La réunion de conciliation est le début du retour

Document Sample
La réunion de conciliation est le début du retour Powered By Docstoc
					 Mondial 2010 : la sélection algérienne sera basée à Zimbali Lodge à Durban                                                                                                                                                       Lire en page 24




N° 4471 Prix 10 DA France 0,80 C                                        Quotidien national d'information                                                                                                        Jeudi 25 février 2010


LES PRATICIENS DE LA SANTÉ PUBLIQUE SATISFAITS DE L’OUVERTURE DU DIALOGUE

       La réunion de conciliation
  est le début du retour à la normale
                Par                                                                                                                                                                                  par les pouvoirs publics, le
          Nabila Belbachir                                                                                                                                                                           D r Merabet a précisé que «cette
                                                                                                                                                                                                     réunion de conciliation est un
    LES syndicats des médecins                                                                                                                                                                       début de retour à la normale. Elle
généralistes et spécialistes ont                                                                                                                                                                     s’est déroulée dans une ambiance
accueilli avec satisfaction la                                                                                                                                                                       satisfaisante». Mais, poursuivra-t-il
démarche des pouvoirs publics qui                                                                                                                                                                    dans la foulée, «nous avons
les ont invités à la table de négo-                                                                                                                                                                  décidé de maintenir la grève jus-
ciations. Mais, en dépit de cette                                                                                                                                                                    qu’à la satisfaction de nos
invitation à un dialogue avec le                                                                                                                                                                     revendications», notamment l’aug-
ministère de la Santé, de la Popula-                                                                                                                                                                 mentation des salaires et la révision
tion et de la Réforme hospitalière,                                                                                                                                                                  du régime indemnitaire. «On ne
le Syndicat national des praticiens                                                                                                                                                                  peut pas aborder le dossier du
de la santé publique (SNPSP)                                                                                                                                                                         régime indemnitaire sans clore
affirme, par la voie de son prési-                                                                                                                                                                   celui du statut particulier», souli-
dent, le Dr Lyès Merabet, que «la                                                                                                                                                                    gnera-t-il. Cependant, le président
grève sera maintenue jusqu’à la                                                                                                                                                                      du SNPSP a tenu à mettre en
concrétisation de la plateforme de                                                                                                                                                                   exergue le fait que l’intersyndicale,
nos revendications». Cette réunion,                                                                                                                                                                  composée pour rappel du SNPSP
la première pour l’instant, qui a été                                                                                                                                                                et du SNPSSP, a décidé de geler
tenue avec une délégation de la                                                                                                                                                                      toute forme de rassemblement,
tutelle, présidée par le secrétaire                                                                                                                                                                  aussi bien à Alger que dans les
général du ministère, en présence                                                                                                                                                                    autres wilayas, en signe d’apaise-
des représentants de la Fonction                                                                                                                                                                     ment, tel qu’affirmé par le
publique et de l’Inspection géné-                                                                                                                                                                    Dr Merabet.
rale du travail, a été, selon lui,                                                                                                                                                                       D’ailleurs, le rassemblement
«une occasion pour nous de                                                                                                                                                                           prévu hier devant le siège de la
réitérer notre attachement à notre                                                                                                                                                    Photo : Riad
                                                                                                                                                                                                     présidence de la République a été
plateforme de revendications».                                                                                                                                                                       reporté à une date ultérieure, ainsi
«Même si nos points de vue diver-                                                                                                                                                                    que ceux prévus au niveau de cer-
gent, le ministère n’a cessé de sou-                                                                                                                                                                 taines wilayas, en l’occurrence
ligner la nécessité de tenir des        soins, le chef de file du SNPSP a                    tutelle, tout en rappelant qu’elle est     national des praticiens spécialistes                         Oran, Ouargla, Annaba,
réunions de conciliation», a-t-il,      réaffirmé avoir eu, mardi dernier,                   venue après celle qui s’est tenue          de la santé publique (SNPSSP).                               Constantine et dans d’autres
indiqué. Contacté hier par nos          une réunion de conciliation avec la                  jeudi dernier avec le Syndicat             Satisfait de ce premier pas franchi                          régions du pays. Suite en page 6


 CHAKIB KHELIL LE RECONNAÎT                                                                      SI LA FRANCE A AGI PAR ÉGOÏSME IRRESPONSABLE                                                        ACTUALITÉ
  SUR LES ONDES DE LA RADIO                                                                       Le Mali risque d’aggraver l’instabilité                                                            COMMÉMORATION :


    «Il y a un manque d’expérience
                                                                                                                                                                                                         Bouteflika dans son

                                                                                                       de ses provinces du Nord                                                                      message aux travailleurs :
                                                                                                                                                                                                     «Ce ne sont pas les dépenses

   dans la gestion des appels d’offres»                                                                                               Par
                                                                                                                            Abdelkrim Ghezali
                                                                                                                                                                                                     publiques qui édifient
                                                                                                                                                                                                     l'économie» . . . . . . . . . . . . . .p2

                 Par                                                                                ON ne peut pas lutter contre le                                                                  GRÈVE ÉDUCATION :
            Youcef Salami                                                                       terrorisme et exiger la libération de                                                                   Les écoles et les lycées
                                                                                                terroristes pour sauver un otage. La
   INVITÉ hier de la chaîne I de                                                                                                                                                                     paralysés . . . . . . . . . . .pp4-5
                                                                                                France a enfoncé le clou dans ses
la radio nationale, le ministre de                                                              relations tendues avec Alger depuis
l’Energie et des Mines, Chakib                                                                  l’affaire du diplomate algérien
                                                                                                                                                                                                     CNES AFRICAINS :
Khelil, a estimé, en réponse à une                                                              humilié par une justice mise au ser-                                                                    Pour une Afrique qui parle
question liée à l’affaire Sonatrach,                                                            vice de règlements de comptes entre                                                                  d'une seule voix . . . . . . . . .p7
qu’il y a un manque d’expérience                                                                services de renseignements français.
dans la gestion des avis d’appel                                                                La résurrection de l’affaire de                                                                      HANDBALL :
d’offres lancés dans le secteur                                                                 Tibhirine s’inscrit dans cette
                                                                                                                                                                                                       Nécessité d'injecter
                                                                                                                                                                         Photo : DR




pétrolier et qu’on n’a pas suffisam-                                                            bataille rangée entre clans de l’esta-
ment formé de personnels dans ce                                                                blishment français qui multiplie les                                                                 des jeunes dans l'effectif
cadre-là. Et d’ajouter que des ins-                                                             maladresses.        Suite en page 24                                                                 de l'EN . . . . . . . . . . . . . . .p17
                                                                              Photo : Riad




truments de contrôle existent au
sein de Sonatrach, mais qui restent
à développer, qu’il faut parfaire la
formation et disposer d’experts
                                                                                                SUPP.                         CULTURE
                                        pour cent par rapport à 2008, une
                                                                                                    Les fêtes populaires,
rompus à la gestion des contrats. Le
                                        des conséquences de la détériora-
ministre a, au chapitre des exporta-
                                        tion des marchés pétroliers.
                                                                                                       un patrimoine à
tions pétrolières, avancé qu’à fin
janvier 2010, l’Algérie a enregistré    L’Algérie dispose de 1,4 million de
                                        barils par jour, un volume dans
                                                                                                   ressusciter et exploiter
4,2 milliards de dollars de revenus
pétroliers, qu’en 2009, les recettes    lequel elle a légèrement taillé, en
du pays ont atteint 44 milliards de     application des décisions de baisse
dollars, soit une baisse de cinquante   prises par l’OPEP. Suite en page 3                                                                           Lire pages 9 à 13
                                                                                                              La Tribune
2   Jeudi 25 février 2010                                                    L ’ É V É N E M E N T
                                                             BOUTEFLIKA DANS SON MESSAGE AUX TRAVAILLEURS

            «Ce ne sont pas les dépenses publiques
                   qui édifient l’économie»
                  Par                                                                                                                         Bouteflika a en effet tenu                 que relever les principaux axes du
           Samira Imadalou                                                                                                                    à le rappeler à maintes reprises           nouveau mode de gestion
                                                                                                                                              dans ledit document.                       économique et ses objectifs dont le
    «JE tiens à rappeler que ce ne                                                                                                                «Dans la perspective d’une             plus important reste la création des
sont pas les dépenses publiques qui                                                                                                           meilleure efficacité de notre éco-         richesses. Il notera à ce sujet que le
édifient l’économie. Leur rôle                                                                                                                nomie en matière de création de            programme de développement
consiste plutôt à mettre en place                                                                                                             richesses et d’emplois, et pour la         ouvre le «champ à une contribu-
les conditions nécessaires à la réa-                                                                                                          préserver des incidences de la             tion plus importante de l’entreprise
lisation d’une croissance écono-                                                                                                              crise économique mondiale, des             algérienne à l’effort de développe-
mique durable». Ce rappel figure                                                                                                              mesures ont été prises…». Il citera        ment national», notamment à tra-
dans le message du président de la                                                                                                            à titre illustratif les dispositions       vers l’élargissement du programme
République adressé aux travailleurs                                                                                                           visant freiner le transfert de             de mise à niveau. Des PME,
à l’occasion du double anniversaire                                                                                                           capitaux à l’étranger, celles liées        l’augmentation de la part de l’en-
de la création de l’UGTA et de la                                                                                                             à la préférence nationale en               treprise nationale dans la réalisa-
nationalisation des hydrocarbures.                                                                                                            matière d’investissements et les           tion des programmes d’investisse-
Evoquant les grandes lignes du                                                                                                                mesures d’assainissement de l’en-          ment publics et dans la sous-trai-
programme quinquennal de déve-                                                                                                                vironnement économique et du               tance, ainsi que par la participation
                                        Photo : Archives




loppement 2010-2014, le chef de                                                                                                               commerce extérieur.                        à la modernisation des entreprises
l’Etat mettra l’accent sur le rôle                                                                                                                Parmi ces mesures, le chef de          publiques, des axes qui font l’objet
des entreprises dans la création des                                                                                                          l’Etat a rappelé la consolidation          depuis quelques temps de ren-
richesses et de l’emploi. Si le pro-                                                                                                          des dispositions de régulation du          contres et de séminaires.
gramme en question s’appuie sur le                                                                                                            commerce extérieur et la mise en           Des explications sont également
financement public avec une enve-                          l’emploi relève selon le président       d’investir les marchés extérieurs».       place de nouvelles règles régissant        données sur ces sujets aux diffé-
loppe globale au budget d’équipe-                          «des entreprise non seulement            Les conditions sont assurées. C’est       les investissements étrangers.             rentes délégations économiques
ment conséquente et estimée à                              compétitives au niveau du marché         d’ailleurs le message-clé du              En termes plus clairs, dans son            étrangères qui viennent en Algérie
20 800 milliards de DA, le défi de                         national mais aussi capables             président dans sa lettre. Abdelaziz       message le président n’avait fait          en prospection.                  S. I.

                                                                 LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LES MALVERSATIONS
                                                Les non-dits de Abdelaziz Bouteflika
                  Par                                      internationaux y afférents et dont       siens», ni les «amis», encore moins      soient son rang et sa qualité dans la       Encouragez de pareilles initiatives
             Hasna Yacoub                                  l’Algérie compte parmi les pre-          «un clan» ne font le poids face à        sphère politico-économique, devra           et battons-nous pour l’indépen-
                                                           miers signataires.» Cette détermi-       l’intérêt de la nation. Abdelaziz        répondre de ses actes et rendre des         dance de la justice.» Est-ce un
    QUELLE portée politique                                nation affichée est lourde de sens       Bouteflika vient, à travers ce mes-      comptes à la société. La justice            aveu de l’homme qui a pris à bras-
donner à la dernière sortie média-
                                                           dans le contexte actuel de débal-        sage, de donner le feu vert et pleins    devra, aujourd’hui, être libérée de         le-corps durant plus de trois années
tique du chef de l’Etat ? Abdelaziz
                                                           lage de gros scandales de corrup-        pouvoirs à tous les services de          toute contrainte. Car, faut-il rap-         le dossier Khalifa ? Le procureur
Bouteflika a tenu à affirmer à tra-
                                                           tion. Le lien est vite fait entre la     sécurité et aux organismes de lutte      peler, cette fois encore, la phrase         avait ajouté : «Ne brisez pas notre
vers son message adressé mardi
dernier aux travailleurs à l’occa-                         date choisie par le premier magis-       contre la corruption et la fraude. Il    lâchée, un jour de printemps, par le        volonté» avant de lancer cet
sion du double anniversaire de la                          trat du pays pour lancer cette mise      vient également d’ordonner aux           représentant du ministère public            appel : «Nous devons nous
création de l’Union générale des                           en garde ou disons plutôt exprimer       acteurs de ces organismes et de ces      dans le procès Khalifa : «Il y a eu         entraider et nous faire des
travailleurs algériens (UGTA) et de                        cette volonté de faire barrage à tous    services de redoubler d’efforts pour     trop de tapage sur l’audition de            concessions.» Ces phrases sont
la nationalisation des hydrocar-                           ceux qui saignent l’économie             mener à terme toutes les enquêtes        certains témoins. Je me suffis de           dignes d’être reprises aujourd’hui,
bures, que l’Etat est déterminé à                          nationale, et le dernier scandale qui    et de commencer à enquêter à tous        vous dire que la volonté de réforme         car il faut reconnaître que l’Algérie
protéger l’économie nationale des                          vient d’éclabousser le fleuron de        les niveaux dès qu’il y a une suspi-     existe. C’est grâce à la citation du        a enfanté des citoyens qui luttent
pratiques parasitaires et de la                            l’industrie pétrochimique natio-         cion de malversation. Le message         juge d’instruction que des                  pour que justice soit faite.
fraude. «La lutte contre la corrup-                        nale, Sonatrach. Il s’agit pour les      du chef de l’Etat s’adresse égale-       ministres et hauts cadres ont été           C’est à tous ceux-là que le chef de
tion sous toutes ses formes se pour-                       initiés d’une réponse claire du Pré-     ment aux acteurs de la justice. S’il     entendus devant ce tribunal pour            l’Etat a adressé son message
suivra dans le cadre de la loi qui                         sident à tous ceux qui ont laissé        n’y a plus de «protégé» pour l’Etat,     que la vérité éclate, il ne faut pas        pour que les efforts visant à bâtir
s’inscrit, elle-même, en droite ligne                      entendre que le pouvoir protège          chaque citoyen reconnu coupable          l’oublier. Peut-il y avoir une plus         une Algérie forte et stable
des conventions et traités                                 «les siens», que, pour l’Etat, ni «les   par la machine judiciaire, quels que     grande transparence ?                       soient coordonnés.             H. Y.

               AU FIL DES JOURS
                                        Y a-t-il un peuple pour sauver l’Algérie ?
                        Par                                          celles-ci (les mesures) le sont en                 Il faudrait pour cela, sans doute, revenir au         travailleurs sont, on ne peut plus, éloquents.
                     A. Lemili                                       concertation. Or, l’UGTA ne semble avoir           24 février 2009 et le discours prononcé à             «Convaincus de l’utilité et des bienfaits du dia-
                                                                     aucune emprise sur le monde du travail,            Arzew par le président de la République :             logue, nous appelons tout un chacun à trouver
«CONSCIENT des potentialités que recèle
                                                                     cédant par voie de conséquence le terrain          «La décennie écoulée a vu l’endettement exté-         des solutions adéquates aux questions liées au
notre nation, j’attends de l’Union générale des
                                                                     social à des syndicats indépendants qui font       rieur atteindre des seuils insupportables, avec       monde du travail et se rallier aux nobles prin-
travailleurs algériens une collaboration et un
engagement à la hauteur des objectifs ambi-                          plus dans l’esbroufe que dans la lutte syndi-      un coût annuel de plus de 9 milliards de dollars      cipes qui confèrent au travail une valeur civilisa-
tieux du programme quinquennal 2010/2014                             cale, encore moins dans le militantisme.           en 1993, conduisant à son rééchelonnement, en         tionnelle et morale et non pas un moyen de
qui vise à garantir l’égalité des chances pour                       Le chef de l’Etat rappelle l’omniprésence          contrepartie d’un programme d’ajustement              subsistance seulement.» Et comme pour une
tous dans le cadre de la réalisation et de la pro-                   des pouvoirs publics sinon de l’Etat au            structurel douloureux, venu aggraver les consé-       autre perception de la notion même du tra-
motion d’un développement harmonieux pour                            soutien inconditionnel à la politique de déve-     quences de l’insécurité qui prévalait… La             vail, c’est encore les travailleurs que le prési-
notre pays et de la consécration de l’équité                         loppement ciblée lors du quinquennat               nation en a payé le prix fort en termes de            dent de la République appelle à lutter contre
sociale dans la répartition des richesses                            2005/2009 et plus particulièrement des per-        régression de ses conditions de vie dont la perte     le fléau de la corruption «…par leur engage-
créées.» Voilà donc plus une critique que des                        formances obtenues dans un contexte inter-         de 400 000 emplois et une diminution du pou-          ment ferme et sans ambages en vue de conférer
propos lancés dans un ordinaire exercice                             national défavorable dont l’influence sur les      voir d’achat culminant à 30%.» Pour preuve,           l’efficacité et l’efficience nécessaires à l’action
discursif à l’endroit de la «puissante» UGTA.                        ressources financières extérieures du pays a       la seule stabilisation des prix du pain, de la        des instances de contrôle».
L’Union générale des travailleurs algériens                          été incontestable. Une conjoncture qui, pour       semoule et du lait a coûté au pays 190 mil-           En conclusion, entre les dix dernières années
semble effectivement, compte tenu de son                             autant, «n’a pas amoindri l’effort des dépenses    liards de dinars en 2008 et plus de 200 en            et la décennie qui les a précédées, il n’y a
immobilisme et de son inefficacité sur le ter-                       publiques, quadruplant leur volume de 872          2010. L’argument le plus frappant de l’amé-           franchement pas photo en ce qui concerne
rain, attiser l’ire présidentielle. En effet, la                     (2005) à 3 022 milliards de dinars (2010)» Des     lioration de la situation économique demeu-           l’état du pays. Bien entendu, beaucoup de
Centrale syndicale semble se situer aux anti-                        efforts qui auront fait reculer le chômage,        rant la liquidation de la dette extérieure et         choses ont changé en bien mais en raison
podes de sa mission de pot catalytique du                            favoriser la participation des entreprises         l’embellie financière actuelle.                       notamment de comportements irrespon-
climat social, d’une part -il suffirait pour cela                    nationales à l’investissement et, ce faisant,      Mais, si l’Etat a assumé son rôle, si le plus         sables, immoraux d’une partie de la nomen-
de ne citer que deux grands conflits sociaux                         freiner le transfert des capitaux à l’étranger.    ancien syndicat des travailleurs a, lui, plutôt       clature mettant à profit les bouleversements
latents, en l’occurrence ceux qui pourraient                         Pour quels résultats sur le quotidien des          failli, il ne faut pas, non plus, négliger l’impro-   induits, beaucoup de choses ont, également,
agiter à la moindre opportunité les zones                            Algériens ?, s’interrogerait légitimement          bable engagement des travailleurs à contri-           changé en mal, creusant le fossé entre les
industrielles de Rouiba et d’Annaba- et,                             tout citoyen qui perçoit autrement la réalité,     buer sincèrement aux efforts d’édification            Algériens jusqu’à laisser l’impression de
d’autre part, de partenaire essentiel du gou-                        du moins sous un autre prisme ? La réponse         nationale et à ceux (engagements) pris par le         l’existence de deux sociétés totalement dis-
vernement, en ce sens qu’elle est censée l’ac-                       pourrait ne pas convaincre ceux qui considè-       président de la République pour leur garantir         tinctes pour ne pas dire, l’une constituée de
compagner dans toutes les mesures que ce                             rent que rien ne va, mais elle garde, toutefois,   une vie meilleure et ces propos tenus par             patriciens et l’autre de plébéiens avec tous
dernier prend, pour la simple raison que                             le mérite d’en être une… irréfutable».             M. Bouteflika dans son adresse aux                    les travers propres à la Grèce antique. A. L.
                                                                                                      La Tribune
4   Jeudi 25 février 2010                                              L ’ É V É N E M E N T
                L’UNPEF ET LE CNAPEST RÉUSSISSENT LEUR COUP DE FORCE                                                                                                                     TLEMCEN

