche 31 août à 16h


Spectacle des Matelots de la Dendre « La Belle de Cadix ». Prix 20, 25 et 30euros.
Réduction de 5 euros pour les étudiants. Réservation au 068/28 37 62.

Mardi 8 septembre

14h 62e Grand Prix de balle pelote de la Ville d’Ath. Ballodrome de l’Esplanade. Affrontement
entre les 4 premières équipes de division 1 nationale du Championnat de Belgique.
16h30 Concert de carillon par les élèves de la classe de carillon d’Ath
Soirée On mange des moules dans plusieurs cafés, restaurants et sièges d’associations
20h30 Grand concert par la Royale Harmonie Union de Lorette, sur le Kiosque du Parc de
l’Esplanade.
21h15 Grand feu d’artifices de clôture de ducasse




                                                                                             4
                        Un patrimoine immatériel authentique

La ducasse d’Ath se déroule traditionnellement le 4 e dimanche d’août. Déjà en 1481,
un dénommé « Goliath » défile et suscite l’admiration de la foule en liesse. Plusieurs
siècles plus tard, il est toujours présent. Au fil du temps, d’autres géants se sont
ajoutés. Le cortège a été agrémenté de chars allégoriques et de groupes historiques.

En 1981, le 500e anniversaire de Goliath engendre un engouement populaire
considérable. Plus tard, dès le début des années 90, la ville d’Ath renforce son
attractivité par une rénovation urbaine réussie et s’appuie sur son patrimoine
immatériel dans le cadre de son développement touristique. Poursuivant sur cette
lancée, la Maison des Géants ouvre ses portes en 2000. Tout au long de l’année, les
visiteurs peuvent constater l’aspect fédérateur du patrimoine immatériel local.

En 2005, la ducasse d’Ath a été reconnue par l’Unesco au même titre que la
ducasse de Mons ou encore le Meyboom à Bruxelles. Ces fêtes, qui ont traversé les
siècles, font partie de notre culture populaire et sont profondément ancrées dans nos
traditions.

En 2008, la ville d’Ath a reçu une nouvelle consécration. Elle a été primée dans le
cadre du concours EDEN (European Destinations of Excellence) initié par la
Commission européenne. La démarche touristique de qualité entreprise par la ville
ainsi que l’appropriation du folklore par la population locale ont séduit le jury du
concours.

Cette reconnaissance, qui s’ajoute à celle offerte par l’UNESCO en 2005, confirme
toute la richesse du patrimoine immatériel de la cité. De nouveaux contacts et
échanges d’expériences pourront naître créant ainsi un réseau de personnes
conscientes et actives dans la préservation de leur culture.




                                                                                     5
                        L’itinéraire et la composition du cortège
Le cortège du dimanche commence à 9h45 pour s’achever vers 14 heures. Il entame
son parcours traditionnel depuis la gare pour s’arrêter à l’Esplanade. Il emprunte
ainsi successivement les rues de la Station, des Frères Descamps, de Pintamont et
aux Gâdes, pour arriver sur la Grand-Place. Il se poursuit par les rues de France, de
Brantignies, du Moulin, de Nazareth, Haute et d’Enghien, pour se terminer sur
l’Esplanade.

L’après-midi, le cortège fait le chemin inverse. Aux alentours de 17h, il arrive sur la
Grand-Place et continue en direction de l’église Saint-Julien où les derniers pas de
danse sont exécutés. Monsieur et Madame sont alors raccompagnés par la
population en liesse jusqu’à leur hangar. Il est 21h00.




                                                                                      6
La composition du cortège

1.     Les volontaires pompiers communaux
Leur position, en tête du cortège, rappelle la présence, depuis plus de cinq siècles, des
corps liés à la vie communale (autrefois les écoles, les orphelins, les hospices).

2.     L’aigle à deux têtes
L’Aigle est présent depuis la fin du 17e siècle. Il n’avait qu’une tête et accompagnait la
confrérie des tailleurs. Bicéphale depuis la visite royale de 1854, il évoque les armoiries
communales et danse aux sons de la musique de Meslin-l’Evêque.
Poids : 130 kilos + l'enfant
Taille : 3,30 mètres

3.     Le groupe des 19 communes
Depuis 1997, de jeunes pages, portant les armoiries des 18 villages rattachés à la commune
d’Ath en 1977, entourent le blason de la ville.

