Les champignons microscopiques et les infections quils provoquent

Document Sample
Les champignons microscopiques et les infections quils provoquent Powered By Docstoc
					Les champignons microscopiques et
 les infections qu'ils provoquent …

             Françoise Dromer,
   Mycologie Moléculaire, CNRS FRE2849
CNR Mycologie et Antifongiques, Institut Pasteur
                     Les champignons

 Organisme eucaryote
 Règne à part
 Développement par
  filaments ramifiés (thalle)
  parfois unicellulaire (levure)
 Aérobie stricte
 Reproduction asexuée ou
  sexuée
 Peu de champignons pathogènes chez les mammifères non
 immunodéprimés
             ≈ 100 000 espèces de champignons
             ≈ 150 pathogènes chez l'homme
            Diversité des sources d'infection


 Source exogène : ENVIRONNEMENT
   Prévalence élevée de l'infection dans les zones endémiques (AC+++)
   Incidence faible de la maladie sauf immunodépression ou inoculum massif
   Transmission dans les piscines, saunas, salles de bain

 Source endogène : TUBE DIGESTIF, PEAU
   Incidence faible sauf rupture des barrières naturelles (KT, prothèses,
    chimiothérapie),
   déséquilibre de l’écologie microbienne (antibiotiques)
   Immunodépression
   Infections nosocomiales
Diversité des facteurs prédisposants aux
   infections fongiques systémiques

                     Réanimation
                      Chirurgie
       Neutropénie
                             Cardiaque
                              Rénale

VIH
                Mycoses        Pulmonaire
              systémiques      Hépatique
                                            Transplantation
 CGD
                             Corticoïdes

       Brûlures
                     N-nés
            Diversité des infections produites
infections superficielles
                                     infections profondes




     Onychomycose




                                                     Cryptococcose
                            Aspergillose invasive

    "Pied d'athlète"
Diversité par le type de champignon responsable
 FILAMENTEUX          LEVURES               DIMORPHIQUES




    Aspergillus          Candida




                                            Histoplasma capsulatum

     Rhizopus     Cryptococcus neoformans
La malédiction des Pharaons
    Les champignons responsables en partie de
          l'extinction des dinosaures ???

 Ere tertiaire :
    Déforestation globale
    Prolifération des spores
     fongiques (fonction de
     dégradation)
    Aérosols massifs
 Survie des mammifères (sang
  chaud)
 Disparition des dinosaures
  (sang froid) ???
  Arturo Casadevall: "fungal virulence, vertebrate endothermy, and dinosaur
  extinction: is there a connection?" in Fungal Genetics and Biology 2004
      Quelques chiffres

 Septicémies à levures :
    27 hôpitaux en Ile de France
    > 1400 épisodes en 3 ans
    37% de décès à J30

 Cryptococcose :
    2-30% des patients SIDA (Afrique – Sud est
     asiatique)
    100% décès sans traitement
    20% avec traitement
          Les champignons que l'on connaît …

1. Les champignons utiles dans l’agro-alimentaire et en médecine
      Fromages : Penicillium camembertii – Geotrichum candidum –Saccharomyces
       cerevisiae
      Pénicilline – Penicillium notatum
      Cyclosporine – Trichoderma polysporum

2. Les champignons néfastes par les toxines : aflatoxine ++




  http://www.mycolog.com/fungi.htm
    Pourquoi les mycoses sont-elles rares malgré la
fréquence des spores fongiques dans l'environnement ?

1. Température corporelle > température de croissance optimale
   de la plupart des champignons
      Ex : souris / lapin et C. neoformans

2. Traits de virulence rarement combinés : capsule, mélanine,
   filamentation, thermotolérance : C. neoformans vs Cryptococcus sp.

3. Pression de sélection par les prédateurs de l'environnement
   permet la survie chez l'hôte "animal" :
      Ex : champignons de l'environnement et amibes du sol

4. Défenses immunitaires de l'homme probablement adaptées :
      Mais …
                  Les apprentis sorciers ?

 Apparition / “création” de nouveaux facteurs de risque :
    Infection par le VIH : CAOP, cryptococcose, histoplasmose,
     aspergillose
    Chirurgie lourde, transplantation d’organes
    Traitement antibiotiques : déséquilibre des écosystèmes digestifs
    Les voyages : mycoses d’importation en métropole

 Un constat, les hommes sont plus susceptibles aux infections
  fongiques :
    Hormones ?
    Mode de vie ?
    Susceptibilité génétique
                Les apprentis sorciers ?

 Mycoses des muqueuses liées à l’utilisation d’antibiotique :
    Candidose du TD, muguet, vaginite
    Déséquilibre écosystèmes


 Emergence de nouveaux champignons pathogènes résistants à
  certains antifongiques
   => découverte de la résistance aux antifongiques :
    Pas d'échange génétique
    Rôle des biofilms
    Etude des mécanismes de résistance …
       La mycologie n'est plus poussiéreuse !
          Les outils moléculaires sont disponibles

 Génomes de x champignons pathogènes séquencés
 Nombreuses découvertes importantes :
    Analyse des marqueurs de virulence, nouveaux modèles :
     drosophiles, nématodes, amibes
    Voies de biosynthèse => antifongiques nouveaux
    Identification des antigènes de surface = > tests diagnostiques
    Identification de nombreux mécanismes immunitaires
    Identification de protéines inconnues chez les eucaryotes
     supérieurs
Variabilité antigénique au cours de l'infection
                5 min                 24 hrs




                 6 hrs                48 hrs
      L'enjeu principal : une amélioration du
          pronostic des mycoses invasives


 Des tests de diagnostic plus performants
 Des antifongiques plus efficaces
 La mise au point de vaccins,
 L'utilisation de thérapies immunomodulatrices ?
=> Un intérêt plus grand de la communauté scientifique,
  médicale et des pouvoirs publics

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Stats:
views:239
posted:4/24/2008
language:French
pages:16