livret isp - TECHNOLOGIE EN COLL by fjwuxn

VIEWS: 55 PAGES: 19

									     2nde enseignement de détermination I.S.P
     (Informatique et Systèmes de Production)




        Livret des compétences
               essentielles




                        Académie d’Aix-Marseille
Nom : …………………                   Classe : …………………
2nde enseignement de détermination I.S.P                                            Livret des compétences essentielles

                                              Cycle de vie du produit

Le cycle de vie d'un produit, qu'est-ce que c'est ?
Le cycle de vie d'un produit, c'est tout ce qui se passe entre la conception et l'élimination ou la valorisation du produit à la fin de
sa vie : depuis l'extraction des matériaux qui le constituent jusqu'à son élimination, en passant par sa fabrication, sa distribution,
son achat et son utilisation.
À chacune de ces étapes, tout produit peut générer des impacts sur l'environnement : épuisement des matières premières,
consommation d'énergie, pollution de l'air, de l'eau, des sols, production de déchets.




                                                                                      Distribution



                                          Conception &
                                           fabrication
                                                                              Réparations ou
   Besoins &                                                                   modifications
    marché
                                                                                                                         Utilisation
                                                                                                                         du produit




                                 Matières premières &
                                       énergies




                                                                                Valorisation du
                                                                                produit usagé

                                                                                                                       Déchets non
                                                                                                                        récupérés

Eco-conception :
C’est la prise en compte de la protection de
l’environnement dans la conception des
biens et des services. Elle permet de mettre
sur le marché des produits plus respectueux
de l’environnement tout au long de leur
cycle de vie.

Exemple : Pour qu'un maximum d'éléments
soit recyclable, c'est dès la phase de
conception que la fin de vie de la voiture est
envisagée.
Une voiture est aujourd'hui presque
entièrement recyclable. 100 % du métal qui
la compose est recyclé et les derniers
modèles développés sont conçus pour que
95 % de la masse du véhicule soient
recyclables.




Cycle de vie du produit                                           1                           Académie d’Aix-Marseille
 2nde enseignement de détermination I.S.P                                                                                                           Livret des compétences essentielles

                                                                        Cycle de vie du produit
                                                                 Exemple : le cycle de vie d’un véhicule

Orientations             Décision de faire                            Lancement de la                        Adaptation aux     Fin de                        Fin de vie du
                           un véhicule                                fabrication série                        marchés      commercialisation                   véhicule


                                                                                                           Evolution en vie série


       Etudes préalables                         Conception et
                                                développement                                           Fabrication du véhicule



                                                                                                           Fabrication des pièces de rechanges



                                                                                                                        Stockage des pièces



                                                         Conception des outillages                                          SAV, réparation
                                                             sur informatique
           « Vision tête haute »

                                                                                                                                                               Retrait et
                                                                                                                                                               recyclage
                                                         Simulation informatique du
   Véhicule en gestation                                  processus de fabrication          Véhicule en circulation
  -4                                -3                                                  0                                                   10                         20 Temps (années)

              Etude préalable : en fonction de la vision du                           Fabrication du véhicule : durant la phase de       stockage des pièces, la maintenance des voitures est
              marché futur, on détermine les innovations et les                       fabrication des évolutions du processus sont       assurée même après la fin de commercialisation.
              concepts pouvant être intégrés aux véhicules.                           intégrées pour modifier le véhicule ou améliorer
                                                                                      la production.                                              SAV, réparation : durant toute la vie du véhicule
              Conception et développement : cette étape ce                                                                                        le Service Après Vente doit être assuré.
              décompose en 2 phases :                                          Evolution en vie série : le véhicule doit
                Définition fonctionnelle détaillée,                           s’adapter aux contraintes du marché. Ces
                                                                               adaptations sont développées puis intégrées à la                    Retrait et recyclage : pour respecter les
                Définition et test du processus de fabrication.
                                                                               fabrication.                                                        normes, pour récupérer les produits dangereux
                                                                    Fabrication des pièces de rechanges : cette production,                        et certaines matières premières, les véhicules
Source :                                                            permet l’entretient des véhicule en circulation. Grâce au                      sont collectés et recyclés.