4.     La barque des pêcheurs napolitains
Ce char de fantaisie, créé par la société chorale "Les Matelots de la Dendre", est apparu en
1856. Le « sauvage », enchaîné et agité, témoigne du goût de l’exotisme du 19e siècle.

5.      Saint Christophe de Flobecq
Selon la Légende dorée, ce géant porte le Christ. Juché sur des échasses, il s'appuie sur un
bâton fleuri. Réintroduit en 1976, il était présent dans la procession au 19ème siècle.

6.     Les "Bleus"
Ces soldats français sont les héritiers de l'ancienne confrérie des canonniers-arquebusiers.
Sous les ordres de leur commandant, ils ponctuent leur parcours de salves.

7.      Samson (attesté en 1679)
Ce personnage biblique porte la colonne du temple et la mâchoire d'âne. Depuis le début du
19ème siècle, il a adopté le costume français des « Bleus » qui l’accompagnent. Il est suivi par
la fanfare de Moulbaix.
Poids : 127 kilos
Taille : 4,30 mètres

8.     Le groupe du Canon du Mont-Sarah
Introduit en 1975, ce groupe évoque la révolution de 1830. La dentellière Marie Anne Leroy
harangue ses compatriotes et tous entonnent l'air de la "Muette de Portici'.

9.     Le char de l'Horticulture
La déesse Flore trône au-dessus d'un parterre de fleurs et de nymphes. Ce char décoratif a
été créé en 1850.




                                                                                               7
10.    Ambiorix (attesté depuis le 18ème siècle)
Avant 1850, le géant des archers était connu sous le nom de Tirant. Par la suite, il se
métamorphose en Ambiorix pour évoquer l'histoire locale et nationale tout en gardant son
arc et ses flèches. C’est la fanfare d'Irchonwelz qui le fait danser.
Poids : 127 kilos – Taille : 3,75 mètres


11.    Les hallebardiers
Ces soldats du 16ème siècle marchent dans le cortège depuis 1877. Ils escortent le char des
Etats provinciaux depuis 1885.


12.    Le char des Etats provinciaux
Acheté en 1885, ce char rappelle que les Etats provinciaux du Hainaut se sont réunis à Ath
en 1572, alors que Mons, la capitale du comté, était aux mains des Orangistes.

13.    Le char de la Navigation au 16ème siècle
Comme le précédent, ce char figurait, en 1885, au cortège des moyens de transport à
Bruxelles. Cette barge évoque la liaison entre Bruges et Gand au 16ème siècle.


14.    Mademoiselle Victoire (1793, 1860)
En 1793, une géante est créée pour célébrer les victoires autrichiennes sur les Français.
Disparue l’année suivante, elle est ressuscitée en 1860 par le sculpteur Hector Ouverleaux
d’après un dessin d’Henri Hanneton. La géante symbolise la ville d’Ath dont elle porte les
couleurs. Elle est accompagnée par la fanfare de Lorette.
Poids : 124 kilos – Taille : 4,07 mètres

15.    Le char de l'Agriculture
La déesse Cérès, entourée de paysans et de paysannes, trône parmi les gerbes de blé et
les instruments agricoles. Créé en 1860, ce char présente son aspect actuel depuis 1905. Il
évoque une activité économique majeure de la région.


16.    Le char d'Albert et Isabelle
Introduit dans le cortège en 1906, ce char rappelle aux Athois le règne des Archiducs Albert
et Isabelle qui ont fait construire l'Hôtel de Ville entre 1614 et 1624.


17.    Les hommes d'armes du 16ème siècle
Ce groupe escorte le char d'Albert et Isabelle, sans doute depuis le début du 20 ème siècle.

18.    Le Cheval Bayard
Le destrier, avec les 4 fils Aymon, est attesté en 1462. Disparu au cours du 16 ème siècle, il
est réintroduit en 1948, à l'initiative d'une société de gymnastique locale, et réalisé par le
sculpteur René Sansen. Seize porteurs le font danser avec la musique de Huissignies.
Poids : 632 kilos (+ enfants) – Taille : 6,30 mètres


                                                                                                 8
19.       Le char des Neuf Provinces
Ce char a été conçu par le décorateur Govaert vers 1880. Une déesse, représentant la
Belgique, est entourée par neuf demoiselles portant le blason des provinces.

