Sortie de secours

Document Sample
Sortie de secours Powered By Docstoc
					           Sortie
           de secours
                      Le journal culturel de l’UBO - N°8 - Février 2008



                                                                                  Éditorial
                                                                       J’étais naïf avant.
                                                                       Je croyais que le cinéma, c’était de l’art.
                                                                       Mais non.
                                                                       Merci Mr Langman, de nous avoir ramenés à la
                                                                  réalité des choses.
                                                                       Merci d’avoir réalisé vous-même le nouvel
                                                                  Astérix pour, je cite, « pouvoir vendre le film bien
                                                                  mieux que son prédécesseur, le film de Chabat
   Cloverfield                     Basia Bulat                    étant bien trop ancré dans un contexte français,
                                                                  avec un humour difficilement exportable ».
 Rubrique Cinéma                 Rubrique Musique                      Merci à Uderzo aussi de confirmer tout le mal
     page 2                           page 11                     qu’on pensait de lui depuis l’abominable album
                                                                  Le ciel lui est tombé sur la tête en approuvant ce
                                                                  nouvel opus des aventures du petit Gaulois.
                                                                       Merci de troquer « l’humour Canal » contre
                                                                  « l’humour TF1 ».
                                  Alack Sinner                         Merci à l’auteur du scénario, un certain 78
                                                                  millions d’euros (sans doute un pseudonyme).
                                   Rubrique livre                      Merci, merci, merci.
                                      page 17                          Pour ce nouveau film, « Astérix au pays du fric
                                                                  décomplexé ».
                                                                       …
                                                                       Vous voulez oublier tout ça ?
                   SOMMAIRE                                            Eh bien prenez la Sortie de secours ! Et plongez
                                                                  vous dans nos pages : cinéma, musique, littérature,
                                                                  vous n’avez que l’embarras du choix ! Profitez de la
Cinéma             2-7    En plus                20-21
                                                                  chance unique que l’on vous laisse encore libres du
DVD                8-14   Jeux vidéos               22
Livres           15-17    Nouvelle                  23            choix de vos goûts et du goût de vos choix !
Portrait         18-19    Vu à Brest                24                                                       David Roué
    Cinéma
    Cloverfield de Matt Reeves                                                                                                             Par David Roué




2




       Une soirée à New York, une fête de départ            La scène acquiert une résonance très           composés de manière étudiée, et lors des
    pour Rob qui part travailler au Japon. Et puis      actuelle, et le film devient assez représentatif    scènes d’attaque, on est vraiment plongé au
    un choc... Un tremblement de terre ? Tout le        de la « YouTube génération ». Et dès lors, le      cœur de l’action. Loin d’une certaine « pose »
    monde grimpe sur le toit. Au loin, un vacarme       gros écueil de ce genre de film en caméra           artistique, revendiquée par un film comme 28
    épouvantable, un immeuble en feu. La panique        subjective - c’est-à-dire la question que l’on     semaines plus tard où les scènes sont illisibles
    gagne toute la ville…                               ne manque pas de se poser : pourquoi ce            juste pour faire chic, l’immersion est totale,
                                                        con ne lâche-t-il pas sa caméra ? - trouve une     l’urgence et la frénésie de la mise en scène
        Cloverfield, c’est tout d’abord un sacré         justification. Bien sûr, vous et moi filmerions      sont complètement justifiées par le parti pris
    mélange des genres. Un peu de Kaiju-eiga            aussi, si nous en avions la possibilité. Une       de la caméra dans les mains d’un amateur.
    (film de monstres japonais), un peu de film           attaque de monstre en plein New York ! C’est
    catastrophe, un peu de Projet Blair Witch -         à immortaliser, ça, madame !                           Et le monstre ? Là encore, sa mise en scène
    pour le buzz internet qui a précédé la sortie                                                          est savamment pensée. Ses entrées dans le
    du film. Mais le tout acquiert une homogénéité          Outre cela, la façon de filmer, malgré son       champ de la caméra sont d’abord furtives, mal
    incontestable par le parti pris de la mise en       caractère heurté, se révèle pensée et réfléchie :   cadrées, le cameraman se détournant même
    scène : toutes les images sont issues d’un          nombre de plans, même s’ils tremblotent, sont      parfois de l’action pour filmer les fugitifs. La
    Caméscope familial avec lequel un ami du
    héros filmait la fête. Caméscope dont on
    apprend au début du film qu’il est conservé
    dans les archives de la CIA.

        Ce principe de cinéma soi-disant vérité
    n’est pas neuf. Il était déjà à la base du Projet
    Blair Witch, mais avait fait son apparition bien
    avant au cinéma, dans Cannibal Holocaust,
    une série Z italienne signée, voilà 37 ans, par
    Ruggero Deodato. Un film qui stigmatisait, sous
    couvert de gore vomitif, les dérives des médias
    et du sensationnalisme. C’est ce qui ressort
    aussi de Cloverfield, l’une des séquences les
    plus marquantes étant la décapitation de la
    statue de la liberté. La tête atterrit dans une
    rue, tous les gens autour sortent leur portable
    et prennent des photos.


    Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                        Cinéma
première fois où l’on aura vraiment une vue
d’ensemble de la chose, et c’est excellemment
pensé, c’est lorsque le cadreur entre dans un
                                                        Sweeney Todd de Tim Burton
magasin et filme… Les images du monstre                     Le diabolique barbier de Fleet Street
qui passent au journal télé ! Très jolie mise en
abyme pour le coup !
                                                                                                    Un bonheur !
   Et surtout, il faut signaler une sublime idée.
Étant donné que les images proviennent d’une                                                            D’autant plus que Burton ne néglige pas
cassette de Caméscope, par moment des                                                               un second degré lumineux. Le premier plan
passages d’un enregistrement plus ancien                                                            nous montre un bateau fendant le fameux
ressurgissent : des moments sentimentaux                                                            fog londonien, faisant l’effet d’un rideau de
entre le héros et sa belle. Fragments d’une                                                         théâtre qui s’ouvre. Les fameuses tourtes à
vidéo de bonheur, effacée au fur et à mesure                                                        la viande s’avèrent des plus savoureuses.
que l’enfer à New York imprime la cassette et                                                       La romance entre les deux jeunes premiers
remplace ces jours heureux. Une pure idée de                                                        est expédiée, tournée en ridicule de la
montage, très bien mise en place, et qui fait                                                       façon la plus niaise qui soit - « I’ll steeeeal
passer la pilule du sentimentalisme ambiant.                                                        you, Johanna » répété ad nauseum - C’est          3
                                                                                                    sûrement pour nous signifier que l’intérêt
    Car même si les personnages restent                                                             est ailleurs : dans la peinture glauque
assez schématiques et convenus, la réalisation                                                      des bas-fonds d’un Londres dantesque
fait que l’on n’y prend pas trop garde.                                                             ; dans le sang qui s’échappe des gorges
Complètement happé par l’énergie qui se                                                             tranchées comme pour apaiser la douleur
dégage du film, on regrettera simplement qu’il                                                       de Sweeney Todd…
ne s’achève pas lorsque les héros s’envolent
en hélicoptère. Le rebondissement final, s’il             Après avoir croupi pendant quinze ans           Alors, même si le cadre paraît parfois
a le mérite de nous dévoiler la créature dans       dans une prison australienne, Benjamin          un peu étriqué, même si les chansons un
son ensemble (joli travail de design), apparaît     Barker s’évade et regagne Londres avec          tantinet répétitives peuvent lasser, même
comme un peu trop convenu et facile. Mais,          une seule idée en tête : se venger de           si le choix des effets spéciaux numériques
c’est une broutille en comparaison du plaisir       l’infâme Juge Turpin qui le condamna            n’est pas toujours heureux - notamment lors
d’assister à un spectacle aussi immersif !          pour lui ravir sa femme, Lucy, et son bébé,     d’un générique caricatural - ne boudons
                                                    Johanna. Adoptant le nom de Sweeney             pas notre plaisir face à ce plongeon de Tim
                                                    Todd, il reprend possession de son échoppe      Burton dans un océan de noirceur.
                                                    de barbier…

                                                        Tim Burton, lui, reprend totalement
                                                    possession de son art avec ce nouvel
                                                    opus, adaptation d’une comédie musicale
                                                    créée par Stephen Strondheim en 1979,
                                                    elle-même inspirée d’un personnage de
                                                    la littérature populaire. Cette « tragédie
                                                    musicale » donne un rôle en or à Johnny
                                                    Depp, excellent dans ce rôle de barbier
                                                    fou. Quant à Helena Bonham Carter,
                                                    enlaidie, elle est resplendissante ! Et puis,
                                                    il y a le génial Alan Rickman dans le rôle
                                                    du bad guy de service, un rôle qu’il semble
                                                    affectionner depuis sa prestation en tant
  Au niveau des petits plus qui font le
  charme du film, on notera des références           que Rogue dans la saga des Harry Potter.
  appréciables : la tête de la Statue de la         Tout ce petit monde se déploie dans une
  Liberté rappelle l’affiche de Escape from          sombre histoire de vengeance, haletante,
  New York de Carpenter, des explosions             gore, à la conclusion nihiliste au possible.
  de thorax rappellent Alien et le design
  du monstre semble inspiré du mythique                                                                                           Par David Roué
  Cthulu imaginé par le grand Lovecraft.



                                                                          Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
    Cinéma

                                       Peter Watkins                                                                             Par Julie Le Mest & David Roué


         Né en 1935, en Grande-Bretagne, Peter Watkins fait partie des réalisateurs fondamentalement militants et expérimentateurs.
         Militant à travers le propos de ses films : le pacifisme du réalisateur transparaît à travers la plupart de ses œuvres. Militant aussi par la forme qu’il
    utilise : toutes les créations de Peter Watkins tournent autour de la thématique des médias et du rapport à l’information. Pour réussir à surprendre
    le spectateur, à lui faire remettre en question sa façon d’appréhender les choses, il brouille volontairement la frontière entre documentaire et fiction,
    atteignant par là une vérité surprenante. Watkins refuse les procédés cinématographiques qu’il juge manipulateurs ou abrutissants et tente depuis
    plusieurs années de créer des formes de documentaires différentes pour lutter contre ce qu’il appelle la « monoforme » : cette éthique rend ses films
    uniques… Voici une filmographie sélective :

                                                         et surtout, l’imbécillité crasse et meurtrière de     du congrès, à déclarer l’état d’urgence s’il y a
                                                         la bataille, qui aboutit à ce qui s’apparente à un    une insurrection aux États-Unis. Le président
                                                         génocide des Highlanders et de leur culture.          a alors le droit d’appréhender et de détenir
                                                             Le second, La Bombe, piège les                    toute personne susceptible de commettre
                                                         spectateurs : le film commence comme un                ultérieurement des actes de sabotage. Les
4                                                        documentaire normal sur les protections               personnes appréhendées seront interrogées
                                                         existant pour les civils en cas d’attaque             sans remise en liberté sous caution ou sans
                                                         nucléaire… Et à la moitié du documentaire,            preuves pour être ensuite incarcérées dans
                                                         Watkins fait tomber une bombe atomique. Ce            des lieux de détention.
                                                         qui était dit dans la première moitié (« il n’y a         C’est le point de départ d’une politique-
                                                         pas assez de protection ») prend alors toute          fiction effrayante. Watkins met en scène l’un des
                                                         son ampleur, tandis que le film montre les             procès sommaire en parallèle avec l’épreuve
                                                         populations irradiées, les villes détruites, tout     du Punishment park : au lieu d’accomplir leur
                                                         en gardant un ton objectif et explicatif.             peine de prison, les accusés ont le droit de
                                                             À l’époque, Culloden est assez bien               choisir une course de 120 kilomètres dans le
                                                         accepté, mais La Bombe gène beaucoup.                 désert, poursuivis par des gardes nationaux en
                                                         Avec le temps, les deux ont commencé à                entraînement.
                                                         être considérés comme des classiques, et                  Le tout est filmé par des caméras de
                                                         leurs idées ont été reprises par d’autres             télévisions étrangères en reportage. Ce
                                                         documentaires - qui ne sont toutefois pas             qui permet à Watkins de réaliser un faux
                                                         toujours aussi efficaces.                              documentaire très réaliste : interviews, caméras
    Les œuvres du commencement :                                                                               très mobiles, zooms sur le vif, large part laissée
    Culloden (1964) et La Bombe                                                                                à l’improvisation des comédiens, cacophonie
    (1965)                                               Punishment Park (1971)                                par moment, impression d’urgence, de réel.
         Ces deux films sont financés par la BBC ; ils        États-Unis. La loi Mac Carren autorise le          Il utilise toutes les techniques du reportage
    sont tous les deux étroitement liés au contexte      président des USA, sans même l’approbation            pour construire un pamphlet contre les dérives
    international de l’époque, la guerre du Vietnam
    et la course aux armements.
         Le premier, Culloden, est un documentaire
    sur la dernière bataille ayant eu lieu sur le
    sol de Grande-Bretagne (en 1746), filmé à la
    façon des actualités en direct sur le Vietnam.
    Des figurants jouent les deux armées qui
    se sont affrontées à Culloden, sur les lieux
    mêmes de la bataille : les Highlanders sont
    joués par leurs descendants, qui parlent le
    gaélique ; les Anglais ont des airs de soldats
    américains. La caméra va et vient, interroge
    les uns et les autres, puis filme « en direct »
    l’attaque kamikaze des Highlanders. Tous les
    mythes créés autour de cette bataille sont
    alors pulvérisés : on voit toute l’incompétence
    des généraux, la niaiserie profonde de Bonnie
    Prince Charlie, la différence entre les Écossais
    des Lowlands, anglicisés, et ceux des
    Highlands, considérés comme des sauvages,


    Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                               Cinéma




possibles de la politique américaine. À noter       pas derrière Munch donne l’impression d’en             Produit par ARTE / La Sept, Le film               5
que le film a été diffusé quatre jours à sa sortie   savoir plus.                                       La Commune a ensuite été lâché par son
dans les cinémas américains. Il n’a plus été                                                           producteur, qui a refusé de le passer à une
diffusé aux USA depuis…                                                                                heure de grande écoute. Un détail qui montre
                                                    La Commune (1999)                                  les difficultés rencontrées par Peter Watkins : à
                                                         Illustrant les prises de position récentes    force de ne pas être là où on l’attend, à l’instar
Edvard Munch (1973)                                 de Peter Watkins contre ce qu’il appelle la        d’autres illustres expérimentateurs comme
    De l’avis de Peter Watkins, ce film est son      monoforme, ce film dure 5h45, contient des          Orson Welles, il rencontre une difficulté
film le plus personnel. Cette biographie du          prises assez longues, et est filmé dans un          énorme pour trouver des financements et des
peintre norvégien Edvard Munch dure 3h30 ;          hangar, avec une équipe de bénévoles issus         relais pour ses films, malgré le prestige dont
on ne s’y ennuie cependant pas un instant.          d’associations militantes, qui ont créé eux-       certains d’entre eux jouissent.
    Pour montrer le processus créatif du            mêmes leurs rôles.
peintre, Watkins échappe à deux écueils : tout           Première surprise : avec des décors ultra-       Un réalisateur à suivre, pour ne pas
expliquer par le contexte historique et social      simples et une centaine de bénévoles, Watkins      perpétuer cet état de fait !
dans lequel Munch évolue, ou tout expliquer         fait revivre la Commune de Paris. Quand, juste
par son expérience personnelle. Watkins             devant la caméra, le peuple de Paris va défendre
entremêle le tout et laisse le spectateur libre     ses canons et que la Garde Nationale refuse de       Watkins et les médias
de choisir ce qui lui paraît le plus important.     tirer, on y croit complètement. Jouant encore        Dans son pamphlet Media Crisis, Peter
Là encore, le cinéaste fait appel à des             une fois sur l’anachronisme, Watkins met en          Watkins met en cause de manière
figurants. Ceux-ci prennent un rôle, racontant       scène une équipe de télévision enthousiaste,         virulente la « monoforme », c’est-à-dire
à la caméra la difficulté de leurs conditions        Télé Commune, qui suit le déroulement de la          l’uniformisation croissante de la façon
de vie à l’époque du peintre, ou gardent leur       révolte dans Paris, transmettant un sentiment        de filmer documentaires et fictions. La
                                                    d’effervescence contagieux ; tandis que les          monoforme est la somme des procédés
personnalité et donnent leur propre opinion
                                                                                                         utilisés pour captiver l’attention du
face aux peintures de Munch. Les rôles              Communards, allumant leur poste de télé,
                                                                                                         spectateur : elle se caractérise par des
principaux aussi sont joués par des figurants :      tombent sur Télévision Versailles, où un             images qui se succèdent à un rythme très
un Edvard Munch énigmatique jette parfois de        présentateur distingué exprime la peur face à        rapide, par une musique omniprésente,
longs regards à la caméra. Les expériences          la Commune, dans une critique explicite des          et par la fragmentation des discours.
marquantes de sa vie, la mort de sa sœur,           médias de masse. Devant nos yeux, donc,              Se voulant neutre, la monoforme a
son histoire d’amour malheureuse, nous sont         les Communards créent des assemblées,                néanmoins une grande influence sur
montrées, et des scènes de ces événements           prennent des décisions et disent tout ce qui         notre façon d’être spectateur : à force
reviennent parfois dans un contexte totalement      ne va pas en 1871… En 1871 ? Non, bientôt            d’être incités à ne pas faire d’efforts et
                                                    les commentaires se font plus actuels, et            à nous laisser porter par le rythme de
différent, exprimant l’influence intense qu’ils
                                                                                                         ce que nous voyons, nous devenons de
ont eu sur le peintre. Le documentaire donne        expriment le désarroi face à la France des
                                                                                                         plus en plus passifs et de moins en moins
l’impression de suivre, simplement, Edvard          années 90. Là encore, en voyant la durée du          critiques face aux contenus qui nous sont
Munch à travers deux épisodes de sa vie,            documentaire, on pourrait craindre l’ennui, la       proposés. Une lecture après laquelle
nous faisant comprendre intuitivement la façon      répétition : mais non, on suit avec intérêt le       on ne voit plus les écrans de la même
dont il voit : par là, le film se révèle comme       déroulement et l’évolution de la Commune et          façon.
une des meilleures œuvres sur le processus          de la réaction versaillaise. Un documentaire         Media Crisis, de Peter Watkins, édité
créatif jamais filmées ; et par son rythme très      plus court n’aurait pas comme celui-là donné         chez Homnisphères, ou disponible en
étrange, le sentiment de longueur que l’on          l’impression d’être sur place (il vaut mieux,        ligne (en anglais) sur le site du cinéaste :
pourrait craindre est totalement évité : chaque     malgré tout, le regarder en deux fois !).            http://www.mnsi.net/~pwatkins/



                                                                                Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
    Cinéma
    La question du mois : Filmer la nature                                                                                                    Par Julie Le Mest



        Pourquoi parler de la nature dans les films ?      que nous sommes censés éprouver). Et petit à
    Parce que la manière de traiter la nature dans        petit, malgré des intentions souvent tout à fait
    les films, comme dans la photographie, est             louables, le monde finit par se réduire à une
    assez révélatrice de tendances plus générales         série de clichés.
    dans ces arts. La nature, c’est beau - c’est
    admis par tout le monde. On considère donc                L’autre choix ? C’est beaucoup plus
    très facilement que pour filmer ou photographier       difficile, mais c’est une évidence, si l’on
    la nature, point n’est besoin d’artifice - d’art - :   considère le cinéma comme un art. Tout le
    filmons-la simplement, avec déférence, et sa           monde admet que si on met Picasso et Goya
    beauté naturelle éblouira tout le monde !             devant la même chose, les tableaux qu’ils
                                                          peindront seront sensiblement différents. De
        …Seulement, dans les faits, ça ne se              là, on comprend qu’il serait totalement étrange
6   vérifie pas !                                          que deux cinéastes placés devant un même
                                                          paysage en aient exactement la même vision
        Un cinéaste qui veut filmer la nature est          (formatée !). Il faut donc filmer différemment.
    confronté à un choix : faire dans le décoratif        Un film, bien sûr, est plus qu’un paysage ; mais
    ou tenter l’expressif. Je m’explique. Décoratif       la façon de filmer celui-ci participe entièrement
    doit être compris dans le sens de « joli,             du propos du film, peut montrer la vision des        ou pour des films plus récents aux couleurs
    qui décore » et dans le sens de « juste un            personnages, relativiser l’action. Et le film, en    vives et chatoyantes (Ran, Rêves). Dans
    décor ». Le décoratif, c’est Ushuaïa. C’est la        inscrivant de nouvelles thématiques dans un         Dersou Ouzala, les couleurs sont naturelles,
    mise en valeur de la nature par des procédés          paysage parfois bien connu, parvient enfin à         ce qui rend toute l’insoutenable beauté de la
    éprouvés : un grand plan d’ensemble des               nous le faire voir autrement !                      Taïga. Cette nature est aussi incroyablement
    chutes du Niagara pour nous en mettre plein                                                               mouvante. Rythme des saisons, vent dans
    les mirettes… Mais qu’on ne s’y trompe pas,               Voici donc quelques exemples de films où         les arbres, eau des torrents printaniers ; tout
    la véritable attraction, c’est Nicolas Hulot, au      la façon de filmer la nature fait sens, s’inscrit    coule, tout est changeant, ce qui peut s’avérer
    milieu, dans sa montgolfière ! Dans un film,            entièrement dans une logique interne. Et ces        redoutable : dans une scène sur un lac gelé,
    on remplacera Nicolas Hulot par le ou les             films, ça ne gâte rien, sont tous très beaux.        un seul coup de vent change une situation
    héros. Et alors, direz-vous ? Alors, l’ennui                                                              normale en un danger mortel. Cette nature
    est que nous avons besoin de Nicolas Hulot,                                                               semble habitée : on entend en permanence
    sinon nous nous apercevrons que ce plan des                                                               le chant des oiseaux, l’eau, le vent. Justement
    chutes du Niagara est totalement impersonnel,         Dersou Ouzala de Akira                              Dersou, animiste, croit en cette vie, voit des
    et que nous l’avons déjà vu mille fois. Qu’est-                                                           personnes dans tous les éléments naturels,
    ce qui ressemble le plus à un plan d’ensemble         Kurosawa, 1975                                      parle au feu et craint l’esprit du tigre. La nature
    des chutes du Niagara dans Ushuaïa, sinon le                                                              de Sibérie prend alors une aura magique :
    plan panoramique des mêmes chutes qu’on                   Dans les années 70, Akira Kurosawa              dans des plans impossibles, le jour et la nuit
    voit dans la pub d’une agence de voyages,             (réalisateur japonais des Sept Samouraï, de         coexistent dans le ciel tandis que Dersou, en
    ou celui de ce film d’aventures dont le héros          Ran…) réalise l’adaptation de ce qui est alors      maître d’école, explique leur importance à
    manque de se noyer ? À force de revoir ces            un classique de la littérature adolescente dans     Arséniev. Le chasseur autochtone et sa forêt
    mêmes images formatées, on finit par en                l’URSS : l’histoire réelle d’un petit chasseur de   semblent véritablement liés, et la capacité
    avoir le cerveau encombré. Il devient difficile        l’Oussouri nommé Dersou Ouzala (Maxime              de Dersou à déjouer les pièges de cet
    d’imaginer les choses autrement. Et ce qui            Mounzouk), racontée par un topographe
    est encore plus triste est qu’on ne voit plus         de l’armée russe, Vladimir Arséniev (Iouri
    vraiment les paysages en question. On est             Solomine), à qui il a servi de guide dans les
    tellement habitué à les trouver beaux par             années 1900. C’est une histoire d’amitié et
    réflexe, plutôt que par un vrai choc émotionnel,       d’aventure, qui montre la dureté de la vie dans
    qu’il est normal de reporter son attention sur        la forêt de Sibérie, la Taïga.
    Nicolas Hulot, probablement plus ému que                  Dans le film que Kurosawa réalise, on est
    nous, puisqu’il voit ça « en vrai » (d’ailleurs, un   d’abord surpris par les couleurs : le réalisateur
    gros plan de son visage, les larmes aux yeux,         est célèbre pour un noir et blanc très travaillé
    intervient à ce moment pour nous rappeler ce          (cf. Rashomon, ou Le Château de l’Araignée)


    Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                                     Cinéma
environnement cruel force l’admiration.                                                                     début, l’influence est palpable au travers de
… Je n’arriverai pas à terminer ces                                                                         plans hypnotiques proprement malickiens
commentaires sans parler de l’amitié entre                                                                  (la musique, cette fois, est de Nick Cave).
Dersou et Arséniev. Le topographe (pourtant                                                                 Mais s’il nous hypnotise, s’il filme lui aussi
russe, pourtant officier, pourtant « civilisé »)                                                             de longs plans mélancoliques de champs de
a une admiration tellement sincère pour le                                                                  blé, Dominik n’a pas en tête de refaire le film
chasseur (pourtant autochtone, pourtant                                                                     dont il s’inspire. Il laisse en effet beaucoup
« sauvage »), et leur sympathie respective                                                                  plus de place au nœud de son drame et à ses
transparaît tellement à travers la narration           catastrophes propres de celle-ci coïncident          personnages. En fait, semble-t-il, la nature
d’Arséniev et le jeu des acteurs qu’on en ressort      avec ceux des hommes - une invasion de               évoque ici essentiellement de Jesse James : le
chamboulé. Comme un idéal de relation entre            criquets se produit au moment où l’intrigue se       choix des décors réels du Missouri, et non des
les hommes ; tout comme Dersou semble vivre            dénoue. En mêlant des plans magnifiques à             Monument Valley et autres affectionnés par les
un idéal de relation entre l’homme et la nature.       une musique entêtante (Saint-Saëns et Ennio          westerns, va de pair avec l’idée de montrer un
                                                       Morricone), Malick nous place dans un état           Jesse James démythifié. Et pourtant, comme
                                                       second, une sorte d’hypnose qui nous fait            le personnage principal, la nature filmée est
                                                       voir le film en situation de pure contemplation.      belle et énigmatique, elle nous attire et nous
Les Moissons du Ciel                                   On ne peut plus porter de jugements sur les          fascine. Jesse James se fond naturellement
                                                       personnages, on ne sait pas où le film nous           dans ces décors harmonieux, comme s’il était          7
de Terrence Malick, 1978                               mène. Les choses sont, simplement, avec une          accepté par le monde, malgré son statut de
                                                       évidence qu’on n’aurait pas imaginée. C’est          hors-la-loi. C’est là tout le paradoxe édicté par
    A vrai dire, pour notre sujet, j’aurais pu         une expérience unique.                               le film : le fait qu’un homme violent et sans pitié
choisir n’importe lequel des autres films de                Détail étrange, Nestor Almendros, le             ait été, par la grâce de son charme et de la
Terrence Malick (Badlands, La Ligne Rouge,             directeur de la photographie, était presque          vox populi, transformé en héros, en légende.
Le Nouveau Monde), tant il est vrai que la             aveugle quand il a travaillé sur ce film sublime.     Par contraste, Robert Ford apparaît toujours
nature tient une place prédominante dans                                                                    contraint, comme un élément perturbateur, ce
tous ses films, lesquels sont tous d’une beauté                                                              qui se voit d’ailleurs de manière évidente sur
époustouflante. Mais Les Moissons du Ciel                                                                    l’affiche du film. La nature, ici, rappelle le mythe
est celui où la nature est la plus essentielle :                                                            et sa façon de déifier ou de diaboliser des
Malick a commencé à filmer sans même avoir                                                                   hommes, tout en accentuant le côté tragique de
de scénario, sur la base d’une simple vision !                                                              leurs parcours : était-il écrit qu’ils seraient vus
    L’Amérique du début du siècle : travailleurs                                                            comme des héros ou des lâches ? Ces rôles
journaliers en couple, mais se faisant passer                                                               sont-ils l’écho de leur nature profonde ?
pour frère et sœur, Bill (Richard Gere) et Abby                                                                  Le film ne sort en DVD que le 16 avril
(Brooke Adams) vont faire les moissons dans                                                                 prochain, mais ne le manquez pas à ce
une ferme entourée de vastes champs de blé.            L’Assassinat de Jesse                                moment-là !
Quand le fermier (Sam Sheppard), malade,
tombe amoureux d’Abby, Bill la convainc de             James par le lâche
l’épouser : ils pourraient toucher l’héritage et
sortir de la misère.                                   Robert Ford de Andrew
    Je vois d’ici votre air dubitatif : on dirait un
mélodrame total. Mais c’est un drôle de drame          Dominik, 2007
où les moments portant à crises de larmes
sont occultés, et où le cinéaste est beaucoup              Le titre résume le film, pas de suspens, donc!
plus intéressé par les champs de blés que par          En effet, l’enchaînement fatal des événements
ses personnages. En effet, ce que Malick veut          amène à la mort du célèbre hors-la-loi Jesse
saisir avant tout, c’est « l’heure magique » :         James (Brad Pitt). Il s’agit aussi de la tragédie
cette heure du jour où le soleil est couché,           de la vie de Robert Ford (Casey Affleck) et de
mais où il ne fait pas encore nuit, et qui baigne      son assassin, le « lâche ». Vous l’avez peut-
tout le film d’une atmosphère mystérieuse.              être vu brièvement à l’affiche, il y est resté très
Face à l’immensité des champs de blés, à la            peu de temps, ce qui est dommage, car c’est
présence incongrue des animaux de la plaine,           un des plus beaux films de l’année dernière.
filmés à loisir, les drames humains reprennent              Andrew Dominik est un homme de goût :
leur place anecdotique dans le cycle du                la preuve, il aime Terrence Malick. Les
monde, simple agitation au creux d’une nature          Moissons du Ciel sont une inspiration avouée
indifférente. Parfois seulement les drames et          de L’Assassinat de Jesse James ; et dès le