 Cycle de vie du produit                                                                               2                                                     Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                           Livret des compétences essentielles

                                Les principaux types de machines-outils

Les machines-outils ci-dessous procèdent par enlèvement de matière :

                                          pièce usinée = pièce brute - copeaux


La fraiseuse :
Particulièrement adaptée à l’usinage des pièces prismatiques, la vitesse de rotation de la broche donne le mouvement de
coupe de la fraise (Mc).

La pièce, fixée sur la table de la fraiseuse, est usinée grâce aux trois déplacements :
      MfL : mouvement d’avance longitudinal (suivant l’axe X )
      MfT : mouvement d’avance transversal (suivant l’axe Y),
      MfV : mouvement d’avance vertical (suivant l’axe Z).


                                                                     fraise
                                       broche
                         MffV
                         MV V



                                                                     Pièce à usiner
                        MC
                        MC
                                                            Les différentes formes de fraise et les formes obtenues.
                                       MffL
                                       ML L



                                MffT
                                MT T

                                              table

                                                                     Exemples de pièces obtenues en fraisage.

Le tour :
Il permet l’obtention de formes cylindriques (extérieures ou intérieures) grâce à la combinaison :
       du mouvement de coupe Mc donné par le mandrin à la pièce à usiner,
       du mouvement d’avance longitudinal (MfL) ou transversal (MfT) donné à l’outil.

                                                                     Exemples de pièces obtenues en tournage.


    Les différents outils de tournage et les
               formes obtenues.




                                                                                           MffT
                                                                                           MT T
                                                                              MC
                                                                              MC

                                                                                                     MffL
                                                                                                     ML L




                                                                        mandrin



Les principaux types de machines-outils                          3                         Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                           Livret des compétences essentielles
La perceuse :
Elle réalise des perçages sur une pièce généralement fixée sur la table grâce à un étau.
                                                                                                  MffV
                                                                                                  MV V
Le mouvement de coupe (Mc) est donné par le moteur (vitesse de rotation à calculer).
Le mouvement d’avance vertical (Mfv) est fourni par l’utilisateur.

Le foret (1) permet la réalisation de perçages :
      débouchant (traverse la pièce),
      non débouchant ou « borgne » (ne traverse pas).                                                MC
                                                                                                      MC
Le foret à centrer (4) améliore la précision du perçage en guidant la pointe du foret,
Le taraud (7) réalise les filetages intérieurs (taraudage).




Machines-outils à commande numérique :
Les MOCN (tour ou fraiseuse) sont pilotées par un ordinateur qui permet la réalisation d’usinages complexes en trois étapes
essentielles :

     1- dessin de la pièce à
                                                  2- usinage virtuel (simulation)                3- usinage réel de la pièce
         réaliser sur PC




                                                                 Les coordonnées des surfaces à usiner sont liées à l’origine
                                                                 pièce (OP).

                                                                 L’origine mesure (OM) est un point de repère lié à la machine.




Les principaux types de machines-outils                          4                         Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                       Livret des compétences essentielles

                                                        Sécurité

Sécurité :

Ensemble des actions destinées à assurer la protection des personnes et des biens contre les dangers.

Cadre réglementaire :

L'article L.230-2 du Code du Travail oblige les employeurs à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et
protéger la santé des travailleurs sur la base des principes généraux de prévention et rend obligatoire la réalisation d'une
évaluation des risques.

  DANS NOS LABORATOIRES D’INFORMATIQUE ET SYSTEME DE PRODUCTION NOUS DEVONS DONC DEFINIR LES
                           RISQUES INHERENTS AUX DANGERS POTENTIELS

PHENOMENE DANGEREUX OU DANGER :

 Cause capable de provoquer une lésion physique ou une atteinte à la santé. L'expression phénomène dangereux est parfois
                                              remplacée par le mot danger.
                      Un phénomène dangereux (ou un danger) est toujours à l'origine d'un risque.

Dangers potentiels en productique :




              VITESSE                                   ELECTRICITE                                     HAUTEUR

Ces 3 principaux dangers vont générer un grand nombre de risques sur nos machines ainsi que dans leur environnement
immédiat.

