Docstoc

ARTS VISUELS

Document Sample
ARTS VISUELS Powered By Docstoc
					       ARTS VISUELS

                TRAVAIL SUR LES OMBRES, LES SILHOUETTES
       Objectifs :
       -Découvrir une forme d’art traditionnelle et la culture d’un pays.
       -Recourir à des procédés plastiques particuliers et acquérir des techniques variées : dessin,
       découpage, collage…
       -Organiser des formes.
       -Créer ensemble : du questionnement individuel au questionnement collectif.
       -Inventer une histoire, la mettre en scène. Communiquer.
       -Mettre en relation des productions plastiques d’élèves avec des œuvres d’artistes.




JEUX D’OMBRES CORPORELLES :
-Tendre un drap blanc.
-Installer un projecteur électrique, un projecteur à diapositives ou une lampe-torche puissante à l’arrière d’un
drap blanc (à environ 2 ou 3 mètres).
-Demander à un enfant de se mettre entre la source de lumière et le drap pour mimer une scène, imiter un
animal… Varier les positions, faire des gestes lents ou rapides, s’éloigner ou se rapprocher de la lumière.
Pendant ce temps, les autres élèves sont spectateurs, au-devant du drap.




                                     JEUX D’OMBRES ET DE MAINS :
                                     Cette activité nécessite un bon entraînement. Au lieu de faire travailler tout
                                     le corps, seules les mains vont agir derrière le drap (voir dessins ci-contre)
                                     et devenir des « personnages animés ». D’autres exemples sur le site :
                                     http://www.cite-
                                     sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/ombres_lumieres/mains-ombres-
                                     chinoises.htm

                                     A voir aussi pour le plaisir (et à montrer aux élèves !) la très courte
                                     vidéo d’ombres chinoises avec une musique de Louis Armstrong.

                                     http://www3.ac-clermont.fr/ien-saint-flour/spip/spip.php?article77
THEÂTRE D’OMBRES EN NOIR ET BLANC :
-Sur du carton fin (cartonnette, boîtes de chaussures ou de céréales…),
réaliser des silhouettes, soit en dessinant directement le contour voulu
(animal, objet, petit personnage…), soit en se servant d’un gabarit.
-Découper soigneusement ces formes.
-Au verso, fixer un bâtonnet un peu long pour la manipulation. Attention,
lors du spectacle, ce « personnage » de carton ne pourra se déplacer que
de long en large ou de haut en bas.


VARIANTE : On peut aussi créer des personnages articulés. Tracer une
silhouette. La découper en plusieurs parties. Perforer et fixer les
différentes parties entre elles grâce à une attache parisienne.
La fixation des tiges de manipulation se fera perpendiculairement à la
silhouette.
L’apprentissage de la manipulation demande une certaine dextérité mais
les enfants y parviennent assez vite.
                                                                             JEUX D’OMBRES ET D’OBJETS :
Les décors (non manipulés) seront découpés dans du carton fin et fixés-Plier en 2 une feuille de papier dessin form
sur le rideau (voir précédemment).                                           -Sur l’une des moitiés, poser un objet ay
                                                                             marquée (éviter un cube par exemple).
                                                                             -Eclairer avec une lampe.
                                                                             -Dessiner le contour de l’ombre obtenue pu
                                                                             Varier l’orientation (de dessus, en biais…
                              THEATRE D’OMBRES COLOREES OU AJOUREESl’éclairage ; mettre 2 sources lum
                                                                             de loin) de :
                              -Dessiner une silhouette sur du carton fin. La découper.
                              -Evider l’intérieur en gardant une bordure large.
                              -Coller du papier vitrail ou un napperon en papier ajouré pour combler la partie
                              évidée.
                              -Fixer la tige de manipulation.