                                                                                    Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
    DVD
    Hot Fuzz de Edgar Wright                                                                                                               Par David Roué




8


        L’histoire délirante d’un flic, le meilleur       nous Spaced reviennent en choc avec cette         le réalisateur, en tire des effets savoureux, en
    de sa catégorie, muté en province parce              comédie délirante. Leur humour n’a pas changé     confrontant le film d’action à la Michael Bay -
    qu’il fait de l’ombre à ses collègues. Dans la       d’un poil, savant mélange de gamineries, de       remember Bad Boys ? - au délire nonsensique
    petite ville où on le « placardise », l’ennui et     gore et de pince-sans-rire. Shaun of the dead     à la Monthy Python. Le scénario réserve ainsi
    le conformisme règnent en maître. Jusqu’à ce         était un parfait mix de comédie sentimentale      son lot de séquences complètement barrées,
    que des meurtres mystérieux se multiplient…          et de film de morts-vivants. Hot Fuzz choisit      comme cette fusillade à la John Woo dans les
                                                         de s’attaquer au buddy movie - film policier où    rues calmes de la petite ville de Province, ou
        Simon Pegg, Nick Frost et Edgar Wright,          deux flics qui ne peuvent pas se sentir au début   l’inoubliable charge dans le centre commercial.
    les fous furieux de l’excellentissime Shaun of       s’adorent à la fin - en le transposant dans une    Attention, nuit gravement à la morosité !
    the dead et de la sitcom toujours inédite chez       campagne anglaise so boring. Edgar Wright,




    Exes de Martin Cognito                                                                                                                 Par David Roué


        Deux tueurs qui se prennent pour des                                                               cinéma « autre ».
    personnages de roman. Deux flics sont à leurs                                                                Car le réalisateur a de l’ambition ! Faire
    trousses. Avec ce thriller surnaturel, l’ancien                                                        un film différent, provoc’, trash, indépendant,
    réalisateur de porno branché, Martin Cognito                                                           à l’image de ce que peut faire Jean-Pierre
    passe au long métrage traditionnel. Du moins                                                           Mocky. Oui mais voilà, le talent ne s’achète
    c’est ce qu’il voudrait. Le casting est ainsi                                                          pas - de toute façon il n’avait pas le budget
    plutôt intrigant : Grégoire Colin, le très bon Tom                                                     pour - et le plus triste finalement, c’est que
    Novembre et même une apparition de Samuel                                                              derrière cette espèce de film porno sans cul,
    Le Bihan, qui est également producteur.                                                                on ne retrouve pas d’autres ambitions que
        Mais voilà, on ne s’improvise pas réalisateur                                                      celles de choquer le bourgeois et d’étaler un
    comme ça. Le film partait déjà mal, avec son                                                            pseudo-trash artistique à base de poissons
    scénario incohérent, ses dialogues écrits à la                                                         enfoncés là où je pense et de confusion de
    truelle et son budget rachitique. Par contre,                                                          l’identité sexuelle.
    Martin Cognito ose aller plus loin, en créant les                                                           Entre série Z et film X, un long métrage
    personnages parmi les moins crédibles jamais                                                           « Y » donc, sans grand autre intérêt que son
    filmés : les deux flics ressemblent à un clochard                                                        existence.
    et une lycéenne, Grégoire Colin se donne à                                                                  Seul fait notable : un caméo d’un des plus
                                                         plans éclairés avec un mauvais goût palpable,
    fond dans une caricature de psychopathe, Tom                                                           grands réalisateurs du monde, Abel Ferrara
                                                         sans compter les faux raccords à la pelle et
    Novembre… touche son cachet.                                                                           lui-même, mauvais comme un cochon durant
                                                         le supplice des mouvements de caméras
        Quant à la réalisation… On sent bien que                                                           sa courte scène de deux minutes.
                                                         horriblement maladroits qui nous rappellent
    Martin Cognito vient du milieu pornographique.                                                              Est-ce que ça vaut le prix du dvd ? A vous
                                                         à chaque fois que nous sommes dans un
    Même image au rendu dégueulasse, mêmes                                                                 de voir.


    Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                                                DVD
BUG de William Friedkin                                                                                                               Par David Roué




                                                                                                                                                       9




   Avec cette adaptation d’une pièce de                Ce qui fait plaisir avec Friedkin, c’est           Les personnages malades de l’intérieur
Tracy Letts, William Friedkin - réalisateur de     qu’il est resté loin des modes de réalisations     sont en fait symptomatiques d’une Amérique
L’Exorciste, Cruising et French Connection         chichiteuses de ces dernières années. Son          gangrenée par le doute, qui fournit à ses
- nous offre non seulement son meilleur film        film possède une sorte de force brutale,            citoyens la meilleure nourriture pour leurs
depuis Police Fédérale Los Angeles il y a 20       primitive, ses acteurs semblent possédés. Le       psychoses. Friedkin, après ses errances
ans, mais surtout un monument du cinéma            plus impressionnant étant que le film ne trahit     idéologiques des années 90 - qui l’avaient
paranoïaque.                                       jamais ses origines théâtrales. Malgré le huis     entraîné à remonter son film Le sang du
                                                   clos, le découpage très précis et jamais gratuit   châtiment pour en faire un film favorable à la
     Dès la première séquence, il montre qu’il     nous donne l’impression d’assister à une           peine de mort - reprend avec Bug un discours
n’a rien perdu de sa maîtrise de la caméra :       histoire conçue dès le début pour le cinéma.       politique très ambigu. Partisan de poser les
cadrages nerveux, caméras à l’affût du détail,     Et quel cinéma ! Il devient rare d’être à ce       questions plutôt que de donner les réponses
montage intelligent et précis. Et petit à petit    point scotché devant un film, d’être en mesure      (comme beaucoup de films « à thèse »
l’histoire se met en place, toujours soutenue      de presque palper la tension qui se dégage         américains récents), il nourrit la réflexion au
par une réalisation sans faille. Deux paumés       des images, notamment lors des premières           lieu de l’assujettir à une quelconque opinion
se rencontrent. Elle, Agnès (Ashley Judd), est     apparitions glaçantes de l’ex-mari d’Agnès.        préfabriquée.
serveuse, vit dans un motel quasi-abandonné,
reçoit des coups de fils anonymes, vit dans la          Le film baigne dans une incertitude
crainte du retour de son ex-mari violent. Lui,     permanente : Friedkin ne montre jamais
Peter (Michael Shannon) fait alors son entrée,
                                                                                                        L’Unabomber
                                                   les insectes et le spectateur est libre de           Il n’est pas innocent que le film cite
vagabond paranoïaque qui semble d’abord            conclure à la folie pure des personnages ou          Theodore John Kaczynski, alias
une bouée de secours pour Agnès. Puis c’est        à la manipulation gouvernementale. Mais quel         l’Unabomber, mathématicien de génie,
l’ex-mari de celle-ci (le chanteur Harry Connick   que soit son choix d’interprétation, le doute        et accessoirement l’un des terroristes les
Jr) qui apparaît, sortant de la salle de bain      persistera forcément. Tout est à la fois trop        plus recherchés dans les années 90. De
dans des volutes de vapeur qui semblent le         délirant pour être vrai et trop logique pour         1978 à 1995, il a été l’auteur de plusieurs
désigner comme la menace du film. Menace            être faux. De sorte que se met en place une          attentats à la bombe, en procédant
qui en fait s’évapore vite, pour faire place à     réflexion plus profonde sur cette paranoïa qui        par envoi de colis piégés. Selon lui, la
une autre, plus insidieuse : les Aphides. Des      est le cœur du film. Qu’elle soit l’effet d’un        société industrielle entraînerait à terme la
insectes, que Peter commence à voir, dont il       dérangement mental ou d’expériences réelles          destruction de l’humanité. « Ce système
est persuadé qu’ils lui ont été implantés sous     de l’armée, la paranoïa de Peter est crédible,       n’existe pas pour satisfaire les besoins
la peau par l’armée. Agnès les voit aussi, mais    car basée sur des faits réels réinterprétés dans     des hommes, et n’en est pas capable.
curieusement leur entourage est incapable de       ses monologues, comme les expériences sur            Les désirs et le comportement des
les distinguer. Les insectes se font de plus en    les militaires américains durant les guerres         hommes doivent en fait être modifiés pour
plus présent, entraînant les deux personnages      récentes, ou le terroriste Unabomber.                satisfaire aux besoins de ce système »
dans la folie et le cauchemar…




                                                                               Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
       DVD

     Helvetica Documentaire par Gary Hustwit                                                                                              Par Brendan troadec


