Docstoc

Schulz

Document Sample
Schulz Powered By Docstoc
					Bastienne Schulz
Freie Universität Berlin




                De Góngora à Sarduy
           (de l’Europe aux Caraïbes):
                  Du pli baroque à la
      métaphore néo-baroque (au carré)


                                         1
«El simple hecho de ser escrita hace,
       en la obra de Góngora,
           de toda figura,
 una potencia poética al cuadrado.»
                             (Severo Sarduy)


                                           2
1. Le pli
2. La métaphore
3. Góngora et le pli baroque/ la métaphore au carré
4. Sarduy et la métaphore néo-baroque
5. Conclusion: Le pli diffracté/polyphone




                                                      3
           Quels rapports y-a-t-il entre

Luis Argote y Góngora (1561-1627),
Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716),
Gilles Deleuze (1925-1995) et
Severo Sarduy (1937-1993)?




                                           4
1. Le pli




                              Deleuze:
                 L’essentiel du baroque est
 une fonction opératoire qui est le «pli baroque».
(cf. Deleuze, Gilles (1988), Le pli. Leibniz et le Baroque, Paris: Éd. de
                              Minuit, p.5).




                                                                            5
1. Le pli


Symbole du pli: labyrinthe
            baroque    ≠     linéaire, classique




                                                   6
2. La métaphore


En général:
• Image, symbole, allégorie
• Écart: rupture entre signifiant et signifié
• Densification de la texture de la langue




                                                7
2. La métaphore



Pour Sarduy

• À l'encontre des ordres habituels
• Carnavalisée
• Mascarade
• Rapport avec l’illusion et la métamorphose



                                               8
3. Góngora




• La métaphore gongorine est très complexe:
  cache plusieurs sous-entendus.
• Selon Sarduy: 1er degré d'énoncé disparaît


                « métaphore au carré »



                                               9
3. Góngora



Métaphore au carré

• Niveau supra-rhétorique
• Prolifération de la substance métaphorique
• Renvoi (mouvement boomerang)
• un plissement (!)



                                               10
3. Góngora



Le pli= Le papillon dans la chenille qui se déplie en
               papillon (selon Deleuze)




                                                   11
3. Góngora



Le sujet baroque se plie et se déplie, ou bien est
reflété jusqu’à l’infini comme des poupées russes.
(selon Sarduy)




                                                     12
3. Góngora



Extension du pli: Il devient infini par

       • labyrinthe
       • miroir
       • mascarades


             prolifération et multiplication

                                               13
3. Góngora

Le plissement de « l’or »
                                OR
              cheveux           soleil            miel     blé


       beauté (blonde)     divinité   richesse    roi    jour/lumière


                                OR                  mouvement boomerang

                                soleil


                 chariot        OR       aurore     phénix

                                                                        14
4. Sarduy



En général

•   Exceso de artificio
•   Prolifération extrême
•   Surabondance/« Dépense inutile »




                                       15
4. Sarduy



Métaphores

• Subversions de: signes, normes, canon
• Pour simuler, redoubler et transformer ses
  protagonistes et leurs identités
• Plissement de l'individu = «pli moderne»



                                               16
4. Sarduy



Cobra & Colibrí

a. Travestissement:         Cobra
                      = Homme déguisé en femme
                      = Acteur/actrice déguisé en reine
                      = Déesse (son désir profond)
                      = «Copier» par Pub (anamorphose)




                                                          17
4. Sarduy
b. Miroir


Le miroir
       • Reflète, double, multiplie et métamorphose
       • Portrait, image inversée, caricature
       • Trompe l'œil, illusion
       • Dans un texte: jeux de mots, répétitions,
            intertextualités (= réflexions des mots déjà
            existants).

                                                           18
4. Sarduy
b. Miroir


Dans Cobra

• Cobrar (couvrir)
• Barroco
• Córdoba, la ville natale du poète Góngora
• Acronyme de Copenhague, Bruxelles,
  Amsterdam (= mouvement artistique CoBrA)

                                              19
4. Sarduy
b. Miroir


Dans Cobra

• Serpent (ou bien l'illusion d'un serpent)
• un humain (en quête de devenir déesse), une
  déesse dans une reine dans une femme dans
  un homme dans lequel la femme dans l'homme
  etc.


                                                20
4. Sarduy
b. Miroir


Dans Colibrí

Protagoniste Colibrí: nom «Colibrí» = une mascarade, un
trompe l’œil puisqu’il est le contraire d’un petit oiseau, mais
décrit comme s’il était:
       • grand, voire immense <>oiseau, zun-zún (p. 21)
       • fort, athlétique <> animal blond imprudent (p.19)
       • très masculin <> lapin (p.18)


                                                              21
4. Sarduy
b. Miroir


 Dans Colibrí

 L‘oiseau colibri = trompe l‘œil:
 On le voit comme paralysé devant la fleur; il
 bouge sous le masque de l'immobilité.
        Le signifiant «Colibrí» = «métaphore au carré» (au
    moins 2 illusions/ 2 voies d'interprétation)



                                                         22
4. Sarduy
b. Miroir

Anamorphoses

1er: Colibri (oiseau)= anamorphose, reflet opposé
  du protagoniste
2ème: Gros japonais = anamorphose du colibri
  (oiseau)
3ème: Gros japonais =anamorphose de Colibrí
  (figure)

                                                    23
  4. Sarduy
  b. Miroir


Exemple de l’anamorphose (par analogie avec OR)
Le signifié «japonais» se «plie» en au moins 5 autres
  signifiants: Son vrai nom reste d'ailleurs caché.
                           japonais

robusto boteresco       pez coffre rojo buzón el nipón el oriental

                        Gros                      japonais

       oiseau colibri          Colibrí            Occident

                                                               24
5. Conclusion
Différences entre la « métaphore au carré » et la métaphore néo-
baroque

       Or                               Le japonais




                                                                   25
5. Conclusion: pli diffracté (polyhone)



Cobra et Colibrí
= métaphores plutôt néo-baroques que baroques
= des «métaphores au carré» qui se plient et
   déplient en éclatant dans plusieurs sens.

       La métaphore néo-baroque est «diffractée».




                                                    26
5. Conclusion: pli diffracté (polyhone)



Développement du pli baroque (selon Deleuze):

• Néo-baroque: nouvelles manières de se plier
• D'une clôture harmonique à une ouverture sur la
   polyphonie
• « polyphone » ou éclatée/ diffracte
• (Néo-)Baroque puisqu'elle continue à se plier


                                                  27
Merci de votre attention!




   bastienne.schulz@gmx.net



                              28

				
DOCUMENT INFO