Formation _Internet _ consulter – rechercher - analyser_

Document Sample
Formation _Internet _ consulter – rechercher - analyser_ Powered By Docstoc
					                 Ressource de formation
             « Base de données relationnelles -
                        ACCESS »
                                     B.Limbos et I.Detrixhe




Form@HETICE – Ressource de formation                          1
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Table des matières


Introduction ______________________________________________________________ 3
  Contexte _______________________________________________________________ 3
  Finalités ________________________________________________________________ 3
  Formateurs _____________________________________________________________ 3
Cadre théorique __________________________________________________________ 4
  Concevoir une base _____________________________________________________ 4
  Bases publiques/privées ________________________________________________ 4
  Choisir un logiciel ______________________________________________________ 5
Exploitations pédagogiques _______________________________________________ 7
  Usage dans le cadre de l’accompagnement des stages ____________________ 7
  Usage possible dans les activités de formation à la HE ____________________ 8
  Usage possible sur le terrain ____________________________________________ 9
Appropriation technique _________________________________________________ 10
  Définitions ____________________________________________________________ 10
  Analyse et conception _________________________________________________ 12
Scénario de formation ____________________________________________________ 15
  Informations générales _________________________________________________ 15
  Déroulement des activités ______________________________________________ 17
Espace d’échanges ______________________________________________________ 25
  Ressources ___________________________________________________________ 25




Form@HETICE – Ressource de formation                                          2
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                                                                                 Introduction

Contexte

Dans les contextes particuliers aux Hautes Écoles (la formation initiale des
enseignants), recourir aux Technologies de l'Information et de la Communication
représente des possibilités d'amélioration envisageables et/ou réalisables (par
exemple, lors de l'accompagnement de stages). Dans le cadre des séances RED
(Recueil d'informations, Émergence de propositions, Dispersion d'informations) sur le
thème « suivi et accompagnement de stages » qui ont eu lieu pendant la fin du
premier semestre et lors des réunions du chantier collaboratif qui a suivi, certains
outils informatiques ont été proposés afin de venir en aide aux enseignants qui ont
cette attribution dans leur horaire.              C’est ainsi que les bases de données sont
apparues comme pouvant permettre une rationalisation du travail lors du suivi de
stage. Les personnes présentes se sont demandé :

Ne pourrait-on pas utilement imaginer de mettre au point une base de données
(relationnelles) afin d'assurer le placement de tous les étudiants en demande de
stages ?

       Oui, mais quelles informations introduire dans cette base de données ?
       Oui, mais comment garantir le «respect de la vie privée ? »
       Oui, mais quelles questions poser en fonction des réponses à obtenir ?
       Oui, mais quel(s) logiciel(s) choisir ?


Finalités

Deux finalités principales : ressources « autosuffisantes » (ou, parfois, auto-
formation) et ressources visant à aider les PR à former leurs collègues


Formateurs

 Benoît LIMBOS :    benoit.limbos@skynet.be (équipe de coordination Form@HETICE)

 Isabelle DETRIXHE :    i.detrixhe@ulg.ac.be (formatrice au STE-Formations - ULg)



Form@HETICE – Ressource de formation                                                        3
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                                                                                Cadre théorique

Concevoir une base

Avant d'implémenter une base de données, il faut absolument passer par une
réflexion "papier" :

         Quel est l'objectif de la base de données ?

         A quoi va-t-elle servir ?

         Quelles sont les données qu'on veut y stocker ?

         Quelles questions et surtout quelles réponses je souhaite obtenir ?

Afin d’étoffer cette réflexion, il faut se positionner sur le type d’informations
disponibles et utiles à stocker

Bases publiques/privées

 Les données publiques seraient des informations académiques, publiables,
transparentes :

       regroupant les renseignements utiles sur l’institution, l’école de stage ;
       résumant les demandes formulées par la direction, par d’autres (quels accords de
        collaboration entre X et Y, quels projets engagés par X) ;
       permettant l’accompagnement d’étudiants par le(s) maître(s) de stage (quels parcours de
        formation des maîtres de stages) ;
       concernant des aspects positifs (quelle histoire basée sur quels faits, des relations entre la HE
        et les écoles de stage).


