Docstoc

Recommandations pour loxygénothérapie et laérosolthérapie

Document Sample
Recommandations pour loxygénothérapie et laérosolthérapie Powered By Docstoc
					  Recommandations
pour l’oxygénothérapie
  et l’aérosolthérapie
   Réunion du réseau « Infirmiers et
 infirmières hygiénistes d ’Aquitaine »
               6 mars 2003
          C. Gautier - CCLIN SO
   Oxygénothérapie : Définition

 Administration thérapeutique d’oxygène
  pur ou d’air enrichi en oxygène par sonde
  stérile, lunettes ou masque facial
    Milieu hospitalier
    Ambulatoire
  Oxygénothérapie : Indications
 Indications retenues de l’AMM pour
  l’oxygène médical destiné à la voie
  inhalée:
   correction des hypoxies d’étiologies diverses
    nécessitant une oxygénothérapie normobare
    ou hyperbare
   alimentation des appareils respiratoires en
    anesthésie réanimation
   rôle de vecteur des médicaments pour
    inhalation administrés par nébuliseur
           Oxygénothérapie :
         Pathologies concernées
   Asthme sévère
   Insuffisances respiratoires aiguës
   Insuffisances respiratoires chroniques
   Mucoviscidose
   Oedèmes pulmonaires
   Pneumopathies infectieuses graves
           Oxygénothérapie :
          Modes d’administration
   Oxygénothérapie normobare :
       faire respirer au patient un mélange gazeux
        plus riche en oxygène que l ’air ambiant, à
        une pression de 1 atms
   Oxygénothérapie hyperbare
       faire respirer au patient un mélange gazeux
        plus riche en oxygène que l ’air ambiant, à
        une pression supérieure à 1 atms (caisson
        hyperbare)
          Oxygénothérapie :
         Mode d’administration
   Accessoires utilisés:
     manodétendeur, débitmètre
     humidificateur

     appareils d’inhalation : masque à
      oxygène, sonde nasale, lunettes à oxygène,
      cathéter transtrachéal
            Oxygénothérapie :
             Humidificateurs
   L’humidification est indiquée :
     pour un débit en oxygène supérieur à 3
      litres/min
     pour les malades dont les muqueuses
      respiratoires sont lésées ou sensibles
   L’humidification peut se faire par
    l’intermédiaire :
     d’un humidificateur jetable, pré rempli
      d’eau stérile
     d’un humidificateur réutilisable (barboteur)
            Oxygénothérapie :
         Connaissance des risques
   Le matériel et les fluides utilisés pour
    l’assistance ventilatoire peuvent être à
    l’origine de pneumopathies à
    Pseudomonas aeruginosa
       Hovig : « Lower respiratory tract infectious
      associated with respiratory therapy and
      anesthesia » (J Hosp Inf - 1981 )
     Goodison : « Pseudomonas cross-infection
      due to contaminated humidifier water » (Br
        Med J - 1980)
            Oxygénothérapie :
         Connaissance des risques
   De nombreux autres micro-organismes
    ont pu être isolés au niveau des
    humidificateurs réutilisables :
       Pendleton : « Bacterial colonisation of
        humidifier attachements on oxygen
        concentrators prescribed for long term
        oxygen therapy : a district review » (Thorax -
        1991)
            P. aeruginosa, Klebsiella pneumoniae,
             Staphylococcus epidermidis, Streptococcus
             viridans
            Oxygénothérapie :
         Connaissance des risques
   De nombreux autres micro-organismes
    ont pu être isolés au niveau des
    humidificateurs réutilisables
       Cameron : « Bacterial contamination of
        ambulance oxygen humidifier water
        reservoirs : a potential source of pulmonary
        infection » (Ann Emerg Med - 1986)
            75% des prélèvements positifs (30 ambulances)
            Xanthomonas maltophilia, Klebsiella
             pneumoniae, Staphylococcus epidermidis, P.
             aeruginosa
          Oxygénothérapie :
        Cadre réglementaire (1)
   Pas de cadre réglementaire relatif à
    l’utilisation d’une eau de qualité maîtrisée
    pour l’oxygénothérapie
   Recommandations :
     Traitement du matériel de ventilation en
      anesthésie réanimation (CCLIN SO - 1997)
     Recommandations concernant l’hygiène en
      anesthésie (SFAR - 1997)
     100 Recommandations (CTIN - 1999)