Eléments participants aux risques sur les machines-outils (cas de la fraiseuse) :




    Fils et câble d’alimentation
                                                                                                    Armoire électrique




     Rotation du mandrin                                Contre pointe                                 Outils coupants




Sécurité                                                      5                         Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                              Livret des compétences essentielles
Evaluation des risques (cas du tour) :
                                                            Ejection des mors lors du démarrage de la broche sous l’effet de la force
                                                          d’inertie centrifuge : choc violent avec le corps de l’opérateur.

                                                           Pendant l’usinage éjection des copeaux très chauds à grande vitesse :
                                                          brûlures au corps et lésions aux yeux.

                                                            Ejection de la pièce lors de l’usinage lorsque les mors ne sont pas
                                                          correctement montés dans le mandrin : choc violent avec le corps de
Rotation du mandrin                                       l’opérateur.

                                                            Ejection d’un élément tombant malencontreusement sur le mandrin en
                                                          rotation : choc violent avec le corps de l’opérateur.

                                                            Lors de la mise en position des pièces et du serrage des mors : collision
                                Contre pouinte            violente du bras de l’opérateur avec la contre pointe en acier.

                                                            Lors de la mise en position des pièces et du serrage des mors : collision
                                                          violente du bras de l’opérateur avec les outils coupants montés dans la
                                                          tourelle.

    Outils coupants                                        Lors de l’installation et du réglage des outils : dérapage de la clef de
                                                          serrage et collision de la main de l’opérateur avec les outils coupants.

                                                           Armoire électrique des machines outils alimentées en 400 Volts :
                                                          électrisation de l’opérateur.


                              Armoire électrique           Câble d’alimentation de la machine branché en permanence au 400 volts
                                                          du canalis d’alimentation générale : électrisation de l’opérateur.

Evaluation des risques dans l’environnement immédiat de la machine outil :




    Mise en place des portes pièces sur les tables des machines outils : lombalgies.
    Sol encombré de copeaux : chute de plain- pied.
    Sol glissant (fuite de lubrifiant huile ou eau) : chute de plain- pied.
    Objet lourd en hauteur : chute de l’objet et blessures graves aux pieds.
    Bruit provenant des machines tournantes : lésions auditives.



             Dans les accidents de travail, les facteurs extérieurs ne sont pas toujours seuls
                                                               en cause.
            Il convient que chacun veille à son comportement et redouble de vigilance et
                                                            de prudence.



Sécurité                                                             6                         Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                             Livret des compétences essentielles
Mesures de prévention à appliquer :

Equipement de travail :




     Porter l’équipement de sécurité obligatoire :
          bleu ou blouse de travail,
          chaussures de sécurité.
     Porter des lunettes de protection et des bouchons auditifs mis à disposition si besoin est.
     Retirer bagues, pendentifs et tout accessoire vestimentaire dangereux.
     Attacher les cheveux longs.


Préventions par rapport aux risques électriques :
     Lire les consignes de sécurité affichées.
     Vérifier les dispositifs de coupure d’urgence.
     Vérifier les capteurs électriques de détection d’ouverture des capots de protection.
     Vérifier visuellement l’état des câbles électriques autour de la machine.
     Ne jamais ouvrir une armoire électrique (les armoires électriques doivent être fermées à clef).
     Mettre le sectionneur en position « 0 » sur l’armoire électrique pour les interventions telles que :
          montage démontage outil,
          montage démontage porte pièce,
          nettoyage,
          évacuation de copeaux,
          etc.


Préventions par rapport aux risques mécaniques :
     Ne jamais passer la main par-dessus ou derrière un capot de sécurité fermé.
     Procéder au montage démontage pièces, outils, portes pièces avec la plus grande attention. (collision avec les éléments
    intérieurs de la machine).
     Ne pas hésiter à changer la visserie détériorée ou déformée.
     Organiser les stockages : emplacement réservé aux charges lourdes (dessertes à roulettes pour limiter les risques lors du
    transfert du porte pièces sur la table de la machine outil)
     Ne jamais laisser d’objets sur les tables ou coffrets électriques des machines.
     Maintenir son environnement de travail propre et exempt d’objets ou de liquide sur le sol : copeaux, huile, eau, pièces…
     Porter des bouchons auditifs anti-bruits lors des usinages bruyants.
     Se conformer aux consignes de sécurité affichées sur la machine outil.




