Les particularités du français parlé au Tchad by maclaren1

VIEWS: 1,562 PAGES: 152

									                                              parvenir l‟information à toutes les
                                              couches de la population.
                                              Cette adaptation de la langue au contexte
petit lexique des particularités du           tchadien donne au français parlé au
français parlé au tchad                       Tchad le parfun typique du pays de
                                              Toumaï.

                                              « Le Petit Lexique des Particularités du
                                              Français parlé au Tchad » est conçu
                                              comme un ouvrage à lire simplement
                                              pour le plaisir. Il permet à son utilisateur
                                              d‟aller à la recherche du sens pittoresque,
                                              des définitions pleines d‟humour, des
première édition                              mots à la couleur locale, des exemples
                                              qui habillent les entrées dans des
                                              costumes locaux.
djarangar djita issa
                                              « Le Petit Lexique des Particularités du
                                              Français parlé au Tchad » est aussi à
La presse écrite et audiovisuelle             consulter pour rechercher le sens précis
constituent les références de l‟entrée ou     d‟un mot employé dans le contexte
non d‟un item (son signifiant et son          spécifiquement tchadien.
signifié) dans le parler français courant
au Tchad.                                     Posséder et consulter « Le Petit Lexique
Par presse écrite et audiovisuelle, nous      des Particularités du Français parlé au
n‟entendons pas parler du seul lexique        Tchad », c‟est joindre l‟utile à l‟agréable,
des journalistes professionnels mais          c‟est faire du tourisme en restant sur
aussi et surtout du vocabulaire des           place.
différents invités, hommes politiques,
cadres supérieurs ou particuliers.

Les journaux de la place (Le Progrès, Le
Temps, Notre Temps, N‟Djaména
Hebdo,          N‟Djaména         bi-hebdo,
l‟Observateur, Tchad & Culture), la
Radiodiffusion Nationale Tchadienne
(RNT) qui émet sur toute l‟étendu du
territoire, les radios privées qui émettent
en FM (Modulation de Fréquence), la
Télévision Tchadienne (TVT) qui arrose
N‟Djaména et sa banlieue diffusent des
néologismes, de nouveaux usages, des
divagations sémantiques autour d‟un
mot, d‟une expression, d‟une phrase ; ce,
jusqu‟aux chevets de nots lits our les
tables de nos bureaux. Nul ne peut rester
indifférent       à     ces     innovations
linguistiques, généralement riches en
couleurs. Les mass média visent à faire
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.               DJARANGAR DJITA Issa


                                                               abbatiré n.m. (ar. [abba] « papa » et fr.
                                                               [tire] « tirer, retirer, subtiliser ») Argent
                                                               destiné à l‟alimentation familiale, remis
                                                               par l‟époux et dont l‟épouse détourne
                                                               une partie pour ses besoins personnels ;
A                                                              cette part détournée. - Elle a fait
                                                               abbatiré pour s'acheter la Gala : elle a
                                                               soustrait de l'argent destiné au marché
à-nous-les-pauvres       n.m.     Denrées                      pour s'acheter une bière Gala. - Avec les
alimentaires de qualité médiocre ;                             abbatirés, elle a acheté un très beau
potage        composé        d'ingrédients                     pagne (système de thésaurisation des
élémentaires ; recette peu coûteuse, à la                      femmes à l'insu des maris qui ne veulent
portée de toutes les bourses. Tu vas nous                      pas offrir de présents.) - Avec la
acheter à nous les pauvres pour 250                            dévaluation, on ne peut plus faire le
francs et des cigarettes pour 50 francs.                       abbatiré (les prix ont doublé sur le
                                                               marché alors que les pouvoirs d'achat
A.52 n.m. (fr. De Arme Automatique                             n'ont pas changé après la dévaluation du
fabriquée en 1952). Eau-de-vie très forte                      franc CFA).
et de mauvaise qualité, gnôle, tord-
boyaux ; apprécié de la soldatesque qui y                      ab-chetté-chetté n.m. (ar. De « chetté »
recherche un effet analgésique ou                              piment [ab Set Set] "pimenté, qui a du
euphorisant. Syn. Argui, argué, arki. Jus                      piment").     Lacrymogène.     Grenade
de fer.                                                        abchetté-chetté : grenade lacrymogène.
                                                               Les policiers ont lancé des grenades
abacoste n.m. (de "à bas les costumes et                       abchetté-chetté sur les lycéens qui
cravates, signes du néo-colonialisme »)                        manifestaient.
Costume zaïrois, symbole de la
révolution culturelle prônée par le                            abéchois n. adj. Relatif à la ville
Président zaïrois Joseph Désiré Mobutu.                        d'Abéché.

abbadakam n.m. (ar. [abba] "père,                              Abéna n.pr.l. (ar. [abe:na] "nous avons
papa, papi", [da] « ça, ceci », [kam]                          refusé").     Nom d'un quartier de
"combien?" : "Pépé, ça c'est à                                 N'Djaména,        dans       le       7ème
combien?"). Friperies, vêtements usagés                        Arrondissement, partiellement urbanisé.
vendus bon marché par les commerçants                          "Abéna, le quartier dans lequel se trouve
"arabo-musulmans" dans les friperies.                          la léproserie de N'Djaména est rebaptisé
Contrairement aux grandes boutiques où                         le 15 janvier 1998, à l'occasion de la
les prix sont fixes, dans les friperies, on                    45ème journée mondiale des lépreux,
peut discuter en jouant sur les sentiments                     "Habéna", littéralement en arabe local
du commerçant. Gali a acheté un                                "nous nous aimons". " (N'Djaména
abbadakam : Gali a acheté dans les                             Hebdo n° 317 du 19 janvier 1998, p11).
friperies un vêtement de moindre valeur.
                                                               ab-face n.m. (ar. [ab-fa:s] "celui qui a
                                                               une hache"). Pommade au camphre.
                                                               Flacon de mentholatum sur l'étiquette
                                                               duquel est représentée une personne
                                                               portant une hache.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


ab-marteau n.m. (ar. [ab-marto] "celui                         acacia n.m. (Acacia Albida, Acacia
qui a un marteau"). Pommade au                                 Sieberiana, famille des Mimosacées).
camphre. Flacon de mentholatum sur                             Arbre à écorce blanche, à longues épines
l'étiquette duquel est représentée une                         droites, fleurs jaunes en boule, feuilles
personne portant un marteau.                                   caduques en saison des pluies. Les fruits
                                                               - gousses jaunes - servent à
aboki n. adj. (haoussa du Niger, Nigeria                       l'alimentation du bétail. Son épine est
« mon ami » ?) Ethnonyme. Désigne le                           enfoncée dans le pied d'un célibataire ou
vendeur de viande grillée, originaire du                       d'un homme mort sans avoir eu
Niger ou du Nigeria.                                           d'enfants. Cela, selon la croyance
                                                               populaire en pays sara, pour éviter que
Aboudéïa n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                         leur stérilité ne se transmette à un enfant.
Départements constitutifs des 17 régions                       C'est dans le tronc de cet arbre qu'on
du Tchad. Sous-préfectures : Aboudéïa,                         taille le tam-tam géant du chef spirituel
Abgué, Am-Habilé. (Décrets n° 415, n°                          des Sara, le Mbang Béday, installé à
416, 418 et n°419/PR/MAT/2002 du                               Bédaya dans le Barh Koh. Syn. Kade.
17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°                             Cf. Acassia. Cassia.
622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
                                                               acajou du Sénégal n.m. Arbre au bois
ab-sounoune n.m. (ar. "celui qui a des                         rouge. Caïlcédrat, mouraye.
dents") Poisson blanchâtre, doté de
nombreuses dents. (Hepsetus Odoc).                             acajou n.m. Arbre ressemblant à
                                                               l'anacardier. Les fruits sont comestibles.
ab-talada n.m. (ar. « celui à trois                            La sève provoque des brûlures de la peau
points ») Dame (jeu de cartes).                                : elle est ainsi utilisée par les jeunes
                                                               filles pour se faire des tatouages.
ab-tcholong n. adj. (ar. « celui qui porte
un bâton de jet ») Terme péjoratif pour                        acassia n.m. (du nom de genre employé
désigner   la population massa. Les                            en français ; Cassia Siamea, famille des
hommes Massa ont l‟habitude de                                 Caesalpiniacées) Arbre d'importation
toujours porter un bâton de jet. Syn.                          récente, non épineux, à fleurs jaunes
Massa. Banana.                                                 comme le mimosa, longs fruits.
                                                               Syn. Cassia.
ab-tinêne n.m. (ar. “Celui à deux
points ») Valet (jeu de cartes).                               accident de circulation n.m. Grossesse
                                                               non désirée. (On se promenait dans le
                                                               village comme un coq pour le plaisir des
                                                               sens et voilà que l‟inattendue est arrivée)
                                                               Non ! Moi, je ne voulais pas l’épouser !
                                                               C’est un accident de circulation, c’est
                                                               tout ! Elle n’a qu’à avorter ! Cf. Balle
                                                               perdue.

                                                               accident n.m. Hasard, occasion. Par
                                                               accident : occasionnellement. Au
                                                               Cameroun, on achète le charbon par
                                                               accident, sinon c'est le gaz qu'on utilise.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


accompagner v.t. Raccompagner. - Je                            adjousse n.f. (ar. [ajus] "vieille
l'ai accompagné jusqu'à la porte : Je l'ai                     femme"). (familier, mélioratif) 1) Vieille
raccompagné jusqu'à la porte.                                  femme, usée, fatiguée. 2) Epouse, vieille
                                                               amie. Viens par ici, adjousse de mon
acculturé adj. Déraciné, qui a grandi                          cœur. Nous avons vieilli et les enfants
dans les grandes villes et qui a perdu de                      sont grands. Allez, à ta santé !
sa culture pour épouser celle des
Européens.     Désigne,     pendant    la                      affaires (les) n.f.pl. 1) Trafic,
Révolution      culturelle     tchadienne                      transaction. Être dans les affaires : faire
MNRCS (Mouvement National pour la                              du business, faire des transactions. - Il
Révolution Culturelle et Sociale) du                           est dans les affaires : il fait du
Président Tombalbaye toute personne                            commerce plus ou moins illicite. 2) Faire
qui se comporte comme un Occidental                            les affaires : faire du profit dans un
au détriment de sa culture typiquement                         commerce flou. Pop. Faire les affs.
tchadienne. Cf. MNRCS. Authenticité.                           "Affaires au marché. Avant de servir de
                                                               cadre à d'autres transactions, les
acide adj. De goût plutôt aigre.                               marchés de N'Djaména sont eux-mêmes
                                                               objet d'un vif commerce (...). Les
acteur n.m. Personnage tenant le rôle                          commerçants croient savoir que certains
principal dans un film.                                        de leurs collègues sont aussi impliqués
                                                               dans un trafic de places" (Le Progrès n°
adidas n. adj. (De « Adidas », marque de                       634 du jeudi 23 novembre 2000, p1).
vêtements de sport reconnaissable par
ses trois barres). Personne portant sur le                     affaires n.f.pl. Matériels scolaires, outils
visage des scarifications initiatiques.                        d'écoliers. J’emmène les affaires du
(péjoratif).                                                   maître à la maison. : Je ramène les
                                                               documents de l‟instituteur à son
adjama n. adj. (ar. [ajama] masc.                              domicile.
[ajamiye] fem. "qui ne sait pas
s'exprimer en arabe). Ignare, ignorant,                        affolé adj. Fou - C'est une affolée : c'est
pecnot.                                                        une folle.

adjimé n. adj. (ar. masc. [ajama] fem.
[ajamiye] Qui ne sait pas s'exprimer en
arabe de Fort-Lamy. Cf. Adjama.

adjiné n.m. (ar. [aji:ne]) Pâte de petit
mil écrasé. Sert de coupe-faim pour les
voyageurs. Trempée dans l'eau, elle
donne un léger goût acide et sucré à l'eau
de boisson. Donnée en galette aux
enfants, le matin, en guise d'aumône.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


afghan n.f. Abréviation de Afghanistan                         agitateur n.m. Spatule, cuillère en bois,
(et non habitant de l‟Afghanistan).                            petit bâton à bout fourchu ou triangulaire
Nouvelle appellation de « Californie » et                      servant à agiter la sauce, battre la sauce
« Décharge Epervier ». Nom donné à                             pendant la cuisson.
partir des attentats du World Trade
Center à New York à une décharge                               aglaf n. adj. (ar. [axlaf]) Non circoncis,
publique utilisée notamment par les                            non excisée.
militaires français de l‟Opération
Epervier basée à N‟Djaména. Immense                            aguid n.m. (ar. [agi:d] "chef d'escadron
terrain vague où sont réfugiés des                             du sultan, commandant de la cavalerie
enfants de la rue, des malfaiteurs, des                        du sultan) Chef militaire.
brigands. Depuis les attentats du 11
septembre 2001, l‟Afghanistan est à la                         aguode n.m. (ar. [ago:d] "rester, reste").
une des journaux ; Usama Ben Laden et                          Somme d'argent accompagnant la dot de
le Molla Omar en cavale sont recherchés                        la mariée, destinée à préparer les
par les Occidentaux et leurs alliés sans                       festivités, le banquet, le festin. Cette
pouvoir leur mettre la main dessus. Ces                        stratégie permet de maintenir longtemps
malfrats, malfaiteurs en cavale pour                           les invités sur le lieu des noces : "Restez,
certains, identifient leur site à                              il y a à manger". Par ext. Banquet, festin,
l‟Afghanistan des Talibans et Usama                            grand repas de fête.
Ben Laden. Syn. Californie. Décharge
Epervier.                                                      aida n. adj. Lampe à pétrole
                                                               fonctionnant à pression. Nom déposé.
afna n.m. (Acronyme de A.F.N.A. :
Association    des    Fumeurs        Non                       aider-famille n.m. ("Il faut supporter les
Acheteurs) Fumeur qui n'a jamais les                           membres de la grande famille africaine
moyens de s'acheter des cigarettes et qui                      en donnant de petits boulots à ceux qui
en demandent toujours aux autres. Au                           sont sans qualification particulière ; les
lycée, il y a beaucoup d'afnas :                               aider c'est aider toute la grande famille
Beaucoup de lycéens s'adonnent au                              humaine").          Docker,    débardeur,
tabagisme alors qu'ils n'ont pas les                           portefaix, jeunes gens du marché de Sarh
moyens financiers de se procurer des                           employés dans le chargement et le
cigarettes.                                                    déchargement        des     marchandises.
                                                               Appelez-moi deux aider-familles pour
agasse n.m. (ar. [agas]). (Addax Nasoma                        me transporter les sacs : Appelez deux
Culatus, famille des Bovidés). Grande                          dockers pour décharger les sacs. Syn.
antilope, souvent confondue avec la                            Attali.
bubale ou le damalisque, parce que les
cornes       se      retournent      aussi                     aiki n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
systématiquement sur elles-mêmes. La                           Rounga.
femelle, elle, n'a pas de cornes. L'agasse
est plus gros que le damalisque.                               air Cotonou n.m. Article de deuxième
                                                               main (voiture, chaussures, etc.) importé
agent acheteur n.m. Employé de la                              d'Afrique de l'Ouest, notamment du port
Société cotonnière Cotontchad chargé de                        de Cotonou au Bénin ; objet de peu de
l'achat et du convoyage du coton en                            valeur. Syn. Congelé. Belgique. France
graines vers les usines d'égrenage.                            au revoir.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


air gondjo n.m. (fr. air : "en provenance                      aller voir le Pape expres. (Aller en
de" et gondjo "objet de peu de valeur").                       consultation privée) Aller aux toilettes,
Friperie                                                       uriner. - Je vais voir le Pape. - Dis-lui
                                                               bonjour de ma part. : Je vais aux
ajourné      adj. Admis à passer les                           toilettes. - Entendu.
épreuves orales après le succès aux
épreuves écrites préliminaires. (Différent                     alloco n.m. (mot ivoirien) Banane
d'être recalé qui correspond à avoir subi                      plantain frite à l'huile végétale.
un échec).
                                                               almardep n.m. (ar. [almi-ardep] "eau de
akal-goro (ar. "de quoi manger de la                           tamarin") Breuvage fabriqué à base de
cola"). Pourboire, pot de vin. (RNT,                           gousses      d‟oseille     rouge     mais
Chroniques, Sanga Ndem, 22 Février                             improprement appelé – littéralement –
2000, 6h30)                                                    jus de tamarin parce qu‟il laisse un
                                                               arrière goût acide comme celui du
alcool n.m. Alcool de pharmacie ou                             tamarin. Jus d'oseille. Syn. Almi-angara.
alcool fort, de fabrication traditionnelle,
gnôle, arki . Ne désigne ni le whisky, ni                      almi-angara n.m. (ar. « eau d‟oseille »)
le rhum ou le pastis qui sont appelés                          Jus d'oseille, improprement appelé
"liqueur". Je bois de la bière parce que                       "almardep" qui désigne plutôt le jus de
le médecin m'a dit de ne pas boire de                          tamarin. Syn. Almardep.
l'alcool.
                                                               alphabétisé n. adj. Personne qui a suivi
algue alimentaire n.f. Végétal très                            toutes les campagnes d'alphabétisation et
protéïnique qui pousse dans les oasis du                       qui est déclaré compétent en lecture,
Kanem et du Lac Tchad. Syn. Dihé.                              écriture et calcul, c'est-à-dire qu'il peut
Spiruline.                                                     lire un texte de la vie courante et en
                                                               comprendre le contenu, écrire un texte
alhadji n. adj. Grand commerçant                               courant et se faire comprendre par autrui,
mahométan impliqué dans l‟import-                              opérer les calculs arithmétiques de la vie
export. Des Mahamat André, Saleh Paul                          quotidienne.
ou Adoum Maurice, et même des Alhadji
Kirdi, nous en avons connus ici, à cette                       alphabétiseur n.m. Enseignant de
époque-là." (Saleh Kebzabo, N'Djaména                          l'élémentaire affecté à l'alphabétisation
Hebdo, n° 114 du 17 janvier 1994, p7).                         des adultes dans l'après-midi ; animateur
                                                               d'alphabétisation.
alimentation n.f. Débit de boisson, bar
qui sert aussi d'épicerie. À l'alimentation                    Ambassatna n.pr.l. (ar. "nous nous
"Madame Togui", la bière coûte moins                           sommes mis à notre aise"). Nom d‟un
cher.                                                          quartier de N'Djaména.

allahro     n.m. (mot bornou, se dit
[muha:jiri] en arabe). Jeune, mendiant,
élève des écoles coraniques qui a quitté
ses parents pour suivre son maître.

Allaroh n.m. Cf. Allahro.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


ambassatna nadif n.m. (ar. Ambassatna                          ambi n.m. (initiales M.B. d'une
propre) Comité d‟assainissement du                             pommade crème éclaircissante fabriquée
quartier Ambassatna à N‟Djaména. Les                           au Nigéria). Crème, pommade, produit
comités d‟assainissement de la ville de                        cosmétique dépigmentant utilisés par les
N‟Djaména ont été constitués à                                 filles pour avoir un teint clair, attirant.
l‟initiative des populations qui ont                           Ce n'est pas sa peau naturelle, elle a fait
décidé de s‟organiser pour prendre en                          de l'ambi : ce n'est pas son teint naturel,
charge la salubrité dans les quartiers et                      elle     utilise     des      cosmétiques
pallier ainsi à la carence des services                        dépigmentant.       "SIVOCLAIR,        lait
municipaux en matière d‟hygiène et                             éclaircissant, à l'extrait de carotte pour
d‟assainissement. En effet, à chaque                           un teint clair et éclatant. Le lait
saison de pluies, la ville de N‟Djaména                        SIVOCLAIR est une émulsion douce qui
est sous les eaux permettant ainsi au                          traite votre peau en profondeur. A base
choléra de d‟y sévir chaque année. La                          de carotène, il lui donne un teint clair et
population a donc décidé de laisser la                         éclatant. Utilisé matin et soir, le lait
Mairie de côté et de s‟auto-organisé en                        SIVOCLAIR débarrasse la peau de ses
comité d‟assainissement. Le premier                            impuretés. Il lutte contre les mauvaises
comité a vu le jour en 1986. La                                taches et donne à votre peau un aspect
population a cotisé pour recruter des                          doux et satiné. Fabriqué en Côte
manœuvres chargés des travaux tels                             d'Ivoire. Abidjan 03". (Publicité sur
que : la canalisation, le drainage des                         l'emballage du produit).
eaux de pluies stagnantes, le remblayage
des voies inondées etc. En saison sèche,                       ambiance n.f. Fête. - Il aime faire
le comité se charge d‟enlever les ordures                      l'ambiance : il aime faire la fête.
ménagères. En toute saison, le Comité
livre de l‟eau potable à domicile à l‟aide                     ambiancer v.i. Animer, mettre un climat
de fût de 200 litres transportés dans des                      de fête.
pousse-pousses. Depuis 1988, plus de 41
comités d‟assainissement fonctionnent                          ambianceur n.m. Noceur, qui aime faire
légalement en tant qu‟Association dans                         la fête. "Sarh : ambianceurs, gare aux
la ville de N‟Djaména. Le premier à être                       mamiwatas". (L'Observateur n° 110 du 4
reconnu officiellement est le « Comité                         octobre 2000, p8).
d‟Assainissement          d‟ „Ambassatna
Nadif „ ».                                                     ambouba n.m. (ar. plastique gonflant
                                                               quand on y souffle) Préservatif, condom,
                                                               capote anglaise.

                                                               ambulant n. adj. Vendeur ambulant,
                                                               notamment de viande grillée. Cf.
                                                               Vendeur ambulant.

                                                               américani n.m. Tissu de coton blanc
                                                               utilisé comme linceul.

                                                               am-kournaka n.m. (ar. [am kurna:ka]".
                                                               Amande de savonnier, consommée cuite.
                                                               Syn. Kournaka. Avec l'am-kournaka, on
                                                               prépare le "sarné".



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


am-njabara (ar. "celle qui a de la force,                      analphabétisme n.m. État de celui qui
qui donne de l'énergie"). Jeune pousse,                        ne sait ni lire, ni écrire dans une langue
plantule de palmier rônier, consommée                          donnée. La population tchadienne est à
bouillie. On lui reconnaît des vertus                          80% analphabète dont la majorité sont
aphrodisiaques, d'où son appellation en                        des femmes, essentiellement des zones
arabe « qui donne de l‟énergie ». Syn.                         rurales. L'analphabétisme n'est pas à
Njabra.                                                        confondre avec l'illétrisme qui est un
                                                               usage inefficace de l'écrit dans les
amour commercial n.m. Prostitution.                            situations pratiques de la vie courante,
Amina fait l'amour commercial : Amina                          une sous qualification dans tel ou tel
se prostitue.                                                  milieu de travail. L'analphabétisme (qui
                                                               rime avec pauvreté) est le propre des
amoureux adj. Homme très porté sur la                          pays sous-développés ; l'illétrisme sévit
fornication, sexuellement très ardent ;                        encore dans les pays développés.
un obsédé sexuel.
                                                               AND n.m. Sigle pour Alliance Nationale
ampoule n.f. (Alestes baremoze)                                pour la Démocratie et le Développement,
Poisson. Aussi appelé "sardine". Quand                         parti politique présidé par Salibou
il n'est pas consommé frais, il est éventré                    Garba. "Mon parti est le premier du
sur la longueur et séché plat.                                 Logone Occidental, déclare le président
                                                               de l'Alliance Nationale pour la
Amriguébé n.pr.l. (ar. [ragaba, ragabt al                      Démocratique et le Développement.
bahar] "petit défluent") Nom d'un                              L'AND est le fruit d'une volonté
quartier de N'Djaména. "Au quartier                            collective des amis, des parents, qui ont
Amriguébé, dans la nuit du 3 au 4                              vu la nécessité de se mettre ensemble
octobre, alors que la zone est plongée                         pour créer un parti politique".
dans l'obscurité, la chambre de M.                             (N'Djaména Hebdo n° 151 du 29
Mahamat Zène a été complètement vidée                          septembre 1994 p2).
par des voleurs qui ont fait un trou à
partir de la rue (...). Les habitants                          andang n. adj. Ethnonyme. Langue.
d'Amriguébébse disent prêts à organiser                        Populations estimées à 15.000 personnes
une milice pour leur défense". (Le                             (1956, Tucker & Bryan), vivant au sud-
Progrès n° 601 du vendredi 6 octobre                           est de la localité de Biltine. Les
2000, p3).                                                     populations arabes voisines les appellent
                                                               "Miba", les Maba les appellent
Am-timan (ar. [amm al-ti:ma:n] "celle                          "Mututu",     eux-mêmes       s'appellent
qui a des jumeaux"). Chef-lieu de                              "Andang". Syn.
préfecture du Salamat.
                                                               angrep n.m. (ar. [angare:b]) Lit fait avec
Am-Toukoui n.m. Nom d‟un quartier                              des cordes tendues sur un cadre en bois ;
périphérique de la ville de N‟Djaména,                         lit fait de branchages.
en phase d‟urbanisation.
                                                               animer v.t. Amuser,          mettre    de
analphabète n. adj. Personne qui ne sait                       l'ambiance, divertir.
ni lire ni écrire dans aucune langue. A ne
pas confondre avec l'illetré des pays                          anneau de nez n.m. Boucle de nez.
occidentaux qui sait au moins écrire son
nom ou signer un document.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


année blanche expr. Année académique                           APE n.f. Sigle pour Association des
non validée. "(...) la crainte d'une année                     Parents d'Élèves. "Retard au Lycée de la
blanche (1992-1993) à l'Université de                          Liberté à cause de doutes sur la gestion
N'Djaména se dissipe mais les conflits                         de l'APE". "S'il y a des bureaux d'APE
syndicaux sont loins d'être éteints".                          qui détournent, c'est parce que les
(Ndjaména Hebdo n° 121 du 3 mars                               parents d'élèves ne leur demandent pas
1994, p2).                                                     des comptes". (Le Progrès n° 605 du
                                                               jeudi 12 octobre 2000, p1).
anone n.m. (Anona Senegalensis,
famille des Anonacées).          Arbre de                      appolo n.m. Conjonctivite. L'année où la
savane. Le fruit, charnu et jaune, à                           navette spatiale Appolo avait aluni a
surface réticulée est consommé et                              correspondu au Tchad une épidémie de
commercialisé. Les feuilles sont récoltés                      conjonctivite ; comme si la navette avait
pour servir de nourriture aux chèvres.                         rougit les yeux de ceux qui scrutaient le
L'écorce donne une corde médiocre.                             ciel pour l'apercevoir cette année-là.
L'anone intervient - en pays sara - dans
les rites d'intronisation des chefs                            apprenant n. adj. Personne inscrite aux
traditionnels (lit en bois d'anone) et dans                    cours d'alphabétisation. Ce cours
l'initiation des garçons au yondo. Syn.                        concerne les adultes et les jeunes de 12
Goyavier sauvage.                                              ans et plus, déscolarisés ou non.

antilope n.f. Nom donné à plusieurs                            apprenti      n.m.   Apprenti-chauffeur,
antilopes de grande taille, de l'éland de                      élève-chauffeur, aspirant chauffeur dans
Derby (la plus grande et la plus lourde)                       un système informel. Garçon à tout faire
au cobe de buffon en passant par la                            d‟un chauffeur routier qui, en
bubale, l'antilope-cheval, le cobe                             contrepartie, apprend sur le tas le métier
Defassa et le cobe des roseaux.                                de chauffeur-mécanicien-routier, les
                                                               auto-écoles n‟existant pratiquement pas.
antilope-cheval       n.f.    (Hippotragus                     Il est chargé de la cuisine, s'occupe des
Equinus). Légèrement moins grosse que                          bagages, monte la garde, fait les courses,
l'éland de Derby, cette variété d'antilope                     etc. Syn. Banjosse. Bata-koumba.
vit en groupe. Animal très querelleur et
agressif, il se donnerait lui-même la mort                     ara n. adj. Terme péjoratif          pour
s'il est blessé. La croyance populaire en                      désigner la population arabe.
pays sara refuse sa chair à la femme
enceinte. Celle-ci risquerait de mettre au
monde un enfant épileptique. Syn.
Hippotrague.

antivol n.m. Gaine de protection contre
les vols de vélos ou de motos.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


arabe choa n. adj. Ethnonyme. Langue.                          arachide n.f. (Arachis Hypogea, famille
Parlé par 754)590 personnes soit 12% de                        des Papilionacées). La graine, torréfiée
la population tchadienne (1993), l'arabe                       est servie en amuse-gueule. Syn.
choa, langue véhiculaire, est beaucoup                         Cacahuète, appelée à tort "pistache". La
utilisé    comme     langue     seconde.                       graine légèrement torréfiée donne une
Essentiellement parlé dans les anciennes                       pâte blanchâtre utilisée dans la
préfectures du Chari-Baguirmi, Salamat,                        préparation de la bouillie. La graine
Ouaddaï, Biltine et Batha avec des                             torréfiée à point donne une pâte brune
variantes exotiques dans la Tandjilé et le                     utilisée comme condiment dans la sauce,
Mayo-Kebbi      (appelées    arabe     de                      pour garnir les sandwichs. On en tire
Bongor), l'arabe choa est aussi parlé au                       aussi de l'huile végétale appelée "huile
Cameroun , au Niger et au Nigeria. Le                          d'arachide". Les tourteaux qui en restent
nombre total de ses locuteurs                                  entrent dans diverses préparations
avoisinerait les 990.000. Langue                               culinaires.
sémitique de la famille afro-asiatique.
Syn. Arabe dialectal tchadien. Arabe                           arade n.m. (ar. [arad]). (Albizzia
tchadien.                                                      Chevalieri, H., famille des Mimosacées).
                                                               Arbuste. Le bois sert à la fabrication des
arabe de Bongor n.m. Variété d'arabe                           cases rondes, des cages à poules et des
choa parlé dans le sud du Tchad,                               porte-vêtements. Nombreux dans le
notamment à Bongor et dont la structure                        Biltine ; a donné son nom à un chef-lieu
morpho-syntaxique est dominée par le                           de sous-préfecture, Arada.
substrat linguistique de ceux qui
l'utilisent comme langue seconde. Syn.                         arbatachar         n.m. (ar. [arba'tâcar]
Arabe de Pirkolossou.                                          "quatorze") 1) Partie de jeu de cartes où
                                                               chaque joueur dispose de quatorze
arabe de Pirkolossou n.m. Arabe de                             cartes. 2) Méthode de torture héritée des
Bongor utilisé par le Député Pirkolossou                       geôles de la DDS qui consiste à ligoter
à la Conférence Nationale Souveraine de                        la victime de manière à ce que coudes et
1993 à N'Djaména ; un arabe compris de                         talons se rejoignent dans le dos ; ce qui
tous les Tchadiens mais dont la structure                      écarte au maximum la poitrine et plie
morpho-syntaxique est bien différente de                       vers l'arrière la colonne vertébrale à son
celle de l'arabe choa du Batha ou de                           maximum. Pour un Tchad sans
l'arabe standard littéraire.                                   arbatachar (Une de Ndjaména Hebdo)
Équivalent du français petit nègre.
                                                               arborigène n.m. Indigène qui vit de
arabe dialectal tchadien n.m. Variante                         chasse et de cueillette. Glissement
de l‟arabe parlé au Tchad. Syn. Arabe                          sémantique et phonétique opéré sur deux
choa. Arabe tchadien.                                          mots ressemblants "aborigène" (qui vit
                                                               dans le pays où il est né) et "arboricole"
arabe tchadien n.m. cf. Arabe choa.                            (qui vit sur les arbres). (péjoratif). (A un
                                                               petit Français qui demande innocemment
                                                               "Il paraît que chez vous là-bas vous
                                                               dormez dans les arbres ?" l'étudiant
                                                               tchadien lui répond avec sourire "Oui,
                                                               nous sommes des arborigènes").




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Arbout-Soulbak n.pr.l. (ar. "Serre la                          argent de poche n.m. Salaire indiciaire
ceinture"). Nom d'un quartier de                               (généralement du fonctionnaire de l'État
N'Djaména.                                                     tchadien, tellement insignifiant qu'on le
                                                               confond au simple argent de poche. Le
arbre à caoutchouc de Ceara n.m.                               fonctionnaire de l'État vit d'autres
(Manihot    Glaziovii,   famille   des                         ressources que de son salaire :
Euphorbiacées) Arbre de la famille du                          débrouillardise, fraude, corruption, tout
manioc. N'a pas d'utilité particulière.                        ce qui peut arrondir les fins de mois).
Ressemble à la "liane à caoutchouc",                           Demain les fonctionnaires vont avoir de
(Landolphia Owariensis, famille des                            l'argent de poche : Demain ce sera la
Apocynacées).      Syn. Manioc à                               paie des fonctionnaires de l'État.
caoutchouc.
                                                               argentier n.m. Agent payeur, agent
arbre à néré, néré n.m. (Parkia                                chargé du paiement des soldes des
Africana, famille des Mimosacées).                             ouvriers. Par ext. Agent comptable.
Arbre communément appelé "mimosas                              Financier. Syn. Billeteur.
pourpre". Il ressemble au flamboyant et
donne des fruits appelés "néré" en                             argentivore       n.      adj.    Personne
mandigue, langue d'Afrique de l'Ouest.                         (généralement de sexe féminin) qui vide
La pulpe des gousses, jaune et farineuse,                      les poches, les bourses de ses proches ;
est consommée sous forme de bouillie.                          petite amie qui demande trop souvent de
Les grains, cuits et fermentés sont                            l‟argent ; « deuxième bureau » chez qui
utilisés comme ingrédients dans la sauce                       on investit plus que dans son propre
: ils sont alors appelés à tort "moutarde".                    foyer. « Qui est au téléphone ? C‟est
Les feuilles interviennent dans des rites                      Alice ?      Oh,     cette     argentivore !
et serments divers.                                            Raccroche ! Ma femme aussi attend les
                                                               cadeaux de la Saint Valentin !»
arbre à soie n.m. (Calatropis procera)
Arbre à gros fruit globuleux dont le latex                     argué, argui n.m. Alcool indigène,
des feuilles sert à soigner les furoncles et                   gnôle, eau-de-vie fabriquée à base de
les enflures. Dangereux, peut crever les                       manioc ou de son de céréales. "Le 21
yeux. L'écorce pilée des racines soigne la                     juillet à Bardaï dans l'Ennedi, c'est une
carie dentaire. Ne donne pas la soie.                          mabiance de fête. Les militaires ont
                                                               perçuleur forfait. Le seul cabaret de la
archibaldien adj. et n. Relatif à la ville                     région est bourré de monde. Tout à côté,
de Fort-Archambault (actuellement                              deux militaires sirotent le "argui siko",
Sarh).                                                         boisson locale préparée à base de
                                                               dattes. Un troisième prend place et
Ardep-Djoumal n.pr.l. (ar. "Tamarinier                         demande qu'on le serve. On lui sert trois
aux dromadaires"). Nom d'un quartier de                        verres". (Le Progrès n° 563 du mardi 15
N'Djaména. Syn. Harlem. Quartier latin.                        août 2000, p3). Cf. arki. Syn. A52)

                                                               argui n.m. Alcool indigène, gnôle. Cf.
                                                               Argué.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


arisse n.m. (ar. [ari:s]). Nouveau marié,                      arriéré n.m. Salaire impayé. - Les
le marié, mari dont la femme vient de                          arriérés des gens de province sont
rentrer après une longue absence. (Le                          montés à 13 mois : Cela fait 13 mois que
féminin est "arousse"). Cf. Arousse.                           les fonctionnaires de province n'ont pas
Harisse.                                                       perçu leur salaire. Les maîtres ont grevé
                                                               à cause des arriérés : les enseignants de
arki (mot d'origine bantoue ou                                 l'élémentaire se sont mis en grève pour
centrafricaine) n.m. Alcool indigène,                          revendiquer le versement des salaires
gnôle, eau-de-vie fabriquée à base de                          impayés.
manioc ou de son de céréales. Les
distilleries sont interdites et la                             arriériste n.m. Fonctionnaire qui a des
consommation est réprimée. Toutefois, il                       mois de salaire impayés. Cf. Arriérés.
se vend à profusion et à très bas prix par
un réseau dit clandestin mais connu de                         askar n.m. (ar.) Soldat, militaire
tous. Son abus est extrêmement nocif
pour la santé. Cf. Argué. Syn. A52)                            assama zène n.m. (ar. "Ecoute bien")
                                                               Crieur public. Dans les régions où l'on
arôme maggi n. adj. 1) Nom déposé.                             parle arabe, le crieur public commence
Ingrédient qui sert à assaisonner une                          toujours son message décrié par cette
sauce. Certains utilisateurs en mettent                        phrase alerte pour capter l'attention des
partout, avant même de goûter à la sauce                       populations.
qui est servie. 2) Personne encombrante,
qui se mêle de tout, qui touche à tout,                        assangori n. adj. Ethnonyme. Langue.
qu‟on voit partout. Syn. Cube Maggi.                           Parlé à la fois au Tchad et au Soudan par
                                                               38.500 locuteurs dont 23)479 au Tchad
arousse, harousse n.f. (ar. [aru:s] "fête                      dans la région d'Adré, préfecture du
du mariage"). 1) La mariée, celle qui                          Ouaddaï, l'assangori est un parler proche
vient de consommer un mariage. Selon                           du Tama (90% d'intercompréhension).
la tradition musulmane, les jeunes                             Syn. Soungor.
mariées ne sortent de chez elles qu'après
quarante jours.     2)    Ensemble des                         assessoir n.m. Nom générique de tout ce
cérémonies et festivités accompagnant                          qui sert à s'asseoir : chaise, banc,
un mariage. Hier, on a dansé toute la                          tabouret, fauteuil, etc. - Apportez-lui un
nuit au arousse de Zénaba, la benjamine                        assessoir. Il manque encore un
de Makaïla. 3) Le conjoint dont le                             assessoir.
partenaire vient de rentrer d'un long
voyage, ou après une longue absence, et                        assiko n.m. Danse et musique
où tout redevient neuf comme au                                camerounaises de la région de Yaoundé
premier jour du mariage. Mahamat est                           chez les Ewondo.
rentré alors aujourd'hui tu est arousse !
(Le marié est dit [ari:s] et la mariée                         assimilé n.m. Cf. Officié Assimilé
[aru:s] mais à N'Djaména, la forme
féminine est souvent utilisée pour les                         asso n. adj. Abréviation de "associé".
deux). Cf. Arisse.                                             C’est   mon     asso. :  C‟est   mon
                                                               complice.Cf. Associé.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


associé n. adj. (Terme tiré d‟une roumba                       auberge n.f. Chambre d‟hôtel à faible
zaïroise très à la mode dans les années                        coût, situé en ville et servant
80). Celui avec qui ont s‟est mis                              essentiellement de maison de passe.
ensemble pour traiter quelques dossiers                        « Boulot contre fesses. Au vingt
particuliers, ami, copain, partenaire,                         quatrième jour de son boulot, le patron
complice. C‟est mon associé. (Diminutif                        accueille à la fin de l’heure sa secrétaire
"asso").                                                       dans son bureau et lui indique
                                                               clairement qu’il souhaite la sortir,
Assongha n.pr.l. Département. Chef-                            précision, à l’auberge pour y passer un
lieu Adré. Cf. Ouaddaï. Cf. Assoungha.                         moment. La secrétaire s’enflamme. Elle
                                                               empoigne son patron (…)". » Le Temps,
Assoungha n.pr.l., n.m. Nom d‟un des                           n° 327 du 18 décembre au 14 janvier
30 Départements constitutifs des 17                            2003, p9.
régions du Tchad. Sous-préfectures :
Adré, Hadjer-Hadid, Mabrone, Borota,                           aubergine d'Afrique n.f. (Solanum
Molou (chef-lieu Farchana). (Décrets n°                        Gilo Raddi, famille des Solanacées)
415,      n°      416,       418     et                        Plante potagère cultivée pour ses fruits
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              globuleux, verdâtres ou blanchâtres, de
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             la taille d'une orange. Les fruits sont
octobre 2002) pp2-3). Cf. Assongha.                            consommés crus ou cuits, frais ou
                                                               séchés. Il en existe des variétés douces
attacher la figure expr. Faire grise                           et amères. L'aubergine est cultivée aux
mine, triste mine. Chaque fois que je                          abords des cases en même temps que le
rentre saoul, ma femme attache la figure                       gombo. Syn. Aubergines traditionnelles.
mais je fais comme je ne l'ai même pas
vue. Syn. Serrer le visage.                                    aubergine des Blancs n.f. (Solanum
                                                               Melongena, famille des Solanacées) Cf.
attali n.m. (ar. [atta:la], singulatif                         Aubergine d'Europe. Aubergine nassara.
[atta:li], fem. [attaliye]). Docker,
porteur, débardeur, portefaix qui charge                       aubergine d'Europe n.f. (Solanum
ou décharge les marchandises ou porte                          Melongena, famille des Solanacées)
les courses des femmes au marché de                            Aubergine nassara ou Aubergine des
N'Djaména. (cf aider-famille)                                  Blancs (sar njor nassar) ou Aubergine
                                                               d'Europe : plante potagère d'importation
attention de expr. Prière de ne pas,                           récente, cultivée dans les jardins et dont
interdit de. Attention d’écraser les plants                    les fruits de forme ovale, cylindrique et
d’arbres sous peine de sanction ! : Prière                     de couleur violet sont destinés aux étals
de ne pas marcher sur les jeunes plants                        fréquentés par des expatriés européens.
sous peine de sanction. (insription sur les                    Couleur aubergine : couleur violet
panneaux pour protéger les espaces                             sombre de cette variété d'aubergine. cf
verts)                                                         Aubergine des Blancs. Aubergine
                                                               nassara.

                                                               aubergine n.f. Désigne plusieurs
                                                               variétés de solanum dont deux
                                                               principales, l'aubergine d'Europe et
                                                               l'aubergine d'Afrique.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


aubergine nassara n.f. (Solanum                                authentique adj. Original - Discours
Melongena, famille des Solanacées) cf                          authentique : discours du Chef de l'État
Aubergine des Blancs. Aubergine                                Ngarta Tombalbaye, prononcé sans
d'Europe.                                                      papier en main. Original dans sa forme
                                                               dans la mesure où les discours des Chefs
aubergine sauvage n.f. (Solanum                                d'État à la Nation sont généralement lus,
Cerasiferum, famille de Silanacées)                            sur le modèle occidental. Dans la
Plante spontanée, à feuilles épineuses et                      tradition orale tchadienne, le chef
à fruits globuleux jaunes. L'aubergine                         traditionnel - analphabète - ne lit pas les
sauvage n'est pas comestible mais les                          textes de discours.
feuilles servent toutefois - pilées en
association avec du natron (potasse) - à                       autochtone n. adj. Indigène, personne
lutter contre la pelade des animaux.                           qui n‟a jamais quitté son terroir, pecnot.
                                                               Tu n’as pas vu que le feu est vert, espèce
aubergine traditionnelle n.f. (Solanum                         d’autochtone. : Paysan, tu n‟as pas vu
Gilo Raddi, famille des Solanacées) Cf.                        que le feu de signalisation est passé au
Aubergine d'Afrique.                                           vert ? (Il n‟y a que deux endroits où il y
                                                               a des feux tricolores au Tchad et ils sont
auditionner v.t. Écouter. - Il est venu                        à N‟Djaména).
me voir. Il m'a posé son problème et je
l'ai auditionné sans broncher.                                 autodéfense n.f. Mise en place par un
                                                               quartier, une ville ou une région d'une
aulacode n.m. Gros rat des champs, à                           milice parallèle aux forces de la police et
moustache et bas sur pattes. Comestible.                       de la gendarmerie pour assurer la
Proche de l'agouti de Côte d'Ivoire.                           sécurité des biens et des personnes. Des
                                                               comités d'autodéfense sont mis sur pied
auprès prép. Près de, proche de. "Une                          dans les villages soudanais frontaliers
voiture 504 a pris feu dans la soirée                          avec le Tchad (précisément dans la zone
d'hier auprès de la Grande Mosquée".                           d'Adré) afin d'assurer la sécurité des
(Le Progrès, n° 427 du vendredi 28                             populations. (d'après Le Progrès, n° 583
janvier 2000, p4).                                             du mardi 12 septembre 2000, p3). "Les
                                                               populations de Tiné s'organisent en
authenticité n.f. Pendant la période                           autodéfense pour lutter contre les
1970-1975 de la Révolution culturelle                          voleurs" (Le Progrès n° 614 du mercredi
Tchadienne MNRCS, désigne tout                                 25 octobre 2000). Syn. Milice. Milice
comportement d'un Tchadien tendant à                           d'autodéfense.
privilégier la culture tchadienne au
détriment évident de la culture                                autogéré n. adj. 1) Structure gérée
occidentale. - L'authenticité, c'est le                        directement par les habitants du quartier
retour aux sources. Vive le Grand                              ou par les villageois eux-mêmes et non
Compatriote Ngarta Tombalbaye pour                             plus par l‟administration publique ou des
que vive le MNRCS. Cf. MNRCS.                                  particuliers privés. Cf. Marché autogéré.
Acculturé.                                                     Pharmacie autogérée.
                                                               2) Par ext. Femme libre, sans mari, se
                                                               disant autonome. Amina ? Ca fait deux
                                                               ans qu’elle est autogérée ! : Cela fait
                                                               deux ans que Amina a quité son mari
                                                               pour se lancer dans la prostitution.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


avaler v.t. Absorber par voie orale.                           avion terrestre n.m. (Péjoratif) Tout
Avaler des comprimés, des cachets.                             engin roulant à terre et supposé être
L'infirmier lui a donné des comprimés à                        d'une aussi grande vélocité qu'un avion.
avaler.                                                        Il s'agit généralement de vélos ou de
                                                               vieux véhicules très lents. Syn. Avion de
AVCRP n.f. Sigle pour Association des                          terre. Avion par terre.
Victimes des Crimes et Répressions
Politiques ; milite activement pour                            avoir les dents en récréation expr.
justice soit rendue aux victimes et                            Avoir de grands espaces entre les dents,
parents des 40 mille morts du régime de                        avoir des dents clairsémées.
Hissein Habré. "L'affaire Hissein Habré
refait surface. (...) L'article du Temps                       azaba n.f. (ar., féminin de [azab]
rapporte qu'ID a signifié clairement aux                       "homme célibataire". Forme utilisée
membres de l'AVCRP qu'il s'investira                           comme insulte à propos des femmes).
personnellement pour qu'il n'y ait pas                         Femme qui n'est pas au foyer et dont on
d'interférences politiques dans les                            suppose qu'elle attire des hommes chez
plaintes qui seront déposées ici à                             elle ou qu'elle va coucher chez eux.
N'Djaména". (Le Temps, n° 230 du 15                            Prostituée, femme libre, célibataire.
au 22 novembre 2000, p12).
                                                               azouma n.m. (ar. [âzûma] pl. [âwâzîm]
aveuglement n.m. Cécité.                                       ou [azâyim] "invitation, réception")
                                                               Invitation à déjeuner au cours de laquelle
aviation n.f. Terrain d'aviation, aéroport,                    les invités versent un certain montant
aérodrome.      Nous      revenons      de                     d'argent à la personne qui invite. La
l'aviation : Nous sommes allés à                               personne qui invite est supposée avoir
l‟aéroport.                                                    des problèmes sociaux à régler dans un
                                                               bref délai qui demandent une assistance
avion de terre n.m. (Péjoratif) Vélo,                          financière. Un cahier tient le compte de
moto, camion, tout engin roulant à terre                       tous les participants, un groupe de
mais si rapide que sa vitesse est                              proches, d'amis. La personne qui invite
comparée à celle de l‟avion ; ou                               aujourd'hui sera l'invitée de demain. Par
inversemen, véhicule de transport en                           exemple, si Zénaba a reçu 10.000 francs
commun à escales multiples Syn. Avion                          cfa de la part de Khadidja qu'elle a
terrestre. Avion par terre.                                    invitée,    Zénaba donnera en retour
                                                               20.000 frs cfa à Khadidja lors de son
avion par terre n.m. (Péjortif) Véhicule                       azouma. Cf. pari-vente, djougournouma.
à grande vitesse. Euphémisme pour
désigner des véhicules lourds et lents,                        azumeina n. adj. Ethnonyme et langue.
qui s'arrêtent à tout moment ;                                 Cf. Marba.
généralement des véhicules de transport
en commun. Syn. Avion de terre. Avion                          B
terrestre.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


B.E.T. (Abréviation de Borkou Ennedi                           bagagé adj. et n. (litt. Celui qui a
Tibesti) n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17                        beaucoup de bagages). Désigne une
régions du Tchad. Chef-lieu : Faya.                            personne qui a réussi dans ses études et
Départements de dépendance : Borkou,                           qui présente plusieurs diplômes,
Ennedi-Est,      Ennedi-Ouest,  Tibesti.                       notamment universitaires. Gars, le petit-
(Décret n°419/PR/MAT/2002 portant                              là est bagagé, je te dis ! : Cher ami, je
création des régions. N‟Djaména bi-                            t‟assure que ce jeune homme que tu vois
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                            a de grands diplômes universitires.
pp2-3).
                                                               bague n.f. Anneau d'alliance maritale.
B.E.T. (Abréviation de Borkou Ennedi
Tibesti) n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17                        Baguirmi n.pr.l.  1) Ethnonyme et
régions du Tchad. Chef-lieu : Faya.                            langue. Syn. Barma. 2) Département.
Départements de dépendance : Borkou,                           Chef-lieu   Massenya.   Cf. Chari-
Ennedi-Est,      Ennedi-Ouest,  Tibesti.                       Baguirmi.
(Décret n°419/PR/MAT/2002 portant
création des régions. N‟Djaména bi-                            Baguirmi n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                            Départements constitutifs des 17 régions
pp2-3).                                                        du Tchad. Sous-préfectures : Massenya,
                                                               Dourbali, Maï-Aïché, Kouno. (Décrets
B.E.T. (Borkou Ennedi Tibesti) n.pr.l.                         n°    415,     n°     416,    418     et
Ancienne préfecture du Tchad avec                              n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
Chef-lieu Faya. « Débandade dans le                            N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
BET, rafles à N’Djaména. C’est fini,                           octobre 2002) pp2-3).
l’ardoise et la craie, Petit. Tu vas
maintenant apprendre à tirer au                                baigner (se) v.pro. Se laver, prendre une
Tibesti ! » (Le Temps, n° 320 du 23-29                         douche et non forcement un bain. Même
octobre 2002, p1). Cf. Département.                            si c'est au fleuve, on dira toujours "je
                                                               vais me laver au fleuve", à moitié ou
babalia n. adj. Ethnonyme. Langue.                             entièrement immergé.
Sorte de créole fait de berakou (une
langue en voie de disparition) et d'arabe                      bailleur n.m. 1) Celui qui fait louer sa
dialectal tchadien. Le babalia est parlé                       maison, ses appartements. Personne qui
dans la région de N'Djaména, au nord de                        octroie un bail d'habitation. Cf. Logeur.
Djermaya, entre Karal et Tourba ; mais                         Je dois deux mensualités à mon bailleur.
aussi dans la région de Bokoro à Ngoura.                       2) Celui qui prend en charge des amis
Ses locuteurs sont estimés à 3)937                             pour une virée. Je n'ai pas un rond. C'est
(1993)                                                         Alladoum le bailleur aujourd'hui. 3)
                                                               Celui qui entretient une concubine.
bachome (ar. [ba'aSo:m]). (Tho Aurcus                          Abdallah est marié, mais c'est lui le
Soudanicus, T.). Chacal. Les gens                              bailleur de Sylvie.
aiment bien manger le bachome parce
qu'il paraît qu'il y a quelques vertus                         bakouri n.m. Tourteau d'arachides
magiques dans sa tête en particulier. Il y                     salées et grillées présenté sous forme de
a beaucoup de bachomes sur la route de                         boulettes ou de petites baguettes. Destiné
Bokoro. La nuit, le bachome ne voit pas                        à la cuisine ou grignoté sous forme
: tu peux même l'écraser en voiture.                           d'amuse-gueule. Cf. wili-wili, wouli-
                                                               wouli.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


balafon n.m. Xylophone.                                        banana ho ho n. adj. Ethnonyme et
                                                               langue. Cf. Moussey.
balboute n. adj. (ar.) (Heterobranchus
Bidorsalis, Clarias Lazera). 1) Poisson à                      banana n. adj. (signifie "mon ami" dans
peau. Sans écaille. Peu d'arêtes. Se                           un certain nombre de langues tchadiques
trouve aussi bien dans les mares que                           parlées au Mayo-Kebbi). Populations des
dans les fleuves. Silure. Sa peau gluante                      départements du Mayo Boneye, Mayo
la rend difficile à saisir. 2) Désigne une                     Dala et de la Kabia, à cheval entre le
personne versatile, difficile à contrôler.                     Tchad et le Cameroun (anciennement
Syn. Wat-wat. Serpent à deux têtes.                            Mayo-Kebbi et Tandjilé), en l'occurrence
Chauve-Souris.                                                 les Massa (80.000 âmes), les Mousseye
                                                               (100.000) et les Marba ou Azumeina
balistique adj. De "missile balistique".                       (100.000), les Zimé (50.000) et les
Cf. Missile.                                                   Mesmé (40.000). (SIL 1994:8-10). Cette
                                                               appellation banana a une connotation
balle perdue n.f. Grossesse non désirée.                       péjorative pour les locuteurs. "Le
(l'élément envoyé a atteint une cible non                      "Banana"      (terme      qui     signifie
attendue et a commis des dégâts). La                           "camarade" en Masa, devenu une
fille de Laoubara est seulement en                             appellation péjorative) doit réagir
Cinquième et elle a reçu une balle                             contre les humiliations dont il est l'objet
perdue ! : La fille de Laoubara n‟est                          de la part des Sara, appellation
qu‟en classe de 5ème (14 ans environ) ;                        générique des ethnies du sud du Tchad.
elle    tombée    en     grossesse    par                      De même, le mémorandum souligne avec
inadvertance.    Syn.     Accident     de                      force que le Mayo-Kebbien n'est ni Sara,
circulation.                                                   ni Gorane, ni Zaghawa. Mais que la
                                                               région est située au sud-ouest, par
ballot n.m. Fer d'attache récupéré sur les                     conséquent ses ressortissants doivent
balles de friperies.                                           affirmer leur identité de "Banana" : la
                                                               "Bananitude". (N'Djaména Hebdo n°
bally bally n.m. Jeu de hasard, machine                        197 du 24 août 1995, p7). Cf. Masana.
à sous, jack pot. "Un gardien de nuit                          Cf. Bananitude. Syn. Ab-tcholong.
enlevé à la place d'un voisin : (...) dans
la voiture, l'un des inconnus explique à                       banane plantain n.f. Variété de banane,
Dounia [le gardien] qu'il a perdu au jeu                       plus longue que la banane douce. Aussi
de bally bally le matin 2 millions F cfa et                    appelé simplement "plantain". Quand
comme il y a des policiers à la sortie, il                     elle n'est pas très mûre (relativement
n'a pas pu réclamer son argent". (Le                           solide), elle est consommée cuite : sous
Progrès, n° 602 du lundi 9 octobre 2000,                       forme de potage, ou pilée sous forme de
p1).                                                           boule appelée "foutu banane" en Côte
                                                               d'Ivoire. Quand elle est mûre à point ,
bamboula n.f. Fête. Noce.                                      elle devient molle et très sucrée : elle est
                                                               alors frite à l'huile végétale et peut
bambouler v.i. Faire la noce.                                  s'accompagner d'un poisson frit. On
                                                               l'appelle "alloco" en Côte d'Ivoire.
bana-bana n.m. (ar.) Jeu de hasard, jeu
de poker.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


bananitude n.f. (sur le modèle de                              bango n.m. (ar.) (Cannabis Sativa
"négritude") Ensemble des valeurs                              Indica, fam. des Cannabinacées).
culturelles et spirituelles propres aux                        Haschisch, chanvre indien, cannabis.
Banana (populations du Mayo-Kebbi), et
revendiquées par eux. (Ce terme de                             banjosse n.m. (ar.) Apprenti-chauffeur.
Béchir Bisko retourne en positif ce que                        Garçon, jeune homme, peu qualifié, aide
l'appellation "banana" a de péjoratif).                        d‟un routier, d‟un transporteur, astreint à
"Le "Banana" (terme qui signifie                               toutes les corvées et qui en contrepartie
"camarade" en Masa, devenu une                                 apprend sur le tas le métier de
appellation péjorative) doit réagir                            camionneur.       Syn.     Bata-koumba.
contre les humiliations dont il est l'objet                    Apprenti.
de la part des Sara, appellation
générique des ethnies du sud du Tchad.                         banque n.f. Petit coffret en bois qui sert
De même, le mémorandum souligne avec                           à thésauriser des pièces de monnaie ;
force que le Mayo-Kebbien n'est ni Sara,                       généralement utilisé par les enfants
ni Gorane, ni Zaghawa. Mais que la                             commerçants. J’ai cassé ma banque. :
région est située au sud-ouest, par                            J‟ai détruit mon coffret pour vider mes
conséquent ses ressortissants doivent                          économies.
affirmer leur identité de "Banana" : la
"Bananitude". (N'Djaména Hebdo n°                              banquer      v.i.    Payer,    financer
197 du 24 août 1995, p7). Cf. Banana.                          exagérément, de façon dépensière.
Masana.
                                                               bantou n. adj. 1) Populations de
banda n.m. (ar.) Poisson fumé.                                 l'Afrique        subéquatoriale.         2)
                                                               Centrafricains, Congolais, Camerouais.
bandicon n.m. (fr. "bande de cons")                            3) Personne chiche mais vaniteuse, se
Espèce de con. Injure employée par les                         nourrit mal mais s'habille cher, se loge
Anciens Combattants de l'Armée                                 mal mais possède une grosse voiture, se
Française de la Seconde Guerre                                 nourrit aux dépens des autres. Le bantou
Mondiale. Cf. bandisalaw                                       ne va jamais acheter une bière même s'il
                                                               vient d'avir son salaire. Le bantou n'a pas
bandisalaw n.m. (fr. "bande de                                 de maisoon, il dort dans sa voiture.
salauds") 1) Espèce de salaud. Injure                           Il a étudié chez les bantous : Il a étudié
employée par les Anciens Combattants                           dans les universités de Bangui,
de l'Armée Française de la Seconde                             Brazzaville ou Kinshasa et se comporte
Guerre Mondiale. Cf. bandicon. 2)                              comme les Bantous, chiche et vaniteux.
(Jatropha    sp.,         famille     des
Euphorbiacées) Plante d'importation                            baobab n.m. Arbre géant au tronc
coloniale servant de haie vive                                 énorme. De la famille des bombacacées.
essentiellement chez les colons Blancs                         Les fruits et les feuilles sont comestibles.
ou dans les résidences officielles des                         Cf. Feuilles de baobab.
administrateurs.
La variété à tige blanchâtre est le                            baptême n.m. Cérémonie musulmane au
"pignon d'Inde" ou "purghère" (Jatropha                        cours de laquelle on donne un nom au
Curcas L.). La variété à tige noirâtre est                     nouveau-né. Festivités qui s'ensuivent.
le    "médicinier    rouge"     (Jatropha
Gossypifolia L.).                                              barade n.m. (ar.?) Petit sakane, petite
                                                               aiguière servant à préparer le thé.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


barbu n.m. Membre de congrégation                              Barh-Azoum n.pr.l., n.m. Nom d‟un des
musulmane portant une longue barbe.                            30 Départements constitutifs des 17
Par ext. Intégriste musulman. Les barbus                       régions du Tchad. Sous-préfectures :
arrivent généralement du Soudan.                               Am-Timan, Djouna, Mouraye. (Décrets
                                                               n°    415,     n°     416,  418    et
barein n. adj. Ethnonyme. Langue.                              n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
Langue tchadique parlée dans la région                         N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
de Melfi au Guéra et ayant comme                               octobre 2002) pp2-3).
variantes dialectales le jalkia à l'ouest de
Melfi, le komi au sud-ouest, le sakaya à                       Barh-Kôh n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
l'est. Les locuteurs sont estimés à 4)100                      Départements constitutifs des 17 régions
en 1993)                                                       du Tchad. Sous-préfectures : Sarh,
                                                               Korbol, Sido, Moussa Foyo, Balimba,
Barh El Gazel n.pr.l., n.m. Nom d‟un                           Koumogo, Danamadji, Djékédjéké.
des 30 Départements constitutifs des 17                        (Décrets   n° 415, n° 416, 418 et
régions du Tchad. Sous-préfectures :                           n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
Moussoro, Salal, Chadra, Mandjoura,                            N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
Amsileb . (Décrets n° 415, n° 416, 418                         octobre 2002) pp2-3).
et n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             barma n. adj. Ethnonyme. Langue.
octobre 2002) pp2-3).                                          Langue        sara,    le    barma     est
                                                               essentiellement parlé dans l'ancienne
Barh El Ghazal n.pr.l. (ar. Le fleuve                          préfecture du Chari-Baguirmi On
aux gazelles) Département. Chef-lieu                           distingue deux grands groupes : l'un
Moussoro. Cf. Chari-Baguirmi.                                  localisé autour de Massénya, résidence
                                                               du Chef Suprême des Baguirmiens,
Barh koh n.pr.l. Département. Chef-                            l'autre localisé autour de Bousso. Le Gol
lieu Sarh. Cf. Moyen-Chari.                                    est parlé à Massenya, le Kibar à l'est, le
                                                               Bangri à l'ouest et le long du fleuve
Barh Sara n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                        Chari entre Guélengdeng et N'Djaména,
Départements constitutifs des 17 régions                       et à l'opposé le Dam parlé le long du
du Tchad. Sous-préfectures : Moïssala,                         fleuve Chari entre Guélengdeng et
Bouna, Dembo. (Décrets n° 415, n° 416,                         Bousso. Syn. Baguirmi, Baguirmien,
418    et   n°419/PR/MAT/2002         du                       Mbarma.
17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°
622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                             barman n.m. Garçon de café, qui sert
                                                               dans un bar.
Barh Signaka n.pr.l., n.m. Nom d‟un
des 30 Départements constitutifs des 17                        barre à mine n.f. Longue barre de métal
régions du Tchad. Sous-préfectures :                           aux bouts pointus utilisée en travaux
Melfi, Mokofi, Chinguil. (Décrets n°                           publics, maçonnerie, etc.
415,      n°      416,     418        et
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              barre de glace n.f. Bloc de glace
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             alimentaire, parallélépipédique d'environ
octobre 2002) pp2-3).                                          1 m de long, destiné à rafraîchir les
                                                               boissons dans les congélateurs pendant
                                                               les périodes de délestage d'électricité.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


bassara n.m. (ar.) Jeux de cartes à deux,                      Batha-Est n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
avec trente trois points au décompte                           Départements constitutifs des 17 régions
final.                                                         du Tchad. Sous-préfecture : Am-Sack.
                                                               (Décrets   n° 415, n° 416, 418 et
bassin n.m. Cuvette en plastique de la                         n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
forme d'un bassin      d'une capacité                          N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
d'environ 20 litres.                                           octobre 2002) pp2-3).

bastos adj. (fr., du slogan des cigarettes                     Batha-Est n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
Bastos "Bastos Toujours Jeune")                                Départements constitutifs des 17 régions
Personne à l'apparence jeune malgré son                        du Tchad. Sous-préfectures : Oum-
âge avancé, personne qui se mantient,                          Hadjer, Assinet, Haraze-Djombo-Kibet,
qui reste toujours jeune. Nom déposé.                          Am-Sack, Bao-Billiat, Bahaï, Kaoura,
                                                               Mourdi. (Décrets n° 415, n° 416, 418 et
bata-koumba (sango "garde les                                  n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
bagages") Apprenti-chauffeur, garçon à                         N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
tout faire d‟un chauffeur routier dont                         octobre 2002) pp2-3).
l‟une des responsabilités est de prendre
soins du chargement. Syn. Banjosse.                            Batha-Ouest n.pr.l., n.m. Nom d‟un des
Apprenti.                                                      30 Départements constitutifs des 17
                                                               régions du Tchad. Sous-préfectures : Ati,
Batha Est n.pr.l. Département. Chef-                           Djedaa, Koundjourou, Am-N‟Djaména.
lieu Oum-Hadjer.                                               (Décrets    n° 415, n° 416, 418 et
                                                               n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
Batha n.pr.l. Ancienne préfecture du                           N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
Tchad avec Chef-lieu Ati. Subdivisé en                         octobre 2002) pp2-3).
deux départemnts depuis l‟an 2000 :
Batha Est et Batha Ouest. Cf.                                  Batha-Ouest n.pr.l., n.m. Nom d‟un des
Département.                                                   30 Départements constitutifs des 17
                                                               régions du Tchad. Sous-préfectures : Ati,
Batha n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17                           Djedaa, Koundjourou, Am-N‟Djaména.
régions du Tchad. Chef-lieu : Ati.                             (Décrets    n° 415, n° 416, 418 et
Départements de dépendance : Fitri,                            n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
Batha Est, Batha Ouest. (Décret                                N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
n°419/PR/MAT/2002 portant création                             octobre 2002) pp2-3).
des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                                 bâtiment colonial n.m. Bâtisse datant de
                                                               l'ère coloniale (1900-1960).
Batha Ouest n.pr.l. Département. Chef-
lieu Ati.                                                      batman n.m. Lampe tempête. (nom
                                                               déposé).