 Les données privées seraient des informations subjectives, non publiables telles
que :

       celles qui posent un problème éthique, de transparence ;
       des données délicates, à manipuler avec prudence ;
       pour lesquelles il faut aussi tenir compte des lois quant à la Protection de la vie privée.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                                   4
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Cette analyse va devenir de plus en plus précise pour en arriver à la création des
tables et des liens qui les unissent, aux types de données des différentes « colonnes
» des tables, aux conditions que les données encodées doivent respecter, etc.
L’utilisation d’une base de données passera par l’élaboration de requêtes qui
permettent la recherche d’informations que l’on souhaite et le classement des
données en fonction des critères indiqués. Cet aspect est plus développé dans
l’exploitation pédagogique.    Ce travail d’élaboration et d’analyse peut être facilité en
suivant le modèle simplifié de Merise. Les explications de celui-ci peuvent se trouver
dans les ouvrages de Matheron Jean-Patrick aux Editions Eyrolles1.

Choisir un logiciel

Ce choix doit se faire en fonction des niveaux de logiciels (débutants, experts,
programmeurs), en fonction des publics (enfants, adolescents, adultes) et enfin en
fonction des usages, en fonction des stratégies à développer (conception, création,
encodage).

       Les outils et les fonctions avancées devraient prendre en compte :
       l’accessibilité du logiciel, sa simplicité, son uniformité, sa compatibilité, etc. ;
       le coût d’acquisition de la licence ; pour la HE, pour le travail à domicile, etc. ;
       les facilités de mise à jour (saisir, modifier, réorganiser, etc.) ;
       la protection des données ; totale ou partielle ; pour toutes ou certaines fonctions ;
       la possibilité de travail à distance (saisir, modifier et/ou consulter à distance) ;
       les avantages et les limites face à la « rationalisation du travail » ;
       la production de rapports, de documents imprimés (en fonction des requêtes).


Les choix des solutions techniques et procédurales pourraient tenir compte de
l’aspect :

       économique : libre de droit (ex. FileMaker 2) ;
       compatibilité : disponible sous Windows, Mac Os ou Linux ;
       standardisation : intégré dans une suite d’outils de bureautique.


Ces choix pourraient faciliter les processus d’appropriation, les contacts directs avec
les fonctions de base lors de la formation. On s’appuierait sur des procédures

1
 Jean-Patrick Matheron, Comprendre Merise, Outils conceptuels et organisationnels, Eyrolles, ISBN: 2-212-
07502-2. Jean-Patrick Matheron, Exercices et cas pour comprendre Merise, Eyrolles, ISBN : 2-212-07501-4

Form@HETICE – Ressource de formation                                                                        5
« Base de données relationnelles – ACCESS »
standardisées et connues des utilisateurs. De plus des présentations et discussions
d'expériences significatives avec FileMakerPro, ACCESS et/ou certaines fonctions
dans EXCEL, APPLEWORKS, ... ainsi que dans les possibilités de consultation/mise
à jour à distance pourraient aussi guider le choix sur tel ou tel logiciel.
En ce qui concerne EXCEL, celui-ci peut fonctionner comme une base de données.
Un classeur peut contenir des informations chiffrées mais aussi du texte (par
exemple une liste de références d’ouvrages). Il vous est possible d’extraire des
données sous forme de fiches en fonction de demandes précises. Par exemple, dans
ma liste de références je voudrais avoir tous les ouvrages canadiens qui traitent de
l’utilisation des ordinateurs, parus entre 2000 et 2002 : ces informations peuvent être
extraites grâce à l’utilisation de filtres. Ces filtres fonctionnent selon les intitulés des
colonnes (champs). Sans entrer trop dans les détails quant à l’utilisation des filtres, il
faut savoir qu’ils sont de deux types : automatiques et élaborés. Les premiers
permettent de sélectionner de l’information en additionnant les différents critères. Les
deuxièmes fonctionnent avec des critères d’exclusion ou de choix (ou). Dans notre
exemple il faudrait indiquer dans le classeur quelles colonnes (champs) vont être
reprises dans le filtre et donner pour chaque information les conditions souhaitées.
Vous trouverez des explications à ce propos dans l’aide du logiciel ainsi que dans les
manuels traitant du logiciel en question.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                       6
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                                                         E x p l o i ta ti o n s p é d a g o g i q u e s

Usage dans le cadre de l’accompagnement des stages

Le recours à des Bases de Données Relationnelles serait l’occasion de mieux se
répartir les différents rôles au sein de la HE, au sein des équipes et de mieux tirer
parti des « forces vives » (secrétariat, psychopédagogues, etc.) par :

            une meilleure répartition des envies, des compétences, des
        attributions, des responsabilités, etc. ;

                un partage de l’ensemble de la chaîne de production (depuis la
        détermination des écoles, en passant par la saisie des données, pour
        aboutir à la production de « listes de … »). Pour cela, il faudra se faire
        confiance, pouvoir déléguer !;

                un développement de nouveaux partenariats : par exemple avec
        une école de secrétariat pour ce qui est de l’encodage des données ;

           une plus grande concertation et une mise en accord autour des
        objectifs et modalités de la formation initiale. Puisqu’il faudra se
        partager les points de vue, il y aurait obligation d’expliciter et de
        construire     une     nouvelle       démarche   avec     les    collègues.      Ceci
        déboucherait sur une dynamique d’apprentissage mutuel et/ou
        vicariant, sur la mise à niveau des compétences et sur de
        l’autoformation, etc.