    Le secteur de l’éducation paralysé                                                                                                                                              Débrayage
                                                                                                                                                                                  dans les lycées
                  Par
                                                                                                                                                                                 De notre correspondante à Tlemcen
        Abderrahmane Semmar
                                                                                                                                                                                          Amira Bensabeur
    UNE fois de plus, le secteur
de l’éducation sombre dans la                                                                                                                                                         ENCORE une fois, les
grève et la contestation. De l’est                                                                                                                                                élèves des différents cycles
à l’ouest, du nord au sud, les                                                                                                                                                    se sont retrouvés en
écoles et les lycées algériens ont                                                                                                                                                «vacance» forcée, suite au
été paralysés par le mot d’ordre                                                                                                                                                  mouvement de grève lancé
de grève lancé par l’UNPEF et le                                                                                                                                                  depuis hier par le CNAPEST
CNAPEST. Les syndicats auto-                                                                                                                                                      et autres syndicats.
nomes de l’éducation nationale                                                                                                                                                        A Tlemcen, l’ensemble
reviennent ainsi en force et                                                                                                                                                      des PES des lycées a suivi le
démontrent encore une fois la                                                                                                                                                     mot d’ordre tout en affirmant
puissance de leur représentati-                                                                                                                                                   son mécontentement. Selon
vité. En effet, l’Union nationale                                                                                                                                                 le porte-parole de cette
des personnels de l’éducation et                                                                                                                                                  section syndicale, M r Hadji
de la formation (UNPEF) ainsi                                                                                                                                                     Mohamed, cette grève, qui a
que le Conseil national auto-                                                                                                                                                     enregistré un taux de
nome des professeurs de l’ensei-                                                                                                                                                  100 pour cent au niveau des
gnement secondaire et technique                                                                                                                                                   lycées et plus de 70 pour cent
(CNAPEST) ont réussi à                                                                                                                                                            au sein du moyen et du pri-
exprimer d’une manière très                                                                                                                                                       maire, rentre dans le cadre du
forte leur colère contre leur                                                                                                                                                     rejet des augmentations
tutelle. Ces deux syndicats ont su                                                                                                                                                accordées par le ministère
mobiliser des enseignants de                                                                                                                                                      car la tutelle est loin de
l’enseignement secondaire, tech-                                                                                                                                                  concrétiser, a-t-il, toutes les
nique et primaire afin de faire                                                                                                                                                   revendications demandées.
entendre de nouveau leurs reven-                                                                                                                                                  De leur côté, les enseignants
dications. Ce mouvement vient                                                                                                                                                     n’ont pas manqué de souli-
                                       Photo : Riad




relancer, dès lors, les inquiétudes                                                                                                                                               gner que la corporation n’est
quant à l’impact de ces perturba-                                                                                                                                                 pas dupe au point d’avaler
tions qui ont un impact certain                                                                                                                                                   facilement cette soupe.
sur la scolarité de nos élèves.                                                                                                                                                       Du côté des parents
                                                      Aïn Témouchent, ils sont, en          Bouira, le taux de suivi a dépassé         enseignants ont observé la grève.          d’élèves, c’est la galère à la
Des perturbations qui risquent de
                                                      revanche, pas moins de 93% à          largement les 92% dans les diffé-          Soulignons enfin que les parents           veille des examens. «C’est
se compliquer davantage dans la
                                                      observer la grève. A Aïn Defla et     rents paliers. A Annaba, les               d’élèves et les lycéens ont                trop ! Depuis la rentrée
mesure où un durcissement de la
                                                      à Blida, le taux de suivi a avoi-     élèves ont dû quitter les bancs de         exprimé leur désarroi un peu
grève est aujourd’hui envisagé,                                                                                                                                                   sociale le secteur est souvent
                                                      siné 80%. A Annaba, il est de         leurs classes désertées par les            partout à travers le pays.
sans le moindre faux-fuyant, par                                                                                                                                                  secoué par de violents
                                                      l’ordre des 88%. A Médéa, il a        enseignants, lesquels ont préféré          L’avenir scolaire de ces derniers
les deux syndicats autonomes.                                                                                                                                                     soubresauts. A quand une
                                                      frôlé carrément les 92%.              se joindre à la contestation mise          semble, en vérité, sérieusement
«La balle est désormais dans le                                                                                                                                                   solution ?» a-t-on martelé.
                                                      Signalons enfin que plusieurs de      en marche par l’UNPEF et le                menacé si ce bras de fer oppo-
camp de l’autorité de l’Etat. Il y                                                                                                                                                En effet, le niveau scolaire
                                                      nos correspondants régionaux          CNAPEST. Toutefois, sur les                sant les syndicats autonomes de
va de la responsabilité du gou-                                                                                                                                                   dans la wilaya de Tlemcen a
                                                      ont pu vérifier ces taux qui prou-    327 établissements de l’ensei-             l’éducation au département de
vernement de tout faire pour                                                                                                                                                      chuté par rapport à l’année
                                                      vent, on ne peut plus clairement,     gnement, tous cycles confondus,            Benbouzid perdurerait
éviter le pire. Quant à nous,                                                                                                                                                     écoulée. Un nombre record
                                                      l’étendue de la grève en milieu       que compte la wilaya de                    davantage. Les horizons du
nous sommes déterminés à aller                                                                                                                                                    d’avertissements et de
                                                      scolaire. A ce titre, dans la         Annaba, certains lycées ont                secteur de l’éducation nationale
jusqu’au bout de notre action. Le                                                           continué à fonctionner                     s’annoncent plus que                       blâmes a été infligé aux
gouvernement doit comprendre                          wilaya d’Oran, laquelle compte                                                                                              élèves durant le trimestre
                                                      147 établissements d’enseigne-        normalement mêmes si quelques              jamais sombres.             A. S.
que nous sommes nécessaires et                                                                                                                                                    dernier, ce qui démontre que
indispensables dans le secteur de
l’éducation. A lui donc de
                                                      ment moyen et 496 écoles pri-
                                                      maires, l’UNPEF a réussi à              Les employés des services économiques                                               l’école à Tlemcen ou ailleurs
                                                                                                                                                                                  a failli à sa mission.
prendre les décisions qui s’impo-                     convaincre plus de 67% des                     en grève lundi prochain                                                      Pire : l’alcool, la cigarette,
sent afin de satisfaire nos reven-                    enseignants à faire grève. A                                                                                                pour ne citer que ceux là,
                                                                                             La coordination nationale des employés des services économiques relevant de la
dications», nous a confié hier à                      Constantine, en une matinée, un                                                                                             sont largement constatés
                                                                                             Fédération nationale des travailleurs de l’éducation (FNTE) a décidé de boycotter
ce sujet Nouar Larbi, porte-                          taux d’arrêt avoisinant les 90%        «tous les conseils administratifs et éducatifs» des établissements éducatifs.        au niveau de certains
parole du CNAPEST. Notre                              a été enregistré dans les écoles et    Dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion mardi, la coordination a           établissements scolaires.
interlocuteur nous a mêmes                            lycées de cette wilaya. A              notamment décidé de ne pas participer «à l’élaboration des projets de budgets des    En un mot c’est la
révélé que la grève a été massi-                      Tlemcen, la grève du CNAPEST           établissements» et de «n’effectuer aucun travail en relation avec les salaires».     débandade totale.
vement suivie à travers le pays.                      et de l’UNPEF a même enre-             Le communiqué a appelé également l’ensemble des fonctionnaires des services              Malgré les efforts
Il en veut pour preuve les taux de                    gistré un taux de suivi de 100%        économiques à prendre part à la grève et à une action de protestation lundi          de réconciliation du
suivi impressionnants récoltés                        au niveau des lycées et plus de        prochain devant les sièges des directions de l’éducation qui s’accompagnera de la    gouvernement, les ensei-
dans plusieurs wilayas du                             70% au sein du cycle moyen et          remise de la plateforme de revendications, à savoir les primes d’expérience          gnants sont déterminés à
pays. A ce propos, selon le                           primaire. A Bouira et à Annaba,        éducative et de documentation aux directeurs de l’éducation.                         aller jusqu’au bout et les
CNAPEST, à Oran plus de                               c’est effectivement la paralysie       La coordination a estimé par ailleurs «injustes» le régime indemnitaire et les       parents d’élèves
70% des enseignants ont observé                       qui règne dans les établissements      primes particulières des travailleurs de l’éducation annoncés pour les employés      s’impatientent et expriment
un arrêt de travail. A                                scolaires. Dans la wilaya de           des services économiques.                                                            leur inquiétude.          A. B.

                                                                                                CONSTANTINE
 Protesta dans les lycées : les deux premiers paliers en demi-teinte…
De notre correspondant à Constantine                  Résultat : une grève d’une            autonome des enseignants des               marteler les coordinateurs des            l’augmentation dans les salaires,
           Nasser Hannachi                            semaine a été enclenchée hier par     lycées. Pour ce qui est des deux           deux syndicats de wilaya.                 qui, selon eux, ne répondent nul-
                                                      les deux syndicats l’UNPEF et le      premiers cycles, il est des tergi-         M. Bouceta, responsable du                lement aux attentes de la corpora-
   DÉCIDÉMENT, le secteur                             CNAPEST, qui a gelé les établis-      versations, atteste le responsable         CNAPEST, dira pour sa part :              tion. «Après lecture de la grille,
de l’éducation n’a pas été sans
                                                      sements scolaires répartis à tra-     de l’UNPEF en raison des pres-             «Le ministre a voulu jouer à              il s’avère que plus des 50% ont
grogne et a réactivé la protesta
                                                      vers la circonscription au grand      sions occasionnées par certains            découvert en ridiculisant le corps        trait aux rappels des 26 mois»,
après deux jours seulement de
l’annonce par la tutelle des                          dam des classes, notamment            directeurs à l’encontre des gré-           des enseignants en dévoilant              affirme notre même interlocuteur.
nouvelles rémunérations des                           celles d’examens. Dans le palier      vistes au motif que le débrayage           leurs nouvelles payes.» Et                En définitive, les deux syndicats
enseignants. Au moment où                             du secondaire, la paralysie est       n’est pas réglementaire. Au                d’ajouter : «Puisque l’occasion           se disent ouverts «à nouveau» au
Benbouzid a multiplié des émis-                       quasi-totale, selon les premières     demeurant, des écoles étaient              s’est présentée, on aimerait à            dialogue qui pourrait apporter des
saires pour des conférences                           statistiques de fin de matinée.       paralysées. Et l’union du per-             notre tour connaître la fiche de          précisions sur cette nouvelle
régionales sur la pédagogie, dont                     Ainsi, il ressort un taux d’arrêt     sonnel maintient son mot d’ordre.          paye du ministre et de son staff.»        fiche de paye. «Sans dissimuler
une grande partie aura été consa-                     avoisinant les 90%. «Seuls les        «La manière d’agir de Benbouzid            Pour conforter la légitimité de           le dossier relatif aux
crée au débrayage, un retour de                       suppléants ou encore les vaca-        n’est pas pédagogique. C’est une           leur protestation, les syndicats          œuvres sociales et qui traîne à
manivelle survient au terme de la                     taires ont rejoint les classes»,      politique d’étalage malsaine               s’interrogent sur les critères ayant      être solutionné», appréhendent–
lecture des augmentations.                            a-t-on affirmé auprès du Conseil      qu’il a entreprise», devaient              été à l’origine de la hauteur de          ils notamment.               N. H.
                                                                                                        La Tribune
                                                                          L ’ É V É N E M E N T                                                                                           Jeudi 25 février 2010     5
                                 L’UNPEF ET LE CNAPEST ONT RATISSÉ LARGE                                                                                                                 AÏN DEFLA

      Grève très suivie à Bouira                                                                                                                                                          Le secteur
                                                                                                                                                                                        de l’éducation
                                                                                                                                                                                     paralysé par la grève
  De notre correspondant à Bouira
            Riadh Houari

   ENCORE une fois, les                                                                                                                                                              De notre correspondant à Aïn
établissements scolaires des trois                                                                                                                                                              Defla
paliers dans la wilaya de Bouira                                                                                                                                                          Madani Azzeddine
sont paralysés depuis hier par
une grève déclenchée par les                                                                                                                                                          LE secteur de l’éducation
structures syndicales (UNPEF et                                                                                                                                                    a observé hier un débrayage
CNAPEST) pour exprimer leur                                                                                                                                                        au niveau de la wilaya de
désapprobations et insatisfactions                                                                                                                                                 Aïn Defla suite à l’appel à
face aux récentes augmentations                                                                                                                                                    une grève d’une semaine
salariales qui ont été décidées par                                                                                                                                                renouvelable lancé par les
le ministère et ce, après une série                                                                                                                                                deux syndicats autonomes
de rencontres et de réunions de                                                                                                                                                    (UNPEF et le CNAPEST) et
dialogue qui ont eu lieu depuis le                                                                                                                                                 ce au niveau national.
mois de décembre dernier entre les                                                                                                                                                 Ce mouvement de grève a été
représentants des syndicats et le                                                                                                                                                  suivi à travers les trois paliers
ministère. Des rencontres                                                                                                                                                          mais avec des taux qui varient
                                        Photo : Archives




auxquelles les enseignants et                                                                                                                                                      d’un palier à un autre.
les travailleurs du secteur ont                                                                                                                                                       Nous avons constaté que
accordé un grand intérêt pour                                                                                                                                                      de nombreux élèves ont
l’amélioration de leurs conditions                                                                                                                                                 rejoint leur domicile dans
socioprofessionnelles et de leur                      réitérant que les revendications         sources proches de la direction de       syndicats et qui ont été proposées         la matinée au niveau du
niveau de vie. Mais en définitive,                    relatives aux dossiers des œuvres        l’éducation indiquent que, pour la       à la tutelle dans les cadres des           chef-lieu de la wilaya. Selon
en dépit de la relative satisfaction                  sociales, de la médecine du travail      première journée de la grève d’une       commissions instituées par le              un syndicaliste de l’UNPEF,
enregistrée auprès des enseignants                    et de l’introduction de nouvelles        semaine reconductible qui a été          ministère et les partenaires               le taux de suivi a largement
tout de suite après l’annonce                         indemnités pour les enseignants ne       déclenchée par les structures            sociaux. Toutefois, il y a lieu de         dépassé, en début de matinée,
des revalorisations sur salaire, il                   sont pas satisfaites par le ministère    syndicales des travailleurs de           signaler que certains établisse-           les 70% dans l’ensemble des
est confirmé que les syndicats                        tout en considérant comme                l’éducation, le taux de suivi            ments du primaire et du moyen et           établissements scolaires de
représentatifs à travers la wilaya                    anormal que ce dernier fasse intro-      ne représente que 42% pour               même du secondaire n’ont pas été           cette wilaya. Selon notre
ont une tout autre lecture de l’offre                 duire des arriérés de primes             l’ensemble des personnels                totalement touchés par la grève.           source, les lycées ont
avancée par le secteur. De ce fait,                   impayées depuis janvier 2008 dans        pédagogique et administratif de          Les syndicalistes ont expliqué ce          enregistré un taux avoisinant
dans un communiqué rendu public                       les augmentations qui ont été            tous les établissements de la            fait par la non-structuration              100%, les CEM ont vu un
dans la journée d’hier par le                         diffusées à travers la presse. Sur le    wilaya. De son côté, le bureau de        des enseignants, alors que des             taux de suivi de 95% alors
CNAPEST de Bouira, où les                             plan des chiffres, alors que les         l’UNPEF, au niveau de Bouira, a          responsables de l’éducation                qu’un taux de 65% a été
représentants se sont félicités de                    syndicats de l’UNPEF et du               avancé le chiffre de 96% dans le         pensent que ces derniers qui ont           signalé au niveau du cycle
l’adhésion manifestée par les                         CNAPEST font état de taux de             primaire et le moyen et il affirme       été sensibilisés par les directeurs        primaire. Il est attendu,
enseignants pour la grève, les                        suivi de la grève dépassant les          poursuivre son action jusqu’à            avaient refusé de se joindre au            selon des syndicalistes et des
syndicalistes semblent décidés à                      92% pour les différents corps de         la satisfaction concrète des             mouvement afin d’éviter d’autres           enseignants, que le taux
radicaliser leur mouvement en                         travailleurs de l’éducation, des         revendication exprimées par les          retards aux élèves.          R. H.         de suivi grimpe davantage
                                                                                                                                                                                   dans l’après-midi vu que
                              L’UNPEF D’ORAN ENTAME UNE GRÈVE D’UNE SEMAINE                                                                                                        certains enseignants n’ont
                                                                                                                                                                                   pas apprécié la manière de

      «Les augmentations sont une tromperie,                                                                                                                                       communication           utilisée
                                                                                                                                                                                   par leur tutelle ainsi que les
                                                                                                                                                                                   augmentations calculées,


