Docstoc

Thique Professionnelle - DOC

Document Sample
Thique Professionnelle - DOC Powered By Docstoc
					M.Melyani   Page 1 15/07/2010




                                                      Ecole Normale Supérieure
Université Cadi Ayyad
                                                         Marrakech MAROC
     Marrakech




                        Colloque pluridisciplinaire




       RENCONTRES ENTRE LES CULTURES
                   et les
     PRATIQUES FORMELLES, INFORMELLES,
      NON FORMELLES D’APPRENTISSAGES
             3e COLLOQUE MONDIAL SUR L’AUTOFORMATION.




                  23, 24 et 25 novembre 2005
                           Marrakech
               Appel à communication
   Le registre des pratiques informelles et non formelles, bien que faisant partie d'un
savoir de société, ne fait généralement pas l'objet d’enseignement, d'interrogations ou
d'études spécifiques. Pourtant, une bonne part des connaissances que possèdent les
citoyens aujourd’hui est acquise par d'autres voies que l'enseignement classique (école,
institutions et organismes d’éducation et de formation officiels, …).

Ces savoirs sont qualifiés de "non formels" et « d’informels », ceci pour les opposer aux
savoirs formels codés et dispensés par l'enseignement officiel. De tels savoirs font l'objet
d'évaluations diverses: quelquefois appréciés positivement, ils sont le plus souvent
déconsidérés parce que non systématiques et non sanctionnés. Pourtant, c'est en grande
partie en s'appuyant sur ces savoirs que l'individu contemporain réfléchit son existence,
son quotidien et s'oriente dans la vie. L'individu acquiert des savoirs diversifiés bien
avant d'aller à l'école. Dès sa naissance, il fait partie d'un milieu (famille, voisinage,
environnement..) qui lui donne un cadre, des règles et le fait participer à des activités
choisies. C'est ainsi que s'amorcent de nombreuses acquisitions conscientes et non
conscientes (en langues, cultures, jeux, travail, codes de société,…), des apprentissages
informels, par observation, imprégnation, autoformation ou par imitation de personnes
faisant partie de l'entourage de l'individu et de la société.

Mais que désigne-t-on précisément par ces trois termes « formel », « non formel »,
« informel » ?
Le parti-pris sera de prendre pour cadre de référence les catégories proposées par
l’Unesco qui fait la distinction entre:
    o les apprentissages formels, formes d’apprentissages programmés, se
       développant au sein des organisations habilitées à délivrer les diplômes ;

   o   les apprentissages non formels, qui se développent au sein de dispositifs
       divers, dans la sphère associative et dans les organismes de formation
       professionnelle continue ;

   o    les apprentissages informels qui n'obéissent pas à une logique de
        structuration explicitée, et qui ne sont en général validés par aucun titre.
        Cette                           forme                           d'apprentissage
        se développe dans les activités quotidiennes liées au travail, à la famille
        ou aux loisirs par exemple.
Prendre ce cadre de référence pour les échanges devrait conduire aussi à en explorer les
limites.

Le colloque est conçu comme un espace de rencontre culturelle propre à encourager la
présentation et l’exploration des pratiques d’apprentissage et de transmission non
formelles et informelles dans leur diversité : diversité des champs : pratiques éducatives,
professionnelles, économiques, technologiques ; diversité des aires géographiques
Nord/Sud, zones en développement.

Au-delà des clivages traditionnels, les cultures sont le reflet du vivant, elles évoluent,
s’influencent réciproquement et se transforment: certaines pour se rapprocher et se
comprendre à des fins humanistes, éducatives et culturelles, d’autres pour s’éloigner et
se combattre à des fins hégémoniques. Car un enjeu important du colloque concerne les
questions d’insertion sociale et les solutions que peuvent engendrer de nouveaux
apprentissages et solidarités. Un autre enjeu important concerne la place de
l’autoformation dans ces processus d’apprentissage : l'éducation informelle et non
formelle s’inscrivent dans un processus de formation tout au long de la vie par lequel
chaque personne acquiert des capacités à vivre, à évoluer et à se transformer, par des
modes d’autoformation ou de formations diversifiées, en accumulant des expériences, en
acquérant et produisant connaissances. Jusqu'à présent, elle constitue une grande partie
de l'apprentissage total durant la vie d'une personne, même pour une personne
"hautement scolarisée ". Qu'apprend-t-on donc de ces pratiques non formelles,
quotidiennes, socioprofessionnelles et culturelles ?

