La perte de légitimité et ses conséquences Une application à la

Document Sample
La perte de légitimité et ses conséquences Une application à la Powered By Docstoc
					Les processus de légitimation: une
   composante incontournable
           de la RSE



       Suzanne Beaulieu, Ph.D.
       Université de Sherbrooke
Objectifs de cette présentation


La RSE et la légitimité organisationnelle
sont deux concepts intimement liés.

La RSE est une partie intégrante des
processus de légitimation.
 Étude de la légitimité organisationnelle
      dans un contexte particulier

• Ordre des comptables agréés du Québec: OCAQ
• institut provincial qui représente la profession des CA
  au Québec.
• 125 années d’existence
• 17 200 membres
• Un titre réservé et un champ d’exercice exclusif

• Engagement à protéger l’intérêt du public

 La réalité de cette organisation est centrée sur les
 intangibles et implique de nombreux stakeholders.
            Exemples tirés du cas:
     stratégies de légitimation ou RSE ?

 Mission de l’Ordre:            La protection du public

 Mot-clé de la profession CA: la confiance
   avoir les compétences requises (formation)
   adopter un comportement irréprochable
     (code de déontologie)

 Trois axes de contrôle:          confiance
   • Contrôle de l’admission
   • Contrôle de la compétence
   • Dépistage de la pratique illégale
                    Contrôler l’admission
• Des critères sévères sont prévus: BAA + 2e cycle + EFU + stage
• La formation est revue continuellement
    •   les connaissances requises augmentent sans cesse
    •   les normes sont de plus en plus complexes
    •   les besoins du marché évoluent
    •   les attentes des parties prenantes également
• Exemples de décisions stratégiques prises:
    • En 1970: le diplôme universitaire devient obligatoire
    • En 1996: une 4e année devient obligatoire – plusieurs candidats n’y
      auront pas accès
    • Le stage s’étend au-delà de la certification (sept.2007)

 Pour l’Ordre, l’imposition de la 4e année sera très difficile car
  universités, candidats à la profession, gouvernement (MEQ et OPQ)
  tous s’y opposent. Comités, Représentation, rencontres, discussions
    il importe de trouver un consensus… la légitimité technique et la
  légitimité perceptuelle de l’Ordre sont à risque, car les candidats ne
  sont pas à la hauteur (crise de 1989)  compétences  confiance
                Contrôler la compétence
• Via le processus d’admission d’abord
• Exigences en matière de formation continue (au fil des
  années plus d’heures requises et un suivi est fait)

 Imposer de nouvelles contraintes aux membres n’est
  jamais facile
    cela les protège mais protège aussi le public,
    préserve la légitimité identitaire, technique et perceptuelle
    et montre un comportement responsable.

 Surveillance de la compétence
   • Inspection professionnelle: obligation statutaire de l’Ordre
   • Toutefois latitude dans l’application
                  Contrôler la compétence
• Faits: pour 2005-2006

   •   Nombre de membres inspectés : 1473
   •   Nombre de membres assujettis à un stage de perfectionnement : 62
   •   Collaboration avec Groupes de travail sur la confiance du public
   •   et les normes du contrôle de la qualité
   •   Transmission de cas au Syndic: 372 dérogations
   •   Sanctions données: ex.
         • Amende de 12000$ pour défaut de s’assurer de la qualité du travail de
          son employé et pour non-conformité aux normes
        • Radiation temporaire d’un mois, plus les frais d’expert pour non
          respect des normes et présentation non fidèle…

  « Nous ne voulons pas de moutons noirs dans la profession »
   (personne interviewée à l’Ordre)
   N’avons-nous pas là un ex. de comportement responsable?
         Le code de déontologie: savoir-être
• 1935: dix règles, dont indépendance et impartialité
• 1942: 26 règles: responsabilité du comptable, confiance du public,
  surveillance des membres
• 1961 et 1971: révision des mesures disciplinaires, cadre d’exercice
  de la profession, règles d’éthique
• 1973: grande réforme: Office des professions créé - Code des
  professions: inspection professionnelle, perfectionnement, réforme
  formation, fonds d’indemnisation et arbitrage des comptes
    perte d’autogestion partielle, « le mot d’ordre est de rejeter toute
      attitude négative et de faire preuve de responsabilités à l’égard
      des nouvelles obligations imposées par la loi »