                                                               batterie n.f. (angl.      battery)   pile
                                                               électrique de 1,5v.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


bavette n.f. Pièce de plastique ou de                          berbéré ou bérébéré n.m. Céréales,
caoutchouc servant de garde-boue pour                          gros-mil de contre-saison cultivé dans
les vélos ou de protège-tibia pour les                         les zones de décrues dans les régions
motos.                                                         argileuses du bassin du lac Tchad et dans
                                                               le Salamat. Cf. béri-béri.
Bavure n.m. Surnom de Ahmat
Hassaballah Soubiane, Ministre de                              beria n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
l'Intérieur et de la Sécurité. "Soubiane                       Zaghawa.
alias Bavure court après la sécurité".
(N'Djaména Hebdo n° 320 du 12 mars                             beri-aa n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
1998, p4).                                                     Zaghawa.

bazooka n.f. ([bazuka]) Nom d'une                              béri-béri n. adj. Ethnonyme et langue.
motocyclette, puissante comme la lance-                        Autre appellation de Kanouri. Désigne
roquettes RPG7 de ce nom.                                      aussi une variété de sorgho très cultivé
                                                               chez les Bornouans (aussi appelés
bec de canard n.m. Petit territoire du                         Kanouri), le berbéré.
nord Cameroun tombant dans le Lac
Tchad, pris entre le Nigeria et le Tchad,                      berndé n. adj. Ethnonyme. Langue.
et ayant la forme d'une tête de canard.                        Parlé par 2)000 personnes (1999) dans la
                                                               sous-préfecture de Bitkine dans le
bédjond, bédjonde n. adj. Ethnonyme.                           Guéra, le berndé aussi appelé morom ou
Langue. Langue sara parlé à Bédiondo et                        tar mourba est une langue voisine du
ses environs par 36.000 locuteurs. S'écrit                     barma (59%), kenga (52%), jaya (51%),
indifféremment bédjond, bédjonde.                              naba (47%). Le bolong (tar bolongo)
Aussi appelée Mbay Bédiondo par la                             parlé dans le village de Bolong voisin ne
littérature de l'ère coloniale, et très                        lui est pas apparenté.
récemment "nangda" par une équipe qui
travaille à la standardisation de cette                        berri n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
langue.                                                        Zaghawa.

belgique n.m. 1) Fusil belge de calibre                        besmé n. adj. Ethnonyme. Langue. Les
7,62mm. Syn. Fal. 2) Voiture de seconde                        populations besmé sont localisées dans
main, importée d‟Europe, notamment                             les départements de la Tandjilé à Kélo
par les filières belges et béninoises. Syn.                    (Est) et Laï (Ouest), notamment dans les
Air Cotonou. France au revoir. Congelé.                        villages de Besmé et Bodor. Langue
                                                               Niger-Congo, Atlantique-Congo, Volta-
benne n.f. Camion équipé d'un bac et                           Congo, Adamawa-Oubangui, Adamawa,
destiné au transport de matériaux de                           Mboum-Day, Kim, le besmé parlé par
construction.                                                  1228 locuteurs (1993) possède 51% de
                                                               similitude lexicale avec le parlé kim. Le
berakou n. adj. Ethnonyme. Langue. Le                          nancere et l'arabe tchadien sont utilisés
berakou est parlé dans les localité de                         comme langue seconde en pays besmé.
Djermaya, Karal, Tourba et Bokoro.
Langue en voie de disparition, elle est                        béton armé n.m. Plat de riz au haricot ;
supplantée par le babalia, sorte de créole                     plat consistant.
arabe tchadien - berakou.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


beurre de karité n.f. Huile obtenue à                          bière n.f. 1) Désigne spécifiquement la
partir des amandes de la noix de karité                        bière industrielle "Gala", première bière
(vitellaria paradoxa). "Karité : pour qui                      de fabrication et de distribution
l'argent du beurre ?" (N'Djaména Hebdo                         tchadiennes. Les autres marques sont
n° 204 du 12 octobre 1995, p10). Cf.                           appelées par leur nom : Chari, Castel,
Karité. Noix de karité.                                        Guinness, etc. La Guinness est très
                                                               amère ; donnez-moi une bière : La
bic n.m. Stylo à bille. Nom déposé.                            Guinnesse est très amère, servez-moi
                                                               une bière Gala.        2) Désigne sans
biche n.f. (Céphalophe de Grimm)                               distinction toute boisson alcoolisée mise
Gazelle, biche-cochon. La biche, femelle                       en bouteille. Depuis ma maladie, j'ai
du cerf, n'existe pas au Tchad mais                            arrêté la bière. : Je ne consomme plus
ressemble à la gazelle.                                        d'alcool depuis ma maladie.

biche-cochon n.f. (Sylvicapra Grimmia,                         big (angl. "grand") Désigne de façon très
famille des Bovidés). Céphalophe de                            familière quelqu'un de plus âgé que soi
Grimm. Antilope communément appelée                            ou de plus important dans la fonction
"gazelle" ou appelée à tort "biche".                           que soi. Je vais chez le big. Syn. Grand.
Cornes courtes et droites, poils jaunes                        Boss.
avec un peu de noir.
                                                               bijou de nez n.m. Pendant de nez,
bideyat n. adj. Ethnonyme. Langue.                             bouton décoratif en or, remplaçant le
Variante dialectale du zaghawa reconnus                        chinif ou la boucle de nez.
sous le vocable "béria" : 3)000 locuteurs
(1982) localisés à l'est de Fada dans                          bijoux de famille n.m.pl. Testicules.
l'Ennedi. Autres appellations : baélé,                         « Dans la chambre, Jules se met à la
anna, awé, terawia, beria, beri. Cf.                           rosser méthodiquement. Ses cris attirent
Zaghawa.                                                       sa grande sœur qui, sans se poser de
                                                               questions, entre dans la danse en
bidiyo n. adj. Ethnonyme. Langue.                              s’emparant des bijoux de famille du
Localisées au sud de la ville de Mongo                         pauvre Jules. » (L‟Observateur, n° 188,
et à l'ouest du pic montagneux de l'Abou                       du 8 mai 2002, p9).
Telfane dans le Guéra, les populations
bidiyo sont estimées à 14)000 personnes                        bilala, boulala n.m. Ethnonyme.
en 1981) Langue tchadique, ses dialectes                       Langue naba parlée dans le Batha.
sont le garawgino et jekkino à l'est, le                       Groupe sara. Cf. Naba. Bili.
bigawguno, le nalguno et l'oboyguno à
l'ouest.                                                       bili n. adj. Terme péjoratif         pour
                                                               désigner la population bilala.

                                                               bili n.f. (fam.) Abréviation de bili-bili.
                                                               Les étudiants se tapent la bili avant
                                                               d'aller à l'oral : Les étudiants se dopent
                                                               à la bili-bili avant de se présenter aux
                                                               épreuves orales des examens pour éviter
                                                               le tract. »




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


bili-bili n.m. Bière de mil, bière                             binga n.m. Poisson-chien.
traditionnelle du pays sara, à base de
sorgho rouge ; se boit dans de petite                          biper v.t. (de "bip") Appeler un
calebasse. "Seule principale activité qui                      correspondant au téléphone cellulaire et
ne mourra peut-être jamais à Doba, c'est                       raccrocher sans attendre qu'il décroche.
la fabrication de la "bili-bili", la bière                     Votre numéro et éventuellement votre
locale". (N'Djaména Hebdo, n° 201 du                           nom s'affichent à son écran de téléphone
21 septembre 1995, p9). "L'ancien                              portable ; ce qui lui signale qu'il faut
Président Tombalbaye aurait apprécié,                          qu'il vous rappelle. Un système qui
lors d'une fête du 11 janvier                                  permet d'économiser des unités quand on
[commémoration de l'Indépendance],                             n'en a pas trop. Allô ! Je t'ai bipé tout à
devant le Préfet Jacques Ndoungar, "la                         l'heure mais tu n'as pas répondu. - J'ai
qualité exceptionnelle de la bili-bili de                      vu ; mais moi aussi j'ai épuisé toutes
Doba"." (N'Djaména Hebdo, n° 201 du                            mes unités, wallay.
21 septembre 1995, p9). "Ils n'ont pas
d'argent pour se payer une bière. L'effet                      birgit [birgit] n. adj. Ethnonyme.
de la "bili-bili" ou du "Nylon" suffit à                       Langue. Langue tchadique, le birgit est
faire danser". (N'Djaména Hebdo, n°                            parlé par 3)600 personnes à Am Timan
201 du 21 septembre 1995, p9). Cf.                             et Abou Déïa dans le Salamat, et à Am
Djalla. Kondrong. Kale. Djougoul-                              Dam dans le Ouaddaï.
taguiyé.
                                                               blindage n.m. Action de blinder,
billetage n.m. Système de paie des                             revêtements occultes qui servent à
fonctionnaires de l'État qui s'effectue                        blinder
directement et non par virement sur un
compte bancaire. Alamine a quitté le                           blindé adj. Équipé d'un blindage
billetage pour aller à la banque pour                          surnaturel contre les armes à feu, armes
espérer bénéficier des crédits bancaires.                      blanches, poisons, etc. (sur le modèle
Au billetage, on paye les cadres de l'État                     des armes blindés). Le Général est
comme de vulgaires ouvriers, entassés                          blindé : le Général a usé des forces
sous des neemiers.                                             occultes pour être invulnérable.

billeteur n.m. Celui qui paie en billets                       blinder v.t. protéger par blindage, rendre
de banque et non en chèque. Agent                              moins vulnérable par des procédés
chargé de la paye des ouvriers. Syn.                           occultes.
Argentier.
                                                               boa des sables n.m. Eryx Muelleri B.)
Biltine n.pr.l. 1) Département. Chef-lieu                      Petit serpent des sables. Syn. Serpent
Biltine. 2) Ancienne préfecture du Tchad                       fouisseur.
avec Chef-lieu Biltine. Cf. Département.

Biltine n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
Départements constitutifs des 17 régions
du Tchad. Sous-préfecture : Mata.
(Decrets    n° 415, n° 416, 418 et
n°419/PR/MAT/2002) In N‟Djaména bi-
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)
pp2-3).



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


boa n.m. Désigne le python de Séba (Le                         bogolo (mot kim) n.m. (Xanthosoma
python se trouve en Afrique et en Asie,                        Mafaffa, famille des Aracées). Macabo.
le boa en Amérique tropicale). La                              Souvent confondu avec le taro.
croyance populaire raconte qu'il vole la
nuit en faisant un grand bruit. Par                            boire v.t. Ingurgiter tout ce qui est plus
ailleurs, si une femme enceinte sort la                        ou moins liquide. Boire la soupe, boire
nuit et qu'il la voie, l'enfant qui naîtra ne                  la bouillie : manger de la soupe, manger
marchera jamais. Il rampera toute sa vie                       de la bouillie.
comme le serpent : un enfant handicapé
moteur que les parents finiront par tuer                       boire-manger n.m. Bière traditionnelle
d'une façon ou d'une autre. On dit alors                       ou de fabrication industrielle ; par
que "le boa est entré dans le ventre de la                     opposition aux alcools forts de type
femme" et que l'enfant en question est un                      whisky ou rhum. Si les alcools forts, bus
"enfant-boa" et non une personne                               en apéritif, creusent, les bières, lourdes,
humaine.                                                       sont plutôt bourratives. Quand on boit
                                                               une bière, c‟est comme si on mangeait
bogobogo n.m. (sara : vol) Agent des                           un plat consistant. La bière Gala, c’est
douanes chargé de la répression des                            un boire-manger !
fraudes. Connotation d'agents véreux
parce que généralement, ils ne remettent                       boiterie n.f. Maladie des animaux,
pas à la douane les objets saisis. Les                         attaque les pattes et les fait boiter,
bogo-bogo arrivent : les douaniers                             provoque des plaies à l'intérieur des
arrivent. "A Goz-Béida, dans la plupart                        sabots ; appelé [abgiye:da:t] dans la
des services, il n'y a pas des                                 région de Goz-Béida, Biltine).
agentsformés (...). Les agents de tous
corps (gendarmes, douaniers, forestiers,                       bokorougué n. adj. Ethnonyme. Langue.
etc.) s'appuient sur des bénévoles                             Cf. Dadjo Dar Sila.
("bogobogo")       qui    soumettent     la
population à des abus inimaginables :                          bolgo n. adj. Ethnonyme. Langue. A l'est
tortures,       amendes        arbitraires,                    des Barain dans la région de Melfi au
réquisition, etc.". (Le Progrès, n° 578 du                     Guéra, les Bolgo sont au nombre de
mardi 5 septembre 2000, p1). "À Tissé,                         1)800 (1993). Langue Adamawa,
nouvelle sous-préfecture située à 1 km                         Mboum-Day, Boua, ses dialectes sont le
du Soudan et 5 km de la RCA, il y a cinq                       bolgo-koubar et le bolgo-dougag.
fonctionnaires : le sous-préfet, son
adjoint et... trois enseignants. Les reste                     Bololo
de l'administration est fait de
"bogobogo"." (Le Progrès, n° 578 du                            bolong n. adj. Ethnonyme. Langue. Cf.
mardi 5 septembre 2000, p3). "Les                              Berndé.
pauvres paysans qui s'approvisionnent
dans les marchés hebdomadaires sont
traqués par les "bogobogo" (qui
pullulent dans la région)". (Le Progrès,
n° 573 du mardi 29 août 2000, p1).
cf Karang-karang.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


bon goula n. adj. Ethnonyme. Langue.                           bordellerie n.m. Activité de fille de rue,
Installées dans la sous-préfecture de                          de prostituée plus ou moins clandestine.
Melfi, les populations Bon Goula sont                          Je préfère faire ma bordellerie en ville
localisées au nord du Lac Iro et au nord-                      au lieu de porter le fagot au village.
est de Zan. Bon Goula et zan Goula sont
tous deux reconnus sous le vocable                             Borkou n.pr.l. Département. Chef-lieu
"Goula Guéra". Langue Adamawa,                                 Faya.     Faisait partie intégrante de
Mboum-Day, Boua, le bon goula est                              l‟ancienne préfecture du B.E.T.,
parlé par plus de 1)200 personnes                              Borkkou-Ennedi-Tibeti.
(1997). Le taux de similitude lexicale
avec le zan Goula est de 46%.                                  Borkou n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
                                                               Départements constitutifs des 17 régions
bon n.m. (De Bon pour). Prêt, dette. J'ai                      du Tchad. Sous-préfectures : Biltine,
son bon sur moi. : Je lui ai emprunté de                       Am-Zoer, Arada, Mata, Yébibou.
l'argent. Il a voyagé à Abidjan avec mon                       (Décrets   n° 415, n° 416, 418 et
bon : Il est parti pour la Côte d'Ivoire                       n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
sans me rembourser mes prêts d'argent.                         N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
"Les gens qui m'ont accordé des bons                           octobre 2002) pp2-3).
pour      pouvoir    résister   jusque-là
commencent par réclamer leur argent"                           bornou n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
(Le Progrès n° 602 du lundi 9 octobre                          Kanouri.
2000, p.5).
                                                               bornouan n. adj. Ethnonyme et langue.
bon pour (de l'expression des financiers,                      Cf. Bornou. Kanouri.
"Bon pour x", "Vu, bon à payer", etc.).
Crédit, prêt d'argent, dette d'argent.                         boss n.m. (angl.) 1) Patron, chef, aîné.
                                                               2) Désigne le Président Hissein Habré du
boor n. adj. Ethnonyme. Langue. A l'est                        temps de son règne dictatorial (1982-
de Miltou, entre Bousso et Sarh, dans le                       1990). "Hissein Habré : le boss,
petit village de Doumraw (aussi appelé                         prisonnier ? Six ans après la publication
Bwara) vivent une centaine de locuteurs                        du rapport de la commission sur les
boor, souvent assimilés aux Miltou avec                        crimes de sang et économiques du
lesquels ils ont 36% de taux de                                régime     de    Hissein     Habré,     le
similitude lexicale.                                           gouvernement se décide enfin à engager
                                                               des poursuites judiciaires contre le
bordel n.m. Coureur de jupon. Ce n'est                         patron de Aramkolé". (N'Djaména
pas un type sérieux, c'est un bordel, il                       Hebdo n° 313 du 22 janvier 1998, p3).
court après les petites filles. Sa femme et                    Cf. Big.
lui, tous les deux, c'est des bordels.
                                                               botter v. Battre, tabasser. Les parents de
bordelle n.f. Prostituée, femme légère.                        la fille l'ont bien botté : les parents de la
Depuis que Fatimata est revenue de                             fille ont battu le jeune homme venu faire
N'Djaména, elle s'habille comme des                            la cour à leur progéniture (les relations
bordelles.                                                     entre jeunes gens et jeunes filles devant
                                                               aboutir au mariage doivent être régulées
                                                               par les parents entre eux et non par les
                                                               intéressés eux-mêmes directement).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


boua n. adj. Populations des régions du                        boulala n.m. Ethnonyme. Langue sara.
Guéra et du Bahr Koh parlant des                               Cf. Bilala.
langues Adamawa de la famille Niger-
Congo. Ce sont des langues minoritaires,                       boulama (mot kanuri) Chef de village
menacées, en voie de disparition. Le                           ou de tribu, chef de quartier à
niellim est parlé dans le village de                           N'Djaména. "[N'Djaména : Journée
Niellim et alentours par 3)500                                 Mondiale de l'Habitat] Des espaces sans
personnes, de même que le goula du lac                         rues ni infrastructures de drainage des
Iro ou kulaal. Le boua est parlé à Kouno                       eaux ou d'électricité, l'occupation des
par 3)000 locuteurs, le goula Guéra ou                         sols est anarchique : on s'installe sur un
taataal par 2)500 et le zan goula par                          lopin de terre acheté au boulama du
1)500 locuteurs. Le fania est encore                           coin ou aux premiers occupants".
parlé par 2)000 personnes mais le khoke                        (N'Djaména Hebdo n° 205 du 19 octobre
et le tounia n'atteignent plus qu'un                           1995, p8).
millier de locuteurs chacun. Le noy
parlé autrefois à Bédaya s'est quasiment                       boule de feu n.f. (Haemanthus
éteint (SIL 1994:8). Mana et kobé                              Multiflorus, famille des Amaryllidacées)
seraient des termes pour désigner le boua                      Herbe dressée, portant une sphère de
ou ses dialectes. (NB. Le boua, bua ou                         longues fleurs rouges.
bwa parlé au Congo Kinshassa est une
langue Benue-Congo).                                           boule morte n.f. Pâte de céréale
                                                               préparée la veille ; restes du repas (de
bouche n.f. Voix. « Radio F.M. Liberté,                        boule) de la veille. Cf. Boule.
la bouche de ceux qui n’ont pas de
bouche » : « Radio FM Liberté », la voix                       boule n.f. Pétanque. Jouer aux boules :
des sans voix. (animateur, fête nationale                      jouer à la pétanque.
du 11 août 2001)
                                                               boule n.f. Polenta de manioc ou de
boucle de nez n.f. Pendant de nez.                             céréales servie dans une calebasse, ce
Anneau que les femmes passent dans                             qui lui donne la forme d'une boule. - Les
l'une des deux narines. Syn. Anneau de                         Massa aiment la boule de djigari mais
nez. Chinif. Cf. Bijou de nez.                                 leurs voisins Kabalaye préfèrent le riz.

boudou n.m. (sango) Légume sp. , doux,                         bouleau d'Afrique n.m. Arbre de
utilisé en cuisine. (Amaranthus Cruentus                       savane à tronc et au feuillage léger. Le
L.) Cf. Queue de renard.                                       bois est utilisé pour la charpente des
                                                               cases ou le poteau des clôtures. La
boudouma n. adj. Ethnonyme. Langue.                            décoction de l'écorce sert à teindre les
Parlé dans la région du Lac Tchad mais                         peaux en rouge. (anogeissus leiocarpus).
aussi au Cameroun et au Nigéria par
58.800 personnes dont 51)600 au Tchad                          boulette n.f. Croquette de viande ou de
(19393, le boudouma est une langue                             poisson. Syn. Calalou. Kanda. Kor.
tchadique, Biou-Mandara. La plupart de
ses locuteurs utilisent le kanembou ou le                      boulo, boulou n.m. (bornou) Porche,
kanouri comme langue seconde, un petit                         sorte de porte cochère utilisée
nombre l'arabe dialectal tchadien. Autres                      essentiellement par les piétons.
appellation s: Yidena, Yedima, Yedina,
Yidana.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


boulou n.m. (bornou) Porche. Cf.                               bouteille populaire expr. Petite
Boulou.                                                        bouteille de gaz butane de six
                                                               kilogrammes, vendue en promotion par
bourbayo (sara-ngambay) (Plectranthus                          le Programme National de Gaz dont la
Esculentus, famille des Labiatées).                            politique est de réduire la consommation
Plante potagère cultivée pour ses                              des ménages en charbon de bois et ainsi
tubercules qui ont la taille des doigts de                     lutter contre la déforestation et l‟avancée
la main ; essentiellement cultivée dans le                     du désert. « Il y a une pénurie de
Logone. Les tubercules ont un goût de                          bouteilles populaires ». (Le Progrès, n°
pomme       de    terre.    Récoltée    et                     772 du jeudi 21 juin 2001, p.1).
commercialisée à la même période que
le "métélé".                                                   boy n.m. (angl.) 1) Terme d'adresse
                                                               entre amis. Mec. Syn. Man. 2) Garçon de
bourbouille n.f. Irritation de la peau                         maison.
pendant les périodes de chaleur,
provoque de multitudes de petits boutons                       boy-bar n.m. Barman
qui disparaissent en laissant des squames
blanchâtres sur la peau. Quand les bébés                       boy-coton n.m. Agent du Ministère de
ont des bourbouilles, on leur applique de                      l'Agriculture chargé de la vulgarisation
la poudre antiseptique après le bain.                          et de la surveillance de la culture du
                                                               coton.
bourrage n.m. Flatterie, mensonge.
                                                               bready [brodi] n.m. (angl. De « bread »)
bourrer v.t. Flatter, mentir.                                  Pain mou et sucré, spécialité des pays
                                                               anglophones. Opp. « baguette » pain
bourreur n.m. Flatteur, menteur.                               salé et croustillant, spécialité des pays
                                                               francophones.
bout carré n.m. Type de chaussure de
ville à bout carré, à la mode dans les                         brêche de malabar n.f. (Amaranthus
années 75.                                                     Spinosus, famille des Amaranthacées).
                                                               Herbe dressée, épineuse, dont les épines
bouta n.m. (ar.) Marais, marécage,                             s'accrochent à la laine des moutons. Syn.
étang. "Les "bouta", ces espaces nus                           épinard piquant.
(souvent des dépressions inondées en
saison pluvieuse) transformés la nuit en                       brik n.f. Brique de         vin   (Produit
dépotoirs et toilettes publiques".                             d'Espagne). Cf. Brique.
(N'Djaména Hebdo n° 205 du 19 octobre
1995, p9).                                                     brique cuite n.f. Brique en terre crue
                                                               (argile, banco, poto-poto) séchée et cuite
                                                               au four. Sous cette forme, elle est plus
                                                               résistante à l'érosion de l'eau. Syn.
                                                               Brique rouge.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


brique n.f. Brique de vin : vin européen                       brousse n.f. 2) Lieu sacré où se
importé au Tchad dans des emballages                           déroulent les cérémonies d'initiation au
cartonnés (avec intérieur en papier                            "yondo". Il n'est pas parti en brousse
aluminium) de la forme d'une brique,                           c'est une femme : Il n'a pas subi les rites
contenance 1 litre. Cf. Brik.                                  initiatiques destinés aux hommes ; il est
                                                               aussi incrédule que les femmes.
brique rouge n.f. Brique cuite.
                                                               brousse n.f. 3) Maquis, rébellion armée
brochette n.f. Morceaux de viande de                           dans le sud du Tchad, maquis. Opp.
boeuf (de préférence le filet) enfilés sur                     Cailloux. Ketté Moïse a été tué en
une brochette, assaisonnés et servis par                       brousse : le rebelle Ketté Moïse a été tué
le personnel féminin du bar. La paire de                       dans les maquis.
brochettes, ça fait quatre bâtons et ça
coûte mille francs. Je ne veux pas de                          brûle-parfum n.m. Petit brasero,
marara, préparez-moi une paire de                              ganoune servent à encenser la maison.
brochetes mais sans piment.          Opp.                      Se dit moukhbar ([muxbar]) en arabe
Tchélé.                                                        tchadien.

brouette n.f. Coït où le partenaire                            building n.m. Immeuble de 10 étages sis
enfourche l‟autre comme s‟il poussait                          au quartier Moursal à N'Djaména, (le
une brouette.                                                  plus grand immeuble du Tchad ; y sont
                                                               logés les services du Ministère de
broussard n. adj. 1) Habitant de la                            l'Éducation Nationale. "N'Djaména
campagne, campagnard provincial. 2)                            attend Kadhafi (...). Des toilettes
Type d'avion qui peut atterrir sur les                         publiques équipées d'eau et d'électricité
petits aérodromes de brousse. A Koumra,                        ont été construites entre le building de
le Dr Seymour avait un broussard qui                           Moursal et la Cité de l'Afrique".
livrait des médicaments à l'hôpital de la                      (N'Djaména Hebdo n° 327 du 30 avril
Mission Baptiste Mid-Mission.                                  1998, p2).

brousse n.f. 1) Province, zone rurale.                         bung n.m. Dieu, Être Suprême chez les
"Selon le dernier recensement, 79,5%                           Dangaléat du Guéra. "Les Dangaléat
des Tchadiennes vivent en brousse"                             reconnaissent l'existence d'un Être
(N'Djaména Hebdo n° 197 du 24 août                             Suprême appelé Bung (qui signifie aussi
1995, p8). "Beijing. "Il y a même eu un                        ciel). La marga, aperçue selon certaines
défilé de mode. C'est insensé ! s'exclame                      sources avec le premier homme voire
une villageoise, quand on sait qu'en                           avant celui-ci, vivait alors sur les
brousse, il est parfois difficile d'avoir un                   montagnes ou les grands arbres. Marga
pagne pour se couvrir ! à moins que ce                         est au féminin parce que seules les
soit un appel lancé pour prooser aux                           femmes peuvent être possédées par
filles une manière de gagner facilement                        l'esprit". (N'Djaména Hebdo, n° 199 du
sa vie au lieu de pener au champ !                             7 septembre 1995, p11).
poursuit-elle"." (N'Djaména Hebdo n°
197 du 24 août 1995, p8).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


bureau n.m. Concubine, maîtresse,                              ça va encore expr. (en toupouri [ndi
femme qui entretient des relations                             yang mbi Îa "je vis encore") Je vais bien.
amoureuses avec un homme marié, là où
l'homme marié vient s'installer quand il                       cabinet n.m.. Toilettes, w.c.
n'est pas chez lui à domicile. Syn. Roue
de secours.                                                    cacahuète, cacahouète, cacahouette
                                                               n.f. (mot Nahuatl ou mexicano passé par
buter v.i. Marquer un but. Ikpeba a                            l'espagnol   "tla-cacahuatl) Arachide
buté mais on n'a pas vu : L'arbitre                            grillée et salée, servi en apéritif ou
central n'a pas aperçu le but marqué par                       amuse-gueule.
Ikpeba.
                                                               cadeau n.m. Rab, surplus, "bakchich",
C                                                              ce qu'on demande au commerçant en sus
C.A.1) n.m. Sigle pour Commissariat du                         de ce qu'il a servi.
1er  Arrondissement de la ville de
N‟Djaména.                                                     cadeauner v.t. offrir en cadeau. Cf.
                                                               cadeauter
C.A.2) n.m. Sigle pour Commissariat du
2ème Arrondissement de la ville de                             cadeauter v.t. offrir en cadeau. cf
N‟Djaména.                                                     cadeauner

C.A.3) n.m. Sigle pour Commissariat du                         cadre du nord n.m. Costume de la
3ème Arrondissement de la ville de                             forme d'un djellaba que portent les
N‟Djaména.                                                     Nordistes pendant la période où Hissène
                                                               Habré était Premier Ministre de Félix
C.A.4) n.m. Sigle pour Commissariat du                         Malloum. Opp. Cadre du sud.
4ème Arrondissement de la ville de
N‟Djaména.                                                     cadre du sud n.m Costume de pantalon
                                                               et veste que portent les fonctionnaires
C.A.5. n.m. Sigle pour Commissariat du                         sudistes. Opp. Cadre du nord.
5ème Arrondissement de la ville de
N‟Djaména.                                                     café      n.m.    1)     Café    moulu
                                                               traditionnellement, souvent additionné
C.A.6. n.m. Sigle pour Commissariat du                         de poudre de piment. Servi le matin au
6ème Arrondissement de la ville de                             petit déjeuner uniquement. 2) Petit
N‟Djaména.                                                     déjeuner.
                                                               3)      Nescafé.      Café    industriel
C.A.7. n.m. Sigle pour Commissariat du                         d'importation. Servi comme le thé, toute
7ème Arrondissement de la ville de                             la journée.
N‟Djaména.
                                                               café nègre n.m. Boisson chaude à base
C.A.8. n.m. Sigle pour Commissariat du                         de graines torréfiées et moulues de faux
8ème Arrondissement de la ville de                             kinkéliba (Cassia Occidentalis, famille
N‟Djaména.                                                     des Césalpiniacées).

ça là, vraiment loc. C'est incroyable.
C'est désolant.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


café-au-lait n. adj. Métis Blanc-Noir.                         calibre 12 n.m. Fusil de chasse utilisant
Afro-européen, afro-asiatique. Il fait de                      des cartouches de ce calibre.
la musique café-au-lait.
                                                               Californie n.f. (de Californie aux Etats-
cafétéria n.m. Petite baraque en tôles                         Unis) Nom donné par les enfants de la
installée généralement aux abords des                          rue de N‟Djaména à décharge publique
établissements scolaires où on peut bien                       notamment utilisée par la base militaire
manger avec peu d'argent.                                      française à 9 km au nord du centre ville
                                                               de N‟Djaména. Le terrain a été reboisé
cahier de souvenirs n.m. Cahier dans                           plusieurs fois lors des semaines
lequel les adolescents (particulièrement                       nationales de l‟arbre, organisées
les filles) collectionnent des souvenirs de                    annuellement au mois d‟Août, période
tous genres (photos poèmes, dessins,                           ou la pluviométrie est la plus forte. Mais
etc.). Ils le font ensuite circuler pour que                   la pauvreté et la médiocrité du sol n‟ont
les amis y laissent aussi les leurs.                           pas permis de le transformer en une
                                                               véritable forêt. On y trouve toutefois
caïlcédrat n.m. Arbre au bois rouge,                           quelques       arbustes,      d‟où      le
utilisé pour faire des pirogues. Syn.                          rapprochement avec la Californie des
Mouraye. Acajou du Sénégal.                                    Etats-Unis mais surtout à cause de ses
                                                               activités cinématographiques dont les
caillasse n.f. Argent, piastre, monnaie.                       films westerns qui en sortent alimentent
                                                               les salles de cinéma des quartiers
caillou adj. Dur. Les temps sont cailloux                      défavorisés. Cette décharge a vu le jour
: les temps sont durs.                                         depuis 1970. Au début, ce lieu n‟abritait
                                                               que des délinquants évadés des prisons
cailloux n.m.pl. Rébellion armée dans le                       et ceux qui cherchaient à éviter les
nord du Tchad, maquis. Togoïmi est allé                        poursuites judiciaires. Estimée entre
dans les cailloux : Togoïmi est entré en                       trois cents (300) et cinq cents (500) les
rébellion armée dans le nord du Tchad.                         habitants de la « Californie » sont des
                                                               enfants, des adolescents, des adultes,
caïman      n.m.     Crocodile, caïman                         l‟âge variant entre sept (7) et 50 ans ;
d'Afrique. Le caïman se trouve dans les                        tous des laissés-pour-compte. Ils de tous
eaux d'Amérique du Sud mais les deux                           les horizons du Tchad. Les habitants de
sont de l'ordre des crocodiliens.                              « Californie » vivent, entre autres, des
                                                               déchets versés par les militaires de la
calalou n.m. Croquette de viande ou de                         base française. Ils se nourrissent des
poisson. Syn. Kanda. Boulette. Cf. Kor.                        restes et font de la récupération (tri et
                                                               transformation des produits pour la
cale n.f. Repas, victuailles, toute                            vente). Cf. Colombie. Californien.
nourriture qui va se loger au fond de
l'estomac pour bloquer la faim. La cale
n'est pas encore prête : le repas n'est pas
encore prêt. Cf. graille.

calebasse n.f. Lagenaria.

caler v.t. Manger, grailler.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


californien n. adj. (de Californie aux                         car Hiace n.m. Voiture de transport en
USA). Relatif, habitant de la Californie.                      commun de 16 à 18 places, de type
Décharge des militaires de la base                             Toyoya ou Volkswagen. Syn. Minibus.
française de l‟Opération Epervier à                            Hiace.
N‟Djaména. Les Californiens, tous des
délinquants, des évadés de prisons des                         carnet de santé n.m. Fiche de suivi
enfants de la rue, etc. ont choisi ce site                     médical d‟un patient ; cahier d‟écolier
pour diverses raisons, notamment le fait                       de 50 pages, coupé en deux et qui sert à
que cet immense terrain vague à                                suivre le patient.
l‟extérieur de la ville se présente comme
un refuge idéal pour ses malfrats et                           carp n.m.pl. (C.A.R.P. : Compagnie
évadés des prisons. Cf. Colombien.                             d'Action Rapide de la Police) Éléments
Californie. Afghan. Décharge Epervier.                         de la police tchadienne connus pour
                                                               leurs interventions musclées. "Les
camair n. 1) Avion de la compagnie                             voisins les plus proches qui ont vu la
aérienne Cameroon Air Lines. 2)                                scène ont couru alerter la police. Malgré
Camerounais, relatif au Cameroun.                              l'intervention de la CARP, les jeunes
                                                               gens n'obtempèrent pas". (Le Progrès,n°
camion n.m. Automobile.                                        429 du mardi 1er février 2000, p2). "La
                                                               police CARP disperse les lauréats de
canard n.m. Désigne plusieurs variétés                         l'ENI. La Compagnie d'Action Rapide de
de    palmipèdes,        domestiques  ou                       Police intervient aussitôt pour contenir
sauvages, de la famille des anatidés                           le mouvement, sans bavure". (Le Progrès
(canard siffleur, canard armé, canard                          n° 589 du mercredi 20 septembre 2000,
casqué, sarcelle, etc.). Comestibles.                          p3). Cf. Carpe.

canard siffleur n.m. (Dendrocygna                              carpe n.f. Poisson (Tilapia Galilea).
Javana, famille des Anatidées). Oiseau.                        Carpe braisée : carpe à la braise.
Dendrocygne veuf.
                                                               carpeuse n.f. Femme qui, dans un
canarder v.t. lapider, jeter des cailloux,                     « maquis », vend des carpes passées au
harceler.                                                      barbecue. Cf. Carpière.

canari n.m. Grande jarre en argile cuite                       carpière n.f. Femme qui vend des carpes
destinée à conserver de l'eau potable.                         à la braise. Cf. carpeuse.

canne à sucre n.f. Tige de mil sucré.                          carrosserie n.f. Derrière protubérant
Différent du "saccharum Officinirum"                           qu'une femme trimbale tel le camion
appelé "reggae".                                               traîne sa carroserie. (mélioratif). Syn.
                                                               Virgule. Quelle carrosserie remplie de
capitaine n.m. Poisson. (lates niloticus).                     marchandises ! : qu'est-ce que cette
Ressemble à la daurade. Peut dépasser                          femme est bien fessue!
1,50m et 50kg. Sa chair est très
appréciée en brochette et sa carcasse                          cartouchard n.m. (de l'idée du soldat
sous forme de "soupe de capitaine". Très                       qui a épuisé ses réserves de cartouches)
abondant dans le fleuve Chari, il est                          Étudiant qui a épuisé ses chances de
aussi appelé "prince du Chari".                                réussite aux examens. cf Tome.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


case ronde n.f. Baraque circulaire dont                        cellulaire n.m. Téléphone cellulaire,
le toit conique est en paille étalée et le                     téléphone portable. "N'Djaména, bientôt
mur en banco, pisé ou en paille tressée.                       à l'ère du cellulaire". (L'Observateur, n°
Opp. quatre-coins. Avant les quatre-                           106 du 7 septembre 2000, p7).
coins, on construisait traditionnellement
des cases rondes en pays sara.                                 CEMAC n.f. Sigle pour Communauté
                                                               Economique et monétaire de l'Afrique
casque n.m. Coup de foudre pour celui                          Centrale.
qui est amoureux. - Ton casque est trop
fort : ton coup de foudre est surprenant.                      CENI n.f. (acronyme de Commission
                                                               Electorale Nationale Indépendante). La
casquer v.i. Être amoureux. Tu as                              CENI a pour mission générale
casqué, quoi ? : Tu es amoureux ?                              l'organisation,     le      contrôle      du
                                                               déroulement          des          opérations
casse-cou n.m. (De « se casser le cou,                         référendaires,         législatives        et
qui casse le cou ») Motocross ou tout                          présidentielles. (Loi n°015/PR/2000)
autre motocyclette de gros cylindre dont
la conduite présente des risques mortels.                      CEN-SAD    n.f.          Acronyme    de
                                                               Communauté   des          États Sahélo-
Casse-cou, Kascou n.pr.p. Nouredine                            Sahariens.
Delwa Kassiré Coumakoye, Président du
parti VIVA-RNDP, ancien Premier                                centenaire n.m. 1) Festivités marquant
Ministre de la République du Tchad,                            les cent ans de la ville de Fort
connu pour son verbe tranchant et ses                          Archambault créée par la Mission
manières       fortes,     ses    initiatives                  exploratrice d'Emile Gentil et qui sera
téméraires, risquées. "Casse-cou se                            débaptisée Sarh (1898-1998). 2)
déchaîne... Casse-cou a cherché un chef                        Festivités marquant les cent ans de la
de parti au milieu des journalistes pour                       ville de Fort-Lamy créée à la mémoire
lui faire sa fête, mais l'intéressé n'est pas                  du Commandant Lamy de la Mission
venu". (Le Progrès n° 597 du lundi 2                           exploratrice du Lac Tchad, tué dans le
octobre 2000 p1).                                              combat qui l'a opposé à Rabah à
                                                               Kousséri (Fort Fourreau) le 19 avril
cassia, acassia n.m. (du nom de genre                          1900. Fort-Lamy sera débaptisée
employé en français ; Cassia Siamea,                           N'Djaména
famille des Caesalpiniacées)    Arbre
d'importation récente, non épineux, à                          centimètre n.m. (unité de mesure,
fleurs jaunes comme le mimosa, longs                           notion de rallonge) Bourse des étudiants
fruits.                                                        versée avec retard. Le Président est
                                                               revenu du Trésor ; il paraît que demain
caterpillar n.m. Marque de bulldozer,                          on aura trois centimètres : Le Président
de pelleteuse, engin de terrassement.                          de l'UNET, Union des Etudiants
                                                               Tchadiens, est rentré de ses courses au
causer v.t. S'entretenir avec quelqu'un. -                     Ministère des Finances ; il promet que
Je l'ai causé de mon état : je lui ai parlé                    seront versés demain trois mois
de ma situation.                                               d'arriérés de bourses.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


Centre Espoir pour Enfance de                                  chameau n.m. Dromadaire.
Koundoul n.m. Centre de réinsertion
des « enfants de la rue ». Il dépend du                        chamelier n.m. Propriétaire, utilisateur
Ministère de l‟Action Sociale et de la                         de dromadaire.
Famille. Localisé à Koundoul, bourgade
situé à 25 km de N‟Djaména-Sud, il est                         chanvre de Guinée n.m. (Hibiscus
doté d‟une école primaire ayant des                            Cannabinus L., famille des Malvacées).
classes de CP1 au CE2 (première année                          Grande herbe fibreuse à grande fleurs
à la quatrième). A partir de la cinquième                      jaunes, cultivée pour son écorce qui
année (CM1), les pensionnaires sont                            produit une corde végétale. Syn. Gombo-
admis à l‟école primaire à cycle complet                       chanvre.
du village. Dans ce centre, les enfants
suivent      aussi     une       formation                     charbon n.m. Charbon de bois.
socioprofessionnelle :             couture,
menuiserie, maçonnerie, maraîchage etc.                        Chari n.f. Nom déposé. Marque de bière
A leur sortie, le Ministère met à la                           de fabrication tchadienne, mise en
disposition de chacun le matériel                              bouteille par les Brasseries du Logone
nécessaire     pour    son     installation                    (BDL) à Moundou dans le Département
socioprofessionnelle et sa réinsertion                         du Logone.
sociale définitive.
                                                               Chari n.m. 1) Fleuve qui prend sa
c'est bon phrase. Ca va. Ca suffit. C'est                      source à N'Délé en République
assez.                                                         centrafricaine et se jette dans le Lac
                                                               Tchad. Il traverse notamment les villes
c'est comment ? loc.v. 1) Comment vas-                         de Sarh, Bousso et N'Djaména. 2) Nom
tu ? 2) Comment allez-vous ? En fait, on                       d'un grand hôtel à N'Djaména.
devrait se voir pour cette affaire ; mais                      "N'Djaména attend Kadhafi (...). Pour
où en sommes-nous ?                                            l'hébergement des hôtes de marque de
                                                               N'Djaména, les deux grands hôtels de la
c'est risquant expr. C'est risqué.                             capitale : le Novotel la Tchadienne et le
                                                               Chari sont entièrement pris en plus de
CFA n.m. Sigle de Franc de la                                  300 autres villas en ville." (N'Djaména
Communauté Financière Africaine. Syn.                          Hebdo n° 327 du 30 avril 1998, p2). Cf.
F CFA. Cf. Dévaluation.                                        La Chari.

Chagoua n.m. Nom d‟un quartier de la                           Chari n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
ville   de   N‟Djaména,  au     7ème                           Départements constitutifs des 17 régions
Arrondissement.                                                du Tchad. Sous-préfectures : Mandélia,
                                                               La Loumian, Koundoul, Linia, Lougoun.
chaîne n.f. Fermeture à denture qui                            (Décrets   n° 415, n° 416, 418 et
s'emboîtent au moyen d'un curseur.                             n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
Fermeture à glissière. Fermeture Éclair :                      N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
nom déposé d'une fermeture à glissière.                        octobre 2002) pp2-3).

chambre n.f. Case de passage, maison                           charia n.m. (ar. [Seri:'a]) 1) Justice,
de passe.                                                      jugement, contentieux, procès. 2) Loi
                                                               islamique.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Chari-Baguirmi      n.pr.l.  Ancienne                          chauve-souris n.f. (Etre ambivalent,
préfecture du Tchad avec Chef-lieu                             entre oiseau et souris) Traître, menteur,
N‟Djaména. Subdivisé en quatre                                 sournois, hypocrite. Syn. Wat-wat .
départements depuis l‟an 2000 :
Baguirmi chef-lieu Massenya, Barh el                           chaw n.m (ar. [Sa:w]) (Salvadora
Gazal chef-lieu Moussoro, Dababa chef-                         Persica L., famille des Salvadoracées).
lieu Bokoro et Hadjer Lamis chef-lieu                          Arbuste dans lequel on taille des
Massaguet. Cf. Département.                                    "brosses à dent" ; sent bon avec un petit
                                                               goût de piment ; nombreux dans la
Chari-Baguirmi n.pr.l., n.m. Nom                               région du Ouaddaï. Moi, je n'achète pas
d‟une des 17 régions du Tchad. Chef-                           de Colgate. Je me brosse avec le chaw :
lieu : Massenya. Départements de                               Je n'achète pas du matériel dentifrice. Je
dépendance : Baguirmi, Chari, Loug                             me brosse les dents avec le bâton de
Chari. (Décret n°419/PR/MAT/2002                               chaw.
portant création des régions. N‟Djaména
bi-hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                         check-point n.m. (angl.) Poste de
pp2-3).                                                        contrôle (police, gendarmerie) sur les
                                                               routes du Nigeria ou du Cameroun.
charmouta n.f. (ar., de Charmoute
"viande séchée" : aux premières heures                         chef coutumier       n.m.      Cf.   Chef
du séchage, la viande étalée au soleil                         traditionnel.
dégage une odeur de putréfaction qui
appelle des grappes de mouches). emme                          chef de race n.m. Dans les centres
dont l‟odeur appelle les hommes ;                              urbains, personne représentant une
prostituée, putain. Cf. Charmoute.                             ethnie,    une     tribu     auprès     de
                                                               l'administration civile. "Al-Hadji Boyi
charmoute      n.m.     (ar.   [Sarmu:t])                      Djiga, âgé de 60 ans, chef de race
Morceaux de viande découpées en                                Foulbé a été abattu par balle dans la
lanières et séchées (technique de                              nuit du samedi 29 au dimanche 30
conservation). Pilés, ils entrent dans la                      janvier par un militaire". (Le Progrès, n°
préparation de la sauce. Une sauce de                          428 du lundi 31 janvier 2000, p3).
charmoute avec du gombo sec.

château       n.m.      Variété     d'arbre
d'importation récente dont l'arborescence
étalée vers le haut fait penser à la forme
d'un château d'eau. Syn. Terminalia.

chaud n.m. Garçon avec qui on flirte.
Elle ne sort pas parce que son chaud est
venu. Chaud gars : garçon qui aime faire
la cour aux filles.

chauffeur n.m. Conducteur de véhicule
à quatre roues, professionnel.

chaussette n.f. Seins pendant d'une
femme qui a déjà connu une maternité.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


chef traditionnel n.m. Personne ayant le                       chenille n.f. Larve de papillon, corps
titre de chef dans la société traditionnelle                   mou et formé d'anneaux. Se nourrissant
tchadienne : le Sultan dans les régions                        de végétaux, chaque variété de chenilles
musulmanes du nord, le Mbang chez les                          s'attache à des feuilles particulières. On a
Sara, le Gong chez les Moundangs, le                           ainsi des chenilles de karité, de
Lamido chez les Haoussas. "Les                                 caïlcédrat, etc. Plusieurs variétés sont
autorités      traditionnelles       avaient                   comestibles.
demandé la revalorisation de leur
fonction. Les problèmes des chefs                              chercher la bouche de quelqu'un expr.
traditionnels sont nombreux et arriérés.                       (traduction littérale du sara) Obliger
En matière judiciaire, c'est le militaire                      quelqu‟un à ouvrir la bouche pour se
de la place (commandant de brigade ou                          défendre de vos agressions verbales,
chef de formation militaire) qui se                            chercher noise à quelqu'un.
substitue au chef traditionnel pour faire
des jugements coutumiers suivis de                             chercher quelqu'un expr. (traduction
fortes amendes." (N'Djaména Hebdo n°                           littérale du sara) 1) Chercher un
114 du 17 janvier 1994, p8). Syn. Chef                         adversaire pour un combat, chercher à se
coutumier.                                                     battre physiquement au corps à corps,
                                                               chercher noise à quelqu'un. Si tu me
chefferie n.f. Domaine d'autorité du chef                      cherches, tu vas me trouver : Si tu veux
; lignage. "La révolte des turbans. On se                      avoir des problèmes avec moi, tu les
demande si les autorités tchadiennes se                        auras. 2) Faire la cour à quelqu'un, avoir
sont jamais interessées aux prblèmes des                       des relations sexuelles avec quelqu'un.
chefferies traditionnelles comme on le                         Ton fils a cherché ma fille : ton fils a eu
constate depuis quelques années (...).                         des relations sexuelles avec ma fille.
Depuis peu, l'administration crée des
chefferies à la demande. Les dirigeants                        chercheur n.m. 1) Etudiant curieux,
semblent pris à leur propre jeu : ils ses                      fouineur, rat de bibliothèque. 2) Porc,
ont tellement appuyés sur les chefs                            cochon (parce qu'il passe son temps à
traditionnels, ils ont tellement cajolé                        fouiner partout avec son groin). Manger
cette catégorie, que les chefs coutumiers                      de la viande de chercheur : consommer
sont devenus incontournables". (Le                             du porc.
Progrès n° 602 du lundi 9 octobre 2000).
                                                               chicote n.f. Martinet, fouet, knout.
chemise traditionnelle n.f. Chemise                            Autrefois, les gardiens de prisons
pour homme, cousue localement dans un                          utilisaient des chicotes en peau
tissu féminin. Opp. Chemise prêt-à-                            d'hippopotame   pour    battre   les
porter cousue à l‟européenne.                                  prisonniers.

chénèke n.m. (ar ?) Trèfle (jeu de                             chicoter v.t. Fouetter, frapper, battre.
cartes).                                                       Hier, la pluie nous a bien chicoté à la
                                                               place mortuaire de Laoubara : Hier, la
                                                               pluie nous a battu au lieu de
                                                               recueillement funéraire de Laoubara.

                                                               chiffon n.m. Sandale, claquette en
                                                               mousse. Cf. Claquette. Tapette. Je
                                                               regrette.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


chikwang n.m. (sango, congolais) Pain                          civil adj. n. Personne qui manque de
de manioc, appelé bâton de manioc au                           civilité, de courtoisie, d‟urbanité de
Cameroun. Syn. Mambéré.                                        savoir vivre ; un ignorant, un
                                                               analphabète, qui ne sait pas s'exprimer
chinif n.m. (ar.) Boucle de nez, en bois.                      en français. Opp. Personne qui a reçu
                                                               une formation encadrée par des "Blancs"
choa n. adj. Ethnonyme. Langue. Cf.                            en l'occurrence l'armée française, qui a
Arabe choa.                                                    de la distinction, de la bienséance.. Ce
                                                               n'est pas la peine de discuter avec lui,
chokol chiya n.m. (ar.[Soxol] "chose,                          c'est un civil.
objet, affaires, argent" [Siyya] "un peu" :
un petit quelque chose) n.m. Argent. Les                       clan n.m. Ensemble, regroupement de
ouvriers attendent uhokol chiya : les                          familles plus ou moins proches autour
ouvriers attendent de l'argent.                                d'un pouvoir politico-financier. Le clan
                                                               Déby. Le clan Habré.
chose n.f. Personne avec qui                  on
entretient des relations amoureuses.                           clando (fr. : clandestin) Motocyclette ou
                                                               voiture personnelles, non immatriculées
choual ou chouwal n.m.(ar. Suwa:l])                            au registre de commerce et faisant
Gros sac en jute.Son contenu.                                  frauduleusement fonction de taxis. Par
                                                               extension, désigne tout ce qui est
choukrane      (ar.)          Formule          de              clandestin, non autorisé. « Trente
remerciement. Merci.                                           minutes en clando (taxi-moto) suffisent
                                                               pour rallier les 32 quartiers qui
CILONG n.m. acronyme de Centre                                 constituent les deux arrondissements de
d'Information et de Liaison des ONGs.                          Kélo, une bourgade peuplée de 40 mille
"Noumbasra assure la sécurité au centre                        âmes, qui s’étend à la façon d’une toile
de liaison des ONG, CILONG tous les                            d’araignée. » Notre Temps, n0106 du 17
dimanches" (Le Progrès, n° 429 du                              au 23 décembre 2002, p7.
mardi 1er février 2000, p2).
                                                               clanique adj. Relatif au clan, attaché au
cinq-cinq n.m. Fusil de chasse pour                            clan, réservé au clan. La gestion
oiseaux.                                                       clanique du projet pétrole tchadien.

cirager v.t. Cirer.

cithare n.f. Guitare traditionnelle à six
cordes en pays sara.

citron n.m. Petit fruit des pays
tropicaux, rond, vert, au goût acide.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


claquette n.f. Sandale bon marché,                             clinique n.f. Atelier de réparation pour
entièrement en caoutchouc (ou dessous                          petits objets. Clinique des montres :
en mousse) tenant au pied par deux                             atelier d'un horloger, réparateur de
lanières qui passent entre le pouce et le                      montres. Clinique des chaussures :
majeur et joignant chacune un côté du                          atelier du petit cordonnier du coin. Syn.
pied. Chaussure appréciée par les                              Hôpital.
Tchadiens en temps de canicule. Elle
sert partout : à la douche comme en                            CLTT n.f. Sigle pour Confédération
ville. Facile à enfiler, elle claque sous les                  Libre des Travailleurs Tchadiens, organe
pieds quand on marche, d'où le nom de                          syndical. "Les syndicats à l'école de la
"claquette" ou "tapette". Peu résistante,                      démocratie (...). M. Beultoïngar Lobé
elle peut craquer n'importe où et vous                         Dillah, SG de la CLTT a réitéré la
laisser au bord du chemin d'où son nom                         position de sa centrale qui est de
"Papa, je regrette" (de ne pouvoir vous                        privilégier le dialogue" (N'Djaména
mener à bon port).                                             Hebdo, n°121). Cf. UST.

classe n.f. Niveau scolaire. Tu es en                          CNR n.m. Sigle pour Conseil National
quelle classe cette année ? Je redouble                        de Redressement, mouvement politico-
la 6°.                                                         militaire dirigé par Abbas Koty. "Le
                                                               CNR affirme que depuis l'assassinat de
classe n.m. Militaire de même                                  son président Abbas Koty Yacoub, il est
promotion. Je suis allé chez mon classe :                      resté sans nouvelles de ses militants
Je suis allé chez mon promotionnaire à                         malgré les démarches effectuées auprès
l'école militaire. Les classes de Saint-                       des pays amis et de certaines
Louis se sont retrouvés à Métropole. Les                       personnalités." (N'Djaména Hebdo, n°
promotionnaires de l'Ecole des Enfants                         116 du 27 janvier 1994, p12).
de Troupe de Saint-Louis au Sénégal se
sont retrouvés à l'Auberge La                                  CNRE n.f. Sigle pour Commission
Métropole.                                                     Nationale de Recensement Electoral.

clé n.f. Serrure. Clé, grosse clé : serrure.
Petite clé : clé.

client n.m. Personne qui paie pour avoir
des relations sexuelles avec une femme,
qu'elle      soit     une       prostituée
professionnelle ou pas. "Une femme
poursuit un client qui lui a transmis des
maladies. (...) Mahamat paie comptant.
Mariam installe son client. Quelques
heures après... scandale. Mariam sent
un choc et décide d'aller à la toilette.
Elle rallume la lampe et découvre que la
verge de son partenaire est gravement
infectée". (Le Progrès n° 634 du jeudi 23
novembre 2000, p6).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


CNS n.f. Sigle pour Conférence                                 cobe onctueux n.m. Grande antilope.
Nationale Souveraine ; son Président                           Cobe Defassa.
Adoum Maurice Helbongo et son Vice-
président Youssouf Saleh Abbas.                                coca-el-hadj n.m. (fr. Coca : Coca-Cola
Sommet de réconciliation nationale tenu                        et ar. el hadj : croyant musulman ayant
à N'Djaména au Tchad en 1993 et qui a                          effectué le pèlerinage de la Mecque)
permis ensuite la mise en place des                            Whisky-Coca. Le bon musulman ne
institutions démocratiques."Il y a un an,                      devant pas consommer de l'alcool,
jour pour jour, s'ouvrait au Palais du 15                      certains dissimulent des spiritueux dans
janvier naguère dénommé Palais du                              leur dose de Coca-Cola.
Peuple, la Conférence Nationale
Souveraine du Tchad. Y participaient                           coccinelle n.f. Voiture Volkswagen de la
des Tchadiens venus de tous les horizons                       forme d‟une coccinelle.
socioculturels, de toutes les régions du
pays et de différents points du globe.                         cochette n.m. Bière locale à base de riz,
Parmi eux, un certain Youssouf Saleh                           très prisée par les Kabalaye dans la
Abbas, déjà connu pour avoir présidé le                        région de la Tandjilé. (Aucun rapport
Séminaire National des Cadres organisé                         avec la jeune truie). Cf. Kochette. Syn.
en mai 1981 par le Gouvernement                                Nylon.
d'Union Nationale de Transition pour ...
replâtrer     la    Nation    Tchadienne                       coco taillé n.m. Crâne rasé. Il a fait coco
désagrégée par la guerre". (N'Djaména                          taillé : il s'est rasé le crâne.
Hebdo, n° 114 du 17 janvier 1994, p2).
"La CNS a clos ses travaux le 7 avril                          code n.m. Clignotant (et non pas les feux
1993) Les membres du Présidium ont                             de croisement) On dit "mettre le code"
continué à travailler jusqu'au 5 mai,                          pour allumer les clignotants alors que
c'est-à-dire jusqu'au départ du président                      "se mettre en code" c'est "allumer les
du Présidium. Nous devons résoudre un                          feux de croisement" en français standard.
certain     nombre      de    problèmes,                       Il a mis le code à droite : il a signalé à
notamment financiers, entre autres les                         droite.
arriérés des fournisseurs, les chauffeurs
de taxis..." (Youssouf Saleh Abbas in
N'Djaména Hebdo, n° 114 du 17 janvier                          code-phare n.m. (Signal alternatif feux
1994, p2). cf CST.                                             de croisement - feux de route) Appel
                                                               des phares. Il a fait code-phare : Il nous
cobe de buffon n.m. Grande antilope à                          a fait des appels de phare.
pelage roux vif et des planches blanches
autour des yeux ; possède des marques                          codo n.m. (fr. "commando") commando
noires aux pattes et porte des cornes                          des Forces Armées Tchadiennes entrés
torsadées en S.                                                en rébellion dans le Sud contre le
                                                               pouvoir nordiste de Hissène Habré puis
cobe defassa n.m. Grande antilope à                            de Idriss Déby. Les codos se sont repliés
pelage brun-grisâtre comme l'âne. Il est                       dans les collines de Baibokoum. Opp.
aussi appelé "cobe onctueux" à cause                           Combattant.
d'une sécrétion huileuse des glandes de
la peau.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


coépouse n.f. L'une des épouses d'un                            Colombie n.f. Nom donné à espace vert
polygame. Elle a insulté sa coépouse                           reboisé localisé dans le quartier Dembé à
bordelle : Elle a traité l'autre femme de                      N‟Djaména sud. Depuis 1983, ce terrain
son époux de prostituée. Syn. Rivale.                          reboisé sert de lieu de rencontre entre les
                                                               jeunes marginalisés. Là, se pratiquent
coiffer (se) v. pro. Se peigner. Le matin,                     des activités diverses, illicites dont le
le maître renvoie les élèves qui ne se                         trafic et la consommation de stupéfiants.
sont pas coiffés.                                              En 1993, période à laquelle les USA et
                                                               la Colombie traquaient le célèbre
coiffer v. faire une coupe de cheveux,                         trafiquant de drogue, le Colombien
aller chez le coiffeur. Maintenant, les                        Pablo ESCOBAR, les délinquants et
jeunes se coiffent "plateau".                                  malfrats de toute sorte qui pratiquent ce
                                                               lieu le dénommèrent La Colombie, pays
coïter v.t. (de coït) Forniquer, coucher                       et refuge de Pablo Escobar qui sera
avec.                                                          assassiné en 1994 par la brigade anti-
                                                               drogue. Cf. Colombien. Californie.
coleman n.m. Gourde servant de                                 Afghan.
glacière pour conserver de l'eau fraîche.
Marque de matériel de camping. Opp.                            colombien n.m. (de Colombie, haut lieu
Thermos : destiné à conserver de 'eau                          de traffic de stupéfiants) Usager de
chaude.                                                        l‟espace vert proche du marché de
                                                               Dembé à N‟Djaména sud dénommé
colgate n. adj. (De l‟image publicitaire                       Colombie. Se retrouvent là des
de la marque de dentifrice Colgate)                            trafiquants de drogue, des malfaiteurs de
Dents très blanches. Sourire colgate. :                        tout bord venus des quatre coins du
Sourire montrant toutes les dents, bien                        Tchad. On y retrouvent en permanence
blanches.                                                      une centaine d‟enfants de la rue. Logés
                                                               près du marché, les activités principales
colle n.f. Dissolution pour réparation de                      de ces enfants, toutes anti-sociales, sont
chambre à air de vélos inhalée par les                         notamment le vol, l‟escroquerie, les
jeunes délinquants pour se doper. Il a                         agressions, les jeux de hasard, etc. qu‟ils
pris de la colle.                                              considèrent comme des activités
                                                               génératrices de revenus ; puis la
colocataire n. Personne avec qui on                            consommation de drogue et d‟alcool, les
partage le même bail, la même location                         agressions sexuelles etc. comme des
d'habitation.                                                  loisirs. Cf. Colombie, Californie. Syn.
                                                               Enfant de la rue, voyou, voleur, drogué.