        Point important : ce 3e Colloque international sur l'autoformation se propose
d’interroger le domaine des pratiques informelles et non formelles dans un cadre
d’échanges et de rencontres entre les cultures qui devrait conduire à dépasser
l’opposition formel/non formel par la prise en considération des pôles de la culture et de
l’autoformation en mettant notamment l’accent sur les points suivants :

o   diversification des formes d’autoformation, raisons et devenir des modes non formels
    socio-éducatifs, socio-professionnels,..
o   Les fondements socioculturels (interculturels) des pratiques non formelles et
    d’autoformation.
o   Pratiques non formelles et informelles, pratiques alternatives, cas concrets.
o   Retour du non formel et de l’informel au Nord, de nouvelles solidarités sociales.
o   Liens entre pratiques non formelles, savoirs quotidiens et savoirs scientifiques et
    institutionnels.
o   Place et impact du non formel et de l’informel sur les pratiques d'autoformation.




Objectifs du colloque :
Ce colloque vise à :

o Construire un « pont culturel » entre le Nord et le Sud, et des échanges d'expériences
entre les champs du formel, de l’informel et du non formel.

o Réunir des chercheurs, enseignants, experts et praticiens, des décideurs et des
hommes politiques, de différentes disciplines et de différentes régions du monde, afin
d'échanger sur des pratiques, des concepts et approches culturelles, interculturelles de
l’autoformation.

o Promouvoir une réflexion scientifique et professionnelle sur les pratiques et les
cultures informelles comme de nouveaux gisements d’innovations. Chercher à enrichir le
cadre des cultures scolaires et formelles, ouvrir sur de nouveaux modes d’autoformation,
de savoirs,

o Interroger ces différentes notions et démarches ainsi que leurs utilisations dans les
différentes aires culturelles.




Mais cela ne va pas sans l’approfondissement des axes suivants :
          Les axes thématiques du Colloque
Le colloque est structuré autour de cinq thèmes :

Axe 1 : Formel, non formel, informel :
 « Articulation formel/non formel/informel : des ponts à construire ? »
      o Cultures scolaires, culture populaire marocaine, culture immatérielle,
         savoirs de la vie quotidienne (savoirs de la rue, savoirs des médias, TV,
         Internet, …?.
      o L’autoformation constitue-t-elle un pont ?

Axe 2 : VAP, VAE et expériences
         « Créativité, arts de faire et apprentissages culturels »
      o Artisanat, économie parallèle, cultures de débrouillardise et VAE.
      o Formation professionnelle / Expérience sur le tas. .
      o Artisanat et mode de transmission professionnelle.
      o Economie parallèle et autoformation .
      o VAE , formel, non formel et informel : regards croisés.

Axe 3 : Oralité, pratiques non formelles :
« Culture d’oralité et "culture" numérique : quels métissages?
     o Culture orale, éducation non formelle et autoformation (conteurs,
         spectacles de rue, …).
     o Culture immatérielle, culture numérique et ouverture (éducative,
         économique, culturelle,…) à l’autre : un autre mode d’autoformation.
     o Artisanat ou l’art de faire : intuition et transmission.


Axe 4 : Droit à l’éducation, droit a la vie et formation tout au long de la
vie :   «Ethique de l’apprendre. »
   o Droit à l’éducation comme éthique de l’apprendre (droit des femmes, lutte
      contre l'illettrisme, droit à l'éducation…).
   o Droit à l’éducation, droit a la vie
   o Autoformation et esthétique : créativité à l'œuvre dans des apprentissages
      (artisanat…)

Axe 5 : Rencontres et échanges entre les cultures :
           «Autoformation et rencontres entre les cultures ».
     o Cultures de l’informel et développement se conjuguent-ils ?
     o Autoformation et éducation interculturelle.
     o Autoformation et pratiques culturelles innovantes parallèles.
     o Perspectives d’avenir et d’échanges entre les cultures.


