Docstoc

REPUBLIQUE DJIBOUTI

Document Sample
REPUBLIQUE DJIBOUTI Powered By Docstoc
					REPUBLIQUE DJIBOUTI




  MINISTERE DE LA SANTE




       Février 2008
                                                 Table des matières

INTRODUCTION ................................................................................................................................... 6

Première partie: "le contexte de Djibouti"
I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION ........................................................................................................... 9

   1.1. Présentation de la République de Djibouti .............................................................................. 9

   1.2. Situation sanitaire et orientations politiques en matière de santé ....................................... 10

   1.3. Organisation du système de santé ......................................................................................... 12

   1.4. Orientations du PNDS 2002-2011 .......................................................................................... 14

Deuxième partie: "le contenu du second plan quinquennal de mise
en œuvre du PNDS 2008-2012"
II. PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT SANITAIRE Programmation à moyen terme (2008-2012)18

   2.1. Approche méthodologique pour la reprogrammation du deuxième plan quinquennal (PNDS
   2008-2012) .................................................................................................................................... 18

   2.2. Conclusions du bilan du premier plan quinquennal (PNDS 2002-2006) ................................ 20

   2.3. But, objectifs et cadre logique du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) .............. 37

   2.4. Description des stratégies et activités du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) .. 47

   2.5. Chronogramme d’activités du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) ................... 94

   2.7. Coût et financement du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) ........................... 126

   2.6. Mécanisme de mise en œuvre et de suivi évaluation du deuxième plan quinquennal (PNDS
   2008-2012) .................................................................................................................................. 131

Liste des documents consultés........................................................................................................ 134

ANNEXES :........................................................................................................................................ 136

   Annexe 1 : Principaux indicateurs de gestion, de disponibilité et d’utilisation des médicaments à
   Djibouti en mars 2006 ................................................................................................................. 136

   Annexe 2 : Sites des constructions nouvelles au cours du PNDS 2008-2012 de Djibouti ........... 137

   Annexe 3 : Nombre de personnel de santé à recruter par catégorie au cours de la période du
   PNDS ............................................................................................................................................ 138




                                                                                                                                                      2
                                   Sigles et abréviations

AES :       Accident d’Exposition au Sang
AFD :       Agence Française de Développement
ARV :       Antirétroviraux
AS :        Association
ASC :       Agent de Santé Communautaire
BAD :       Banque Africaine de Développement
BCG :       Bacille de Calmed et Guérin
BK :        Bacille de Koch
CA :        Conseil d’Administration
CAMME :     Centrale d'Achat des Médicaments et Matériel Essentiels
CCC :       Communication pour le Changement de Comportement
CDMT :      Cadre de Dépenses à Moyen Terme
CDT :       Centre de Diagnostic et de Traitement
CM2 :       Cours Moyen 2ème année
CMH :       Centre Médical Hospitalier
CNS :       Comptes Nationaux de la Santé
COGES :     Comité de gestion
CP1 :       Cours Primaire 1ère année
CPN :       Consultation Prénatale
CSC :       Centre de Santé communautaire
CSLP :      Cadre Stratégique de Lutte Contre la Pauvreté
CTA :       Combinaisons Thérapeutiques à base d'Artémisinine
CTDO :      Centre de Traitement et Diagnostic directement Observé
DC :        Directions Centrales du ministère de la santé
DCI :       Dénomination Commune Internationale
DEIS :      Direction de l’Epidémiologie et de l’Information Sanitaire
DEPCI :     Direction des Etudes, de la Planification et de la Coopération internationale
DMPL        Direction des Médicaments, de la Pharmacie et des Laboratoires
DOTS :      Stratégie de Traitement Directement Observé
DPS         Direction de la Promotion de la Santé
DPSP        Direction des programmes de Santé Prioritaires
DRHF :      Direction des Ressources Humaines et Financières
DRS :       Direction des Régions Sanitaires
DS :        District Sanitaire
DSME :      Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant
DTC :       Diphtérie Tétanos Coqueluche
ECD :       Equipe Cadre de District
EDAM-IS :   Enquêtes Djiboutiennes auprès des Ménages – Indicateurs Sociaux
EDIM :      Enquêtes Djiboutiennes à Indicateurs Multiples
EMD :       Ecole de Médecine de Djibouti
ESQSS :     Evaluations périodiques de la Qualité des Services et des Soins auprès des bénéficiaires
GDT :       Guides Diagnostics et Thérapeutiques
GPS :       Groupe des Partenaires de la Santé


                                                                                                   3
HCR :      Haut commissariat aux réfugiés
HGP :      Hôpital Général Peltier
HN :       Hôpitaux nationaux
HOAP :     Partenariat de la Corne d’Afrique pour la Lutte contre la Vulnérabilité au VIH et la
           Migration trans-frontalière
HTA :      Hypertension Artérielle
IDA :      Association Internationale de Développement
IGSS :     Inspection Générale des Services de la Santé
INSD :     Initiative Nationale pour le Développement Social
ISSS :     Institut Supérieur des Sciences de la Santé
IST :      Infections Sexuellement Transmissibles
LAVI :     Lutte Anti-Vectorielle Intégrée
MAPI :     Manifestations Post Vaccination
MBB :      Marginal Budgeting for Botlenecks (Programmation complémentaire pour lever les goulots
           d’étranglements)
MGF :      Mutilations Génitales Féminines
MICS :     Enquête à Indicateurs Multiple sur la Survie des enfants
MS :       Ministère de la Santé
MTI :      Moustiquaire Traitée aux Insecticides
NA :       Non Applicable
ND :       Non Disponible
OBC :      Organisations à Base Communautaire
OMD :      Objectifs du Millénaire pour le Développement
OMS :      Organisation Mondiale de la Santé
ONG :      Organisations Non Gouvernementales
OPS :      Organisme Protection Sociale
PAM :      Programme Alimentaire mondial
PAPFAM :   The Pan Arab Project for Family Health
PCIME :    Prise en charge Intégrée des Maladies de l’Enfant
PEC :      Prise en Charge
PEV :      Programme Elargi de Vaccination
PMA :      Paquet Minimum d’Activités
PNB :      Produit National Brut
PNDS :     Plan National de Développement Sanitaire
PNUD :     Programme des Nations Unies pour le Développement
PTPE :     Prévention de la Transmission Parents Enfants du VIH
PV :       Procès Verbal de réunion
RAC :      Réseau Autonome de Communication
RSI :      Règlement Sanitaire International
SAA :      Soins après Avortement
SDRS :     Sous Directions des Régions Sanitaires
SF :       Service de la Formation
SFE :      Sage Femme diplômée D’Etat
SFI :      Structure de Formation Initiale
SG :       Secrétariat Général


                                                                                            4
SIDA :     Syndrome de l’Immunodéficience Acquise
SIS :      Système d’Information Sanitaire
SMUR :     Service Médicalisé d’Urgence et de Réanimation
SNIS :     Système National d’Information Sanitaire
SOE :      Soins Obstétricaux Essentiels
SONU :     Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence
SONUC :    Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence Complets
SOU :      Soins Obstétricaux d’Urgence
SR :       Santé de la Reproduction
SSP :      Structures Sanitaires Privées
SSPP :     Structures Sanitaires Parapubliques
TDR :      Tests Diagnostics Rapides
TPM+ :     Tuberculose Pulmonaire Positive
TRO :      Thérapie par Réhydratation Orale
UNICEF :   Fonds des Nations Unies pour l’Enfance
USAID :    Agence Internationale des Etats Unies d’Amériques pour le Développement
VIH :      Virus de l’Immunodéficience Humaine




                                                                                     5
INTRODUCTION
Djibouti dispose depuis 2002 d’un Cadre Stratégique de Développement Sanitaire pour la période
2002-2011 (CSDS 2002-2011) émanant de sa politique sanitaire en cours depuis 1999 (Loi n°
48/AN/99/4ème L portant Orientation de la Politique de Santé). Au terme du premier plan
quinquennal de mise en œuvre de ce cadre pour la période 2002-2006, le ministère de la santé et ses
partenaires se sont engagés depuis 2006 dans uns long processus de bilan/reprogrammation du
second plan quinquennal de mise en œuvre.

Au regard de la structure du plan stratégique PNDS 2002-2011 et du contexte de Djibouti surtout en
matière d’organisation et de fonctionnement du système de santé, un mixage entre une planification
stratégique et opérationnelle a été délibérément fait afin de faciliter l’appropriation et la mise en
œuvre de ce deuxième plan quinquennal.

L’option de faire une planification axée sur les résultats a été fortement recommandée par les
différents acteurs du système de santé de Djibouti. Par ailleurs, l’année 2007 a été considérée
comme une année transitoire au regard du retard accusé dans le démarrage de la mise en œuvre du
premier plan quinquennal.

Ainsi, le plan quinquennal 2008-2012 est le reflet de différents compromis faits au cours d’un
processus participatif et intense impliquant les acteurs clés du système de santé y compris les
bénéficiaires. En effet, l’élaboration de ce plan proprement dite a pris deux mois.

Le plan quinquennal 2008-2012 s’articule autour de deux grandes parties. La première partie décrit
le contexte de Djibouti aux plans politique, administratif, géographique, socioéconomique et surtout
sanitaire. Elle rappelle également, les grandes orientations gouvernementales dans les différents
documents de politique générale en matière de développement socio-sanitaire. Ces orientations
prennent en compte les engagements nationaux et internationaux tels que la problématique de
l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Cette partie rappelle enfin les
objectifs du CSDS 2002-2011duquel découle le présent plan quinquennal.

La deuxième partie quant à elle, constitue le contenu réel du présent plan quinquennal et comporte
essentiellement :

       L’approche méthodologique utilisée pour la reprogrammation du deuxième plan
        quinquennal (PNDS 2008-2012) ;

       Les conclusions du bilan du premier plan quinquennal (PNDS 2002-2006) ;

       Le but et les objectifs du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) ;

       Le cadre logique du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) ;

       La description des stratégies et activités du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) ;

       Le chronogramme d’activités du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012) ;

       Les mécanismes de mise en œuvre et de suivi évaluation du deuxième plan quinquennal
        (PNDS 2008-2012) ;


                                                                                                     6
       Et le budget du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012).

Les utilisateurs potentiels de ce document sont surtout les acteurs directs présents et futurs du
système de santé de Djibouti en particulier les directions centrales, les sous-directions régionales de
la santé, les institutions et structures rattachées au ministère de la santé (hôpitaux de référence, les
écoles de formations…), les structures sanitaires parapubliques et privées, les autres secteurs
ministériels connexes, les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la santé, les ONG et associations
intervenant dans le domaine de la santé… C’est aussi, toute personne physique ou morale (surtout
les investisseurs) soucieuse de savoir comment le contexte sanitaire spécialement les interventions
évolueront dans les cinq prochaines années.

Logiquement, le présent document constitue la référence nationale pour toute action sanitaire
prioritaire dans les cinq prochaines années tout en laissant le droit aux autorités sanitaires de définir
de nouvelles priorités cadrant avec la politique sanitaire en cas de besoin.

Le document final a été validé au cours d’une rencontre nationale qui a regroupé essentiellement les
représentants des différents acteurs clés du secteur santé de Djibouti le 20 février 2008. Suite à
l’intégration de leurs amendements, Il a été adopté en conseil de ministres en mars 2008.

Une table ronde regroupant les différents bailleurs de fonds du secteur santé et des institutions de
financières sera tenue courant second trimestre de 2008 en vue de mobiliser le financement
nécessaire à la mise en œuvre du plan.




                                                                                                       7
« LE CONTEXTE DE DJIBOUTI »




                              8
I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

1.1. Présentation de la République de Djibouti
La République de Djibouti est située au niveau de la corne de l’Afrique à l’entrée Sud de la mer rouge
et partage ses frontières terrestres avec la Somalie au Sud, l’Ethiopie au Sud-Ouest et l’Erythrée au
Nord. L’Est du pays est occupé par la mer rouge. Ainsi, Djibouti dispose de 372 km de côtes et d’un
espace maritime d’environ 7 200 Km2. Le climat est chaud et sec avec des températures variant en
moyenne entre 30°C en janvier et 43°C en juillet. Les pluies sont peu fréquentes mais faites de fortes
précipitations isolées provoquant des inondations et des stagnations d’eau pendant de longues
périodes autour des habitats surtout dans la ville Djibouti. La pluviométrie ne dépasse pas 160 mm
par an. La saison des pluies ou saison fraîche couvre souvent la période allant de septembre à avril et
la saison sèche, très chaud s’étend sur la période de mai à août. A l’intérieur du pays, les eaux de
surface sont rares en dehors du lac Abbé (à la frontière avec l’Ethiopie) et le lac salé d’Assal. Le relief
est en général accidenté et rocheux.

La population totale de la République de Djibouti est estimée en 2007 à 734 000 habitants (PNUD,
2005). Elle atteindra 850 907 habitants en 2012 sur la base d’un accroissement moyen de 3% par an.
La population est relativement jeune, les moins de 15 ans représentent 40% de la population totale.
Les jeunes de 10 à 24 ans représentent 33,5% de la population totale. L’espérance de vie à la
naissance est estimée à 49 ans pour les deux sexes. La répartition spatiale et les mouvements de
populations sont très particuliers à Djibouti : plus de 80% de la population du pays vit en milieu
urbain et la ville de Djibouti détient à elle seule près de 60% de population urbaine. Le reste de la
population est inégalement répartie entre cinq régions de l’intérieur. La population rurale est
estimée à 15% de la population totale. La population nomade représente 13% et celle des refugiés 7
à 10% (HCR, 2005) de la population totale. La pression démographique sur Djibouti-ville est très forte
du fait des conditions de vie défavorables en milieu rural et des étrangers venus des pays voisins. Les
langues parlées sont le somali, l’afar, l’arabe et le français.

Au plan politique et administratif, la République de Djibouti a pris son indépendante le 27 juin 1977.
Sa capitale est Djibouti. Le pays est sous un régime présidentiel, démocratique avec un parlement fait
de 65 députés dont 13,84% de femmes en 2008. A l’instar d’autres pays en voie de développement,
la volonté politique en matière de décentralisation est réelle au niveau des autorités de Djibouti. En
effet, le processus de décentralisation en cours dans cette dernière décennie a permis de diviser le
pays en six régions administratives : une région centrée sur la capitale (Djibouti) qui a un statut
particulier (collectivité territoriale subdivisée en trois communes : Commune de Ras-Dika, Commune
de Boulaos et la Commune de Balbala) et cinq autres régions de l’intérieur (Ali-Sabieh, Arta, Dikhil,
Obock et Tadjourah).

Au plan socio-économique, la République de Djibouti est un pays en développement avec un indice
de développement humain de 0,516 le plaçant au 149ème rang sur 177 pays (PNUD, 2007). Le
revenu par habitant selon les Nations Unies est de 1 020 $US en 2006. La croissance économique est
passée de 3% en 2004 à respectivement 3,2% en 2005 et 4,5% en 2006. L’économie du pays est
constituée essentiellement par le secteur tertiaire qui occupe 80% du Produit National Brut (PNB) et
80% des emplois en 2006. En effet, la République de Djibouti est un carrefour entre le moyen orient
et la corne de l’Afrique. Son port qui est le poumon économique du pays assure la déserte des pays
voisins surtout l’Ethiopie, dont Djibouti est le seul débouché maritime depuis l’indépendance de


                                                                                                         9
l’Erythrée en mai 1998. Le taux du chômage chez les plus de 15 ans est estimé à 54,6%. La pauvreté
reste encore importante malgré les efforts consentis par les autorités. En effet, en 2002, selon les
résultats de EDAM-IS2, 74,4% de la population vit dans la pauvreté relative et 42,2% de la population
est dans l’extrême pauvreté (avec un revenu inférieur à 1,8 US$ par personne et par jour). Le taux de
scolarisation net est de 66,2% en 2006 (EDIM, 2006). Le taux d’alphabétisation chez les femmes
âgées de 15-24 ans est de 48% en 2006. L’accès global à l’eau potable en milieu urbain est de 97,4%
contre 52,5% en milieu rural (EDIM, 2006). Le pourcentage de la population utilisant des sanitaires
pour l’élimination des excréments est de 65,9 dont 67,8% en milieu urbain contre 18,8% en milieu
rural. La ville de Djibouti a de grands quartiers périurbains très peuplés où réside la majorité de la
population de cette ville dans des conditions défavorables.

Afin d’améliorer les conditions de vie des populations, les pouvoirs publics ont adopté depuis 2004
un Cadre Stratégique de Lutte Contre la Pauvreté (CSLP). Ce document d’orientations nationales en
matière de développement socioéconomique a été renforcé à partir de janvier 2007 par l’Initiative
Nationale de Développement Social du Président de la République (INDS). Ainsi, le deuxième plan
quinquennal du PNDS s’inscrit dans cette logique et constitue un des instruments de mise en œuvre
de ces documents d’orientation de politiques nationales et s’appui sur la Loi n° 48/AN/99/4ème L
portant Orientation de la Politique de Santé.



1.2. Situation sanitaire et orientations politiques en matière de santé
                1.2.1. Etat de santé des populations

A l’instar des autres pays en développement surtout d’Afrique, l’état de santé des populations de
Djibouti demeure préoccupant. Il est caractérisé par des mortalités et morbidités toujours élevées. La
mortalité maternelle est 546 pour 100 000 naissances vivantes (PAPFAM, 2002). Les taux de
mortalité infantile et infanto-juvénile sont respectivement de 67 et 94 pour 1 000 naissances vivantes
(MICS/EDIM, 2006). Les cinq principales causes de morbidités dans la population générale issues des
données de routine du ministère de la santé sont les infections des voies respiratoires, les fièvres
d’origine inconnue, les anémies, les diarrhées et les affections de la peau. Chez les enfants les
affections les plus rencontrées sont par ordre d’importance : les infections des voies respiratoires
(surtout la pneumonie), les diarrhées, le paludisme, la malnutrition et diverses causes néonatales.
Les principales causes de la mortalité maternelle intra-hospitalière sont les hémorragies, les
infections et les éclampsies.

Le pays est confronté aux maladies infectieuses souvent à caractère épidémique et ou endémique
tels que le paludisme, le choléra, la fièvre typhoïde, les diarrhées parasitaires et bactériennes,
l’hépatite virale, le VIH/SIDA-IST (séroprévalence VIH de 2,9% dans la population générale), la
tuberculose (121/100 000, une des prévalences les plus élevées du monde) et aux maladies non
transmissibles tels que les affections cardiovasculaires, le diabète, la maladie pulmonaire obstructive
chronique et la malnutrition. Les maladies non transmissibles sont de plus en plus fréquentes et
responsables de 40% des admissions et 1/3 de décès intra hospitalier à l’Hôpital Général Peltier.

Les facteurs qui influencent l’état de santé des populations de Djibouti sont essentiellement, les
mauvaises conditions de vie caractérisées surtout par le manque d’hygiène, l’insuffisance



                                                                                                    10
alimentaire, l’insuffisance de mesures préventives et la faible capacité du système à apporter des
réponses adaptées aux problèmes de santé des populations.

Par ailleurs, l’insuffisance de maîtrise de la croissance démographique et la persistance des pratiques
culturelles néfastes à la santé constituent des facteurs non négligeables dans la situation actuelle de
l’état de santé des populations. En effet, l’indice synthétique de fécondité est de 4,2 (4,1 en milieu
urbain et 4,9 en milieu rural) selon les résultats de l’enquête PAPFAM 2002. Selon la même source, le
nombre moyen d’enfants chez les femmes en âge de procréer est de 6,2 et l’espace inter-génésique
est 18 mois en moyenne. Le nombre moyen d’enfants désirés par les femmes est de 7,6. La pratique
de Mutilations Génitales Féminines (MGF) est très répandue dans le pays 98,1% (PAPFAM, 2002).
L’allaitement maternel exclusif est presque nul avec 1,3% (MICS-EDIM, 2006). La consommation du
tabac est de 20,6% et celle du khat 25,3% dans la population générale. Les hommes sont les plus
grands consommateurs de ces produits : 36,3% des hommes contre seulement 5,4% des femmes
pour le tabac et 43,5% des hommes contre 3,1% des femmes pour le khat (MICS-EDIM, 2006).

               1.2.2. Loi Portant Orientation de la Politique de Santé et nouveaux engagements
nationaux et internationaux

La Loi n° 48/AN/99/4ème L portant Orientation de la Politique de Santé, constitue le document de
politique de santé de Djibouti. Elle consacre le droit à la santé pour tous, adopte et soutient le
principe de la solidarité et de l'égalité en matière d’accès et de dépenses de santé. Partant de ce
principe, une contribution équitable à tout citoyen est demandée. Toutefois, elle donne obligation à
l’Etat d’apporter une assistance prioritaire aux enfants, aux mères, aux personnes handicapées, aux
groupes les plus vulnérables et aux victimes des catastrophes naturelles. Les programmes nationaux
prioritaires reconnus par cette loi prennent en compte les interventions nécessaires pour
l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant ainsi que les autres groupes vulnérables tel que
les indigents dont leur prise en charge gratuite est prévue.

La décentralisation du système de santé est une des priorités de cette politique de santé, elle stipule
que le secteur sanitaire est l'unité territoriale de base, administrative, technique et financière de la
carte sanitaire. Les secteurs sanitaires sont regroupés par district sanitaire, dont les limites
géographiques sont celles du district administratif (ou de la région administrative). La carte sanitaire
est l'instrument fondamental de l'organisation du service public de santé. Elle constitue la base de la
planification, de la décentralisation et de la coordination de l'action sanitaire et sociale. A ce titre,
elle a pour objet de prévoir, de susciter et d'organiser les évolutions nécessaires de l'offre de soins.
Elle peut être révisée à tout moment et obligatoirement au moins tous les cinq ans.

Les priorités de la politique de santé énoncées au chapitre huit de la Loi n° 48/AN/99/4ème L portant
Orientation de la Politique de Santé sont par ordre d’importance (i) la disponibilité et l’accessibilité
financière aux médicaments, (ii) la promotion de la prévention et (iii) celle de l’hygiène.

Sans toutefois remettre en cause cette loi d’orientation de la politique de la santé, les autorités
Djiboutiennes ont pris de nouveaux engagements nationaux et internationaux qui engendrent de
nouvelles priorités à prendre en compte impérativement dans le cadre de cette nouvelle
reprogrammation.




                                                                                                      11
En effet, au niveau national, le premier axe de l’Initiative Nationale pour le Développement Social
(INSD) de son Excellence le Président de la République de Djibouti met l’accent sur l’accessibilité aux
services sociaux de base tel que la santé et l’éducation. L’engagement de l’Etat à apporter
l’assistance aux personnes vulnérables ou ayant des besoins spécifiques a été clairement énoncé au
troisième axe de cette initiative. En termes de priorité d’intervention, elle donne la priorité à
l’amélioration du niveau social au monde rural et aux quartiers pauvres en milieux urbains de même
que celle de venir en aide aux personnes en situation de détresse sociale, tels que les enfants
abandonnés, les femmes démunies, les vieillards et les orphelins.

Cette Initiative Nationale pour le Développement Social est en parfaite cohérence avec les
engagements internationaux que les autorités de Djibouti ont pris. En effet, les Objectifs du
Millénaire pour le développement (OMD) surtout ceux du secteur sont pris en compte. Les
interventions à haut impact dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile ont été
reconnues comme des priorités nationales. A cet effet, des projets et programmes sont mis en œuvre
ou envisagés.

Au niveau du financement, les autorités adhèrent à la déclaration de Paris qui met l’accent sur
l’harmonisation et l’autonomisation des Etats. Elle sera mise en œuvre de façon progressive et
concertée avec les différents acteurs financiers.

Dans le cadre du Partenariat de la Corne d’Afrique pour la Lutte contre la Vulnérabilité au VIH et la
Migration trans-frontalière (HOAP), les autorités de Djibouti tout en rappelant les engagements
internationaux antérieurs pris dans ce sens (notamment la Déclaration du Sommet d’Abuja,
l’engagement sur l’accès universel aux services de prévention, de traitement et d’appui contre les
VIH/SIDA…) se sont réengagés à intensifier et à renforcer la collaboration interministérielle au niveau
national et sous régional afin d’arrêter la propagation du VIH/SIDA et d’inverser la tendance actuelle
de ce fléau. Cette synergie d’interventions sous régionales s’étend aussi sur les différentes endémies
et épidémies de la sous région tels que la tuberculose, le paludisme, le choléra, la rougeole, la
méningite, la poliomyélite, la grippe aviaire...



1.3. Organisation du système de santé
Le système de santé de Djibouti est fondé sur l’approche système de santé de district et la stratégie
de soins de santé primaires. Au plan administratif, le niveau central est composé essentiellement du
cabinet du ministre, du secrétariat général et des directions centrales. Le niveau régional au plan
administratif se confond avec le niveau district (périphérique). De ce fait, les équipes cadres de
districts dirigées par les médecins chefs districts sont les premiers responsables sanitaires des régions
administratives qui correspondent aux districts sanitaires (5 districts de l’intérieur (ruraux) et deux
districts urbain à Djibouti). Toutefois la Loi n° 48/AN/99/4ème L portant Orientation de la Politique
de Santé stipule que l’unité administrative de base est le secteur sanitaire.

L’organisation des structures d’offre de soins est de type pyramidal avec trois niveaux. Il est régit par
la carte sanitaire qui doit être révisée tous les cinq ans selon la politique nationale de santé. Il existe
trois sous secteurs d’offre de soins à l’intérieur de cette pyramide : (public, parapublic et privé).




                                                                                                        12
Dans le sous secteur public, le premier niveau est constitué par les postes de santé (28) en milieu
rural et les centres de santé communautaires (10) en milieu urbain. Ces structures de soins assurent
le premier contact du système de santé avec les populations. Le deuxième niveau est composé de
cinq Centres Médicaux Hospitaliers qui jouent également le double rôle d’hôpital de district et
d’hôpital régional. Le troisième niveau de soins (tertiaire) est constitué par un hôpital national de
référence, d’une maternité nationale de référence et de deux centres spécialisés. De nos jours, seul
l’Hôpital Général Peltier a bénéficié d’une autonomie de gestion et d’une personnalité morale dans le
cadre d’un projet pilote en vue de son extension à l’ensemble des structures du niveau tertiaire
conformément à la politique sanitaire.

Les sous secteurs parapublic et privé se limitent à Djibouti ville. Les structures parapubliques au
nombre de six sont composées de quatre structures sanitaires des militaires et de deux structures
sanitaires de l’organisme de la protection sociale. L’offre de services privés est structurée autour de
trois polycliniques, cinq officines privées (pharmacies) et 10 cabinets médicaux.

L’offre de soins de la médecine traditionnelle n’est pas encore structurée officiellement. Toutefois la
Loi n° 48/AN/99/4ème L portant Orientation de la Politique de Santé reconnait la médecine
traditionnelle comme partie intégrante du système de santé et prévoit une délivrance d’agréments
aux cabinets et officines de médecine traditionnelle.

Conformément à la stratégie des soins de santé primaires, le système de santé a introduit les
médicaments essentiels génériques depuis 2003. Le circuit des médicaments dans le secteur public
est organisé autour d’une centrale d’achat basée à Djibouti ville. La Centrale d’Achat des
Médicaments et matériels Essentiels (CAMME) a été créée par « Décret n° 2004-0059/PR/MS du 13
avril 2004 portant statuts de la Centrale d'Achat des Médicaments et Matériel Essentiels (CAMME) ».
Elle a pour missions d’assurer essentiellement l’approvisionnement, la distribution et la vente des
médicaments essentiels dans le secteur public. A cet effet, elle dispose de deux principaux circuits :
(i) un circuit subventionné à 100% par l’Etat et (ii) un deuxième circuit à des tarifs sociaux. En marge
de ces deux circuits, les officines privées peuvent s’approvisionner auprès de la CAMME à des tarifs
marchands.

Le circuit subventionné (gratuit) est à l’image de la pyramide sanitaire. L’expression des besoins se
fait de la base au sommet. Les commandes des formations sanitaires sont agrégées aux différents
niveaux du système de santé en destination de la Direction des Médicaments, de la Pharmacie et des
Laboratoires (DMPL) qui finalise et lance la commande groupée auprès de la CAMME en fonction du
budget alloué par le trésor public. Le transport des stocks de médicaments est assuré par la CAMME
jusqu’aux CMH et CSC urbains ; celui entre le CMH et les Postes de Santé ruraux est assuré par les
équipes de districts.

Le circuit à tarifs sociaux quant à lui est sous forme d’éventail à relations marchandes directes entre
les différentes pharmacies communautaires et la CAMME. Les pharmacies communautaires sont des
structures intégrées au niveau des hôpitaux de référence, des CMH et des CSC urbains. Il existe au
total 12 pharmacies communautaires dont huit (8) à Djibouti ville et un dans chaque hôpital des
districts de l’intérieur.

Aucun grossiste n’assure pour le moment l’approvisionnement du privé pharmaceutique. Chaque
officine privée s’approvisionne à l’étranger avec certainement un pouvoir de négociation assez faible



                                                                                                     13
eu égard aux quantités en jeu. Les districts de l’intérieur ne disposent pas d’officines ni de dépôts
privés. Cette insuffisance de couverture nationale par le privé pharmaceutique est certainement
régulée par la loi de la demande et de l’offre. En effet, la politique de gratuité des médicaments
essentiels du circuit public dans les cinq districts de l’intérieur est peu favorable à la promotion du
privé dans cette zone rurale.

Les tentatives de fabrication locale de médicaments axée essentiellement sur les solutés sont au
stade de répondre à la demande nationale.

Le privé pharmaceutique détient la majorité du marché des produits de marque. Le circuit publique
étant quant à lui spécialisé dans les médicaments essentiels génériques conformément à la politique
sanitaire nationale.



1.4. Orientations du PNDS 2002-2011
                1.4.1. Orientations stratégiques du PNDS 2002-2011

Le PNDS 2002-2011 ou Plan stratégique 2002-2011 est le fruit d’un long processus entamé depuis
1995 par les autoritaires sanitaires de Djibouti avec l’appui des partenaires Techniques et financiers
du secteur santé en particulier la Banque Mondiale. En effet, la préparation d’une stratégie de
développement du secteur santé assortie d’un plan d’action sur financement d’un Don du
Gouvernement Japonais par le biais de l’Association Internationale de Développement (IDA) a été le
point de départ de ce processus.

En 2001, une équipe d’experts du CREDES a été chargée de mettre à jour une étude stratégique
entreprise depuis 1995-1996 par la même société en vue de préparer un plan stratégique de réforme
globale du secteur. Cette réforme globale devait porter particulièrement sur : (i) la réorganisation de
l’administration centrale et périphérique (décentralisation, mise en place des districts,
autonomisation des principaux établissements publics, …) ; (ii) la mise en œuvre d’une politique
pharmaceutique et de l’approvisionnement des structures de soins publiques en médicaments et
matériels essentiels génériques ; (iii) les modalités du financement de la santé et, en particulier, la
participation financière des usagers aux dépenses des services de santé ; (iv) le renforcement de la
santé de la mère et de l’enfant incluant la lutte contre les mutilations génitales ; (v) le renforcement
de la surveillance et du contrôle des maladies transmissibles avec en particulier le SIDA/IST et la
tuberculose ; (vi) le renforcement du partenariat avec le milieu associatif et la société civile ; (vii) la
diversification de l’offre de soins ; (viii) la réhabilitation et l'équipement de structures sanitaires
prioritaires ; (ix) le développement et la valorisation des ressources humaines.

Par la suite, le groupe des experts du CREDES a travaillé avec des équipes techniques du ministère
pour produire les trois documents suivants : (i) document final de l’analyse sectorielle ; (ii) plan
stratégique 2002-2011 ; (iii) Plan National de Développement Sanitaire 2002-2006. Les différents
documents ont été soumis à une série de rencontre d’amendements puis ils ont été validés et
adoptés par les autorités Djiboutiennes. Une table ronde des bailleurs de fonds a permis de boucler
le financement du premier plan quinquennal du PNDS (dénommé Plan National de Développement
Sanitaire 2002-2006).




                                                                                                        14
Le PNDS 2002-2011 comporte cinq buts avec chacun des objectifs déclinés en stratégie et activités.
Ces buts et objectifs dans l’encadré ci-dessous devraient d’ici 2011 contribuer à améliorer l’état de
santé des populations de Djibouti.

But n° 1 : améliorer l’organisation, la gestion et le fonctionnement du système de santé
         Objectif 1 : donner au ministère de la santé les moyens structurels et fonctionnels pour la mise en
         œuvre des orientations de la politique du gouvernement en matière de santé
But n° 2 : adapter le fonctionnement et la qualité des services de santé pour répondre aux besoins de la
population
         Objectif 1 : Restructurer la pyramide sanitaire pour la mise en place de services de santé intégrés,
         coordonnés et complémentaires et répondant à l'ensemble des besoins sanitaires de la population à
         chacun des 3 niveaux du système de santé
         Objectif 2 : Renforcer l’intégration et l’exécution des programmes nationaux prioritaires dans les
         services de santé de base
         Objectif 2 : Améliorer la couverture sanitaire de la population par les soins de santé de base
         Objectif 3 : Optimiser le fonctionnement des structures nationales de référence
         Objectif 4 : Améliorer la maintenance des équipements, mobilier, petit matériel de soins et véhicules
         Objectif 5 : Améliorer la qualité des prestations de soins
But n° 3 : Adapter le financement et l’utilisation des ressources financières aux besoins du système de sante
         Objectif 1 : Améliorer la quantité, l’affectation et la gestion des ressources financières publiques
         conformément aux objectifs de la politique sanitaire
         Objectif 2 : Décentraliser le processus décisionnel
         Objectif 3 : Réorienter l’aide internationale vers les objectifs prioritaires de la politique de santé
         Objectif 4 : Elargir la contribution financière des populations aux dépenses de santé
         Objectif 5 : Faciliter et renforcer l’implication de la communauté dans la gestion des structures de
         santé
But n° 4 : valoriser et développer les ressources humaines selon les besoins du système de sante
         Objectif 1 : Créer les préalables à la mise en œuvre d'une politique de développement des ressources
         humaines
         Objectif 2 : Rendre l’affectation, la répartition et l'utilisation des ressources mises à la disposition du
         ministère de la Santé plus efficace et rationnelle
         Objectif 3 : Atteindre, sur l’ensemble du territoire, l’effectif de personnel soignant conforme aux
         besoins du système de santé
         Objectif 4 : Améliorer les compétences du personnel soignant diplômé et non diplômé dans
         l’ensemble des formations sanitaires
         Objectif 5 : Renforcer le système de santé en personnel non médical administratif, gestionnaire et de
         soutien
But n° 5 : améliorer la disponibilité, l'accessibilité et l'usage rationnel de médicaments de qualité
         Objectif 1 : Mettre en œuvre une Politique Nationale de médicaments Essentiels de qualité
         Objectif 2 : Assurer la mise à disposition permanente de produits pharmaceutiques de qualité et à
         moindre coût dans chaque formation sanitaire publique
         Objectif 3 : Renforcer l’usage rationnel de médicaments essentiels génériques




                                                                                                                 15
Il convient de noter que les mêmes objectifs étaient visés par le premier plan quinquennal de ce
PNDS 2002-2011 sauf que les buts ont été qualifiés d’objectifs généraux pour le plan quinquennal
2002-2006 avec parfois des changements de numéro d’ordre.

                1.4.2. Mécanismes de mise en œuvre du PNDS 2002-2011

En vue d’atteindre ces objectifs, les concepteurs du PNDS 2002-2011 avaient de façon implicite
prévue une exécution en deux tranches de cinq ans chacune. En effet, dans ce document, les
mécanismes de mise en œuvre sont partiellement abordés dans le cadre du renforcement de la
Direction des Etudes, de la Planification et de la Coopération Internationale. Néanmoins, chaque
stratégie comporte une description de sa mise en œuvre. Enfin, les mécanismes de suivi évaluation
et les indicateurs de suivi n’ont pas été spécifiés dans ce document de même que dans le premier
plan quinquennal 2002-2006.

Ces insuffisances majeures qui ont influencé la mise en œuvre du premier plan quinquennal ont été
prises en compte dans la formulation du deuxième plan quinquennal de ce PNDS. Un bilan sans
complaisance impliquant les différents acteurs de la santé de même qu’une planification
participative impliquant les mêmes acteurs, les bénéficiaires des prestations du système, la société
civile ainsi que les partenaires au développement a permis d’aboutir au présent plan quinquennal
2008-2012 ci-dessous. Au cours de ce bilan l’option de faire une planification basée sur les résultats a
été prise. Toutefois, pendant l’atelier national de planification le compromis de garder au moins les
objectifs généraux (ou but) du cadre stratégie de développement sanitaire 2002-2011 a été fait afin
d’établir le lien avec le présent plan quinquennal.

L’année 2007 a été considérée comme une année de transition étant donnée le retard accusé dans la
mise en œuvre du premier plan quinquennal. De ce fait, le deuxième plan quinquennal déborde
d’une année sur la période du PNDS de base (2002-2011).




                                                                                                     16
      « LE CONTENU DU DEUXIEME PLAN
QUINQUENNAL DE DEVELOPPEMENT SANITAIRE
              2008-2012 »
             PNDS 2008-2012




                                     17
II. PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT SANITAIRE Programmation à
moyen terme (2008-2012)

2.1. Approche méthodologique pour la reprogrammation du deuxième plan
quinquennal (PNDS 2008-2012)
Au plan conceptuel, la reprogrammation du deuxième plan quinquennal s’est basée essentiellement
sur quatre approches complémentaires qui ont pour objectif commun de dégager de façon
participative et exhaustive les besoins réels et prioritaires des populations en matière de santé dans
les cinq prochaines années.

La première approche est une analyse critique du document de cadre décennal et celui du premier
plan quinquennal en vue de dégager le gap théorique liée à la programmation. Cette approche a
permis d’identifier les interventions qui ont été sciemment ou inconsciemment laissées pour le
second plan quinquennal.

La seconde approche en cours depuis 2006, est basée sur l’établissement du bilan du premier plan
quinquennal en vue de déterminer surtout les acquis, les insuffisances et les leçons apprises dans la
mise en œuvre de ce premier plan. Cette démarche a permis de dégager le gap lié à l’exécution dans
la mise en œuvre du PNDS 2002-2006. Un bilan participatif a été établi essentiellement par les
acteurs internes et finalisé avec l’appui du consultant en santé publique. Ce bilan a été validé au
niveau national le 25 novembre 2007 par le Groupe des Partenaires de la Santé (GPS).

La troisième approche s’est focalisée sur l’analyse des nouvelles orientations politiques en matière
de santé au niveau national et international. Ce sont les grandes orientations politiques, les
engagements nationaux et internationaux liés à la problématique de l’atteinte des Objectifs du
Millénaire pour le Développement (OMD), celle des maladies émergentes et négligées et le contrôle
des problèmes de santé transfrontaliers au niveau sous-régional.

En plus de ces priorités normatives de politiques nationales et internationales, les besoins réels,
exprimés par les populations ont été pris en compte. En effet, les représentants de la population ont
été impliqués depuis le début de ce processus (forum de réflexion sur la santé en avril 2006,
rencontre nationale de finalisation du bilan et de reprogrammation du PNDS 2008-2012…) afin d’une
part de prendre en compte leur besoins prioritaires et d’autre part de s’assurer de leur adhésion aux
politiques sanitaires nationales et internationales.

La quatrième approche a porté sur des ateliers régionaux et nationaux de planification pour
prendre en compte la dimension intersectorielle dans la résolution des problèmes de santé et les
spécificités régionales. Suite à l’atelier de validation du bilan du premier plan quinquennal 2002-2008
par le groupe des partenaires de la santé le 25 novembre 2007, un atelier national de planification
technique avec les cadres du ministère de la santé et les représentants des partenaires techniques
s’est tenu les 27, 28 et 29 novembre 2007 à Djibouti ville sous la coordination du consultant
international en santé publique. Un atelier par région (5) a été fait avec les représentants de
l’administration, les élus locaux (conseil régional), les directeurs et chefs de services des autres
secteurs et les membres des équipes sanitaires des régions. En marge de chaque atelier, une
évaluation de l’offre de soins a été faite par les consultants internationaux à travers les visites




                                                                                                    18
guidées des formations sanitaires, l’observation des infrastructures et équipements, les discussions
avec les prestataires et les bénéficiaires…

Les représentants de la communauté et des autres secteurs ont été également impliqués au cours
des différents bilans et reprogrammations des programmes sanitaires prioritaires tels que la
tuberculose, le paludisme, le VIH/SIDA, la santé de la reproduction… Les orientations stratégiques de
ces programmes prioritaires en cours ont été prises en compte dans la planification du deuxième
plan quinquennal dans une logique de continuité, de cohérence et de synergie d’interventions au
sein du secteur santé.

Chaque approche a impliqué effectivement les différentes personnes concernées dans un souci
permanent de promotion de l’approche participative. Chacune des approches a eu recours en
fonction des besoins à des méthodes et techniques (quantitatives et qualitatives) appropriées et
adaptées au contexte de Djibouti. Elles ont porté essentiellement sur la revue documentaire, les
entretiens individuels, les discussions de groupe avec les personnes ressources (du ministère de la
santé et des autres secteurs concernés) et la validation des résultats par les instances mises en place
dans le cadre de ce processus de bilan et de reprogrammation (équipe restreinte, comité de pilotage,
rencontre nationale…).

Au plan du déroulement proprement dit de ce bilan/reprogrammation, le ministère de la santé s’est
engagé dans ce processus depuis 2006 au décours du forum de réflexion sur la santé. Par la suite, en
septembre 2007 un comité de pilotage a été mis en place sous la Présidence du Secrétaire Général
de la santé. Il était composé des représentants du ministère de la santé et ceux des partenaires
techniques et financiers du secteur santé. Le comité disposait d’une équipe restreinte de quatre
cadres du ministère de la santé pour mener au quotidien les activités y afférentes. Il se réunissait de
façon ordinaire une fois par semaine et spécialement en cas de besoin au cours de ce processus. Les
réunions du comité de pilotage ont servi de cadre d’orientation et de validation des travaux de
l’équipe restreinte ainsi que ceux des consultants internationaux. L’équipe restreinte était sous la
direction du Directeur des Etudes, de la Planification et de la Coopération internationale (DEPCI) du
ministère de la santé.




                                                                                                    19
Ce dispositif national était appuyé par une expertise internationale composée de :

       un consultant expert en santé publique chargé essentiellement d’appuyer l’équipe restreinte
        et le comité de pilotage dans la coordination du processus, de coordonner les travaux des
        autres consultants internationaux, de promouvoir l’approche participative, d’intégrer les
        productions des différents consultants, de rédiger certaines parties et de finaliser le
        document de PNDS ;
       un consultant en santé de la reproduction chargé essentiellement du bilan et de la
        reprogrammation du volet santé maternelle et infantile ;
       et enfin un consultant en économie de la santé chargé du cadrage macroéconomique du
        PNDS 2008-2012.

Les sessions du comité de pilotage ainsi que les ateliers régionaux et nationaux ont permis
d’impliquer les différents acteurs à ce processus et de valider les travaux des experts.

2.2. Conclusions du bilan du premier plan quinquennal (PNDS 2002-2006)
                2.2.1. Synthèse des acquis et insuffisances

La mise en œuvre du premier plan quinquennal du PNDS 2002-2011 a permis d’obtenir d’importants
résultats concourant à l’amélioration de la santé des populations à travers les réalisations des cinq
objectifs généraux que comportait ce plan. Ce sont : (i) améliorer l’organisation, la gestion et le
fonctionnement du système de santé ; (ii) adapter le financement et l’utilisation des ressources
financières aux besoins du système de santé ; (iii) adapter le fonctionnement et la qualité des
services de santé pour répondre aux besoins de la population ; (iv) valoriser et développer les
ressources humaines selon les besoins du système de santé et (v) améliorer la disponibilité,
l'accessibilité et l'usage rationnel de médicaments de qualité.

La présente partie est une synthèse du document bilan de mise en œuvre du plan quinquennal 2002-
2006 qui a été approuvé par une rencontre nationale impliquant les différents acteurs de santé le 25
novembre 2007. Elle comporte essentiellement cinq parties correspondant au cinq objectifs
généraux ci-dessus cités.

Au plan général, les quelques données issues des enquêtes de populations montrent une évolution
favorable de la situation sanitaire au cours de la mise en œuvre du premier plan quinquennal. En
effet, la mortalité infantile est passée de 99,8 pour 1 000 naissances vivantes en 2002 à 67 en 2006 et
quant à la mortalité infanto-juvénile elle a
connu une baisse importante passant de
127 pour 1 000 naissances vivantes en 2002
à 94 en 2006. L’incidence de la fièvre est
passée de 22,4% en 2002 à 5,9% en 2006.




                                                                                                    20
Ces améliorations sensibles de l’état de santé des enfants ont été certainement induites par un
ensemble d’efforts conjugués au niveau national notamment dans la mise en œuvre de la PCIME et
l’amélioration de certaines couvertures vaccinales. Toutefois, les couvertures vaccinales restent
faibles surtout celle des enfants complètement vaccinés (31,4% en 2006). La malnutrition des enfants
reste très préoccupante, les indicateurs y relatifs se sont dans l’ensemble dégradés au cours de la
période de mise en œuvre du PNDS au regard des résultats des deux enquêtes. L’allaitement
maternel exclusif jusqu’à six mois est presque nul (1,3% en 2006)

La mortalité maternelle est estimée à 546 pour 100 000 naissances vivantes depuis l’enquête
PAPFAM 2002. Les indicateurs issus des enquêtes de populations montrent que des efforts ont été
faits dans le sens de l’amélioration de la santé
des mères. La prévalence contraceptive est
passée de 9% en 2002 à 17,8% en 2006 toutes
méthodes confondues. Le taux de la
consultation prénatale est en hausse de même
que celui des accouchements effectués dans
une formation sanitaire. Toutefois, ces soins
de base qui doivent permettre de déceler à
temps et de prendre en charge les
complications liées à la grossesse et à l’accouchement ne sont pas offerts en nombre et en qualité
suffisante. En effet, le taux de CPN4 ne dépasse pas 7,1% et la couverture en accouchement assisté
par du personnel qualifié est aussi de 7% dans les aires des postes de santé.

En matière d’amélioration de l’organisation, de la gestion et du fonctionnement du système de
santé, les autorités sanitaires ont procédé à de profondes réformes conformément aux orientations
du PNDS. Elles sont marquées essentiellement par le renforcement du processus de décentralisation
du système de santé et celui de la performance des différents niveaux du système. Au niveau central
d’importants textes législatifs et règlementaires ont été pris par les autorités afin d’assoir les
fondements juridiques et règlementaires de cette décentralisation. Ce sont entre autres : la Loi
n°63/AN/99/4ème L portant réforme hospitalière, le décret portant autonomisation de HGP, pour
une période transitoire de deux ans…

Trois nouvelles directions centrales ont été créées (DSME, DPS et DPSP) et cinq autres directions
(DEPCI, DAF, DMPL, DEIS et DRS) ont vu leurs capacités renforcées à travers des appuis techniques
externes et/ou des dotations en ressources (surtout en ressources humaines qualifiées et en
infrastructures et équipements). Le décret sur l’autonomie de l’Hôpital Général Peltier (HGP) a été
pris et publié. L’application de l’autonomie à cet hôpital est une phase pilote en vue de sa
généralisation à l’ensemble des hôpitaux du pays. Le système de santé dispose d’une centrale
d’achat des médicaments essentiels avec un réseau s’étendant jusqu’aux régions sanitaires (districts
sanitaires).