                                                                                                                au même titre qu’un monteur au cinéma, le
     Sorti en 2007 à l’occasion du
                                                                                                                typographe est celui qui va donner sa dernière
     cinquantième anniversaire                                                                                  saveur à un mot ou à un texte.
     de la police Helvetica,
     le documentaire de Gary
     Hustwit revient en DVD.
     Séance de rattrapage pour
     ceux qui auraient loupé cette
                                                                                                                  Helvetica :
     virée dans un monde de la                                                                                    Helvetica est une police de
     typographie helvétique aux                                                                                   caractère sans serif créée
     allures de multinationale.                                                                                   en 1957 par Max Miedinger
                                                                                                                  et     Eduard Hoffman dans
10       Sans doute l’ignorez-vous encore, mais                                                                   les locaux de la fonderie
     votre police de caractère préférée est Helvetica.                                                            typographique       Haas,    à
     Si ce nom ne vous dit rien, sachez que votre                                                                 Münchenstein (près de Bâle).
     cerveau, lui, sait parfaitement la reconnaître.                                                              Son véritable nom est Neue
     Dès votre réveil, vous ne vivez que par                                                                      Haas Grotesk. Adoptée par le
     Helvetica. L’inscription sur votre shampoing ?                                                               monde de l’entreprise et les
     Helvetica ; les publicités ? Helvetica ; un logo ?   d’écriture. On pourrait résumer cet affrontement        administrations, elle habille
     Une devanture ? L’imprimé des impôts ?               à deux camps : d’un côté, la vieille garde qui          les logos d’American Airlines,
     Helvetica. Si Helvetica et ses dérivés ne            a fait ses armes dans les années soixante-dix,          American Apparel, Comme
     recouvrent pas tout, la très grande majorité         qui portent aux nues le style suisse, avec sa
     de ce que nos sociétés impriment est en                                                                      des Garçons, Evian, Intel,
                                                          logique, sa clarté et sa simplicité, et de l’autre,     Lufthansa, Nestlé, Toyota…
     Helvetica.                                           une jeune génération plus individualiste qui
                                                                                                                  On estime que 3000 publicités
                                                          privilégie un travail sur les émotions. Deux
         Comment une police créée dans un petit                                                                   sont émises en Helvetica par
                                                          facettes du graphisme contemporain : un
     atelier de Bâle en 1957 a-t-elle pu supplanter       Modernisme où l’on utilise parfois que trois            jour à travers le monde. En
     toutes les autres au point d’être devenue La         polices dans une vie et le post-Modernisme              1983, la fonderie allemande
     typographie par défaut de notre société ? C’est      qui est toujours en continuelle recherche.              Stempel a modernisé l’écriture
     le propos du documentaire de Gary Hustwit qui                                                                en Helvetica Neu. C’est
     interroge plusieurs générations de graphistes            Sortie de l’univers du graphisme, Helvetica         l’entreprise Linotype qui gère
     et de designers sur leur vision de la typographie    divise encore… Du fait de son utilisation               aujourd’hui les licences de la
     et leur approche d’Helvetica. Pour certain, elle     massive dans le façonnement des corporate               famille Helvetica
     est un mode de vie et la communication ne            identities (images publiques des sociétés), elle
     passe que par ses centaines de déclinaisons.         symbolise l’esprit d’entreprise et le capitalisme.
     Pour d’autres, cette police équivaut à un            Mais c’est également le symbole de la guerre            Arial :
     fascisme contemporain. En effet, Helvetica,          du Vietnam, de la mondialisation ainsi que              La police d’écriture Arial est
     sous des apparences de neutralité, est un            du libéralisme. En outre, la démocratisation            une déclinaison d’Helvetica.
     état d’esprit à elle toute seule, symbole de         du numérique tend à rendre Helvetica plus               Elle a été créée en 1980 par
     conformité et d’uniformité.                          socialiste, si bien qu’elle peut apparaître             Microsoft pour des questions
                                                          comme la police d’un peuple sans classe                 de droit. On la différencie d’
          Les documentaires sur la typographie ne         sociale, étant utilisée par chacun sans réelle          Helvetica par son a minuscule
     courent pas les rues, donc saluons celui-ci qui      distinction.
     a le mérite d’être particulièrement bien mené                                                                dont la base est affreusement
     et construit. Gary Hustwit s’est attaché à ne                                                                biseautée. Pour anecdote,
                                                             Le documentaire s’attache également
     pas utiliser de voix off et laisse les graphistes                                                            le logo de Microsoft est en
                                                          à montrer à quel point cette police est en
     et typographes développer leur propos.                                                                       véritable Helvetica.
                                                          adéquation avec l’espace urbain, au moyen de
     Nous sommes très loin de ces innombrables            longs plans de Munich, Londres ou New York
     documentaires technologiques qui pullulent           qui permettent de se rendre compte encore
     sur France 5 et qui laissent de côté tout esprit     une fois qu’Helvetica et la typographie en règle
     critique au profit d’une vénération de leur           générale font partie de notre vie, sans que
     sujet. Helvetica donne la parole aussi bien          nous en soyons vraiment conscients. Pourtant,
     aux détracteurs qu’aux adorateurs de la police


     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                          Musique
Basia Bulat - Oh my darling                                                                                                     Par Alexandra Philippe


    Dissimulés sous un chapeau mou qui
sied parfaitement à son visage poupin, les
yeux bleus et ronds d’une jolie rose dorée
des neiges canadiennes nous invitent à un
surprenant voyage musical. Des yeux qui
laissent entrevoir une douce simplicité au
cœur d’un album délicatement intitulé Oh my
darling.

    Douze petits mondes irisés s’envolant dans
le tourbillonnement léger d’un vent mélodieux
aux accents country nous sont ainsi interprétés
avec une voix éraillée accidentellement par
une extinction de voix durant l’enregistrement
de l’album. La fraîcheur naïve des mélodies et
la subtile spontanéité qui en découle, égrainent                                                                                                          11
les souvenirs d’une enfance bercée par le
rythme effréné des courses-poursuites, des
amours fugaces et le ronronnement apaisant
des choses les plus insignifiantes du quotidien.
Tel est l’univers pétillant de Mademoiselle          sur Before I knew et I was a daughter. On         canadiens.
Bulat qui mélange à la fois des mélodies folk,       oscille alors par instant entre le monde coloré
artisanales, à un certain esprit classique.          de Tracy Chapman et celui plus épuré de               C’est ainsi que, comme un réconfortant
                                                     Dido. Cet étonnant microcosme symphonique         petit vin à la cannelle, Oh my Darling se révèle
   Les titres, joués pour la majorité à la guitare   qui a pris vie lors d’une rencontre à Montréal    être un véritable délice pour les oreilles. Il
ou au piano, ne manquent pas d’être égayés           avec Howard Bilerman - ancien batteur et          réchauffera les corps et les cœurs transis par
par d’originaux arrangements de cordes               producteur des Arcade Fire - nous love dans       les mystères d’une matinée d’hiver.
comme sur December, Little one, Snakes and           une rêverie feutrée et place Basia Bulat dans
ladders ; et par des percussions « maisons »         le cercle restreint des excellents chanteurs




Sébastien Tellier - Sexuality                                                                                                     Par Brendan Troadec


    Qui aurait pu prévoir que l’arrivée de la TNT                                                          Même en s’improvisant grand prêtre des
serait l’aube d’un nouvel âge d’or pour le film                                                         préliminaires à rallonge, Sébastien Tellier
érotique ? En perte de vitesse chronique tout                                                          reste le roi de la composition maîtrisée, posant
le long des années 90, cantonné à la case du                                                           sans complexe sa voix pleine de vibratos et
dimanche soir de M6, s’aventurant parfois sur                                                          de trémolos malhabiles sur des sérénades
Arte, l’amateur de sucreries érotiques avait la                                                        pour sex-shops kazakhs. Un poète égaré au
vie dure. Mais, ils sont loin ces temps de disette                                                     Shopi, se baladant entre des textes en français
et c’est tous les soirs et en trois occasions                                                          d’un kitch grandiose et un rayon de soap
successives que nous retrouvons les histoires                                                          story bourré d’amourettes entre de jeunes
de détectives lubriques et de secrétaires                                                              chirurgiens talentueux et leurs complaisantes
salaces sur nos écrans. Un climat libertin qui                                                         infirmières.
n’aura pas manqué d’inspirer Sébastien Tellier.
Génial barde des Temps Modernes, Tellier fait                                                             N’ayons pas peur des mots, Sexuality est
partie de ces rares artistes qui pourraient nous                                                       un véritable album masturbatoire, un disque
faire pleurer en chantant l’annuaire. Alors,                                                           avant tout sensuel et imaginaire. Androgyne
quand il est sorti des bois avec un album            Un disque composé autour de petites               des plaisirs, Sébastien Tellier évolue
conceptuel sur le sexe, coproduit par un des         mélodies synthétiques lascives où Tellier,        superbement dans ces climats tamisés, ne
Daft Punk, il est devenu évident que l’érotisme      acteur et réalisateur, se met en scène tout       basculant jamais dans l’explicite. Le marquis
tenait un nouveau chef d’œuvre.                      en suggestivité. En effet l’érotisme, c’est le    de Sade aimait dire que les femmes bandent
                                                     défi permanent de ne rien montrer tout en          par l’oreille, avec Sexuality les hommes aussi
   Sexuality, c’est cinquante minutes de             ressentant un maximum. Un pari audacieux en       maintenant.
peep-show menées par un Tellier aguicheur.           ces temps de pop paillarde.



                                                                                Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
     Musique

                                         La tête dans les étoiles                                                                 Par Omar, alias Omartien ! !




     Groupe incontournable de la scène rock, MUSE est devenu au bout de quatre albums un mastodonte
     qui vend des millions de disques à travers le monde. Sortis de nulle part de leur campagne anglaise,
     qu’ont-ils de si attrayants alors ? Découvrons aujourd’hui leur deuxième opus, Origin Of Symmetry,
     exemplaire psychédélique aux sons galactiques, affluant de curiosités sur l’espace, sur l’homme
     face à la cybernétique, sur la théologie et les névroses humaines. Prêts au décollage ? ? ?... C’EST
     PARTI ! ! !

                                                             En 1994, le trio composé par Matthew                                            Après     moult
                                                         Bellamy (chant, guitare, piano), Chris                                              recherches,
                                                         Wolstenholme (basse), et Dominic Howard                                             on      apprend
12                                                                                                                                           qu’Origin     Of
                                                         (batterie) participe à son premier concours
                                                                                                                                             Symmetry est
                                                         pour groupes de rock locaux. Encore lycéens
                                                                                                                                             inspiré du livre
                                                         et originaires de la cambrousse de Teignmouth                                       Hyperspace de
                                                         dans le Devon, les trois potes se maquillent                                        Michio Kaku.
                                                         comme des starlettes de Glam et fracassent                                          Un best-seller
                                                         tout sur la scène. Leur esprit soucieux et                                          de     physique
                                                         spontané leur valut le 1er prix pour faire une                                      qui affirme que
                                                         énorme tournée... des bars - souvent minables.                                      tout l’univers
                                                                                                                                             vient      d’un
                                                         « Teignmouth, c’était juste la drogue et
                                                                                                                                             équilibre, qu’il
                                                         les bagarres » déclare le groupe qui se met                                         est composé
         Pochette de l’album Origin of symmetry          à travailler au lieu d’étudier pour continuer à     de dix dimensions parallèles. Nous ne vivrions
                                                         jouer.                                              que dans l’une d’entre elles et chacune
          Dès la première écoute, Origin Of Symmetry         En 1999, ils sortent Showbiz, album             d’elles abriterait d’autres espaces et d’autres
     propose une multitude de sons et de bruits :        mélancolique et nerveux, marqué par la              planètes avec des civilisations et des citoyens
     un mélange de pianos, de synthés spatiaux,          frustration du monde du show-business. Ce           semblables aux nôtres. Pour Mattew Bellamy,
     de guitares grunges et de mélodies éthérées.        premier album est produit par John Leckie           chercher où se trouve l’origine de la symétrie
     On bascule entre opérettes classiques avant-        qui venait de travailler pour Radiohead,            reviendrait à chercher si dieu existe.
     gardistes, hurlements étouffés et riffs effrénés,   groupe auquel on les comparera très souvent,            L’ambiance de cet album est teintée de
     dont l’imagerie et les thématiques nous laissent    une étiquette dont ils auront du mal à se           science-fiction, avec des vies extraterrestres,
     d’emblée perplexes... De même que le nom de         débarrasser.                                        des visions apocalyptiques et les psychoses
     l’album : Origin of Symmetry, nom d’un chien,           Le groupe tourne pendant deux ans durant        humaines. « Notre ADN s’est mêlé avec
     ça veut dire quoi ? ? Pour comprendre tout ça,      lesquels ils joueront avec les Red Hot et les Foo   celui d’une espèce extraterrestre et
     faisons un petit détour en arrière. Enfilez vos      Fighters. Cette tournée conférera un son plus       avec celui des singes. C’est sûrement
     casques, c’est la bio :                             live et plus grunge aux chansons composées          la raison pour laquelle nous avons tous
                                                         sur la route... Et qui figureront sur le deuxième    des instincts animaux, une pensée plus
                                                         opus. Matthew Bellamy avouera par la suite : «      avancée et le conflit entre les deux. (...)
                                                         Avec Muse, il y a plein d’imprévus. Je peux         La comète qui nous rend visite à chaque
                                                         mourir, ma tête peut exploser, je pourrais          poignée de millénaires contient des êtres
                                                         tuer Dom, me foutre à poil et baiser Chris          vivants dedans. Ils sont comme notre
                                                         ! » Leurs tournées chaotiques deviendront de        dieu, des créateurs qui nous ont façonnés
                                                         véritables défoulements !                           pour extraire un quelconque minéral dont
                                                             Ainsi, on se retrouve en septembre 2001.        ils avaient besoin. » (Q Awards, 2006). Et



                                                                                   Omar fait le Bazar ! !                 L’émission, qui pète une durit,
                                                                                   vous invite à planer un instant avec son spécial MUSE consacré à ce
                                                                                   deuxième album, Origin Of Symmetry. Ça se passe le 11 mars, sur
                                                                                   Radio U 101.1 ! ! !