Sécurité                                                           7                          Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                          Livret des compétences essentielles

            Préparation de la réalisation du produit (Nœud du diable)



                                  CAHIER DES CHARGES




                           DESSIN D’ENSEMBLE




               DESSIN DE DEFINITION : NŒUD N°3




         NOMENCLATURE DES PHASES                                  BUREAU DES METHODES
 Etabli par :                    Elément : Nœud n°3              N° :
 Le : 22 mars 2006               Sous ensemble :                 Matière : EN AW 2024
 Programme : lot de 5            Ensemble : Nœud du diable       Brut : Ø 16 × 72
    N°          DESIGNATION DE LA PHASE             MACHINE
                                                                         SCHEMAS DE PHASE
  PHASE                Opérations                    OUTIL

                                                       Scie à
    10                  Mise à longueur
                                                       ruban


    20        Dressage et chariotage d’un coté      Tour CN


              Dressage et chariotage de l’autre
    30                                              Tour CN
                           coté


            Fraisage en train de fraises de deux   Fraiseuse
    40
                           faces                   horizontale


            Fraisage en train de fraises des deux Fraiseuse
    50
                        autres faces              horizontale


                                                   Fraiseuse
    60              Fraisage de la rainure
                                                      CN


Préparation de la réalisation du produit           8                     Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                       Livret des compétences essentielles

              Préparation de la réalisation du produit (Nœud du diable)
                  Décodage d’un contrat de phase : Fraiseuse CN


                                  Numéro de phase




     Informations
 relatives à la pièce



Informations relatives
     à la machine




                                               Silhouette de l’outil
                                              en position d’usinage



Silhouette de la pièce
en position d’usinage




                                                                                    3



                                                                   Mise en position de la pièce

   Spécifications à
      obtenir




Informations relatives
   aux opérations à
      effectuer



Outillage de coupe et
matériel de contrôle
 Eléments de coupe




Préparation de la réalisation du produit       9                       Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                     Livret des compétences essentielles

              Préparation de la réalisation du produit (Nœud du diable)
                     Décodage d’un contrat de phase : Tour CN


                                  Numéro de phase




     Informations
 relatives à la pièce



Informations relatives
     à la machine




                                                        Silhouette de l’outil
                                                       en position d’usinage



Silhouette de la pièce
en position d’usinage




                                                    Mise en position de la pièce


   Spécifications à
      obtenir




Informations relatives
   aux opérations à
      effectuer



Outillage de coupe et
matériel de contrôle

 Eléments de coupe




Préparation de la réalisation du produit      10                     Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                                                                              Livret des compétences essentielles

                                                          Préparation de la réalisation du produit
                                                                 Compétences attendues

                 Compétences attendues                                                                    Commentaires et illustrations



Repérer les surfaces à usiner




Lire et décoder les informations relatives à la machine



Lire et décoder les informations relatives à la pièce      Matière    -    Dimensions     -     Morphologie
Situer la position de l’usinage (n° de phase) /            Position de l’usinage dans le processus de fabrication
nomenclature



Interpréter la mise en position de la pièce



                                                                                                                        OP
Repérer l’Origine Programme




Identifier les outils de coupes et de contrôles




Repérer et décoder les spécifications à obtenir                                                       Cf1 : 12±0,1

                                                           Association entités d’usinage et outils
Identifier les opérations à effectuer
                                                           Contraintes d’antériorités (Ex : perçage avant taraudage)

Déchiffrer les conditions de coupe                         Calculs de N et Vf – réglages sur la machine




Préparation de la réalisation du produit                                                11                                                   Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                       Livret des compétences essentielles

                                       Mesure – Contrôle & qualité

Les contrôles aux différentes étapes de la fabrication


                                    Composants
   Matières d’oeuvre
                                    sous-traités


                                                               Contrôles de réception
                                                               Ils permettent la vérification des constituants livrés par les
                                                               fournisseurs.
                                                               Ces contrôles peuvent être effectués soit par le client soit par
                                                               le fournisseur, qui respecte alors les processus de contrôle
                                                               définis par le client.


