Comment choisir son nom de domaine - CEFAC

Document Sample
Comment choisir son nom de domaine - CEFAC Powered By Docstoc
					                           E-Commerce
                    Les bases du e-commerce




            « Comment choisir son nom de domaine »

Extrait du guide « Réussir sa boutique en ligne », de Marc Schillaci




                                                               Niveau : Débutant

                                       Estimation du temps de lecture : ¼ d’heure
A propos d’Oxatis


Fondé en 2001 par Marc Schillaci, Oxatis est une plateforme de création de sites marchands
permettant aux TPE-PME, artisans, commerçants ou indépendants de créer et gérer leur site de e-
commerce, sans compétence technique, sans engagement et pour un investissement très mesuré.
Avec près de 5000 clients, 250 nouveaux sites crées par mois et une présence en Espagne, Suisse,
Belgique et Italie, Oxatis est devenue la 1ère plateforme de E-commerce en France.



Oxatis : www.oxatis.fr
Blog de Marc Schillaci : www.marcschillaci.com
E-commerce Academy : www.e-commerce-academy.com



A propos de « Réussir sa boutique en ligne »




                    Ce texte est extrait du guide « Réussir sa boutique en ligne » de Marc Schillaci,
                    publié aux Editions First, disponible depuis le 28 août 2008. Ce guide pratique
                    pour ouvrir et réussir sa boutique en ligne étape par étape s’appuie sur des
                    exemples et des cas concrets.




    Objectifs pédagogiques :

L’objectif de ce document est de donner toutes les clés aux débutants en e-commerce leur
permettant de choisir un nom de domaine adapté à leur activité et au marché sur lequel ils se
lancent. Quels mots clés utiliser ? .fr ou .com ? Ce document répond à ces questions de base.




                                                                                                        1
                                 Comment choisir son nom de domaine

Avant de démarrer sur le choix du nom de domaine, voici un bref rappel de ce qu’est un nom de
domaine. Les navigateurs et serveurs Internet s’identifient mutuellement en utilisant une adresse IP
(pour Internet Protocol) ; c’est un peu comme votre numéro de carte de crédit (du genre
201.152.0.17) : difficile de s’en souvenir, si bien qu’il a fallu se résoudre à trouver une façon de
nommer les sites plus simplement.

Pour ce faire, on a inventé le concept de « nom de domaine ». Un nom de domaine, comme par
exemple www.oxatis.com, est associé à une adresse IP unique. Une organisation mondiale, l’ICANN,
s’occupe de la délivrance des noms de domaines, s’assure de l’unicité de chacun d’entre eux et
garantit à leur propriétaire le privilège de pouvoir associer un nom de domaine et une adresse IP.

Par exemple, la société Oxatis est propriétaire du nom de domaine www.oxatis.com. Elle a le privilège
de décider de « connecter » ce nom de domaine à l’adresse IP de son choix, en général l’adresse IP du
ou des serveurs qui hébergent son site. En fait, comme tout service a un prix, il faut payer chaque
année le droit de conserver un nom de domaine.

Donc attention avant d’être saisi par la folie des noms de domaines !

Dans quel contexte choisir un nom de domaine ?

Maintenant que nous savons à quoi sert un nom de domaine, il nous faut essayer de tracer quelques
lignes permettant de le choisir. En général, vous allez vous trouver dans une des deux situations
suivantes :

       Le nom est imposé par l'existant. Le nom de votre société, la marque déposée du produit que
        vous commercialisez, etc.
       Le nom est à déterminer et il impliquera, éventuellement et a posteriori, des dépôts de
        marques.


Dans le cas numéro 1, le plus simple est d'utiliser le nom de la marque comme nom de domaine. Les
vrais problèmes commencent lorsque le domaine éponyme à la marque dont vous êtes titulaire est
déjà utilisé. S'il s'agit d'un domaine en extension locale (.fr en France, .it en Italie), et que la société
qui utilise le domaine n'a pas de droit sur votre marque (dans une autre classe par exemple), il est en
général possible de lui opposer une décision de justice.

En revanche, il sera quasiment impossible de faire plier une société asiatique qui a acheté "votre"
.com et de vous faire restituer ce domaine. Votre dépôt de marque ne couvre probablement pas ce
pays et, si c'était le cas, il serait tout de même très difficile et onéreux de faire valoir vos droits.

En conclusion, si "votre" .com est utilisé, vous avez peu de chance de le récupérer, a contrario, s'il est
libre, même si vous ne comptez utiliser que le .fr ou le .it, achetez sans hésiter le .com, c'est une
protection de marque complémentaire et peu coûteuse.




                                                                                                               2

				
DOCUMENT INFO