Cette liste n'est évidemment pas limitative et tout projet relié au thème du
colloque est le bienvenu.
Public :

       Toute personne s’intéressant à cette problématique : universitaires (enseignants
et étudiants), enseignants, membre d’ONG, d’organisations internationales, du secteur
public et privé.
       Un appel à communications est lancé jusqu’au 30 mai 2005.
       Ce colloque est un partenariat entre plusieurs universités et écoles supérieures
françaises et étrangères : UPJV (Amiens), Universités de Nantes, Service de formation
continue, CNAM (Paris), Paris X-Nanterre (Paris), Université François Rabelais (Tours),
Université de Montréal (Canada), Universités Cadi Ayyad (Marrakech), Sidi Mohamed Ben
Abdellah (Fès) et Mohamed V (Rabat), Université d’Oran, Université de Tunis, Université
Paris 8, Ecoles Normales Supérieures et Centres Pédagogiques Régionaux du Maroc,
Académies de l’Education Formation de Marrakech, ….



Formes et langues des communications :

   1. Oral en plénière
   2. Oral en table ronde
   3. Par affiche

La langue officielle du colloque est le français, toutefois les
communications dans d’autres langues sont admises, à condition de
soumettre, un résumé en langue française.

Comité d’organisation français:
Georges Le Meur (Université de Nantes), Walter Bonomo (Université de Nantes), Noël
Denoyel (Université de Tours), Pierre Landry (OTE), Mohammed Melyani (UPJV-
Amiens), Patrick Morand (Université de Nantes),

Comité d’organisation local (Maroc):
El Khammar El Alami (ENS Fès, MENESRS), Fouad Chafiqi (ENS Marrakech), Widad
Bouab (Faculté des Sciences Semlalia Université de Marrakech), Abdhakim Alagui (FSS
Marrakech), Khalid Hadji (Faculté des Lettres et Sciences Humaines Université de Fès),
Nourridine El Mezrioui (FSS Marrakech), Hassani Lahcen (FSS Marrakech), Khadija El
Hariri (FST Guéliz Marrakech), Abdelaziz Razouki (ENS Marrakech), Noureddine EL
Mazouni (Académie Régionale de l’Education Formation Marrakech), Abdeljalil Maarouf
(CPR Safi), Sabah Selmaoui (ENS Marrakech), Mustapha Lamhaddar (ENS Marrakech),
Mohsine Elahmadi (Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales
Marrakech), Mustapha Aichane (Faculté des Lettres et Sciences Humaines Marrakech) et
Taril Khalla (FSS Marrakech), Fatima Arib (Faculté des Sciences juridiques,
économiques et sociales Marrakech).

Comité d’honneur Marrakech :
      Ahmed Jebli (Président de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech)
      Abdelwahab Ben Ajiba (Directeur de l’AREF Marrakech)
      Otmane Bouab (Vice Président de l’Université de Marrakech)
      El Hassani Lahcen Ameziane (Doyen FSSM)
      Mohamed Fliyou (Directeur de l’ENS de Marrakech)
      Mohamed Aboussalah (Doyen FSTG)
      Abderrahman Tenkoul (Vice Président de l’Université de Fès),
o     Les rencontres bénéficieront du soutien et de l'appui logistique de
l’Université de Marrakech, de l'ENS de Marrakech, du MEN (Maroc), de
l’AUF, de l'UNESCO, de la Coopération franco-marocaine, …

o     Le colloque sera filmé et diffusé sur Internet : Oasis-TV :
http://www.oasis-tv.net : (Responsable : Patrick Morand : Directeur adjoint du
Service de formation continue, Univ. Nantes, chef de projet CODES et OASIS),

Secrétariat recherche :

