Docstoc

Je vous envoie un bouquet - www

Document Sample
Je vous envoie un bouquet - www Powered By Docstoc
					                             Ronsard « Je vous envoie un bouquet… »

Intro : Ce txt fait partie du groupement de la poésie, il a été écrit par Ronsard. Ce poème est
inspiré par 1 jeune paysanne Marie. Il lui est adressé. C’est 1 poème d’amour écrit pr l’invité à
l’aimer. Ms cette invitat° est explicite en fin de poème. Il rep de façon métaphorique la jeunesse
et la beauté de la femme que Ronsard invite à cueillir. Ce poème est 1 sonnet en décasyllabe.
Nous utiliserons 1 exp linéaire pr montrer comment l’auteur arrive à l’invitat° amoureuse.

1er quatrain :
Il présente l’offrande du bouquet. C’est 1 gage d’amoureux. Ns savons dc que c’est le lyrisme
amoureux. Le don associe les 2 êtres à s’aimer. L’offre est trad par « je vs envoie… ». Il est dc
de tradit° que l’homme envoie 1 bouquet à la femme qu’il aime. Le bouquet est mis en val car
c’est l’auteur qui l’a trié. C’est la dispo des mots qui insiste sur cette id puisque « ma main… »
est à la rime et il est suivit d’1 enjambement. Il les a cueillie avec beaucoup de soin « trier », il a
mis 1 soin part à le confect°er. Il a choisi les fleurs « fleurs épanies ». Elles st alors au moment le
+ beau. A la quête de ces 2 vers, 2 vers mélancolique puisque ds les vers 3 et 4 il déplore le carac
éphémère de la beauté des fleurs. Le poète insiste sur son bouquet. La « chute de la terre »
annonce la mort. L’associat° des rimes montre qu’il faut cueillir la fleur lorsqu’elle est épanouie.
(Il faut cueillir l’amour qd on est jeune).
Au vers 4, le participe est antéposé loin de l’aux pr mettre l’accent sur cette mort de la beauté.
On peut rem la coupe principale : la césure 4//6. Elle souligne encore la tristesse de la mort.
Le sub + le parfait rep 1 irréelle ds le passé pr exp le regret car cela aurait été dommage de ne pas
les cueillir : elles ont été cueillies, elles pourront en profiter.

2ème quatrain :
Ce n’est plus le lyrisme amoureux, poétique c’est le ton de la leçon et 1 langage arg. Le poète ne
parle plus de la fleur ms parle de la femme, « vos beauté ». C’est 1 leçon tirée de la nat, c’est 1
ex (Ronsard). Cette leçon est irréfutable, c’est 1 ex cert : cert est à la rime. Ronsard s’imagine
comme 1 maître, il utilise le sub d’ordre (v 5). Il donne 1 leçon au futur (v 6). « Cherront » rep
« chute » du vers 4. La rapidité du phéno est ex ds « en peu de tps » qui rep à « demain » de
même que « tt soudain » car Ronsard insiste sur la perte de la beauté. Il y a l’assimilat° de la
femme et de la fleur car pr la femme Ronsard utilise le voca de la fleur (v 6 et 7). La mort
s’insinue ici à travers « périront ». L’imp est pris neg et désespérante maintenant le lect à
compris que le bouquet passe vite (= vie).

1er tercet : rupture
Ronsard change il devient triste, il ns transporte ds l’élégie. Il s’exclame de manière ord voir
banale en constatant que le tps passe vite. Il y a le topos de la fuite du tps. La répétit° met en val
ce topos. A la fin du vers 9, le poète parle à la femme aimée de façon respectueuse qui tempère la
leçon donnée prec.
Au vers 10, il parle du sort des hommes, « ns ns en allons ». Il le fait comme on le ferai ds 1
conversat°. Il prend le vb s’en aller : mourir. Ds le tercet on note 1 assonance. L’id de la mort se
précise au v 11, elle se présente sous forme d’image puisque elle est rep par la pierre tombale
« la lame ». Le futur réapparaît au v11 : carac de la mort, on sait que la mort vient vite : souligné
par tôt. Ronsard rep la mort sous l’image du gisant (posit° de l’immobilité : vers au passif).
2ème tercet

L’id de la mort se prolonge ds le 2ème : sizain. Le présent du v12 est celui des amours qui rappel
que c’est 1 poème d’amour. Le v12 et 13 ont pr thème le discours : les mots qui évoquent le
discours st à la rime. Ce discours : parole amoureuse, politique. Ronsard veut dire que le discours
amoureux est ingrat ms à la portée de son poème. Le dern vers du sonnet est la chute, elle
ramène au présent sur 1 ton + gai, il réunis le thème de l’amour. Ms aussi que la vie amoureuse
est intéressante (v14).

CCL : On trouve 1 lyrisme plein de charme car le poème appartient au jeu amoureux. Comme
s’il y avait 1 raison logique pr aimé dû à la dem. La fleur est symb, elle symb l’amour ms la
fugacité de la vie. Par ailleurs ds le poème le ton sérieux annonce le présage de la mort qui ns
touche ts. Cela aboutit à la leçon philo épicurienne (cueillir le tps qui passe est le seul moy de ne
pas penser à la mort).


DEF Lyrisme : Exp des sentiments pers, on le trouve ds la poésie. Les thèmes lyrique : l’amour,
la nat, la mort, le tps qui passe, la peine.


				
DOCUMENT INFO