                                                               combattant n.m. Militaire n'ayant reçu
                                                               aucune formation régulière, issu des
                                                               forces rebelles du Nord opposé au
                                                               pouvoir de Félix Malloum. Opp. Codo.

                                                               commandement n.m. ordre à exécuter,
                                                               personne donnant l'ordre.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


comment, ça va bien ? Expr. Terme                              compostable       adj.    Pouvant    être
d‟adresse entre amis, Question-réponse                         transformé en compost. Les Associations
correspondant à « Comment vas-tu ? ».                          de     Développement        tentent   de
Cf. Kikef, ça va ? Les enfants sont                            transformer les matières organiques en
bonjour ?                                                      compost, à faible coût et avec un mode
                                                               production attrayant. Les maraîchers des
commis de charge n.m. Jeunes gens                              zones urbaines et péri-urbaines sont les
chargés     de    l'enregistrement   des                       premiers concernés par ce recyclage de
passagers et de leurs bagages dans les                         déchets. Les Comité d‟Assainissement
gares routières. "Les commis de charge                         comme « Ambassatna Nadif » qui se
trancforment les rues en gare routière".                       chargent de la collecte des ordures
"Vendredi 13 octobre, un propriétaire de                       ménagères devraient en être les
véhicule de transport s'en prend au                            producteurs et les maraîchers les
commis de charge quand il découvre que                         consommateurs. La fabrication du
les frais de transport sont insuffisants                       compost non seulement prend trois mois
par rapport au nombre de passagers".                           mais en plus nécessite beaucoup d‟eau ;
"Les commis de charge perçoivent                               ce qui freine des volontés.
10%". (Le Progrès, n° 610 du jeudi 19
octobre 2000, p2).                                             compresser v.i./t. (de Compression :
                                                               réduction de personnel ou de dépenses)
commis n.m. Commis de charge. "Au                              Licencier.
Tchad, à part quelques agences de
voyage, le métier de commis se fait dans                       concert des auditeurs n.m. Emission
l'anarchie". (Le Progrès, n° 610 du jeudi                      radiodiffusée au cours de laquelle ce
19 octobre 2000, p2).                                          sont les auditeurs qui animent en
                                                               sollicitant des morceaux de musique à
commissionner v.t. charger quelqu'un                           l‟atenion de leurs parents et amis ; en
d'une    commission.    Papa    m'a                            direct ou par courrier. Syn. Disque
commissionné chez Abdoulaye.                                   demandé.

communautaire adj.et n.m. Agent                                concession n.f. Parcelle, terrain clos
bénévole de l'Éducation nationale,                             composé de maisons d'habitation
structure où travaille un tel agent. Maître                    regroupées      autour     d'une     cour.
communautaire. École communautaire.                            "[N'Djaména : Journée Mondiale de
"La session de formation des maîtres                           l'Habitat] Les "bouta", ces espaces nus
communautaires et animateurs bilingues                         (souvent des dépressions inondées en
et arabophones s'est achevée le 25                             saison pluvieuse" transformés la nuit en
septembre 2000". (Le Progrès n° 597 du                         dépotoirs et toilettes publiques. Dans
lundi 2 octobre 2000, p4).                                     des concessions accueillant plusieurs
                                                               familles, on creuse de petites latrines
complet n.m. 1) Ensemble, tenue,                               itinérantes, comblées au fur et à mesure
costume masculin dont le haut et les bas                       qu'elles se remplissent. Et quand le tour
sont tirés du même tissu 2) Groupe de                          de la concession est bouclé, il n'y a plus
personnes portant des habits taillés sur le                    de latrines". (N'Djaména Hebdo n° 205
même modèle et dans le même tissu. cf                          du 19 octobre 1995, p9).
Ensemble.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


concombre n.m. (Cucumis Satinus L.,                            contournement n.m. (de Voie de
famille des Cucurbitacées) Plante                              contournement) Ceinture de la ville de
potagère, rampante, cultivée pour ses                          N'Djaména. Les véhicules gros porteurs
fruits qui ressemblent à des poires.                           doivent prendre le contournement pour
Consommé en salade.                                            ne pas déranger la circulation dans la
                                                               ville.
congelé n.m. Article d‟importation mais
de seconde main ; généralement voiture                         coq de secko n.m. (traduction littérale
ou chaussures ; objet de peu de valeur.                        du sara madjingay) Plante rampante sp.,
Syn. Air Cotonou. Belgique. France au                          les fruits sont consommés en sauce ; les
revoir.                                                        feuilles sont utilisées en bain contre le
                                                               rhume, le paludisme, etc.
Congo n.pr.gr. Désigne du temps de la
colonisation tout ressortissant de l'A.E.F.                    cor n.m. (sara-ngambay) Croquette de
(Afrique Équatoriale Française) autre                          viande plus grosse que le « kanda » .
que     Tchadien      :     Centrafricains,                    Destinée à la consommation familiale et
Camerounais, Congolais. Cf. Bantou.                            non à la vente. Cf. Kor. Syn. Kanda.
Paris-Congo.
                                                               cor n.m. Corne de chasse. Corne d'appel.
conjoncture (la) n.f. Situations sociales                      "La dynastie goulaye pleure son chef.
et économiques difficiles connues par les                      Décédé le 20 février 2000 à l'âge de 74
populations du Sud du Tchad pendant la                         ans, Djidingar Dono Ngardoum a été
guerre civile de 1979 ; cette période.                         accompagné le 24 février dans son
                                                               vilage natal Dono Manga pour être
conjuguer v.t. Flatter, baratiner.                             inhumé le 26 février (...). Les cris
                                                               s'élèvent et se mélangent aux sons des
connaître v.t. Savoir. Il ne connaît pas                       balafons, des flûtes et de cor".
lire : Il ne sait pas lire.                                    (N'Djaména Hebdo n° 412 du 2 mars
                                                               2000, p2).Cf. Corne de chasse.
conseil de famille n.m. Réunion des
membres d'une famille élargie pour                             cor ou kor n.m. (sara-ngambay)
résoudre les problèmes courants.                               Croquette de viande plus grosse que le
                                                               kanda, destinée à la consommation
consommation n.f. Tournée. Payer sa                            familiale et non à la vente. Cf. Kanda.
consommation : offrir et payer un certain
nombre de boissons.                                            corne d'appel n.f. Corne de chasse
                                                               improprement appelée "cor".
contact n.m. Interrupteur électrique.
L'électricité est revenu : il faut mettre le
contact : le délestage est fini, rallume les
lumières.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


corne de chasse n.f. Improprement                              corriger v.t. ( de Donner une correction
appelée "cor de chasse". Corne                                 corporelle à l‟ancienne école primaire)
d'antilope (notamment de cobe de buffon                        Frapper, frapper, bastonner pour une
ou biche-cochon) travaillée pour obtenir                       raison ou une autre, une personne plus
un genre de flûte court avec une                               ou moins âgée que soi . Ramener à la
embouchure et des trous sur le côté. Elle                      raison par des moyens physiques, en
sert, à la chasse à courre à transmettre                       l‟occurrence      par   des     violences
des messages codés (type de code morse)                        physiques. « Mon beau-frère là ?
entre chasseurs. Elle sert aussi, quand la                     Attends. Je vais le corriger très mal, tu
chasse n'est pas ouverte, comme simple                         vas voir »
instrument de
musique.                                                       corriger v.t. tricher. Il m'a corrigé : il a
                                                               triché sur ma copie.
coro n.m. (ar. [ko :ro]). Cuvette
métallique d'une contenance de deux                            cotisé adj. Métissé. Enfant cotisé :
litres environs. Unité de mesure pour la                       enfant né de parents n‟appartenant pas
vente de denrées diverses : céréales,                          au même groupe ethnique, à la même
sucre, lait, etc. Le sac de sucre Sonasut                      région, au même pays.
fait dix koros. Adama a acheté trois
koros de riz.                                                  cotonculteur       n.m.      Producteur,
                                                               cultivateur de coton graine.
coro ou koro n.m. (ar. [kôro]). Cuvette
métallique d'une contenance de 2 litres                        coton-graine n.m. Véhicule gros porteur
environs. Unité de mesure pour la vente                        de la société cotonnière Cotontchad
de denrées diverses : céréales, sucre, lait,                   employé dans le transport du coton en
etc. "À la vue des douaniers, un groupe                        graine, des champs vers les usines
de contrebandiers prend fuite (...). D'un                      d'égrenage.
geste rapide, les douaniers récupèrent
quelques coros de sucre abandonnés par                         coucou geai n.m. Très bel oiseau, à
les contrebandiers et s'embarquent dans                        longue queue étagée bordée de blanc. La
leur voiture" (Le Progrès n° 586 du                            tête est munie d'une huppe blanche.
vendredi 15 septembre 2000, p3).
                                                               couiller v.i. forniquer, coucher avec,
corps     habillés     n.m.pl.         Groupes                 "coïter".
militaires, paramilitaires.
                                                               coupe-coupe n.m. Sabre, machette,
corps n.m. Dépouille mortelle. La levée                        grand coutelas utilisé comme outil
du corps aura lieu à 15 heures pour le                         agricole ou comme arme blanche.
cimetière de Farcha.
                                                               coupe-file n.m. Vignette collée sur le
corrigeateur n.m. tricheur. cf corriger                        pare-brise de véhicules d'un cortège
                                                               officiel et autorisés à pénétrer dans
                                                               certaines zones protégées.

                                                               coupe-ongles n.m. Objet de toilette qui
                                                               sert à tailler les ongles.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


couper v.t. Partager. Viens on coupe la                        cousin n.adj. 1) Relation entre deux
bière-ci : viens qu'on se partage cette                        personnes qui se connaissent plus ou
bouteille de bière.                                            moins bien. « Les Centrafricains sont les
                                                               cousins des Tchadiens : Centrafricains et
coupeurs de route n.m.pl. Pirate de                            Tchadiens se sentent comme deux
route. Depuis les années 1990, ce sont                         peuples frères ». « Celle-là ? C’est sa
des hommes munis d'armes de guerre qui                         cousine : c‟est sa petite copine ». 2)
opèrent au sud du Tchad et nord du                             cousins de plaisanteries. Expr. n.
Cameroun Nigeria Centrafrique. Ils                             (s‟emploie comme expression ou comme
molestent ou tuent et dépouillent les                          nom) Relation unissant des cousins,
voyageurs de tous leurs biens. Cf.                             basée sur la tradition, les coutumes
zaraguina, zarguina.                                           ancestrales de certains peuples qui
                                                               permet à ceux-ci de se lancer des
courant n.m. Courant électrique,                               plaisanteries ou se dire des vérités les
électricité. Ils ont coupé le courant : il y                   plus piquantes mais sans rancœur. Même
a un délestage électrique.                                     si ce sont des vérités ou plaisanteries
                                                               difficiles à accepter, entre cousins, cela
course au pouvoir expr. Jouer à                                s‟accepte sportivement. « Il m’a traité de
marcher ou courir plus vite que les                            pédé devant les femmes ! Heureusement
autres sur la route du retour de l'école                       que c’est mon cousin de plaisanteries,
(La distance séparant l'école de certains                      sinon, je te jure que ça allait mail
villages obligent les enfants des localités                    finir ».
éloignées à se mettre en groupe pour
marcher ensemble afin de moins                                 couteau de jet n.m. Arme blanche du
ressentir la distance et la fatigue). Quand                    pays sara, de la forme d'un grand couteau
on fait course au pouvoir, c'est toujours                      mais qui s'utilise généralement par jet.
Ndorangar qui gagne : Lorsque sur la                           Le couteau de jet sacré du Mbang de
route de l'école nous jouer à aller plus                       Bédaya.
vite que les autres, c'est toujours
Ndorangar le meilleur.                                         coutumier adj. Cf. Chef coutumier,
                                                               Droit coutumier, Mariage coutumier,
course n.f. Taxi loué par une seule                            Tribunal coutumier.
personne pour effectuer ses courses.
Opp. Taxi de ramassage.                                        cowdriose n.f. Maladie des bovins,
                                                               s'attrape dans les mauvaises herbes que
cousin n. Terme d'adresse utilisé par                          les      animaux        mangent,     sévit
tout interlocuteur. L'ami. Cf. Parent.                         particulièrement dans la région du Batha
                                                               où il est localement appelé [ab fa:su:x] ;
                                                               attaque le coeur et les intestins.

                                                               cramcram n.m. (Cenchrus Bifloris,
                                                               famille des Graminées). Herbe à
                                                               infloresence hérissée de piquants.

                                                               crâner v.i. Frimer, faire le fanfaron,
                                                               porter fièrement la tête sur les épaules,
                                                               être hautain, prétentieux..




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


crâner v.i. Se pavaner.                                        CSM n.m. Sigle Conseil Supérieur
                                                               Militaire. Force politico-militaire qui a
crédible adj. Solvable, autorisé                à              renversé le pouvoir de François
prendre un crédit, à emprunter.                                Tombalbaye par le coup d'Etat militaire
                                                               du 13 avril 1975, faisant du Général
crédit n.m. Prêt d'argent. Cf. bon pour.                       Félix Malloum le deuxième Président de
                                                               la République du Tchad. C'est sous ce
cresson n.m. (Lepidium Sativum,                                régime qu'éclatera la guerre civile de
famille des Crucifères). Plante. Cresson                       Février 1979. "Le Conseil Supérieur
alénois, djirdjir. Cf. Djirdjir.                               Militaire (CSM). La composition du
                                                               CSM s'est caractérisé par la tribalisme
crevettes du désert n.f.pl. Plat de                            au sein même des membres de ce
criquets frits et servi pour accompagner                       conseil., car ce dernier est en majorité
l'apéritif. Syn. Crevetttes du sahel.                          composé de sudistes, alors que le nord
                                                               n'est représenté que par 2 officiers qui
crevettes du sahel Cf. Crevettes du                            sont : le Commandant Zakaria Wawa
désert.                                                        Dahab, le Lieutenant Mahamoud
                                                               Abdéraman. C'est ainsi que ce conseil
croisement n.m. Intersection de routes,                        militaire a plongé le pays dans la guerre
carrefour.                                                     civile entre le Nord et le Sud en 1979,
                                                               dont en sont victimes des milliers et des
crotalaire n.m. (Crotalaria Ochroteuca).                       milliers de Tchadiens. Ensuite, le
Plante non cultivée mais protégée. Fleurs                      Conseil Supérieur Militaire s'est
jaunes. Gousses renflées, bruyantes au                         transformé en conférence tendancielle
vent. Les fleurs sont utilisées en cuisine.                    tenue à Lagos (Nigeria) et composée en
Les gousses amusent les enfants qui en                         majorité de sudistes". (Youssouf Brème,
font des sortes de castagnettes. Syn.                          Délégué du Soudan à la Conférence
"haricot     du       diable",      "plante                    Nationale Souveraine, janvier 1993, in
castagnettes".                                                 N'Djaména Hebdo n° 114 du 17 janvier
                                                               1994, p8).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


CSNPD n.m. Rébellion, mouvement                                cuiller en calebasse n.m. Petite louche
politico-militaire dirigé par le Lieutenant                    en calebasse servant à manger la
Ketté Nodji Moïse; localisé dans le sud                        bouillie.
du Tchad, dans les préfectures du
Logone oriental et du Logone                                   cuillerée n.f. Petite cuillère, cuillère à
Occidental, notamment autour de Bodo                           café (ne désigne pas le contenu d'une
et Béboto. "De sources médicales, on                           cuiller). Je n'ai pas demandé une cuiller,
signale la présence à l'hôpital militaire                      j'ai demandé une cuillerée pour prendre
de la garnison de nombreux blessés                             du sucre. : Je n'ai pas demandé une
évacués des lignes du front. Selon                             cuiller à soupe mais une cuillère à café
d'autres sources, le MDD et le CSNPD                           pour prendre du sucre.
du Lt Kété Nodji Moïse auraient
envisagé de mener une action conjuguée.                        cuisinier n.m. Garçon de maison,
C'est apparemment pour contrer cela                            domestique qui s'occupe de l'intérieur.
qu'une     soixantaine     de     véhicules                    Opp. Jardinier
militaires français avaient été dépêchés
au Logone Oriental et au Logone                                cul de ta mère expr. (péjoratif, grossier,
Occidental". (N'Djaména Hebdo n° 113                           injurieux). Imbécile, vaurien, enculé.
du 13 janvier 1994, p12).
                                                               D
CSNPD Sigle pour ?                                             D.P. n. Sigle mélioratif et familier pour
                                                               désigner les Directeurs ou la Directrice
CST n.f. Compagnie Sucrière du Tchad,                          de Publication des journaux de la place.
anciennement       Sonasut    (Société                         "Sy Koumbo Singa Gali : "Ma mère
Nationale Sucrière du Tchad).                                  continue à chercher de l'eau à 15 km de
                                                               son village" (...) Directrice de
CST n.m. Sigle pour Conseil Supérieur                          publication de l'Observateur, Mme Sy
de la Transition. Organe parlementaire                         est la présidente de l'Association de la
mis en place en 1993 par la CNS pour                           Presse Privée au Tchad (APPT) et vice-
conduire la Transition jusqu'aux                               présidente de l'Union des Éditeurs
élections législatives et présidentielles de                   d'Afrique Centrale (UEPAC) (...). La
1995.     Remplacé       en 1997 par                           D.P. de l'Observateur suggère qu'une
l'Assemblée Nationale dont les membres                         véritable solidarité se crée entre les
sont les "députés".                                            femmes. "Si on met ensemble les petites
                                                               choses que font 10 ou 15 femmes, on
cube maggi n. adj. 1) Nom déposé.                              obtiendra    de     grandes    choses"."
Condiment utilisé en cuisine pour                              (N'Djaména Hebdo n° 320 du 12 mars
assaisonner une sauce. 2) Personne qui                         1998, p8).
se mêle de tout, qu‟on voit partout, qui
touche à tout. Syn. Arôme Maggi.                               Dababa n.pr.l. Département. Chef-lieu
                                                               Bokoro.
cuiller à boule n.f. Spatule, morceau de
calebasse cassée, taillé pour servir de
louche, destiné à retirer la boule
(polenta) chaude de la marmite.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


Dababa n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                           dagaza n.m. Parlé dans la préfecture du
Départements constitutifs des 17 régions                       Borkou, dans la sous-préfecture de
du Tchad. Sous-préfectures : Bokoro,                           l'Ennedi, dans le nord du Lac Tchad et
Gama, Moïto. (Décrets n° 415, n° 416,                          dans la région de Largeau par 2812)281
418    et   n°419/PR/MAT/2002         du                       locuteurs (pour une population totale de
17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°                             312)300 personnes réparties entre le
622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                             Tchad et le Niger), le dazaga est une
                                                               langue saharienne de la famille nilo-
dabalay n.m. (ar.). Lieu réservé pour le                       saharienne. Les locuteurs de cette langue
repas entre hommes, entre voisins.                             sont les Daza qu'il ne faut pas confondre
                                                               avec le daza, langue tchadique parlée au
dabbaba n.m. (ar.) Bracelet, bijou,                            Nigeria.
parure en or.
                                                               dagba n. adj. Ethnonyme. Langue.
dadjo, dadjou n. adj. Ethnonyme.                               Langue sara parlée à la frontière tchado-
Langue de la famille nilo-saharienne,                          centrafricaine ; proche du parler kaba de
embranchement Soudanais de l'est. On                           Goré et Paoua.
distingue deux parlers dadjo qui
constituent en fait deux langues                               dag-dag n.m. (ar.) Nid de poule, dos
différentes avec un taux de similitude                         d'âne. On n'arrête pas de caracoler sur
lexicale estimé à 64%. 1) dadjo dar                            les pistes de Koumra à cause des dag-
dadjo : populations localisées autour de                       dags. Syn. Gendarme couché.
Mongo et de Eref dans le Guéra, les
Dadjo de Dar Dadjo (23)100 personnes)                          dambi n.m. Personne en            tenue :
s'opposent aux Dadjo de Dar Sila. Autres                       policier, gendarme, militaire.
appellations : Dadjou Mongo, Dadjou
Oum Hadjer, Saarongué. 2) dadjo dar                            damer le pion        loc.v.   Battre   en
sila : 33)000 personnes installées autour                      compétition.
de Goz-Béïda et à l'est vers la frontière
soudanaise. Les Dadjo Dar Sila                                 damré n.m. (ar. [da:re]) Campement,
s'appellent eux-mêmes Bokorougué ou                            petit village nomade, camp de base, site
Bokoriké.                                                      provisoire dans lequel restent les
                                                               personnes qui ne peuvent pas suivre les
dadjou n. adj. Ethnonyme. Langue de la                         troupeaux. On y laisse souvent des
famille nilo-saharienne, embranchement                         vaches laitières, des vivres, etc.
Soudanais de l'est. Cf. Dadjo .

Dagana n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
Départements constitutifs des 17 régions
du Tchad. Sous-préfectures : Massakory,
Tourba, Karal. (Décrets n° 415, n° 416,
418    et   n°419/PR/MAT/2002         du
17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°
622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


dangaléat n. adj. Ethnonyme. Langue.                           David Dérangement n. adj. David
Les Dangaléat sont localisés dans le                           Terrassement. Société française de
Guéra, à, l'ouest de Mongo vers la sous-                       travaux publics implantée dans la zone
préfecture de Bitkine. On distingue le                         pétrolière de Komé et Bam dans le
dangaléat de l'est, celui de l'ouest et celui                  Logone oriental. Leurs multiples
du centre. Les deux extrêmes (est-ouest)                       véhicules et le salaire des ouvriers, trop
ont un taux d'intercompréhension                               élevé par rapport à la normale dans la
relativement faible, mais tous deux                            région rend la compagnie indésirable.
comprennent très bien la variante du                           Par ext. Toutes les compagnies qui
centre. On dénombre 45.000 locuteurs                           travaillent dans la prospection et
dangaléat dont 30.000 rien que dans le                         l‟exploitation du pétrole dans le Logone.
canton dangaléat (1999). Le dangaléat,
aussi appelé dangla est une langue                             day n. adj. Ethnonyme. Langue. Les
tchadique.                                                     populations day, estimées à 49.916 en
                                                               1993, sont localisées dans l'ancienne
dangereux adj. Inquiétant, talentueux,                         préfecture du Moyen-Chari entre Sarh,
ingénieux, hors pair. (Ne compromet                            Moïssala et Bédiondo. On distingue des
nullement la vie de quelqu'un). Euh,                           variantes dialectales selon les villages :
regarde la sape ! Le gars-ci est                               Bouna, Bangoul, Ngalo, Takawa-
dangereux. : Oh ! Tu as vu la coupe de                         Bengoro        mais       toutes      sont
son costume ? Ce garçon est talentueux.                        intercompréhensibles. Le day est une
Syn. Grave.                                                    langue Adamawa.

dangla n. adj. Ethnonyme. Langue. Cf.                          daya n.m. Colle dissolvent pour
Dangaléat.                                                     pneumatique absorbée comme stupéfiant
                                                               par les enfants de la rue.
Dar-Tama n.pr.l., n.m. Nom d‟un des
30 Départements constitutifs des 17                            daza n. adj. Ethnonyme. Locuteur de la
régions du Tchad. Sous-préfectures :                           langue dazaga. Cf. Dazaga.
Sirim Birké, Guéréda, Kolonga. (Décrets
n°    415,     n°     416,   418     et                        DDS n.f. 1) Sigle pour la Direction de la
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              Documentation et de la Sécurité, Police
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             politique du régime dictatorial du
octobre 2002) pp2-3).                                          Président Hissène Habré. 2) Agent de
                                                               renseignement de cette police. Par ext.
datte n.f. Fruit du palmier dattier. Bière                     Tortionnaire. 3) Centre de torture
de datte. Alcool de datte. Datte fraîche.                      tristement célèbre où opèrait cette police.
Datte séchée.
                                                               débroussailler v.t. Désherber, nettoyer
                                                               les herbes.

                                                               débrousser v.t. Nettoyer la brousse ; y
                                                               enlever herbes, arbustes, souches, bois
                                                               morts afin de la rendre cultivable.
                                                               Débrousser la forêt.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


débysme n.m. Relatif à Idriss Déby,                            déflation n.f. Diminution générale du
Président de la République du Tchad                            nombre des militaires dans les forces
depuis décembre 1990. "Pour avoir, des                         armées tchadiennes, après la Conférence
années durants, dénoncé les impérities                         Nationale Souveraine et la signature du
du pouvoir (...), nous avons été taxés                         Programme d'Ajustement Structurel
d'anti-débysme primaire, d'ennemi du                           (PAS).
MPS". (N'Djaména Hebdo n° 113 du 13
janvier 1994, p1)                                              défrisage n.m. Cheveux défrisés.

décharge Epervier n.f. Décharge                                défriser v.t. Coiffer avec des produits
publique utilisé par les militaires                            cosmétiques pour rendre lisses des
français de l‟Opération Epervier basée à                       cheveux crépus.
N‟Djaména à la Base Sergent Chef Adji
Kossei. Là, survivent des laissé-pour-                         déguerpis n.m. Personne ayant fait une
compte et des malfrats qui y font de la                        construction anarchique sur un terrain
récupération. Syn. Californie. Afghan.                         non lotis et dont la municipalité de la
                                                               ville a détruit ladite construction. cf?
décréter v.i./t. Décider de façon                              Déguerpissement.
unilatérale une mesure à appliquer à
tous. « Aujourd’hui, on va manger la                           déguerpissement n.m. Action de la
boule : c’est décrété : Aujourd‟hui, le                        mairie consistant à        détruire les
menu du jour, c‟est la polenta : je l‟ai                       constructions anarchiques effectuées sur
décidé ainsi et nul ne peut rien contre »                      des terrains non lotis.
« Je l’ai décrété Chef de Classe : Je
soutiens sa candidature pour qu‟il soit                        délèbe n.m. (ar.) Palmier rônier, bois de
élu Chef de notre classe, et il le sera»                       palmier    rônier    utilisé  dans     la
                                                               construction.
déflaté n. adj. 1) Militaire qui a été
frappé par la mesure de déflation, avec                        délestage        n.m.      Rationnement
ou sans mesure d'accompagnement, de                            d‟électricité dû au manque de capacité
réinsertion dans la vie civile. 2) Militaire                   de la Société Tchadienne d‟Eau et
sans arme, qui n'appartient plus au corps                      d‟Electricité (STEE) à satisfaire tous les
de l'armée et donc sans défense,                               abonnés. « A cause des délestages
inoffensif.                                                    intempestifs de la STEE, nous ne
                                                               pouvons donner le journal en entier.
déflater v.i./t. 1) Démobiliser de                             Nous vous proposons un bulletin. »
l'armée. Békoutou est déflaté : il est au                      (RNT, 18 décembre 2002, Journal parlé
village maintenant : Békoutou a été                            de 6h30)
démobilisé. Il s'est reconverti en paysan
dans son village. 2) Mourir. Tuer. Le                          démarreur n.m. Produit aphrodisiaque.
sida a déflaté beaucoup de jeunes au                           On dit que le gingembre est un
Tchad. Achta est malade mais son                               démarreur, la Guinness aussi.
copain est déflaté de sida depuis l'année
dernière.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Dembé n.m. Nom d'un quartier                                   département n.m. Nouveau découpage
populaire de N'Djaména où est implanté                         administratif du Tchad. Le Tchad,
un important centre commercial, le                             auparavant subdivisé en préfectures est,
« marché de Dembé ». "Les quartiers                            depuis l'an 2000 subdivisé en
Am Toukoïn, Am Koudjara, Djari,                                départements. De 14 préfectures, le
Dembé et leurs environs sont sensés                            Tchad est passé à 28 départements plus
appartenir au 5ème arrondissement                              la ville de N'Djaména, soit 29. Les
jusqu'à nouvel ordre. Un certaine "mère                        départements sont éclatés en 116 sous-
responsable" de cet arrondissement                             préfectures      ou      circonscriptions
rural prétend en être le maire. Merci                          électorales dont 8 à N'Djaména (8
pour madame le maire née Dénéram (...)                         arrondissements). Les départements
nous ne voterons plus jamais Dénéram".                         seront regroupés en régions. Les
(N'Djaména Hebdo n° 149 du 15                                  départements sont : 1) Assongha, chef-
septembre 1994, p11).                                          lieu Adré. 2) Baguirmi, chef-lieu
                                                               Massenya. 3) Barh El Ghazal, chef-lieu
démerder (se) v. Se débrouiller.                               Moussoro. 4) Barh koh, chef-lieu Sarh.
                                                               5. Batha Est, chef-lieu Oum-Hadjer. 6.
demi-dieu n.m. Personne qui se croit                           Batha Ouest, chef-lieu Ati. 7. Biltine,
tellement fort qu'il peut égaler la moitié                     chef-lieu Biltine. 8. Borkou, chef-lieu
de la force divine.                                            Faya. 9. Dababa, chef-lieu Bokoro. 10.
                                                               Ennedi, chef-lieu Fada. 11) Guéra, chef-
dendrocygne veuf n.m. (Dendrocygna                             lieu Mongo. 12) Hadjer Lamis, chef-lieu
Javana, famille des Anatidées). Oiseau.                        Massaguet. 13) Kabia, chef-lieu Gounou
Syn. Canard siffleur.                                          Gaya. 14) Kanem, chef-lieu Mao. 15.
                                                               Lac, chef-lieu Bol. 16. Lac Iro, chef-lieu
                                                               Kyabé. 17. Logone Occidental, chef-lieu
                                                               Moundou. 18. Logone Oriental, chef-lieu
                                                               Doba. 19. Mandoul, chef-lieu Koumra.
                                                               20. Mayo Boneye, chef-lieu Bongor. 21)
                                                               Mayo-Dala, chef-lieu Pala. 22) Mont de
                                                               Lam, chef-lieu Baïbokoum. 23) Ouaddaï,
                                                               chef-lieu Abèche. 24) Salamat, chef-lieu
                                                               Am-Timan. 25. Sila, chef-lieu Goz-
                                                               Béida. 26. Tandjilé Est, chef-lieu Laï.
                                                               27. Tandjilé Ouest, chef-lieu Kélo. 28.
                                                               Tibesti, chef-lieu Bardaï. 29. Ville de
                                                               N'Djaména. On dit l'Assongha, le Hadjer
                                                               Lamis, le Baguirmi,... mais la Kabia, la
                                                               Tandjilé et le Mont de Lam.

                                                               deuxième bureau n.m. (bureau non
                                                               officiel) Concubine, maîtresse. Cf.
                                                               Bureau.

                                                               deux-temps n.m. Lunettes dont les
                                                               verres s‟adaptent au soleil et à
                                                               l‟obscurité.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


dévaluation n.f. Dévaluation du franc                          diahrer v.i. Avoir la diarrhée, faire de la
cfa décidée à la réunion des Chefs d'Etat                      diarrhée. Le choléra fait beaucoup
de la zone franc à Dakar, Sénégal dans la                      diarher.
nuit du 10 au 11 janvier 1994,
réaménageant la parité du franc cfa par                        dihé n.m. « Végétal le plus protéique et
rapport au franc français. La zone franc a                     le plus riche en vitamine B12 (…). Se
été instituée en 1945 et regroupe                              développe dans les nappes d‟eau
actuellement 14 pays africains plus la                         natronnée des ouadis ou oasis de la zone
France. Les pays africains sont liés au                        désertique du Kanem, au nord du Lac
trésor public français par un système                          Tchad (…). Le dihé est cueilli
original de "comptes d'opérations". La                         principalement par des femmes et il est
dévaluation a réduit de 50% la valeur du                       consommé sous forme de sauce par les
franc cfa, soit 1 FCFA = 0,01 FF ou 1 FF                       populations du Kanem et du Lac (…). Le
= 100 FCFA au lieu 50 FCFA pour 1 FF                           procédé de cueillette de la spiruline
ou 1 FCFA pour 0,02 FF. C'est la                               consiste à prendre dans des récipients en
dévaluation : c'est la crise économique.                       fer l‟eau de la mare et la verser dans une
"Caféteriat anti-dévaluation" : nom                            cuve sphérique pratiquée dans des dunes
d'une gargote dont les prix se disent tenir                    de sable. Celle-ci filtre l‟eau et laisse des
compte de la baisse du pouvoir d'achat                         dépôts d‟algues qui forment par la suite
des populations après la dévaluation de                        une sorte de galette qui offre une face
la parité du franc cfa d'avec le franc                         pleine de sable. La galette est alors
français. "Depuis le 12 janvier, date de                       séchée au soleil, vendue sur le marché
l'annonce de la dévaluation du franc                           local ou exportée vers les pays voisins
CFA, le gouvernement tchadien a                                (Niger, Nigeria) où vivent d‟autres
observé un silence inquiétant pour se                          populations kanembou/kanouri ». (Lettre
réveiller à quelques semaines de la                            du CNAR, n°06, oct. 1999). Syn.
revue à mi-parcours pour se livrer à une                       Spiruline, Algue alimentaire. (A ne pas
opération de rackettage des citoyens.                          confondre avec la Dihé, prix du sang).
Cela sous le fallacieux prétexte de
remplir ce tonneau des Danaïdes que                            dihé, diyé n.f. Prix du sang. Cf. Dia.
sont les caisses de l'Etat. Dans tous les                      Diya. (A ne pas confondre avec le dihé,
cas, l'opération ne rapporterait pas plus                      algue alimentaire).
de trois milliards alors qu'on nous en
demande un et demi par mois".                                  dimanche n.m. Marché hebdomadaire,
(N'Djaména Hebdo n° 149 du 15                                  généralement organisé le dimanche, jour
septembre 1994, p1). cf Rackettage.                            férié et jour de messe.

dia ou diya n.f. (ar.) Prix du sang,                           dîme n.f. Offrande faite pendant les
somme d'argent que l'assassin verse à la                       cérémonies religieuses chrétiennes.
famille de la victime en guise de
dédommagement. "Selon lui, son client a                        din n.m. [din] (ar. [dihin] "huile pour la
payé toute la dia demandée par les                             cuisine ou pour les soins corporels")
parents de la victime". (Le Progrès n°                         Huile végétale de la société Cotontchad,
583 du mardi 12 septembre 2000, p3).                           à base d'arachide et d'amendes de graines
Cf. Dihé. Diyé.                                                de coton. Nom déposé.

                                                               dinari n.m. Carreau (jeu de cartes)




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Dinari, djinari n.m. (ar. [dina:ri]).                          Dja F.M. n.f. Station privée de
Carreau, couleur rouge au jeu de cartes.                       radiodiffusion     émettant    en      FM
                                                               (Modulation de Fréquences) pour
disco n.m. (fr.Discothèque). Animation                         N'Djaména et ses environs.           "Une
de surprise-partie avec du matériel de                         association chrétienne offre du matériel
sonorisation adapté (châine hi-fi, etc).                       à la radio Dja FM. Le Président du Haut
                                                               Conseil de la Communication Emmanuel
discuter v.t. Disputer. On s'est discuté                       Béaloum Touadé a remis le samedi 12
dessus : on s'est disputé pour ça. On se                       août à la première radio privée Dja FM
l‟est arraché.                                                 un lot de matériels techniques offerts par
                                                               le World Association for Christian
disque demandé n.m. Emission                                   Communication (WACC) basée à
hebdomadaire radiodiffusée permettant                          Londres". (Le Progrès n° 562 du lundi
aux auditeurs d‟adresser des extraits de                       14 août 2000, p1).
musique de leur choix à l‟attention de
leurs parents et amis. Syn. Concert des                        djabari n. adj. (ar. [jabba:ri]). Avare,
auditeurs.                                                     pingre.

diverger v.t. (Utilisé pour) Dévierger,                        djalla n.m. Bière locale du pays gor,
déflorer.                                                      mango et bédjonde, à base de sorgho
                                                               rouge. Cf. Bili-bili. Kochette. Kondrong.
diwédi n.m. (ar. [diwe:di]). Spaghetti,
pâtes alimentaires de fabrication locale.                      djallaba, djellaba n. adj. Grand
                                                               commerçant,       blanc,     arabophone,
diya n.f. (ar.) Prix du sang, somme                            originaire du Soudan, de Libye, de Syrie,
d'argent que l'assassin verse à la famille                     d'Égypte ou d'un autre pays arabe.
de    la    victime     en    guise    de
dédommagement. "Le prix du sang ou la                          Djambalbar n.pr.l. (ar. [janb al bahar]
diya, une pratique controversée".                              "à côté du fleuve"). Nom d'un quartier de
(N'Djaména Hebdo n° 198 du 31 août                             N'Djaména, en bordure du confluent
1995, p6). Cf. Dia. Dihé. Diyé.                                Chari et Logone.

diyé n.f. Prix du sang. Cf. Dihé. Dia.                         django n.m. (de Django, nom d‟un
Diya.                                                          acteur de cinéma opérant dans les films
                                                               westerns) Opération de vol effectué par
                                                               les enfants de la rue en complicité avec
                                                               certains commerçants. (RNT, journal de
                                                               midi, 4 nov. 2000).

                                                               djarab n.m. (mot ouaddaïen et arabe du
                                                               Salamat) Maladie des bovins, gale
                                                               blépharite ; contagion par absorption
                                                               d'un végétal spécial. Quand la vache a le
                                                               djarab, ses poils tombent.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


djara-djarade n.m. (ar. [jarad-jarad]                          djougoul-taguiyé n.m. (ar. "jeter son
"les criquets, les criquets" : quand on tire                   chéchia"). Bière locale, très forte.
avec cette arme, on a l'impression que ce                      Anecdote : si vous en buvez, elle peut
sont des hordes de criquets migrateurs                         vous saouler au point de vous faire
qui déferlent sur les lieux)         Lance                     perdre votre calotte.
roquettes multiples de fabrication russe
(LRM 122 mm.), appelé "orgues de                               djougournouma n.m. (ar. [jugurnuma]
Staline" par les Allemands à la seconde                        emprunté au vocabulaire d'Anciens
guerre mondiale.                                               Combattants) 1) Gueule de bois, manque
                                                               d'un excitant ou d'une drogue.(emploi
djellaba n. adj. Cf. Djallaba.                                 peu courant ) 2) Séance de remise de
                                                               "tontines" organisée à domicile ou dans
djembé n.m. (mot ouest africain,                               un endroit public (bar, restaurant) suivie
bambara ?) Tam-tam bas utilisé en                              d'une collation ou d'une surprise partie.
Afrique d l‟Ouest, notamment en Côte                           Quelquefois, le repas servi est payant
d‟Ivoire, au Sénégal, en Gambie, au Mali                       mais les boissons sont vendus aux prix
et au Burkina Faso.                                            habituels des bars. De plus en plus, le
                                                               djougournouma s'apparente à un pari-
djigari n.m. (Sorghum Durra, famille                           vente à la différence qu'il n'excède pas
des Graminées). Variété de sorgho,                             22 heures et n'a pas l'obligation de
rouge, précoce, très nutritif, cultivé                         prendre une autorisation à la Mairie. Les
essentiellement dans le Mayo-Kebbi et                          repas qui y sont servis sont gratuits mais
très prisé par les populations de la région                    le prix des boissons est majoré comme
parce que sa "boule" est bien consistante.                     dans un pari-vente.
"Les scouts sont à table. Au menu : pâte
de djigari avec sauce gombo".                                  Djourf-Al-Ahmar n.pr.l., n.m. Nom
(N'Djaména Hebdo n° 184 du 18 mai                              d‟un des 30 Départements constitutifs
1995, p14).                                                    des 17 régions du Tchad. Sous-
                                                               préfectures : Am-Dam, Magrane,
Djinari n.m. Cf. Dinari                                        Haouich. (Décrets n° 415, n° 416, 418
                                                               et n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
djirdjir n.m. (ar. [jirji:r]). (Lepidium                       N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
Sativum, famille des Crucifères). Plante                       octobre 2002) pp2-3).
cultivée, légumineuse, consommée sous
forme de salade ou accompagne le                               doba n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
"marara à l'eau". Cresson alénois.                             Mango.

djongor Abou Telfane n. adj.                                   doba n. adj. Ethnonyme et langue. Syn.
Ethnonyme et langue. Cf. Migaama.                              Mango.

djongor    Bourmataguil      n.              adj.              docteur n.m. Spécialiste. Docteur
Ethnonyme. Langue. Cf. Jonkor.                                 chaussures : cordonnier spécialisé.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


docteur-choukou n.m. (de "Choukou" :                           dombolo n.m. 1) Air de roumba
nom de personne courant en pays                                zaïroise, à la mode dans les années 1998-
kanembou) Vendeur ambulant de                                  1999. 2) Marché provisoire à N'Djaména
produits pharmaceutiques d'origine et de                       créé à l'hippodrome pour caser
qualité douteuses, mais cédés à bas prix.                      momentanément les commerçants, le
(Exemple à tirer dans N'Djaména                                temps de la réfection du Marché central.
Hebdo n° 327 du 30 avril 1998, p12).                           Marché Dombolo. Souk Dombolo. "Les
                                                               douaniers en tenue civile et armés,
dodge n.m. (Marque de véhicule                                 circulent à bord d'un véhicule Peugeot
utilitaire de grance capacité, construit                       504 à Sabangali pour guetter les
aux Etats-Unis) 1) Grande cuvette en fer.                      contrebandiers qui traversent l'avenue
2) Unité de mesure dont le volume                              Mobutu en direction du marché
correspond à celui de la cuvette de ce                         Dombolo". (Le Progrès n° 586 du
nom. Sert à doser l‟eau, les céréales, etc.                    vendredi 15 septembre 2000, p1). "Jeudi
                                                               16 novembre, le marché Dombolo a été
Dodjé n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                            détruit. Il ne reste que les étals des
Départements constitutifs des 17 régions                       marchandes de légumes et des bouchers.
du Tchad. Sous-préfectures : Tapol,                            (...) Certains habitants du quartier
Laoukassy,    Beinamar,     Krim-Krim.                         Ardep-Djoumal voient partir ce marché
(Décrets   n° 415, n° 416, 418 et                              avec un pincement au coeur" (Le
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              Progrès n) 634 du jeudi 23 novembre
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             2000, p5).
octobre 2002) pp2-3).
                                                               dot n.f. Somme d‟argent et effets divers
dogo n. adj. (haoussa du Niger) Désigne                        remis par les parents du fiancé à la
toute personne grande de taille. Par ext.                      famille de la future mariée. « Le
Relatif au Niger.                                              lieutenant (…) remercie le Général (…)
                                                               pour son soutien moral et financier à
dogo n. adj. (mot haoussa) 1) Personne                         l’occasion de la remise de dot de sa
originaire du Niger. 2) Personne de                            fiancée (…). » (Le Temps, n° 327, du 18
grande taille (plus de 1,80m).                                 dé&cembre au 14 janvier 2003, p10.

                                                               doter v.t. Payer la dot pour épouser une
                                                               fille ; participer à la cérémonie matinale
                                                               où la famille du fiancé remet l'argent de
                                                               la dot à la belle famille. « Hier, nous
                                                               avons doter une fille à Moursal. »

                                                               double décimètre n.m. Type de règle en
                                                               plastique, jaune, à 20 centimètres,
                                                               utilisée dans les écoles pour tracer des
                                                               figures au tableau. Cette règle est
                                                               distribuée gratuitement en début d‟année
                                                               dans les écoles publiques en même
                                                               temps que l‟équerre et le compas.

                                                               douga n.m. (ar. [dugga]). Petit piment,
                                                               séché et pilé en poudre.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


douguia n. adj. Dialecte kotoko du                             drapeau n.m. Enseigne de boissons
groupe goulfey parlé dans le village de                        traditionnelles consistant une bouteille
Douguia au nord-ouest de N'Djaména.                            de bière de 66cl d'eau pour indiquer le
Cf. Goulfey.                                                   "argui", un demi fût renversé sur lequel
                                                               on dépose des déchets de céréales pour
Douguia n.pr.l. Village kotoko et site                         indiquer un point de vente de "bili-bili"
touristique situé à une centaine de                            ou de "cochette", etc. Syn. Sentinelle.
kilomètres au nord-ouest de N‟Daména.
Spécialisé dans la chasse saisonnière, on                      dreadlocks n.m. Coiffure rasta ; à la
y pratique aussi de la grande pêche. Cf.                       façon jamaïcaine, sur le modèle de Bob
Goulfey.                                                       Marley.

douille n.f. (balle qu'on a déjà tiré)                         droit coutumier n.m. Droit établi selon
Ancienne copine ; fille ou femme avec                          les règles de la coutume. "Les autorités
laquelle on a déjà couché.                                     traditionnelles avaient demandé la
                                                               revalorisation de leur fonction. Les
doum n.m. Fruit du palmier doum, de la                         droits coutumiers les plus élémentaires
taille d'une pomme. La pulpe fibreuse                          tels que les contrôles des marchés, pour
qui entoure la noix est consommée : bon                        ne citer que ceux-là, ne sont pas exercés
pansement gastrique et soigne la                               par l'autorité traditionnelle mais par des
palpitation cardiaque. Séché, le fruit sert                    militaires de la place en complicité avec
de combustible, surtout pour la                                les      autorités       administratives".
fabrication des briques cuites : alternatif                    (N'Djaména Hebdo n° 114 du 17 janvier
efficace contre la coupe abusive de bois.                      1994, p8).

doungourou n.m. (tirés des livres de                           droit n.m. Tour, ordre d'arrivée
contes ouest-africains). Lèche-botte,                          impliquant le droit de passer avant
serviteur, garçon de course.                                   l'autre. J'attends mon droit pour puiser
                                                               de l'eau : J'attend mon tour à la borne
dourdour n.m. (ar. "mur") Mur en                               fontaine.
banco, en terre crue, construction en
adobe. « N'Djaména est une capitale                            drongo n.m. oiseau sp., ressemble au
africaine où la majorité des maisons                           merle.
sont en dourdour. Chaque année, en
saison de pluies, les maisons en                               dur adj. Avoir les yeux durs : être malin.
dourdour s'écroulent et tuent les gens à                       Faire les yeux durs : se prendre pour le
N'Djaména mais la Mairie ne fait rien                          plus malin. Avoir le main dure : être
pour tracer des canalisations et évacuer                       chiche.
les eaux de pluie. »
                                                               E
dozen n.m. (angl. « dozen ») Bassine                           E.B. n. (Abrév. Evolution Brusque)
d‟une douzaine de litres. Cf. Dodge,                           Personne qui vient d‟arriver à la capitale,
moura.                                                         à peine accomodée à la ville, elle devient
                                                               plus royaliste que le Roi.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


échouer v.i. Etre ajourné à un examen.                         empanner v.t.          (de   panne)    Cf.
Djimadoum a échoué deux fois au                                Endommager.
baccalauréat, c'est comme ça qu'il est
entré à la police : Djimadoum a été                            empanneur adj. n. Cf. Endommageur.
recalé par deux fois aux examens du
baccalauréat ; il a fini par entrer dans la                    enceinter v.t. Rendre enceinte une
police où l'examen d'entrée est                                femme, engrosser.
relativement plus facile.
                                                               endommager v.t.(de dommage) Causer
école catholique associée n.f. École                           des dommages à quelqu'un, lui soutirer
communautaire prise en charge par les                          quelque chose, lui retirer des avantages
églises catholiques.                                           (par    opposition     à    dédommager
                                                               quelqu'un).
école communautaire n.f. Née pendant
la guerre civile de 1979, école non                            endommageur adj. n. Poids mort. celui
gouvernementale,     gérée    par    les                       qui vit au dépens des autres, qui commet
communautés villageoises. De plus en                           des dommages financiers aux autres.
plus, l'État leur apporte un soutien en                        Syn. Empanneur.
enseignants et en matériels.
                                                               enfant de la rue n.m. (généralement
éland de Derby n.m. La plus grande et                          employé au pluriel) Désigne un enfant
la plus lourde des antilopes : 1,75m au                        ou une bande d‟enfants, mineurs urbains
garrot pour 800kg.                                             dont l‟âge varie entre 6 et 18 ans. Pour
                                                               eux, la rue répond à leurs besoins ; ils se
élève de service n.m. Élève chargé du                          livrent à des activités aussi bien licites
transport des matériels didactiques de                         qu‟illicites. Ils vivent de la rue : ils y
l'enseignant (livres, cartes murales,                          trouvent leur gagne pain. Ils vivent dans
double décimètre, équerres, etc.) et du                        la rue : la plupart n‟ont pas de toit.
nettoyage de la salle de classe. La corvée                     Facilement influençables les uns par
est rotative. Aujourd’hui, je ne vais pas                      rapport aux autres, ils s‟adonnent à la
rentrer vite parce que je suis élève de                        drogue, au vol et parfois à la violence.
service. : Je ne rentrerai pas tôt                             Ils n‟ont pas accès facile aux services de
aujourd‟hui parce que c‟est mon tour de                        base essentiels telles que la santé,
nettoyer la classe et rentrer les affaires                     l‟éducation, le logement, l‟alimentation,
de l‟instituteur.                                              bref à la protection sociale. Ils sont
                                                               souvent la cible de la police.
embourber (s‘) v.t. Engager dans un
terrain mou ou humide, qu‟il soit boueux                       enfant n.m. Ressortissant de. "C'est par
ou sablonneux ; embourber, ensabler,                           la complicité des enfants du Guéra que
enliser. « Les pluies diluviennes                              le ministre Adoum Goudja et ses frères
inondent les champs et font écrouler les                       ont arraché le marché et donner à leur
maisons. Quinze véhicules sont bloqués                         frère Dodi" (N'Djaména Hebdo n° 387
de part et d’autre du pont. Deux autres                        du 22 juillet 1999 p13).
gros porteurs qui ont tenté de passer par
le bas se trouvent embourbés dans
l’eau.» (Le Progrès, n° 805 du mardi 07
août 2001, p 3).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


enfant nivaquine n.m. Enfant protégé                           Ennedi-Ouest n.pr.l., n.m. Nom d‟un
de la mortalité infantile parce que la                         des 30 Départements constitutifs des 17
maman a suivi des prénatals et                                 régions du Tchad. Sous-préfectures :
postnatals. par ext. Enfant qui a la tête                      Fada, Ounianga, Kalaït, Gouro. (Décrets
dure. Enfant têtu.                                             n°    415,     n°     416,   418      et
                                                               n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
engin n.m. Moyen roulant à moteur                              N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
(moto, voiture).                                               octobre 2002) pp2-3).

Ennedi n.pr.l. Département. Chef-lieu                          ensemble n.m. 1) Costume féminin
Fada. Faisait partie intégrante de                             dont le haut et les bas sont tirés du même
l‟ancienne préfecture du B.E.T.,                               tissu 2) Groupe de femmes portant des
Borkkou-Ennedi-Tibeti.                                         habits taillés sur le même modèle et dans
                                                               le même tissu. cf Complet.
Ennedi-Est n.pr.l., n.m. Nom d‟un des
30 Départements constitutifs des 17                            entraide communautaire n.f. Pratique
régions du Tchad. Sous-préfecture :                            des paysans consistant à se mettre
Kaoura. (Decrets n° 415, n° 416, 418 et                        ensemble pour travailler dans les champs
n°419/PR/MAT/2002) In N‟Djaména bi-                            d'un membre du groupe pendant une
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                            journée. Le bénéficiaire offre juste à
pp2-3).                                                        boire (de la bière locale) et/ou à manger
                                                               (un bon plat consistant). "Ils [les
Ennedi-Ouest n.pr.l., n.m. Nom d‟un                            militaires qui recherchent les rebelles]
des 30 Départements constitutifs des 17                        dispersent les paysans lors des journées
régions du Tchad. Sous-préfectures :                           d'entraide communautaire, profitent des
Fada, Ounianga, Kalaït, Gouro. (Décrets                        bossons alcoolisées dont ils s'abreuvent
n°     415,     n°    416,      418    et                      avant de casser les jarres". (N'Djaména
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              Hebdo, n° 197 du 24 août 1995, p10).
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
octobre 2002) pp2-3). « Ca chauffe dans                        entrain loc. v. (de "être en train de") En
l’Ennedi. Le 12 octobre, les forces du                         train. "Après une intense investigation
MDJT ont accroché l’armée de Déby à                            menée dans les différents quartiers de la
Arsa, une bourgade à 20 km de Fada                             ville,   le    policier     obtient     des
(…). Le gouvernement, de son côté,                             renseignements sur le réseau des voleurs
parle d’opérations de ratissage que se                         au quartier Klémat... Il arrive sur le lieu
troupes mènent sur le terrain. Il annonce                      et trouve un spécialiste entrain de
avoir totalement anéanti le PC d’Ogoué                         repeindre la moto... Une fois en
et surtout celui de Mourdi (…) Le 20                           possession de l'engin, les voleurs le
octobre, c’est autour de la localité de                        dépècent avant de transformer les
Milanga de servir de champ de                                  numéros du châssis". (Le progrès, sept
bataille ». (Le Temps, n° 320 du 23-29                         2000
octobre 2002, p.é).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


enturbanné,e adj. (péjoratif) Personne                         étranger n.m. Visiteur. Il m'a beaucoup
originaire du nord, musulman. Par                              fait l'étranger : il m'a bien accueilli chez
extension,    Toute      personne   mais                       lui.
généralement, soldat non contrôlé, coiffé
d'un turban pour ne pas se faire                               être mort loc.v. Être ivre.
reconnaître et qui commet des exactions
sur les populations civiles.                                   être sous ajustement loc. (de
                                                               "Programme d'Ajustement Structurel",
environnement lettré n.m. Contexte qui                         pays sous l'ajustement structurel imposé
permet au néo-alphabète de pérenniser                          les bailleurs de fonds internationaux)
ses connaissances en lecture, écriture et                      Avoir des moyens réduits, des marges de
calcul tels que les bibliothèques, la tenue                    manoeuvre très limitées. Cinq jours
des fiches comptables d'un groupement                          après la paie, tous les fonctionnaires
villageois, les romans et nouvelles, les                       tchadiens sont sous ajustement : Cinq
journaux, etc.                                                 jours après avec perçu leurs salaires, il
                                                               ne reste plus un sous aux fonctionnaires
épinard piquant n.m. (Amaranthus                               tchadiens (tellement le coût de la vie est
Spinosus, famille des Amaranthacées).                          élevé et les salaires bas).
Herbe dressée, épineuse, dont les épines
s'accrochent à la laine des moutons. Syn.                      être vacciné expr. Avoir pris des
Brêche de Malabar.                                             antidots contre des envoûtements 2)
                                                               Avoir vécu plusieurs expériences
éponge végétale n.f. Plante rampante                           dangereuses sans risquer sa vie. « Non,
dont les fruits sont utilisés comme                            Hissène ? Il est vacciné. Il a fait quatre
éponge pour le bain. (luffa acutangula,                        accidents le mois dernier. Hissène ne
luffa cylyndrica). Syn. "liane-torchon".                       s‟inquiète plus des accidents de la route.
                                                               Il en connu quatre le mois dernier »
éré-éré n.m. (Eutropius Niloticus et                           événements (les) n.m.pl. Guerre civile
Schilbe Uranoscopus) Désigne deux                              qui a commencé à N'Djaména le 12
variétés de poissons, aussi appelés                            Février 1979 avec son cortège de
"makélélé".                                                    malheurs. Pendant les événements,
                                                               j'étais réfugié à Maroua.
essayage n.m. Essai, test sur un engin
qui sort de garage.                                            F
                                                               F CFA n.m. Sigle pour Franc de la
état-major n.m. Quartier général des                           Communauté Financière Africaine. Syn.
enfants de la rue, des délinquants.                            Franc CFA. Cf. Dévaluation.

été n.m. Saison sèche (octobre-mai).
Opp. Hiver.

