Je suis honorée d'avoir été choisie par le Président

Document Sample
Je suis honorée d'avoir été choisie par le Président Powered By Docstoc
					Je suis honorée d’avoir été choisie par le Président Obama pour être l’envoyé des Etats-Unis au

Burundi et je compte m’engager auprès du peuple et du gouvernement du Burundi pour étendre

et approfondir les relations de longue date entre nos deux peuples et nations.


Pour les Etats-Unis, le Burundi est non seulement un ami mais aussi un partenaire. Nous

partageons des valeurs communes, des intérêts et des aspirations pour la paix et la stabilité, la

bonne gouvernance, la démocratie, l’état de droit, un environnement propice à la croissance

économique durable, et un développement social. Nous apprécions le rôle positif du Burundi

dans la Région des Grands Lacs et au sein de la Communauté Est Africaine, ainsi que sa

courageuse contribution dans la mission de maintien de la paix en Somalie. Je voudrais vous

exprimer ma plus profonde sympathie pour les pertes du Burundi en Somalie.


Les Etats-Unis sont déterminés à soutenir les efforts des Burundais pour assoir la paix, la

stabilité et la réconciliation ; c'est-à-dire, pour mettre le passé derrière eux et diriger leur regard

vers un futur plus radieux et plus prospère. L'année prochaine, le Burundi conduira des élections

locales et nationales importantes, la première fois depuis plus de 15 ans que les Burundais éliront

directement leur Président. Les Etats-Unis fournissent déjà l'assistance technique à ce processus

afin de s'assurer que les élections sont conduites d'une façon juste, transparente et paisible. Nous

invitons touts les partis politiques - et les électeurs - à respecter le code de conduite convenu

pour les élections, et à se conformer aux résultats, sans faire recours à la violence.


Le commerce et l'investissement peuvent être des moteurs de croissance économique et de

prospérité pour le Burundi, comme ils l’ont été pour d'autres économies. Je chercherai

activement des occasions pour soutenir le secteur agricole du Burundi, stimuler l'esprit
d'entreprenariat et les activités génératrices de revenu au Burundi, particulièrement parmi les

femmes et au sein de la jeunesse ; et favoriser le commerce et les échanges avec les Etats-Unis.


La croissance économique et la sécurité alimentaire vont de pair, et sont compatibles avec

l'Initiative Globale de Sécurité Alimentaire annoncée par le Secrétaire Clinton en août dernier, et

nous sommes disposés à soutenir les bonnes politiques agricoles qui permettront aux fermiers

burundais d'être plus productifs et plus compétitifs sur les marchés régionaux et mondiaux. En

outre, nous sommes disposés à aider le Burundi à réaliser son but visant une plus grande

intégration économique avec ses voisins, dans la Communauté Est Africaine par exemple, en

augmentant les possibilités de formation en langue anglaise pour les Burundais.


De même, les échanges interpersonnels entre nos deux pays, menés à travers une variété de

canaux éducatifs, scientifiques et culturels, peuvent être des moteurs puissants de la

démocratisation et je chercherai également à élargir ces canaux de communication.


Une population en bonne santé constitue le fondement pour la stabilité et la croissance

économique. Nous continuerons à aider le Burundi pour renforcer sa capacité de fournir des

soins de santé à grande échelle, la planification des naissances et la nutrition, et plus

particulièrement aux populations les plus vulnérables. Renforcer la capacité légale, éducative, et

médicale du Burundi dans son combat contre le crime relatif à la violence basée sur le genre, en

particulier la violence contre les femmes et les filles, constitue également une grande priorité.


Le Burundi fait face à un certain nombre de défis dont beaucoup – à l’instar du changement

climatique, du trafic des personnes, de la prolifération des armes de petit calibre, du terrorisme et

de l'extrémisme violent – peuvent être mieux abordés sous un angle multilatéral. En outre, nous

sommes disposés à collaborer avec le Burundi et d'autres gouvernements, sans oublier les
organisations internationales et celles non gouvernementales, ainsi que la société civile pour

traiter de ces problèmes transnationaux et atténuer leur impact négatif sur le Burundi et ses

voisins.


Je suis nouvelle au Burundi et j’aurai beaucoup à apprendre. J'espère voyager à travers tout le

pays et rencontrer un large éventail de Burundais pour gagner une meilleure appréciation des

défis auxquels fait face le citoyen moyen. Le Burundi a un futur prometteur et je suis fière et

heureuse d'être ici et d’être capable de contribuer à la réalisation de ce futur.