Dépistage des cancers lors de la VSA

Document Sample
Dépistage des cancers lors de la VSA Powered By Docstoc
					                                                                     ???





              Déroulement d’une VSA
  Grade, âge, affectation
                   au bataillon
 Situation familiale, enfants (nombre, âge, sexe)
 Antécédents:
    ›   Cf fiche atcd
    ›   Suivi gyneco
    ›   Habitus: tabac, alcool, toxiques
    ›   Allergies
    ›   Suivi dentaire
    ›   Sports pratiqués
   Examen clinique: signes fonctionnels
    ›   Cv, pneumo, ORL, thyroïde, aires ggl, abdodig, OGE, cutané
 ECG (dates, interprétation)
 Recherche sang dans selles (dates, résultats), PSA
 Vaccins à pratiquer
→ Visite systématique annuelle, moment
 de:

  › Prévention: alcool, tabac, exposition
   solaire…



  › Dépistage:
             selon quelles recommandations?
 320 000 nouveaux cas/an en France,
  150000 décès
 1ère cause de mortalité
 Plans cancers: 2004 puis 2009
 Dépistage: diagnostiquer une tumeur à
  un stade infraclinique:
    › Démarche de santé publique (col de
      l’utérus, sein, colorectal)
    › Dépistage opportuniste
   17 000 nouveaux décès par an (2ème
    cancer), 37 000 nouveaux cas par an.
   Survie à 5 ans: 57 % tous stades confondus.
   Augmentation incidence en 25 ans (0,5%
    par an chez les hommes, 0,3% chez les
    femmes)
   Rare avant 50 ans, médiane d’âge de
    survenue entre 72 et 75 ans
   Le risque devient appréciable à partir de 45
    ans, et double ensuite à chaque décennie
                                             Population
                                              générale




                                             Un parent 1er     Un parent 1er
Sujet > 50 ans sans   Polypose syndrome                                               RCH, Crohn,
                                             degré atteint   degré atteint après
 facteur de risque         HNPCC                                                       pancolite
                                             avant 65 ans          65 ans




                                                               Pas de stratégie
Hemoccult tous les      Recherche de la
                                              Dépistage      validée: recherche    Coloscopie tous les
    deux ans +           mutation chez
                                             coloscopique     de saignement         2 ans après 15-20
 coloscopie si test    sujet atteins (avec
                                             avant 65 ans      occulte dans les      ans d’évolution
      positif         son contentement)                      selles? Coloscopie?




                      Sinon surveillance
                        endoscopique
   Epidémiologie

    › Surviennent à l’âge adulte (après 20 ans) avec un pic vers
      40-50 ans

    › 7 200 nouveaux cas en 2000, dont 58 % chez les femmes
      (7ème rang chez les femmes, 13ème chez les hommes)

    › Incidence en augmentation régulière de 10 % par an,
      depuis 50 ans.

    › survie brute à 5 ans: 76 %. Plus de 1 300 décès annuels
   Les facteurs de risque liés à l’individu sont :
    › les antécédents personnels et familiaux

    › la sensibilité au soleil, c’est-à-dire le phototype
       •Personnels: atcd de mélanome

    › le nombre de grains de beauté
       •Familiaux: atcd chez au moins deux parents de 1er degré
        (parents, enfants, frères et soeurs)
    › une diminution des défenses immunitaires