    la médiatisation des salaires, une indignité»
                                                                                                                                                                                   lesquelles sont basées sur
                                                                                                                                                                                   l’ajout de la prime de
                                                                                                                                                                                   rendement. Pour de nombreux
                                                                                                                                                                                   enseignants, cette tactique
   De notre correspondant à Oran                      augmentations de l’ordre de              commentaires de l’homme de la            était de 67,5%, hier aux                   d’induire en erreur l’opinion
           Samir Ould Ali                             1 000 DA : «C’est le cas des             rue : «Beaucoup de nos amis,             environs de 12 h. Et si l’affaire des      publique et de divulguer des
                                                      intendants qui sont entrés,              connaissances ou voisins sont            fausses-vraies augmentations               salaires qui ne reflètent pas la
   LES enseignants du primaire et                     eux aussi, en grève aujourd’hui.         mystifiés par les mensonges du           constitue l’essentiel des                  réalité va encourager à
du moyen rencontrés, hier matin                       Ces augmentations sont une               ministère de l’Education et croient      discussions, l’UNPEF rappelle que          poursuivre le mouvement de
au bureau de wilaya de l’Union                        catastrophe.»                            que l’enseignant peut désormais          les dossiers des œuvres sociales et        grève jusqu’à satisfaction de
nationale des personnels de l’édu-                       L’amertume des enseignants du         pavoiser. Ce n’est pas le cas et         de la médecine du travail font             l’ensemble des revendications
cation et de la formation (UNPEF)                     primaire et du moyen qui ont             c’est pour cela que nous avons           aussi partie de la plate-forme             soulevées. Du côté de la
n’y sont pas allés avec le dos de la                  décidé de suivre l’appel au              décidé de cette grève.»                  de revendications des deux                 direction de l’éducation,
cuillère pour fustiger «l’attitude                    débrayage lancé par l’UNPEF et le           Selon les responsables locaux         syndicats autonomes.                       aucune information n’a
indigne» du ministère de                              CNAPEST (Conseil national                de l’UNPEF, qui comptent sur                 Pour rappel, la wilaya d’Oran          filtré sur les statistiques
l’Education nationale tant pour la                    autonome des professeurs de              le ralliement de nombreux                compte 147 établissements                  établies par les services
médiatisation des salaires que pour                   l’enseignement secondaire et             enseignants dans les prochains           d’enseignement moyen et                    concernés à propos du taux
la mystification de l’opinion                         technique) découle également des         jours, le taux de suivi à la grève       496 écoles primaires.       S. O. A.       de suivi.                 M. A.
publique : «La manière de traiter
le dossier des salaires nous a tou-
chés dans notre dignité, d’abord                              Taux de suivi mitigé à Annaba : 34,13 ou 70% ?
parce que nous sommes les seuls                            De notre correspondant à Annaba    les enseignants informés de la          institutions de l’enseignement est        Sur les 327 établissements
fonctionnaires dont les salaires                                                              situation réelle ont préféré            perturbé et cela aura des                 de l’enseignement, tous cycles
ont été rendus publics, ensuite                                  Mohamed Rahmani
                                                                                              répondre favorablement au mot           conséquences négatives sur la             confondus, que compte la wilaya
parce que les augmentations ne                   APRÈS les échos favorables                   d’ordre de grève lancé par notre        scolarisation et surtout sur les          de Annaba, certains lycées
sont pas aussi importantes que                enregistrés auprès des enseignants              syndicat.» Hier vers 8 h du matin,      résultats des examens de fin              sont complètement paralysés,
Benbouzid voudrait bien le faire              suite à la publication de la                    comme à l’accoutumée, écoliers,         d’année. Parents d’élèves et              d’autres continuent à fonctionner
croire», explique Mezouar Kada,               nouvelle grille relative au régime              collégiens et lycéens se pressaient     lycéens sont très en colère de la         normalement et, dans d’autres,
le secrétaire général de wilaya en            indemnitaire, c’est «la rechute»,               de rejoindre leurs établissements       tournure qu’ont prise les                 seulement quelques enseignants
expliquant que, dans le meilleur              le CNAPEST étant revenu à la                    et assister aux cours. Passé            événements et ne veulent rien             sont en grève. Selon la direction
des cas, elles sont de l’ordre de             charge pour expliquer à ses                     la première heure, certaines            savoir ; ce qui les intéresse, ce qui     de l’éducation de Annaba, le taux
4 000 ou 5 000 DA : «Les chiffres             adhérents que ces augmentations                 classes ont dû ressortir faute          compte vraiment pour eux, c’est           de participation à cette grève ne
qui ont été annoncés de manière               ne sont pas en réalité ce qu’elles              d’enseignants, ces derniers ayant       la reprise des cours. «Qu’est-ce          dépasse pas les 34,13% ; pour le
aussi tonitruante sont ceux                   paraissent être et ayant réussi à               décidé de se mettre en grève et de      qu’ils veulent de plus, nous              CNAPEST, il oscille autour des
qui concernent le mois de mars                convaincre pour encore une fois                 répondre à l’appel lancé par le         lance un des parents que nous             70%. Si cette grève, quelque part,
parce qu’ils incluent la prime                reconduire le mouvement de                      CNAPEST et l’UNPEF. La grève            avons rencontré près du lycée             a sa raison d’être au vu des
de rendement qui, elle, est                   grève. «En réalité, nous déclare                plus ou moins suivie selon les          Pierre & Marie Curie, leur                explications fournies par les
semestrielle. Quant aux                       un des représentants de ce                      paliers, les établissements et les      salaire a été augmenté et ils             syndicats, il n’en demeure pas
augmentations réelles, elles                  syndicat à Annaba, c’est juste du               niveaux est effective et on             ont obtenu tout ce qu’ils                 moins qu’elle prend en otage
tournent, dans le meilleur des cas,           bricolage en agissant sur la prime              constate dans les rues et quartiers     revendiquent, qu’ils reprennent           l’avenir de millions d’enfants,
autour de 4 000 ou 5 000 DA.»                 de rendement, de l’IPP et juste                 de la ville des dizaines d’élèves       leur travail comme tout le                victimes d’un bras de fer entre
Le même responsable ajoute                    une petite augmentation qui ne                  qui en temps normal devraient           monde ! J’ai pris contact avec des        pouvoirs publics et syndicats avec
par ailleurs que certains                     dépasse pas les 3 000 à 4 000 DA                être à l’école. Ce qui est sûr, c’est   parents d’élèves et nous allons           peut-être des dessous politiques
fonctionnaires ont même reçu des
                                              dans le meilleur des cas et donc                que le bon fonctionnement de ces        porter plainte contre eux !»              inavoués pour ces derniers. M. R.
                                                                                                 La Tribune
6    Jeudi 25 février 2010                                              L ’ É V É N E M E N T
                                                                                           LA CONFÉRENCE SUR LA FORMATION ET L’ACCOMPAGNEMENT
                        ÉDITORIAL
                                                                                                     DES FEMMES LES A MIS EN ÉVIDENCE
    Quand la France se veut
         méprisante                                                                        L’analphabétisme et le chômage,
                                            Par
                                    Mekioussa Chekir
                                                                                          des freins à l’évolution des femmes
    «LA loi Morin est une mascarade […] La justice française est                                                  Par                             traditionnelles occupe assurément une place de
incompréhensible, injuste et raciste… !» Autant de déclarations                                               Billal Larbi                        choix. Pour sa part, Khalida Toumi, la ministre de
lourdes de portée prononcées lundi dernier lors du colloque interna-                                                                              la Culture, tout en se félicitant que les lois consa-
tional organisé par le ministère des Moudjahidine sur les essais                             LA troisième conférence-exposition sur la            crent l’égalité des chances entre les hommes et les
nucléaires français en Algérie à Alger par M. Roland Pouira                              formation et l’accompagnement des femmes pour            femmes, notamment dans l’octroi des crédits,
Oldham. Ce dernier, en sa qualité de président de l’Association                          le progrès économique et social a pris fin hier.         n’en exprimera pas moins ses regrets s’agissant
Moruora E Tatou, qui milite pour les droits des victimes polyné-                         Selon les initiateurs de cette conférence, celle-ci      de certaines pratiques qui vont à l’encontre des
siennes à la suite de leur irradiation par les essais français accomplis                 s’était fixé un certain nombre d’objectifs dont la       textes et résolutions. Pour elles, il est impératif
sur leur terre, n’a pas dissimulé son amertume devant l’indifférence                     mise en valeur du rôle de la femme algérienne            qu’au moins le tiers des 100 locaux commerciaux
des autorités françaises face au désarroi de son peuple. S’adressant                     dans le développement économique, la valorisa-           lancés dans chaque commune aille aux femmes.
aux Algériens, il dira sa compassion pour les mêmes endurances                           tion des efforts de l’Etat en faveur de la promotion     Nouara Djaafar, ministre déléguée chargée de la
vécues et suggérera, fort à propos, l’unisson des voix algériennes et                    de la femme à travers les différents dispositifs de      famille a, quant à elle, mis en relief un certain
polynésiennes pour faire front unique contre le mépris de la France.                     formation, de soutien et d’accompagnement (afin          nombre de réflexes et de pratiques qui contribuent
Car il s’agit bien d’un mépris, et c’est cela le plus grave, dira ce                     de les intégrer dans les activités économiques           à freiner l’émancipation de la femme et, partant,
témoin précieux de l’irresponsabilité de cette ex-colonie qui refuse                     locales et régionales) ainsi que l’écoute des préoc-     l’empêchent de participer activement au dévelop-
d’assumer les erreurs de son passé en ignorant les cobayes humains                       cupations, des attentes et des contraintes des           pement du pays. Pour elles, les femmes ne doi-
qui en ont payé les frais d’une manière ou d’une autre. Au moment                        jeunes filles, notamment celles au foyer et en           vent en aucun baisser les bras et doivent se battre
où d’autres puissances nucléaires ont franchi le pas de la réparation                    milieu rural. C’est l’institut de formation profes-      afin de recouvrer leurs droits les plus élémen-
comme c’est le cas pour le gouvernement anglais vis-à-vis des vic-                       sionnelle de Birkhadem qui a abrité la cérémonie         taires. Résumant les efforts déployés par l’Etat à
times australiennes, la France refuse de rendre justice à ces innom-                     de clôture de cette importante manifestation,            l’adresse des femmes, Djamel Ould Abbes,
brables «irradiés» d’Algérie. Il lui aura fallu cinq décennies pour                      laquelle a été rehaussée par la présence de pas          ministre de la Solidarité nationale, de la Famille
consentir à «pondre» la loi Morin portant indemnisation de ces vic-                      moins de cinq ministres. Lors de leur intervention,      et de la Communauté algérienne résidant à l’é-
times au même titre que celles de Polynésie, mais la substance de ce                     ceux-ci ont été unanimes pour souligner la               tranger, indiquera que s’agissant de l’ANGEM, et
texte juridique est de nature davantage à exacerber le rapport de                        nécessité de la conjugaison des efforts de tous afin     sur 143. 000 crédits octroyés, 42% l’ont été au
dédain envers ces dernières qu’à les rétablir dans leurs droits. Ses                     que la femme, notamment rurale, ne reste                 profit des femmes. En outre, sur les 220 000
clauses, ont relevé de nombreux participants à ce colloque, sont dis-                    plus passive et qu’elle soit intégrée dans la vie        emplois créés, 58% des bénéficiaires sont des
suasives dans la mesure où la majorité des victimes n’ont pas la                         socio-économique du pays.                                femmes. Lors des recommandations, la respon-
capacité de prouver leur contamination en fournissant des argu-                              Tout en affirmant que des spécialités, jadis         sable de l’atelier ayant planché sur les thèmes liés
ments médicaux et des données géographiques précis. Et c’est pré-                        l’apanage des hommes, sont de plus en plus en            à la formation et l’alphabétisation a invité les pou-
cisément à la France qu’incombe l’obligation de restituer les                            vogue chez les femmes, Mustapha Benbada,                 voirs publics à poursuivre les efforts déployés
archives y faisant référence, étant donné que c’est l’administration                     ministre de la PME et de l’Artisanat, mettra l’ac-       dans la lutte contre l’analphabétisme car celui-ci
coloniale qui avait pris le soin de ne laisser aucune trace sur le sol                   cent sur le fait que les femmes sont de plus en plus     empêche le progrès de la femme rurale. De son
algérien, y compris après l’indépendance. Mais au-delà du délicat                        présentes sur le terrain, contribuant ainsi au déve-     côté, la porte-parole de l’atelier inhérent aux dis-
dossier de l’indemnisation des «irradiés» algériens, la France est rat-                  loppement de l’économie nationale. «Les statis-          positifs d’accompagnement pour l’insertion pro-
trapée par tout son passif colonial et est dans l’obligation de recon-                   tiques dont nous disposons attestent que 15% des         fessionnelle et de création d’activités génératrices
naître ses crimes de guerre envers les Algériens. Et en l’absence de                     entrepreneurs sont des femmes, ce qui est loin           de richesses lancera un appel aux responsables
cette reconnaissance, qui a avant tout valeur morale, il est difficile de                d’être négligeable. A la faveur de leur activité,        locaux afin qu’au moins deux foires soient orga-
concevoir des relations dépassionnées, dépolluées de toute rancœur                       ces femmes ont créé des centaines d’emplois. Sur         nisées annuellement au profit des femmes afin de
et surtout d’égal à égal. Et la récente bavure verbale du chef de la                     les 47 000 artisans que compte le pays, 30% sont         permettre à celles-ci de commercialiser leurs pro-
diplomatie française, Bernard Kouchner, n’échappe pas à cette                            des femmes», soulignera-t-il, précisant toutefois        duits. Lors de cette cérémonie de clôture, le volet
vision méprisante que semblent encore entretenir les officiels                           que ce chiffre ne concernait que les femmes ins-         relatif à l’information et la communication n’a pas
français à l’égard de leurs ex-colonies. La France, non encore                           crites au niveau des chambres nationales de l’arti-      été omis, dans la mesure où l’accent a été mis sur
décomplexée de son renoncement à l’Algérie, ne devrait pas occulter                      sanat. Dans la foulée, l’orateur rappellera les          la nécessité de tirer profit des nouveaux supports,
les sacrifices des milliers d’Algériens qui ont sacrifié leur vie pour                   mécanismes mis en place par son département en           notamment Internet (en sus des radios locales)
que leur patrie recouvre sa souveraineté et sa dignité.            M. C.                 vue permettre aux femmes de participer active-           afin de sensibiliser d’avantage les femmes
                                                                                         ment et de créer leurs entreprises. Parmi celles-ci,     sur la nécessité de leur implication dans la vie
                                                                                         le Fonds national pour la promotion des activités        socio-économique.                               B. L.

                    Quotidien national d’information
           Edité par la SARL Omnium maghrébin de presse
                                                                                                                    SELON LE MINISTRE DU TRAVAIL
                        au capital de 100 000 DA
        Maison de la Presse Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar Place du 1er Mai, Alger
                       http://www.latribune-online.com
                                                                                            «Les libertés syndicales sont garanties par la loi»
                                                                                                                  Par                             ambitionne de construire grâce aux efforts de
                      Directeur de la publication-Gérant                                                                                          tous, et qu’il sera possible de générer l’impact
                                                                                                             Rabah Iguer
                          Hassen BACHIR-CHERIF                                                                                                    positif attendu dans tous les domaines social, cul-
                                                                                            LES libertés syndicales sont garanties par la         turel et politique, et de là offrir au citoyen la
                              Directeur de la rédaction
                                                                                         loi et la Constitution algériennes, a assuré hier le     prospérité qu’il attend».
                                        A. Ghezali                                       ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité           Intervenant à son tour, le secrétaire général de
                         Directeur adjoint de la rédaction                               sociale, M. Tayeb Louh, à Boumerdès, réaffir-            l’UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Saïd, a soutenu
                                        H. Gherab                                        mant le «caractère irréversible de cet acquis». «A       que «le combat syndicaliste en Algérie est et
                                                                                         nous, maintenant, de canaliser ces acquis dans           demeurera basé sur la revendication permanente
                                    Administrateur                                       l’objectif de concentrer tous les efforts et énergies    de l’amélioration des conditions des travailleurs
                                         T. Hadji                                        nationales pour une fin plus noble, à savoir l’édi-      en général et de leurs droits légitimes dans tous
    Rédaction :                                                   Publicité :            fication d’une économie nationale forte», a-t-il         les domaines». La célébration de ce double
    e-mail: latribun@latribune-online.com                                                déclaré à Boumerdès en marge des festivités mar-         anniversaire a constitué une opportunité pour
                                               e-mail: publatribune@yahoo.fr
    Tél.: 021.68.54.21/ 021.67.63.31                                                     quant la double célébration du 39e anniversaire de       MM. Louh et Sidi Saïd de procéder à l’inaugura-
                                              Alger : Tél./Fax: 021.68.54.24/23
          021.66.02.60 /021.66.02.66                                                     la nationalisation des hydrocarbures et du               tion d’un CEM au centre-ville de Boumerdès bap-
                                                Béjaïa : Tél./Fax: 034.21.29.11          54 e anniversaire de la création de l’UGTA.
    Fax: 021.68.54.22                                                                                                                             tisé au nom du chahid Aïssat Idir, fondateur de
    Impression :                                 Oran : Tél./Fax: 041.58.79.06           M. Louh a estimé que ce n’est qu’à la condition          l’UGTA, avant la tenue d’une cérémonie d’hom-
    Centre : SIA - Est : SIE - Ouest : SIO Constantine : Tél./Fax: 031.92.17.03          d’une «économie forte, caractérisée par                  mage à sa famille et l’inauguration d’une fresque
    Sud : SIA Ouargla                        Mascara : Tél./Fax: 045.80.37.00            sa compétitivité interne et externe, que l’Etat          murale sur le même thème.                      R. I.
    Diffusion : Centre : OMP la Tribune - Tizi Ouzou : Tél./Fax: 026.22.37.32
    Est : AMP - Ouest : KDPO                    Bouira : Tél./Fax: 026.94.81.38
    Sud : SARL TDS                                   ANEP: Tél.: 021.73.76.78
                                                                                           La réunion de conciliation est le début du retour à la normale
                            Kheïreddine Ameyar,                                              Suite de la page 1                                   Belkhadem. Il s’est dit ravi d’avoir constaté
                       membre fondateur, ancien directeur                                    Par ailleurs, le président du SNPSP est revenu sur   l’existence d’une volonté politique pour régler cette
                         de la publication (1994-2000)                                   la réunion qui s’est déroulée lundi dernier en pré-      situation et sortir de la crise. A titre d’information,
                                                                                         sence des présidents des deux syndicats et du secré-     l’intersyndicale animera un point de presse samedi
        Tous les documents remis au journal ne peuvent faire l'objet d'aucune            taire général de l’instance exécutive du Front           prochain pour livrer plus d’information sur cette
                réclamation, sauf accord préalable avec la direction.                    de libération nationale (FLN), M. Abdelaziz              réunion et donner suite à leurs actions à venir. N. B.
                                                                                                               La Tribune
                                                                                L ’ É V É N E M E N T                                                                                             Jeudi 25 février 2010   7
 RÉUNION DES CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX ET INSTITUTIONS                                                                                                                         UNE COMMISSION
                                                                                                                                                                                        COMPOSÉE
                      SIMILAIRES D’AFRIQUE                                                                                                                                             DE MÉDECINS

     Pour une Afrique qui parle                                                                                                                                                    ET DE GESTIONNAIRES
                                                                                                                                                                                       SE PENCHERA
                                                                                                                                                                                       SUR SON SUIVI

          d’une seule voix                                                                                                                                                          Un second
                                                                                                                                                                                 CHU sera réalisé
                Par
          Smaïl Boughazi                                                                                                                                                          à Constantine
    L’UNION des conseils
économiques et sociaux et institu-                                                                                                                                                De notre correspondant à Constantine
tions similaires d’Afrique                                                                                                                                                                  Nasser Hannachi
(UCESA) «doit être élargie aux
autres espaces africains». C’est                                                                                                                                                     UN concours de maîtrise d’œuvre
ce qu’a recommandé hier le                                                                                                                                                       pour la réalisation d’un deuxième
ministre délégué chargé des                                                                                                                                                      CHU de 800 lits à Constantine, à la
affaires maghrébines et africaines,                                                                                                                                              nouvelle ville Ali Mendjeli, sera lancé
M. Abdelkader Messahel, en                                                                                                                                                       en juin prochain. Cette annonce a été
marge de l’assemblée générale de                                                                                                                                                 lancée hier par le chef de l’exécutif au
cette institution. «Nous sommes                                                                                                                                                  sein de son cabinet en présence des
dans un monde où il faut créer                                                                                                                                                   gestionnaires de la santé, notamment
des synergies. Il faut fédérer tous                                                                                                                                              des professeurs en médecine. «Par
les espaces africains pour que                                                                                                                                                   cette première réunion on veut faire
l’Afrique parle d’une seule et                                                                                                                                                   éclore une commission formée des
                                                                                                                                                                                 acteurs principaux de la santé qui
même voix» dans les grands
                                                                                                                                                                                 apporteront des suggestions et se
débats de l’heure, a-t-il souligné
                                                                                                                                                                                 chargera du suivi de cette», dira le
lors de son intervention à l’ouver-
                                                                                                                                                                                 wali, M. Boudiaf, qui met en exergue
ture des travaux. «Nous voulons
                                        Photo : M. Hacène




