Artcurial Résultats de la collection Inès et Gérard Sassier

Document Sample
Artcurial Résultats de la collection Inès et Gérard Sassier Powered By Docstoc
					                                                   TRÈS BEAUX RESULTATS POUR
                                         LA COLLECTION INÈS ET GÉRARD SASSIER

                                                                       LE 22 OCTOBRE 2007




                                       Pablo Picasso, L’enfant au vélo, 154 900 ! (est. 30-40 000 !)




Commissaire-priseur : Francis Briest

Spécialistes Art moderne : Violaine de La Brosse-Ferrand – tél : +33 (0)1 42 99 20 32

Artcurial. Briest - Le Fur – Poulain - F.Tajan
Hôtel Dassault. 7, Rond - Point des Champs-Elysées.75008 Paris
tél. :+33(0)1 42 99 20 20/ fax :+33(0)1 42 99 20 21 - www.artcurial.com

contact presse : AM communication. Armelle Maquin - tél : +33 (0)1 43 14 05 69 –
+33 (0)6 11 70 44 77 - e.mail: armelle.maquin@wanadoo.fr
                          TRES BEAUX RESULTATS POUR
                     LA COLLECTION INÈS et GÉRARD SASSIER
                                Le 22 octobre 2007


Des enchères formidables ont accueilli la Collection Inès et Gérard Sassier le 22
octobre sous le marteau de Francis Briest, à l’Hôtel Dassault.

Composée d’une centaine de pièces témoins de la merveilleuse complicité qui
exista entre Picasso et Inès et son fils Gérard pendant plus de 30 ans (1937-
1970), la collection a totalisé 888 000 ! sur une estimation de 320 000 !, 90%
des lots ont trouvé preneur.

Inès Sassier, italienne, fut à la fois femme de chambre, gouvernante, cuisinière,
modèle et confidente de l’artiste. Elle suivit Picasso partout dans le tourbillon de sa
vie, de Paris à Vallauris en passant par Vauvenargues, Mougins et Cannes.

La plus haute enchère allait à L’enfant au vélo, découpage, collage et crayons de couleur
sur papier, 32 x 23 cm, signé et dédicacé “Pour Gérard”, qui atteignait 154 900 !, achat
du marché européen (est.30-40 000 !, n°239).

De nombreux dessins explosaient leurs estimations.
Citons Petit garçon, dessin au crayon sépia sur papier, 14 x 29 cm, représentant Gérard,
monté à 18 600 !, (est.2-3000 !, n°242) ou Automobile et oiseau, dessin au crayon
gras, 10 x 13,5 cm, envolé à 9900 ! (est.1000-1500 !, n°243).
Plus loin, Composition de plusieurs dessins pour le fils d’Inès, dessin au crayon rouge sur
papier recto verso, 13,6 x 21 cm, faisait une spectaculaire ascension jusqu’à à 27 300 !
(est. 2-3000 !, n°245), achat du marché français.
Un ensemble de 7 découpages au crayon trouvait preneur à 35 900 ! (est.8-12 000 !,
n°246), achat du marché espagnol.
La Californie, dessin au crayon gras de 1959,21 x 27 cm, rejoignait le marché américain
pour 53 300 ! (est.10-15 000, n°249), tout comme un très amusant Singe à cheval,
découpage, aquarelle et crayons de couleur sur carton, 18 x 28 cm, parti à 27 300 !
(est.20-30 000 !, n°247).

Les livres, autographes, estampes et photographies qui composaient par ailleurs la
collection, réalisaient également de beaux prix. Citons l’ouvrage de D.Duncan, Les
Picasso de Picasso, enrichi d’un magnifique envoi signé de Picasso au crayon gras de 7
couleurs, « Pour Inès et Gustave, mes bons amis. Paris, le 29.4.53 », emporté 4800 !
(est.800-1000 !, n°277), ou encore une enveloppe autographe calligraphiée aux crayons
de couleur à l’adresse d’Inès Sassier, montée à 5000 ! (est.600-800 !).

Maya Picasso a dit d’Inès : « Inès est devenue avec les ans la mémoire de ma
famille ; elle était plus qu’une parente, qu’une tante, qu’une grand-mère ».




                                                                                          2
3