                    MISE EN PLACE DE LA REPRESENTATION :
Le théâtre d’ombres se déroule derrière un drap blanc
tendu.
-A l’arrière, sur 1 mètre de hauteur environ, fixer une bande
de carton ou de tissu noir qui servira à cacher les enfants.
-Toujours à l’arrière, installer le décor fixe : soit contre le
drap, soit légèrement éloigné et, dans ce cas, il apparaîtra
légèrement flou aux spectateurs.
-Mettre les enfants derrière le rideau pour manipuler les
silhouettes découpées. Il faut éviter que celles-ci ne touchent
le drap, tout en restant au plus près.
-Installer le projecteur derrière les enfants ( à 3 ou 4 mètres
d’eux, faire des essais). L’utilisation d’une ampoule colorée
permet de créer une ambiance particulière.
                                     LES SILHOUETTES

PORTRAITS :
Pour réaliser des portraits de profil, on utilise un projecteur à diapositives ou une autre source
lumineuse puissante :
-Faire asseoir l’enfant de profil sur une chaise placée près d’un mur.
-Placer le projecteur ou un spot juste en face de la personne assise. Il est préférable que la lumière se
trouve à la hauteur des yeux et éclaire bien le visage.
-Fixer une grande feuille blanche de dessin sur le mur, derrière la tête. La tête doit se situer à une
quinzaine de centimètres de la feuille.
-Tracer le contour de l’ombre obtenue avec un crayon à papier. Attention : l’enfant assis ne doit pas
bouger !
-Peindre en noir l’intérieur de la forme pour obtenir un portrait de profil fidèle à la réalité.
Avec de très jeunes enfants, il est conseillé de découper la silhouette avant de peindre.

A PARTIR DES SILHOUETTES DE KEITH HARING :
-choisir un objet. Dessiner sa silhouette. On peut se servir d’une source lumineuse comme
précédemment ou dessiner directement.
-Doubler le trait du contour.
-peindre la bande obtenue en noir, et l’intérieur avec une autre couleur. Bien travailler avec un aplat
de couleurs.

A PARTIR DE L’ŒUVRE DE FERNAND LEGER « LES PLONGEURS » :
-Sur de grandes feuilles de papier, dessiner des silhouettes de personnages dans diverses positions.
Les enfants peuvent également devenir les personnages du tableau. Se servir de l’ombre projetée par
le soleil ou utiliser une source lumineuse (torche, projecteur…)
-Après le tracé au crayon, peindre ces silhouettes (soit de façon réaliste, soit de façon fantaisiste).
-Découper puis coller en mettant les silhouettes peintes en situation sur un mur, dans un couloir, au
sol ; en les suspendant (dans ce cas, les peindre recto et verso…)
Voir un exemple d’exploitation pédagogique de ce tableau, sur le site de l’école publique de St Paul
lez Durance :
http://ecole.stpaul.free.fr/cp/leger/leger.htm


OEUVRES A PRESENTER :
-Les personnages de Keith HARING : Keith Haring est né le 4 mai 1958 en Pennsylvanie. Il est
décédé le 16 février 1990 à New York. Artiste majeur des années 80, il réalise, sur différents
supports, plusieurs milliers de dessins, aux lignes énergiques et rythmées. Les dessins se
reconnaissent facilement grâce à leurs formes soulignées de noir avec des couleurs vives : bébés à
quatre pattes, chiens qui jappent, anges, cœurs, postes de télévision, dauphins, serpents, réveils en
marche, danseurs…
A voir le site :
http://www.allposters.fr/gallery.asp?startat=Fgallery.asp&CID=314EC7F7A3D2410F93B703E811E
93EEB&txtSearch=keith+haring&imageField2.x=16&imageField2.y=14


-« Les plongeurs » de Fernand LEGER : Fernand Léger est né en 1881 à Argentan. Sa mère
l’élève seule, car il perd son père, marchands de bœufs, à l’âge de 4 ans. Le 2 Août 1914, il est
mobilisé sur le front d’ Argonne. Là, il dessine sur des couvercles de boites de munitions ou sur des
cartes d’Etat major. Il est hospitalisé puis réformé en 1917. Pendant la Seconde Guerre, il part aux
Etats-Unis et peint des Figures dans l’espace (acrobates, ouvriers...)
De retour en France, il travaille sur des thèmes sociaux et exécute de nombreuses œuvres
monumentales sur différents supports (mosaïque, vitrail...). Il meurt le 17 août 1955.
A voir le site : http://www.musee-fernandleger.fr/

				
DOCUMENT INFO