                                                                                                                                                                                 une donne importante celle d’enrichir
être partie de la négociation dans
                                                                                                                                                                                 les cahiers des charges tout excluant
différents domaines.» Le prési-
                                                                                                                                                                                 les modèles types. «Je ne veux pas un
dent du Conseil national écono-
                                                                                                                                                                                 CHU bis», a-t-il précisé. Plus loin, le
mique et social (CNES),
                                                                                                                                                                                 responsable de la ville accordera un
M. Mohamed Seghir Babes, est
                                                                                                                                                                                 délai imparti d’un mois pour que ladite
du même avis, puisqu’il a estimé                            «il faut porter le combat à ce         ses travaux hier au palais des         financier, ainsi que l’adoption du     commission rende ses premières
qu’«il faut impliquer l’union sur                           niveau. Il est géostratégique,         Nations, a vu la présence de prési-    projet de budget 2010-2011 de          appréciations sur le projet, sans quoi le
les enjeux stratégiques de                                  prioritaire». «Pour nous, il s’agit    dents, délégués et représentants       l’institution. Deux thèmes, inti-      wali passerait à l’action en associant
l’Afrique». Pour lui, il est néces-                         de travailler une démocratie par-      de 12 pays dont trois nouveaux         tulés «l’auto-évaluation des           un administrateur. Lui emboîtant le
saire de porter les enjeux de                               ticipative et contribuer à la prise    membres, à savoir la République        Conseils économiques et sociaux        pas, le directeur de la santé et de la
l’UCESA sur les rives géostraté-                            en charge des grands défis de          centrafricaine, la Mauritanie et le    et institutions similaires d’Afrique   population fera savoir qu’après ratifi-
giques des grands défis auxquels                            l’Afrique», dont la bonne gouver-      Tchad. Ces nouvelles adhésions         pour une meilleure promotion de        cation de la commission, aucune pro-
est confrontée l’Afrique, les pays                          nance et un développement socio-       portent ainsi à 12 le nombre total     la bonne gouvernance écono-            position, voire une requête, ne sera
et les sociétés africains. En ce                            économique durable ne sont pas         d’Etats membres de cette institu-      mique et sociale en Afrique» et        tolérée. A cet effet, il soulignera :
sens, «il faut faire avancer cette                          les «moindres défis», poursuit-il.     tion africaine créée en 1994.          «quel devenir pour l’UCESA ?»,         «Celui qui veut apporter un plus ou
UCESA, qui est actuellement                                 «En tant que CNES algérien, c’est      L’accession de ces nouveaux            seront débattus lors de cette réu-     participer à la conception et la réali-
comme un club, pour fédérer tous                            cela notre mission, notre              membres intervient suite à la          nion. Plusieurs problématiques         sation de l’enceinte pour laquelle le
les espaces africains, et ne pas la                         stratégie : trouver des synergies,     constitution de leur Conseil éco-      telles que la sous-représentation      secteur aura lutté plus de trois ans,
confiner dans un seul espace,                               fédérer tous les espaces africains     nomique et social (CES). Les pré-      de cette instance au niveau conti-     qu’il se joigne à la composante.» Et de
celui de la francophonie car le                             autour d’une géostratégie actua-       sidents des CES africains              nental et international ainsi que la   renchérir : «Il nous a fallu beaucoup
nombre de pays de cette Union est                           lisée sur les grands thèmes de la      procéderont à une recomposition        nécessité d’unir les visions quant     d’effort pour persuader le ministre de
très limité. Il est grand temps que                         bonne gouvernance, de la crois-        du bureau de l’UCESA et à l’élec-      aux différentes questions qui          la Santé à inscrire ce projet. Difficile
nous quittions les rives de la fran-                        sance durable et du développe-         tion d’un nouveau président. Par       concernent le continent, à l’image     de trouver une assiette de 150 hec-
cophonie pour aller à la recom-                             ment social», a relevé M. Babes.       ailleurs, l’ordre du jour de la ren-   des répercussions de la crise          tares. Pour cela, le mérite reviendrait
position de l’UCESA et multiplier                           L’assemblée générale de l’Union        contre portera sur la présentation     financière sur l’Afrique et des        en premier lieu au wali qui tenait à ce
ses facettes avec la profondeur de                          des conseils économiques et            du rapport d’activité du président     changements climatiques, ont été       que Constantine, en tant que métro-
l’histoire de l’Afrique»,                                   sociaux et institutions similaires     en exercice de l’UCESA,                soulevées par les présidents           pole, bénéficie d’un hôpital régional à
a souligné M. Babes. Selon lui,                             d’Afrique (UCESA), qui a ouvert        l’approbation du rapport               de CES africains.              S. B.   la dimension de ses médecins émérites
                                                                                                                                                                                 au moment où le CHU Ben Badis suf-
                                          MODERNISATION DU TISSU D’ENTREPRISES                                                                                                   foque, en raison du rush des patients

          Le programme PME II pour une stratégie
                                                                                                                                                                                 venant des wilayas limitrophes.» Dans
                                                                                                                                                                                 la foulée, l’occasion a été à nouveau
                                                                                                                                                                                 offerte au wali pour mettre les

                    nationale de qualité
                                                                                                                                                                                 «blouses blanches» au parfum de la
                                                                                                                                                                                 modernisation de la cité millénaire et
                                                                                                                                                                                 les différents projets qui lui sont assi-
                Par                                         de la Poste et des Technologies de     Et, à ce titre, elle expliquera :      souligner les grands axes du PME       gnés en matière de santé et d’ensei-
                                                            l’information et de la communica-      «Le PME II, cofinancé par l’UE         II, dressé un état des lieux de son    gnement médical. A commencer par
          Ziad Abdelhadi
                                                            tion, cet atelier a pour but d’im-     avec une contribution de               secteur, notamment le volet de la      «la mise en activité prochaine du
    DANS un environnement des                               prégner les patrons des PME des        44 millions d’euros (environ           mise à niveau des PME. Il fera         grand centre de transfusion sanguine,
plus concurrentiels, les PME n’ont                          avantages à tirer dudit pro-           4 milliards de dinars), est caracté-   savoir à ce sujet que «60% des         dont les travaux sont achevés et son
d’autres alternatives pour rester en                        gramme, lequel repose essentielle-     risé par une approche intégrée de      actions de mise niveau ont été réa-    équipement en cours» et ce, conformé-
activité que d’améliorer leur                                                                                                                                                    ment au décret exécutif
                                                            ment sur l’intégration des             la thématique de mise à niveau         lisés par des consultants natio-
compétitivité et de promouvoir                                                                                                                                                   n° 09-258 paru le 11 août 2009 relatif
                                                            technologies de l’information et       des entreprises et vise directement    naux». M. Brahiti a également
leur production. La première étape                                                                                                                                               à l’agence nationale du sang. Quant à
                                                            de la communication (TIC) dans         le domaine de la qualité, car          précisé que «notre pays a réalisé
à franchir pour atteindre ce but                                                                                                                                                 la nouvelle faculté de médecine, elle
                                                            l’activité des PME. A ce sujet,        l’expérience de PME I et ARIP a        des avancées considérables dans la
réside dans une mise à niveau de                                                                                                                                                 sera achevée au cours de 2011. Elle
leur outil de travail. Ce que                               M me Agnès Guillaud, premier           démontré la nécessité de renforcer     promotion et le développement des      s’étale sur 2 hectares et disposera de
d’ailleurs nombre de moyennes et                            conseiller de la délégation de l’UE    ce domaine, non seulement au           PME». Et d’affirmer :                  800 places pédagogiques, 8 amphi-
petites entreprises ne peuvent faire                        en Algérie dira dans son interven-     niveau des entreprises, mais aussi     «Aujourd’hui, la PME s’affirme de      théâtres, 100 classes et 4 000 lits.
sans l’aide de l’Etat ou sans le                            tion d’ouverture : «Le PME II          au niveau des institutions respon-     plus en plus dans la sphère écono-     Aussi, parmi ces chantiers, deux insti-
recours aux programmes d’appui.                             s’inscrit en droite ligne avec le e-   sables de la qualité en Algérie».      mique réelle. En effet, celle-ci       tuts sont en cours de réalisation selon
Des programmes dans lesquels                                Algérie 2013 car il s’appuie sur       La conseillère a, enfin, annoncé       représente 99% du tissu des entre-     le responsable. Il s’agit de ceux du
l’Union européenne est directe-                             deux niveaux d’action : une            que «l’année 2010 verra le             prises, 56% de la population active    génie pharmaceutique et de la biotech-
ment impliquée, notamment à tra-                            meilleure utilisation des TIC au       démarrage de nombreux pro-             et 48% du PIB.» Toujours dans le       nologie. En somme, à travers ce
vers les programmes Meda I                                  sein des PME et un développe-          grammes, parmi lesquels ceux           cadre de cet état des lieux, le        conclave préliminaire les responsables
(terminé en 2007), Meda II (tou-                            ment du secteur des TIC, notam-        touchant notamment aux                 chargé de la promotion de la PME       locaux veulent changer le fusil d’é-
jours en cours), le PMEI et, enfin,                         ment en ce qui concerne le             domaines de la diversification de      a révélé que le nombre ces entre-      paule. Autrement dit, prendre une
le PMEII qui a démarré en mai                               renforcement des services aux          l’économie dans les secteurs du        prises, à fin 2009, s’élevait à        autre approche managériale issue des
2009. Ce dernier a fait l’objet,                            PME.» Cette même responsable a         tourisme et de l’agriculture, de       431 200 privées, soit 10% de taux      acteurs du secteur concerné. Dans ce
hier, d’un atelier de visibilité qui                        aussi rappelé que «le PME II est le    l’enseignement supérieur, de la        de croissance, employant               cas, les médecins spécialistes donnent
s’est tenu hier à l’hôtel El Djazaïr.                       prolongement naturel de PME I et       santé et de l’emploi». Pour sa part,   1 418 000 personnes. Et de pré-        rendez-vous dans un mois, non pas
Organisé conjointement par la                               l’expérience acquise au cours de       M. Brahiti Ammouri, directeur          ciser au passage que «25 000 PME       pour une consultation, mais pour sortir
délégation de l’UE en Algérie et                            la mise en œuvre du premier            général de la promotion de la          sont créées en moyenne par an,         avec les premières propositions sur la
les ministères de l’Industrie et de                         projet nous a permis d’apporter        PME auprès du ministère de ce          dont 3 500 à 4 000 PME qui             conception et les services qui forme-
la Petite et Moyenne entreprise et                          des innovations importantes».          même département a, en plus de         cessent leurs activités».     Z. A.    ront ce grand CHU.                 N. H.
                                                                                                        La Tribune
8   Jeudi 25 février 2010                                                L ’ É V É N E M E N T
                                                           CONFLIT À LA COOPÉRATIVE EL IHCÈNE DE CHÉRAGA

                 Les coopérateurs interpellent
                      les pouvoirs publics
                  Par                                                                                                                                                                   auprès de la justice à l’encontre
            Amel Bouakba                                                                                                                                                                du président de la coopérative
                                                                                                                                                                                        El Ihcène. «Il a été auditionné
    LE conflit opposant                                                                                                                                                                 par le juge d’instruction pour
les contestataires de la coopéra-                                                                                                                                                       escroquerie et faux et usage de
tive immobilière El Ihcène sise                                                                                                                                                         faux. Le président de la coopé-
à Chéraga au président de celle-                                                                                                                                                        rative aurait plus de 21 affaires
ci ne semble pas près de                                                                                                                                                                en justice de ce genre.» Même
connaître son épilogue.                                                                                                                                                                 son de cloche donc chez les
L’affaire prend des allures                                                                                                                                                             protestataires de Sebbala qui
«conflictuelles» et seule l’inter-                                                                                                                                                      «condamnent les agissements
vention des pouvoirs publics                                                                                                                                                            fluctuants» dudit président de la
pourrait mettre fin au litige qui                                                                                                                                                       coopérative, lequel leur
s’éternise. Des contestataires en                                                                                                                                                       demande de payer «des supplé-
colère sont revenus nous voir à                                                                                                                                                         ments d’argent injustifiés».
la rédaction, exhibant une                                                                                                                                                              «Sur quels critères s’est-il basé
panoplie de dossiers. Ils ont                                                                                                                                                           pour exiger ces incessantes
tenu à apporter «un démenti                                                                                                                                                             augmentations. Nous ne
formel, pièce par pièce, aux                                                                                                                                                            sommes d’ailleurs jamais asso-
propos du président de la                                                                                                                                                               ciés dans ce qu’il fait, contrai-
coopérative, en l’occurrence                                                                                                                                                            rement à ce que prévoit la
M. Mohamed Kaoula», qui,                                                                                                                                                                réglementation. Pis.
disent-ils, «est contradictoire                                                                                                                                                         M. Mohamed Kaoula n’a
dans ses dires». «Il parle tantôt                                                                                                                                                       jamais représenté les intérêts
d’un montant de 283 millions                                                                                                                                                            des coopérateurs et n’a même
de centimes, tantôt de                                                                                                                                                                  pas été désigné à la tête de la
329, 428 ou 420», s’insurgent-                                                                                                                                                          coopérative dont il est prési-
ils. Ils remettent en cause «les                                                                                                                                                        dent depuis 2002. Comment
affirmations de M. Kaoula»                                                                                                                                                              s’est-il retrouvé président»,
                                     Photo : S. Zoheïr




selon lesquelles «aucun coopé-                                                                                                                                                          s’interrogent-ils encore.
rateur n’aurait payé au-delà de                                                                                                                                                         Concernant le site de Sebbala,
400 millions de centimes» pour                                                                                                                                                          ils confirment ne rien connaître
bénéficier de son logement»                                                                                                                                                             des suites données au projet.
dans le cadre de la coopérative                                                                                                                                                         Selon eux, «tout est flou.
                                                         chaque fois par des travaux         contre nous», expliquent nos                 constatés depuis le lancement
El Ihcène. Preuve à l’appui, ils                                                                                                                                                        M. Kaoula a démarré son
                                                         qui ne voient pas le jour».         interlocuteurs, désemparés. «Il              du projet immobilier». «Ledit
nous montrent des documents                                                                                                                                                             projet sans permis de
                                                         «Chacun de nous a été obligé        a coupé l’électricité, l’eau… et             projet est monté depuis plu-
qui attestent leurs propos.                                                                                                                                                             construire et a faussé toutes les
                                                         de payer la somme de                profère des insultes et des                  sieurs années sans permis de
«Dans l’acte notarié, il est                                                                                                                                                            normes l’urbanisme. Il a
                                                         72 millions pour la réalisation     menaces à notre encontre»,                   construire», s’insurgent-ils. Ils
précisé le montant de                                                                                                                                                                   d’ailleurs reçu des mises en
                                                         de la route devant desservir la     s’indignent-ils, précisant que               nous racontent leurs déboires
293 millions», mais le prix des                                                                                                                                                         demeure mais cela ne l’a pas
                                                         cité, mais rien n’a été fait.       «des personnes âgées, des                    depuis le lancement de ce
logements a été multiplié par                                                                                                                                                           dissuadé de poursuivre ses pro-
                                                         Aujourd’hui, nous vivons avec       moudjahidine et de enfants de                projet immobilier et le rêve
trois ou presque, si l’on compte                                                                                                                                                        jets et d’accélérer la cadence
                                                         des travaux en suspens en dépit     chouhada ont fait l’objet de                 d’avoir un toit. «Dans le
les sommes supplémentaires                                                                                                                                                              du travail, faisant fi de toutes
exigées par le président de la                           des montants fréquents versés à     propos offensants». Ils remet-               contrat de réservation, il est
                                                         la coopérative», témoignent-ils.                                                                                               les normes requises dans le
coopérative pour des travaux                                                                 tent également en cause les                  précisé une durée de réalisa-
                                                                                                                                                                                        domaine de l’urbanisme.
«chimériques», expliquent-ils.                           Toutes ces irrégularités ont        allégations du président de la               tion de 28 mois. Nous en
                                                                                                                                                                                        Initialement, 110 logements
«Avec notre argent, il essaie de                         poussé les coopérateurs à           coopérative selon lesquelles ils             sommes à dix ans d’attente.»                  étaient inscrits dans le projet
réaliser ses projets immobiliers                         demander des comptes au prési-      seraient animés d’intérêts                   Difficile de voir le bout du                  de Sebbala mais ce nombre a
et de mener un train de vie                              dent de la coopérative : «Nous      personnels : «Il dit que nous                tunnel dans cette «brouille».                 été doublé en 2009 pour
luxueux», ajoutent-ils. Selon                            voulons savoir où va notre          voulons revendre nos apparte-                «Cela fait dix ans que ça                     atteindre 210, ce qui est
leurs propos, «il serait en train                        argent. Nous exigeons le bilan      ments. C’est aberrant et totale-             traîne. En mars 2009, nous                    contraire aux règles de
de construire une villa à Aïn                            moral et financier, le certificat   ment insensé, puisque nous                   avons demandé la tenue d’une                  construction puisque l’assiette
Benian et compterait plus de                             de conformité et une régulari-      n’avons pas de papiers ; il n’a              AG pour avoir des éclaircisse-                foncière ne peut supporter plus
trois appartements à Chéraga,                            sation de nos papiers, ce qu’il     pas régularisé notre situation.              ments sur tout se qui passe,                  de 110 logements». Les contes-
dans la coopérative, sans avoir                          refuse de nous accorder.»           C’est plutôt le président de la              mais nos exhortations sont res-               tataires tirent à boulets rouges
payé un sou, de même que les                             Selon eux, «il n’y a pas de         coopérative qui est en train de              tées vaines. Nous avons même                  sur le président de ladite coopé-
membres du bureau». Ce que                               transparence dans la gestion de     revendre les appartements en                 demandé une audience auprès                   rative qui, selon eux, «fait la
les coopérateurs contestent :                            la coopérative, le président        deuxième et troisième main à                 de M. Kaoula par la voie d’un                 sourde oreille à leurs multiples
«Le président et les membres                             aime entretenir l’opacité pour      des prix exorbitants.» C’est                 huissier de justice, mais il n’y a            réclamations». Ils dénoncent le
de la coopérative sont censés                            mieux se servir.» Dans ce sens,     dire si la grogne monte.                     pas eu d’écho», soulignent t-ils.             fait que certains bénéficiaires
être des bénévoles. De quel                              les contestataires sollicitent      D’ailleurs, elle a fini par gagner           A Sebbala, sept victimes sont                 aient été exclus de façon arbi-
droit utilisent-ils l’argent versé                       l’intervention des autorités        les bénéficiaires du projet de               venues témoigner de leur                      traire et espérant que les auto-
par les coopérateurs.»                                   concernées pour mettre fin aux      Sebbala de la même coopéra-                  immense désillusion. En tout,                 rités concernées prennent en
S’agissant des assemblées                                abus, aux dépassements et aux       tive. Eux aussi dénoncent «les               19 bénéficiaires d’un projet à                charge leurs doléances le plus
générales devant se tenir régu-                          pratiques douteuses dudit prési-    retards et les irrégularités                 Sebbala ont déposé une plainte                rapidement possible.        A. B.
lièrement conformément au                                dent qui n’a pas honoré ses
règlement intérieur, les coopé-                          engagements ni respecté le
                                                         règlement régissant la coopéra-
                                                                                                Ne pas confondre professionnalisme et à-plat-ventrisme
rateurs affirment que la der-
nière a eu lieu en 2003. «Le                             tive : «Voilà maintenant trois       La Tribune avait traité l'affaire de la coopérative El Ihcène en essayant de contacter toutes les parties concernées.
président aurait falsifié des                            ans que nous vivons dans un          Le président de ladite coopérative était injoignable lorsque nous avons entrepris les démarches au début de l'enquête.
documents, notamment des P-V                             véritable chantier.» «Les            Quand l'article a été publié une première fois, le président de la coopérative a contacté la Tribune où il a été reçu pour être
d’AG qui ne sont jamais                                  appartements ont été livrés          entendu conformément à l'éthique professionnelle. A ce titre, un article contenant la version du président de la coopérative
tenues», ajoutent-ils. Selon eux,                        sans achèvement des travaux.         a été publié afin que l'opinion publique prenne connaissance de l'avis des deux parties. Après ce deuxième article, le prési-
«de petites réunions sont                                Aujourd’hui, nous subissons les      dent s'est permis de tenir des propos rapportés par les bénéficiaires de la coopérative avec lesquels il est en conflit. Ces
improvisées par le président de                          conséquences d’une mauvaise          propos portent atteinte à l'intégrité, à la probité et à l'impartialité de la Tribune qui n'est pas partie prenante du conflit. Pour
la coopérative pour demander                             gestion, et ce n’est pas tout.       le président de la coopérative El Ihcène, le fait d'avoir rendu publique sa version signifie que la Tribune «s'est couchée» et
aux coopérateurs de payer de                             Afin de faire taire le vent de la    qu'elle aurait même présenté des excuses à ce monsieur. Manifestement, celui-ci en question confond professionnalisme et
nouvelles charges». Les coopé-                           contestation qui souffle depuis      éthique que demandent le journalisme et l'à-plat-ventrisme. La Tribune reste debout et ne présente jamais d'excuses quand
rateurs affirment que                                    quelque temps, le président de       elle n'est pas en faute, encore moins pour avoir rendu public de façon objective un conflit qui oppose deux parties. C'est
«M. Mohamed Kaoula justifie                              la coopérative mène une              pourquoi, elle redonne une seconde fois la parole aux bénéficiaires de la coopérative El Ihcène et laisse le soin
les sommes d’argent exigées à                            campagne d’intimidation              à la justice de trancher et de décider des droits et des obligations de chacune d’elles.                                La Tribune
                               Culture                                                                     REPÈRES CULTUREL, IDENTITAIRE ET CIVILISATIONNEL

                                                                                                         Les fêtes populaires,
                                                                                                      un patrimoine à ressusciter
                                                                                                              et exploiter
                                                                                                                                                                                                       Pa r H a s s a n G h e r a b

                                                                                                   es JT des t él évi si ons ét r a n g è re s p ré se n te n t so u v e n t e n c lô tu re d e s im a g e s d e

