France-Yemen by smk51138

VIEWS: 0 PAGES: 1

									France-Yémen
Jeudi 1er février

Créé à l’initiative du groupe interparlementaire d’amitié France-Yémen, présidé par André Ferrand (UMP-Français
établis hors de France), le club d’affaires franco-yéménite, dont le secrétariat général est désormais assuré par
Ubifrance, a tenu sa troisième réunion au Sénat, en présence de M. Gilles GAUTHIER, Ambassadeur de France au
Yémen et de M. Marc DEBALLON, Chef de la Mission Economique de Sanaa, ainsi que de
M. Ameer Salem Alaidroos, Ambassadeur du Yémen à Paris. Au cours de cette réunion, qui a réuni une quarantaine
de participants parmi lesquels de grandes entreprises françaises et yéménites (Total, France Telecom, Yemenia...),
mais aussi des PME, ainsi que des représentants du ministère des affaires étrangères, du ministère de l’économie,
des finances et de l’industrie, de la COFACE, de l’Agence Française de Développement et de la Chambre de
Commerce et d’industrie de Paris, ont été annoncés plusieurs éléments favorables aux échanges entre la France et le
Yémen parmi lesquels la venue en France la semaine suivante, à l’invitation de Bercy, du ministre yéménite des
télécommunications, et le prochain voyage de Mme Brigitte Girardin, ministre déléguée à la coopération, au
développement et à la francophonie, à Sanaa. Ce voyage est de nature à favoriser la prochaine implantation à Sanaa
d’un bureau de l’Agence Française de Développement qui devrait développer des prêts concessionnels aux
emprunteurs publics, ainsi que, via sa filiale PROPARCO, un soutien à d’éventuels partenaires privés. La société
Total, qui constitue le « fer de lance » des investissements français au Yémen, avec la mise en œuvre d’un projet de
gaz naturel liquéfié, le plus gros investissement étranger jamais réalisé au Yémen, a souligné la forte mobilisation des
entreprises françaises autour des marchés lancés par le consortium dont elle assure la direction. Elle a également
souligné le nombre important de projets de coopération qu’elle a lancés dans la région du gazoduc, ainsi que dans
celle du terminal gazier, autour de l’eau, de la pêche, et de l’énergie. Le club d’affaires devrait désormais soutenir
l’initiative de la mission économique de l’Ambassade de France visant à créer une « section yéménite » du club
d’affaires, dans la perspective d’une mission réunissant à Sanaa, en 2008, partenaires économiques français et
yéménites. Prochaine réunion au mois de juin, dans les locaux d’Ubifrance.

								
To top