                                                                                                 21
Malgré ces acquis, des insuffisances persistent. Toutes les réformes prévues par le PNDS n’ont pas
été mises en œuvre. Les normes de fonctionnement ainsi que les procédures réglementaires et
juridiques des établissements et structures sanitaires n’ont pas été actualisées pour les adapter au
processus de décentralisation. De même, le processus d’autonomisation des hôpitaux tarde à se
généraliser. Les districts sanitaires ne sont pas opérationnels ni même définis surtout en milieu
urbain (sectorisation non encore fonctionnelle). Les programmes verticaux continuent à mener les
activités dévolues logiquement aux districts sanitaires dans un système qui se devrait d’être intégré
et harmonieux. Le processus de planification annuel n’est pas encore fonctionnel aux différents
niveaux du système de santé. Les hôpitaux ne disposent pas de projets d’établissement. La carte
sanitaire a été adoptée en conseil de ministres (Décret n°2007-0155/PR/MS du 16 juillet 2007) mais
elle n’est pas encore appliquée.

Le système de contrôle interne à travers les missions des inspecteurs n’est pas encore fonctionnel
faute de cadre juridique et de formation des inspecteurs. La DEPCI connait des insuffisances réelles
en ressources surtout humaines qualifiées en nombre et en quantité suffisante pour jouer
pleinement son rôle surtout celui de leader dans la planification et la mise en œuvre et du suivi du
plan de développement sanitaire. Les mécanismes de coordination des interventions au niveau
central restent insuffisants.

Le système national d’information qui a connu des avancées significatives dans son fonctionnement
n’arrive pas à couvrir encore les besoins en informations sanitaires nécessaires pour le suivi de la
mise en œuvre du PNDS et des programmes prioritaires. Les différents acteurs surtout au niveau
opérationnel ne sont pas encore aptes à produire, collecter et analyser les données de qualité pour
générer l’information nécessaire à une prise de décision dans les délais requis. Seul l’annuaire
statistique de 2006 est disponible sous forme de compilation de données brutes. Il ne comporte pas
d’informations sur les couvertures des prestations permettant d’analyser les performances du
système aux différents niveaux. Cette insuffisance est en partie liée à la non maîtrise des données
démographiques. Il en est de même pour la surveillance épidémiologique qui reste à renforcer. La
« cellule d’intervention d’urgence » surtout en cas d’épidémie n’as pas été mise en place.

La configuration actuelle de l’organigramme du ministère de la santé et le retard dans
l’opérationnalité de certaines directions créent une surcharge de travail au niveau du secrétariat
général. La problématique des ressources humaines constitue une priorité majeure pour le ministère
de la santé et mérite d’être formalisée par la création d’une direction chargée exclusivement de la
gestion des ressources humaines. La situation actuelle en matière de gestion des ressources
humaines comporte apparemment des doublons et des regroupements peu synergiques (par
exemple un service de la formation professionnelle rattachée au secrétariat général existe en plus du
service de l’administration et des ressources humaines de la DRHF). Enfin, au cours du premier plan
quinquennal, la DEPCI a souffert d’un manque de structure en son sein chargée spécialement du suivi
de la mise en œuvre du PNDS.

Au plan du financement, les comptes nationaux de la santé de 2002 établis en 2006 montrent que
les ménages (36%) sont les plus grands financeurs de la santé suivi des acteurs financiers extérieurs
(33%). Le budget de l’Etat représente 25%. Les employeurs privés quant à eux contribuent à hauteur
de 4%. Le poids des dépenses de santé sur les ménages s’explique d’une part du fait de la non
existence des pharmacies communautaires en 2002 et d’autres part de la médiocrité des prestations
des services santé du secteur public en 2002. L’instauration de la tarification des actes à partir de
septembre 2005 surtout en milieu urbain qui abrite paradoxalement plus de 50% des pauvres de la
population de Djibouti au regard de cet extrait du Cadre Stratégique de lutte Contre la Pauvreté 2004
                                                                                                  22
de Djibouti ci-dessous, incite à ce que des études soient réalisées pour mesurer l’impact de cette
stratégie auprès des ménages.

« Les données de l’enquête EDAM-IS 2002 montrent, en effet, que l’incidence de la pauvreté relative1
et de la pauvreté extrême des ménages ont connu, entre 1996 et 2002, une hausse dramatique,
passant, respectivement, de 64,9 % à 74,4 % et de 34,5 % à 42,2 %. Les résultats de l’enquête
montrent également que la pauvreté est généralisée, qu’elle touche toutes les zones géographiques
et toutes les catégories sociales. C’est toutefois, dans les quartiers périphériques des zones urbaines
que se trouve la plus grande concentration de pauvres. Deux arrondissements de Djibouti ville
contribuent à eux seuls pour 41,6 % et 45,7 % respectivement dans la pauvreté relative et extrême.
Les quatre districts (actuellement cinq) de l’intérieur comptent pour 45,1 % pour la pauvreté relative
et pour 33,5 % dans la pauvreté extrême. Mais c’est en zone rurale que le phénomène prend des
allures de catastrophe avec une incidence de la pauvreté relative de près de 96,7 %, tandis que près
de 83 % d’entre eux vivent dans l’indigence »
Source : Document Cadre Stratégique de Lutte Contre la Pauvreté 2004 de Djibouti

La part du budget du ministère de la santé dans le budget total de l’Etat est en nette amélioration au
cours de la période 2002-2006 passant de 8,26% en 2002 à 10,35% en 2006. Toutefois, elle est en
deçà des engagements pris à Abuja à savoir porter à 15% la part du budget du ministère de la santé
dans le budget de l’Etat. La part des dépenses publiques de santé par rapport au PIB évoluait à la
baisse au cours de la période 1999-2002, passant de 3,73% en 1999 à 2,8% en 2002. Cette tendance a
été inversée au cours de la période du PNDS. En effet, la part des dépenses publiques de santé par
rapport au PIB est passée de 2,8% en 2002 à 4,47% en 20052.

Dans le cadre de la mise en œuvre du PNDS, les activités prévues au plan du financement ont connu
un niveau d’exécution assez faible. En dehors de la mise en œuvre de la tarification, les autres
activités n’ont pas ou ont été partiellement exécutées. Les recettes générées par la tarification ne
sont pas encore utilisées faute d’orientations en la matière. La prise en charge des indigents souffre
dans son application par une insuffisance ou une inadaptation des mesures actuelles d’identification
des indigents. Aussi, les mécanismes de leur prise en charge restent à définir à tous les niveaux
surtout dans un pays où 42,2% de la population vit dans l’extrême pauvreté3.

Le développement des alternatives de paiement solidaire des soins à travers la micro-assurance
santé (mutuelle santé), la caisse de sécurité sociale et les assurances santé est au stade
embryonnaire. L’Organisme de Protection Sociale qui offre une couverture santé aux travailleurs du
secteur privé et des agents conventionnés de l’Etat cumule les fonctions d’assureur et de prestataire
de soins. Il dispose de deux structures sanitaires débordées par les malades posant inéluctablement
des problèmes de qualité des soins. Les travailleurs du secteur public, du secteur informel, du monde
rural ne bénéficient pas jusque là de couverture d’assurance médicale.

Les travailleurs du privé et leurs descendants directs sont couverts par l’Organisme Protection Sociale
(OPS). En 2005, l’OPS avait 33 590 cotisants et 5 248 bénéficiaires de pension4 soit un total de 38 838



1
  Le seuil de pauvreté relative est évalué à 198 229 FDJ par équivalent adulte et par an, soit une dépense de 3 $US/J, niveau très élevé dans
le contexte africain. Le seuil de pauvreté extrême, évalué à 114 096 FD par équivalent adulte et par an soit une dépense de 1,8 $US/J,
semble plus significatif et se prête mieux aux comparaisons internationales.
2
  Document : Budget 2007 de la République de Djibouti
3
    Document Cadre Stratégique de lutte Contre la Pauvreté 2004, Djibouti
4
 Rapport final sur la mission d’assistance technique ; Banque Islamique de développement / Agence Tunisienne de Coopération
Technique ; juillet 2006

                                                                                                                                         23
bénéficiaires directs. En se basant sur une moyenne de six enfants par couple, on peut estimer à
311 000 la population couverte par les services de l’OPS au plan sanitaire. Il existe qu’une seule
mutuelle de santé à savoir celle de la police nationale couvrant environ 2 000 personnes et leurs
ayants droits.

Les prestations de soins dans les formations sanitaires des cinq districts de l’intérieur sont gratuites
sauf les médicaments vendus dans les pharmacies communautaires. Au niveau des CMH, une liste de
médicaments gratuits pour les soins hospitaliers existe. Elle semble insuffisante pour couvrir les
besoins essentiels des malades hospitalisés (de l’avis des prestataires). Aussi, ces médicaments
connaissent souvent des ruptures rendant peu effective la gratuité de certains soins hospitaliers dans
les CMH.

Cependant, la tarification des actes médicaux et paramédicaux a été instaurée dans les hôpitaux de
référence et les centres de santé communautaires depuis septembre 2005. La mise en place de cette
tarification souffre d’un déficit de textes officiels permettant l’utilisation des recettes générées. Elle
est structurée en fonction des catégories socioéconomiques, des types de prestations et des
catégories d’hospitalisation. La catégorie socioéconomique dénommée « indigent » dans le texte de
cette tarification ne peut bénéficier de la gratuité des soins qu’après présentation d’un certificat
d’indigence.

Les Soins Obstétricaux Essentiels de base (SOE) ainsi que les Soins Obstétricaux et Néonatals
d’Urgence Complets (SONUC) sont concernés par cette tarification. Dans un souci de lever les
barrières financières pour cette offre de soins spéciale entrant dans les actions prioritaires
nécessaires pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale, il est souhaitable de rendre
gratuit les SOE et les SONUC dans l’ensemble des structures surtout publiques de l’Etat




                                                                                                       24
Cependant, force est de reconnaitre que des efforts énormes ont été faits par les autorités en vue de
faciliter l’accès des soins aux populations à travers la gratuité des prestations de soins de la plupart
des programmes verticaux (PCIME, PTPE, VIH/SIDA, tuberculose…). Toutefois, une réflexion
d’ensemble approfondie doit être menée pour lever certaines barrières financières au profit des
bénéficiaires de certains programmes tels que le paludisme et la tuberculose. En effet, les
prestations du Centre Paul Faure spécialisé dans la prise en charge des tuberculeux, comporte des
paiements même pour les populations à faible revenu sauf pour celles qui présentent un certificat
d’indigence (hospitalisation, examens biologiques et radio pulmonaire…)

D’une manière générale, l’évaluation de l’impact de cette tarification sur l’utilisation des services
parait indispensable au cours des cinq prochaines années en vue d’ajuster la contribution des
ménages au financement de la santé. Aussi, les mécanismes d’octroi du certificat d’indigence doivent
être améliorés afin d’éviter les dérives.

En matière d’adaptation du fonctionnement et de la qualité des services de santé pour répondre
aux besoins de la population des efforts considérables ont été déployés au cours de la période du
PNDS, les réalisations en infrastructures et équipements ont été au delà des prévisions du plan
quinquennal du PNDS surtout en milieu rural. Toutefois, au regard (i) des obstacles naturels rendant
l’accès difficiles à certaines localités en milieu rural, (ii) de l’insuffisance en infrastructures et en
équipements pour les laboratoires surtout les unités de transfusion sanguine et (iv) des ambitions
politiques de faire de Djibouti un carrefour économique important pour la sous région, des besoins
énormes restent à combler en matière d’infrastructures et équipements. Aussi, au regard de la
vétusté et ou d’inadaptation de certaines infrastructures et équipements, des
réalisations/acquisitions complémentaires restent à opérer dans les structures sanitaires existantes
conformément à la carte sanitaire.

Au plan de l’offre de soins proprement dit, la majorité des programmes prioritaires ont connu une
mise en œuvre effective. En effet, la PCIME, la santé de la reproduction, la PTPE, les programmes
Tuberculose Paludisme et VIH/SIDA sont mis en couvre et enregistrent de plus en plus des résultats
satisfaisants. La PCIME couvre 82% des formations sanitaires de premier contact du pays avec 48%
d’agents formés et une couverture de 70% de la population infantile.




                                                                                                      25
La PTPE est mise en œuvre dans toutes                              Résultats du programme PTPE de Djibouti en 2006
les formations sanitaires de Djibouti-         10000        8699
                                                9000
ville offrant la CPN et les cinq Centres        8000
                                                7000
                                                                        6992
                                                                                  5434
Médicaux Hospitaliers (CMH) des                 6000
                                                5000
                                                4000
districts de l’intérieur, ses résultats en      3000
                                                2000
2006 sont résumés sur le graphique ci-          1000                                        170       112       40   40
                                                   0
dessus.



                                             source: MS/Djibouti




La prévalence contraceptive a connu une évolution favorable au cours de la mise en œuvre du PNDS
eu égard à l’intensification des activités. Elle est passée de 9,7% en 2002 à 16,3% en 2006 selon les
données de routines de la direction de la santé de la mère et de l’enfant. Par contre la pratique des
Mutilations Génitales Féminines (MGF)
reste toujours répandue surtout sa
forme infibulation qui entraine des
complications      au       cours      des
accouchements. Toutefois, une enquête
faite en milieu scolaire montre que le
phénomène régresse d’une génération à
une autre. En effet, la prévalence des
MGF est de 85,8% chez les fillettes de
CM2 contre 45% chez les enfants de
première année scolaire (CP1) soit une
diminution de près de 50% entre les deux cohortes.



La couverture en consultation prénatale et celle des accouchements dans les formations sanitaires
évoluent d’une manière générale à la hausse, toutefois leur qualité reste à améliorer. La couverture
en vaccin antitétanique chez les femmes enceintes reste insuffisante (64%), la consultation prénatale
au court du premier trimestre de la grossesse, la quatrième visite de CPN sont rares. Ailleurs, aucun
poste de santé n’offre des services PTPE.




                                                                                                                          26
La couverture en accouchements assistés
par du personnel qualifié dans les postes de
santé est faible (7%). Les blocs opératoires
dans les cinq districts de l’intérieur ne sont
pas encore fonctionnels. Tous les centres de
santé communautaires à Djibouti ville
n’assurent pas les accouchements. Ainsi, la
maternité de référence nationale de
Djibouti assure à elle seule 54,4% des
accouchements et 86,51% des complications
obstétricales         (chirurgicales        et
instrumentales) du pays. Cette surcharge de travail dans une structure de référence ayant pour
mission première la dispensation des soins spécialisés ne favorise ni une bonne accessibilité ni une
bonne qualité des soins aux populations.

Toutefois, des efforts remarquables ont été faits dans le cadre de la mise en œuvre des meilleures
pratiques en matière de Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SONU). En effets, les Sages
femmes diplômés d’état en exercice ont été formées en SONU. Le sulfate de magnésium est utilisé
pour la prise en charge des éclampsies, la gestion active du troisième stade du travail est assurée
avec les ocytociques, l’approche de soins après avortement est encours d’extension dans les
différentes structures. Cependant ces acquis restent à consolider en étendant ces compétences aux
nouvelles sages femmes ainsi que les médecins généralistes des districts. Aussi, la supervision des
prestataires doit être poursuivie.



 Au        regard       des      caractéristiques
 démographiques et géographiques du pays ; la
 fonctionnalité des blocs opératoires des                  Evolution du taux de césarienne à Djibouti par
                                                                            rapport aux :
 districts de l’intérieur s’avère urgente pour             Années       Naissances        Accouchements
 rapprocher les soins d’urgence (en général et                          attendues             assistés
 des SONU en particulier) aux populations                   2002           4.1%                6.8%
 rurales qui perdent assez de temps pour                    2003           3.4%                5.6%
                                                            2004           3.7%                5.7%
 rejoindre la seule maternité de référence à
                                                            2005           5.3%                8.5%
 Djibouti. Le taux de césarienne par rapport aux            2006           5.5%                9.3%
 naissances attendues reste inférieur à 10%                          Source : MS/Djibouti
 (norme OMS). Par contre, le taux de césarienne
 par rapport aux accouchements assistés est de
 9,3% ; cela témoigne des efforts qui restent à
 faire dans l’assistance à l’accouchement et
 dans la couverture en SONU complets.

Si bien que, l’organisation des soins selon la pyramide sanitaire conformément aux normes de la
carte sanitaire reste à améliorer. Les différents centres de santé communautaires qui jouent le rôle
de structures de premier contact avec les populations devraient toutes, assurer les accouchements
eutociques. Par ailleurs, dans le contexte particulier de Djibouti où la capitale détient à elle seule plus



                                                                                                            27
de 60% de la population en majorité pauvre vivant dans des quartiers populaires insalubres, il paraît
indispensable de développer des approches communautaires spécifiques adaptées aux besoins de
santé de cette population. Dans une telle situation, les centres de santé communautaires qui
constituent le premier niveau de contact devraient développer des stratégies avancées ou mobiles à
l’intérieur des quartiers, combinées à celles des relais communautaires pour la mise en œuvre de
certaines interventions à haut impact sur la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Cette
réforme devrait s’accompagner d’un bon système de référence contre référence afin d’assurer le
paquet de soins complémentaires nécessaires à la prise en charge rapide des urgences entre les
différents niveaux du système.

Les résultats de PAPFAM 2002 montrent que le taux de femmes qui ont perdu une grossesse est en
nette progression, il est passé de 8,7% pour la période quinquennale antérieure à 18,7% pour la
période quinquennale de PAPFAM 2002 chez les femmes du milieu urbain et de 6,1% à 11,6% chez
les femmes du milieu rural pour les mêmes périodes. Ce taux a doublé en dix ans malgré
l’amélioration de la couverture en CPN. Cette situation pourrait cacher d’éventuels avortements
clandestins qui ne sont pas malheureusement identifiés et comptabilisés dans les formations
sanitaires afin de donner un paquet complet de Soins après Avortement (SAA) de qualité.

La mise en place d’un continuum de soins complets tant dans les districts de l’intérieur que dans
Djibouti ville en matière de soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU) reste à améliorer.
L’enseignement des signes de danger de complications de la grossesse et de l’accouchement est à
renforcer. L’organisation de la prise en charge des SONU depuis la communauté est à améliorer.

Dans le domaine de la santé infantile, des efforts remarquables ont été faits. La stratégie PCIME
couvre 82% des formations sanitaires de premier contact du pays avec 48% d’agents formés et une
couverture de 70% de la population infantile, Les campagnes polio couplées à la « supplémentation »
en micronutriments (vitamine A) sont organisées. Depuis 1999, aucun cas de poliomyélite à virus
sauvage n’a été rapporté à Djibouti. La construction des centres de récupération nutritionnelle est en
cours dans les différents CMH. La chaine de froid pour la conservation des vaccins a été presque
entièrement renouvelée surtout en milieu rural. La plupart des postes de santé en milieu rural sont
dotée de motos pour assurer surtout les stratégies avancées…

Toutefois, les performances des services de santé infantile restent modestes malgré une accessibilité
géographique aux structures de soins estimée à plus de 90% et des efforts réalisés depuis la relance
du programme de vaccination en 2000. L’EDIM 2006 a, par exemple, estimé à 43% la prise en charge
des enfants de moins de 5 ans suspectés de pneumonie et seulement 10% des cas de fièvre ont reçu
un traitement approprié à temps. De façon générale, les traitements ne sont pas accessibles pour
plus de 80% de la population vivant en zones rurales. Pour les services de vaccination, l’usage des
carnets de vaccination ne concerne qu’un peu plus de la moitié des nourrissons, bien que la majorité
(89%) des naissances soit enregistrée. Des efforts restent à fournir pour atteindre des taux de
couvertures vaccinales adéquates. En effet, 31% des enfants ont été complètement vaccinés avant
leur premier anniversaire selon l’EDIM 2006.

La malnutrition des enfants reste préoccupante et demeure une cause sous jacente importante dans
la mortalité infantile. L’enquête EDIM réalisée en 2006 montre une prévalence de l’insuffisance
pondérale de 28.9% chez les enfants de moins de 5 ans dont 10.3% d’insuffisance pondérale sévère.
Le taux de retard de croissance est de 32.6% dont 19.7% de taux de retard de croissance sévère. La


                                                                                                   28
malnutrition aiguë est à 20.7% dont 7.5% de malnutrition aiguë sévère. Par rapport aux données de
l’enquête PAPFAM en 2002, la situation nutritionnelle chez les enfants de moins de 5 ans s’est
détériorée.

Les activités de promotion de la santé infantile restent insuffisantes malgré certaines améliorations,
notamment en ce qui concerne l’accès à l’eau et assainissement. Les stratégies de distribution et de
promotion de l’utilisation de moustiquaires imprégnées ont obtenu moins de 10% de couvertures
des populations cibles (MICS/EDIM 2006) en particulier pour les enfants de moins de cinq ans. Une
récente enquête du Programme de Lutte contre le Paludisme en 2007 note un progrès tangible,
estimant une utilisation nationale appropriée des Moustiquaires imprégnées à 24%. Par ailleurs, la
promotion d’une bonne pratique d’allaitement maternel exclusif reste insuffisante. En effet,
l’enquête EDIM/MICS de 2006 montre que sur 97% d’enfants de moins de trois ans ayant été allaités,
seuls 1,3% de ces derniers étaient exclusivement allaités avant l’âge de 6 mois. Les mères ne sont pas
encore convaincues des avantages de l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois.
Par ailleurs, elles méconnaissent les signes de danger des maladies des enfants et une femme sur
trois néglige la prise en charge des enfants en cas de morbidité.

L’organisation de la santé des jeunes d’une manière générale et en particulier celle des scolaires est
à renforcer pour prendre en compte les besoins spécifiques de santé de ce groupe. Elle devrait se
faire en synergie avec les ministères en charge de l’éducation et de l’enseignement supérieur.




                                                                                                   29
En ce qui concerne les programmes nationaux Tuberculose, Paludisme et VIH/SIDA, des acquis
importants ont été obtenus. Ils bénéficient de financements assurés par divers partenaires : Banque
mondiale, Fonds mondial, USAID, OMS, PAM, AFD...

Dans le cadre de la réponse nationale face au VIH/SIDA-IST, Le dépistage volontaire est en plein
essor avec un nombre de personnes sollicitant ce service qui a sensiblement augmenté passant de
1200 en 2002 à plus de 6000 personnes qui sollicitent ce service fin 2006. Cependant des efforts
restent à fournir dans ce domaine car c’est la porte d’entrée à la prise en charge. En effet, dans le
cadre de la prise en charge, les patients recrutés à des stades avancés – « 80,4% de patients arrivent
au stade avancé de l’infection à VIH (Classification OMS révisée), significativement liée au sexe
masculin (p=0,006) et à l’âge > 44 ans (p=0,001) selon une étude réalisée en septembre 2007 ».

La gratuité de la prise en charge des PVVIH est assurée et le nombre de personnes sous ARV est
passé de 149 en 2004 à 640 au deuxième trimestre de l’année 2007. Toutefois, ces résultats sont en
deçà des prévisions du plan stratégique de 11 ans (1 778 patients sous ARV en 2007). Le taux de
poursuite du traitement est assez satisfaisant (72,8% en 2006). La résistance aux ARV de première
ligne est faible, seulement 9,4% des sujets naïfs sous ARV de première ligne ont fait l’objet de
substitution.

Un système de surveillance sentinelle de seconde génération a été mis en place depuis début 2006
axé sur quatre groupes : (i) les femmes enceintes, (ii) les patients IST, (iii) les patients tuberculeux et
(iv) les donneurs de sang. Les résultats de ce système montrent des taux stables depuis 2002 car la
séroprévalence chez les femmes enceintes de 15 à 24 ans (2,3% en 2002 contre 2% en 2006).

Selon les résultats de l’enquête pour l’évaluation à mi-parcours du projet de lutte contre le SIDA, le
paludisme et la tuberculose réalisée en 2007, l’utilisation des préservatifs lors du premier rapport
sexuel est de (13%) dans l’ensemble de la population. Il est de 22% chez les jeunes de 15 à 24 ans
dans la ville de Djibouti et de 14,8% chez les jeunes du reste du pays. L’utilisation du préservatif lors
du dernier rapport sexuel est de 27% dans la population générale.

En ce qui concerne le paludisme, toutes les stratégies standards de lutte contre le paludisme sont
appliquées à Djibouti. En effet, même les pulvérisations intra-domiciliaires sont effectuées au regard
du faciès épidémiologique du paludisme à Djibouti. Les gites larvaires sont en grande partie
constitués par les réserves d’eau dans le cadre des activités ménagères et de la petite irrigation (les
pluies sont rares ainsi les eaux douces de surface).

Djibouti vient de changer sa politique thérapeutique du paludisme. Les prestataires ont été formés
sur les nouveaux protocoles thérapeutiques. Les Combinaisons Thérapeutiques à base d'Artémisinine
(CTA) et les Tests de Diagnostic Rapide (TDR) sont en cours d’introduction. Une enquête récente,
réalisée en 2007 par le programme paludisme montre une couverture en moustiquaire imprégnée de
24%.

La mise en œuvre de ce programme doit être renforcée au niveau de la coordination et au niveau des
interventions sur le terrain à travers particulièrement :

           l’amélioration de l'accès au traitement rapide, adéquat et abordable : avec un
            renforcement des compétences des prestataires de soins, une disponibilité accrue des
            médicaments et un meilleur suivi de la prise en charge ;


                                                                                                        30
            le renforcement de la prévention par la Lutte Anti-Vectorielle Intégrée (LAVI) :
            décentralisation des interventions, renforcement des équipements, renforcement de la
            capacité des agents, implication de la communauté ;
            Le renforcement des interventions communautaires : promotion des interventions
            communautaires pour effectuer la mobilisation sociale de la population, promotion de
            l’usage des moustiquaires imprégnées, intégration du secteur privé dans la vente et
            promotion des moustiquaires imprégnées ;
            La mise en place d'un système d’information sanitaire, fiable, de qualité et exhaustif :
            renforcement les capacités des prestataires dans la surveillance épidémiologique, mise
            en place des sites sentinelles, recherche opérationnelle.

Au niveau de la tuberculose, sa prévalence à Djibouti est parmi les plus élevées dans le monde (1 161
pour 100 000 habitants). Au regard de son ampleur, les autorités sanitaires ont déployé d’importants
moyens pour inverser cette tendance ces dernières années. En effet, un processus de
décentralisation du traitement directement supervisé a débuté dans trois centres de santé
communautaires de la ville de Djibouti à partir du mois d’avril 2000. Il a enregistré des résultats très
satisfaisants. Le taux de succès du traitement est passé de 65% pour la cohorte du 3ème trimestre
2000 à 71% pour celle du 4ème trimestre 2000, puis à 76% pour celle du 1er trimestre 2001. Ces
résultats encourageants ont incité à décentraliser non seulement le traitement supervisé, mais aussi
le dépistage, dans la ville de Djibouti. Ainsi, trois nouveaux CDT ont été ouverts (Arhiba, Balbala2 et
Einguella).

Ce processus de décentralisation de la prise en charge sera poursuivi au cours des cinq prochaines
années en s’appuyant sur les orientations du plan stratégique national de lutte antituberculeuse
2006-2010. En vue de renforcer la lutte contre cette première prévalence mondiale de la
tuberculose, un responsable du programme national a été nommé à plein temps ainsi qu’un
superviseur du réseau de laboratoires et deux superviseurs DOTS.

Les principales priorités dans le cadre de ce programme sont entre autres :
    - Le renforcement des capacités de détection des cas de tuberculose en impliquant d’avantage
        les acteurs communautaires ainsi les activités de communication pour le changement de
        comportement ;
    - La décentralisation des CDT et des CTDO dans les régions, ce qui a entraîné une réactivation
        des activités de supervision qui se déroulent depuis sur une base régulière tout en
        améliorant la recherche des perdus de vue et l’accessibilité financière au traitement (coûts
        indirects induits) ;
    - L’amélioration de la qualité du diagnostic et du traitement en mettant en place un
        mécanisme de supervision continue des acteurs impliqués…

Ces trois pathologies prioritaires (VIH/SIDA, tuberculose et paludisme) disposent tous de plans
stratégiques couvrant la période 2008-2012. Ces plans bénéficient d’un financement substantiel
surtout à travers le 6ème Round du Fonds Mondial. L’organisation d’une offre de soins de qualité sur
les trois pathologies est en cours.

En matière d’hygiène, assainissement et de lutte contre les autres épidémo-endémies, des acquis
importants ont été obtenus. La proportion des ménages ayant accès à une source d’eau potable
améliorée à l’échelle nationale est passée de 92 % en 2002 à 93.5 % en 2006 (EDIM). Cependant


                                                                                                     31
seulement 52.5% des ménages en milieu rural a accès à une source d’eau potable améliorée. La
proportion de la population utilisant des sanitaires pour l’élimination des excréments est de 69% en
milieu urbain et de 17 % en milieu rural. La persistance du choléra et d’autres maladies de
transmission oro-fécale témoigne de cette insuffisance de l’assainissement et des pratiques
d’hygiène qui restent encore à améliorer.

Le système de surveillance épidémiologique et de riposte aux épidémies est en pleine
restructuration. Une direction chargée de la surveillance épidémiologique et du système
d’information sanitaire a été créée et dispose d’un spécialiste en épidémiologie. Toutefois, le
système actuel de surveillance épidémiologique reste fortement centralisé. Les équipes des
formations sanitaires et surtout des sous directions de régions sanitaires sont insuffisamment
responsabilisées dans ce domaine. Le profil épidémiologique du pays n’est pas bien connu… De ce
fait, le système actuel nécessite un meilleur ciblage des pathologies à surveiller, un renforcement des
capacités techniques des structures en charge à tous les niveaux et en particulier au niveau des
régions sanitaires dans la collecte et l’analyse des données en vue de prendre dans les délais requis
les mesures adéquates.

L’offre de soins en milieu hospitalier s’est améliorée au cours de ce premier plan quinquennal.
Cependant, il souffre d’une insuffisance criarde en spécialiste dans les domaines prioritaires tels que
la pédiatrie, la gynéco-obstétrique, la réanimation/anesthésie, la chirurgie… Les infrastructures et les
équipements dans la plus part des hôpitaux sont insuffisants, vétustes et peu adaptés.

L’organisation des soins d’urgence s’articule autour des hôpitaux de districts et de référence à
Djibouti ville avec l’appui du Service Médicalisé d’Urgence et de Réanimation (SMUR) qui vient d’être
créé. Les plateaux techniques des CMH sont insuffisants pour faire face à la plupart des urgences
surtout chirurgicales (les blocs opératoires ne sont pas fonctionnels faute de personnel). Le SMUR
dispose d’ambulances médicalisées, il assure les premiers soins d’urgence et surtout le transport des
malades des CMH aux hôpitaux de référence. Il couvre aussi les besoins en matière de soins
d’urgence et de transport des cas sur le principal axe routier reliant Djibouti à l’Ethiopie et le
transfert des malades sous réanimation entre les hôpitaux dans la ville de Djibouti. L’organisation du
transport et des soins d’urgence à l’intérieur des districts restent à renforcer (plateau technique des
CMH, ambulance, système d’information, outils…) tout en veillant à la synergie d’intervention entre
le SMUR, les postes militaires et les structures sanitaires publiques.

Tous ces résultats très encourageants dans le cadre de la mise en œuvre du premier plan
quinquennal du PNDS ont été acquis grâce en partie à une amélioration de la couverture sanitaire à
travers (i) la construction et la réhabilitation des formations sanitaires surtout dans les districts de
l’intérieur, (ii) le renforcement des plateaux techniques des hôpitaux surtout de Djibouti ville et (iii)
l’action des équipe mobiles dans les districts de l’intérieur au profit des nomades et des refugiés.

D’une manière générale, l’organisation de l’offre de soins surtout celle d’un continuum de soins
complets [avec les trois niveaux : (i) Familles et communauté, (ii) formations sanitaires de premier
contact et (iii) formations sanitaires de référence] à l’intérieur du district reste insuffisante. Les
pratiques familiales pour la plupart des programmes ayant des interventions à haut impact de
réduction des mortalités infantile et maternelle ne sont pas encore suffisamment développées.




                                                                                                      32
Enfin, le transfert de la tâche de supervision des agents du district (surtout des postes de santé) aux
équipes cadres de district est indispensable à l’intégration des interventions des différents
programmes au premier niveau de soins. Cette intégration est impérieuse au regard de l’insuffisance
des ressources humaines et dans un souci d’amélioration de la qualité de soins.

Dans le domaine de la valorisation et du développement des ressources humaines selon les besoins
du système de santé l’objectif général du PNDS 2002-2006 était de valoriser et développer les
ressources humaines selon les besoins du système de Santé.

Durant cette période, en matière de ressources humaines, le Ministère de la santé a fait surtout ces
deux dernières années un effort soutenu dans le recrutement du personnel afin de rattraper le
retard. Malgré ces efforts, les chiffres montrent que la situation des indicateurs par rapport aux
normes de l’OMS reste préoccupante. Le pays dispose d’un infirmier pour 9 300 habitants (norme
OMS : un pour 5 000 habitants), d’une sage femme pour 14 000 habitants (norme OMS : un pour
5 000 habitants), d’un laborantin pour 24 000 habitants (norme OMS : un pour 5 000 habitants), d’un
médecin généraliste pour 17 000 habitants (norme OMS : un pour 10 000 habitants) et d’un médecin
spécialiste pour 25.000 habitants.

L’insuffisance des spécialistes dans les domaines en relation avec les OMD est encore criarde. Le pays
ne dispose que de deux gynécologues obstétriciens et de deux pédiatres exerçant à Djibouti ville. Les
médecins généralistes dans les cinq districts de l’intérieur n’ont pas de compétences en chirurgie
essentielle (notamment la pratique de la césarienne) ni en matière de gestion du système de santé.

Durant ces dernières années, le Gouvernement a augmenté de manière substantielle les moyens
financiers accordés au renforcement des capacités des ressources humaines : le nombre de médecins
en formation à l’étranger a sensiblement progressé; le recrutement par le Ministère de la Santé des
étudiants dès la 5ème année de médecine a facilité le retour aux pays des médecins finissant leur
formation. Au niveau de l’école de formation des sages femmes et des infirmiers, le ministère de la
santé a augmenté progressivement l’effectif d’entrée passant de 30 techniciens de santé en 2002 à
120 en 2007. D’une manière générale, le Gouvernement a augmenté l’effectif du personnel du
ministère de la santé passant de 993 en 2002 à environ 1 800 agents actuellement.

Par ailleurs, les émoluments des médecins et des paramédicaux ont augmenté de 30 à 40% depuis
2002. Ils sont plus élevés pour le personnel exerçant en milieu rural afin d’inciter le personnel de
santé à aller dans les zones rurales enclavées et pauvres.

Le Service de Formation, rattaché directement au Secrétariat Général dans le cadre du nouvel
organigramme réorganisant le Ministère de la Santé, démontre la volonté politique et la priorité
accordée au développement des ressources humaines. Cet encrage institutionnel facilite en principe
la coordination, le suivi et évaluation des différentes formations continues réalisées par les différents
programmes et services du Ministère de la santé.

La transformation du Centre de Formation du Personnel de Santé en Institut Supérieur des Sciences
de la Santé et l’ouverture récente de l’Ecole de Médecine à Djibouti viennent renforcer aussi bien la
formation initiale que la formation continue ciblée et sur place. Le développement de ces structures
permettra de rehausser tout le niveau de performance du système de santé dans les années à venir.




                                                                                                      33
Toutefois, des efforts restent à faire dans la gestion des ressources humaines et dans l’organisation
de la formation surtout continue. Le déploiement de ces efforts nécessite d’abord l’organisation des
structures en charge de la gestion des ressources humaines au niveau central. Il est indispensable de
mettre en place un mécanisme cohérent de coordination des interventions en faveur de la
promotion des ressources humaines aux différents niveaux du système de santé.

En matière de l’amélioration de la disponibilité, de l'accessibilité et de l'usage rationnel des
médicaments de qualité

Djibouti dispose d’un document de Politique Pharmaceutique Nationale approuvé par le conseil des
ministres en sa 2ème séance du 9/02/99. Un processus de révision de cette politique est cours ; le
nouveau projet de politique pharmaceutique n’est pas encore adopté. Le système de régulation et de
contrôle du marché pharmaceutique est embryonnaire et souffre surtout d’un déficit de cadres
qualifiés en nombre suffisant pour assurer le fonctionnement de la Direction des Médicaments, de la
Pharmacie et des Laboratoires. Aucune politique des prix n’est appliquée à l’heure actuelle, les textes
réglementaires nécessitent une révision. La taxe d’importation des médicaments est de 8% et celle
du matériel, consommables médicaux et vitamines de 33%5. Aussi, aucun contrôle de qualité des
médicaments n’est effectué dans le pays.

Des efforts remarquables dans la disponibilité des médicaments dans les différentes structures ont
été faits au cours de ces cinq dernières années. Les indicateurs de disponibilité, de dispensation et
d’utilisation des médicaments sont très satisfaisants à l’échelle nationale (annexe 1). La Centrale
d’Achat des médicaments et matériel essentiels (CAMME) a été créée et assure la disponibilité à des
prix sociaux en milieu urbain et gratuitement en milieu rural. Une ligne budgétaire a été mise en
place pour compenser les pertes de la CAMME (liées à la politique de gratuité des médicaments en
milieu rural, les soins des enfants de moins de 5 ans à tous les niveaux, les soins d’urgence et ceux de
certaines pathologies prioritaires tels que le paludisme, la tuberculose…). Toutefois, des mécanismes
doivent mis en place pour faire payer régulièrement les coûts de ces médicaments par le trésor
public à la CAMME afin de lui permettre d’assurer sa mission de centrale d’approvisionnement. Par
ailleurs, des efforts dans l’assurance de la qualité et le contrôle des prix doivent être déployés
urgemment.

Les capacités de stockage et la gamme des produits et du petit matériel restent en deçà des besoins
du système de santé. Le circuit d’approvisionnement à l’intérieur du district n’est pas officiellement
structuré. Les équipes des districts qui l’assurent souvent n’ont pas les ressources nécessaires pour le
faire.

La première liste nationale de médicaments et matériels essentiels (LNMME) a été publiée en 1997
et sa première mise à jour a eu lieu en 2003. La liste est divisée par niveaux de soins :
     Niveau I : Postes de Santé - 33 médicaments (DCI) ;
     Niveau II : Centres de Santé Communautaires - 97 médicaments (DCI) ;
     Niveau III : Centres Médicaux- Hospitaliers - 139 médicaments (DCI) ;
     Niveau IV Hôpitaux et Structures Spécialisées - 230 médicaments (DCI).




5
    Rapport de l’enquête sur la situation pharmaceutique ; République de Djibouti, mars 2006



                                                                                                     34
Il ressort des avis des prestataires sur le terrain que cette liste n’est plus adaptée à leurs besoins
actuels. De même, les listes des médicaments des circuits de gratuité et de vente dans les
pharmacies communautaires ne sont plus adaptées surtout celle des médicaments à usage
hospitalier dans les CMH.

Au plan de la disponibilité des outils et de la formation continue pour l’usage rationnel du
médicament, des schémas thérapeutiques standards ont été développés dans le cadre de plusieurs
programmes : PCIME, VIH/SIDA-IST, Tuberculose, Paludisme et SONU. En dehors de ces programmes,
il n’existe pas de protocoles thérapeutiques officiels, ni de formulaire national des médicaments. La
formation continue relative à l’utilisation rationnelle des médicaments n’est pas institutionnalisée. Il
n’existe pas de centre d’information indépendant sur les médicaments ni de publication de
périodiques d’informations sur les médicaments. Aucune campagne d’éducation du public
concernant l’utilisation des médicaments n’a eu lieu au cours des deux années passées6.

Par ailleurs, les infrastructures servant de dépôts dans les différentes formations sanitaires ne sont
pas souvent adaptées au stockage des médicaments. En plus, l’entretien et la gestion des dépôts
restent à améliorer. Les gérants des dépôts n’utilisent pas souvent des outils appropriés mis à jour.

Le volet des laboratoires et des unités de transfusion sanguine nécessite un renforcement surtout en
matière d’infrastructures et d’équipements, mais aussi en matière d’organisation. Le laboratoire du
service d’hygiène qui joue le rôle de laboratoire national ne dispose pas de capacités techniques
suffisantes pour l’assumer pleinement. Le système de réseau d’assurance qualité entre les
laboratoires est en cours.

La sécurité transfusionnelle s’organise autour de la banque de sang de l’hôpital Général Peltier et de
la DMPL. Ce volet très important dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile et dans la
prévention du VIH/SIDA souffre d’énormes insuffisances tant en matière de ressources humaines
qualifiées que d’infrastructures et d’équipements adaptés. Au plan organisationnel, la
réglementation, la formation continue et le contrôle de qualité restent à renforcer.

                       2.2.2. Niveau de financement du PNDS

Le tableau ci-dessous montre le besoin en financement total du PNDS (premier plan quinquennal)
par objectifs généraux et par source de financement (en dollars US).

      Objectifs                                                                                 Coûts récurrents annuels
                           Banque               Autres Aides
    généraux du                                                            Total               supplémentaires minimum
                           mondiale           internationales
       PNDS                                                                                      (Ministère de la Santé)
         Objectif 1               178 100             6 329 300              6 507 400                               161 000
         Objectif 2                26 000               553 600                579 600
         Objectif 3                70 000            28 795 500            28 865 500                                142 000
         Objectif 4             1 235 650             7 038 200              8 273 850                                26 000
         Objectif 5                27 500             3 618 076              3 645 576                                30 000
            TOTAL               1 537 250           46 334 676             47 871 926                                359 000




6
    Rapport de l’enquête sur la situation pharmaceutique ; République de Djibouti, mars 2006



                                                                                                                               35
Source: Proposition pour la Réforme du Secteur de la Santé. Document préparatoire pour la Table Ronde des partenaires au
Développement ; Décembre 2001.

La synthèse des fonds mobilisés et exécutés au cours de la période de mise en œuvre du PNDS est
résumée dans l’annexe.

                  2.2.3. Défis et principales priorités

Le développement des ressources humaines en vue de répondre aux besoins du système de santé à
tous les niveaux, constitue le principal défi pour les autorités de Djibouti. Egalement, la mise en place
d’un système de santé performant (doté de ressources surtout humaines adéquates et basé sur les
districts) constitue un des principaux défis au plan organisationnel. Dans le cadre d’une réponse
nationale appropriée aux problèmes de santé des populations, la problématique de l’atteinte des
objectifs du millénaire volet santé, de la qualité des soins et de la participation effective de la
population à travers les ménages d’une part et d’autre part à travers les structures de la société civile
et les institutions publiques et privées constituent autant de défis à relever à moyen et long terme.

Dans cette optique et au regard des résultats atteints et des insuffisances observées dans la mise en
œuvre du premier plan quinquennal de mise en œuvre du PNDS ainsi que des nouvelles priorités
sanitaires nationales et internationales, les priorités ci-dessous ont été retenues. Cette définition de
priorités nationales a suivi un processus participatif intra et intersectoriel qui a impliqué les différents
acteurs de la santé (confère méthodologie de reprogrammation).

    1) Développement des ressources humaines en quantité et en qualité suffisante pour couvrir les
       besoins du système de santé à tous les niveaux en accordant une priorité au monde rural et
       aux quartiers pauvres des zones urbaines ;
    2) Renforcement de la disponibilité, de l’accès et de l’usage rationnel des médicaments et des
       moyens de diagnostics paramédicaux en fonction des besoins à tous les niveaux du système
       de santé
    3) Intensification de la réponse nationale adaptée aux problèmes prioritaires de santé des
       populations à travers le renforcement de la couverture sanitaire, l’amélioration de la qualité
       des soins et la mise en œuvre des stratégies efficaces ciblant les groupes vulnérables, les
       populations pauvres et celles vivant dans les zones défavorisées (rurales et urbaines) ;
    4) Renforcement de l’organisation, de la gestion et du fonctionnement du système de santé à
       tous les niveaux de la pyramide sanitaire dans un souci général d’instauration des principes
       d’une gestion basée sur la performance ;
    5) Renforcement du financement du système de santé en développant des stratégies de
       mobilisation, d’allocation et d’utilisation efficiente des ressources tout en veillant à la
       promotion de la solidarité, de l’équité et de l’assistance aux indigents.

Au regard des problèmes et de leur analyse qui ont conduit à la formulation de ces priorités au cours
de l’atelier national de planification tenu à Djibouti les 27, 28 et 29 novembre 2007, les buts ou
objectifs généraux respectivement du PNDS 2002-2011 et de son premier plan quinquennal sont
toujours d’actualité. Ils sont maintenus dans la planification du deuxième plan quinquennal toutefois,
un seul but sera fixé pour coiffer les précédents objectifs généraux du premier plan quinquennal
(PNDS 2002-2006). Les différents objectifs seront assortis chacun d’indicateurs objectivement
vérifiables permettant de mesurer leur atteinte en 2012 dans le cadre logique du PNDS.