                                                                                                  Lfêt es popul ai res dans des v illa g e s p e rd u s, o ù o n v o it d e s v ie u x , d e s fe m m e s e t
                                                                                                   des enfant s habi l l és de c o stu m e s e t te n u e s d ’é p o q u e d é fila n t d e rriè re la
                                                                                         fanfare du vi l l age en uni form e d e c irc o n sta n c e . L e s c a m é ra s d e té lé v isio n m o n tre n t
                                                                                         aussi l es t ouri st es qui , l e t emp s d ’u n e fê te , a fflu e n t a u v illa g e p o u r a ssiste r a u x
                                                                                         fest i vi t és qu’i l s i m m ort al i sent a v e c fo rc e d e p h o to s-so u v e n irs e t d e film s a m a te u rs.
                                                                                         E vi dem m ent , ces vi si t eurs, qu i, le te m p s d ’u n e fê te , fo n t re v iv re le v illa g e e t so n
                                                                                         act i vi t é com m erci al e (économ iq u e ), n e so n t p a s là a c c id e n te lle m e n t n i n e so n t
                                                                                         venus par hasard. Il s sont l à po u r la fê te q u ’ils o n t d é c o u v e rte g râ c e à u n site We b
                                                                                         qui l eur a donné un aperçu, en te x te e t im a g e s, d u v illa g e a in si q u e d e so n h isto ire ,
                                                                                         d’où l a cél ébrat i on t i re ses ori g in e s. E t, to u t e n le s e n c o u ra g e a n t à v e n ir d é c o u v rir
                                                                                         ce vi l l age, l e si t e propose aux v isite u rs le s a d re sse s u tile s p o u r le u r sé jo u r. L e
                                                                                         résul t at est connu.
                                                                                             L a soci ét é al géri enne, com me to u te a u tre so c ié té a y a n t u n e h isto ire e t u n e
                                                                                         cul t ure, a aussi ses fêt es pop u la ire s d o n t le s o rig in e s re m o n te n t à l’u n e o u
                                                                                         l ’aut re des ci vi l i sat i ons qui ont fa ç o n n é l’id e n tité c u ltu re lle e t c iv ilisa tio n n e lle
                                                                                         du pays. Mai s que rest e-t -i l de c e s e x p re ssio n s a u th e n tiq u e s e t o rig in e lle s d e
                                                                                         notre patrimoine culturel ? Presque rien. Les fêtes traditionnelles qui
                                                                                         subsistent,         g r â c e , f a u t - i l l e s o u l i g n e r, à l a v o l o n t é d e s h a b i t a n t s
                                                                                         pri nci pal em ent , se com pt ent su r le s d o ig ts d ’u n e m a in .
                                                                                             Pourt ant , chaque régi on d’Alg é rie a o u a e u se s fê te s : le sb o û d e
                                                                                         Ti m i m oun et de Beni A bbès (se m a in e d e fe stiv ité s p o u r le M o u lo u d ), la
Photo : DR




                                                                                         s’bi ba à D j anet , l a fêt e des fra ise s à K h e m is M ilia n a e t à S k ik d a , la
                                                                                         fête des abricots à N’Gaous, Boughendja (rituel aux origines
                                                                                         i nconnues qui s’apparent e aux d a n se s d e la p lu ie ) d a n s le s A u rè s,
                                                         Ayr ed qui fêt e l e nouvel an am azi gh chez l es Beni Snous o u le fa m e u x B a b a S a le m (fê te
                                                           paï enne dont l es ori gi nes rem ont erai ent j usqu’au ri t e du Ve a u d ’o r) q u i e st c é lé b ré u n
                                                               peu part out en A l géri e… et bi en d’aut res fêt es que no u s n e p o u v o n s to u te s c ite r
                                                                    parce qu’el l es sont nom breuses et parce que nou s n e le s c o n n a isso n s
                                                                             pas toutes, pour cause…                                Suite e n p a g e 1 0




                                                                 La communauté culturelle à l’étranger                                                                                                               Par Abdou B.
                               Les industries culturelles qui donnent vie à une série de         elle, qui a accompagné le vaste et puissant mouvement de         nationale à l’étranger». Si le générique est ronflant, qu’en
             ARRET SUR IMAGE




                               synergies fortement rentables aux plans diplomatique,             décolonisation sur tous les continents, avant de rentrer         est-il du rendement, des résultats concrets justement par
                               économique, commercial en contribuant à la croissance, à          dans le rang. Celui des pays exportateurs d’énergies fos-        rapport à la communauté algérienne à l’étranger pour ce
                               l’emploi et au rayonnement international ne sont plus à           siles, à faible rendement et rayonnement culturels. Bien         qui est des arts et lettres ? Cette communauté culturelle
                               présenter. Dans les grandes nations qui cultivent des             sûr, les discours pseudo-nationalistes hérités de la fabu-       et artistique n’est en rien comparable à l’espagnole, l’ita-
                               ambitions, investissent dans la recherche et le développe-        leuse épopée libératrice, du parti unique qui n’avait à son      lienne, celle du Portugal, des ex-pays de l’Est européen.
                               ment à forte teneur scientifique et technologique, les pra-       époque aucune concurrence aux plans symbolique, de l’i-          Pour toutes ces communautés, le passeport original suffit.
                               tiques culturelles, les métiers artistiques, leur formation       dentité et de l’histoire, ont duré un peu. Avec le temps, ce     Où qu’elles se trouvent eu Europe, elles sont chez elles.
                               et leur inscription dans les cursus du secondaire et du           qui s’est transformé en verbiage rentier, stérile et avec        Les capitaux, les stylos, les planches, les caméras, les indi-
                               supérieur sont des préoccupations au même titre que               très peu d’impact sur ceux qui ont aujourd’hui 40 ans et         vidus, les idées, les experts, les marchandises sont tous
                               l’industrie, l’agriculture ou la conquête spatiale.               aucun sur la jeunesse, s’est éteint. Par l’âge, parce qu’ils     couverts et libérés par l’appartenance communautaire,
                               Pour cela, des ministères, des associations, de grandes           sont restés inchangés, sans enrichissement moderne à             celle de l’UE. Alors que peut faire et que fait le ministère
                               écoles, des universités, des mécènes (sous réserve d’inci-        hauteur de ce siècle, les discours en question ont été lit-      algérien de cette communauté, du moins celle qui se
                               tations fiscales), des collectivités locales et régionales sont   téralement atomisés par les voyages, la parabole, les rites      reconnaît en lui, et qui peut, éventuellement, faire appel
                               associés pour servir la culture nationale, la décentraliser       et rituels religieux d’importation, dominants par l’impuis-      à lui pour monter un projet ? Sachant par ailleurs qu’il y
                               et l’exporter dans le monde. Pour cela, on leur adjoint des       sance ou la complicité du clergé officiel, profondément          a un ministère des AE. et un autre de la Culture, selon
                               comités et commissions ad hoc, des conseillers et des             inculte et étranger pour une jeunesse disparate, sans            l’ordre protocolaire. Il viendra peut-être un jour l’idée
                               consultants de haut niveau dans tous les domaines de la           repère ni ancrage profonds.                                      saugrenue au Parlement de demander un bilan chiffré de
                               création, soutenus par des institutions financières, des          L’Algérie a aussi des élites culturelles et artistiques à        son travail en direction de la diaspora culturelle au minis-
                               revues spécialisées, des espaces adéquats où l’imagination        l’étranger, aux Etats-Unis, au Canada, dans plusieurs pays       tère de celle-ci. Les représentations légitimes et repré-
                               galope sans censure ni tabou. Le résultat mesurable en            européens ; des Algériens écrivent et sont publiés, font         sentatives des arts et lettres de cette communauté à l’é-
                               euros ou en dollars est que les productions de ces pays           des films, enregistrent de la musique et des chansons,           tranger peuvent, elles aussi, demander la même chose.
                               sont consommées légalement, piratées, exposées, dans              montent des pièces de théâtre, font de la danse, du one-         En attendant, est-il possible, dans tous les domaines de la
                               toute la planète au bénéfice du fisc, de l’emploi, d’une          man-show, de la poésie, des essais et des livres histo-          création, de trouver sur le site de ce ministère des fichiers
                               langue, d’un rayonnement, partie essentielle d’une diplo-         riques, des spectacles vivants, dirigent des associations        utiles aux hommes de la culture d’ici et d’ailleurs pour
                               matie qui suit de près les courbes et les statistiques des        etc. Ils sont aussi attachés à leur pays, ni plus ni moins que   se connecter, faire connaissance et échanger des idées
                               industries culturelles du pays qu’elle représente, et de          nos parlementaires et ministres qui n’ont aucune leçon à         de projets, sur d’éventuels financements en dehors du
                               ceux qui les reçoivent. L’Algérie a une diplomatie qui a          leur donner, eux qui créent et s’expriment sur des ter-          ministère de la Culture au budget dérisoire ? Un simple
                               connu ses heures de gloire et des succès retentissants            rains difficiles sinon hostiles, loin de leur matrice.           fichier sur un simple site à la portée d’un simple jeune
                               durant la guerre d’indépendance, la période faste pour            L’Algérie a aussi un ministère de «la communauté                 informaticien…                                          A. B.
                                 La Tribune
10      culture                                                                  Jeudi 25 février 2010

        DOSSIER
LES AMIS DE LA RAMPE LOUNI AREZKI RACONTENT LA CÉLÉBRATION RELIGIEUSE D’ANTAN

Le Mouloud, une autre fête défigurée
Par Wafia Sifouane

    MÊME si le temps passe et efface
certains traits de notre passé, celui-ci finit
toujours par refaire surface à travers
quelques témoins qui ont eu le privilège
de vivre ce passé lointain et pourtant si
proche. Ces témoins s’efforcent de
restituer, l’espace d’une fête, une partie
de ces traditions aujourd’hui méconnues.
Le Mouloud, fête religieuse sacrée pour
la communauté musulmane, a toujours
été synonyme de joie, de spiritualité et de
sérénité. Hélas, les années ont fait tout de
cette célébration sauf une fête.
Ce jour est désormais commémoré avec
force détonations de pétards et autres
produits pyrotechniques qui l’éloignent
de toute symbolique et signification
religieuses.
    Pourtant, jadis, tout un rituel était
consacré à cette fête. L’association
«Les amis de la rampe Louni Arezki»
(ex-rampe Valée) se distingue parmi les
forteresses gardiennes de la mémoire.
Autour de son président, Aït Aoudia
Lounes, se sont regroupées quelques
personnes qui constituent, aujourd’hui,
un des pans de la mémoire vivante de la
Casbah. Parmi elles, Mme Tebbib Mimi,
âgée de 76 ans, Damerdji Mohamed,
                                                 Photo : DR




Elhadj Zoubir et, pour conclure, le grand
maître de la musique andalouse Ahmed
Serri. Autour d’un plateau en cuivre, ces
derniers se sont livrés à cœur ouvert et                      l’époque. Je faisais partie de la chorale      cuivre ouvragé). À l’arrivée du jour du       intangible du vieil Alger, le président de
ont convoqué leurs souvenirs pour nous                        mais sans y attacher beaucoup d’impor-         Mouloud, les femmes descendent à Sidi         l’association «Les amis de la rampe
dire et décrire les festivités du Mouloud                     tance. C’est là d’ailleurs qui j’ai connu      Abderrahmane pour assister à la               Louni Arezki» parlera de l’un des monu-
d’antan, d’une époque qui nous échappe.                       Mohamed Lekhel, que, malheureusement,          cérémonie des chants religieux et à           ments de la Casbah qui n’est autre que
                                                              est mort en 1967. C’était le dernier Bach      l’après-midi un grand festin est offert.      Mohamed Benchneb. «C’était un homme
    Quand musique et religion                                 Qeçad. Mais il y a eu après lui Bakir          À l’époque il n’y avait que les gens de la    exceptionnel, un parfait polyglotte et psy-
         se rejoignent                                        Messendji, dont le père était imam à la        Casbah mais aujourd’hui ils ont tous          chanalyste, doublé d’un sociologue et
    «Dans le temps, on célébrait le                           mosquée Essafir. Bakir avait une très          déménagé», se désolera Mimi qui               linguiste. Mais les jeunes ne connaissent
Mouloud en chantant des quaçaïd. Des                          bonne mémoire et avait conservé                ajoutera que plusieurs pratiques ont été      de lui que la rue portant son nom», se
poésies écrites par des meftis il y a de                      certaines quaçaïd. Malheureusement, les        délaissées telles que les veillées de         désolera-t-il.
cela trois siècles. A l’époque, les hommes                    responsables des affaires religieuses ont      Ramadhan ou la célébration de la                  Dans ce sillage, l’association
de religion étaient des mélomanes et                          effacé notre héritage d’un trait et tentent    27e nuit de ce mois.                          envisage de ressusciter l’ancienne célé-
aimaient la musique andalouse. Ils ne                         de nous imposer leurs pratiques.                                                             bration du Mouloud. Une lourde tâche
rataient aucune prestation musicale. Ils                      Bakir, las de cette atteinte au patrimoine              Pour la restitution                  confiée à Ahmed Serri. «Demain matin,
étaient même de véritables critiques.                         et aux traditions, a fini par abandonner.                 de la mémoire                      nous allons nous rassembler au mausolée
Jadis, il y avait des ensembles musicaux                      Sidi Abderrahmane a, depuis ces                    Pour sa part, M. Aït Aoudia, homme        de Sidi Abderrahmane, avec ma chorale
qui se produisaient au sein des mau-                          pratiques, disparu de nos mœurs»,              très attaché à ses origines, ne manquera      et mon orchestre. Nous allons inter-
solées d’Alger. Chaque mosquée avait                          nous confie M. Serri.                          pas de souligner toute la richesse du         préter des quaçaïd et du medh. J’ai
son propre ensemble et sa propre                                                                             patrimoine algérois. «Notre histoire a        concocté un pot-pourri avec une petite
musique très variée», raconte M Serri.                             Le Mouloud à la Casbah,                   subi des coupures momentanées aux             touche de modernité afin d’attirer les
«J’assistais souvent à ces prestations,                                tout un rituel                        conséquences graves. Il y avait un            jeunes. Cela fait plus d’un mois que mes
surtout à celles de la mosquée d’Alger                            Aux côtés du cheikh, M me Mimi             énorme conflit de générations, les            élèves répètent en prévision de ce jour et
située à la place de Martyrs. Il y avait                      Tebib, perdue dans sa nostalgie, nous          anciens et les jeunes étaient en éternelle    on a tous hâte de voir le résultat»,
plusieurs programmes. J’étais trop jeune                      affirmera que ce que vient d’évoquer           confrontation. Le patrimoine se dissipait     dira-t-il. En fait, pour accueillir cette
pour comprendre mais j’y prenais part.                        M. Serri «c’était la belle époque.             et chacun rejetait la responsabilité sur      journée, rien n’a été laissé au hasard, le
J’observais les gens avec leurs habits                        Mais, hélas, tout a été effacé. Je me rap-     l’autre. Mais grâce à un petit sondage et     président de l’association nous informera
traditionnels, à l’image de Mahieddine                        pelle qu’à l’approche du Mouloud et            l’organisation de la journée dédiée à         qu’il a convié tous les anciens habitants
Bachtarzi et je m’imaginais qu’ils                            durant le 1er samedi du mois avant cette       cheikh Mrizek, les jeunes nous ont            de la Casbah à cette fête qui aura lieu à
étaient immortels… C’est le cas                               fête, les femmes se réunissaient à Sidi        montré qu’ils s’intéresseraient à leur his-   Sidi Abderrahmane et qasr el Menzah.
d’ailleurs. Ils sont toujours vivants dans                    Abderrahmane pour le grand ménage.             toire. Donc, ensemble, nous envisageons       «L’union et le partage ont toujours été
ma mémoire ! […]. Lorsque j’ai grandi,                        Chaque jour est consacré à une tâche           de partager tout ce que nous ont légué        les mots d’ordre de la Casbah. Nous
j’ai intégré la chorale, car la tradition                     particulière. Tout est passé à la loupe, les   nos ancêtres», promet-il. S’agissant des      allons continuer à appliquer ce principe
exigeait la présence du chanteur de                           tapis, les murs et les «triats» (lustres en    «artisans» qui ont enrichi le patrimoine      et à l’inculquer aux autres générations»,


                     Les fêtes populaires, un patrimoine
                                                                                                                                                           dira-t-il. En somme, c’est grâce à de
                                                                                                                                                           telles initiatives, bien qu’elles soient tar-
                                                                                                                                                           dives et retreintes, que le patrimoine est

                          à ressusciter et exploiter
                                                                                                                                                           remis sur le devant de la scène.
                                                                                                                                                               Négligées, abandonnées et souvent
                                                                                                                                                           oubliées pour des raisons innombrables et
   Suite de la page 9                                                                qui ont fait le déplacement pour y assister. Si on fait le            injustifiées, de nombreuses expressions
   Sur cette liste, qui n’est pas exhaustive, on ne dénombre                         déplacement jusqu’à Djanet ou Timimoun, on peut tout aussi            patrimoniales sont menacées de
que trois ou quatre fêtes qui existent encore. Est-il nécessaire                     bien le faire vers d’autres régions, pour peu qu’il y ait             disparition totale si rien n’est fait pour les
de dire l’importance de préserver ce patrimoine culturel ou                          quelque chose à voir, à consommer… dans les meilleures                revivifier. Il appartient aux responsables,
d’énumérer les apports que les fêtes populaires pourraient                           conditions d’accueil. Avis aux responsables locaux et aux             tant locaux que centraux, et aux
garantir à l’économie locale ? Pour s’en convaincre, il suffit                       associations, sur lesquelles les premiers devraient s’appuyer         associations de faire revivre, de mettre en
de regarder le JT de la télévision algérienne quand elle                             en les soutenant, pour ressusciter, revivifier, mettre en valeur      valeur et d’exploiter ces fêtes populaires
couvre le sboû à Timimoun et à Beni Abbès ou la s’biba à                             et exploiter ce qui reste de ce patrimoine avant qu’il ne             qui sont autant de repères culturels,
Djanet et d’écouter les commentaires des touristes étrangers                         disparaisse comme c’est le cas d’une grande partie.       H. G.       identitaires et civilisationnels.       W. S.
                                                                                                                                                                              La Tribune
                                                                                                            Jeudi 25 février 2010                     culture 11
                                                                                                                                                              DOSSIER
SEULE UNE DÉCISION POLITIQUE PERMETTRA DE REVALORISER CES PANS
DE LA MÉMOIRE COLLECTIVE

