Alvaro siza by suchenfz

VIEWS: 429 PAGES: 46

									               Alvaro siza
 Né en 1933 a porto
  Matosinhos Portugal.
  Diplômé de l’école des
  beaux arts en 1954 .il
  est professeur a l’école
  d’architecture de porto
  depuis 1976 et
  professeur émerite de
  la Eidgenossische
  technishen hochsule de
  Lausanne suisse
  depuis 1993.
 Alvaro ni hérétique ni doctrinaire mais l un
  des dix architectes mondiaux de sa
  génération capable de changer l
  architecture en une expression authentique
  c’est un homme hors des courants
  contemporains sans doute par ce qu elle s
  évade constamment du procédé qu elle
  refuse a proposer des models et qu elle ne
  fige jamais un langage préétabli.
 l’architecte dans l’espace et dans le temps
 Seul architecte du sud et
  dans le sud on fait plutôt
  une architecture ou on
  joue avec la lumière et
  ou on se protége aussi.
 Dans les années 80
  .dans le nord de l’Europe
  l architecture a été
  influence par les
  métalliers britanniques et
  puis par l effet
  Beaubourg .on a donc vu
  apparaître des bâtiments
  plus ouvert et plus
  transparent.
Les le sud de l Europe n a pas suivie ses
  changements pour des raisons climatiques
  et traditionnelles aussi peut être liée a
  l’utilisation de la technologie et a l économie
  des moyens.
Le sud de l Europe n a pas connu un
  développement technologique aussi rapide
  ni cette espèce d anxiété autour de la
  question d architecture en tant qu art.
 Pour moi l architecture est un art certains
  disent sur se sujet des choses sans intérêts
  d autre de grandes qualité .Adolf Loos disait
  que seul la pierre tombale est un art en
  architecture.
 L architecture au Portugal est plutôt liée a l
  histoire son évolution est plus calme et il s
  est toujours fait en continuité plutôt qu en
  rupture.
                   Travailler les contradictions



Le problème d un projet c est de
mettre en relation une quantité de
choses contradictoires . il y a le
programme l argent disponible le
contexte culturel et politique les
moyens de constructions le
contacte plus ou moins important
avec l utilisateur pour chaque
projet il faut trouver des choses
stimulantes qui conduisent le
dessin et caractérisent le projet.
Pour Alvaro siza l’expression formelle de la lumière et des matériaux
ce sont des instrument de travail et non pas la motivation du travail
.on peut avec constance et recherche les maîtriser mais se sont des
instrument jamais je ferait une salle en disant l important c est la
lumière ou les couleur l important c est tout.
Ces choses on les utilise motivé par des choses extérieur au dessin
Le contextualisme
               Le contextualisme
 L’architecture
  s’appuis fortement
  sur et dans le
  contexte mais dans
  un sens plus large
  que les bâtiment
  mitoyens .le
  contexte sur le quel
  s’appuie
  l’architecture
  n’a rien a voir avec l’ancien concept d’intégration .on
  peut dire que le contextualisme est une petite vision
  des choses ce qui m’intéresse c est ce que signifie la
  construction d un bâtiment pour la ville par exemple
  construire un nouvel hôtel de ville veut dire que la ville
  est plus grande plus forte et en développement c’est
  déterminant pour produire une nouvelle échelle.
 Quand on travail dans
  un autre pays que le
  sien .il y a des
  différences non pas
  d’ordre formelle mais
  de sens .et puis il y a
  aussi la force
  d’expression des
  villes qui attendent un
  développement de
  l’architecture dans le
  sens des choses .
 Il est clair qu une
  architecture conduite
  par les découvertes
  technologiques
  s’oppose a cette force
  traditionnel des villes .   Logement De Massif de roche De Schlesisches
  il y a une certaine                      Berlin Allemagne
  balance entre
  technique histoire et
  tradition.
     Phase 2
analyse de projets
Chambre de thé boa de nova
                    La démarche