     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                       Musique
cette citation n’est qu’une démonstration         même pour « Microcuts », opéra alternatif aux
de l’énorme imagination du groupe qui ne          airs aliénés accompagné d’un détachement
se lasse pas de parler de ses fantasmes du        vocal admirable, puissant et saturé ; une
cosmos, qui accompagnent une vision peu           jérémiade de fantômes stridents qui déplorent
conventionnelle du monde : « Si tu regardes       l’anéantissement de l’homme par les machines
n’importe quel documentaire sur le 11             et la cybernétique. La souffrance et la démence
septembre, tu n’auras aucun doute sur le          sont les symptômes d’un monde ultra-moderne
fait que les explosions étaient contrôlées et     qui d’après le chanteur détruit nos âmes en
que tout a été pensé méticuleusement par          les réduisant à de simples automates. Mais il
le gouvernement américain. De même, pour          précise qu’il ne considère pas que toutes les
                                                                                                    Clip de « Plug In Baby », les femmes deviennent
les extraterrestres et les singes, il te suffit    technologies sont mauvaises.                      des androïdes souvent machiavéliques.
de regarder les peintures préhistoriques
qui montrent des hommes du Néanderthal                                                              dément et enrichi de par ses multiples
avec des casques dans des capsules de                                                               influences. Les spéculations sur la vie spatiale
l’espace. » (Sunday Mail, 2007) Renchérit                                                           n’abandonneront jamais le groupe, comme sur
Dominic howard. Faut-il préciser qu’ils ont lu                                                      le clip « Sing for Absolution » (du troisième
de nombreux livres de science, de psychologie,                                                      opus Absolution) où le groupe échappe à la
de terreur écologique et de complots, aux                                                           possible Troisième Guerre Mondiale dans
titres qui laissent songeurs : Return to the                                                        une fusée, propulsée dans l’espace - pollué
stars, Virtual Organisms, The 12th planet, Rule                                                     par des panneaux de publicité ! -, et arrivant         13
by secrecy, Brainwashing .... Mais quand on                                                         sur Cydonia, une zone sur Mars qui, juste
demande au chanteur si ce qu’il soutient n’est                                                      par sa configuration (pyramides, murs, traces
pas un peu incongru, il répond : « Il est plus                                                      d’irrigation), suggère qu’il y eût une civilisation.
plausible de penser scientifiquement que                                                             C’est d’ailleurs la même idée sur la pochette du
les extraterrestres ont été impliqués dans                                                          dernier album Blackholes And Revelations, où
l’évolution de l’homme que de croire que le       Origin of Symmetry par Darell Gibbs, tels des     Cydonia est habitée par quatre personnages
monde fût créée par un homme à la barbe           automates, nous nous préparons tous au chaos.     qui dominent et se partagent la Terre!
blanche. Ça ne semble pas aussi farfelu
quand tu te mets à comparer ces deux
théories. »                                           Il faut aussi souligner les influences
                                                  classiques du groupe, qui a composé « New
                                                  Born » et « Plug in Baby » sur un air de Bach       MUSE est retenu comme nom en
                                                  dans sa fameuse Toccata en Ré - jouée dans          raison des trois filles qui traînaient
                                                  des vieux films d’horreur et même dans la            avec Matt au lycée. Pendant qu’elles
                                                  série la Famille Adams ! Matthew avoue être         s’initiaient à la magie noire, il les
                                                  charmé par les œuvres de Chopin et d’Hector         accompagnait avec sa guitare. Le
                                                  Berlioz dont les chœurs serviront à composer        groupe trouva ce nom lors d’un
                                                  les deux albums suivants ; et enfin, Sergeï          cours d’art où le prof parlait des
                                                  Rachmaninov avec ses concertos pour piano
                                                                                                      sept muses qui charmaient les
                                                  n°2 et n°3 qui ont surtout influencé la chanson
                                                  finale qui clôt l’album « Megalomani », sorte
                                                                                                      dieux et représentaient chacune un
                                                  d’opéra baroque avec un final grandiloquent          art particulier. MUSE est donc un
                                                  où le chanteur épris de la folie des grandeurs,     hommage à la beauté et à la réflexion,
                                                  refuse d’entrer au paradis à sa mort... Un          au songe et à la méditation. Enfin, le
Origin of Symmetry par Tim Berry, un monde        délire exploré aussi lors de l’enregistrement :     chanteur dit qu’ils ont aussi choisi ce
étrange, industriel, rendant la nature artifi-     « Nous étions tous étonnés de nos visages           nom, car « C’est court et ça colle bien
cielle...
                                                  sous champignons [hallucinogènes] quand             sûr une affiche ! »
                                                  nous avons enregistré Plug in baby (premier
     Ces réflexions, un peu troublantes, sont à
                                                  single de l’album, ndt)... Il y avait ce grand
l’image du livret de l’album qui nous surprend
                                                  champ à côté du studio d’enregistrement
par ses illustrations. Le groupe avait demandé
                                                  rempli d’eux. Ainsi, nous les avons tous
à quatorze artistes peintres de s’exprimer sur
                                                  mangés. On n’avait pas conscience de nos            Pour en savoir plus :
le thème du chaos. Il en résulte des œuvres
                                                  actes et nous avons fini tout nus dans un
déconcertantes installant le malaise et                                                               Biographies, chroniques, citations,
                                                  jacuzzi...»
illustrant le caractère névrosé des chansons.                                                         interviews, descriptifs des bouquins :
Comme «Space Dementia», morceau au piano                                                              http://www.myspace.com/omar_fait_
                                                      Finalement, on peut dire que si l’on
menaçant et à la voix souffrante, qui devient
                                                  n’adhère pas aux idées du groupe qui                le_bazar.
un simple murmure, une élévation céleste
                                                  s’efforce quand même de démontrer qu’elles
grâce aux synthétiseurs avant de mettre en
                                                  sont fondées, elles suscitent de la réflexion
musique des bruits chaotiques exprimant
                                                  et nous invite à découvrir cet album unique,
la fin du monde et « la folie spatiale ». De



                                                                             Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
     Musique

     RIEN - Il ne peut y avoir de prédiction sans avenir
                                                                                                                                            Par Brendan Troadec

         Que l’on soit bien d’accord : le Post-Rock                                                            d’un Pink Floyd et du générique de Star Trek.
     est mort. C’est arrivé le jour où les Canadiens                                                           Une balade entre les genres qui brouille les
     de Godspeed You ! Black Emperor ont arrêté de                                                             pistes et qui prend des allures d’Odyssée
     sortir des disques. Depuis lors s’est succédée                                                            sonore prompt à perdre l’auditeur. Le disque
     une pléthore de groupes obscurs de la classe                                                              se clôt sur cette phrase à méditer « Avec la
     moyenne émergeant de leurs banlieues                                                                      liberté de celui que la culture n’a pas encore
     pour sortir un disque ou deux et disparaître                                                              engloutit, disait Theodor Ludwig Wiesengrund-
     de la circulation. Bien sûr, les membres de                                                               Adorno, le vagabond de la musique ramasse le
     Godspeed You ! Black Emperor ont participé                                                                morceau de verre qu’il trouve sur la route et le
     à quelques projets brillants et pour quelques                                                             tend au soleil pour en faire jaillir mille couleurs,
     heures parfois, c’était la dolce vita. Mais, on                                                           ce disque était l’histoire de ce vagabond ».
     n’a jamais retrouvé ces montées glacées de                                                                Vous n’êtes pas obligés d’y réfléchir, mais
     guitares et ces violons angoissés.                                                                        vous l’êtes d’acheter les deux premiers albums
                                                                                                               de RIEN. Les disques indispensables et beaux
14       Le rapport avec RIEN ? D’après eux,                                                                   existent encore !
     aucun ! Quand je les avais rencontré en 2004,         conceptuelle en carton recyclable ? N’en jetez
     leur tête pensante était persuadée d’être             plus, la France tenait deux ans après tout le
     influencée par les parisiens de Phoenix, les           monde son groupe de post-rock. Sauf que
     musiciens avaient tous un projet de musique           RIEN ne se contente pas d’être un vague               Mercredi 20 février :
     pour restaurants chinois, leurs invités étaient       groupe à l’éphémère envol. C’est une sublime          Salle du Clous (à gauche après le pont
     dadaïstes et fumaient des gauloises pour ne           ré-appropriation à la française et un joyeux          Robert Schuman), retrouvez Rien et
     pas avoir l’air trop Maoïstes . Et pourtant…          laboratoire du C.N.R.S bourré de Professeurs          les George Adamski pour une soirée
     Cette façon de serrer les ponts des chansons,         Tournesol et d’Auguste Piccard à moustache.           organisée par le Service culturel et Radio-
     cette composition en vagues, ces samples              Dans cet esprit loufoque surnage, comme               U. Plus d’infos dans l’agenda (p.20).
     de radios étranges, cet esprit de penseur             un hommage à la contre-culture acide, des             Et téléchargez gratuitement l’intégral
     potache capable de citer Jacques Derrida              bouffées d’angoisse et de paranoïa qui font           de RIEN, sur leur site : www.amicale-
     pour alimenter une mauvaise blague. Fallait-          régulièrement surface. D’autres passages              underground.org/
     il encore rajouter une pochette inventive et          donnent l’impression de se trouver à la frontière




     Agnès Bihl - Demandez le programme                                                                                                          Par David Roué



        « You are fouting of my gueule, I’m                                                                         Le traitement singulier rappelle un peu
     a poor lonesome call girl »                                                                               le Renaud des débuts avec ce mélange de
                                                                                                               tendresse, d’humour et de vacheries, soutenu
        Avec ce troisième album, Agnès Bihl                                                                    par une voix aux accents enfantins, un peu
     poursuit son petit bonhomme de chemin                                                                     hésitante parfois et tellement humaine. Agnès
     musical, un peu en marge de toute la nouvelle                                                             Bihl n’est pas une chanteuse, c’est une pile
     chanson française insipide.                                                                               électrique branchée sur 200 watts, qui crie
                                                                                                               sa rage, ses coups de gueules et ses coups
        « Tu m’avais promis des vacances                                                                       de blues comme ses moments de joie et ses
        538 bornes à vélo                                                                                      bonheurs.
        T’as profité d’mon innocence
        J’ai pédalé sans dire un mot »                                                                            « La vie c’est ça tu vois
                                                                                                                  Un coup t’es contre et puis t’es pour
         Les textes rageurs nous font profiter d’une        Ou même sa propre enfance...                           Des fois tu sais même pas pourquoi
     vraie plume, sardonique, ravageuse et poétique                                                               T’as juste envie de rire d’amour »
     à la fois. Demandez le programme mélange à               « Alors trop maigrichonne pour
     nouveau, au gré de quatorze chansons, des             jouer au docteur
     sujets aussi divers que l’inceste, la maternité, le      Je mettais du coton dans un vrai
     célibat ou l’expulsion des enfants d’immigrés.        soutien-gorge »


     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                                 Livres
Connaissez vous… MARTIAL ?                                                                                                       Par David Roué




    C’est peut-être l’un des auteurs les plus                                                     Quit facia uolt scire Lyris. Quod sobria :
surprenants de l’Antiquité. Martial vécut et se                                                   fellat.
fit, à Rome au Ier siècle avant Jésus-Christ,
un nom en maniant une forme littéraire très                                                       Celui qui croit que c’est du vin de la
particulière : l’épigramme ou petit poème                                                         veille qu’Accera put se tromper : Accera
satirique. Virtuose de la forme brève, poète                                                      boit toujours jusqu’au lever du jour.
sarcastique, Martial épingle en quelques mots
les défauts de ses contemporains à travers                                                        Pas de jour où tu ne pondes cent vers
des railleries, des reproches, des portraits ou                                                   Pasquin :
même des descriptions d’objets. Il a un sens de                                                   Tu es fou !
l’humour haut en couleur qu’on imagine mal a                                                      Mais au public tu n’en as jamais lu
priori chez un auteur antique, tout emmurés que                                                   aucun :
nous sommes dans une vision poussiéreuse                                                          Pas si fou !                                     15
de l’époque romaine et de la littérature antique.
Avec cet humour gaulois, pourrait-on dire avec                                                    Cum futuis, Polycharme, soles in fine
anachronisme, Martial n’a pas peur de manier                                                      cacare
les expressions les plus crues et les situations                                                  Cum pedicaris, qui, Polycharme, facis ?
les plus orgiaques.
                                                                                                  Toutes les fois que Marulla a soupesé
    On sent chez lui un bonheur palpable à                                                        de ses doigts un pénis dressé et l’a
brocarder les faux-semblants, les hypocrisies                                                     longuement mesuré, elle en dit le
et les moindres défauts. On l’apprécie surtout                                                    poids. Le même, une fois sa besogne
pour le mot qui fait mouche, la « pointe » finale                                                  et ses exercices accomplis, quand il gît
qui achève sa cible et le refus de faire dans le    Le petit livre que tu lis à voix haute,       semblable à une courroie détendue,
politiquement correct.                              Fidentinus, est de moi : mais quand tu le     Marulla dit de combien il s’est allégé.
                                                    lis mal, il commence à être de toi.           Ce n’est pas une main qu’elle a, c’est
    L’édition proposée par Dominique Noguez                                                       une balance !
constitue une parfaite introduction au verbe        Rosalie ne dort jamais que d’un œil.
féroce de Martial : il s’agit d’une sélection       Pas étonnant : elle est borgne.               Il ment, celui qui t’appelle vicieux,
d’épigrammes, dans leur version originale                                                         Fabrice
latine, dans leur traduction littérale conforme     Tu aimes qu’on t’empale                       Tu n’es pas vicieux, tu es le vice !
à la lettre et dans une mise en vers, plus          Mais quand c’est fait tu chiales
conforme sans doute à l’esprit frondeur et à la     Souffres-tu du régal                          Pourquoi est-ce que je ne t’envoie pas
verdeur de l’auteur.                                De ton cher trou de balle                     mes livres, Pontilianus ?
                                                    Ou n’est-ce pas plutôt                        C’est pour que tu ne m’envoies pas les
   Le mot de la fin lui revient sans doute, en       Qu’il a fini trop tôt ?                       tiens, Pontilianus.
réponse à ses détracteurs :
                                                    Tandis que ton jeune esclave a mal à          Choix et traductions de Dominique Noguez,
_Des épigrammes que tu donnes                       la queue, toi Naevolus, c’est au cul. Je      Martial, Epigrammes aux éditions Arléa.
Une moitié est à jeter                              ne suis pas devin, mais je sais ce que
_J’en déduis donc que l’autre est bonne             tu fais.
Et que le livre est à garder.
                                                    Tu veux avant quiconque entrer dans
                                                    l’eau du bain
                                                    Craignant d’être souillé par mille choses
                                                    louches ;
                                                    En vain ! Descendrais-tu le premier au
                                                    bassin,
                                                    Ta queue y tremperait, mon pauvre,
                                                    avant ta bouche !