Un préalable et une conséquence à cette plus grande concertation seraient aussi le
développement d’une approche citoyenne. Celle-ci donnerait une dimension éthique,
sociologique, citoyenne à l’explicitation (de part la genèse d’un projet global porté par
l’ensemble des acteurs de la HE), au partage (action de conception, construction et
mise en œuvre de la Base de Données Relationnelles) et à la construction de
nouvelles démarches d’accompagnement des stages, à la définition de processus
nouveaux, innovants (impliquant la modification des processus antérieurs) et à leur



Form@HETICE – Ressource de formation                                                                  7
« Base de données relationnelles – ACCESS »
entretien ou régulation. Ces démarches collaboratives, de partage de pratiques de
formations simplifiées, représenteraient pour les acteurs en présence (nouveaux et
anciens par rapport aux anciennes pratiques) des démarches de co-création.
Nous pourrions aussi voir émerger des phénomènes de résistance au changement
face aux nouveaux processus imposés. Certains acteurs pourraient se rebeller face à
la course aux performances qui agite les HE.
La création et l’utilisation d’une base de données stage pourraient répondre aux
questions suivantes :

                quelles sont les écoles de stages disponibles (en fonction des
        accords de collaboration) ?

         qui sont les maîtres de stage disponibles ?

         quels sont les maîtres adéquats pour tels étudiants ? tels TFE ? tels
        …?

         quel est le parcours de stage de l’étudiant ? Durant ses années
        antérieures ? Et ses performances ?

         dans ces écoles, quels sont les étudiants en stage ; par sections,
        années, cours, … ?

         qui sont leurs maîtres de stage ? En regard de chaque étudiant ?

         quand peut-on passer les voir pour effectuer une supervision
        générale, disciplinaire, … ?

         comment accéder à cette école ? comment accéder à la classe ?


Usage possible dans les activités de formation à la HE

En ce qui concerne les activités de formation au sein d’une Haute École, il serait
intéressant de pouvoir accéder aux bases de données de logiciels ludo-éducatifs par
exemple. Celle-ci faciliterait grandement la recherche de logiciels par les étudiants.
La base de données reprendrait l’intitulé, les objectifs rencontrés, le public visé (en


Form@HETICE – Ressource de formation                                                  8
« Base de données relationnelles – ACCESS »
fonction de l’âge ou de la compétence), l’aspect technique (quelle place, fonctionnant
sur quelle plate-forme informatique (Mac OS, Windows), conseil d’installation, etc.),
des pistes d’exploitation pédagogique ainsi que le lieu où se trouve le logiciel en
question.
Dans le même ordre d’idées, une banque de séquences d’activités ou de scénarios
pédagogiques pourrait voir le jour et regrouperait des activités bien ficelées pouvant
servir de modèles ou être testées dans d’autres circonstances. Des adaptations
pourraient venir compléter les fiches descriptives de ces activités.
Un autre type de base de données existe déjà dans les Hautes Écoles. En effet, il est
possible de consulter la base de données, le catalogue des TFE. Daniel Rousselet a
élaboré à destination des étudiants un recensement des TFE sur base de mots-clés
et d’abstracts que les étudiants doivent fournir lors du dépôt de leur Travail de Fin
d’Étude.

Usage possible sur le terrain

Pendant un stage, un étudiant pourrait élaborer, avec ses élèves, une liste des
musées à visiter en classe verte. Chaque musée serait décrit selon un canevas
précis reprenant les caractéristiques principales comme les horaires, la situation, le
chemin d’accès, le type de domaine présenté (musée du cheval, du train), le coût de
la visite, les activités proposées, un avis selon des critères fixés par les enfants avec
l’enseignant. Une fois construite, cette base de données pourrait répondre aux
questions de choix des visites, de planification des journées, du coût du séjour, etc.
D’autres bases de données devraient permettre la construction des liens entre les
représentations mentales et entre les objets du vivant (par exemple des fiches
d’identité sur animaux dans écoles primaires).