                                                                                                                     36
2.3. But, objectifs et cadre logique du deuxième plan quinquennal (PNDS
2008-2012)

                 2.3.1. But et objectifs

But

Réduire les morbidités et les mortalités dans la population générale de Djibouti d’ici fin 2012

Objectifs généraux

      1. Améliorer l’organisation, la gestion et le fonctionnement du système de santé
      2. Adapter le fonctionnement et la qualité des services de santé pour répondre aux besoins de
         la population
      3. Adapter le financement et l’utilisation des ressources financières aux besoins du système de
         santé
      4. Valoriser et développer les ressources humaines selon les besoins du système de santé
      5. Améliorer la disponibilité, l'accessibilité et l'usage rationnel des médicaments de qualité et
         des moyens de diagnostic

Objectifs spécifiques par objectif général

      1. Améliorer l’organisation, la gestion et le fonctionnement du système de santé
          1.1. Renforcer les capacités de régulation et de contrôle du système de santé
          1.2. Améliorer les performances des directions centrales et régionales (districts)
          1.3. Accélérer le processus de décentralisation du système de santé (régions/DS, Hôpitaux)
          1.4. Renforcer la collaboration et le partenariat intra et intersectoriels
          1.5. Assurer la mise en œuvre et le suivi évaluation du deuxième plan quinquennal du
               PNDS

      2. Adapter la couverture, le fonctionnement et la qualité des services de santé pour répondre
         aux besoins de la population
          2.1. Améliorer la couverture sanitaire du pays en matière de structures d’offre de soins
               selon les normes fixées par la carte sanitaire
          2.2. Renforcer le système de surveillance et de riposte épidémiologique
          2.3. Renforcer les capacités du SNIS
          2.4. Renforcer les interventions en faveur de la santé de la mère et du nouveau né
          2.5. Renforcer les interventions en faveur de la santé des enfants de moins de 5 ans
          2.6. Assurer une réponse nationale adaptée aux besoins spécifiques de santé des jeunes et
               des adolescents
          2.7. Assurer une réponse nationale adaptée en matière de paludisme
          2.8. Assurer une réponse nationale adaptée en matière de tuberculose
          2.9. Assurer une réponse nationale adaptée en matière d’IST et de VIH/SIDA
          2.10. Mettre en place une stratégie nationale d’assurance qualité des services et des soins
          2.11. Mettre en place une politique nationale de promotion de la santé
          2.12. Renforcer la réponse nationale en matière d’assainissement et d’hygiène publique



                                                                                                    37
     2.13. Mettre en place une stratégie nationale de lutte contre les maladies non
          transmissibles prioritaires

3. Adapter le financement et l’utilisation des ressources financières aux besoins du système
   de santé
    3.1. Assurer une mobilisation, une allocation efficiente et une utilisation accrues des
         ressources financières internes (nationales) et externes
    3.2. Renforcer les performances du ministère de la santé en matière de coordination, de
         contrôle et de suivi évaluation de la gestion financière aux différents niveaux du
         système de santé
    3.3. Accroître l’accessibilité financière des populations aux prestations de santé

4. Valoriser et développer les ressources humaines selon les besoins du système de santé
    4.1. Assurer les besoins du système de santé en ressources humaines en quantité et en
         qualité suffisantes à tous les niveaux
    4.2. Renforcer la gestion administrative des ressources humaines aux différents niveaux du
         système de santé
    4.3. Renforcer les performances des structures de formation initiale (ISSS et EMD)
    4.4. Assurer de façon efficiente la formation continue des agents aux différents niveaux du
         système de santé
5. Améliorer la disponibilité, l'accessibilité, l'usage rationnel des médicaments qualité et des
   moyens de diagnostic
    5.1. Renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles des structures en charge
         de la mise en œuvre de la politique pharmaceutique
    5.2. Assurer la disponibilité et l’accessibilité à des médicaments de qualité et des moyens
         de diagnostic en fonction des besoins aux différents niveaux du système de santé
    5.3. Renforcer les compétences des prestataires pour un usage rationnel des médicaments
         et des moyens de diagnostic
    5.4. Promouvoir la médecine et la pharmacopée traditionnelles




                                                                                              38
                    2.3.2. Cadre logique du PNDS 2008-2012 de Djibouti

                                                                                                                           Niveau
                                                                                                                                    Cible Source de vérification           Risque et
   Logique d’intervention        N°                                                                                         de
                                                                                                                                    2012 (pour le suivi et l'évaluation)   hypothèse
                                      Indicateur objectivement vérifiable                                                  base
                                 1                                                                                                           -Recensement général de
                                      - Taux Mortalité maternelle (pour 100 000 naissances vivantes)                         546     400                              Stabilité
                                                                                                                                            la population
But :                            2    - Taux de mortalité infantile (pour 1 000)                                              67       55                             politique,
Réduire les morbidités et les    3                                                                                                                                    Croissance
                                      - Taux de mortalité infanto-juvénile (pour 1 000)                                       94      85     -PAFAM
mortalités dans la population                                                                                                                                         économique
                                 4    - Taux d'insuffisance pondérale chez les enfants de moins de 5 ans                   28.6%     15%
générale de Djibouti d’ici fin                                                                                                               -EDIM                    maintenue
                                 5    - Taux de prévalence du VIH/SIDA                                                      2.9%      2%                              Contrôle des
2012                                                                                                                                         -Enquêtes pilotes sur le
                                 6    - Taux de prévalence de la tuberculose (pour 100 000 habts)                           1161     500    paludisme, le VIH/SIDA et épidémies
                                 7    - Taux de mortalité imputable au paludisme                                            6,5%      3%    la tuberculose
                                 8
                                      % des directions centrales et régionales disposant de descriptions des postes et
  Objectif spécifique 1.1 :           tâches de leurs agents                                                                    0   100% Rapport annuel
 Renforcer les capacités de           - Existence d'un rapport annuel d'évaluation des performances de chaque                            d'évaluation
                                 9
régulation et de contrôle du          structure                                                                             NON      OUI
     système de santé                 - % des structures publiques, privées répondants aux normes de la carte                            Rapport annuel
                                 10
                                      sanitaire en personnel, infrastructures et équipements                                  ND     70% d'évaluation
                                      - % des directions centrales et régionales disposant du personnel selon les                        Rapport annuel
                                 11
                                      normes minimales en personnel                                                           ND     70% d'évaluation
Objectif spécifique 1.2 :             - % des directions centrales et régionales disposant d'un document de                              Document des
renforcer les performances       12
                                      description des postes et tâches interne à chaque direction                             ND    100% descriptions des postes et
des directions centrales et                                                                                                              taches
                                 13   - % des directions centrales et régionales disposant d'un plan d'action annuel            0   100% Plan d'action annuel
régionales (districts)
                                 14   - % des directions centrales et régionales ayant un taux d'exécution de leurs                      Rapport annuel d'activité
                                      activités du plan supérieur à 80%                                                         0    80%

                                 15   - % des formations sanitaires de base disposant de comité de santé fonctionnel
                                      (critères de fonctionnalité à définir)                                                    0    50%
Objectif spécifique 1.3 :
                                      - % d'équipe de directions régionales fonctionnelles (critères de fonctionnalité à
Accélérer le processus de        16
                                      définir)                                                                                  0   100% PV des réunions des
décentralisation du système
                                      - % d'hôpitaux de référence disposant d'une autonomie de gestion (Statut,                          Comités de Gestion
de santé (régions/DS,            17
                                      personnalité juridique, CA, Budget…)                                                      0    50% Document de Projet
Hôpitaux)
                                 18                                                                                                      d'Etablissement
                                      - % des hôpitaux disposant d'un projet d'établissement                                    0    50%




                                                                                                                                                                                 39
                                                                                                                       Niveau
                                                                                                                                Cible Source de vérification           Risque et
   Logique d’intervention       N°                                                                                      de
                                                                                                                                2012 (pour le suivi et l'évaluation)   hypothèse
                                     Indicateur objectivement vérifiable                                               base
Objectif spécifique 1.4 :
Renforcer la collaboration et   19   - % de cadres de concertation fonctionnels (critère = au moins 80% de                           PV des réunions des
le partenariat intra et              régularité des réunions ordinaires par an)                                           ND     70% cadres de concertation
intersectoriels                 20   - % des recommandations suivies d'effets                                             ND     70%

                                21   - Niveau de financement du PNDS à l'issu de la tenue de la première table                       Document de synthèse de
                                     ronde des bailleurs de Fonds et à la fin de la période du PNDS                       ND     90% la table ronde

                                22   - Existence de directives annuelles de planification pour la mise en œuvre du                   Document relatant les
                                     PNDS                                                                                 NA     Oui directives de planification
Objectif spécifique 1.5 :
Assurer la mise en œuvre et     23   - Taux moyen de financement des plans d'action annuels des structures de mise                   Document de la revue à
le suivi évaluation du               en œuvre du PNDS (taux de mobilisation des Fonds)                                    NA     90% mi-parcours
deuxième plan quinquennal       24
                                     - Niveau de fonctionnalité du Comité de suivi du PNDS (critères: un rapport
du PNDS                              annuel de suivi du PNDS, régularité des réunions avec PV)                            NA    100% Rapport annuel de suivi
                                     - Existence d'un tableau de bord à jour de suivi des indicateurs de mise en                      Tableau de bord de suivi
                                25
                                     œuvre du PNDS aux différents niveaux du système de santé                            Non      Oui des indicateurs
                                26   - Tenue d'une évaluation finale externe du PNDS à la période prévue (à partir                      Document de synthèse de
                                     de janvier 2012)                                                                     NA     Oui    l'évaluation finale
                                     - Nombre de nouveaux contacts par habitant et par an dans les structures de                        Rapport annuel d'analyse
                                27
Objectif général 2 :                 soins de premier niveau                                                              ND      0,8   des données du SNIS
Adapter la couverture, le                                                                                                               Annuaire Statistique
                                28   - Taux de fréquentation des formations sanitaires (par rapport à la population
fonctionnement et la qualité                                                                                                            Sanitaire
                                     desservie)                                                                           ND     60%
des services de santé pour                                                                                                              Rapport ESQSS1, 2005 et
répondre aux besoins de la      29                                                                                                      Rapport ESQSS2, 3 et 4:
                                     - Durée moyenne d’hospitalisation (jours)                                            ND        7
population                                                                                                                              2008, 2010 et 2012
                                30
                                     - Niveau de satisfaction des populations de la qualité des soins                     0,2    0,55

                                31
                                     - Pourcentage de la population vivant dans un rayon de moins de 5 km d'une
                                     formation sanitaire                                                                 95%    100%
Objectif spécifique 2.1 :      32
                                     - Proportion des blocs chirurgicaux des CMH fonctionnels (offre chirurgicale
                                                                                                                                     Rapport annuel de la
Améliorer la couverture              disponible 24/24)                                                                      0    60%
                                                                                                                                     D.R.S
sanitaire du pays en matière         Taux de couverture de la population cible des équipes mobiles selon la carte
                               33                                                                                                    Rapport annuel de la
de structures d’offre de soins       sanitaire                                                                            ND     80% D.E.I.S
                                34   -Proportion d'équipes mobiles fonctionnelles selon les critères définies par la
                                     carte sanitaire                                                                      NA     70%


                                                                                                                                                                             40
                                                                                                                       Niveau
                                                                                                                                Cible Source de vérification           Risque et
   Logique d’intervention      N°                                                                                       de
                                                                                                                                2012 (pour le suivi et l'évaluation)   hypothèse
                                    Indicateur objectivement vérifiable                                                base

                               35
                                    - Taux de promptitude des rapports de surveillance épidémiologique des FS            50%    80%
Objectif spécifique 2.2 :
Renforcer le système de        36
surveillance et de riposte          - Taux de complétude des rapports de surveillance épidémiologique des FS             50%    80% Rapport annuel de la
épidémiologique                37   - Délai moyen de détection des épidémies (en jour)                                    12      7 D.E.I.S
                               38
                                    - Délai moyen de riposte aux épidémies (en jours)                                     14        7
                               39   - Taux de promptitude des rapports du SNIS des FS                                     ND    80% Annuaire Statistique
                                                                                                                                     Sanitaire
                               40   - Taux de complétude des rapports du SNIS des FS                                      ND    80% Document d'analyse des
Objectif spécifique 2.3 :           - Existence d'un document d'analyse des données du SNIS au niveau des                            données du SNIS
                               41   formations sanitaires et des districts (tableau de bord, graphiques de suivi des                 Rapport annuel d'analyse
Renforcer les capacités du
SNIS                                couvertures, rapport de réunion sur les données du SNIS) par trimestre               Non     Oui des données du SNIS
                                                                                                                                     Rapport annuel de la
                               42   - Existence d'un rapport annuel national d'analyse des données avant fin mars                    D.S.M.E
                                    de l'année précédente                                                                Non     Oui
                               43   - Taux de prévalence contraceptive                                                   17%    30%
Objectif spécifique 2.4 :      44
Renforcer les interventions         - Taux de CPN4                                                                        7%    35% Rapport annuel de la
en faveur de la santé de la    45                                                                                                   D.S.M.E
                                    - Taux d'accouchements assistés par un personnel qualifié                          92.9%    93%
mère et du nouveau né                                                                                                               Rapports MICS (EDIM)
                               46   - Taux de césariennes                                                                 5%     8% Rapport annuel du P.E.V
                               47   - Taux de couverture en BCG des nouveaux nés                                       87,5%    93%
                               48   - Couverture vaccinale DTC3                                                          71%    85%
Objectif spécifique 2.5 :
Renforcer les interventions    49
en faveur de la santé des           - Taux d'allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois                               1,3%    40% Rapport annuel du P.E.V
enfants de moins de 5 ans           - % d'enfants malnutris sévères pris en charge (Alimentation supplémentaire                     Rapports MICS (EDIM)
                               50
                                    pour enfants sévèrement malnutris)                                                  40%     45%
Objectif spécifique 2.6 :      51   - Nombre d'espaces jeunes                                                             NA        7
Assurer une réponse
                               52   - % de formations sanitaires ayant des services conviviaux pour jeunes                ND    10% Rapport annuel de la
nationale adaptée aux
besoins spécifiques de santé   53   - Prévalence des MGF en milieu scolarisé                                             50%    40% D.P.S
des jeunes et des                   - % d'enfants malades qui ont bénéficié d'une prise en charge à l'issue de la
                               54
adolescents                         visite médicale scolaire systématique                                                 ND    70%


                                                                                                                                                                             41
                                                                                                                     Niveau
                                                                                                                              Cible Source de vérification           Risque et
   Logique d’intervention      N°                                                                                     de
                                                                                                                              2012 (pour le suivi et l'évaluation)   hypothèse
                                    Indicateur objectivement vérifiable                                              base
                               55   - Proportion de jeunes (15 - 24 ans) qui consomme le Tabac                          ND
Objectif spécifique 2.7 :      56   Taux de couverture en moustiquaires imprégnées dans la population générale         25%     80%
Assurer une réponse            57   - Taux d'utilisation des moustiquaires imprégnés dans la population générale        ND     60%
nationale adaptée en matière   58   - % de cas de paludisme traités selon les normes                                    ND     80%
de paludisme                   59   % des enfants ayant le paludisme et traitées selon les normes                     9.5%     30%
                                                                                                                                      Rapport annuel du P.N.P
                               60   % des femmes enceintes ayant le palu traitées selon les normes                      ND     80%
                               61   - Taux de détection des TPM+                                                       42%     72%
Objectif spécifique 2.8 :
                             62     - Taux de succès du traitement des TPM+                                            80%     85%
Assurer une réponse
nationale adaptée en matière 63     - Proportion de nouveaux cas TPM+ mis sous traitement dans les CTDO
de tuberculose                      décentralisés (CSC urbains et CMH)                                                 35%     65% Rapport annuel du P.N.L.T
                               64   - Taux de perdus de vus des cas sous traitement antituberculeux                    16%      5%
                               65
                                    - Connaissances générales sur la prévention du VIH/SIDA-IST chez les femmes
                                    âgées de 15 à 49 ans                                                             17,9%     30%
                               66
                                    Taux d'enfants de mères séropositives ayant bénéficiés de la PTPE                59.4%     75%
Objectif spécifique 2.9 :
                             67     - Taux d'enfants nés de mères séropositives suivis jusqu'à 16 ans                   NA     80%
Assurer une réponse
nationale adaptée en matière 68     -% d'enfant sous ARV                                                                3%     10%
d’IST et de VIH/SIDA         69     - Nombre de dépistage volontaire du VIH/SIDA (par an)                             6000    10000
                               70   - Taux de PVVIH sous ARV par rapport à ceux qui en ont besoin                      35%     55%
                                    - Pourcentage des femmes enceintes infectées par le VIH qui reçoivent un
                               71
                                    traitement complet pour réduire la transmission parent enfant                      53%     80%
                               72   - Existence d'un document national d'assurance qualité                             Non      Oui Document national
Objectif spécifique 2.10 :                                                                                                          d'assurance qualité
                               73   - Existence de document définissant les normes techniques dans les domaines                     Document des normes
Mettre en place une
                                    prioritaires retenus aux différents niveaux du système de santé                    Non      Oui techniques
stratégie nationale
d’assurance qualité des                                                                                                             Rapport annuel de la
services et des soins          74   - Proportion de formations sanitaires disposant d'équipes d'assurance qualité                   DEPCI
                                    fonctionnelles                                                                      NA     20%
Objectif spécifique 2.11 :     75                                                                                                   Document de stratégie
Mettre en place une                 - Existence d'une stratégie nationale intégrée de promotion de la santé            Non      Oui nationale intégrée de la
politique nationale de         76   - Proportion de villages ou de quartiers périurbains bénéficiant régulièrement                  promotion de la santé
promotion de la santé               d'un paquet de services communautaires selon les normes                            Non     70% Rapport annuel de la

                                                                                                                                                                           42
                                                                                                                        Niveau
                                                                                                                                 Cible Source de vérification             Risque et
   Logique d’intervention      N°                                                                                        de
                                                                                                                                 2012 (pour le suivi et l'évaluation)     hypothèse
                                    Indicateur objectivement vérifiable                                                 base
                                    - Pourcentage des mères reconnaissant les signes de gravités des maladies des                        D.P.S
                               77
                                    enfants                                                                               ND             Enquête spécifique
                                                                                                                                         Enquête spécifique
                               78   - Pourcentage des adultes reconnaissant les signes de danger de la grossesse et
                                    de l'accouchement                                                                     ND         MICS
                               79   - Taux d'utilisation de la TRO                                                      24,4%    60% MBB
                               80   - Taux d'allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois                                1.3%    50%
                               81   - Prévalence des MGF en milieu scolarisé                                              50%    40%
                                    - Proportion de jeunes (15 - 19 ans) qui consomme le Khat au moins une fois
                               82
                                    par semaine                                                                           44%     3%
                               83   - Proportion des hommes qui consomme le Tabac                                         36,3   20%
                               84                                                                                                     Rapport annuel de la
Objectif spécifique 2.12 :          - Taux d'augmentation du budget alloué au service d'hygiène                              0   70% D.E.I.S
Renforcer la réponse           85                                                                                                     Code d'hygiène publique
nationale en matière                - Existence d'un code d'hygiène publique et de santé environnementale                 Non     Oui et de santé
d’assainissement et                                                                                                                   environnementale
d’hygiène publique             86   - % des ménages utilisant les installations sanitaires améliorées pour
                                    l’élimination des excréments                                                        65,9%    70%
                                    - Existence d'un document de profil épidémiologique des maladies non                                 - Document de profil
                               87
Objectif spécifique 2.13 :          transmissibles à Djibouti                                                             Non     Oui épidémiologique des maladies
                                                                                                                                         non transmissibles
Mettre en place une                 - Existence d'un document d'évaluation de l'impact socio-sanitaire et                                 - Document de la stratégie
                               88
stratégie nationale de lutte        économique des maladies non transmissibles prioritaires à Djibouti                    Non     Oui    nationale intégrée de prise en
contre les maladies non                                                                                                                  charge des maladies non
transmissibles prioritaires    89   - Existence d'une stratégie nationale intégrée de prise en charge des maladies                       transmissibles prioritaires
                                    non transmissibles prioritaires (ou les programmes)                                   Non     Oui
                                                                                                                                         Rapport annuel de la D.R.H.F
                               90
                                    - % de la part du budget de la santé dans le budget de l'Etat                       10,3%    12% Directives annuelles
                                                                                                                                      d'allocation budgétaire
Objectif général 3 :           91   - Application de critères objectifs de répartition du budget entre les structures
                                                                                                                                      Rapport annuel de la D.R.H.F
Adapter le financement et           au sein du ministère de la santé                                                       NA     Oui Document de la tarification
l’utilisation des ressources   92   - Taux d'absorption du budget du ministère de la santé                                59%    80% des actes et prestations de
financières aux besoins du                                                                                                            soins
                               93
                                    - % de personnes couvertes par la caisse de sécurité sociale ou une assurance                     Rapport annuel de la
système de santé
                                    maladie/mutuelle santé                                                                30%    70% D.E.P.C.I
                                    - Application effective de la gratuité des soins aux groupes sociaux spécifiques                  Rapport annuel du SNIS
                               94
                                    ou prestations ciblés (degré d'application)                                            NA     Oui

                                                                                                                                                                                43
                                                                                                                     Niveau
                                                                                                                                Cible Source de vérification           Risque et
   Logique d’intervention      N°                                                                                     de
                                                                                                                                2012 (pour le suivi et l'évaluation)   hypothèse
                                     Indicateur objectivement vérifiable                                             base
                               95    - % d'indigents pris en charge dans les formations sanitaires                      ND       80%
                               96    - Existence d'une politique de financement                                        Non        Oui Document de politique de
                                                                                                                                      financement
Objectif spécifique 3.1 :      97    - Existence d'un CDMT secteur santé                                               Non        Oui Document du CDMT
Assurer une mobilisation,
                               98    - Taux de recouvrement des recettes dans les FS                                     NA      70% secteur santé
une allocation efficiente et
une utilisation accrues des    99  - Utilisation effective des recettes propres dans les FS                            Non        Oui
                                                                                                                                      Texte règlementaire sur
ressources financières             - Application effective de taxes spécifiques sur les produits nocifs à la santé                    l'utilisation des recettes
                               100
internes (nationales) et           (kat, tabac, alcool…)                                                                 NA       Oui Rapport annuel de la
externes
                               101                                                                                                    D.R.H.F
                                     - Taux d'absorption du budget aux différents niveaux du système de santé            NA      80%
Objectif spécifique 3.2 :          - Existence d'un système de suivi des dépenses et des recettes au niveau de la
                               102
Renforcer les performances         DRHF                                                                                Non        Oui
du ministère de la santé en                                                                                                            Tableau de bord de suivi
                               103
                                   - Nombre de sorties de contrôle de la gestion financière par les structures
matière de coordination, de                                                                                                            des dépenses
                                   habilité par an                                                                       NA        10
contrôle et de suivi                                                                                                                   Rapport annuel de l'IGSS
évaluation de la gestion                                                                                                               Document des Comptes
financière aux différents      104
                                                                                                                                       Nationaux de la Santé
niveaux du système de santé        - Existence d'un document de comptes nationaux de la santé tous les 3 ans             NA       Oui
                                   - Coût moyen d'une ordonnance médicale en soins ambulatoires dans les                320       382
                               105
                                   formations sanitaires des districts                                                   Fdj       Fdj Rapport annuel de la DEPCI
                                                                                                                                         texte règlementaire de
                               106
Objectif spécifique 3.3 :            - Existence d'une assurance maladie obligatoire                                    non       Oui l'assurance maladie
Accroître l’accessibilité                                                                                                             Document de la tarification
financière des populations     107 - Existence d'un mécanisme fonctionnel de prise en charge des indigents aux                        des actes et prestations de
aux prestations de santé           différents niveaux du système de santé                                              Non        Oui soins
                                   - Existence d'un Fonds de secours d'urgence pour le financement des                                texte règlementaire
                               108 interventions sanitaires de lutte contre les épidémies et autres catastrophes                      instituant le fond de secours
                                   naturelles                                                                          Non        Oui d'urgence
Objectif général 4 :           109 - Nombre de médecin par habitant
                                                                                                                     1/17000 1/10000
Valoriser et développer les                                                                                                            Rapport annuel de la
ressources humaines selon      110
                                     - Nombre de sage femme d'état par habitants                                     1/14000   1/5 000 DRHF
les besoins du système de
santé                          111
                                     - Nombre d'infirmiers par habitants                                             1/9 300   1/5 000



                                                                                                                                                                             44
                                                                                                                          Niveau
                                                                                                                                    Cible Source de vérification           Risque et
   Logique d’intervention        N°                                                                                        de
                                                                                                                                    2012 (pour le suivi et l'évaluation)   hypothèse
                                       Indicateur objectivement vérifiable                                                base
                                 112 - Nombre de laborantin par habitants                                                 1/24000   1/5000
Objectif spécifique 4.1 :                                                                                                                 Rapport annuel de la
                                 113 - Pourcentage de structures sanitaires publiques (PS, CMH et CSC urbains,                            D.E.P.C.I
Assurer les besoins du                 hôpitaux de référence) remplissant les normes en personnel de santé                   ND      35%
système de santé en                                                                                                                       Document de Politique de
ressources humaines en                                                                                                                    Développement des
quantité et en qualité           114
                                                                                                                                          Ressources Humaines
suffisantes à tous les niveaux         - Existence d'une politique de développement des ressources humaines                  ND       Oui
Objectif spécifique 4.2 :
Renforcer la gestion             115 - Existence d'un fichier informatisé mis à jour régulièrement sur les effectifs et                   Fichier informatisé de
administrative des                     la gestion des carrières du personnel                                                 ND       Oui G.R.H
ressources humaines aux                                                                                                                   Rapport de suivi des
différents niveaux du            116 - Existence un mécanisme fonctionnel de suivi évaluation des performances du                         performances de la
système de santé                       personnel                                                                             ND       Oui D.R.H.F

                                 117 - Existence d'un plan de développement à moyen et long terme pour chacune                            Documents des Plans
                                     des structures de formation initiale                                                    ND       Oui développement à moyen
Objectif spécifique 4.3 :            - Existence d'un tableau de personnes formées mis sur le marché de l'emploi                          terme de l'I.S.S.S et
Renforcer les performances       118 par filière et par an dans chaque école de formation initiale (NB non applicable                     l'E.M.D
des structures de formation          pour l'EDM dans ce PNDS)                                                                ND       Oui Tableau de bord des
initiale (ISSS et EMD)               - Niveau d'adéquation des compétences des produits (personnes formées) des                           personnes formées
                                 119 différentes écoles de formation initiale et les besoins du système de santé (NB
                                     non applicable pour l'EDM dans ce PNDS)                                                 ND       Oui
                                                                                                                                          Document de stratégie
Objectif spécifique 4.4 :      120 - Existence d'un document de stratégie nationale de formation continue des                             nationale de formation
Assurer de façon efficiente la     ressources humaines du ministère de la santé                                              ND       Oui continue des RH
formation continue des
                                                                                                                                          Rapport annuel de la
agents aux différents niveaux
                               121 - Proportion d'équipes de district assurant la supervision intégrée pour                               DRS/SF/DRHF
du système de santé
                                   l'ensemble des agents de santé des formations sanitaires de leur ressort                  ND      50%
                                   - Disponibilité des médicaments essentiels dans les formations sanitaires
Objectif général 5 :           122
                                   publiques du territoire national                                                         80%      90% Enquête spécifique
Améliorer la disponibilité,
                                   - Taux de satisfaction des demandes en produits sanguins sécurisés dans les                           Rapport annuel du service
l'accessibilité et l'usage     123
                                   structures assurant la transfusion sanguine                                               ND     100% des laboratoires
rationnel de médicaments de
                                   - Proportion de laboratoires assurant de façon continue la liste minimale
qualité                        124
                                   d'examens requis par type de formation sanitaire                                          ND      80%


                                                                                                                                                                                 45
                                                                                                                        Niveau
                                                                                                                                     Cible Source de vérification           Risque et
   Logique d’intervention      N°                                                                                         de
                                                                                                                                     2012 (pour le suivi et l'évaluation)   hypothèse
                                     Indicateur objectivement vérifiable                                                 base
Objectif spécifique 5.1 :
Renforcer les capacités        125
institutionnelles et                 - Proportion du personnel requis de la DMPL formé selon les besoins                       0     100% Rapport annuel de la
organisationnelles des                                                                                                                     DMPL
structures en charge de la                                                                                                                 Document de la Politique
                               126
mise en œuvre de la                                                                                                                        Pharmaceutique
politique pharmaceutique             - Existence d'un document politique pharmaceutique en vigueur                         Non         Oui
Objectif spécifique 5.2 :                                                                                                                  Document de la liste
Assurer la disponibilité et    127                                                                                                         Nationale des
l’accessibilité à des                - Existence d'une liste nationale des produits essentiels révisée tous les 3 ans      Non         Oui Médicaments Essentiels
médicaments de qualité et
des moyens de diagnostic en
fonction des besoins aux       128
différents niveaux du                - Proportion de Formations sanitaires disposant d'un laboratoire fonctionnel                         Rapport annuel de la
système de santé                     selon les normes par niveau de soins                                                   ND       100% D.E.P.C.I
Objectif spécifique 5.3 :                                                                                                  Existe     1 seul
Renforcer les compétences                                                                                                   pour    docume
                               129                                                                                       certains         nt
des prestataires pour un             - Existence de Guides Diagnostics et Thérapeutiques (GDT) sur les pathologies      program     regroup    Guides Diagnostics
usage rationnel des                  les plus courantes à l'usage des sages femmes, des infirmiers et auxiliaires            mes         ant   Thérapeutiques
médicaments et des moyens
de diagnostic aux différents   130 - Proportion des prestataires formés à l'usage des Guides Diagnostics et                                Rapport des sessions de
niveaux du système de santé          Thérapeutiques                                                                         ND       100% formations
                                                                                                                                           Document de
                               131 - Existence d'un document faisant l'état des lieux sur la médecine traditionnelle                       diagnostique de la
Objectif spécifique 5.4 :
                                     à Djibouti                                                                            Non         Oui médecine traditionnelle
Promouvoir la médecine
                                                                                                                                           Texte réglementaire et PV
traditionnelle
                               132 - Existence d'un cadre de concertation fonctionnelle entre les acteurs de la                            de réunions des cadres de
                                     médecine traditionnelle                                                               Non         Oui concertation




                                                                                                                                                                                  46
2.4. Description des stratégies et activités du deuxième plan quinquennal
(PNDS 2008-2012)
        Objectif général 1 : Améliorer l’organisation, la gestion et le fonctionnement du
        système de santé


              Objectif spécifique 1.1 : Renforcer les capacités de régulation et de contrôle du système
              de santé

Stratégie 1.1.1 : Opérationnalisation du service juridique du ministère de la santé. Il s’agit de doter
service en ressources nécessaires pour son fonctionnement et de créer l’environnement nécessaire à
l’exécution de ses missions.

        Activités :
                 Doter le service juridique en ressources nécessaires pour son fonctionnement
                    (ressources humaines, matériels et financières)
                 Faire l’inventaire des textes juridiques existants
                 Faire adopter les projets de textes et lois en cours (loi réorganisant le conseil
                    national des professions médicales, le code déontologie médicale…)
                 Elaborer ou réviser les textes et lois complémentaires en fonction des besoins
                    (cadre d’éthique médicale, code de déontologie paramédicale…)
                 Elaborer les textes d’application des différents décrets et lois
                 Diffuser les différentes lois et textes règlementaires auprès des cibles concernées
                    aux différents niveaux du système de santé
                 Créer un Comité intersectoriel de concertation sur la réglementation (ou faire
                    recours à une instance intersectorielle de décision sur les              problèmes
                    intersectoriels)
                 Mener des actions de contrôle sur l’application des différentes lois et textes
                    règlementaires en collaboration avec les structures concernées par le contrôle
                 Former (orientation) les cadres du ministère de la santé en droit institutionnel
                    (administratif) et sanitaire (médical)
        Résultats attendus :
                Le service juridique est fonctionnel, assure la régulation du système de santé au plan
                juridique avec des textes adaptés mis à jour.

Stratégie 1.1.2 : Opérationnalisation de la carte sanitaire. Il s’agira de relire, reproduire et diffuser la
carte aux différents acteurs du système de santé.

        Activités :
                 Relire la carte sanitaire en vue d’apporter les corrections et mises à jour nécessaires
                    pour son application
                 Elaborer les textes d’application de la carte sanitaires
                 Diffuser la carte et les textes d’application auprès des différents acteurs concernés



                                                                                                         47
       Résultats attendus :
              La carte sanitaire révisée est utilisée comme document de référence par les différents
              acteurs du système de santé.

Stratégie 1.1.3 : Renforcement des capacités techniques et opérationnelles de l’inspection générale
des services de la santé

       Activités :
                Mettre en place le cadre juridique du rôle de l’inspection générale des services de la
                   santé (élaborer et faire adopter les textes nécessaires à son fonctionnement)
                Rendre fonctionnel le service de l’inspection de la gestion financière de l’IGSS
                Doter l’inspection générale des services de la santé en ressources nécessaire pour
                   son fonctionnement (ressources humaines, matériels et financières) en fonction
                   des besoins
                Former les inspecteurs nommés au contrôle des services de santé
                Elaborer les normes/procédures de création, de fonctionnement et de gestion des
                   différentes structures sanitaires publiques, parapubliques et privées
                   (complémentaires à celles de carte sanitaires) afin de permettre l’action de contrôle
                Mener des sorties de contrôle à tous les niveaux du système en fonction des
                   besoins
       Résultats attendus :
               L’inspection générale des services de santé est fonctionnelle et assure des contrôles
               réguliers dans les différents domaines de son ressort à chaque niveau du système de
               santé.

Stratégie 1.1.4 : Création d’un environnement politique, institutionnel et de partenariat favorable à
l’atteinte des OMD volet santé

       Activités :
                Faire un plaidoyer permanent pour le renforcement des programmes et projets
                   ainsi que leur financement en faveur de la réduction de la mortalité maternelle et
                   infantile et le contrôle des affections ciblées par les OMD (VIH/SIDA, Tuberculose,
                   paludisme…)
                Elaborer un plan stratégique (feuille de route) pour l’accélération de l’atteinte des
                   OMD volet santé avec les différents acteurs
                Valider et diffuser le plan stratégique (feuille de route) pour l’accélération de
                   l’atteinte des OMD volet santé auprès des différents acteurs
                Elaborer et utiliser des outils performants de plaidoyer et de mobilisation des
                   ressources en faveur de la santé (CDMT, modèle Reduce, MBB…)
                Mettre en place un mécanisme de suivi évaluation des progrès vers l’atteinte des
                   OMD
                Adopter la loi internationale sur la santé de la reproduction (loi type de la SR)




                                                                                                     48
        Résultats attendus :
               Des décisions importantes favorables à l’atteinte des OMD sont prises par les autorités
               à savoir :
                Adoption de la loi type SR,
                Augmentation continue des budgets alloués aux programmes prioritaires,
                Un partenariat actif avec un mécanisme de suivi des progrès réalisés vers l’atteinte
                   des OMD existe.

              Objectif spécifique 1.2 : Renforcer les performances des directions centrales et
              régionales (districts)

Stratégie 1.2.1 : Renforcement des capacités techniques et opérationnelles des directions centrales en
charge de certains domaines prioritaires de soutien définis dans le PNDS (Etudes et planification,
Ressources humaines, décentralisation, autonomie de gestion des hôpitaux et SIS). Cette stratégie vise
à améliorer les performances des directions centrales clés qui connaissent des insuffisances
actuellement.

        Activités :
                 Connecter les différents bureaux des directions centrales et régionales au réseau
                    internet afin de faciliter la formation continue et la circulation de l’information
                    sanitaire
                 Doter la DEPCI en ressources nécessaires pour son fonctionnement (ressources
                    humaines nationales et les locaux avec les équipements nécessaires pour ces
                    agents)
                 Rendre fonctionnel le service de coopération internationale de la DEPCI
                 Former le personnel existant de ces directions dans leurs domaines respectifs
                    d’intervention y compris des voyages d’études dans d’autres pays (planification,
                    management général, gestion des ressources humaines, décentralisation,
                    autonomie de gestion des hôpitaux, SIS…)
                 Réaliser des missions d’appui technique de courte durée (en particulier dans les
                    domaines de la planification opérationnelle et suivi évaluation) dans une vision de
                    transfert de compétences à la DEPCI et au SIS en fonction des besoins (4 hommes
                    /mois par année)
                 Instaurer la planification annuelle dans toutes les directions centrales (y comprises
                    les différentes structures rattachées)
                 Mettre en place un mécanisme de suivi des performances des directions centrales
                 Adapter le budget des directions centrales en fonction de leurs missions réelles
        Résultats attendus :
                Les directions centrales ciblées disposent des ressources nécessaires pour leur
                fonctionnement. Leurs performances sont renforcées.

Stratégie 1.2.2 : Amélioration de l’organisation des directions centrales : il s’agira de faire tout d’abord
dès la première année de mise en œuvre de ce plan, un audit organisationnel des directions centrales
et régionales du ministère la santé en vue des dégager les forces et faiblesses. Cet audit sera assorti de



                                                                                                         49
recommandations et une programmation opérationnelle des interventions à mettre en œuvre pour
améliorer l’organisation et le fonctionnement des directions centrales et régionales.

        Activités :
                  Réaliser un audit organisationnel des directions centrales et des directions
                    régionales de la santé (districts)
                  Appliquer les recommandations de l’audit organisationnel des directions centrales
                    et des directions régionales de la santé (districts)
        Résultats attendus :
               Un organigramme adapté aux ambitions de décentralisation du système de santé,
               prenant en compte l’efficience dans la gestion des ressources humaines et
               l’amélioration des performances du système est adopté.



              Objectif spécifique 1.3 : Accélérer le processus de décentralisation du système de santé
              (régions/DS, Hôpitaux)

Stratégie 1.3.1 : Définition du cadre juridique et règlementaire de la décentralisation /
déconcentration sanitaire en se référant à la décentralisation de l’administration générale du ministère
de l’intérieur. Il s’agira d’élaborer et faire adopter les différents textes nécessaires pour la mise en
place et le fonctionnement des structures déconcentrées et ou décentralisées du système de santé. Il
s’agit entre autres des textes juridiques et règlementaires nécessaires à l’autonomie de gestion des
districts, des hôpitaux de référence et à la participation communautaire ainsi que la définition des liens
qui existeront entre les structures déconcentrées ou décentralisées du ministère de la santé et celles
des autres secteurs surtout du ministère de l’intérieur.

        Activités :
                 Adopter les textes juridiques et règlementaires nécessaires dans le cadre de la
                    décentralisation / déconcentration du système de santé (y compris ceux de la
                    participation communautaire = COGES)
                 Diffuser les différents textes sur la décentralisation / déconcentration du système
                    de santé au niveau des acteurs concernés
                 Définir l’organisation sanitaire au niveau de la ville de Djibouti en tenant compte de
                    la nécessité de développer des approches communautaires similaires aux districts
                    de l’intérieur dans les quartiers périphériques de la ville (districts ou secteurs,
                    organisation interne et ressources nécessaires…)
        Résultats attendus :
                Les différents textes juridiques et règlementaires nécessaires à la mise en place et au
                fonctionnement des structures déconcentrées et ou décentralisées du ministère de la
                santé sont adoptés et mis en application.

Stratégie 1.3.2 : Renforcement des capacités techniques et opérationnelles de la direction des régions
sanitaires




                                                                                                       50
        Activités :
                 Doter la direction des régions sanitaires en ressources nécessaires pour son
                    fonctionnement
                 Elaborer un document opérationnel définissant davantage les missions, de même
                    que les liens hiérarchiques et fonctionnels entre la direction des régions sanitaires
                    et les autres structures du ministère la santé afin d’assurer une complémentarité et
                    de synergie d’action
                 Diffuser ce document opérationnel auprès des acteurs concernés
                 Elaborer un plan opérationnel de mise en œuvre de la décentralisation
                 Mettre en œuvre le plan opérationnel de mise en œuvre de la décentralisation
                 Faire recours à assistance technique longue durée pour conduire la décentralisation
                    du système de santé (2 ans en plein temps)
        Résultats attendus :
                Les performances et les relations (de complémentarité et de synergie) de la direction
                des régions sanitaires avec les autres structures du ministère de la santé sont
                améliorées. La conduite du processus de décentralisation du système de santé est
                assurée.

Stratégie 1.3.3 : Opérationnalisation des sous directions des régions sanitaires (équivalent des Equipes
Cadre de Districts -ECD- dans d’autres pays)

        Activités :
                 Doter les sous directions des régions sanitaires en ressources nécessaires
                    (humaines, matérielles et financières) à leur fonctionnement en fonction de leurs
                    nouvelles attributions définies dans le cadre de la décentralisation/déconcentration
                    du système de santé
                 Former le personnel des sous directions des régions sanitaires dans les domaines
                    nécessaires pour l’exécution de leurs missions (gestion des districts : planification,
                    suivi évaluation, management général, épidémiologie, formation/supervision,
                    gestion des ressources humaines, financières et matérielles, organisation /
                    intégration des services de santé…)
                 Superviser régulièrement les équipes des sous directions des régions sanitaires
                 Instaurer la planification annuelle au niveau des sous directions des régions
                    sanitaires dans le cadre la mise en œuvre du PNDS (planification prenant en compte
                    les besoins de l’ensemble des structures sanitaires de la région)
                 Mettre en place un mécanisme de supervision des agents des postes de santé, des
                    CSC et de certains agents des CMH par les équipes des sous directions des régions
                    sanitaires tout en respectant le gradient de compétences
                 Décentraliser progressivement certaines responsabilités en fonction des
                    compétences des équipes des sous directions des régions en conformité avec le
                    processus de décentralisation (gestion des ressources humaines, financières,
                    matérielles…)
                 Mettre en place un système de suivi évaluation des performances des sous
                    directions des régions sanitaires
        Résultats attendus :


                                                                                                       51
                      Les sous directions des régions sanitaires sont opérationnelles. Elles disposent des
                      moyens nécessaires pour assurer leur autonomie de gestion aux plans technique et
                      administratif.

Stratégie 1.3.4 : Opérationnalisation des comités de santé des formations sanitaires des districts

        Activités :
                  Mettre en place les comités de santé dans les formations sanitaires des districts
                  Elaborer les modules de formation de comités de santé des formations sanitaires
                  Elaborer les outils de gestion des formations sanitaires par les comités de santé
                  Former/recycler les comités de santé des formations sanitaires
                  Superviser les membres des comités de santé
                  Mettre en place un système de suivi, d’évaluation et de sanction des performances
                   des comités de santé des formations sanitaires
        Résultats attendus :
               Les comités de santé sont fonctionnels et assurent de façon satisfaisante leurs
               missions dans les différentes aires sanitaires y compris la gestion des Fonds du
               recouvrement des coûts.

Stratégie 1.3.5 : Opérationnalisation de l’autonomie de gestion des hôpitaux
        Activités :
                  Faire l’audit général (base 0) des hôpitaux de référence (excepté l’HGP car déjà fait
                    en 2007)
                  Elaborer un plan de mise en œuvre de l’autonomisation des hôpitaux (y compris les
                    aspects de financement et de plaidoyer pour accélérer le processus)
                  Exécuter le plan de mise en œuvre de l’autonomisation des hôpitaux (y compris son
                    suivi évaluation)
                  Elaborer les projets d’établissements des différents hôpitaux de référence
                  Mettre en œuvre partiellement au moins 2 projets d’établissements des hôpitaux
                  Instaurer la planification annuelle dans les hôpitaux de référence
        Résultats attendus :
                 Les hôpitaux de référence jouissent pleinement de leur autonomie de gestion. Les
                 outils et les documents techniques, fondamentaux dans le cadre de l’autonomie de
                 gestion sont élaborés et utilisés.

               Objectif spécifique 1.4 : Renforcer la collaboration et le partenariat intra et
               intersectoriels (y compris le sous-secteur privé, parapublic de la santé)

Stratégie 1.4.1 : Définition/adaptation des cadres de concertation et de partenariat

        Activités :
                 Définir les domaines transversaux de la santé qui peuvent faire l’objet de
                    collaboration et de partenariat intra et intersectoriels
                 Faire une analyse approfondie sur les différents cadres de collaboration et de
                    partenariat intra et intersectoriels existants


                                                                                                       52
                Créer ou adapter en fonction des besoins les cadres de collaboration et le
                   partenariat intra et intersectoriels nécessaires à la promotion de la collaboration et
                   du partenariat intra et intersectoriel
        Résultats attendus :
               Un nombre limité, raisonnable de cadres de concertation et de partenariat couvrant
               les besoins essentiels dans ces domaines est défini au sein du ministère de la santé.

Stratégie 1.4.2 : Dynamisation des performances des cadres de concertation et de partenariat

        Activités :
                 Elaborer/réviser les textes régissant le fonctionnement des cadres de collaboration
                    et le partenariat intra et intersectoriels
                 Diffuser les différents textes régissant le fonctionnement des cadres de
                    collaboration et le partenariat intra et intersectoriels
                 Assurer le fonctionnement des cadres de collaboration et le partenariat intra et
                    intersectoriels
                 Mettre en place un mécanisme de suivi de l’application des décisions issues des
                    cadres de concertation
        Résultats attendus :
                Des cadres de concertation et de partenariat fonctionnels agissant de façon synergique
                existent au sein du ministère de la santé.

              Objectif spécifique 1.5 : Assurer la mise en œuvre et le suivi évaluation du deuxième
              plan quinquennal du PNDS

Stratégie 1.5.1 : Financement et mise en œuvre du PNDS

        Activités :
                 Tenir une table ronde des bailleurs de Fonds
                 Elaborer annuellement un plan d’action par structure de mise en œuvre du PNDS
                    (DC, HN, SDRS) au niveau du ministère de la santé
                 Adopter et financer les plans d’action annuels des structures de mise en œuvre du
                    PNDS
                 Mettre en œuvre les plans d’action annuels des différents acteurs
        Résultats attendus :
                Le financement du PNDS est assuré à au moins 95%. Les mécanismes nécessaires à sa
                mise en œuvre sont connus et appliqués par les différents acteurs du système de
                santé. Le deuxième plan quinquennal du PNDS est mis en œuvre à au moins 95% dans
                la période prévue.

Stratégie 1.5.2 : Suivi évaluation du PNDS

        Activités :
                 Mettre en place le comité de suivi de la mise en œuvre du PNDS



                                                                                                      53
               Définir les missions de la DEPCI dans le cadre de la mise en œuvre du PNDS
                  (secrétariat de la commission, Elaboration des directives nationales de planification
                  annuelle, tenue du tableau de bord de suivi des indicateurs du PNDS…)
               Faire des bilans semestriels et annuels des plans d’action des structures de mise en
                  œuvre du PNDS
               Définir de façon consensuelle les indicateurs de suivi du PNDS
               Elaborer le document guide de renseignement des indicateurs de suivi du PNDS aux
                  différents niveaux du système de santé
               Diffuser le document guide de renseignement des indicateurs de suivi du PNDS
                  auprès des différents acteurs
               Faire une sortie conjointe annuelle de suivi des activités clés du PNDS (placée sous
                  la tutelle du ministre de la santé avec le GPS)
               Faire un bilan à mi-parcours du PNDS en 2010
               Faire une évaluation externe finale du PNDS
               Elaborer le prochain PNDS 2012-2022 de Djibouti
       Résultats attendus :
              Le deuxième plan quinquennal est suivi et évalué ainsi que la programmation du
              deuxième PNDS 2013-2022 est faite selon la programmation définie.


       Objectif général 2 : Adapter la couverture, le fonctionnement et la qualité des
       services de santé pour répondre aux besoins de la population

              Objectif spécifique 2.1 : Améliorer la couverture sanitaire du pays en matière d’offre de
              soins

Stratégie 2.1.1 : Construction de nouvelles infrastructures complètes (équipements y compris)

       Activités (liste des sites de constructions en annexe 2) :
                Construire 27 Postes de Santé
                Construire 8 Centres de Santé Communautaire
                Construire 3 Centres Hospitaliers Régionaux
                Construire 4 dépôts régionaux de médicaments et de matériels (Djibouti, Dikhil,
                    Tajourah et Alisabieh)
                Construire le Centre de Transfusion Sanguine
                Construire Un centre de réhabilitation fonctionnelle
                Construire le Laboratoire National de Santé Publique
                Construire une Unité de Production de l’oxygène
                Construire les Locaux du Ministère de la Santé
                Construire une unité centrale de maintenance à Djibouti ville
                Construire les locaux des sous-directions d’Arta, Obock Tadjorah (y inclure les
                    ateliers de maintenance et leurs équipements)
                Construire les locaux de la sous-direction d’Ali Sabieh et de Dikhil (y inclure les
                    ateliers de maintenance et leurs équipements)
                Construire un hôpital vers Hayableh


                                                                                                    54
                Construire un hôpital de Pneumo-phtisiologie
        Résultats attendus :
               Les infrastructures planifiées sont réalisées dans les délais prévus.

Stratégie 2.1.2 : Normalisation des infrastructures incomplètes existantes. Il s’agit de construire et
équiper les services manquant dans les formations sanitaires existantes selon les normes de la carte
sanitaire.

        Activités :
                 Normaliser 15 Postes de Santé (12 centres de récupération nutritionnelle avec salle
                    de stockage des vivres, 8 salles de stockage des vivres et 9 clôtures)
                 Normaliser 8 Centres de Santé Communautaire (surtout les salles
                    d’accouchements)
                 Normaliser 3 Centres Hospitaliers Régionaux (y compris les locaux des laboratoires)
                 Faire des extensions au niveau de l’hôpital de Balbala
                 Faire des extensions au niveau de la maternité de Dar El Hanan
                 Faire des extensions au niveau du Centre Paul Faure
                 Faire des extensions au niveau de L’Hôpital Général Peltier
        Résultats attendus :
                La normalisation des formations sanitaires planifiées est faite dans les délais requis.

Stratégie 2.1.3 : Réhabilitation des infrastructures existantes. Il s’agit de faire les travaux d’entretien
ou de faire des aménagements internes qui ne nécessitent pas la construction de nouvelles salles dans
les formations sanitaires existantes

        Activités :
                 Aménager les différentes salles d’accouchements pour prendre en compte le circuit
                    d’élimination des déchets liquides (canalisation à faire)
                 Faire des réhabilitations de 2 Centres de santé Communautaire
                 Faire des réhabilitations de 4 Postes de santé
                 Faire des réhabilitations de 3 hôpitaux de référence
                 Faire des réhabilitations de 5 structures administratives
        Résultats attendus :
                La réhabilitation des formations sanitaires planifiées est faite dans les délais requis.

Stratégie 2.1.4 : Dotation en équipements complémentaires. Il s’agit de compléter les équipements
des formations sanitaires existantes selon les normes de la carte sanitaire en fonction des priorités
définies.