    Lorsque le nombre de grains de beauté est supérieur à 50, le risque est
    multiplié par 4 à 5
PREVENTION !!!!!!!
Place de la photographie?
   Epidémiologie:
    › Plus fréquent des cancers féminins, première
      cause de décès féminin
    › 21 704 nouveaux cas en 1980, 49814 en 2005
    › Âge moyen d’apparition du cancer: 54 ans
   Facteurs de risque:
 Programme national de dépistage
  depuis 2004: 70% des plus de 50 ans (20
  à 30% sur prescription)
 2 clichés par sein (face et oblique) avec
  deuxième lecture si clichés vus normaux
  tous les deux ans de 50 à 74 ans
       Cliché de référence à 40 ans?
   Examen clinique et auto-examen (dès 30
    ans)
   Epidémiologie
    › 2005: 3100 nouveaux cas, 1100 décès
    › Pic incidence à 40 ans
    › En 30 ans: incidence: 18 à 7/100 000
   Fdr: infection persistante au papillomavirus
    humain (HPV)
   Modalité du dépistage
    › Concerne les 25-65 ans
    › Pas d’indication: hystérectomisées, jamais
      eu de rapports sexuels
    › 2 frottis réalisés à un an d’intervalle: si
      normaux, espacer tous les 3 ans
   Cas de la vaccination contre HPV
    › Gardasil® (M0, M2, M6), cervarix® (M0, M1, M6)
    › Efficacité proche de 100%
    › Ne protège pas les femmes déjà infectées
    › JF de 14 ans ou entre 15 et 23 ans (pas de
      rapports sexuels ou <1an)
    › Diminution souhaitée de 70% sur cancers du col
    › Pour l’instant, pas d’impact sur les dépistages
      (test HPV pas assez spécifique)
   Épidemiologie
    › 2ème cause mortalité par cancer chez
      l’homme (7 000/an)
    › 65 863 nouveaux cas/an (2008)
    › Incidence augmente avec l’âge (90% chez
      les plus de 80 ans, négligeable avant 50 ans)
 Pas de dépistage organisé
 Fdr: âge> 50 ans, >40 ans(atcd 1er
  degré), africain
   Méthodes de dépistage:
    › TR annuel
    › Psa annuel
    › SF urinaires: HBP ou stade avancé
 Si PSA > 10 ng/ml ou 2 dosages successifs
  supérieurs à la valeur seuil pour l’âge ou
  anomalie au TR → Cs uro (biopsies)
 PSA, score TR, Gleason → bilan extension et
  décision thérapeutique
 Préconisé: dépistage de 50 (ou 40) ans à 74 ans
 Plan cancer: attente de nouvelles techniques
   La décision de réaliser un diagnostic
    précoce dépend
    › De la prise en compte des conséquences de
      la thérapeutique
    › De la possibilité que soit décidée une
      attitude de surveillance active (risque
      évolutif faible)
    › De la possibilité d’une observation simple
      selon espérance de vie (<10 ans: pas de ttt
      curatif)
Houlala, il fait mal le
    dépistage!
   Epidémiologie:
    › 1,1% des cancers chez l’homme
    › Incidence: 3 à 6 pour 100 000
    › Cancer le plus fréquent chez les 15-34 ans
    › Taux de survie à 5 ans: 86 à 92%
   FDR:
     cryptorchidie (x 2,5 à 40), cancer testicule
     controlatéral, ATCD orchite ourlienne, hernie
     inguinale ou hydrocèle
   Dépistage: deux techniques:
    › Palpation par le médecin +++
    › Auto examen par le patient


   Masse solide, indolore, non séparée du
    testicule, installation souvent progressive

   Echo +++, Dosage des marqueurs
    tumoraux (AFP, β hcg, LDH) d’aucune
    utilité pour le dépistage
 Plus de 30 000 nouveaux cas par an, au
  4e rang en termes d’incidence.
 1er rang des décès par cancer
 75 % surviennent chez l’homme
 Pas de dépistage systématique
  préconisé
   Toute symptomatologie thoracique persistante ou
    résistante au traitement chez un patient fumeur ou
    ancien fumeur doit faire évoquer le diagnostic de
    cancer du poumon.

   Symptomatologie extrapulmonaire: liée notamment à
    une métastase ou un syndrome paranéoplasique.

   suspicion → radiographie du thorax (face et profil) et
    au moindre doute un TDM thoracoabdominal
 Démarche fondamentale lors de la VSA
 Nécessite une VSA approfondie (temps…)
 Les pratiques de dépistage vont évoluer
  en fonction:
    › Des connaissances médicales (ex: mutation
      des gènes BRCA 1 et BRCA 2 et cancer du
      sein)
    › Des FDR propres de chaque individu
   VSA = contrôle technique…