Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out

Pathologies biliaires

VIEWS: 43 PAGES: 3

									                              Pathologies biliaires



I Définition
       C’est la pathologie des canaux de la bile, ce qui va être excrété par le foie. Il y a deux
canaux principaux :
    Le canal hépatique droit       } canal hépatique
    Le canal hépatique gauche } commun
    Le cholédoque fait suite au canal hépatique commun.
       Le canal de Wirsung se jète dans le duodénum en même temps que le cholédoque. Le
canal de Wirsung et le cholédoque se rejoignent en une partie commune (sphincter d’Oddi).
       Il y a :
    Une voie biliaire principale (canal hépatique commun + cholédoque).
    Une voie biliaire accessoire ‘à droite mais pas toujours).




       La pathologie biliaire = calcul = lithiase.

        Constitution de la bile :
     Cholestérol
     Calcium
     Sel biliaire
        S’il y a un déséquilibre d’un constituant de la bile : cristallisation ce qui donne des
calculs.

       Microlithiase : petits calculs qui peuvent passer.
       Macrolithiase : gros calculs qui ne passent pas.

     Ce qui génère l’apparition de calculs :
    Hérédité
    Alimentation
    Pas de prévention de lithiase biliaire



                                                                                               1
II Conséquences des calculs sur la vésicule
     Les calculs vont s’enclaver dans le canal cystique et bloquent la vésicule  colite
hépatique.
     Si le calcul reste bloqué dans la vésicule  infection qui aboutit à une cholécystite
aiguë.
     Irritation de la vésicule par les calculs  cholécystite chronique.
     Calculs  corps étrangers pour la vésicule.


III Cholécystite aiguë
       Rare chez l’enfant.

   1) Signes
     Douleurs de l’hypocondre droit et parfois de l’épigastre. Douleur qui gène l’inspiration
profonde.
     Fièvre : 38° C - 38°5 C.
     Nausées, vomissements.
     Palpation : présence d’une défense de l’hypocondre droit.
     Abdomen souple à l’examen.
     Pas d’ictère.
     Conjonctives blanches.
     Peau normale.
     Urine très concentrée donc un peu forcée.
     Selles normales.

   2) Examens
       a) Biologie

      NFS : augmentation des globules blancs car infection bactérienne.
      Augmentation CRP, VS, fibrine.
      Ionogramme / créatinine.
      Bilan de coagulation + groupe sanguin.
      Amylasémie : l’amylase peut avoir des répercussions sur le pancréas.

       b) Bilan hépatique

     Normal sauf cas particulier.
    Enzyme ASAT et ALAT.
    Phosphatases alcalines.
    Bilirubine.

       c) Bilan radiologique

    ASP : il peut montrer les calculs spontanément, visibles et riches en calcium.


                                                                                            2
     Echographie :
           Elle fait le diagnostic.
           On vérifie tout l’abdomen.
           Vésicule augmentée de volume et paroi épaissie. Son contenu est un liquide
hétérogène avec du pus et des calculs.
           On vérifie le cholédoque qui n’est pas dilaté.
           Pas d’épanchement dans la cavité abdominale.


IV Traitement
     Perfusion
     Sonde gastrique car vomissements
     Antibiothérapie
     Chirurgie après 24h de traitement médical. On retire la vésicule par cœlioscopie ou
laparotomie.




                                                                                       3

								
To top