        Activités :
                 Eclairer les postes de soins essentiels des formations sanitaires rurales par l’énergie
                    solaire (au moins la salle d’accouchement et la salle de consultation)
                 Doter tous les postes de santé en moyens de communication (RAC ou téléphone)
                    reliés au chef lieu de district



                                                                                                        55
               Approvisionner les différents postes de santé en sources d’eau potable
               Renouveler les équipements de radiologie de tous les centres hospitaliers des
                régions
               Doter chaque district d’un véhicule de supervision (5)
               Doter les équipes mobiles en véhicules selon les besoins (9 véhicules au cours de la
                période)
               Doter les structures sanitaires en ambulances selon les besoins (5 ambulances au
                cours de la période)

       Résultats attendus :
              Les formations sanitaires ciblées disposent d’un équipement complet selon les normes.

Stratégie 2.1.5 : Dynamisation du système de maintenance des infrastructures, des équipements, du
matériel technique et des véhicules

       Activités :
                Renforcer le service de maintenance en ressources (humaines, matérielles et
                   financières) nécessaires pour son fonctionnement
                Elaborer une politique nationale en matière de maintenance et un plan de
                   renforcement de la maintenance
                Mettre en œuvre partiellement le plan de maintenance
                Faire recours à l’expertise extérieure (4 homme/mois par année)
                Créer une unité centrale de maintenance chargée de la maintenance dans les
                   hôpitaux de référence à Djibouti et d’appui technique aux unités régionales (locaux,
                   matériel technique, un véhicule 4x4)
                Créer des unités régionales polyvalentes de maintenance (Tadjourah et Dikhil pour
                   la période du plan) (local et matériel technique nécessaires)
                Recruter le personnel technique nécessaire pour le fonctionnement des différentes
                   unités de maintenance
                Doter les unités régionales en ressources (humaines, matérielles et financières)
                   nécessaires pour leur fonctionnement
                Former les utilisateurs à la maintenance préventive
                Faire l’inventaire du matériel tous les 3 ans en vue d’évaluer les besoins en
                   maintenance/renouvellement dans l’ensemble des structures sanitaires publiques
                   du pays
                Mettre en place un système de gestion informatisée des infrastructures, des
                   équipements et du matériel
                Acquérir un stock de sécurité en pièces de rechange surtout pour les équipements
                   biomédicaux et électromécaniques placé sous la gestion de l’unité centrale
       Résultats attendus :
               Une unité de maintenance centrale et des unités de maintenance régionales sont
               fonctionnelles et assurent la maintenance préventive et curative des structures
               sanitaires de leur ressort. Les inventaires du matériel sont faits tous les 3 ans et un
               fichier de gestion informatisée régulièrement mis à jour existe.



                                                                                                    56
Stratégie 2.1.6 : Perfectionnement des stratégies mobiles et avancées. Ces deux stratégies visent à
rapprocher les services et soins de santé de façon périodique aux populations enclavées et ou
éloignées des formations sanitaires.

       Activités :
                Evaluer la stratégie mobile en vue d’assurer une meilleure adéquation entre les
                   objectifs et les ressources utilisées (efficacité, efficience, pertinence, objectifs,
                   PMA, difficultés, synergies…)
                Réviser le nombre des équipes mobiles par régions en fonction du circuit et du
                   nombre de populations à couvrir
                Doter les différentes équipes mobiles en ressources (humaines, financières et
                   matérielles) en fonction du circuit et du nombre de populations à couvrir
                Etudier la faisabilité de la stratégie avancée dans certaines localités surtout les
                   quartiers périurbains (éloignés des structures sanitaires)
                Développer la stratégie avancée dans des sites pilotes
                Développer des approches communautaires spécifiques au milieu urbain surtout les
                   quartiers pauvres de Djibouti (en matière d’hygiène assainissement et de paquet de
                   services communautaires pour la santé maternelle et infantile)
       Résultats attendus :
               Les stratégies mobiles et avancées sont menées de façon efficiente.

Stratégie 2.1.7 : Mise en place d’un système de référence contre référence performant entre les
différents niveaux du système de santé

       Activités :
                Faire le plaidoyer pour la couverture nationale en téléphonie mobile et l’octroi
                   d’abonnements groupés (réseau) au ministère de la santé
                Couvrir les formations sanitaires qui ne disposent pas de téléphones fixes en
                   téléphones mobiles (abonnements groupés à tarif forfaitaire)
                Créer des télé-centres communautaires à téléphonie mobile dans les villages qui ne
                   disposent pas de formations sanitaires
                Mettre en place un système de radiocommunication pour les zones sans réseau de
                   téléphonie
                Etablir un partenariat formel synergique entre les postes militaires et les structures
                   sanitaires dans le cadre des évacuations et de la surveillance épidémiologique
                Etendre la couverture du SMUR aux districts de Tajourah et d’Obock (voir la
                   possibilité de créer un poste de SMUR à Obock disposant d’une ambulance
                   médicalisée et poste à Tajourah disposant d’une navette maritime médicalisée)
                Renouveler le parc d’ambulances médicalisées du SMUR en fonction de
                   l’amortissement
                Former les équipes impliquées dans la prise en charge des urgences aux différents
                   niveaux du système de santé en fonction de leur PMA




                                                                                                     57
                Mettre en place un mécanisme de retour (production et circuit) de l’information sur
                   les références/évacuations entre les différents niveaux du système de santé et
                   d’utilisation de cette information pour la supervision en particulier et la formation
                   continue en générale
        Résultats attendus :
               Un système de référence performant est mis en place entre les différents niveaux du
               système de santé. Les premiers soins d’urgence et le transport des malades en urgence
               sont assurés dans les localités prioritaires définies dans le plan.

Stratégie 2.1.8 : Rendre fonctionnel les blocs opératoires des districts sanitaires

        Activités :
                 Evaluer les besoins complémentaires des blocs existants (Dikhil, Obock, Tajourah)
                    en équipements et matériels
                 Compléter les équipements et matériels en fonction des besoins (y compris les
                    groupes électrogènes de relais…)
                 Construire les blocs opératoires des deux autres CMH (Arta, Ali Sabieh)
                 Doter les blocs en personnel nécessaire pour constituer deux équipes
                    d’interventions chirurgicales par bloc opératoire
                 Former les médecins des districts à la chirurgie essentielle
                 Superviser régulièrement les membres des équipes des blocs opératoires des
                    districts (par le personnel des hôpitaux de référence)
                 Construire des maisons d’attente pour les grossesses pathologiques dans les
                    régions disposant de blocs opératoires
        Résultats attendus :
               Les blocs opératoires des CMH sont fonctionnels 24/ 24 heures (c'est-à-dire l’offre de
               soins chirurgicaux est disponibles à tout moment selon les normes).




                                                                                                     58
               Objectif spécifique 2.2 : Renforcer le système de surveillance épidémiologique et la
               riposte aux épidémies

Stratégie 2.2.1 : Mise en place d’un système de veille sanitaire

        Activités :
                  Construire un laboratoire national de santé Publique (pm)
                  Equiper le laboratoire national de santé Publique (pm)
                  Doter en Ressources Humaines le laboratoire national de santé Publique (pm)
                  Mettre en place 8 postes frontaliers de contrôle sanitaire
                  Recruter 32 contrôleurs sanitaires conformément aux normes de règlement
                   sanitaire international (les contrôleurs sanitaires avec un profil paramédical vont
                   travailler en équipe et au niveau des 8 postes frontaliers comme des officiers de
                   santé)
                Former 32 contrôleurs sanitaires conformément aux normes de règlement sanitaire
                   international
                Etablir un profit épidémiologique national (étude nationale à réaliser)
                Opérationnaliser le système de surveillance épidémiologique (législation,
                   équipements, logiciel GIS, Ressources Humaines…)
                Formation du personnel de santé sur la surveillance épidémiologique
                Introduire un cours de surveillance épidémiologique dans le cursus paramédical
                Réaliser des études sur les maladies à transmission vectorielles
        Résultats attendus :
               Le système de santé dispose des moyens nécessaires pour assurer le contrôle sanitaire
               des produits de grande consommation, assurer la surveillance épidémiologique et
               détecter à temps les épidémies.

Stratégie 2.2.2 : Elaboration et mise en place d’un plan national de préparation et de riposte face aux
épidémies

        Activités :
                 Mettre en place un comité intersectoriel de préparation et de riposte aux
                    épidémies
                 Elaborer un plan directeur de préparation et de riposte aux épidémies
                 Mettre en œuvre un plan directeur de préparation et de riposte aux épidémies
                 Créer une ligne budgétaire consacrée à la lutte contre les épidémies au niveau du
                    budget de l’Etat au profit du ministère de la santé
                 Pré-positionner des stocks stratégiques dans les régions pour faire face aux
                    épidémies (le stock ne consiste pas uniquement en médicaments, il varie en
                    fonction de l’épidémie en question)
                 Former les équipes des régions à la surveillance épidémiologique (système d’alerte
                    précoce et préparation /riposte aux épidémies)



                                                                                                    59
       Résultats attendus :
              Une riposte, prompte et adaptée est assurée en cas d’épidémie.

Stratégie 2.2.3 : Mettre en application la Règlementation Sanitaire Internationale (RSI) en matière de
surveillance épidémiologique

       Activités :
                 Désigner périodiquement les points focaux nationaux du RSI
                 Développer les capacités requises pour la surveillance et l’action
                 Développer les capacités requises au niveau des portes d’entrées désignées
                 Former le personnel impliqué dans la mise en application du RSI à tous niveaux
                  (central, structures de santé et portes d’entrées)
               Evaluer les capacités RSI mises en place
               Mobiliser les ressources pour la mise en application du RSI
               Organiser un atelier d’évaluation de la mise en place des capacités requises (deux
                  suivant la mise en application du RSI-2005-)
       Résultats attendus :
              Le système de santé applique le Règlement Sanitaire International (RSI) en matière de
              surveillance épidémiologique et participe de façon régulière aux différentes activités
              internationales surtout dans la sous région.

              Objectif spécifique 2.3 : Renforcer les capacités techniques du SNIS

Stratégie 2.3.1 : Mise en place d’un système performant de collecte, d’analyse, de production et
d’utilisation de l’information sanitaire aux différents niveaux du système de santé

       Activités :
                Doter le service central chargé du SNIS en ressources (humaines, matérielles et
                   financières) nécessaires pour son fonctionnement
                Former/recycler deux agents du service central chargé du SNIS (formation de un
                   mois)
                Faire un voyage d’étude sur le SNIS dans un pays en développement ayant un SNIS
                   performant (objectifs, contenu et programme etc bien définis à l’avance ; durée 2
                   semaines)
                Appuyer techniquement le SNIS par une expertise internationale (2 personnes/mois
                   par année pendant les 3 premières années)
                Créer une unité (2 agents, un local et équipements informatiques) dans chaque
                   district et chaque hôpital de référence
                Former les agents chargés du SNIS aux différents niveaux du système de santé
                Doter régulièrement les différentes formations sanitaires en supports nécessaires
                   pour la collecte des données du SNIS
                Déterminer les différentes populations cibles par aire sanitaire afin de systématiser
                   le calcul des couvertures en prestations sanitaires aux différents niveaux du
                   système de santé



                                                                                                   60
               Améliorer le contenu du rapport sanitaire du SNIS (annuaire statistique du SNIS) en
                  intégrant le calcul des couvertures en prestations sanitaires et les besoins essentiels
                  en informations des programmes de santé
               Réviser les outils de collecte de données en fonction des besoins d’informations
                  additionnelles
               Diffuser le rapport annuel du SNIS aux différents acteurs de la santé (reproduction
                  et transport y compris)
       Résultats attendus :
              Le système de santé dispose d’un SNIS performant assurant la collecte et l’analyse des
              données aux différents niveaux en vue de produire dans les délais l’information
              nécessaire à la prise des décisions nécessaires à l’action sanitaire



Stratégie 2.3.2 : Renforcement de la qualité des données du SNIS et de la collaboration entre les
différents acteurs intra et extra sectoriels concernés par l’information sanitaire

       Activités :
                Définir annuellement les différentes populations cibles en collaboration avec la
                   structure nationale en charge des données démographiques
                Intégrer les données des structures sanitaires parapubliques et privées dans le SNIS
                Systématiser la rétro information entre les différents niveaux du système de santé
                   en matière de SNIS
                Tenir un atelier national annuel de validation du rapport annuel du SNIS
                Intégrer le thème système d’information sanitaire dans la supervision aux différents
                   niveaux du système
                Contrôler systématiquement tous les deux ans la qualité des données du SNIS (et
                   en fonction des besoins)
       Résultats attendus :
              Les données du SNIS sont de bonne qualité, fiables et utilisées par les différents acteurs.


             Objectif spécifique 2.4 : Renforcer les interventions en faveur de la santé de la mère et
             du nouveau né

Stratégie 2.4.1 : Renforcement des capacités du système de santé en faveur de la santé de la mère et
du nouveau né

       Activités :
                Evaluer les besoins spécifiques en ressources humaines qualifiées pour couvrir les
                   besoins prioritaires en matière de santé maternelle et néonatale à tous les niveaux
                   du système de santé
                Construire ou réhabiliter les salles d’accouchement des différentes formations
                   sanitaires (pm)




                                                                                                      61
               Equiper les salles d’accouchement des formations sanitaires en fonction des
                  normes
               Mettre en place les équipements nécessaires pour assurer la communication entre
                  les différents niveaux dans le cadre des évacuations des urgences (pm)
               Doter les différentes structures en ambulance en fonction des besoins (pm)
               Créer des espaces de réanimation du nouveau né dans toutes les salles
                  d’accouchement
       Résultats attendus :
              Les plateaux techniques des différentes formations sanitaires sont adaptés pour offrir
              un paquet minimum de services préventifs, curatifs et promotionnels aux différents
              niveaux du système au profit de la mère et du nouveau né.

Stratégie 2.4.2 : Adaptation/amélioration d’une offre de soins de qualité aux différents niveaux du
système de santé au profit de la mère et du nouveau né

       Activités :
                Renforcer l’offre de services en matière de planification familiale à tous les niveaux
                   du système de santé (formation/supervision des prestataires, approvisionnement
                   en produits contraceptifs, amélioration de la qualité des prestations,
                   décentralisation des prestations- PS-, recherche opérationnelle-besoins non
                   satisfaits…)
                Rendre effectifs les accouchements dans tous les CSC et les PS conformément à la
                   carte sanitaire en vue de désengorger la maternité de référence Dar El Hanan
                Renforcer la qualité de l’offre de soins en SOU et veiller à la mise en place des
                   bonnes pratiques (délivrance dirigée, utilisation de sulfate de magnésium,
                   prévention de l’HTA et ATB per césarienne), gestion active du 3ème stade du
                   travail, renforcer la pratique des audits des décès maternels à tous les niveaux
                Rendre disponible au niveau des maternités les kits individuels d’accouchements,
                   d’épisiotomie et des césariennes.
                Améliorer la prise en charge des nouveaux nés à travers la mise en place d’unités
                   ou de services de néonatologie dans les maternités de référence et services de
                   pédiatrie
                Former le personnel sur la prise en charge des nouveaux nés.
                Intégrer le contenu de la formation sur les SONU dans les curricula de formations
                   des Sages Femmes
                Former les différents prestataires aux Soins obstétricaux Essentiels (SOE) et aux
                   SONU en fonction des plateaux techniques de leur structure (formation de
                   l’ensemble des membres des équipes de SONU en fonction de leurs tâches)
                Mettre en place des maisons d’attente pour les grossesses pathologiques dans les
                   régions disposant de blocs opératoires (pm = construction)
                Mettre en place un système de supervision des prestataires par niveau (en cascade)
                   tout en respectant le gradient de compétences (Hôpitaux de référence vers les
                   CMH et des CMH vers les PS) (NB différencier la visite d’appui à la gestion d’un




                                                                                                    62
           programme (ou la supervision dans le cadre de la gestion d’un programme) de la
           supervision clinique formative des prestataires de soins)
        Renforcer l’offre de service de CPN, au moins 3 CPN et plus par grossesse.
        Renforcer la consultation post natale, au moins une visite.
        Développer des activités de prévention et de prise en charge post avortement
        Faire une recherche sur la satisfaction des usagers pour améliorer la qualité des
           prestations (accouchements, CPN, PF…)
        Mettre à l’échelle la PTPE en fonction du plateau technique y compris la prise en
           charge des enfants par les ARV
        Mettre en place la stratégie de prévention et de prise en charge des violences
           fondées sur le genre y compris les MGF et former les prestataires sur la prise en
           charge médicale, légale et psychosociale des complications des MGF et des
           violences faites aux enfants et celles liées au genre
        Renforcer la prévention et la prise en charge des problèmes gynécologiques
           spécifiques avec la création d’un centre de spécialité en SR (cancers, stérilité,
           fistules, ménopause…)
Résultats attendus :
       Au moins 80% des mères et des nouveaux nés ont accès à un paquet minimum de
       services préventifs, curatifs et promotionnels aux différents niveaux du système.




                                                                                         63
Stratégie 2.4.3 : Développement des pratiques communautaires et familiales efficaces pour la santé de
la mère et du nouveau né

        Activités :
                 Renforcer la mission des agents de santé communautaire avec un accent particulier
                    sur la santé de la mère et de l’enfant.
                 Concevoir et mettre en œuvre une stratégie nationale de communication en
                    matière de santé maternelle et infantile.
                 Mettre en place des actions de plaidoyer en direction des politiques, des leaders
                    communautaires pour des changements profonds et durables (religieux, personnes
                    âgées, accoucheuses traditionnelles…)
                 Développer les outils et les activités d’enseignement des signes de dangers de la
                    grossesse et de l’accouchement y compris ceux du nouveau né
                 Développer les outils et les pratiques communautaires nécessaires à la santé de la
                    mère et du nouveau né (arrêt des MGF, nutrition des mères y compris la
                    « supplémentation » en micronutriments, vaccination, allaitement maternel
                    exclusif pendant les 6 premiers mois, utilisation des moustiquaires imprégnées…)
                    conformément à la programmation du MBB
                 Mettre en place ou renforcer les approches de distribution à base communautaire
                    des contraceptifs avec l’appui des ASC
                 Favoriser le partenariat entre les Agents de santé communautaire et les relais
                    communautaire (associations de quartier)
        Résultats attendus :
                La continuité (le continuum) des soins entre les familles / les communautés et les
                formations sanitaires de premier niveau est assurée. Au moins 80% des mères et des
                nouveaux nés bénéficient d’un paquet de services communautaires définis selon les
                normes.

Stratégie 2.4.4 : Coordination, partenariat et suivi évaluation des interventions en faveur de la santé
de la mère et du nouveau né

        Activités :
                 Créer un cadre de concertation impliquant les différents acteurs concerné par la
                    santé des mères et des nouveaux nés surtout dans les régions (pour coordonner les
                    actions relatives aux évacuations, à la communication, à l’enregistrement des
                    naissances, à la vaccination des mères, à la lutte contre les MGF, à la sécurité des
                    médicaments essentiels y compris les vaccins et les produits contraceptifs, à la
                    Planification familiale…)
                 Faire une étude sur l’évolution de la qualité de prise en charge des SONU et
                    identifier les besoins obstétricaux non couverts
                 Mettre en place les outils de collecte des données statistiques sur les prestations
                 Former/superviser les acteurs sur l’utilisation des outils
                 Suivre/Analyser l’évolution des couvertures en vue de prendre les mesures
                    correctrices nécessaires (monitoring des prestations)


                                                                                                     64
       Résultats attendus :
                  Un partenariat actif et synergique est établi autour des problèmes de santé de la
                  mère et du nouveau né (intégré à celui des OMD)

             Objectif spécifique 2.5 : Renforcer les interventions en faveur de la santé des enfants
             de moins de 5 ans

Stratégie 2.5.1 : Renforcement des capacités techniques du système de santé en faveur de la santé des
enfants de moins de 5 ans

       Activités :
                Définir un circuit propice à une offre de soins intégrée au profit des enfants de
                   moins de 5 ans
                Aménager les infrastructures sanitaires aux différents niveaux de soins en fonction
                   de ce circuit de la prise en charge des enfants de moins de 5 ans
                Rendre disponibles les différents produits nécessaires à la prise en charge des
                   enfants de moins de 5 ans aux différents niveaux du système de santé (y compris
                   les micronutriments et les ARV…)
                Renforcer la chaine de froid pour la conservation des vaccins aux différents niveaux
                   du système de santé (évaluer périodiquement les besoins et le couvrir)
                Construire/Réhabiliter les unités de récupération nutritionnelle dans les CMH et les
                   CSC et les PS des quartiers périurbains pauvres
       Résultats attendus :
               Les plateaux techniques des différentes formations sanitaires sont adaptés pour offrir
               un paquet minimum de services préventifs, curatifs et promotionnels aux différents
               niveaux du système au profit des enfants de moins de 5 ans.

Stratégie 2.5.2 : Renforcement de l’offre de soins de qualité aux différents niveaux du système de
santé au profit des enfants de moins de 5 ans

       Activités :
                Adopter et mettre en place la politique nationale de nutrition
                Mettre à l’échelle la PCIME
                Améliorer la prise en charge de la malnutrition au niveau national en créant un
                   centre de référence pour la prévention et prise en charge de la malnutrition
                Rendre fonctionnelles les différentes unités de récupération nutritionnelle
                   (dotation en personnel et ressources nécessaires…)
                Former/superviser le personnel sur les prestations de soins aux enfants de moins
                   de 5 ans surtout en matière de nutrition aux différents niveaux du système
                Mettre en place l’initiative des Hôpitaux amis des bébés en assurant la mise au sein
                   précoce et la promotion de l’allaitement maternel exclusif
                Développer les approches novatrices pour améliorer les couvertures vaccinales
                   (ACD, stratégies avancées ou mobiles en milieu périurbain pauvre…)
                Mettre en place un système de surveillance épidémiologique des maladies du PEV



                                                                                                  65
                Renforcer la disponibilité des vaccins et leur conservation au niveau des PS et CMH
                   et CSC
                Elargir la gamme des antigènes du PEV (rota virus et rubéole)
                Améliorer les prestations du PEV surtout en prévenant et en prenant en charge les
                   MAPI (manifestations post vaccination)
        Résultats attendus :
               Au moins 80% des enfants de moins de 5 ans ont accès à un paquet minimum de
               services préventifs, curatifs et promotionnels aux différents niveaux du système.

Stratégie 2.5.3 : Développement des pratiques communautaires et familiales efficace pour la santé des
enfants de moins de 5 ans

        Activités :
                 Définir les missions des agents communautaires et adapter leur formation en
                    fonction de ces missions dans le cadre de la santé des enfants de moins de 5 ans
                 Introduire le paquet de pratiques communautaires et familiales au profit des
                    enfants de moins de 5 ans conformément à la programmation du MBB (nutrition,
                    allaitement maternel exclusif, alimentation de complément en plus de l’allaitement
                    maternel, vaccination, traitement des pneumonies, du paludisme, des diarrhées…)
                 Mettre en œuvre des stratégies efficaces de communication autour des problèmes
                    de santé des enfants moins de 5 ans
        Résultats attendus :
                La continuité (le continuum) des soins entre les familles / les communautés et les
                formations sanitaires de premier niveau est assurée. Au moins 80% des enfants de
                moins de 5 ans bénéficient d’un paquet de services communautaires définis selon les
                normes.

Stratégie 2.5.4 : Coordination, partenariat et suivi évaluation des interventions en faveur de la santé
des enfants de moins de 5 ans

        Activités :
                 Créer un cadre de concertation impliquant les différents acteurs concernés par la
                    santé des enfants de moins de 5ans surtout dans les régions (pm à intégrer avec
                    celui des mères et des nouveaux nés)
                 Mettre en place les outils de collecte des données statistiques sur les prestations
                 Former/superviser les acteurs sur l’utilisation des outils
                 Faire des recherches opérationnelles sur la santé des enfants de moins de 5 ans
                 Suivre/Analyser l’évolution des couvertures en vue de prendre les mesures
                    correctrices nécessaires (monitoring des prestations)
        Résultats attendus :
                    Un partenariat actif et synergique est établi autour des problèmes de santé des
                    enfants de moins 5 ans (intégré à celui des OMD).




                                                                                                    66
              Objectif spécifique 2.6 : Assurer une réponse nationale adaptée aux besoins spécifiques
              de santé des jeunes et des adolescents

Stratégie 2.6.1 : Renforcement des capacités techniques du système de santé adaptées aux besoins
spécifiques de santé des jeunes et des adolescents

       Activités :
                Créer deux à trois infirmeries scolaires / universitaires dans les grandes écoles à
                   titre de phase pilote et envisager leur extension au niveau national
                Former deux responsables du programme au niveau central à l’approche jeune
                Renforcer les cellules d’écoute existantes en élargissant le plateau technique pour
                   en faire des espaces pour jeunes avec leur implication pour répondre à leurs
                   besoins en matière de santé reproductive y compris la santé sexuelle et le VIH/SIDA
       Résultats attendus :
               Une approche de services pour jeunes en matière de santé, de qualité et adaptée au
               contexte de Djibouti est définie.

Stratégie 2.6.2 : Renforcement de l’offre de soins de qualité adaptée aux besoins spécifiques de santé
des jeunes et des adolescents

       Activités :
                Valider la stratégie nationale de santé des jeunes et adolescents
                Diffuser la stratégie nationale de santé des jeunes et adolescents au niveau des
                   différents acteurs
                Mettre en œuvre la stratégie nationale de santé des jeunes et adolescents.
                Intégrer la prise en charge des jeunes en matière de santé dans les structures
                   sanitaires
                Former et superviser le personnel à l’approche jeune pour jeunes au niveau des
                   différents niveaux du système de santé
                Institutionnaliser la visite médicale annuelle pour les élèves et les étudiants
                Renforcer les approches de communication pour un changement de comportement
                   en matière de santé des jeunes en général et surtout en santé reproductive et
                   sexuelle (sensibilisation sur les risques d’accidents, la consommation de produits
                   néfastes : Khat, tabac, drogue et sur les IST et VIH/SIDA.
       Résultats attendus :
               Une offre de soins de qualité en matière de santé des jeunes, adaptée au contexte de
               Djibouti est définie et s’étend progressivement sur l’ensemble du pays.

Stratégie 2.6.3 : Développement des pratiques communautaires et familiales adaptées aux besoins
spécifiques de santé des jeunes et des adolescents

       Activités :
                Définir les missions des agents communautaires et adapter leur formation en
                   fonction de ces missions dans le cadre de la santé des jeunes et des adolescents



                                                                                                   67
                Elaborer les outils d’information et d’enseignement sur la santé reproductive et
                   sexuelle des jeunes au niveau familial
        Résultats attendus :
               Les agents de santé communautaires prennent en compte les problèmes de santé des
               jeunes dans leurs activités.

Stratégie 2.6.4 : Coordination, partenariat et suivi évaluation des interventions de santé des jeunes et
des adolescents

        Activités :
                 Développer un partenariat avec les autres départements concernés (ministère
                    éducation, jeunesse et spot, promotion de la femme, avec les associations surtout
                    des jeunes œuvrant dans la santé des jeunes et adolescents
                 Créer un cadre de concertation impliquant les différents acteurs concernés par la
                    santé des enfants des jeunes et des adolescents (pm à intégrer avec celui des mères
                    et des nouveaux nés et des enfants de moins de 5 ans)
                 Inciter les jeunes à s’organiser en réseau associatif
                 Mettre en place les outils de collecte des données statistiques sur les prestations
                 Former/superviser les acteurs sur l’utilisation des outils
                 Mener des recherches opérationnelles sur la santé des jeunes et des adolescents
        Résultats attendus :
                    Un partenariat actif et synergique est établi autour des problèmes de santé des
                    jeunes (intégré à celui des OMD)

              Objectif spécifique 2.7 : Assurer une réponse nationale adaptée en matière de
              paludisme

Stratégie 2.7.1 : Développement des stratégies de base en matière de lutte contre le paludisme

        Activités :
                 Renforcer les capacités des différents laboratoires en matière de diagnostic du
                    paludisme
                 Généraliser l’utilisation des TDR dans les formations sanitaires ne disposant pas de
                    laboratoires
                 Appliquer le nouveau protocole de traitement du paludisme (formation de tous les
                    agents, acquisition des nouveaux produits, substitution des produits existants,
                    supervision des agents à tous les niveaux)
                 Doter régulièrement les différentes structures sanitaires en produits
                    pharmaceutiques et sanguins nécessaires pour la prise en charges des cas de
                    paludisme (simples et graves)
                 Appliquer les mesures spécifiques de prévention du paludisme (chimioprophylaxie
                    et utilisation des MTI…) chez les groupes cibles vulnérables (femmes enceintes et
                    enfants de moins de 5 ans)




                                                                                                     68
               Recruter 130 agents d’hygiène et d’assainissement pour couvrir progressivement
                  les besoins à l’échelle nationale
               Mettre en œuvre les interventions de lutte antivectorielle aux différents niveaux en
                  collaboration avec les différents acteurs concernés (dotation en produits et autres
                  ressources nécessaires pour la lutte antivectorielle)
               Développer les pratiques communautaires de prévention et de prise en charge des
                  cas de paludisme
               Mener des interventions de prévention et de contrôle des épidémies de paludisme
                  (pm, voir surveillance épidémiologique)
       Résultats attendus :
                  Les capacités du système de santé à prévenir, diagnostiquer et prendre en charge
                  les cas de paludisme sont renforcées aux différents niveaux du système de santé
                  (les laboratoires sont fonctionnels, les TDR sont utilisés, le nouveau protocole
                  thérapeutique est utilisé dans toutes les formations sanitaires, les stratégies de
                  lutte antivectorielle sont mises en œuvre avec la pleine participation des
                  communautés et la surveillance épidémiologique du paludisme est assurée)

Stratégie 2.7.2 : Développement des stratégies de soutien en matière de lutte contre le paludisme

       Activités :
                Doter le programme en ressources nécessaires pour son fonctionnement
                Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la coordination dans la mise
                   en œuvre du programme en fonction des besoins
                Développer le partenariat et les échanges d’expériences entre les acteurs de lutte
                   contre le paludisme au niveau national et international
                Mobiliser de nouveaux acteurs avec des ressources additionnelles pour renforcer la
                   réponse nationale face au paludisme
                Suivre et évaluer la mise en œuvre du programme de lutte contre le paludisme
                Faire le plaidoyer pour le renforcement des infrastructures d’hygiène et
                   d’assainissement des les centre urbains
                Faire le plaidoyer pour l’augmentation de la subvention de l’Etat destinée à la lutte
                   antivectorielle de 70%
                Rendre opérationnel les comités intersectoriels de lutte contre les vecteurs
                Mener des recherches opérationnelles en matière de paludisme
       Résultats attendus :
                   Les stratégies de soutien en matière de lutte contre le paludisme sont développées.
                   Le programme de lutte contre le paludisme dispose de ressources nécessaires pour
                   développer les stratégies de soutien. La lutte anti-vectorielle et le suivi évaluation
                   du programme de lutte contre le paludisme sont assurés. Les comités
                   intersectoriels de lutte contre les vecteurs sont opérationnels. Les recherches en
                   matière de paludisme sont assurées.




                                                                                                      69
              Objectif spécifique 2.8 : Assurer une réponse nationale adaptée en matière de
              tuberculose

Stratégie 2.8.1 : Décentralisation des services de lutte contre la tuberculose

        Activités :
                 Créer progressivement de nouveaux centres de diagnostics et de traitement (14
                    CDT à 20) et de centres de traitement directement observé (14 CTDO à 28)
                 Doter les différents centres en matériels nécessaires pour leur fonctionnement
                    (microscopes, …)
                 Affecter les agents nécessaires pour assurer le fonctionnement de ces centres de
                    tuberculose
                 Intégrer les agents communautaires et les communautés dans les activités de lutte
                    contre la tuberculose
                 Amener les populations à avoir des attitudes favorables en matière lutte contre la
                    tuberculose (CCC)
        Résultats attendus :
                    Les services de lutte contre la tuberculose sont décentralisés. A la fin du PNDS, 20
                    CDT et 28 CTDO sont fonctionnels. Les agents communautaires et les communautés
                    participent aux activités de lutte contre la tuberculose. Au moins 80% des
                    populations adultes ont des attitudes favorables en matière de lutte contre la
                    tuberculose.

Stratégie 2.8.2 : Amélioration de la qualité de la prise en charge globale en matière de prestations du
programme tuberculose aux différents niveaux du système de santé

        Activités :
                 Former/superviser les agents des différents centres de tuberculose
                 Assurer le contrôle de qualité du diagnostic et du traitement de la tuberculose aux
                    différents niveaux du système de santé
                 Doter les différents centres en produits alimentaires nécessaires pour la nutrition
                    des tuberculeux
                 Doter les différents centres en produits pharmaceutiques nécessaires pour la prise
                    en charge des tuberculeux
                 Mener des actions synergiques entre le programme VIH/SIDA et le programme
                    tuberculose dans le cadre du diagnostic et de la prise en charge des cas de co-
                    infection (VIH et BK)
                 Améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients multirésistants
        Résultats attendus :
                    La qualité de la prise en charge globale en matière de prestations du programme
                    tuberculose aux différents niveaux du système de santé est améliorée. Les agents
                    des différents centres de tuberculose sont formés et supervisés régulièrement. Les
                    différents centres de tuberculose disposent des moyens diagnostics et
                    thérapeutiques nécessaires. Le diagnostic et la prise en charge des multirésistants



                                                                                                     70
                  se sont améliorés. Les programmes tuberculose et VIH/SIDA mènent des actions
                  synergiques.

Stratégie 2.8.3 : Renforcement des capacités de gestion du programme tuberculose

       Activités :
                Mettre en place une équipe de coordination du programme tuberculose
                Doter la coordination du programme en ressources nécessaires pour son
                   fonctionnement (locaux, équipements, matériel et budget de fonctionnement)
                Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la coordination dans la mise
                   en œuvre du programme en fonction des besoins
                Développer le partenariat et les échanges d’expériences entre les acteurs de lutte
                   contre la tuberculose au niveau national et international
                Mobiliser de nouveaux acteurs avec des ressources additionnelles pour renforcer la
                   réponse nationale face à la tuberculose
                Suivre et évaluer la mise en œuvre du programme de lutte contre la tuberculose
       Résultats attendus :
                   Les capacités de gestion du programme tuberculose sont renforcées. Le programme
                   dispose des ressources humaines, matérielles et financières nécessaires à son
                   fonctionnement. Le suivi et l’évaluation du programme tuberculose sont assurés.

             Objectif spécifique 2.9 : Assurer une réponse nationale adaptée en matière d’IST et de
             VIH/SIDA

Stratégie 2.9.1 : Renforcement des mesures de prévention de la transmission du VIH/SIDA et des IST y
compris la promotion du conseil dépistage volontaire

       Activités :
                Mettre en œuvre la stratégie de communication du PLSS
                Mettre à l’échelle nationale les activités du Programme Prévention de la
                   Transmission du VIH des Parents à l’Enfant (PTPE)
                Appuyer les activités de la sécurité transfusionnelle dans les structures sanitaires et
                   communautaires
                Mener les activités de prévention des infections en milieux de travail (surtout dans
                   les salles d’accouchement et les hôpitaux)
                Mettre en place un mécanisme de prévention et de prise en charge des accidents
                   d’exposition au sang et autres liquides biologiques
                Accroître l’accès et l’utilisation des préservatifs
                Mener des activités ciblées de sensibilisation au profit des groupes vulnérables
                   et/ou spécifiques
                Renforcer les activités de dépistage et de traitement précoce des IST ;
                Décentraliser les centres de conseil dépistage volontaire au niveau des structures
                   sanitaires et communautaires




                                                                                                     71
                  Mener des activités d’assurance qualité des prestations des centres de dépistage
                    volontaire aux différents niveaux
        Résultats attendus :
                    Les mesures de prévention de la transmission du VIH/SIDA et des IST y compris la
                    promotion du conseil dépistage volontaire sont renforcées. Le niveau de
                    connaissances des jeunes et des adultes en matière de VIH/SIDA et IST s’est
                    amélioré. Leurs capacités à adopter des attitudes favorables à la prévention du
                    VIH/SIDA et des IST se sont renforcées. L’utilisation du préservatif et le dépistage
                    volontaire se sont accrus. Les activités de PPTE sont mises à l’échelle nationale. La
                    prévention et la prise en charge des accidents d’exposition au sang et autres
                    liquides biologiques en particulier et la prévention des infections en milieu de
                    travail se sont renforcées.
Stratégie 2.9.2 : Renforcement de l’accès aux soins de qualité et à la prise en charge globale des PVVIH

        Activités :
                 Décentraliser progressivement le traitement aux ARV dans les CMH en fonction des
                    besoins
                 Former les médecins au counselling et au traitement médical du VIH par les ARV
                 Former les autres agents non médecins impliqués directement dans le traitement
                    médical du VIH/SIDA au counselling et aux activités de suivi des PVVIH de leur
                    ressort
                 Doter les différentes formations sanitaires en équipements et matériels nécessaires
                    pour les activités de VIH/SIDA en fonction du PMA
                 Doter régulièrement les différents sites de traitement en ARV et autres produits
                    nécessaires pour le traitement et le suivi des PVVIH
                 Poursuivre la gratuité de la prise en charge des VIH/SIDA et des IST
                 Réduire le délai du processus d’éligibilité aux ARV
                 Impliquer les agents de santé communautaires et les communautés dans le suivi
                    des PVVIH
                 Mener des actions synergiques entre le programme VIH/SIDA et le programme
                    tuberculose dans le cadre du diagnostic et de la prise en charge des cas de co-
                    infection (VIH et BK)
                 Mettre en place un système d’accréditation et d’assurance qualité de la prise en
                    charge médicale du VIH/SIDA
        Résultats attendus :
                    L’accès aux soins de qualité et la prise en charge globale des PVVIH se sont
                    renforcées. Le délai de mise des PVVIH sous ARV est réduit et la qualité de prise en
                    charge des cas de VIH/SIDA s’est améliorée. Un système d’accréditation et
                    d’assurance qualité de la prise en charge médicale du VIH/SIDA existe.

Stratégie 2.9.3 : Réduction de l’impact socioéconomique du VIH/SIDA au niveau des PVVIH et des
personnes affectées par le VIH/SIDA

        Activités :



                                                                                                      72
               Mettre en place un mécanisme d’identification et de prise en charge des personnes
                  affectées par les VIH/SIDA
               Impliquer davantage les communautés dans la prise en charge psychosociale des
                  personnes infectées et affectées par le VIH
               Poursuivre l’appui alimentaire et financier aux personnes infectées et affectées par
                  le VIH
       Résultats attendus :
                  L’impact socioéconomique du VIH/SIDA au niveau des PVVIH et des personnes
                  affectées par le VIH/SIDA est réduit. Les PVVIH et les personnes affectées par le
                  VIH/SIDA bénéficient d’une prise en charge socioéconomique adéquate.

Stratégie 2.9.4 : Renforcement de la mobilisation des ressources, du partenariat et de la coordination
de tous les acteurs impliqués et potentiels pour une réponse élargie nationale, sous-régionale et
internationale à l’épidémie du VIH/SIDA
        Activités :
                  Impliquer davantage les leaders surtout du monde religieux dans les activités de la
                    réponse nationale face au VIH/SIDA
                  Poursuivre les actions de mobilisation des financements en faveur de la réponse
                    nationale face au VIH/SIDA
                  Participer aux rencontres internationales et aux voyages d’études à l’étranger
                  Mettre en œuvre les recommandations issues des conférences et des accords sous
                    régionales et internationales sur le VIH/SIDA

       Résultats attendus :
                  Une réponse nationale et un partenariat adéquats sont développés face au VI/SIDA.
                  Les ressources nécessaires sont disponibles pour mener les activités nécessaires.
                  Les leaders des groupes spécifiques et surtout du monde religieux sont impliqués.




                                                                                                   73
Stratégie 2.9.5 : Renforcement des capacités de gestion du programme, de la surveillance de
l’épidémie, de suivi-évaluation et de promotion de la recherche opérationnelle

       Activités :
                Doter la coordination du programme en ressources nécessaires pour son
                   fonctionnement (locaux, équipements, matériel et budget de fonctionnement)
                Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la coordination dans la mise
                   en œuvre du programme en fonction des besoins
                Consolider le système de surveillance sentinelle de 2ème génération
                Réaliser des études épidémiologiques, comportementales et d’impact sur le
                   VIH/SIDA
                Suivre et évaluer la mise en œuvre du programme de VIH/SIDA
                Mettre ne place un mécanisme de promotion de la recherche en matière de
                   VIH/SIDA
       Résultats attendus :
                   Les capacités de gestion du programme, de la surveillance de l’épidémie, de suivi-
                   évaluation et de promotion de la recherche opérationnelle sont renforcées. La
                   coordination du programme dispose des ressources nécessaires pour son
                   fonctionnement, les activités de surveillance épidémiologique sont exécutées. Les
                   recherches et le suivi évaluation du programme sont assurés.

             Objectif spécifique 2.10 : Mettre en place une stratégie nationale d’assurance qualité
             des services et des soins


Stratégie 2.10.1 : Conception de la qualité et mise en place des outils et des organes d’assurance
qualité des services et des soins

       Activités :
                Définir les domaines prioritaires de couverture en assurance qualité et les normes
                   de qualité dans chaque domaine
                Elaborer de façon participative et consensuelle les différents documents techniques
                   de mise en œuvre de l’assurance qualité aux différents niveaux du système de
                   santé (stratégie nationale d’assurance qualité, documents de normes techniques de
                   la qualité, approches d’assurance qualité pour chaque niveau…)
                Diffuser les différents documents techniques d’assurance qualité (production,
                   atelier de diffusion…)
                Faire recours à l’expertise internationale dans la conception et la mise en œuvre de
                   l’assurance qualité (1 homme/mois 2 fois par an)
                Mettre en place des organes/équipes de gestion, coordination de l’assurance
                   qualité aux différents niveaux du système
                Doter les différents organes en ressources nécessaires pour leur fonctionnement
       Résultats attendus :
                   La qualité souhaitée des soins et des services est définie, les outils de suivi
                   évaluation de cette qualité ainsi que les organes d’assurance qualité sont mis en



                                                                                                  74
                    place aux différents niveaux du système de soins. Les organes d’assurance qualité
                    sont fonctionnels.


Stratégie 2.10.2 : Contrôle, suivi et évaluation de la qualité des services et soins


        Activités :
                 Former/superviser les acteurs à l’assurance qualité aux différents niveaux du
                    système
                 Suivre les activités de mise en œuvre de l’assurance qualité aux différents niveaux
                    du système
                 Faire des évaluations périodiques (tous les 2 ans) de la qualité des services et des
                    soins auprès des bénéficiaires (ESQSS)
                 Réviser tous les 5 ans les normes de qualité des services et des soins
        Résultats attendus :
                    Le contrôle et le suivi évaluation de la qualité des soins et des services sont assurés.
                    Les études d’évaluation périodiques de la qualité sont menées et les
                    recommandations des différentes études sont appliquées.



               Objectif spécifique 2.11 : Mettre en place une politique nationale de promotion de la
               santé

Stratégie 2.11.1 : Définition du cadre conceptuel de la promotion de la santé et renforcement des
capacités de gestion de la stratégie
Il s’agira dans cette stratégie de doter la direction en charge de la promotion de moyens humains et
matériels nécessaires pour assurer ses missions. Par la suite, les responsables de cette direction en
collaboration avec les acteurs techniques clés concernés élaboreront une stratégie nationale intégrée
de promotion de la santé qui sera diffusée auprès des différents acteurs. Ils seront également chargés
de suivre et d’évaluer les interventions de la promotion de la santé aux différents niveaux du système
de santé. Les modules de formation des agents de santé communautaires ainsi que la description de
leur poste devraient être adaptés aux objectifs de promotion de la santé.




                                                                                                         75
        Activités :
                 Elaborer une stratégie intégrée nationale de promotion de la santé
                 Diffuser la stratégie nationale de promotion de la santé (reproduction et ateliers de
                    diffusion)
                 Renforcer les capacités de la direction en charge de la promotion de la santé
                    (Ressources Humaines, Formation du personnel, équipements, ressources
                    financières…)
                 Coordonner les interventions de Promotion de la santé entre les différents acteurs
                 Placer les agents de santé communautaires au cœur des interventions de
                    promotion de la santé (en adaptant leur programme de formation, la description de
                    leur poste et leurs tâches…)
        Résultats attendus :
                    Une stratégie intégrée de promotion de la santé existe. Elle est mise en œuvre en
                    collaboration avec les différents acteurs concernés.

Stratégie 2.11.2 : Développement des activités de promotion, de suivi et d’évaluation de la santé
        Activités :
                 Mise en œuvre des paquets de services relatifs aux interventions communautaires à
                    haut impact sur la réduction de la mortalité maternelle et infantile en vue d’assurer
                    la continuité des soins communautés – services de santé
                 Mettre en œuvre la stratégie intégrée nationale de promotion de la santé
                 Développer le Marketing Social des services dans des domaines spécifiques relatifs
                    surtout aux interventions concourant à l’atteinte des OMD volet santé (réduction
                    de la mortalité maternelle et infantile, contrôle du VIH/SIDA, du paludisme et de la
                    tuberculose)
                 Etendre l’approche de Besoins Essentiels de Développement aux différents districts
                    sanitaires (approches intégrées, participatives d’identification et d’implication des
                    communautés dans la résolution de problèmes de développement
                    communautaire…)
                 Recenser, et capitaliser les expériences et les bonnes pratiques communautaires en
                    matière d’offre et de promotion de la santé
                 Mener les activités de coordination, de suivi et d’évaluation des interventions de
                    promotion de la santé aux différents niveaux du système de santé
        Résultats attendus :
                    Les activités de promotion de la santé sont menées surtout celles relatives à l’offre
                    des paquets de services relatifs aux interventions communautaires à haut impact
                    sur la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Le Marketing Social des
                    services dans des domaines spécifiques relatifs surtout aux interventions
                    concourant à l’atteinte des OMD volet santé est développé. L’approche de Besoins
                    Essentiels de Développement est étendue aux différents districts sanitaires. Les
                    expériences et les bonnes pratiques communautaires en matière d’offre et de
                    promotion de la santé sont capitalisées. La coordination, le suivi et l’évaluation des
                    interventions de promotion de la santé aux différents niveaux du système de santé
                    sont assurés.



                                                                                                       76
             Objectif spécifique 2.12 : Renforcer la réponse nationale en matière d’assainissement
             et d’hygiène publique

Stratégie 2.12.1 : Développement d’un système intégré en matière d’assainissement, d’hygiène
publique et de santé environnementale

       Activités :
                Doter le service d’hygiène en ressources nécessaires pour son fonctionnement
                   (locaux, équipements, matériel et budget de fonctionnement)
                Faire le plaidoyer pour augmenter de 80% le budget alloué par l’état au service
                   d’hygiène
                Elaborer/réviser le code d’hygiène publique et de santé environnementale (portant
                   surtout sur la sécurité sanitaire de l’eau, des aliments des produits chimiques…)
                Elaborer une stratégie nationale (ou un plan) de mise en œuvre des interventions
                   d’hygiène publique et de santé environnementale
                Diffuser la stratégie nationale (ou le plan) de mise en œuvre des interventions
                   d’hygiène publique et de santé environnementale aux différents acteurs
                   (reproduction et ateliers de diffusion…)
                Mettre en place les comités (multisectoriels) d’hygiène dans les différentes localités
                Assurer la coordination et l’implication des différents acteurs intra et intersectoriels
                   concernés par les problèmes d’assainissement et d’hygiène
                Renforcer les capacités du laboratoire de santé publique en matière d’appui aux
                   activités d’assainissement, d’hygiène publique et de santé environnementale
                Mise en place d’un laboratoire d’entomologie (construction et recrutement des
                   ressources Humaines ; équipements, formations)
       Résultats attendus :
                   Un système intégré en matière d’assainissement, d’hygiène publique et de santé
                   environnementale est développé aux différents niveaux du système de santé. Les
                   activités d’hygiène et d’assainissement sont menées aux différents niveaux avec les
                   acteurs concernés.