étranger local Expr. Pecnot, villageois
qui arrive pour la première fois en ville
et qui s‟accomode tant bien que mal au
mode de vie des citadins. Syn. T.D.V. ;
E.B.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.               DJARANGAR DJITA Issa


FAC.P n.m. Sigle pour Front d'action                           faire la politique expr. (Les promesses
commune        provisoire,    mouvement                        politiques n‟engagent que ceux qui y
politico-militaire. "Nadjita Béassoumal                        croient). Mentir, commérer, faire de
ajoute : C'est d'ailleurs à partir de là                       fausses promesses. Jeanne aime trop
qu'en août 1979, après l'échec de Kano                         faire la politique. : Jeanne adore les
1 et Kano 2, lorsque le Facp s'était                           commérages. Cf. Politique.
retiré à Moundou, les Libyens ont mis à
la disposition des Fat du matériel                             faire l'amitié loc. v. Entretenir des
militaire qui leur a permis de mettre en                       relations plus ou moins intimes avec
déroute à Éré les Fan et les Fap qui                           quelqu'un de sexe opposé. - Nous avons
tentaient d'envahir le sud". Cf. FAN.                          fait l'amitié avec Kaltouma avant de
                                                               nous séparer : Kaltouma et moi avions
fagot n.m. Fagot de bois, bois de                              flirté.
chauffe. "Les diplômés sans emploi
reboisent. (...) Du fagot à l'oeil pour                        faire le Blanc loc.v. (péjoratif) Vivre, se
l'armée ! En effet, pour protéger les                          comporter comme les Européens.
jeunes plants, les sans-emplois avaient
préféré les bambous au lieu de lever de                        faire les affs. Cf. Affaires (les).
petites murettes en guise de clôture.
Mais les militaires, dont la garnison est                      fal n.m. (Acronyme de Fusil d'Assaut
située juste à côté, on trouvé là que                          Liégeois). Fusil de guerre belge de
c'était une aubaine : du fagot et à l'oeil".                   calibre 7,62 mm. Pourquoi tu as eu
(N'Djaména Hebdo n° 113 du 13 janvier                          peur ? Qu’est-ce qu’il avait en main ?
1994, p9).                                                     Une kalach ou un fal ? Seulement un
                                                               pistolet ? C’est pas sûr qu’il t’atteigne à
faim d'année expr. (Pour "fin d'année").                       distance ! Syn. Belgique.
Période difficile de l'année - décembre et
janvier - où les familles ont tout investi                     famille n.f. Relation de parenté plus ou
dans les fêtes de Noèl et de la Saint                          moins lâche. Parent dont les contours
Sylvestre, sans trop prévoir l'après-fêtes.                    des relations familiales sont plutôt flous.
"Nous avons connu des faims de mois                            Proche. Ami. Compatriote.
dificiles, une faim d'année sans fêter,
et... quand on t'a payé tes arriérés, tu me
dis que tu n'as pas gagné... Tu mens !!!"
(N'Djaména Hebdo, n° 113 du 13 janvier
1994, p1). Cf. Argent de poche.


faim de mois expr. (Pour "Fin de mois")
Période de versement des maigres
salaires des agents de l'Etat. "Nous avons
connu des faims de mois dificiles, une
faim d'année sans fêter, et... quand on t'a
payé tes arriérés, tu me dis que tu n'as
pas gagné... Tu mens !!!" (N'Djaména
Hebdo, n° 113 du 13 janvier 1994, p1).
Cf. Argent de poche.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


FAN n.f.pl. Sigle pour Forces Armée du                         FARF n.f.pl. Rébellion, mouvement
Nord, mouvement politico-militaire                             politico-militaire dirigé par Laoukein
dirigé par Hissein Habré contre le                             Bardé Frisson, localisé dans le Logone
gouvernement du président Ngarta                               Oriental et le Logone Occidental. "Qui
(François) Tombalbaye. "1979 apparaît                          sont les Forces armées de la république
comme une date charnière. Ainsi, selon                         fédérale (FARF) ? Est-ce une dissidence
l'un des témoins privilégiés de cette                          du CSNPD ou la "branche armée" de
période, Nadjita Béassoumal, avant la                          quelque parti politique d'obédience
signature de l'accord de Lagos, on                             sudiste ? Pourquoi ont-elles boycotté les
sentait qu'il y avait deux forces qui se                       négociations      de    Bangui    ? Le
regroupaient. Les Fan de Hissein Habré                         coordinateur des FARF, le lieutenant
et les Fap de Goukouni Weddeye d'un                            Laoukein Bardé, que NDJH a rencontré
côté et de l'autre, les Fat, la Première                       dans les maquis du sud, tente de
armée, le Frolinat fondamental, le Cdr,                        s'expliquer ."(...) la lettre F que nous
etc. formant le Front d'action commune                         avons ajouté à notre sigle initial était
provisoire (Facp)". (N'Djaména Hebdo                           destinée à éviter toute confusion avec le
n° 327 du 30 avril 1998, p3).                                  FAR de M. Yorongar Ngarlédji..."."
                                                               (N'Djaména Hebdo n° 128 du 21 avril
fania n. adj. Ethnonyme. Langue.                               1994, p7).
Populations installées dans la région de
Melfi au Guéra et à l'ouest du lac Iro                         FARF/VA n.f.pl. Sigle pour Forces
dans le Département du Lac Iro dont le                         Armées pour la République Fédérale -
chef-lieu est Kyabé. Le fania est une                          Victime      d'Agression.    Mouvement
langue Adamawa, Mboum-Day, Boua.                               politico-militaire   dirigée    par     le
Différent du parler boua, le fania compte                      Lieutenant Laoukein Bardé Frisson et
un peu plus de 1)100 locuteurs (1997).                         qui opérait essentiellement dans le
                                                               Logone Occidental et le Logone
Farcha n.m. Nom d‟un quartier de la                            Oriental. "Laoukein Bardé négocie. Le
ville   de   N‟Djaména,   au    1er                            chef de la rébellion sudiste serait sur le
Arrondissement.                                                point de conclure un nouvel accord de
                                                               paix avec le gouvernement tchadien.
                                                               Depuis     quelques     semaines,     des
                                                               émissaires du Chef de l'État sillonnent
                                                               les villages et villes des deux Logone
                                                               pour entrer en négociation directe avec
                                                               le Coordonnateur des Forces Armées
                                                               pour la République Fédérale - Victime
                                                               d'Agression, (FARF/VA)". (N'Djaména
                                                               Hebdo n° 327 du 30 avril 1998, p7). cf
                                                               Wala.

                                                               farfar n.m. (ar.) Rideau, store, claie,
                                                               treillis, cannisse en tige de roseaux, en
                                                               languettes de bambou ou de branches de
                                                               palmier doum. Cf. parpar




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


farine n.f. Farine de blé, d'importation,                      fédéral n.m. Carburant, essence
destinée à faire du pain ou des beignets.                      importée     frauduleusement      de  la
La farine est très chère au marché : le                        République Fédérale du Nigeria et vendu
prix du sac de farine de blé a augmenté                        à bas prix aux abords des routes.
sur le marché.
                                                               fée man n.m. (Origine camerounaise) 1)
fatia ou fatiha n.m. (ar. [fâtiha] ou [fâte]                   Faussaire 2) Personne à grande allure,
"première sourate du Coran" : Acte                             possédant une richesse d'origine
juridique, accord conclu juridiquement                         douteuse.
et religieusement par la récitation
commune, par les parties concernés, de                         feinter v.t. Esquiver un coup, éviter un
la première sourate qui ouvre le Coran et                      rendez-vous galant. Sophie, il nous a
qu'on appelle "fâtiha"). Acte de mariage.                      acheté à boire mais on va le feinter.
Acte juridique. Mon oncle est venu du                          Sophie, il nous a fait sortir pour nous
village pour assister au fatiha de                             draguer, mais on va se barrer.
Ousmane et Halimé : Mon oncle est
venu du village pour prendre part à la                         fèlèlè n.m. (onomatopée, imite le bruit
cérémonie de mariage de Ousmane et                             du vent, implique la vitesse) Camion à
Halimé. Ils ont pris le fatiha avant                           remorque qui font de la vitesse à vide et
d'acheter le camion : ils ont récité la                        les gens utilisent comme moyen de
première sourate du Coran avant de                             transport rapide de passagers.
procéder à l'achat du véhicule.
                                                               femme d'affaires n.f. Sur le modèle des
fatigué adv. Avec excès, de trop. - Nous                       "maman Benz" du Togo, femme ou fille
avons bu fatigué : nous avons abusé de                         qui fait des transactions commerciales
l'alcool.                                                      (import-export) sans généralement être
                                                               inscrite sur le registre de commerce.
faux coq de pagode n.m. Coucal du
Sénégal. Oiseau sp.                                            femme évoluée n.f. Femme émancipée,
                                                               cultivée,     scolarisée,    généralement
faux      kinkéliba      n.m.     (Cassia                      citadine, parvenue à un certain dégré de
Occidentalis, famille des Césalpiniacées)                      culture,     libérée      des     interdits
Plante cultivée ou protégée. Ressemble à                       traditionnels. "Les femmes rurales
la Cassia Tora appelée "kawal" en arabe                        majoritaires n'ont pas été conviées à
tchadien. Les graines torréfiées et                            préparer la conférence de Beijing. (...)
moulues donnent une sorte de tisane,                           Une chose est sûre : cette infime
médicinale, appelée "café nègre".                              minorité de "femmes évoluées" qui ne
                                                               représente même pas l'ensemble des
faux n. adj. Fourbe. Tu es un faux. : Tu                       citadines ne peut prétendre parler au
es un fourbe, un menteur, un « wat-                            nom des villageoises avec lesquelles elle
wat ». (Tu es un jeton).                                       n'a rien de commun". (N'Djaména
                                                               Hebdo n° 197 du 24 août 1995, p9).
fayda [fajda] n.m. (ar.) Profit tiré de
façon licite ou illicite.                                      Feu à volonté ! expr. Mangez et buvez
                                                               comme vous voulez !




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


feu de brousse n.m. Feu de broussaille                         ficus platyphylla n.m. Grand figuier à
destiné à nettoyer les aires cultivables ou                    larges feuilles et petites figues. Les
chasser le gibier en saison sèche. Type                        feuilles servent de séchoir pour le mil
d'écobuage      condamné       en     zone                     germé. Des parties spécifiques de cet
sahélienne parce qu'il favorise l'avancée                      arbre sont utilisées pour identifier les
du désert.                                                     sorciers.

feuilles de baobab n.f.pl. Bourgeons de                        ficus thonningii n.m. (famille des
baobab utilisés en cuisine comme                               Moracées). Figuier à racines arériennes,
légume.                                                        planté pour son ombre. Ses fruits sont
                                                               consommés, ses racines arériennes
feuilles de haricot n.f.pl. Bourgeons de                       servent à faire des bandages pour
haricot utilisés en cuisine comme                              entorses et fractures.
légume.
                                                               figue n.f. Fruit de figuier : ficus
feuilles de manioc n.f.pl. Bourgeons de                        platyphylla, ficus glumosa ou ficus
manioc utilisés en cuisine comme                               capensis. Sucré, apprécié des oiseaux et
légume.                                                        des enfants.

feuilles n.f.pl. Plantes médicinales. On                       figuier du ciel n.m. Ficus capensis. Les
ne soigne pas l'ictère avec les                                fruits (figues) naissent directement sur le
médicaments des Blancs : il faut                               tronc ; ils sont consommés.
chercher les feuilles du village : l'ictère
ne se traite pas avec les produits                             figuier n.m. Nom donné à plusieurs
pharmaceutiques ; il faut utiliser les                         variétés de ficus : ficus platyphylla, ficus
plantes médicinales.                                           glumosa, ficus capensis.

ficus capensis n.m. Communément                                film chinois n.m. Film dans lequel les
appelé "figuier du ciel". Cf. Figuier du                       personnages (des Asiatiques, des Jaunes)
ciel.                                                          excellent dans les arts martiaux. Cf. Film
                                                               karaté.
ficus glumosa n.m. Figuier à feuilles
raides. Les fruits, des figues de petite                       film cow-boy n.m. Film américain dit
taille, sont rouges et très sucrés : très                      Western où excellent les bergers “cow-
appréciés des oiseaux et des enfants. La                       boys”, à la gachette facile.
décoction d'écorce est utilisée contre les
vers intestinaux, les éruptions de                             film hindou n.m. Film indien, doux,
boutons ou le chancre vénérien. La                             langoureux, qui traite essentiellement de
décoction sert aussi à teindre les peaux                       l'amour.
en rouge.
                                                               film karaté n.m. Film asiatique (chinois,
ficus n.m. Désigne plusieurs variétés de                       japonais) où d‟un bout à l‟autre, il n‟y a
figuiers.                                                      que de la violence, des démonstrations
                                                               d‟arts martiaux. Cf. Film chinois.

                                                               film n.m. Cinéma. On va au film ? On
                                                               va au cinéma ?




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


fin des fins, fin de fin adv. Finalement,                      FM Liberté n.f. Station privée de
en conclusion, pour finir. Nous avons                          radiodiffusion émettant pour N'Djaména
discuté et fin de fin, nous avons trouvé                       et ses environs. « La radio FM Liberté
un compromis.                                                  risque d’être fermée, avertit M. Touadé,
                                                               le président du HCC. (…) FM Liberté
findjal n.m. (ar. "verre") Désigne l'arki,                     diffuse régulièrement des chansons du
le contenu. Cette gnôle se boit                                terroir qui incitent à la guerre ». (Le
générelement dans ce type de verre à                           Progrès n° 763 du vendredi 8 juin 2001,
boire, le contenant.                                           p1).

FIR n.f. Forces d'Intervention Rapide de                       FNT n.m. Sigle pour Front National du
l'armée. cf CARP pour la police. "Kleb                         Tchad, Mouvement politico-militaire
Mat. Confondu à un réceleur, l'ingénieir                       implanté dans le Ouaddaï. "Dimanche 23
du PSAP est torturé par la FIR". (Le                           janvier 1994, à l'aube, la garnison
Progrès n° 423 du lundi 24 janvier 2000,                       militaire d'Abéché a été attaquée par des
p1).                                                           éléments du Front National du Tchad
                                                               (FNT) du Dr Haris. Ce n'est qu'après 4
Fitri n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                            heures de combat que les forces de
Départements constitutifs des 17 régions                       l'ordre ont réussi à maîtriser la
du Tchad. Sous-préfecture : Yao, Am-                           situation". (N'Djaména Hebdo, n° 116
N‟Djaména. (Décrets n° 415, n° 416,                            du 27 janvier 1994, p12).
418    et     n°419/PR/MAT/2002       du
17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°                             foie cru n.m. 1) Foie d‟animal sauvage
622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                             (généralement antilope) abbatu à la
                                                               chasse, trempé dans de la bile et mangé
flamboyant n.m. Arbre ressemblant à                            cru. Spécialité des chasseurs. 2) Par ext.
l'arbre à néré ; les fleurs rouges et très                     Foie de bœuf, chèvre ou mouton, servi
jolies apparaissent à partir de juin.                          cru avec de la bile et des parties
                                                               spéciales de viscères à peine nettoyées,
fleur n.f. Plante décorative ayant des                         simplement assaisonné au citron, ail, sel
fleurs ou pas, plantée dans la cour ou                         et persil. Plat réservé aux hôtes de
servant de haie. Planter des fleurs                            marque, s‟il est servi en apéritif dans les
devant la maison.                                              bars et maquis, le menu est plutôt cher et
                                                               livré sur commande.
flouze [fluz] n.m. (arabe soudanais)
Argent. Je n'ai pas de flouze à te donner.                     fois n.f. Première fois. C'est ma fois de
                                                               venir ici : c'est ma première fois de venir
flouzer v.i. Gagner de l'argent. C'est la                      ici.
fin du mois, mais les fonctionnaires n'ont
pas encore flouzé : c'est la fin du mois,
mais les fonctionnaires n'ont pas encore
perçu leurs salaires.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


fongoro n. adj. Ethnonyme. Langue.                             foulbé n. adj. Ethnonyme. Peulhs. Cf.
Parlé par environ un millier de personnes                      Foulfouldé.
sinon moins ( (1983), le fongoro est
localisé dans la région de Goz-Béïda,                          foulfouldé n.m. Cf. Fulfulde.
notamment dans le canton Fongoro, le
long de la frontière soudanaise, au sud                        foulfouldé n.m. Langue parlée du
de Mongororo où est parlé une langue                           Sénégal au Soudan. Au Tchad, il est
voisine, le sinyar. Le fongoro, aussi                          essentiellement parlé à Léré dans le
appelé guélé ou kolé est - comme le                            Mayo-Dalla. La langue est le
sinyar - une langue sara. Les peuples                          « foulfouldé », les locuteurs sont des
fongoro semblent être linguistiquement                         « foulbé » (pluriel) ou « poullo »
et culturellement proches des peuples                          (singulier). La terminologie anglophone
four (Fur) du Soudan. Installées dans une                      appelle cette langue le « foulani » et la
zone de montagnes, l'accès à ces                               terminologie     francophone    « peulh,
populations est très difficile.                                peul ». Plusieurs autres noms désignent
                                                               le fulfulde : peulh, pullo, pule, ful,
forêt n.f. 1) Savane boisée 2) Zone de                         fula fulbe, boulbe, fulani de l'est,
reboisement      en   région    saharo-                        foulfoulde , nagapelta, pelta hay,
sahélienne. Aire de reboisement pour la                        domona, pladina, palata, paldida,
lutte contre l'avancée du désert. Les                          paldena, , dzemay, zemay, taareyo,
colombiens attaquent les gens la nuit                          zaakosa, biira, sanyo.
dans la forêt de Dembé. Cf. Dembé.
                                                               fourmilier n.m. Oryctérope. Appelé à
Fort-Archambault n.m. Capitale du                              tort "fourmilier" parce qu'il se nourrit de
Moyen-Chari sur l‟Oubangui-Chari,                              fourmis et de termites comme le
débaptisée Sarh en 1972 sous le                                fourmilier d'Amérique centrale ou
MNRCS.                                                         comme      le     tamanoir      (fourmilier
                                                               d'Amérique du sud).
Fort-Lamy n.m. Capitale du Tchad
débaptisée N‟Djaména en 1972)                                  fous dedans Phrase. Salue-moi,
                                                               félicitations ! "Give me five !".
fosses perdues n.f.pl. Système d'égout
d'une habitation à l'européenne, non relié                     foutou n.m. (mot ivoirien) Igname ou
à un réseau d'assainissement public,                           banane plantain cuites et pilées, servies
destiné à collecter les eaux usées.                            sous forme de "boule" : "foutu igname"
                                                               ou "foutu banane". S'accompagnent
foulbé n. (pluriel de "pullo", peulh                           d'une sauce claire, d'une sauce aubergine
[pullo], peuples dont la langue est le                         ou d'une sauce graine. Spécialité
"pulaar") Peulh. Syn. Mbororo.                                 ivoirienne.

foulbé n. adj. (pluriel de "pullo", peulh                      franc CFA n.m. Franc de la
[pullo], peuples dont la langue est le                         Communauté Financière Africaine. Syn.
"pulaar") Peulh. Locuteur de la langue                         F CFA. Cf. Dévaluation.
foulfouldé. Un des groupes nomades est
appelé Mbororo. Autres appellations :                          France au revoir n.m. Objet de seconde
Fulani, Mbororo.                                               main, généralement voiture, importée de
                                                               France ou du reste de l‟Europe. Syn.
                                                               Belgique. Air Cotonou. Congelé.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


fraude n.m. 1) Objet passé par la fraude                       gabi ou gaby n.m. (Abréviation de
douanière. 2) adultère. 3) Personne avec                       Gabriel). Porc. Cf. Gabriel.
qui on commet l'acte adultérin.
                                                               gabri n. adj. Ethnonyme. Langue.
frauder v.i.         Commettre        un     acte              Populations de la région de Laï dans la
adultérin.                                                     Tandjilé, regroupées dans les villages de
                                                               Dormo et Darbé, les Gabri sont estimés
fraudeur n.m. Contrebandier.                                   entre 25.000 et 30.000 (1999). Le gabri
                                                               est une langue tchadique.
fréquenter      v.i.    Fréquenter             un
établissement scolaire.                                        gabriel n.m. Porc. Cf. Gabi, gaby.

frigo n.m.          Appareil       frigorifique.               gadang n. adj. Ethnonyme. Langue.
Réfrigérateur                                                  Apparenté au Miltou et au sarwa voisins,
                                                               le gadang est parlé au sud-est de Bousso
frolinat n.m. (abréviation de Front de                         dans le Chari-Baguirmi, sur l'axe routier
Libération    Nationale    du    Tchad)                        N'Djaména-Sarh, précisément entre
Mouvement politico-militaire qui a pris                        Mogo et Mbarlé. Cette langue tchadique
le pouvoir au Tchad par Hissein Habré.                         compte 2)500 locuteurs (1997).

fromager n.m. Kapokier.                                        gala n.f. Bière de fabrication industrielle
                                                               tchadienne, mise en bouteille par les
fromager rouge n.m. Arbre géant,                               Brasseries du Logone à Moundou,
ressemble au fromager ou kapokier.                             unique bière jusqu'en décembre 1995,
                                                               année à laquelle la bière Castel a été
fulfulde, foulfouldé n.m. Environ                              introduite dans le cadre de l'Union
152)000 personnes parlent plusieurs                            monétaire sous-régionale CEMAC. Nom
variétés de foulfouldé au Tchad,                               déposé. "Les Brasseries du Logone sont
notamment dans l'ancienne préfecture du                        sur la sellette depuis un certain temps.
Mayo-Kebbi à Léré, Pala, mais aussi                            Les consommateurs de Gala les accusent
dans le Chari-Baguirmi entre Massakory,                        d'avoir dévalué leur bière. Les
Bokoro et Massenya et dans la région du                        producteurs nient". (N'Djaména Hebdo
Lac Tchad. Les locuteurs du fulfuldé                           n° 130 du 5 mai 1994, p10). "Du fait de
sont appelés Foulbé. Le fulfuldé est une                       la rareté de la bière locale la Gala,
langue Fulani de la famille Atlantique-                        rareté due aux pluies qui ont rendu
Congo. La langue est le « fulfulde », les                      impraticables toutes les voies d'accès à
locuteurs ou la population sont des                            la capitale. Les habitants de N'Djaména,
« foulbe » (pluriel), l‟individu ou le                         toutes bourses confondues avaient failli
locuteur est un « pullo » (singulier). La                      descendre dans la rue pour réclamer la
terminologie anglophone appelle cette                          démission du gouvernement. Depuis cela
langue le « fulani » et la terminologie                        donne quelques iodées à certains qui se
francophone « peulh, peul ». Le fulfulde                       disent : "qui tient la Gala tient le
est aussi parlé au nord Cameroun, nord                         Tchad"." (N'Djaména Hebdo n° 151 du
Nigéria et au Niger.                                           29 septembre 1994, p1).

G                                                              galago n.m. Petit mammifère arboricole,
gabelou n.m. Douanier (péjoratif).                             carnassier.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


galère n.m. Période de traversée du                            Gardolé
désert pour un artiste.
                                                               garer v.t. Avoir, détenir, posséder.
galérer v.i. Vivre la "galère".                                Garer un look d'enfer : se mettre dans
                                                               une tenue de ville à la pointe de la mode,
ganoune (ar. ka:nu:n]) n.m. Porte-                             tenue de soirée.
braise, brasero pour la cuisson des
aliments. Fabrication artisanale à base de                     garga n.m. Désigne plusieurs variétés de
fils de fer récupérés sur de vieux pneus                       poissons plus ou moins de la même
de camions.                                                    famille    mais    essentiellement     le
                                                               synodontis batensoda, blanc. Abondant
ganoune gaz n.m. Brasero semi-                                 en août-septembre dans les eaux du
moderne où le charbon de bois est                              Chari et Logone, il est très apprécié par
remplacé par une boutieille de gaz de                          les N'Djaménois. Il a très bon goût et
cuisine. Syn. Ladaye gaz.                                      n'est pas cher. On distingue aussi le
                                                               clarotes laticeps est gluant et peu
ganounier n.m. Artisan fabricant de                            apprécié par les cuisinières, le
ganoune.                                                       chrysichthys auratus, le synodontis
                                                               nigrita est très petit et noir,
gar sérir n.m. (ar. "dessous de lit").                         l'auchenoglanis biscutatus, etc. Syn.
Repas préparé spécialement pour le mari                        Hélicoptère.
et que la femme est supposée cacher
sous le lit conjugal, loin d'éventuels                         gargasse n.m. (ar.) Ration alimentaire
intrus. Petit mets concocté spécialement                       quotidienne des prisonniers ou des
pour le conjoint, le partenaire. Le gar                        soldats, constituée des moindres menus
sérir, c'est ce qui l'est pas allé au                          et préparée grossièrement.
"dabalay".
                                                               gargasse n.m. Ration alimentaire des
garde municipal n. Police municipale,                          militaires, ration sèche, tambouille,
employe de la mairie, agent municipal.                         nourriture grossière pour collectivité.
Mon père est un garde municipal. Sa
tante est une garde municipale.                                gargoulette n.f. Bouteille de bière de 66
                                                               centilitres.
garde-boeuf       n.m.     Pique-boeuf.       Cf.
Héron.                                                         gargoundi       n.m.     Pour       les
                                                               révolutionnaires du Frolinat : traître,
gardien n.m. Gardien de but. Cf. Goal.                         vendu, lâche. Vous êtes tous des
Goalier. (Le veilleur de nuit est appelé                       gargoundis.
sentinelle).

gardien n.m. (de Celui qui monte la
garde, celui qui alerte) Enseigne des
gargotes qui signale le menu du jour ;
indique qu'on y vend de la bière locale,
de l'alcool indigène, de la soupe de
koura-koura, de la soupe d'oseille, etc..




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


gari n.m. (mot d'Afrique de l'ouest)                           gendarme couché n.m. Dos d'âne,
Tubercule de manioc rapé et préparé                            ralentisseur. Syn. Dag-dag. Sur la route
sous forme de couscous ou semoule. Se                          de Farcha, il y a beaucoup de
mange trempé dans un peu d'eau sucré                           gendarmes couchés. Si tu ne fais pas
ou non. Sert de coupe-faim. « Le                               attention, tu vas casser ta voiture. : Il y a
manioc, un tubercule qui sauve ! Au                            beaucoup de ralentisseurs sur la route
Tchad, on estime que 80% du manioc                             qui mène du centre ville au quartier
sont transformés avant l’utilisation. Les                      périphérique Farcha. Si tu n‟y prends
racines sont transformées afin de                              garde, tu vas abimer ta voiture. Les
fabriquer des produits dérivés qui sont                        gendarmes couchés empêchent les
des boulettes, cossettes, gari, amidon,                        fraudeurs de faire des excès de vitesse
etc. Les avantages du manioc sont                              dans la ville.: Les ralentisseurs obligent
nombreux et divers » (Le Temps, n° 320                         les fraudeurs à limiter la vitesse en ville.
du 23-29 octobre 2002, p4).
                                                               gendre n.m. jante de bicyclette.
gars n.m. Garçon, homme avec qui on
flirte. Son chaud gars : son copain                            gerbille n.f. Petit rat des champs, de la
attitré.                                                       famille des muridés. Comestible.

gas-oil n.m. adj. (de gazer : allez vite,                      ghadafiquement             adv.          Cf.
bien) noce. Hier, c'était gas-oil : Hier,                      Khadadiquement.
on a fait la noce.
                                                               gidar     n. adj. Ethnonyme. Langue.
gâté adj. Périmé. Le coin est gâté :                           Parlée dans la région de Léré au Tchad et
l'endroit a été mis sens dessus-dessous.                       de Guider au Cameroun, cette langue
                                                               tchadique, Biu-Mandara compte 11)687
gâteau n.m. Beignet de farine de blé,                          locuteurs au Tchad (1993).
sucré.
                                                               glacière n.f. Récipient isolant destiné à
gazelle n.f. (ar. [xaza:l]). Céphalophe de                     conserver la glace alimentaire pendant
Grimm. Petite antilope appelée à tort                          plusieurs heures. Cf. Coleman.
"biche". Ses cornes sont utilisées pour
fabriquer des cornes d'appel destinées à                       glaçon n.m. Sorbet vendu comme un
la chasse à courre ou comme simple                             esquimau sur un bâton ou emballé dans
instrument de musique. Il y avait                              un     sachet     plastique     alimentaire
beaucoup de gazelles dans le Bahr al                           transparent. Préparation : sirop de
Ghazal (le fleuve aux gazelles).                               menthe ou de grenadine additionné d'eau
                                                               et congelé. On utilise aussi du jus
gbaya n. adj. Ethnonyme et langue de                           d'oseille sucré ou du lait caillé sucré. Cf.
Centrafrique. Importante colonie à Sarh                        Jus.
dans le Barh Koh et à N‟Djaména.
                                                               glaïeul d'Afrique n.m. (Gladiolus
                                                               Gregarius, famille des Iridacées). Herbe
                                                               à feuilles étroites, long épi de fleurs
                                                               pourpres.
                                                               Les chasseurs versent dans le nez de
                                                               leurs chiens une décoction de bulbe pour
                                                               exalter leur odorat.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


gnôler v.i. (fr. gnôle) S'enivrer, être                        gombo n.m. (mot angolais : ngombo) 1)
saoul, faire la noce, s'empiffrer d'alcool,                    Plante potagère à fleurs jaunes, cultivée
de gnôle.                                                      aux abords des cases. Les fruits en forme
                                                               de capsule pyramidale et légèrement
goal n.m. 1) Poteaux au football. Cf.                          gluants sont consommés frais ou séchés,
goalier. 2) Gardien de buts.                                   en sauce. Il existe des variétés naines
                                                               (50cm) et des variétés géantes (2m).
goalier [golje] (fr. goal, anglais : goal-                     "Trouver à manger dans mon foyer
keeper) Gardien de but. Cf. goal.                              relève du miracle. En exagérant un peu,
                                                               je peux dire que je mange peut-être une
gobi     n.m.     Militaire    du    corps                     fois par semaine. Et quelle qualité de
expéditionnaire français basé en Afrique                       repas ? Du gombo au haricot ! J'ai
centrale. Mara gobi : fille tchadienne qui                     plusieurs mois d'arriérés de loyer, dix
sort avec des militaires de la base                            enfants à charge en plus de ma femme."
française ; prostitutée camerounaise.                          (N'Djaména Hebdo n° 149 du 15
                                                               septembre 1994, p7). 2) Argent, pot de
godala n.m. (ar.) Gargote, cabaret, bar,                       vin. Elle a mangé mon gombo : elle m'a
débit de boisson.                                              escroqué. "Officiellement, le permis dé
                                                               séjour est payé à 80.000 FCFA. Mais le
godo-godo n.m. (mot haoussa). Boulette                         surplus de 10.000 FCFA représente le
de mil pénicillaire, obtenue à partir des                      "gombo" du flic. Sur toutes les routes
restes de "boule". Si tu manges le godo-                       camerounaises, le Tchadien doit payer
godo avec du lait, tu es plein pour toute                      le "gombo libératoire". (N'Djaména
la journée.                                                    Hebdo n° 412 du 2 mars 2000, p3).

golf n. adj. Terme péjoratif   pour                            gombo sauvage n.m. (Corchorus
désigner  la population gorane. Cf.                            Aestuans, Corchorus Tridens et formes
Gorane.                                                        jeunes de Corchorus Olitorius L., famille
                                                               des Tiliacées). Herbe dressée, dont les
                                                               feuilles à prolongements filiformes à la
                                                               base sont utilisées en cuisine. Non
                                                               cultivée. Syn. Moulkiyé, Iman-nang.

                                                               gombo-chanvre           n.m.     (Hibiscus
                                                               Cannabinus L., famille des Malvacées).
                                                               Grande herbe fibreuse à grande fleurs
                                                               jaunes, cultivée pour sa tige dont on
                                                               extrait une fibre textile. Syn. Chanvre de
                                                               Guinée.

                                                               gommier blanc n.m. (Acacia Mellifera,
                                                               Acacia    Sénégal,   famille     des
                                                               Mimosécées). Arbuste, produit la
                                                               gomme arabique de bonne qualité. Cf.
                                                               Gommier rouge.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


gommier rouge n.m. (Acacia Nilotica,                           gorgui n. adj. (wolof « mon ami » ?)
famille des Mimosacées) Arbre. Les                             Ethnonyme. Désigne le Sénégalais en
graines servent à tanner les peaux. La                         général. Cf. Gorki.
décoction des graines sert de bain aux
enfants qui ont la diarhée ; une petite                        gorki n. adj. Ethnonyme. Désigne les
quantité leur est aussi donnée à boire.                        Sénégalais en général. Cf. Gorgui.
Syn. Gonakié.
                                                               Goudji n.m. Nom d‟un quartier de la
gonakié n.m. (ar.) (Acacia Nilotica,                           ville de N‟Djaména où se trouve la
famille des Mimosacées) Arbre.                                 station terrienne de télécommunication.
Gommier rouge.
                                                               goudron n.m. (ar. [gutra:n] passé en
gong n.m. Chef traditionnel des                                français). 1) Produit huileux, insecticide
Moundangs, installé à Léré. "Trente                            résultant de la macération et de la
habitants de Yanli [sous-préfecture de                         cuisson de graines de pastèques,
Léré] qui se rendaient au marché de                            d'amandes de savonnier et de tourteaux
Léré seraient saisies et fouettées sur                         d'arachide. Sert à enduire les poches en
l'ordre du Gong (...). Le 2 août, une forte                    cuir, les sandales, les musettes pour les
délégation dirigée par le Gong de Léré                         protéger des termites et des rats. 2) Passé
lui-même assiégé Yanli et l'a pillé". (Le                      en français, désigne le bitume. route
Progrès n° 564 du mercredi 16 août                             goudronnée : route bitumée, asphaltée.
2000, p3).                                                     Il faut aller au goudron m'appeler un
                                                               taxi : Va sur la grande voie m'appeler un
gongo n.m. (ar.) Restes de la marmite,                         taxi.
croute, miettes restées accrochées au
fond de la marmite et que les marmitons
récupèrent.                                                    Gouk n.pr.p. Diminutif mélioratif et
                                                               familier pour Goukouni Weddeye,
gor n. adj. Ethnonyme et langue sara                           ancien Président de la République du
parlée par 75.000 personnes (1999) dans                        Tchad, ancien chef de rébellion. "- Mais
la localité de Bodo dans le Logone                             qui est Tchadien dans ce pays là ? Le
oriental. Les Gor sont proches du                              premier chef d'Etat de ce pays, c'était un
Yambode mais se distinguent nettement                          Français ; ensuite, il y a eu Gontchomé,
du mango parlé à Doba et du bédjonde                           un Kamerunais ; le suivant, c'était
parlé à Bédiondo.                                              Ahmed, un Soudanais. Après celui-ci, ce
                                                               furent deux Bantous François et Félix ;
gorane n.pr.gr. Populations et langue de                       ils ont été suivis par Mahamat, un
la région du nord Chari-Baguirmi, du                           Nigérian ; celui-ci a fait place à deux
Kanem, du B.E.T. "Le Gouvernement du                           messieurs venus de la corne de l'Afrique,
dictateur Hissène Habré. Le dictateur                          Gouk et Hissein, d'après Gouk lui-même
avait imposé au peuple son parti unique                        à la CNS ; enfin nous avons ID qui vient
et tribal, car les décisions sont dans les                     de ... - Donc, n'importe qui peut être
mains d'une seule tribu, c'est les                             Chef d'Etat au Tchad, quoi ? -
goranes". (Youssouf Brème, Délégué du                          L'expérience le montre". (Commérages
Soudan à la Conférence Nationale                               de Kréo et Laou in N'Djaména Hebdo n°
Souveraine, janvier 1993, in N'Djaména                         312 du 15 janvier 1998, p11).
Hebdo n° 114 du 17 janvier 1994, p8).
                                                               goula Guéra Cf. Zan goula.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


goula Iro n. adj. Ethnonyme. Langue.                           goundo n. adj. Ethnonyme. Langue. Le
Localisé dans les régions de Kyabé                             goundo est parlé dans la Tandjilé à Kélo
(Département du Lac Iro) et Am Timan                           et Laï par à peine 30 personnes
(Département du Salamat) et autour de                          seulement (1998) de plus de 40 ans. Les
Boum Kébir au nord-est de Sarh, les                            jeunes optent pour le kabalay ou le
Goula Iro sont environ 3)500 (1991).                           nancere. Langue de la famille Adamawa,
Langue Adamawa, Mboum-Day, Boua,                               groupe Mboum-Day, sous-groupe Kim,
le goula Iro est différent du bon goula et                     le goundo a un taux de similitude
du zan goula. Les Goula Iro eux-mêmes                          lexicale de 60% avec le besmé et 51%
s'appellent Kulaal.                                            avec le kim.

goula, sara goula n. adj. Ethnonyme et                         gourloum n.m. (ar.) Fusil traditionnel,
langue sara parlée dans la région de                           de fabrication artisanale, utilisé pour
Kyabé, Département du Lac Iro par                              chasser les éléphants. Sa fabrication est
environ 10.000 personnes.                                      interdite.

goulay, gouley n. adj. Ethnonyme et                            gourou n.m. (ar.) Talisman, grigris,
langue sara parlée dans les départements                       fétiche. Aujourd'hui, son gourou n'a pas
du Mandoul, de la Tandjilé-est et du                           marché : Aujourd'hui, il a raté son coup.
Logone Oriental. Les locuteurs gouley
sont estimés à 163)271 (1993) dont                             gourousse n.m. (ar. [gurus] ou [guruS]).
23)500 Pène répartis dans 26 villages.                         (de l'allemand "groschen", passé en turc
                                                               puis en arabe). Piastre, argent, monnaie,
goulfey, kotoko-goulfei, malgbé        n.                      riyal.
adj. Ethnonyme et langue. Installés le
long du fleuve Chari au nord de                                goutoune n.m. (ar. [gutun]). (Gossypium
N'Djaména, les Goulfey sont des                                Barbadense, famille des Malvacées).
Kotoko. Leurs localités sont entre autres                      Coton, cotonnier.
Douguia, Malalié et Oulio (ou Walia).
Les dialectes goulfey (qui sont aussi des                      goyave sauvage n.f. Fruit de l'anone.
toponymes) sont goulfey, walia, mara,                          Charnu et jaune, à surface réticulée, il
douguia. Le goulfey est aussi parlé au                         est consommé et commercialisé dans les
Cameroun. Cf. Lagwan.                                          marchés de villages.

goumier n.m. Agent de sécurité du chef                         goyavier sauvage n.m. Cf. (Anona
traditionnel. "Certains chef de canton ne                      Senegalensis, famille des Anonacées).
perçoivent qu'une allocation de 10.000                         Cf. Anone.
francs par mois avec toutes les charges
qui pèsent sur eux. Cette somme ne                             goy-goy n.m. 1) Pygmée 2) Personne de
correspond-elle pas au prix d'un mouton                        petite taille (1,50m au plus).
qu'un chef offre traditionnellement à ses
hôtes ? Quant au salaire des goumiers et                       Goz-Béida      n.pr.l.  (ar.    « terrain
des secrétaires, il n'est que - tenez-vous                     sablonneux, blanc »). Chef-lieu de sous-
bien -, respectivement de 3)000 francs et                      préfecture du Ouaddaï.
et 5.000 francs cfa." (N'Djaména Hebdo
n° 114 du 17 janvier 1994, p8).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


graille n.f. ( fr. grailler : manger) Repas,                   grave adj.. Impeccable, bien, important,
nourriture, victuailles. Syn. cale. L'eau                      sans équivoque, de bonne qualité.
ne coule bien que sur du sable alors                           «- Vous avez de la bière fraîche ?
graillons avant de gnôler.                                     - Ah ! C‟est grave.(Je vous assure
                                                               qu’elle est vraiment fraîche On ne peut
graine d'allumette             n.f.    Bûchette                pas en trouver mieux ailleurs..) »
d'allumette.
                                                               grenouille n.f. Nom donné à plusieurs
graine n.f. Fruit, graine du palmier à                         variétés de batraciens anoures dont
huile. La peau produit de l'huile rouge,                       certains sont comestibles.
utilisée en cuisine et en savonnerie.
L'amande, blanche et oléagineuse, est                          grever v.i. Se mettre en grève, aller en
aussi comestible.                                              grève. Les étudiants ont grevé pour
                                                               revendiquer leurs bourses.
grand cousin n.m. (Ureta Lobata L.,
famille des Malvacées) Sous-arbrisseau                         grewia venusta n.m. (famille des
à larges feuilles lobées et à fleurs roses.                    Tiliacées). Arbuste à fleurs jaunes et à
Jute de Madagascar.                                            feuilles grises en dessous. Les fruits,
                                                               gros comme des pois, offrent une pulpe
grand n.m. 1) Personne plus âgée que                           sucrée, consommée. L'intérieur fibreux
soi, aîné, grand frère. Pardon grand, je                       de l'écorce est utilisé à plusieurs fins : a)
veux vous voir une minute : Excusez-                           une sauce mucilagineuse appelée "tan
moi, je voudrais vous voir une minute.                         koul", très appréciée en pays sara b) une
Mon grand a envoyé me chercher : mon                           corde c) une fibre utilisée pour faire des
grand frère a envoyé me chercher.                              couches pour les bébés.

grand nord n.m. Partie du Tchad                                grigris n.m. Amulette port bonheur
regroupant les préfectures du Borkou-                          délivrée par le marabout.
Ennedi-Tibesti (BET), de Biltine, du
Ouaddaï, du Guéra, du Kanem et du Lac.                         grillade n.f. Viande grillée aux abords
                                                               des routes sur des barbecues. cf viande
Grande Sido n.pr.l., n.f. Nom d‟un des                         grillée.
30 Départements constitutifs des 17
régions du Tchad. Sous-préfectures :                           grillage moustiquaire n.m. Toile
Maro, Danamadji, Djéké Djéké. (Décrets                         métallique à mailles très petite,
n°    415,     n°     416,   418    et                         ressemblant à la moustiquaire, posée sur
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              les portes ou les fenêtres des maisons
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             pour       protéger    des      insectes,
octobre 2002) pp2-3).                                          essentiellement mouches et moustiques.

grave adj. Inquiétant. (Ne compromet                           grilleur de viande n.m. Vendeur de
nullement la vie de quelqu'un). Cet                            grillade sur barbecue aux abords des
attaquant est grave. : Ce joueur en                            routes.
position d‟attaquant peut inquiéter
l‟adversaire. Syn. Dangereux.                                  gros mil n.m. Sorgho blanc.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


gros mot n.m. Terme puisé dans un                              Guéra n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
lexique spécialisé. Aligner de gros mots                       Départements constitutifs des 17 régions
dans son discours : parler un français                         du Tchad. Sous-préfectures : Mongo,
dont le niveau n'est pas à la portée des                       Bitkine, Mangalmé, Baro, Niergui,
auditeurs.                                                     Bang-Bang       (chef-lieu     Bagoua),
                                                               Chinguil, Mokofi. (Décrets n° 415, n°
gros porteur n.m. Véhicule à poids                             416, 418 et n°419/PR/MAT/2002 du
lourds.                                                        17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°
                                                               622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
grossir v.t. engrosser. Il a grossi la fille
de son voisin.                                                 Guéra n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17
                                                               régions du Tchad. Chef-lieu : Mongo.
grotte n.f. Rébellion armée dans le nord                       Départements de dépendance : Guéra,
du Tchad, maquis. Déby est allé                                Barh           Signaka.        (Décret
chercher Togoïmi dans les grottes : Le                         n°419/PR/MAT/2002 portant création
Président Déby est allé dans les maquis                        des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
pour rencontrer le rebelle Togoïmi.                            du 21-23 octobre 2002) pp2-3).

grouilleur n.m. Débrouillard. Vendeur à                        gui n.m. Plante parasite qui se fixe sur
la sauvette. Syn. Sauveteur. Affairiste.                       certains arbres. Selon la nature de l'arbre
Homme d‟affaires.                                              sur lequel il se greffe, les utilisateurs lui
                                                               donne des vertus magiques ou
grouillis n.m. Débrouille,                petites              médicinales diverses.
affaires. Cf. Grouilleur.
                                                               guib harnaché n.m. Petite antilope à
groupe n.m. Groupe électrogène. "On                            striures blanches sur sa robe rousse,
explique à la STEE de sources bien                             donnant l'air d'un harnachement de
informées qu'il s'agit d'un problème de                        cheval. La croyance populaire en pays
groupes. Deux groupes sont tombés en                           sara dit qu'en le poursuivant à la chasse,
panne au mois de juin. Cela a réduit                           il faut éviter de traverser un cours d'eau
considérablement la production de                              au même endroit que lui : vous risquez
l'énergie. De dix mégawatts avant le                           de vous noyer.
moins de juin, la centrale ne produit
plus que 7,6 mégawatts avec six groupes                        guidon n.m. Volant d'un vélo, d'une
en marche. Il faut préciser que les six                        moto ou d'une voiture.
groupes ne produisent effectivement que
six mégawatts. Vu l'âge des groupes, les
techniciens ne les sollicitent pas au
maximum de leur capacité pour ne pas
provoquer une grosse panne et les
perdre pour de bon". (Le Progrès n° 576
du vendredi 1er septembre 2000, p5).

Guéra n.pr.l. 1) Département. Chef-lieu
Mongo. 2) Ancienne préfecture du
Tchad avec Chef-lieu Mongo. Cf.
Département.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


GUNT n.m. Sigle pour Gouvernement                              H.H. n.pr.p. Hissein Habré, Président de
d'Union Nationale de Transition. "Après                        la République du Tchad de 1982 à 1990.
la signature des accords de Lagos, un                          "Pour avoir souligné la promesse du
gouvernement d'union nationale de                              gouvernement tchadien de traduire en
transition fut formé, dirigé par le chef                       justice Hissein Habré et ses complices
des Fap Goukouni Weddeye avec pour                             (...), pour avoir contesté la position de
vice-président Kamougué, leader des                            ce journal (à l'époque), selon laquelle
Fat. Hissein Habré, président du Ccfan,                        HH doit assumer tout seul la
nommé ministre de la défense, déclencha                        responsabilité des 40 mille morts de son
en mars 1980 une rébellion contre le                           régime, j'ai été dépeint comme un être
gouvernement et les autres tendances de                        irresponsable, vindicatif, sorte de
la coalition. Ce fut une guerre atroce qui                     pyromane qui ne veut rien de moins que
dura neuf mois et mit en ruine la ville de                     la ruine du Tchad. (...) par conviction
N'Djaména, théâtre des opérations".                            religieuse, je suis contre la peine de
(N'Djaména Hebdo n° 327 du 30 avril                            mort, même dans le cas des anciens
1998, p3)."Les accords signés à Lagos                          agents de la DDS. Vous pouvez pourtant
avaient amené le frère Goukouni comme                          être sûrs que ceux-là qui me
Président du GUNT. Ce gouvernement a                           reprochaient hier ma soif de vengeance
été mis en place sans qu'il ait une armée                      dans l'affaire HH seront les premiers à
nationale unifiée. C'est la raison pour                        applaudir si certains des ex-agents de la
laquelle le pays fut divisé en plusieurs                       DDS étaient condamnés à mort et
régions militaires et contrôlé par des                         exécutés." (Thimothée Donangmaye in
milices armées". (Youssouf Brème,                              Le Temps, n°230 du 15 au 22 novembre
Délégué du Soudan à la Conférence                              2000, p12).
Nationale Souveraine, janvier 1993, in
N'Djaména Hebdo n° 114 du 17 janvier                           hadjaray n. adj. La littérature écrit
1994, p8).                                                     indifféremment Hadjaray, Hadjeraï,
                                                               Hadjaraye, Hadjeray. (ar. "montagnard").
H                                                              Populations du Guéra dont certains
h                                                              groupes ethniques parlent les langues
                                                               tchadiques de la famille afro-asiatique : -
                                                               les Moubi (36.000 locuteurs), - les
                                                               Dangaléat (17.000),- les Migaama ou
                                                               Dyongor Aboutelfane (16.000), - les
                                                               Bidiyo (14)000), - les Jegum, Mogoum
                                                               et Koffa (13)000)- les Moukoulou
                                                               (Mokilko) ou Dyongor Guéra (12)000), -
                                                               les Kajakse (10.000),
                                                               - les Sokoro (et les Saba et Barein)
                                                               (8.000), - les Masmadjé (7.000),
                                                               - les Toram (4)000), - les Birgit (3)600),
                                                               - et les Karakir ou Dyongor
                                                               Bourmataguil. Les populations Kenga,
                                                               bien que Hadjeray, sont linguistiquement
                                                               du groupe Sara-Bongo-Baguirmien. Cf.
                                                               Kenga. Tous les Hadjeray adorent la
                                                               Margaï, divinité des montagnes. (SIL
                                                               1994:8-10)



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Hadjer Lamis n.pr.l. Département.                              Haraze-Mangueigne n.pr.l., n.m. Nom
Chef-lieu Massaguet. Cf. Département.                          d‟un des 30 Départements constitutifs
Chari-Baguirmi.                                                des 17 régions du Tchad. Sous-
                                                               préfectures     :     Haraze-Mangueigne,
Hadjer-Lamis n.pr.l., n.m. Nom d‟une                           Mangueigne, Daha. (Décrets n° 415, n°
des 17 régions du Tchad. Chef-lieu :                           416, 418 et n°419/PR/MAT/2002 du
Massakory.        Départements       de                        17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°
dépendance : Dagana, Haraze-Al-Biar,                           622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
Dababa. (Décret n°419/PR/MAT/2002                              « Qu’est-ce qui se passe à Haraze
portant création des régions. N‟Djaména                        Mangueigne ? Selon un Communiqué
bi-hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                         (…), la ville de Haraze Mangueigne
pp2-3).                                                        dans le Salamat serait passé sous le
                                                               contrôle (du) mouvement rebelle (…). Le
hadjilidj n.m. (Balanites Aegyptica,                           préfet du Salamat, nterrogé par une
famille    des  Simarubacées).   Cf.                           radio étrangère, ne reconnaît pas la
Savonnier.                                                     prise     de      Haraze     Mangueigne.
                                                               Cependant,        des    voyageurs     en
hambouba (ar. [hanbu:ba]) n.m. 1) Petit                        provenance d’Am-Timan, chef-lieu du
ballon en caoutchouc que les enfants                           Salamat,     signalent    une    certaine
gonflent avec la bouche pour jouer. 2)                         nervosité à la garnison de cette ville »
Préservatif, capote anglais, condom.                           (Le Temps, n° 320 du 23-29 octobre
                                                               2002, p2)
haoussa n. et adj. Ethnonyme et langue.
Le haoussa (aussi appelé hausawa,                              Haraze-Mangueigne n.pr.l., n.m. Nom
hausa, abakwariga, mgbakpa, habe,                              d‟un des 30 Départements constitutifs
kado) est parlé à la fois au Bénin, au                         des 17 régions du Tchad. Sous-
Burkina Faso, au Cameroun, en RCA,                             préfectures   :    Haraze-Mangueigne,
au Tchad, au Congo, en Erythrée, en                            Mangueigne, Daha. (Décrets n° 415, n°
Allemagne, au Ghana, au Niger, au                              416, 418 et n°419/PR/MAT/2002 du
Nigeria, au Soudan, et au Togo. Le                             17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°
haoussa est une langue afro-asiatique,                         622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
tchadique.
                                                               haricot du diable n.m. Crotalaire.
Haraze-Al-Biar n.pr.l., n.m. Nom d‟un
des 30 Départements constitutifs des 17                        harisse n.m. (ar.) Jeune marié. Cf.
régions du Tchad. Sous-préfecturs :                            Arisse. Arousse.
Massaguet, Mani, N‟Djaména-Farah.
(Décrets   n° 415, n° 416, 418 et                              Harlem n.pr.l. Désigne le Quartier
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              Ardep-Djoumal, aussi appelé Quartier
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             Latin. Quartier de N‟Djaména où sont
octobre 2002) pp2-3).                                          regroupées les grandes institutions de
                                                               formation du pays. Sa particularité est
                                                               qu‟on y parle un français typique tiré des
                                                               romans de San Antonio. Syn. Quartier
                                                               Latin. Ardep-Djoumal.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


harmattan n.m. Période de l‟année où il                        héron n.m. Désigne à tort le "pique-
fait froid et sec avec un vent de                              boeuf" ou le "garde-boeuf".
poussière tandis que dans le sud, il fait
un froid sec mais sans vent de poussière.                      Hiace n.f. Voiture de transport en
                                                               commun – autrement appelée minibus –
harmattan      n.m.    Saison    fraîche                       de 16 à 18 places assises. Syn. Minibus.
(décembre-février) pendant laquelle il
souffle un vent sec et poussiéreux. Syn.                       hippotrague n.f. (Hippotragus Equinus).
Hiver.                                                         Antilope-cheval.

harousse n.f. (ar. [aru:s]). Nouvelle                          hiver n.m. Saison pluvieuse (mai-
mariée, la mariée, épouse dont le mari                         octobre).      Désigne       quelquefois
vient de rentrer d‟un long voyage. (Le                         l'harmattan, la période froide comprise
masculin est "arisse"). Cf. Arousse.                           entre la saison des pluies et la saison
                                                               sèche (novembre-février). Opp. été.
HCC n.m. Sigle pour Haut Conseil de la
Communication. « Le HCC met en garde                           homme d'affaires n.m. Personne qui
le directeur de publication de NOTRE                           fait des transactions commerciales au
TEMPS. Le Haut Conseil de la                                   contours plus moins flous et dont les
Communication constate avec regret,                            activités ne sont pas inscrites sur le
depuis quelques temps, le non-respect                          registre de commerce. Trafiquant. Fée
des règles éthiques et déontologiques                          man.
dans les livraisons de la presse
indépendante »     Pour le HCC, Le                             honorable adj. Titre d'un Conseiller du
Président, Emmanuel Béaloum Touadé.                            CST.
In Le Progrès, n° 803 du vendredi 3 août
2001, p1)                                                      hôpital n.m. Endroit spécialisé en petites
                                                               réparation ; atelier de réparation. Hôpital
hélicoptère       n.m.       (Synodontis                       des chaussures : petit atelier de
Batensoda) Poisson de la forme d'un                            cordonnier. Syn. Clinique.
hélicoptère de type Super puma 332,
aussi appelé "garga".. Syn. Garga.                             hôtel n.m. Baraque de fortune où l'on
                                                               peut s'acheter à manger avec quelques
herbe rasoir n.f. (Leersia Hexandra,                           sous. Cf. Restaurant.
famille de Graminées ou Graminacées)
Herbe vivace portant de petites épines                         houbara adj. n. (ar. [huba:ra]). ( Neotis
sur la nervure médiane.                                        Nuba, Choriotis Arabs Stieberi, famille
                                                               des Otididés). Oiseau. Outarde.
herdé n. adj. Langue. Ethnonyme. Cf.
Zimé.                                                          huile de caïlcédrat Expr. Huile végétale
                                                               obtenue à partir des amandes tirées des
hérisson à ventre blanc n.m. (Atelerix                         gousses contenues dans le fruit du
Albiventris Spiculus, T.) Hérisson                             caïlcédrat ou mouraye ; huile à usage
apprécié pour sa chair ; sert de remède                        thérapeutique.
contre la toux chez les enfants.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.               DJARANGAR DJITA Issa


huile de palme n.f. Matière grasse et                          I.G.L. n.m. Sigle pour Impôt Général
rouge extraite de la pulpe de la "graine"                      Libératoire mis en place en janvier 1997,
ou fruit de palmier à huile. Utilisée en                       fortement       contesté      par      les
cuisine et en savonnerie.                                      consommateurs. "- Catastrophe ! Vidons
                                                               nos verres. Cachez les bouteilles...
hyénaga n.f. Pas de danse imitant les                          Encore un autre IGL ! Il veut boire
contorsions de la hyène pendant ses                            ndjôôh... - Pas question !!! Qui veut
déplacements. Danse initiée par l‟artiste                      boire, paye... Le ndjôôh, c'est fini ! La
musicien tchadien Talino Manu et son                           bière coûte cher aujourd'hui, wallaï !".".
groupe Safi Music. « (…) la danse                              (N'Djaména Hebdo, n° 312 du 15 janvier
hyénaga. Nous avons observé le                                 1997, p1).
mouvement des hyènes que nous
transcrivons dans les pas de danse».                           igname sauvage n.m. Espèce d'igname,
(Talino Manu in Le Progrès n°759 du                            comestible mais non cultivée.
vendredi 1er juin 2001, p5).
                                                               iguane d'eau n.m. (Varanus Niloticus
I                                                              L., famille des Varanidés). Iguane,
i                                                              longue queue dont il se sert comme
I.D. n.pr.p. (en pensant à "idée") Sigle                       fouet, attaque systématiquement quand il
mélioratif voire familier pour désigner                        est surpris dans l'eau. Syn. Varan
Idriss Déby , Président de la République                       aquatique.
du Tchad. Il a renversé le régime de
Hissein Habré et pris le pouvoir en                            iguane des sables n.m. (Agama
décembre 1990. Il mettra en place la                           Colonorum D., familles des Agamidées).
Conférence Nationale Souveraine (CNS)                          Iguane, gros en saison des pluies, maigre
et procédera à la mise en place d'un État                      en saison sèche ; peau très dure, utilisée
démocratique en organisant des élections                       dans la fabrication des sandales. Syn.
législatives et présidentielles en 1996.                       Varan terrestre.
"L'article du Temps rapporte qu'ID a
signifié clairement aux membres de                             iguane n.m. Désigne       deux variétés de
l'AVCRP           qu'il        s'investira                     reptiles, l'iguane des    sables ou varan
personnellement pour qu'il n'y ait pas                         terrestre et l'iguane      d'eau ou varan
d'interférences politiques dans les                            aquatique. Cf. Iguane     d'eau. Iguane des
plaintes qui seront déposées ici à                             sables.
N'Djaména". (Le Temps, n°230 du 15 au
22 novembre 2000, p12). "Le président                          il est bon expr. Il est grisé. Il est ivre.
Idriss Déby a profité de sa retraite à
Abéché à l'est du Tchad pour profiler                          iman-nang n.m. (sara ngambay « gombo
semble-t-il, un gouvernement à son                             par terre , gombo rampant») (Corchorus
image. Mais la configuration de la                             Aestuans, Corchorus Tridens et formes
troisième équipe de ID depuis son                              jeunes de Corchorus Olitorius L., famille
élection en juillet 1996 nous pousse à                         des Tiliacées). Plante potagère sauvage,
dire qu'elle fera long feu". (N'Djaména                        rampante ce qui lui vaut son nom
Hebdo n° 311 du 8 janvier 1998, p3).                           traditionnel de "gombo par terre" ("iman
                                                               nang" en sara). Ses feuilles, très petites,
                                                               sont consommées fraîches ou séchées et
                                                               réduites en poudre. Syn. Moulkiyé.
                                                               Gombo sauvage.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


indicateur n.m. Oiseau sp. Oriente le                          jaguar n.m. Avion militaire. "Des
chasseur et certains animaux vers les                          Jaguar au Lac. Que se passe-t-il donc
ruches.                                                        au Lac Tchad? (...) Des avions Jaguar
                                                               auraient même participé aux combats en
indigo n.m. Tissu teint de façon                               bombardant les positions des forces du
artisanale.                                                    MDD dans le secteur." (N'Djaména
                                                               Hebdo n° 113 du 13 janvier 1994, p12).
insérieux adj. (fr. in- : marque de la
négation, et sérieux). Pas du tout sérieux,                    jardinier n.m. Garçon de maison,
léger, frivole.                                                domestique qui s'occupe de l'extérieur :
                                                               cour, du jardin, domestique paysagiste.
institut des langues mortes n.f. (par                          Opp. cuisinier.
référence à l'Institut des Langues
Vivantes des Universités) Désigne, non                         java n.f. (java : marque d'une
loin du Rectorat de l'Université de                            motocyclette de fabrication italienne, à
N'Djaména, l'étal d'un grilleur de viande                      la mode chez les adolescents) Noce.
spécialisé dans les langues de vache. Par                      Faire la java : faire la fête, faire la noce.
ext. Tout lieu où l'on vend des grillades
de langues de vache.                                           jaya n. adj. Ethnonyme et langue sara
                                                               parlée à 50 km au nord-ouest de Bitkine
intérieur (l') n.m. La province, le pays                       dans le Guéra. On note un taux de 44%
profond. On a envoyé Laoukoura à                               de similitude lexicale avec le naba voisin
l'intérieur pour le punir : Laoukoura est                      (bilala, kouka, medogo). Les locuteurs
affecté en province par mesure                                 jaya sont estimés à 2)200 personnes
disciplinaire.                                                 (1993).

intérieur n.m. Chambre. Par extension                          je regrette n.m. Cf. Claquette.
Domicile. Le Sous-préfet n’est pas
encore au Bureau ; il serait à                                 jerricane n.f. Récipient métallique d'une
l’intérieur : Le Sous-préfet n’est pas                         vingtaine de litres destiné à mettre de
arrivé à son bureau ce matin, il est sans                      l'eau ou du carburant pour les voyages
doute encore chez lui à domicile.                              sur pistes ou rallyes.

interlocuter v.i. converser, bavarder.                         jeu d'osselets n.m. Jeu des enfants (des
Nous avons longtemps interlocuté.                              fillettes) qui consiste à lancer en l'air un
                                                               osselet et le rattraper à sa descente en
Iriba n.pr.l. (mot béri, zaghawa "puits                        même temps que les autres osselets
des    vaches").Chef-lieu    de   sous-                        restés au sol.
préfecture de Biltine.
                                                               joe n.m. (tiré des films américains) C'est
J                                                              un Joe : il est élégant. Joe boy : garçon
                                                               élégant. Faire le Joe : frimer.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


jogging n.m. (angl. "to jogg" aller au                         jus de fruit n.m. Jus de mangue, de
trot). Survêtement de sport. J'ai acheté                       banane, de goyave : la chair du fruit,
un jogging avec les sauveteurs mais c'est                      additionnée de lait en poudre, de sucre et
de bonne qualité. : J'ai acheté un                             d'eau fraîche est battue par un robot
ensemble, survêtement de sport, avec les                       (centrifugeuse). Servi frais au dessert.
colporteurs ; toutefois, c'est de bonne
qualité.                                                       jus d'oseille n.m. Décoction de gousses
                                                               d'oseille rouge. Désaltérant.
jonkor, djongor Bourmataguil n. adj.                           Jus de gingembre : décoction de
Ethnonyme et langue parlée dans la                             tubercules de gingembre. Désaltérant.
région d'Abou Déïa dans le Salamat par
environ 1)500 personnes (1991). Langue                         jus n.m. Boisson nature,          sucrée,
tchadique parlé à Bourmataguil mais qui                        rafraîchissante. Désaltérant.
tend à s'éteindre au profit de l'arabe
dialectal tchadien.                                            jute de Madagascar n.m. (Ureta Lobata
                                                               L., famille des Malvacées) Sous-
journalier n.m. adj. Ouvrier payé à la                         arbrisseau à larges feuilles lobées et à
journée. Cf. Temporaire. On paie                               fleurs roses. Il donne une corde,
1)000F pour les journaliers : Les                              excellente, utilisée pour les filets et
ouvriers payés à la tâche quotidienne                          autres. Les grains sont parfois semés aux
perçoivent 1)000F.                                             alentours des cases par quelqu'un qui
                                                               prévoit une utilisation importante. Non
journée n.f. Journée courte : journée de                       cultivé. Syn. "Grand cousin".
travail du vendredi au Tchad où les
activités s'arrêtent à 12 heures alors que                     K
c'est à 15 heures et demi du lundi au                          kaba n. adj. Ethnonyme et langue sara
jeudi, samedi et dimanche étant libre.                         parlée à Goré dans le département du
                                                               Logone oriental à la frontière tchado-
jujube n.m. Fruit du jujubier. Peau                            centrafricaine. Le kaba de Paoua est
brune, sucrée et charnue, consommés                            parlé en Centrafrique. Proche du laka
comme amuse-gueule mais aussi pour                             parlé à Bessao et du ngambay de
ses vertus médicinales, appliquée sur la                       Moundou, le kaba est différent du kaba
peau pour des soins dermatologiques.                           na, démé ou dinjé parlés à Kyabé, même
                                                               si tous sont des langues sara. Les
jujubier n.m. Arbuste épineux                  et              locuteurs kaba sont déjà estimés à
buissonnant des régions sahéliennes.                           11)000 locuteurs en 1971)

jules n.m. Garçon avec qui on entretient                       kaba n.m. (camerounais, bamiléké,)
des relations amoureuses. Son jules est                        Robe     ample   que    portent   les
venu.                                                          camerounaises du sud pour faire des
                                                               travaux domestiques. Ressemble à une
jus de fer n.m. (du métal utilisé en                           robe de chambre.
distillerie) Eau-de-vie très forte et de
mauvaise qualité, distillée à base manioc                      kabab [kabab] n.m. (ar.) Sauce
et de céréales divers ; gnôle, tord-                           composée de foie, tomate et oignons.
boyaux. Syn. Argui. A52)                                       Spécialité des gargotes arabes.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


kabalaï ou kabalay n. adj. Populations                         Kabia n.pr.l. Département. Chef-lieu
et langues tchadiques de la Tandjilé,                          Gounou Gaya. Cf. Mayo-Kebbi.
assimilant aussi à tort notamment les
Nantchéré (50.000 locuteurs), les Lélé                         kabkabiya (mot de Biltine). (Grewia
(26.000), les Tobanga ou Gabri nord                            Mollis, famille des Tiliacées). Arbuste,
(18.000), les Kimré (15.000) et les                            fleurs, fruits et écorces consommés. Le
Dormo-Darbé ou Gabri sud (12)000).                             bois est utilisé pour la construction des
(SIL 1994:10). Attention : les Kabalaï ne                      cases rondes chez les Arabes du Tchad,
sont pas des Kaba (populations Sara) de                        qui en font aussi des arcs et des flèches.
Laï (chef-lieu de la Tandjilé Est).                            Ressemble au Grewia Villosa.

kabalay n. adj. Ethnonyme. Langue.                             kadamoul n.m. (ar. [kadmûl]             ou
Contrairement à ce qu'on pourrait croire,                      [kadâmîl]) Turban noué sur la tête     par
le kabalay n'est pas le parler "kaba" de                       les hommes, contre le vent et            la
"Laï". Le kabalay est bien parlé à Laï                         poussière du désert ; sert aussi        de
dans le département de la Tandjilé-est                         camouflage. Par ext. Pouvoir, trône.
mais c'est une langue tchadique ; 17.885
locuteurs identifiés en 1993)                                  kaddo n. adj. Zimé. Ethnonyme, langue
                                                               tchadique parlée dans la région de Pala.
Kabalaye n.m. Nom de quartier de                               Terme péjoratif utilisée par les
N‟Djaména,      initialement habité                            populations voisines, notamment les
essentiellement par les populations                            peulhs et signifiant "païens".
kabalaye.
                                                               kade n.m. (mot wolof) Cf. Acacia
kabar n.m. (ar. [xabar]). Nouvelle,                            albida.
information, message. C'est comment ?
Y a pas de kabar de là-bas ? : N'y a-t-il                      kaftane n.m. (ar.) Djellaba brodé qui
toujours pas de nouvelles de là-haut (où                       s'arrête juste en dessous des genoux.
se déroulent les opérations) ?
                                                               kaja n.m. (mot sara) Arbre à larges
Kabbia n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                           feuilles en forme de coeur. Fruits
Départements constitutifs des 17 régions                       charnus,       jaunes,       consommés,
du Tchad. Sous-préfecture : Hollom-                            commercialisés. L'écorce donne la corde.
Games (chef-lieu Guene). (Decrets n°                           Le bois sert à fabriquer des tambours
415,     n°       416,       418      et                       d'aisselle ou des tambours horizontaux,
n°419/PR/MAT/2002) In N‟Djaména bi-                            des bâtons de jet (sortes de boomerangs)
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                            pour les initiés au yondo, etc. (Cordia
pp2-3).                                                        Africana, famille des boraginacées)

Kabbia n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                           kajakse n. adj. Ethnonyme et langue
Départements constitutifs des 17 régions                       tchadique parlée dans le Ouaddaï à Am
du Tchad. Sous-préfecture : Hollom-                            Dam et le long de la frontière soudanaise
Games (chef-lieu Guene). (Decrets n°                           par environ 10.000 personnes (1983). Le
415,     n°       416,       418      et                       kajakse est proche du mesmédjé et du
n°419/PR/MAT/2002) In N‟Djaména bi-                            moubi.
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)
pp2-3).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


kalach'    n.m.      Abréviation               de              Kanem n.pr.l. Ancienne préfecture du
Kalachnikov. Cf. Kalachnikov.                                  Tchad avec Chef-lieu Mao. Cf.
                                                               Département.
kalachnikov n.m. Fusil de guerre de
fabrication russe. Cf. Kalach'. "Selon lui                     Kanem n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
[Adoum Guidey, le chef du gang], l'arme                        Départements constitutifs des 17 régions
de guerre qui a été saisie sur lui est                         du Tchad. Sous-préfectures : Mao,
destinée à la vente. Il acheterait                             Mondo, Nokou, Rig-Rig, Kékédina,
généralement les armes à El Geneina                            Méléa, Am-Doback, Nthiona, Ziguey,
pour les vendre au Tchad. Une arme                             Wadjigui. (Décrets n° 415, n° 416, 418
comme l'AKM 47 Kalachnikov qu'il                               et n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
détenait coûte 150.000 Fcfa". (Le                              N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
Progrès n° 582 du lundi 11 septembre                           octobre 2002) pp2-3).
2000, p4).
                                                               Kanem n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17
kalasse adv. (ar. [xalas] "c'est fini").                       régions du Tchad. Chef-lieu : Mao.
Terminé, fini, stop.                                           Départements de dépendance : Kanem,
                                                               Barh       El      Gazel.      (Décret
kalbate       saguide        expr.       (ar.                  n°419/PR/MAT/2002 portant création
"gesticulation,     agitation      inutile").                  des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
Mensonge, calomnie, commérages. « Les                          du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
hommes politiques ? Ca c'est kalbate
saguide : Les propos des hommes                                kanembou n. adj. Etnonyme et langue.
politiques ne sont que mensonges. »                            Relatif à l'ancien empire du Kanem qui
                                                               avait couvert une bonne partie du Tchad,
kale n.m. Bière locale, légèrement                             du Niger et du Nigéria aux abords du
sucrée et pîmentée, vendue en bouteille.                       Lac Tchad. Peuples de commerçants
Cf. Bili-bili. Djalla. Kondrong.                               migrants, ils voyagent beaucoup et
                                                               s'adaptent partout. Le kanembou est une
kanda n.m. (sara) Croquette de viande                          langue de la famille nilo-saharienne,
ou de poisson, petite boulette                                 branche saharienne, groupe kanouri. Le
accompagnée de sauce, destinée à la                            kanembou est parlé par 389.028
vente au petit marché du soir. La                              locuteurs (1993) dont 168.441 dans la
croquette un peu plus grosse et                                préfecture du Lac (chef-lieu Bol), 68.032
nettement mieux assaisonnée est                                dans le Chari-Baguirmi à Massakory et
destinée à la consommation familiale.                          la grande majorité dans la préfecture du
Quand Martine revient de l'école, elle                         Kanem, chef-lieu Mao. Les dialectes du
prépare des kanda qu'elle vend au ketté                        kanembou sont le karkawa, le mando et
gala. le petit marché du soir. Syn.                            le ngouri.
Calalou. Boulette. Cf. Kor.
                                                               kanembouri n.m. (ar. de N'Djaména).
kanem n. adj. Terme péjoratif pour                             Maison, parcelle où habitent les femmes
désigner la population kanembou.                               libres kanembous, maison de passe.

