présentation _.ppt_ - Présentation PowerPoint

Document Sample
présentation _.ppt_ - Présentation PowerPoint Powered By Docstoc
					                            ATELIER 1
    Mise en œuvre des dispositions de la
   directive SMA visant à promouvoir les
  œuvres européennes dans les services
              audiovisuels à la demande




       EXPÉRIENCE EN
COMMUNAUTÉ FRANÇAISE
         DE BELGIQUE


                                           MARC JANSSEN, PRÉSIDENT DU CSA
       1. ENJEUX

2. DIALOGUE AVEC
     OPÉRATEURS

 3. MÉCANISMES
    D’ÉVALUATION
   Décret SMA coordonné, art 46
     éditeurs de services doivent dans leurs services télévisuels
      non linéaires assurer une mise en valeur particulière des
      œuvres européennes et de la Communauté française

   Décret SMA coordonné, commentaire de l’art 46
     encarts publicitaires;
     onglets;
     articles de fond de ses magazines ou folders
     émissions d’annonces de programmes non linéaires.
   Décret SMA coordonné, article 40

     La RTBF et les éditeurs de services télévisuels doivent présenter
      au Collège d’autorisation et de contrôle un rapport annuel (…)
      relatifs au respect, (…) des obligations prévues aux articles (…)
      46. (…)

   Décret SMA coordonné, commentaire de l’art 46
     Toutefois, afin d’apprécier l’efficacité de cette disposition, il
      conviendra d’évaluer son application et son impact à moyen
      terme. A cet égard, le résultat du contrôle qu’effectuera le CSA
      dans le cadre des ses compétences sur cette disposition sera
      déterminant dans l’évaluation.
   Périmètres d’évaluation

   Contrôle vs évaluation système

   Nature et principes de l’évaluation:
     « Efficacité »
     « Impact »
   Etape de développement potentiellement
    charnière
     Télévision, multiplexes, DVD,…

   Travail de fond et coopération
     Michel Gyory
     Centre du Cinéma

   Dialogue avec les opérateurs
       1. ENJEUX

2. DIALOGUE AVEC
     OPÉRATEURS

 3. MÉCANISMES
    D’ÉVALUATION
Premiers contacts dès avril 2009

Dialogue constructif, partenariat

Expertises partagées et complémentaires

Importance de la collecte de données
       1. ENJEUX

2. DIALOGUE AVEC
     OPÉRATEURS

 3. MÉCANISMES
    D’ÉVALUATION
   Ouvert et évolutif
     Support
     VOD, télévision de rattrapage
     Fictions et documentaires
   Responsabilité partagée: susciter la demande
     Promotion en aval
   Responsabilité exclusive : mise en situation
     Place dans l’offre
     Date d’entrée, durée de présence


Permettre au film de « trouver » son public
   Dans l’interface de consultation / Onglets:
     UE, CFB : non exclusifs, pas de ghetto
     « nouveautés », « dernière chance », coups de cœur »: présence
      équitable

   Supports promotionnels et éditoriaux
     Site internet
     Chaîne autopromotion
     Magazine
   Données sur évolution de la consommation

   Données sur conditions d’exploitation

   Données sur méthode de composition du
    catalogue
Évolution de la consommation
     consommation générale des œuvres UE / CFB permettant
      de mesurer l’impact global des mesures ;
     consommation respective de chaque œuvre UE/CFB,
      permettant d’évaluer l’impact spécifique de la promotion
      organisée autour de telle ou telle œuvre.

   Données confidentielles, à manier avec prudence
   Perspective comparative, sur long terme
Conditions d’exploitation
     Date de sortie VoD
     Durée d’exploitation


   Marge de manœuvre de l’éditeur ?
   Repérer/prévenir tentatives de contrôle de l’offre
Méthode de composition du catalogue

  Offre substantielle
  Diversité de l’offre (genre, nationalités,…)
  Corrélation avec sorties salles et DVD
  Films de réalisateurs, postes clés UE/CFB
  Présence en catalogue « patrimoine »
   Titre
   Genre de l’œuvre (film ciné, téléfilm, séries, docu, enfants, etc.)
   Pays d’origine
   Année de production
   Producteur (CF ou non)
   onglets concernés: UE, CFB, coup de cœur, etc.
   offre promotionnelle
   Présence dans les supports promotionnels
   Nombre de commandes
   Date d’entrée et de sortie de l’œuvre dans le catalogue
   juin 2010 : recommandation du CAC et contribution à l’atelier VOD du
    séminaire européen

   janvier 2011 : 1er évaluation de la mise en place du dispositif de mise en
    valeur et de son monitoring interne

   septembre 2011 : 2ème évaluation intermédiaire et approfondie des
    résultats concrets du dispositif, en vue du rapport à communiquer à la
    Commission le 19 décembre 2011 (cf. directive SMA)

   juin 2012 : évaluation globale du dispositif établi par le décret SMA, à
    communiquer au Gouvernement et au Parlement.
   Volontarisme politique des Etats membres et de la
    Commission

   Des opérateurs passionnés par le cinéma et intégrant
    la diversité culturelle comme facteur de réussite
    commerciale

   Des créateurs européens de talent

				
DOCUMENT INFO