                                                               Contrôles en cours de fabrication
                   Fabrication des                             Ils sont effectués à chaque étape du cycle de fabrication du
                    constituants                               produit afin de vérifier la conformité des pièces par rapport
                                                               aux dessins de définition du produit.
                                                               Ils permettent aussi de suivre l’évolution de la production et
                                                               d’anticiper d’éventuel défaut.




                                                               Contrôles du produit fini
                    Assemblages                                Ils permettent de vérifier que les performances du produit
                                                               assemblé sont conformes aux exigences du cahier des
                                                               charges.


                       La succession de ces contrôles garantit la qualité du produit


Qu’est ce que la qualité ?

Définition : aptitude d’un produit ou d’un service à satisfaire les besoins exprimés ou implicites de ses utilisateurs dans le
respect de la sécurité, du coût et des délais.


                                                     Spécifications du                                     Contraintes de
  Qualité du produit
                                                         produit                                            fabrication


L’élévation de la qualité d’un produit implique des coûts de fabrication plus élevés dus à l’augmentation des exigences
(procédés plus élaborés, outils et moyens plus sophistiqués, procédures plus rigoureuses, fréquences des contrôles plus
grande, moyens de contrôle plus précis).
                                                                             Coûts
    La certification est le moyen d'attester, de l'aptitude
    d'une entreprise à fournir un service ou un produit
    conformes aux exigences des clients et aux exigences
    réglementaires.
    La famille des normes ISO 9000 correspond à un
    ensemble de référentiels de bonnes pratiques de                                                            Qualité
    management en matière de qualité, portés par
    l'organisme international de standardisation (ISO,
    International Organisation for Standardization).
                                                                        Evolution des coûts en fonction du degré de
                                                                                          qualité



Mesure – Contrôle & qualité                                   12                         Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                           Livret des compétences essentielles

Mesurer :

         C’est relever à l’aide d’un appareil approprié une grandeur physique sur le produit.

Précision d’une mesure : Elle dépend directement de l’appareil et du processus utilisé pour effectuer l’opération.

Cette mesure peut être :
       Directe : la valeur de la grandeur s’affiche directement sur l’appareil de mesure utilisé (pied à coulisse, micromètre,
        voltmètre, ampèremètre, ohmmètre, oscilloscope).

        Indirecte : la valeur de la grandeur est comparée par rapport à un étalon (comparateur, tampon lisse, oscilloscope).

Quelques appareils de mesure :
                                                            Micromètre :

                   Intérieur

                                                               Extérieur                                               Extérieur
                                                               Mécanique                                               Digital




                                                         Pieds à coulisse :




               à vernier                                        à cadran                                 à affichage digital



        Jauges de profondeur :                           Multimètre universel :                Machine à mesurer
                                                                                               Tridimensionnelle :
                                                       Mesure :
               à vernier                                Tension
                                                        Intensité
                                                        Impédance …




           à affichage digital




Lecture d’une spécification :

                                                                        Valeur Nominale = N = 27
                                       Tolérance
         Valeur nominale                                                Ecart supérieur = Es = +0,5
                                         + 0.5                          Ecart inférieur = Ei = -0,1


                           27            - 0.1
                                                                        Intervalle de tolérance = IT = Es – Ei = 0,5 – (-0,1) = 0,6

                                                                        Valeur Maxi = M = N + Es = 27 + 0,5 = 27,5
         Exemple d’une côte tolérancée en mécanique.
                                                                        Valeur mini = m = N+ Ei = 27 + (-0,1) = 26,9




L’intervalle de tolérance va définir la qualité de la spécification donc va définir le coût de
réalisation et de contrôle. En effet plus l’IT est petit plus le moyen de fabrication doit être précis
et plus le contrôle sera difficile.


Mesure – Contrôle & qualité                                      13                         Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                              Livret des compétences essentielles

Contrôler :

  C’est vérifier et valider la conformité d’une spécification avec les exigences précisées sur les
              documents qui la définissent (cahier des charges, dessin de définition).