Kanem n.pr.l. Département. Chef-lieu
Mao.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


kanfata, kanfoute n.f. (ar. [kanfata]                          kanouri n. adj. Ethnonyme et langue. Le
"mil pilé" par ext. "pileuse de mil",                          kanouri est une langue nilo-saharienne,
[kanfu:t] "son de mil, glume des                               embranchement          saharien    groupe
graminées" par ext. "pileuse"). Femme                          kanouri. Il est parlé au Tchad par 93)638
qui loue ses services pour enlever la                          personnes dont 34)549 dans le Chari-
balle des céréales et séparer le son du                        Baguirmi avec 23)287 dans la seule ville
grain. À N'Djaména, les kanfoutes passe                        de N'Djaména (1993). Les communautés
de maison en maison et elles crient                            qui parlent le kanouri au Tchad sont
"kanfoute mafi?" : À N'Djaména, les                            localisées dans le Chari-Baguirmi, le
pileuses passent de maison en maison et                        Batha, le Guéra et le Mayo-Kebbi ; mais
s'annoncent en criant "kanfoute mafi",                         le kanouri est parlé essentiellement au
c'est-à-dire "N'y a-t-il pas de son de mil à                   Nigeria. Autres appellations : Yerwa
récupérer ?". (En effet, une fois le mil                       Kanouri, Bornou, Béri-béri. Les
pilé, elles emportent le son en plus de la                     dialectes du kanouri sont le dagara, le
facture payée. Ce son est revendu pour                         kaga ou kagama, le sougourti, le laré, le
servir d'alimentation au bétail ou entre                       kwayam, le njesko, le kabari ou
dans la distillation de l'alcool indigène,                     kouvouri, le ngazar, le gouvja, le Mao, le
argui).                                                        temagueri et le fadawa. Le terme "Béri-
                                                               béri" est dépréciatif.
kanfoute n.f. (ar. [kanfu:t] "son de mil,
glume des graminées") Femme pileuse.                           kapok n.m. Fibre du kapokier.
Syn. Kanfata.                                                  Ressemble à la fibre de coton.

kanoune n.m. Braséro dont la version                           kapokier n.m. Appellation courante du
moderne est un foyer amélioré (la forme                        fromager (ceiba pentadra). Arbre de
imite le kanoune traditionnel) utilisant                       savane, géant, épineux, à feuilles
du gaz butane (au lieu du charbon de                           digitées. Le fruit ressemble au
bois. "Dans le cadre de la lutte contre la                     concombre d'Europe : il produit une
désertification, la Société de Négoce et                       fibre ressemblant au coton (le kapok).
de Construction (SONECO) a obtenu                              Les jeunes fruits sont mangés par les
une subvention du Programme Régional                           enfants, contes des concombres. les
Gaz (PRG) pour la vente des kanounes                           feuilles sont utilisées en cuisine.
et du gaz butane. Kanoune complet : 15
000 FCFA au lieu de 35000 FCA".                                kaput ou kapoute excl. Perdu ! (jeu de
(N'Djaména Hebdo, n° 210 du 23                                 cartes).
novembre 1995, p8). Syn. Ganoune.

kanounier n.m. Fabricant de brasero
traditionnel. Cf. Ganounier.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


karang n. adj. Ethnonyme et langue.                            karkandji n.m. (Hibiscus Sabdariffa L.)
Parlé par un millier de personnes dans la                      1) Plante herbacée. Oseille de Guinée. 2)
région de Baibokoum, Département de                            Jus d'oseille. Almardep. Almi-angara.
Mont de Lam, le karang est une langue
Adamawa, groupe Mboum-Day, sous                                Karkandjiyé ou Karkandjari n.pr.l.
groupe Mboum. Il est parlé au nord-                            (de Karkandji?). Village kotoko,
ouest de Baibokoum, le long de la                              banlieue de N'Djaména à Farcha où l'on
frontière camerounaise, dans les villages                      cultivait beaucoup d'oseille de Guinée,
de Loumbogo, Lawtiko I et Lawtiko II,                          destinée     à    la      consommation
Sarkalouki, Sakpou I et II. Le karang est                      n'djaménoise.
proche des autres parlers mboum que
sont le kuo et le nzakambay. (NB.                              Kascou, Casse-cou n.pr.p. (de "casse-
Plusieurs mots se ressemblent sur le plan                      cou").    Abréviation    de    Kassiré
phonétique avec le laka mais sont                              Coumakoye, ancien Premier Ministre de
différents sur le plan sémantique. Le laka                     la République du Tchad, chef d'un parti
parlé à Bessao et Bam voisins sont des                         politique d'opposition le Viva-RNDP.
langues sara).                                                 Cf. Casse-cou.

karanga n. adj. Ethnonyme et langue.                           kassali n.m. (ar. [xassâli] féminin
Environ 10.000 personnes (1999)                                [xassâliye]) homme ou femme qui
parlent le karanga dans la région                              collecte le linge, le lave à la main et le
d'Abéché et Am Dam, au sud des Maba,                           repasse contre de l'argent, "lavandier",
dans le Ouaddaï. Le karanga est une                            lavandière. Les kassali mélangent les
langue nilo-saharienne, groupe Maban.                          habits des gens et les lavent à l'eau du
                                                               fleuve.
karang-karang n.m. (fr. quarante
quarante (4040) : numéro de la plaque                          katcho n. adj. Terme péjoratif       pour
minéralogique d'un véhicule des douanes                        désigner la population hadjaray.
de N'Djaména, chargées de la répression
des fraudes) Cf. Bogo-bogo. Les karang-                        kawal n.m. (ar.) (Cassia Tora L., famille
karang m'ont arraché mes affaires à                            des Césalpiniacées). Plante potagère. Les
Nguéli : les douaniers ont saisi mes                           feuilles donnent une sauce noire, très
effets au poste frontalier de Nguéli.                          appréciée dans la partie nord du Tchad.

karité n.m. (vitellaria paradoxa) Arbre,                       kaygama n.m. (mot Bornou). Roi, au
famille des sapotacées. Sauvage mais                           jeu des cartes.
protégé, ses fruits sont récoltés pour la
consommation : noix de karité. Les                             kaygama n.m. Roi (jeu de cartes).
fleurs sont sucées par les enfants, pour
leur nectar. Les feuilles interviennent                        kendejé n. adj. Ethnonyme et langue.
dans différents rites. Cf. Noix de karité.                     Entre 1)000 et 2)000 personnes (1995)
Beurre de karité.                                              parlent le kendejé à Abéché rural et Adré
                                                               dans le Ouaddaï. Le kendejé est une
karkadé n.m. (mot bambara Afrique de                           langue nilo-saharienne (groupe Maban,
l'Ouest) Variété rouge de l'oseille de                         sous-groupe Mabang). Il a deux dialectes
Guinée appelée "hibiscus rouge".                               : le yaali et le faranga.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


kenga n. adj. Ethnonyme et langue.                             kibet, kibeit, kibeet n. adj. Ethnonyme
Localisé à Bitkine et alentours dans 52                        et langue. Localisé au nord-est d'Am
villages du Guéra, le kenga est parlé par                      Timan dans le Salamat et au sud-ouest
plus de 40.000 personnes. Langue de la                         de Goz-Béida dans le Ouaddaï, le Kibet
famille sara, il est proche du naba et du                      est une langue nilo-saharienne (Maban,
jaya. Il comporte quatre dialectes : cenge                     Mabang, ,Runga-Kibet). Ses locuteurs
(tar cenge), banama (tar banama), bidjir,                      sont estimés entre 18.500 et 22)000. Ce
banala (tar banala).                                           parler est proche du rounga mais assez
                                                               différent du Tama.
kera n. adj. Ethnonyme et langue. Parlé
à la fois au Tchad et au Cameroun, les                         kikêf ça va ? expr. (Terme d'adresse
locuteur du kera sont estimés à 51)000                         reprenant en français ce qui est déjà dit
en 1993) Au Tchad, les kera sont                               en arabe) Comment vas-tu ?
localisés au sud de Fianga, près du Lac
Tikem. Le kera, différent du toupouri,                         kikef, ça va ? (ar. [kikef] « comment ça
présente un taux de similitude lexicale                        va ? ») Expr. Comment ça va ? Terme
de 42% avec le kwang. Le kera est une                          d‟adresse entre amis ; terme péjoratif
langue tchadique.                                              utilisé pour se moquer des non
                                                               francophones qui font l‟effort de
ketté gala n.m. (sango "petit marché")                         s‟exprimer en français, vu comme la
Petit marché, marché du soir au coin des                       langue de prestige. Cf. Les enfants sont
rues ou sur une petite place où l'on vend                      bonjour ? Comment, ça va bien ?
des produits de première nécessité pour
la cuisine du soir (sel, huile, poisson                        kiliche n.m. (mot haoussa, [kiliS])
frais) et où l'on sert de petits repas                         Viande taillée très finement en feuille,
(bouillie, bouillon, galettes, friture de                      salée, poivrée, séchée, immédiatement
poisson, etc.) Opp.. Marché central. Syn.                      consommable.
Petit marché.
                                                               kim n. adj. Ethnonyme et langue. Étalé
khadafiade n.f. Promesse qui reste                             le long du fleuve Logone au sud-est de
lettres mortes (Le Temps, n° 197 du 16                         Bongor dans le Département du Mayo-
Février 2000)                                                  Boneye, le kim présente quatre dialectes
                                                               : le garap parlé à Éré, le gerep parlé à
khadafiquement adv. A la manière du                            Djouman, le kolop à Kolobo et le kosop
Colonel Khadaffi ; sans autorisation, de                       à Kim. L'ensemble des locuteurs est
façon dictatoriale. J’étais aux toilettes                      estimé à 15.354 personnes. Les Kim sont
quand     il     est   venu     occuper                        quelquefois appelés à tort Massa. Les
khadafiquement ma place.                                       parlers voisins sont le bésmé et le
                                                               goundo.
khoké n. adj. Ethnonyme et langue
parlée à Daguéla, Ségué et Djourab près                        kimré n. adj. Ethnonyme et langue
de Melfi dans le Guéra. Cf. Koké.                              localisée dans le Département de la
                                                               Tandjilé-ouest à Kélo. Parlé par environ
                                                               15.000 locuteurs (1990), notamment
                                                               dans le village de Tchéré-Aïba, le kimré
                                                               est une langue tchadique, souvent
                                                               confondue au gabri ou au tobanga.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


kinkéliba n.m. Nom donné au                                    kirdi n. adj. Païen, animiste, non
combretum migranthum en Afrique de                             musulman. Par ext. Chrétien, Sudiste.
l'Ouest, le kinkéliba désigne plutôt le                        "Le kirdi n'est pas celui qu'on croit. Très
cassia occidentalis au Tchad et au nord                        jeune et me trouvant dans une société où
Cameroun mais possèdent les mêmes                              le terme kirdi est très usité, j'avais posé
vertus. Syn. Faux kinkéliba.                                   à plusieurs reprises la question
                                                               "qu'appelle-t-on kirdi?" Un kirdi est une
kirdi man yarkap (ar. "le chrétien n'y                         personne qui ne jeûne ni ne prie. Il pisse
monte pas", interdit aux chrétiens, sur le                     debout et est destiné à l'enfer, me
modèle des "white only" d'Afrique du                           répond-on. Aujourd'hui, une fois à
Sud du temps de l'apartheid) n.m.                              l'école et en lisant les livres islamiques
Véhicule Toyota 4x4 pick-up destiné au                         écrits par d'éminents cheikhs, je peux
transport des passagers, utilisé par les                       conclure avec certitude que le kirdi est
transporteurs nordistes musulmans et qui                       tout homme qui ment, vole et pille tout
- au cour des voyages - s'arrête                               en faisant un simulacre de prière, de
régulièrement aux heures de prière                             jeûne, de pèlerinage et usant des biens
musulmane.                                                     mal acquis (détournement de deniers
                                                               publics)". (N'Djaména Hebdo n° 387 du
                                                               22 juillet 1999, p13). "Qu'elle est
                                                               éloignée, l'époque où Ngardoum, à forts
                                                               traits négroïdes, pouvait épouser
                                                               Mariam, la belle sahélienne aux traits
                                                               fins et à la peau claire ou foncée ; le
                                                               premier, chrétien ou animiste, Kirdi
                                                               pour tout dire, n'avait aucun complexe
                                                               face à la fée du désert, et aucun interdit
                                                               ne s'opposait à leur union. Parlant un
                                                               arabe dit tourkou, Ngardoum se faisait
                                                               comprendre partout et n'avait aucun
                                                               complexe pour s'exprimer et défendre
                                                               ses opinions. (...) Ngardoum le Kirdi,
                                                               pouvait se considérer comme proche
                                                               parent des Mahamat, des musulmans ou
                                                               des Kirdi, sans que personne ne s'en
                                                               offusquât. Des Mahamat André, Saleh
                                                               Paul ou Adoum Maurice, et même des
                                                               Alhadji Kirdi, nous en avons connus ici,
                                                               à cette époque-là." (Saleh Kebzabo,
                                                               Président de l'UNDR à la Conférence
                                                               Nationale Souveraine, janvier 1993, in
                                                               N'Djaména Hebdo, n° 114 du 17 janvier
                                                               1994, p7).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


kissar n.m. (ar. [kissâr] ) Crêpe à base                       kochette n.m. Bière de riz, spécialité du
de riz, petit mil ou de maïs. Se prépare à                     pays kabalaye dans la Tandjilé. Cf.
la maison quand on a des invuités, sinon                       Cochette.
s'achète déjà prête au marché. Se mange
avec une sauce de gombo frais ou sauce                         koké n. adj. Ethnonyme et langue. Le
tomate ; ou avec du lait caillé ; ou                           koké est parlé dans les villages de
trempée dans une eau sucrée.                                   Daguéla, Ségué et Djourab près de Melfi
                                                               dans le Guéra par à peine 600 personnes
kitabe (ar. [kita:b] livre) Les Saintes                        (1993). C'est une langue Niger-Congo,
Ecritures, le Coran, la Bible.                                 Atlantique-Congo,           Volta-Congo,
                                                               Adamawa-Oubangui,              Adamawa,
Kleb Mat n.pr.l. Nom d'un quartier de                          Mboum-Day, Boua. Il totalise un taux de
N'Djaména. "Kleb Mat. Confondu à un                            similitude lexicale de 60% avec le bolgo
receleur, l'ingénieur du PSAP est torturé                      dougag. Le fania et l'arabe tchadien sont
par la FIR". (Le Progrès n° 423 du lundi                       souvent utilisés comme langue seconde.
24 janvier 2000, p1). Cf. Klémate.                             Cf. Khoké.

Klémat, Klémate n.pr.l. (ar. [kile:b                           kolong n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
ma:t] "le chien est mort"). Nom d'un                           Marba.
quartier de N'Djaména. "Après une
intense investigation menée dans les                           komkomion v. (ar.) Grignoter, manger
différents quartiers de la ville, le policier                  en accompagnant le bout de boule d'un
obtient des renseignements sur le réseau                       morceau de viande ou de poisson.
des voleurs au quartier Klémat... Il
arrive sur le lieu et trouve un spécialisté                    kondorong ou kondrong n.m. Bière
entrain de repeindre la moto... Une fois                       locale des Maba du Ouaddaï, vendue
en possession de l'engin, les voleurs le                       dans de petites jarres. Cf. Bili-bili.
dépècent avant de transformer les                              Djalla. Djougoul-taguiyé. Kale.
numéros du châssis". (Le progrès, sept
2000) Cf. Kleb Mat.                                            kor n.m. (sara-ngambay) Croquette de
                                                               viande. Cf. Cor. Syn. Kanda.
klin [klin] n.m. (angl. "Clean") Poudre à
laver de fabrication indonésienne à                            koro n.m. (ar. [ko :ro]). Cuvette
Jakarta Timur 13910 vendue en sachet                           métallique d'une contenance de deux
de 35 grammes. Nom déposé. "So klin,                           litres environs. Cf. Coro.
doux, propre, éclatant. Plus performant,
plus économique. Voyez la différence."                         kosse n.m. (mot bornou) Nom d'un jeu
(Publicité sur l'emballage du produit).                        de cartes.
Cf. Omo. Lav+.
                                                               kossey n.m. (mot haoussa). Galette,
Kobé n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                             beignet de haricots.
Départements constitutifs des 17 régions
du Tchad. Sous-préfectures : Tiné
Djagaraba, Matadjana, Iriba. (Décrets n°
415,      n°      416,       418      et
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
octobre 2002) pp2-3).



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


kotoko n. adj. Populations de                                  koujargué, kujarge n. adj. Ethnonyme
l'embouchure des fleuves Chari et                              et langue. Voisins des Sinyar, les
Logone et des abords du Lac Tchad.                             Koujargué sont localisés dans le Dar
Langue tchadique du groupe Biu-                                Fongoro, à cheval entre le Tchad et le
Mandara, le kotoko se compose de                               Soudan près de Goz Béïda dans le
plusieurs parlers répartis entre le Tchad,                     Ouaddaï. Mille locuteurs sont recensés
le Cameroun et le Nigéria. Au Tchad, le                        (1983) dans 7 villages près de Jebel
logone aussi appelé lagwan compte                              Mirra.
30.500 locuteurs et le Mpade ou Makari
12)000 locuteurs ; dans les pays voisins,                      kouka n.m. Ethnonyme. Langue naba
on parle le malgbe ou goulfey , le                             parlée dans le Batha. Groupe sara. Cf.
maslam ou maltam, le mser ou kousséri,                         Naba.
le majera. Peuples de pêcheurs, ils sont
aussi considérés comme de grands                               koulfa, kulfa n. adj. Ethnonyme et
féticheurs de l'eau. On raconte qu'ils                         langue. Aussi appelés "Kaba So", les
enlèvent des personnes par "noyade"                            Koulfa sont localisés au sud-ouest du
pour les utiliser comme esclaves dans                          Lac Iro près de Kyabé, notamment dans
leurs    champs     où     ils    cultivent                    les villages de Alako, Malé et Moufa. Le
essentiellement des produits potagers                          terme "Kaba So" est considéré comme
qu'ils écoulent sur le marché de                               péjoratif par les natifs. Le koulfa totalise
N'Djaména. (SIL 1994:10)                                       un taux de similitude lexicale de 80%
                                                               avec le kaba na. Le kulfa est une langue
kotoko-Makari n. adj. Ethnonyme et                             sara, groupe sara kaba.
langue. Cf. Mpadé.
                                                               koura-koura n.m. (ar. lit. [kura'] "pied,
kotoko-maltam n. adj. Ethnonyme et                             bas de la jambe", moins courant que
langue. Cf. Maslam.                                            [rijil]) patte de veau préparée sous forme
                                                               de bouillon. Plat de "patte de boeuf". Cf.
kouang, kwang n. adj. Ethnonyme et                             Patte de boeuf.
langue parlée à l'est de Laï et Bongor, et
au sud-ouest de Bousso. Le kwang est                           kournaka n.m Amande de la graine du
une langue tchadique composée de                               savonnier "hadjilidj", décortiquée et
plusieurs           dialectes        tous                      cuite à l'eau pour être consommée. Syn.
intercompréhensibles : kwang, mobou,                           Am-kournaka. Cf. Savonnier.
ngam (gam) tchagin (tchakin), aloa,
kawalké, gaya, mindéra.         Il compte                      koya n.m. (sango "cousin") Cousin ;
16.805 locuteurs (1993). Le dialecte                           terme d'adresse entre Tchadiens et
ngam du kwang est différent du ngam du                         Centrafricains, la plupart des Tchadiens
groupe sara, même si les Ngam-Kwang                            parlant le sango, notamment ceux du
utilisent les parlers sara comme langue                        sud. Le sango est la langue nationale
seconde. Cf. Kwang.                                            véhiculaire de la Centrafrique.

koubi n.m. (ar., bornou [kubbi]). Coeur,                       kulaal n. adj. Ethnonyme. Langue.
couleur rouge au jeu de cartes.                                Autre appellation de Goula Iro.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


kuo n. adj. Ethnonyme et langue. Parlé                         Lac n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17
le long des axes Pao, Bouroum,                                 régions du Tchad. Chef-lieu : Bol.
Laramanaye dans le Département de                              Départements de dépendance : Mamdi,
Mont de Lam à Baibokoum, le kuo est                            Wayi. (Décret n°419/PR/MAT/2002
une     langue     mboum      (famille                         portant création des régions. N‟Djaména
Adamawa).Il est parlé par environ                              bi-hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)
15.000 personnes au Tchad et au                                pp2-3).
Cameroun. Le kuo ou koh est proche du
karang et du nzakambay.                                        Lac-Iro n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
                                                               Départements constitutifs des 17 régions
kwang n. adj. Ethnonyme et langue                              du Tchad. Sous-préfectures : Kyabé,
parlé à l'est de Laï et Bongor, et au sud-                     Bohobé, Boum-Kébir, N‟gondeye, Roro,
ouest de Bousso. Cf. Kouang.                                   Baltoubaye, Dindjébo, Alako, Dindjébo,
                                                               Alako, Singako. (Décrets n° 415, n°
kwang n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         416, 418 et n°419/PR/MAT/2002 du
kouang                                                         17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°
                                                               622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
L
laal n. adj. Ethnonyme et langue. Le laal                      Lac-Wey n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
est localisé entre Korbol et Dik, à Gori,                      Départements constitutifs des 17 régions
Damtar, Maïlao et Kouno sur l'axe                              du Tchad. Sous-préfectures : Moundou,
N'Djaména-Sarh. Considérée tantôt                              Déli. (Décrets n° 415, n° 416, 418 et
comme Adamawa, tantôt comme                                    n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
tchadique, cette langue n'est pas encore                       N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
classifiée avec précision. L nombre de                         octobre 2002) pp2-3).
ses locuteurs oscille entre 300 et 500
(Boyeldieu, 1977).                                             ladaye (ar. contraction de [al adây]
                                                               "l'outil"). Cuisine, plus spécifiquement le
laboureur n.m. Agriculteur, cultivateur.                       foyer, les trois pierres constitutives du
                                                               foyer, le trépied qui cale la marmite, le
Lac Iro n.pr.l. Département. Chef-lieu                         braséro ("ganoune"). Ladaye Gaz.
Kyabé.                                                         Ganoune gaz. Avec Ladaye Gaz, ça
                                                               Gaz!!! (Publicité de TOTAL-Tchad
Lac Léré n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                         pour l'utilisation de la cuisinière à gaz).
Départements constitutifs des 17 régions
du Tchad. Sous-préfectures : Léré,                             ladaye gaz n.m. Brasero amélioré
Lagon, Guégou, Binder. (Décrets n°                             fonctionnant avec du gaz domestique.
415,      n°       416,      418      et                       Avec ladaye gaz, ça gaz!!! Syn. Ganoune
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              gaz.
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
octobre 2002) pp2-3).                                          lafaye n.m. Voile de plusieurs mètres de
                                                               long qui sert aux femmes à se draper,
Lac n.pr.l. Département. Chef-lieu Bol.                        contre le vent de sable et le froid... et le
                                                               regard insidieux des hommes.
Lac n.pr.l. Ancienne préfecture du
Tchad avec Chef-lieu Bol. Cf.
Département.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


laguenaria n.m. (Lagenaria Siceraria,                          laissez-passer n.m. 1) Autorisation
famille de cucurbitacées) Désigne                              provisoire de voyage tenant lieu de
plusieurs variétés de cucurbitacées qui,                       passeport. Délivré en 24h, il sert juste
selon la forme du fruit, sont taillées et                      pour un aller-retour par route dans les
travaillées pour diverses utilisations :                       pays limitrophes du Tchad, en
gourde (fruit avec un étranglement),                           l'occurrence le Cameroun. 2) Coupe-file.
puisoir ou calebasse à puiser l'eau (forme
aplatie), caisse de résonance des                              laka n. adj. Ethnonyme et langue. Le
balafons     (forme     de    concombre,                       laka est parlé par 55.143 personnes dans
oblongue), calebasse à servir la                               310 villages au Tchad. On distingue cinq
nourriture telle que la boule (forme                           dialectes laka : le Mang, le Bémour, le
sphérique), petite calebasse à boire (de                       Maïngao, le Goula et le Paï.
l'eau ou de la bière locale), cuillère ou                      Le Mang est parlé dans le canton
louche, etc.                                                   Ngadjibian, au nord de Bessao, et en
                                                               partie dans les cantons Békan et
lagwan, lagouane, logone, kotoko-                              Timbéri, et la sous-préfecture de Goré.
logone n. adj. Ethnonyme et langue.                            Le Bémour, est parlé à Bessao et
Localisé le long du fleuve Logone, au                          Pandzangué. Le Maïngao est parlé sur
sud de N'Djaména, le lagwan est une                            l'axe Ngamadja-Dodang II et Bessao-
langue kotoko parlé au Tchad et au                             Oudoumian. Le Goula est parlé dans le
Cameroun. Le lagwan a deux dialectes :                         canton Andoum et à Pan dans le canton
le logone gana et le logone birni qui sont                     Pandzangué. Le Paï est essentiellement
par ailleurs des toponymes. Les autres                         parlé à Oudoumian. Le laka, langue sara,
parlers kotoko sont l'afadé, le mser, le                       est différent du laka, langue Adamawa-
malgbé, le maslam, le mpadé et le jilbé                        Oubangui parlée au Nigeria. Le laka est
parlé au Nigeria. Le lagwan est une                            différent du ngambay et du kaba. Le laka
langue tchadique, Biu-Mandara.                                 est aussi parlé en Centrafrique.

lahaki [la:ki] (mot haoussa) Argent.                           lâlê n.m. Terme de salutation. (Le
                                                               Progrès n° 616 du vendredi 27 octobre
Laisser tomber expr. Conduire à la                             2000).
faillite, à la perdition. « Pour ne pas
laisser tomber le Programme National                           lamido n.m. Chef traditionnel des
de Gaz, le gouvernement cherche                                Haoussas du Tchad et du Cameroun. "Le
éperdument des stratégies pour faire                           Lamido      de     Binder     qui  est
face à cette levée de subvention de l’Etat                     cumulativement le maire de la ville
camerounais » (Le Progrès, n° 772 du                           prélève 1000 FCFA par sac d'oignon.
jeudi 21 juin 2001, p.1).                                      Son pouvoir s'étend sur toute la sous-
                                                               préfecture, environ 70 km à la ronde".
laisser v.t. Abandonner, démissionner,                         (N'Djaména Hebdo n° 387 du 22 juillet
déserter, quitter. Laoukoura a laissé                          1999, p7). cf Chef Traditionnel.
l'armée depuis : Laoukoura a quitté
l'armée il y a longtemps.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


lampadaire n.m. 1) Appareil d'éclairage                        le mois est terminé expr. C'est la fin du
électrique monté sur un haut support. 2)                       mois, c'est la période de la paye.
Cour. Réverbère, lampadaire pour                               "Chaque fois que nous leur rappelons
l'éclairage de la voie publique. "Nouvelle                     que le mois est terminé, ils nous
voie bitumée de N'Djaména. Le maire a                          répondent que si nous ne voulons pas
procédé à l'installation des lampadaires                       travailler, on va nous renvoyer". (Le
pour son éclairage" (Le Progrès n° 429                         Progrès, n° 606 du vendredi 13 octobre
du mardi 1er février 2000, p3).                                2000, p4).

lampe n.f. Lampe-tempête, lampe-aida,                          léda [leda] n.m. (angl. "leather"? origine
batman (mais pas "lampe-torche" qui se                         Nigeria ?) Sac plastique importé du
dit simplement "torche").                                      Nigéria qui sert à faire des courses. Très
                                                               présent dans les ordures ménagères et
lamy-fortain n. et adj. De Fort-Lamy,                          surtout matériel non biodégradable, le
natif de Fort-Lamy, qui a vécu à Fort-                         léda se promène partout, emporté par le
Lamy avant que la ville ne soit                                vent. On les retrouve quelquefois à des
débaptisée N'Djaména en 1972) Opp.                             centaines       de     kilomètres      des
N'Djaménois.                                                   agglomérations, transporté par le vent. Il
                                                               est considéré comme un élément nuisible
lance n.f. Javelot au manche en bois                           pour       l‟environnement.      Plusieurs
terminé par un pic en fer plat, utilisé                        campagnes tentent de se faire contre son
comme arme de chasse ou de guerre.                             utilisation mais très timidement. Les
                                                               lédas noirs voltigent dans le ciel de
lancement n.m. Envoûtement, maladie                            N'Djaména. Cf. nobody.
d'origine    maléfique,    occulte.    Le
Directeur adjoint a fait un lancement au                       légume n.m. Plat composé de légumes
titulaire pour occuper son poste : le                          vertes et de poisson fumé, vendu
Directeur adjoint a envoûté le titulaire                       essentiellement dans les bars.
afin de le rendre inapte et ainsi occuper
son poste.                                                     lélé n. adj. Ethnonyme et langue. Parlé
                                                               au sud de Kélo dans la Tandjilé-ouest
lancer v.t. Atteindre par jet. Mbaïlao a                       par 26.000 personnes (1991), le lélé est
lancé la biche sur la tête : Mbaïlao a                         une langue tchadique. Il n'est pas à
atteint la gazelle sur la tête.                                confondre avec le lélé parlé en
                                                               République Démocratique du Congo ni
laou ou law n.m. Initiation, cérémonies                        avec le lélé (ou kasena) parlé au Ghana
initiatiques en pays ngambay ; jeune                           et au Burkina Faso.
homme. Cf. yondo. Jean est allé au laou
; maintenant il s'appelle Laoukoura.                           léopard n.m. Serval.

lav+ [lav plys] n.m. Sachet de poudre à                        les enfants sont bonjour ? Expr. Terme
laver de 35 grammes, de fabrication                            d‟adresse entre amis, correspondant à
camerounaise à Bafoussam. Nom                                  « Comment vas-tu ? (...) et ta famille ? ».
déposé. "Lav+ partout dans la maison".                         Terme péjoratif utilisé pour se moquer
(Publicité sur l'emballage du produit).                        des non francophones qui font l‟effort de
Cf. Omo. Klin.                                                 s‟exprimer en français, vu comme la
                                                               langue de prestige. Cf. Kikef, ça va ?
                                                               Comment, ça va bien ?



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


les parents sont priés de rester sur                           liane sans tête n.f. (Cassytha Filiformis
place expr. Formule pour demander aux                          L., famille des lauracées) Cf. Liane sans
proches du défunt de ne pas faire le                           fin.
déplacement du village vers la capitale,
N‟Djaména.                                                     liane-torchon n.f. Autre appellation de
                                                               "éponge végétale".
leuk-le-lièvre n.m. Pantalon qui s'arrête
aux genoux. Illustré par un personnage                         librairie par terre n.f. Étal où l'on vend
des contes de Léopold Sédar Senghor,                           de livres usagés à même le sol, mais à
Leuk-le-lièvre. Cf. Pantagenou. Pantalon                       des prix défiant toute concurrence.
de Moriba.
                                                               lingui (ar. "pacte d'amour, lien d'amitié,
lézard      n.m.    Contrairement     au                       bonne relation"). Solidarité, fraternité,
margouillat, le lézard a la peau lisse et                      reconnaissance      morale     (ar.    de
marron. Il est soupçonné de transmettre                        N'Djaména). Tu as ton lingui avec moi,
la lèpre par morsure.                                          alors comment veux-tu que je t'oublie ?

liane merveille n.f. Herbe grimpante à                         liqueur n.f. Alcool fort de type whisky,
vrilles (momorgica charantia). Les fruits,                     rhum, pastis par opposition à la bière.
jeunes et verts, sont utilisés pour
préparer un potage (soupe de coq de                            lis grimpant n.m. (Gloriasa Superba,
secko). Les fruits mûrs sont jaunes.                           famille des Liliacées) Plante à feuilles
Vidés de leurs graines et séchés, ils sont                     terminées par des vrilles. La racine
utilisés comme légumes pour les potages                        contient un poison très toxique utilisé
ou ingrédients dans la préparation de la                       pour suppression des personnes, suicides
sauce longue "tankoul". Autrefois                              ou empoisonnement des rongeurs.
sauvage mais protégée, la liane merveille
est de plus en plus cultivée pour être                         lit pick-up n.m. Lit de camping. Cf. Lit
commercialisée, surtout dans les grands                        picot.
centres urbains, notamment N'Djaména.
                                                               lit picot n.m. Lit de camping. Cf. Lit
liane n.f. (Cissus Populnea, famille des                       pick-up.
Vitacées). Liane à vrilles, grandes
feuilles en forme de coeur.                                    logeur n.m. Personne qui met en
L'écorce est utilisée en cuisine pour faire                    location des habitations, généralement
de la "sauce longue" (en pays ngambay).                        non meublées. Cf. Bailleur.
On en extrait aussi de la corde.
Cette liane sp. intervient dans des rites                      logone géographique n.m. Partie du
spéciaux.                                                      Tchad regroupant les préfectures du
                                                               Logone Occidental, du Logone Oriental
liane sans fin n.f. (Cassytha Filiformis                       et de la Tandjilé, dans le sud.
L., famille des lauracées) Herbe
grimpante à tige grêle et sans feuilles.
La croyance populaire raconte que si
cette liane fait tomber quelqu'un, il
mourra au bout de 7 ans. Syn. "liane sans
tête".




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Logone n.m. Fleuve qui prend sa source                         Loug Chari n.pr.l., n.m. Nom d‟un des
en République centrafricaine et se jette                       30 Départements constitutifs des 17
dans le Lac Tchad. Il traverse                                 régions du Tchad. Sous-préfecture :
notamment les villes de Moundou,                               Bousso,    Kouno,     Mogo,    Bâ-Illi,
Bongor et N'Djaména, jouxtant la                               Bogomoro. (Décrets n° 415, n° 416, 418
frontière  camerounaise.     Cf.     La                        et n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
Moudoulaise.                                                   N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
                                                               octobre 2002) pp2-3).
Logone     occidental     n.pr.l.   1)
Département. Chef-lieu Moundou. 2)                             loungou n.m. (ar. [lungu]) Coursive,
Ancienne préfecture du Tchad avec                              passage étroit qui serpente entre les pâtés
Chef-lieu Moundou. Cf. Département.                            de maison et servant de ruelle dans les
                                                               vieux quartiers non urbanisés de
                                                               N'Djaména tels Kabalaye, Gardolé,
Logone Occidental n.pr.l., n.m. Nom                            Bololo. Gars, s'il entre dans Kabalaye,
d‟une des 17 régions du Tchad. Chef-                           tu ne vas pas le trouver : il y a tellement
lieu : Moundou. Départements de                                de loungous là-bas...
dépendance :    Lac     Wey,    Dodjé,
Ngourgosso.                    (Décret                         loungouter     v.i.  (de    "loungou")
n°419/PR/MAT/2002 portant création                             Serpenter, agir en cachette, flirter en
des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622                         cachette.
du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
                                                               loungouteur n.m. (de "loungouter") Qui
Logone      Oriental     n.pr.l.     1)                        loungounte, qui agit en cachette.
Département. Chef-lieu Doba. 2)
Ancienne préfecture du Tchad avec                              lourmeur (de "louroum") Qui dupe.
Chef-lieu Doba ; subdivisé en Logone
oriental chef-lieu Doba et Mont de Lam                         louroum       n.m.    (ar.)   Mensonge,
chef-lieu Baibokoum. Cf. Département.                          tromperie, mystification, duperie. Il fait
                                                               louroum : il nous prend pour des dupes.

Logone Oriental n.pr.l., n.m. Nom                              louto n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
d‟une des 17 régions du Tchad. Chef-                           Routo.
lieu :   Doba.     Départements     de
dépendance : La Nya-Pendé, Monts de                            lua, lwa n. adj. Langue. Ethnonyme.
Lam,       La      Pendé.      (Décret                         Désigne le Niellim.
n°419/PR/MAT/2002 portant création
des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622                         luto n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                                 Routo.

look n.m. Port vestimentaire, costume.                         M
                                                               m’bororo n.m. Éleveur nomade peulh.
                                                               Cf. Mbororo. (Pl. mbororo, mbororos)




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


maba, mabang, ouaddao, wadaï,                                  maï- Préfixe (mot haoussa). Correspond
ouaddaïen          n. adj. Ethnonyme et                        au suffixe -eur du français). maï-chaï
langue. Parlé dans toute la région                             "vendeur de thé", maï-goro "vendeur de
d'Abéché dans le Ouaddaï mais aussi                            cola, maï-nama "vendeur de viande
dans la sous-préfecture de Biltine, le                         grillée au barbecue".
maba ou ouaddaï compte 250.000
locuteurs (1999). Le maba est une langue                       maillot n.m. T-Shirt. Cf. tricot
nilo-saharienne, branche Maba, Mabang.
Il compte une dizaine de dialectes :                           maison en dourdour n.f. Case en pisé,
bakha, abkar, kajanga, kelingan,                               maison construite en banco sur le
malanga, mandaba, mandala, nyabadan,                           modèle traditionnel sahélien.
kodoo,      ouled     djemma,    kujinga,
dondongo. Le taux de similitude lexicale                       maison en dur n.f. Maison construite en
avec le karanga, le kachmere et le marfa                       béton, à l'occidentale mais pas forcément
sont de l'ordre de 60 à 70%.                                   sur un crédit bancaire ; maison construite
                                                               en matériaux durables.
macabo n.m. (Xanthosoma Mafaffa,
famille des Aracées). Bogolo. Souvent                          maison n.f. chambre. Ca c'est notre
confondu avec le taro. Syn. Makabo.                            concession et c'est ça sa maison : voici
                                                               notre parcelle et c'est ici sa chambre.
mach'allah excl. (ar. [ma:Sa:'allah] "ce
que Dieu veut") Exclamation marquant                           maison-crédit n.f. Dans les années
un acquiscemment, un accord, un                                1970, maison construite en béton, à
remerciemment, la réalisation d'un                             l'européenne, sur un crédit bancaire ; ce
souhait : qua la volonté de Dieu soit faite                    qui reste de ces maisons. Syn. Villa.
; Dieu soit loué.
                                                               maïzobi n.m. (mot haoussa, bornou).
madame n.f. 1) Femme européenne. 2)                            Marque de cigarettes d'importation
Citadine à l'allure européenne, coquette                       nigériane sur l'emballage de laquelle
femme. La madame a envoyé te                                   sont dessinées trois ronds entrelacés ;
chercher : La femme du patron                                  aussi appelée "Three rings". Si tu ne
(Européen) a envoyé te chercher.                               trouves pas de Marlboro, achète-moi des
                                                               Maïzobi.
madrassa      n.m.    École    classique
arabophone. À ne pas confondre avec les                        makala n.m. (sango) beignet.
écoles coraniques, non formelles.
                                                               makélélé n.m. (congolais ?) Poisson,
mafioso n. adj. Terme péjoratif pour                           sans écailles, à peau et à barbillons.
désigner la population ouaddaïenne.                            (Eutropius niloticus).

maï ambi n. Personne (généralement de                          makossa n.m. Danse et musique
sexe féminin) qui utilise la crème                             camerounaises de la région de Douala
dépigmentante ,         éclaircissante,                        chez les Bassa.
communément appelé « ambi » pour se
faire belle. Cf. Ambi.                                         mal adv. Intensément, longtemps. Je l'ai
                                                               mal biglé : je l'ai regardé méchamment.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


mal bouche n.f. (ce qui sort de mauvais                        Mamdi n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
de la bouche). Insolence, injure. Il a mal                     Départements constitutifs des 17 régions
bouche : il est insolent.                                      du Tchad. Sous-préfectures : Bol,
                                                               Bagassola, Liwa, Kangalam, Daboua.
malgbé n. adj. Ethnonyme et langue.                            (Décrets   n° 415, n° 416, 418 et
Cf. Goulfey.                                                   n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
                                                               N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
maltam n. adj. Village kotoko au sud de                        octobre 2002) pp2-3).
Kousseri au Cameroun. Ethnonyme et
langue : dialecte kotoko aussi appelé                          mamiwata n.f. (angl. "Mamy water").
maslam. Cf. Maslam.                                            Sirène, revenante, femme mystérieuse
                                                               qui sort de l'eau pour séduire les
maman Benz n.f. Femme commerçante                              hommes la nuit, revenante qui entraîne
du Togo ou du Bénin. Elle roule en                             les hommes sur des cimetières la nuit.
Mercedes Benz, marque d'automobile                             Sarh : ambianceurs, gare aux
allemande très prisée, signe de réussite                       mamiwatas. Les jeunes ambianceurs de
sociale.                                                       Sarh vivent des aventures mystérieuses
                                                               dignes     de     celles   de    Patrick
maman kouloutou n.f. (congolais).                              Nguémadong. À la sortie des boîtes de
Grande dame, bien grosse, aux moeurs                           nuit, les mamiwatas se déguisent en de
légères, entretenant des gigolos.                              charmantes filles et les entraînent sur
                                                               des cimetières. (L'Observateur n° 110 du
mamba n.m. 1) Gros serpent vert des                            4 octobre 2000, p8).
régions équatoriales, pouvant atteindre 4
mètres de long, très agressif et très                          man [man] n.m. (angl. "man") Terme
vénimeux. 2) Gros billet de banque du                          d'adresse entre amis. Mec. Syn. Boy.
franc CFA, à couleur verte. Valeur
10.000 francs cfa = 100FF. Mamba vert :                        mandage [mandage] n. adj. Ethnonyme
billet de dix mille francs cfa                                 et langue. Désigne le groupe des langues
(anciennement de couleur verte).                               kotoko septentrionales : afadé, magbé,
                                                               maslam, mpadé, mser.
mambai n. adj. Ethnonyme et langue.
Parlé au Cameroun et à l'ouest de Léré                         Mandoul n.pr.l. Département. Chef-lieu
(dans le Mayo-Dalla au Tchad) par                              Koumra.
2)067 personnes, le mambai est une
langue     Adamawa      (Niger-Congo,                          Mandoul n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17
Atlantique-Congo, Volta-Congo, Nord,                           régions du Tchad. Chef-lieu : Koumra.
Adamawa-Oubangui,           Adamawa,                           Départements de dépendance : Mandoul
Mboum-Day, Mboum, Nord, Toupouri-                              occidental, Mandoul Oriental, Barh Sara.
Mambai).                                                       (Décret n°419/PR/MAT/2002 portant
                                                               création des régions. N‟Djaména bi-
mambéré n.m. (sango, congolais) Pain                           hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)
de manioc, appelé bâton de manioc au                           pp2-3).
Cameroun. Syn. Chikwang.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Mandoul Occidental n.pr.l., n.m. Nom                           mangerie n.f. Petite installation de
d‟un des 30 Départements constitutifs                          fortune faite de vieilles tôles de
des 17 régions du Tchad. Sous-                                 récupération où viennent manger les
préfecture : Bédjondo, Bébopen,                                ouvriers, les petites gens qui travaillent
Békamba. (Décrets n° 415, n° 416, 418                          dans ou autour du marché. Cf. cafétéria.
et n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             mangeur de kawal n.m. (péjoratif)
octobre 2002) pp2-3).                                          Personne originaire du nord, Nordiste,
                                                               musulman.
Mandoul Oriental n.pr.l., n.m. Nom
d‟un des 30 Départements constitutifs                          mangeur de rat n.m. (péjoratif)
des 17 régions du Tchad. Sous-                                 Personne originaire du sud du Tchad,
préfectures : Koumra, Bédaya, Bessada                          Sudiste, chrétien.
Goundi, Ngangara, Békamba. (Décrets
n°     415,    n°     416,  418    et                          mango, mongo, mbay Doba, doba n.
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              adj. Ethnonyme et langue. Parlé
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             essentiellement à Doba et ses environs
octobre 2002) pp2-3).                                          dans le Logone oriental, le mango est
                                                               une langue sara proche du gor de Bodo
mange-mil n.m. Variété d'oiseaux qui                           et du bédjonde de Bédiondo. Il comptait
détruisent les récoltes. Par extension :                       déjà 50.000 locuteurs en 1981 (B.
Personne oisive qui vit aux dépens des                         Lanne).
autres. Cf. Mange-mille.
                                                               mangue anglaise n.f. Variété de mangue
mange-mille n. (français Mange-mil,                            à bout crochu et à peau verte et
mange les billets de 1000 francs cfa)                          légèrement amère. Plantée pour la
Personne qui va d'office en office pour                        première fois dans la région du Moyen-
quémander de l'argent ou de bar en bar                         Chari par les missionnaires anglophones
pour chercher une compagnie à laquelle                         des Églises Baptistes Mid-Mission.
s'accrocher      pour       consommer
gratuitement.                                                  mangue n.f. Pluie des mangues : petite
                                                               pluie    des     mois    de    mars-avril
manger 1) v.i. Vivre des produits de la                        correspondant à la période de cueillette
corruption. Je mange tu manges, tu                             des mangues alors que c'est encore la
manges je mange : je partage avec toi les                      saison sèche, la saison des pluies
produits de la corruption. 2) v.t.                             commençant en mai-juin dans le sud du
gaspiller. Manger l'argent : être                              Tchad. La mangue mûre : la fille qui a
prodigue, dépenser à l'excès sans                              consentit aux avances. Quand la mangue
considération. manger quelqu'un :                              est mûre, elle tombe. Cf. tomber.
escroquer une personne.
                                                               mangue rayée n.m. Petit animal à
manger des haricots expr. (De                                  bandes transversales foncées sur le dos,
« haricots » : plat consistant mais                            d'où son nom. Vit en groupe de 12 à 50.
bourratif, susceptible de provoquer des                        Attaque et tue les serpents. S'apprivoise
constipations, donner un ballonnement                          facilement.
du ventre). Etre en grossesse. Achta a
mangé des haricots. : Achta est en
grossesse.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


manioc à caoutchouc n.m. (Manihot                              mantabich, mantabiche (ar.) n.m.
Glaziovii, famille des Euphorbiacées)                          Pourboire, gratification, bakchich. "Le
Variété de manioc, arbuste ou arbre dont                       bonus, c'est le mantabich" : le bonus de
ni les feuilles ni les tubercules ne sont                      17 milliards versé par les sociétés du
consommés ;         sert quelquefois de                        consortium pétrolier sont à considérer
support pour les palissades. Arbuste                           comme un pourboire donné au
proche de la "liane à caoutchouc"                              gouvernement tchadien et non comme
(Landolphia Owariensis, famille des                            les royalties du pétrole proprement dits.
Apocynacées). Syn. Arbre à caoutchouc                          (Télévision     Tchadienne,    décembre
de Ceara.                                                      2000).

manioc du lièvre n.m. (Cucurligo                               mantabiche (ar.) n.m. Pourboire,
Pilosa, famille des Hypoxidacées) Herbe                        gratification, bakchich. Cf. Mantabiche.
à racine pivotante, longues feuilles
étroites venant de la base de la plante. La                    mapouka n.m. Danse et musique
décoction des tubercules est utilisée                          ivoiriennes, inspirées d‟une danse
comme eau de boisson pour les bébés.                           traditionnelle des populations Apolo en
                                                               Côte d‟Ivoire.
manioc n.m. Plante vivrière cultivée
pour ses feuilles et ses tubercules,                           maquis n.m. (De Maquis « résistance,
comestibles. (Manihot Esculenta, famille                       insurrection ») Bar-restaurant sur le
des Euphorbiacées).                                            modèle ivoirien, dans lequel on parle de
2) Tubercules de la plante du même                             tout et de rien, où l‟on critique
nom.                                                           amèrement le pouvoir en place sans
On distingue deux type de manioc : le                          s‟inquiéter.
manioc amer dont les tubercules
contiennent du poison et qui demandent                         mara n. adj. Dialecte kotoko du groupe
à être traités avant d'être consommés et                       goulfey parlé dans le village de Mara au
le manioc doux. Le manioc doux                                 nord-ouest de N'Djaména. Cf. Goulfey.
comprend lui-même plusieurs variétés :
le manioc noir dont la tige est noire et                       marabout n.m. Enseignant des écoles
les tubercules très farineux ; le manioc                       coraniques ; consulte et donne des
blanc, à tiges grisâtres et qui produit                        amulettes ou grigris. "Un marabout
beaucoup de tubercules ; le manioc à                           camerounais       condamné      pour
tige rouge qui produit des tubercules                          escroquerie" (Le Progrès n° 598 du
petits et très nombreux.                                       mardi 3 octobre 2000, p3). "Grand
Le manioc épuise beaucoup le sol. Sa                           marabout, il faut prier pour que les
culture en association avec le cotonnier                       Français votent un président sans
est prohibée sinon déconseillée.                               danger pour nous les anti-démocrates
                                                               dictateurs, un bon Chef Blanc, quoi."
                                                               (N'Djaména Hebdo n° 181 du 27 avril
                                                               1995, p1).

                                                               maracana     n.m.   (brésilien).   Petits-
                                                               poteaux.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


marara à l'eau n.m. Plat de marara (foie                       marché autogéré n.m. Vente de coton
et "salade") non cuit, simplement passé à                      gérée directement par les producteurs de
l'eau bouillante et servi assaisonné en                        coton dits cotonculteurs. Le coton
apéritif ou en amuse-gueule.                                   récolté va directement du producteur ou
                                                               association de producteurs à l‟usine
marara n.m. Parties spéciales des                              d‟égrénage sans passer par les
viscères (estomac, foie, rognon, mais pas                      intermédiaires appelés Agents acheteurs.
intestins,    coeur      ou    poumons)                        "Les cotonculteurs contre le marché
spécialement accomodées. Plat de tripes.                       ordinaire. Le marché autogéré initié par
Marara à l'eau chaude : plat de tripes                         le Centre de Formation Professionnel
trempées dans l'eau chaude.                                    Agricole et vulgarisé depuis 1986 par
                                                               l'ONDR       a    éveillé    l'esprit    du
mararit n. adj. Ethnonyme et langue. Le                        cotonculteur.     Grâce     au      marché
mararit est parlé par 42)388 locuteurs                         autogéré, les paysans ont réalisé des
dans le Ouaddaï et Biltine, à Am Zoer,                         investissements importants dans les
Adré, Mabrone. C'est une langue nilo-                          infrastructures           socio-sanitaires,
saharienne, soudanais de l'est, Tama,                          notamment les constructions des écoles,
Mararit.                                                       des dispensaires, des banques de
                                                               céréales et l'octroi des crédits à mil. Les
marba, azumeina, kolong n. adj.                                producteurs de coton n'ont pas à faire
Ethnonyme et langue. Localisé au nord                          les frais des mauvaises gestions de
de Kélo dans la Tandilé-ouest, le marba                        certains chefs d'usines et autres
est parlé par 124)357 personnes. Le                            présidents         des        Associations
marba est une langue tchadique.                                villageoises." (N'Djaména Hebdo n° 152
                                                               du 06 octobre 1994, p11). Cf. Autogéré.
                                                               Pharmacie autogérée.

                                                               marché central n.m. Marché de jour,
                                                               principalal marché de la cité où l‟on
                                                               trouve les grands magasins et de grands
                                                               étals. Généralement il n'y a qu'un marché
                                                               de ce genre dans les agglomérations, ce
                                                               qui le fait appeler "marché central" par
                                                               opposition aux        "petits    marchés"
                                                               disséminés dans tous les quartiers. Opp.
                                                               Pertit marché. Ketté gala.

                                                               marché de bétail n.m. Espace réservé
                                                               dans un village à la vente du bétail sur
                                                               pieds.

