Corrigé de la dissertation Américains et Soviétiques (1945-1991) by hyq46512

VIEWS: 56 PAGES: 3

									   Corrigé de la dissertation : Américains et Soviétiques (1945-
                                1991)

                           PREMIERE ETAPE : analyse des termes du sujet

   -   Américains : Etat mais aussi population avec ses valeurs et son mode de vie. Démocratie.
       Multipartisme. Individualisme. Capitalisme. Prospérité. Consommation. Bloc occidental.
       Valeur fondamentale : la liberté.
   -   Soviétiques : Révolution prolétarienne. Communisme. Collectivisme. Staline .
       Totalitarisme. Parti unique. Bloc soviétique. Valeur fondamentale : l’égalité.
   -   Et : conjonction de coordination, donc mise en relation. Quels types de relations ?
       Comparaison : économie, systèmes politiques, type de société ; confrontation : conflit,
       compétition, crise, rupture, tensions, adversaires, ennemis ; coopération : amitié,
       dialogue, rapprochement, détente, entente, accord.
   -   1945 : Grande Alliance contre le nazisme. Esprit de Yalta. Ere atomique.
   -   1991 : Gorbatchev, fin de l’URSS.

                         DEUXIEME ETAPE : élaboration de la problématique

   -   qu’est-ce qui a produit la rupture entre Américains et Soviétiques ?
   -   pourquoi la rupture n’a-t-elle jamais conduit à un conflit direct entre Soviétiques et
       Américains ?
   -   les Américains sont-ils responsables de la fin de l’expérience soviétique ?

                               TROISIEME ETAPE : construction du plan

Le titre de chaque partie est la réponse à une question de la problématique. Ce sont les
idées-forces du devoir.

   I – La Grande Alliance forgée pendant la Seconde Guerre mondiale n’a pu résister à
   l’antagonisme des modèles de société américain et soviétique. (réponse à la question : qu’est-ce qui a
   produit la rupture entre Américains et Soviétiques ?)


   II – La possession de l’arme atomique a pu aggraver les tensions, mais elle a obligé Américains
   et Soviétiques à trouver les moyens d’éviter tout conflit nucléaire. (réponse à la question : pourquoi
   la rupture n’a-t-elle jamais conduit à un conflit direct entre Soviétiques et Américains ?


   III – La compétition entre les deux systèmes a révélé les limites de l’expérience soviétique,
   victime de son hyper-centralisation. (réponse à la question : les Américains sont-ils responsables de la fin
   de l’expérience soviétique ?)


   Maintenant que les idées générales sont formulées, il reste à détailler le contenu de chaque
   partie.
   I - La Grande Alliance forgée pendant la Seconde Guerre mondiale n’a pu résister à
   l’antagonisme des modèles de société américain et soviétique.

       A) De l’amitié à la rupture (1945-1947)

              1 – L’esprit de Yalta (02/1945) : l’illusion démocratique
              2 – Le rideau de fer (03/1946) : les Occidentaux réalisent la menace soviétique
              3 – 1947 : l’année de la rupture. Truman contre Jdanov

              Transition : pourquoi la rupture après l’amitié ?

       B) Des systèmes antagonistes

              1 – Socialisme contre capitalisme
              2 – Collectivisme contre individualisme
              3 – Totalitarisme contre démocratie

Transition vers la deuxième partie : la rupture entre Soviétiques et Américains a conduit à
une compétition globale entre les deux systèmes. Cette compétition n’a cependant jamais
dégénéré en conflit direct grâce à la dissuasion nucléaire.

      II - La possession de l’arme atomique a pu aggraver les tensions, mais elle a obligé
Américains et Soviétiques à trouver les moyens d’éviter tout conflit nucléaire.

       A) La guerre froide (1947-1962) : une compétition dangereuse mais équilibrée

              1 – La lutte entre deux systèmes (Truman/Jdanov ; formation des blocs ; crises
              graves, Berlin et Corée)

              2 – Course aux armements et équilibre de la terreur (arme nucléaire ; conquête
              spatiale ; crise de Cuba ou la guerre interdite)

              Transition : la guerre interdite n’empêche pas la poursuite de la confrontation
              mais oblige Soviétiques et Américains à développer des relations nouvelles.

       B) La coexistence pacifique (1953-1985)

              1 – Coresponsabilité du destin de l’humanité (Suez et le condominium soviéto-
              américain ; désarmement, accords SALT ; coopération économique et
              technologique, Helsinki)

              2 – Confrontation par pays interposés et exploitation des faiblesses de
              l’adversaire (Vietnam ; Afghanistan)

Transition vers la troisième partie : la compétition entre Soviétiques et Américains depuis
1945 a épuisé l’URSS, victime des limites de son système.
III - La compétition entre les deux systèmes a révélé les limites de l’expérience soviétique,
victime de son hypercentralisation.

       A) Les Américains sont parvenus à surmonter crises internes et défaites militaires
          grâce à la force de leur système démocratique et économique.

               1 – La lutte pour les droits civiques (situation des Noirs en contradiction avec
               l’idéal démocratique américain ; mouvement civique qui montre que le système
               politique américain est capable de lutter contre ses contradictions)

               2 – Le Vietnam, une défaite surmontée (puissance militaire humiliée ; renouveau
               avec Reagan qui passe par la reprise de la compétition avec l’URSS)

               Transition : le système totalitaire soviétique hypercentralisé n’a pas permis à
               l’URSS de soutenir durablement la compétition avec les Etats-Unis

       B) Le système totalitaire soviétique hypercentralisé n’a pas permis à l’URSS de
          soutenir durablement la compétition avec les Etats-Unis.

               1 – Glasnost et perestroïka : révélateurs des limites du système soviétique

              2 – La détente soviéto-américaine sous Gorbatchev : une pause dans la
       compétition qui n’empêche pas l’effondrement de l’URSS.

               Conclusion : Américains vainqueurs. Supériorité de la démocratie sur le
       totalitarisme.

                                QUATRIEME ETAPE : rédaction

Maintenant que j’ai un plan détaillé, je peux rédiger en suivant mon plan.

Introduction : quelques lignes d’accroche. Problématique (les trois questions). Annonce de plan
(recopie des titres des trois grandes parties)

Développement : Sauter trois lignes entre l’introduction et le début du développement. Donner
l’idée générale au début de chaque sous-partie. Sauter une ligne entre chaque sous-partie et
marquer un alinéa pour chaque paragraphe de chacune des sous-parties. Rédiger une transition
entre chaque sous-partie et surtout entre chaque partie. Sauter trois lignes entre chaque partie
après la transition. Sauter trois lignes entre la fin du développement et la conclusion.

Conclusion : développer les idées esquissées au brouillon.

								
To top