Docstoc

Expérience de prise en charge des Fistules obstétricales à l

Document Sample
Expérience de prise en charge des Fistules obstétricales à l Powered By Docstoc
					                                  La fistule obstétricale
                                      Dr IDI NAFIOU
                                   Gynécologue Obstétricien

Jadis infirmité permanente, du moins pour la majorité des cas, la fistule obstétricale continue
à survenir dans des pays sous développés, particulièrement au Niger. Elle est heureusement
guérissable à 95%.

Les principaux facteurs de risques sont connus depuis la morphologie(petite taille, bassin
rétréci ou déformé de la femme) jusqu’aux séquelles des mutilations génitales (excision par
exemple) en passant le volume disproportionné du fœtus par rapport au bassin de la mère.

L’accès aux soins est très tardif. Si par miracle la femme survit, alors le fœtus est mort durant
le long travail d’accouchement qui peut durer jusqu’à 5 jours.

La maladie est connue sous un angle symptomatique (pertes d’urines) dans toutes les régions
du Niger
 Expérience de prise en charge des Fistules obstétricales à l’Hôpital
                    national de Lamordé (HNL)

                                 G. SANDA, A. SOUMANA
                                  Service d’Urologie, HNL


Les fistules obstétricales sont prises en charge dans le cadre des activités du service
d’Urologie à raison de 3 à 4 cas en moyenne par semaine. Une étude rétrospective de 80
patientes a révélé les résultats suivants :
 - Les patientes proviennent de toutes les régions du pays. Leur age moyen est de 23 ± 6
     ans (15- 40 ans). Les fistules vésico-vaginales sont plus fréquentes, suivies des fistules
     urétro-vaginales et des formes associées (fistules vésico-vaginales & recto -vaginales).
 - Les interventions chirurgicales se font par voie vaginale, les patientes étant mises en
 décubitus dorsal ou ventral. Certaines ont subi 2 à 4 interventions.
 - Les taux de succès varient de 42,8% à 76,4% pour les fistules vésico-vaginales ; 17% à
 42,8% des patientes sont améliorées. Le taux d’échec est de 16% pour les fistules vésico-
 vaginales et 100 % pour les formes associées.
 - Des propositions de techniques chirurgicales applicables aux fistules complexes sont
 faites. Il importe aussi de définir clairement le contenu des programmes de formation en
 matière de chirurgie de la fistule pour chaque catégorie de stagiaires.
   La Fistule obstétricale en Afrique : défis pour des prestations de
               qualité dans les services de réparation.

                             G. SANDA1, Erika SINCLAIR2
                     1Clinic of Urology, Lamordé National Hospital
                               Niamey, Niger, West Africa
      2 Associate, Maternity and Postabortion Care EngenderHealth, New York, USA


Selon des études récentes effectuées dans 9 pays au sud du Sahara, la situation de la fistule
obstétricale reste critique et devient plus préoccupante. L’OMS estime à plus de 2 millions
les femmes vivant avec cette maladie. Les différents défis auxquels font face les formations
sanitaires impliquées dans la prise en charge de cette affection sont d’ordre social, politique
et économique.
Le service d’Urologie de l’Hôpital national de Lamordé confronté à ces défis mène les
actions suivantes :
- prise en charge effective des patientes depuis 1989 ;
- formation du personnel médical et paramédical ;
- sensibilisation et réhabilitation des femmes guéries
La formation est centrée sur l’apprenant et vise la maîtrise de compétences et techniques
de base telles que les grandes lignes de la chirurgie de la fistule, les voies d’abord, les
différents aspects du traitement chirurgical ; les soins post- opératoires.
Tous ces défis peuvent être relevés du fait d’une constante motivation, d’un engagement
des décideurs et d’une volonté politique des gouvernants qui favoriseront l’instauration
d’un système national de référence efficace et l’accès aux soins obstétricaux et néonataux
d’urgence à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.
Des recommandations sont faites en vue d’une meilleure collaboration internationale dans la
prise en charge des fistules obstétricales