Form@HETICE – Ressource de formation                                                     9
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                                                             Appropriation technique

Définitions

Une base de données

        Une base de données est un ensemble organisé d’informations
        regroupées dans différentes tables.

Une base de données relationnelles

        Une base de données est dite relationnelle si elle respecte les 2
        principes d’intégrité : l’intégrité d’entité, l’intégrité de référence.

Un système de gestion de bases de données (SGBD)

        Un système de gestion de bases de données (SGBD ou en anglais
        DBMS) est un logiciel qui permet à un utilisateur de créer et d’exploiter
        une base de données (traiter, manipuler les données, …).

        Exemples SGBD : Dbase 3+, SGBDR : Oracle, Sybase SQL Server,
        Microsoft SQL Server, Access, …

Représentation tabulaire des données

        Une table peut être comparée à un tableau constitué de :

               lignes : les enregistrements
               colonnes : les champs ou attributs


Contrainte

        Une contrainte est la condition que doit respecter toute valeur qui est «
        encodée » dans une colonne. Une contrainte peut porter sur une ou
        plusieurs colonnes, sur l’unicité ou sur la référence.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                10
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Structure d’une table

        Définir la structure d’une table consiste à :

                déterminer le nombre de colonnes d’une table,
                donner un nom significatif à ces colonnes,
                préciser le type de données (et éventuellement la dimension) pour chacune
                 des colonnes,
                définir les contraintes,
                établir des liens entre les tables.


        Les données qui seront ensuite encodées dans la table devront
        respecter toutes les conditions énoncées lors de la création de la
        structure de la table.

Clé primaire ou Primary Key

        La clé primaire est une colonne ou un ensemble de colonnes qui
        permet d’identifier de manière unique un enregistrement dans une
        table.

        Les valeurs des clés primaires sont uniques et non nulles. Un SGBD
        qui vérifie automatiquement cet état de fait respecte l’intégrité d’entité.

Clé étrangère ou Foreign Key

        Une clé étrangère joint deux tables et établit des dépendances entre
        celles-ci. Une clé étrangère possède le même nombre et le même type
        de colonnes que la clé primaire à laquelle elle se rapporte. Le domaine
        (ensemble de valeurs) de la clé étrangère est l’ensemble des valeurs
        de la clé primaire dont elle dépend. Un SGBD qui vérifie
        automatiquement cet état de fait respecte l’intégrité de référence. Il est
        à noter cependant qu’une clé étrangère peut contenir des valeurs Null.

        Remarque : une relation cyclique est une clé étrangère qui fait
        référence à la clé primaire de sa table.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                         11
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Analyse et conception

Au préalable :

Avant d’utiliser un SGBD, il faut d’abord passer par la version « papier », qui est
valable pour n’importe quel SGBD.

    1. Création du schéma conceptuel ;
    2. Adaptation du schéma conceptuel afin d'obtenir un schéma logique de la base de données
        relationnelle ;
    3. Traduction du schéma logique en fonction du type d'outil relationnel utilisé.


La méthode d’analyse de Merise :
Utilisation de la méthode d'analyse de Merise, très simplifiée et uniquement à des
fins de création de bases de données.
 Première étape : Création du schéma conceptuel

        Lister les différentes informations utiles, définir les contraintes que ces
        données doivent respecter et regrouper ces attributs (données) en
        entités. Par exemple :




        A ce stade, on se rend compte très vite que l'analyse peut être très
        complexe et très vaste lorsqu'on doit penser à tous les cas.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                       12
« Base de données relationnelles – ACCESS »
 Deuxième étape : Adaptation du schéma conceptuel afin d'obtenir un schéma
logique

        Établir des associations (liens) entre ces entités via un verbe (avec ou
        sans attribut) et préciser les connectivités (0,1) (1,1) ou (1,n) des
        associations en quantifiant le nombre d'associations effectives
        maximum et minimum à partir de chaque entité. Par exemple :




        NB : ici l’association est de type 1 :n

 Troisième étape : Traduction du schéma logique en fonction du type d'outil
relationnel utilisé

        On applique les règles de dérivation, on transforme les entités en
        tables, on ajoute des clés étrangères et des tables intermédiaires.