Les fêtes populaires,
un patrimoine en perdition
De notre correspondant à Oran                                                                                                                              l’association de la tariqa Taybia de
Mohamed Ouanezar                                                                                                                                           Sidi El Hasni. Les héritiers de ce saint
                                                                                                                                                           patron venu du Maroc voisin, qui a élu
    IL est loin ce temps où les groupes                                                                                                                    domicile à Ammi Moussa, dans la wilaya
sociaux vivaient selon les croyances                                                                                                                       de Relizane, où il a érigé sa «zaouïa»
ancestrales et traditionnelles en Algérie.                                                                                                                 mère, tiennent à perpétuer sa mémoire et
Un temps fait de croyances spirituelles,                                                                                                                   la pratique de la «waada» ancestrale.
de cérémonies ancestrales, mythiques et                                                                                                                    Seulement, les «waadi» continuent de se
mystiques en l’absence de toute forme                                                                                                                      battre et de lutter pour leur existence, tant
d’autorité policière, judiciaire, politique                                                                                                                il est vrai que les pouvoirs publics locaux
ou autres. Seuls les saints étaient là pour                                                                                                                n’accordent aucun intérêt à la mémoire
apporter leur baraka et leur bénédiction.                                                                                                                  collective. Seule la Sonatrach avait
Ils légiféraient, tranchaient dans les cas                                                                                                                 contribué depuis deux années déjà au
extrêmes, séparaient et, surtout, réconci-                                                                                                                 financement des séminaires autour de la
liaient les protagonistes et belligérants.                                                                                                                 «tariqa», organisés simultanément avec la
Certains autres étaient connus pour leur                                                                                                                   «waada». Les contributions des fidèles de
pouvoir de guérison, leur force mentale et                                                                                                                 la «tariqa» sont également importantes
spirituelle, etc. La sagesse et surtout l’au-                                                                                                              dans la survie de la «waada» et de ses
torité spirituelle de ces saints patrons, ces                                                                                                              pratiques.
«walis» ancestraux, bien qu’elle soit très                                                                                                                     Traditionnellement organisé par la
loin derrière nous, demeure perpétuée                                                                                                                      «zaouïa Allaouia», le «mawssim» Sidi El
partout dans le pays par le bon sens de                                                                                                                    Houari, qui faisait la fierté des habitants
                                                Photo : DR




nos aînés et leur attachement aux                                                                                                                          de la wilaya et de la ville d’Oran, n’est
traditions. C’est notre héritage culturel,                                                                                                                 plus pris en charge, faute de ressources.
civilisationnel et patrimonial indélébile.                                                                                                                 Dans les bourgs avoisinants, les fêtes
    Au Maghreb et particulièrement en                                                                                                                      traditionnelles ont repris mais de manière
Algérie, la culture traditionnelle et le pa-                 fête populaire où l’exorcisme et le mea         l’imaginaire dans un monde de couleurs        très fruste et très confinée. Seule la
trimoine intangible sont essentiellement                     culpa sont de mise. Il existe également la      envoûtantes, d’encens (b’khour) et de         «waada» de Sidi El Hasni est grandiose
transmis par voie orale et préservés dans                    «zerda» où les petites gens viennent se         bonjoin (el jaoui).                           par sa vivacité, son impact, ses couleurs
des groupes sociaux déterminés.                              restaurer et s’abriter des complications de         Avec le temps, ces rituels ont fait       blanchâtres et verdâtres envoûtantes et
Les plus grandes manifestations                              la vie. Mais il y a également la forme la       également irruption dans les fêtes            ses milliers de pèlerins venus du Grand
traditionnelles patrimoniales sont sans                      plus usitée dans les régions situées exclu-     populaires citadines actuelles. Ces der-      Sud algérien, du Maroc et des différentes
doute les fêtes populaires. A Oran, il en                    sivement dans les Hauts Plateaux et le          nières tentent, tant bien que mal, de faire   wilayas du pays. Une fête traditionnelle
existe une multitude, essentiellement,                       Sud algériens, la «nechra», qui consiste        vivre continuellement ce temps ancestral      qui attire annuellement des touristes au
dans les douars et les bourgs éloignés.                      en l’organisation de fêtes grandioses           où le saint occupait le sommet de la          nombre quelque peu timide, mais
Mais pas seulement. Dans la ville d’Oran,                    d’exorcisme où le sacrifice est de mise.        pyramide sociale.                             annonciateur de beaucoup de lendemains
les saints continuent de vivre et de                         Elles sont ponctuées de séances de                  Le saint est ce «catalyseur de toutes     radieux, si les responsables locaux
réconcilier les gens.                                        thérapie et d’exorcisme pratiquées par          les formes pratiquées du sacré. Le sau-       savent mettre en valeur et exploiter ce pa-
    Annuellement, les fidèles perpétuent                     des «talebs» (guérisseurs qui s’appuient        veur des groupes sociaux et leur protec-      trimoine.
jalousement ces traditions à travers                         sur les versets coraniques, ndlr) expéri-       teur spirituel du mal», comme le définis-         A ce titre, les autorités locales et
l’organisation des «waadi» (pluriel de                       mentés qui doivent extirper les «djins»         sent les sociologues. Aujourd’hui, dans la    centrales ont le devoir de perpétuer ces
«waada», fête à la mémoire du saint-                         (démons) des corps malades. Un véritable        ville d’Oran subsiste une seule fête          pans de notre mémoire collective, de
patron de la région, ndlr). Il s’agit, en                    moment de mysticisme où le rêve se              ancestrale populaire. La traditionnelle       notre histoire et de notre héritage
fait, de l’une des multiples formes de la                    mélange à la réalité, où la réalité côtoie      «waada» d’Oran, organisée par                 mystique commun.                      M. O.

CONSTANTINE

Les fêtes populaires ont déserté les rues
De notre correspondant à Constantine                         musiques, danses et autres traditions,          qui égaillaient ses rues, personne n’en       semaines culturelles de wilaya initiées
Nacer Hannachi                                               question de reconstituer le puzzle de leur      parle plus. Elles sont en voie de             par le ministère de la Culture pour offrir
                                                             histoire et de leur identité. Rio a son         disparition. La cité n’en garde que la fête   à chaque région du pays l’occasion de
    LES liesses collectives traditionnelles                  traditionnel festival annuel de danse qui,      de distillation des extraits de rose et de    faire découvrir ses cultures locales, mais,
ou les fêtes populaires sont-elles en train                  au fil des décennies, est devenu                fleur d’oranger qui continue d’exister.       comme pour les festivals des arts
de reprendre leur dynamisme en                               un véritable rendez-vous, non seulement         Cette tradition remonte au douzième           populaires cités précédemment, ces
Algérie ? Certains affirment que non et                      de toutes les écoles de samba, mais aussi       siècle, à l’époque d’une Andalousie           semaines ne font aussi que présenter des
que, en fait, on en confond l’appellation                    économique. Le festival grandit et attire       opulente en jardins d’orangers dont la        échantillons de fêtes sorties de leur
et l’expression avec celle des différents                    le monde entier qui se bouscule afin d’y        culture s’était propagée dans le Bassin       contexte, ce qui ne peut intéresser
festivals des arts populaires institutionna-                 assister. Des milliers de visiteurs affluent    méditerranéen et était arrivée jusqu’à la     beaucoup de gens.
lisés dans plusieurs régions du pays. Ces                    à Rio pour voir ce qui est en passe de          municipalité de Hamma Bouziane.                   Des troupes de l’Algérie profonde se
festivals, qui viennent tout juste de naître,                devenir un patrimoine mondial.                  Mais la pollution, due au ciment, a fini      sont bien produites à Constantine, mais
pour une raison ou une autre -pour, entre                    Il en va de même pour Venise et ses bals        par avoir raison de toutes les orangeraies    elles trouvaient rarement un retour
autres, être au diapason de ce qui se fait                   masqués ou sa fête des crêpes qui re-           de la région.                                 d’écoute. Or, les fêtes populaires sont un
ailleurs, avec les nouvelles tendances                       monte au temps des Romains mais                     Constantine a bien initié, il y a         patrimoine culturel à ressusciter en vue
mondiales en matière d’art, diront les                       continue à ce jour de faire le bonheur des      quelques années, une nouvelle                 d’en tirer profit, culturellement et
plus sceptiques- ne font que présenter des                   bouches gourmandes et des commerces             «commémoration» qui a été baptisée            économiquement.
échantillons des cultures locales et des                     vénitiens.                                      «Kharjat sidi Rached». On associera à             Les commémorations ancestrales
fêtes populaires dont certaines durent en                        Et Constantine dans tout cela ?             cette fête des troupes Aïssaoua qui se        devraient être recensées en se basant sur
réalité plus longtemps que le festival qui                   La ville millénaire pourrait d’une main         produiront en plein air pour remémorer la     des études et des recherches historiques
les présente.                                                ressusciter ses habitudes en déperdition.       légende. Toutefois, cette fête annuelle       qui les authentifieraient. En attendant, ce
    De par le monde, chaque jour est                         Pour cela, il importe de redistribuer les       n’a pas été accueillie à bras ouverts par     sont les festivals institutionnalisés, ces
synonyme de célébrations légendaires.                        rôles et d’exhumer les traces que la ville      les puristes des Aïssaoua locaux.             ersatz qui ne remplaceront jamais une
En Asie, en Europe comme en Afrique, il                      serait en passe de perdre. La capitale de       De l’avis d’un d’entre eux, cet événe-        authentique fête traditionnelle, qui raflent
est des peuples, des tribus, des villages                    l’Est a été, de tout temps, assimilée à une     ment ne représente rien et ne symbolise       la mise. Ils ont de l’audience et de
qui maintiennent intact leurs héritages                      ville du malouf, de la broderie et              aucunement Sidi Rached. Car, dira-t-il, il    l’argent. Mais ils ont aussi relégué
culturels séculaires à travers                               notamment des ponts suspendus.                  n’y a pas de liens entre le marabout et la    au second plan les expressions
la reproduction et la pérennisation de                       Quant aux fêtes populaires printanières         confrérie des Aïssaoua…Il y a aussi ces       folkloriques d’antan.                 N. H.
                                                                                               La Tribune
14     Jeudi 25 février 2010                                                   C U L T U R E
     À L’INITIATIVE DE L’ASSOCIATION ORANAISE DE PROMOTION DE LA CULTURE CHOUGRANI

    Le «Ciné mardi» pour relancer le 7 art à Oran                                                                                                e

   De notre correspondant à Oran                     Plus de 20 films sont programmés pour être projetés tout                                                                     dans les écoles sera réalisé un
              Samir Ould Ali                                                                                                                                                      jour», relève un père de famille
    AVEC le double objectif
                                                   au long de l’année à environ 30 000 élèves, au cours de cette                                                                  épris de cinéma. Il est vrai que
                                                                                                                                                                                  les difficultés occasionnées aux
d’intéresser les enfants au 7e art                  manifestation élaborée en coopération avec la direction de                                                                    enseignants et aux élèves par la
et, à terme, d’amener l’éducation
nationale à ouvrir une classe de                                  wilaya de l’éducation nationale                                                                                 surcharge des emplois du temps
cinéma dans chaque école pri-                                                                                                                                                     à cause du nombre élevé
maire, une association oranaise                                                                                                                                                   de matières inscrites aux
de promotion de la culture,                                                                                                                                                       programmes des écoles dans
en l’occurrence l’association                                                                                                                                                     le cadre de la réforme de
Chougrani, a lancé l’ambitieux                                                                                                                                                    l’éducation n’incitent guère à
programme «Ciné mardi» qui                                                                                                                                                        l’optimisme. «Ma fille est seule-
prévoit la projection, tous les                                                                                                                                                   ment en deuxième année pri-
mardis après-midi à la Cinéma-                                                                                                                                                    maire et, déjà, elle étudie une
thèque d’Oran, d’un film à 80 ou                                                                                                                                                  dizaine de matières. Vous
90 élèves, qui pourront égale-                                                                                                                                                    trouvez cela normal ?»
ment prendre part à des débats                                                                                                                                                    interroge le même père en
sur le monde du cinéma.                                                                                                                                                           soulignant que le dessin et la
    «Cette action, que l’on                                                                                                                                                       musique, dans les écoles depuis
voudrait pérenne, est destinée à                                                                                                                                                  des décennies, n’ont
tous les élèves du cycle primaire                                                                                                                                                 toujours pas la même «valeur»
de l’ensemble de la wilaya                                                                                                                                                        que les autres matières ni
et non seulement de la ville                                                                                                                                                      ne bénéficient pas de la même
d’Oran», insiste-t-on du côté de                                                                                                                                                  attention auprès de l’éducation
l’association basée dans le                                                                                                                                                       nationale. «Je suis séduit par le
quartier Ibn Sina (ex-Victor                                                                                                                                                      projet Ciné mardi, mais,
Hugo). Plus de 20 films sont                                                                                                                                                      franchement, je reste sceptique
programmés pour être projetés                                                                                                                                                     quant à son avenir, au regard
tout au long de l’année                                                                                                                                                           de l’état de dégradation auquel
à environ 30 000 élèves, au                                                                                                                                                       le cinéma algérien est arrivé, de
cours de cette manifestation                                                                                                                                                      la situation du parc cinéma, de
culturelle élaborée en                                                                                                                                                            la disparition des ciné-clubs...».
coopération avec la direction de                                                                                                                                                      Pour autant, il n’est pas
wilaya de l’éducation nationale.                                                                                                                                                  interdit de faire des rêves et
    Jusqu’ici, les enfants                                                                                                                                                        encore moins de vouloir les




                                                                                                                                                              Photo : hacène
n’avaient été que très modéré-                                                                                                                                                    réaliser. Et c’est ce que fait
ment ciblés par des actions                                                                                                                                                       l’association Chougrani qui
visant à les intéresser au cinéma.                                                                                                                                                s’est déjà illustrée pour ses
Il y a bien eu les séances des                                                                                                                                                    actions, notamment pour la
lundis et jeudis, organisées                     de dessins animés célèbres, mais     convergence entre la société         reste à savoir si le projet                            promotion de la condition
par la même Cinémathèque,                        jamais dans un cadre aussi clai-     civile et les pouvoirs publics       perdurera dans le temps et, sur-                       féminine et son implication dans
notamment à l’occasion de la                     rement défini. «Cette fois, il       dans un projet aux contours plus     tout, si l’objectif annoncé                            la solidarité avec les populations
projection de films à succès ou                  semble qu’il y ait réellement        ou moins clairement définis. Il      d’ouvrir des classes de cinéma                         défavorisées.             S. O. A.

                           CLÔTURE DE LA 1RE RENCONTRE NATIONALE SUR L’INDUSTRIE DU LIVRE EN ALGÉRIE
       Appel pour une loi sur le livre et une plus grande
                    implication de l’Etat
                    Par                          algérienne à l’étranger. Lors de     d’une politique d’édition claire à   d’une politique d’édition                              d’une maison d’édition à
             Sihem Ammour                        la première journée de ces ren-      même de redonner au livre la         en Algérie susceptible de                              Alger, a déploré la situation
                                                 contres, les responsables des        place qui lui sied. Dans des         promouvoir le livre en tant                            dégradée du livre en Algérie
    DANS les recommandations
                                                 maisons d’édition avait souligné     déclarations à l’APS en marge        que compagnon incontournable                           en raison de l’intrusion de
adoptées à la clôture de la
                                                 que l’Etat est appelé à intervenir   de la conférence, plusieurs          du lecteur». A cet effet.                              certains opportunistes dans
1 re r e n c o n t r e n a t i o n a l e s u r
                                                 pour consacrer les fondements        éditeurs ont déploré «l’absence      Djalal Rachedi, responsable                            ce domaine en l’absence de
l’industrie du livre organisée par
le Syndicat national des éditeurs                                                                                                                                                 lois dissuasives.
de livres, les participants ont mis                                                                                                                                                    Il a estimé que «l’industrie
l’accent sur la nécessité                                                                                                                                                         du livre, en tant que produit
d’«adapter la loi régissant les                                                                                                                                                   culturel, n’est pas l’apanage
droits d’auteur et d’édition à la                                                                                                                                                 des maisons d’édition et de
réalité algérienne et à la mise en                                                                                                                                                l’écrivain uniquement, mais
place d’un observatoire national                                                                                                                                                  celui de tout un ensemble
du livre», rapporte l’APS.                                                                                                                                                        de secteurs et de professions
    Suite à cette rencontre de                                                                                                                                                    en relation avec l’édition,
deux jours, les éditeurs avaient                                                                                                                                                  l’impression, la traduction, la
souligné «la nécessité d’encou-                                                                                                                                                   distribution et la vente au niveau
rager la lecture dans le milieu                                                                                                                                                   des librairies». Il a ajouté
scolaire et de faire participer les                                                                                                                                               qu’il est également important de
éditeurs, qu’ils soient privés ou                                                                                                                                                 prendre en considération le
publics, dans la promotion du                                                                                                                                                     contexte politique et socio-
livre scolaire». Ils ont également                                                                                                                                                économique en vue de trouver
interpellé les pouvoirs publics                                                                                                                                                   des solutions aux problèmes
afin que soit concrétisé le projet                                                                                                                                                liés à l’édition et la distribution
d’une bibliothèque dans chaque                                                                                                                                                    du livre en Algérie. Pour sa part,
commune, dans le but de mettre                                                                                                                                                    l’écrivain algérien, Lahbib Saïh,
à la disposition des citoyens à                                                                                                                                                   qui a cité à titre d’exemple
travers le territoire national des                                                                                                                                                les expériences ayant eu un
espaces de lecture. A l’issue de                                                                                                                                                  succès par le rapprochement
cette rencontre, les éditeurs ont                                                                                                                                                 entre l’enfant et le livre durant
aussi appelé à la réduction des                                                                                                                                                   ses années de scolarité, a
taxes dans le secteur du livre et à                                                                                                                                               appelé à promouvoir le livre,
                                                                                                                                                              Photo : S. Zoheir




la facilitation des procédures                                                                                                                                                    spécialement au niveau des
relatives à l’exportation du                                                                                                                                                      écoles, et le faire rapprocher
livre, pour contribuer ainsi à la                                                                                                                                                 davantage des enfants puisqu’ils
promotion de la culture                                                                                                                                                           sont les futurs lecteurs.     S. A.
                                                                                                    La Tribune
                                                                                           M O N D E                                                                          Jeudi 25 février 2010   15
 SIGNATURE À DOHA D’UN ACCORD DE TRÊVE ENTRE KHARTOUM ET LES REBELLES DU JEM                                                                                       LA TENUE DU SCRUTIN


       Création d’une banque
                                                                                                                                                                 EST REPORTÉE DEPUIS 2005
                                                                                                                                                                    Côte d’Ivoire :
                                                                                                                                                                la présidentielle pour
 pour la reconstruction du Darfour                                                                                                                              «fin avril-début mai»
La communauté                                                                                                                                                                   Par la
internationale s’est                                                                                                                                                  Rédaction internationale

félicitée de l’accord                                                                                                                                             LA Côte d’Ivoire peine à sortir de
                                                                                                                                                              la crise née de la dissolution du gou-
de Doha et a                                                                                                                                                  vernement et de la commission
affiché sa                                                                                                                                                    électorale, n’ayant pour l’heure réussi à
                                                                                                                                                              se doter que d’un cabinet de
disponibilité à                                                                                                                                               17 ministres, en attendant l’entrée de
aider à la pérennité                                                                                                                                          11 membres de l’opposition.
                                                                                                                                                              La presse ivoirienne n’était pas tendre
de la paix au                                                                                                                                                 envers le gouvernement incomplet pré-
                                                                                                                                                              senté mardi dernier, le jugeant
Soudan.                                                                                                                                                       «bancal», «amputé» ou «unijambiste».
Le Mouvement pour                                                                                                                                             «Tout ça pour ça !» déplorait Nord-
                                                                                                                                                              Sud, quotidien pourtant proche de l’ex-
la justice et                                                                                                                                                 rébellion des Forces nouvelles (FN),
l’égalité (JEM),                                                                                                                                              dont le chef, Guillaume Soro, est
                                     Photo : DR