                                                               marché de mil n.m. Espace réservé
                                                               principalement à la vente des céréales,
                                                               des graminées sous toutes leurs formes.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


marché hebdomadaire n.m. Marché                                Mardjan Daffack n.pr.l. Quartier de
des villages qui se déroule une fois dans                      N'Djaména. Syn. Mardjan-dafag. "Trois
la semaine de façon rotative entre les                         femmes, impliquées dans l'enlèvement
villages d'un même canton ou d'une                             d'une fille à Mardjan Daffack ont été
même région. Dans le canton Mandiago;                          condamnées à deux ans de prison". (Le
Mardi, c'est le marché hebdomadaire de                         Progrès n° 430 du mercredi 2 février
Mandélia, Samédi celui de La Loumia et                         2000, p1).
dimanche celui de Maïlao où tous les
N'Djaménois se rendent. "Des bandes                            Mardjan-Dafag n.pr.l. (ar. [marja:n]
organisées interceptent les voyageurs de                       corail, collier en perles de corails" et
retour des marchés pour les déposséder                         [daffag] "déverser, se répandre" : le
de tout". (Le Progrès n° 578 du mardi 5                        collier de perles s'est cassé). Nom d'un
septembre 2000, p3). "Les pauvres                              quartier de N'Djaména. Syn. Mardjan
paysans qui s'approvisionnent dans les                         Daffack.
marchés hebdomadaires sont traqués
par les "bogobogo" (qui pullulent dans                         marfa n. adj. Ethnonyme et langue.
la région)". (Le Progrès, n° 573 du                            Parlé au sud d'Abéché dans le Ouaddaï,
mardi 29 août 2000, p1).                                       le marfa (ou marba) est une langue du
                                                               groupe Maba (Nilo-saharien, Maban,
marché n.m. Marché hebdomadaire                                Mabang, Maba). Ses locuteurs sont entre
rotatif dans des villages voisins, du lundi                    5.000 et 10.000 (1999). A ne pas
au dimanche. Le dimanche on trouve                             confondre avec le marba de Kélo, groupe
tous les fonctionnaires de N'Djaména au                        tchadique, le marfa atteste un taux de
marché de Mailao. Le marché de                                 similitude lexicale de 45% avec le
Mandelia se tient le mardi et ils ne                           massalit..
peuvent y aller parce que c'est un jour
ouvrable.                                                      marfahine n.m. (ar. [marfa'in] "hyène
                                                               tachetée, Crocuta Crocuta"). Crochet,
marché-coton n.m. Jours de la semaine                          sert à retirer les puisettes tombées au
pendant lesquels la société cotonnière                         fond du puits.
Cotontchad procède à l'achat du coton en
graine auprès des cotonculteurs dans un                        marga n.f. Esprit, divinité des
village donné ; jour où l‟argent circule à                     montagnes       chez   les    Dangaléat
profusion. Par ext. Jour de marché à                           (Hadjeray) du Guéra. "Les Dangaléat
inflation. Aujourd'hui, c'est le marché-                       reconnaissent l'existence d'un Être
coton à Danamadji ; la semaine                                 Suprême appelé Bung (qui signifie aussi
prochaine les agents acheteurs seront à                        ciel). La marga, aperçue selon certaines
Maro. Le prix du mouton va augmenter..                         sources avec le premier homme voire
                                                               avant celui-ci, vivait alors sur les
Mardjan d'Affack n.pr.l. Mardjan-                              montagnes ou les grands arbres. Marga
Dafag. Nom d'un quartier de N'Djaména.                         est au féminin parce que seules les
Cf. Mardjan Daffack. (L'Observateur n°                         femmes peuvent être possédées par
108 du 20 septembre 2000, p5).                                 l'esprit". (N'Djaména Hebdo, n° 199 du
                                                               7 septembre 1995, p11).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


margaï, margaye n.f. Divinité des                              marway adv. (ar. altération de marra
montagnes adorée par les Hadjeray au                           wahid lit. "une fois") Expr. 1) Une fois
Guéra dans le centre du Tchad. L'homme                         pour toutes, définitivement, pour de bon.
hadjeray a beau se convertir à l'islam ou                      Pour moi là, il s'est fâché marway : A
au chritianisme, il va toujours adorer la                      mon avis, il a piqué une colère. 2)
margaye. Syn. Marga.                                           Jusqu'à. Il est parti marway chez sa
                                                               belle-mère se bagarrer : il est allé
margandanga n.m. (mot ouaddaïen)                               jusqu'au domicile de ses beaux-parents
Mouton égorgé le troisième jour de la                          livrer bagarre.
naissance d'un enfant et dont la chair est
découpée et distribuée en aumône.                              mas 36 n.m. (MAS 36 : Manufacture
                                                               d'Armes de Saint Étienne, fabrication de
margaye n.f. Divinité des montagnes                            1936). Fusil de guerre.
chez les Hadjeray. Cf. Marga. Margaï.
                                                               masana, massa, banana n. adj.
margouillat n.m. Petit lézard à peau                           Ethnonyme       et      langue.     Parlé
rugueuse ; vit dans les maisons ou autour                      essentiellement dans la région de Bongor
des habitations ; se nourrit d'insectes.                       dans le Mayo-Boneye et sur l'autre rive
                                                               du fleuve Logone au Cameroun, le
margouillater v. (Faire le geste                               masana compte 109.093 locuteurs au
ascendant descendant du margouillat)                           Tchad. Ses dialectes sont le yagoua, le
Forniquer, coucher avec, "coïter".                             bongor, le wina ou viri, le walia, le
                                                               domo, le gizay (ou guissey) le
mariage coutumier n.m. Mariage                                 bougoudoum, le goumay et le ham. Le
célébré selon la coutume ; par opposition                      masana est une langue tchadique.
au mariage civil célébré à la mairie ou au
mariage religieux célébré à l'église.                          maslam, maltam, kotoko-Maltam n.
                                                               adj. Ethnonyme et langue. Sous groupe
marie-cabinet n.m. Cancrelat, cafard,                          de langue kotoko parlé dans le Chari-
blatte. Insecte apparemment joli (comme                        Baguirmi le long du fleuve Chari. On
une fille, Marie) mais vit dans les                            distingue deux variantes du maslam : le
cabinets, w.c.                                                 maltam et le sao ou sahu. Le maltam est
                                                               parlé dans les villages de Miskini et
mario [marjo] n.m. (titre d'une chanson                        Blabli, le sao (ou sahu) est parlé à
de Loambo Makiadi alias Franco qui                             Farcha-Milézi et Ngara-Mandju (ou
raconte la vie d'un gigolo) Gigolo.                            Gourmadjo).

martin pêcheur du Sénégal n.m.                                 masmadjé n. adj. Ethnonyme et langue.
Oiseau. Fait son nid dans un trou.                             Langue tchadique parlé au sud-ouest de
Halcyon.                                                       Oum Hadjer et au nord de Mangalmé par
                                                               25.727 personnes, le masmadjé est
                                                               fortement arabisé.

                                                               massa de Guélengdeng n.              adj.
                                                               Ethnonyme et langue. Cf. Mbara.

                                                               massa de Guélengdeng. n.             adj.
                                                               Ethnonyme et langue. Cf. Mbara.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


massa n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         matata n.m (onomatopée à partir du
Masana. Syn. Ab-tcholong.                                      verbe « mater ») Bastonnade. On lui a
                                                               garé matata solide : on l'a bien bastonné.
Massaguet n.pr.l. (ar.[alma sa:git] "l'eau
est fraîche" et selon d'autres sources,                        match n.m. (de l‟idée de match de
viendrait du sara-kaba [masa geti] "le                         football où l‟on se dispute la balle) Petit
tamarinier de Guéti"). Chef-lieu de sous-                      repas servi sur un même plat et à
préfecture du Chari-Baguirmi.                                  partager entre plusieurs : le plus rapide
                                                               peut manger le plus. Cf. cale.
massalat n. adj. Ethnonyme et langue.
Cette langue nilo-saharienne du groupe                         matcher v.i. (de Disputer un match). Se
mabang-massalit n'a pas plus de 10                             disputer un repas, manger en groupe. Cf.
locuteurs (1991). Identifié dans la région                     match. Syn. caler.
d'Oum Hadjer et Am dam, le massalat
est en train de disparaître au profit de                       matinée n.f. Les salles de cinéma
l'arabe tchadien.                                              passent deux séances par jour : une
                                                               première à 18 heures (c'est la matinée) et
massalit n. adj. Ethnonyme et langue.                          une seconde à partir de 20 heures (c'est
Parlé dans le sous-préfecture d'Adré, à                        la soirée).
l'est de Geneina au Soudan, le massalit
est une langue nilo-saharienne, groupe                         mawa n. adj. Ethnonyme et langue.
Maban, Mabang, Massalit. On distingue                          Langue tchadique localisée dans le sud
le massalit de l'ouest, du nord et du sud.                     de Bitkine dans le Guéra, le mawa
Il est parlé par 50.847 personnes au                           compte entre 3)000 et 5.000 locuteurs. Il
Tchad.     Il    y    a    une     relative                    est parlé dans le village de Mahoua.
intercompréhension avec le marfa, le
maba et le karanga.                                            Mayo Boneye n.pr.l.      Département.
                                                               Chef-lieu Bongor. Cf. Mayo-Kebbi.
massarif n.m. (ar. [masârîf]) Argent en
espèces destiné à la popote quotidienne                        Mayo-Boneye n.pr.l., n.m. Nom d‟un
que le mari remet à sa femme chaque                            des 30 Départements constitutifs des 17
matin avant de quitter la maison pour                          régions du Tchad. Sous-préfectures
vaquer à ses occupations quotidiennes.                         :Bongor, Guélendeng, Kim, Rigaza,
                                                               Koyom. (Décrets n° 415, n° 416, 418 et
massique n.f. (ar. [masi:k]). Ecole                            n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
coranique,petite mosquée. Au massique                          N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
on apprend le Coran ; au madrassa on                           octobre 2002) pp2-3). « Découpage
apprend la science.                                            administratif : les Kim reviennent à la
                                                               charge. Par Décret n° 416 du 17 octobre
m'as-tu-vu n.m. Fanfaron.        Faire le                      2002, le gouvernement tchadien vient de
m’as-tu-vu. : Faire le fanfaron. C’est un                      faire acquérir faussement à Balam une
m’as-tu vu. : c‟est un fanfaron.                               sous-préfecture dans la localité de
                                                               Koyom. Son ambition de voir disparaître
matanga (mot camerounais) n.m. Vin de                          l’entité cantonale de Kim est enfin
palme.                                                         assouvie ». (Le Temps, n°319-320,
                                                               octobre 2002, p9).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Mayo-Dala n.pr.l. Département. Chef-                           mayo-kebbien adj. Relatif à la
lieu Pala. Cf. Mayo-Kebbi.                                     Préfecture    du     Mayo-Kebbi.       "Le
                                                               "Banana"      (terme      qui     signifie
Mayo-Dallah n.pr.l., n.m. Nom d‟un des                         "camarade" en Masa, devenu une
30 Départements constitutifs des 17                            appellation péjorative) doit réagir
régions du Tchad. Sous-préfectures :                           contre les humiliations dont il est l'objet
Pala, Gagal, Torrock, Lamé, Gégou.                             de la part des Sara, appellation
(Décrets   n° 415, n° 416, 418 et                              générique des ethnies du sud du Tchad.
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              De même, le mémorandum souligne avec
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             force que le Mayo-Kebbien n'est ni Sara,
octobre 2002) pp2-3).                                          ni Gorane, ni Zaghawa. Mais que la
                                                               région est située au sud-ouest, par
Mayo-Kebbi Est n.pr.l., n.m. Nom                               conséquent ses ressortissants doivent
d‟une des 17 régions du Tchad. Chef-                           affirmer leur identité de "Banana" : la
lieu :   Bongor.   Départements  de                            "Bananitude". (N'Djaména Hebdo n°
dépendance : Mayo-Boneye, Kabbia.                              197 du 24 août 1995, p7).
(Décret n°419/PR/MAT/2002 portant
création des régions. N‟Djaména bi-                            mbang n.m. Chef traditionnel sara
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                            installé à Bédaya ; dirige les cérémonies
pp2-3).                                                        d'initiation au "yondo". "Le Mbang de
                                                               Bédaya a acueilli les restes Ngarta
Mayo-Kebbi n.pr.l. Ancienne préfecture                         [Tombalbaye] qui avait réhabilité et
du Tchad avec Chef-lieu Bongor.                                renforcé les pouvoirs des chefs
Subdivisé en trois départements en l‟an                        traditionnels érodés par la colonisation
2000 : Mayo-Boneye chef-lieu Bongor,                           et le christianisme". (N'Djaména Hebdo
Mayo-Dala chef-lieu Pala, Kabia chef-                          n° 127 du 14 avril 1994, p5).
lieu Gounou-Gaya. Cf. Département.
                                                               mbar n.m. (onomatopée, du bruit
Mayo-Kebbi Ouest n.pr.l., n.m. Nom                             pétéradant    de     la   mobylette)
d‟une des 17 régions du Tchad. Chef-                           Motocyclette. Jean-Paul a acheté un
lieu :   Pala.    Départements   de                            mbar.
dépendance : Mayo Dallah, Lac Léré.
(Décret n°419/PR/MAT/2002 portant                              mbara n. adj. Ethnonyme et langue.
création des régions. N‟Djaména bi-                            Langue tchadique, biu-Mandara parlée
hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)                            par 1)000 personnes (1980) sur les bords
pp2-3).                                                        du fleuve Chari autour de Guélengdeng.
                                                               Syn. Massa de Guélengdeng.

                                                               mbay Doba n. adj. Ethnonyme et
                                                               langue. Syn. Mango.

                                                               mbay n. adj. Ethnonyme et langue. Le
                                                               mbay est un langue sara parlée par
                                                               100.000 personnes (1981). Les dialectes
                                                               du mbay sont le bédjou, le kan, le ngoka
                                                               ou mbang, le bédégué, le mougo et le
                                                               bbate.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


mbororo n. adj. Foulbé. Peul.                                  MDJT n.m. Sigle pour Mouvement pour
« Cameroun : Les Mbororos sont sur le                          la Démocratie et la Justice au Tchad.
pied de guerre. Les éleveurs M’bororo                          Rébellion armée, mouvement politico-
sont en prise avec un riche homme                              militaire dirigé par Youssouf Togoïmi,
d’affaires qui a décidé d’occuper une                          installé dans les montagnes du Tibesti.
partie de leur pâturage non loin de                            "Ralliement : Laouna sonne le gong. (...)
Bamenda. Les M’Bororo, mécontents                              En effet, un communiqué du MDJT,
qu’une barrière soit érigée autour de                          publié à Paris le 11 novembre dernier et
leur pâturage, l’ont très vite détruite »                      signé par Ahmed Kaïlan, porte-parole
(L‟Observateur n° 188 du 8 mai 2002,                           du mouvement rebelle, annonce le
p14) Cf. M‟Bororo, Foulfouldé.                                 ralliement de M. Laouna à la rebellion
                                                               de Togoïmi." (Le Temps, n° 230 du 15
mboum n. adj. Désigne linguistiquement                         au 22 novembre 2000, p9).
un groupe de langues de la famille
Adamawa, parlées à la fois au Tchad et                         méchant adj. Incontestable, gros, grand,
au Cameroun et aussi en Centrafrique                           respectable. Il a sorti un méchant
(nzakambay et pana). Au Tchad, le                              mamba : il a sorti un billet de 10.000 frs
toupouri (à Fianga et alentours, dans le                       alors que personne ne s'y attendait, pour
département de la Kabia) compte                                le bonheur de tout le monde.
125.000 locuteurs et le moundang (à
Léré et Torrock, dans le département du                        medogo, modogo n.m. Ethnonyme.
Mayo-Dala) rassemble 55.000 locuteurs.                         Langue naba parlée dans le Batha.
Aux confins sud-ouest du Tchad, entre le                       Groupe sara. Cf. Naba.
Tchad, la RCA et le Cameroun, le pana
compte 40.000 locuteurs, le mboum                              melon d'eau n.m. (citrulus lanatus)
39.000, le nzakambay 10.000, le kuo ou                         Plante potagère. Plante rampante à
koh 10.000, le karang 10.000. (SIL                             vrilles, à feuilles lobées et pointues. Le
1994:8)                                                        fruit, de la taille d'un ballon de handball,
                                                               donne une baie non comestible. Les
mboum n. adj. Ethnonyme. Langue. Cf.                           graines, oléagineuses, sont consommées
Nzakambay.                                                     sous plusieurs formes. La baie du melon
                                                               d'eau n'est ni parfumée ni sucrée. Elles
MDD n.m. Rébellion ; mouvement                                 est différente de la pastèque dont la baie,
politico-militaire opérant dans la région                      rouge et pleine d'eau est sucrée et se
du Lac Tchad. "Des Jaguar au Lac. Que                          mange crue au dessert.
se passe-t-il donc au Lac Tchad? (...)
Des avions Jaguar auraient même                                melon n.m. (cucurbita pepo). Désigne
participé aux combats en bombardant                            plusieurs variétés de courges. Plante
les positions des forces du MDD dans le                        potagère, les fruits de la courge (blanc,
secteur." (N'Djaména Hebdo n° 113 du                           noir tacheté de blanc, brun, etc. selon la
13 janvier 1994, p12).                                         variété) sont utilisés en cuisine, ainsi que
                                                               les feuilles. Les tiges, réduites en cendre
MDD Sigle pour ?                                               et distillées, sont transformées en sel
                                                               végétal.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


mentholatum n.m. Désigne plusieurs                             métélé (sara-ngambay) (Solenostemon
variétés de médicaments (pommade ou                            Rotundifolius, famille des Labiatées).
liquide) à base de camphre , de menthol,                       Plante potagère à tige carrée, fleurs
de salicylate de méthyle et d'huile                            bleues, cultivée pour ses tubercules qui
d'eucalyptus) destinés à soigner des                           ressemblent à de petites pomme de terre.
maux divers.                                                   De la taille d'un oeuf de pigeon, les
                                                               tubercules sont à peau violette et ont un
menuisier n.m. Désigne indistinctement                         goût de pomme de terre. Essentiellement
tout artisan qui travaille sur du bois, qu'il                  cultivée dans la région du Logone.
soit charpentier ou ébéniste.                                  Récoltée et commercialisée à la même
                                                               période que le bourbayo (novembre-
merco n.f. Diminutif mélioratif de                             décembre).
Mercedes Benz, marque de voiture de
luxe de fabrication allemande.                                 mettre à la touche loc.v. Répudier,
                                                               reléguer au second plan, ignorer un
merdier n.m. Qui sème le désordre,                             partenaire, un conjoint.
fout de la merde. (en usage dans le
milieu militaire)                                              mettre le feu sur (substrat de la
                                                               structure syntaxique des langues
merdique adj. Qui cause des ennuis.                            tchadiennes) exp. Mettre le feu à,
C'est une affaire merdique.                                    incendier. « Ces jeunes en bandeau
                                                               rouge ont ensuite tenté de mettre le feu
mère n.f. Tante maternelle. « - Comment                        sur le véhicule. Quant à la Toyota
s’appelle votre maman ? Elle habite                            Hiasse (sic), ils ont cassé son pare-brise
dans uel quartier de N’Djaména ?                               avant et arrière, le vitres portières.» (Le
demande le magistrat en vérifiant dans                         Progrès n° 754 du vendredi 25 mai 2001,
les pièces du dossier. - Ma mère répond                        p1)
au nom de Halimé Moursal et elle réside
à Amtoukouin, avance sûrement le                               mettre l'eau loc.v. (tiré de refrains de
prévenu. - Ce n’est pas Mariam Moursal                         roumba zaïroises, image de l'éjaculation)
votre mamn ? rectifie le président en                          loc.v. Forniquer, faire l'amour avec. Cf.
lisant la déclaration du prévenu                               Pisser dedans.
consignée sur le procès verbal d’enquête
préliminaire. - Mariam est la sœur aînée                       midi (les fonctionnaires de) Expr.
de ma mère, marmone le prévenu ». (Le                          Agents de l‟Etat (Administration
Progrès, n° 790, du mardi 17 juillet                           Publique) contraints par les horaires
2001, p 3).                                                    limites des heures de pause, de rester à
                                                               leurs lieux de travail ou aux abords pour
                                                               prendre leur repas de midi dans les
merle n.m. Nom donné au drongo.                                gargotes environnantes.

mesmé n. adj. Langue. Ethnonyme. Cf.                           miel de bérbéré n.m. Gomme sucrée,
Zimé.                                                          obtenue des feuilles de berbéré après les
                                                               avoir faites bouillir. Noire, de moindre
                                                               qualité que le miel des abeilles.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


migaama, djongor Abou Telfane n.                               milice n.f. Force parallèle, non
adj. Ethnonyme et langue. Le migaama                           conventionnelle d‟autodéfense. Cf.
est parlé dans le Guéra par 23)000                             Autodéfense. Syn. Milice d‟autodéfense.
locuteurs (1991) à l'est de Mongo, dans
la localité de Baro. Les dialectes du                          millet n.m. Désigne le petit mil ou
migaama sont le migaama à Baro, le                             penicillaire.
doga à Fityari, le gamiya à Gamé et le
jukilkili à et Dambiya à Mala. Le                              miltou, miltu n. adj. Ethnonyme et
migaama est une langue tchadique.                              langue. Parlé à Miltou dans la sous-
                                                               préfecture de Bousso, le miltu ou multou
mil n.m. Désigne plusieurs variétés de                         est une langue tchadique. Le miltu est
céréales à petits grains. Petit mil ou mil                     assez proche du sarwa, du somraï, du
pénicillaire, mil rouge. Cf. Sorgho                            gadang, du Ndam et du boor. Il subit une
rouge, Sorgho hâtif, Bérébéré.                                 forte influence du Mbarma ou
                                                               baguirmien voisin, langue sara. Le
mil pénicillaire n.m.        (Penivilliara                     miltou est parlé par à peine 272
Spicata, famille des Pennicetum                                personnes (1993).
Typhoides). Variété de céréales à graine
très petite et blanchâtre ; aussi appelée                      mimi n. adj. Ethnonyme et langue du
"petit mil" ou simplement "mil" ou                             Ouaddaï.
"pénicillaire". "M. Abdarahim a disparu
sans autorisation de ses chafs avec une                        mind [maind] n.m. (anglais mind)
enveloppe de 1)440.000 F cfa, la valeur                        Intelligence, ruse. Avoir mind ; être
de 80 sacs de 100 kg de pénicillaire (...).                    mindé : être rusé, intelligent.
M. Sabre aurait livré en décembre
dernier 380 sacs de mil pénicillaire pour                      minibus n.m. Voiture de transport en
les vendre éventuellement aux différentes                      commun de 16 à 18 places,
ONG exerçant dans la localité,                                 généralement de type Hiace Toyota ou
notamment SECADEV et PAM. Trois                                Volkswagen. Syn. Hiace.
semaines plus tard, le commerçant
revient auprès de son démarcheur                               miskine n. adj. (ar. [miskîn], pl.
[Abdarahim] et constate la sortie d'une                        [masâkîn], fem. [miskine] "pauvre,
centaine de sacs de pénicillaire (...). M.                     simple, humble, discret, timide, calme,
Abdarahim accepte de payer les 180                             tranquille). Citoyen moyen, paisible
sacs de mil par prélèvement sur son                            citoyen.
salaire". (Le Progrès,n° 429 du mardi
1er février 2000, p3).                                         Miskiné n.pr.l. (de "Miskine") Nom d'un
                                                               quartier de N'Djaména. "Miskiné : Selon
mil rouge n.m. Désigne plusieurs variété                       le médecin traitant, l'ex-amant émasculé
de sorgho : sorgho rouge, sorgho hâtif,                        pourrait avoir des enfants". (Le Progrès
berbéré, djigari.                                              n° 423 du lundi 24 janvier 2000, p1).

milice d’autodéfense n.f. Organisaion
informelle de protection de la population
civile et des biens dans une zone en
insécurité et non contrôlée par les forces
de l‟ordre. Cf. Autodéfense. Syn. Milice.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


missile n.m. Boulette de papier                                MNRCS n.m. Sigle pour Mouvement
contenant des informations écrites et que                      National pour la Révolution Culturelle et
les étudiants se lancent à la volée                            Sociale (1970-1975) du Président
pendant les examens surveillés, à l'insu                       François Tombalbaye qui prône la
du surveillant. Intercepter un missile                         valorisation de l'identité culturelle
balistique.                                                    tchadienne et le refus de l'assimilation à
                                                               la culture occidentale, impérialiste,
mission n.f. Église, temple. Élisabeth ne                      néocolonialiste.      Cf.       Acculturé.
fait pas la mission : Élisabeth n'est pas                      Authenticité.
une chrétienne croyante pratiquante. Le
dimanche, les villageois vont à la                             mode chiens n.f. Coït où les deux
mission avant d'aller au marché : Le                           partenaires se tiennent debout, sur pieds,
dimanche, les villageois vont au culte                         comme des chiens.
avant de se rendre au marché
hebdomadaire.                                                  mode-bord n.m. (fr. mot-de-bord "mot
                                                               de passe", "code d'accès") Coton sale
mission n.f. Site, édifice, structure                          sorti des usines d'égrenage, utilisé dans
implantés pour mener des activités                             la fabrication des matelas. Il est
d'évangélisation. Mission catholique,                          généralement sorti frauduleusement avec
Mission protestante. Je vais à la mission                      la complicité (le mot de passe) d'un
: je vais à l'église (pour prier). Il y a                      agent de l'usine.
beaucoup de mangues à la mission
protestante : il y a beaucoup de mangues                       modèle n.m. Mode. Elle porte une seule
dans le domaine occupé par les                                 boucle d'oreille ; c'est le modèle de chez
évangélisateurs protestants. Il n'y a pas                      eux.
beaucoup de missions au nord : il n'y a
pas beaucoup d'activités chrétiennes                           mondial (jouer, faire le) exp. (Pendant
dans la région nord du Tchad, à                                le Mondial de football, des pays entiers
dominante musulmane.                                           engagés       s‟affrontent       pêle-mêle,
                                                               s‟éliminant les uns les autres, jusqu‟à
MK n. adj. (de Mayo-Kebbi, l'une des                           l‟ultime finale d‟où il ne sortira qu‟un
anciennes 14 préfectures du Tchad)                             seul survivant) Etre gravement malade,
Relatif au Mayo-Kebbi. Population du                           être à l‟agonie, être en lutte avec la mort.
Mayo-Kebbi.                                                    Son vieux est là en train de faire le
                                                               Mondial : Son père est à l‟agonie (son
MKT n. adj. Originaire de la région du                         père joue la phase finale ; il est entre vie
Mayo-Kebbi et/ou de la Tandjilé. Relatif                       et trépas).
aux préfectures du Mayo-Kebbi et de la
Tandjilé.                                                      mongo     n. adj. Ethnonyme et langue.
                                                               Cf. Mango.

                                                               monnaie n.m. Change, reliquat. J'ai déjà
                                                               réglé ma consommation mais j'attend la
                                                               monnaie.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


mon-père n.m. Prêtre des églises                               mouchoir de tête n.m. Tissu servant à
catholiques. Jean travaille chez les mon-                      couvrir la tête.
pères : Jean est employé à la Mission
Catholique.                                                    mouiller la barbe expr. Corrompre,
                                                               donner un pot de vin. Les commerçants
Mont de Lam n.pr.l.              Département.                  mouillent la barbe des comptables pour
Chef-lieu Baïbokoum.                                           bébéficier   des    marchés   :    Les
                                                               commerçants donne des pots de vins aux
Monts de Lam n.pr.l., n.m. Nom d‟un                            agents comptables pour gagner des
des 30 Départements constitutifs des 17                        marchés. Les comptables se mouillent la
régions du Tchad. Sous-préfectures :                           barbe : Les comptables bénéficient des
Baibokoum,       Mbaikoro,      Bessao,                        pots de vin.
Laramanaye, Mbitoye. (Décrets n° 415,
n° 416, 418 et n°419/PR/MAT/2002 du                            moukhabarade n.m.pl. (ar., de [xabar]
17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°                             "nouvelle, renseignement"). Agent de
622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                             renseignement généraux, agent de la
                                                               police sécrète. Par ext. agent de la
Morénat      n.m.    Abréviation    de                         D.D.S, tortionnaire. Faut faire attention,
Mouvement pour le Redressement du                              il y a trop de moukhabarades dans cette
Tchad, parti politique présidé par                             V.D. : Fais attention à tes propos, les
Antoine Bangui ; membre de la                                  agents de la police secrète pullulent
Coordination des Forces Démocratiques.                         dans cette gargote. Cf. DDS.

morom n. adj. Ethnonyme. Langue. Cf.                           moulkiyé n.m. (ar.). (Corchorus
Berndé.                                                        Aestuans, Corchorus Tridens et formes
                                                               jeunes de Corchorus Olitorius L., famille
moto-taxi n.f. Motocyclette jouant le                          des Tiliacées). Plante potagère, non
rôle de taxi, pouvant transporter jusqu'à                      cultivée mais très appréciée. Cf.
trois personnes avec bagages, utilisé                          Mouloukiyé. Syn. Gombo sauvage.
essentiellement au Cameroun et au
Nigeria mais aussi en usage dans                               mouloukiyé n.m. (ar.). (Corchorus
quelques villes du sud du Tchad                                Aestuans, Corchorus Tridens et formes
(Moundou, Sarh, Léré,...). "Djonféné est                       jeunes de Corchorus Olitorius L., famille
propriétaire d'une moto-taxi à Léré".                          des Tiliacées). Cf. Moulkiyé. Syn.
(N'Djaména Hebdo n° 387 du 22 juillet                          Gombo sauvage.
1999, p7).

moubi, mubi n. adj. Ethnonyme et
langue. Parlé par 135 villages dans la
région de Mangalmé au Guéra (35.277
locuteurs en 1993), le moubi est une
langue tchadique. Ses dialectes sont le
moubi et le minjilé. Il est différent du
moubi (Gude) parlé au Cameroun et au
Nigeria.

mouche à miel n.f. Moucheron.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


moundang n. adj. Ethnonyme et langue.                          mouraye n.m. (ar., de [murr] "amer" et
Parlé à Léré et Torrock au Tchad par                           son singulatif [murray]). (Khaya
160.880 personnes (1993) mais aussi à                          Senegalensis, famille des Meliacées).
Kaélé au Cameroun, le moundang qui                             Caïlcédrat. Acajou du Sénégal. Grand
compte 205.000 locuteurs dans les deux                         arbre à bois rouge, sert à fabriquer des
pays est une langue adamawa                                    pirogues. L'écorce donne une décocotion
(Adamawa-Oubangui,              Adamawa,                       médicinale.
Moum-Day, Mboum, Toupouri-Mambai.
On distingue deux variantes du                                 mousgoum, mouskoum, mouzgoum n.
moundang : le kabi (à Kieziéré près des                        adj. Langue. Ethnonyme. populations du
Pévé) et le zasing (à Torrock, et Kaélé au                     département du Mayo-Boneye (chef-lieu
Cameroun). « Quand bien même le                                Bongor), localisées sur les bords du
peuple moundang soit l’un des tous                             fleuve Logone, environ 10 km à l'ouest
premiers à connaître le christianisme                          de la ville de Guélengdeng et au nord de
(1921), l’idolâtrie tient encore une place                     Katoa. Langue afro-asiatique, tchadique,
prépondérante (…). Le 17 décembre                              biu-mandara, menacée de disparition au
2001, pour la nième fois, les Moundang                         profit du "vouloum" ou "vulum" aussi
de Guégou (Léré) ont été victimes d’une                        appelé "moulwi" ou "mulwi" parlé à la
agression alors qu’ils étaient en plein                        fois au Tchad et au Cameroun. Le
sacrifice annuel des masques dans un                           mousgoum n'a quasiment plus de
lieu sacré (…) Presque tous la                                 locuteurs.
gérontocratie moundang de Poèmé,
Guégou, Mourbamé, Kahbi, Léré,                                 moussey, mousseye, musey, banana ho
Bahoro et leurs masques sont sur le pied                       ho n. adj. Ethnonyme et langue. Parlé
de guerre (…) » (L‟Observateur, n°188                          dans les régions de Fianga, Gounou
du 8 mai 2002, p9)                                             Gaya et Kélo par 175.640 locuteurs, le
                                                               moussey est une langue tchadique (Afro-
moundoulais adj. et n. De la ville de                          asiatique, tchadique, massa). Les noms
Moundou, de ses habitants.                                     des dialectes correspondent aux noms
                                                               des villages qui les parlent. Le moussey
moundoulaise n.f. Bière de marque                              est aussi parlé au Cameroun.
Gala fabriquée à Moundou dans le sud
du Tchad, Département du Logone                                moutarde n.f. Graines de néré, cuites et
occidental. Je ne bois pas de bière                            fermentées, de couleur noire, dégage une
étrangère      ;     envoyez-moi     la                        odeur forte de fromage, utilisées comme
moundoulaise. : Je ne bois pas de bière                        condiments dans la sauce. Appelé
importée, servez-voi la bière Gala.                            "soumbala" en Afrique de l'Ouest. (La
                                                               moutarde de Dijon est jaune, monte au
moura (de Moura & Gouveia, chaîne de                           nez et n'est pas utilisée dans la cuisson
supermarchés) Bassine d‟une contenance                         des aliments. Moutarde noire, graines
d‟une soixantaine de litres. Cf. Dozen,                        noires de brassica broyées et utilisées
dodge.                                                         comme révulsifs pourraient être à
                                                               l'origine de la confusion.)




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


moutons (la fête des) Exp. La fête du                          Moyen-Chari n.m. L'une des anciennes
Tabaski, journée commémorant le jour                           14 préfectures du Tchad localisée dans le
où le Prophète Mahomet a failli immoler                        sud du Tchad, habitée essentiellement
son fils sur la demande du Tout Puissant                       par les populations Sara. Chef-lieu :
quand celui ci, juste avant l‟acte fatal, a                    Sarh. Subdivisé en trois départements
reçu du Tout Puissant un bélier en                             depuis l‟an 2000 : Barh Koh chef-lieu
compensation. Depuis cette date, il est                        Sarh, Mandoul chef-lieu Koumra, Lac
demandé à tout musulman de tuer un                             Iro chef-lieu Kyabé. "La France doit
mouton en mémoire de cet événement,                            indemniser le sud du Tchad (...). La
mais selon ses moyens. (Fête de tabaski                        France,         ancienne        puissance
à N‟Djaména, RNT, 12 février 2003)                             colonisatrice, a le devoir d'indemniser le
                                                               Moyen-Chari en particulier et le sud du
mouvancier n.m. Avec l'ère de la                               pays en général pour les énormes pertes
démocratie (1990) militant appartenant                         humaines enregistrées aux chantiers de
au parti au pouvoir, au courant politique                      Chemin de Fer Congo-Océan (1922-
au pouvoir, à la mouvance présidentielle                       1934). Initialement prévu pour établir la
et particulièrement animé d'un excès de                        liaison Congo-Tchad, ce chemin de fer
zèle.                                                          s'est arrêté à Brazzaville. Notons que le
                                                               chemin de fer Congo-Océan a une
moyen n.m. moyeu d'une bicyclette                              longueur d'un peu plus de 510 km. Sous
                                                               chaque mètre est enterré au moins un
moyen nord n.m. Préfectures du Mayo-                           Tchadien. En ce qui concerne les
Kebbi et de la Tandjilé, placées                               conditions de recrutement, il convient
géographiquement et culturellement                             de souligner que personne ne s'est laissé
entre le "Sud" et le "Nord" selon la                           embaucher de façon volontaire".
conception tchadienne de ce découpage.                         (Abdoulaye Djonouma in N'Djaména
Cf. Petit nord.                                                Hebdo n° 327 du 30 avril 1998, p10). Cf.
                                                               Département.

                                                               Moyen-Chari n.pr.l., n.m. Nom d‟une
                                                               des 17 régions du Tchad. Chef-lieu :
                                                               Sarh. Départements de dépendance :
                                                               Barh Kôh, Grande Sido, Lac Iro. (Décret
                                                               n°419/PR/MAT/2002 portant création
                                                               des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
                                                               du 21-23 octobre 2002) pp2-3).

                                                               mpadé,      kotoko-Makari     n.    adj.
                                                               Ethnonyme et langue. Parler kotoko de
                                                               la région de Mani, au nord de
                                                               N'Djaména, sur les bords du fleuve
                                                               Logone. Les dialectes sont le makari, le
                                                               shoe (shawe, chaoué, mani), le bodo, le
                                                               woulki, le digam.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


MPS n.m. Sigle pour Mouvement                                  N’Djaména n.pr.l., n.m. En plus des 17
Patriotique du Salut, parti politique né de                    régions du Tchad, s‟ajoute la Ville de
la rébellion armée qui a entraîné la chute                     N‟Djaména. Chef-lieu : N‟Djaména.
de Hissène Habré en décembre 1990.                             Départements de dépendance : les 10
Parti au pouvoir depuis cette date, il était                   Arrondissements constitutifs de la ville
initialement présidé par Idriss Déby,                          de          N‟Djaména.          (Décret
Président de la République du Tchad. "À                        n°419/PR/MAT/2002 portant création
N'Djaména, les contradictions tribalo-                         des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
claniques du régime Habré vont pousser                         du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
une partie de son armée conduite par
Idriss Déby à faire défection. Arrivé en                       naba n.m. Groupe des langues sara
Libye, ID prit langue avec les Fat/Mrp,                        parlées dans le Batha autour du Lac Fitri.
le Mosanat et autres Cdr pour créer ce                         Il s'agit notamment du Bilala ou Boulala
qu'on appelle aujourd'hui le Mps".                             (136.629 locuteurs en 1993, sources
(N'Djaména Hebdo n° 327 du 30 avril                            BCR), Kouka ou Lisi (76.660) et
1998, p3).                                                     Médogo ou Modogo (19.159 locuteurs).

mser n. adj. Ethnonyme et langue. Parler                       nagache n.f. (ar. [nagga:Sa] "pierre à
kotoko de la région de Kousséri-                               dépolir"). 1) Petite pierre ronde, sorte de
N'Djaména. Les dialectes sont le mser                          boucharde qui sert à rendre rugueuse les
(Kousseri, Msir), le kalo, le gawi, le                         faces de la meule. 2) Pincette à
houlouf et le kabé.                                            pâtisserie, sert à faire des marques sur
                                                               les patisseries, les galettes, les beignets.
MST n.f. (de Maladie Sexuellement                              3) Gaufrage.
Transmissible) Moyenne Sexuellement
Transmissible : note acquise par une                           namala n.f. (ar. [namma:la]). Femme
étudiante pour "service sexuel" rendu à                        qui creuse les fourmillières pour y
un enseignant. Cf. NST.                                        récolter les céréales emmagasinées par
                                                               les fourmis (pratique des périodes de
mubi n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                          grande famine).
Moubi.
                                                               nana n.f. (ar. [na:na] "menthe poivrée").
mundang n. adj. Ethnonyme et langue.                           (Mentha Piperita). Plante aromatique,
Cf. Moundang.                                                  relève le goût du thé. (Pepper mint).

musey n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         nancere,       nantchéré,     nanchéré,
Moussey.                                                       nangjéré, nangcéré          n. & adj.
                                                               Ethnonyme. Populations des localités de
musey n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         Béré et Kélo dans les départements de la
Moussey. Banana ho ho.                                         Tandjilé. Langue. Langue du groupe
                                                               tchadique, famille afro-asiatique. Le
N                                                              recensement général de la population de
                                                               1993 les a estimé à 71)609 locuteurs.
                                                               D'obédience chrétienne, les Nancere
                                                               pratiquent       aussi  les    religions
                                                               traditionnelles.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


nassara n.m. (ar. "chrétien ; Français,                        n'djaménois n. et adj. De N'Djaména et
Nazaréen") Homme blanc, européen. Les                          qui n'est pas antérieur aux années 70,
filles sara aiment trop faire le nassara :                     rural ou provincial installé récemment à
les filles du Sud aiment se comporter à                        la capitale. Opp. Lamy-fortain.
l'occidentale.
                                                               NDJH n.m. Sigle pour "N'Djaména
natron n.m. Carbonate de sodium                                Hebdo", hebdomadaire. Le coordinateur
hydraté utilisé en cuisine. Syn. Potasse.                      des FARF, le lieutenant Laoukein Bardé,
                                                               que NDJH a rencontré dans les maquis
natronné adj. Contient du natron, de la                        du sud, tente de s'expliquer ."(...) la
potasse (Carbonate de sodium). La                              lettre F que nous avons ajouté à notre
spiruline pousse dans les eaux natronnée                       sigle initial était destinée à éviter toute
du lac Tchad.                                                  confusion avec le FAR de M. Yorongar
                                                               Ngarlédji..."." (N'Djaména Hebdo n°
natronné adj. Sur le modèle de                                 128 du 21 avril 1994, p7).
« sucré », « salé », désigne ce qui
contient du carbonate de sodium hydraté                        ndjoh Cf. ndjôôh
ou potasse et communément appelé
« natron ». « Le dihé ou spiruline se                          ndjohter v.i.t. Pratiquer le « ndjôôh »,
développe dans les nappes d‟eau                                aimer se faire servir gratuitement, aux
natronnée des ouadis ou oasis de la zone                       frais des tiers, vivre aux frais généraux.
désertique du Kanem, au nord du Lac
Tchad (…)». (Lettre du CNAR, n°06,                             ndjohti n. Celui qui aime le « ndjoh »
oct. 1999).
                                                               ndjohticisme n.m. L‟art de pratiquer,
natte n.f. 1) Tissu en fibres de feuilles                      d‟appliquer le « ndjoh ». Cf. ndjôôh.
de     palmier    doum.      Les     nattes
multicolores de Guélendeng. 2) Type de                         ndjôôh n. adj. adv. (mot d'origine
tresse de cheveux. Elle a fait des nattes.                     camerounaise). Gratuit. Gratuitement.
                                                               Elle a bu ma bière ndjo : elle a partagé la
natte plastique n.m. Natte d'importation                       table avec moi sans rien me promettre en
récente, de fabrication industrielle, faite                    contrepartie (sexuellement). C'est le ndjo
essentiellement de fibres plastiques ;                         qui tue : On perd à trop vouloir gagner.
plus large et plus résistante que la natte                     Prends ! C'est ndjo non ? Sers-toi, c'est
traditionnelle en feuilles de palmier                          gratuit, n'est-ce pas ? "- Catastrophe !
tressées.                                                      Vidons nos verres. Cachez les
                                                               bouteilles... Encore un autre IGL ! Il
natter v.t. Faire des tresses de cheveux                       veut boire ndjôôh... - Pas question !!!
entrelacés sur le modèle des fibres de la                      Qui veut boire, paye... Le ndjôôh, c'est
natte.                                                         fini ! La bière coûte cher aujourd'hui,
                                                               wallaï !".". (N'Djaména Hebdo, n° 312
ndam, dam n. adj. Ethnonyme. Langue.                           du 15 janvier 1997, p1).
Populations localisées au nord-est de Laï
dans le département de la Tandjilé Est et                      ndongo n.m. (mot centrafricain, sango)
au sud-est de Bousso. Langue tchadique,                        Gros piment vert ou jaune, ressemble au
afro-asiatique dont les locuteurs sont                         poivron, contient très peu de graines et
estimés à 6.500 en 1990.                                       beaucoup de chair.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


ndoré n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         ngam n. adj. Langue. Ethnonyme. cf
Toupouri.                                                      Sara.

neem [nim] n.m. Arbre sp. (azadirachta                         ngambay n. adj. Langue. Ethnonyme. cf
indica). La décoction des feuilles, très                       Sara.
amère, est utilisée pour soigner les vers
intestinaux. Cf. nimier.                                       NGO n.pr.p. (en pensant à NGO : "Non
                                                               Governmental             Organization",
neemier [nimie] n.m. Arbre sp. Cf.                             Organisation Non Gouvernementale)
Neem.                                                          Sigle mélioratif voire familier pour
                                                               désigner    Nassour    Guelengdouksia
nem n.m. Met vietnamien. Galette de riz                        Ouaïdou, Président de l‟Assemblée
farci avec du porc, des crabes, crevettes                      Nationale en juin 2002, anciennement
et vermicelles ; servie en entrée avec une                     Premier Ministre de la République du
petite sauce.                                                  Tchad, ancien fonctionnaire du CILSS -
                                                               Comité Permanent Inter-Etats de Lutte
néo-alphabète n. adj. Personne qui vient                       contre la Sécheresse au Sahel - à
d'achever         ses         campagnes                        Bamako au Mali. "La situation est très
d'alphabétisation, qui est déclarée                            compliquée au sommet même de l'Etat
compétente en lecture, écriture et calcul                      où on ne s'entend pas bien. Si
mais qui a besoin d'un suivi en post-                          négociation il doit y avoir, elle doit
alphabétisation avec le support d'un                           commencer entre ID et NGO : doit-on
environnement lettré.                                          négocier ou pas ? Avec les rebelles ou
                                                               avec les coupeurs de route ?"
néré n.m. (Parkia Africana, famille des                        (Commérages de Laou et Kréo,
Mimosacées). Arbre communément                                 N'Djaména Hebdo n° 324 du 9 avril
appelé "mimosas pourpre". Cf. Arbre à                          1998, p11).
néré.
                                                               Ngourkosso n.pr.l., n.m. Nom d‟un des
néré n.m. Fruit de l'arbre à néré. Préparé,                    30 Départements constitutifs des 17
il est utilisé en cuisine comme                                régions du Tchad. Sous-préfectures :
assaisonnement. Son goût très relevé le                        Benoye, Saar-Gogné, Bao, Bébalem,
fait appeler à tort "moutarde". On                             Béladjia. (Décrets n° 415, n° 416, 418 et
l'appelle aussi "zoumbla" en dioula, ou                        n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
bambara (Afrique de l'Ouest).                                  N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
                                                               octobre 2002) pp2-3).
nestlé n.m. Lait concentré sucré,
conservé dans des boîtes métalliques, de                       nico-mbarga n.m. (du nom du musicien
la marqué Nestlé. Nom déposé.                                  nigérian Nico Mbarga, auteur du célèbre
                                                               album "Sweet Mother") Chaussure à
ngago n.m. (mot sango de Centrafrique).                        talon très haut.
(Solanum       nigrum     ou     Solanum
Aethiopicum, famille des Solanacées).                          nido n.m. Lait en poudre de Nestlé (nom
Plante potagère aux feuilles amères et                         déposé).
aux petits fruits globuleux ressemblant à
de toutes petites aubergines d'Afrique,
amers eux aussi.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


niellim n. adj. Langue. Ethnonyme. Les                         nobody n.m. (angl. de la publicité
Niellim sont estimés à en 1993 à 1)000                         "Nobody bags it better" des sacs
dans la ville de Sarh, département du                          plastiques importés du Nigeria) Sac,
Barh-Kô. L'administration les appellent                        emballage plastique, plus volumineux et
"Niellim" mais les intéressés eux-mêmes                        plus résistant que le "léda". De nos
s'appellent "lua". Les "Niou", un sous                         jours, les femmes ne vont plus au
groupe, sont au nombre de 400. Ils                             marché avec des paniers. C'est arrivées
vivent aux bords du fleuve Chari dans le                       là-bas qu'elles achètent des lédas et des
village de Niou. Langue Niger-Congo,                           nobodys, et tout se déchire en cours de
Atlantique-Congo,           Volta-Congo,                       route.
Adamawa-Oubangui, Adamawa, Mbum-
Day, Boua. Les Niellim pratiquent                              noix de karité n.f. Fruit du karité
essentiellement        les      religions                      (vitellaria paradoxa), de la taille d'un
traditionnelles.                                               abricot. La peau, verte, est enrobée d'un
                                                               peu de chair, crémeuse comme l'avocat.
nifa n.f. (ar. [ni:fa]). Tête de mouton                        La partie la plus grosse du fruit est la
grillée au barbecue. La soupe de tête de                       noix, qui, une fois concassée, donne une
mouton est différente de la tête de                            amande. L'amande, oléagineuse, produit
mouton grillée qu'on appelle nifa à                            de la matière grasse comestible, appelée
N'Djaména.      Les Soudanais aiment                           "beurre de karité". Cf. Karité. Beurre de
beaucoup la nifa.                                              karité.

nimiers (sous les) expr. Fonctionnaire                         noix de palme n.f. Noyau du fruit du
de l‟Etat sans emploi fixe, affecté à la                       palmier à huile, recouvert d'une pulpe
Direction des Ressources Humaines,                             noirâtre qui devient rouge en mûrisant et
service considéré comme un garage du                           dont on extrait l'huile de palme.
personnel. La DRH est fortement planté
de nimiers. Les cadres s‟y asseyent pour                       nom n.m. Nom donné à 'enfant à la
attendre leur affectation.                                     naissance ou à l'initiation ; nom
                                                               programme pour la vie. Correspond au
nindili n.f. (ar. [nanda:li] "jaloux,                          prénom en français hexagonal.
jalouse). Jalousie.
                                                               nord n.m. Regroupe les préfectures du
njabara n.m. "qui de la force, de                              BET, Biltine, Ouaddaï, Guéra, Kanem,
l'énergie"). Jeune pousse, plantule de                         Lac, Salamat, Batha, Chari-Baguirmi.
palmier rônier, consommée bouillie ;                           Cette dernière est toutefois considérée
aphrodisiaques. Cf. njabra. Syn. Am-                           comme charnière entre les deux régions.
njabara.                                                       Le nord est à obédience musulman.
                                                               "Silencieux depuis la démocratie, le
njabra (ar.) Plantule de palmier rônier.                       Nord du pays commence à revendiquer".
Syn. Am-njabara. Cf. Njabara.                                  (Le Progrès n° 596 du vendredi 29
                                                               septembre 2000, p1).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


nordiste n. adj. Relatif au nord. Par ext.                     nzakambay n. adj. Langue. Ethnonyme.
Musulman. "Le nordiste Abdéramena                              Populations de la région de Baibokoum,
Dadi, dans son livre Tchad : Etat                              département de Mont de Lam. Les
retrouvé, proposait déjà la fédération                         Nzakambay sont entre 15.000 et 20.000
comme solution au mal tchadien. Les                            au Tchad pour une population totale de
autres, comme le sudiste Beyen Roné,                           25 à 35.000 âmes répartie entre le Tchad
n'ont fait que lui emboîter le pas".                           et le Cameroun. Langue Niger-Congo,
(L'Observateur n° 112 du 18 octobre                            Atlantique-Congo,          Volta-Congo,
2000, p1).                                                     Adamawa-Oubangui, Adamawa, Mbum-
                                                               Day, Mboum, Karang. Syn. Mboum.
noy n. adj. Langue. Ethnonyme. Langue
parlée dans la zone de Koumra, Sarh,                           O
Djoli,    Bédaya,      Koumogo        mais                     occasion n.f. 1) Moyen de transport
linguistiquement de la famille Boua                            trouvé à l'improviste pour voyager ;
comme le niellim ; alors que les langues                       voyage sans réservation. Je cherche une
voisines immédiates sont du groupe sara.                       occasion pour aller au Centenaire de
Langue menacée de disparition au profit                        Sarh : je fais du stop pour me rendre aux
du sar madjingay : seulement 36                                festivités du centenaire de la ville de
locuteurs ont été identifiés en 1993)                          Sarh.
                                                               officier assimilé (O.A.) n.m. Officier ou
NST n.f. (de Maladie Sexuellement                              sous-officier issu des mouvements
Transmissible) Originalement, Moyenne                          politico-militaires, reversé dans l'armée
Sexuellement Transmissible et par                              nationale tchadienne avec un grade
extension       Note      Sexuellement                         correspondant à celui de l'armée
Transmissible : note acquise par une                           régulière.
étudiante pour "service sexuel" rendu à
un enseignant. Cf. MST.                                        oignon sauvage n.m. Désigne plusieurs
                                                               variétés de plantes à bulbes ou à racines
nyangour n.m. (ar. [nyangu:r]). Chiffon,                       plus ou moins tubérifiées, disposant des
torchon.                                                       feuilles à nervures parallèles. Cultivés
                                                               pour leurs vertus médicinales ou
Nya-Pendé n.pr.l., n.f. Nom d‟un des 30                        magiques.
Départements constitutifs des 17 régions
du Tchad. Sous-préfectures : Yamodo,                           omo n.m. Poudre à laver le linge à la
Donia, Békan. (Décrets n° 415, n° 416,                         main. Nom déposé. Cf. Lav+. Klin.
418    et   n°419/PR/MAT/2002         du
17/10/02) In N‟Djaména bi-hebdo n°                             on a pas ... Phrase. On n'a pas... (Le "n"
622 du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                             de la négation ne s'écrit généralement
                                                               pas.
nylon n.m. Bière locale du pays
kabalaye dans la Tandjilé, fabriquée à                         oncle n.m. Oncle maternel. L‟oncle
base de riz. "Ils n'ont pas d'argent pour                      paternel est appelé « père ».
se payer une bière. L'effet de la "bili-
bili" ou du "Nylon" suffit à faire                             opération n.f. Opération chirurgicale,
danser". (N'Djaména Hebdo, n° 201 du                           intervention chirurgicale.
21 septembre 1995, p9). Syn. Cochette.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


or n.m. Argent. Piastre. Elle a l'or : elle                    oseille d'Europe n.f. (Rumex, famille
a de l'argent.                                                 des Polygonacées). Plante potagère
                                                               cultivée pour ses feuilles à la saveur
orange n.f. Fruit de l'oranger, de couleur                     acide.
verte ou jaune-citron, à pulpe juteuse et
sucrée. (Les oranges du Tchad n'ont pas                        oseille n.f. Désigne deux variétés de
la couleur orange!. Couleur orange : de                        plante potagère : l'oseille d'Europe et
la couleur de l'orange des pays                                l'oseille de Guinée.
méditerranéens, un jaune mêlé de rouge)
                                                               ouaddaï géographique n.m. Partie du
oranger de brousse n.m. (Strychnos                             Tchad regroupant les préfectures du
Spinoza Lam., famille des Loganiacées)                         Ouaddaï et du Biltine, dans le nord.
Arbre épineux à gros fruits: ronds,
ressemblant à des oranges mais à coque,                        Ouaddaï n.pr.l. 1) Département. Chef-
consommés et commercialisés. On en                             lieu Abèche. 2) Ancienne préfecture du
fait une pâte, commercialisée.                                 Tchad avec Chef-lieu Abéché. Subdivisé
                                                               depuis l‟an 2000 en trois départements :
original n.m. et adj. (Nigeria) 1) Article                     Assongha chef-lieu Adré, Ouaddaï chef-
supposé provenir de la maison mère, une                        lieu Abèche, Sila chef-lieu Goz-Béïda.
pièce d'origine 2) Article dont le nom                         Cf. Département.
déposé est vraisemblablement falsifié.
                                                               Ouaddaï n.pr.l. 2) Ancienne préfecture
os n.m. Arête. Os de poisson .                                 du Tchad avec Chef-lieu Abéché.
                                                               Subdivisé depuis l‟an 2000 en trois
oseille de Guinée n.f. (Hibiscus                               départements : Assongha chef-lieu Adré,
Sabdariffa, famille des Malvacées).                            Ouaddaï chef-lieu Abèche, Sila chef-lieu
On distingue deux variétés d'oseille de                        Goz-Béïda. Cf. Département.
Guinée : l'Hibiscus rouge à fruits rouges
ou "karkadé" et l'Hisbiscus blanc à fruits                     Ouaddaï n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17
blancs.                                                        régions du Tchad. Chef-lieu : Abéché.
Hibiscus blanc : Plante potagère. Les                          Départements de dépendance : Sila,
feuilles, vertes et au goût acide, sont                        Assoungha, Djourf Al-Ahmar, Ouara.
utilisées en cuisine. La pulpe du fruit,                       (Décret n°419/PR/MAT/2002 portant
blanchâtre, est utilisée fraîche, en                           création des régions. N‟Djaména bi-
potage. Séchée, elle intervient comme                          hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)
ingrédient dans la sauce.                                      pp2-3).
Hibiscus rouge ou Karkadé : Les
feuilles,   rouges,     ne    sont    pas
consommées. Les grains, fermentés,
servent de condiments à la sauce au
même titre que les grains de néré
"soumbala". La pulpe du fruit séchée et
bouillie, donne une boisson chaude et
sucrée (servie comme un thé ou une
tisane) ou bien fraîche et sucrée (servie
comme désaltérant : on l'appelle "jus
d'oseille". Elle est aussi vendue sous
forme de "glaçons".



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


ouaddaïen n. adj. 1) Relatif au Ouaddaï                        ouvre-bière n.m. Décapsuleur
ou au Ouaddaï géographique (Ouaddaï et
Biltine). 2) Populations et parlers divers                     ouvrir la bouche expr. Parler, dévoiler,
répartis entre le Tchad et le Soudan et                        livrer un sécret.
regroupés      linguistiquement       sous
l'appellation Maban (famille nilo-                             P
saharienne). Il s'agit au Tchad,                               pagailleur n.m. (fr. pagaille) Qui sème
notamment de : - marfa 150.000                                 la pagaille.
locuteurs, - maba 120.000, - karanga
57.000, - massalit 40.000, - rounga                            palais rose n.m. Présidence de la
22)000, - kibet 16 à 22)000. Le massalat                       République du Tchad (les murs
est menacé de disparition : il compte                          extérieurs sont peints en rose). Le
moins d'un millier de locuteurs. (SIL                          Temps, n°44, 1996, p2)
1994:9) 3) L'épicier du coin. Va chez le
Ouaddaïen      m'acheter     une     boîte                     palme n.f. Partie du palmier sp. La
d'allumettes.                                                  feuille du "palmier doum" sert à faire des
                                                               nattes (natte de palme) ; de la sève du
ouadi n.m. Oued. Syn. wadi.                                    palmier à huile on obtient du vin blanc
                                                               (le vin de palme). Les fruits du palmier
Ouara n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                            doum, du palmier dattier, du palmier
Départements constitutifs des 17 régions                       rônier ou palmier à huile sont
du Tchad. Sous-préfectures : Abéché,                           consommés.
Abougoudam,       Abdi,      Chokoyam,
Bourtaïl (Chef-lieu Guéri-Am-Hitane),                          palmier à huile n.m. Variété de palmier
Amléyouna, (Chef-lieu Amléyouna).                              qui produit des fruits (de la taille des
(Décrets   n° 415, n° 416, 418 et                              dattes et qu'on appelle "graines") dont on
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In                              extrait de l'huile dite huile de palme.
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
octobre 2002) pp2-3).                                          palmier      dattier      n.m.     (Phoenix
                                                               Dactylifera, famille des Palmées) Variété
oubi n. adj. Ethnonyme et langue. Le                           de palmier qui pousse essentiellement
oubi est parlé à Oubi près de Tounkoul                         dans le nord du Tchad, notamment dans
dans la sous-préfecture de Mongo dans                          les départements du Borkou (chef-lieu
le Guéra. Il compte 1)100 locuteurs                            Faya), de l'Ennedi (Fada) et du Tibesti
(1995).                                                        (Bardaï). Le fruit est le dattier.