   La maison est proportionnel avec les rochées .
   Elle est complètement ouverte sur la mer .
   La forme de la toiture affirme l appartenance du
    projet au contexte (rochées et mer)




    Roche
roche roche                                          la mer
roche roche
roche roche
roche roche
  Enlevé de la route principale par environ 300 m un chemin
   sinuous assure une promenade architectural qui fait sortir
   plusieurs perspectives dramatiques du contexte comme il
   alternativement cache et indique la mer et la ligne d horizon

 La salle de
  thé et la
  salle de
  dîner
  s’ouvrent
  autour la
  crique de
  mer .la
  cuisine et le
  stockage et
  le secteurs
  des
  employés
  s’adossent
  avec les
  rochées
 Il y a quelque ouvertures sur les rochées pour
  assurée
  l’ensoleillement
 L école d’architecture de porto.
 Le site est impossible (butant coté terre sur l autoroute .Alvaro
  siza résout cette difficulté en se protégeant de l autoroute par un
  grand bâtiment qui fait barrage et en s ouvre du coté du fleuve
  par quatre drôles de petit tours pavillons ces dernières sont
  suffisamment éloigne pour ouvrir sur le paysages.
  Le grand bâtiment est le lieu de du collectif services
   administratifs salle d’exposition bibliothèque .
  Trois grands espace distinct mais soudés ensemble par une
   superbe géométrie.


 Les4 petites
  tours abritent
  les salle de
  cours leur
  formes et le
  résultats du
  dialogue que
  Alvaro siza a
  voulu crée
  avec les
  bâtiments du
  17 siècle
  qu’il a vu a
  partir du rive
   La démarche
 la première intuition était de
  planter sur le site un grand
  bâtiment carré fermée sur
  une cour intérieur et faisant
  écho au palais épiscopal .un
  des plus beaux bâtiment
  ancien de la ville qui occupe
  la même position par
  rapport au fleuve puis
  l’architecte a commencé a
  regarder il a vu l autoroute
  dot il fallait se couper et le
  fleuve sur le quel il voulait s
  ouvrir et il commencé a faire
  des trous dans le beau
  quadrilatère
 Quand on regarde l’école depuis le rive du fleuve Alvaro siza
  décide alors de rendre hommage a ce paysage se pavillons
  seront des petites tours un peu de guingois
 Alvaro siza parvient a tourner le dos a tous les poncifs de la
  modernité il joue de l opacité plutôt que la transparence de l
  épaisseur plutôt que la légèreté des obliques et des courbes
  plutôt que la droite froide et raisonnable .
 Il en résulte un bâtiment qui ne ressemble a rien de connu .
 Pourtant c’est simple lumineux et chaleureux.
La maison bereis
         La pauvreté du site

Parfois on
trouve un site
ou faire un
beau bâtiment
mais la plupart
des sites
pratiquement
c est
impossible
                 La démarche

 Il prend un
  parrallélépipéde.ile
  n brise un coin
  pour développer
  autour un d’ insolite
  pan de verre une
  longue dialectique
  entre le réel et le
  suggéré calme et
  tension ombres et
  lumière
 Tracée régulateur classique pour les
  façades est et sud .murs brisées et
  verticaux pour les autres.
 La quatrième arrête vertical du volume de base.
  le coin absent est exprimée par un élément de
  maçonnerie qui vient rappeler que l espace
  architecturale n est obligatoirement construit mais
  qu il peut être suggéré.
Autre projets réalisé par
      Alvaro siza
Jardin d'enfants "Joao de Deus"
       Penafiel, Portugal
     Photo par Tereza Siza
Banque De Borges Et D'Irmao
  Vila font Conde, Portugal
    Photo par Tereza Siza
Jardin d'enfants "Joao de Deus"
       Penafiel, Portugal
     Photo par Tereza Siza
Logement de Malagueria de da de Quinta
           Evora, Portugal
    Photo par Carlos Castanheira
              conclusion
 L architecture est art certain disent sur
  se sujet des choses sans intérêt d
  autre de grande qualité.

								
To top