Stratégie 2.12.2 : Mise en œuvre des actions opérationnelles de promotion et de contrôle de
l’assainissement et de l’hygiène publique et environnementale
         Activités :
                  Renforcer la fonctionnalité des comités d’hygiène dans les différentes localités
                  Doter les différents comités d’hygiène en ressources nécessaires pour leur
                     fonctionnement
                  Impliquer les communautés dans les activités d’assainissement, d’hygiène publique
                     et de santé environnementale
                  Mettre en place un système de contrôle (dissuasif) en matière d’assainissement,
                     d’hygiène publique et de santé environnementale dans les différentes localités
                  Assurer le contrôle régulier de qualité de l’eau et des autres produits de grande
                     consommation ou à risque au plan santé publique (eau, aliments et produits
                     chimiques…)



                                                                                                      77
               Evaluer l’impact sanitaire sur la mise en place du réseau d’assainissement de la ville
                  de Djibouti
               Mener des recherches opérationnelles en matière d’assainissement, d’hygiène
                  publique et de santé environnementale
       Résultats attendus :
                  Les différents acteurs ont pris conscience de l’importance de l’hygiène et de
                  l’assainissement et sont pleinement impliqués dans les différentes activités. Le
                  contrôle, le suivi et l’évaluation en matière d’hygiène et d’assainissement sont
                  assurés. L’impact sanitaire sur la mise en place du réseau d’assainissement de la
                  ville de Djibouti est évalué. Les recherches opérationnelles en matière
                  d’assainissement, d’hygiène publique et de santé environnementale sont menées.



              Objectif spécifique 2.13 : Mettre en place une stratégie nationale de lutte contre les
              maladies non transmissibles prioritaires

Stratégie 2.13.1 : Evaluation de l’ampleur et des déterminants sanitaires et socioéconomiques des
maladies non transmissibles

       Activités :
                Analyser les données de routine des formations sanitaires en vue d’identifier les
                   maladies non transmissibles fréquemment rencontrées en milieu de soins
                Etablir le profil épidémiologique des maladies non transmissibles les plus
                   fréquentes dans les services de soins dans un souci d’identification des priorités et
                   des déterminants (réalisation d’une enquête de populations)
                Evaluer l’impact socio-sanitaire et économique des maladies non transmissibles
                   prioritaires




       Résultats attendus :
                  L’ampleur et les déterminants sanitaires et socioéconomiques des maladies non
                  transmissibles sont évalués.    Le profil épidémiologique des maladies non
                  transmissibles les plus fréquentes ainsi que leur impact socio-sanitaire et
                  économique sont connus.

Stratégie 2.13.2 : Elaboration et mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre les maladies
non transmissibles prioritaires

       Activités :
                Diffuser la stratégie nationale intégrée de prise en charge des maladies non
                   transmissibles prioritaires (ou les programmes) auprès des différents acteurs
                   (reproduction et ateliers de diffusion…)
                Mettre en œuvre la stratégie nationale intégrée de prise en charge des maladies
                   non transmissibles prioritaires (ou les programmes)


                                                                                                     78
                Mener les actions de coordination, de suivi et d’évaluation de la stratégie nationale
                   intégrée de prise en charge des maladies non transmissibles prioritaires (ou les
                   programmes)
        Résultats attendus :
                   Une stratégie nationale de lutte contre les maladies non transmissibles prioritaires
                   est mise en œuvre. Les actions de coordination, de suivi et d’évaluation de la
                   stratégie nationale intégrée de prise en charge des maladies non transmissibles
                   prioritaires sont menées.



        Objectif général 3 : Adapter le financement et l’utilisation des ressources financières
        aux besoins du système de santé



              Objectif spécifique 3.1 : Assurer une mobilisation, une allocation efficiente et une
              utilisation accrues des ressources financières internes (nationales) et externes

Stratégie 3.1.1 : Mobilisation des financements internes (Etat, privé, ménages)

        Activités :
                 Elaborer une politique nationale de financement de la santé à Djibouti
                 Faire le plaidoyer pour amener à 15% la part du budget de la santé dans le budget
                    de l’Etat (utilisation du CDMT et autres outils de plaidoyer)
                 Plaider pour l’instauration des taxes spécifiques sur les prix des produits nocifs à la
                    santé (kat, tabac, alcool…) en vue d’augmenter le budget de la santé
                 Renforcer le processus d’élaboration du budget consolidé du ministère de la santé
                    (période, directive ministérielle, élaboration des budget-programmes au niveau des
                    structures bénéficiaires, consolidation en prenant en compte les besoins
                    spécifiques, présentation du budget devant l’Assemblée Nationale…)
                 Améliorer le recouvrement des paiements des prestations dans les formations
                    sanitaires concernées (CMH et hôpitaux de référence)
                 Définir et appliquer les mécanismes d’utilisation de ces recettes propres générées
                    dans les formations sanitaires
                 Développer des approches novatrices de participation du privé au financement de
                    la santé en fonction de l’environnement économique national
        Résultats attendus :
                    Les financements internes potentiels sont mobilisés. La part du budget de la santé
                    dans le budget de l’Etat a atteint 15%. Les recettes propres générées dans les
                    formations sanitaires sont utilisées. Le privé participe de plus en plus au
                    financement de la santé.

Stratégie 3.1.2 : Mobilisation des financements extérieurs au profit de la santé

        Activités :



                                                                                                      79
               Accroitre les performances des acteurs dans l’utilisation des ressources étrangères
                  existantes aux différents niveaux du système de santé (mener des actions visant à
                  accroitre les niveaux de mobilisation, d’absorption, de transparence et de
                  justification…)
               Poursuivre les activités de mobilisation des ressources extérieures pour le
                  financement des actions prioritaires de santé (tables rondes, plaidoyer, élaboration
                  de nouveaux projets, recherche de financement…)
               Appuyer le fonctionnement des cadres de concertation et de coordination avec les
                  partenaires
       Résultats attendus :
                  Les financements extérieurs complémentaires nécessaires sont mobilisés.

Stratégie 3.1.3 : Renforcement de l’efficience « allocative » et de l’absorption des ressources
financières destinées au ministère de la santé

       Activités :
                Elaborer le CDMT secteur santé intégrant les outils de mobilisation de ressources,
                   de prise en compte des spécificités régionales, des structures sanitaires et des
                   programmes prioritaires dans l’allocation des ressources de même ceux du suivi de
                   la dépense
                Mettre en œuvre le CDMT secteur santé à partir de 2009
                Développer l’approche sectorielle (avec des directives communes de planification,
                   un panier commun et des procédures harmonisées de gestion, un système commun
                   de suivi évaluation) dans le cadre la mise en œuvre du PNDS (Elaboration, adoption,
                   financement et suivi évaluation des plans d’action annuels de l’ensemble des
                   structures du ministère la santé)
                Renforcer la collaboration avec la commission nationale des marchés publics afin de
                   définir des approches visant à accélérer le processus de passation des marchés au
                   niveau du secteur santé
                Former deux cadres du ministère de la santé au montage de dossiers et à la
                   passation des marchés surtout internationaux
       Résultats attendus :
                   Les ressources mobilisées sont allouées de façon efficiente surtout aux structures et
                   aux actions contribuant le plus à l’atteinte des OMD vol et santé. Les taux
                   d’absorption des ressources mobilisées ont atteint au moins 95% au niveau des
                   différentes structures de mise en œuvre du PNDS.

             Objectif spécifique 3.2 : Renforcer les capacités du ministère de la santé en matière de
             coordination, de contrôle et de suivi évaluation de la gestion financière aux différents
             niveaux du système de santé

Stratégie 3.2.1 : Renforcement des capacités de gestion des structures en charge de la gestion
financière




                                                                                                     80
        Activités :
                 Doter la direction en charge de la gestion financière en ressources nécessaires
                    (ressources humaines qualifiées, équipements et budget de fonctionnement…)
                 Définir les liens et les mécanismes d’interventions synergiques entre la DEPCI,
                    l’Unité de Gestion des Projets et la DRHF en matière de gestion financière
                 Faire recours à l’expertise internationale pour renforcer les capacités techniques du
                    ministère de la santé en matière de gestion financière (3 hommes/mois par an)
                 Mettre en place les ressources humaines qualifiées en matière de gestion dans les
                    hôpitaux de référence et les sous-directions des régions sanitaires
                 Mettre en place les outils nécessaires à la gestion financière aux différents niveaux
                    du système de santé
                 Former/superviser les différents acteurs de la gestion financière aux différents
                    niveaux du système de santé
                 Former les membres des comités de santé y compris les agents de santé impliqués
                    dans la gestion financière



        Résultats attendus :
                   Les capacités de gestion des structures sont renforcées en matière de gestion
                   financière. Les structures concernées disposent des ressources nécessaires. Les
                   différents acteurs concernés sont formés, supervisés et assurent convenablement
                   leurs missions en matière de gestion financière.

Stratégie 3.2.2 : Suivi évaluation et contrôle de la gestion financière

        Activités :
                 Mettre en place un mécanisme de gestion financière et de suivi informatisé des flux
                    financiers (suivi des financements internes extérieurs y compris les recettes
                    propres, suivi des dépenses aux différents niveaux du système de santé…)
                 Elaborer tous les trois ans les Comptes Nationaux de la Santé (CNS) en vue
                    d’assurer le suivi du financement de la santé
                 Evaluer l’impact de la tarification en cours en vue de l’adapter aux objectifs visés
                 Faire des contrôles internes de la gestion financière aux différents niveaux du
                    système de santé
        Résultats attendus :
                    Le suivi, l’évaluation et contrôle de la gestion financière sont assurés. Un
                    mécanisme de gestion financière et de suivi informatisé des flux financiers est mis
                    en place. Les Comptes Nationaux de la Santé sont établis tous les 3 ans. L’impact de
                    la tarification en cours est évalué et les recommandations de cette évaluation sont
                    mises en œuvre. Les contrôles internes de la gestion financière sont effectués aux
                    différents niveaux du système de santé

              Objectif spécifique 3.3 : Accroître l’accessibilité financière des populations aux
              prestations de santé



                                                                                                     81
Stratégie 3.3.1 : Prise en charge des indigents et des groupes vulnérables ainsi que la poursuite de la
subvention de certaines prestations prioritaires

        Activités :
                 Rendre effectifs les mécanismes de prise en charge des indigents dans l’ensemble
                    des structures sanitaires publiques
                 Prise en charge gratuite des soins des enfants de moins de 5 ans et des mères (pour
                    les prestations de SOE, SOUB et SONUC)
                 Rendre effectivement gratuites toutes les prestations entrant dans le cadre du
                    diagnostic et de la prise en charge du VIH/SIDA et de la tuberculose (y compris la
                    radio pulmonaire)
                 Créer un Fonds de secours d’urgence pour le financement des interventions
                    sanitaires de lutte contre les épidémies et autres catastrophes naturelles
        Résultats attendus :
                    L’accessibilité aux soins des groupes vulnérables surtout les indigents est assurée.
                    La gratuité et ou la subvention des prestations en relation avec l’atteinte des OMD
                    volet santé sont renforcées.

Stratégie 3.3.2 : Promotion des mécanismes de partage du risque maladie (alternatives de paiement
solidaire des soins de santé)

        Activités :
                 Rendre opérationnel le projet de création de la caisse de sécurité sociale à partir de
                    la fusion de l’Organisme de Protection Sociale et la caisse nationale des retraités
                    (étude de faisabilité, sensibilisation des acteurs, définition du cadre institutionnel et
                    juridique, recrutement du personnel, définition des paquets de services,
                    élaboration des outils de gestion, suivi évaluation…)
                 Encourager les investisseurs privés dans la création des assurances santé (régime
                    fiscal, sensibilisation des prestataires de soins et des bénéficiaires potentiels…)
                 Etudier la faisabilité de création des mutuelles de santé dans les groupes sociaux à
                    revenus moyens et irréguliers
        Résultats attendus :
                    Les populations couvertes par un mécanisme de partage du risque maladie sont de
                    plus en plus importantes. La caisse de sécurité sociale est fonctionnelle.




                                                                                                          82
       Objectif général 4 : Valoriser et développer les ressources humaines selon les besoins
       du système de santé

             Objectif spécifique 4.1 : Assurer les besoins du système de santé en ressources
             humaines en quantité et en qualité suffisantes à tous les niveaux

Stratégie 4.1.1 : Définition des orientations nationales en matière de développement des ressources
humaines

       Activités :
                Elaborer une politique nationale de développement des ressources humaines
                Elaborer le premier plan de mise en œuvre de la politique nationale de
                   développement des ressources humaines (impliquant les différents acteurs
                   concernés : ministères en charge des finances, de l’éducation, de l’enseignement
                   supérieur, de la fonction publique, partenaires de la santé…)
                Mettre en œuvre le premier plan national de développement des ressources
                   humaines
                Suivre et évaluer le premier plan national de développement des ressources
                   humaines
       Résultats attendus :
                   Les orientations nationales en matière de développement des ressources humaines
                   sont définies. Un document de la politique de développement des ressources
                   humaines est disponible et le premier plan de mise en œuvre est élaboré et
                   exécuté.

Stratégie 4.1.2 : Recrutement du personnel complémentaire nécessaire pour couvrir les besoins du
système tout en privilégiant les zones enclavées et ou de pauvreté

       Activités :
                Evaluer les besoins en personnels actuels et futurs du système en fonction des
                   normes de la carte sanitaire tout en prenant en compte le personnel administratif
                   (nombre et coût)
                Recruter progressivement le personnel nécessaire pour couvrir les besoins
                   prioritaires du système
                Faire recours au personnel étranger dans les domaines techniques dont la
                   formation est assez longue (médecin généraliste à compétences chirurgicales
                   essentielles, chirurgien, gynéco-obstétricien, pédiatre, médecin réanimateur,
                   cardiologue…)
                Faire le plaidoyer pour augmenter le budget destiné aux ressources humaines du
                   ministère de la santé
                Mobiliser les ressources extérieures en matière de financement des ressources
                   humaines
       Résultats attendus :




                                                                                                 83
                  Les besoins du système de santé en personnel dans les domaines prioritaires
                  (atteinte des OMD) sont couverts. Le budget du ministère de la santé alloué aux
                  ressources humaines est revu à la hausse en fonction des besoins.

Stratégie 4.1.3 : Répartition/redéploiement du personnel existant dans les zones et les programmes
prioritaires

       Activités :
                Maintenir / renforcer la régionalisation du recrutement du personnel surtout
                   technique
                Promouvoir les approches de service obligatoire en milieu rural pendant au moins 2
                   ans à la sortie des écoles de formation de base
                Mettre en place un plan de roulement biannuel pour tous les techniciens sortant
                   des écoles de base
                Renforcer les traitements différentiels surtout aux plans du revenu et des
                   perspectives de carrière professionnelle entre les agents du milieu rural et ceux du
                   milieu urbain (privilégier les agents du milieu rural)
                Observer une durée moyenne de 2 ans à un poste pour les cadres (surtout
                   médecin) dans les régions de l’intérieur (sauf en cas d’insuffisances graves ou de
                   contraintes majeures)
                Redéployer le personnel existant en privilégiant les zones pauvres périurbaines et
                   les régions de l’intérieur
       Résultats attendus :
                   Les besoins des zones de pauvreté et ou enclavées en personnes qualifiés,
                   compétent sont couverts.
                   Les services obligatoires de 2 ans pour les techniciens et les médecins sont
                   appliqués strictement. La prime accordée aux personnes affectées en milieu rural
                   est effective.

             Objectif spécifique 4.2 : Renforcer la gestion administrative des ressources humaines
             aux différents niveaux du système de santé

Stratégie 4.2.1 : Renforcement des capacités de gestion des ressources humaines des niveaux central
et régional

       Activités :
                Centraliser la gestion des ressources humaines au niveau d’une direction et créer
                   des liens synergiques avec les différentes directions et programmes en charge de la
                   problématique des ressources humaines
                Doter la direction en charge de la gestion des ressources humaines en moyens
                   nécessaires (ressources humaines qualifiées, équipements et budget de
                   fonctionnement…)
                Mettre en place un fichier informatisé mis à jour régulièrement sur les effectifs et la
                   gestion des carrières du personnel



                                                                                                     84
                Faire recours à l’expertise internationale en matière d’organisation de la gestion
                   des ressources humaines (4 hommes/mois par année)
                Former les responsables des différentes structures sanitaires à la gestion des
                   ressources humaines en fonction de leurs prérogatives (directions centrales, sous-
                   direction des régions, hôpitaux de référence, formations sanitaires des districts)
        Résultats attendus :
                   Les ressources humaines sont bien gérées avec un environnement de travail
                   réglementé et fonctionnel. Les attributions de la direction en charge de la gestion
                   des ressources humaines sont clairement définies et appliquées. Un fichier
                   informatisé de gestion des ressources humaines est mis à jour avec création des
                   liens fonctionnels avec le Ministère de l’Emploi et de la Solidarité Nationale et le
                   Ministère des Finances.

Stratégie 4.2.2 : Mise en place d’un mécanisme de motivation des agents et de gestion basée sur la
performance

        Activités :
                 Elaborer et adopter de façon consensuelle les outils d’évaluation des performances
                    du personnel aux différents niveaux du système de santé
                 Tester et valider les différents outils d’évaluation des performances du personnel
                 Former les différents acteurs à l’utilisation des différents outils d’évaluation des
                    performances du personnel
                 Mettre en place un mécanisme de suivi évaluation de l’utilisation des différents
                    outils d’évaluation des performances du personnel
                 Appliquer des principes objectifs de sanction des résultats des agents de santé aux
                    différents niveaux du système (sanctions négatives pour les fautifs et positives pour
                    les plus méritants : promotion, décoration…)
                    Résultats attendus :Un mécanisme de motivation des agents et de gestion basée
                    sur la performance est fonctionnel. Les outils d’évaluation des performances sont
                    évalués, testés, validés et utilisés. Un mécanisme de suivi/évaluation de l’utilisation
                    des différents outils d’évaluation des performances du personnel est mis en place.




              Objectif spécifique 4.3 : Renforcer les performances des structures de formation initiale
              (ISSS et EMD)

Stratégie 4.3.1 : Définitions des orientations prioritaires à moyen et long termes pour chaque structure
de formation initiale

        Activités :
                 Elaborer un plan de développement à moyen et long termes pour chacune des
                    structures de formation initiale



                                                                                                        85
                Mettre en œuvre les plans de développement à moyen et long termes des
                   structures de formation initiale
                Suivre et évaluer les plans de développement à moyen et long termes des
                   structures de formation initiale
        Résultats attendus :
                   Un plan de développement à moyen et long terme pour chacune des structures de
                   formation initiale est élaboré, mis en œuvre et évalué.

Stratégie 4.3.2 : Renforcement des capacités de gestion de chaque structure de formation

        Activités :
                 Doter les directions des structures de formation initiale en ressources nécessaires
                 Former les responsables à la gestion des structures de formation initiale
                 Effectuer des voyages d’étude sur l’organisation et la gestion des structures de
                    formation initiale
                 Faire recours à l’expertise internationale en matière d’organisation et de gestion
                    des structures de formation initiale (4 hommes/mois par année)
        Résultats attendus :
                    Les capacités de gestion de chaque structure de formation sont renforcées. Les
                    directions des structures de formation initiale disposent des ressources nécessaires
                    et assurent pleinement leurs missions. Le personnel est formé et compétent.

Stratégie 4.3.3 : Renforcement des capacités techniques des structures de formation initiale

        Activités :
                 Doter les structures de formation initiale en matériel pédagogique nécessaire
                 Recruter les enseignants permanents et vacataires nécessaires en fonction des
                    priorités
                 Former les enseignants en pédagogie et andragogie (approches d’apprentissage
                    adaptées aux adultes)
                 Mettre en place un mécanisme d’évaluation et de sanctions des performances des
                    enseignants des structures de formation initiale (élaboration des outils, validation,
                    application suivi évaluation des outils, sanctions positives et négatives…)
                 Mettre en place un mécanisme de formation continue des enseignants en fonction
                    des priorités (identification des enseignants à former, recherche de bourses ou de
                    financement de la formation, documentation, échanges d’expériences, voyages
                    d’études…)
                 Mettre en place un cadre de concertation entre les directions des structures de
                    formation initiale et celles des terrains de stage (hôpitaux de références, des
                    régions et formations sanitaires des districts)
                 Adapter les statuts et les moyens de certains hôpitaux de référence à leurs
                    nouvelles missions (pm voir projet d’établissement de chaque hôpital de référence)
        Résultats attendus :




                                                                                                      86
                   Les capacités techniques des structures de formation initiale sont renforcées. Les
                   différentes structures sont dotées en ressources humaines qualifiées et en
                   matériels pédagogiques nécessaires. Les enseignants sont formés en pédagogie et
                   andragogie. Un mécanisme de formation continue, d’évaluation et de sanctions des
                   performances des enseignants est élaboré et mis en place.



              Objectif spécifique 4.4 : Assurer de façon efficiente la formation continue des agents
              aux différents niveaux du système de santé

Stratégie 4.4.1 : Définition du concept de formation continue et des orientations nationales en matière
de formation continue

        Activités :
                 Elaborer une stratégie nationale de formation continue des ressources humaines du
                    ministère de la santé (décrivant le concept de formation continue, les rôles et
                    responsabilités des différents acteurs aux différents niveaux du système de santé,
                    les moyens, les partenaires, le cadre de suivi évaluation…)
                 Mettre en œuvre la stratégie nationale de formation continue des ressources
                    humaines du ministère de la santé
                 Suivre et évaluer la stratégie nationale de formation continue des ressources
                    humaines du ministère de la santé
        Résultats attendus :
                    Une stratégie nationale de formation continue est élaborée et exécutée. Le
                    document de stratégie nationale de formation continue est diffusé auprès des
                    différents acteurs.

Stratégie 4.4.2 : Coordination et développement du partenariat autour de la formation continue

        Activités :
                 Mettre en place une commission ad hoc de réflexion sur la problématique de la
                    formation continue (en prélude à l’élaboration de la stratégie nationale de
                    formation continue)
                 Partager les informations sur les formations continues en attendant la mise en
                    œuvre de la stratégie nationale de formation continue (thèmes de formation,
                    programmation, bénéficiaires…) entre les différents acteurs (directions centrales,
                    programmes prioritaires, sous-directions des régions sanitaires, partenaires de
                    santé…)
        Résultats attendus :
                    Une commission ad hoc de réflexion sur la problématique de la formation continue
                    est mise en place. Un document de synthèse sur les formations continues planifiées
                    (et budgétisées) est élaboré par semestre et diffusé auprès des différents acteurs.




                                                                                                    87
       Objectif général 5 : Améliorer la disponibilité, l'accessibilité et l'usage rationnel des
       médicaments de qualité et des moyens de diagnostic

             Objectif spécifique 5.1 : Renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles
             des structures en charge de la mise en œuvre de la politique pharmaceutique

Stratégie 5.1.1 : Renforcement des orientations politiques en matière de pharmacie, laboratoire et
imagerie médicale

       Activités :
                Finaliser le document de politique pharmaceutique y compris les volets laboratoire
                   et imagerie médicale
                Valider le document de politique pharmaceutique y compris les volets laboratoire
                   et imagerie médicale
                Diffuser le document de politique pharmaceutique (y compris les volets laboratoire
                   et imagerie médicale) auprès des différents acteurs
                Réviser/adapter les textes et les procédures d’autorisation de mise sur le marché
                   des produits pharmaceutiques
                Mettre en place un mécanisme de régulation des prix des produits
                   pharmaceutiques (niveau des taxes, fixation annuelle des prix dans le public…)
                Définir les normes et standards des locaux à usage de dépôt de médicaments ou de
                   services d’imagerie médicale ainsi que des conditions de stockage (pharmacie
                   communautaire, pharmacie hospitalière, dépôt des postes de santé, service de
                   radiologie, scanner…)
       Résultats attendus :
                   Les orientations politiques en matière de pharmacie, laboratoire et imagerie
                   médicale sont définies et connues des différents acteurs. Les documents et les
                   textes y afférents sont élaborés, adoptés et diffusés auprès des utilisateurs
                   potentiels.

Stratégie 5.1.2 : Renforcement des capacités institutionnelles et techniques des structures en charge
de la mise en œuvre de la politique pharmaceutique

       Activités :
                Doter la DMPL en ressources nécessaires pour son fonctionnement (personnel,
                   locaux, équipements, budget…)
                Rendre fonctionnels les différents services de la DMPL (description des missions,
                   des postes et tâches, affectation des ressources en fonction des profils…)
                Renforcer les compétences du personnel de la DMPL (formation, voyages d’études,
                   documentation…)
                Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la DMPL dans l’organisation
                   et la mise en œuvre de la politique pharmaceutique (4 hommes/mois par année
                   pendant 3 ans)




                                                                                                   88
               Faire un audit institutionnel, organisationnel et une analyse de la viabilité financière
                  de la CAMME
               Appliquer les conclusions de l’étude « audit institutionnel et organisationnel et
                  analyse de la viabilité financière de la CAMME »
       Résultats attendus :
                  Les capacités institutionnelles et techniques des structures en charge de la mise en
                  œuvre de la politique pharmaceutique sont renforcées. La DMPL et la CAMME
                  disposent des ressources nécessaires et assurent leurs missions.

Stratégie 5.1.3 : Coordination, développement du partenariat autour des questions de la politique
pharmaceutique

       Activités :
                Créer un cadre de concertation et de promotion du partenariat entre les différents
                   acteurs intra et intersectoriels concernés par la politique pharmaceutique (acteurs
                   du système de santé : public, Privé, parapublic et autres secteurs concernés)
                Encourager le privé à créer des succursales (ou dépôts) dans les régions de
                   l’intérieur (octroi de terrains par la municipalité, allègement de la fiscalité…)
                Sensibiliser les populations sur les avantages des médicaments essentiels
                   génériques et l’utilisation rationnelle du médicament
                Lutter contre le marché parallèle des médicaments en collaboration avec les
                   secteurs ministériels concernés
                Renforcer des capacités du laboratoire national en matière de contrôle de qualité
                   des médicaments et des examens complémentaires
       Résultats attendus :
                   La coordination et le partenariat autour des questions de politique pharmaceutique
                   sont développés. Les différents acteurs sont impliqués et mènent les activités
                   nécessaires. Les populations sont sensibilisées sur les dangers des produits
                   frauduleux. Le contrôle de qualité des produits est assuré.

             Objectif spécifique 5.2 : Assurer la disponibilité, l’accessibilité et la qualité des
             médicaments et des moyens de diagnostic en fonction des besoins aux différents
             niveaux du système de santé

Stratégie 5.2.1 : Renforcement des capacités de commande et stockage de la CAMME (quantité et
diversité)

       Activités :
                Construire (ou faire une extension) un magasin de stockage de grande capacité en
                   fonction des besoins définis
                Améliorer le taux de recouvrement de la CAMME surtout au niveau du Trésor
                   public (négocier des procédures spéciales de paiement auprès du ministère en
                   charge des finances)
                Réduire les délais de stockage en améliorant le circuit de distribution



                                                                                                     89
               Réviser la liste nationale des produits essentiels tous les 3 ans
               Officialiser et diffuser la liste nationale des médicaments essentiels révisée (arrêté
                  et diffusion)
               Réviser la liste du petit matériel pour prendre en compte les besoins essentiels des
                  acteurs
       Résultats attendus :
                  Les capacités de commande de la CAMME sont améliorées et sont à la hauteur de
                  la demande. Les besoins du système en matière de produits pharmaceutiques et de
                  petits matériels sont couverts de façon continue.

Stratégie 5.2.2 : Renforcement du circuit de distribution et de gestion des stocks des produits
pharmaceutiques aux différents niveaux du système de santé

       Activités :
                Construire/réhabiliter une pharmacie communautaire dans chaque CMH et CSC
                   (construction/réhabilitation du local et équipement selon les normes) (pm)
                Appliquer les normes et standards des locaux et des conditions de stockage des
                   différents dépôts publiques (pharmacie communautaire, pharmacie hospitalière,
                   dépôt des postes de santé…)
                Définir clairement les rôles et responsabilités de chaque niveau en matière
                   d’approvisionnement en médicament (document à élaborer et diffuser)
                Réviser la liste des médicaments essentiels par niveau de soins en impliquant
                   fortement les acteurs (prescripteurs) de terrain
                Diffuser la liste des médicaments essentiels par niveau de soins aux différents
                   acteurs (reproduction, diffusion)
                Former les acteurs concernés aux différents niveaux du système de santé dans la
                   gestion des produits pharmaceutiques en particulier la gestion des stocks
                Superviser régulièrement les différents acteurs concernés aux différents niveaux du
                   système de santé dans la gestion des produits pharmaceutiques
       Résultats attendus :
                   Le circuit de distribution et la gestion des stocks des produits pharmaceutiques sont
                   renforcés aux différents niveaux du système de santé. Les différentes structures
                   impliquées dans la gestion des produits pharmaceutiques disposent des ressources
                   nécessaires et assurent leurs missions.

Stratégie 5.2.3 : Amélioration de la disponibilité des médicaments et des produits sanguins essentiels
nécessaires à la mise en œuvre des programmes prioritaires (surtout à la réduction de la mortalité
maternelle et infantile) aux différents niveaux du système de santé en fonction des besoins

       Activités :
                Rendre disponibles les produits nécessaires à la mise en œuvre des programmes
                   prioritaires (produits de SR : contraceptifs, kits IST, ARV, produits de la PCIME…)
                Créer des dépôts de produits sanguins dans chaque formation sanitaire assurant la
                   transfusion sanguine selon les normes (local et dotation en matériel spécifique
                   adapté, approvisionnement régulier…)


                                                                                                     90
                Harmoniser/intégrer la gestion des différents produits des programmes en
                   responsabilisant les personnes les mieux qualifiées aux différents niveaux du
                   système de santé
                Créer un cadre de concertation entre la DMPL, la CAMME, les programmes
                   prioritaires et les partenaires de santé sur la disponibilité des produits nécessaires à
                   la mise en œuvre des programmes prioritaires
        Résultats attendus :
                   La disponibilité des médicaments et des produits sanguins essentiels nécessaires à
                   la mise en œuvre des programmes prioritaires est améliorée aux différents niveaux
                   du système de santé.

Stratégie 5.2.4 : Renforcement des capacités techniques et opérationnelles des laboratoires, des
centres de transfusion sanguine et de l’imagerie médicale aux différents niveaux du système de santé
en fonction des besoins

        Activités :
                 Définir les normes en infrastructures et équipement en matière de biologie
                    médicale, de transfusion sanguine et d’imagerie médicale aux différents niveaux du
                    système de santé
                 Faire une analyse de la situation sur les ressources humaines, les infrastructures et
                    les équipements en matière de biologie médicale, de transfusion sanguine et
                    d’imagerie médicale aux différents niveaux du système de santé
                 Doter les différents laboratoires en ressources minimales nécessaires pour leur
                    fonctionnement aux différents niveaux du système de santé (ressources humaines,
                    infrastructures, équipements/matériels et budget de fonctionnement) en fonction
                    des priorités
                 Créer un cadre de concertation autour des problèmes de laboratoires, de
                    transfusion sanguine et d’imagerie médicale impliquant les acteurs concernés
                    (public, parapublic, privé et partenaires de la santé)
                 Mettre en place un mécanisme de supervision régulière des agents des différents
                    laboratoires, des centres de transfusion sanguine et de l’imagerie médicale aux
                    différents niveaux du système de santé
        Résultats attendus :
                    Les capacités techniques et opérationnelles des laboratoires, des unités de
                    transfusion sanguine et de l’imagerie médicale sont renforcées aux différents
                    niveaux du système de santé. Les structures concernées disposent des ressources
                    nécessaires et assurent leurs missions.
Stratégie 5.2.5 : Mettre en place un système de contrôle de qualité des produits pharmaceutiques et
des services de laboratoire et de l’imagerie médicale aux différents niveaux du système de santé en
fonction des besoins

        Activités :
                 Réviser la législation pharmaceutique
                 Elaborer les textes législatifs et règlementaires sur l’exercice de la biologie médicale
                    et l’utilisation des produits sanguins et l’imagerie médicale


                                                                                                        91
               Mener une étude sur l’état des lieux sur les laboratoires et les unités de transfusion
                  sanguine
               Mettre en œuvre les recommandations de l’étude sur l’état des lieux sur les
                  laboratoires et les unités de transfusion sanguine
               Créer le laboratoire national de santé publique (chargée du contrôle de qualité des
                  produits pharmaceutiques et celui de la qualité des prestations des autres
                  laboratoires…) à partir des acquis du laboratoire du service d’hygiène (à Défaut
                  signer des accords de partenariats avec un laboratoire de santé publique d’un pays
                  de la sous région)
               Renforcer le réseau de contrôle de qualité des prestations des laboratoires et des
                  centres de transfusion sanguine (inclure tous les laboratoires dans le réseau, définir
                  les liens, réviser la liste des prestations à contrôler de façon systématique,
                  périodicité des contrôles…)
               Elaborer les guides de bonnes pratiques pour les laboratoires (niveau 1 à 3) et celui
                  du laboratoire de santé publique
               Superviser régulièrement les prestataires des laboratoires en respectant le
                  graduant de compétences
               Doter le service en charge du contrôle de qualité des prestations des laboratoires et
                  de transfusion sanguine d’un véhicule 4x4 et des équipements techniques
                  nécessaires pour assurer le contrôle
               Exécuter régulièrement les sorties de contrôle
       Résultats attendus :
                  Le contrôle de qualité des produits pharmaceutiques et des services de laboratoire
                  et de l’imagerie médicale est renforcé aux différents niveaux du système. Les
                  instruments juridiques et les ressources nécessaires pour effectuer le contrôle de
                  qualité sont disponibles dans les structures concernées aux différents niveaux du
                  système de santé. Les produits pharmaceutiques et sanguins de qualité sont
                  disponibles ainsi que des résultats d’examens complémentaires de qualité.

             Objectif spécifique 5.3 : Renforcer les compétences des prestataires pour l’usage
             rationnel des médicaments

Stratégie 5.3.1 : Renforcement de l’usage rationnel du médicament

       Activités :
                Mener une étude de situation sur l’usage rationnel des médicaments
                Elaborer les Guides Diagnostics et Thérapeutiques (GDT) sur les pathologies les plus
                   courantes à l’usage des sages femmes, des infirmiers et auxiliaires
                Tester et valider les Guides Diagnostics et Thérapeutiques sur les pathologies les
                   plus courantes à l’usage des sages femmes, des infirmiers et auxiliaires
                Diffuser les Guides Diagnostics et Thérapeutiques sur les pathologies les plus
                   courantes à l’usage des sages femmes, des infirmiers et auxiliaires
                Former les prestataires à l’usage des Guides Diagnostics et Thérapeutiques
       Résultats attendus :



                                                                                                     92
           Une étude sur l’usage rationnel des médicaments est menée et ses
           recommandations appliquées. Les Guides Diagnostics et Thérapeutiques sur les
           pathologies les plus courantes à l’usage des sages femmes, des infirmiers et
           auxiliaires sont utilisés aux différents niveaux de soins.

      Objectif spécifique 5.4 : Promouvoir la médecine et la pharmacopée traditionnelles



Activités :
         Faire l’état des lieux sur la médecine et la pharmacopée traditionnelles à Djibouti
         Valoriser les bonnes pratiques de la médecine et la pharmacopée traditionnelles
            (mesure de l’efficacité thérapeutique, des effets secondaires, diffusion…)
         Créer un cadre de concertation avec les acteurs de la médecine et la pharmacopée
            traditionnelles
Résultats attendus :
            L’état des lieux sur la médecine et la pharmacopée traditionnelles à Djibouti est
            fait. Les bonnes pratiques de la médecine et la pharmacopée traditionnelles à
            Djibouti sont connues et valorisées. Un cadre de concertation avec les acteurs de la
            médecine et la pharmacopée traditionnelles est fonctionnel.




                                                                                             93
     2.5. Chronogramme d’activités du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012)
                                                                                                                                                                                           Période
                                                                                                                                     Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                      Autres concernés     2008       2009       2010       2011            2012
                                                                                                                                     es
                                                                                                                                                                     S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2        S1    S2
                                   1.   Doter le service juridique en ressources nécessaires pour son fonctionnement                 Service      IGSS
                                                                                                                                                                     X          X          X          X               X
                                        (ressources humaines, matériels et financières)                                              Juridique
                                                                                                                                     Service      IGSS
                                   2.   Faire l’inventaire des textes juridiques existants                                                                           X
                                                                                                                                     Juridique
                                   3.   Faire adopter les projets de textes et lois en cours (loi réorganisant le conseil national   Service      IGSS
                                                                                                                                                                     X
                                        des professions médicales, le code déontologie médicale…)                                    Juridique
Stratégie 1.1.1 :                  4.   Elaborer ou réviser les textes et lois complémentaires en fonction des besoins (cadre        Service      IGSS
                                                                                                                                                                           X
Opérationnalisation du service          d’éthique médicale, code de déontologie paramédicale…)                                       Juridique
juridique du ministère de la                                                                                                         Service      IGSS
santé                              5.   Elaborer les textes d’application des différents décrets et lois                                                                   X    X
                                                                                                                                     Juridique
                                   6.  Diffuser les différents lois et textes règlementaires auprès des cibles concernées aux        Service      IGSS
                                                                                                                                                                     X     X    X
                                       différents niveaux du système de santé                                                        Juridique
                                   7. Créer un Comité intersectoriel de concertation sur la réglementation (ou faire recours         Service      IGSS
                                                                                                                                                                           X
                                       à une instance intersectorielle de décision sur les problèmes intersectoriels)                Juridique
                                   8. Mener des actions de contrôle sur l’application des différentes lois et textes                 Service      IGSS
                                                                                                                                                                           X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                       règlementaires en collaboration avec les structures concernées par le contrôle                Juridique
                                   9. Former (orientation) les cadres du ministère de la santé en droit institutionnel               Service      IGSS
                                                                                                                                                                                X                     X
                                       (administratif) et sanitaire (médical)                                                        Juridique
                                   10. Relire la carte sanitaire en vue d’apporter les corrections et les mises à jour                            DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                     DEPCI                           X
                                       nécessaires pour son application                                                                           SSPP, SSP, GPS
Stratégie 1.1.2 :
                                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
Opérationnalisation de la carte    11. Elaborer les textes d’application de la carte sanitaires                                      DEPCI                                 X
                                                                                                                                                  SSPP, SSP, GPS
sanitaire
                                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
                                   12. Diffuser la carte et les textes d’application auprès des différents acteurs concernés         DEPCI                                      X
                                                                                                                                                  SSPP, SSP, GPS
                                   13. Mettre en place le cadre juridique du rôle de l’inspection générale des services de la                     DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                     IGSS                            X
                                       santé (élaborer et faire adopter les textes nécessaires à son fonctionnement)                              SSPP, GPS
                                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
                                   14. Rendre fonctionnel le service de l’inspection de la gestion financière de l’IGSS              IGSS                                  X
                                                                                                                                                  SSPP, GPS
                                   15. Doter l’inspection générale des services de la santé en ressources nécessaire pour son
Stratégie 1.1.3 : Renforcement                                                                                                                    DC, SDRS, HN,
                                       fonctionnement (ressources humaines, matériels et financières) en fonction des                IGSS                            X          X          X          X               X
des capacités techniques et                                                                                                                       SSPP, GPS
                                       besoins
opérationnelles de l’inspection
                                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
générale des services de la        16. Former les inspecteurs nommés au contrôle des services de santé                               IGSS                            X
                                                                                                                                                  SSPP, GPS
santé
                                   17. Elaborer les normes/procédures de création, de fonctionnement et de gestion des
                                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
                                       différentes structures sanitaires publiques, parapubliques et privées (complémentaires        IGSS                                  X    X
                                                                                                                                                  SSPP, GPS
                                       à celles de carte sanitaires) afin de permettre l’action de contrôle
                                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
                                   18. Mener des sorties de contrôles à tous les niveaux du système en fonction des besoins          IGSS                                       X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                                  SSPP, GPS
Stratégie 1.1.4 : Création d’un    19. Faire un plaidoyer permanent pour le renforcement des programmes et projets ainsi
                                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
environnement politique,               que leur financement en faveur de la réduction de la mortalité maternelle et infantile        DSME                            X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                                  SSPP, SSP, GPS
institutionnel et de partenariat       et le contrôle des affections ciblées par les OMD (VIH/SIDA, Tuberculose, paludisme…)

                                                                                                                                                                                                                 94
                                                                                                                                                                                             Période
                                                                                                                                      Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                        Autres concernés     2008       2009       2010       2011            2012
                                                                                                                                      es
                                                                                                                                                                       S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2        S1    S2
favorable à l’atteinte des OMD     20. Elaborer un plan stratégique (feuille de route) pour l’accélération de l’atteinte des                        DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                      DSME                                   X
volet santé                            OMD volet santé avec les différents acteurs                                                                  SSPP, SSP, GPS
                                   21. Valider et diffuser le plan stratégique (feuille de route) pour l’accélération de l’atteinte                 DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                      DSME                                        X
                                       des OMD volet santé auprès des différents acteurs                                                            SSPP, SSP, GPS
                                   22. Elaborer des outils performants de plaidoyer et de mobilisation des ressources en                            DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                      DSME                             X     X    X
                                       faveur de la santé (CDMT, modèle Réduce, MBB…)                                                               SSPP, SSP, GPS
                                   23. Utiliser des outils performants de plaidoyer et de mobilisation des ressources en                            DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                      DSME                                              X    X     X    X     X         X     X
                                       faveur de la santé (CDMT, modèle Réduce, MBB…)                                                               SSPP, SSP, GPS
                                                                                                                                                    DC, SDRS, HN,
                                   24. Mettre en place un mécanisme de suivi évaluation des progrès vers l’atteinte des OMD           DSME                                        X
                                                                                                                                                    SSPP, SSP, GPS
                                                                                                                                                    DC, SDRS, HN,
                                   25. Adopter la loi internationale sur la santé de la reproduction (loi type de la SR)              DSME                                        X
                                                                                                                                                    SSPP, SSP, GPS
                                   26. Connecter les différents bureaux des directions centrales et régionales au réseau
                                       internet afin de faciliter la formation continue et la circulation de l’information            DRHF          DC                 X     X
                                       sanitaire
                                   27. Doter la DEPCI en ressources nécessaires pour son fonctionnement (au minimum un                DEPCI
                                       spécialiste en santé publique, une secrétaire, un spécialiste en suivi évaluation, un
                                                                                                                                                    DRHF, SG           X          X          X          X               X
                                       économiste gestionnaire et les locaux avec les équipements nécessaires pour ces
Stratégie 1.2.1 : Renforcement         agents)
des capacités techniques et
                                   28. Rendre fonctionnel le service de coopération internationale de la DEPCI                        DEPCI         SG                       X
opérationnelles des directions
                                   29. Former le personnel existant de ces directions dans leurs domaines respectifs                  DRHF
centrales en charge de certains                                                                                                                                        X     X    X
                                       d’intervention y compris des voyages d’études dans d’autres pays (planification,                             SG, DRHF, DRS,
domaines prioritaires de                                                                                                                                                                                X
                                       management général, gestion des ressources humaines, décentralisation, autonomie                             DPSP, DEIS
soutien définis dans le PNDS
                                       de gestion des hôpitaux, SIS…)
(Etudes et planification,
                                   30. Réaliser des missions d’appui technique de courte durée dans une vision de transfert           DEPCI, DEIS                      X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
Ressources humaines,
                                       de compétences à la DEPCI et au SIS en fonction des besoins (4 hommes /mois par                              SG, DRHF
décentralisation, autonomie de
                                       année)
gestion des hôpitaux et SIS).
                                   31. Instaurer la planification annuelle dans toutes les directions centrales (y compris les        DEPCI         DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                                                             X    X
                                       différentes structures rattachées)                                                                           SSPP, GPS
                                                                                                                                      DRHF          DC, SDRS, HN,
                                   32. Mettre en place un mécanisme de suivi des performances des directions centrales                                                 X     X    X
                                                                                                                                                    SSPP, GPS
                                   33. Adapter le budget des directions centrales en fonction de leurs missions réelles               DRHF
                                                                                                                                                    SG, DC                        X
                                       (adoption de critères objectifs au CDMT)
                                   34. Réaliser un audit organisationnel des directions centrales et des directions régionales        SG            DC, SDRS, HN,
Stratégie 1.2.2 : Amélioration                                                                                                                                                    X
                                       de la santé (districts)                                                                                      SSPP, GPS
de l’organisation des directions
                                   35. Appliquer les recommandations de l’audit organisationnel des directions centrales et           SG            DC, SDRS, HN,
centrales                                                                                                                                                                               X
                                       des directions régionales de la santé (districts)                                                            SSPP, GPS
Stratégie 1.3.1 : Définition du    36. Adopter les textes juridiques et règlementaires nécessaires dans le cadre de la                              DC, SDRS, HN,
cadre juridique et                     décentralisation / déconcentration du système de santé (y compris ceux de la                   DRS           SSPP, SSP, GPS,          X    X
règlementaire de la                    participation communautaire = COGES)                                                                         SMC
décentralisation /                                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
                                   37. Diffuser les différents textes sur la décentralisation / déconcentration du système de
déconcentration sanitaire en se                                                                                                       DRS           SSPP, SSP, GPS,                     X
                                       santé au niveau des acteurs concernés
référent à la décentralisation                                                                                                                      SMC
de l’administration générale du    38. Définir l’organisation sanitaire au niveau de la ville de Djibouti en tenant compte de la                    DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                      DRS                                    X
ministère de l’intérieur               nécessité de développer des approches communautaires similaires aux districts de                             SSPP, SSP, GPS,

                                                                                                                                                                                                                   95
                                                                                                                                                                                       Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                   Autres concernés     2008       2009       2010       2011            2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                 S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2        S1    S2
                                      l’intérieur dans les quartiers périphériques de la ville (districts ou secteurs,                        SMC
                                      organisation interne et ressources nécessaires…)