20.       Le groupe des Cinq Cantons
Les cinq cavaliers portent les fanions des cinq cantons faisant partie de l'arrondissement :
Ath, Chièvres, Flobecq, Frasnes-lez-Buissenal, Quevaucamps.

21.       Le char de la Ville
Conçu en 1850, il est le successeur du char de la Ville qui figurait dans la procession depuis
1715. La déesse de la ville siège dans un temple au-dessus des personnalités qui ont illustré
l'histoire de la cité.


22.       Goliath (attesté depuis 1481) et sa femme (1715)
Le Philistin est accompagné du berger David. Goliath et sa femme effectuent leur danse
traditionnelle en deux endroits bien précis : le pont du Moulin et le pont du Gâdre. La fanfare
Saint-Martin d'Ath les accompagne.
Goliath                         Madame Goliath
Poids            126 kilos             112 kilos
Taille           3,95 mètres           3,90 mètres

23.       La garde de Goliath
Cinq personnages exercent la police autour du couple. Les deux hommes de feuilles sont
attestés depuis 1749 ; le diable Magnon fait reculer le public avec sa vessie de porc. Les
chevaux Diricq, disparus en 1850, sont revenus dans le cortège en 1981.


24.       Le Conseil communal
Les membres du Conseil communal marchent dans le cortège depuis le moyen âge. A partir
de 1715, ils sont sur le char de la Ville. Au 19ème siècle, ils suivent à pied avant que les
calèches n'apparaissent (1899).




                                                                                               9
                         Quelques traditions

Le brûlage des marronnes

Comme de coutume dans la région d’Ath, on brûle les pantalons du marié à la veille de ses
noces. C'est le "brûlage des marronnes", qui se fait entre amis, entre intimes. Tous les
Athois sont intimes du géant Goliath. Ainsi, depuis 1986, aux sons des airs festifs, ils
accompagnent les "marronnes" du géant jusqu'à l'Esplanade où elles seront brûlées sur un
énorme bûcher.


Le combat de David et Goliath

Le samedi de la ducasse, après les Vêpres, un événement retient en haleine la population.
Le berger David, un enfant apparenté à la famille des porteurs du géant Goliath, va affronter
le Philistin.

L’enfant entame le combat contre Goliath en récitant le Bonimée; un porteur dissimulé dans
le panier du géant lui donne la réplique. Ce texte remonte à la fin du 16 e siècle ; transmis
oralement de génération en génération, certains passages paraissent aujourd’hui mystérieux
et pratiquement incompréhensibles.

Au terme du dialogue, David affronte Goliath en lançant une balle qui doit aboutir dans le
panier via la lucarne permettant au porteur de se diriger.

Attesté depuis 1487, ce « jeu », vestige du théâtre médiéval des mystères, est un exemple
unique en Europe.


Le samedi soir

A la tombée de la nuit, le groupe du Canon du Mont Sarah défile dans les rues du centre.
Tout au long du circuit, les figurants, évoquent la révolution de 1830, se manifestent par
leurs cris de colère et le grondement de leur canon.

La dentellière Anne Marie LEROY harangue ses camarades en divers endroits. En face de
l'Hôtel de Ville, le groupe entonne un air de La Muette de Portici en collaboration avec la
Fanfare royale Union Saint-Martin d'Ath.

Sur un kiosque, la fanfare communale interprète son traditionnel concert de ducasse. Les
airs les plus populaires sont interprétés pour le plus grand plaisir de la population.




                                                                                           10
Les fanfares

Que serait la fête sans musique ? Durant le week-end, les musiciens des fanfares ne
reculent devant aucune note pour faire vibrer les spectateurs. Chaque géant danse aux sons
d'une fanfare qui lui est propre.

Certaines danses sont traditionnelles. Goliath et sa femme dansent sur l'air du Grand
Gouyasse en deux endroits bien précis : le pont du Moulin et le pont du Gâdre, à savoir deux
lieux qui marquent l'emplacement des portes du rempart médiéval. L'air ne se danse qu'à
six reprises durant la ducasse. Seule la victoire de David le samedi après-midi autorise une
danse supplémentaire et exceptionnelle sur la Grand'Place. Ces danses sont ponctuées de
baisers.


La tarte à masteilles

Le samedi, après le combat de David contre Goliath, les familles athoises reçoivent leurs
invités pour déguster la tarte « à masteilles ». Cette spécialité, à base de petits biscuits secs
et d’amandes, n’est préparée que durant la période de fête. La recette peut varier d’une
famille à l’autre et est jalousement préservée. Un verre de Bourgogne accompagne la
pâtisserie.