     Recommandations pour la prévention de la
      légionellose nosocomiale (CCLIN SO - 2001)
          Oxygénothérapie :
        Cadre réglementaire (2)
   Circulaire DGS/DHOS n°2002-243 du 22
    avril 2002 relative à la prévention du
    risque lié aux légionelles dans les
    établissements de santé :
     classe les humidificateurs parmi les
      installations à risque
     précise qu’il est nécessaire d’employer
      une eau de qualité stérile
             Oxygénothérapie :
           Prévention des risques
Les réservoirs réutilisables comportent un
 risque de contamination
Maîtriser parfaitement les procédures d’utilisation et
    de traitement : stérilisation > désinfection
Privilégier l’utilisation d’humidificateurs
   UU pré-remplis d’eau stérile
             = sécurité optimale
                Oxygénothérapie :
                 Qualité de l’eau
   Eau stérile :
     répond aux exigences de la Pharmacopée
      européenne (2002 - IVème édition)
     eaux produites et conditionnées par l’industrie
      pharmaceutique :
         EPPI stérilisée en ampoules ou flacons de verre
         eau pour irrigation en flacon plastique versable
          Oxygénothérapie :
        Moyen d’obtention et de
         maintien de la qualité
   Réservoirs réutilisables ou barboteurs
     si stérilisation : vérification de l’intégrité de
      l’emballage protecteur de stérilité
     si désinfection : s’assurer qu’elle a été réalisée
      (traçabilité)
     remplir le réservoir d’eau stérile jusqu’à sa limite
      maximum
     ne jamais compléter le niveau du réservoir : jeter
      le liquide et procéder à un nouveau remplissage
           Oxygénothérapie :
         Moyen d’obtention et de
          maintien de la qualité

   Traitement des réservoirs réutilisables ou
    barboteurs (2)
     réservoir = DM réutilisable = protocole
      d’entretien rigoureux et validé
     stérilisation journalière et entre chaque
      patient
            Oxygénothérapie :
          Moyen d’obtention et de
           maintien de la qualité
   Traitement des réservoirs réutilisables ou
    barboteurs (3)
       si composition du DM ne permet pas la
        stérilisation:
          désinfection de niveau intermédiaire
           pour un matériel semi-critique
          rinçage avec une eau de qualité stérile,

          séchage
           Oxygénothérapie :
         Moyen d’obtention et de
          maintien de la qualité
   Réservoirs UU
     Intégrité du conditionnement, date de péremption
     Noter date et heure d’ouverture

     Connecter de manière aseptique les dispositifs
      d’inhalation
     Remplacement dès que le niveau d’eau minimal est
      atteint
     Limiter l’usage à 24 heures

     Ne pas remplir à nouveau:

        Jeter systématiquement après utilisation
           Oxygénothérapie :
         Moyen d’obtention et de
          maintien de la qualité
   Accessoires :
       la sonde nasale à oxygène, les lunettes et la
        tubulure sont à usage unique


   Doivent être remplacés systématiquement
    toutes les 24 heures et entre chaque
    patient
      Aérosolthérapie : Définition

   Prescription médicale d’un ou plusieurs
    principes actifs médicamenteux
    administrés par voie de nébulisation
   Les médicaments sont maintenus sous
    forme de fines particules liquides ou
    solides dispersées et transportées dans un
    gaz, permettant ainsi leur diffusion in situ
Aérosolthérapie : Pathologies et
   Médicaments concernés

   Pathologies          Médicaments
     Asthme sévère        Bronchodilatateurs
     Bronchite            Fluidifiants

     Mucoviscidose        Corticoïdes

     Pneumopathies        Antibiotiques
                 Aérosolthérapie :
                  Matériel utilisé