                                                                                                                                                              Premier ministre depuis l’accord de
l’un des plus                                                                                                                                                 paix de 2007.
importants groupes                                                                                                                                                La rumeur avait un temps annoncé
                                                                                                                                                              un gouvernement restreint de «techno-
rebelles de la                                                                                                                                                crates», rajeuni et ouvert à la société
                                                  Le document a été signé par le       2,7 millions de personnes          Doha a été saluée par la
région du Darfour,                                négociateur en chef du               déplacées par ce conflit à         communauté internationale qui
                                                                                                                                                              civile. Si l’on compte trois nouveaux
                                                                                                                                                              venus, le cabinet demeure conséquent
doit se constituer en                             gouvernement, le ministre de la      l’origine, depuis 2003, de         s’est dit prête à apporter son      (28 membres, contre 33 auparavant) et
                                                  Culture Amin Hassan Omar, et         300 000 morts, selon les esti-     aide pour un retour rapide de la
parti politique pour                              celui du JEM Ahmed Tugud             mations de l’ONU, 10 000           paix au Darfour. D’ailleurs,
                                                                                                                                                              composé quasi exclusivement de poli-
                                                                                                                                                              tiques. Mais il pouvait difficilement en
pouvoir prétendre                                 Lissan, en présence du               d’après Khartoum. Le partage       une banque dotée d’un capital       être autrement, les accords de paix pré-
                                                  président soudanais Omar El          du pouvoir et de la richesse a     d’un milliard de dollars sera
participer à la vie                               Béchir, le chef du JEM,              été à l’origine du conflit et au   créée par le Qatar pour la
                                                                                                                                                              voyant un gouvernement d’«union
                                                                                                                                                              nationale» rassemblant les principales
politique du Soudan                               M. Ibrahim, l’émir du Qatar,         cœur de tous les accords signés    reconstruction de cette région,     forces. La nouvelle équipe aura la
                                                  cheikh Hamad Ben Khalifa             par le gouvernement et les         une initiative de l’émir du         lourde tâche de conduire enfin le pays
               Par                                El Thani, et les présidents tcha-    différentes rébellions comme       Qatar, cheikh Hamad Ben             à une élection présidentielle, sans cesse
                                                  dien Idriss Deby Itno et             celle de la faction du mouve-      Khalifa El Thani. Mais le
          Lyes Menacer                                                                                                                                        repoussée depuis la fin du mandat du
                                                  érythréen Issaias Afeworki.          ment de libération du Soudan       retour total à la paix dans cette
   UN accord de trêve a été                                                                                                                                   président Laurent Gbagbo en 2005 et
                                                  Les deux parties se sont enten-      en 2006, un groupe du Darfour      région nécessite le ralliement
signé dans la soirée de mardi                                                                                                                                 censée clore la crise née du putsch
                                                  dues sur un partage du pouvoir       conduit par Minni Minnawi,         des autres groupes rebelles qui
dernier à Doha (Qatar), entre                                                                                                                                 manqué de 2002, qui a coupé le pays
                                                  et prévoient la participation        qui a obtenu le poste de           écument cette région meurtrie
les autorités de Khartoum et le                                                                                                                               en deux. Le scrutin est désormais remis
                                                  du JEM qui doit ainsi se             conseiller présidentiel, a         du Darfour, comme l’Armée de
Mouvement (rebelle) pour la                                                                                                                                   à «fin avril-début mai», après le blo-
                                                  «constituer en parti politique,      indiqué l’AFP. Ce principe         libération du Soudan
justice et l’égalité, ont rapporté                                                                                                                            cage de la commission électorale indé-
                                                  à tous les niveaux du pouvoir        figurait également dans les        d’Abdelwahid qui a rejeté
hier les agences de presse.                                                                                                                                   pendante (CEI) depuis janvier et la
                                                  (exécutif, législatif…) selon des    clauses de l’accord de paix        l’accord de Doha. Le SLA
Un cessez-le-feu est entré en                                                                                                                                 double dissolution annoncée le
                                                  modalités à convenir ultérieu-       global signé en 2005 avec les      estime que cet accord ne prend
vigueur à minuit, heure locale,                                                                                                                               12 février par le chef de l’Etat. La crise
                                                  rement», d’après les termes du       anciens rebelles du Sud dont le    pas en charge les problèmes de
comme le stipule cet accord                                                                                                                                   qui a suivi a été marquée par des mani-
                                                  texte. Celui-ci prévoit aussi        chef Salva Kiir est devenu le      la population mais répondrait
qui devra mettre fin à presque                                                                                                                                festations de l’opposition émaillées de
                                                  une compensation, encore à           premier vice-président du          plutôt à des intérêts purement
                                                                                                                                                              violences et la mort d’au moins sept
huit ans de guerre civile au                      définir, pour les victimes du        Soudan et dont le gouverne-        personnels de certains respon-
                                                                                                                                                              personnes lors de la répression des
Darfour, une région de l’ouest                    conflit au Darfour et des            ment se partage les revenus        sables des mouvements
                                                                                                                                                              protestations.
du Soudan, a annoncé le chef                      mesures pour faciliter le            pétroliers avec Khartoum.          rebelles qui ont décidé de
                                                                                                                                                                  Les tractations pour la formation du
du JEM, Khalil Ibrahim.                           «retour volontaire» des              La conclusion de l’accord de       déposer les armes.         L. M.
                                                                                                                                                              nouveau gouvernement ont été diffi-
                                                                                                                                                              ciles. Et si l’équilibre annoncé reste
      SON ABSENCE DE 3 MOIS AVAIT PROVOQUÉ UNE CRISE INSTITUTIONNELLE                                                                                         «globalement stable» entre le camp


        Le président Yar’Adua de retour au Nigeria
                                                                                                                                                              présidentiel, les FN et l’opposition, le
                                                                                                                                                              plus dur reste à faire : obtenir, d’ici au
                                                                                                                                                              Conseil des ministres prévu aujour-
               Par
                                                                                                                                                              d’hui, l’entrée de cette dernière.
                                                  forte escorte, a quitté l’aéroport   médical. Le Nigeria paraissait     vécu de nombreux coups
                                                                                                                                                              Onze postes lui ont été promis.
       Moumene Belghoul                           et s’est dirigé vers Aso Rock        en suspens. Le 10 février,         d’Etat militaires. Les civils n’y
                                                                                                                                                              Dans l’entourage du Premier ministre,
    LE président nigérian                         Villa, la résidence officielle de    à la demande du Parlement, le      ont repris le pouvoir que
                                                                                                                                                              on indique que «les contacts doivent se
Umaru Yar’Adua est rentré                         Yar’Adua. En novembre 2009,          vice-président       Goodluck      depuis moins de dix ans.
                                                                                                                                                              poursuivre» avec l’opposition réunie
hier dans son pays. Après trois                   le président nigérian, âgé de        Jonathan accepte d’assurer la      Beaucoup d’interrogations           au sein du Rassemblement des hou-
mois d’hospitalisation à                          58 ans, tombe gravement              Présidence par intérim.            restent néanmoins en suspens.       phouétistes pour la démocratie et la
Jeddah, en Arabie saoudite.                       malade et est été hospitalisé        Jonathan procède dans la           Avec ce retour, Yar’Adua            paix (RHDP), dirigé par l’ancien prési-
Son absence avait provoqué                        dans la foulée dans la ville         foulée à un remaniement            va-t-il reprendre normalement       dent Henri Konan Bédié et l’ex-
une vacance du pouvoir sans                       saoudienne Jeddah, sur la mer        ministériel. Les partisans         les rênes du pays ?                 Premier ministre Alassane Ouattara. Le
précédent dans le pays.                           Rouge.                               d’Umaru Yar’Adua n’étaient             Les Nigérians sont dans         RHDP fait valoir depuis des jours qu’il
    La situation inédite dans                        Officiellement, il souffrait      pas favorables à un transfert du   l’expectative. Les débats           y va du respect de son exigence essen-
l’histoire du Nigeria menaçait                    d’une affection au cœur.             pouvoir. Cependant une partie      autour de l’absence du              tielle : obtenir le «rétablissement» de la
de provoquer des troubles.                        Depuis son départ, il n’a donné      d’entre eux avait fini par         président Yar’Adua ont aussi        CEI, cruciale pour la préparation du
Mais le retour du chef de l’Etat                  qu’un seul signe de vie : un         accepter le fait accompli.         soulevé la controverse sur          scrutin, avant de revenir aux affaires.
est loin de dissiper le mystère                   bref entretien à la radio britan-    La pression internationale         l’alternance du pouvoir entre le    Contrairement aux souhaits des parti-
sur son état de santé réel.                       nique BBC, le 12 janvier.            devenait plus prononcée.           Nord majoritairement                sans du président Gbagbo, qui vou-
C’est par surprise que deux                       Il n’a pas été vu en public          L’Union européenne et les          musulman et le Sud à                laient une refonte de la CEI jusque-là
avions ont atterri successive-                    depuis. La longue absence du         Etats-Unis ont montré leur         dominance chrétienne.               dominée par leurs adversaires, la nou-
ment dans l’aire réservée au                      président Yar’Adua a provoqué        inquiétude quant à la vacance          Au Nigeria, peuplé de           velle commission doit garder la même
chef de l’Etat de l’aéroport                      une crise constitutionnelle et       au pouvoir dans ce pays            150 millions d’habitants, une       «structure». Une autre bataille
d’Abuja, au milieu d’impor-                       des craintes de troubles au          pétrolier. Une transition était    règle non écrite mais appliquée     s’annonce cependant, puisque des
tantes forces de sécurité, selon                  Nigeria, pays le plus peuplé         devenue indispensable pour la      régit l’alternance entre les deux   postes doivent y être redistribués après
l’AFP. Des soldats ont été                        d’Afrique. Le président n’avait      stabilité du pays. L’accession     communautés. C’est actuelle-        la polémique sur une présumée
déployés à des emplacements                       pas formellement transmis les        de Goodluck Jonathan à la          ment au tour du Nord, dont est      «fraude» à la CEI. Un nouveau prési-
stratégiques le long de la route                  rênes du pouvoir au vice-prési-      Présidence par intérim             issu le président en exercice,      dent et quatre nouveaux vice-prési-
de l’aéroport. Un convoi de 23                    dent. A la BBC, où il évoquait       avait d’ailleurs entamé cette      d’occuper le gouvernail             dents doivent être élus, alors que le
véhicules, parmi lesquels une                     son état de santé, il a annoncé      transition. Le Nigeria, huitième   de l’Etat. Jonathan, lui, est       RHDP détenait auparavant la prési-
ambulance, accompagné d’une                       qu’il était bien en congé            exportateur mondial de brut, a     originaire du Sud.          M. B.   dence et deux vice-présidences. R. I.
                                                                                                     La Tribune
                                                                                        S P O R T S                                                                                   Jeudi 25 février 2010   17
                   NÉCESSITÉ D’INJECTER DES JEUNES DANS L’EFFECTIF DE L’EN DE HANDBALL

L’exemple de la grande école du GS Pétroliers
Il s’en trouvera                                                                                                                                                 aînés. Son talent l’a vite fait passer en
                                                                                                                                                                 équipe nationale A. Un talent qui ne pouvait
certainement et rapidement                                                                                                                                       pas manquer à l’œil de Reda Zeguili,
                                                                                                                                                                 qui l’a formé et forgé, et au sélectionneur
dans le camp algérien                                                                                                                                            Kamel Akkeb, qui, sur avis du staff mou-
des esprits pour faire le                                                                                                                                        loudéen, l’a convoqué, la première fois le
                                                                                                                                                                 6 février 2009, pour la CAN en Angola. En
parallèle entre la belle                                                                                                                                         dépit de son très jeune âge, il s’est bien
performance des Fennecs                                                                                                                                          exprimé avec les Verts, surtout qu’il était
                                                                                                                                                                 souvent utilisé sur les flancs avec quelques
qui ont rajeuni leur effectif                                                                                                                                    fardeaux défensifs. Aujourd’hui, il semble
à plus de 65% et le                                                                                                                                              plus à l’aise dans le rôle de puncheur où il a
                                                                                                                                                                 trouvé les moyens nécessaires pour percer
comportement des autres                                                                                                                                          les défenses, que ce soit par ses solides et ses
nations présentes à la                                                                                                                                           frappes précises ou par ses pénétrations. Des
                                                                                                                                                                 prouesses à confirmer lors des prochains
19e CAN du Caire,                                                                                                                                                Mondiaux. A travers les productions de haut
plus que jamais accusées                                                                                                                                         de gamme, le coach Salah Bouchekriou a
                                                                                                                                                                 ressenti la nécessité d’injecter dans son
de s’encombrer inutilement                                                                                                                                       effectif de 16 joueurs sélectionnés pour la
de «vieux» joueurs au lieu                                                                                                                                       CAN 2010 des jeunes issus de la grande
                                                                                                                                                                 école du GSP, plus qu’il n’en avait prévu.
de promouvoir les jeunes                                                                                                                                         Ces joueurs de moins 20 ans étaient non seu-
                                                                                                                                                                 lement talentueux, puisqu’ils venaient de le
talents dispersés en Europe                                                                                                                                      démontrer au Caire, mais ils étaient aussi
et dans les clubs locaux                                                                                                                                         compétitifs puisqu’ils venaient de prendre
                                                                                                                                                                 part, avec grand succès, à cette CAN. Bien
                     Par                                                                                                                                         plus, Messaoud Berkous avait déjà l’expé-
                                                                                                                                                                 rience de la CAN seniors, puisqu’il faisait
                                                 photo: DR




                A. Bounaceur
                                                                                                                                                                 partie des 16 joueurs sélectionnés par Kamel
    LES sélections nationales algériennes,                                                                                                                       Akkeb pour la Coupe d’Afrique des nations
pour renforcer leurs effectifs, toutes disci-                                                                                                                    que l’Angola a organisée en 2009.
plines confondues, font toujours appel au                    mais pour manque de compétitivité.                plusieurs grands clubs, de Tunisie, de France     Le GSP (ex-Mouloudia d’Alger) possède le
réservoir du GSP, particulièrement en hand-                  Mais parmi le lot appelé en renfort, la révéla-   et d’Espagne. Ces efforts individuels lui ont     plus puissant et le plus riche effectif au
ball. L’Algérie, demi-finaliste convaincant                  tion algérienne de 2009, l’attaquant              permis de remettre l’Algérie en jeu.              niveau individuel sur le continent depuis des
de la Coupe d’Afrique des nations 2010,                      Messaoud Berkous, a été la vedette des Verts      Il n’a pas cessé de bousculer les défenses        années. C’est pour cela qu’il est le maître
apporte la preuve vivante de ce que les                      lors des différents matches. Ni les Tunisiens,    adverses durant les 60 minutes de jeu et a        incontesté de l’Afrique avec plusieurs titres
jeunes peuvent faire en matière de handball                  qui évoluent tous en Europe et qui jouissent      même éclipsé partenaires et adversaires par       continentaux et mondiaux. Il semblerait que
en Afrique. Il faut néanmoins, pour que la                   d’un capital expérience extraordinaire, ni les    son jeu, sa classe et ses bolides. Ce joueur de   l’heure des jeunes Ryadh Djermouli, Hamza
confusion ne s’installe pas dans les esprits,                Egyptiens qui se produisent dans les grands       20 ans, découvert par Reda Zeguili à l’occa-      Remili et Zamoum, les futures découvertes
éclairer nos lecteurs sur le processus de                    clubs européens, à l’image de El Ahmar, El        sion d’un tournoi à Oran, a énormément pro-       du GSP et les espoirs du handball algérien,
rajeunissement de la sélection algérienne.                   Fakharany et Zaki, n’ont pu freiner la            gressé et pris du galon avec le coach du          a sonné et qu’ils vont éviter toutes les
D’abord, l’ancien sélectionneur, Kamel                       machine infernale qu’est Berkous. L’enfant        GSP. Sa véritable carrière a débuté à l’âge de    erreurs du passé, surtout qu’ils ont annoncé
Akkeb, que relaya Salah Bouchekriou, a fait                  de Bethioua a marqué de son empreinte cette       16 ans au MC Alger qui l’a mis sur la rampe       que les futures CAN seront les leurs. Ils sont
le choix de se passer des services de certains               CAN 2010. Ce qui lui a d’ailleurs valu le         de lancement pour devenir ce produit fini         prêts à entrer en scène pour décorer le
cadres de l’équipe, pas forcément pour l’âge                 titre de meilleur joueur et la convoitise de      prêt à l’exportation comme l’ont été ses          maillot algérien.                         A. B.


                                       SELON LE DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONAL, BESSAH MOUNIR
       Programme ambitieux pour hisser le tennis de table
                  au sommet de l’Afrique
                  synthèse                                   division 3. L’Algérie est actuellement            de 25 jours, à deux compétitions de haut          (Singapour - août 2010), où elle participera
              rédaction sportive                             à la 52e place mondiale. Etre sacré cham-         niveau : l’open de Suède qui entre en ligne       en tant que représentante de l’Afrique en
                                                             pions de la division 3 nous permettra de          de compte dans l’établissement du classe-         compagnie d’une pongiste égyptienne. Laïd
    LA Fédération algérienne de tennis                       figurer dans le Top 30», a-t-il expliqué.         ment mondial et le tournoi de Safir toujours      Islem «postule à figurer parmi les
de table a mis en place un programme ambi-                   Concernant les jeunes, cadets «filles et          en Suède», a révélé M. Bessah. Ce cycle           16 meilleurs pongistes mondiales, ce qui est
tieux destiné à donner une plus grande                       garçons» et juniors «garçons», «ils se trou-      de préparation permettra également à la           largement dans les cordes de cette jeune
dimension au tennis de table algérien sur la                 vent actuellement en stage à Orebro (Suède).      jeune athlète Laïd Islem de préparer              pleine de talent», a conclu le directeur
scène africaine. «Nous disposons d’un pro-                   Juste après, ils vont participer, en l’espace     les jeux Olympiques de la jeunesse                technique national.                    R. S.
gramme de préparation riche et ambitieux

                                                                      51% d’étrangers ont animé la saison 2009-2010
qui devrait nous permettre d’être au dia-
pason de la discipline au niveau conti-
nental», a déclaré à l’APS le directeur
technique national, Bessah Mounir.
Evoquant le programme de préparation établi                                   dans les championnats français
par la direction technique, M. Bessah a                          LES principaux championnats français          37,30% d’étrangers, les Brésiliens en tête.       compétitivité de la France au niveau
révélé que, pour la catégorie seniors, l’ob-                 accueillent de plus en plus de joueurs étran-     L’augmentation du nombre d’étrangers ces          international». L’année 2009 a été marquée
jectif principal est le Championnat du monde                 gers, de 23,38% dans le handball masculin à       dernières années n’est, en revanche, pas          par quelques «triomphes français», comme
de Moscou (22-30 mai 2010). Les pongistes                    plus de 50% dans le basket-ball Pro A pour        aussi importante qu’au rugby (32,11% en           la victoire de l’équipe masculine de hand-
algériens se préparent aussi en prévision des                la saison 2009-2010, selon une étude «Sport       2002-2003). Seuls trois des principaux            ball aux Championnats du monde ou celle
Championnats d’Afrique prévus en juillet                     et nationalité» réalisée par des avocats          championnats français comptent moins d’un         des filles à l’Euro 2009 de basket. «Mais le
2010 au Congo Brazzaville. «Les seniors                      français spécialistes du sport. Selon cette       tiers de joueurs étrangers dans leurs rangs :     bilan général est moins flatteur», notent les
viennent de boucler un stage en commun                       étude de Mes Serge Pautot et Michel Pautot,       le handball féminin (27,62%), le basket           deux avocats. Par exemple, en football, la
d’une semaine avec l’équipe professionnelle                  le championnat de basket masculin est celui       féminin (26,22%) et le handball masculin          France n’a rien gagné depuis dix ans, et
de Villeneuve-de-Lot, en France. Cette                       qui accueille le plus d’étrangers pour cette      (23,38%). L’étude «Sport et nationalité»          aucun club français n’a gagné un titre
équipe, composée de plusieurs internatio-                    saison 2009-2010, avec 50,86%, dont une           met également en avant la «baisse de              européen depuis 1996.                  R. S.
naux, viendra à son tour le 25 mars prochain                 majorité d’Américains. Lors de la saison
à Tipasa pour effectuer un autre stage en                    2003-2004, ce pourcentage n’était que de                              OPN/SAADOUNI MOHAMED EL HAFEDH
commun avec notre sélection», a affirmé                      38,83%. Juste derrière le basket Pro A arri-                               12 BD VICTOR HUGO ALGER
M. Bessah. D’autres stages et tournois sont
                                                                                                                            DISSOLUTION DE LA SARL ALLEM EL SAMAA
                                                             vent le volley féminin avec 50% d’é-
au menu de nos seniors, tels l’open de                       trangères, principalement des Tchèques,
Luxembourg en avril et un autre stage en                     puis, le volley masculin (40,10%). Le Top          Siège social : 25, rue Ahmed Zabana Alger
commun avec l’équipe de Villeneuve-de-Lot                    14 de rugby accueille de son côté                  Capital social : 200 000 DA R.C N°09B 0979045-00/16
en mai prochain dans le sud de la France,                    39,96% d’étrangers, surtout des                    Aux termes d’un acte reçu en notre étude le 22/02/2010 enregistré, les
avant de s’envoler pour Moscou afin de                       Sud-Africains, contre seulement 19,54% en          associés ont décidé la dissolution anticipée de ladite SARL et la désignation
prendre part aux Championnats du monde de                    2003-2004. Cette saison, la proportion est         de M. ZIBRA KAMEL, comme liquidateur avec les pouvoirs les plus étendus.
tennis de table. «Notre objectif lors des                    largement au-dessus de la moyenne pour cer-        Le dépôt légal sera effectué au CNRC à Alger.
Championnat du monde de Moscou                               tains clubs comme Toulon (65,78%). La                                                                              Pour avis, le notaire
est d’être sacrés champions de la                            Ligue 1 de football arrive juste derrière avec
                                                                                             La Tribune
                                                                   M A G A Z I N E                                                                                                               19
                                                                                                                                                                             Jeudi 25 février 2010