                                                                            Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
     Livres
     Les cours à la poubelle                                                                                                              Par Omarbazar



                                                      Après avoir lu ça, l’autre jour, je pris mes cours
                                                      des années passées, des vieux livres, des
                                                      vieux habits, des articles et des magazines
                                                      que j’avais gardé, car je pensais que je les                     Paulo Coelho
                                                      relirais un jour, puis je me suis posé les mêmes
                                                      questions que les disciples... C’est alors que
                                                      je balançai un cours de linguistique, puis un
                                                      autre, et ensuite un autre, et bientôt ce furent
                                                      tous mes cours, qui se sont retrouvés par
                                                      terre ! Y compris d’autres fournitures inutiles
                                                      ! Oui, je balançai tout ! Tout par terre ! Adieu
                                                      le Bac ! Adieu semestre 1 ! Adieu semestre
                                                      2 ! Et le semestre 3 ? ? C’était génial, je me
16                                                    sentais libéré d’un immense poids et prenais
                                                      même plaisir à déchirer quelques pages !...
                                                      Bon, Paulo Coelho ne dit pas de faire cela,
                                                      mais cette partie de la “thérapie” c’est moi qui
                                                      l’invente. C’était d’ailleurs très pratique pour
     « Dans certaines traditions                      me coucher au sol sur mes déchets et méditer
     magiques, les disciples consacrent               accompagné de la douceur des feuilles... Et
     un jour par an – ou une fin de                   aussi pour me jeter sur elles après une bonne
     semaine si c’est nécessaire - à                  dose de sauts en écoutant du rock ; même
     entrer en contact avec les objets                mon chat y prit part ! Il s’amusa beaucoup à           A travers toutes ses oeuvres il a voulu
     de leurs maisons. Ils touchent                   se cacher sous la poubelle et à déchirer mes           lancer un défi au monde : peut-on
     chaque objet et demandent à voix                 cours.                                                 réaliser ses rêves ? Et il le prouve de
     haute : “ relirai-je ce livre un jour                                                                   par la vie dure (ex-alcoolique, appelé
     ? ”                                                                                                     à la guerre, ex-prisonnier politique
     Ils examinent les souvenirs                                                                             et soumis à des tortures, ancien
     qu’ils ont conservés : “ Est-ce                                                                         pratiquant de spiritisme...) et de
     que je considère encore comme                                                                           pèlerin qu’il a menée. Ses livres sont
     important le moment que cet objet                                                                       une véritable découverte du monde
     me rappelle ? ”                                                                                         et de ses habitants ; ils nous invitent
      Ils ouvrent toutes les armoires : “                                                                    à prendre notre envol et à chercher
     depuis combien de temps ai-je ces                                                                       notre propre vérité... Il se fit connaître
     vêtements sans jamais les porter ?                                                                      sur tout avec L’Alchimiste, conte
     En ai-je vraiment besoin ? ”                                                                            philosophique et initiatique ; un best-
      Le Maître dit :                                                                                        seller traduit dans plus de 42 langues,
     “ Les objets ont leur énergie                                                                           d’une simplicité et un lyrisme rêveurs
     propre. Quand ils ne sont pas                                                                           et jamais mièvres.
     utilisés, ils finissent par se
     transformer en eau stagnante et
     la maison devient alors l’endroit
     idéal pour la moisissure et les                           Maktub veut dire «c’est écrit». Une notion qui ne
     moustiques.                                               signifie pas la fatalité, mais le destin - le hasard n’existe
      Il faut être attentif et laisser cette                   pas pour l’auteur. Maktub est un livre simple, rempli
     énergie se répandre librement :                           d’histoires métaphoriques de personnes qui cherchent,
                                                               qui s’interrogent, qui perdent l’espoir et le retrouvent.
     si vous gardez ce qui est vieux,
                                                               On y apprend des devises, des leçons à tirer, des
     le neuf n’a plus de place où se                           questionnements profonds, des propositions que l’auteur
     manifester ” »                                            à écrites tout au long de sa carrière... Reconnaissez qu’un
                       Paulo Coelho, Maktub (2005)             peu de spiritualité, diantre, ça fait du bien !




     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                                      Livres

Alack Sinner                                                                                                                           Par Julie Le Mest



    Cette année, le président du festival
d’Angoulême était José Muñoz. Ce titre
honorifique va peut-être faire un peu de pub
à la très belle série de BD qu’il a dessinée à
partir des années 70 sur des scénarios de
Carlos Sampayo, Alack Sinner.
    Muñoz et Sampayo sont argentins ; les
années 70 sont un moment de grande déprime
pour les Sud-Américains, le moment où les
dictatures militaires, aidées par l’Oncle Sam,
fleurissent dans tous les pays du continent. Le
choix de faire une série sur la vie d’un détective
privé à New York, ville-symbole des Etats-
Unis par excellence, est donc éminemment                                                                                                                    17
politique. Pour exprimer leur propre désarroi,       incarnée par le graphisme d’exception en noir          Le dernier album du duo, L’Affaire USA,
Muñoz et Sampayo reprennent l’esthétique et          et blanc de José Muñoz. Je conseillerais de ne     parle des Etats-Unis post-11 septembre, mais
le ton du film noir. Alack Sinner, leur héros, est    pas se laisser dégoûter par le look vieillot des   je ne l’ai pas trouvé aussi beau que certaines
un personnage revenu de tout (il ne croit en rien    albums édités par Casterman et de commencer        histoires plus anciennes.
sauf en l’amitié, dit-il), qui traîne ses galoches   par leurs premiers récits (Mémoires d’un Privé,        Si cette série n’a jamais vraiment été sur le
désabusées dans un New York labyrinthique            Souvenirs d’un Privé). On part d’un récit          devant de la scène au niveau du grand public,
et entièrement corrompu, où les gens des bas-        presque classique, d’un graphisme presque          elle a cependant influencé par mal de gens,
fonds (minorités, femmes, idéalistes et tout le      réaliste, et au fil des albums le récit et le       dont Frank Miller, pour Sin City. À découvrir,
reste) sont souvent écrasés.                         graphisme se délitent et vont de plus en plus      donc !
    Une atmosphère sombre et très poétique           vers l’abstrait et le fantasmatique.




La mécanique du cœur                                                                                                                     Par David Roué



                                                         Le jour de la naissance de Jack, en 1874 à     fortes, par le biais d’une écriture poétique, de
                                                     Edimbourg, est si froid que son coeur en reste     métaphores et de comparaisons surprenantes
                                                     gelé. La sage-femme qui l’a mis au monde,          et originales. Son univers un peu bancal
                                                     mi-sorcière mi-chamane, remplace l’organe          acquiert ainsi une certaine cohérence, une
                                                     défectueux par une horloge qu’il ne faut           candeur dans l’écriture et dans la naïveté de
                                                     pas oublier de remonter tous les matins. Le        l’univers décalé qui se met progressivement
                                                     garçon doit ainsi éviter toute émotion : pas de    en place.
                                                     colère, pas d’amour. Mais il va rencontrer une         Dommage dès lors que les rebondissements
                                                     chanteuse de rue au regard de braise...            s’avèrent assez quelconques et surtout la fin qui
                                                         Un surprenant petit conte pour ados et         brise tout le potentiel merveilleux de l’œuvre.
                                                     adultes, signé par le chanteur de Dionysos         Avec un dernier chapitre qui nous remet les
                                                     dont le dernier album éponyme est une              pieds sur terre alors que nous étions sur un
                                                     transposition musicale du livre. Un univers        nuage de poésie. Malzieu, malheureusement,
                                                     particulier, assez déjanté, mélangeant des         refuse d’aller au bout des choses, au fond de
                                                     personnages réels, comme Georges Méliès, à         son délire. Même si on peut regretter cette
                                                     un monde fait de bric et de broc, de romance       faute de goût, on lui sait gré de ne pas avoir
                                                     autant que de cruauté, de personnages abîmés       un banal happy end. Même si cette Mécanique
                                                     et de rêves perdus.                                du cœur n’est pas totalement aboutie, Mathias
                                                         Mathias Malzieu y démontre un talent           Malzieu se révèle être un auteur à suivre.
                                                     certain pour l’écriture, créant des images très




                                                                                 Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
     Portrait

     Connaissez-vous .... Paul Robeson ?                                                                                       Par Julie Le Mest



     Il est presque inconnu en France. Il est presque oublié aux Etats-Unis. Pourtant, il fut un athlète, un
     diplômé, un polyglotte, un chanteur, un acteur et un militant. Il fut une vedette internationale et un
     des grands hommes Américains du XXe siècle.

         Né en 1898, fils d’un esclave marron
     devenu pasteur, Paul Robeson est
     le troisième étudiant noir accepté à
     l’Université Rutgers, dans le New Jersey.
     Remarqué pour son talent dans de
     multiples sports et en particulier le football
     américain - il est élu à deux reprises
     meilleur joueur des Etats-Unis dans sa
18   position -, il n’oublie pas néanmoins de
     sortir major de sa promotion et d’entrer à
     Columbia où il étudie le droit. Diplôme en
     poche, il entre dans un cabinet de juriste,
     dont il ressort rapidement en claquant la
     porte, chassé par le racisme ambiant. Il
     se lance alors dans une carrière d’acteur
     et de chanteur.
         Paul Robeson joue dans des films
     très divers ; des films de divertissement
     tels que les premières adaptations des
     Aventures d’Allan Quatermain, ainsi que
     des films sociaux typiques de la période de
     la Grande Dépression. Il joue également          genre musical. Enfin, il chante aussi des      tolérance pour son alliée l’URSS, ce
     dans des productions prestigieuses :             chansons engagées, comme le Chant des          n’est plus du tout le cas de l’Amérique
     il est ainsi le premier Noir à interpréter       Marais, Joe Hill, le Chant des Plaines…        de l’après-guerre. Dans ce pays, chef de
     Othello en Amérique ; cette adaptation                                                          file du bloc occidental, les opinions de
     de la pièce reste à ce jour l’adaptation de          Paul Robeson est en effet un homme         Paul Robeson deviennent de plus en plus
     Shakespeare restée le plus longtemps à           engagé. Par son statut d’artiste de            impopulaires.
     l’affiche à Broadway.                            renommée internationale, il se trouve              Ne se souciant pas de mettre de l’eau
         Ses succès sont également très               dans une position privilégiée dans une         dans son vin, voyageant souvent en Union
     importants dans le domaine de la                 Amérique encore gangrenée par le               Soviétique, Paul Robeson est épinglé
     chanson : il possède en effet une voix           racisme, où la ségrégation est une réalité     par la Commission sur les activités anti-
     de basse exceptionnelle d’une tessiture          et où le Ku Klux Klan exerce une emprise       américaines de McCarthy. En 1950, son
     très grande et devient un interprète             certaine. Il profite donc de ce statut pour    passeport lui est retiré, pour huit ans ;
     très apprécié, dont les tournées de              militer pour les droits des Noirs et en        il est réduit au silence, presque assigné
     concerts rencontrent un énorme succès            particulier contre les lynchages. Au cours     à résidence, ses concerts sont interdits
     populaire et international. Son registre         d’un voyage en Europe, il a découvert          ou boycottés, ce qui brise moralement
     est varié, comme ses rôles d’acteur : il         le socialisme à travers les grèves des         cet homme sociable aimant voyager
     est le premier à enregistrer les Negros          mineurs gallois. Ayant ressenti en eux         et rencontrer du monde. Quand son
     Spirituals, chants populaires nés de la          une fraternité, sans barrière de race,         passeport lui est rendu, il recommence
     souffrance des esclaves noirs. Il chante         pour la première fois, il estime à partir de   à se produire à travers le monde, mais
     aussi des productions d’époque d’une             ce moment que seul le communisme peut          sa santé ne suit pas : il est hospitalisé
     veine plus folklorisante et dont les             libérer et assurer l’égalité des hommes.       à Londres, puis aux États-Unis. À partir
     paroles, a posteriori, font un peu « Case        Ces convictions en font un ardent soutien      de ce moment, c’est la maladie qui
     de l’Oncle Tom », mais que son talent            de l’URSS. Mais le vent tourne autour de       l’empêchera de voyager.
     et sa sincérité sauvent. Son plus grand          lui ; si l’Amérique de la Seconde Guerre           Le retour du passeport n’a pas non
     succès, Ol’ Man River, fait partie de ce         Mondiale a une certaine sympathie ou           plus été suivi d’un retour en grâce. On ne


     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                  Portrait
                                                                                                Let my people go

                                                                                               Un grand navire est arrivé
                                                                                               Let my people go
                                                                                               Des soldats blancs ont débarqué
                                                                                               Let my people go

                                                                                               { Refrain : }
                                                                                               Descends Seigneur
                                                                                               Reviens sur cette terre
                                                                                               De la peur, de la faim,
                                                                                               Seigneur,
                                                                                               Délivre nos frères