Tolérance :
                       C’est la zone définie où l’on considère la mesure conforme ; elle peut être définie par :
                                                              Tampons lisses :                                  Comparateurs :
       Un intervalle :

                                   0,5
                                   0,3
                             19

Pour une dimension :
       la longueur Maxi autorisée est 19.5 mm.
       la longueur mini autorisée est 18.7 mm.

                                   0 ,5 V                   Entre / N’entre pas              à affichage           à aiguille           Pied
                           12 V                                                                  digital                               magnétique

Pour une tension électrique :
       la tension Maxi autorisée est 12.5 V.
       la tension mini autorisée est 11.5 V.              Multimètre universel :




       Un pourcentage :                                                                                                H-P



                           5 K 5%                                                                                            0




Pour une résistance :                                     Contrôle d’une continuité
       l’impédance Maxi autorisée est 5.25 K.                                                    Différence : H - P
       l’impédance mini autorisée est 4.75 K.                                         Dimension de référence : H
                                                                                                                                  Dimension contrôlée : P


                                                                                                         Empilage
                                                              Oscilloscope :                             de cales
                                                                                                          étalons

                                                                                                            Marbre de référence

       Un masque :

    U




Vmax

                                                      t

                                                       Signal mesuré
Vmin


              10 ms
         T



Pour un signal électrique :
       La courbe mesurée doit être située entre les courbes
        Maxi et mini définies par le masque.




Mesure – Contrôle & qualité                                       14                            Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                                Livret des compétences essentielles

                                                    Gestion de projet

Qu’est-ce qu’un projet?

Un projet est une démarche unique et spécifique, dotée d’un début et d'une fin déterminés. Il vise à créer un produit, un ouvrage
ou un service répondant au besoin d’un utilisateur. Tout projet implique des ressources identifiées (humaines et matérielles)
durant sa réalisation, il possède également un coût et fait donc l'objet d'une budgétisation.



Exemple : Construction d’un pont,
          Organisation d’un événement d’une journée.

                                                                       Construction du viaduc             Inauguration du
                                                                             de Millau                    viaduc de Millau
Qu’est-ce que la gestion de projet?

On appelle « gestion de projet » l'organisation méthodologique mise en œuvre pour faire en sorte que le produit, l’ouvrage ou le
service réalisé, réponde aux attentes de l’utilisateur et qu'il soit livré dans les conditions de coût et de délai initialement prévus.
La gestion de projet passe par 4 grandes étapes :

        Etude des besoins
        Analyse fonctionnelle & étude de faisabilité
        Elaboration du cahier des charges
        Mise en œuvre


Etape 1 : l’étude des besoins (ou savoir ce que l’utilisateur souhaite).

                                C'est durant la phase d'étude préalable des besoins que l'équipe projet écoute les mandataires
                                du projet, prend note des objectifs énoncés, pose ses questions afin de détailler autant que
                                possible les objectifs et attendus du projet.

                                Les résultats de ces questionnements sont synthétisés dans un document et validé par les
                                mandataires du projet.

De la qualité de ce travail de synthèse dépendra l'adéquation de la réponse apportée par l'équipe groupe projet aux besoins
constatés.

Etape 2 : analyse fonctionnelle et étude de faisabilité (ou définir précisément la meilleur réponse aux besoins identifiés
et justifier les solutions possibles).

Une fois le besoin exprimé, il s'agit de définir précisément les objectifs du projet.

Ces questions sont obtenues par décomposition du besoin en composants les plus élémentaires possibles. A chacun de ces
composants sera apporté une réponse. L'addition de ces réponses constituera la réponse globale aux besoins exprimés par le
chef de projet. (Voir Livret des compétences essentielles d’I.S.I : fiches 1, 2, 3 et 4)

On s'attachera notamment à avoir une approche par « systèmes », c'est-à-dire à décomposer le besoin global en modules, qui
peuvent être gérés séparément les uns des autres mais avec leurs interfaces identifiées.

Au final, l'intégration cohérente des modules unitaires forme une solution justifiée.

Cette méthode peut être représentée graphiquement par une courbe en V. Sa partie descendante représente la décomposition
du besoin en composants élémentaires et la partie ascendante la recomposition d'une réponse appropriée.