Oum-Hadjer n.pr.l. (ar. [um hajer]                             palmier doum n.m. (Hyphaene thebaica,
"celle qui a des montagnes"). Chef-lieu                        famille des palmées). Variété de palmier
de sous-préfecture au Batha.                                   qui produit des fruits appelés "doum".
                                                               Les feuilles sont utilisées pour faire des
ourébi n.m. Petite antilope à la peau gris                     nattes et autres articles de vannerie ; les
fauve, aux longues oreilles ovales. Les                        fruits sont consommés ; les racines
cornes sont courtes et fines, droites et                       servent à faire des nasses ; le bois sert en
presque parallèles.                                            construction ; la branche sert de spatule
                                                               à la cuisine.
oustasse n.m. Enseignant des écoles
classiques, arabophones.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


palmier n.m. Désigne plusieurs variétés                        parc auto n.m. Gare routière.
de palmae : le palmier doum, le palmier
dattier, le palmier rônier, le palmier à                       parent n. adj. Terme d'adresse utilisé par
huile.                                                         tout interlocuteur. Cf. L'ami. Cousin.

palmier     rônier      n.m.     (Borassus                     pari-carpe n.m. pari vente où l'on sert
Aethiopum, famille des Palmées)                                des tilapia (carpes) à la braise au repas.
Variété de palmier qui produit des fruits
appelés "rôniers". La plantule issue de la                     pari-marara n.m. pari vente où l'on sert
germnation du fruit est comestible. Le                         le marara (plat de tripes) au goûter.
bois issu du tronc est utilisé comme
charpente dans la construction des                             Paris-Congo n.pr.l. Nom de quartiers à
maisons. Il est particulièrement apprécié                      N'Djaména et Sarh occupés initialement
pour sa solidité et sa résistance à l'eau et                   par    les    colonies  centrafricaines,
aux termites. Syn. Délèbe.                                     congolaises et camerounaises dans le
                                                               cadre de l'A.E.F. (Afrique Équatoriale
palmiste n.m. Amande oléagineuse                               Française) ; métropole des expatriés
contenue dans la noix de palme, fruit du                       bantous (Congolais, Centrafricains,
palmier à huile.                                               Camerounais), le Paris des "Congolais".
                                                               Cf. Paris-Sara. Congo.
palper v.i. Gagner, toucher sa paie
                                                               Paris-Sara n.pr.l. Nom d'un quartier de
palu n.m. Diminutuf de paludisme.                              Sarh. Métropole des Sara, le Paris des
                                                               Sara. Quartier occupé initialement par
pantagenou n.m. (fr. de "pantalon" et                          les cadres tchadiens de l'A.E.F. (Afrique
"genou") Pantalon qui s'arrête aux                             Équatoriale Française), les expatriés
genoux ; modèle d'habit d'Afrique de                           africains de l'A.E.F. (Congolais,
l'Ouest. Aussi appelé "pantalon de                             Centrafricains, Camerounais) étant logés
Moriba" ou "Leuk-le-lièvre".                                   à Paris-Congo. Cf. Paris-Congo.

pantalon de Moriba n.m. Pantalon qui
s'arrête aux genoux. Illustré par un
personnage des manuels scolaires du
primaire édités en Afrique de l'Ouest,
Moriba. Cf. Pantagenou. Leuk-le-lièvre.

panthère n.f. (Felis Pardus) Léopard,
panthère tachetée.

papa, je regrette n.m. Cf. Claquette.

papa-fatigué n.m. Chaise longue.

papaye n.f. (Carica Papaya)

paralytique n. adj. (péjoratif) Handicapé
physique.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


pari-vente n.m.       Surprise-partie qui                      patagon n.m. (Boerchavia Diffusa L.,
réunit des personnes de tout âge, sexe,                        famille des Nyctaginacées) Herbe
relation sociale et qui va de 10 heures à                      rampante, encombrante, s'étale partout
l'aube. Le prix des boissons sont                              sur le sol .
majorés. Son organisation nécessite une
autorisation de la Mairie d'une valeur de                      patch      n.m.    morceau     de   tissu
20.000 francs cfa.                                             (visiblement de couleur différente) qui
[INVITATION                                                    sert à fermer un trou sur un habit.
Madame SARAH WANDERE serait très
heureuse de vous compter parmi ses                             pâte d'arachide n.f. Arachide grillée et
illustres invités lors de son Invitation                       moulue, utilisée en cuisine.
"Paris Vente" qu'elle organise le Samedi
26 Février 2000 au bar Relais Ambiance                         patte de boeuf n.f. Patte de boeuf dont
sis au quartier Ardep Djoumal de 10                            le sabot a été enlevé, les poils brûlés et
heures à l'aube.                                               nettoyés à l'eau chaude. L'os du tibia
Un accueil chaleureux vous y attend.                           concassé, la viande est découpée et mise
Merci                           d'avance.                      à cuire la veille au soir à feu doux. Le
Animation Disco.]                                              plat, moelleux, est servi le lendemain
Par extension : pari-carpe, pari-marara.                       matin sous forme de "soupe" ou
Cf. azouma, djougournouma.                                     bouillon. Syn. koura-koura.

pari-vente n.m. (péjoratif) Sur le                             patte de chèvre n.f. Plat préparé sur le
modèle de la surprise-partie habituelle,                       même modèle que la "patte de boeuf".
veillée mortuaire où les personnes des                         Vendu, le plat est servi beaucoup moins
deux sexes et de tout âge dorment                              cher que la "patte de boeuf".
ensemble et se gavent de nourriture à
volonté jusqu‟au petit matin, sur le                           patte d'éléphant n.f. Type de coupe de
compte de la famille endeuillée. Elles                         pantalon avec des bas très large.
sont là, soit-disant, pour pleurer le mort.
La session peut durer trois ou quatre                          payer v.t. acheter. Il a payé une
jours selon que la personne défunte est                        chemise.
un homme ou une femme. Aujourd’hui,
y a pari-vente chez le Général. : Il y a                       pays mort n.m. Grève générale dans
une place mortuaire aujourd‟hui chez le                        tous les secteurs d‟activité d‟un pays,
Général. On va y boire et manger.                              désobéissance civile dans tout le pays.
                                                               « L’opposition essaie un pays mort
parler v.i. Faire une proposition                              aujourd’hui » (Le Progrès, n°768 du
d'invitation à prendre un apéritif. Parle                      vendredi 15 juin 2001, p6). Cf. Ville
bien : invite-moi à l'apéro.                                   morte.

parpar n.m. (ar.) Store, claie, canisse en                     pays n.m. Village natal, terroir. Il est
tige de roseaux, en languettes de bambou                       rentré au pays pour les vacances.
ou de branches de palmier doum.Cf.
Farfar.                                                        pêche à l'écopage n.f. Technique de
                                                               pêche qui consiste à isoler un bras du
                                                               fleuve et y écoper l'eau pour ramasser le
                                                               poisson.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


pécunier adj. Employé pour pécuniaire.                         permanent n.m. adj. ouvrier employé
"Les Européens qui ne ménagent pas                             pour une longue période sur un contrat à
leur soutien pécunier... S'il est vrai qu'un                   durée     déterminée        ou    à    durée
soutien pécuniaire implique la pécule                          indéterminée.
(argent), pécunier lui est inconnu de la                       Alfakhi là, il devait monter permanent.
langue française". (N'Djaména Hebdo                            Mais comme il a la main trop longue là,
n° 335 du 25 juin 1998, p11).                                  le chef l'a compréssé : Alfakhi devait
                                                               signer un contrat de longue durée ;
peinturer v.t. Peindre.                                        malheureusement le patron l'a surpris en
                                                               flagrant délit de vol et l'a licencié.
Pendé n.pr.l., n.f. Nom d‟un des 30                            Cf. Saisonnier. Temporaire.
Départements constitutifs des 17 régions
du Tchad. Sous-préfectures : Doba,                             persienne n.f. Fenêtre métallique
Bébédjia, Béboto, Kara, Madana, Komé,                          composée d'un assemblage ajouré de
Bodo. (Décrets n° 415, n° 416, 418 et                          lamelles inclinées.
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             petit marché n.m. Marché du soir, au
octobre 2002) pp2-3).                                          coin des rues, où l'on vend des produits
                                                               de première nécessité (sel, sucre, savon,
pène     n. adj. Ethnonyme. Langue.                            huile) ou des repas légers (bouillie,
Populations sara de Péni dans le                               kanda, soupe d'oseille, beignets, etc.).
Département du Mandoul. Les Pène                               Cf. Marché central. Syn. Ketté gala.
acceptent difficilement d'être appelés
"gouley" qu'ils considèrent comme étant                        petit mil n.m. Désigne le mil
leurs voisins de Mouroumgoulaye ou                             penicillaire, par opposition au "gros
Dono Manga, un peu plus au nord.                               mil".

pénicillaire n.m. Mil pénicillaire, petit                      petit modèle n.m. Jeune fille svelte.
mil, millet.
                                                               petit n.m. Personne plus jeune que soi,
perdre v.t. Avoir un cas de décès. Il a                        petit frère. Opp. Grand.
perdu quelqu'un : Il est en deuil. J'ai
perdu mon vieux, le cadet de mon père :                        petit nord n.m. Moyen nord. Préfectures
Mon oncle paternel est décédé, c'était le                      du Mayo-kebbi et de la Tandjilé, placées
petit frère de mon père.                                       géographiquement et culturellement
                                                               entre le "Sud" et le "Nord" selon la
père n.m. Oncle paternel.                                      conception tchadienne de ce découpage.

                                                               petite n.f. Personne plus jeune que soi,
                                                               petite soeur. Opp. Grande.

                                                               petits-poteaux n. Football joué sur un
                                                               terrain réduit avec des buts restreints,
                                                               sans gardien des buts. Maracana.

                                                               pétrole n.m. 1) Pétrole lampant 2)
                                                               Argent. Il a du pétrole : il a de l'argent.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


pétroleuse n.f. Fille qui suit les riches                      pharmacien ambulant n.m. Docteur
prospecteurs de pétrole au Tchad (Shell,                       choukou. "Les jeunes de Koumra sont de
Esso, Texaco), fille de joie, prostituée.                      grands débrouillards. Le jour, ceux qui
                                                               ne vont pas à l'école sont "pousseurs",
pétrolière (zone) adj. Zone pétrolifère.                       dockers, "pharmaciens ambulants",
« Un panel duGroupe International                              grilleurs de viande..." (N'Djaména
Consultatif pour le projet d’exploitation                      Hebdo n° 185 du 25 mai 1995, p9).
du pétrole tchadien devrait se trouver
depuis hier 25 juillet à Komé pour une                         photographe n.m. Sorcier, mangeur
inspection dans la zone pétrolière. Ce                         d'âme.
groupe va parcourir pendant une
semaine les localités de Doba, Bébidjia,                       photographier v.t. Envoûter, ensorceler,
Moundou        avant    de   revenir    à                      "voler une âme".
N’Djaména ». (Le Progrès, n° 797 du
jeudi 26 juillet 2001, p.1)                                    photophié n.m. (origine camerounaise,
                                                               du comédien Jean Miché Kankan)
peul n. adj. Foulbé. Cf. Foulfouldé.                           Photocopie, copie.

pévé n. adj. Ethnonyme et langue. Le                           pied-poule n.m. (Eleusine Ladica,
pévé est parlé dans la région de Pala et                       famille des Graminées ou Graminacées).
Léré à Lamé par 30.000 personnes.                              Herbe à épis digitée, très résistante,
Langue tchadique (groupe Massa), ses                           difficle à désherber , pousse autour des
dialectes sont le lamé, le doué et le daré.                    maisons, sert de nourriture aux ovins et
Il est proche du Herdé et du Ngueté. Le                        caprins.
terme "zimé" que les allogènes leur
donnent regroupe à la fois les Pévé, les                       pigeon domestique n.m. Variété de
Herdé, les Ngueté et les Mesmé.                                pigeons élevés pour la consommation.
                                                               Les pigeonneaux, tendres, peuvent être
pharmacie autogérée n.f. Officine                              grillés à la braise.
gérée directement par les populations et
non plus par l'administration publique ou                      pigeon sauvage n.m. Désigne plusieurs
un particulier privé. Les habitants du                         variétés de pigeons. Comestible. Même
quartier ou les villageois s‟organisent                        rôti, il reste tendre.
dans ce sens. Cf. Marché autogéré.
Autogéré.                                                      pignon d'Inde n.m.(Jatrophia) Arbuste
                                                               ornemental, utilisé par les Colons pour
pharmacie par terre n.f. Étal où l'on                          faire des haies vives. D'importation
vend des produits pharmaceutiques                              récente, il se rencontre généralement
pratiquement à même le sol, sous le                            dans les résidences administratives.
soleil et dans la poussière mais à bas
prix. Cf. Docteur Choukou.                                     piment n.m. (Capsicum Frutescens L.,
                                                               famille des Solanacées). Plante potagère.
                                                               Désigne le petit piment rouge très
                                                               piquant qui entre dans la préparation des
                                                               "harissa" ou des "paprika". Contient
                                                               beaucoSyn. Pili-pili. Opp. Ndongo.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


pique-boeuf n.m. Appelé à tort héron.                          piston n.m. Recommandation, coup de
Petit oiseau blanc qui se perche sur les                       pouce donné à un candidat par un parent
grands mammifères herbivores (boeufs,                          ou un proche pour lui permettre de
buffles, hippopotames, rhinocéros) et se                       réussir. Système de corruption aux tests
nourrit de leurs parasites (alors que le                       de sélection et aux examens. Sans
héron se nourrit des animaux aquatiques                        piston, tu ne peux pas trouver un emploi.
et ne suit pas les grands mammifères).
                                                               pistonner v.t. Recommander un
piquer v.t. Faire une injection, une                           candidat, faire pression au profit d'un
piqûre.                                                        candidat, intercéder au profit d'un
                                                               candidat. Les filles se font toujours
piqûre n.f. Injection d'un liquide dans                        pistonner au baccalauréat.
l'organisme. Les vieux de chez nous
n'aiment pas les comprimés. Ils                                place mortuaire n.f. Endroit où se
préfèrent les piqûres parce que ça part                        déroulent les cérémonies funéraires.
droit dans le sang.                                            Place de recueillement funéraire ;
                                                               endroit où les proches viennent rendre
pire n.m. (du français « avoir vu le pire,                     condoléances à la famille éplorée.
après le meilleur du mariage ? »)                               Ma femme a dormi à la place
Costume noir ou noirâtre et de peu de                          mortuaire. Les places mortuaires de
valeur que le conjoint du défunt porte en                      N'Djaména ressemblent à des pari-
guise de deuil sur une période d‟une                           ventes. "Rossés avec un pieu, des
année. Le retrait de ce costume appelé                         militaires se vengent sur une place
« retrait de deuil » se fait dans une                          mortuaire (...). Les militaires s'en
atmosphère de fête : c‟est la « sacrifice ».                   prennent à des personnes rassemblées
Cf. Sacrifice. Retrait de deuil.                               pour pleurer un mort". (Le Progrès n°
                                                               572 du lundi 28 août 2000, p3). Syn.
pirogue n.f. 1) Type d'embarcation                             Pari-vente.
creusée dans un tronc d'arbre. 2)
Chaussure plastique, creuse, en forme                          plantain n.m. (de l'espagnol : platano
de cette embarcation que portent les                           "bananier"). Variété de bananier cultivé
pasteurs peuls (Mbororo). 3) Plume à                           ou sauvage mais protégé qui produit la
écrire en forme de pirogue et pouvant                          banane plantain.
prendre beaucoup d'encre dans son                              A ne pas confondre avec le plantain,
creux.                                                         (Plantago, famille des Plantaginacées à
                                                               feuilles en forme de rosette, à fleurs
pisser dedans loc.v. (image de                                 minuscules en épis et dont les graines
l'éjaculation) Avoir fait l'amour avec. Cf.                    servent à nourrir les oiseaux en cage.
Mettre l'eau.
                                                               plante castagnettes n.f. Crotalaire.
pistache n.f. Graine d'arachide torréfiée.
Cacahuète      ou      cacahouète      ou                      plat n.m. Assiette. Donne-moi un plat
cacahouette.                                                   vide.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


plateau n.m. Type de coiffe qui coupe                          pois de terre n.m. (Voandzeia
les cheveux ras en laissant une touffe                         Subterranea, famille des Papilionacées).
plate sur la fontanelle. Blagué a taillé un                    Plante potagère cultivée pour ses fruits,
plateau pour aller au pari-vente : Blagué                      souterrains     comme      l'arachide    et
s'est fait une coupe en forme de plateau                       ressemblant aux pois chiches. Le fruit
pour aller à la surprise-partie. Les                           est composé d'une coque et d'une
Congolais sont spécialistes en planteau :                      amande.
les Congolais apprécient la coupe dite                         Les fruits frais sont consommés bouillis
"plateau".                                                     à l'eau et servis comme coupe-faim. Les
                                                               fruits secs sont grillées ou torréfiés et
pleuvoir v.i. Il pleut : la paie est tombée                    servis en apéritif ou en coupe-faim. Les
                                                               amandes sèches sont réduites en farine
PM n.m. (en pensant à PM : Pistolet                            pour entrer dans la préparation de la
Mitrailleur) Sigle mélioratif de Premier                       bouillie ou de la "boule de pois de terre",
Ministre, Chef du Gouvernement. Fidel                          très appréciée en pays sara.
Moungar, Joseph Yodeyman, Nouredine
Delwa Kassiré Coumakoye, Nassour                               poisson     braisé    expr.    poisson
Guelengdouksia Ouaïdou, Nagoum                                 (généralement tilapia communément
Yamassoum, Djimasta Koïbla ... "Poste                          appelé "carpe") cuit au barbecue, avec
vacant : un 8ème PM" (N'Djaména                                du charbon de bois.
Hebdo n° 324 du 9 avril 1998).
                                                               poisson électrique n.m. Malapterurus
PMU'T. n.m. Sigle pour Pari Mutuel                             electricus, poisson déchargeant une très
Urbain du Tchad.                                               forte dose d'électricité pouvant même
                                                               entraîner un immobilisme et une noyade
pneu n.m. Roue de voiture. « C’est les                         pour le baigneur.
militants du candidat Yorongar qui se
sont rués (sic) pour casser le pare-brise                      poisson-caïman       n.m.     (polypterus
les vitres portières, endommager trois                         bichir). Poisson à corps allongé comme
pneus et emporter le microbaffle ». (Le                        une silure ; à écailles en losanges, très
Progrès n° 754 du vendredi 25 Mai                              dures, qu'on brûle au brasier pour
2001, p1).                                                     nettoyer. N'a d'arêtes que la colonne
                                                               vertébrale.
pointer v.t. Pointer le ballon : tirer sur la
balle avec la pointe du pied.                                  poisson-chien n.m. Binga. Poisson à
                                                               dents apparentes. (hydrocyon forskali).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


politico-militaire n.m. Bras armée d'un                        pomme de terre sauvage n.f. Bulbille
courant politique. "Nadjita Béassoumal                         verte, ressemblant à la pomme de terre
explique : les mêmes divergences du                            mais présentant des bosses par endroit.
Gunt inhérentes aux égoïsmes des                               Cultivée. (Dioscorea Bulbifera?)
tendances politico-militaire auxquelles
on n'avait pas trouvé des solutions étant                      porc au four n.m. Tranches de porc
à N'Djaména ont vite fait de resurgir.                         cuits au four et servi avec de la moutarde
Ensuite, les rapports avec la Libye                            et du piment frais et pilé. Apéritif servi
n'ayant pas été clarifiés, il se posait                        dans les bars pour accompagner la bière.
quelques divergences idéologiques entre
Tripoli qui avait son idéologie - la                           porte-bagage n.m. Galerie de voiture ou
troisième théorie universelle et ses                           siège arrière d‟une motocyclette ou d‟un
protégés qui se réclamaient confusément                        vélo destiné à porter des bagages ;
du       nationalisme      progressiste".                      quelquefois utilisé pour des transports en
(N'Djaména Hebdo n° 327 du 30 avril                            amazone.
1998, p3,8).
                                                               porte-manteau n.m. Traverse de bois,
politique n.f. Mensonge, commérages,                           sert à accrocher les habits.
fausses promesses, racontars. Je ne vais
pas chez Kaltouma parce qu'elle fait                           porte-tout n.m. Casier, bac équipé de
trop la politique : je ne fréquente pas                        deux roues de mobylettes pour rouler et
Kaltouma parce qu'elle aime colporter                          d'un bras pour pousser, destiné au
des commérages.                                                transport de matériels de tout genre. Syn.
                                                               "pousse-pousse", "pousse-à-bras".
polo n.m. Pull-over, sweat-shirt,
sweater, veste ou tricot de jersey faite de                    porteur d'eau n.m. Personne qui
laine ou de coton.                                             approvisionne les domiciles en eau
                                                               potable. Autrefois, les porteurs d'eau
poluet braisé expr. Poulet cuit au                             prenaient les touques sur les épaules et
barbecue, avec du charbon de bois.                             ne pouvaient en prendre que deux.
                                                               Maintenant ils utilisent les pousse-
polytravailleur n.m. Personne qui fait                         pousses et peuvent livrer jusqu'à douze
plusieurs petits métiers ne demandant                          touques en un voyage. "Les porteurs
pas de qualification particulière.                             d'eau sont en grève depuis dimanche.
                                                               Tous leurs matériels ont été saisis par la
pomme       cannelle      n.f.   (Annona                       CARP et déposés à la mairie. Cette
squamosa). 1) Arbre qui produit la                             saisie viserait à assurer la qualité de
pomme cannelle 2) Variété d'anone.                             l'eau vendue. Car, les vendeurs d'eau
Fruit vert, rond, de la taille d'une                           utilisent   des    touques     facilement
pomme, à la peau rugueuse formée de                            attaquées par la rouille et l'eau qu'elles
circonvolutions. L'intérieur présente une                      transportent perd de sa qualité". (Le
chaîne blanche, crémeuse, sucrée en                            Progrès n° 544 du mardi 18 juillet 2000,
forme de cônes. La graine est dure et                          p3).
noire.
                                                               pose n.f. Photo, prise de vue.

                                                               poser v.i. Prendre une photo, se faire
                                                               photographier.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


poster v.t Affranchir une lettre, mettre à                     pousseur n.m. Utilisateur de pousse-
la Poste.                                                      pousse, porte-tout, voiture à bras. "Les
                                                               jeunes de Koumra sont de grands
potasse n.f. Carbonate de sodium                               débrouillards. Le jour, ceux qui ne vont
hydraté utilisé en cuisine. Syn. Natron.                       pas à l'école sont "pousseurs", dockers,
                                                               "pharmaciens ambulants", grilleurs de
poto-poto n.m. Boue. Maison en poto-                           viande..." (N'Djaména Hebdo n° 185 du
poto : maison en adobe, en banco.                              25 mai 1995, p9).
"Selon vous, pourquoi vos huit chambres
ont-elles cédé aux eaux pluviales ? - Je                       PR n.m. Sigle mélioratif voire familier
dirais que ce sont d'abord des maisons                         pour désigner le Président de la
en poto-poto. Elle ne sont recouvertes                         République, Chef de l'État, Idriss Déby.
que de l'extérieur par le ciment."                             Syn. ID. "Les semaines précédentes,
(N(Djaména Hebdo n° 149 du 15                                  nous dénoncions l'utilisation qui avait
septembre 1994, p3).                                           été faite des 17 milliards de bonus du
                                                               pétrole. Devant servir à relever les défis
poule n.f. fille. C'est ma poule : c'est ma                    sociaux qui se posent aux Tchadiens, et
copine. cf Tir.                                                ceci, conformément aux promesses du
                                                               PR, cet argent a plutôt servi à acheter
poulet braisé n.m. Poulet au barbecue.                         des armes de guerre" . (Le Temps, n°
                                                               230 du 15 au 22 novembre 2000, p1).
poullo n. adj. Ethnonyme. Peulh . Cf.
Foulfouldé.                                                    préfecture n.f. 1) Ancien découpage
                                                               administratif du Tchad. Le Tchad
pousse-à-bras n.m. Cf. Pousse-pousse.                          comptait 14 préfectures. En l'an 2000, il
Porte-tout.                                                    a été recomposé en régions et
                                                               départements. Préfectures du
pousse-pousse n.m. Charrette à bras,                           Batha, Biltine, Borkou-Ennedi-Tibesti,
voiture légère montée sur deux roues de                        Chari-Baguirmi, Guéra, Kanem, Lac,
motocyclette, poussée par un homme                             Logone Occidental, Logone Oriental,
pour le transport d'objets divers. "Les                        Mayo-Kebbi, Moyen-Chari, Ouaddaï,
jeunes de Koumra sont de grands                                Salamat et de la Tandjilé. 2) Résidence
débrouillards. Le jour, ceux qui ne vont                       et bureaux du Préfet.
pas à l'école sont "pousseurs", dockers,
"pharmaciens ambulants", grilleurs de
viande... (...) "Il y a des jours où on me                     prénom n.m. Nom du père ou nom de la
fait balayer la dévanture des boutiques,                       famille donné en complément du nom
décharger les pousse-pousse, remplir les                       propre attribué à la naissance ou à
jarres..."." (N'Djaména Hebdo n° 185 du                        l'initiation. Ce second nom ou prénom
25 mai 1995, p9). Syn. Porte-tout.                             (nom       patronymique   en    français
Pousse-à-bras. Cf. Voiture à bras.                             hexagonal) n'est demandé que par les
                                                               agents de l'Etat-Civil. Mon nom est
pousse-poussier n.m. Utilisateur de                            Djarangar. Djita Issa,       c'est mon
pousse-pousse.                                                 prénom, c'est le nom de mon père. : Djita
                                                               Issa est mon patronyme, Djarangar est
                                                               mon nom.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


préparer v.i. (français préparer le                            puisatier n.m. Celui qui creuse ou cure
repas) Faire la cuisine. Awa ne va pas à                       les puits.
l'école parce que c'est elle qui prépare
tous les jours : Awa ne fréquente pas                          puisoir n.m. Calebasse ou tout autre
l'école parce que c'est à elle que revient                     ustensile servant à puiser l'eau au puits ;
la charge de préparer le repas du jour.                        ensemble formé de l'ustensile et de la
                                                               corde.
prêter v. Emprunter. Je lui ai prêté son
livre pour préparer les examens : je lui                       Q
ai emprunté son livre pour préparer les                        quarante-oiseaux n.m. (Datura Innoxia
examens.                                                       M., famille des Solanacées). Plante
                                                               sauvage dont les feuilles comportent un
prêtre initiatique n.m. Prêtre des                             suc contenant de la drogue.
cérémonies initiatiques du yondo en pays
sara.                                                          Quartier Latin n.pr.l. Par référence au
                                                               Quartier Latin de Paris, désigne à
prier v.i. Être un croyant pratiquant.                         N‟Djaména le Quartier Ardep-Djoumal ,
Quand on s'appelle Abakar, on prie                             site où sont regroupées les grandes
forcément.                                                     écoles      telles   l‟Ecole    Normale
                                                               d‟Administration et de Magistrature
prince du Chari n.m. Autre appellation                         (ENAM), l‟Institut Supérieure des
dans les menus des restaurants du                              Sciences de l‟Education (ISSED),
poisson "capitaine".                                           l‟Institut National de la Jeunesse et des
                                                               Sports (INJS), l‟Ecole Normale des
programme n.m. Programme de cinéma                             Instituteurs (ENI), et l'Université
; affiches placardées sur les murs des                         (Faculté des Lettres et Sciences
salles de cinéma et indiquant les jours et                     Humaines, Faculté de Droits et des
les horaires de diffusion.                                     Sciences Juridiques). On y trouve aussi
                                                               le plus grand lycée du Tchad, le Lycée
protéger sa poche expr. Economiser,                            Félix Eboué, des institutions privées de
thésauriser.                                                   grand renom telles l‟INADES (Institut
                                                               Africain pour le Développement
prudence n.m. Préservatif, condom,                             Economique et Social), le CEFOD
capote anglaise. Nom déposé.                                   (Centre de Formation pour le
                                                               Développement). Syn. Harlem. Ardep-
prune-épine n.f. Arbuste épineux à fruit                       Djoumal.
rond, ressemblant à une prune. La racine
est utilisée pour soigner la carie dentaire                    quatre-coins n.m. (révolution de
et teindre les peaux en rouge (ximena                          l'habitat imposée en 1975 dans le
americana).                                                    Mandoul par le sous-préfet Singo Lazare
                                                               pour remplacer les petites cases rondes
PSAP n.m. Projet des Services                                  par un habitat plus moderne) Maison
Agricoles et Pastoraux. "Kleb Mat.                             rectangulaire.    Nadjidoumngar       a
Confondu à un réceleur, l'ingénieir du                         construit un quatre-coins à la place de
PSAP est torturé par la FIR". (Le                              sa case ronde.
Progrès n° 423 du lundi 24 janvier 2000,
p1).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


quatre-lettres n.f.pl. (S.I.D.A.) Sida.                        rackettage n.m. (employé par erreur
Moustapha et sa copine Marguerite sont                         analogique pour racket, fait de racketter)
morts des quatre-lettres.                                      Racket, activité organisée de malfaiteurs
                                                               qui pratiquent l'extorsion de fonds par
queue de boeuf n.f. Plat de queue de                           intimidation, terreur ou chantage ;
boeuf, cuit longtemps la veille au soir, à                     organisation de tels malfaiteurs. "Depuis
feu doux, et servi le lendemain matin                          le 12 janvier, date de l'annonce de la
sous forme de bouillon appelé "soupe".                         dévaluation du franc CFA, le
                                                               gouvernement tchadien a observé un
queue de renard n.f. n.m. (Amaranthus                          silence inquiétant pour se réveiller à
Cruentus L.) Plante potagère. Syn.                             quelques semaines de la revue à mi-
"boudou".                                                      parcours pour se livrer à une opération
                                                               de rackettage des citoyens. Cela sous le
quinze-ans adj. (français quinze ans de                        fallacieux prétexte de remplir ce tonneau
service militaire) Démobilisé de la                            des Danaïdes que sont les caisses de
Seconde Guerre Mondiale des troupes                            l'Etat. Dans tous les cas, l'opération ne
françaises, retraité.                                          rapporterait pas plus de trois milliards
                                                               alors qu'on nous en demande un et demi
R                                                              par mois". (N'Djaména Hebdo n° 149 du
R4 n.f. Voiture Renault de type 4L.                            15 septembre 1994, p1).

race (chef de) Expr. Communauté                                radio trottoir n. Rumeur, nouvelle qui
linguistique et/ou géographique dirigée                        se transmet de bouche à oreille.
au niveau de N‟Djaména par un                                  Téléphone arabe.
ressortissant d‟une région. Ce terme ne
renvoie à aucune référence génétique,                          raisin sauvage n.m. Fruit de la vigne
tout au moins culturel. Les chefs de race                      sauvage. Non cultivé. Comestible. Cf.
servent essentiellement, au niveau de                          Vigne sauvage.
N‟Djaména, à gérer à l‟amiable les
conflits interethniques. Chef de race                          rambo n.m (de Rambo : aussi fort et
kenga. Chef de race hadjeraï. Chef de                          puissant que le personnage du cinéma
race Moubi. Chef de race sara.                                 américain).    Aérosol   contre   les
                                                               moustiques et autres insectes. (nom
                                                               déposé) Cf. Shelltox.

                                                               rasoir n.m. Lame de rasoir, lame de
                                                               gilette.

                                                               rat de Bangui n.m. Rat plus gros que
                                                               l'aulacode mais moins gros que l'agouti.
                                                               Est arrivé au Tchad par les containers de
                                                               bois en provenance de la république
                                                               centrafricaine (capitale Bangui). Grand
                                                               destructeur. Non comestible.

                                                               rat de Gambie n.m. Rat des champs, à
                                                               moustache    et    longues    queue.
                                                               Comestible.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


rat des cases n.m. Petit rat gris. Vit dans                    RDP n.m. Sigle pour Rassemblement
les habitations. Creuse sous les murs de                       Démocratique pour le Progrès, parti
banco et provoque des éboulements de                           politique présidé par Lol Mahamat
maisons en saison de pluies. On pose des                       Choua, ancien Président de la
trappes pour les tuer ou on élève des                          République du Tchad. "Le Président du
chats pour les exterminer. Non                                 Rassemblement démocratique pour le
comestibles.                                                   progrès accuse les journalistes de
                                                               censeurs (...) Pourquoi le RDP n'a-t-il
rat n.m. Nom donné à plusieurs                                 pas porté plainte auprès du CST? (...)
mammifères de la famille des muridés                           Le RDP va-t-il se retirer du
vivant dans les champs ou dans les                             gouvernement ?" (N'Djaména Hebdo n°
habitations, et donc certaines variétés                        149 du 15 septembre 1994, p2). "Le
sont comestibles dans certaines régions                        processus démocratique ayant abouti
du pays. Cf. Rat rayé. Gerbille.                               aux différentes consultations électorales,
Aulacode. Rat de Gambie. Rat de                                le président du RDP, lui-même candidat
Bangui. Rat roux.                                              malheureux à l'élection présidentielle,
                                                               s'est longuement appesanti sur les
rat palmiste n.m. Nom donné à                                  fraudes massives qui ont gravement
l'écureuil fouisseur (parce qu'il adore                        entaché les résultats". (N'Djaména
particulièrement le palmiste ?).                               Hebdo n° 311 du 8 janvier 1998, p4).

rat rayé n.m. Rat des champs, à robe                           recasement       n.m.  (de   "recaser")
rousse traversée de bandes noires.                             Réinstallation. "Nouveau marché central
Comestible. (Lenniscomys barbarus).                            de N'Djaména. L'installation des
                                                               commerçants est prévu pour demain.
rat roux n.m. Petit rat des champs à                           Cependant, l'opération de recasement
robe rousse, rongeur de la famille des                         n'est pas terminée" (Le Progrès n° 616
muridés. Comestible.                                           du vendredi 27 octobre 2000, p1). "Le
                                                               Président Déby est venu s'assurer du
ration n.f. (de Ration alimentaire) Repas                      bon recasement des commerçants" (Le
autrefois distribué gratuitement à                             Progrès n° 566 du vendredi 18 août
l'hôpital au bénéfice des malades                              2000, p1).
hospitalisés. Par ext. Distribution de
cadeaux ; distribution gratuite de vivres,                     recréation n.f. Pause pour casser la
de médicaments, de matériels divers.                           croûte à dix heures ou pause déjeûner à
Aujourd'hui, les militaires ont reçu la                        midi.
ration : Aujourd'hui, les hommes de
troupe ont reçu une dotation en                                reggae      [rege]    n.m.    (Saccharum
matériels.                                                     Officinirum l., famille des Graminées).
                                                               Canne à sucre de culture industrielle
rayon n.m. Rognon. Le plat de rayon est                        introduite récemment (années 1970) par
plus cher que le plat de marara : le plat                      la société sucrière Sonasut dans la région
de rognon est plus cher que le plat de                         de banda à Sarh. Le reggae est plus
tripes.                                                        juteux et plus sucré que la canne à sucre
                                                               mais la canne à sucre est plus facile à
                                                               éplucher.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


région n.pr.l., n.f. Depuis octobre 2002,                      remorquer v.t. Prendre un passager sur
le Tchad est administrativement                                le porte-bagages d‟une bicyclette ou
subdivisé en 17 régions avec des Chefs-                        d‟une motocyclette. Le moteur de sa
lieux (N‟Djaména est autonaume) :                              moto est trop faible. Il ne peut pas
Batha, Chari-Baguirmi, Hadjer-Lamis,                           remorquer quelqu’un.
Wadi Fira, BET, Guéra, Kanem, Lac,
Logone Occidental, Logone Oriental,                            rendonner v.t. (français rendez-vous)
Mandoul, Mayo-Kebbi Est, Mayo-Kebbi                            rencarder, donner un rendez-vous
Ouest, Moyen-Chari, Ouaddaï, Salamat,                          amoureux. J'ai rendonné une fille pour
Tandjilé, Ville de N‟Djaména.. Les                             ce soir.
régions sont ensuite subdivisées en
départements et les départements en                            rendre condoléances loc.v. présenter
sous-préfectures.                 (Décret                      ses condoléances. Il nous a rendu
n°419/PR/MAT/2002 portant création                             condoléances pour ce décès.
des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
du 21-23 octobre 2002) pp2-3).                                 rénumération n.f. (erreur causée par
                                                               l'idée de numération, numéraire)
régler v.i. avoir ses menstruations, ses                       Rémunération, paiement, retribution.
règles.
                                                               renvoyer v.t. répudier.      Jacques    a
régner v.i. Faire la noce.                                     renvoyé sa femme.

régneur n.m. Noceur.                                           répétition n.f. (de "répétiteur"). Fait de
                                                               donner           des          explications
régulière n.f. concubine.                                      complémentaires à des élèves à
                                                               domicile, après les cours en temps
reins n.m.pl. Désigne la partie basse des                      normal ; action du répétiteur.
lombes ou le pourtour du bassin : les                          "Noumbasra donne des cours de
hanches. J'ai mal aux reins : j'ai mal aux                     répétition dans la famille où il a été
hanches. Mains aux reins : mains aux                           tabassé". (Le Progrès, n° 429 du mardi
hanches. Mets les mains aux reins :                            1er février 2000, p2).
Mets les mains aux hanches.
                                                               reposer v.i. Être de repos, prendre des
reliquat n.m. Monnaie qui reste après                          vacances. Aujourd'hui, je repose ; c'est
avoir payer la facture, monnaie à rendre.                      demain que je travaille.
J'ai payé une bière et j'attends les
reliquats..                                                    restaurant n.m. Baraque de fortune où
                                                               l'on sert à manger pour quelques sous,
remblai n.m. Terre généralement                                gargote. Cf. Hôtel.
alluviale destinée à un colmatage de
chaussée, de digue, etc., à un                                 rester v.i. habiter, résider. Amidou reste
remblaiement.                                                  à Kousséri mais il travaille à N'Djaména
                                                               : Amidou réside à Kousséri et travaille à
                                                               N'Djaména, de l'autre côté du fleuve.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


retrait de deuil n.m. Cérémonie                                rompée n.f. (français Rompez les
marquant l‟anniversaire de la mort du                          rangs!) Fin de l'heure à l'école, moment
conjoint. Après cette journée de festivité,                    de rompre les rangs. Attends-moi à la
le veuf ou la veuve peut retirer ses                           rompée : attends-moi à la sortie.
costumes noir de deuil appelés « pire » et
recommencer une nouvelle vie. Cf. Pire.                        rond point de la mort n.pr.l. À
Sacrifice.                                                     N'Djaména, rond point du quartier
                                                               Moursal sur l'Avenue Mobutu qui a
RFI      adj.   (de    Radio       France                      provoqué beaucoup d'accidents de
Internationale)   Ragot,    commérage,                         circulation au début de son implantation.
nouvelle de peu d‟importance clamée sur                        "Le monument commémorant le
tous les toits à longueur de journée.                          centenaire de la ville de N'Djaména a
C’est pas pour ça que tu vas faire RFI                         été officiellement inauguré hier. Située
sur moi ! : Ce n‟est pas pour ça que tu                        sur l'avenue Mobutu au point dit de la
vas crier mon nom sur tous les toits !                         mort, près de l'immeuble des ministères
                                                               (building de Moursal), la structure en
Ridina n.pr.l. (ar. [ridi:na] "nous avons                      béton a été financée sur les fonds du
accepté") Nom d'un quartier de                                 centenaire et sur les fonds de la mairie"
N'Djaména.                                                     (Le Progrès n° 643 du vendredi 8
                                                               décembre 2000, p3).
rito n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
Routo.                                                         rônier n.m. 1) Fruit du palmier rônier.
                                                               Seule l'écorce est comestible. Bon
rivale n.f. Rivalité en amour, autre                           pansement gastrique. Nettoie les dents et
femme d'un époux polygame. Syn.                                la gencive . 2) Jeune pousse de palmier
Coépouse.                                                      rônier. La racine de la plantule est une
                                                               tubercule, comestible, doux et farineux
riyal n.m. (ar. [riya:l]). Plus petite pièce                   comme l'igname. 3) Tronc de palmier
de monnaie : 5 francs cfa valent 5                             rônier. Taillé en lambourdes, il sert dans
centimes.                                                      la construction des maisons.

riz gras n.m. Plat de riz frit dans la                         roue de secours n.f. Concubine,
sauce tomate et assez gras. Une sauce                          maîtresse, femme qui entretient des
rouge de légumes, de viande ou de                              relations amoureuses avec un homme
poisson l'accompagne.                                          marié, sert à dépanner lorsque l'épouse
                                                               n'est pas disponible. Syn. Bureau.
RNT n.f. Sigle pour la Radiodiffusion
Nationale Tchadienne, radio publique                           roue n.f. Roue de vélo ou de moto. On
qui émet sur toute l'étendue du territoire                     dit pneu pour une roue de voiture. Roue
national, en français et arabe, langues                        de secours : deuxième bureau, maîtresse,
officielles et dans quelques langues                           concubine.
nationales. Le Chef de l'État va parler ce
soir à la R.N.T. : Le Chef de l'État                           roumba n.f.       Danse     et   musique
s'adressera à la Nation ce soir.                               congolaises.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


rounga, runga, aiki n. adj. Ethnonyme                          Sabangali n.pr.l. (mot haoussa :
et langue. Dans la sous-préfecture de                          nouveau quartier) Nom d'un quartier de
Goz-Béida dans le Ouaddaï mais aussi                           N'Djaména dont les premiers occupants
dans le Salamat à Haraze-Mangueigne,                           seraient des Haoussas.
le long de la frontière centrafricaine,
vivent les Rounga (21)479 au Tchad en                          sable n.m. Sable de gros calibre destiné
1993). Le rounga est une langue nilo-                          à la fabrication des parpaings (par
saharienne, maban, mabang, runga-kibet.                        opposition à "remblai"). Commander un
L'arabe tchadien est largement utilisé                         voyage de sable : demander la livraison
comme langue seconde, notamment par                            d'un camion de sable.
les hommes.
                                                               sac n.m. Sac en jute utilisé pour stocker
routo, rutu, rito, louto, luto n. adj.                         les céréales ; son contenu (cent kilos
Ethnonyme et langue. Le routo est une                          environ). Maintenant le sa c de maïs fait
langue      nilo-saharienne,    soudanais                      15.000 francs au marché de Dembé.
central, sara-bongo, sara, valé. Il est
localisé dans la sous-préfecture de Maro                       sacrifice n.m. a) Chez les musulmans,
au sud des populations Ngama. Peu                              levée de deuil au cours de laquelle on tue
intelligible par les Sar et les Ngam                           une bête (mouton, boeuf) dont la chair
voisins, le routo compte 1)978 locuteurs                       est distribuée gratuitement en mémoire
au Tchad. Il est aussi parlé en                                de la personne décédée. Syn. Sadakha. b)
Centrafrique.                                                  Festivité marquant l‟anniversaire de la
                                                               mort d‟un parent, d‟un proche.
runga n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         Cérémonie après laquelle le veuf ou la
Rounga.                                                        veuve peut retirer son costume de deuil
                                                               et recommencer une nouvelle vie. Cf.
ruto n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                          Pire. Retrait de deuil.
Routo.
                                                               sadakha n.m. (ar. [sadaxa] pl. [sadaxât]
S                                                              "aumône") Sacrifice rituel pour un mort :
S [Es] n.f. (de la forme de la lettre de                       généralement au troisième jour pour un
l‟alphabet) Femme à forte poitrine et                          homme et au quatrième jour pour une
ayant en même temps un postérieur bien                         femme, mais aussi au quarantième jour.
renfloué. En Afrique, on n’aime pas les                        Par ext. offrande, sacrifice, aumône.
planches à repasser, on préfère les                            Nous avons assisté au sadakha du
vraies S.                                                      quarantième jour.

S.T.T. n.m. Société Textile du Tchad.                           safam-bara n.m. (ar. litt. ses côtes sont
Pagne, tissu de fabrication tchadienne,                        dehors) Débardeur, maillot à encolure et
déteint rapidement. Cf. Wax. Villisco.                         emmanchures très échancrées, laissant
                                                               voir le bas du cou et les côtés. Tenue de
saarongué n. adj. Ethnonyme. Langue.                           travail des débardeurs, dockers, attali,
Cf. Dadjo Dar Dadjo.                                           aider-familles.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


sagaie n.f. Javelot, lance au manche en                        saisonnier n.m. adj. Tâcheron employé
bois terminé par des barbelures repliées                       sur des périodes bien déterminées de
vers l'arrière, imitant les pics du poisson                    l'année. Les saisonniers de la
"garga". Utilisée pour la pêche et la                          Cotontchad sont embauchés chaque
chasse. Arme de guerre.                                        année au début de la campagne
                                                               cotonnière en octobre et sont remerciés
sage n. adj. Personne d'un certain âge et                      à la fin de la campagne en janvier. Cf.
d'une certaine expérience politique,                           Permanent. Temporaire.
représentant un certain groupe ethnique.
"Là où le ridicule ne tue pas, c'est                           sakane n.m. (ar. [saxxa:n]). Vase muni
lorsqu'on sait que tous ces "sages" qui                        d'un bec et d'une anse, sorte d'aiguière
gravitent autour du pouvoir et qui                             sans, en plastique ou en métal, sert aux
réclament maintenant la réhabilitation                         ablutions ou est utilisé comme
de Tombalbaye ne sont autres que les                           bouilloire. Pour éviter le choléra, il faut
mêmes qui avaient fui et l'avaient renié                       se laver les mains avec le sakane et non
lorsque celui-ci, pris par la folie du                         utiliser une seule cuvette pour tout le
pouvoir se faisait tuer. Aujourd'hui, les                      monde.
voilà tous réunis;en train de s'apitoyer
sur les restes de Tombalbaye !".                               saka-saka n.m. Plat congolais à base de
(N'Djaména Hebdo n° 127 du 14 avril                            feuilles de manioc.
1994, p10). "Djedâa (Batha Ouest).
Meurtrière bataille entre nomades                              salade n.f. 1) Laitue (ne désigne pas la
arabes : 50 morts. (...) Le ministre de                        chicorée    ou     le   cresson,      mais
l'Intérieur a quitté N'Djaména hier                            exclusivement la laitue). 2) Partie de
après-midi à destination du Batha ouest                        l'estomac qui contient des feuillets ; très
en compagnie de techniciens de son                             prisée dans la composition du plat de
département, de membres du cabinet                             tripes "marara".
présidentiel et des sages" (Le Progrès n°
634 du jeudi 23 novembre 2000, p1).                            Salamat n.pr.l. 1) Département. Chef-
                                                               lieu Am-Timan. 2) Ancienne préfecture
sahraoui n. adj. (de Saharaoui, relatif au                     du Tchad avec Chef-lieu Am Timan. Cf.
Sahara Occidental) Relatif à la ville de                       Département.
Sarh, chef-lieu du Bahr Koh, terroir des
populations Sar. Par ext. Relatif à tout ce
qui est Sara, et même globalement                              Salamat n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17
"sudiste", tout ce qui, à N‟Djaména, est                       régions du Tchad. Chef-lieu : Am-timan.
après le pont de Chagoua en direction du                       Départements de dépendance : Barh
sud du Tchad.. (Péjoratif). Syn. Sara. Cf.                     Azoum, Haraze-Mangueigne, Aboudéïa.
Sar.                                                           (Décret n°419/PR/MAT/2002 portant
                                                               création des régions. N‟Djaména bi-
saison de pluies n.f. La pluviométrie                          hebdo n° 622 du 21-23 octobre 2002)
variant du nord au sud du Tchad, la                            pp2-3).
saison des pluies au sud commence en
mai et finit en septembre ; tandis que                         salanga n.m. (mot bantou du Congo ou
dans le nord, certaines régions                                de Centrafrique) Poisson de la famille
connaissent à peine un mois de pluies                          des sardines, petit, plat, beau, brillant.
par an. Opp. Saison sèche.                                     Faire le salanga : faire le fanfaron, jouer
                                                               au beau jeune homme.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


salaud interj. (De « Le salaud ! »)                            sans-cas n.m. Indifférence. Faire le
Interjection pour dire "Incroyable,                            sans-cas : ne pas faire cas de, ne pas
inimaginable". Il a eu 18/20 en Maths ?                        accorder d'attention à, faire l'indifférent.
Salaud ! : Il a eu 18/20 en                                    Ton sans-cas, c ‘est trop. : Tu joues trop
Mathématiques ? C‟est pas vrai. C‟est                          à l‟indifférent. Tu ignores tout le monde
incroyable. Je n‟en crois pas mes yeux.                        autour de toi.
Je n‟en reviens pas.
                                                               santal, sandal n.m. Bois de santal, bois
samara n.m. (sango) Poisson de la                              d'encens tiré d'un arbuste du même nom.
famille des citharinus citharus (appelé                        Les femmes aiment parfumer leurs
del ou dor en sara), ouvert dans                               chambres avec ce bois de santal.
transversal et séché ; plat comme un
"samara" (sandale en sango).                                   santan n.m. (origine bambara) Arbre de
                                                               savane à feuilles pennées et fleurs
sandal n.m. Bois de santal. Cf. Santal.                        blanches. Les enfants sucent le nectar
                                                               qui tombe des fleurs. La gomme sert à
sandouk n.m. (ar. [sandu:g]) Malle,                            prendre les oiseaux (piège à glue), le
cantine, coffre, trésor, cercueil.                             bois est utilisé pour faire du mobilier
                                                               (lit), des pièges pour les gros animaux ou
sandwich n.m. Baguette de pain ouverte                         des pirogues mais de valeur médiocre.
dans le sens de la longueur et dans lequel                     (Daniella       Oliveri,     famille   des
on verse du "kabab", du "sarkima", du                          Caesalpiniacées).
"tchélé" ou simplement des tranches de
viande grillée.                                                sanza n.f. (sango) Guitare traditionnelle
                                                               en usage en pays sango, Centrafrique.
sandwicherie n.f. Gargote où l'on vend                         Jouer de la sanza.
essentiellement des sandwichs, cette
baguette de pain fourrée de viande                             sao n. adj. (Histoire : Peuples anciens
hachée et notamment du "sarkima". Syn.                         des abords du lac Tchad) Personne de
Cafétéria.                                                     grande taille : minimum 1,90m. Les
                                                               Tchadiens      sont     des    Sao,    les
Sanfil n.pr.l. (de "Champ de fils") Nom                        Centrafricains sont des goy-goys ; on va
d'un quartier de N'Djaména où est                              les battre au basket, gars. : Les
implanté         le     centre       des                       Tchadiens sont grands de taille comme
télécommunications.                                            leurs ancêtres les Sao ; par contre les
                                                               Centrafricains sont des pygmées ou aussi
sango n. et adj. Ethnonyme et langue. En                       petits qu‟eux. Je t‟assure cher ami, on va
tant qu‟ethnonyme, le terme désigne les                        les battre au basket-ball.
Centrafricains en général et par
extension les sud Camerounais et dans                          sape n.f. Tenue vestimentaire à la mode
une moindre mesure les Congolais de                            chez les adolescents, les artistes, les
RDC. En tant que langue véhiculaire                            Congolais.
d'origine centrafricaine, le sango est la
langue maternelle de 350 000                                   saper v.t. S'habiller à la mode, se mettre
Centrafricains, la langue seconde de 5                         en tenue d'apparat..
000 000 d„autres, parlée en RCA mais
aussi au Cameroun , au Congo et en                             sapeur n.m. Personne qui s'habille
RDC.                                                           toujours en tenue d'apparat.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


sar madjingay, sara madjingay n. adj.                          sara n. adj. Désigne essentiellement les
(litt. Le bon Sara, pacifiste, non agressif)                   populations des départements du Logone
Populations sara des localités de                              oriental et occidental (Doba et
Koumra, Bédaya, Bessada, Koumogo,                              Moundou), du Lac Iro (Kyabé), du
Djoli, Sarh. Syn. Sar.                                         Mandoul (Koumra), des Monts de Lam
                                                               (Baibokoum), du Bahr Kô (Sarh), ainsi
sar n. adj. Sous groupe des populations                        qu'une partie du Baguirmi (Bousso) et de
sara localisé uniquement dans le Moyen-                        la     Tandjilé     Est     (Donomanga).
Chari. Syn. Sar Madjingay.                                     Linguistiquement, cette appellation
                                                               intègre un chapelet de langues plus ou
sara kaba n. adj. Ethnonyme. Langue                            moins intercompréhensibles allant du
sara. 1) le kaba démé (40.000 locuteurs                        sinyar à Mongogoro (proche de Goz-
en 1993) est parlé entre Sarh et Kyabé, le                     Béida dans le Sila, au nord, à la frontière
long du fleuve Chari à Bobé, Hélibongo,                        tchado-soudanaise) aux Kaba, Mbay et
Banda, Moussafoyo, Kemata. 2)le kaba                           Ngam aux confins sud du Tchad. Les
na (35.000 locuteurs en 1993) regroupe                         langues      sara    s'étalent    jusqu'en
à Kyabé les Na, les Dinjé, les Tié et les                      République Démocratique du Congo
Mbanga. Les Kaba So sont les Koulfa ou                         avec les Bagiro. La linguistique
Kulfa.                                                         comparative distinh-gue deux groupes de
                                                               sara au Tchad : le sara central et le sara
sara madjingay           n.    adj.    Cf.   Sar               périphérique. Le sara périphérique
madjingay.                                                     comprend le kenga avec 45.000
                                                               locuteurs, le bilala 42)000, le barma ou
                                                               baguirmi 40.000, le kouka 38.000, le
                                                               sinyar 10.000. Le babalia est presque
                                                               éteint. Le sara central comprend entre
                                                               autres le ngambay (y compris mouroum,
                                                               mongo, gor) 600.000 locuteurs, le mbay
                                                               100.000, le goulaye 80.000, le sar (avec
                                                               le nar) 50.000, le bédjonde (avec le
                                                               pène) 36.000, le ngam 17.000, le kaba na
                                                               15.000, le kaba démé 15.000, le kaba de
                                                               Goré 11)000, etc. Syn. Sahraoui.

                                                               sardine n.f. Nom donné à plusieurs
                                                               variétés  d'alestes   (alestes     nurse
                                                               notamment) qui ressemblent à la sardine.

                                                               sarhois,e adj. et n. Relatif à la ville de
                                                               Sarh, anciennement Fort-Archambault.
                                                               Cf. Sahraoui.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


sarkima n.f. (mot haoussa, bornou)                             sauce longue n.f. Sauce gluante et
Viande hachée, préparée en sauce et                            "élastique", à base de jus d'écorce de
versée dans du pain ouvert dans le sens                        grewia venusta malaxée. (Spécialité
de la longueur, sorte de sandwich. Les                         culinaire des populations Sara : poisson
vendeurs ambulants nigériens vendent le                        frais ou viande fraîche additionnés
sarkima. Les élèves qui vont à l'école à                       d'ingrédients divers et tournés dans le jus
midi mangent le sarkima parce que le                           frais de grewia venusta malaxé). Syn.
repas familial ne sera prêt que le soir.                       Tankoul, T.K., Téka.

                                                               sauce n.f. Bouillon de viande ou
sarné n.m. (ar.) Sorte de galette faite à                      poisson, avec ou sans légumes et devant
base de pâte d'amande de savonnier et de                       accompagner un plat de boule ou de riz.
gomme arabique. Syn. Am-kournaka.                              Sauce rouge : sauce à la tomate. Sauce
                                                               verte : sauce aux feuilles vertes (épinard,
saroua, sarua, sarwa n. adj. Ethnonyme                         etc.) Cf. légume.
et langue. Parlé dans la région de Bousso
et Miltou le long du fleuve Chari, le                          sauce-feuille n.f. Sauce à base de
sarwa est une langue tchadique. Il                             légumes (épinard, boudou, ngago,
compte plus de 2)000 locuteurs (1997).                         oseille, etc.)
Le barma ou baguirmien est largement
utilisé comme langue seconde.                                  sauter v.t. Omettre. Je n'ai pas échoué
                                                               ;ils ont sauté mon nom sur la liste
sarua n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         seulement.
Saroua.
                                                               sauvagine n.f. Gibier, viande d'animaux
sarwa n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         sauvages.      Le       Ministre      de
Saroua.                                                        l'Environnement et du Tourisme a
                                                               interdit le braconnage mais lui-même
satisfaire v.t. Rémunérer de façon                             achète la sauvagine à Maïlao et à
informelle, récompenser. Je lui ai fait un                     Médégué tous les dimanches. On trouve
travail mais il ne m'a pas satisfait                           beaucoup de sauvagines à Médégué près
encore.                                                        de Guélendeng : antilopes, phacochère,
                                                               canards armés, etc. Ce sont les gens qui
sauce aubergine              n.f. (Spécialité                  mangent la sauvagine qui attrapent la
ivoirienne) Sauce           légère à base                      goutte. Syn. Viande de brousse.
d'aubergine.
                                                               sauveteur n.m. (Origne Cameroun)
sauce claire n.f (Spécialité ivoirienne)                       Vendeur à la sauvette.
Sauce légère à base de tomate fraîche.
                                                               savater v.t. Donner un coup avec la
sauce graine n.f. (Spécialité ivoirienne)                      savate, un coup de pied, comme au
Sauce épaisse à base de pulpe de noix                          karaté ou au taekwondo.
(graine) de palmier à huile.
                                                               Savon traditionnel Expr. Savon de
                                                               fabrication artisanale, à base de beurre
                                                               de karité ; par opposition au savon
                                                               industriel.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


savonnier n.m. (Balanites Aegyptiaca,                          sécheresse 1) adj. Provenant des aides
famille des Zygophyllacées). Désigne au                        humanitaires données par le PAM
Tchad et au Nord Cameroun un arbre                             (Programme Alimentaire Mondial) lors
épineux à feuilles à deux folioles                             de la grande sécheresse au Tchad
utilisées comme légume par les                                 pendant les années 70-80. Lait
populations Hadjeray du Guéra au centre                        sécheresse, biscuit sécheresse, huile
du Tchad. Les fruits, ovales, jaunissent à                     sécheresse. 2) n.m. Don humanitaire,
l'état mûr. Les feuilles, l'écorce et les                      produit de peu de valeur. Ils sont nourris
racines, les fruits ont divers vertus                          au sécheresse.
médicinales. Par exemple, pour soigner
l'ictère : consommation de fruits crus ou                      secko n.m. Cf. Secco.
macérés ; décoction de feuilles utilisées
comme eau de boisson ou de lavage ;                            secours n.m. Roue de secours :
décoction des racines ajoutée à certains                       deuxième bureau, concubine, maîtresse.
aliments. Syn. Kournaka.                                       Cf. roue.
Cette variété est différente du Sapindus
Saponaria L., famille des Sapindacées,                         segments n.m.pl. Jambes, longues
appelé aussi "savonnier" en Afrique de                         jambes. Range tes segments : Fais de la
l'Ouest.                                                       place. Allonge les segments : Presse-le
                                                               pas.
sawa-sawa adv. (ar.) Pareil, même
chose, identique. La voiture de Ali et la                      sel n.m. 1) sel traditionnel, végétal,
voiture de Ramadane, c'est sawa-sawa.                          brunâtre     2)    sel  marin,     blanc,
                                                               d‟importation. 3) aliment salé : repas
school-bully n. adj. angl.) Garçon ou                          léger, friandise, amuse-gueule. On veut
fille, vecteurs ou générateurs de troubles,                    une bière mais ça ne peut pas descendre
de violences, d‟agressions dans les                            sans sel. : On voudrait bien se partager
établissements scolaires, notamment                            une bière, mais on ne peut pas boire sans
secondaires.                                                   manger quelque chose de salé.

se faire vacciner expr. Prendre des                            semer v.t. Procéder à la mise en terre
produits contre des forces occultes,                           d'un corps, enterrer, ensevelir. Tous les
prendre des antidotes contre des                               jours, on sème les gens à Farcha : Il y a
envoûtements, prendre des contrepoisons                        tous les jours des enterrements au
à titre préventif. Cf. Etre vacciné.                           cimetière de Farcha à N‟Djaména.

secco, secko n.m. Natte végétale servant                       semi n.m. (Abréviation de Semi-
de clôture, de palissade. Cf. secko.                           remorque) 1) Véhicule de transport dont
                                                               l'avant, dépourvue d'essieu de roulement,
sèche n.f. Cigarette.                                          repose sur la sellette d'attelage d'un
                                                               tracteur routier. 2) Femme fessue dont le
                                                               postérieur apparaît plus important que la
                                                               poitrine (mélioratif).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.               DJARANGAR DJITA Issa


SENAFET n.f. Acronyme de Semaine                               SET [sEt] n.m. Acronyme pour Syndicat
Nationale de la Femme Tchadienne.                              des Enseignants du Tchad, syndicat
"Les femmes rurales majoritaires n'ont                         affilié à l‟UST, supposé regrouper tous
pas été conviées à préparer la                                 les enseignants, du primaire au
conférence de Beijing. La SENAFET, la                          supérieur ; mais au niveau du supérieur,
Semaine Nationale de la Femme                                  on retrouve aussi le SYNECS, un autre
Tchadienne l'a clairement démontrée.                           syndicat des enseignants du supérieur.
Cette année le thème était le
développement de la femme rurale.                              SET supérieur n.m. Syndicat des
"Cette seule semaine pendant laquelle                          Enseignants du Tchad, section du
tous les regards étaient tournés vers                          Supérier. Cf. SYNECS.
nous n'a donné lieu qu'à des
conférences-débats à N'Djaména" Il y a                         sey adv. (ar.) En vérité, en réalité, vrai.
même eu un défilé de mode (...) quand on
sait qu'en brousse, il est parfois difficile                   shelltox n.m. Aérosol contre les
d'avoir un pagne pour se couvrir."                             moustiques et autres insectes. (nom
(N'Djaména Hebdo n° 197 du 24 août                             déposé). Cf. Rambo.
1995, p9).
                                                               shemya n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
sentinelle n.f. 1) Soldat armé qui assure                      Sinyar.
la garde d'un camp, assure le guet. 2)
Gardien de nuit, vigile. "Attaque à main                       shibné n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
armée : trois sentinelles assassinées (...).                   Somraï.
Trois gardiens de nuit ont été tués dans
la nuit de dimanche à lundi au quartier                        sibiné n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
Sabangali". (Le Progrès n° 554 du mardi                        Somraï.
1er août 2000, p1-3).
                                                               siester v.i. Faire la sieste.
serpent à deux têtes expres. Traître,
menteur. Syn. Balboute. Wat-wat.                               siko n.m. Alcool traditionnel de la
Chauve-Souris.                                                 région du Borkou Ennedi Tibesti,
                                                               fabriqué à base de dattes. "Le 21 juillet à
serpent fouisseur n.m. (Eryx Muelleri                          Bardaï dans l'Ennedi, c'est une
B.) Petit serpent des sables, aussi appelé                     mabiance de fête (...). Deux militaires
"boa des sables".                                              sirotent le "argui siko", boisson locale
                                                               préparée à base de dattes. (Le Progrès
serrer le visage expr. Faire grise mine,                       n° 563 du mardi 15 août 2000, p3).
triste mine. Syn. Attacher la figure.
                                                               Sila n.pr.l. Département. Chef-lieu Goz-
servant n.m. Barman. Cf. Serveur.                              Béida.

serveuse n.f. Barmaid.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Sila n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30                             smasher v.t. (angl. Smash) Taper,
Départements constitutifs des 17 régions                       frapper, battre. Tourbillon a mal smashé
du Tchad. Sous-préfectures : Goz-Béïda,                        Gazelle. :     L‟équipe     de   football
Koukou-Angarana, Tissi, Adé. (Décrets                          Tourbillon a battu Gazelle sur un gros
n°    415,     n°     416,    418     et                       score.
n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23                             soirée n.f. Séance de cinéma qui
octobre 2002) pp2-3).                                          commence à partir de 20 heures. Cf.
                                                               Matinée.
silure électrique n.f. (Malapterurus
Electricus). Poisson à peau, sans écailles                     soirée n.f. Surprise partie, fête animée à
et à barbillons. Produit des chocs                             la musique moderne qui commence dans
électriques. (On fabrique des amulettes                        la soirée. Nous avons veillé à la soirée
avec sa peau pour se protéger des                              organisée par les jeunes du village.
agressions ou neutraliser les armes de
l'adversaire).                                                 sokoro n. adj. Ethnonyme et langue.
                                                               Parlé dans le nord et nord-ouest de Melfi
sinya n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         dans le Guéra par 5.000 personnes
Sinyar.                                                        (1994), le sokoro a deux dialectes : le
                                                               sokoro et le bedanga. C'est une langue
sinyar, sinya, shemya, symiarta,                               tchadique.
zimirra, taar shamyan n. adj.
Ethnonyme et langue. Parlé au nord de                          somraï, soumraï, shibné, sibine n. adj.
Mongororo près de Goz Béïda dans le                            Ethnonyme et langue. Le somraï est
Ouaddaï, le sinyar est une langue sara-                        parlé par 7.414 locuteurs (1993) à
bongo. Les Sinyar sont généralement                            Domogou au nord-est de Laï dans la
trilingue sinyar-fur-arabe tchadien , mais                     Tandjilé. Les Somraï s'appellent eux-
beaucoup parlent aussi dadjou ou                               mêmes Shibné ou Sibiné.
massalit. Cette langue est menacée de
disparition.                                                   sonapa n.f. (acronyme de Société
                                                               Nationale de Production Animale ;
sisal n.m. Plante à feuilles épaisses,                         spécialisée dans la commercialisation
longues et relativement étroites,                              des produits laitiers). Femme aux gros
terminées par une épine. De la feuille                         seins.
frappée et passée à grande au, on dégage
de la filasse de très bonne qualité,                           SONASUT n.f. Acronyme de Société
résistante. Le sisal est cultivé pour sa                       Nationale Sucrière du Tchad. Les
filasse ou simplement pour servir de haie                      plantations et les usines sont à quelques
vive.                                                          kilomètres de Sarh à Banda ;            la
                                                               Direction Générale est à N'Djaména.
SKSG n.f. Sigle mélioratif et familier                         "Kélo, une ville en léthargie. (...) Les
pour Madame Sy Koumbo Singa Gali,                              produits manufacturés tchadiens (savon,
Directrice     de     Publication       de                     huile, sucre et textiles) sont sauvagement
l'hebdomadaire "L'Observateur". "La                            concurrencés par ceux frauduleusement
dame SKSG doit aller à la barre à cause                        importés. Le paquet de sucre SONASUT
d'un reportage" (N'Djaména Hebdo n°                            vaut 450 francs contre 350 pour celui du
311 du 8 janvier 1998, ,p11). Cf. D.P..                        Cameroun ou du Nigeria." (N'Djaména
                                                               Hebdo, n° 114 du 17 janvier 1994, p11).