                                                                                              11
                        La Maison des Géants
Cette belle maison de maître du 18 ème siècle, ouverte au public en 2000, présente les
géants, les animaux fantastiques et les dragons dans leur contexte historique et
géographique.
Les héros de la ducasse d'Ath sont bien présents parmi les géants de l'Europe
d'aujourd'hui. Leurs secrets de fabrication et d'animation sont mis en scène tout au
long du parcours-spectacle accessible durant toute l’année.
C’est le point de rendez-vous incontournable pour les spectateurs de la ducasse. Ils
y trouveront toutes les informations utiles.

Exposition-événement « Des géants et des hommes », à partir du 21 août

Depuis novembre 2005, les géants et dragons de neuf villes belges et françaises font
partie de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Ath, Bruxelles,
Malines, Mons et Termonde, du côté belge, et Cassel, Douai, Pézenas et Tarascon,
du côté français, possèdent des traditions festives bien ancrées au sein de leur
population. Géants et dragons animent ainsi au moins une fois par an des fêtes
populaires dont ils sont les acteurs principaux, chaque effigie ayant sa fête à une
date fixe.
Afin de renforcer le lien établi par la reconnaissance de l’UNESCO, les neuf villes ont
pris le pari d’organiser une exposition itinérante visant à valoriser leur patrimoine
immatériel. Pourquoi ces fêtes ont-elles valeur universelle ? Comment ont-elles
traversé les siècles ? Comment expliquer la ferveur des populations ?
Cette exposition se propose de répondre à ces questions au moyen d’une mise en
scène tout à fait ludique et moderne. Les visiteurs seront invités à rentrer dans la
peau d’un géant et à parcourir un périple qui les mènera jusqu’à… la fête ! Le
premier lieu d’accueil de l’exposition sera Ath. Ce sera l’occasion de (re)découvrir la
Maison des Géants, abritée dans un superbe hôtel de maître du 18e siècle.
Le prix d’entrée comprend la visite libre de l’exposition ainsi que la découverte du
parcours-spectacle permanent.

Info : Maison des Géants
       Rue de Pintamont, 18
       7800 ATH – 0032 (0) 68 26 51 70




                                                                                     12
                           En 2009
Ducasse au vert

Chaque année, la Ducasse d’Ath attire plusieurs dizaines de milliers de spectateurs.
La Ville d’Ath est bien consciente de l’impact de la manifestation sur l’environnement.
Dans le cadre du projet « Agenda 21 », différentes initiatives ont été prises pour une
gestion environnementale de la fête.

Parmi les initiatives, il faut souligner l’augmentation du nombre de points de dépôt
des déchets. En partenariat avec les écoles communales, l’asbl Les Heures
Heureuses et le C.P.A.S. d’Ath, ces poubelles seront décorées dans l’esprit de la
fête.

Goliath vous offre la tarte !

La Maison des Géants, au cœur de la fête
La Maison des Géants, la pause « saveurs »
La Maison des Géants, le goût des traditions

Les 22 et 23 août, à l’occasion de la ducasse, la Maison des Géants propose une
opération exceptionnelle : tous les visiteurs qui franchiront les portes de la Maison
pourront déguster la célèbre tarte à « mastelles ». Cette pâtisserie traditionnelle n’est
confectionnée qu’une fois l’an et ne se déguste qu’à partir du mariage des époux
Goliath. Ne ratez pas l’occasion de cette (re)découverte.

En plein de cœur des festivités, la Maison des Géants est un lieu incontournable.
Tout au long de l’année, ce centre présente la tradition des géants. Lors de la
ducasse, c’est le lieu d’informations idéal. Ce splendide hôtel de maître offre un
cadre fantastique pour un moment de convivialité… avant de plonger dans le rythme
endiablé de la fête des géants.

L’entrée de la Maison des Géants et la dégustation de la tarte à « mastelles »,
c’est
    5 euros pour les adultes ;
    4,5 euros pour les + 60 ans ;
    4 euros pour les enfants, étudiants, enseignants.