                                       PEINE DE MORT

 Zapatero annonce une commission
    pour un moratoire universel
               Par                    moratoire universel effectif en           ministre français de la Justice
           Rabah Iguer                2015 comme étape précédant                Robert Badinter a rappelé qu’en
                                      une abolition totale», a-t-il pré-        1981, année où la France a
    LE chef du gouvernement           cisé. Une nouvelle résolution             aboli la peine de mort, 35 Etats
espagnol José Luis Rodriguez          appelant à un moratoire sur les           seulement l’avaient précédée.
Zapatero a annoncé hier à             exécutions doit être présentée en         «Mesurez le chemin parcouru !
Genève, à l’ouverture du qua-         automne lors de l’Assemblée               Aujourd’hui, l’abolition est légè-
trième Congrès mondial contre         générale des Nations unies qui            rement majoritaire dans le
la peine de mort qu’une com-          avait adopté des textes similaires        monde», s’est-il exclamé, esti-
mission internationale sera créée     en 2007 et 2008, a rappelé                mant que «ce n’est pas pour
pour un moratoire universel           M. Zapatero. A l’ouverture du             autant qu’il faut s’arrêter».
d’ici à 2015. Cette commission        congrès réunissant jusqu’à                Quelque 90% des peines capi-
«sera opérationnelle au               demain plus de mille représen-            tales sont exécutées par cinq
deuxième semestre de cette            tants gouvernementaux, organi-            pays : la Chine, l’Iran, l’Arabie




                                                                                                                                                                                                        Photo : DR
année», a déclaré M. Zapatero,        sations de défense des droits de          saoudite, les Etats-Unis et le
dont le pays assure la présidence     l’Homme et chercheurs, l’ancien           Pakistan.                    R. I.
de l’Union européenne. Si plus
des deux tiers des pays membres                                                ANNONCÉ PAR LES AUTORITÉS FÉDÉRALES
                                       Un projet de loi pour restituer les avoirs des dictateurs préparé par la Suisse
des Nations unies, soit environ
140 pays, ont aboli la peine de
mort ou appliquent un moratoire
sur l’exécution des peines,               LA Suisse a ouvert une                Ce processus, qui permettra                 bataille judiciaire contre la         pénales nationales, comme dans
«nous ne pouvons nous                 consultation sur un projet de loi         d’obtenir l’avis des parties                famille Duvalier, qui s’oppose à      les cas [du dictateur de l’ex-Zaïre
contenter de cela», a-t-il estimé.    destiné à régler le problème des          concernées (groupe politique,               la restitution de cette somme au      Joseph] Mobutu et Duvalier», a
La commission réunira «des            avoirs d’origine illicite, notam-         associations bancaires…), doit              gouvernement haïtien. Dans un         précisé le ministère. Avec l’adop-
personnalités de haute autorité       ment l’argent détourné par des            s’achever le 16 avril et le Parle-          récent développement de ce            tion d’une nouvelle loi, la
morale et au prestige reconnu         dictateurs, tel Jean-Claude               ment pourra alors se saisir du              litige, le Tribunal fédéral avait     Confédération espère «résoudre
internationalement de toutes les      Duvalier, et déposé dans la               projet de loi. Selon le ministère,          donné raison début février à un       le cas des avoirs Duvalier dans
régions du monde» et s’appuiera       Confédération, ont annoncé mer-           une adoption rapide de ce texte             recours déposé par les avocats du     les meilleurs délais», a-t-il
sur un groupe de représentants        credi dernier les autorités fédé-         permettra notamment de régler le            clan Duvalier contre cette restitu-   ajouté. Mais d’ici le vote du Par-
de gouvernements engagés pour         rales. Le gouvernement «a                 problème des fonds de l’ancien              tion, arguant que les crimes          lement, ces avoirs «resteront blo-
l’abolition de la peine capitale, a   soumis à la procédure de consul-          dictateur haïtien Jean-Claude               commis par ces derniers étaient       qués», selon le ministère, qui a
encore expliqué M. Zapatero.          tation un projet de loi sur la res-       Duvalier, dont les avoirs à hau-            prescrits depuis 2001. «L’expé-       précisé que la Suisse a rendu en
«Je suis sûr que le travail de la     titution des avoirs d’origine             teur de 5,7 millions de dollars             rience a […] démontré que le          15 ans quelque 1,7 milliard de
Commission et du groupe seront        illicite», a précisé le département       (4,2 millions d’euros) sont gelés           système connaît des limites           francs suisses (1,2 milliard
d’une grande aide pour réussir        (ministère) des Affaires                  dans la Confédération depuis sa             lorsque des Etats ne sont pas en      d’euros) à des pays spoliés par
à mettre en application un            étrangères dans un communiqué.            chute en 1986. Berne mène une               mesure de mener des procédures        leurs chefs d’Etat.           R. N.
                                                                                                   Publicité

                                                                                                           REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
                                                                                                                              MINISTERE DE LA CULTURE
                                                                                                                         BIBLIOTHEQUE NATIONALE D'ALGERIE
                                                                                                               AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT N°02/2010
                                                                                                                «TRAVAUX D'ENTRETIEN ET DE NETTOYAGE DES
                                                                                                           ESPACES DE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE D'ALGERIE»
                                                                                                           Le présent avis d'appel d'offres est ouvert aux entreprises
                                                                                                           spécialisées dans le domaine de l'entretien et de nettoyage des
                                                                                                           espaces, nettoyage des laitons et vitrages et l'entretien des espaces
                                                                                                           verts intéressées par le présent avis d'appel d'offres, peuvent

                   AVIS                                                                                    retirer le cahier des charges contre paiement de 2 000 DA auprès
                                                                                                           de la Bibliothèque nationale d'Algérie, sise à El Hamma -

             D'INFRUCTUOSITE
                                                                                                           El Annasser, Alger.
                                                                                                           Les entreprises peuvent soumissionner pour un ou plusieurs lots en
                                                                                                           précisant sur l'enveloppe externe le lot visé.



 C
                                                                                                           Les offres accompagnées de tous les documents nécessaires
         onformément aux dispositions de l'article                                                         conformément aux prescriptions du cahier des charges devront
         111 du décret présidentiel n°02/250 en                                                            être déposées à l'adresse indiquée ci-dessus.
         date du 24/07/2002 portant réglementation                                                         L'enveloppe extérieure contenant les deux offres (technique et
                                                                                                           financière) doit être anonyme et comporter la mention suivante :
 des marchés publics modifié et complété, la
                                                                                                                 «Avis d'appel d'offres national restreint n°02/2010»
 Direction générale des services administratif, des
                                                                                                                «TRAVAUX D'ENTRETIEN ET DE NETTOYAGE DES
 finances et des affaires des membres du Conseil                                                           ESPACES DE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE D'ALGERIE»
 porte à la connaissance des soumissionnaires ayant                                                                                  A ne pas ouvrir
 participé à l'appel d'offres national restreint                                                                                       et adressée à
 n°04/09 relatif à la fourniture et l'installation d'une                                                                          Monsieur le directeur
 solution sécurisée d'accès distant à Internet et                                                                   général de la Bibliothèque nationale d'Algérie
 d'une solution de sauvegarde centralisée des                                                              La date de dépôt des offres est fixée au 15 mars 2010 à 10h00.
                                                                                                           Les soumissionnaires ou leurs représentants mandatés sont invités à
 données, paru dans les quotidiens nationaux et le                                                         l'ouverture des plis techniques et financiers qui aura lieu le 15 mars
 BOMOP, qu'à l'issue de la réunion de la                                                                   2010 à 11h00 au siège de la Bibliothèque nationale d'Algérie.
 commission d'évaluation des offres, l'avis d'appel                                                        Les soumissionnaires resteront engagés par leur leurs offres
 d'offres a été déclaré infructueux.                                                                       pendant une durée de 180 jours calendaires à compter de la date
                                                            La Tribune du 25/02/2010/ANEP n° 798 346       limite de dépôt des offres.                    La Tribune du 25/02/2010/ANEP n° 798 563
                                                                                                                                                                                Horaires des prières
                                                                                                                                                                                       Jeudi 25 février 2010
                                                                                                                                                                          Fadjr     ........................             05.59
                                                                                                                                                                          Dohr      ........................             13.02
                                                                                                                                                                          Assar      ........................            16.09
                                                                                                                                                                          Maghreb   ........................             18.40
                                                                           www.latribune-online.com                                                                       Icha      ........................             19.58




                  HONORÉS HIER À DJENAN EL MITHAQ                                                                                        TRIBUNEMETEO

 Prime de qualification des handballeurs                                                                                  PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES
                                                                                                                                                                                                                MAX. 20°

      algériens au Mondial 2011
                                                                                                                                                                             CENTRE Nuageux
                                                                                                                                                                                                                MIN.    8°

                                                                                                                                                                                                                MAX. 19°
               Par
                                                                                                                                                                             OUEST Ensoleillé
                                              compétitions à venir». «En           «flottera dans le ciel de                                                                                                    MIN.    8°
           M. Gemmill                         qualifiant pour la énième fois       Göteborg (Suède) en 2011 où
                                                                                                                                                                                                                MAX. 19°
                                              notre pays à une phase finale du     le tirage au sort sera effectué
                                                                                                                                                                             EST         ensoleillé
    MAINTENANT que tous les                   Mondial suédois, vous avez fait      le 9 juillet prochain,                                                                                                       MIN.    9°
objectifs sont atteints, place                honneur au pays et le peuple         tandis que Kassamen, notre
aux récompenses                                                                                   hymne national, y                                                                                             MAX. 32°
pécuniaires largement                                                                             retentira».
                                                                                                                                                                             SUD          Ensoleillé
                                                                                                                                                                                                                MIN.   15°
méritées pour les                                                                                 Discipline très
joueurs et le staff de                                                                            prisée en Algérie,
l’équipe nationale.                                                                               le handball peine
A cet effet, une prime                                                                            à faire la joie des                                                   Source : http://fr.weather.yahoo.com
a été octroyée à                                                                                  clubs algériens
chaque joueur et                                                                                  qui espèrent que           Mondial 2010 : la sélection algérienne sera basée à Zimbali Lodge à Durban
chaque joueuse de                                                                                 le jeu à sept          Le camp de base de la sélection algérienne de football sera situé à Zimbali Lodge
handball lors d’un                                                                                retrouve son           à Durban, selon un communiqué de la Fédération internationale de football
déjeuner offert hier                                                                              lustre d’antan.        (FIFA) qui a communiqué hier les camps de base des 32 équipes qualifiées pour le
en leur honneur à                                                                                 Le handball, qui       Mondial 2010 en Afrique du Sud (11 juin-11 juillet). La ville de Durban, ou
Djenan El Mithaq.                                                                                 est relégué au         Ethekwini, est la plus grande ville de la province du KwaZulu-Natal et sera le
Le ministre de la                                                                                 second plan par le     cadre d’une demi-finale de la Coupe du monde de la FIFA 2010. Durban est aussi
Jeunesse et des                                                                                   football, sport-roi    une porte ouverte sur le royaume zoulou et sa riche culture. Au départ de la ville,
Sports, Hachemi                                                                                   en Algérie, lequel     on peut également découvrir deux sites du patrimoine universel de l’Unesco. Le
Djiar, avait annoncé                                                                              n’a rapporté           Greater St Lucia Wetland Park présente des formes diverses de relief, comme
récemment que                                                                                     qu’un seul titre       des récifs de corail, des dunes côtières, des réseaux de lacs, des marais et des
son département                                                                                   africain au            zones humides abritant une végétation de roseaux et de papyrus.
débloquerait une
somme pour chaque
                                                                                                  pays, jouit
                                                                                                  d’une attention            Boumerdès : quatre personnes condamnées pour terrorisme
joueur ; la FAHB,                                                                                 particulière de la     Le tribunal criminel près la cour de Boumerdès a prononcé hier des peines allant
                          Photo : S. Zoheïr




pour sa part, avait                                                                               part des hauts         de six ans à la réclusion à perpétuité à l’encontre de quatre accusés dans trois
annoncé lors de la                                                                                responsables.          affaires liées au terrorisme. Les accusés B. Amine et H. Mohamed, jugés par
réunion qu’une prime                                                                              «La qualification      contumace dans une première affaire sous le chef d’inculpation d’«appartenance à
serait octroyée à                                                                                 des Verts au           groupe terroriste armé» et «tentative de vol à main armée», ont été condamnés à la
l’issue de ce conclave.                                                                           Mondial offre          prison à perpétuité. Ces deux mis en cause avaient déjà écopé de peines allant de
Le ministre de la Jeunesse                    algérien, qui vous en sait           la possibilité à notre                20 ans à la perpétuité lors de sessions criminelles précédentes. Le même verdict
et des Sports et le président                 gré, vous remercie très              pays de montrer l’étendue de          (perpétuité) a été rendu dans une seconde affaire à l’encontre du terroriste
de la FAHB ont aussi assuré                   chaleureusement pour le              notre sport parce que nous            M. Seif Eddine, jugé dans une affaire d’«appartenance à groupe terroriste armé».
les jeunes handballeurs
algériens de l’engagement du
                                              bonheur que vous lui avez offert
                                              à cette occasion», se réjouit le
                                                                                   disposons de talents motivés
                                                                                   et prêts à défendre les couleurs
                                                                                                                             Constantine : 18 blessés dans le renversement d’un minibus
gouvernement et de l’instance                 ministre algérien. Selon lui,        nationales», a estimé le président    Un minibus transportant 25 passagers, en majorité des étudiants, s’est renversé
suprême du handball à                         grâce à la «performance» des         de la Fédération algérienne de        hier matin sur la route de Zouaghi, non loin de l’université Mentouri à
«soutenir leurs efforts pour les              Fennecs, le drapeau algérien         handball (FAHB).            M. G.     Constantine, occasionnant des blessures à 18 personnes, a-t-on constaté.
                                                                                                                         Les victimes de cet accident dont les causes seront déterminées par
                  LE MINISTÈRE DES FINANCES L’A ANNONCÉ                                                                  l’enquête diligentée par les services compétents ont été évacuées vers le centre
                                                                                                                         hospitalo-universitaire (CHU) de la ville pour y recevoir les premiers soins, ont
   Acquittement de la vignette automobile                                                                                indiqué les services de la Protection civile. Circulant en direction du centre-ville,
                                                                                                                         le minibus a quitté inexplicablement la chaussée pour atterrir plusieurs mètres

        du 1er au 31 mars prochain
                                                                                                                         en contrebas de la route express pourtant à sens unique, à quelques
                                                                                                                         encablures en amont de l’université Mentouri, ont précisé les services de la
                                                                                                                         Gendarmerie nationale.
               Par                            acquisition. Toute vignette          d’un mois à compter de la mise
            Rafik Elias                       non conforme au tarif légal          en circulation sur le territoire          Ghardaïa : la fête nationale du tapis en mars prochain
                                              entraînera le retrait de la carte    national. Signalons aussi que         La 44ème édition de la Fête nationale du tapis à Ghardaïa aura lieu du 21 au
    LA période d’acquittement de              d’immatriculation qui ne sera        les tarifs varient entre 1 500 et     27 mars prochain, ont indiqué hier les organisateurs. Plusieurs exposants de
la vignette automobile débutera               restituée qu’après présentation      15 000 DA. Ces tarifs prennent        différentes wilayas du pays ont confirmé leur participation à cet événement
le 1er mars prochain et prendra               d’une vignette conforme majorée      en considération la puissance         visant à mettre en valeur la richesse de l’art traditionnel national dans toute sa
fin le 31. C’est ce qu’a indiqué le           de 100%. Il est précisé              et l’âge du véhicule.                 diversité. La fête du tapis permettra aux visiteurs de l’exposition vente prévue à
ministère des Finances dans un                également que la carte provisoire        Enfin, le ministre invite les     cette occasion de découvrir les différents travaux artisanaux des wilayas
communiqué. Selon le même                     de circulation (carte jaune) tient   automobilistes à visiter le site      participantes, notamment dans les domaines de la tapisserie, de la céramique, de
document, les automobilistes                  lieu de carte d’immatriculation.     du ministère des Finances             la sculpture sur bois, de l’habit traditionnel et de la bijouterie, selon les
sont priés de s’assurer du tarif              Par conséquent, la vignette          www.mfdgi.gov.dz pour plus            organisateurs. Ces derniers ambitionnent aussi de valoriser l’art traditionnel et le
légal de leur vignette avant son              devient exigible dans un délai       de précisions.              R. E.     savoir-faire des tapissières et artisanes de Ghardaïa, de promouvoir le métier
                                                                                                                         à tisser de la région et d’animer des activités culturelles, touristiques, artisanales

 Le Mali risque d’aggraver l’instabilité de ses provinces du Nord                                                        et commerciales.

                                                                                                                             Mostaganem : relance du trafic portuaire de marchandises en 2009
    Suite de la page 1                                          d’extradition. Le Mali a complètement ignoré la
    Les pressions françaises sur le gouvernement                demande d’extradition des deux terroristes               Le trafic des marchandises au port de Mostaganem a enregistré une
malien qui a fini par céder et libérer quatre                   algériens, formulée en septembre 2009 et réitérée        relance sensible en 2009 et ce, depuis l’amorce de l’application de la mesure
                                                                                                                         relative à la réorientation du transport de marchandises non conteneurisés
dangereux terroristes recherchés par leurs pays                 en janvier 2010. Bamako a préféré le jeu malsain
                                                                                                                         d’Alger vers les autres ports du pays, a-t-on appris de l’entreprise portuaire
d’origine respectifs, en l’occurrence, l’Algérie, la            de Paris au risque de voir toute la région
                                                                                                                         (EPM). 1 172 439 tonnes de marchandises de divers produits comme les
Mauritanie et le Burkina Faso, sont en totale                   s’embraser puisqu’il encourage clairement les            céréales, les engrais, les semences de pomme de terre, la banane ont été
contradiction avec les engagements internationaux               groupes terroristes et tous les bandits de grands        traitées l’année dernière contre 1 036 829 tonnes en 2008, soit une croissance
de la France et avec les conventions internationales            chemins écumant le Grand Sahara, à prendre des           de 13%, a-t-on précisé de même source. S’agissant du mouvement
de lutte contre le terrorisme. Cet acte est d’une               otages pour exiger des rançons que l’Occident paye       des navires, l’EPM fait état de l’accostage, pendant la même période, de
gravité extrême dans la mesure où il traduit                    et à libérer leurs acolytes puisque ce précédent         419 navires, soit une hausse d’environ 71 navires, ce qui équivaut à 20% par
l’idée que la France se fait de la sécurité et de la            ouvre la voie à toutes les dérives des Etats. Paris et   rapport à 2008.
stabilité de la région sahélo-saharienne. Le ballet             Bamako sont responsables des développements
diplomatique entre Paris et Bamako a accouché                   qui vont découler de leurs agissements, lesquels             Tissemsilt : raccordement de plus de 1 000 foyers au réseau de gaz naturel
d’un subterfuge savamment concocté puisque Paris                compromettent sérieusement la stabilité et la paix       Mille cinquante-huit foyers de la commune de Ouled Bessam (14 km du chef-lieu
a suggéré à Bamako la parade «juridique» pour                   dans la région sahélo-saharienne. Si la France agit      de la wilaya de Tissemsilt) ont été raccordés hier au réseau de gaz naturel, a-t-on
libérer des terroristes dans l’espoir que cela ne sera          par égoïsme et ne pense qu’à son intérêt propre,         constaté. Mis en service à l’occasion des festivités commémorant le double
pas considéré comme une entorse aux conventions                 c’est le comportement du Mali qui est surprenant.        anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l’UGTA,
bilatérales avec l’Algérie ni aux conventions                   Pourtant, l’Algérie n’a épargné aucun effort pour        ce réseau, long de 27,2 km, pour le transport et la distribution a nécessité un
internationales. Lesdits terroristes auraient donc              aider ce pays voisin à instaurer la paix dans ses        montant de 256 millions de DA au titre du programme de développement des
purgé leur peine selon les arguments fallacieux                 provinces du Nord à travers l’accord d’Alger entre       Hauts Plateaux, selon les explications fournies sur place. Les habitants de cette
des autorités maliennes. Cependant, le Mali feint               Bamako et la rébellion targuie et à travers le           ville ont exprimé leur satisfaction d’avoir bénéficié de la distribution publique de
d’oublier les accords le liant à l’Algérie en matière           soutien actif dans la lutte antiterroriste.    A. G.     gaz de ville, surtout que la région est connue pour la rigueur de son hiver.