                                                                                               Ils ont pillé, ils ont brûlé
                                                                                               Let my people go
                                                                                               Et massacré nos derniers nés
pardonne pas à Paul Robeson sa fidélité      totalement introuvables, sont récemment           Let my people go                             19
à l’URSS, à l’heure où les crimes du         ressortis en DVD aux Etats-Unis.
communisme deviennent de plus en plus           À contre-courant de la marche du               { Refrain }
apparents. Malgré son rôle de précurseur,    monde durant sa vie, Paul Robeson reste
il est laissé de côté par les leaders du     à contre-courant aujourd’hui. Mais sa             Les soldats nous ont enchaînés
mouvement des Droits Civiques, qui           voix et sa personnalité ne sont pas de            Let my people go
craignent d’être associés à ses opinions     celles qui se laissent effacer.                   Les planteurs nous ont achetés
politiques. Cette réprobation, comme son                                                       Let my people go
absence de la scène publique vont dans
                                                                                               { Refrain }
le même sens : c’est presque oublié qu’il
meurt en 1976.                                           Les albums                            Ils ont frappé ceux qui
                                                                                               tombaient
    Paul Robeson a été effacé en                                                               Let my people go
même temps que l’héritage social de                                                            Ils ont tué ceux qui fuyaient
l’Amérique des années 30 de Roosevelt,                                                         Let my people go
par l’Amérique d’après-guerre qui, en
voulant s’ériger comme l’antithèse                                                             { Refrain }
absolue de l’URSS, s’est aussi coupée
d’une partie d’elle-même. Cet oubli est                                                        Depuis, trois siècles ont passé
bien sûr encore accentué aujourd’hui par                                                       Let my people go
la chute du communisme, la dénonciation        Difficiles à trouver en France, on peut          Quand viendras-tu nous délivrer
de ses crimes qui dé-crédibilisent toute       cependant les commander en ligne.               ?
alternative au capitalisme triomphant, en      Personnellement, je recommande                  Let my people go
particulier les modèles du passé.              A Lonesome Road, qui contient des
    Et pourtant l’œuvre reste. Si les          Negro Spirituals et les meilleures              { Refrain }
hommages officiels ne se bousculent pas        compositions d’époque ; et Songs
- un timbre commémoratif, malgré tout,         for Free Men, des enregistrements
                                                                                               Les Noirs sont las de pardonner
                                                                                               Let my people go
en 2004 -, les moyens de communication         de chansons engagées effectués
                                                                                               Les Noirs voudraient pouvoir
d’aujourd’hui permettent de trouver            pendant       la  Seconde      Guerre
                                                                                               aimer
de nombreux enregistrements de ses             Mondiale.
                                                                                               Let my people go
interprétations, mis en ligne par des
amoureux du chanteur d’Ol’ Man River.            Paul Robeson en ligne                         Titre original : Go down Moses (Let my
Des blogues démontrent une admiration          Les curieux pourront trouver de                 people go)
certaine pour cet homme aux talents            nombreux enregistrements de Paul                Note : adaptation française du fameux
multiples. Les sites marchands nous            Robeson et des extraits de ses films             Negro Spiritual, rendu célèbre à travers
montrent que des albums de ses succès          au moyen d’une simple recherche sur             le monde par la voix du baryton-basse
n’ont jamais cessé d’être réédités.            Youtube.                                        américain Paul Robeson
Certains de ses films, qui étaient devenus



                                                                     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
     En plus
     Agenda
     Expositions                                        Evénements                                        • Mercredi 12 mars :
                                                                                                          L’enseignement du fait religieux à l’école,
     • Samedi 23 février :                              • Du 4 mars au 15 mars :                          conférence à la fac Segalen (20h30), organisée
     Finissage de l’exposition Mon[des]vêtus de         Antipodes’08,     Festival      des      Arts     par l’asssociation Cultures et Religions en
     Marc Le Rest au Centre d’art Passerelle (Brest),   Indisciplinaires, réunit nombre des               Dialogue. Le conférencier sera Mr Jean-Paul
     de 17h00 à 20h00, avec une intervention de         chorégraphes qui ont fait du Quartz un centre     WILLAIME, directeur de l’Institut Européen
     Morwena Novion (historienne de l’art) et une       des arts contemporains de la scène de Brest.      en Sciences des Religions (IESR) à Paris
     soirée de film surprise à 18h30.                                                                      et directeur d’études à l’Ecole Pratique des
                                                        • Du 10 mars au 06 avril :                        Hautes Etudes. Mercredi 12 mars
     • Du 21 février au 19 avril :                      Le Mois de la Science 2008, propose aux
     Exposition de Denis Darzacq « La Chute             habitants de l’agglomération brestoise de poser
     » à la Galerie du Quartz (Brest) en écho au        leur regard sur le thème « Communications
     Festival Antipodes’08.                             et télécommunications ». De nombreuses            Concert, théâtre,
                                                        animations (expositions, ateliers d’animations,
20
     • Du 29 février au 26 avril :                      conférences, rencontres de spécialistes           danse ...
     Au centre d’art Passerelle (Brest), exposition     lors d’un village animations...) seront ainsi
     Ultramoderne                                       proposées aux scolaires et grand public.          • Mercredi 20 février :
                                                                                                          - Concert à la salle du Clous, Rien, collectif
     • Du 29 février au 11 mai :                        Le mois de la science est aussi présent à la      grenoblois aux contours flous et à l’humour
     Exposition Absalon, avec comme scénographe         Faculté Victor Segalen :                          mordant, aux messages qui fusent dans tous
     invitée : Anne Frémy au centre d’art Passerelle    - Exposition Apprentis sorciers (ENSCI) :         les sens, qu’ils soient sérieux, iconoclastes, ou
     (Brest).                                           affiches publicitaires fictives et provocatrices    parfois touchants. Précipitez-vous à ce concert
                                                        qui présentent des technologies « aux limites     qui ne ressemble à… rien.
     • Du 3 mars au 25 avril :                          de la perte de contrôle »
     Portraits de femmes algériennes - 1960,            - Conférence sur le Web 2.0                       • Mercredi 20 et jeudi 21 février :
     photographies de Marc Garanger dans                                                                  - Au Quartz (Brest), une comédie fantastique
     la bibliothèque universitaire de la Faculté                                                          en deux partie, Épilogue à l’homme qui
     Segalen.                                                                                             danse, écrit, mis en scène et joué par Philippe
                                                        Conférences, cours                                Caubère.
     • Du 04 au 15 mars :
     Exposition de vidéos tournée au Bénin d’Alex       publics ...                                       • Jeudi 21 février :
     van Gelder à la Galerie du Quartz en écho au                                                         Concert Dirty Three, French Cowboys et
     Festival Antipodes’08 (Brest).                     • Mardi 11 mars:                                  Black Sand à la Carène (Brest). Voilà un
                                                         - Cours public, Frontières et droits             plateau qu’on voulait depuis longtemps !
                                                        des femmes animée par Arlette Gautier,            Un équilibre parfait entre énergie rock et
                                                        (professeure de sociologie - U.B.O). Ça se
                                                                                                          échappées fiévreuses, de quoi se laisser
                                                        passe au Centre Social de Kerangoff (Brest),
                                                        18h à 20h, entrée libre et gratuite.              happer, malaxer et retourner par trois groupes
         Foire aux disques de                                                                             démentiels !
         Fréquence Mutine                               - Conférence sur le Web 2.0 à la Faculté Victor
                                                        Segalen (Amphi 3) de 19h30 à 21h00.               • Jeudi 22 février :
         Fréquence Mutine organise                        • « Qu’est-ce que le Web 2.0 ? vulgarisation    Soirée de lancement du nouvel album de
         une juteuse foire aux disques                    et démonstrations » avec Hugues AUBIN           Robin Foster, Life is Elsewhere, à la Carène
         et BDInfos et stands auprès de                   (Chargé de mission NTIC à la ville de           (Brest)
         Fréquence Mutine au 02 98 05 07                  Rennes)
         96 ou 06 80 43 44 23.                            • « Présentation de WIKIPEDIA » avec Jean       • Samedi 23 février :
         Dimanche 09 mars • 10h-19h                       François GAFFARD (Association Wikimédia         - Concert Nimbus Expérience au Vauban
         • la Carène (Brest) • Entrée 1€                  France)                                         (Brest).
         - Gratuit pour les moins de 12                   • « WIKI Brest - exemple local » avec le        - Venez écouter The Mighty Diamonds,
         ans.                                             Service Démocratie Locale - Mairie de Brest     triovocal incontournable de l’histoire de la
                                                                                                          musique jamaïcaine à la Carène (Brest).




     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                           En plus
• Mardi 26 et Mercredi 27 février :             • Jeudi 6 mars :
Songes sur la Route de la Soie (danse) de       Concert à la salle du Clous. Formé à Reims en
Lanzhou song and dance theatre au Quartz        2005, Lulabi se démarque par de nombreuses                        Annonces
(Brest).                                        recherches d’ambiances, de matières et de
                                                textures sonores qui invitent à déambuler sur         Ateliers chorégraphiques
                                                                                                      Avec Gaël Sesbouë de la compagnie
• Mercredi 27 février :                         les territoires du trip hop et du rock.
                                                                                                      Lola Gatt :
- Concert de Minor Majority au Vauban
                                                                                                      Inscrivez-vous dès à présent pour des
(Brest). La découverte d’un petit bijou de la   • Vendredi 07 Mars :
                                                                                                      ateliers qui se dérouleront au cours de
musique pop / folk norvégienne à ne manquer     Nuit Zébrée de Radio Nova à la Carène
                                                                                                      5 week-ends entre février et avril 2008.
sous aucun prétexte.                            (Brest). Chaque mois Radio Nova organise des
                                                                                                      Improvisation et composition autour
                                                Nuits Zébrées, concerts gratuits retransmis sur
- Concert de Youssou N’Dour à la Carène                                                               d’un questionnement sur la géographie
                                                Nova, dont la prog’ reflète l’esprit défricheur de
(Brest). Ne loupez pas ce musicien et                                                                 d’un lieu.
                                                la radio. La NZ de Brest sera une première !          Renseignements au Service Culturel
chanteur incontournable, dépositaire du
M’balax, musique populaire très dansante et                                                           de l’UBO : 02 98 01 63 67 –
                                                • Samedi 8 mars :                                     service.culturel@univ-brest.fr
très rythmée, basée sur les percussions dont
                                                Concert de Sinik à la Carène (Brest).
le tama et le sabar.
                                                                                                      Atelier d’écriture
• Jeudi 28 février :                            • Mercredi 12 mars :                                  L’association « L’être moderne »
Concert de DIO « Distraugh Overlord »,          Concert de Jean Racine au Vauban (Brest)              propose un atelier d’écriture, tous les      21
groupe japonais de la nouvelle scène « Visual   avec un opus forcément métissé dans lequel sa         mardi, de 18h à 20h. Le principe ? Écrire
Kei », au Vauban (Brest). Date unique en        pop moderne soutient des textes poétiques.            autour de thèmes communs, s’exprimer,
Bretagne ! ! !                                                                                        se défouler par le biais de l’écriture et
                                                • Vendredi 14 mars :                                  apprendre à se connaître ! Rendez-
• Vendredi 29 février et Samedi 1er mars :      La Ruda « en acoustique » au Vauban (Brest).          vous à la faculté Victor Segalen, en salle
Soirées Caravanserail # 1 et # 2 à la Carène    nous invite dans un univers à la fois tendre et       A001a, près des amphithéâtres ! Ouvert
(Brest).                                        fougueux où la poésie et l’énergie électrique         à tous les étudiants de l’UBO !
- Vendredi : Rock et impro avec BIG, Arnaud     se donnent la réplique.                               Pour toute question, contactez-nous
Le Gouefflec et l’orchestre préhistorique,                                                             à l’adresse suivante :
Noël Akchoté.                                   • Samedi 15 mars :                                    Letremoderne@hotmail.fr
- Samedi : Jazz et Impro avec le trio Ducret-   Les Wriggles à la Carène (Brest). Spectacle
Black-Roberts, Extenz’O et Noël Akchoté.        déjanté assuré !


                                                    Autour de mai 68
  Les Bons plans du Service
                                                    • Lundi 18 février :
  Culturel                                          Projection de trois courts-métrages de Françoise Prébois et Daniel Édinger sur mai 68
                                                    (Nanterre-Saïgon-Berkeley, La commune étudiante, Paroles de mai - 1988 - 1h30).
  Les étudiants peuvent s’inscrire auprès
  du Service culturel pour                          • Mercredi 20 février :
                                                    Rencontre, autour de Mai 68; à 18h avec Edmond Monange ancien professeur d’histoire
  La Carène :                                       à l’U.B.O).
  • Samedi 1er mars (21h) : Ducret - Blacks         • Lundis 10 et 17 mars :
  - Roberts + Extenz’o + Noel Akchote               Projection en deux parties, du film de Chris Marker, Le fond de l’air est rouge (1977 - 2 x
  (jazz et imrpovistion) - 8€                       2 heures)
  • Samedi 22 mars (21h) : Les Têtes                Montage de documents pour la plupart inédits, couvrant dix années capitales de l’histoire
  Raides - 15€                                      mondiale : 1967-1977. Les espoirs et les déceptions suscités par les mouvements
  Le Quartz :                                       révolutionnaires dans le monde entier : Le Vietnam, Che Guevara, Mai 68, Prague, le
  • Du 4 au 15 mars : Festival Antipodes            Chili, le programme commun. De l’ébullition de 68 et des années qui suivirent, Chris
  (danse) - 10€ le pass’                            Marker puisant dans les milliers de mètres de documents passionnants, a composé une
  • Jeudi 27 mars (19h30) : Alice - Lewis           extraordinaire fresque d’une intensité rare.
  Caroll/Madeleine Louarn (théâtre) - 8€            • Concours d’affiche :
  • Mardi 8 et mercredi 9 avril (20h30)             En lien avec l’exposition de photographies de Claude Dityvon sur Mai 68, nous vous
  : Ballet de l’opéra de Lyon - William             proposons un concours d’affiche sur ce thème.
  Forsythe (danse) - 8€                             En panne d’idées? Voici quelques mots-clés : lutte, revendication, mouvement social, la
  • Mercredi 21 (20h30) et jeudi 22 (19h30)         justice, la liberté... Le service culturel vous met à disposition un livre qui regroupe 500
  mai : Forêts - Wajdi Mouawad (théâtre)            affiches sur mai 68 à feuilleter sur place.
  - 8€                                              Les affiches sélectionnées seront exposées lors du Festival de la Création Etudiante en
                                                    avril



                                                                            Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
     Jeux vidéos

     UNREAL TOURNAMENT III                                                                                                                    Par Ronan Marec