       Règle n°1 : toute entité doit être représentée par une table.
       Règle n°2 : Dans le cas d'entités reliées par des associations de type 1:1, les tables doivent
        avoir la même clef.
       Règle n°3 : Dans le cas d'entités reliées par des associations de type 1:n, chaque table
        possède sa propre clef (PK), mais la clef de l'entité côté (0,n) ou (1,n) migre vers la table côté
        (0,1) ou (1,1) et devient une clef étrangère (FK) (index secondaire).
       Règle n°4 : Dans le cas d'entités reliées par des associations de type n:m, une table
        intermédiaire dite table de jointure, doit être créée, et doit posséder comme clef primaire une
        conjonction des clefs primaires des deux tables pour lesquelles elle sert de jointure.
       Règle n°5 : Cas des associations pourvues d'au moins un attribut :
            o   si le type de relation est n :m, alors les attributs de l'association deviennent des
                attributs de la table de jointure.
            o   si le type de relation est 1:n, il convient de faire glisser les attributs vers l’entités
                pourvue des cardinalités 1:1.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                                   13
« Base de données relationnelles – ACCESS »
            o   si le type de relation est 1:1, il convient de faire glisser les attributs vers l’une ou
                l’autre des entités.


        En fonction du SGBD utilisé, fixer les types de données, ici ceux utilisés
        par Access (NuméroAuto, Texte, …). Par exemple :




Form@HETICE – Ressource de formation                                                                 14
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                                                                     Scénario de formation

Informations générales

Objectifs :
 Cette formation a pour objectifs de permettre aux participants :

       d'appréhender les éléments essentiels à la conception et à l'utilisation d'une Base de
        Données Relationnelles ;
       de co-construire un ensemble de requêtes (questions à poser en vue d'obtenir des réponses)
        propres au contexte de la formation initiale des enseignants ;
       d'envisager divers outils (logiciels) et utilisations possibles au travers d'expériences
        significatives afin de poser des choix ;
       de découvrir un logiciel de Base de Données Relationnelles (ACCESS) ;
       d'entamer un recueil de "ressources disponibles" afin de poursuivre sa démarche de formation
        en autosuffisance.


 Attentes des participants :

       Philippe de Jonfosse : Veut accroître sa connaissance des communications entre logiciels
        Office. Veut voir quelle utilité pour une HE et en particulier pour gérer des stages au niveau
        visites, suivi, etc.
       Nadia de Jonfosse : Connaît les bases de données anciennes versions et souhaite améliorer
        la gestion au sein de la HE (stage et autres). Quid de la faisabilité et de l’attribution de cette
        lourde tâche ?
       Jean de Jonfosse : Souhaite découvrir les bases de données et leur utilité générale (en
        application avec les stages). Un monsieur de Tunis : Connaît Dbase et s’intéresse à l’analyse
        pédagogique de l’utilisation de ce type de données.
       Jean-Claude de IPSMA : Pour connaître des astuces car il a déjà une bonne connaissance
        des bases de données.
       Benoît de IESN : A donné cours d’Access et souhaite plus développer l’aspect interrogation à
        distance des bases de données.
       Johan de la HE Nivelles il est bibliothécaire : Utilise l’ancienne version d’Access il souhaite
        une mise à jour et aussi développer l’aspect interrogation de la base de données à distance .
       Fanny de CERTNEF : Connaît en tant qu’utilisatrice mais voudrait voir comment on construit
        et quelles sont les questions importantes à se poser.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                                   15
« Base de données relationnelles – ACCESS »
On présuppose tous qu’une base de données va nous permettre de faire des
économies notamment en terme de gestion des stages, de centralisation des
données.

Public cible :
Cette formation s'adresse aux personnes-ressources pédagogiques et techniques,
mais également à tout autre enseignant qui est intéressé par la problématique.

Prérequis :

Une connaissance élémentaire des fonctions de logiciels de bureautique et de
Windows (par exemple : WORD, EXCEL, ...).

Une expérience utile de la formation initiale des enseignants (cours, encadrement
des stages, etc...).




Form@HETICE – Ressource de formation                                             16
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Déroulement des activités

Scénario de la journée

    => Avant-midi

       Présentation de la journée de formation
       Écoute des attentes des participants (liens éventuels avec le chantier collaboratif
        "accompagnement de stages")
       Contextualisation de la formation comme venant d’une demande d’un chantier collaboratif «
        Suivi de stages »
       Présentation de la philosophie des Bases de Données Relationnelles (leurs avantages, leurs
        limites, leurs protections, ...)
       Lecture et réflexions sur l’utilité de mettre en place un tel dispositif de gestion en terme de
        gain de temps, de centralisation des données, de suivi de stages
       Présentation sommaire d’Access et du document distribué
       Présentation du processus de conception d'une Base de Données Relationnelles, en
        référence au modèle "entité-association" de Merise
       Discussion de ce processus de conception, par exemple, dans le contexte de
        l'accompagnement de stages : définition des requêtes/questions à poser en fonction des
        données disponibles
       Analyse et conception de la base de données « suivi de stages »