      Contacts :
      Nicole Debureaux     (+33) ou 0.322.82.70.66      nicole.debureaux@u-picardie.fr
      Myriam Spehler       (+33) ou 0.322.82.89.39      myriam.spehler@u-picardie.fr

      Université de Picardie Jules Verne
      UFR philosophie, sciences humaines et sociales
      Chemin du Thil       80025 AMIENS CEDEX 1


Le Comité scientifique :
Europe : Marc Agi (Président de      l’Académie Internationale des Droits de l’Homme),
Séraphin Alava (Université de Toulouse le Mirail), Marie-José Barbot (Lille 3), Hélène
Bezille (Université Rouen), Bernard Blandin (Cesi-online), Walter Bonomo (Université
de Nantes), Philippe Carré (Université Paris X), Pierre Caspar (CNAM), Noël Denoyel
(Université de Tours), André De Peretti (Professeur émérite), Claude Debon (CNAM ),
Jack Hallak (IIEP-NESCO), Annie Jezegou (Université de Nantes), Mokhtar Kaddouri,
(CNAM), Pierre Landry (GRAF – OTE), Georges Le Meur (GRAF – Université de Nantes),
Nelly Leselbaum (GRAF - Paris X), Bernard Liétard (CNAM), Isabel Lopez-Gorriz
(Université de Sévilha - Espagne),Nadir Marouf (UPJV – Amiens), Mohammed Melyani
(UPJV - Amiens), Gérard Meskluz (Université de Lille 1), André Moisan (CNAM), Didier
Paquelin (Université Bordeaux), Patrick Paul (Université de Tours), Fabienne Pavis
(Université de Nantes), Gaston Pineau (Université de Tours), Murielle Poisson (IEP –
UNESCO), Hervé Prevost (GRAF - AFPA), Emile-Henri Riard (IUFM d’Amiens), Alava
Séraphin (Université de Toulouse), Jean-William Wallet (UPJV – Amiens)


Maghreb :       Mohammed Amar (ENA Maroc), Widad Bouab (Université Cadi Ayyad
Marrakech), Ahmed Chabchoub (Université de Tunis I, Tunis), Fouad Chafiqi (ENS
Marrakech), El Khammar El Alami (ENS Fès, MENESRS), Khalid Hadji (Université de
Fès), Abderrrahman Tenkoul (Université de Fès), Abdeslam Laamamri (ENA Meknès).


Amérique :          Pascal Galvani (Université du Québec à Rimouski), Mohamed
Hrimech (Université de Montréal), Nicole Tremblay (Université de Montréal – Québec),
Paul Bouchard (Université de Montréal), Claudie Solar (Université de Montréal),
Calendrier – Échéancier :

       o Fin Avril 2005 : lancement l’appel à communication ;
       o 30 Juillet 2005 : Date limite de soumission des résumés
       o 5 Septembre 2005 : Notification aux auteurs et réponse du
         comité concernant la possibilité de soumettre un article
         complet
       o 20 octobre 2005 : date limite de réception des textes
         définitifs

La publication des communications est subordonnée à la présence
                         au colloque.
          Compte tenu des délais très serrés, ces dates sont impératives.
Si vous souhaitez proposer une communication de recherche, nous vous
remercions de nous envoyer avant le 30 mai 2005 au plus tard, un texte de 2000 à
2500 signes comprenant : le titre, la problématique et les objectifs de la recherche,
les principales hypothèses, la méthodologie et les outils de recueil de données, le
corpus d’enquête et les principaux résultats obtenus (ou premiers résultats en cas de
recherche en cours), ainsi que les implications de la recherche eu égard
particulièrement à l’évolution des dispositifs pédagogiques et à la pertinence de la
notion d’autoformation accompagnée en milieu institutionnel.