Gestion de projet                                                 15                            Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                             Livret des compétences essentielles
Exemple : boucle de conception/intégration d’une voiture.
           Prestations clients




                  Véhicule                                                                       Tests véhicule, intégration
                                                                                              Tests systèmes, intégration
                    Sous systèmes
                       véhicule :                            Plan de tests
                G.M.P, G.M.V, caisse, …

                                 Organes                                              Tests organes, intégration
                                                                                             Test moteur
Conception




                                                                                                                                        Intégration
                                        Composants                       Tests composants, intégration


                                                                               Test
                                                                               disque
                                                                               de frein

                                                              Réalisation




G.M.P (Groupe Moto-Propulseur) : c'est l'ensemble comprenant le         Caisse : c'est le squelette de la voiture qui peut prendre la forme
moteur, l'embrayage et la boîte de vitesses.                            soit d'une caisse autoporteuse (structure complète comportant le
                                                                        plancher, les extensions avant et arrière supportant le moteur et
G.M.V (Groupe Moto-Ventilateur) : c'est l'ensemble comprenant le        les trains de roulement), soit d'un châssis (assemblage de
ventilateur de refroidissement et son moteur d'entraînement.            longerons et de traverses sur lequel les éléments mécaniques et la
                                                                        carrosserie viennent se fixer).

Etape 3: l'élaboration du cahier des charges.

Une fois le système complet identifié, vient la phase d'élaboration du cahier des charges.

C'est dans cette étape qu'est construite la planification détaillée pour la mise en œuvre. Le
diagramme de GANTT est un outil permettant de modéliser la planification de tâches
nécessaires à la réalisation d'un projet. (Voir exemple ci-dessous)

Le cahier des charges est un document contractuel qui formalise les besoins identifiés par l'analyse fonctionnelle, documente la
réponse proposée, précise les objectifs et expose l'organisation retenue pour coordonner les efforts de chaque acteur du projet.

La présentation d'un cahier des charges suit les étapes suivantes :
       La présentation du problème, qui identifie le projet, son cadre d'utilisation et ses objectifs.
       L'énoncé du besoin, issu de l'analyse fonctionnelle.
       L'énoncé de la solution définie, avec les éventuelles variantes.

Exemple de GANTT : La construction d'une voiture peut se schématiser en 4 grandes phases : construction du moteur,
construction du châssis, montage moteur-châssis et finition.




Gestion de projet                                                  16                          Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                           Livret des compétences essentielles

Etape 4 : mise en œuvre.

Il s'agit donc maintenant d'animer et de vérifier le bon déroulement du programme de travail
prévu, chacun devant atteindre les objectifs successifs nécessaires au bon avancement de
l'ensemble du projet.

La gestion de projet, dans cette étape, s'articule autour de réunions de suivi (respect du planning)
et de prises de décisions.

Ces réunions sont programmées ou faites à la demande entre les responsables de projet et les clients ou entre les membres de
l’équipe du projet.

En fin de projet, la dernière action est de formaliser le retour d'expérience du projet, exposant pour les futurs projets similaires
les points forts (à reprendre) et les points faibles (à éviter à l'avenir).




Gestion de projet                                               17                          Académie d’Aix-Marseille
2nde enseignement de détermination I.S.P                                                           Livret des compétences essentielles

                                                             Fiches et auteurs




Cycle de vie du produit .............................................................................................................................1
Auteur : Laurent RENAUX, Lycée méditerranée (La Ciotat)



Les principaux types de machines-outils ..................................................................................................3
Auteur : Nicolas BERGON, Lycée méditerranée (La Ciotat)



Sécurité ....................................................................................................................................................5
Auteur : Gilles BACH,



Préparation de la réalisation du produit (Nœud du diable) ........................................................................8
Auteur : Hervé MAILLOU, Lycée Pierre Mendés France (Vitrolles)



Mesure – Contrôle & qualité ................................................................................................................... 12
Auteur : Paul CHASSILIAN,



Gestion de projet .................................................................................................................................... 15
Auteur : Laurent RENAUX, Lycée méditerranée (La Ciotat)




                                                                             18                               Académie d’Aix-Marseille

								
To top