    => Après-midi :

       Suite de la conception papier de la base de données suivi de stages ;
       Découverte active du logiciel de base de données Access ;
       Création de tables avec quelques liens et définitions du type de données (ici soit NuméroAuto
        ou Char (caractère, texte) fixer aussi le nombre char 50 permet d’écrire 50 caractères, y
        compris les espaces) ;
       Sauvegarde du travail sur disquette pour poursuivre à domicile.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                                17
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Analyse et conception de la base de données « suivi de stages »

Mise en réelle situation d’analyse avant la conception d’une base de données,
établissement du cahier des charges en fonction des réponses des personnes
présentes, de leur vécu, de leurs besoins, de leurs manques,… ; en se basant aussi
sur les questions émises dans la partie exploitation pédagogique dans le cadre des
stages. Une série d’objets utiles va apparaître qu’il faudra trier pour les assembler en
entités.
Utilisation de la méthode d'analyse de Merise, très simplifiée et uniquement à des
fins de création de bases de données.

           Première et deuxième étapes de la méthode Merise :

                Gérer les entités (rassembler les informations dans un
                ensemble, par exemple les données sur l’élève) (dans
                schéma n°1 cadre noir) et organiser les associations
                (indiquer un verbe qui lie deux entités par une action)
                (dans schéma n°1 cadre bleu) voir partie technique. Dans
                certains cas les associations peuvent avoir des attributs,
                ici c’est le cas avec « effectue un stage », il y a deux
                attributs : date début et date fin.

                Faire un schéma logique et établir les connectivités (0,1)
                (1,1) ou (1,n) en fonction des cas (dans schéma n°1,
                indiquées en violet) voir partie technique. On parle de
                connectivité (relation de type) quand on prend les deux
                cardinalités      d’une       association.   Ici   dans   l’exemple
                l’association « Maître de stage – fonctionne - École de
                stage » a une connectivité de (n,m) et deux cardinalités
                (1,n) entre « Maître de stage et fonctionne » et (0,n) entre
                « fonctionne et École de stage ». Dans ce cas, un ou
                plusieurs Maîtres de stage peuvent fonctionner dans une
                ou plusieurs Écoles de stage, connectivité (n,m) (relation
                du type n :m).



Form@HETICE – Ressource de formation                                                  18
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                Schéma n°1 (cliquer pour agrandir) : Illustration de la
                première et deuxième étape de la méthode Merise lors de
                la conception de la base de données stage

                Note : On ne met jamais de champ calculé dans une table
                mais la formule qui calcule le résultat que l’on veut
                obtenir. Par exemple ici pour avoir l’âge on calcule à partir
                de la date de naissance. On ne peut jamais mettre
                d’accentués ni d’espaces, les underscores séparent les
                mots.

         Troisième étape de la méthode Merise :

                Indiquer les clés primaires (PK) et étrangères (FK)
                (indiquée en bleu dans le schéma n°2). Les clés primaires
                sont des numéros uniques à chaque enregistrement
                donnés de manière automatique par le logiciel. Si l’on
                applique les règles en vigueur pour établir les liens entre


Form@HETICE – Ressource de formation                                            19
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                les tables (les liens entre les informations sont en mauve
                dans le schéma n°2), on voit apparaître trois nouvelles
                tables :

            -   Une table Titres puisque l’information se trouvait dans les
                autres tables, il est plus économique de créer une table
                qui contient les titres (vedettes utilisées) ;
            -   Une table de jointure LienM-école qui lie les tables Maître
                de stage et Ecole de stage dont la connectivité est (n,m) ;
            -   Une table de jointure Stage qui lie les trois tables Elèves,
                Maître de stage et Ecole de stage dont la connectivité est
                (n,m). (les deux tables de jointure sont reprises en orange
                dans le schéma n°2).

                Étant donné leur connectivité, dans les tables Elèves et
                Sections, on voit apparaître des attributs complémentaires
                qui sont d’une part la clé primaire (identifiant la section)
                dans la table section et la clé étrangère (identifiant la
                section) dans la table Elèves. Par ces attributs à chaque
                élève est attribué la section. En ce qui concerne les
                autres associations, il apparaît deux autres tables qui ont
                comme attributs les clés étrangères de chacune des
                tables auxquelles elles se rapportent. Ici dans l’exemple la
                table Lien M-école a les attributs FK_Maître et FK_école
                qui sont reliés chacun avec la clé primaire PK dans la
                table d’origine. Quant à la deuxième table de jointure, elle
                possède en outre deux autres attributs repris dans
                l’association, à savoir date_début et date_fin.