                                  39. Doter la direction des régions sanitaires en ressources nécessaires pour son
                                                                                                                                 DRS          SG, DRHF           X          X          X          X               X
                                      fonctionnement
                                  40. Elaborer un document opérationnel définissant davantage les missions, de même que
Stratégie 1.3.2 : Renforcement                                                                                                                DC, SDRS, HN,
                                      les liens hiérarchiques et fonctionnels entre la direction des régions sanitaires et les
des capacités techniques et                                                                                                      DRS          SSPP, SSP, GPS,          X
                                      autres structures du ministère la santé afin d’assurer une complémentarité et de
opérationnelles de la direction                                                                                                               SMC
                                      synergie d’action
des régions sanitaires
                                                                                                                                              DC, SDRS, HN,
                                  41. Diffuser ce document opérationnel auprès des acteurs concernés                             DRS          SSPP, SSP, GPS,               X
                                                                                                                                              SMC
                                                                                                                                              DC, SDRS, HN,
                                  42. Elaborer un plan opérationnel de mise en œuvre de la décentralisation                      DRS          SSPP, SSP, GPS,               X
                                                                                                                                              SMC
                                                                                                                                              DC, SDRS, HN,
                                  43. Mettre en œuvre le plan opérationnel de mise en œuvre de la décentralisation               DRS          SSPP, SSP, GPS,                     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SMC
                                  44. Faire recours à assistance technique longue durée pour conduire la décentralisation du
                                                                                                                                 DRS          SG, DRHF                      X     X    X     X
                                      système de santé (2 ans en plein temps)
                                  45. Doter les sous directions des régions sanitaires en ressources nécessaires (humaines,
                                      matérielles et financières) à leur fonctionnement en fonction de leurs nouvelles
                                                                                                                                 DRS          SG, DRHF           X          X          X          X               X
                                      attributions définies dans le cadre de la décentralisation / déconcentration du système
                                      de santé
                                  46. Former le personnel des sous directions des régions sanitaires dans les domaines
                                      nécessaires pour l’exécution de leurs missions (gestion des districts : planification,
                                                                                                                                              DC, SDRS, HN,            X    X     X
                                      suivi évaluation, management général, épidémiologie, formation/supervision, gestion        DRS                                                              X
                                                                                                                                              SSPP, GPS
                                      des ressources humaines, financières et matérielles, organisation / intégration des
Stratégie 1.3.3 :                     services de santé…)
Opérationnalisation des sous                                                                                                                  DC, SDRS, HN,
                                  47. Superviser régulièrement les équipes des sous directions des régions sanitaires                                            X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
directions des régions                                                                                                                        SSPP, GPS
sanitaires (équivalent des        48. Instaurer la planification annuelle au niveau des sous directions des régions sanitaires
                                                                                                                                              DC, SDRS, HN,
Equipes Cadre de Districts -          dans le cadre la mise en œuvre du PNDS (planification prenant en compte les besoins        DRS                                   X    X
                                                                                                                                              SSPP, GPS
ECD- dans d’autres pays)              de l’ensemble des structures sanitaires de la région)
                                  49. Mettre en place un mécanisme de supervision des agents des postes de santé, des CSC
                                                                                                                                              DC, SDRS, HN,
                                      et de certains agents des CMH parles équipes des sous directions des régions               DRS                                        X
                                                                                                                                              SSPP, GPS
                                      sanitaires tout en respectant le gradient de compétences
                                  50. Décentraliser progressivement certaines responsabilités en fonction des compétences
                                                                                                                                              DC, SDRS, HN,
                                      des équipes des sous directions des régions en conformité avec le processus de             DRS                                        X     X    X     X
                                                                                                                                              SSPP, GPS
                                      décentralisation (gestion des ressources humaines, financières, matérielles…)
                                  51. Mettre en place un système de suivi évaluation des performances des sous directions                     DC, SDRS, HN,
                                                                                                                                 DRS                                              X
                                      des régions sanitaires                                                                                  SSPP, GPS
Stratégie 1.3.4 :                 52. Mettre en place les comités de santé dans les formations sanitaires des districts          SDRS         DRS, SMC, OBC                 X     X
Opérationnalisation des           53. Elaborer les modules de formation de comités de santé des formations sanitaires            DRS          SDRS, GPS                     X     X

                                                                                                                                                                                                             96
                                                                                                                                                                                        Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                       Activités                                                                                                    Autres concernés      2008       2009       2010       2011            2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                  S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2        S1    S2
comités de gestion des           54. Elaborer les outils de santé des formations sanitaires par les comités de santé             DRS          SDRS, GPS                      X      X
formations sanitaires des        55. Former/recycler les comités de santé des formations sanitaires                              SDRS         DRS, SMC, GPS                             X     X                          X
districts                        56. Superviser les membres des comités de santé                                                 SDRS         DRS, GPS            X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                 57. Mettre en place un système de suivi, d’évaluation et de sanction des performances
                                                                                                                                 SDRS         DRS, GPS                                        X    X
                                     des comités de santé des formations sanitaires
                                 58. Faire l’audit général (base 0) des hôpitaux de référence (excepté l’HGP car déjà fait en
                                                                                                                                 SG           DRS, HN, DRHF             X    X
                                     2007)
                                 59. Elaborer un plan de mise en œuvre de l’autonomisation des hôpitaux (y compris les                        SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DRS                                    X
                                     aspects de financement et de plaidoyer pour accélérer le processus)                                      GPS
Stratégie 1.3.5 :                60. Exécuter le plan de mise en œuvre de l’autonomisation des hôpitaux (y compris son                        SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DRS                                               X    X     X    X     X         X     X
Opérationnalisation de               suivi évaluation)                                                                                        GPS
l’autonomie de gestion des                                                                                                                    SG, DC, HN, SSPP,
                                 61. Elaborer les projets d’établissements des différents hôpitaux de référence                  DRS                                               X    X     X    X     X         X     X
hôpitaux                                                                                                                                      GPS
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SSPP,
                                 62. Mettre en œuvre partiellement au moins 2 projets d’établissements des hôpitaux              DRS                                                          X    X     X         X     X
                                                                                                                                              GPS
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SSPP,
                                 63. Instaurer la planification annuelle dans les hôpitaux de référence                          DRS                                    X    X
                                                                                                                                              GPS
                                 64. Définir les domaines transversaux de la santé qui peuvent faire l’objet de collaboration                 SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DEPCI                                  X
                                     et le partenariat intra et intersectoriels                                                               GPS, SMC, SSP
Stratégie 1.4.1 :
                                 65. Faire une analyse approfondie sur les différents cadres de collaboration et de                           SG, DC, HN, SSPP,
Définition/adaptation des                                                                                                        DEPCI                                  X
                                     partenariat intra et intersectoriels existants                                                           GPS, SMC, SSP
cadres de concertation et de
                                 66. Créer ou adapter en fonction des besoins les cadres de collaboration et le partenariat
partenariat                                                                                                                                   SG, DC, HN, SSPP,
                                     intra et intersectoriels nécessaires à la promotion de la collaboration et du partenariat   DEPCI                                       X
                                                                                                                                              GPS, SMC, SSP
                                     intra et intersectoriel
                                 67. Elaborer/réviser les textes régissant le fonctionnement des cadres de collaboration et                   SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DEPCI                                       X
                                     le partenariat intra et intersectoriels                                                                  GPS, SMC, SSP
Stratégie 1.4.2 : Dynamisation   68. Diffuser les différents textes régissant le fonctionnement des cadres de collaboration                   SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DEPCI                                       X     X
des performances des cadres          et le partenariat intra et intersectoriels                                                               GPS, SMC, SSP
de concertation et de            69. Assurer le fonctionnement des cadres de collaboration et le partenariat intra et                         SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DEPCI                                       X     X    X     X    X     X         X     X
partenariat                          intersectoriels                                                                                          GPS, SMC, SSP
                                 70. Mettre en place un mécanisme de suivi de l’application des décisions issues des cadres                   SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DEPCI                                       X     X    X     X    X     X         X     X
                                     de concertation                                                                                          GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SSPP,
                                 71. Tenir une table ronde des bailleurs de Fonds                                                DEPCI                            X
                                                                                                                                              GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SSPP,
                                 72. Elaborer annuellement un plan d’action par structure de mise en œuvre du PNDS               DEPCI                                  X          X          X          X
Stratégie 1.5.1 : Financement                                                                                                                 GPS, SMC, SSP
et mise en œuvre du PNDS         73. Adopter et financer les plans d’action annuels des structures de mise en œuvre du                        SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DEPCI                                       X          X          X               X
                                     PNDS                                                                                                     GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SSPP,
                                 74. Mettre en œuvre les plans d’action annuels des différents acteurs                           DEPCI                                       X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SSPP,
                                 75. Mettre en place le comité de suivi de la mise en œuvre du PNDS                              DEPCI
Stratégie 1.5.2 : Suivi                                                                                                                       GPS, SMC, SSP
évaluation du PNDS               76. Définir les missions de la DEPCI dans le cadre de la mise en œuvre du PNDS (secrétariat
                                                                                                                                              DC, HN, SSPP,
                                     de la commission, Elaboration des directives nationales de planification annuelle,          SG                               X     X
                                                                                                                                              GPS, SMC, SSP
                                     tenue du tableau de bord de suivi des indicateurs du PNDS…)

                                                                                                                                                                                                              97
                                                                                                                                                                                          Période
                                                                                                                                   Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                     Autres concernés      2008       2009       2010       2011            2012
                                                                                                                                   es
                                                                                                                                                                    S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2        S1    S2
                                  77. Faire des bilans semestriels et annuels des plans d’action des structures de mise en                      SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                   DEPCI                                             X          X          X               X
                                      œuvre du PNDS                                                                                             GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                                SG, DC, HN, SSPP,
                                  78. Définir de façon consensuelle les indicateurs de suivi du PNDS                               DEPCI                            X     X
                                                                                                                                                GPS, SMC, SSP
                                  79. Elaborer le document guide de renseignement des indicateurs de suivi du PNDS aux                          SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                   DEPCI                                  X
                                      différents niveaux du système de santé                                                                    GPS, SMC, SSP
                                  80. Diffuser le document guide de renseignement des indicateurs de suivi du PNDS auprès                       SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                   DEPCI                                  X
                                      des différents acteurs                                                                                    GPS, SMC, SSP
                                  81. Faire une sortie conjointe annuelle de suivi du PNDS (placée sous la tutelle du ministre                  SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                   DEPCI                                  X          X          X          X               X
                                      de la santé avec le GPS)                                                                                  GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                                SG, DC, HN, SSPP,
                                  82. Faire un bilan à mi-parcours du PNDS en 2010                                                 DEPCI                                                  X
                                                                                                                                                GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                                SG, DC, HN, SSPP,
                                  83. Faire une évaluation externe finale du PNDS                                                  DEPCI                                                                             X
                                                                                                                                                GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                                SG, DC, HN, SSPP,
                                  84. Elaborer le prochain PNDS 2012-2022 de Djibouti                                              DEPCI                                                                                   X
                                                                                                                                                GPS, SMC, SSP
                                                                                                                                                SG, DC, DRS,
                                  85. Construire 27 Postes de Santé                                                                DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                                SG, DC, DRS,
                                  86. Construire 8 Centres de Santé Communautaire                                                  DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                                SG, DC, DRS,
                                  87. Construire 3 Centres Hospitaliers Régionaux                                                  DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                  88. Construire 4 dépôts régionaux de médicaments et de matériels (Djibouti, Dikhil,                           SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DGP                                         X     X    X
                                      Tajourah et Alisabieh)                                                                                    SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                                SG, DC, DRS, GPS,
                                  89. Construire le Centre de Transfusion Sanguine                                                 DGP                                         X     X    X
                                                                                                                                                SMC
                                                                                                                                                SG, DC, DRS, GPS,
                                  90. Construire Un centre de réhabilitation fonctionnelle                                         DGP                                    X    X     X
Stratégie 2.1.1 : Construction                                                                                                                  SMC
de nouvelles infrastructures                                                                                                                    SG, DC, DRS, GPS,
                                  91. Construire le Laboratoire National de Santé Publique                                         DGP                                               X    X
complètes (équipements y                                                                                                                        SMC
compris)                                                                                                                                        SG, DC, DRS, GPS,
                                  92. Construire une Unité de Production de l’oxygène                                              DGP                                    X
                                                                                                                                                SMC
                                  93. Construire les Locaux du Ministère de la Santé                                                            SG, DC, DRS, GPS,
                                                                                                                                   DGP                              X     X    X
                                  94. Construire une unité de maintenance centrale à Djibouti ville                                             SMC
                                  95. Construire les locaux des sous-directions d’Arta, Obock et Tadjorah (y inclure les                        SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DGP                                         X     X
                                      ateliers de maintenance et leurs équipements)                                                             SDRS, GPS, SMC
                                  96. Construire les locaux des sous-directions d’Ali Sabieh et Dkhil (y inclure les ateliers de                SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DGP                                         X     X
                                      maintenance et leurs équipements)                                                                         SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                                SG, DC, DRS, GPS,
                                  97. Construire un hôpital vers Hayableh                                                          DGP                                               X    X     X
                                                                                                                                                SMC
                                                                                                                                                SG, DC, DRS, GPS,
                                  98. Construire un hôpital de Pneumo-phtisiologie                                                 DGP                                               X    X     X
                                                                                                                                                SMC
Stratégie 2.1.2 : Normalisation                                                                                                                 SG, DC, DRS,
                                  99. Normaliser 5 Postes de Santé (centre de récupération nutritionnelle, clôture…)               DGP                              X     X    X     X    X
des infrastructures                                                                                                                             SDRS, GPS, SMC
incomplètes existantes            100.Normaliser 8 Centres de Santé Communautaire (surtout les salles d’accouchements)             DGP          SG, DC, DRS,        X     X    X     X    X

                                                                                                                                                                                                                98
                                                                                                                                                                                        Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                  Autres concernés      2008       2009       2010       2011            2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                  S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2        S1    S2
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   101.Normaliser 3 Centres Hospitaliers Régionaux (y compris les locaux des laboratoires)       DGP                              X     X    X     X    X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS, GPS,
                                   102.Faire des extensions au niveau de l’hôpital de Balbala                                    DGP                              X     X    X     X    X
                                                                                                                                              SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS, GPS,
                                   103.Faire des extensions au niveau de la maternité de Dar El Hanan                            DGP                              X     X    X     X    X
                                                                                                                                              SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS, GPS,
                                   104.Faire des extensions au niveau du Centre Paul Faure                                       DGP                              X     X    X     X    X
                                                                                                                                              SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS, GPS,
                                   105.Faire des extensions au niveau de L’Hôpital Général Peltier                               DGP                              X     X    X     X    X
                                                                                                                                              SMC
                                   106.Aménager les différentes salles d’accouchements pour prendre en compte le circuit                      SG, DC, DRS,
                                                                                                                                 DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                       d’élimination des déchets liquides (canalisation à faire)                                              SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   107.Faire des réhabilitations de 2 Centres de santé Communautaire                             DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
Stratégie 2.1.3 : Réhabilitation                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   108.Faire des réhabilitations de 4 Postes de santé                                            DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
des infrastructures existantes                                                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   109.Faire des réhabilitations de 3 hôpitaux de référence                                      DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS, GPS,
                                   110.Faire des réhabilitations de 2 structures administratives                                 DGP                              X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SMC
                                   111.Eclairer les postes de soins essentiels des formations sanitaires rurales par l’énergie                SG, DC, DRS,
                                                                                                                                 DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                       solaire (au moins la salle d’accouchement et la salle de consultation)                                 SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   112.Doter chaque district d’un véhicule de supervision (nombre ?)                             DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
                                   113.Doter tous les postes de santé en moyens de communication (RAC ou téléphone) reliés                    SG, DC, DRS,
                                                                                                                                 DRHF                                        X     X
                                       au chef lieu de district                                                                               SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   114.Approvisionner les différents postes de santé en sources d’eau potable                    DRHF                                   X    X     X
Stratégie 2.1.4 : Dotation en                                                                                                                 SDRS, GPS, SMC
équipements complémentaires                                                                                                                   SG, DC, DRS,
                                   115.Renouveler les équipements de radiologie de tous les centres hospitaliers des régions     DRHF                                        X     X    X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
                                   116.Doter les équipes mobiles en véhicules selon les besoins (9 véhicules au cours de la                   SG, DC, DRS,
                                                                                                                                 DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                       période ???)                                                                                           SDRS, GPS, SMC
                                   117.Doter les structures sanitaires en ambulances selon les besoins (11 ambulances au                      SG, DC, DRS,
                                                                                                                                 DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                       cours de la période )                                                                                  SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   118.Equipements lourds (complémentaires) des hôpitaux de référence (pm)                       DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
                                   119.Renforcer le service de maintenance en ressources (humaines, matérielles et                            SG, DC, DRS,
                                                                                                                                 DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                       financières) nécessaires pour son fonctionnement                                                       SDRS, GPS, SMC
Stratégie 2.1.5 : Dynamisation
                                   120.Elaborer une politique nationale en matière de maintenance et un plan de                               SG, DC, DRS,
du système de maintenance                                                                                                        DRHF                                   X    X
                                       renforcement de la maintenance                                                                         SDRS, GPS, SMC
des infrastructures, des
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
équipements, du matériel           121.Mettre en œuvre partiellement le plan de maintenance                                      DRHF                                              X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC
technique et des véhicules
                                                                                                                                              SG, DC, DRS,
                                   122.Faire recours à l’expertise extérieure (4 homme/mois par année)                           DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X         X     X
                                                                                                                                              SDRS, GPS, SMC

                                                                                                                                                                                                              99
                                                                                                                                                                                         Période
                                                                                                                                   Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                     Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                   es
                                                                                                                                                                   S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                  123.Créer une unité centrale de maintenance chargée de la maintenance dans les hôpitaux
                                                                                                                                                SG, DC, DRS,
                                      de référence à Djibouti et d’appui technique aux unités régionales (locaux, matériel         DRHF                                  X    X
                                                                                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                      technique, un véhicule 4x4)
                                  124.Créer des unités régionales polyvalentes de maintenance (Tadjourah et Dikhil pour la                      SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DRHF                                       X     X
                                      période du plan) (local et matériel technique nécessaires)                                                SDRS, GPS, SMC
                                  125.Recruter le personnel technique nécessaire pour le fonctionnement des différentes                         SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DRHF                                       X
                                      unités de maintenance                                                                                     SDRS, GPS, SMC
                                  126.Doter les unités régionales en ressources (humaines, matérielles et financières)                          SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DRHF                                       X          X          X           X
                                      nécessaires pour leur fonctionnement                                                                      SDRS, GPS, SMC
                                                                                                                                                SG, DC, DRS,
                                  127.Former les utilisateurs à la maintenance préventive                                          DRHF                                             X               X
                                                                                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                  128.Faire l’inventaire du matériel tous les 3 ans en vue d’évaluer les besoins en
                                                                                                                                                SG, DC, DRS,
                                      maintenance/renouvellement dans l’ensemble des structures sanitaires publiques du            DRHF                                  X                          X
                                                                                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                      pays
                                  129.Mettre en place un système de gestion informatisée des infrastructures, des                               SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DRHF                                       X
                                      équipements et du matériel                                                                                SDRS, GPS, SMC
                                  130.Acquérir un stock de sécurité en pièces de rechange surtout pour les équipements                          SG, DC, DRS,
                                                                                                                                   DRHF                                       X
                                      biomédicaux et électromécaniques placé sous la gestion de l’unité centrale                                SDRS, GPS, SMC
                                  131.Evaluer la stratégie mobile en vue d’assurer une meilleure adéquation entre les
                                                                                                                                                SDRS, DC, GPS,
                                      objectifs et les ressources utilisées (efficacité, efficience, pertinence, objectifs, PMA,   DRS                                   X
                                                                                                                                                SSPP
                                      difficultés, synergies…)
                                  132.Réviser le nombre des équipes mobiles par régions en fonction du circuit et du nombre                     SDRS, DC, GPS,
                                                                                                                                   DRS                                   X
                                      de populations à couvrir                                                                                  SSPP
                                  133.Doter les différentes équipes mobiles en ressources (humaines, financières et                             SDRS, DC, GPS,
Stratégie 2.1.6 :                                                                                                                  DRS                             X          X          X          X           X
                                      matérielles) en fonction du circuit et du nombre de populations à couvrir                                 SSPP
Perfectionnement des
                                  134.Etudier la faisabilité de la stratégie avancée dans certaines localités surtout les                       SDRS, DC, GPS,
stratégies mobiles et avancées.                                                                                                    DRS                                   X
                                      quartiers périurbains (éloignés des structures sanitaires)                                                SSPP
                                                                                                                                                SDRS, DC, GPS,
                                  135.Développer la stratégie avancée dans des sites pilotes                                       DRS                                        X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                SSPP
                                  136.Développer des approches communautaires spécifiques au milieu urbain surtout les
                                                                                                                                                SDRS, DC, GPS,
                                      quartiers pauvres de Djibouti (en matière d’hygiène assainissement et de paquet de           DRS                                        X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                SSPP
                                      services communautaires pour la santé maternelle et infantile)
                                  137.Faire le plaidoyer pour la couverture nationale en téléphonie mobile et l’octroi
                                                                                                                                   SG           DRS, DRHF, SDRS    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      d’abonnements groupés (réseau) au ministère de la santé
                                  138.Couvrir les formations sanitaires qui ne disposent pas de téléphones fixes en
                                                                                                                                   DRHF         DRS, SDRS                X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      téléphones mobiles (abonnements groupés à tarif forfaitaire)
Stratégie 2.1.7 : Mise en place   139.Créer des télé-centres communautaires à téléphonie mobile dans les villages qui ne
                                                                                                                                   SDRS         COGES, OBC               X    X     X    X     X    X     X     X     X
d’un système de référence             disposent pas de formations sanitaires
contre référence performant       140.Mettre en place un système de radiocommunication pour les zones sans réseau de
                                                                                                                                   DRHF         DRS, SDRS
entre les différents niveaux du       téléphonie
système de santé                  141.Etablir un partenariat formel synergique entre les postes militaires et les structures
                                                                                                                                   SRDS         DRS                      X    X
                                      sanitaires dans le cadre des évacuations et de la surveillance épidémiologique
                                  142.Etendre la couverture du SMUR aux districts de Tajourah et d’Obock (voir la possibilité
                                      de créer un poste de SMUR à Obock disposant d’une ambulance médicalisée et un                SMUR         SG, DRS, SDRS            X    X
                                      poste à Tajourah disposant d’une navette maritime médicalisée)

                                                                                                                                                                                                          100
                                                                                                                                                                                        Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                  Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                  S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                   143.Renouveler le parc d’ambulances médicalisées du SMUR en fonction de                                    SG, DRHF, DRS,
                                                                                                                                 SMUR                                   X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       l’amortissement                                                                                        SDRS
                                   144.Former les équipes impliquées dans la prise en charge des urgences aux différents                      SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DRS                                         X     X                     X     X
                                       niveaux du système de santé en fonction de leur PMA                                                    GPS, SSP
                                   145.Mettre en place un mécanisme de retour (production et circuit) de l’information sur
                                       les références/évacuations entre les différents niveaux du système de santé et                         SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DRS                                    X    X
                                       d’utilisation de cette information pour la supervision en particulier et la formation                  GPS, SSP
                                       continue en générale
                                   146.Evaluer les besoins complémentaires des blocs opératoires existants (Dikhil, Obock,
                                                                                                                                 DRHF         DRS, SDRS, DGP            X
                                       Tajourah) en équipements et matériels
                                   147.Compléter les équipements et matériels en fonction des besoins (y compris les
                                                                                                                                 DRHF         DRS, SDRS, DGP                 X     X
                                       groupes électrogènes de relais…)
                                   148.Construire les blocs opératoires des deux autres CMH (pm)                                 DRHF         DRS, SDRS, DGP
Stratégie 2.1.8 : Rendre
                                   149.Doter les blocs en personnel nécessaire pour constituer deux équipes d’interventions
fonctionnel les blocs                                                                                                            DRHF         DRS, SDRS, DGP                 X     X    X     X    X     X     X     X
                                       chirurgicales par bloc opératoire
opératoires des districts
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SSPP,
sanitaires                         150.Former les médecins des districts à la chirurgie essentielle                              DRS                                         X                     X
                                                                                                                                              GPS, SSP
                                   151.Superviser régulièrement les membres des équipes des blocs opératoires des districts                   SG, DC, HN, SSPP,
                                                                                                                                 DRS                                         X     X    X     X    X     X     X     X
                                       (par le personnel des hôpitaux de référence)                                                           GPS, SSP
                                   152.Construire des maisons d’attente pour les grossesses pathologiques dans les régions
                                                                                                                                 DRHF         DRS, SDRS, DGP
                                       disposant de blocs opératoires (pm)
                                   153.Construire un laboratoire national de santé Publique (pm)
                                   154.Equiper le laboratoire national de santé Publique (pm)
                                                                                                                                              DRHF, DRS, SDRS,
                                   155.Doter en Ressources Humaines le laboratoire national de santé Publique (pm)               DEIS                                                   X     X    X
                                                                                                                                              DGP
                                                                                                                                              DC, SDRS, SSPP,
                                   156.Mettre en place 8 postes frontaliers de contrôle sanitaire                                DEIS                                   X    X
                                                                                                                                              SMC
                                   157.Recruter 32 contrôleurs sanitaires conformément aux normes de règlement sanitaire
                                                                                                                                              DC, SDRS, SSPP,
                                       international (les contrôleurs sanitaires avec un profil paramédical vont travailler en   DEIS                                        X
                                                                                                                                              SMC
                                       équipe et au niveau des 8 postes frontaliers)
                                   158.Former 32 contrôleurs sanitaires conformément aux normes de règlement sanitaire                        DC, SDRS, SSPP,
Stratégie 2.2.1 : Mise en place                                                                                                  DEIS                                              X
                                       international                                                                                          GPS
d’un système de veille sanitaire
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                   159.Etablir un profit épidémiologique national (étude nationale à réaliser)                   DEIS                                        X
                                                                                                                                              SSPP, GPS
                                   160.Opérationnaliser le système de surveillance épidémiologique (législation,                              DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                 DEIS                                        X     X
                                       équipements, logiciel GIS, Ressources Humaines…)                                                       SSPP, GPS
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                   161.Former du personnel de santé sur la surveillance épidémiologique                          DEIS                                        X     X
                                                                                                                                              SSPP, GPS
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                   162.Introduire un cours de surveillance épidémiologique dans le cursus paramédical            DEIS                                        X
                                                                                                                                              SSPP, SMC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                   163.Réaliser des études sur les maladies à transmission vectorielles                          DEIS                                        X
                                                                                                                                              SSPP, GPS, SMC
Stratégie 2.2.2 : Elaboration et                                                                                                              SG, DC, DRS,
mise en place d’un plan            164.Mettre en place un comité intersectoriel de préparation et de riposte aux épidémies       DEIS         SDRS, SSPP, SSP,          X
national de préparation et de                                                                                                                 GPS, SMC

                                                                                                                                                                                                         101
                                                                                                                                                                                      Période
                                                                                                                               Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                 Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                               es
                                                                                                                                                                S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
riposte face aux épidémies                                                                                                                  SG, DC, DRS,
                                  165.Elaborer un plan directeur de préparation et de riposte aux épidémies                    DEIS         SDRS, SSPP, SSP,          X
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                                                                                                                            SG, DC, DRS,
                                  166.Mettre en œuvre un plan directeur de préparation et de riposte aux épidémies             DEIS         SDRS, SSPP, SSP,               X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                                                                                                                            SG, DC, DRS,
                                  167.Créer une ligne budgétaire consacrée à la lutte contre les épidémies au niveau du
                                                                                                                               DEIS         SDRS, SSPP, SSP,          X
                                      budget de l’Etat au profit du ministère de la santé
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                  168.Pré-positionner des stocks stratégiques dans les régions pour faire face aux épidémies                SG, DC, DRS,
                                      (le stock ne consiste pas uniquement en médicaments, il varie en fonction de             DEIS         SDRS, SSPP, SSP,          X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      l’épidémie en question)                                                                               GPS, SMC
                                                                                                                                            SG, DC, DRS,
                                  169.Former les équipes des régions à la surveillance épidémiologique (système d’alerte
                                                                                                                               DEIS         SDRS, SSPP, SSP,          X    X
                                      précoce et préparation /riposte aux épidémies)
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                  170.Désigner périodiquement les points focaux nationaux du RSI                               DEIS         SG, DC, DRS, SDRS   X          X          X          X           X
                                                                                                                                            SG, DC, HN, DRS,
                                  171.Développer les capacités requises pour la surveillance et l’action                       DEIS         SDRS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                                                                                                                            SG, DC, HN, DRS,
                                  172.Développer les capacités requises au niveau des portes d’entrées désignées               DEIS         SDRS, SSPP, SSP,    X          X          X          X           X
                                                                                                                                            GPS, SMC
Stratégie 2.2.3 : Mettre en
                                                                                                                                            SG, DC, HN, DRS,
application la Règlementation     173.Former le personnel impliqué dans la mise en application du RSI à tous niveaux
                                                                                                                               DEIS         SDRS, SSPP, SSP,    X     X    X
Sanitaire Internationale (RSI)        (central, structures de santé et portes d’entrées)
                                                                                                                                            GPS, SMC
en matière de surveillance
                                                                                                                                            SG, DC, HN, DRS,
épidémiologique
                                  174.Evaluer les capacités RSI mises en place                                                 DEIS         SDRS, SSPP, SSP,               X                     X                 X
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                                                                                                                            SG, DC, HN, DRS,
                                  175.Mobiliser les ressources pour la mise en application du RSI                              DEIS         SDRS, SSPP, SSP,    X          X          X          X           X
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                                                                                                                            SG, DC, HN, DRS,
                                  176.Organiser un atelier d’évaluation de la mise en place des capacités requises (deux ans
                                                                                                                               DEIS         SDRS, SSPP, SSP,                          X
                                      après la mise en application du RSI-2005-)
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                  177.Doter le service central chargé du SNIS en ressources (humaines, matérielles et
                                                                                                                               DRHF         SG, DEIS            X          X          X          X           X
                                      financières) nécessaires pour son fonctionnement
Stratégie 2.3.1 : Mise en place                                                                                                             SG, DC, HN, DRS,
d’un système performant de        178.Former/recycler deux agents du service central chargé du SNIS (formation de un mois)     DEIS         SDRS, SSPP, SSP,          X                     X
collecte, d’analyse, de                                                                                                                     GPS
production et d’utilisation de    179.Faire un voyage d’étude sur le SNIS dans un pays en développement ayant un SNIS
                                                                                                                                            SG, DRS, SDRS,
l’information sanitaire aux           performant (objectifs, contenu et programme etc bien définis à l’avance ; durée 2        DEIS                             X
                                                                                                                                            GPS
différents niveaux du système         semaines)
de santé                          180.Appuyer techniquement le SNIS par une expertise internationale (2 personnes/mois
                                                                                                                               DEIS         SG, DRHF, DGP       X     X    X     X    X     X
                                      par année pendant les 3 premières années)
                                  181.Créer une unité (2 agents, un local et équipements informatiques) dans chaque district   DEIS         SG, DRS, SDRS,            X    X

                                                                                                                                                                                                       102
                                                                                                                                                                                        Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                       Activités                                                                                                    Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                  S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                     et chaque hôpital de référence                                                                           DGP, GPS
                                                                                                                                              SG, DRS, SDRS,
                                 182.Former les agents chargés du SNIS aux différents niveaux du système de santé                DEIS                                        X     X
                                                                                                                                              GPS
                                 183.Doter régulièrement les différentes formations sanitaires en supports nécessaires pour                   SG, DRS, SDRS,
                                                                                                                                 DEIS                             X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     la collecte des données du SNIS                                                                          GPS
                                 184.Déterminer les différentes populations cibles par aire sanitaire afin de systématiser le
                                                                                                                                              SG, DRS, SDRS,
                                     calcul des couvertures en prestations sanitaires aux différents niveaux du système de       DEIS                             X     X
                                                                                                                                              GPS
                                     santé
                                 185.Améliorer le contenu du rapport sanitaire du SNIS (annuaire statistique du SNIS) en
                                                                                                                                              SG, DRS, SDRS,
                                     intégrant le calcul des couvertures en prestations sanitaires et les besoins                DEIS                                   X
                                                                                                                                              GPS
                                     d’informations essentiels des programmes de santé
                                 186.Réviser les outils de collecte de données en fonction des besoins d’informations                         SG, DRS, SDRS,
                                                                                                                                 DEIS                                                              X
                                     additionnelles                                                                                           GPS
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SDRS,
                                 187.Diffuser le rapport annuel du SNIS aux différents acteurs de la santé (reproduction et
                                                                                                                                 DEIS         SSPP, SSP, GPS,                                      X
                                     transport y compris)
                                                                                                                                              SMC
                                                                                                                                              SG, DC, SDRS,
                                 188.Définir annuellement les différentes populations cibles en collaboration avec la
                                                                                                                                 DEIS         SSPP, SSP, GPS,                X          X          X           X
                                     structure nationale en charge des données démographiques
                                                                                                                                              SMC
                                                                                                                                              SG, DC, SDRS,
                                 189.Intégrer les données des structures sanitaires parapubliques et privées dans le SNIS        DEIS         SSPP, SSP, GPS,           X    X
Stratégie 2.3.2 : Renforcement
                                                                                                                                              SMC
de la qualité des données du
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SDRS,
SNIS et de la collaboration      190.Systématiser la rétro information entre les différents niveaux du système de santé en
                                                                                                                                 DEIS         SSPP, SSP, GPS,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
entre les différents acteurs         matière de SNIS
                                                                                                                                              SMC
intra et extra sectoriels
                                                                                                                                              SG, DC, HN, SDRS,
concernés par l’information
                                 191.Tenir un atelier national annuel de validation du rapport annuel du SNIS                    DEIS         SSPP, SSP, GPS,           X
sanitaire
                                                                                                                                              SMC
                                 192.Intégrer le thème système d’information sanitaire dans la supervision aux différents                     SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                 DEIS                                        X     X    X     X    X     X     X     X
                                     niveaux du système                                                                                       SSPP, SSP, GPS
                                 193.Contrôler systématiquement tous les deux ans la qualité des données du SNIS (et en                       SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                 DEIS                                                   X                            X
                                     fonction des besoins)                                                                                    SSPP, SSP, GPS
                                 194.Evaluer les besoins spécifiques en ressources humaines qualifiées pour couvrir les
                                                                                                                                              SG, DC, HN, DRS,
                                     besoins prioritaires en matière de santé maternelle et néonatale à tous les niveaux du      DSME                                   X
                                                                                                                                              SDRS, GPS
                                     système de santé
Stratégie 2.4.1 : Renforcement   195.Construire ou réhabiliter les salles d’accouchement des différentes formations
                                                                                                                                 DSME         DRHF, DGP
des capacités du système de          sanitaires (pm)
santé en faveur de la santé de   196.Equiper les salles d’accouchement des formations sanitaires en fonction des normes          DSME         DRHF, DGP                 X    X     X
la mère et du nouveau né         197.Mettre en place les équipements nécessaires pour assurer la communication entre les
                                                                                                                                 DSME         DRHF, DGP
                                     différents niveaux dans le cadre des évacuations des urgences (pm)
                                 198.Doter les différentes structures en ambulance en fonction des besoins (pm)                  DSME         DRHF, DGP
                                 199.Créer des espaces de réanimation du nouveau dans toutes les salles d’accouchement           DSME         DRHF, DGP                 X
Stratégie 2.4.2 :                200.Renforcer l’offre de services en matière de planification familiale à tous les niveaux du                DC, HN, SDRS,
Adaptation/amélioration d’une        système de santé (formation/supervision des prestataires, approvisionnement en              DSME         GPS, OBC,                 X    X     X    X     X    X     X     X     X
offre de soins de qualité aux        produits contraceptifs, amélioration de la qualité des prestations, décentralisation des                 ONG/AS, SMC

                                                                                                                                                                                                         103
                                                                                                                                                                                       Période
                                                                                                                                Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                 Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                es
                                                                                                                                                                 S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
différents niveaux du système          prestations- PS-, recherche opérationnelle-besoins non satisfaits…)
de santé au profit de la mère et   201.Rendre effectifs les accouchements dans tous les CSC et les PS conformément à la
                                                                                                                                DSME         SG, DRS, SDRS, HN         X
du nouveau né                          carte sanitaire en vue de désengorger la maternité de référence Dar El Hanan
                                   202.Renforcer la qualité de l’offre de soins en SOU à travers surtout la mise en place des
                                                                                                                                             DC, CAMME, HN,
                                       bonnes pratiques (délivrance dirigée, utilisation de sulfate de magnésium, prévention
                                                                                                                                DSME         SDRS, GPS, OBC,           X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       de l’HTA et ATB per césarienne), gestion active du 3ème stade du travail, renforcer la
                                                                                                                                             ONG/AS, SMC
                                       pratique des audits des décès maternels à tous les niveaux
                                   203.Rendre disponible au niveau des maternités les kits individuels d’accouchements,
                                                                                                                                DSME         DRHF, DRS, SDRS           X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       d’épisiotomie et des césariennes.
                                   204.Améliorer la prise en charge des nouveaux nés à travers la mise en place d’unités ou                  DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                DSME                                   X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       de services de néonatologie dans les maternités de référence et services de pédiatrie                 GPS
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                   205.Former le personnel sur la prise en charge des nouveaux nés.                             DSME                                   X    X
                                                                                                                                             GPS
                                   206.Intégrer le contenu de la formation sur les SONU dans les curricula de formations des                 DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                DSME                                        X     X
                                       Sages Femmes                                                                                          GPS
                                   207.Former/recycler les différents prestataires aux Soins obstétricaux Essentiels (SOE) et
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                       aux SONU en fonction des plateaux techniques de leur structure (formation de             DSME                                        X     X               X     X
                                                                                                                                             GPS
                                       l’ensemble des membres des équipes de SONU en fonction de leurs tâches)
                                                                                                                                             DC, CAMME, HN,
                                   208.Mettre en place des maisons d’attente pour les grossesses pathologiques dans les
                                                                                                                                DSME         SDRS, GPS, OBC,
                                       régions disposant de blocs opératoires (pm = construction)
                                                                                                                                             ONG/AS, SMC
                                   209.Mettre en place un système de supervision des prestataires par niveau (en cascade)
                                       tout en respectant le gradient de compétences (Hôpitaux de référence »» CMH »»
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                       PS) (NB différencier la visite d’appui à la gestion d’un programme (ou la supervision    DSME                             X     X
                                                                                                                                             GPS
                                       dans le cadre de la gestion d’un programme) de la supervision clinique formative des
                                       prestataires de soins)
                                                                                                                                             DC, CAMME, HN,
                                   210.Renforcer l’offre de service de CPN, au moins 3 CPN et plus par grossesse.               DSME         SDRS, GPS, OBC,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                             ONG/AS, SMC
                                                                                                                                             DC, CAMME, HN,
                                   211.Renforcer la consultation post natale, au moins une visite.                              DSME         SDRS, GPS, OBC,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                             ONG/AS, SMC
                                                                                                                                             DC, CAMME, HN,
                                   212.Développer des activités de prévention et de prise en charge post avortement             DSME         SDRS, GPS, OBC,                X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                             ONG/AS, SMC
                                                                                                                                             DC, CAMME, HN,
                                   213.Faire une recherche sur la satisfaction des usagers pour améliorer la qualité des
                                                                                                                                DSME         SDRS, GPS, OBC,                X
                                       prestations (accouchements, CPN, PF…)
                                                                                                                                             ONG/AS, SMC
                                   214.Mettre à l’échelle la PTPE en fonction du plateau technique y compris la prise en                     DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                DSME                             X     X    X     X
                                       charge des enfants par les ARV                                                                        GPS
                                   215.Mettre en place la stratégie de prévention et de prise en charge des violences fondées
                                                                                                                                             DC, CAMME, HN,
                                       sur le genre y compris les MGF et former les prestataires sur la prise en charge
                                                                                                                                DSME         SDRS, GPS, OBC,           X    X
                                       médicale, légale et psychosociale des complications des MGF et des violences faites
                                                                                                                                             ONG/AS, SMC
                                       aux enfants et celles liées au genre
                                   216.Renforcer la prévention et la prise en charge des problèmes gynécologiques               DSME         DC, CAMME, HN,                 X

                                                                                                                                                                                                        104
                                                                                                                                                                                          Période
                                                                                                                                    Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                      Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                    es
                                                                                                                                                                    S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                      spécifiques avec la création d’un centre de spécialité en SR (cancers, stérilité, fistules,                SDRS, GPS, OBC,
                                      ménopause…)                                                                                                ONG/AS, SMC
                                                                                                                                                 DC, SDRS, GPS,
                                  217.Renforcer la mission des agents de santé communautaire avec un accent particulier
                                                                                                                                    DPS          OBC, ONG/AS,       X     X
                                      sur la santé de la mère et de l’enfant.
                                                                                                                                                 SMC
                                                                                                                                                 DC, SDRS, GPS,
                                  218.Concevoir et mettre en œuvre une stratégie nationale de communication en matière
                                                                                                                                    DSME         OBC, ONG/AS,             X
                                      de santé maternelle et infantile.
                                                                                                                                                 SMC
                                  219.Mettre en place des actions de communication / plaidoyer en direction des politiques,                      DC, SDRS, GPS,
                                      des leaders communautaires pour des changements profonds et durables (religieux,              DSME         OBC, ONG/AS,                  X
                                      personnes âgées, accoucheuses traditionnelles…)                                                            SMC
Stratégie 2.4.3 :
                                                                                                                                                 DC, SDRS, GPS,
Développement des pratiques       220.Développer les outils et les activités d’enseignement des signes de dangers de la
                                                                                                                                    DSME         OBC, ONG/AS,             X    X
communautaires et familiales          grossesse et de l’accouchement y compris ceux du nouveau né
                                                                                                                                                 SMC
efficaces pour la santé de la
                                  221.Développer les outils et les pratiques communautaires nécessaires à la santé de la
mère et du nouveau né
                                      mère et du nouveau né (arrêt des MGF, nutrition des mères y compris la                                     DC, SDRS, GPS,
                                      « supplémentation » en micronutriments, vaccination, allaitement maternel exclusif            DSME         OBC, ONG/AS,             X    X     X
                                      pendant les 6 premiers mois, utilisation des moustiquaires imprégnées…)                                    SMC
                                      conformément à la programmation du MBB
                                                                                                                                                 DC, SDRS, GPS,
                                  222.Mettre en place ou renforcer les approches de distribution à base communautaire des
                                                                                                                                    DSME         OBC, ONG/AS,                  X     X
                                      contraceptifs avec l’appui des ASC
                                                                                                                                                 SMC
                                                                                                                                                 DC, SDRS, GPS,
                                  223.Favoriser le partenariat entre les Agents de santé communautaire et les relais
                                                                                                                                    DSME         OBC, ONG/AS,       X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      communautaire (associations de quartier)
                                                                                                                                                 SMC
                                  224.Créer un cadre de concertation impliquant les différents acteurs concernés par la
                                      santé des mères et des nouveaux nés surtout dans les régions (pour coordonner les
                                                                                                                                                 DC, CAMME, HN,
                                      actions relatives aux évacuations, à la communication, à l’enregistrement des
                                                                                                                                    DSME         SDRS, GPS, OBC,               X     X
                                      naissances, à la vaccination des mères, à la lutte contre les MGF, à la sécurité des
                                                                                                                                                 ONG/AS, SMC
                                      médicaments essentiels y compris les vaccins et les produits contraceptifs, à la
                                      planification familiale…)
Stratégie 2.4.4 : Coordination,
                                                                                                                                                 DC, HN, SDRS,
partenariat et suivi évaluation   225.Faire une étude sur l’évolution de la qualité de prise en charge des SONU et identifier
                                                                                                                                    DSME         GPS, OBC,                           X
des interventions en faveur de        les besoins obstétricaux non couverts
                                                                                                                                                 ONG/AS
la santé de la mère et du
                                                                                                                                                 DC, HN, SDRS,
nouveau né                        226.Mettre en place les outils de collecte des données statistiques sur les prestations (PEC)     DSME                                  X    X
                                                                                                                                                 GPS
                                                                                                                                                 DC, HN, SDRS,
                                  227.Former/superviser les acteurs sur l’utilisation des outils                                    DSME                                       X     X
                                                                                                                                                 GPS
                                                                                                                                                 DC, CAMME, HN,
                                  228.Suivre/Analyser l’évolution des couvertures en vue de prendre les mesures
                                                                                                                                    DSME         SDRS, GPS, OBC,                     X    X     X    X     X     X     X
                                      correctrices nécessaires (monitoring des prestations)
                                                                                                                                                 ONG/AS, SMC
Stratégie 2.5.1 : Renforcement    229.Définir un circuit harmonieux et efficient propice à une offre de soins intégrée au
                                                                                                                                    DSME         DC, SDRS, GPS            X
des capacités techniques du           profit des enfants de moins de 5 ans
système de santé en faveur de     230.Aménager les infrastructures sanitaires aux différents niveaux de soins en fonction de
                                                                                                                                    DSME         DC, SDRS, GPS                 X     X    X
la santé des enfants de moins         ce circuit de la prise en charge des enfants de moins de 5 ans
de 5 ans                          231.Rendre disponible les différents produits nécessaires à la prise en charge des enfants        DSME         DC, CAMME, HN,           X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                                                                           105
                                                                                                                                                                                     Période
                                                                                                                               Responsabl
Stratégies                       Activités                                                                                                  Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                               es
                                                                                                                                                               S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                     de moins de 5 ans aux différents niveaux du système de santé (y compris les                            SDRS, GPS
                                     micronutriments et les ARV…)
                                 232.Renforcer la chaine de froid pour la conservation des vaccins aux différents niveaux du                DC, CAMME, HN,
                                                                                                                               DSME                                  X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     système de santé (évaluer périodiquement les besoins et le couvrir)                                    SDRS, GPS
                                 233.Construire/Réhabiliter les unités de récupération nutritionnelle dans les CMH et les                   SG, DRHF, DRS,
                                                                                                                               DSME                            X     X
                                     CSC et les PS des quartiers périurbains pauvres                                                        DGP
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 234.Adopter et mettre en place la politique nationale de nutrition                            DSME         SDRS, GPS, OBC,    X
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 235.Mettre à l’échelle la PCIME                                                               DSME         SDRS, GPS, OBC,    X     X    X
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 236.Améliorer la prise en charge de la malnutrition au niveau national en créant un centre
                                                                                                                               DSME         SDRS, GPS, OBC,          X    X
                                     de référence pour la prévention et prise en charge de la malnutrition
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 237.Rendre fonctionnelles les différentes unités de récupération nutritionnelle (dotation
                                                                                                                               DSME         SDRS, GPS, OBC,          X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     en personnel et ressources nécessaires…)
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
Stratégie 2.5.2 : Renforcement   238.Former/superviser le personnel sur les prestations de soins aux enfants de moins de 5
                                                                                                                               DSME         SDRS, GPS, OBC,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
de l’offre de soins de qualité       ans surtout en matière de nutrition aux différents niveaux du système
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
aux différents niveaux du
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
système de santé au profit des   239.Mettre en place l’initiative des Hôpitaux amis des bébés en assurant la mise au sein
                                                                                                                               DSME         SDRS, GPS, OBC,          X
enfants de moins de 5 ans            précoce et la promotion de l’allaitement maternel exclusif
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 240.Développer les approches novatrices pour améliorer les couvertures vaccinales (ACD,
                                                                                                                               DSME         SDRS, GPS, OBC,    X     X
                                     stratégies avancées ou mobiles en milieu périurbain pauvre…)
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 241.Mettre en place un système de surveillance épidémiologique des maladies du PEV            DSME         SDRS, GPS, OBC,    X     X
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                 242.Renforcer la disponibilité des vaccins et leur conservation au niveau des PS et CMH et                 DC, CAMME, HN,
                                                                                                                               DSME                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     CSC                                                                                                    SDRS, GPS
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 243.Elargir la gamme des antigènes du PEV (rota virus et rubéole)                             DSME                                  X    X
                                                                                                                                            SDRS, GPS
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 244.Améliorer les prestations du PEV surtout en prévenant et en prenant en charge les
                                                                                                                               DSME         SDRS, GPS, OBC,
                                     MAPI (manifestations post vaccination)
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
                                                                                                                                            DC, CAMME, HN,
                                 245.Définir les missions des agents communautaires et adapter leur formation en fonction
                                                                                                                               DPS          SDRS, GPS, OBC,    X     X
Stratégie 2.5.3 :                    de ces missions dans le cadre de la santé des enfants de moins de 5 ans
                                                                                                                                            ONG/AS, SMC
Développement des pratiques
                                 246.Introduire le paquet de pratiques communautaires et familiales au profit des enfants
communautaires et familiales                                                                                                                DC, CAMME, HN,
                                     de moins de 5 ans conformément à la programmation du MBB (nutrition, allaitement
efficace pour la santé des                                                                                                     DSME         SDRS, GPS, OBC,    X     X
                                     maternel exclusif, alimentation de complément en plus de l’allaitement maternel,
enfants de moins de 5 ans                                                                                                                   ONG/AS, SMC
                                     vaccination, traitement des pneumonies, du paludisme, des diarrhées…)
                                 247.Mettre en œuvre des stratégies efficaces de communication autour des problèmes de         DPS          DC, CAMME, HN,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X

