Casinos_ou_Culture__Singapour_Attire_les_Touristes by MonikaKam

VIEWS: 1 PAGES: 5

									Title:
Casinos ou Culture, Singapour Attire
 les Touristes

Word Count:
599

Summary:
Qu'est ce qui fait de Singapour une
 destination touristique attractive
? Les Casinos ou la culture locale
Keywords:
Voyage,aventure,recits de voyages,s
ingapour,chine, lieux exotiques,voy
ages,Travel,adventure,exotic locati
ons,travel tips,bollywood,Singapore
,

Article Body:
Depuis que Singapour a réduit ses e
xportations de composants électroni
ques, cette dernière cherche aujour
d'hui a développer son activité tou
ristique pour compenser. Pour cela
Singapour mise sur ses casinos et j
eux vidéo importés.
Selon le co-fondateur de Lonely Pla
net Guides, si Disneyland a réussi
 travers le monde à s'imposer et à
réunir chaque jour des millions de
touristes, la Chine peut espérer al
ors prospérer grâce à ses casinos.

Toutefois, Singapour dispose d'un i
mportant handicape: elle n'a pas de
 Angkor Wat ou de Taj Mahal comme i
nvestisseur. Depuis longtemps, cett
e ville est surtout réputée pour se
s innombrables centre commerciaux e
t ses promotions annuelles "Singapo
re sales".

Vis-à-vis des étrangers, Singapour
dispose d'une image peu flatteuse e
n matière politique. En effet, elle
 est surtout connue pour ses passeu
rs de drogue, son taux important de
 vandalisme, ses coups d'état polit
iques et son interdiction de vendre
 des chewing gum. Culturellement p
arlant, son développement a surtout
 été refreiner par les multiples re
strictions dont notamment la libert
é d'expression et la censure de fil
ms et pièces de théâtre.

Toutefois, avec la nouvelle générat
ion de chinois et l'influence des i
ndiens et autres asiatiques qui com
mencent à voyager partout à travers
 le monde, Singapour a commencé à t
ravailler sur le projet de nouvelle
s attractions, incluant deux nouvea
ux <a href="http://www.casino-en-li
gne-3.com">casinos</a> ou encore un
 parc sur le thème du Studio Univer
sal, et un équivalent des bateaux m
ouches français, même si aucun de c
es projets n'est particulièrement s
ingapourien.

Ainsi, Singapour se "démocratise" e
t se modernise avec l'ouverture de
clubs et de ciné-clubs où l'on peut
 voir le film new zélandais Lord of
 the Rings. De plus, la fameuse soc
iété de location de films Blockbust
er a ouvert ses portes et l'on y tr
ouve à Singapour nombre de films in
diens de Bollywood, afin d'attirer
d'avantage de touristes indiens.

Ce même mois, quelques jours aupara
vant, Singapour a autorisé les cou
rses automobiles équivalentes aux c
élèbres Formule 1, espérant ainsi a
ttirer les touristes de l'autre con
tinent. Citigroup, le groupe en cha
rge de ce projet, espère générer un
 bénéfice compris entre $150 et $20
0 million par an, et montrer par là
 même que Singapour a changé.

Mettre un circuit de Formule 1 est
une idée brillante mais reste encor
e loin d'être une idée typiquement
nationale, ce qui, au final, risque
rait d'enclencher une réaction inve
rse à l'objectif tant attendu.

Quant aux casinos, ces derniers dev
raient ressembler à ceux déjà prése
nts à Macau afin d'obtenir un bénéf
ice de près de $37 milliards de dol
lars par an.

Face à ce changement radical, la po
pulation locale reste sceptique, vo
ir pessimiste.
Pour eux, la mise en place d'un cir
cuit de Formule 1 n'est qu'un moyen
 d'obtenir une publicité gratuite.
Concernant les casinos qui devraien
t voir le jour d'ici quatre ans, ce
s derniers se sont réunis pour sign
er une pétition allant a l'encontre
 de ce projet, justifiant les méfai
ts des jeux sur les familles et les
 joueurs compulsifs, en ajoutant pa
r ailleurs que ce concept attirerai
t d'avantage la population locale q
ue les touristes.

Des intellectuels et représentants
de communautés tels Paul Théroux ,
romancier et écrivain pour l'équiva
lent du Guide du Routard, déplorent
 cet engouement de la part de la vi
lle. Pour eux, Singapour cherche à
devenir une ville moderne et efface
r toute son histoire et culture, po
ur faire place à une ville "que l'o
n trouve partout" , ce qui représen
terait également la fin du quartier
 de Chinatown, célèbre pour ses mag
asins .

								
To top