                Fixer le type de données et les vérifications à apporter au
                niveau de l’encodage (en vert sur le schéma n°2), par
                défaut Access indique texte ce qui équivaut à Char
                (caractère). Il faut aussi fixer le nombre de caractères
                avec les espaces, les FK et PK sont toujours des entiers).


Form@HETICE – Ressource de formation                                           20
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                Le schéma n°2 montre les tables avec les liens entre
                elles, le type de données et permet de visualiser la base
                de données tel qu’il faudra l’élaborer dans ACCESS.

                Le schéma n°3 reprend le contenu du tableau avec toutes
                les étapes de création. Il est trop chargé pour
                comprendre, sans avoir reçu les explications, comment on
                construit la base de données mais montre la complexité
                de la démarche. Celle-ci pourrait être plus aisément
                comprise en utilisant des transparents successifs un peu
                comme les calques des logiciels de DAO (style Autocad).
                Chaque étape serait indiquée avec une couleur ou un
                code différents.




 Schéma n°2 (cliquer pour agrandir): Illustration de la troisième étape de la méthode
                Merise lors de la conception de la base de données stage.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                21
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Schéma n°3 : plan de construction de la base de données Stage, copie
                                  du tableau final.




Form@HETICE – Ressource de formation                                   22
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Découverte active d’un logiciel de Base de données relationnelles, à savoir Access

Une fois le schéma conceptuel de la base de données élaboré, il reste à utiliser le
logiciel choisit comme support.
Nous avons travaillé avec ACCESS qui est intégrée dans la suite Office. Les étapes
furent les suivantes :

       Créer de la base de données, enregistrer la base de données à remplir
       Créer les tables, ici nous avons cinq tables à savoir :

                La table Elèves ;
               La table Sections ;
               La table Ecoles de stages ;
               La table Maîtres de stage ;
               La table Titre.
        Chaque information est reprise comme dans un classeur EXCEL, le
        titre des colonnes indique le champ et les cellules contiennent les
        données utiles.

       Lors de l’encodage, préciser si le champ peut rester vide, vérifier les
        erreurs possibles comme une date de fin avant une date de début. En
        ce qui concerne l’encodage de date il faut préciser :

               Le masque de saisie qui indique comment encoder l’information;
               Le format (ce qui apparaît) ;
               Le « valide si », dans ce cas aller dans le générateur
                d’expression.

       Définir les clés primaires Clic droit dans la case et choisir clé primaire
        dans la boîte de dialogue. Le format doit être un numéroauto. Créer des
        tables de jointure, ici il y en a deux :   Lien M-Ecole et   Stage

       Préciser si le champ peut rester vide, vérifier les erreurs possibles
        comme une date de fin avant une date de début. En ce qui concerne
        l’encodage de date il faut préciser :



Form@HETICE – Ressource de formation                                                 23
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                        Le masque de saisie qui indique comment encoder
                    l’information ;

                        Le format (ce qui apparaît) ;

                       Le « valide si », dans ce cas aller dans le générateur
                    d’expression.

       Établir les liens entre les tables ;
       Création d'un formulaire d'encodage et d'un état (rapport imprimable).

Toutes ces manipulations vous sont expliquées dans l’aide du logiciel ACCESS ainsi
que dans les manuels décrivant le programme.




Form@HETICE – Ressource de formation                                             24
« Base de données relationnelles – ACCESS »
                                                            E s p ac e d’ éc h anges

Ressources

Magazines
Liste des rubriques à propos d’Access, in Micro Pratique, l’informatique personnelle,
ed. Larivière, Paris, n°79, avril 2003.


Rubriques                                     Applications Numéros        Pages



La base de données                                                   7

Initiation aux bases de données avec Works    Works                  28   64

Initiation aux bases de données               Access                 18   56



Tris et requêtes avec Access                  Access                 22   60

Imprimez vos informations avec Access         Access                 35   68



Initiation aux macros d’Access                Access                 43   80

Suivi de commandes avec Access                Access                 66   78

Générateur d’expression pour Access           Access                 63   100



Débuter avec Access 97                        Access                 30   66

Astuces pour Access                           Access                 48   65

Trucs et astuces                              Access                 60   69



Importer des données                          Access                 27   80

Relier deux bases de données                  Access                 21   70



Formulaires avec Access                       Access                 25   58

Carnet d’adresses avec Access                 Access                 19   68

Carnet d’adhérents avec Access                Access                 26   78




Form@HETICE – Ressource de formation                                               25
« Base de données relationnelles – ACCESS »
Créer la base Access de vos livres et auteurs préférés Access             51   38