• 2005: 76 règles - un code de déontologie harmonisé

 Contraintes pour les membres, les maîtres de stages (cabinets), les
  formateurs mais répond aux besoins (exigences) des organismes de
  réglementation et protège le public contre les abus.
 Liens avec la légitimité morale, la légitimité identitaire et la
  légitimité perceptuelle
            Définitions tirées du terrain
• Légitimité:
• La légitimité « professionnelle » est un construit
  multidimensionnel dont l'existence est liée à la pertinence
  d'une profession. La pertinence (ou bien-fondé) d'une
  profession, c'est l'adéquation entre un champ de
  connaissances, les compétences individuelles, le marché et
  les attentes sociales.
• Légitimation:
• La    légitimation est le processus suivant lequel
  l’organisation démontre à ses parties prenantes la
  pertinence de la profession qu’elle représente, de ses
  membres, et de leurs attitudes et comportements.
Les six dimensions de la légitimité « professionnelle »

Dimensions de la            Éléments de définition         Présence de RSE
légitimité
La légitimité          Identité organisationnelle, son   RSE = agir en fonction
identitaire            rôle, ses prérogatives.           de son statut, des
                       Protection du public             privilèges et des
                       Caractère d’utilité (besoins)    attentes sociales qui y
                       Symbolisme des lettres CA        sont liés

La légitimité          Compétences pertinentes en        RSE = fournir des
technique              fonction des besoins.             services de qualité,
                       Compétences = pierre angulaire   correspondant à
                       de la notoriété                   l'identité, au statut
                       Acquisition et maintien de       obtenu et aux
                       compétences                       responsabilités qui y
                       Acquisition de nouvelles         sont liées.
                       connaissances

La légitimité morale   Valeurs morales prônées par       RSE = adopter des
                       l'organisation.                   comportements et des
                       Éthique professionnelle          règles à la hauteur du
                       (intégrité, objectivité et        statut et des
                       indépendance)                     prérogatives accordés.
La légitimité légale   Prérogatives fixées par la loi.        RSE = assumer les
                       Statut légal et privilèges formels    devoirs et obligations
                       Devoirs et obligations                liés au statut accordé.



La légitimité          Perceptions favorables des diverses    RSE = répondre aux
perceptuelle           parties prenantes.                     attentes des parties
                       Jugement sur la performance et le     prenantes, répondre
                       comportement des membres de la         aux besoins
                       profession                             changeants du
                       Dimension essentielle aux autres      marché.
                       dimensions


La légitimité          Confiance acquise et notoriété         RSE = faire évoluer
institutionnelle       confèrent des avantages liés à         les habitudes et
                       l’habitude et considérés comme         manières de faire (car
                       allant-de-soi.                         nouveaux besoins),
                       Élément de stabilité et de sécurité   tout en préservant les
                                                              acquis.
   Les cinq modes de légitimation

Modes de        Objectifs visés
légitimation

Construction    Se définir, objectifs, valeurs fondamentales, compétences.
initiale        Répondre aux besoins du marché et obtenir la
                reconnaissance de l'État.


Préservation    Préserver les acquis, défendre son territoire.
                Maintenir et promouvoir les compétences et les valeurs.

Renforcement    Ajouter des éléments nouveaux pour renforcer les acquis.

Restauration    Réagir à des attaques, justifier les actes et décisions prises.
                Remettre en état.

Élargissement   Construire une légitimité nouvelle (incrémental).
                Démontrer le bien-fondé et la pertinence (l'utilité) d'un
                nouveau projet.
    A dynamic model

                       Initial      Preserva-      Reinforce-     Restora-       Enlarge-
                       Cons-        tion           ment           tion           ment
                       truction

Identity
Technical
Moral
Legal
Perceptual
Institutional



            Renforcement de la légitimité technique: modifications majeures au
            programme de formation et à l’EFU
            En même temps, ceci témoigne d’un comportement responsable car on
            renforce les compétences des candidats  confiance et attentes du public
                Conclusions
• RSE et légitimation sont-ils deux synonymes?

• Le modèle de légitimité proposé peut-il aider à
  mieux comprendre le concept de la RSE?
   peut fournir un vocabulaire utile et mieux comprendre les
  objets visés par la RSE
   la pratique de la RSE est intimement lié aux modes ou
  stratégies de légitimation suivantes: préservation, renforcement,
  et restauration des diverses dimensions de la légitimité

• Ce modèle est-il généralisable?

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Stats:
views:102
posted:5/7/2010
language:French
pages:14