     Merci d’envoyer votre proposition de contribution avant le 30 mai 2005
                        par E mail ou courrier postal à :
       Contacts :
Walter Bonomo :     (+33) (0)2 51 25 07 25 w.bonomo@fc.univ-nantes.fr
Fouad Chafiqi      (+212) (0) 61 61 0938            chafiqi@ucam.ac.ma
Nicole Debureaux  (+33) (0) 3 22.82.70.66 nicole.debureaux@u-picardie.fr
Mohammed Melyani (+33) (0) 322.82.73.97     Mohammed.Melyani@u-picardie.fr

Nicole Debureaux : UFR Philo. Sciences Humaines et Sociales - Université de Picardie
Jules Verne - Chemin du Thil-Campus - 80025 CEDEX Amiens
                    Vous souhaitez proposer une communication

Au regard de l’argumentaire général du colloque et des axes thématiques proposés, vous
faites parvenir – à l’aide du formulaire joint -, de préférence sous format
électronique, le titre et le résumé (1 500 signes) de votre / vos communication(s) au
secrétariat du colloque, avant le 30 mai 2005, en prenant le soin de préciser :

      Votre nom, adresse, téléphone / Fax et mél, ainsi que votre statut (Professeur-e,
       doctorant-e, autre)
      La séance plénière ou l’atelier qui convient a priori le mieux à votre proposition de
       communication

Par ailleurs, vous remplissez le formulaire d’inscription au colloque.


                  Vous souhaitez simplement assister au colloque

Vous remplissez le formulaire d’inscription au colloque, qui doit nous parvenir avant le
30 septembre 2005.
         3e COLLOQUE MONDIAL SUR L’AUTOFORMATION.

    RENCONTRES ENTRE LES CULTURES ET LES PRATIQUES
FORMELLES, INFORMELLES, NON FORMELLES D’APPRENTISSAGES

                 Colloque pluridisciplinaire et interculturel


                 Proposition de communication

     Nom :                                     Prénom :


     Statut institutionnel :
     Institution de rattachement :


     Adresse :
     Téléphone :
     Télécopieur :
     Mel :

Titre de la communication :




Résumé de la communication (1500 signes maximum)
          3e COLLOQUE MONDIAL SUR L’AUTOFORMATION.

    RENCONTRES ENTRE LES CULTURES ET LES PRATIQUES
FORMELLES, INFORMELLES, NON FORMELLES D’APPRENTISSAGES
          Colloque pluridisciplinaire et interculturel

                              23-25 novembre 2005
                                Marrakech - MAROC
_______________________________________________________________
____
                      Formulaire d'Inscription


À renvoyer avant le   30 septembre 2005     à:

VERNE-ADER, < RENCONTRES ENTRE LES CULTURES ET LES PRATIQUES
FORMELLES, INFORMELLES,             NON FORMELLES D’APPRENTISSAGES - 23-25
novembre 2005 Marrakech – MAROC >, Compte n°……
Université de Picardie Jules Verne - Chemin du Thil
80025 Amiens Cedex 1

Nom : ___________________________ Prénom : __________________________
Société (ou organisme) : ______________________________________________
Adresse     :    __________________________________________________________
___________________________________
Tél. : ___________________________ Fax : _____________________________
Adresse électronique (e-mail) : _________________________________________
Adresse de l'hôtel ou résidence où vous avez fait une réservation
(voir éventuellement le site http://www.____.fr ) :
_________________________________________________________________

Frais d'Inscription
Les frais d'inscription comprennent :
Tarifs                                    Inscriptions               Inscriptions
                                      avant le 30 juin 2005      Après le 30 juin 2005
<Professionnel >                    100 €                      120 €
<Individuel>                        70 €                       90 €
<Etudiant>                          40 €                       60 €
<En groupe>                         60 €                       80 €
<Marocain ou Afrique>               250 DH                     300 DH

Mode de paiement (à joindre obligatoirement avec la fiche d'inscription) :
    Chèque à l'ordre de VERNE-ADER
    Bon de commande de l'organisme payeur (adressé à VERNE-ADER)

N.B. Pour les participants marocains, le paiement des frais d’inscription pourra se faire
sur place le premier jour du colloque à condition de confirmer la participation dans les
délais.

A:                    le :                       Signature :

				
DOCUMENT INFO
Description: Thique Professionnelle document sample