Créer une base de donnée pour votre site             Access – Frontpage   63   80



Une base de données pour vos disques                 Access               70   70

Gérer les adhérents d’un club                        Access               71   84

Gérez vos adresses préférées avec Access             Access               54   56

Gestion des adhérents d’un club avec Access          Access               58   46

Marier plats et vins avec Access                     Access               64   38

Gestion de plusieurs PC avec Access                  Access               62   84



Photos dans Access                                   Access               33   64

Images avec Access                                   Access               50   74

Vidéos avec Access                                   Access               20   34

Mailing avec Access et Word                          Access               29   68

Rédiger des courriers multiples                      Word-Access          67   90

Gérez vos rendez-vous avec Access                    Access               61   52

Trier des invitations avec Access                    Access               23   36


Livres

         - Manuel sur les base de données

         - Otwaschkau Françoise et Vuylsteke Jean-Pierre, 1992, Excel 3.0 Facile, La
         base de données sur PC compatibles et Macintosh, Marabout, Alleur.

         - Zelphati Didier, 1992, File Maker Pro pour Apple Macintosh, mode d’emploi,
         Sybex, Paris

         - Mesters Jean-Paul, 1998, FileMaker Pro 4 facile, Marabout, Alleur.

          Analyse et conception de bases de données

         - Jean-Patrick Matheron, Comprendre Merise, Outils conceptuels et
         organisationnels, Eyrolles, ISBN: 2-212-07502-2



Form@HETICE – Ressource de formation                                                26
« Base de données relationnelles – ACCESS »
        - Jean-Patrick Matheron, Exercices et cas pour comprendre Merise,
        Eyrolles, ISBN : 2-212-07501-4

         Access

        - Microsoft Access 2002 – Formation, Micro Application, ISBN : 2-7429-
        2165-6

         SQL (pour aller plus loin dans les requêtes)

        - Pierre Delmal, SQL2 De la théorie à l’application, Bibliothèques des
        universités, Ed. De Boeck

        - Christian Marée et Guy Ledant, SQL 2 Initiation Programmation, Ed.
        Armand Colin

         ASP (pour utiliser des pages Web dynamiques )

        - Chris Ullman et David Buser, Initiation à ASP 3.0, Eyrolles, ISBN : 2-
        212-09236-9

Sites Internet


Informatique : http://www.commentcamarche.net/
Bases de données :
        http://sqlpro.developpez.com/Merise/SGBDRmerise.html
        http://www.developpez.net/forums/index.php?c=6
SQL : http://sqlpro.developpez.com/biblio/SQL_bibl.html
ASP : http://www.asp-irine.com/


Expériences significatives :
        - TEAM Bxl, http://fr.groups.yahoo.com/group/teambxl ;
        - Texte sur les coordonnées des membres et protection de la vie privée ;
        - Mise en ligne d’une Base de données File Maker Pro pour l’encodage des
        ECTS ;




Form@HETICE – Ressource de formation                                               27
« Base de données relationnelles – ACCESS »
        - HE. Léonard de Vinci, ENCBW catégorie pédagogique c/o Jean-Louis
        DeBacker ;
        - Le fichier de travaux didactiques se veut un outil collaboratif pour la
        recherche en didactique. Le fichier FTD est une Base de données File Maker
        Pro pour la recherche au départ des travaux en didactique. (une initiative de
        l’Enseignement Supérieur Pédagogique) Coordination inter-réseau : Daniel
        Rousselet, Unité de Méthodologie et de Didactique ( Biologie), FUNDP,
        Namur daniel.rousselet@fundp.ac.be 081/72 44 48 ;
        - Données du stage en enseignement spécialisé sous ClarisWorks ( tableur )
        HE. Léonard de Vinci, ENCBW catégorie pédagogique c/o Benoît Limbos ;
        - Base de données pour le choix de logiciels d’aide à la lecture lors d’un travail
        logopédique HE Léonard de Vinci, Marie Haps, c/o Johan Allouche, Isabelle
        Richard.


Expériences pour aller au-delà des usages professionnels
        - Généalogie ;
        - Mangia : Pour aller faire son marché en fonction des recettes choisies ;
        - 4D ;
        - OMNIPage.




Form@HETICE – Ressource de formation                                                    28
« Base de données relationnelles – ACCESS »

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:24
posted:11/17/2010
language:French
pages:28