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


sonnerie n.f. Klaxon.                                          soumbala n.m. (mot ouest africain,
                                                               bambara ?) Graines de néré, cuites et
sorgho hâtif n.m. Désigne deux variété                         fermentées, utilisées comme condiments
de sorgho. 1) Variété semée près des                           dans la sauce. Appelé à tort moutarde.
habitations, aux premières pluies (mai-                        Syn. Moutarde.
juin), récolté et mangée dès le mois
d'août. La tige, sucrée, est improprement                      soumraï n. adj. Ethnonyme et langue.
appelée "canne à sucre". L'épi est utilisé                     Cf. Somraï.
pour l'ordalie. 2) Variété à graine
blanche, cultivée dans les champs est                          soumsoum n.m. (ar.). (Sesamum
aussi appréciée fraîche et grillée, servie                     Indicum, famille des Pédaliacées).
en amuse-gueule pendant les travaux                            Sésame. Sésame grillé, sucré, mis en
agricoles.                                                     boulette et vendu comme amuse-gueule.
                                                               Devant le portail de l'école, les femmes
sorgho n.m. Désigne plusieurs variétés                         vendent des cacahuètes, des gâteaux et
de céréales blancs (gros mil, sorgho                           des soumsoums : Devant le portail de
blanc) ou rouges (sorgho rouges, sorgho                        l'école, les femmes vendent des
hâtif).                                                        arachides grillées, des beignets et des
                                                               galettes de sésame.
soubata n.m. (ar. [suba:ta]). Pique.
Couleur noire du jeu de cartes.                                soungor n. adj. Ethnonyme. Langue. Cf.
                                                               Assangori.
soubata n.m. Pique (jeu de cartes).
                                                               soupe capitaine n.f. Les grands
soubayo    n.m.     Compagnon     des                          restaurants ne servent que le filet de
principaux protagonistes d'un film de                          capitaine (lates niloticus). Le reste du
western.                                                       poisson (tête, queue, peau) est revendu
                                                               aux tenancières de gargotes qui en font
soudure (période de ) n.f. Période                             un bouillon sur le modèle de "patte de
comprise entre juillet et août où tout a                       boeuf" ou de "queue de boeuf". Cf.
été semé et rien n‟a encore été récolté ,                      Capitaine.
et donc la petite famine s‟installe dans
les ménages.                                                   soupe d'oseille n.f. Potage d'oseille de
                                                               Guinée (Hibiscus Sabdariffa L.). 1) Plat
souk n.m. (ar.) 1) Marché 2) Désordre.                         peu coûteux, vendu dans les cabarets où
Son bureau est un véritable souk : son                         l'on vend de la bili-bili, la bière locale.
bureau est désordonné.

soulever le coude loc.v. (Pour s‟envoyer
un verre, on est obligé de soulever le
coude). Consommer le arki. par ext.
Consommer toute boisson alcoolisée.
Depuis sa maladie, Djimadoum a arrêté
de soulever le coude. : Djimadoum ne
boit plus d‟alcool depuis sa maladie.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


soupe garga n.f. Plat de garga                                 sous-préfecture n.f. Bureaux            et
(synodontis batensoda). En dehors du                           résidence du Sous-préfet.
sel, oignon et tomate, ce menu ne
demande pas un assaisonnement                                  soutien n.m. Soutien-gorge. Sans
particulier. Le poisson garga étant très                       soutien : jeune fille mineure, qui n'a pas
abondant dans le Chari-Baguirmi en                             besoin de soutien-gorge pour soutenir les
juillet-août, ce plat permet aux familles                      jeunes seins, pointus et aguichants,
peu nanties de N'Djaména de passer                             signes de virginité ; porte un justaucorps
allègrement la période de soudure. La                          ou un body.
soupe de garga peut accompagner
n'importe quel plat : riz, boule de mil ou                     souya n.m. (mot haoussa) Pièce de
de manioc. Cf. Garga.                                          bœuf, de chèvre ou de mouton grillée au
                                                               barbecue. Opp. Tchélé. Syn. Viande
soupe n.f. 1) Potage, bouillon de viande,                      grillée. Grillade.
de poisson ou de légumes. 2) Personne
obèse, très grosse. Gros plein de soupe.                       spiruline n.f. (appelé Spirulina en latin
                                                               botanique) Cyanobactérie. Algue des
sourbakhal n. adj. Ethnonyme et                                eaux peu profondes, chaudes et
langue. Localisé entre Hadjer Hadid et                         saumâtres, récoltée pour l‟alimentation
Alacha dans le Ouaddaï, le sourbakhal                          humaine et la fabrication d‟aliments
est une langue nilo-saharienne, maban,                         diététiques.    Syn.    Dihé.     Algue
mabang, massalit. Il totalise un taux de                       alimentaire.
similitude lexicale de 74% avec le
massalit. Il compte 5.000 à 7.000                              split n.m. (angl.) Type de climatiseur,
locuteurs qui utilisent pour la plupart le                     plat, non mural.
maba ou le massalit comme langue
seconde.                                                       sport national exp. Exercice consistant
                                                               à manger de la boule, sorte de polenta à
souroual, sourwal (ar. [surwâl] pl.                            base de céréales ou de manioc, menu
[sarâwîl]) n.m. Pantalon en usage dans le                      quotidien des familles tchadiennes,
pays musulman, accompagnant un                                 qu‟elles soient du nord ou du sud, de
djellaba ; à entrejambe bas et à jambe                         l‟est ou de l‟ouest. « Non. Moi ? Ca va.
bouffante. « Il a été trouvé sur un voleur                     Je viens de faire le sport national.
et déposé au Commissariat du 4ème                              Merci. Bon appettit. Je viens de manger
Arrondissement, CA4, un sac contenant                          de la boule » Cf. Boule.
plusieurs objets : quatre mouchoirs de
tête tara, deux jupes, deux sourwals,                          STEE n.f. Sigle pour Société
… » (Communiqué radiodiffusé, RNT,                             Tchadienne d'Eau et d'Électricité.
20-8-2001).                                                    Unique agence nationale de production
                                                               et de distribution d‟eau potable et
sourwal n.m. Cf. Souroual.                                     énergie électique.

sous-marin n.m. Traître, militant d'un                         striga n.m. Herbe à fleurs mauves,
parti politique (ou parti) qui travaille en                    parasite du mil et du sorgho. (striga
douce pour le compte d'un autre parti                          hermontica, chemchrus biflorus).
politique opposé.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


STT n.f. Sigle pour Société Textile du                         sudiste n. adj. Relatif au sud. Par ext.
Tchad. L'usine est implantée à Sarh.                           Chrétien. "Le nordiste Abdéramena
"Kélo, une ville en léthargie. (...) Les                       Dadi, dans son livre Tchad : Etat
textiles étrangers (toujours camerounais                       retrouvé, proposait déjà la fédération
et nigérians) ont envahi le marché.                            comme solution au mal tchadien. Les
Leurs prix défient ceux de la Société                          autres, comme le sudiste Beyen Roné,
Textile du Tchad, presque inexistants. Le                      n'ont fait que lui emboîter le pas".
dépôt de la STT se trouve d'ailleurs en                        (L'Observateur n° 112 du 18 octobre
passe de fermer définitivement ses                             2000, p1). "Il n'est écrit nulle part que le
portes. Il ne dispose plus que de trois                        Tchad était une juxtaposition de deux
rouleaux de tissu poussiéreux en stock".                       Etats chrétien et musulman, et qu'il
(N'Djaména Hebdo, n° 114 du 17 janvier                         fallait un sudiste musulman [Nouredine
1994, p11).                                                    Delwa Kassiré Coumakoye, Premier
                                                               Ministre] comme premier collaborateur
sucrerie n.f. Boisson sucrée, non                              d'un président        nordiste musulman
alcoolisée, mise en bouteille. Tu veux                         [Idriss Déby]." (N'Djaména Hebdo n°
quelle sucrerie, Fanta, Coca, Sprite,                          113 du 13 janvier 1994, p4).
Mirinda ou Djino ? "N'Djaména est
menacé de pénurie de "sucreries". Les
consommateurs de boissons sucrées                              sur prép. Mis pour la préposition
n'avaient qu'un choix réduit ces derniers                      « pour » qui indique la situation d‟un
jours à cause de l'arrêt de la production                      élément par rapport à un autre placé plus
par les Boissons et Glacières du Tchad                         bas alors que la préposition « pour »
(BGT)." (Le Progrès n° 624 du vendredi                         introduit la destination, le bénéficiare.
10 novembre 2000, p4).                                         « Chers frères et sœurs, priez sur lui.
                                                               Paix et salut sur lui ». Faut-il entendre
sud n.m. Regroupe les préfectures du                           par-là : 1) Que la paix et le salut planent
Moyen-Chari, les deux Logone, la                               ou seulement se posent sur le defunt
Tandjilé et les Mayo-Kebbi. Le Salamat,                        auprès de Dieu. ou 2) Que le defunt soit
bien que géographiquement au sud du                            dans la paix et le salut auprès de Dieu.
Tchad, n'y est pas inclus parce que                            (RNT, pages nécrologiques, 5 juillet
culturellement musulman. Région à                              2002)
obédience chrétienne.
                                                               symiarta n. adj. Ethnonyme et langue.
                                                               Cf. Sinyar.

                                                               SYNECS [sinEks] n.m. Acronyme pour
                                                               Syndicat National des Enseignants et
                                                               Chercheurs du Supérieur, syndicat
                                                               composé en majorité d‟enseignants de
                                                               lUniversité de N‟Djaména. Cf. SET.

                                                               T
                                                               T.D.V. n. (Sigle pour Tout Droit du
                                                               Village) Pecnot, péquenot, péquenaud,
                                                               paysan. Syn. Etranger local.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


taar shamyan n. adj. Parler, langue de                         tamaco n.      adj.   Bois    sans   soif,
la popultion sinyar. Cf. Sinyar.                               alcoolique.

tabac n.m. Tabac traditionnel cultivé et                       tamangobo n. adj. Ethnonyme et langue.
consommé dans les villages. Par ext.                           Cf. Tama. Tamok.
Cigarette.
                                                               tamok n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.
tabasser v.t. (niveau de langue standard                       Tama. Tamangobo.
et non familier ou populaire) Rouer de
coup, passer à tabac, battre. "Cinq jeunes                     Tandjilé Est n.pr.l. Département. Chef-
tabassent à domicile un gardien du                             lieu Laï.
Cilong qu'ils accusent de vol". (Le
Progrès, n° 429 du 1er février 2000, p2).                      Tandjilé n.pr.l. Ancienne préfecture du
                                                               Tchad avec Chef-lieu Laï. Subdivisé en
table-banc n.m. Mobilier scolaire.                             deux départemnts depuis l‟an 2000 :
                                                               Tandjié Est et Tandjilé Ouest. Cf.
tab-tiliki n.m. Nom d'un jeu des enfants.                      Département.
Cf. Tilam-tilam. Waradié.
                                                               Tandjilé n.pr.l., n.m. Nom d‟une des 17
taguiyé n.m. (ar.). Bonnet, calotte,                           régions du Tchad. Chef-lieu : Laï.
chéchia, chapeau. Djougoul-taguiyé :                           Départements de dépendance : Tandjilé-
bière de mil sp.                                               Est,       Tandjilé-Ouest.      (Décret
                                                               n°419/PR/MAT/2002 portant création
taille basse n.m. Type de coupe de                             des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
pantalon à col haut au niveau de la taille.                    du 21-23 octobre 2002) pp2-3).

taille de guêpe n.f. (comme une guêpe)                         Tandjilé Ouest n.pr.l.       Département.
Fille svelte à la taille très mince pour un                    Chef-lieu Kélo.
postérieur et/ou une poitrine plutôt
renfloués.                                                     Tandjilé-Est n.pr.l., n.f. Nom d‟un des
                                                               30 Départements constitutifs des 17
tallani n.m. (ar.) Vendeur ambulant,                           régions du Tchad. Sous-préfectures : Laï,
marchand ambulant. Les tallani entrent                         Deressia, Dono Manga, Guidari, Ndam.
même dans les bureaux des Ministères                           (Décrets    n° 415, n° 416, 418 et
pour proposer leurs marchandises : ça                          n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
dérange tout le monde, mais on laisse                          N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
faire. Syn. Sauveteur.                                         octobre 2002) pp2-3).

tama n. adj. Ethnonyme et langue. Le                           Tandjilé-Ouest n.pr.l., n.m. Nom d‟un
parler tama est localisé autour de                             des 30 Départsements constitutifs des 17
Guéréda dans le Biltine. Il compte                             régions du Tchad. Sous-préfectures :
62)931 locuteurs (1993) et se répartit en                      Kélo, Béré, Dafra, Delbian. (Décrets n°
quatre dialectes : tama, gimr, jabaal et                       415,      n°      416,       418       et
erenga. Il est très proche de l'assangori                      n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
(taux de similitude lexicale entre 90 et                       N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
95%). Syn. Tamangobo. Tamok.                                   octobre 2002) pp2-3).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


tank n.m. Grand réservoir à carburant                          tara (ar.) n.m. Petit voile dont les
aménagé par les chauffeurs de citernes                         femmes se servent pour se couvrir la tête
qui font le trafic entre le Tchad et le                        et les épaules ; contrairement au
Nigeria.                                                       « lafaye » qui couvre toute le corps, de la
                                                               tête aux pieds. « Il a été trouvé sur un
tankoul n.m. (sara tan koul : sauce                            voleur et déposé au Commissariat du
battue) Sauce longue, spécialité à base                        4ème Arrondissement, CA4, un sac
de jus d'écorce de Grewia Venusta dans                         contenant plusieurs objets : quatre
on bat des ingrédients divers précuits :                       mouchoirs de tête tara, deux jupes, deux
aubergine séchée, poisson ou viande,                           sourwals,         …»        Communiqué
coq de secko, gousse d'oseille séchée,                         radiodiffusé à la RNT, 20-8-2001)
etc.). Cf. T.K.

tanner v.t. Forniquer, coucher avec,                           Taradona n.m. (ar. “Ils nous ont
"coïter"..                                                     renvoyés”) Nom d‟un quartier populaire
                                                               d‟Abéché.
tante n.f. Tante paternelle. La tante
maternelle est appelée « mère ».                               taro n.m. (Colocasia Esculenta L.,
                                                               famille des Aracées) Plante aux grandes
tantine n.f. (de tante) (familier) Femme                       feuilles vertes, en forme de coeur,
plus âgée que soi ; fille de l‟âge de votre                    cultivée pour ses tubercules très
fille. Toute femme ou toute fille dont                         farineuses. Le taro est cultivé
l‟âge équivaudrait à celui de votre tante                      essentiellement   dans     les   plaines
ou de votre nièce. Par ext. Simple terme                       inondables du pays Kim au Mayo-Kebbi
de politesse à l‟endroit d‟une dame ou                         ; souvent confondu avec le macabo,
d‟une jeune file. Tantine, je veux un plat                     xanthosoma mafaffa.
de      koura-koura         :     Madame
(Mademoiselle), servez-moi un plat de                          tarzan n.m. Médicament à base de
soupe de patte de bœuf. Cf. Tonton.                            camphre et de menthol, fabriqué au
                                                               Nigéria et portant la mention "Tarzan
taper (se) v. s'offrir. Se taper un plateau                    Mustard Ointment".
: se coiffer sur le modèle d'un plateau.
                                                               tasse n.f. Cuvette.
tapette n.f. Sandale, samara, claquette.
                                                               tawa n.m. (ar. [tawwa] "poêle") Marmite
tapioca n.m. Fécule extraite des                               en aluminium de fabrication artisanale
tubercules d'une plante, le Tacca                              (par     opposition     à    la marmite
Leontopetaloides, famille des Taccacées.                       traditionnelle en terre cuite).
Consommée, commercialisée.
                                                               taxi-course Cf. Course.

                                                               taxi-ligne n.m. Taxi qui n'emprunte
                                                               qu'un seul itinéraire et prend plusieurs
                                                               clients. Syn. Taxi-ramassage. opp. Taxi-
                                                               course.

                                                               taximan n.m. Chauffeur de taximètre.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


taxi-ramassage n.m. Taxi qui n'a qu'un                         tédaga, téda, toubou n. adj. Ethnonyme
seul itinéraire et ramasse plusieurs                           et langue. Localisé dans le B.E.T.,
clients. Syn. Taxi-ligne. Opp. Taxi-                           notamment dans le Tibesti autour de
course.                                                        Bardaï, le tédéga est parlé par les Téda
                                                               (28.501 au Tchad en 1993). Il est aussi
tchak-tchak adv. Tout frais. (En parlant                       parlé en Libye, au Niger et au Nigeria.
des poissons, cette forme onomatopéique                        La plupart utilisent le dazaga comme
fait penser à un poisson qu'on vient à                         langue seconde. Langue nilo-saharienne,
peine de pêcher et qui frétille encore                         embranchement saharien, Tebu.
dans le filet). Avancez Madame, c'est
tchak-tchak. : Avancez Madame, ça vient                        téka n.m. (de T.K.) Sauce gluante et
d'être pêché, c'est tout frais.                                mucilagineuse à base de Grewia
                                                               Venusta, spécialité du pays Sara. Syn.
tchélé [cele] n.m. (mot Haoussa)                               T.K., Tankoul, Sauce longue.
Brochette plate assaisonnée de pâte
d'arachide ; vendue par les grilleurs de                       téléphoner v.i. Pisser. Je vais
viande, sur un barbecue. Opp. souya.                           téléphoner au Pape : Je vais pisser.

tchép'ou djéne n.m. (mot wolof) Plat                           temporaire n.m. adj. Ouvrier employé
sénégalais composé de riz gras et de                           pour une courte durée sur un chantier ;
poisson.                                                       ouvrier qui travaille à la tâche. Abakar
                                                               fait temporaire à la Sonasut : Abakar est
tchok-tchok n.m. Argent, monnaie,                              employé pour quelques temps à la
pièce sonnante et trébuchante.                                 société sucrière du Tchad SONASUT.
                                                               Cette année, la Mairie a recruté 400
tchop adv. Un peu. Avance tchop encore                         temporaires pour curer les caniveaux
: Pousse-toi encore un petit peu.                              dans les huit arrondissements de
                                                               N'Djaména.
tchoro n.m. Jeu de toupie où les enfants                       Cf. Permanent. Saisonnier. Journalier.
(les garçons) utilisent des coquilles
d'escargot (Achatine) ou à défaut, des                         tendance n.f. Mouvement politico-
capuchons de stylo surmontés de                                militaire. Pendant la guerre civile de
capsules de bière. A la récréation, les                        1979-80, le Tchad s'est retrouvé avec
garçons jouent au tchoro.                                      onze tendances à la table de négociation
                                                               à Lagos.
tchoukoumbé n. adj. Terme péjoratif
pour   désigner     la  population                             tendon n.m. Tendons et autres dures des
tchoukoumbé.                                                   muscles de boeuf, assaisonnés, emballés
                                                               dans du papier alimentaire et mis à cuir
tchouk-tchouk n.m. Usage de faux,                              sur un barbecue par les grilleurs de
fraude, malversation, corruption. Rien                         viande. Servi en apéritif dans les bars
n'est clair avec Mbodou, il aime trop le                       pour accompagner la bière.
tchouk-tchouk : Mbodou est de moralité
douteuse.                                                      tensionnaire n.m. 1) Atteint d'une
                                                               hypertension artérielle. 2) Nerveux,
téda n. adj. Ethnonyme. Cf. Tédaga.                            toujours de mauvaise humeur. Cf.
                                                               tensionné.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


tensionné adj. et n.m. 1) Atteint d'une                        têtu adj. Entêté.
hypertension artérielle. 2) Nerveux,
toujours de mauvaise humeur. Cf.                               têtutesse n.f. Entêtement.
tensionnaire.
                                                               thé n.m. Thé vert. Thé rouge. Boisson
tenue n.f. Costume militaire. Les                              chaude servie toute la journée. Opp.
hommes en tenue : les militaires et                            Café.
paramilitaires. "Marche mondiale des
femmes.     Certaines     tiennent  des                        thermos n.m. (de Thermos : nom
pancartes ou des banderoles (...). Les                         déposé). Toute bouteille isolante
sécurité est aussi assurée par des                             pouvant contenir un liquide chaud
femmes en tenue". (Le Progrès ,° 597 du                        pendant plusieurs heures. Opp. Coleman.
lundi 2 octobre 2000, p3).
                                                               Tibesti n.pr.l. Département. Chef-lieu
terminalia n.m. Nom donné à plusieurs                          Bardaï. Faisait partie intégrante de
variétés de terminalia d'importation                           l‟ancienne préfecture du B.E.T.,
récente, destinés à la mise en place des                       Borkkou-Ennedi-Tibeti.
haies vives dans la lutte contre l'avancée
du désert. S'adapte facilement aux sols                        Tibesti n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
sahéliens. Syn. Château.                                       Départements constitutifs des 17 régions
                                                               du Tchad. Sous-préfectures : Bardaï,
termite soldat n.f. Termite à tête plus                        Aouzou, Zouar, Wour, Zoumri. (Décrets
grosse que les autres termites, rouge, se                      n°    415,      n°    416,    418     et
défend avec ses mandibules en forme de                         n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
ciseaux, habite les grosses termitières.                       N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
Les termites soldats sont consommées                           octobre 2002) pp2-3).
frites à l'huile, en amuse-gueule.
                                                               tige n.f. Bâton de cigarette.
terre n.f. Remblai destiné à la
construction des maisons en banco et                           tilam-tilam n.m. Jeu des enfants rythmé
livré par des véhicules "gros porteurs".                       par des comptines. Cf. Tab-tiliki.
                                                               Waradié.
tesse n.m. (ar.) Bouc. Viande de bouc.
Le tesse n'est pas bon, c'est dur et ça                        timbre n.m. Petit étal qui tient sur une
sent : La viande de bouc n'est pas tendre                      table, petit commerce.
et n'a pas bon goût.
                                                               timbrier n.m. Détenteur d'un « timbre »,
tête de mouton n.f. Tête d'ovin ou de                          petit détaillant.
caprin, passée à la flamme pour nettoyer
les poils puis désossée des mandibules.                        tir n.f. (français      tirer un coup :
Préparé à feu doux la veille avec de                           forniquer, coucher avec) Fille avec
l'huile de palme ou du beurre de karité,                       laquelle on entretient des relations
ce plat est servi le lendemain matin sous                      sexuelles. Je suis allé au pari vente hier
forme de "soupe" ou bouillon.                                  avec ma tir.
La tête de mouton grillée au barbecue se
dit "nifa".                                                    tirer un coup loc.v. Faire l'amour.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


titulaire n.m. et n.f. 1) Bailleur, celui                      tome n.m. Étudiant redoublant. Tome un
qui met son appartement en location. 2)                        : étudiant qui a repris une fois son année.
En amour, partenaire fixe, fidèle.                             Tome deux : étudiant qui a repris deux
                                                               fois la même année ou le même cycle.
tiyan n.m. (ar.) Jeu de poker.                                 En Droit, il y a beaucoup de tomes : Les
                                                               étudiants reprennent souvent leur année
TK (Sigle pour "tan koul" (litt. « sauce                       en Faculté de Droit. Cf. Cartouchard.
battue , sauce longue » en sara). Sauce,
gluante, malaxée, à base de suc d'écorce                       tonton n.m. fam. Homme plus âgé que
de Grewia Venusta. Syn. Tankoul. Sauce                         soi ; garçon de l‟âge de votre fils. Tout
longue.                                                        homme ou tout garçon dont l‟âge
                                                               équivaudrait à celui de votre oncle ou de
tobanga n. adj. Ethnonyme et langue.                           votre neveu. Dis bonjour à Tonton : Dis
Parlé autour de Deressia dans la                               bonjour au Monsieur. Cf. Tantine.
Tandjilé-est, cette langue tchadique de
30.000 locuteurs est différente du gabri                       toram n. adj. Ethnonyme et langue.
voisin. Il a deux dialectes : le tobanga                       Parler tchadique relativement proche des
(ou deressia) et le moonde.                                    parlers dangla (dangaléat), le toram
                                                               compte 4)000 locuteurs (Fédry, 1971).
tokay ou tokaï n.m. (angl. Talkie-                             Le toram est parlé dans la sous-
walkie). Téléphone portable mis en                             préfecture d'Abou Déia, au sud des
réseau au service d'un corps de métier                         Birgit.
bien déterminé. (NB. Aucun rapport
avec le vin hongrois produit dans la                           torche n.f. Lampe torche électrique. (Ne
région de Tokay ou dans le Midi de la                          désigne pas le flambeau).
France et en Alsace).        Si tu vois
quelqu'un avec un tokaï, c'est peut-être                       torcher v.i. Allumer une lampe torche.
quelqu'un de la Présidence. Si tu vois                         Torche-moi, je vais voir : Allume-moi la
quelqu'un utiliser un talkie-walkie, c'est                     lampe-torche, que j‟y vois clair.
qu'il travaille sûrement à la Présidence
de la République. Depuis l'arrivée du                          toubou n. adj. Populations téda et daza
cellulaire, le tolkaï n'est plus                               installées au Tchad et au Niger aux
impressionnant.                                                abords des montagnes du Tibesti. Au
                                                               Tchad, on dénombre 200.000 Tédas et
tôle n.f. 1) Feuille en aluminium ondulée                      182)000 Dazas. Le toubou est une
destinée à couvrir les toits. Toit de tôle                     langue nilo-saharienne, embranchement
par opposition à Toit en paille ou Toit en                     saharien occidental.
pisé. 2) Pièce de 50 frs cfa.
                                                               touche n.f. Prise de la balle avec la main
tôlier n.m. Qui fait la tôlerie sur les                        au football.
voitures.
                                                               toukouzo (mot Mimi du Ouaddaï).
tomber v.i. Être amoureux.                                     Panier servant de porte-bagages posé sur
                                                               le dos d'un âne, d'un boeuf ou d'un
                                                               dromadaire, servant à transporter les
                                                               jarres, les grandes calebasses, etc. Sorte
                                                               de bât.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


Toumaï n.m. Fossile, homonidé                                  tourne-boule n.m. Bâton servant à
découvert au nord du Tchad et présenté                         tourner la pâte pour la rendre homogène,
en juillet 2002)                                               pendant la préparation de la boule, la
                                                               polenta. Sorte de spatule.
toumak, tumak n. adj. Ethnonyme et
langue. Le toumak est parlé à Goundi,                          tourterelle du Cap n.f. (Dena V-
près de Koumra dans la Mandoul. Les                            Capensis L.) Oiseau, gris. Le mâle a une
Toumak, estimé à 25.249 en 1993)                               sorte de collier noir autour du cou. La
utilisent les parlers sara comme langue                        femelle pond des oeufs dans un nid posé
seconde (sar de Matékaga, gouley de                            au sommet des grands arbres, dans un lit
Gangara, ...).                                                 duveteux.

tounia, tunia, tunya n. adj. Ethnonyme                         tous les chevaux ont couru (de PMU,
et langue. Localisé dans trois petits                          Pari Mutuel Urbain) Expr. Résultat
villages au nord de Sarh (Dpt Barh Kô),                        d‟examen auquel tous les candidat ont
le tounia est une langue Adamawa,                              réussi. Examen de moindre qualité, test
Mboum-Day, Boua parlé par 2)256                                de peu de valeur.
personnes (1993).
                                                               touta n.m. Métal blanc par opposition au
toupouri, tupuri, ndoré n. adj.                                fer, métal noir. Marmite en métal blanc,
Ethnonyme et langue. Le toupouri est                           de fabrication artisanale, faite de
parlé à Fianga. C'est une langue                               matériaux de récupération : tôles, etc.
Adamawa,     Mboum-Day,       Mboum,
toupouri-Mambai. Ses dialectes sont le                         trafiquant n.m. Jeunes gens et jeunes
bang-ling,  bang-were,    faale-piyew,                         filles, personnes handicapées ou
podokge (au Tchad), bang-go, kaele et                          personnes très vieilles qui font entrer
mata (au Cameroun).                                            "frauduleusement"        des      produits
                                                               commerciaux du Cameroun ou du
touque n.f. Récipient métallique à                             Nigeria (fruits, pétrole, sucre, étoffes) ;
fermeture. Fût, tonneau métallique.                            cibles privilégiées des karang-karangs.

tourkou n.m. Variété d'arabe parlé dans                        travailleur à bec rouge n.m. Petit
le Chari-Baguirmi, N'Djaména et                                oiseau à bec rouge, plumage multicolore,
alentours. Par ext. Arabe dialectal                            vit en bande, détruit les récoltes. Il est
tchadien. "Parlant un arabe dit tourkou,                       appelé [ab-hatab] en arabe du Tchad.
Ngardoum se faisait comprendre partout
et n'avait aucun complexe pour                                 tribunal coutumier n.m. Tribunal dont
s'exprimer et défendre ses opinions. Car                       les juges sont des chefs coutumiers et
Ngardoum pouvait sillonner le pays, y                          qui rend la justice selon le droit
compris le nord, et partout il se sentait                      coutumier.
chez lui." (Saleh Kebzabo, Président de
l'UNDR à la Conférence Nationale                               tricot n.m. T-Shirt, maillot, tricot.
Souveraine, janvier 1993, in N'Djaména
Hebdo, n° 114 du 17 janvier 1994, p7).

tourment n.m. Produit destiné à s'attirer
les faveurs amoureuses de quelqu'un,
philtre.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


trois t (la loi des) Expr. (Expression en                      UDR n.m. Sigle pour Union pour la
abrégé pour dire « Tout Trou est Trou »,                       Démocratie et la République, parti
des initiales des trois mots clés) Aller                       politique présidé par Jean Bawoyeu
avec une femme sans se demander si elle                        Alingué,     ancien     Président     de
est belle ou pas, malade ou pas, mariée                        l'Assemblée      Nationale,     candidat
ou pas, etc. Du moment que c‟est une                           malheureux aux élections présidentielles
femme, elle doit posséder un vagin (le                         de 1996. "UDR, Alingué découvre le
Trou) dans lequel la verge peut pénétrer.                      Tchad profond. Le Président de l'Union
(FM Liberté, Réverbération, 18/01/02)                          pour la Démocratie et la République a
                                                               achevé le 8 mars dernier une visite dans
trois-fois-sept n.m. (3x7=21, chiffre                          les préfectures de la Tandjilé et du
impaire) Borgne.                                               Logone Occidental. Jean Bawoyeu
                                                               Alingué fait une analyse de la situation
trou n.m. 1) Femme de joie. 2)                                 dans la région et apprécie le contact
Incapable.                                                     entre Kamougué et Bardé". (N'Djaména
                                                               Hebdo n° 320 du 12 mars 1998, p4). Cf.
truand n.m. Parasite, qui ne veut pas                          Wak. Farf/va.
travailler mais mange gratuitement chez
les autres.                                                    UNDR n.m. Sigle pour Union Nationale
                                                               pour la Démocratie et le Renouveau.,
tumak n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         parti politique présidé par Saleh
Toumak.                                                        Kebzabo. "Âgé de 39 ans, membre
                                                               fondateur de l'Union Nationale pour le
tunia n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         Développement et le Renouveau (UNDR)
Tounia.                                                        de Saleh Kebzabo, membre du Bureau
                                                               Exécutif de l'UNDR, chargé de la
tunya n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                         Communication, l'ancien Secrétaire
Tounia.                                                        d'Etat aux Affaires Étrangères est aussi
                                                               propriétaire du journal "Notre Temps",
tupuri n. adj. Ethnonyme et langue. Cf.                        dernier né de la presse tchadienne.
Toupouri.                                                      Laouna Gong Raoul, jeune loup de
                                                               l'UNDR, était considéré comme l'un des
tuyau n.m. Robinet, borne-fontaine.                            lieutenants de Saleh Kebzabo". (Le
Fatima est allée au tuyau : Fatima est                         Temps, n° 230 du 15 au 22 novembre
allée chercher de l‟eau à la borne-                            2000, p9).
fontaine.
                                                               UNIR n.m. Acronyme pour Union
TVT n.f. Sigle pour Télévision du                              Nationale pour l'Indépendance et la
Tchad, station publique qui n'émet                             Révolution, parti unique du Président
encore que pour N'Djaména et ses                               Hissein Habré qui gouverna le Tchad de
environs, uniquement en français et en                         façon dictatoriale de 1982 à 1990.
arabe.

U




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


UST n.f. Sigle pour Union des Syndicats                        vaccinateur n.m. Agent de santé
du Tchad, l‟une des deux grandes                               intervenant dans la campagne élargie de
centrales syndicales du Tchad, avec le                         vaccination, faisant du porte à porte au
CLTT. "Exacerbé par les gouvernants                            besoin pour vacciner les enfants contre
qui nient la continuité de l'État en                           la poliomyélite. Les vaccinateurs
refusant de payer les salaires pour le                         passent de maisons en maisons pour
travail effectué et devant une base de                         vacciner les enfants de cinq ans et moins
plus en plus mécontente, le Conseil                            contre la poliomyélite. (Annonce
national de l'Union des Syndicats du                           publicitaire du Programme Élargi de
Tchad (UST) a déclenché une grève                              Vaccination, PEV, RNT Novembre
générale depuis le 3 janvier. (...) L'UST                      2000).
serait manipulée par les partis
politiques à ce qu'il paraît". (N'Djaména                      vacciné adj. Indifférent. Quand c'est la
Hebdo n° 113 du 13 janvier 1994, p4).                          fin du mois, ils viennent toujours me
"Le secrétaire général de l'UST, M.                            voir, mais maintenant je suis vacciné :
Djibrine Assali qualifie les menaces du                        ils n'auront pas un rond.
gouvernement de violation de droit de
grève. La grève s'arrêtera si le pacte                         varan n.m. Désigne deux variétés de
social est signé. L'UST refuse tout                            reptile (varan terrestre et varan
diktat". (N'Djaména Hebdo n° 130 du 5                          aquatique), ressemble à un gros
mai 1994, p2). Cf. CLTT.                                       margouillat, gris-vert, carnivore, peut
                                                               atteindre 1 mètre de long, comestible.
V                                                              Le chien n'en mange pas les os qui ont
V.A. (Sigle pour Ventre Administratif)                         par ailleurs des vertus médicinales. La
Fonctionnaire de l'Etat, généralement                          chair n'est pas conseillée aux femmes
originaire du Sud, de type Sara (gros et                       enceintes. Syn. Iguane.
de gra,de taille), préentant un ventre
protubérant. Présente l'aspect d'une                           VDP n.f. Sigle pour La Voix du Paysan,
personne qui vit dans l'aisance,                               station de radio F.M. privée. "La Voix du
l'opulence.                                                    Paysan est une initiative de l'église
Il y a deux catégories de personnes au                         catholique. L'idée de créer une radio
Tchad : les fonctionnaires de l'Etat                           privée dans le diocèse de Doba remonte
qu'on eppelle aussi "gens de bureaux"                          à 1993 (...). La Vdp couvre pour le
qui vivent bien et à l'opposé les pecnots,                     moment un rayon de 100 km mais sa
les paysans, les gens des champs qui                           capacité réelle est de 200 km, selon les
(selon les intéressés) travaillent trop et                     techniciens de la Vdp, citant la maison
mangent mal. Cf. ventre.                                       qui a livré les équipements. Elle
                                                               couvrira ainsi une grande partie des
V.D. n.m. (Sigle pour Vente à Domicile)                        diocèses de Sarh, Moundou et bientôt le
Appartement privé où une dame ouvre                            futur diocèse de Laï attendu au début de
un bar restaurant et où circulent des                          cette année. Elle est captée sur 96.2
filles de vie légère. Équivalent des                           F.M.". (N'Djaména Hebdo n° 311 du 8
premiers "maquis" en Côte d'Ivoire ou                          janvier 1998, p10). Cf. La Voix du
des « circuits » au Cameroun..                                 Paysan.

                                                               vendeur ambulant n.m. Vendeur à la
                                                               sauvette, colporteur. Syn. Ambulant.
                                                               Sauveteur. Tallani.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


ventilateur n.m. Danse sénégalaise où la                       viande grillée n.f. Pièce de viande bœuf,
femme écarte les jambes et agite son                           chèvre ou volaille cuite à la broche ou
pagne comme un éventail ou les palettes                        rôti, grillade sur barbecue vendue aux
d‟un ventilateur. Danser les ventilateur.                      abords des routes. Syn. Grillade. Souya.
                                                               Opp. Tchélé.
ventre (faire la politique du) Expr.
Piller les caisses de l‟Etat pour se                           viandeur n.m. Grilleur de viande.
nourrir ; travailler pour son seul intérêt,
sans       s‟occuper      du     bien-être                     vidéo n.m. Cour d'une concession qui
communautaire (Tout mettre dans dans                           sert de salle de cinéma où l'appareillage
son seul ventre).                                              est    constitué    d'un    lecteur     de
                                                               vidéocassette et d'un écran de télévision.
ventre n.m. (ventre administratif)                             Faute de salles de cinéma, on paie entre
Obésité supposée liée à la bonne aisance                       25 et 100 frs cfa pour y suivre un film.
que sont supposés connaître les                                Syn. Vidéoclub.
administrateurs civils de la Fonction
publique tchadienne. Syn. V.A.                                 vidéoclub n.m. Vidéo.

ventre n.m. Stratégie politico-militaire                       vieille n.f. (fam.) 1) Maman, mère. 2)
destinée à se faire de l‟argent,                               Femme d'un certain âge.
généralement dans l‟illégalité. « La
politique du ventre » Forum des ADH du                         vieillerie n.f. Oeuvre musicale des
16/11/02 à N‟Djaména. « Le ventre de                           années passées, datant généralement de
l’homme est dans la marmite » (Béchir                          plus de dix ans (1960-1990). On a
Bisko)                                                         écouté des vieilleries pour nous souvenir
                                                               du bon vieux temps.
verres n.m.pl.          Verres     correcteurs,
lunettes.                                                      vieux n.m.(familier, affectif) 1) Papa,
                                                               père. Le vieux est parti en voyage : Mon
verser la figure par terre expr. Honnir,                       père a voyagé. 2) Terme d‟adresse entre
bafouer, vilipender, discréditer. Les Sao                      amis adultes. Vieux, file-moi une tige :
ont versé notre figure par terre en Libye :                    Ami, donne-moi une cigarette.
Les Sao nous ont fait honte en Libye
(l'équipe nationale de football les Sao du                     vigne sauvage n.f. (Ampelocissus
Tchad a été battue à Tripoli au match                          Pentaphylla, famille des Vitacées) Plante
retour par l'équipe libyenne).                                 grimpante à vrilles et feuilles digitées.
                                                               Les fruits, rouges, appelés à tort raisins,
veuve dominicaine n.f. Petit oiseau noir                       sont consommés.
et blanc. La femelle pousse une longue
queue en saison de pluie. Danse avec                           villa n.f. Habitation à l'européenne, avec
longue queue (Colius Passer Macrorus                           ou sans jardin, construite dans les grands
?).                                                            centres urbains par des personnes
                                                               relativement riches.
viande de brousse n.f. Gibier, viande
d'animaux tués à la chasse. Syn.
Sauvagine.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


village n.m. Terroir, province, lieu natal.                    Voix du Paysan n.f. Station de radio
Il est allé au village pour faire la tombe                     F.M. privée. "La Voix du Paysan est une
de son père. N'Djaména c'est le village                        initiative de l'église catholique. L'idée de
des Lamy-fortains.                                             créer une radio privée dans le diocèse
                                                               de Doba remonte à 1993 (...). La Vdp
ville morte n.f. Grève générale dans tous                      couvre pour le moment un rayon de 100
les secteurs d‟activité d‟une ville,                           km mais sa capacité réelle est de 200
désobéissance civile dans toute la ville.                      km, selon les techniciens de la Vdp,
Cf. Pays mort.                                                 citant la maison qui a livré les
                                                               équipements. Elle couvrira ainsi une
villisco n.m. Nom déposé. Tissu, pagne                         grande partie des diocèses de Sarh,
de fabrication ouest-africaine, de                             Moundou et bientôt le futur diocèse de
moindre qualité que le wax.                                    Laï attendu au début de cette année. Elle
                                                               est captée sur 96.2 F.M.". (N'Djaména
vin de palme n.m. Sorte de boisson                             Hebdo n° 311 du 8 janvier 1998, p10).
alcoolisée laiteuse à base de sève de                          Syn. VDP.
palmier à huile. Syn. Matanga.
                                                               voler une      âme     loc.v.   Ensorceler,
                                                               envoûter.
virgule n.f. 1) Postérieur soutenu d'une
femme, dessinant la forme d'une virgule.                       voleur de quartier n.m. Personne de
2) Femme arborant un postérieur bien                           mauvaise moralité qui vit dans un
relevé. Le samedi, on va au pari-vente                         quartier et y commet des larcins ; qui vit
admirer les virgules.                                          de petits banditismes.

virguler v.i.        Dévier,      changer      de              W
direction.                                                     Wadi Fira n.pr.l., n.m. Nom d‟une des
                                                               17 régions du Tchad. Chef-lieu : Biltine.
vivre v.i. Vivre son temps, festoyer,                          Départements de dépendance : Biltine,
faire la noce. Il est jeune ; laisse-le vivre.                 Kobé,         Dar-Tama.          (Décret
                                                               n°419/PR/MAT/2002 portant création
                                                               des régions. N‟Djaména bi-hebdo n° 622
voiture à bras n.f. Pousse-pousse monté                        du 21-23 octobre 2002) pp2-3).
sur des roues de véhicule.
                                                               wadi n.m. oued. cf ouadi.

                                                               wak n.pr.p. Acronyme pour le Général
                                                               Wadal Abdelkader Kamougué, Président
                                                               de l'Assemblée Nationale de 1996 à
                                                               2002, Président du parti URD, Union
                                                               pour le Rassemblement et la Démocratie.
                                                               "- Que dis-tu alors des militaires ? Wak,
                                                               par exemple. - C'est la catastrophe,
                                                               Kréo ! Tout sera secret militaire."
                                                               (N'Djaména Hebdo n° 311 du 8 janvier
                                                               1998, p11).




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


wala n.m. (sara : en brousse) Maquis,                          warga n.m. (ar. [waraga] "ce qui est
rébellion sudiste. "Trois mois après les                       écrit, sourate du Coran, papiers, dossier,
affrontements du 30 octobre 1997 à                             écrits"). Amulette, grigris, porte-
Moundou dans le Logone Occidental,                             bonheur. Ils vont tous à la mosquée ou à
N'Djaména Hebdo a pu rencontrer le                             l'église mais ils portent toujours des
coordonnateur du Farf/va Laoukein                              warga.
Bardé à "wala" (la brousse), dans le
Logone Oriental. Malgré les coups qu'il                        waswasse n.m. (ar. "chuchoter").
a reçu, l'homme prétend que ses forces                         Conciliabule,             concertation,
sont restées intactes et qu'il faut compter                    chuchotement, complot. Arrêtez vos
avec lui pour le développement du projet                       waswasses et passons au vote.
pétrole". (N'Djaména Hebdo n° 315 du 5
février 1998, p1). Cf. Cailloux.                               wat-wat n. adj. (ar. [watwât] "chauve-
                                                               souris"). (La chauve-souris n‟est ni
walia n. adj. Dialecte kotoko du groupe                        totalement un oiseau, ni vraiment une
goulfey parlé dans le village de Walia au                      souris et elle se repose la tête en bas :
sud de N'Djaména. Cf. Goulfey.                                 bête bien difficile à cerner). Désigne une
                                                               personne versatile, qui n'a pas de parole
Walia n.m. Nom de quartier dans la                             d'honneur, qui peut une chose et son
banlieue sud de N‟Djaména. Cf. Walya.                          contraire. Syn. Balboute. Serpent à deux
                                                               têtes. Chauve-Souris.
wallaï, wallay excl. (familier) (ar. "au
nom de Dieu"). Pardi, pardieu, au nom                          wax n.m. Nom déposé. Tissu, pagne
de Dieu. Wallay, je ne l'ai pas vue ! Je te                    féminin de fabrication hollandaise ou
jure que je ne l'ai pas vue.                                   britannique, de très bonne qualité, ne
                                                               déteint pas. Les maman Benz achètent le
Walya, Walia. Nom d'un quartier sud de                         wax à Londres pour le revendre à Lomé
N'Djaména. "Un officier de l'Armée                             ou à Cotonou aux femmes d'affaire
Nationale Tchadienne du grade de                               tchadiennes : Les grandes commerçantes
capitaine,     habitant    la  banlieue                        du Togo commandent les pagnes wax
n'djaménoise Walya, a volé le poulet de                        depuis Londres et les revendent aux
sa belle-mère." (N'Djaména Hebdo n°                            commerçantes du Tchad qui font de
190 du 6 juillet 1995, p12).                                   l'import-export. Cf. Villisco.

wanzami ou walzami n.m. (mot                                   Wayi n.pr.l., n.m. Nom d‟un des 30
haoussa, bornou). Barbier ambulant qui                         Départements constitutifs des 17 régions
fait aussi office de guérisseur surtout en                     du Tchad. Sous-préfecture : Ngouri,
ce qui concerne l'ablation de la luette                        Doum-Doum, Kouloudia. (Décrets n°
chez les enfants. Avec la pandémie du                          415,      n°      416,       418      et
Sida, il ne faut surtout pas se faire raser                    n°419/PR/MAT/2002 du 17/10/02) In
par le wanzami avec sa lame                                    N‟Djaména bi-hebdo n° 622 du 21-23
traditionnelle.                                                octobre 2002) pp2-3).

waradié n.m. Nom d'un jeu d'enfants.                           wili-wili ou wouli-wouli n.m. Tourteau
Jeu de cache-cache. Cf. Tab-tiliki.                            d'arachide. Cf. wouli-wouli, bakouri.
Tilam-tilam. Au clair de lune, les filles et
les garçons se mélangent pour jouer au
waradié.



                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


wolof n. adj. Population et langue du                          yarwa n. adj. Ethnonyme et langue.
Sénégal, relatif au Sénégal. Les Wolof                         Autre appellation de Kanouri. Désigne
habitent le quartier Sénégalais à                              aussi la ville de Maiduguri, dans le
N’Djaména avec leurs frères Maliens :                          Bornu State au Nigéria. Mon cousin est
le quartier Sénégalais à N‟Djaména                             parti à Yarwa : mon cousin est porté
abritent les ressortissants Sénégalais et                      disparu, sûrement décédé. (Il n‟y a pas si
Maliens.                                                       longtemps encore, le Nigeria semblait si
                                                               lointain et si périlleux pour les
X                                                              Tchadiens, notamment ceux du Sud). Cf.
xénophobique        adj.      Xénophobe                        Yerwa.
(xénophobe est traité uniquement
comme un nom dont l'adjectif afférent                          yassa n.m. Plat sénégalais composé de
est xénophobique). "Fuyant les violences                       riz blanc accompagné d'une sauce de
xénophobiques en Libye, les Tchadiens                          poulet assaisonnée à l'oignon et au
n'entendent plus repartir" (Le Progrès n°                      citron.
619 du jeudi 2 novembre 2000, p1).
                                                               yassine n.m. (mot haoussa, bornou)
Y                                                              Fétiches, grigris.
yambri n. adj. Population igbo du
Nigeria. Pendant la guerre de sécession                        yaya n. Personne plus âgée que soi. Cf.
du Biafra, les réfugiés igbo demandaient                       grand, grande.
de l‟eau au populations qui les
accueillaient en disant gnem mili                              yerwa n. adj. Aussi appelé yarwa,
« Donne-moi de l‟eau». Le terme est                            désigne les Kanouri ou la ville de
devenu depuis Yambri et pour le                                Maiduguri au Nigeria. Cf. Yarwa.
Tchadien, il désigne tout ce qui est du
Nigeria. Installés un peu partout, les                         yidena, yedima, yedina, yidana n. adj.
Yambri font de petits métiers, de petits                       Ethnonyme. Langue. Cf. Boudouma.
commerces. J’ai eu un problème
d’électricité sur ma voiture. C’est le                         yondo n.m. Rites initiatiques en pays
Yambri du coin qui m’a réparé ça.                              sara. Initiation sara. Cf. Law.

yanga n.m. (mot haoussa, bornou).                              yorouba 1) Ethnonyme et langue du sud
Fierté, fanfaronnade, orgueil, vantardise,                     du Nigeria. 2) Costume sp. traditionnel
fait d'être hautain, vaniteux, imbu de soi-                    de ce peuple.
même. Son yanga, c'est trop : Il (elle) est
trop imbu(e) de sa personnalité. Mange                         Z
vite au lieu de faire le yanga : Mange au
lieu de faire des grimaces pour dire que
le repas n'est pas bon, n'est pas ce qu'on
devait te servir.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.             DJARANGAR DJITA Issa


zaghawa n. adj. Ethnonyme et langue.                           zan goula, goula Guéra n. adj.
Aussi appelé Zakhawa, Soghaua,                                 Ethnonyme et langue. Parlé dans la sous-
Zorhaua, Berri, Berria-aa, Merida ou                           préfecture de Melfi au nord du Lac Iro,
Kebadi, populations à cheval entre le                          le zan goula compte 4)000 locuteurs
Tchad (région de Biltine) et le Soudan.                        (1997). C'est une langue Adamawa,
On compte 175.000 locuteurs zaghawa                            Mboum-Day, Boua. Ses dialectes sont le
au Tchad. Avec le bideyat (3)000                               zan et chinguil.
locuteurs), le zaghawa forme le groupe
saharien oriental de la famille nilo-                          zaraguina ou zarguina n.m.pl. (ar., de
saharienne (SIL, 1994:9). "Les deux                            [zarâg] "obscurité"?) Coupeurs de route,
communautés vivant à Koulbous                                  brigands, voleurs de grands chemins.
Soudan, à savoir Zaghawa et Guimir                             Opèrent de nuit et en bande, loin des
sont depuis une semaine à couteaux tirés                       zones d'habitation ; souvent armés de
après le meurtre de six commerçants                            flèches (on soupçonne les éleveurs
Zaghawa soudanais par des inconnus".                           nomades Mbororos) ou de fusils de
(Le Progrès n° 580 du 7 septembre 2000,                        guerre (on soupçonne les militaires
p4).                                                           "déflatés"). (se dit [hambâti] en arabe
                                                               tchadien). "Le Far-West centrafricain et
zak n. adj. Abréviation péjorative de                          ses "coupeurs de route". Armés de
Zakhawa.                                                       kalachnikov, venus du Tchad pour la
                                                               plupart, ils pillent les troupeaux
zakhawa n. adj. Ethnonyme et langue.                           centrafricains, rançonnent et parfois
Cf. Zaghawa.                                                   assassinent les éleveurs. On les appelle
                                                               "coupeurs de route" ou "zarguinas".
zamane adv. (ar.). Autrefois, jadis, il y a                    (SYFIA in N'Djaména Hebdo, n° 197 du
longtemps. Çà tu parles de zamane                              24 août 1995, p11). "Les "Zarguinas" ou
Rabeh là-bas. : Tu es en train de parler                       coupeurs de route ont fait leur
du vieux temps (du temps Conquérant                            apparition en Centrafrique à la fin des
Rabah, mort en 1900 à Kousséri en                              années 80. L'origine présumée de la
combattant le Commandant Lamy).                                plupart d'entre eux est le Tchad où la
                                                               succession de guerres civiles a multiplié
zamzam n.m. (ar.) 1) Eau pure et saine                         les kalachnikov et les hommes en armes.
des célèbres puits d'Arabie. 2) Nom                            Désoeuvrés, démobilisés, ou simplement
propre de femme, évoque la pureté, la                          déserteurs, les soudards de Hissène
santé de l'eau zamzam.                                         Habré, Goukouni Weddeye, Idriss Déby,
3) Eau minérale de fabrication                                 Abbas Koty et quelques autres, se sont
tchadienne. Nom déposé. Almé zamzam :                          égaillés sur les routes du Tchad, de
eau minérale.                                                  Centrafrique, et plus récemment du
                                                               nord-Cameroun". (SYFIA in N'Djaména
zamzoro Chemise enfilée dans le                                Hebdo, n° 197 du 24 août 1995, p11).
pantalon et ceinture serrée (sur le modèle                     "Aussi étonnant que cela puisse
de Zorro). Cf. zozo, zonze.                                    paraître, la guerre qui oppose les peulhs
                                                               aux Zarguinas met en présence des
                                                               archers d'un côté et de véritables
                                                               artilleurs, de l'autre." (SYFIA in
                                                               N'Djaména Hebdo, n° 197 du 24 août
                                                               1995, p11). Syn. Coupeurs de route.




                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


zéribé n.m. (ar. [zeri:be]) Enclos, haie                       zyeuter v.t. (de "les yeux") Jeter un coup
d'épines destinées à protéger les champs                       d'oeil, regarder furtivement, du coin de
ou à parquer les bêtes. Par ext. Lieu où                       l'oeil ; regarder avec convoitise ou avec
se reposent les bêtes. Marché de bétail.                       méchanceté, bigler.
Tous les matins, on va au zéribé acheter
du lait frais pour le revendre au marché.

ziguégué n.m. (ar. [zige:ge:] "friandise,
petit cadeau à déguster"). Petit présent                       BIBLIOGRAPHIE
qu'on ramène de voyage pour offrir. Ah,
tu es revenu de Paris avec le vol d'hier ?
Je crois que mon ziguégué est là !                             Pio ADAMI, DJARANGAR Djita,
                                                               Jacques FÉDRY, Ngarbatom NASSITY,
zimé n. adj. Terme pour désigner les                           Pierre PALAYER (1981), Lexique
langues apparentées que sont le pévé, le                       bédiondo-français, Centre d'Etudes
herdé et le mesmé parlées dans la région                       Linguistiques, Collège Charles Lwanga,
de Pala, Léré, Lamé. Les locuteurs sont                        Sarh, Tchad.
estimés à plus de 40.000 en 1999.
Langue afro-asiatique, tchadique, massa,                       F. Grimes BARBARA, ed. (2000)
parlée aussi au Cameroun. Syn. Kaddo,                          Ethnologue, vol. 1 & 2, 14ème édition,
nguetté.                                                       SIL International, Dallas, USA.

zimirra n. adj. Ethnonyme et langue.                           Patrice JULLIEN DE POMMEROL
Cf. Sinyar.                                                    (1999), Dictionnaire arabe tchadien -
                                                               français, Ed. Khartala, Paris.
zonze n.m. Cf. zamzoro.
                                                               Pierre PALAYER (1976), Lexique des
zoulou n. adj. Terme péjoratif pour                            plantes du pays sar, Collège Charles
désigner la population zaghawa. Syn.                           Lwanga, Sarh, Tchad.
Zak.
                                                               SIL-Tchad (1994)
zoulou n.m. adj. 1) Peuple d'Afrique                           Rapport annuel, N'Djaména.
australe anti-apartheid ou langue bantoue
de cette région d'Afrique. Désigne
abusivement des bandes de jeunes                               PRESSE ÉCRITE LOCALE
parfois violentes. 2)            (péjoratif)
Zaghawa. Personne se reclamant de ce                           L'Observateur
groupe ethnique (au pouvoir au Tchad                           Le Progrès
depuis 1990) et qui se croit tout permis                       Le Temps
ou ayant des comportements qui ne                              N'Djaména Hebdo
respectent pas toujours la loi. Cf. Zak.                       N'Djaména Bi-Hebdo
                                                               Notre Temps
zoumbel n.m. Drogue, notamment le                              Tchad & Culture
cannabis.
                                                               RADIODIFFUSIONS ET TELEVISION
zozo n.m. Cf. zamzoro.                                         LOCALES

                                                               - Radiodiffusion Nationale Tchadienne
                                                               (R.N.T.)


                                                        - -
Petit lexique des particularités du français parlé au Tchad.              DJARANGAR DJITA Issa


- Radio FM Liberté                                                           française)
- Radio Djah FM                                                i.e.          (du latin id est) c‟est-à-
- Télévision du Tchad (T.V.T.)                                 dire
                                                               lit.          Littéralement, mot-à-mot,
                                                                              traduction littérale
SIGNES CONVENTIONNELS                                          loc.          locution
                                                               n. adj.       nom et adjectif
()      encadre          une       information                               (terme employé comme
complémentaire          (nom       scientifique,                             nom et adjectif).
origine d'un mot)                                              n.f.          nom féminin
                                                               n. m.         nom masculin
[]     encadre           une         réalisation               n.pr.         nom propre
phonétique.                                                    n.pr.l.       nom propre de lieu
                                                               n.pr.p.       nom propre de
" "        encadre une traduction littérale.                                 personne (petit nom)
                                                               n.pr.gr.      nom propre de groupe
                                                                             (indique généralement des
                                                                             regroupements ethniques,
ABRÉVIATIONS                                                                  politiques,
                                                                             administratives        ou
abrév.            abréviation                                                sociales)
adj.              adjectif                                     n°            numéro
ar.               arabe tchadien                               opp.          par opposition à
                  (mot d‟origine arabe)                        p.            phrase
ar. lit.          arabe littéraire                             par ext.      par extension
                  (mot d‟origine arabe)                        prép.         préposition
angl.             anglais                                      sp.           spécifique
                  (mot d‟origine anglaise)                     syn.          synonyme
cf.               (du latin « confer »), voir,                 v.            verbe, verbal
                  se référer à, comparer à                     v.t.          verbe transitif
                  (renvoie à un même                           v.i.          verbe intransitif
                  article écrit différemment                   v.pro.        verbe pronominal
                  ou        pour      d‟autres
                  informations
                  complémentaires)
coll.             collectif
cour.             emploi courant
de                préposition servant à
                  indiquer la provenance,
                  l‟origine d‟un mot.
e.g.              (du latin exempli gratia)
                  par exemple.
esp.              Espagnol (mot d‟origine
                  espagnole)
etc.              et caetera
excl.             exclamation
expr.             expression
fam.              familier
fr.               français (mot d‟origine


                                                        - -

								
To top