   Générateur d’aérosol
     pour aérosols classiques à visée
      bronchopulmonaire :
        air   comprimé (production pneumatique)
     aérosols    à visée ORL - sinus :
        sonique,   ultrasonique
             Aérosolthérapie :
              Matériel utilisé

   Consommable : kit de nébulisation à
    usage unique
     réservoir
     tubulure

     masque, embout buccal ou nasal
                 Aérosolthérapie :
              Connaissance des risques
   Cas d’infections pulmonaires nosocomiales liées
    à des contaminations au niveau des réservoirs
    de nébuliseurs
   Micro-organismes en cause :
       Burkholderia cepacia
           Burdge : « Case-control and vector studies of nosocomial
          acquisition of P. cepacia in adult patients with cystic
          fibrosis » (Infect Cont Hosp Epidemiol. - 1993)
         Takigawa : « Nosocomial outbreak of P. cepacia
          respiratory infection in immunocompromised patients
          associated with contaminated nebulizer devices. » (K.
            Zasshi - 1993)
            Aérosolthérapie :
         Connaissance des risques
   Micro-organismes en cause :
       Pseudomonas aeruginosa
            Pitchford : « Pseudomonas species contamination
             of cystic fobrosis patients ’ home inhalation
             equipement » (J Pediatr - 1987)
       Stenotrophomonas maltophilia
            Hutchinson : « Home-use nebulizers: a potential
             primary source of B. cepacia and other colistin-
             resistant, gram-negative bacteria in patients with
             cystic fibrosis » (J Clin Microbiol. - 1996)
          Aérosolthérapie :
        Cadre réglementaire (1)
   Pas de cadre réglementaire relatif à
    l’utilisation d’une eau de qualité maîtrisée
    en aérosolthérapie
   Recommandations :
     Traitement du matériel de ventilation en
      anesthésie réanimation (CCLIN SO - 1997)
     Recommandations concernant l ’hygiène en
      anesthésie (SFAR - 1997)
     100 Recommandations (CTIN - 1999)

     Recommandations pour la prévention de la
      légionellose nosocomiale (CCLIN SO - 2001)
             Aérosolthérapie :
          Cadre réglementaire (2)
   Circulaire DGS/DHOS n°2002-243 du 22
    avril 2002 relative à la prévention du
    risque lié aux légionelles dans les
    établissements de santé :
       précise que « conformément aux 100
        recommandations pour la surveillance et la
        prévention des infections nosocomiales, l ’eau
        et les solutés utilisés pour les usages
        thérapeutiques pour les aérosols… doivent
        être stériles »
              Aérosolthérapie :
            Prévention des risques
 Afin de limiter le risque de prolifération
  microbienne au sein des nébuliseurs,
Privilégier l’utilisation d’eau stérile lors
  de la préparation médicamenteuse
                = sécurité optimale
 Eau stérile :
       répond aux exigences de la Pharmacopée
        européenne (2002 - IVème édition)
          Aérosolthérapie :
        Moyen d’obtention et de
         maintien de la qualité
   Préparation de la solution
    médicamenteuse:
     juste avant l’aérosolthérapie
     utiliser des monodoses

     posologie et durée de traitement doivent se
      conformer à la prescription médicale
          Aérosolthérapie :
        Moyen d’obtention et de
         maintien de la qualité
   Entre deux utilisations
     ne jamais compléter le niveau du réservoir du
      nébuliseur
     jeter le liquide, rincer avec une eau de qualité
      stérile, et sécher
          Aérosolthérapie :
        Moyen d’obtention et de
         maintien de la qualité
   Consommable :
     kit à usage unique
     nébuliseur, tubulure et masque doivent être
      changés toutes les 24 heures
     mettre en place une traçabilité du matériel
      utilisé
                 Conclusion
   Oxygénothérapie et aérosolthérapie :
    Risque infectieux largement documenté
   Essentiellement lié à la qualité l ’eau et
    aux mauvaises pratiques de désinfection
   Privilégier l’UU et l’emploi d’eau
    stérile :
     en établissement de soins
     à domicile...

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Stats:
views:51
posted:4/24/2008
language:
pages:37