                                                                                                                                                                                                      106
                                                                                                                                                                                          Période
                                                                                                                                  Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                    Autres concernés       2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                  es
                                                                                                                                                                    S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                      santé des enfants moins de 5 ans                                                                         SDRS, GPS, OBC,
                                                                                                                                               ONG/AS, SMC
                                  248.Créer un cadre de concertation impliquant les différents acteurs concerné la santé des                   DC, CAMME, HN,
                                      enfants de moins de 5ans surtout dans les régions (pm à intégrer avec celui des mères       DSME         SDRS, GPS, OBC,      X     X
                                      et des nouveaux nés)                                                                                     ONG/AS, SMC
                                                                                                                                               DC, SDRS, HN,
                                  249.Mettre en place les outils de collecte des données sur les prestations (Pm voir SIS)        DSME                              X     X
                                                                                                                                               GPS
Stratégie 2.5.4 : Coordination,
                                                                                                                                               DC, SDRS, HN,
partenariat et suivi évaluation
des interventions en faveur de    250.Former/superviser les acteurs sur l’utilisation des outils (pm voir SIS)                    DSME         GPS                        X    X
la santé des enfants de moins
de 5 ans                                                                                                                                       DC, SDRS, HN,
                                  251.Faire des recherches opérationnelles sur la santé des enfants de moins de 5 ans             DSME         GPS                             X     X    X     X    X     X     X     X

                                                                                                                                               DC, SDRS, HN,
                                  252.Suivre/Analyser l’évolution des couvertures en vue de prendre les mesures
                                                                                                                                  DSME         GPS                  X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      correctrices nécessaires (monitoring des prestations)

                                  253.Créer deux à trois infirmeries scolaires / universitaires dans les grandes écoles à titre                DC, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DPS                                     X    X
Stratégie 2.6.1 : Renforcement        de phase pilote et envisager leur extension au niveau national                                           GPS, SSPP
des capacités techniques du                                                                                                                    DC, SDRS, SMC,
                                  254.Former deux responsables du programme au niveau central à l’approche jeune                  DPS                               X     X
système de santé adaptées aux                                                                                                                  GPS, SSPP
besoins spécifiques de santé      255.Renforcer les cellules d’écoute existantes en élargissant le plateau technique pour en
                                                                                                                                               DC, SDRS, SMC,
des jeunes et des adolescents         faire des espaces pour jeunes avec leur implication pour répondre leurs besoins en          DPS                                     X    X
                                                                                                                                               GPS, SSPP
                                      matière de santé reproductive y compris la santé sexuelle et le VIH/SIDA
                                                                                                                                               DC, SDRS, SMC,
                                  256.Valider la stratégie nationale de santé des jeunes et adolescents                           DPS                               X
                                                                                                                                               GPS, SSPP
                                  257.Diffuser la stratégie nationale de santé des jeunes et adolescents au niveau des                         DC, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DPS                                     X    X
                                      différents acteurs                                                                                       GPS, SSPP
                                                                                                                                               DC, SDRS, SMC,
                                  258.Mettre en œuvre la stratégie nationale de santé des jeunes et adolescents.                  DPS                                          X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                               GPS, SSPP
Stratégie 2.6.2 : Renforcement
                                  259.Intégrer la prise en charge des jeunes en matière de santé dans les structures                           DC, SDRS, SMC,
de l’offre de soins de qualité                                                                                                    DPS                                          X     X    X     X    X     X     X     X
                                      sanitaires                                                                                               GPS, SSPP
adaptée aux besoins
                                  260.Former et superviser le personnel à l’approche jeune pour jeunes au niveau des                           DC, SDRS, SMC,
spécifiques de santé des jeunes                                                                                                   DPS                                          X     X    X     X    X     X     X     X
                                      différents niveaux du système de santé                                                                   GPS, SSPP
et des adolescents
                                                                                                                                               DC, SDRS, SMC,
                                  261.Institutionnaliser la visite médicale annuelle pour les élèves et les étudiants             DPS                               X     X
                                                                                                                                               GPS, SSPP
                                  262.Renforcer les approches de communication pour un changement de comportement en
                                                                                                                                               DC, SDRS, SMC,
                                      matière de santé des jeunes en général et surtout en santé reproductive et sexuelle
                                                                                                                                  DPS          GPS, SSPP, SSP,      X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      (sensibilisation sur les risques d’accidents, la consommation de produits néfastes :
                                                                                                                                               ONG/AS, OBC
                                      Khat, tabac, drogue et sur les IST et VIH/SIDA.
Stratégie 2.6.3 :                 263.Définir les missions des agents communautaires et adapter leur formation en fonction
                                                                                                                                  DPS          DC, SDRS, SFI, GPS   X     X
Développement des pratiques           de ces missions dans le cadre de la santé des jeunes et des adolescents
communautaires et familiales
                                                                                                                                               DC, SDRS, SMC,
adaptées aux besoins              264.Elaborer les outils d’information et d’enseignement sur la santé reproductive et
                                                                                                                                  DPS          GPS, SSPP, SSP,      X     X
spécifiques de santé des jeunes       sexuelle des jeunes au niveau familial
                                                                                                                                               ONG/AS, OBC
et des adolescents
                                                                                                                                                                                                           107
                                                                                                                                                                                      Période
                                                                                                                                Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                  Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                es
                                                                                                                                                                S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2

                                  265.Développer un partenariat avec les autres départements concernés (ministère                            DC, HN, SDRS,
                                      éducation, jeunesse et spot, promotion de la femme, avec les associations surtout des     DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Stratégie 2.6.4 : Coordination,       jeunes œuvrant dans la santé des jeunes et adolescents                                                 SSP, ONG/AS, OBC
partenariat et suivi évaluation   266.Créer un cadre de concertation impliquant les différents acteurs concernés la santé                    DC, HN, SDRS,
des interventions de santé des        des enfants des jeunes et des adolescents (pm à intégrer avec celui des mères et des      DPS          SMC, GPS, SSPP,
jeunes et des adolescents             nouveaux nés et des enfants de moins de 5 ans)                                                         SSP, ONG/AS, OBC
                                  267.Mettre en place les outils de collecte des données sur les prestations (pm voir SIS)      DPS          SIS                      X
                                  268.Former/superviser les acteurs sur l’utilisation des outils (pm voir SIS)                  DPS          SIS                           X     X    X     X    X     X     X     X
                                  269.Mener des recherches opérationnelles sur la santé des jeunes et des adolescents           DPS          SIS                           X     X    X     X    X     X     X     X
                                  270.Renforcer les capacités des différents laboratoires en matière de diagnostic du                        DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X
                                      paludisme                                                                                              GPS, SSPP, SSP
                                                                                                                                             DC, HN, CAMME,
                                  271.Généraliser l’utilisation des TDR dans les formations sanitaires ne disposant pas de
                                                                                                                                DPSP         SDRS, GPS, SSPP,   X     X
                                      laboratoires
                                                                                                                                             SSP
                                  272.Appliquer le nouveau protocole de traitement du paludisme (formation de tous les                       DC, HN, CAMME,
                                      agents, acquisition des nouveaux produits, substitution des produits existants,           DPSP         SDRS, GPS, SSPP,   X     X
                                      supervision des agents à tous les niveaux)                                                             SSP
                                  273.Doter régulièrement les différentes structures sanitaires en produits pharmaceutiques                  DC, HN, CAMME,
                                      et sanguins nécessaires pour la prise en charges des cas de paludisme (simples et         DPSP         SDRS, GPS, SSPP,   X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Stratégie 2.7.1 :                     graves)                                                                                                SSP
Développement des stratégies      274.Appliquer les mesures spécifiques de prévention du paludisme (chimioprophylaxie et                     DC, HN, CAMME,
de base en matière de lutte           utilisation des MTI…) chez les groupes cibles vulnérables (femmes enceintes et enfants    DPSP         SDRS, GPS, SSPP,   X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
contre le paludisme                   de moins de 5 ans)                                                                                     SSP
                                  275.Recruter 130 agents d’hygiène et d’assainissement pour couvrir progressivement les                     SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X
                                      besoins à l’échelle nationale                                                                          GPS, SMC
                                  276.Mettre en œuvre les interventions de lutte antivectorielle aux différents niveaux en                   DC, HN, SDRS,
                                      collaboration avec les différents acteurs concernés (dotation en produits et autres       DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      ressources nécessaires pour la lutte antivectorielle)                                                  SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                  277.Développer les pratiques communautaires de prévention et de prise en charge des cas
                                                                                                                                DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      de paludisme
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                  278.Mener des interventions de prévention et de contrôle des épidémies de paludisme
                                                                                                                                DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      (pm, voir surveillance épidémiologique)
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                             SG, DC, SDRS,
                                  279.Doter le programme en ressources nécessaires pour son fonctionnement                      DPSP                            X          X          X          X           X
                                                                                                                                             GPS, SMC
                                  280.Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la coordination dans la mise en                SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Stratégie 2.7.2 :                     œuvre du programme en fonction des besoins                                                             GPS, SMC
Développement des stratégies                                                                                                                 DC, HN, SDRS,
                                  281.Développer le partenariat et les échanges d’expériences entre les acteurs de lutte
de soutien en matière de lutte                                                                                                  DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      contre le paludisme au niveau national et international
contre le paludisme                                                                                                                          SSP, ONG/AS, OBC
                                  282.Mobiliser de nouveaux acteurs avec des ressources additionnelles pour renforcer la                     SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      réponse nationale face au paludisme                                                                    GPS, SMC
                                  283.Suivre et évaluer la mise en œuvre du programme de lutte contre le paludisme              DPSP         SG, DC, SDRS,      X     X    X     X    X     X    X     X     X     X

                                                                                                                                                                                                       108
                                                                                                                                                                                      Période
                                                                                                                                Responsabl
Stratégies                       Activités                                                                                                   Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                es
                                                                                                                                                                S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                                                                                                                             GPS, SMC
                                 284.Faire le plaidoyer pour le renforcement des infrastructures d’hygiène et                                SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     d’assainissement des les centre urbains                                                                 GPS, SMC
                                 285.Faire le plaidoyer pour l’augmentation de la subvention de l’Etat destinée à la lutte                   SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     antivectorielle de 70%                                                                                  GPS, SMC
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                 286.Rendre opérationnel les comités intersectoriels de lutte contre les vecteurs               DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                             SG, DC, SDRS,
                                 287.Mener des recherches opérationnelles en matière de paludisme                               DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                             GPS, SMC
                                 288.Créer progressivement de nouveaux centres de diagnostics et de traitement (14 CDT à                     SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X
                                     20) et de centres de traitement directement observé (14 CTDO à 28)                                      GPS, SMC
                                 289.Doter les différents centres en matériels nécessaires pour leur fonctionnement                          SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X                X
                                     (microscopes, …)                                                                                        GPS, SMC
Stratégie 2.8.1 :
                                 290.Affecter les agents nécessaires pour assurer le fonctionnement de ces centres de                        SG, DC, SDRS,
Décentralisation des services                                                                                                   DPSP                            X     X    X     X    X
                                     tuberculose                                                                                             GPS, SMC
de lutte contre la tuberculose
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                 291.Impliquer les agents communautaires et les communautés dans les activités de lutte
                                                                                                                                DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X
                                     contre la tuberculose
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                 292.Amener les populations à avoir des attitudes favorables en matière lutte contre la                      SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     tuberculose (CCC)                                                                                       GPS, SMC
                                                                                                                                             SG, DC, SDRS,
                                 293.Former/superviser les agents des différents centres de tuberculose                         DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                             GPS, SMC
                                 294.Assurer le contrôle de qualité du diagnostic et du traitement de la tuberculose aux                     SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     différents niveaux du système de santé                                                                  GPS, SMC
Stratégie 2.8.2 : Amélioration   295.Doter les différents centres en produits alimentaires nécessaires pour la nutrition des                 SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
de la qualité de la prise en         tuberculeux                                                                                             GPS, SMC
charge globale en matière de     296.Doter les différents centres en produits pharmaceutiques nécessaires pour la prise en                   SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
prestation du programme              charge des tuberculeux                                                                                  GPS, SMC
tuberculose aux différents       297.Mener des actions synergiques entre le programme VIH/SIDA et le programme
                                                                                                                                             SG, DC, SDRS,
niveaux du système de santé          tuberculose dans le cadre du diagnostic et de la prise en charge des cas de co-infection   DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                             GPS, SMC
                                     (VIH et BK)
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                 298.Améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients multirésistants                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                             SG, DC, SDRS,
                                 299.Mettre en place une équipe de coordination du programme tuberculose                        DPSP                            X     X
                                                                                                                                             GPS, SMC
                                 300.Doter la coordination du programme en ressources nécessaires pour son                                   SG, DC, SDRS,
                                                                                                                                DPSP                            X          X          X          X           X
                                     fonctionnement (locaux, équipements, matériel et budget de fonctionnement)                              GPS, SMC
Stratégie 2.8.3 : Renforcement
                                 301.Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la coordination dans la mise en                 SG, DC, SDRS,
des capacités de gestion du                                                                                                     DPSP                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     œuvre du programme en fonction des besoins                                                              GPS, SMC
programme tuberculose
                                                                                                                                             DC, HN, SDRS,
                                 302.Développer le partenariat et les échanges d’expériences entre les acteurs de lutte
                                                                                                                                DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     contre la tuberculose au niveau national et international
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                 303.Mobiliser de nouveaux acteurs avec des ressources additionnelles pour renforcer la         DPSP         DC, HN, SDRS,      X     X    X     X    X     X    X     X     X     X

                                                                                                                                                                                                       109
                                                                                                                                                                                       Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                   Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                 S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                      réponse nationale face à la tuberculose                                                                 SMC, GPS, SSPP,
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  304.Suivre et évaluer la mise en œuvre du programme de lutte contre la tuberculose             DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  305.Mettre en œuvre la stratégie de communication du PLSS                                      DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  306.Mettre à l’échelle nationale les activités du Programme Prévention de la Transmission
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X
                                      du VIH des Parents à l’Enfant (PTPE)
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  307.Appuyer les activités de la sécurité transfusionnelle dans les structures sanitaires et
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      communautaires
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  308.Mener les activités de prévention des infections en milieux de travail (surtout dans les
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      salles d’accouchement et les hôpitaux)
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
Stratégie 2.9.1 : Renforcement    309.Mettre en place un mécanisme de prévention et de prise en charge des accidents
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
des mesures de prévention de          d’exposition au sang et autres liquides biologiques
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
la transmission du VIH/SIDA et
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
des IST y compris la promotion
                                  310.Accroître l’accès et l’utilisation des préservatifs                                        DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
du conseil dépistage volontaire
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  311.Mener des activités ciblées de sensibilisation au profit des groupes vulnérables et/ou
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      spécifiques
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  312.Renforcer les activités de dépistage et de traitement précoce des IST ;                    DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  313.Décentraliser les centres de conseil dépistage volontaire au niveau des structures
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      sanitaires et communautaires
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  314.Mener des activités d’assurance qualité des prestations dans les centres de dépistage
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      volontaire aux différents niveaux
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  315.Décentraliser progressivement le traitement aux ARV dans les CMH en fonction des
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X
                                      besoins
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
Stratégie 2.9.2 : Renforcement                                                                                                                DC, HN, SDRS,
de l’accès aux soins de qualité   316.Former les médecins au counselling et au traitement médical du VIH par les ARV             DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X
et à la prise en charge globale                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
des PVVIH                                                                                                                                     DC, HN, SDRS,
                                  317.Former les autres agents non médecins impliqués directement dans le traitement
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X
                                      médical du VIH/SIDA au counselling et aux activités de suivi des PVVIH de leur ressort
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                  318.Doter les différentes formations sanitaires en équipements et matériels nécessaires                     DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                 DPSP                            X          X          X          X           X
                                      pour les activités de VIH/SIDA en fonction du PMA                                                       SMC, GPS, SSPP,
                                                                                                                                                                                                        110
                                                                                                                                                                                        Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                   Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                  S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  319.Doter régulièrement les différents sites de traitement en ARV et autres produits
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X          X          X          X           X
                                      nécessaires pour le traitement et le suivi des PVVIH
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  320.Poursuivre la gratuité de la prise en charge des cas de VIH/SIDA et d’ IST                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  321.Réduire le délai du processus d’éligibilité aux ARV                                        DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  322.Impliquer les agents de santé communautaires et les communautés dans le suivi des
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      PVVIH
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                  323.Mener des actions synergiques entre le programme VIH/SIDA et le programme                               DC, HN, SDRS,
                                      tuberculose dans le cadre du diagnostic et de la prise en charge des cas de co-infection   DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      (VIH et BK)                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  324.Mettre en place un système d’accréditation et d’assurance qualité de la prise en
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X
                                      charge médicale du VIH/SIDA (surtout les OEV)
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  325.Mettre en place un mécanisme d’identification et de prise en charge des personnes
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,           X    X     X
                                      affectées par les VIH/SIDA
Stratégie 2.9.3 : Réduction de                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
l’impact socioéconomique du                                                                                                                   DC, HN, SDRS,
                                  326.Impliquer davantage les communautés dans la prise en charge psychosociale des
VIH/SIDA au niveau des PVVIH                                                                                                     DPSP         SMC, GPS, SSPP,           X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      personnes infectées et affectées par le VIH
et des personnes affectées par                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
le VIH/SIDA                                                                                                                                   DC, HN, SDRS,
                                  327.Poursuivre l’appui alimentaire et financier aux personnes infectées et affectées par le
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      VIH
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                  328.Impliquer davantage les leaders surtout du monde religieux dans les activités de la
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Stratégie 2.9.4 : Renforcement        réponse nationale face au VIH/SIDA
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
de la mobilisation des
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
ressources, du partenariat et     329.Poursuivre les actions de mobilisation des financements en faveur de la réponse
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
de la coordination de tous les        nationale face au VIH/SIDA
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
acteurs impliqués et potentiels
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
pour une réponse élargie
                                  330.Participer aux rencontres internationales et aux voyages d’études à l’étranger             DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
nationale, sous-régionale et
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
internationale à l’épidémie du
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
VIH/SIDA                          331.Mettre en œuvre les recommandations issues des conférences et des accords sous
                                                                                                                                 DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      régionales et internationales sur le VIH/SIDA
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
Stratégie 2.9.5 : Renforcement                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                  332.Doter la coordination du programme en ressources nécessaires pour son
des capacités de gestion du                                                                                                      DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X          X          X          X           X
                                      fonctionnement (locaux, équipements, matériel et budget de fonctionnement)
programme, de la surveillance                                                                                                                 SSP, ONG/AS, OBC
de l’épidémie, de suivi-          333.Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la coordination dans la mise en                 SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                 DPSP                             X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
évaluation et promotion de la         œuvre du programme en fonction des besoins                                                              SMC, GPS

                                                                                                                                                                                                         111
                                                                                                                                                                                         Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                          Activités                                                                                                 Autres concernés       2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                   S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
recherche opérationnelle                                                                                                                      DC, HN, SDRS,
                                    334.Consolider le système de surveillance sentinelle de 2ème génération                      DPSP         SMC, GPS, SSPP,      X     X    X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    335.Réaliser des études épidémiologiques, comportementales et d’impact sur le VIH/SIDA       DPSP         SMC, GPS, SSPP,            X    X     X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    336.Suivre et évaluer la mise en œuvre du programme de VIH/SIDA                              DPSP         SMC, GPS, SSPP,      X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    337.Mettre ne place un mécanisme de promotion de la recherche en matière de VIH/SIDA         DPSP         SMC, GPS, SSPP,      X     X    X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    338.Définir les domaines prioritaires de couverture en assurance qualité et les normes de
                                                                                                                                 DRS          GPS, SSPP, SSP,      X
                                        qualité dans chaque domaine
                                                                                                                                              ONG/AS
                                    339.Elaborer de façon participative et consensuelle les différents documents techniques de
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                        mise en œuvre de l’assurance qualité aux différents niveaux du système de santé
                                                                                                                                 DRS          GPS, SSPP, SSP,            X
                                        (stratégie nationale d’assurance qualité, documents de normes techniques de la
                                                                                                                                              ONG/AS
                                        qualité, approches d’assurance qualité pour chaque niveau…)
Stratégie 2.10.1 : Conception
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
de la qualité et mise en place      340.Diffuser les différents documents techniques d’assurance qualité (production, atelier
                                                                                                                                 DRS          GPS, SSPP, SSP,                 X
des outils et des organes               de diffusion…)
                                                                                                                                              ONG/AS
d’assurance qualité des
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
services et des soins               341.Faire recours à l’expertise internationale dans la conception et la mise en œuvre de
                                                                                                                                 DRS          GPS, SSPP, SSP,      X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        l’assurance qualité (1 homme/mois 2 fois par an)
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    342.Mettre en place des organes/équipes de gestion, coordination de l’assurance qualité
                                                                                                                                 DRS          SMC, GPS, SSPP,                 X     X    X
                                        aux différents niveaux du système
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    343.Doter les différents organes en ressources nécessaires pour leur fonctionnement          DRS          SMC, GPS, SSPP,                 X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    344.Former/superviser les acteurs à l’assurance qualité aux différents niveaux du système    DRS          GPS, SSPP, SSP,                 X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    345.Suivre les activités de mise en œuvre de l’assurance qualité aux différents niveaux du
Stratégie 2.10.2 : Contrôle,                                                                                                     DRS          GPS, SSPP, SSP,      X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        système
suivi et évaluation de la qualité                                                                                                             ONG/AS
des services et soins                                                                                                                         DC, HN, SDRS,
                                    346.Faire des évaluations périodiques (tous les 2 ans) de la qualité des services et soins
                                                                                                                                 DRS          GPS, SSPP, SSP,                       X                     X
                                        auprès des bénéficiaires (ESQSS)
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              DC, HN, SDRS,
                                    347.Réviser tous les 5 ans les normes de qualité des services et des soins                   DRS          GPS, SSPP, SSP,                                                         X
                                                                                                                                              ONG/AS
Stratégie 2.11.1 : Définition du                                                                                                              DC, HN, SDRS, SFI,
cadre conceptuel de la              348.Elaborer une stratégie intégrée nationale de promotion de la santé                       DPS          SMC, GPS, SSPP,            X    X
promotion de la santé et                                                                                                                      SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                                                                          112
                                                                                                                                                                                     Période
                                                                                                                               Responsabl
Stratégies                      Activités                                                                                                   Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                               es
                                                                                                                                                               S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
renforcement des capacités de                                                                                                               DC, HN, SDRS,
                                349.Diffuser la stratégie nationale de promotion de la santé (reproduction et ateliers de
gestion de la stratégie                                                                                                        DPS          SMC, GPS, SSPP,               X     X
                                    diffusion)
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                350.Renforcer les capacités de la direction en charge de la promotion de la santé
                                                                                                                                            SG, DC, SDRS,
                                    (Ressources Humaines, Formation du personnel, équipements, ressources                      DPS                             X          X          X          X           X
                                                                                                                                            GPS, SMC
                                    financières…)
                                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
                                351.Coordonner les interventions de Promotion de la santé entre les différents acteurs         DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                352.Placer les agents de santé communautaires au cœur des interventions de promotion                        DC, HN, SDRS,
                                    de la santé (en adaptant leur programme de formation, la description de leur poste et      DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                    leurs tâches…)                                                                                          SSP, ONG/AS, OBC
                                353.Mettre en œuvre des paquets de services relatifs aux interventions communautaires à                     DC, HN, SDRS,
                                    haut impact sur la réduction de la mortalité maternelle et infantile en vue d’assurer la   DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                    continuité des soins communautés – services de santé                                                    SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
                                354.Mettre en œuvre la stratégie intégrée nationale de promotion de la santé                   DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                355.Développer le Marketing Social des services dans des domaines spécifiques relatifs
                                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
Stratégie 2.11.2 :                  surtout aux interventions concourant à l’atteinte des OMD volet santé (réduction de la
                                                                                                                               DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Développement des activités         mortalité maternelle et infantile, contrôle du VIH/SIDA, du paludisme et de la
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
de promotion, de suivi et           tuberculose)
d’évaluation de la santé        356.Etendre l’approche de Besoins Essentiels de Développement aux différents districts                      DC, HN, SDRS,
                                    sanitaires (approches intégrées, participatives d’identification et d’implication des      DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                    communautés dans la résolution de problèmes de développement communautaire…)                            SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
                                357.Recenser, et capitaliser les expériences et les bonnes pratiques communautaires en
                                                                                                                               DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                    matière d’offre et de promotion de la santé
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
                                358.Mener les activités de coordination, de suivi et d’évaluation des interventions de
                                                                                                                               DPS          SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                    promotion de la santé aux différents niveaux du système de santé
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
                                359.Doter le service d’hygiène en ressources nécessaires pour son fonctionnement (locaux,
                                                                                                                               DEIS         SMC, GPS, SSPP,               X          X          X           X
                                    équipements, matériel et budget de fonctionnement)
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
                                360.Faire le plaidoyer pour augmenter de 80% le budget alloué par l’état au service
Stratégie 2.12.1 :                                                                                                             DEIS         SMC, GPS, SSPP,    X     X    X     X
                                    d’hygiène
Développement d’un système                                                                                                                  SSP, ONG/AS, OBC
intégré en matière                                                                                                                          DC, HN, SDRS,
                                361.Elaborer/réviser le code d’hygiène publique et de santé environnementale (portant
d’assainissement, d’hygiène                                                                                                    DEIS         SMC, GPS, SSPP,          X    X     X
                                    surtout sur la sécurité sanitaire de l’eau, des aliments des produits chimiques…)
publique et de santé                                                                                                                        SSP, ONG/AS, OBC
environnementale                                                                                                                            DC, HN, SDRS,
                                362.Elaborer une stratégie nationale (ou un plan) de mise en œuvre des interventions
                                                                                                                               DEIS         SMC, GPS, SSPP,               X     X
                                    d’hygiène publique et de santé environnementale
                                                                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                363.Diffuser la stratégie nationale (ou le plan) de mise en œuvre des interventions                         DC, HN, SDRS,
                                    d’hygiène publique et de santé environnementale aux différents acteurs (reproduction       DEIS         SMC, GPS, SSPP,                     X    X
                                    et ateliers de diffusion…)                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                                                                      113
                                                                                                                                                                                          Période
                                                                                                                                   Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                    Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                   es
                                                                                                                                                                    S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   364.Mettre en place les comités (multisectoriels) d’hygiène dans les différentes localités      DEIS         SMC, GPS, SSPP,           X    X
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   365.Assurer la coordination et l’implication des différents acteurs intra et intersectoriels
                                                                                                                                   DEIS         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       concernés par les problèmes d’assainissement et d’hygiène
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
                                   366.Renforcer les capacités du laboratoire de santé publique en matière d’appui aux                          SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                   DEIS                             X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       activités d’assainissement, d’hygiène publique et de santé environnementale                              GPS, SSPP, SSP
                                   367.Mettre en place d’un laboratoire d’entomologie (construction et recrutement des                          SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                   DEIS                                        X     X    X     X    X     X     X     X
                                       ressources Humaines ; équipements, formations)                                                           GPS, SSPP, SSP
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   368.Renforcer la fonctionnalité des comités d’hygiène dans les différentes localités            DEIS         SMC, GPS, SSPP,                X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   369.Doter les différents comités d’hygiène en ressources nécessaires pour leur
                                                                                                                                   DEIS         SMC, GPS, SSPP,                X     X    X     X    X     X     X     X
                                       fonctionnement
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   370.Impliquer les communautés dans les activités d’assainissement, d’hygiène publique et
Stratégie 2.12.2 : Mise en                                                                                                         DEIS         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       de santé environnementale
œuvre des actions                                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
opérationnelles de promotion                                                                                                                    DC, HN, SDRS,
                                   371.Mettre en place un système de contrôle (dissuasif) en matière d’assainissement,
et de contrôle de                                                                                                                  DEIS         SMC, GPS, SSPP,                X     X    X     X    X     X     X     X
                                       d’hygiène publique et de santé environnementale dans les différentes localités
l’assainissement et de                                                                                                                          SSP, ONG/AS, OBC
l’hygiène publique et              372.Assurer le contrôle régulier de qualité de l’eau et des autres produits de grande                        DC, HN, SDRS,
environnementale                       consommation ou à risque au plan santé publique (eau, aliments et produits                  DEIS         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       chimiques…)                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   373.Evaluer l’impact sanitaire sur la mise en place du réseau d’assainissement de la ville de
                                                                                                                                   DEIS         SMC, GPS, SSPP,     X     X                                      X     X
                                       Djibouti
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   374.Mener des recherches opérationnelles en matière d’assainissement, d’hygiène
                                                                                                                                   DEIS         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       publique et de santé environnementale
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   375.Analyser les données de routine des formations sanitaires en vue d’identifier les
                                                                                                                                   DPSP         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Stratégie 2.13.1 : Evaluation de       maladies non transmissibles fréquemment rencontrées en milieu de soins
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
l’ampleur et des déterminants
                                   376.Etablir le profil épidémiologique des maladies non transmissibles les plus fréquentes                    DC, HN, SDRS,
sanitaires et socioéconomiques
                                       dans les services de soins dans un souci d’identification des priorités et des              DPSP         SMC, GPS, SSPP,           X    X
des maladies non
                                       déterminants (réalisation d’une enquête de populations)                                                  SSP, ONG/AS, OBC
transmissibles
                                                                                                                                                DC, HN, SDRS,
                                   377.Evaluer l’impact socio-sanitaire et économique des maladies non transmissibles
                                                                                                                                   DPSP         SMC, GPS, SSPP,                X     X
                                       prioritaires
                                                                                                                                                SSP, ONG/AS, OBC
Stratégie 2.13.2 : Elaboration     378.Elaborer la stratégie nationale intégrée de prise en charge des maladies non                             DC, HN, SDRS,
et mise en œuvre de la                 transmissibles prioritaires (ou les programmes) auprès des différents acteurs               DPSP         SMC, GPS, SSPP,
stratégie nationale de lutte           (reproduction et ateliers de diffusion…)                                                                 SSP, ONG/AS, OBC
contre les maladies non            379.Diffuser la stratégie nationale intégrée de prise en charge des maladies non                             DC, HN, SDRS,
transmissibles prioritaires            transmissibles prioritaires (ou les programmes) auprès des différents acteurs               DPSP         SMC, GPS, SSPP,                      X    X
                                       (reproduction et ateliers de diffusion…)                                                                 SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                                                                                           114
                                                                                                                                                                                         Période
                                                                                                                                  Responsabl
Stratégies                          Activités                                                                                                  Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                  es
                                                                                                                                                                   S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                                                                                                                               DC, HN, SDRS,
                                    380.Mettre en œuvre la stratégie nationale intégrée de prise en charge des maladies non
                                                                                                                                  DPSP         SMC, GPS, SSPP,                           X     X
                                        transmissibles prioritaires (ou les programmes)
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
                                    381.Mener les actions de coordination, de suivi et d’évaluation de la stratégie nationale                  DC, HN, SDRS,
                                        intégrée de prise en charge des maladies non transmissibles prioritaires (ou les          DPSP         SMC, GPS, SSPP,                           X     X    X     X     X     X
                                        programmes)                                                                                            SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                    382.Elaborer une politique nationale de financement de la santé à Djibouti                    DRHF         SMC, GPS, SSPP,                X     X
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                    383.Faire le plaidoyer pour amener à 15% la part du budget de la santé dans le budget de
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        l’Etat (utilisation du CDMT et autres outils de plaidoyer)
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                    384.Plaider pour l’instauration des taxes spécifiques sur les prix des produits nocifs à la
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        santé (kat, tabac, alcool…) en vue d’augmenter le budget de la santé
Stratégie 3.1.1 : Mobilisation                                                                                                                 SSP, ONG/AS, OBC
des financements internes           385.Renforcer le processus d’élaboration du budget consolidé du ministère de la santé
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
(Etat, privé, ménages)                  (période, directive ministérielle, élaboration des budget-programmes au niveau des
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        structures bénéficiaires, consolidation en prenant en compte les besoins spécifiques,
                                                                                                                                               SSP
                                        présentation du budget devant l’Assemblée Nationale…)
                                    386.Améliorer le recouvrement des paiements des prestations dans les formations                            SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        sanitaires concernées (CMH et hôpitaux de référence)                                                   SMC, GPS, SSPP
                                    387.Définir et appliquer les mécanismes d’utilisation de ces recettes propres générées                     DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                                   X    X     X
                                        dans les formations sanitaires                                                                         SMC, GPS, SSPP
                                                                                                                                               DC, HN, SDRS,
                                    388.Développer des approches novatrices de participation du privé au financement de la
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        santé en fonction de l’environnement économique national
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
                                    389.Accroitre les performances des acteurs dans l’utilisation des ressources étrangères
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                        existantes aux différents niveaux du système de santé (mener des actions visant à
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        accroitre les niveaux de mobilisation, d’absorption, de transparence et de
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
Stratégie 3.1.2 : Mobilisation          justification…)
des financements extérieurs au      390.Poursuivre les activités de mobilisation des ressources extérieures pour le financement                SG, DC, HN, SDRS,
profit de la santé                      des actions prioritaires de santé (tables rondes, plaidoyer, élaboration de nouveaux      DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        projets, recherche de financement…)                                                                    SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                               DC, HN, SDRS,
                                    391.Appuyer le fonctionnement des cadres de concertation et de coordination avec les
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        partenaires
                                                                                                                                               SSP
                                    392.Elaborer le CDMT secteur santé intégrant les outils de mobilisation de ressources, de
                                                                                                                                               DC, HN, SDRS,
                                        prise en compte des spécificités régionales, des structures sanitaires et des
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X
Stratégie 3.1.3 : Renforcement          programmes prioritaires dans l’allocation des ressources de même ceux du suivi de la
                                                                                                                                               SSP
de l’efficience « allocative » et       dépense
de l’absorption des ressources                                                                                                                 DC, HN, SDRS,
financières destinées au            393.Mettre en œuvre le CDMT secteur santé à partir de 2009                                    DRHF         SMC, GPS, SSPP,                X     X    X     X    X     X     X     X
ministère de la santé                                                                                                                          SSP
                                    394.Développer l’approche sectorielle (avec des directives communes de planification, un                   DC, HN, SDRS,
                                        panier commun et des procédures harmonisées de gestion, un système commun de              DRHF         SMC, GPS, SSPP,                X     X    X     X    X     X     X     X
                                        suivi évaluation) dans le cadre la mise en œuvre du PNDS (Elaboration, adoption,                       SSP
                                                                                                                                                                                                          115
                                                                                                                                                                                         Période
                                                                                                                                  Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                    Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                  es
                                                                                                                                                                   S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                      financement et suivi évaluation des plans d’action annuels de l’ensemble des
                                      structures du ministère la santé)
                                  395.Renforcer la collaboration avec la commission nationale des marchés publics afin de                      DC, HN, SDRS,
                                      définir des approches visant à accélérer le processus de passation des marchés au           DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      niveau du secteur santé                                                                                  SSP
                                                                                                                                               DC, HN, SDRS,
                                  396.Former deux cadres du ministère de la santé au montage de dossiers et à la passation
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,                X     X               X     X
                                      des marchés surtout internationaux
                                                                                                                                               SSP
                                  397.Doter la direction en charge de la gestion financière en ressources nécessaires                          SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                             X          X          X          X           X
                                      (ressources humaines qualifiées, équipements et budget de fonctionnement…)                               SMC, GPS
                                  398.Définir les liens et les mécanismes d’interventions synergiques entre la DEPCI, l’Unité                  SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                                   X    X
                                      de Gestion des Projets et la DRHF en matière de gestion financière                                       SMC, GPS
                                  399.Faire recours à l’expertise internationale pour renforcer les capacités techniques du                    SG, DC, HN, SDRS,
Stratégie 3.2.1 : Renforcement                                                                                                    DRHF                             X          X          X          X           X
                                      ministère de la santé en matière de gestion financière (3 hommes/mois par an)                            SMC, GPS
des capacités gestion des
                                  400.Mettre en place les ressources humaines qualifiées en matière de gestion dans les                        SG, DC, HN, SDRS,
structures en charge de la                                                                                                        DRHF                             X          X          X          X           X
                                      hôpitaux de référence et les sous-directions des régions sanitaires                                      SMC, GPS
gestion financière
                                  401.Mettre en place les outils nécessaires à la gestion financière aux différents niveaux du                 SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                             X          X          X          X           X
                                      système de santé                                                                                         SMC, GPS
                                  402.Former/superviser les différents acteurs de la gestion financière aux différents niveaux                 SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      du système de santé                                                                                      SMC, GPS
                                  403.Former les membres des comités de santé y compris les agents de santé impliqués                          SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                                        X     X
                                      dans la gestion financière                                                                               SMC, GPS
                                  404.Mettre en place un mécanisme de gestion financière et de suivi informatisé des flux
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                      financiers (suivi des financements internes extérieurs y compris les recettes propres,      DRHF                                        X     X    X
                                                                                                                                               SMC, GPS
                                      suivi des dépenses aux différents niveaux du système de santé…)
Stratégie 3.2.2 : Suivi
                                  405.Elaborer tous les trois ans les Comptes Nationaux de la Santé (CNS) en vue d’assurer le                  SG, DC, HN, SDRS,
évaluation et contrôle de la                                                                                                      DRHF                             X                     X                      X
                                      suivi du financement de la santé                                                                         SMC, GPS
gestion financière
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                  406.Evaluer l’impact de la tarification en cours en vue de l’adapter aux objectifs visés        DRHF                                   X    X
                                                                                                                                               SMC, GPS
                                  407.Faire des contrôles internes de la gestion financière aux différents niveaux du système                  SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                             X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      de santé                                                                                                 SMC, GPS
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                  408.Rendre effectifs les mécanismes de prise en charge des indigents dans l’ensemble des
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      structures sanitaires publiques
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
Stratégie 3.3.1 : Prise en                                                                                                                     SG, DC, HN, SDRS,
charge des indigents et des       409.Prise en charge gratuite des soins des enfants de moins de 5 ans et des mères (pour les
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
groupes vulnérables ainsi que         prestations de SOE, SOUB et SONUC)
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
la poursuite de la subvention
                                  410.Rendre effectivement gratuites toutes les prestations entrant dans le cadre du                           SG, DC, HN, SDRS,
de certaines prestations
                                      diagnostic et de la prise en charge du VIH/SIDA et de la tuberculose (y compris la radio    DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
prioritaires
                                      pulmonaire)                                                                                              SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                               SG, DC, HN, SDRS,
                                  411.Créer un Fonds de secours d’urgence pour le financement des interventions sanitaires
                                                                                                                                  DRHF         SMC, GPS, SSPP,           X    X
                                      de lutte contre les épidémies et autres catastrophes naturelles
                                                                                                                                               SSP, ONG/AS, OBC
Stratégie 3.3.2 : Promotion des   412.Rendre opérationnel le projet de création de la caisse de sécurité sociale à partir de la                SG, DC, HN, SDRS,
                                                                                                                                  DRHF                                   X    X     X
mécanismes de partage du              fusion de l’Organisme de Protection Sociale et la caisse des agents de la fonction                       SMC, GPS, SSPP,

                                                                                                                                                                                                          116
                                                                                                                                                                                       Période
                                                                                                                                Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                 Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                es
                                                                                                                                                                 S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
risque maladie (alternatives de        publique (étude de faisabilité, sensibilisation des acteurs, définition du cadre                      SSP, ONG/AS, OBC
paiement solidaire des soins de        institutionnel et juridique, recrutement du personnel, définition des paquets de
santé)                                 services, élaboration des outils de gestion, suivi évaluation…)
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   413.Encourager les investisseurs privés dans la création des assurances santé (régime
                                                                                                                                DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       fiscal, sensibilisation des prestataires de soins et des bénéficiaires potentiels…)
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   414.Promouvoir la création des mutuelles de santé dans les groupes sociaux à revues
                                                                                                                                DRHF         SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       moyens et irréguliers
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS, OBC
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   415.Elaborer une politique nationale de développement des ressources humaines                SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,           X    X
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
                                   416.Elaborer le premier plan de mise en œuvre de la politique nationale de
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
Stratégie 4.1.1 : Définition des       développement des ressources humaines (impliquant les différents acteurs
                                                                                                                                SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                X
orientations nationales en             concernés : ministères en charge des finances, de l’éducation, de l’enseignement
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
matière de développement des           supérieur, de la fonction publique, partenaires de la santé…)
ressources humaines                                                                                                                          SG, DC, HN, SDRS,
                                   417.Mettre en œuvre le premier plan national de développement des ressources humaines        SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                      X    X     X    X     X     X
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   418.Suivre et évaluer le premier plan national de développement des ressources humaines      SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                                                        X
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
                                   419.Evaluer les besoins en personnels actuels et futurs du système en fonction des normes                 SG, DC, HN, SDRS,
                                       de la carte sanitaire tout en prenant en compte le personnel administratif (nombre et    SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,           X    X
                                       coût)                                                                                                 SSP, ONG/AS
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   420.Recruter progressivement le personnel nécessaire pour couvrir les besoins prioritaires
Stratégie 4.1.2 : Recrutement                                                                                                   SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                X          X          X           X
                                       du système
du personnel complémentaire                                                                                                                  SSP, ONG/AS
nécessaire pour couvrir les        421.Faire recours au personnel étranger dans les domaines techniques dont la formation                    SG, DC, HN, SDRS,
besoins du système tout en             est assez longue (médecin généraliste à compétences chirurgicales essentielles,          SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
privilégiant les zones enclavées       gynéco-obstétricien, pédiatre, chirurgien, médecin réanimateur, cardiologue…)                         SSP, ONG/AS
et ou de pauvreté                                                                                                                            SG, DC, HN, SDRS,
                                   422.Faire le plaidoyer pour augmenter le budget destiné aux ressources humaines du
                                                                                                                                SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       ministère de la santé
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   423.Mobiliser les ressources extérieures en matière de financement des ressources
                                                                                                                                SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       humaines
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   424.Maintenir / renforcer la régionalisation du recrutement du personnel surtout
                                                                                                                                SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Stratégie 4.1.3 :                      technique
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
Répartition/redéploiement du
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
personnel existant dans les        425.Promouvoir les approches de service obligatoire en milieu rural pendant au moins 2
                                                                                                                                SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
zones et les programmes                ans à la sortie des écoles de formation de base
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
prioritaires
                                                                                                                                             SG, DC, HN, SDRS,
                                   426.Mettre en place un plan de roulement biannuel pour tous les techniciens sortant des
                                                                                                                                SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                X
                                       écoles de base
                                                                                                                                             SSP, ONG/AS
                                                                                                                                                                                                        117
                                                                                                                                                                                           Période
                                                                                                                                    Responsabl
Stratégies                          Activités                                                                                                    Autres concernés      2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                    es
                                                                                                                                                                     S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                    427.Renforcer les traitements différentiels surtout aux plans du revenu et des perspectives                  SG, DC, HN, SDRS,
                                        de carrière professionnelle entre les agents du milieu rural et ceux du milieu urbain       SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        (privilégier les agents du milieu rural)                                                                 SSP, ONG/AS
                                    428.Observer une durée moyenne de 2 ans à un poste pour les cadres (surtout médecin)                         SG, DC, HN, SDRS,
                                        dans les régions de l’intérieur (sauf en cas d’insuffisances graves ou de contraintes       SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        majeures)                                                                                                SSP, ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, HN, SDRS,
                                    429.Redéployer le personnel existant en privilégiant les zones pauvres périurbaines et les
                                                                                                                                    SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        régions de l’intérieur
                                                                                                                                                 SSP, ONG/AS
                                    430.Centraliser la gestion des ressources humaines au niveau d’une direction et créer des                    SG, DC, HN, SDRS,
                                        liens synergiques entre les différentes directions et programmes en charge de la            SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        problématique des ressources humaines                                                                    SSP, ONG/AS
                                    431.Doter la direction en charge de la gestion des ressources humaines en moyens                             SG, DC, HN, SDRS,
                                        nécessaires (ressources humaines qualifiées, équipements et budget de                       SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X          X          X          X           X
Stratégie 4.2.1 : Renforcement          fonctionnement…)                                                                                         SSP, ONG/AS
des capacités de gestion des                                                                                                                     SG, DC, HN, SDRS,
                                    432.Mettre en place un fichier informatisé mis à jour régulièrement sur les effectifs et la
ressources humaines des                                                                                                             SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                X     X
                                        gestion des carrières du personnel
niveaux central et régional                                                                                                                      SSP, ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, HN, SDRS,
                                    433.Faire recours à l’expertise internationale en matière d’organisation de la gestion des
                                                                                                                                    SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,     X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                        ressources humaines (4 hommes/mois par année)
                                                                                                                                                 SSP, ONG/AS
                                    434.Former les responsables des différentes structures sanitaires à la gestion des                           SG, DC, HN, SDRS,
                                        ressources humaines en fonction de leurs prérogatives (directions centrales, sous-          SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                X     X
                                        direction des régions, hôpitaux de référence, formations sanitaires des districts)                       SSP, ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, HN, SDRS,
                                    435.Elaborer et adopter de façon consensuelle les outils d’évaluation des performances du
                                                                                                                                    SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                      X    X
                                        personnel aux différents niveaux du système de santé
                                                                                                                                                 SSP, ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, HN, SDRS,
                                    436.Tester et valider les différents outils d’évaluation des performances du personnel          SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                           X
Stratégie 4.2.2 : Mise en place                                                                                                                  SSP, ONG/AS
d’un mécanisme de motivation                                                                                                                     SG, DC, HN, SDRS,
                                    437.Former les différents acteurs à l’utilisation des différents outils d’évaluation des
des agents et de gestion basée                                                                                                      SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                           X     X
                                        performances du personnel
sur la performance                                                                                                                               SSP, ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, HN, SDRS,
                                    438.Mettre en place un mécanisme de suivi évaluation de l’utilisation des différents outils
                                                                                                                                    SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                                 X    X
                                        d’évaluation des performances du personnel
                                                                                                                                                 SSP, ONG/AS
                                    439.Appliquer des principes objectifs de sanction des résultats des agents de santé aux                      SG, DC, HN, SDRS,
                                        différents niveaux du système (sanctions négatives pour les fautifs et positives pour les   SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                                      X     X     X     X
                                        plus méritants : promotion, décoration…)                                                                 SSP, ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, HN, SDRS,
Stratégie 4.3.1 : Définitions des   440.Elaborer un plan de développement à moyen et long termes pour chacune des
                                                                                                                                    SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                X     X
orientations prioritaires à             structures de formation initiale
                                                                                                                                                 SSP, ONG/AS
moyen et long termes pour
                                                                                                                                                 SG, DC, HN, SDRS,
chaque structure de formation       441.Mettre en œuvre les plans de développement à moyen et long termes des structures
                                                                                                                                    SF / DRHF    SMC, GPS, SSPP,                      X    X     X    X     X     X     X
initiale                                de formation initiale
                                                                                                                                                 SSP, ONG/AS
                                    442.Suivre et évaluer les plans de développement à moyen et long termes des structures          SF / DRHF    SG, DC, HN, SDRS,                    X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                                                                            118
                                                                                                                                                                                       Période
                                                                                                                                 Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                  Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                 es
                                                                                                                                                                 S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                       de formation initiale                                                                                  SMC, GPS, SSPP,
                                                                                                                                              SSP, ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                                                                                                                              SDRS, SMC, GPS,
                                   443.Doter les directions des structures de formation initiale en ressources nécessaires       SF / DRHF                       X          X          X          X           X
                                                                                                                                              SSPP, SSP,
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                                                                                                                              SDRS, SMC, GPS,
                                   444.Former les responsables à la gestion des structures de formation initiale                 SF / DRHF                                  X     X
Stratégie 4.3.2 : Renforcement                                                                                                                SSPP, SSP,
des capacités de gestion de                                                                                                                   ONG/AS
chaque structure de formation                                                                                                                 SG, SFI, DC, HN,
                                   445.Effectuer des voyages d’étude sur l’organisation et la gestion des structures de                       SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                                 SF / DRHF                                  X     X    X     X
                                       formation initiale                                                                                     SSPP, SSP,
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                   446.Faire recours à l’expertise internationale en matière d’organisation et de gestion des                 SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                                 SF / DRHF                       X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       structures de formation initiale (4 hommes/mois par année)                                             SSPP, SSP,
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                                                                                                                              SDRS, SMC, GPS,
                                   447.Doter les structures de formation initiale en matériel pédagogique nécessaire             SF / DRHF                       X          X          X          X           X
                                                                                                                                              SSPP, SSP,
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                   448.Recruter les enseignants permanents et vacataires nécessaires en fonction des                          SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                                 SF / DRHF                       X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       priorités                                                                                              SSPP, SSP,
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                   449.Former les enseignants en pédagogie et andragogie (approches d’apprentissage                           SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                                 SF / DRHF                                  X     X
                                       adaptées aux adultes)                                                                                  SSPP, SSP,
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
Stratégie 4.3.3 : Renforcement     450.Mettre en place un mécanisme d’évaluation et de sanctions des performances des
                                                                                                                                              SDRS, SMC, GPS,
des capacités techniques des           enseignants des structures de formation initiale (élaboration des outils, validation,     SF / DRHF                                             X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                              SSPP, SSP,
structures de formation initiale       application suivi évaluation des outils, sanctions positives et négatives…)
                                                                                                                                              ONG/AS
                                   451.Mettre en place un mécanisme de formation continue des enseignants en fonction des                     SG, SFI, DC, HN,
                                       priorités (identification des enseignants à former, recherche de bourses ou de                         SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                                 SF / DRHF                                  X     X
                                       financement de la formation, documentation, échanges d’expériences, voyages                            SSPP, SSP,
                                       d’études…)                                                                                             ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                   452.Mettre en place un cadre de concertation entre les directions des structures de
                                                                                                                                              SDRS, SMC, GPS,
                                       formation initiale et celles des terrains de stage (hôpitaux de références, des régions   SF / DRHF                                  X     X
                                                                                                                                              SSPP, SSP,
                                       et formations sanitaires des districts)
                                                                                                                                              ONG/AS
                                                                                                                                              SG, SFI, DC, HN,
                                   453.Adapter les statuts et les moyens de certains hôpitaux de référence à leurs nouvelles                  SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                                 SF / DRHF                                  X     X    X     X    X     X     X     X
                                       missions (pm voir projet d’établissement de chaque hôpital de référence)                               SSPP, SSP,
                                                                                                                                              ONG/AS