          En arrivant déjà à sa seconde décennie,                                                             impressionnants.
     Unreal, un jeu scénarisé au mode                                                                              La réelle surprise vient de la réponse à une
     exclusivement multijoueur, propose pour                                                                  évolution de ce genre de jeux : les cartes sont
     chacun de ses volets un Unreal tournament.                                                               de plus en plus grandes et un pauvre piéton
          Il est inutile d’aborder le scénario de ce                                                          se sent bien minuscule. Il faut avouer qu’on se
     Tournament (tournoi) troisième version :                                                                 lasse vite à marcher pendant des heures.
     très simpliste, il reste un prétexte. En effet,                                                               Et bien maintenant, c’est fini, du moins
     avant d’être un jeu, Unreal est surtout la                                                               dans Unreal Tournament : une touche de
     vitrine d’un moteur graphique détonnant. La                                                              votre clavier ou souris permet de faire basculer
     toute première version avait déjà défrayé la                                                             votre personnage en mode snowboard et
     chronique en proposant de vastes étendues et                                                             d’aller beaucoup plus vite. Inconvénient :
     un graphisme particulier.                                                                                vous ne pouvez pas utiliser d’armes. Il est à
          Unreal III se devait donc d’être en phase                                                           noter que c’est grâce à la magie de Unreal
     avec son temps : les possibilités graphiques                                                             Tournament que ce genre d’amélioration est
     ont fait un bond phénoménal, notamment                                                                   possible, puisque dans Unreal Tournament
22                                                                                                            tout peut paraître crédible. Vous ne verriez pas
     avec l’arrivée de DirectX 10, nouveau moteur
     graphique dont a profité le premier le jeu Gears                                                          ce snowboard dans Battlefield ...
     Of War lors du lancement de la Xbox 360.                                                                      Pour finir, concernant les musiques,
          Sans suspens, il faut annoncer que le                                                               sachez que, sans être complètement nulles,
     cahier des charges est rempli. L’aspect visuel                                                           elles ne sont là que pour créer une ambiance,
     est net, beau et surtout extrêmement riche, si                                                           conformément à leur rôle. Autant dire que vous
                                                          La plupart d’entres elles nous paraîtraient
     bien que cela nécessite même un petit temps                                                              vous abstiendrez d’aller acheter la BO - qui ne
                                                          complètement inutiles ou fantaisistes, mais
     d’adaptation tellement on se noie dans ce                                                                sortira pas de toute façon.
                                                          dans le monde d’Unreal, elles ont leur place
     flot d’informations graphiques. Les textures                                                                   Pour résumer, un jeu magnifique, mais qui
                                                          et savent la garder.
     sont magnifiques, les effets et ambiances                                                                 nécessitera de l’espace disque pour en profiter
                                                               Au niveau du gameplay, on notera le
     lumineuses particulièrement réussis. L’eau                                                               à fond. Un background sympa et attractif et
                                                          savant agencement des modes de jeux.
     est extrêmement réaliste, si bien qu’on croirait                                                         un gameplay qui a su évoluer et proposer des
                                                          L’incontournable Deathmatch basique est
     parfois avoir affaire à une photo, et pour avoir                                                         nouveautés. On regrettera néanmoins le prix
                                                          présent : chacun pour sa peau, tout le monde
     testé le jeu sur un écran HD, l’ordinateur n’a                                                           : une soixantaine d’euros pour un jeu neuf,
                                                          s’entre-tue dans la joie la plus totale ! Un mode
     rien à envier à une PS3.                                                                                 c’est trop, ce titre est bon, mais on hésite à
                                                          Team Deathmatch à peine plus subtil définira
          L’aspect réaliste s’arrête néanmoins là : les                                                       se lancer. Une démo est disponible pour les
                                                          des gens à ne pas tuer, puisque dans la même
     concepteurs graphiques ont fait en sorte qu’il ne                                                        frileux…
                                                          équipe et susceptible de vous aider. Un mode
     soit pas une simple vidéo. Pour ce qui est des       Capture the flag est aussi disponible, le but
     décors, ils sont semblables a ceux de Unreal         étant de capturer le drapeau dans la base
     Tournament II : on passe d’environnements            adverse et de le ramener dans sa propre base
     industriels à de beaux palais du Moyen-Age           (tout en évitant bien entendu de se le faire
     japonais. Cette originalité se retrouve aussi        piquer). Jusqu’ici, on reste dans les classiques,
     dans les armes et les personnages : les              définis il y a déjà une bonne dizaine d’année.
     Skins (comprenez le personnage que vous              Un nouveau mode Véhicule, Capture the Flag,
     jouez ou ceux que vous avez en face de
     vous) sont dans la lignée des anciens Unreal
                                                          épice la sauce en faisant, comme son nom               Sortie de secours n°8
                                                          l’indique, intervenir des véhicules que le joueur
     tournament à ceci près qu’ils sont maintenant        peut piloter au sein d’un Capture the Flag !
     clairement groupés en factions. Seul le style                                                               Conception, réalisation, diffusion :
                                                               Mais là où le jeu change vraiment, c’est
     change : vous pouvez personnaliser votre                                                                    David Roué, Omar César Cachaca Marino,
                                                          dans le nouveau mode Guerre (il porte un nom
     avatar en choisissant parmi une gamme de                                                                    Adrien Cornec, Brendan Troadec, Glenn
                                                          bien subtil celui-là) qui reprend les bases du
     têtes, casques, masques, lunettes, torses,           mode Carnage de Unreal Tournament II à ceci            Nicolle, Julie Le Mest, Alexandra Philippe,
     bras et jambes que vous voulez - ce ne sont          près qu’il y ajoute des notions inédites. Le but       Ronan Marec, Stéphanie Veillard, Hélène
     pas les Sims mais ça s’y apparente.                  est de capturer des Nodes (comprendre des              Vidaling et Vanessa Le Bris
          Concernant les armes, il fut un temps           points de contrôle) et de couper l’alimentation
     où les jeux Doom ou Quake (like ou pas)              du bouclier de la Node ennemie pour pouvoir            Contact : Sortie de secours / co. Service
     proposaient un panel d’armes aussi variées           la détruire. Les véhicules disponibles sont            culturel - 2 bis avenue Le Gorgeu CS
     qu’étranges, alors que la plupart des jeux           tout aussi curieux que les armes, mais ils             93837 Brest cedex 3 - sortiedesecours@
     actuels se contentent de nous offrir des fusils      restent crédibles. On remarque notamment               univ-brest.fr - 02 98 01 63 67
     existant réellement ou du moins crédibles.           les véhicules Nécris, inspirés des tripodes de
     Mais les différents volets de Unreal ont su          La Guerre des Mondes, qui sont vraiment
     garder cette note d’irréalisme dans les armes.


     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
                                                                                                       Nouvelles

              Ce trottoir, cette rue.
              Ce putain de trottoir,
                 comme je le hais.                                                                                                            Par David Roué




                                                                                                                                                               23

Des études pourtant. Mais des études qui             Et puis, il y en a marre.                              J’en rêve la nuit, j’y pense le jour.
coûtent cher, des parents qui ont dû mal à           Le loyer qu’est plus payé, un p’tit retard un          J’en vomis la nuit et le jour.
suivre.                                              mois, un plus gros retard le mois suivant.             Tous les jours.
Des bourses qui ne tombent pas parce qu’on           Des arrangements partout.                              Tous les soirs, j’y suis.
est à la limite du seuil admis.                      Comment j’suis censée faire ?
Une chambre en cité U qu’on ne peut pas              Y’a des solutions plus simples, j’ai                   Comme une poubelle éventrée sur le trottoir.
avoir.                                               l’impression d’entendre.
Alors un appart, en centre ville, pour               Des solutions qui laissent du temps pour               Une poubelle qu’on éventre deux fois, trois
économiser l’essence, mais on n’économise            bosser.                                                fois chaque soir.
pas le loyer.                                        Qui ne prennent pas trop la tête.
Alors un job, à mi-temps, au Mc Do, c’est            Cause toujours…                                        « C’est combien mademoiselle ? »
facile, et puis ça finit par empiéter sur les
cours, et puis ce n’est pas assez d’heures, et       Alors on me met au turbin.                             J’vous laisse.
puis c’est la merde de toute façon.                                                                         J’ai du boulot.
                                                     Et cette rue, elle me donne envie de vomir.




          Salvatrice
               Hier soir, j’ai donné la mort comme une femme accouche d’un nouveau né.
               Un homme était au bord du désespoir, il me disait qu’il voulait « en finir avec la vie ». Ses lamentations étaient languissantes,
* Pulsion




               longues et ennuyantes. Je m’ennuyais... Je décidai alors de l’aider : je pris un pavé dans ma main gauche et les yeux fermés, je
               le lançai sur son crâne. La chance n’a pas manqué : son œil était tombé !
               Alors qu’il était perdu, sans connaissance, je tranchai sa gorge et ses veines à l’aide d’une lame, je l’enfonçai dans son âme.
               Ainsi, le sang coula et mit de la belle couleur dans sa grise vie ! Ai-je bien agi ? Quelqu’un, un jour, m’a dit : « Aide ton prochain ».
               Donc j’avais le sentiment d’avoir accompli une de mes destinées, ne pouvant pas donner la vie et étant eunuque de naissance, il
               me semblait légitime de donner la mort. Ne l’était-il pas ? Hier soir, j’ai donné la mort comme une femme accouche d’un nouveau
               né.
               Un homme était au bord du désespoir, il me disait qu’il voulait « en finir avec la vie ». Ses lamentations étaient languissantes,
               longues et ennuyantes. Je m’ennuyais... Je décidai alors de l’aider : je pris un pavé dans ma main gauche et les yeux fermés, je
               le lançai sur son crâne. La chance n’a pas manqué : son œil était tombé !
               Alors qu’il était perdu, sans connaissance, je tranchai sa gorge et ses veines à l’aide d’une lame, je l’enfonçai dans son âme.
               Ainsi, le sang coula et mit de la belle couleur dans sa grise vie ! Ai-je bien agi ? Quelqu’un, un jour, m’a dit : « Aide ton prochain ».
               Donc j’avais le sentiment d’avoir accompli une de mes destinées, ne pouvant pas donner la vie et étant eunuque de naissance,
               il me semblait légitime de donner la mort. Ne l’était-il pas ?
                                                                                                                                      Par Glenn Nicolle




                                                                                  Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr
     Vu à Brest


                                                                                                                        Par Julie Le Mest & David Roué




        Dans le quartier de St Michel se tient La
     Petite Librairie. Le principe ? Une librairie
24
     associative, entièrement gérée par des
     bénévoles. Ils sont quatre, Galaad, Myriam,
     Véronique et Sébastien, viennent d’horizons
     plus ou moins littéraires comme la philosophie
     ou l’histoire de l’art, mais avec une passion
     commune : les livres.

         Tout a commencé en 2002, quand se crée
     l’association Zédélé, ayant pour but d’éditer
     des livres d’artistes. Qautre ans et une demie
     douzaine de livres plus tard, une idée a fait
     son chemin : créer un endroit pour montrer ce
     que des structures d’éditions indépendantes
     peuvent faire car le monde des librairies est
     une jungle et beaucoup de petites maisons
     d’éditions ne peuvent pas toucher le grand
     public faute de distribution.

         Le choix de St Michel ? « On habitait tous
     plus ou moins dans le quartier, avec tous les
     commerces qui ont fermé depuis, on a eu
     envie de le faire revivre un peu ». Un choix
     d’implantation assez loin du centre-ville, une
                                                       de l’association fait sa sélection dans son        Affaire à suivre donc…
     insertion dans la vie d’un quartier, qui touche
                                                       domaine de prédilection. Et les étagères ainsi
     un public varié : résidents proches, étudiants,
                                                       présentent de tout, du livre d’art aux bandes      La petite librairie / 29 ter rue de la République
     commerçants… Tous ceux qui s’intéressent
                                                       dessinées, en passant par de la poésie, des        29200 Brest / Ouvert du mardi au samedi de
     aux livres et qui ont le minimum de curiosité
                                                       essais et toutes sortes de littératures.           14h à 19h30 / tél. : 02 56 29 06 35 / librairie@
     requise pour oser s’aventurer dans une petite
                                                                                                          zedele.net / www.lapetitelibrairie.fr
     librairie.
                                                            Tout cela est relayé par des événements :
                                                       un spectacle des Filles de l’absinthe qui ont
         Le fil conducteur du projet s’est mis en                                                             À noter que la petite librairie collabore
                                                       chanté et interprété des textes en décembre,
     place au fur et à mesure. Lors de l’ouverture,                                                          avec la Librairie ambulante. Il est
                                                       une rencontre Nicolas Lambert, le créateur d’Elf
     en mars 2006, avec une exposition de l’artiste                                                          agréable d’assister à son spectacle,
                                                       la pompe Afrique, une lecture de complaintes
     Eric Watier, il y avait seulement les livres de                                                         petite camionnette qui se pose le matin
                                                       gitanes de Garcia Lorca par Sarah Floch…
     Zédélé, puis les étagères se sont remplies de                                                           sur les marchés et vend ses livres entre
                                                       En ce moment la Petite librairie accueille
     livres d’horizons divers. Avec un parti pris du                                                         le maraîcher et le poissonnier. Parfois un
                                                       une exposition de Laurence Faure et Valérie
     coup de cœur, et de la promotion des petites                                                            petit détour l’après-midi sur des places
                                                       Villieu : La strip-teaseuse, dans le cadre du
     maisons d’édition, des éditeurs alternatifs,                                                            de villages loin de la ville, toujours pour
                                                       festival Pluies d’images et de nombreuses
     de livres différents. Avec une envie de faire                                                           proposer une littérature différente au plus
                                                       rencontres vont êtres organisées au cours du
     découvrir, et un système de choix des livres                                                            grand nombre.
                                                       printemps.
     démocratique puisque chaque membre


     Sortie de secours N°8 - Février 2008 - sortiedesecours@univ-brest.fr

				
DOCUMENT INFO