Info : Maison des Géants, rue de Pintamont 18, 7800 Ath
       Tél. 0032 (0) 68 26 51 70 – E-mail. maison.des.geants@ath.be


                                                                                       13
Pour les enfants :

Ce dimanche 23 août, les volontaires de Child Focus distribueront des bracelets
d’identification gratuitement en guise de prévention. Ces derniers seront à retirer au
66 rue de Pintamont de 9 à 14h mais également sur l’Esplanade de 9 à 17h.


Une nouvelle « image » pour la Ducasse

En février dernier, un appel à candidatures avait été lancé pour le concours visant à
désigner le visuel de la ducasse d'Ath 2009. Ce sont pas moins de 40 projets qui ont
été reçus. Le 31 mars, le jury a effectué une présélection et a retenu cinq projets.
Ceux-ci ont été soumis au vote du public qui a choisi la proposition de Bertrand
Boutry.

Habitant Froyennes, cet étudiant en graphisme a des liens familiaux dans la cité de
Gouyasse. Son approche est originale puisqu'il a rassemblé l'ensemble des géants
sur une carte à jouer. Il a choisi une carte "coeur" pour évoquer l'attachement des
Athois à leur fête.


En vente à la boutique de l’Office de Tourisme

         L’incontournable affiche de la ducasse vendue au prix de 5 euros,
          disponible à partir de début août.

         Deux figurines en résine de Monsieur et Madame Goliath (15cm de haut)
          au prix de 30 euros le couple

         Le DVD « Grand Angle » (témoignages de la ducasse et présentation des
          différents acteurs) vendu au prix de 12 euros ;

         Le DVD avec la retransmission intégrale de la ducasse 2008, 10 euros

         Le guide de la ducasse 5 euros.




                                                                                    14
                        Médias : accréditations, visuels,…
Accréditations

Chaque année, les médias souhaitent pouvoir relayer auprès du grand public les
festivités de la ducasse d’Ath et la sortie annuelle des géants.

Afin d’assurer les meilleures conditions de travail pour les représentants de la presse
et garantir la bonne organisation des festivités, des accréditations sont nécessaires
pour accéder, le samedi 22 août, au mariage des géants et au combat de David et
Goliath, ainsi que le dimanche 23 août, au cortège folklorique qui parcourt la ville le
matin et l’après-midi. Un contact « presse » sera présent à l’Hôtel de Ville le samedi
à partir de 14h30.

Afin de pouvoir obtenir ces accréditations, nous vous invitons à renvoyer le
formulaire ci-joint.

Contact « presse »

Les contacts avec la presse sont assurés par la Maison des Géants/Office de
Tourisme d’Ath (rue de Pintamont, 18 à ATH – www.maisondesgeants.be).

Pour toute demande particulière, vous pouvez contacter :
Laurent Dubuisson
Conservateur
tél. 00 32 (0) 68 26 51 73
gsm. 00 32 (0) 477 82 38 60
e-mail. ldubuisson@ath.be
ou
Catherine Monfort- communication
0032 (0) 68 26 51 76
e-mail. cmonfort@ath.be

Visuels, retransmission TV

Sur simple demande, des visuels « haute définition » pourront être fournis. Ceux-ci
sont libres de droit. Les photographies transmises peuvent être utilisées sous réserve
de la mention « copyright J. Flament- Maison des Géants ». No Télé ainsi que
l’ensemble des télévisions communautaires assureront la retransmission en direct du
cortège du dimanche 23 août, en matinée.



                                                                                     15
Formulaire de demande d’accréditation


Nom, prénom : ………………………………………………………………………………


Organe de presse / Société : ……………………………………………………………….


Adresse : ……………………………………………………………………………………….


Téléphone : ……………………………………………………………………………………


Fax : …………………………………………………………………………………………..


E-mail : …………………………………………………………………………………………


Plaque d’immatriculation : …………………………………………………………………..

Sollicite une accréditation pour assister :

    samedi 22 août, au mariage des géants et au combat de David et Goliath


    le dimanche 23 août au cortège folklorique

Vos badges pourront être retirés dès le vendredi 21 août à l’Office de Tourisme, rue
de Pintamont n°18. Ouvert également le week-end de ducasse :

   -   samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h
   -   dimanche de 9h à 19h sans interruption

Remarques :

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………



Veuillez nous transmettre ce formulaire avant le vendredi 14 août 2009, par e-
mail (maison.des.geants@ath.be) ou
par fax au 00 32 (0) 68 26 51 79.




                                                                                  16

								
To top