                                                                                                                                                                                                        119
                                                                                                                                                                                     Période
                                                                                                                               Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                 Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                               es
                                                                                                                                                               S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                  454.Elaborer une stratégie nationale de formation continue des ressources humaines du                     SG, SFI, DC, HN,
                                      ministère de la santé (décrivant le concept de formation continue, les rôles et                       SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                               SF / DRHF                                  X     X
                                      responsabilités des différents acteurs aux différents niveaux du système de santé, les                SSPP, SSP,
Stratégie 4.4.1 : Définition du       moyens, les partenaires, le cadre de suivi évaluation…)                                               ONG/AS
concept de formation continue                                                                                                               SG, SFI, DC, HN,
et des orientations nationales    455.Mettre en œuvre la stratégie nationale de formation continue des ressources                           SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                               SF / DRHF                                        X    X     X    X     X     X     X
en matière de formation               humaines du ministère de la santé                                                                     SSPP, SSP,
continue                                                                                                                                    ONG/AS
                                                                                                                                            SG, SFI, DC, HN,
                                  456.Suivre et évaluer la stratégie nationale de formation continue des ressources                         SDRS, SMC, GPS,
                                                                                                                               SF / DRHF                                        X    X     X    X     X     X     X
                                      humaines du ministère de la santé                                                                     SSPP, SSP,
                                                                                                                                            ONG/AS
                                                                                                                                            SG, SFI, DC, HN,
                                  457.Mettre en place une commission ad hoc de réflexion sur la problématique de la
                                                                                                                                            SDRS, SMC, GPS,
                                      formation continue (en prélude à l’élaboration de la stratégie nationale de formation    SF / DRHF                             X
                                                                                                                                            SSPP, SSP,
Stratégie 4.4.2 : Coordination        continue)
                                                                                                                                            ONG/AS
et développement du
                                  458.Partager les informations sur les formations continues en attendant la mise en œuvre
partenariat autour de la                                                                                                                    SG, SFI, DC, HN,
                                      de la stratégie nationale de formation continue (thèmes de formation,
formation continue                                                                                                                          SDRS, SMC, GPS,
                                      programmation, bénéficiaires…) entre les différents acteurs (directions centrales,       SF / DRHF                       X     X    X     X
                                                                                                                                            SSPP, SSP,
                                      programmes prioritaires, sous-directions des régions sanitaires, partenaires de
                                                                                                                                            ONG/AS
                                      santé…)
                                                                                                                                            SG, DC, CAMME,
                                  459.Finaliser le document de politique pharmaceutique y compris les volets laboratoire et                 HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                               DMPL                                  X    X
                                      imagerie médicale                                                                                     GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                            ONG/AS
                                                                                                                                            SG, DC, CAMME,
                                  460.Valider le document de politique pharmaceutique y compris les volets laboratoire et                   HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                               DMPL                                       X
                                      imagerie médicale                                                                                     GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                            ONG/AS
                                                                                                                                            SG, DC, CAMME,
Stratégie 5.1.1 : Renforcement    461.Diffuser le document de politique pharmaceutique (y compris les volets laboratoire et                 HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                               DMPL                                       X     X
des orientations politiques en        imagerie médicale) auprès des différents acteurs                                                      GPS, SSPP, SSP,
matière de pharmacie,                                                                                                                       ONG/AS
laboratoire et imagerie                                                                                                                     SG, DC, CAMME,
médicale                          462.Réviser/adapter les textes et les procédures d’autorisation de mise sur le marché des                 HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                               DMPL                                  X    X
                                      produits pharmaceutiques                                                                              GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                            ONG/AS
                                                                                                                                            SG, DC, CAMME,
                                  463.Mettre en place un mécanisme de régulation des prix des produits pharmaceutiques                      HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                               DMPL                                  X    X
                                      (niveau des taxes, fixation annuelle des prix dans le public…)                                        GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                            ONG/AS
                                                                                                                                            SG, DC, CAMME,
                                  464.Définir les normes et standards des locaux à usage de dépôt ou de service d’imagerie
                                                                                                                                            HN, SDRS, SMC,
                                      médicale et des conditions de stockage des différents dépôts publics (pharmacie          DMPL                                  X    X
                                                                                                                                            GPS, SSPP, SSP,
                                      communautaire, pharmacie hospitalière, dépôt des postes de santé…)
                                                                                                                                            ONG/AS
Stratégie 5.1.2 : Renforcement    465.Doter la DMPL en ressources nécessaires pour son fonctionnement (personnel, locaux,      DMPL         SG, DC, CAMME,     X          X          X          X           X

                                                                                                                                                                                                      120
                                                                                                                                                                                        Période
                                                                                                                                  Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                    Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                  es
                                                                                                                                                                  S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
des capacités institutionnelles       équipements, budget…)                                                                                    HN, SDRS, SMC,
et techniques des structures en                                                                                                                GPS, SSPP, SSP,
charge de la mise en œuvre de                                                                                                                  ONG/AS
la politique pharmaceutique                                                                                                                    SG, DC, CAMME,
                                  466.Rendre fonctionnels les différents services de la DMPL (description des missions, des                    HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      postes et tâches, affectation des ressources en fonction des profils…)                                   GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                  467.Renforcer les compétences du personnel de la DMPL (formation, voyages d’études,                          HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      documentation…)                                                                                          GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                  468.Faire recours à l’expertise internationale pour appuyer la DMPL dans l’organisation et
                                                                                                                                               HN, SDRS, SMC,
                                      la mise en œuvre de la politique pharmaceutique (4 hommes/mois par année pendant            DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                      3 ans)
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                  469.Faire un audit institutionnel, organisationnel et une analyse de la viabilité financière                 HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                            X
                                      de la CAMME                                                                                              GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                  470.Appliquer les conclusions de l’étude « audit institutionnel et organisationnel et analyse                HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                                  X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      de la viabilité financière de la CAMME »                                                                 GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                  471.Créer un cadre de concertation et de promotion du partenariat entre les différents
                                                                                                                                               HN, SDRS, SMC,
                                      acteurs intra et intersectoriels concernés par la politique pharmaceutique (acteurs du      DMPL                                       X
                                                                                                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                      système de santé : public, Privé, parapublic et autres secteurs concernés)
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                  472.Encourager le privé à créer des succursales (ou dépôts) dans les régions de l’intérieur                  HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                      (octroi de terrains par la municipalité, allègement de la fiscalité…)                                    GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
Stratégie 5.1.3 : Coordination,
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
développement du partenariat
                                       473. Sensibiliser les populations sur les avantages des médicaments essentiels                          HN, SDRS, SMC,
autour des questions de la                                                                                                        DMPL                                       X                     X
                                            génériques et l’utilisation rationnelle du médicament                                              GPS, SSPP, SSP,
politique pharmaceutique
                                                                                                                                               ONG/AS, OBC
                                       474. Lutter contre le marché parallèle des médicaments en collaboration avec les                        SG, DC, CAMME,
                                            secteurs ministériels concernés Renforcement des capacités du laboratoire                          HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                            national en matière de contrôle de qualité des médicaments et des examens                          GPS, SSPP, SSP,
                                            complémentaires                                                                                    ONG/AS, OBC
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                  475.Renforcer des capacités du laboratoire national en matière de contrôle de qualité des                    HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL
                                      médicaments et des examens complémentaires                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
Stratégie 5.2.1 : Renforcement                                                                                                                 SG, DC, CAMME,
                                  476.Construire (ou faire une extension) un magasin de stockage de grande capacité en
des capacités de commande et                                                                                                      DMPL         HN, SDRS, SMC,                X     X
                                      fonction des besoins définis
stockage de la CAMME                                                                                                                           GPS, SSPP, SSP,

                                                                                                                                                                                                         121
                                                                                                                                                                                         Période
                                                                                                                                   Responsabl
Stratégies                         Activités                                                                                                    Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                   es
                                                                                                                                                                   S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
(quantité et diversité)                                                                                                                         ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                   477.Améliorer le taux de recouvrement de la CAMME surtout au niveau du Trésor public
                                                                                                                                                HN, SDRS, SMC,
                                       (négocier des procédures spéciales de paiement auprès du ministère en charge des            DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                GPS, SSPP, SSP,
                                       finances)
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                                                                                                                                HN, SDRS, SMC,
                                   478.Réduire les délais de stockage en amélioration le circuit de distribution                   DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                                                                                                                                HN, SDRS, SMC,
                                   479.Réviser la liste nationale des produits essentiels tous les 3 ans                           DMPL                                       X                     X
                                                                                                                                                GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                   480.Officialiser et diffuser la liste nationale des médicaments essentiels révisée (arrêté et                HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                   DMPL                                       X                     X
                                       diffusion)                                                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                   481.Réviser la liste du petit matériel pour prendre en compte les besoins essentiels des                     HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                   DMPL                                  X
                                       acteurs                                                                                                  GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                   482.Construire/réhabiliter une pharmacie communautaire dans chaque CMH et CSC                                HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                   DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                       (construction/réhabilitation du local et équipement selon les normes) (pm)                               GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                   483.Appliquer les normes et standards des locaux et des conditions de stockage des
                                                                                                                                                HN, SDRS, SMC,
                                       différents dépôts publiques (pharmacie communautaire, pharmacie hospitalière,               DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                GPS, SSPP, SSP,
                                       dépôt des postes de santé…)
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
Stratégie 5.2.2 : Renforcement     484.Définir clairement les rôles et responsabilités de chaque niveau en matière                              HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                   DMPL                                       X
du circuit de distribution et de       d’approvisionnement en médicament (document à élaborer et diffuser)                                      GPS, SSPP, SSP,
la gestion des stocks des                                                                                                                       ONG/AS
produits pharmaceutiques aux                                                                                                                    SG, DC, CAMME,
différents niveaux du système      485.Réviser la liste des médicaments essentiels par niveau de soins en impliquant                            HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                   DMPL                                       X                     X
de santé                               fortement les acteurs (prescripteurs) de terrain tous les 3 ans                                          GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                   486.Diffuser la liste des médicaments essentiels par niveau de soins aux différents acteurs                  HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                   DMPL                                       X                     X
                                       (reproduction, diffusion)                                                                                GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                                                                                                                                SG, DC, CAMME,
                                   487.Former les acteurs concernés aux différents niveaux du système de santé dans la                          HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                   DMPL                                       X     X               X     X
                                       gestion des produits pharmaceutiques en particulier la gestion des stocks                                GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                ONG/AS
                                   488.Superviser régulièrement les différents acteurs concernés aux différents niveaux du         DMPL         SG, DC, CAMME,                X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                                                                          122
                                                                                                                                                                                          Période
                                                                                                                                    Responsabl
Stratégies                        Activités                                                                                                      Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                    es
                                                                                                                                                                    S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                      système de santé dans la gestion des produits pharmaceutiques                                              HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                                 GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                                 ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, CAMME,
                                  489.Rendre disponibles les produits nécessaires à la mise en œuvre des programmes                              HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                    DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
Stratégie 5.2.3 : Amélioration        prioritaires (produits de SR : contraceptifs, kits IST, ARV, produits de la PCIME…)                        GPS, SSPP, SSP,
de la disponibilité des                                                                                                                          ONG/AS
médicaments et des produits                                                                                                                      SG, DC, CAMME,
                                  490.Créer des dépôts de produits sanguins dans chaque formation sanitaire assurant la
sanguins essentiels nécessaires                                                                                                                  HN, SDRS, SMC,
                                      transfusion sanguine selon les normes (local et dotation en matériel spécifique adapté,       DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
à la mise en œuvre des                                                                                                                           GPS, SSPP, SSP,
                                      approvisionnement régulier…)
programmes prioritaires                                                                                                                          ONG/AS
(surtout à la réduction de la                                                                                                                    SG, DC, CAMME,
                                  491.Harmoniser/intégrer la gestion des différents produits des programmes en
mortalité maternelle et                                                                                                                          HN, SDRS, SMC,
                                      responsabilisant les personnes les mieux qualifiées aux différents niveaux du système         DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
infantile) aux différents                                                                                                                        GPS, SSPP, SSP,
                                      de santé
niveaux du système de santé                                                                                                                      ONG/AS
en fonction des besoins                                                                                                                          SG, DC, CAMME,
                                  492.Créer un cadre de concertation entre la DMPL, la CAMME, les programmes prioritaires
                                                                                                                                                 HN, SDRS, SMC,
                                      et les partenaires de santé sur la disponibilité des produits nécessaires à la mise en        DMPL                                       X
                                                                                                                                                 GPS, SSPP, SSP,
                                      œuvre des programmes prioritaires
                                                                                                                                                 ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, CAMME,
                                  493.Définir les normes en infrastructures et équipement en matière de biologie médicale,
                                                                                                                                                 HN, SDRS, SMC,
                                      de transfusion sanguine et d’imagerie médicale aux différents niveaux du système de           DMPL                                       X     X
                                                                                                                                                 GPS, SSPP, SSP,
                                      santé
                                                                                                                                                 ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, CAMME,
                                  494.Faire une analyse de la situation sur les ressources humaines, les infrastructures et les
Stratégie 5.2.4 : Renforcement                                                                                                                   HN, SDRS, SMC,
                                      équipements en matière de biologie médicale, de transfusion sanguine et d’imagerie            DMPL                                       X
des capacités techniques et                                                                                                                      GPS, SSPP, SSP,
                                      médicale aux différents niveaux du système de santé
opérationnelles des                                                                                                                              ONG/AS
laboratoires, des centres de      495.Doter les différents laboratoires en ressources minimales nécessaires pour leur                            SG, DC, CAMME,
transfusion sanguine et de            fonctionnement aux différents niveaux du système de santé (ressources humaines,                            HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                    DMPL                            X          X          X          X           X
l’imagerie médicale aux               infrastructures, équipements/matériels et budget de fonctionnement) en fonction des                        GPS, SSPP, SSP,
différents niveaux du système         priorités                                                                                                  ONG/AS
de santé en fonction des                                                                                                                         SG, DC, CAMME,
                                  496.Créer un cadre de concertation autour des problèmes de laboratoires, de transfusion
besoins                                                                                                                                          HN, SDRS, SMC,
                                      sanguine et d’imagerie médicale impliquant les acteurs concernés (public, parapublic,         DMPL                                       X
                                                                                                                                                 GPS, SSPP, SSP,
                                      privé et partenaires de la santé)
                                                                                                                                                 ONG/AS
                                                                                                                                                 SG, DC, CAMME,
                                  497.Mettre en place un mécanisme de supervision régulière des agents des différents
                                                                                                                                                 HN, SDRS, SMC,
                                      laboratoires, des centres de transfusion sanguine et de l’imagerie médicale aux               DMPL                                       X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                                 GPS, SSPP, SSP,
                                      différents niveaux du système de santé
                                                                                                                                                 ONG/AS
Stratégie 5.2.5 : Mettre en                                                                                                                      SG, DC, CAMME,
place un système de contrôle                                                                                                                     HN, SDRS, SMC,
                                  498.Réviser la législation pharmaceutique                                                         DMPL                                       X
de qualité des produits                                                                                                                          GPS, SSPP, SSP,
pharmaceutiques et des                                                                                                                           ONG/AS
services de laboratoire et de                                                                                                                    SG, DC, CAMME,
                                  499.Elaborer les textes législatifs et règlementaires sur l’exercice de la biologie médicale et
l’imagerie médicale aux                                                                                                             DMPL         HN, SDRS, SMC,                X     X
                                      l’utilisation des produits sanguins et l’imagerie médicale
différents niveaux du système                                                                                                                    GPS, SSPP, SSP,

                                                                                                                                                                                                           123
                                                                                                                                                                                        Période
                                                                                                                                  Responsabl
Stratégies                       Activités                                                                                                     Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                                  es
                                                                                                                                                                  S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
de santé en fonction des                                                                                                                       ONG/AS
besoins                                                                                                                                        SG, DC, CAMME,
                                 500.Mener une étude sur l’état des lieux sur les laboratoires et les unités de transfusion                    HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                                  X
                                     sanguine                                                                                                  GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                 501.Mettre en œuvre les recommandations de l’étude sur l’état des lieux sur les                               HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                                       X     X    X     X    X     X     X     X
                                     laboratoires et les unités de transfusion sanguine                                                        GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                 502.Créer le laboratoire national de santé publique (chargée du contrôle de qualité des
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                     produits pharmaceutiques et celui de la qualité des prestations des autres
                                                                                                                                               HN, SDRS, SMC,
                                     laboratoires…) à partir des acquis du laboratoire du service d’hygiène (à Défaut signer      DMPL                                       X     X
                                                                                                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                     des accords de partenariats avec un laboratoire de santé publique d’un pays de la sous
                                                                                                                                               ONG/AS
                                     région)
                                 503.Renforcer le réseau de contrôle de qualité des prestations des laboratoires et des                        SG, DC, CAMME,
                                     centres de transfusion sanguine (inclure tous les laboratoires dans le réseau, définir les                HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                                       X     X    X     X    X     X     X     X
                                     liens, réviser la liste des prestations à contrôler de façon systématique, périodicité des                GPS, SSPP, SSP,
                                     contrôles…)                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                 504.Elaborer les guides de bonnes pratiques pour les laboratoires (niveau 1 à 3) et celui du                  HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                                       X
                                     laboratoire de santé publique                                                                             GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                 505.Superviser régulièrement les prestataires des laboratoires en respectant le graduant                      HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                     de compétences                                                                                            GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                 506.Doter le service en charge du contrôle de qualité des prestations des laboratoires et de
                                                                                                                                               HN, SDRS, SMC,
                                     transfusion sanguine d’un véhicule 4x4 et des équipements techniques nécessaires             DMPL                            X          X          X          X           X
                                                                                                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                     pour assurer le contrôle
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                                                                                                                               HN, SDRS, SMC,
                                 507.Exécuter régulièrement les sorties de contrôle                                               DMPL                            X     X    X     X    X     X    X     X     X     X
                                                                                                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                                                                                                                               HN, SDRS, SMC,
                                 508.Mener une étude sur la situation de l’usage rationnel des médicaments                        DMPL                                       X     X
                                                                                                                                               GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
Stratégie 5.3.1 : Renforcement                                                                                                                 SG, DC, CAMME,
de l’usage rationnel du          509.Elaborer les Guides Diagnostics et Thérapeutiques (GDT) sur les pathologies les plus                      HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                                  X    X
médicament                           courantes à l’usage des sages femmes, des infirmiers et auxiliaires                                       GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS
                                                                                                                                               SG, DC, CAMME,
                                 510.Tester et valider les Guides Diagnostics et Thérapeutiques sur les pathologies les plus                   HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                                  DMPL                                       X
                                     courantes à l’usage des sages femmes, des infirmiers et auxiliaires                                       GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                               ONG/AS

                                                                                                                                                                                                         124
                                                                                                                                                                                 Période
                                                                                                                           Responsabl
Stratégies                       Activités                                                                                              Autres concernés     2008       2009       2010       2011        2012
                                                                                                                           es
                                                                                                                                                           S1    S2   S1    S2   S1    S2   S1    S2    S1    S2
                                                                                                                                        SG, DC, CAMME,
                                 511.Diffuser les Guides Diagnostics et Thérapeutiques sur les pathologies les plus                     HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                           DMPL                                             X
                                     courantes à l’usage des sages femmes, des infirmiers et auxiliaires                                GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                        ONG/AS
                                                                                                                                        SG, DC, CAMME,
                                                                                                                                        HN, SDRS, SMC,
                                 512.Former les prestataires à l’usage des Guides Diagnostics et Thérapeutiques            DMPL                                             X    X
                                                                                                                                        GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                        ONG/AS
                                                                                                                                        SG, DC, CAMME,
                                                                                                                                        HN, SDRS, SMC,
                                 513.Faire l’état des lieux sur la médecine et la pharmacopée traditionnelles à Djibouti   DMPL                                       X
                                                                                                                                        GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                        ONG/AS, OBC
                                                                                                                                        SG, DC, CAMME,
Stratégie 5.4.1 : Promotion de
                                 514.Valoriser les bonnes pratiques de la médecine et la pharmacopée traditionnelles                    HN, SDRS, SMC,
la médecine traditionnelle                                                                                                 DMPL                                             X    X     X    X     X     X     X
                                     (mesure de l’efficacité thérapeutique, des effets secondaires, diffusion…)                         GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                        ONG/AS, OBC
                                                                                                                                        SG, DC, CAMME,
                                 515.Créer un cadre de concertation avec les acteurs de la médecine et la pharmacopée                   HN, SDRS, SMC,
                                                                                                                           DMPL                                       X
                                     traditionnelles                                                                                    GPS, SSPP, SSP,
                                                                                                                                        ONG/AS, OBC




                                                                                                                                                                                                  125
2.7. Coût et financement du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012)


2.7.1. Evaluation du coût prévisionnel du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012)



La détermination du coût du financement de ce plan s’est basée essentiellement sur deux approches
complémentaires : (i) un calcul détaillé des coûts des différents activités à tendance opérationnelle et (ii) un
cadrage macroéconomique pour les interventions stratégiques et pour l’estimation des coûts courants des
services publiques du ministère de la santé.



Les coûts de réalisation, des équipements et des ressources nécessaires à leur fonctionnement y compris le
personnel ont été pris en compte dans cette estimation des coûts du plan. Il est en est de mêmes pour les
interventions des programmes prioritaires du ministère de la santé. Les différents intrants nécessaires pour
le renforcement des performances du système dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile, la
lutte contre les principales pathologies notamment la tuberculose, le VIH/SIDA, le paludisme, les diarrhées, le
choléra, la méningite etc ont été pris en compte.



Le coût total du plan au cours de cette période 2008-2012 s’élève à 50 971 900 652 FDJ, dont 13 447 730 000
FDJ (soit 26%) pour les coûts de fonctionnement courant des services publics du ministère de la santé et 37
524 170 652 FDJ (soit 74%) pour les coûts additionnels des interventions nouvelles du plan. La répartition des
différents coûts par année et par rubrique est décrite dans le tableau ci-dessous.




                                                                                                            126
Coût du Plan National de Développement Sanitaire de Djibouti 2008-2012 (en FDJ)
            Rubrique                   2008             2009            2010              2011             2012             Total



A. Coûts courants des services       2 536 988 500    2 613 267 250    2 689 546 000    2 765 824 750    2 842 103 500   13 447 730 000
publics du ministère de la santé
                                     1 587 656 000    1 631 082 500    1 674 509 000    1 717 935 500    1 761 362 000    8 372 545 000
 - Personnel

  - Matériel sur financement          544 768 750      564 382 125      583 995 500      603 608 875      623 222 250     2 919 977 500
interne (fonctionnement)
                                      196 755 000      203 252 000      209 749 000      216 246 000      222 743 000     1 048 745 000
 - Charges énergétiques
                                      207 808 750      214 550 625      221 292 500      228 034 375      234 776 250     1 106 462 500
  - Transferts
B. Coûts additionnels des            3 468 723 310    9 465 446 928    8 151 721 723    7 976 347 004    8 461 931 688   37 524 170 652
interventions nouvelles
Objectif 1 : Améliorer
l’organisation, la gestion et le
fonctionnement du système de          219 884 000      475 789 000      616 397 000      263 110 000      450 350 000     2 025 530 000
santé
Objectif 2 : Adapter le
fonctionnement et la qualité des
services de santé pour répondre      2 060 414 495    6 873 547 865    4 377 138 410    4 047 827 471    3 202 580 190   20 561 508 430
aux besoins de la population
Objectif 3 : Adapter le
financement et l’utilisation des
ressources financières aux besoins    206 033 000      156 663 000      150 861 000      103 411 000      137 146 000      754 114 000
du système de santé
Objectif 4 : Valoriser et
développer les ressources
humaines selon les besoins du         655 877 167     1 440 073 555    2 398 453 401    2 734 432 857    3 563 018 552   10 791 855 532
système de santé
Objectif 5 : Améliorer la
disponibilité, l'accessibilité et
l'usage rationnel de médicaments
de qualité et des moyens de           326 514 649      519 373 508      608 871 911      827 565 676     1 108 836 946    3 391 162 690
diagnostic
                                     6 005 711 810   12 078 714 178   10 841 267 723   10 742 171 754   11 304 035 188   50 971 900 652
TOTAL GENERAL (A+B)



Le coût total de mise en œuvre du PNDS 2008-2012 de Djibouti est la somme des coûts courants des services
publics du ministère de la santé et des coûts additionnels des interventions nouvelles liées aux objectifs visés
dans ce plan. Les coûts courants des services publics représentent tous les coûts couverts par le budget de
l'Etat à l'exception des coûts des investissements pris en compte dans les coûts additionnels des
programmes.



La grande partie des coûts de ce plan est attribuable aux coûts de réalisation des nouvelles infrastructures et
aux charges de fonctionnement qui en découlent. Elle s’élève à 16 053 177 781 FDJ (soit 43% des
interventions nouvelles) au cours de toute la période du plan. La répartition par année et par rubrique est
décrite au tableau ci-dessous.




                                                                                                                            127
Estimation des coûts de réalisation des infrastructures nouvelles et leurs charges de fonctionnement (en
FDJ)
Rubrique                          2008           2009            2010            2011            2012            Total
                                829 900 000    2 814 829 476   2 001 329 476   1 782 458 951    723 000 000     8 151 517 902
Construction et équipements
                                204 100 118     891 017 567    1 650 365 538   2 286 362 622   2 869 814 034    7 901 659 879
Charges de Fonctionnement
                                154 306 118     672 333 799    1 311 602 001   1 840 651 548   2 380 722 960    6 359 616 426
  - Personnel
                                 49 794 000     218 683 769     338 763 537     445 711 074     489 091 074     1 542 043 454
  - Achats biens et services
                               1 034 000 118   3 705 847 043   3 651 695 014   4 068 821 573   3 592 814 034   16 053 177 781
Total



Les charges de fonctionnement des nouvelles infrastructures sont étalées dans le temps en fonction du
rythme de réalisation des nouvelles infrastructures.



2.7.2. Financement du deuxième plan quinquennal (PNDS 2008-2012)

Le financement du plan sera assuré en partie par le budget de l’Etat et les recettes générées (ménages) dans
les formations sanitaires surtout en milieu urbain. La somme de ces deux sources de financement constitue
la capacité interne de financement du secteur. Une mobilisation complémentaire des Fonds extérieurs est
indispensable pour assurer le financement total de ce plan au regard de la capacité interne de financement.

La projection du financement du budget de l’Etat a été faite sur la base des exercices passés et de
l’hypothèse que la part du budget du ministère de la santé atteindra 12% du budget de l’Etat d’ici 2012
conformément aux objectifs du plan.



En se basant sur cette hypothèse, les besoins de financement du plan s’élèvent à 24 973 765 022 FDJ, (soit
49% du coût total du plan). La répartition des coûts de financement interne (capacité de financement
interne) et des besoins de financement se présente comme suit au tableau ci-dessous.




                                                                                                                         128
Prévisions pour le financement du deuxième plan du PNDS de Djibouti 2008-2012 (en FDJ)
(Hypothèse: Budget du ministère de la santé = 12% du budget de l'Etat)
        Rubrique               2008            2009             2010             2011             2012            Total

A. Coûts Totaux du PNDS     6 005 711 810   12 078 714 178   10 841 267 723   10 742 171 754   11 304 035 188   50 971 900 652
(A = A1+A2)

  A1 - Coûts courants des
services publics du         2 536 988 500    2 613 267 250    2 689 546 000    2 765 824 750    2 842 103 500   13 447 730 000
ministère de la santé
                            3 468 723 310    9 465 446 928    8 151 721 723    7 976 347 004    8 461 931 688   37 524 170 652
  A2 - Coûts additionnels
B. Capacité de
financement interne         4 515 439 731    4 850 236 174    5 192 327 498    5 541 718 426    5 898 413 800   25 998 135 630
(B = B1 + B2)
  B1 - Projection du
Budget du Ministère de la
santé (sans les             4 213 161 081    4 540 400 558    4 874 745 991    5 216 197 382    5 564 754 730   24 409 259 742
financements extérieurs)

  B2 - Recettes des          302 278 650      309 835 616      317 581 507      325 521 044      333 659 070     1 588 875 888
Formations sanitaires
 C. Besoins de
Financement                 1 490 272 079    7 228 478 004    5 648 940 225    5 200 453 327    5 405 621 387   24 973 765 022
(C = A - B)



La variation de la capacité de financement interne est surtout liée aux coûts des infrastructures nouvelles.
Son évolution sous forme de “V” (graphique ci-dessous) s’explique par le poids des coûts de réalisation des
infrastructures nouvelles et de leurs équipements qui dépasse les capacités du financement interne. Cette
évolution explique également la capacité du secteur à pouvoir faire face aux charges de fonctionnement des
nouvelles infrastructures qui seront réalisées au cours de la période.




                                                                                                                          129
                       C apac ité de financ ement interne (% )

  80%
                 75%
  70%
  60%
  50%                                                          52%            52%
                                               48%
  40%                           40%
  30%
  20%
  10%
   0%
             2008           2009            2010           2011           2012


Evolution de la capacité de financement interne du deuxième plan du PNDS de Djibouti (2008-2012)




                                                                                                   130
2.6. Mécanisme de mise en œuvre et de suivi évaluation du deuxième plan
quinquennal (PNDS 2008-2012)
La mise en œuvre du PNDS par le Ministère de la Santé, nécessite une bonne organisation. En effet
la principale priorité du système de santé de Djibouti est le développement des ressources humaines
en quantité et en qualité suffisantes dans les cinq prochaines années. Elle devrait se faire à travers
les recrutements, l’amélioration de la formation continue et la gestion du personnel existant.

En effet, Le développement des ressources humaines servira de levain pour la résolution des autres
prioritaires non moindre à savoir : (i) l’organisation d’une offre de soins de qualité accessible au
groupes vulnérables prioritaires que sont les enfants, les mères et les indigents et (ii) l’organisation
d’une réponse nationale adéquate face aux endémo épidémies tels le VIH/SIDA, la tuberculose, le
paludisme, la méningite...

La bonne exécution dudit plan dépend de l’environnement dans lequel il est mis en œuvre, donc d’un
certain nombre de facteurs favorables qu’il faudra capitaliser et de contraintes qu’il convient
d’identifier et de surveiller à les aplanir.

2.6.1. Facteurs favorables et contraintes

   Les facteurs favorables

-   L’existence d’une volonté politique en faveur du développement sanitaire

La volonté politique maintes fois affirmée par les autorités nationales de faire de la santé un secteur
prioritaire s’est traduite par l’adoption des principes qui ont sous tendu l’élaboration et l’adoption du
PNDS sur un mode fortement participatif pour susciter son appropriation.

-   L’existence d’une carte sanitaire

La carte sanitaire, est sans conteste et sous réserve de son actualisation régulière, un outil
indispensable à la planification de la couverture sanitaire et à l’instauration d’une plus grande équité
dans l’allocation des ressources internes et externes.

-   L’option de la décentralisation

La décentralisation du système de santé en régions qui constituent les districts sanitaires dans le but
de mieux impliquer les acteurs de terrain et les bénéficiaires dans la prise de décision est en cours. Le
processus amorcé au sein du département sera renforcé avec la création d’une Direction des Régions
au sein du Ministère et de sous Directions au niveau décentralisé.

-   La participation communautaire

Djibouti vient récemment de s’engager dans une vaste réforme de la mobilisation sociale visant à
mieux impliquer et faire participer les communautés aux actions de santé. Cette importante
implication des populations sera facilitée par la mise en place des organisations à base
communautaire tels les Comités de santé et des animateurs volontaires de santé le tout encadré par
les agents de santé communautaires récemment formés.




                                                                                                     131
De nombreuses stratégies de mise en œuvre du PNDS reposent sur l’implication des communautés
dans l’effort de gestion des problèmes de santé et leur participation à l’offre de services.

-   L’existence de nombreux partenaires soutenant le développement sanitaire

Djibouti bénéficie du soutien important de nombreux partenaires pour son développement et
particulièrement celui des secteurs sociaux de base comme la santé. Il s’est concrétisé davantage
durant tout le processus d’élaboration du document du PNDS et la mise en œuvre devrait bénéficier
ce grand engouement national.

-   L’existence d’une politique de médicaments essentiels génériques prenant en compte le
    contrôle de qualité

Djibouti dispose d’une politique de médicaments essentiels génériques avec une structure centrale
d’approvisionnement (CAMME) à laquelle devrait s’ajouter un Laboratoire National de Santé
Publique chargé, entre autres, du contrôle de la qualité des médicaments essentiels génériques et du
contrôle de qualité des autres laboratoires nationaux.

   Les contraintes

Les contraintes à la mise en œuvre du PNDS sont constituées par les éléments ci-dessous :

-   La situation économique

Le financement de la santé sera confronté à de nombreuses difficultés parmi lesquelles la faible
capacité du budget de l’état à supporter les investissements et les coûts de fonctionnement, et la
faible accessibilité financière des populations aux services.

-   Le faible niveau d’instruction des populations

Le faible niveau général d’instruction des populations diminue l’impact des activités de prévention et
de promotion de la santé par l’inaccessibilité de la majorité de la population à l’information et à
l’acquisition d’attitudes favorables à la santé.

-   Les pesanteurs socioculturelles

Les pesanteurs socioculturelles sont à la base d’un certain nombre de pratiques néfastes à la santé
notamment au niveau des femmes et des enfants.

-   Le manque de documents de référence

L’absence ou l’insuffisance de textes règlementaires pourrait constituer une contrainte importante à
la mise en œuvre du PNDS. Ainsi le document de carte sanitaire devrait être rapidement distribué à
tous les niveaux pour guider la planification. D’autres textes devraient aussi voir le jour rapidement
notamment ceux régissant le fonctionnement des équipes cadres des districts sanitaires ou des
comités de santé, ou encore ceux en rapport avec le suivi de la mise en œuvre du PNDS.

2.6.2. Mécanisme de mise en œuvre

Les principales étapes de la mise en œuvre sont les suivantes :



                                                                                                  132
   Planification des tranches annuelles

         -     sur la base des programmes prioritaires et des indicateurs de performances des
               structures chargées de la mise en œuvre du plan, le Ministère (niveau central) adressera
               avant le début d’une nouvelle année, une directive contenant :

               o   un rappel succinct de la situation nationale, et ce au regard des programmes
                   prioritaires et des indicateurs de performances (résultats) y afférents ;

               o   une indication des objectifs nationaux à réaliser pour l’année suivante ;

         -     à partir de cette directive du niveau central, les régions sanitaires élaborent leurs plans
               opérationnels et leurs plans d’appui aux formations sanitaires périphériques
               (coordination, supervision, formation, etc.). Ceci en fonction des ressources
               mobilisables et des réalités du terrain (intervenants locaux, degré de mobilisation des
               populations, etc.. ;)

   Modalités de financement des plans d’action

Il est indispensable d’élaborer des plans annuels qui feront l’objet d’arbitrage et d’adoption à tous les
niveaux conformément aux modalités définies par le niveau central. Il s’agira de :

     -       la mise à disposition de priorités annuelles d’intervention par les programmes et services
             centraux, assortis de budgets consolidés ;

     -       la planification opérationnelle des orientations annuelles au niveau des régions par les
             équipes cadres

     -       un suivi et une évaluation périodiques des plans d’action ;

   Suivi et évaluation du PNDS

Le suivi de l’exécution du PNDS sera assuré par un comité de suivi dont l’organisation, les attributions
et le fonctionnement sont définis par des textes réglementaires.

Outre les réunions régulières du comité de suivi, la qualité du suivi repose sur un travail régulier et
approfondi sous la coordination de la DEPCI et du Secrétariat Général

Le suivi pourra se faire sous forme d’un tableau de bord permettant de visionner les principaux
indicateurs. Ces indicateurs permettent d’apprécier les performances des structures chargées de la
mise en œuvre du plan.

Ainsi, chaque région sanitaire et chaque hôpital de référence (HGP, Dar El Hanan) disposeront
d’indicateurs en fonction du paquet minimum d’activités (PMA) défini et pour chacun des
programmes prioritaires.

Une évaluation externe finale du PNDS est prévue à la fin des cinq ans, permettant l’élaboration du
prochain PNDS. Il est aussi prévue une évaluation interne à mi-parcours.




                                                                                                      133
Liste des documents consultés
  1. Loi n° 48/AN/99/4ème L portant Orientation de la Politique de Santé ; République de
     Djibouti ;

  2. Plan National de Développement Sanitaire 2002-2011 ; CREDES ; 2001

  3. Plan National de Développement Sanitaire : Programmation à moyen terme 2002-2006 ;
     CREDES ; 2001

  4. Carte de sanitaire ; Ministère de la santé de Djibouti ; 2006

  5. Rapport mondial sur le développement humain 2006 du PNUD ; ECONOMICA, Paris ; 2006

  6. Evaluation à mi-parcours du projet PLSPT : Rapport sur les enquêtes ; Conseil santé ; 2007

  7. Budget 2007 « de l’Etat » ; République de Djibouti ; 2007

  8. Rapport final : Forum de réflexion sur la santé 05-06 avril 2006 ; Ministère de la santé de
     Djibouti ; 2007

  9. Rapport final : Conférence régionale sur la santé dans les pays de la corne de l’Afrique,
     Djibouti, du 27 au 30 novembre 2006 ; Ministère de la santé de Djibouti ; 2006

  10. Rapport sanitaire de l’année 2006 ; Ministère de la santé de Djibouti ; 2007

  11. Stratégie nationale de la PCIME communautaire à Djibouti ; Ministère de la santé de
      Djibouti ; 2005

  12. Bilan du Plan National de développement Sanitaire 2002-2006 ; Ministère de la santé de
      Djibouti ; 2007

  13. Document de travail : Développement des ressources humaines ; Ministère de la santé de
      Djibouti ; 2007

  14. Rapport de mission sur le renforcement des ressources humaines pour la santé à Djibouti du
      18 novembre au 3 décembre 2006 ; OMS ; 2006

  15. Plan d’investissement – survie de l’enfant – Djibouti ; Ministère de la santé de Djibouti ; 2007

  16. Rapport final sur la mission d’assistance technique ; Organisme de Protection Sociale de
      Djibouti ; 2006

  17. Rapport d’activités de l’année 2006 du programme PCIME ; Ministère de la santé de
      Djibouti ; 2007

  18. PAPFAM 2002 – Rapport final de la République de Djibouti ; Ligue des Etats Arabes ; 2004

  19. Plan d’action du Programme de Pays entre le gouvernement de Djibouti et l’UNFPA

  20. Enquête Djiboutienne à indicateurs multiples : MICS – EDIM 2006 ; DISED ; 2007




                                                                                                   134
21. Document Cadre Stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP) ; République de Djibouti ;
    2004

22. Document de Soumission de la requête de Djibouti au Fonds Mondial (6ème Round) sur le
    VIH/SIDA – Paludisme – Tuberculose ; Ministère de la santé de Djibouti, 2006

23. Rapport final de l’évaluation à mi-parcours du Projet de lutte contre le SIDA, le paludisme et
    la tuberculose (de Djibouti) ; Conseil Santé France ; 2007

24. Rapport final révisé Tome 1 : Etude de suivi de la qualité des services (ESQSS) ; Ministère de
    la santé de Djibouti ; 2005

25. Carte sanitaire ; Ministère de la santé de Djibouti ; 2006

26. Rapports d’activités des programmes : PEV, santé de la reproduction, PTPE, PCIME, nutrition,
    paludisme, tuberculose, VIH/SIDA…

27. Documents de programme : PEV, santé de la reproduction, PTPE, PCIME, nutrition,
    paludisme, tuberculose, VIH/SIDA…

28. Organigramme du Ministère de la santé de Djibouti

29. Rapports bilan des plans communs Pays des différentes agences du SNU (UNICEF, OMS,
    UNFPA) de 2006…

30. Analyse des Dépenses Publiques : Mettre les finances publiques au service de la croissance et
    de la réduction de la pauvreté ; Banque mondiale ; Novembre 2004

31. Plan stratégique national de contrôle de la tuberculose, République de Djibouti 2006-2010 ;
    Ministère de la santé ; 2006

32. Enquête pilote sur la médecine scolaire préventive en 2005-2006 à Djibouti ; Ministère de la
    santé ; 2006

33. Rapport de l’enquête sur la situation pharmaceutique République de Djibouti, mars 2006 ;
    Ministère de la santé ; 2006

34. Etat des lieux de la règlementation pharmaceutique, des autorités de règlementation et des
    autorités de contrôle pharmaceutique : bilan et perspectives Ministère de la santé ; 2005

35. Cadre Politique et Stratégique du Programme National de Nutrition de Djibouti ; Ministère de
    la santé ; 2007




                                                                                                135
ANNEXES :

Annexe 1 : Principaux indicateurs de gestion, de disponibilité et
d’utilisation des médicaments à Djibouti en mars 2006
                                         Items                  Moyenne Nationale           Médiane Nationale

       Accès aux médicaments essentiels

       Disponibilité des médicaments essentiels                          85,8%                       86,7%

       % de médicaments périmés                                           1,2%                        0,0%

       Durée moyenne de rupture de stock                                22 jours                    14 jours

       Prescription rationnelle des médicaments

       Nombre de médicaments par ordonnance                                 2,2                           2,3

       Pourcentage d'antibiotiques                                       69,4%                       68,4%

       Pourcentage d'injections                                           3,9%                        0,0%

       Pourcentage de médicaments essentiels                             89,5%                       92,0%

       Pourcentage de médicaments prescrit sous DCI 70,1%                                            68,6%

       Dispensation des médicaments

       Pourcentage de médicaments dispensés                              88,0%                       88,0%

       Étiquetage correct                                                80,5%                       84,5%

       Connaissance de la posologie                                      94,6%                      100,0%

       Coût moyen de l'ordonnance                                        328 FD                     318 FD

                                                        406
            Coût moyen de l'ordonnance et des frais annexes FD                                      383 FD

      Source : Rapport de l’enquête sur la situation pharmaceutique ; République de Djibouti, mars 2006




                                                                                                                136
Annexe 2 : Sites des constructions nouvelles au cours du PNDS 2008-2012
de Djibouti
    Constructions nouvelles       Nombre                   Sites                     Observations
   Poste de santé                25       PK 20, Chebeleh, Douda, Lac          PK 51 et Guistir sont
                                           Assal, Karta, Ali-Ouné, Kabah        déjà en construction
                                           Kabah, Baya Addeh, Doudou-
                                           Blalé, Daoudaouya, Kontali,
                                           Santal, Bondara, Galafi, Gagadeh,
                                           Roureh, Bissidiro, Kalaf, Ardo,
                                           Terdo, Boli, Balho, Galela, Andaba
   Centre de santé               8        Heron/marabout, Quartier 4,          Nouvelles
    communautaires                         Quartier 7 bis, Wahléhdaba,          constructions
                                           Cheik Moussa, Gabode 4, Hayablé
                                           et Layablé
   Centre Médical                5        Holl-Holl, As-Eyla, Damerjog,        Postes de santé à
    intermédiaire                          Dorra et Waddi,                      transformer en CMI
   Centre Médical Hospitalier    2        Dikhil Obock                         Transformation des
                                                                                CMH en CHR
   Centre Régional Hospitalier   3        Alisabieh, Arta et Tajourah          Nouvelles
                                                                                constructions
   Bureau de sous-direction      2        Tajourah et Alisabieh                Y compris l’atelier de
    de région                                                                   maintenance et un
                                                                                magasin de stockage
                                                                                du matériel
   Dépôts régionaux des          4        Djibouti, Dikhil, Tajourah et
    médicaments et du                      Alisabieh
    matériel
   Centre de Transfusion         1        Djibouti
    Sanguine
   Centre de réhabilitation      1        Djibouti
    fonctionnelle
   Laboratoire National de       1        Djibouti
    Santé Publique
   Unité de Production de        1        Djibouti : HGP
    l’oxygène
   Locaux du Ministère de la     1        Djibouti
    Santé




                                                                                                137
Annexe 3 : Nombre de personnel de santé à recruter par catégorie au cours
de la période du PNDS
                                     Catégorie       Nombre
                                                       107
Gardien
                                                       54
Chauffeur
                                                      131
Agent de nettoyage
                                                      149
Agent d'hygiène
                                                       0
Infirmier Auxiliaire
                                                      170
Aide soignant
                                                      485
Infirmier Diplômé d’Etat (IDE)
                                                      144
Sage Femme Diplômé d’Etat (SFE)
                                                       94
Technicien Labo
                                                       39
Technicien Radio
                                                       28
Préparateur en pharmacie
                                                       36
Technicien Dentaire
                                                       58
Technicien d'anesthésie
                                                       62
Technicien Sup spécial en Ophtalmologie
                                                       9
Technicien Sup spécial en Kinésithérapie
                                                       6
Technicien Sup spécial en maintenance
                                                       3
Ingénieur biomédical
                                                       3
Entomologiste
                                                       14
Technicien en hygiène hospitalière
                                                       9
Agent d'IEC
                                                       15
Administrateur
                                                       35
Gestionnaire
                                                       23
Agent financier
                                                       36
Secrétaire
                                                       15
Caissière
                                                       3
Nutritionniste
                                                       8
Pharmacien
                                                       58
Médecin généraliste
                                                       11
Chirurgien dentiste
                                                       36
Médecins ou pharmaciens spécialisés



                                                                       138
139

				
DOCUMENT INFO